Vous êtes sur la page 1sur 9

AIDES MEMOIRES POUR LES PARTIELS

Semestre 2

Année : 2017-2018

Matière : Droit de communication

1. Quels sont les éléments qui déterminent la vie privée selon


Jurisprudence ?

 Les éléments relatifs à l’intimité corporelle d’un individu

 Les éléments touchant à la vie personnelle

 Les éléments d’identification des personnes

2. Citer avec détail selon les catégories les éléments qui font partie
intégrante de la vie privée

 Les éléments relatifs à l’intimité corporelle d’un individu : la


nudité (interdiction de photographier une personne prenant son
bain), la santé (la révélation d’info touchant à la santé des
personnes est d’autant plus attentatoire à la vie privée), la
maternité (le fait de publier la photo d’une actrice célèbre avec son
enfant nouvellement né dans une maternité constitue une atteinte à
la vie privée).

 Les éléments touchant à la vie personnelle : la famille (l’annonce


sous forme dubitative d’un prochain mariage est constitutive d’une
atteinte à la vie privée), la vie sentimentale et amoureuse (le fait de
relater les sentiments d’autrui qu’ils soient réels ou supposés
constitue une immixtion fautive dans la sphère de la vie privée).

Saisi par Elvis Wilfried POSSI Page 1


 Les éléments d’identification des personnes : le domicile (la
publication de la photographie d’un domicile sans l’autorisation de
son propriétaire), l’image (la diffusion de la photographie d’une
personne sur son lit de mort sans le consentement de la famille est
une atteint au respect dû aux personnes défuntes.

3. Dans quels cas la liberté d’expression recourt sa plénitude alors que


certains éléments touchant à la vie d’un individu sont évoqués

4. Qu’est que la liberté d’expression ?

C’est le droit reconnu à l’individu de faire connaitre le produit de son


activité intellectuelle à son entourage. Elle procède de la faculté de
communiquer entre les humains.

5. Définissez l’ordre public

C’est la quiétude sociale qui s’instaure dans un Etat. Il repose sur la


défense de certaines finalités fixées par les textes notamment la
satisfaction de l’intérêt général à travers la tranquillité, la sécurité et la
salubrité.

6. Dans quel cas la liberté d’expression peut faire l’objet


d’interdiction ?

 Provocation à la discrimination

 Incitation à la haine pour appartenance à un groupe racial, à travers


un article.

 Provocation générale à un crime ou un délit

 L’apologie, forme indirecte de provocation. Elle consiste à


défendre et à justifier une infraction, en la présentant comme
moralement acceptable par un commentaire laudatif.
Saisi par Elvis Wilfried POSSI Page 2
7. Qu’est-ce qu’un droit de réponse ?

Le droit de réponse est posé par l’art71 de l’ordonnance du 22 février


2005. Selon cette disposition, toute personne physique ou morale nommée
ou désignée dans un organe de presse pour des imputations susceptibles
de porter atteinte à son honneur ou à sa réputation dispose d’un droit de
réponse pour s’exprimer librement et gratuitement dans les colonnes d’un
journal.

8. La publication de droit de réponse est payante ou gratuite ?

Elle est gratuite

9. Que se passera-t-il en cas de refus d’insertion de la réponse de toute


personne nommée ou désignée ?

Une peine d’amende de 50 à 500.000fcfa sera infligée sans préjudice des


autres peines telles que l’astreinte, les dommages et intérêts.

10.Dans quels le directeur de la publication peur refuser de publier le


droit de réponse ?

 Si l’information publiée ou diffusée n’a porté atteinte ni à l’honneur


ni à la réputation ni aux droits et intérêts de celui qu’elle vise

 Si la réponse est susceptible de troubler l’ordre public

 Si elle-même constitue une infraction à la loi.

Ce pendant le refus doit être motivé.

11.Quelles sont les conditions et règles de procédures d’action civile en


réparation pour une victime d’atteinte aux droits de la personnalité ?

 Le délai de prescription

Saisi par Elvis Wilfried POSSI Page 3


 La détermination du tribunal territorialement compétent ;

 La personne à qui appartient l’initiative de l’action

 La détermination des responsables contre qui l’action doit être


engagée.

12.Droit de rectification ?

Il s’agit, par ce droit de permettre d’une part au représentant des autorités


publiques de corriger ou de rectifier certaines informations relatives à
leurs actes ou fonctions considérés comme inexactes de presse périodique,
d’autre part à toute personne physique ou morale si elle estime que ses
actes ou propos ont été inexactement rapportés par un organe de presse.

L’insertion directement dans les numéros qui suivent la raquette à la place


et imprimées au même caractère qu’à l’écrit (pour des publications
périodiques). Pour des organes audio-visuels, la rectification doit être
diffusée à l’émission suivante dans un délai de 2 jours à compter de la
date de la réception de la requête.

13.Quels sont les abus que peuvent commettre un chef d’entreprise qui
lance une campagne publicitaire ?

 La publicité attentatoire aux droits d’autrui

 La publicité déloyale

 La publicité mensongère

14.Sous quelle forme se présente la publicité déloyale ?

Elle se présente sous la forme d’imitation (l’intention de profiter de


l’effort publicitaire du concurrent e de s’approprier d’une partie de sa
clientèle) et du dénigrement.

Saisi par Elvis Wilfried POSSI Page 4


15.Qu’est ce qui caractérise le dénigrement publicitaire ?

Affichage apposé dans des lieux publics, des flyers distribués à la


clientèle. Contient des informations malveillantes ou défavorables sur une
entreprise ou les produits d’un concurrent ou d’un groupe de concurrents
déterminés.

16.C’est quoi l’objet de la publicité ?

Destinée à attirer l’attention ou la curiosité du public, en vue de l’incité à


acheter un produit ou à avoir recours à un service.

17.Dégagez la différence qui existe entre la publicité comparative et la


publicité laudative

La publicité comparative consiste à confronter ses produits ou services à


ceux d’un concurrent de manière à mettre en relief au public les avantages
des premiers sur les seconds. Cependant la publicité laudative consiste à
prétendre que son produit est le meilleur ou le moins cher de son genre et
qu’il est supérieur à tous les autres.

18.En quoi consiste la publicité mensongère ?

La publicité mensongère consiste pour un commerçant ou pour un


industriel à diffuser des informations fausses et inexactes destinées à
tromper le public sur les produits ou service qu’il met en vente.

19.Quels sont éléments constitutifs de la publicité mensongère ?

 Une publicité : toute action publicitaire qui n’est pas conforme à la


vérité ou qui es susceptible d’induire en erreur

Saisi par Elvis Wilfried POSSI Page 5


 Des allégations mensongères : toute information contraire à la
vérité notamment en ce qui concernent les substances d’un produit
ou la qualité d’un service.

 Les caractéristiques énumérées par la loi : pour être répréhensible,


la publicité mensongère doit avoir pour objet une ou plusieurs
caractéristiques énumérées par la loi relatives au bien ou service
distribué par l’annonceur susceptible d’induire en erreur.

20.Quelles sont les missions assignées au HCC ?

 Veiller à la diffusion des émissions sur la culture de la paix, de la


démocratie, des droits de l’homme et des libertés fondamentales
ainsi que des informations favorisant le développement socio-
économique

 Définir les cahiers des charges des entreprises publiques et privées


de communication

 Assurer la médiation en vue du règlement non judicaire des conflits


entre les médias et le public

 Veiller au respect des normes des équipements, conformément aux


recommandations de l’UIT.

21.Quelles sont les conditions d’accès à la fonction des membres du


HCC ?

 Etre de nationalité centrafricaine

 Avoir au moins une licence ou un diplôme équivalent et totalisé au


moins dix ans d’expériences professionnelles dans leur corps
respectifs

 Résider sur le territoire centrafricain, depuis au moins trois ans


Saisi par Elvis Wilfried POSSI Page 6
 Jouir de ses droits civiques et politiques et être de bonne moralité

 Ne pas appartenir à une instance dirigeante d’une formation


politique.

22.Quels sont les principes qui sous-tendent la mise en œuvre d’une


mission de service public et de communication ?

 Le prince d’objectivité : il peut non seulement consister en une


attitude de réserve, mais aussi se traduire par une démarche plus
active consistant à produire de l’objectivité par la promotion de la
diversité des opinions.

 Le principe d’égalité : le principe d’égalité d’accès au service de la


radiotélévision lui interdit toute forme de discrimination au regard
de ses usagers ou de tout personne.

 Principe de continuité : en cas de grève, il faut faire parvenir à


l’instance dirigeante un préavis de grève.

 Le principe d’adaptation : conditionne la mise en œuvre des


missions de service public pour les acteurs publics.

23.Quels sont les principes directeurs applicables à l’entreprise privée de


la communication ?

 Le les règles régissant la création de l’entreprise privée de


communication

 Les règles régissant le fonctionnement de l’entreprise de


communication : elles concernent la programmation et le contenu
des diffusions

 Les règlements régissant la disparition de l’entreprise

Saisi par Elvis Wilfried POSSI Page 7


24.A quoi est due la disparition d’une entreprise privée de
communication ?

 La mort naturelle : disparition par dissolution ou liquidation


judiciaire (disparition conforme aux règles de droit) ou la
conséquence de l’arrivée à terme de l’autorisation. L’entreprise
peut s’octroyer une seconde autorisation par le HCC.

 La mort provoquée : mort provoquée par la décision du HCC. C’est


dans le cas de non-conformité aux mises en demeure qui lui (organe
de presse) sont adressées.

25.Quelles sont les conditions de reconnaissance du statut d’une agence


de presse ?

Conformément à l’article 56 de l’ordonnance du 22 février 2005, seules


sont considérées comme agences de presse « les organes privés don les
activités consistent à fourni aux journaux, radiodiffusion et télévision des
articles d’information collectés par eux-mêmes et concourant à la
rédaction des nouvelles ».

La création et l’exercice des activités d’agence de presse comme ceux des


agences d’images et de photos sont assujettis aux conditions définies aux
articles 51 et 52 de l’ordonnance du 22 février 2005.

26.Quelles sont les conséquences résultant de la reconnaissance du statut


d’une agence de presse ?

Ils sont de deux ordres : les obligations des agences de presse (respect de
la transparence et celui de l’indépendance, notamment financière des
propriétaires, des directeurs et des collaborateurs des organismes
concernés)

27.Quels sont les acteurs de la communication ?


Saisi par Elvis Wilfried POSSI Page 8
 HCC : acteur de régulation de la communication

 Les acteurs publics et les acteurs du secteur privée sont ceux de la


mise en œuvre de la communication.

28.La composition du HCC

 Un professionnel des médias désigné par le PR

 Une juriste désignée par le PAN

 Une professionnelle de la presse publique désignée par le president


du sénat

 Un professionnel de la presse publique désigné par ses pairs

 Deux professionnelles de la presse privée dont une femme, élus par


ses pairs

 Une avocate élue par ses pairs

 Un ingénieur de la télécommunication élu par ses pairs.

Saisi par Elvis Wilfried POSSI Page 9

Vous aimerez peut-être aussi