Vous êtes sur la page 1sur 14

Le crime informatique en droit marocain

Le plan

INTRODUCTION

PREMIERE PARTIE : Les dispositions pénales liées à la criminalité numérique

Chapitre 1 : la loi 07-03 complétant le code pénal en ce qui concerne les
infractions relatives aux systèmes de traitement automatisé des données

Chapitre 2 : la loi 103-13 relative à la lutte contre les violences faites aux
femmes

DEUXIEME PARTIE : les lois spéciales traitant la criminalité numérique

Chapitre 1 : la loi 09-08 relative à la protection des personnes physiques à


l’égard du traitement des données à caractère personnel

Chapitre 2 : la loi 31-08 édictant des mesures de protection du consommateur

CONCLUSION

1 Licence professionnelle : Droit des affaires


Université Chouaib Doukkali
Le crime informatique en droit marocain

INTRODUCTION

Nul ne peut contester que la technologie numérique connaisse actuellement une


évolution qui a révolutionné le monde de la communication et de l'échange de
l’information. En revanche il est aussi vrai que cette émergence traine derrière elle
de nombreux désavantages surtout qu’elle a été à l'origine de la naissance d'une
nouvelle forme de criminalité dont les dangers sont comparés à ceux des guerres
dans la mesure où ils peuvent se révéler dévastateur que ce soit sur le plan
économique social culturel, on parle de la notion du « cybercriminalité ».

En fait, le crime via Internet a outre passé les frontières géographiques et


commence à utiliser des techniques très avancées et surtout difficilement
contrôlables même par les pays les plus développés.

Initialement, les ordinateurs n’étaient pas perçus comme des instruments


criminogènes, mais uniquement susceptibles de porter atteinte à la liberté des
individus. L'utilisation accrue des réseaux numériques, tel Internet avec
aujourd’hui près de 4,39 milliards d’internautes dans le monde et 22,57 millions au
Maroc, offre des opportunités extraordinaires d’accès au savoir, mais engendre
aussi des risques majeurs pour les économies et les États en raison des pratiques
frauduleuses.

En facilitant la communication et la diffusion d’informations à l’échelle planétaire,


internet est très vite devenu un vecteur idéal pour les actions des délinquants en
leur offrant des outils plus discrets et anonymes leur permettant de démultiplier
leurs activités. Vols de données bancaires, usurpation d’identité, prise de contrôle
d’ordinateurs à distance, aucune de ces menaces n’épargne désormais aussi bien
l’internaute que l’ensemble des acteurs économiques.

L’objectif de notre travail est de nous poser la question suivante : quelles sont les
principales infractions qui portent atteinte à la sécurité du système informatique
dans une entreprise et quelle réponse le droit pénal a-t-il réservé à ces
infractions?

Notre travail se présentera alors en deux parties. La première partie on va traiter


uniquement, les lois complétant le code pénal en matière de criminalité

2 Licence professionnelle : Droit des affaires


Université Chouaib Doukkali
Le crime informatique en droit marocain

numérique, règles d'ordre général, qui règlementent les différentes infractions


commises par le biais des systèmes numériques ou informatiques. En suite la
deuxième partie sera consacrée à l'étude des lois spéciales, règles d'ordre
particulier, liées à la criminalité numérique et qui ne sont pas moins importantes
que les premières.

Au Maroc, il existe plusieurs lois qui traitent de la criminalité numérique, mais qui
ne sont pas réunies dans un seul code. C'est pourquoi on va essayer dans la
deuxième partie de traiter les principales lois nationales qui abordent ce crime

3 Licence professionnelle : Droit des affaires


Université Chouaib Doukkali
Le crime informatique en droit marocain

PREMIERE PARTIE : Les dispositions pénales liées à la


criminalité numérique

Chapitre 1 : La loi N° 07-03

L’article 607-66 du code pénal marocain incrimine « Le fait d'introduire


frauduleusement des données dans un système de traitement automatisé des
données ou de modifier frauduleusement les données qu'il contient », la constitution
de ces infractions prévues dans ledit article suppose la réunion de deux éléments :
un élément matériel et l’autre morale.
A- L’élément matériel :
L’article 607-6 incrimine quatre façons de commettre une atteinte à l’égard des
données, parmi eux on trouve l’introduction des données dans un système de
traitement automatisé des données et la modification des données contenues dans
ce système, qui font l’objet de notre exposé. (Les deux actions restant incriminées
par le législateur marocain sont la détérioration et la suppression frauduleuse des
données.)
Il est nécessaire d’analyser chaque action séparément :
a- L’action d’introduction des données dans un système :

Faire introduire des données dans un système de traitement automatisé des


données, c’est incorporer des caractères magnétiques nouveaux dans un support
existant, peu importe qu’il soit vierge ou qu’il contient déjà d’autre caractères
magnétiques.
Donc l’élément matériel dans cette infraction est constitué dès lors qu’on introduit
des données dans un système de traitement automatisé des données.

b- Ensuite on se demande qu’est-ce qu’une modification des données :

Le dictionnaire LAROUSSE a défini la notion de la modification comme suite :

4 Licence professionnelle : Droit des affaires


Université Chouaib Doukkali
Le crime informatique en droit marocain

- Transformation, évolution, changement qui fait que quelque chose n'est plus le
même.
Ainsi il a ajouté, cette notion peut encore être définit comme :
Une Intervention faite sur quelque chose, qui le modifie, le transforme, le change
plus ou moins sans en altérer la nature essentielle.
La modification des données contenues dans un système de traitement automatisé
des données peut être définie comme « un changement apporté à l’état des données
existants sans en modifier la nature magnétique »

B- L’élément moral :

Pour l’application de l’article 607-6 du code pénal marocain, il faut que l’action
d’introduction des données dans un système de traitement automatisé des données,
la modification et la suppression des données qu’il contient, aient été commises
d’une manière frauduleuse, dans le sens où l’auteur de l’action d’introduction ou de
modification des données contenues dans un système de traitement automatisé des
données doit agir en ayant conscience qu’il n’avait pas le droit ni d’introduire des
nouvelles données dans le système, ni de modifier des données qu’il contenait déjà.
Autrement dit, il faut démontrer que l’action d’introduction ou de modification ont été
effectués d’une manière non autorisée.
Il faut préciser aussi que l’intention de nuire n’est pas nécessaire à prouver pour faire
appliquer les dispositions de l’article 607-6, il faut juste démontrer que l’auteur de
l’acte avait la volonté de violer un interdit.
Donc cet élément ne nécessitait pas l’intention de nuire ou de causer à autrui un
préjudice, dès lors que la manipulation a été effectuée en toute connaissance de
cause, avec la conscience d’effectuer une opération non autorisée.

5 Licence professionnelle : Droit des affaires


Université Chouaib Doukkali
Le crime informatique en droit marocain

Chapitre 2 : la loi 103-13 relative à la lutte contre les


violences faites aux femmes

Les violences faites aux femmes est un problème répandu.

Au cours de leur vie, une femme sur trois au Maroc est victime de violence
physique, une sur quatre de violence sexuelle et une sur deux de violence
psychologique. La majorité des violences faites aux femmes se produit dans le
contexte de relations conjugales, familiales ou autres relations intimes.

 Assurer la protection de toutes les femmes contre la violence.

Les réalités sociales exigent une loi N°103-13 plus large qui protégera explicitement
toutes les femmes, y compris les Femmes handicapées, les femmes migrantes et
sans-papiers, les femmes célibataires

Parmi les finalités de ce texte législatif la loi N°103-13 qui est entrée en vigueur le 13
septembre 2018 c’est le combler certains vides juridiques constatés au niveau de
code pénal et surtout la protection de la vie privée des personnes et cela vu le
changement continu des aspects de la criminalité d’où la nécessite de ce texte pour
répondre aux exigences de la société en répriment les auteurs des actes contenues
dans ladite loi.

Aux fins de l’application des dispositions de la présente loi, en

Entend par :

- Violences faites aux femmes : Tout acte matériel ou moral ou abstention fondés
sur la discrimination en raison du sexe entraînant pour la femme un préjudice
corporel, psychologique, sexuel ou économique ;

- Violence corporelle : Tout acte ou abstention portant ou susceptible de porter


préjudice à l’intégrité corporelle de la femme, quel que soit son auteur, le moyen
utilisé pour le commettre ou le lieu de sa commission ;

6 Licence professionnelle : Droit des affaires


Université Chouaib Doukkali
Le crime informatique en droit marocain

- Violence sexuelle : toute parole ou tout acte ou exploitation susceptibles de porter


atteinte à l’intégrité corporelle de la femme à des fins sexuelles ou commerciales,
quel que soit le Moyen utilisé à cet effet ;

- Violence psychologique : toute agression verbale, contrainte, Menace,


négligence ou privation soit pour porter atteinte à la Dignité de la femme, sa liberté et
sa tranquillité, soit pour

L’intimider ou la terroriser ;

- Violence économique : tout acte ou abstention de nature Économique ou


financière portant ou susceptible de porter Atteinte aux droits sociaux ou
économiques de la femme.

Article 404 du code pénal

Quiconque volontairement porte des coups ou fait des blessures à une femme en
raison de son sexe ou à une femme enceinte, lorsque sa grossesse est apparente ou
connue de l’auteur, ou en situation de handicap ou connue pour ses capacités
mentales faibles, à l’un des ascendants, à un kafil, à un époux, à un fiancé, à un
tuteur ou à une personne ayant autorité sur lui ou étant sous sa charge ou à un
conjoint divorcé ou en présence de l’un des enfants ou de l’un des parents, est puni :

1° Dans les cas et selon les distinctions prévues aux articles 400 et 401, du double
des peines édictées auxdits articles ;

2° Dans le cas prévu à l'article 402, alinéa 1, de la réclusion de dix à vingt ans  ; dans
le cas prévu à l'alinéa 2, de la réclusion de vingt à trente ans ;

3° Dans le cas prévu à l'alinéa 1 de l'article 403, de la réclusion de vingt à trente ans
et dans le cas prévu à l'alinéa 2, de la réclusion perpétuelle.

 Dans le Code pénal actuel les femmes victimes de violence doivent apporter
un certificat d’incapacité de plus

Que 20 jours pour entamer des poursuites pénales contre leur agresseur. Des
amendements au projet de loi devraient prévoir plutôt un rapport médical détaillé et

7 Licence professionnelle : Droit des affaires


Université Chouaib Doukkali
Le crime informatique en droit marocain

complet sur l’état physique et psychologique de la victime afin de servir de preuves


lors des poursuites.

DEUXIEME PARTIE : les lois spéciales traitant la criminalité


numérique
Chapitre 1 : la loi 09-08
La protection des données à caractère personnel

Dans un monde dominé par les nouvelles technologies de l’information et de la


communication, la protection des données à caractère personnel sur Internet n’est
pas un luxe mais une priorité. Dans cette optique, le législateur marocain a
notamment adopté la loi 09-08 relative à la protection des données des personnes
physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel.

Notion de base de la loi 09-08

Données à caractère personnel » : toute information, de quelque nature Qu’elle


soit et indépendamment de son support, y compris le son et l’image, concernant une
personne physique identifiée ou identifiable,
Exemple : Nom. Prénom. Adresse. Numéro de téléphone. Photo. Email, etc

« Traitement de données à caractère personnel » (« traitement ») : toute


opération ou ensemble d’opérations effectuées ou non à l’aide de procédés
automatisés et appliquées à des données à caractère personnel,
Exemple :
 La gestion des ressources humaines
 La tenue d'un fichier comportant des données personnelles
 Le contrôle d'accès aux locaux
 Service en ligne, vente en ligne, contact, etc
« fichier de données à caractère personnel » (« fichier ») : tous ensemble
structuré de données à caractère personnel accessibles selon des critères

8 Licence professionnelle : Droit des affaires


Université Chouaib Doukkali
Le crime informatique en droit marocain

déterminés, que cet ensemble soit centralisé, décentralisé ou réparti de manière


fonctionnelle ou géographiques,
Exemple:
Les archives,
Les banques de données, Les fichiers de recensement

« Données sensibles » : données à caractère personnel qui révèlent l’origine raciale


ou ethnique, les opinions politiques, les convictions religieuses ou philosophiques ou
l’appartenance syndicale de la personne concernée ou qui sont relatives à sa santé y
compris ses données génétiques
Exemple :
Empreintes digitales, analyses médicales, etc
« Responsable du traitement » : la personne physique ou morale, l’autorité
publique, le service ou tout autre organisme qui, seul ou conjointement avec
d’autres, détermine les finalités et les moyens du traitement de données à caractère
personnel
Exemple :
Ministère, banque, université, hôpital, société, etc
« Sous-traitant » : la personne physique ou morale, l’autorité publique, le Service ou
tout autre organisme qui traite des données à caractère Personnel pour le compte du
responsable du traitement ;
Exemple:
Les salariés, les fonctionnaires, les étudiants, les prospects, les clients, etc

Champs D'application de la loi 09-08 :

La présente loi s’applique au :


● traitement des données à caractère personnel, automatisé en tout ou en partie
● traitement non automatisé de données à caractère personnel contenues ou
appelées à figurer dans des fichiers manuel

○ Le responsable de traitement est établi sur le territoire marocain

9 Licence professionnelle : Droit des affaires


Université Chouaib Doukkali
Le crime informatique en droit marocain

○ le responsable n’est pas établi sur le territoire marocain mais recourt à


des moyens automatisés ou non, situés sur le territoire marocain
La loi ne s'applique pas :
- au traitement de données à caractère personnel effectué par une personne
physique pour des besoins exclusivement personnelles ou domestiques
- aux données recueillies et traitées dans l’intérêt de la défense nationale et de la
sécurité intérieure ou extérieure de l’Etat
- données à caractère personnel recueillies et traitées à des fins de prévention et de
répression des crimes et délits sauf dans les conditions fixées par la loi ou le
règlement qui crée le fichier en cause
- à la collecte et l'enregistrement des données à caractère personnel effectués en
application d’une législation particulière.
Les droits de la personne concernée :
Être informé lors de la collecte des données
Exprimer son consentement
Exercer ses droits d'accès, de rectification et d'opposition
Être protégé contre les messages publicitaires abusifs
Les obligations du responsable du traitement
La loi 09-08 relative à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement
des données à caractère personnel définit les obligations auxquelles sont soumis les
responsables de traitements. Ces derniers doivent s’assurer que les données
personnelles sont collectées et traitées d’une façon loyale, légitime et transparente.
Ils doivent, en outre :
-Respecter la finalité du traitement
-Respecter le principe de proportionnalité
-S’assurer de la qualité des données
O-Veiller au respect de la durée de conservation des données
-Veiller à l’exercice des droits par la personne concernée
-Assurer la sécurité et la confidentialité des traitements
-Notifier les traitements à la CNDP
La notification des traitements à la CNDP
Demande d'autorisation :
-Traitement de données sensible

10 Licence professionnelle : Droit des affaires


Université Chouaib Doukkali
Le crime informatique en droit marocain

-Changement de finalité
-Changement de données portant sur les infractions condamnation ou mesure de
sûreté
-des données comportant le numéro de la CIN
-l’interconnexion de fichiers dont les finalités sont différentes.
● Déclaration préalable
● Demande de transfert de données à l'étranger
● Désignation du responsable de traitement pour la tenue d'un registre public

Les sanctions :
Article 61 de la loi 09-08
Est puni d’un emprisonnement de trois mois à un an et d’une amende de 20.000 à
200.000 DH ou de l’une de ces deux peines seulement, tout responsable
detraitement, tout sous-traitant et toute personne qui, en raison de ses fonctions, est
chargé (e) de traiter des données à caractère personnel et qui, même par
négligence, cause ou facilite l’usage abusif ou frauduleux des données traitées ou
reçues ou les communique à des tiers non habilités.
Le tribunal pourra, en outre, prononcer la saisie du matériel ayant servi à commettre
l’infraction ainsi que l’effacement de tout ou partie des données à caractère
personnel faisant l’objet du traitement ayant donné lieu à l’infraction.

Article 64 de la loi 09-08


Lorsque l’auteur de l’une des infractions prévues et sanctionnées au titre du présent
chapitre est une personne morale et sans préjudice des peines qui peuvent être
appliquées à ses dirigeants auteurs de l’une des infractions prévues ci -dessus, les
peines d’amende sont portées au double

Chapitre 2 : la loi 31-08 édictant des mesures de protection


du consommateur
Pour favoriser la consommation par la vois numérique et de l’instauration d’un certain
équilibre contractuel entre les parties du contrat de consommation numérique, le
législateur marocain en 2011 a promulgué la loi de la protection de consommateur,

11 Licence professionnelle : Droit des affaires


Université Chouaib Doukkali
Le crime informatique en droit marocain

cette loi qui dispose les droit de consommateur notamment tous les droit qui ont été
énuméré par la loi n°31-08

↘ Le droit à l’information

↘ Le droit à la représentation

↘ Le droit au choix

↘ Le droit à la protection des intérêts économique des consommateurs

↘ Le droit à la rétractation

→la loi n°31-08 a pour réaliser les objectifs suivants :

▪ D’assurer une information claire du consommateur sur les produits, les biens, ou
les services qu’il acquiert ou utilise.

▪ Garantir la protection du consommateur contre les clauses abusives ainsi que les
clauses relatives à la publicité aux ventes a distances et aux démarchages.

▪ D’assurer la présentation et la défense des intérêts du consommateur à travers les


associations de protection des consommateurs.

→les infraction liées aux contrats conclus a distances :

Au Maroc la loi n°31-08 a pour but de protéger le consommateur du partie la plus


faible du contrat contre la partie forte, en prévoyant des disposition qui régit les
infractions portant atteinte au cyberconsommateur, bien évidement en prenant en
considération la particularités du commerce électronique et notamment les données
personnelles.

↓↓↓

C’est pour cette raison que le législateur a adopté une protection pénal au
consommateur dans les contrats électriques contres tous les comportements illégal
de la part de cybercommerçant.

A cet effet la fraude commerciale et industrielle est réprimée par l’article 59 de la loi
n°31-08, qui annonce que « est réputé par la force de la loi tout engagement né d’un

12 Licence professionnelle : Droit des affaires


Université Chouaib Doukkali
Le crime informatique en droit marocain

abus de la faiblesse du consommateur lequel se réserve le droit de se faire


rembourser les sommes payées et d’êtres dédommagé sur les préjudices subis ».
Cette infraction est réprimé notamment par l’article 4 de la loi n° 13-83 relative à la
répression des fraudes sur les marchandises qui stipules que « est puni des peines
édictes a l’article 1 quiconque a trompé ou tente de tromper le contractant :

֎soit sur la nature, les qualités, la composition et la teneur de toutes les


marchandises .

֎soit sur leur espèce ou leur origine

֎soit sur la qualité des choses fabriquées, conditionnées stockées en vue de la


ventes vendues ou livrées

֎soit sur leur identité par la livraison d’une marchandises autre que la chose
déterminée qui fait l’objet du contrat ».

→l’infraction contenue dans cette articles est réprimé par l’article de la loi n°13-83 qui
punit leurs auteurs d’un emprisonnement de six moins a cinq ans et une amende de
1200dh a 24000 dh.

Concernant la publicité l’articles 21 de la loi n°31-08 interdit toute publicité


comportant sous quelque forme que ce soit y compris sous forme numérique des
allégations , indication ou présentation fausses ou de nature à induire en erreur
Auteur de ces infraction est puni d’une amende de 50000dh à 250000dh.

Le contrat de vente à distance par un moyen électronique valable s’il a été conclu
conformément aux dispositions prévues par la loi n°31-08 la loi, notamment la loi 53-
05 relative à l’échange électronique de données juridique et par la législation en
vigueur en la matière avant la conclusion de ce contrat le fournisseur doit rappeler au
consommateur ses diffèrent choix et lui permette de confirmer sa demande ou la
modifier selon sa volonté.

13 Licence professionnelle : Droit des affaires


Université Chouaib Doukkali
Le crime informatique en droit marocain

CONCLUSION

La criminalité numérique est désormais une réalité comme le démontre l’actualité

régulièrement depuis plusieurs années .elle entraine des conséquences plus au

moins importantes pour les individus, les organisations et les Etats.

Au niveau législatif , et vu qu’il est conscient des dangers de la criminalité numérique

, le Maroc , comme plusieurs pays du monde , a encadre son cyberspace , le

législateur marocain a adopté plusieurs textes relevant du code pénal ainsi que

d’autres lois spéciales qui visent l’actualisation de la législation nationale en vue de

réprimer les différents actes criminels lies a la criminalité numérique . Or, malgré les

efforts déployés dans ce sens, il reste encore des défis sécuritaires a relever, car le

terrain de la criminalité est très glissant. Mais cela ne veut nullement dire se focaliser

uniquement sur la machine judiciaire et négliger des volets qui sont aussi importants

et qui se basent sur la sensibilisation, la prévention, la concertation et la coopération.

14 Licence professionnelle : Droit des affaires


Université Chouaib Doukkali