Vous êtes sur la page 1sur 26

JEUDI 18 FÉVRIER 2021

77E ANNÉE – NO 23674


3,00 € – FRANCE MÉTROPOLITAINE
WWW.LEMONDE.FR –
FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY
DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO

Rançongiciels : les attaques s’aggravent en France


▶ Les cybercriminels n’hé- ▶ La fréquence et la gravité ▶ Les pirates introduisent ▶ 20 % des sociétés atta- ▶ Les enquêtes judiciaires
sitent pas à cibler des en- de ces raids informati- dans le système informati- quées verseraient une se révèlent majoritairement
treprises sensibles ou des ques, qui ont coûté des que de la cible un virus rançon pour récupérer infructueuses, avec des cy-
hôpitaux, qui se retrou- centaines de millions qui interdit l’accès aux leurs données et éviter bercriminels qui semblent
vent paralysés en pleine d’euros en 2020, s’intensi- données, une sorte de un chômage technique souvent venir de Russie
épidémie de Covid-19 fient ces derniers mois prise d’otage numérique qui peut durer des mois PAG ES 14-15

Covid-19 L’exécutif conforté dans


UNIVERSITÉS : VIDAL LANCE sa stratégie, malgré les critiques
UNE ENQUÊTE CONTESTÉE SUR
L’« ISLAMO-GAUCHISME »
plus de deux semaines après effets des dispositifs déjà en place
avoir décidé de ne pas reconfiner depuis le début de l’année, tels
préventivement le pays, Emma- que le couvre-feu.
nuel Macron persévère dans cette La France, qui se situe sur un
voie, conforté par les chiffres re- plateau élevé depuis plusieurs se-
lativement stables de l’épidémie maines, semble éviter pour le
de Covid-19, voire en légère dé- moment une croissance expo-
crue. Alors que la menace des va- nentielle des hospitalisations,
riants pesait sur la France et que même si les situations régionales
les exemples de nos voisins euro- sont disparates. Le gouverne-
péens, confrontés à des vagues de ment n’exclut pas des différencia-
contaminations, incitaient à tions locales, alors que les élus
prendre des mesures strictes, le des territoires sous tension mul-
chef de l’Etat avait choisi de ne tiplient les critiques contre l’ab-
pas recourir à un nouveau ser- sence de décisions de l’Etat.
rage de vis, préférant attendre les PAGES 6 À 8
▶ La ministre
de l’enseignement
supérieur s’inquiète Afrique Birmanie
de ce phénomène
qui « gangrène »
Macron maintient Aung San Suu Kyi,
les facultés l’effort militaire une tragédie
▶ Les présidents
d’université ont fait français au Sahel qui se répète
part de leur
Lors du sommet du La dirigeante birmane est
« stupeur » face à G5 Sahel, le chef de l’Etat assignée à résidence,
ces « représentations a confirmé que l’engage- après le coup d’Etat mili-
caricaturales » ment des troupes sur le taire, comme il y a trois
PAGE 9 terrain ne serait pas revu à décennies, au terme d’un
la baisse, même si les mis- parcours qui l’a vue passer
sions doivent être réorien- d’idole de la démocratie
tées sur l’antiterrorisme à politicienne décriée
Frédérique Vidal, à l’Assemblée nationale, le 9 février. ELIOT BLONDET/ABACA PAG E 4 ET ÉDITORIAL PAG E 26 PAG E 2

Justice Politique Sport Culture


Dans les petits La majorité La Ligue de football
Plongée dans
)'') % $''$
%  ! (
% &
 ##  %
   # #  # %

tribunaux, se soude autour professionnel


les réserves du Ensemble

 # 
%! ) )  %  %    &  %%  # !  !
  #
%  ! #!

la débrouille du vote sur la loi appelle l’Etat


Royal
au quotidien
PAG E 1 2
« séparatisme »
PAG E 10
à la rescousse
PAGE 13
Louvre à Liévin    




LE REGARD DE PLANTU du musée parisien


Le centre de conservation

a été installé dans le Pas-


1990 au lieu de 3133¤
¤

de-Calais en 2019, pour


mettre les œuvres à l’abri
des crues de la Seine
PAGE 20

Société
Une rave-party        
  

qui fait encore


du bruit
Ils ont célébré le Nouvel 
An à la barbe de la gendar-
merie. Les « teufeurs » de
Lieuron, en Bretagne, ra- %) "*   +(   %%-
*"#  
#  

$&$ -  $$ - - $&$ - )  - )
content les dessous de ces
 *

*( " "(*(  "(  
# & (
36 heures de fête techno
 # (" " (*(# #  "### #*" ,,,!( "!"
PAGE 18
Algérie 220 DA, Allemagne 3,80 €, Andorre 3,80 €, Autriche 3,80 €, Belgique 3,30 €, Canada 5,80 $ Can, Chypre 3,20 €, Danemark 36 KRD, Espagne 3,60 €, Gabon 2 400 F CFA, Grande-Bretagne 3,20 £, Grèce 3,50 €, Guadeloupe-Martinique 3,30 €,
Hongrie 1 460 HUF, Italie 3,50 €, Luxembourg 3,30 €, Malte 3,20 €, Maroc 23 DH, Pays-Bas 4,00 €, Portugal cont. 3,50 €, La Réunion 3,30 €, Sénégal 2 400 F CFA, Suisse 4,50 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 4,50 DT, Afrique CFA autres 2 400 F CFA
2|
INTERNATIONAL
0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

Manifestation
pour la
libération de
la dirigeante
birmane Aung
San Suu Kyi,
à Rangoun
(Birmanie),
mercredi
17 février. AP

La tragédie sans fin d’Aung San Suu Kyi


Critiquée à l’étranger pour ses compromis avec les militaires, la dirigeante est restée une icône en Birmanie

PORTRAIT un poste équivalent à celui de


premier ministre ; le 1er fé-
aujourd’hui confinée chez elle
« pour sa propre sécurité ».
« Aung San Suu Kyi boulonne ses statues, on lui re-
tire les médailles autrefois accor-
gie d’« engagement » diplomati-
que avec les galonnés à casquette
bangkok - correspondant
vrier 2021, elle est renversée par Ce retournement de situation est une fantastique dées. Ses thuriféraires de na- n’aura servi à rien.

O
en Asie du Sud-Est
l’armée et se retrouve assignée à n’est pas forcément surprenant, guère s’acharnent, dans la haine, Quelqu’un qui l’a bien connue
n aura beau fouiller résidence, plus de trois décennies même si le putsch du chef de l’ar-
leader de parti. avec la même ferveur qu’ils et fut, durant plusieurs de ses an-
dans les mythes de la après l’avoir été une toute pre- mée, le général Min Aung Hlaing, Mais diriger un avaient mise à l’adorer. nées d’assignation à résidence,
tragédie grecque, il mière fois. a pris de court tout le monde, les L’ONU lui reproche, à juste titre, l’une des seules personnes autori-
sera difficile d’y trou- La boucle est bouclée. A 75 ans, la Birmans en premier : le militaire
gouvernement est de ne pas avoir « utilisé sa posi- sées à la rencontrer dans sa vieille
ver un personnage au destin plus vie de la Dame de Rangoun paraît et la Lady ne se parlaient plus de- une autre affaire » tion de chef du gouvernement de maison coloniale de Rangoun, as-
singulier que celui d’Aung San suivre l’antique itinéraire de l’éter- puis longtemps. Mme Suu Kyi avait facto et son autorité morale pour siste aujourd’hui, effondré, à ce
LÉON DE RIEDMATTEN
Suu Kyi : si la dirigeante birmane nel retour du temps. Seule diffé- pourtant osé naguère qualifier les contrer ou empêcher les tueries ». retour de la tragédie. Dans un e-
ex-représentant
fut, de 1988 à 2010, une sorte d’An- rence : par le passé, elle fut confi- militaires de « gentils ». Le qualifi- Un peu plus tôt, son « collègue » mail au Monde, Leon de Riedmat-
du CICR à Rangoun
tigone dont le Créon était l’un ou née dans sa maison au bord d’un catif était d’ordre diplomatique, Prix Nobel et figure de la lutte an- ten, un Suisse qui fut tour à tour
l’autre des dictateurs en place, lac, à Rangoun. Elle est aujourd’hui mais il avait fait jaser. ti-apartheid, le cardinal Des- représentant du Comité interna-
son histoire a connu, ces dix der- en résidence surveillée dans sa Ce qui est plus exceptionnel est Aung San Suu Kyi tergiverse, ra- mond Tutu, lui écrit : « Si le prix tional de la Croix-Rouge à Ran-
nières années, des rebondisse- vaste demeure d’ex-chef de gou- d’avoir réussi, en trente-deux ans tiocine, minimise et, pour finir, politique à payer pour votre as- goun, puis officier de liaison pour
ments que nul n’aurait été capa- vernement, à Naypyidaw, capitale de carrière politique, à endosser ne condamne pas les exactions. cension au plus haut niveau est l’Organisation internationale du
ble d’anticiper. de la Birmanie. des rôles éminemment contra- En décembre 2019, elle se rend votre silence, le prix est certaine- travail et délégué du Centre pour
Quatre dates illustrent le récent dictoires. Rappel des épisodes en personne devant la Cour inter- ment trop élevé… » le dialogue humanitaire en Bir-
parcours de la Lady : le 13 novem- Confinée « pour sa sécurité » précédents : en 1988, la fille du gé- nationale de justice de La Haye La situation est cependant in- manie, regrette qu’« ASSK » n’ait
bre 2010, la dissidente et bête L’ancienne « conseillère d’Etat » néral Aung San – le chef de la lutte où, au nom de l’honneur meurtri versée en Birmanie, où rien ne pas suivi ses recommandations
noire des militaires est libérée est accusée par la junte d’impor- contre le colonisateur britanni- d’un pays qu’elle chérit tant – et ternit son image. Plus on la criti- de jadis : « Je l’avais avertie : “Si
après une période d’assignation à tations illégales de talkies-walkies que assassiné quand Suu Kyi avait que vilipende la communauté in- que à l’Ouest, plus elle est admi- vous entrez en politique, les mili-
résidence de quinze ans étalée et, plus récemment, de violations 2 ans – est appelée par la foule à ternationale –, la chef du gouver- rée. Elle est l’aimée de tous les Bir- taires vous élimineront politique-
sur deux décennies à partir de de la loi sur la gestion des désas- s’engager aux côtés des manifes- nement défend l’armée, se con- mans. Elle reste le symbole de ment ou physiquement.” »
1989 ; le 1er avril 2012, « Daw » tres naturels… Elle risque de deux tations anti-junte militaire de tentant du bout des lèvres d’ad- l’opposante à l’armée honnie.
(« madame «) Suu Kyi est élue dé- à trois ans de prison. Mardi 16 fé- l’époque. Elle accepte. Elle devient mettre que les soldats ont pu se li- Aung San Suu Kyi est une « mère Incapable d’autocritique
putée dans la chambre basse du vrier, elle a fait une apparition vir- l’emblème de chair et d’os du vrer à quelques « excès ». courage » bourrée de défauts, elle La mère de tous les Birmans
Parlement ; le 5 avril 2016, après tuelle devant une cour de justice mouvement. est une piètre politicienne, elle aurait-elle dû devenir un nou-
l’éclatante victoire de son parti, la où elle a répondu à quelques Elle va ensuite passer, mais bien « Je ne suis pas Mère Teresa » s’est entourée de béni-oui-oui qui veau Mahatma Gandhi ? « Aung
Ligue nationale pour la démocra- questions formelles sur les char- plus tard, du rôle de victime de la Sa passivité et sa complaisance à l’ont isolée du monde extérieur. San Suu Kyi est une fantastique
tie (NLD), aux élections législati- ges qui pèsent contre elles. Un dictature et d’icône mondialisée l’égard de ces crimes contre l’hu- Quand elle était au pouvoir, les li- leader de parti ou de mouvement.
ves de novembre 2015, la Prix No- porte-parole de l’armée, le briga- de la demos-kratos, à celui de la di- manité – l’ONU qualifie les mas- bertés d’expression régressèrent Mais diriger un gouvernement est
bel de la paix 1991 devient « con- dier Zaw Min Tun, a fait savoir le rigeante adulée et quasi divinisée sacres de « génocide » – va lui va- par rapport à son prédécesseur, une autre affaire : il faut écouter,
seillère d’Etat » et ministre des af- même jour que son procès aurait de tout un peuple. Pour finir par loir en Occident un rejet massif. A un ancien général « progres- négocier, concilier, concéder, s’en-
faires étrangères, accédant ainsi à lieu le 1 er mars. Elle est se retrouver, au début du mois de la mesure de la dévotion passée – siste ». Aung San Suu Kyi, symbole tourer de gens compétents plus
février, au point de départ : un sta- et sans doute excessive – à l’égard de la démocratie, n’était pas très que de loyaux serviteurs », rap-
tut de prisonnière, son premier d’une femme remarquable qui démocratique… pelle encore M. de Riedmatten.
Les manifestations se poursuivent rôle de tragédienne. était aussi, et peut-être surtout, On ne peut cependant faire pe- Sous entendu : elle était incapable
L’autre facette de sa personna- une femme politique. Ni une divi- ser sur ses épaules toute la res- d’autocritique, inflexible et trop
Des dizaines de milliers de manifestants ont afflué, mercredi lité, l’envers du décor du cadre de nité tutélaire, ni l’incarnation ponsabilité de l’opprobre bir- sûre d’elle-même. A-t-elle vu ve-
17 février, dans le centre historique de Rangoun, tandis que, dans son combat, est connue : après sans faille d’un idéal fantasmé. man. Sa passivité dans l’affaire nir les militaires ? Difficile de sa-
d’autres parties de la ville, des automobilistes ont prétendu être avoir été élevée au statut d’égérie « Je ne suis pas une icône », ré- des Rohingya est inexcusable voir : Aung San Suu Kyi est redeve-
en panne, afin de bloquer les mouvements des forces armées. mondiale des libertés par des hor- torque-t-elle alors, agacée, à ses mais ses défenseurs peuvent nue la Lady, inaccessible figure du
Partout, les manifestants brandissent des pancartes, souvent en des d’admirateurs occidentaux interlocuteurs étrangers qui toujours arguer du fait que, pour – sale – temps retrouvé.
anglais, pour appeler le reste du monde à soutenir le mouvement en pâmoison, « Mother Suu », pointent ses contradictions. Lors parvenir à gouverner et à appli- L’éternel retour du tragique
de désobéissance civile. Depuis le coup d’Etat du 1er février, comme l’appellent les Birmans, d’une interview à la BBC, elle af- quer son programme de dévelop- fonctionne cependant comme un
417 personnes arrêtées sont toujours en détention, selon tombe de son piédestal en 2017. firme que le terme de « nettoyage pement, elle était bien obligée de moteur d’éternelle énergie pour
l’ONG AAPP, qui suit la situation des prisonniers politiques. Alors que des centaines de mil- ethnique » pour qualifier les tue- composer avec une armée toute- les Birmans. « Mother Suu peut
« De nombreuses personnes indignées du Myanmar convergent liers de membres de la minorité ries anti-musulmanes dans l’Etat puissante. Aung San Suu Kyi nous demander ce qu’elle veut »,
aujourd’hui vers Rangoun pour s’opposer à la junte et à son simula- musulmane des Rohingya s’en- de l’Arakan n’est pas « appro- avait fait le pari d’un compromis nous confiait au téléphone une
cre de procès d’Aung San Suu Kyi et du président Win Myint. Elles ont fuient au Bangladesh voisin et prié ». Provocante, elle lâche : « Je de gouvernement avec l’armée. jeune manifestante de Mandalay,
le droit de le faire sans être menacées de détention ou de violence qu’une dizaine de milliers d’entre ne suis pas Mère Teresa. » La pe- Au fil des mois, les compromis en fin de semaine. « On lui
aux mains de la Tatmadaw », a tweeté Tom Andrews, le rapporteur eux sont tués lors d’opérations de tite phrase entre dans l’histoire. étaient devenus compromis- obéira. » p
de l’ONU pour les droits de l’homme en Birmanie, mercredi. « nettoyage » lancées par l’armée, En Europe, aux Etats-Unis, on dé- sions. Suprême ironie, sa straté- bruno philip
international | 3
0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

Madrid veut revoir ses lois sur la liberté d’expression


L’arrestation d’un rappeur pour injures à la Couronne provoque un vif débat au sein du gouvernement

madrid - correspondante nanciers, il le qualifiait notam- a avancé le 8 février dans la soirée Ces dernières années, de nom- code pénal sur l’apologie du terro-
Plus de 200

R
ment de « poubelle mafieuse » et que le ministère de la justice pro- breux procès et condamnations risme est utilisé contre des artis-
etranché dans l’univer- de « canaille ». poserait une révision des « délits personnalités liés à une interprétation très am- tes : cette loi doit changer, estime
sité de Lérida, en Catalo- Déjà condamné en 2014 à deux liés à des excès dans l’exercice de ple de ces délits ont provoqué Daniel Canales, de l’ONG Am-
gne, avec quelques dizai- ans de prison avec sursis pour la liberté d’expression ». L’objectif
ont signé la consternation en Espagne. De nesty International en Espagne.
nes de sympathisants, d’autres textes, beaucoup plus est que seules « les conduites qui un communiqué, mauvaises blagues sur le groupe La Cour européenne des droits
le rappeur espagnol Pau Riva- agressifs, vantant l’organisation supposent clairement un risque terroriste ETA ont fini devant de l’homme [CEDH] a réprimandé
dulla, plus connu sous son nom séparatiste basque ETA et souhai- pour l’ordre public ou la provoca-
le 8 février, les tribunaux ou provoqué de l’Espagne à plusieurs reprises et a
d’artiste Pablo Hasel, a finalement tant l’assassinat de plusieurs tion d’une forme de conduite vio- pour exiger longues gardes à vue, y compris été claire : on ne peut limiter la
été arrêté par la police mardi 16 fé- hommes politiques, il n’a, cette lente » soient sanctionnées par quand ceux qui les prononçaient liberté d’expression que dans des
vrier dans la matinée, avant d’être fois, pas échappé à la prison. « des peines dissuasives mais non
la libération étaient des marionnettistes. cas très graves lorsqu’ils incitent
conduit en prison. Il devra y pur- En revanche, son cas a provoqué privatives de liberté ». Par ailleurs, de Pablo Hasel Des syndicalistes ou indépen- à commettre des délits. »
ger une peine de neuf mois pour un vif débat et une forte mobilisa- son intention est que « les excès dantistes catalans ont également Or, dans le cas de Pablo Hasel,
« injures à la Couronne et aux insti- tion en Espagne, laquelle pourrait verbaux commis dans le contexte été condamnés à des amendes l’Audience nationale, le haut tri-
tutions de l’Etat » et « apologie du déboucher sur une réforme du de manifestations artistiques, plus radical, visant à dépénaliser pour avoir brûlé des drapeaux bunal notamment chargé des af-
terrorisme ». En cause : le contenu code pénal. culturelles ou intellectuelles » res- les délits d’injure à la Couronne espagnols. Et d’autres rappeurs faires de terrorisme, a elle-même
de 64 tweets publiés entre 2014 tent « en dehors du code pénal », et aux institutions de l’Etat, con- ont été jugés, comme Pablo Ha- reconnu, lorsqu’elle a abaissé
et 2016 et d’une chanson sur l’an- « Epée de Damoclès » pour éviter « un frein à la liberté tre les sentiments religieux, et sel, tels les membres du groupe la peine initiale du rappeur de
cien roi Juan Carlos. Après des manifestations de d’expression ». d’outrage à l’Espagne, mais aussi de rap de Galice La Insurgencia, deux ans à six mois de prison, que
« Les manifestations sont néces- soutien au rappeur dans plu- L’annonce du gouvernement d’apologie du terrorisme. condamnés à six mois de prison ses messages ne posent pas de
saires mais insuffisantes, soute- sieurs villes espagnoles, plus de vise sans doute aussi à couper Le leader de Podemos et avec sursis pour apologie du ter- « risque réel ». « Par ailleurs, la pro-
nons ceux qui ont été plus loin », 200 personnalités, parmi les- l’herbe sous le pied de son parte- deuxième vice-président du gou- rorisme pour des paroles qui tection particulière accordée au
disait-il dans l’un de ses messa- quelles le réalisateur Pedro Almo- naire de coalition, Unidas Pode- vernement, Pablo Iglesias, a, par disaient : « Nous avons besoin roi dans les cas d’injures à la Cou-
ges, accompagné d’une photo dovar ou l’acteur Javier Bardem, mos, dont le groupe parlemen- ailleurs, provoqué la colère de du Grapo ». Aucun avant Pablo ronne va contre les principes dictés
d’une membre des Groupes de ré- ont signé un communiqué le taire devait déposer, le 9 février, plusieurs ministres socialistes Hasel, cependant, n’avait fait de par la CEDH, qui a condamné trois
sistance antifasciste du 1er octo- 8 février, pour exiger sa libéra- sa propre initiative parlementaire en déclarant, ces derniers jours, prison. fois l’Espagne à ce titre », affirme
bre (Grapo), une organisation ter- tion. Ils estiment que « l’empri- de « loi de protection de la liberté que l’Espagne n’était pas une « Nous dénonçons depuis des an- M. Canales. p
roriste d’extrême gauche sans ac- sonnement de Pablo Hasel rend d’expression ». Un texte beaucoup « pleine démocratie ». nées la manière dont l’article du sandrine morel
tivité depuis 2006. Dans d’autres encore plus évidente l’épée de Da-
tweets, il accusait les forces de moclès qui pend au-dessus de la
l’ordre espagnoles de torture et tête de toutes les personnes publi-
d’assassinats, ou les traitait de ques qui critiquent l’action des ins-
« mercenaires de merde ». Quant titutions de l’Etat ».
au roi émérite, Juan Carlos, mis Face à la montée de la contro-
en cause dans des scandales fi- verse, le gouvernement espagnol

Au Liban, l’armée
n’échappe pas à la crise
L’ambassade de France à Beyrouth a fait don
à l’armée de 2 000 rations alimentaires

beyrouth - correspondance d’un retrait de la viande des ra- 

P
tions des brigades. « L’armée a plu-
armi les communiqués de
l’armée libanaise faisant
sieurs fois manifesté des difficultés
à faire face à la situation économi-
& && ')!&& ,! &&!&+&!$
état d’opérations de ter-
rain ou de dons de matériel mili-
que qui hypothéquerait sa capa-
cité opérationnelle, explique un
&&    
      
 
taire, une annonce inhabituelle
détonne : celle d’un accord passé,
observateur familier des milieux
sécuritaires. La mise en péril de
  $&&
lundi 15 février, pour une fourni-
ture de rations alimentaires par
ce système serait très dangereuse,
d’autant que l’armée est en sur-
$
l’ambassade de France à Bey-
routh. Plus de 2 000 paquets con-
chauffe opérationnelle. » ) !
 ! ##!
 ( !
tenant de l’huile ou du riz ont été
reçus. Il en faudra davantage pour
Séisme social
Depuis le soulèvement populaire
) ##!"'("& "'!


nourrir la troupe, composée d’en-


viron 70 000 hommes. Mais ces
d’octobre 2019, elle est mobilisée
pour le maintien de l’ordre lors
) ##!"' *!
$)
 
   & $    %"  %"   %" ((( (((          & & '  !(   

colis « vont bénéficier aux familles des manifestations et des érup-


de soldats les plus nécessiteuses, tions de colère. Elle a aussi été sol-
assure une source militaire liba-
naise. Nous ne nions pas l’exis-
licitée pour la distribution d’aide
humanitaire à la suite de la dou-
$)
tence d’une crise pour assurer de
nombreux besoins de l’armée ».
ble explosion au port de Bey-
routh, en août 2020. Elle main-
$)
Cette aide destinée à des soldats tient un capital de confiance.
et à leur foyer, qui reste symboli- Mais comme lors des récentes
que (elle se chiffre à 60 000 dol- manifestations à Tripoli contre la
lars, soit un peu moins de dégradation sociale aggravée par
50 000 euros), s’inscrit dans le le confinement, émaillées de vio-
cadre d’autres actions de soutien lences et d’actes de vandalisme,
françaises à l’armée. Plusieurs elle est régulièrement critiquée
partenaires européens du Liban par les partisans du soulèvement
s’inquiètent que le désastre éco- qui l’accusent d’un recours ex-
nomique décourage progressive- cessif à la force et d’arrestations
ment des effectifs, et qu’un éven- arbitraires.
tuel affaiblissement de l’armée, Le risque, pointe le cercle de
considérée comme une colonne réflexion International Crisis
vertébrale, accélère le chaos. Group, est que les forces de sécu-
Venus de milieux pauvres, les rité se retrouvent « à incarner le vi-
soldats se sont enrôlés avec la ga- sage de l’échec de l’Etat, alors qu’el-
rantie d’une couverture de leurs les compensent pour l’absence
frais de santé et d’une partie de de politique et de gouvernance en
la scolarité de leurs enfants, qui contrôlant une population dont el-
restent pour l’heure assurées. les partagent les doléances ».
Comme tous les employés de la Face au séisme social, le gouver-
fonction publique payés en mon- nement démissionnaire de Has-
naie locale, ils ont vu fondre la san Diab est impuissant, et les
valeur de leur salaire ; les prix véritables forces politiques – les
de l’alimentaire, en majorité im- partis – sont empêtrées dans les
porté, flambent. Le revenu de disputes. Une aide internationale
base d’un soldat ne vaut plus qui permettrait de refinancer
qu’environ 120 euros, contre plus l’économie libanaise est condi-
de 660 euros en 2019, avant l’écla- tionnée à des réformes. Les perfu-
tement de la crise financière et le sions ponctuelles risquent de se
plongeon de la livre libanaise face multiplier, alors qu’une sortie de
au dollar. crise est aussi liée à des enjeux
Si l’érosion touche l’ensemble extérieurs, selon divers observa-
des institutions, l’armée se garde teurs, comme les négociations
de parler publiquement de ses attendues entre Téhéran et
difficultés. Un signe a toutefois Washington. p
percé, à l’été 2020, avec l’annonce laure stephan
4 | international 0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

Macron maintient les effectifs de « Barkhane »


Le président veut recentrer l’opération militaire française au Sahel sur la lutte antiterroriste

L’
incertitude avait été, en
grande partie, levée par
« Des évolutions
les conseillers du prési- sans doute
dent Macron, les jours
précédant le sommet des lundi 15
significatives
et mardi 16 février, à N’Djamena, seront apportées
réunissant les chefs d’Etat du
G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Niger,
à notre dispositif
Burkina Faso, Tchad) et leurs par- militaire au Sahel
tenaires, au premier rang des-
quels figure la France. Mardi,
en temps voulu,
à l’Elysée, le président français mais pas dans
a confirmé que l’engagement de
l’armée française au Sahel de-
l’immédiat »
meurerait au même niveau qu’ac- EMMANUEL MACRON
tuellement. Pas « d’ajustement du
dispositif dans l’immédiat » donc,
mais un changement lexical qui gnataire du GSIM, « utilise l’ambi-
sous-tend un redimensionne- guïté ethnique pour agréger des
ment de l’opération militaire formations peules derrière un
française « Barkhane », recentrée combat terroriste », selon le prési-
sur la lutte antiterroriste, dans les dent. Amadou Koufa, tout
mois à venir. comme Iyad Ag-Ghali, le « chef »
Emmanuel Macron a donc tran- du JNIM, sont dorénavant des ci-
ché après, officiellement, avoir bles à « neutraliser » prioritaire-
consulté chacun des présidents ment par les forces armées fran-
du G5. « Des évolutions sans doute çaises. Il incombe à Bamako – où
significatives seront apportées à une junte militaire a arraché,
notre dispositif militaire au Sahel en août 2020, le pouvoir à un pré-
en temps voulu, mais elles n’inter- sident passif mais démocratique-
viendront pas dans l’immédiat », ment élu, Ibrahim Boubacar Keïta
a expliqué le chef de l’Etat lors – de reconquérir le cœur de popu-
d’une conférence de presse orga- lations éreintées par la misère et
nisée à l’Elysée, à l’issue de ce la violence et gagnées par le dis-
sommet auquel il a participé cours insurrectionnel.
en visioconférence. « Un retrait Emmanuel Macron, en visioconférence avec les chefs d’Etat du G5 Sahel, à l’Elysée, le 15 février. JEAN-CLAUDE COUTAUSSE POUR « LE MONDE » La décision française, annoncée,
français, retirer massivement mardi, par Emmanuel Macron, de
les hommes, qui est un schéma faire « à court ou moyen terme
que j’ai étudié, serait une erreur », ment malienne et burkinabée – pendue en 2015, avec la signature de commencer le déploiement tous les groupes armés de la ré- évoluer l’opération “Barkhane”, en
a-t-il ajouté. qualifier de « coloniale » la pré- des accords d’Alger. Leur applica- – promis il y a un an déjà –, dans gion, ce serait une guerre infinie ». la faisant passer d’une logique
Il faut dire qu’il y a un an, le sence française, alors que des at- tion demeure un vaste chantier cette zone, des 1 200 hommes. Un contingent de 5 100 hommes, d’opération extérieure à une logi-
même chef suprême des armées taques de groupes armés provo- à achever. « C’est une excellente nouvelle » même équipés d’un armement que concentrée sur la lutte contre
avait décidé d’envoyer 600 sol- quaient des pertes inédites par La deuxième menace armée, qui permettra de « maintenir la sophistiqué et contrôlant l’es- le terrorisme et la coopération
dats en renfort des quelque 4 500 leur ampleur dans les rangs des l’islamisme radical prospérant pression sur les groupes armés », a pace aérien, ne pourrait y préten- avec les armées de la région »,
éléments déjà déployés au Sahel militaires français et sahéliens. sur des tensions communautai- commenté Emmanuel Macron. dre sur un tel territoire. « Le but s’inscrit dans cette problémati-
depuis 2013. Ces dernières semai- « Nous avons inversé le rapport de res, est loin d’être neutralisée. Preuve donc que leur pouvoir est de lutter contre les groupes que. Le schéma présenté par le
nes, l’hypothèse d’une réduction force [et] sauvé une deuxième fois Mais Paris estime avoir évité le de nuisance perdure. Le prési- terroristes identifiés qui menacent président « veut dire garder une
des effectifs bruissait pourtant le Sahel », se félicite aujourd’hui pire en contenant, par la force, dent français n’a d’ailleurs pas la souveraineté des pays de la ré- force extrêmement structurée
dans l’entourage présidentiel et le président Macron. son expansion dans la zone dite prétendu l’avoir vaincu : « Pour gion et la sécurité des popula- autour de la présence française,
au sein de l’institution militaire. La « première fois » remonte à il « des trois frontières », aux con- nous, une victoire militaire signi- tions », a-t-il précisé. mais “sahéliser” et internationali-
Mais, pour Emmanuel Macron, y a huit ans, lors de l’intervention fins du Mali, du Burkina Faso et fie la restauration totale des Etats ser la lutte contre les groupes ter-
« il serait paradoxal d’affaiblir no- « Serval », en 2013, décidée à l’épo- du Niger. L’ennemi désigné à Pau, souverains dans la zone des trois Marécage insurrectionnel roristes, avec des forces de réaction
tre dispositif au moment où nous que par François Hollande à la de- l’organisation Etat islamique au frontières. » Comment ? « Non Il n’est d’ailleurs pas question rapide, et de projection et coopéra-
disposons d’un alignement politi- mande des autorités maliennes. Grand Sahara (EIGS), y a subi de seulement c’est loin d’être le cas pour « Barkhane » de guerroyer tion dans la durée, pour aider
que et militaire favorable à la réali- Celles-ci avaient perdu le con- lourdes pertes sous les coups mais, historiquement, ce sont des dans le centre du Mali ; dans ce les armées sahéliennes à se renfor-
sation de nos objectifs ». trôle d’un tiers environ de leur de boutoir de « Barkhane », ponc- régions où ces Etats ne l’ont ja- marécage insurrectionnel et na- cer ». L’objectif, cohérent sur le
L’Elysée tire un bilan flatteur du territoire occupé par des indé- tuellement épaulée par les con- mais exercée », glisse un observa- turel du delta intérieur du fleuve papier, est ambitieux. Et sans
poing tapé sur la table du G5 il y a pendantistes touaregs, bientôt tingents de la région. teur occidental. Niger, fief du Groupe de soutien doute pas définitif. Rendez-vous
un an, lors du sommet de Pau supplantés par des groupes djiha- Pour préserver cet acquis, sou- Mardi, Emmanuel Macron a à l’islam et aux musulmans a d’ailleurs été donné avant l’été
convoqué par la France. Paris s’ul- distes revendiquant un isla- lager sa présence et renforcer la d’ailleurs rappelé les limites de (GSIM, ou JNIM en arabe), affilié aux « partenaires sahéliens »
cérait alors d’entendre certaines misme radical transnational. La pression, la France s’est félicitée, l’intervention française dont à Al-Qaida. Là où Amadou Koufa, pour faire un bilan d’étape. p
opinions publiques – essentielle- menace sécessionniste a été sus- mardi, de la décision du Tchad « l’objectif n’est pas de lutter contre à la tête de la katiba Macina, si- christophe châtelot

Centrafrique : deux chefs des milices anti-balaka devant la CPI


Alfred Rombhot Yekatom et Patrice-Edouard Ngaïssona sont accusés de crimes de guerre et contre l’humanité, commis en 2013 et 2014

bangui et la haye - Alfred Rombhot Yekatom, un « Beaucoup se sont reconvertis faire établiront la responsabilité dresser un mandat d’arrêt contre
correspondances « comzone » (commandant de
Les audiences par la suite, assure Jean de Dieu pénale de Ngaïssona et de Yekatom lui ? Personne, à La Haye ou à Ban-
sont retransmises

A
zone) craint pour sa cruauté, et Denamna. Mais il y en a aussi qui au-delà de tout doute raisonna- gui, ne confirme ni ne commente
u niveau de mon domicile, Patrice-Edouard Ngaïssona, con- sont repartis en brousse pour re- ble », a de son côté déclaré le procu- cette possibilité. La cour place gé-
les choses ont débuté vers sidéré comme le coordinateur na-
en public, joindre les groupes armés. » Cer- reur Kweku Vanderpuye. Selon lui, néralement sous scellés ses man-
4 heures du matin. Les tional des anti-balaka. Tous deux à Bangui, tains, restés fidèles à leur ex-chef, les crimes qui leur sont reprochés dats d’arrêt, le temps de permettre
miliciens anti-balaka sont sortis, ont été arrêtés fin 2018 puis trans- sont encore dans la nature et peu- sont d’une telle « ampleur qu’ils l’arrestation des suspects.
ils ont tué tous les musulmans qui férés et incarcérés à la Cour pénale
en direct, et des vent nuire aux victimes et aux té- transgressent la nature même de François Bozizé avait échappé
vendaient sur le marché de Boeing. internationale (CPI). Leur procès témoins seront moins potentiels. Leurs méfaits notre humanité. » une première fois à une enquête
De 4 heures jusqu’à 5 heures, ils ont pour crimes de guerre et crimes ont laissé des traces dans les quar- conduite par la CPI sur les crimes
tué tous les musulmans. » Jean contre l’humanité s’est ouvert à
auditionnés par tiers touchés par les violences, où Nouveau cycle de violences commis pendant la guerre de
de Dieu Denamna, qui représente La Haye mardi 16 février. visioconférence des maisons ont été détruites et Le procès s’ouvre alors que le pays 2002-2003. Après avoir renversé
les victimes de Bimbo 3, un quar- Selon l’acte d’accusation retenu pillées. Près de 900 habitations est plongé depuis mi-décembre le président Ange-Félix Patassé en
tier de Bangui, n’a rien oublié : contre les deux hommes, « en plus ont été réhabilitées, mais sont dans un nouveau cycle de violen- mars 2003, il s’était tourné vers la
« Plus de vingt personnes ont de leur objectif principal, légitime nyme. Pendant que dans le quar- souvent trop petites pour les fa- ces. Plusieurs groupes armés issus Cour, lui demandant d’enquêter
perdu la vie ce jour-là. Sans comp- en soi, de renverser le régime de la tier on tuait des gens, on a dormi milles concernées. Seuls ceux qui de l’ex-Séléka ont fusionné avec contre ce dernier et ses alliés,
ter ceux qui ont été kidnappés puis Séléka et de la chasser de Centrafri- avec les cadavres. » avaient un peu d’argent ont pu se des groupes anti-balaka pour faire le Congolais Jean-Pierre Bemba et
égorgés quelque part. » que, les anti-balaka ont développé Les violences des anti-balaka bâtir un foyer plus grand. cause commune dans une nou- le général Abdoulaye Miskine. A la
C’était il y a un peu plus de sept une politique criminelle consistant contre les populations civiles Pour les victimes de ces violen- velle alliance, la Coalition des pa- suite de l’arrestation de M. Bemba
ans. A l’époque, la Séléka, une coa- à s’en prendre à la population mu- vont rapidement égaler celles de ces, le procès de Rombhot Yeka- triotes pour le changement (CPC). en Belgique et de son transfert à
lition de groupes armés à forte sulmane. [Les musulmans] étaient leurs ennemis. Alfred Rombhot tom et de Ngaïssona marque donc Dénonçant l’accord de paix du La Haye, en mai 2008, et craignant
composante musulmane, avait considérés comme collectivement Yekatom installe une base dans une première étape, même si 6 février 2019, ses membres ont que les accusations ne se retour-
pris le pouvoir dans la capitale responsables des crimes qui l’école mixte de Kokoro 2. « Au dé- beaucoup aimeraient que de plus fortement perturbé le processus nent finalement contre lui, M. Bo-
centrafricaine. Pillages, extor- auraient été commis par la Séléka, part, ils ont dit qu’ils étaient venus gros « poissons » soient jugés à électoral fin décembre et se sont zizé avait écrit au secrétaire géné-
sions, meurtres : la violence, om- comme complices ou comme lui combattre la Séléka, insiste Jean La Haye. Les audiences sont re- confrontés aux troupes gouverne- ral de l’ONU pour lui demander
niprésente, prend une tournure apportant leur soutien ». de Dieu Denamna. Mais à un mo- transmises en public et en direct mentales et à leurs alliés, allant de suspendre l’affaire engagée
confessionnelle. Dans le pays, des ment, ils ont versé dans le même à Bangui, et des témoins seront jusqu’à mener une attaque aux contre l’ex-vice-président congo-
milices d’autodéfense se forment Combats âpres banditisme. Ils ont commencé à auditionnés par visioconférence. portes de Bangui le 13 janvier. lais. Il assurait alors que son gou-
pour contrer la Séléka : ce sont les Boulata, Boeing, Kokoro 2 : dans prendre l’argent des gens, à piller Beaucoup d’entre eux, placés sous Le gouvernement centrafricain vernement était prêt à « tourner
anti-balaka. Peu structurés au dé- ces quartiers périphériques de leurs maisons. Ils sont devenus le programme de protection des considère l’ancien dirigeant Fran- la page », en faveur de la paix. p
but, ses membres se joignent à Bangui, les combats entre Séléka eux-mêmes des bandits. Tout le témoins de la CPI, vont déposer çois Bozizé, dont la candidature à gaël grilhot
certains partisans du président et anti-balaka ont été particulière- monde sait que Rombhot était sous pseudonyme. la présidence avait été rejetée par et stéphanie maupas
déchu, François Bozizé, et mènent ment âpres. « Le 5 décembre, j’étais leur chef. » Au plus fort des événe- Mardi 16 février, les deux ex- la Cour constitutionnelle, comme
une attaque coordonnée contre dans la maternité et j’aidais à des ments, le « comzone » dirigeait chefs de milices ont rejeté devant l’un des principaux artisans de
Bangui le 5 décembre 2013. Parmi accouchements, se souvient une près de 3 000 hommes, selon la cour toutes les charges à leur en- cette alliance. Les événements
les leaders de ces groupes figurent femme qui préfère rester ano- la CPI. contre. « Les preuves dans cette af- récents permettront-ils à la CPI de Retrouvez en ligne l’ensemble de nos contenus
international | 5
0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

Raids contre des journalistes en Biélorussie


ÉTATS-U NIS
Donald Trump attaque
le chef des républicains
au Sénat
Donald Trump a appelé,
Vingt-cinq journalistes et militants des droits humains ont été visés par des perquisitions mardi 16 février, son parti à
tourner le dos au chef des ré-
publicains au Sénat, Mitch

L
McConnell, qui a publique-
es autorités biélorusses six derniers mois, et les autorités ne agisse enfin pour mettre fin aux cès de deux journalistes biélorus- ment accusé l’ex-président
ont franchi un nouveau vont pas s’arrêter là. » De son côté,
« Tous les exactions du président illégitime ses, Daria Tchoultsova et Katerina américain d’être « responsa-
palier dans la répression le vice-président du centre Viasna, Biélorusses sont Loukachenko. » Amnesty Interna- Bakhvalova, correspondantes de ble » de l’assaut meurtrier du
de la presse et des défen- Valentin Stefanovitch, a dénoncé tional a dénoncé une « tentative la télévision d’opposition Belsat, Capitole. « Mitch est un politi-
seurs des droits humains. Des une « tentative d’intimidation » vi-
en danger », centralisée et ciblée de décimer les basée en Pologne. La police antié- cien renfrogné, maussade, qui
perquisitions ont visé, mardi sant à museler « [ceux] qui ont a estimé médias indépendants et les orga- meute les avait arrêtées le 15 no- ne sourit jamais et si les séna-
16 février, vingt-cinq journalistes, parlé au monde de l’incroyable am- nisations de défense des droits de vembre dans l’appartement de- teurs républicains restent avec
militants associatifs et syndicaux pleur des répressions ».
l’opposante l’homme du pays par des raids ter- puis lequel elles venaient de fil- lui, ils ne gagneront plus », a
du pays. La police a notamment Selon le comité d’enquête biélo- Svetlana rifiants dans les domiciles, le har- mer la violente dispersion d’une écrit Donald Trump dans un
fouillé les bureaux de l’Associa- russe, chargé des investigations cèlement et la persécution ». manifestation organisée en hom- communiqué. – (AFP.)
tion biélorusse des journalistes criminelles, ces raids intervien-
Tsikhanovskaïa mage à un militant d’opposition
(ABJ) et du centre des droits de nent dans le cadre d’une affaire sur Telegram Une situation « inacceptable » tué quelques jours plus tôt. Elles ALG ÉRI E
l’homme Viasna, ainsi que les ap- sur le financement et l’organisa- Depuis la Lituanie, où elle vit en sont accusées d’avoir « porté gra- Manifestations pour
partements de ses membres. Plus tion « d’actions portant grave- exil, la chef de l’opposition biélo- vement atteinte à l’ordre public ». les deux ans du Hirak
de 30 personnes ont été briève- ment atteinte à l’ordre public ». Les figures d’opposition. En 2020, russe, Svetlana Tsikhanovskaïa, a Le parquet les accuse d’avoir in- Des milliers de personnes
ment arrêtées, dont le responsa- enquêteurs tentent d’identifier 62 journalistes ont été victimes dénoncé une « crise » du gouver- cité la population à manifester ont manifesté, mardi 16 fé-
ble de l’ABJ, Andreï Bastounets, et les sources de financement des de violences policières, selon un nement « qui essaye de réprimer par leurs reportages, mais aussi vrier, dans l’est de l’Algérie à
au moins trois sont encore déte- manifestations massives organi- rapport de l’ABJ. même ceux qui défendent les droits d’avoir provoqué « des retards Kherrata, le berceau du mou-
nues, selon des militants. sées dans le pays pour contester la « Après des poursuites adminis- humains ». « Tous les Biélorusses dans la circulation des transports vement antirégime Hirak,
« C’est la plus grande répression réélection frauduleuse, le tratives et pénales contre des jour- sont en danger », a-t-elle estimé en commun » et « causé des dé- pour le deuxième anniver-
contre les journalistes et les mili- 9 août 2020, du président Alexan- nalistes, la dictature biélorusse sur l’application de messagerie gâts ». Les deux journalistes, saire du soulèvement popu-
tants des droits de l’homme que dre Loukachenko. Les autorités s’attaque désormais à l’organisa- Telegram. La commissaire du âgées de 23 et 27 ans, plaident non laire. Si l’épidémie de Co-
l’Europe ait jamais connue, a dé- tentent d’écraser ce soulèvement tion représentative des journalis- Conseil de l’Europe pour les droits coupables. « Je faisais simplement vid-19 a mis un coup d’arrêt
claré le vice-président de l’associa- populaire depuis sept mois en re- tes, s’est alarmé le président de humains, Dunja Mijatovic, a elle mon travail », a expliqué Katerina au mouvement depuis
tion, Boris Goretsky, dont le domi- courant à d’importantes vagues la Fédération européenne des aussi dénoncé une situation Bakhvalova. Incarcérées depuis mars 2020, le président Ab-
cile a aussi été perquisitionné d’interpellations, aux violences journalistes, Mogens Blicher Bjer- « inacceptable ». leur arrestation, elles risquent delmadjid Tebboune est sous
mardi. Il y a eu plus de 400 déten- policières, ainsi qu’à l’arrestation regard. Il est grand temps que Ces perquisitions sont interve- jusqu’à trois ans de prison. p pression pour juguler la crise
tions de journalistes au cours des ou à l’exil forcé des principales la communauté internationale nues le jour de la reprise du pro- faustine vincent politique dans le pays. – (AFP.)

Chute du gouvernement
au Groenland
Les polémiques sur un projet minier
entraînent la démission du premier ministre

malmö (suède) - quis. C’était compter sans le coup


correspondante régionale de théâtre du 26 janvier 2021 :

D
dans un post de blog, publié sur le
epuis qu’il avait été rem- site du Siumut, la vice-présidente,
placé à la tête de son
parti, en
bre 2020, le premier ministre
novem-

groenlandais, Kim Kielsen, était


Vivian Motzfeldt, suggère de re-
porter les consultations publi-
ques. Elle mentionne la pandé-
mie de Covid-19, qui restreint l’af-
(
 "$ (" "!(
"
&!&" "$   
sur un siège éjectable. Après l’im- fluence et empêche certains ex-
plosion de sa coalition gouverne- perts internationaux de
mentale, début février 2021, les participer aux réunions. Mais le
membres de l’Inatsisartut, le Par- parti Demokraatit, une forma-
lement local, lui ont infligé un tion de droite membre de la coali-
vote de défiance, mardi 16 février,
ne lui laissant d’autre choix que
d’accepter la tenue d’élections an-
ticipées le 6 avril, avec un an
tion gouvernementale, y voit « un
nouveau signe de la guerre civile
qui sévit au sein du Siumut », selon
Rasmus Leander Nielsen. Et ses
(!$ !(
d’avance sur le calendrier. ministres, excédés, ont décidé de
A la tête du territoire autonome quitter le gouvernement.
danois depuis 2014, Kim Kielsen,
ancien leader du parti Siumut (so- Risque environnemental


cial-démocrate), avait vu s’aigui-


ser les critiques contre sa gestion
Les partisans du projet mettent
en avant ses retombées économi-
 ! " "!(
" &!&" 


 "$ ! &" " $ &" "'! $&$
 &
 
   & $    %"  %"   %" ((( (((          & & '  !(   

des affaires. « On lui reproche son ques. A terme, la mine, prévue


manque de communication et sa pour durer trente-sept ans, de-
gouvernance très verticale », com-
mente Rasmus Leander Nielsen,
vrait employer sept cents person-
nes, dont un peu plus de trois "$ !$$ &! (&"
chercheur en sciences sociales à cents Groenlandais : une occa-
l’université du Groenland. sion rare à Narsaq. Son exploita-
Depuis l’élection d’un de ses op-
posants, Erik Jensen, à la direction
tion devrait également rapporter
d’importants revenus au terri-

"$ "$  !  !&!  "
du Siumut, le 29 novembre 2020,
Kim Kielsen savait ses jours
toire, qui cherche à réduire sa dé-
pendance financière à l’égard de
 "$
comptés à la tête du gouverne- Copenhague.

"$ "$
 $ "
&!" %  "  
"
ment. La controverse autour d’un Toutefois, face au risque envi-
projet minier, dans le sud de l’île, ronnemental, « ces arguments ont
est à l’origine de l’accélération des de plus en plus de mal à
événements. Outre des terres ra-
res, indispensables à la produc-
convaincre », assure Marianne Pa-
viasen, militante et de l’associa-
  ! "
tion de smartphones, d’éoliennes tion Urani Naamik (« non à l’ura-
ou de voitures électriques, le gise-
ment de Kvanefjeld (Kuannersuit,
nium »). Originaire de Narsaq, elle
est députée du parti Inuit Ataqati- !$

$  " ("  !$"
en groenlandais), contient de
l’uranium et du fluorure de so-
giit, la principale formation d’op-
position, favorable à l’arrêt défini- $ "$"
dium, dont l’extraction inquiète tif du projet et en tête dans les
les riverains et les organisations sondages. « Désormais, les pê-
écologiques.
En 2010, la compagnie austra-
cheurs et les chasseurs sont contre,
comme les éleveurs de moutons et
 $$ &!& (&" !$ 

 ! 
lienne Greenland Minerals, sou-
tenue par la société chinoise
une part croissante des habitants,
qui craignent de voir les eaux de la
&

 &"  )) "!(
"  
Shenghe Resources qui en est le rivière et la nature polluées par les
principal actionnaire, a obtenu déchets radioactifs. Ils s’inquiètent
une licence pour l’exploration de aussi des retombées sur le tou-
la montagne, à quelques kilomè- risme », affirme-t-elle.
tres de la commune de Narsaq. Le 10 février, 141 ONG ont appelé
Les autorités groenlandaises ont à un moratoire sur l’extraction
rejeté à trois reprises l’étude d’im- minière, pétrolière et gazière à
pact environnemental présentée grande échelle au Groenland, soit
par la société, avant de l’approu- soixante-dix projets en cours
ver, en septembre 2020. d’exploration ou d’exploitation.
Greenland Minerals n’avait plus De son côté, Copenhague prend
qu’à organiser des consultations bien soin de ne pas intervenir
publiques, avant de déposer une dans ce que le royaume du Dane-
demande d’exploitation. La majo- mark considère comme une af-
rité gouvernementale soutenant faire groenlandaise. p
le projet, le feu vert semblait ac- anne-françoise hivert
6|
PLANÈTE
0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

C R I S E S A N I TA I R E

Malgré les inquiétudes, l’exécutif tient sa ligne


Le gouvernement assume l’absence de nouvelle mesure, mais n’exclut pas des différenciations locales

P
our l’instant, le pari
ne s’est pas transformé
en piège. Plus de deux
semaines après avoir
choisi de ne pas recourir à un
confinement préventif face à la
menace que constituent les va-
riants du SARS-CoV-2, Emmanuel
Macron peut se féliciter de voir
la situation sanitaire rester relati-
vement stable. « Stable et fra-
gile », précise-t-on au ministère
de la santé. Le nombre de nou-
veaux cas répertoriés chaque
jour reste sous les 20 000 depuis
une semaine, en légère décrue,
tandis que le nombre d’hospitali-
sations liées au Covid-19 diminue
lui aussi.
« J’espère que 2021 ne sera pas
l’année des variants mais de la vic-
toire contre la pandémie », a dé-
claré le ministre de la santé, Oli- Visite
vier Véran, mardi 16 février, lors officielle
des questions au gouvernement du ministre
à l’Assemblée nationale, une se- de la santé,
maine après avoir jugé « possible » Olivier
que la France ne soit « jamais re- Véran,
confinée ». Mais cet optimisme à l’ARS
se heurte à la colère de certains de Metz,
élus locaux, qui craignent de voir le 12 février.
la situation dégénérer sur leurs JEAN-CHRISTOPHE
territoires et réclament un tour VERHAEGEN/AFP
de vis de la part de l’Etat. Une ma-
nière de réanimer le débat sur la
gestion de crise, qui oscille depuis
un an entre mesures nationales et
adaptation locale.
A Dunkerque (Nord), le maire
(divers gauche) de la ville, Patrice
Vergriete, a ainsi regretté que la
préfecture ne décide pas, contrai-
rement à ce qu’il préconisait,
d’une fermeture anticipée des toires sont traités de la même ma- augmenter le nombre de cas, ou de pué par les élus locaux pour avoir aux agences régionales de santé
établissements scolaires à moins nière alors qu’évidemment ils sont PAS DE SERRAGE DE VIS patients Covid en réanimation ? décidé de la fermeture des bars afin « d’anticiper l’impact potentiel
d’une semaine des vacances.
Le taux d’incidence dans la ville a
différents, et dans des situations
sanitaires différentes. »
SUPPLÉMENTAIRE TANT Non, tranche un conseiller de
l’exécutif. Si nous avions confiné,
et des restaurants à Marseille.
Depuis, le chef du gouvernement
des variants sur la situation hospi-
talière » et « de mobiliser tous les
pourtant doublé en une semaine, Même « colère » en Moselle, QUE LA COURBE DE cela aurait été du préventif, assume d’imposer à tous la acteurs de santé (…) dans l’éven-
atteignant 658 cas pour 100 000 dans un département qui compte, donc un changement de doctrine. même règle depuis Paris. tualité d’une reprise épidémique »,
habitants selon l’élu, dont une selon Olivier Véran, « plus d’un L’ÉPIDÉMIE NE CONNAÎT En France, on ne fait pas de confi- Un conseil de défense sanitaire est-il écrit dans ce document que
grande partie seraient liés au tiers » de cas issus du variant sud- nement préventif. » devait se tenir, mercredi, à l’Ely- Le Monde a pu consulter. Un cer-
variant britannique, plus conta- africain auprès des nouveaux ma-
PAS UNE ASCENSION sée, comme chaque semaine. tain nombre d’instructions ont
gieux que la souche originelle. lades dépistés ces derniers jours. EXPONENTIELLE Part de risque Pour l’heure, l’exécutif se satisfait été passées : déprogrammation
Après avoir réclamé un reconfine- Un proche d’Olivier Véran souli- des effets du couvre-feu national de patients, plan blanc à déclen-
« Colère » en Moselle ment local, le maire (Les Républi- gne pour sa part que, sur le ter- à 18 heures, combiné à une ferme- cher le cas échéant afin de mobili-
L’agence régionale de santé (ARS) cains) de Metz, François Grosdi- De fait, le variant sud-africain rain, « personne n’est d’accord » ture partielle des frontières. Mais ser les personnels, recours à la
des Hauts-de-France a annoncé dier, a lui aussi plaidé en faveur – comme le variant brésilien – in- quant aux mesures à prendre. l’attention est de mise. « Ce qui médecine de ville, augmentation
une campagne « exceptionnelle » d’une fermeture anticipée des quiète les autorités, qui consta- « Vous n’avez pas de consensus serait inquiétant, c’est un départ de la capacité et de la disponibilité
de dépistage, ainsi que l’alloca- écoles avant les vacances. tent des cas de réinfection chez des élus locaux », assure-t-on. Un de flamme, un cluster, qui pourrait des lits de réanimation…
tion supplémentaire de 2 400 do- En vain, là encore. A la place, des personnes déjà touchées même constat peut être établi entraîner une circulation plus in- Autant de mesures témoignant
ses de vaccin. « Nous avons fait des l’ARS du Grand-Est a annoncé, par le Covid-19 et craignent une parmi la communauté scientifi- tense des variants, principalement d’une certaine fébrilité, alors que
propositions, nous n’avons pas été lundi, la livraison de 30 000 doses moindre efficacité des vaccins. que. Dans ce contexte, pas ques- sud-africains et brésiliens, souli- les scientifiques prévoient une
entendus. L’Etat nous a proposé supplémentaires de vaccin pour Malgré cette pression des élus tion de flancher, même si la porte gne-t-on au sommet de l’Etat. Or, majorité de variants parmi les
d’autres mesures, totalement ina- le département. « Nous mainte- locaux, le gouvernement tient sa reste ouverte à une différencia- nous sommes déjà sur des niveaux nouveaux cas qui seront réperto-
daptées à notre territoire, a dé- nons nos demandes. Ces vaccins ligne : pas de serrage de vis sup- tion locale des mesures, comme de circulation du virus assez haut. riés en France à partir du mois
ploré M. Vergriete, mardi, sur ne vont pas être injectés en une plémentaire tant que la courbe de c’est déjà le cas en outre-mer. Si vous avez un coup de redémar- de mars. De quoi rétrécir encore
BFM-TV. On est extrêmement en journée, ni même en une se- l’épidémie ne connaît pas une as- Mais cette stratégie comporte rage, vous repartez de plus haut. » le trou de souris à travers lequel le
colère parce que nous ne sommes maine », a souligné M. Grosdidier, cension exponentielle. « En Mo- aussi sa part de risque. En septem- Une circulaire ministérielle vi- gouvernement espère se faufiler
pas écoutés, l’Etat ne nous suit pas. estimant qu’il y a « urgence à frei- selle, les variants ont augmenté en bre 2020, le premier ministre, sant à remettre les hôpitaux sous pour éviter un reconfinement. p
(…) On a l’impression que les terri- ner l’épidémie tout de suite ». proportion, mais est-ce que ça fait Jean Castex, avait ainsi été cons- tension a été transmise, vendredi, olivier faye

Epidémie de Covid-19 : situation au 16 février, 14 heures


HOSPITALISATIONS ET RÉANIMATION TAUX D’INCIDENCE PAR DÉPARTEMENT TAUX D’INCIDENCE DANS LE MONDE
Personnes hospitalisées pour 100 000 habitants pour 100 000 habitants Nombre de décès et rapport pour 100 000 habitants
Personnes en réanimation Nombre de personnes positives Petite couronne Moyenne
nationale 501,5
et en soins intensifs pour 100 000 habitants Guadeloupe 21 750 morts Belgique 189 décès / 100 000 hab.
33 466 du 7 au 13 février
118 421 Royaume-Uni 177

Martinique 66,2 94 171 Italie 156


188
Semaine glissante
15 522 Portugal 151
26 195 Mayotte
du 26/08 au 1/09 du 7/02 au 13/02

TESTS POSITIFS 488 081 Etats-Unis 149

+ 19 590
2e confinement
(30 octobre) 65 979 Espagne 140
de 300 à 843 La Réunion
de 250 à 300 nouvelles personnes positives France 123
82 812
de 200 à 250 au SARS-CoV-2 en vingt-quatre
Guyane heures (tests antigéniques inclus)
4 586 3 338 de 150 à 200 9 817 Suisse 114
de 100 à 150
PERSONNES VACCINÉES* 240 940 Brésil 114

2 298 086
418 Moins de 100
1 septembre 2020
er
16 février 66 198 Allemagne 80

Infographie Le Monde Sources : Santé publique France, Géodes, université Johns-Hopkins * Personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin au 15 février
planète | 7
0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

▶▶▶

Ces médecins réservés Pays-Bas: le couvre-feu tributaire de la justice


sur un reconfinement Après la décision d’un tribunal, mardi 16 février, de lever les restrictions de déplacement
Le corps médical n’est pas unanime sur les nocturnes, la cour d’appel a rétabli la mesure en urgence, en attendant un arrêt sur le fond
mesures à prendre pour enrayer l’épidémie
bruxelles - correspondant seules des circonstances « très ur- aurait le soutien d’une majorité de bonne nouvelle », a brièvement

S
gentes et exceptionnelles » pou- la population, surtout parmi les commenté le chef du gouverne-

I
urprise aux Pays-Bas : vaient justifier un couvre-feu. Et plus âgés, se disant même favora- ment, en soulignant le risque
l est certain que leurs voix por- siment aux niveaux de début no- mardi 16 février, un tribu- l’épidémie ne relèverait pas de ce ble à un allongement de la durée d’une nouvelle vague de contami-
tent moins que d’autres. Si, de- vembre, mais ce n’est pas la même nal de La Haye a donné registre. Elle a aussi invoqué le fait quotidienne du couvre-feu. nations due au variant britanni-
puis le début de la reprise épi- tension. Avec près de 40 % de nos raison au groupe de mili- que la Première chambre (le Sé- que, très présent dans le pays. Des
démique – avec cette troisième va- lits occupés par des patients Covid, tants Viruswaarheid (Vérité sur le nat) ne s’était pas prononcée sur Risque d’une nouvelle vague appels lancés pour inciter les ha-
gue en « plateau montant » –, plu- il n’y a pas eu l’explosion qu’on re- virus), qui réclamait la fin du cou- la loi d’urgence, votée seulement Après le jugement du tribunal de bitants à sortir dans les rues n’ont
sieurs médecins appellent avec doutait tous après Noël, souligne le vre-feu imposé par le gouverne- par les députés. La Haye, le gouvernement a intro- eu que très peu d’écho, mardi soir.
force à reconfiner au plus vite, au pédiatre, à la tête de la CME. Je reste ment de Mark Rutte pour endi- Si Willem Engel, dirigeant de Vi- duit un appel en extrême ur- Le jugement du tribunal de
vu des indicateurs sanitaires et convaincu qu’un reconfinement n’a guer l’épidémie de Covid-19. Il est ruswaarheid cachait mal sa jubila- gence. Malgré les tentatives de La Haye pourrait toutefois influen-
hospitaliers, d’autres estiment à pas d’intérêt dans ma région. J’ai en vigueur depuis le 23 janvier et tion et évoquait une « libération », faire retarder l’appel par l’avocat cer la campagne en vue des législa-
l’inverse que les conditions ne largement défendu le confinement est censé durer jusqu’au 2 mars. le gouvernement était manifeste- de Vruswaarheid, qui a récusé un tives du 17 mars, la droite populiste
sont pas réunies pour enclencher en mars ou en octobre, la situation La juge Sonja Hoekstra van Vliet ment consterné. Improvisant une premier juge, la cour a finalement comptant bien l’exploiter pour at-
cette mesure plus sévère à l’échelle était catastrophique à l’hôpital, a estimé que la loi d’urgence qui a conférence de presse, M. Rutte ap- décidé de suspendre temporaire- taquer la coalition sortante. Les
du pays. Une position pas toujours mais actuellement ce n’est pas le imposé cette mesure est abusive pelait « instamment » les Néerlan- ment la levée du couvre-feu, en scientifiques peinent, en tout cas,
évidente à défendre pour des hos- cas. Il faut tenir et ne pas écouter et viole « profondément » la li- dais à continuer à rester chez eux l’attente d’un arrêt sur le fond. Ce- à mesurer les effets du couvre-feu
pitaliers sous pression, du fait certains confrères, je milite pour berté de mouvement et le droit à de 21 heures à 4 h 30. Selon un son- lui-ci devrait intervenir au début sur la courbe des infections. p
d’un nombre très élevé de patients des décisions locales. » la vie privée. Selon la magistrate, dage, le chef du gouvernement de la semaine prochaine. « Une jean-pierre stroobants
atteints du Covid-19 depuis des se- Contrairement à d’autres méde-
maines – 26 195 personnes étaient cins qui jugent un reconfinement
hospitalisées mardi 16 février, inéluctable, le professeur dit gar-
3 338 en réanimation, et 352 per- der un espoir d’y échapper grâce
sonnes en sont mortes entre le 15 aux mesures restrictives déjà for-
et le 16 février. tes appliquées aujourd’hui (cou-
Le professeur François-René Pru- vre-feu, fermeture des bars, res-
vot, du CHU de Lille, fait partie de taurants et lieux de culture, collè-
ces soignants. « La situation est ges et lycées effectuant des rota-
aujourd’hui très hétérogène sur le tions avec des demi-classes…), au
territoire, on ne comprendrait pas respect important des mesures
qu’une mesure identique soit prise barrières dans la population et à la
partout », avance le chirurgien, progression du nombre de per-
président de la Conférence des sonnes vaccinées. « Le confine-
présidents de commission médi- ment, c’est terrible. Son impact so-
cale d’établissement (CME) des cial, mais aussi sanitaire, est tel
CHU. Certes, le niveau épidémi- qu’on ne doit le mettre en place que
que, lui, paraît plus élevé qu’à la si on se retrouve face à un afflux
veille de la première comme de la massif de patients à l’hôpital »,
deuxième vague, « mais, à l’hôpi-
tal, la situation est encore maîtri-
sée ». La crainte de l’impact des va-
riants a beau être dans toutes les
poursuit le médecin, qui n’exclut
pour autant nullement qu’il faille
en repasser par là. « C’est un pari.
Effectivement, on pourrait le regret-
- 
 ') ) ,'
' & '
&&-)
têtes, ni l’explosion de l’incidence ter après, mais, à l’inverse, confiner
ni la flambée du nombre de pa- sans que cela soit indispensable
tients hospitalisés ou en réanima- aura d’autres conséquences – peut-
tion ne sont encore constatées. être moins perceptibles – qu’il fau-
Même si « le cas de la Moselle va dra payer aussi. »
peut-être faire exception, il doit être
regardé de très près », concède le
chirurgien. D’après lui, les dégra-
dations des indicateurs ont lieu
« On s’en sort encore »
Olivier Claris et ses collègues op-
posés au reconfinement le recon-

'  0 - ,'#
lors de situations particulières, qui naissent néanmoins : cette déci-
sont à prendre en compte : en sion de ne pas reconfiner et de
Moselle, par exemple, un impor- rester avec un plateau très élevé
tant flux transfrontalier. n’est pas sans conséquences : l’ac-


« Un pari »
tivité des hôpitaux est déjà enta-
mée par le nombre important de
 ),& 
,&  % &  
 ') &
""& 
' & '  ,&' )' ", " &) 

 
   & $    %"  %"   %" ((( (((          & & '  !(   

Son opposition à un reconfine- patients atteints du Covid-19, ce


ment immédiat semble partagée qui entraîne des déprogramma-
par ses homologues, dans la tren-
taine de CHU que compte le terri-
tions, au fil de l’eau, des soins les
moins urgents concernant les ')
  $, ' '"
& 
toire. Si, au 25 janvier, les trois autres patients. Et ce report de
quarts des 20 présidents de com- prise en charge n’est pas sans en-
mission médicale d’établissement
qui avaient répondu à François-
gager une perte de chance.
A l’hôpital Avicennes (Seine-
 '' - ,' -& ,'$,%   '  '
René Pruvot se disaient favorables
à un reconfinement, ils ne sont
Saint-Denis), le docteur Stéphane
Gaudry voit son service de réani-

$,  ,&#
plus que sept à se prononcer mi-fé- mation « tout le temps plein » ces

%-    )
,. ))&' - ,' "&) %- /&
vrier en faveur de cette option plus dernières semaines. « En Ile-de-
drastique (dont trois estimant France, plus de 60 % des lits de réa-
qu’il pourrait se mettre en place de nimation accueillent des patients
manière territorialisée). Sur les
vingt-sept présidents qui ont ré-
atteints du Covid, insiste-t-il. Nous
avons une activité intense, les
,  &- /& - '  ''  0 - ,'#
pondu dernièrement à la ques- équipes sont épuisées, à bout, mais
tion, vingt se positionnent contre.
Olivier Claris, chef de service aux
on fait notre travail, et on s’en sort
encore pour l’instant. » 

&)"
 
" ')#& - ,' "& " ' ",'
hospices civils de Lyon, est sur
cette ligne depuis le début de cette
Pour le réanimateur, qui refuse
de se dire « pour ou contre » un re-  !*+111 "& ,)'#
troisième vague si particulière. confinement – cette décision rele-
« Nous avons une augmentation vant de multiples paramètres
des entrées en réanimation depuis
deux semaines, nous arrivons qua-
(économiques, psychiques, politi-
ques, etc.) –, l’indicateur pure-

    "" 
)  "
''

,
ment hospitalier ne justifie pas de
prendre une telle décision de ma-
,&$,  - ' &
)'  "& .)#
nière urgente. « Si j’avais demain
« CONFINER SANS un malade que je n’arrivais pas à
prendre en charge, je dirais que le
QUE CELA SOIT reconfinement s’impose immédia-
tement. Ce n’est pas le cas
INDISPENSABLE AURA aujourd’hui, dit-il. Nous n’assis-
D’AUTRES CONSÉQUENCES, tons pas aux courbes exponentiel-
les de mars ou de novembre, il est
PEUT-ÊTRE MOINS possible de ce point de vue de se
donner encore un peu de temps
PERCEPTIBLES, QU’IL pour voir ce qu’il se passe, même si
c’est un risque. » Et d’ajouter,
FAUDRA PAYER AUSSI » néanmoins : « Maintenant, est-ce
OLIVIER CLARIS la meilleure solution à long terme ?
chef de service aux hospices J’en doute… » p
civils de Lyon camille stromboni
8 | planète 0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

C R I S E S A N I TA I R E

A Bobigny, un
nouveau centre
de vaccination
La Seine-Saint-Denis ouvre un
lieu réservé à ses habitants, pour
lutter contre la fracture vaccinale

REPORTAGE semaine prochaine. Ici, pas de

L
créneaux disponibles en ligne sur
a famille Boubakri a Doctolib ni de prise de rendez-
d’abord cru à « un canu- vous téléphonique, ce sont les
lar », « une arnaque », services publics qui repèrent, ci- La famille Boubakri,
« une connerie ». C’est Mo- blent et appellent les personnes devant le centre
hammed, le père, qui a décroché de plus de 75 ans en fracture so- de santé de la
le téléphone. Il était 18 heures, di- ciale, en précarité médicale, éloi- CPAM 93, à Bobigny
manche 14 février. « Bonjour, c’est gnées des soins, en rupture nu- (Seine-Saint-Denis),
l’Assurance-maladie du 93. Vous mérique ou peu réceptives aux le 16 février. LAURENCE GEAI
êtes monsieur Boubakri ? Je vous messages de santé publique. POUR « LE MONDE »
appelle dans le cadre de la campa- « Nous allons les chercher un par
gne de vaccination contre le Covid. un », explique Aurélie Combas-Ri-
Un nouveau centre de vaccination chard, la directrice de la CPAM 93
ouvre ses portes demain à Bobi- (Caisse primaire d’assurance-ma- la population a plus de 75 ans (la sont vingt-deux). Les services de (elles ont eu le Covid lors de la
gny. Souhaiteriez-vous prendre ladie), qui a mis en place une plate- moyenne régionale est de 15 %), l’Etat recommandent de répartir IL Y A PLUS DE 20 000 deuxième vague), et 20 % refu-
rendez-vous ? »
L’ex-ouvrier de l’usine General
forme téléphonique multilingue,
opérationnelle sept jours sur sept,
un pourcentage parmi les plus
bas avec le Val-d’Oise (9 %). Or,
les rendez-vous entre les plates-
formes Internet et les listes consti-
PERSONNES À JOINDRE. sent de l’être pour des raisons
idéologiques ou par peur des ef-
Motors, âgé de 75 ans, n’a « rien depuis le 12 février. Bénéficiaires c’est le critère d’attribution des tuées par les centres et les mairies. EN MOYENNE, IL FAUT fets secondaires. Enfin, 10 % de-
compris », dit-il. Il s’est empressé de la complémentaire santé soli- doses. Au moment d’arbitrer, « Dans les deux centres que nous mandent à consulter leurs en-
de passer le combiné à sa fille, Has- daire (CSS, ex-CMU), personnes l’ARS a choisi d’ajuster leur nom- gérons, à Pierrefitte et Noisy-le- COMPTER QUINZE APPELS fants ou leur famille avant d’ac-
sna, 45 ans, en visite chez ses pa- qui n’ont pas eu de rembourse- bre en accordant davantage de Grand, il n’y a pas plus de 35 % cepter la vaccination.
rents. « L’Assurance-maladie qui ment de frais médicaux depuis vaccins à la Seine-Saint-Denis d’habitants du département »,
POUR UN RENDEZ-VOUS C’est le cas d’Aïcha Kenniche,
vous appelle un dimanche à plus de six mois ou qui n’ont pas (5 500 au lieu de 4 500) et de mul- constate Stéphane Troussel, prési- 76 ans. Aveugle et diabétique, l’ex-
18 heures ! Sérieusement ! Qui peut de médecin traitant… Il y a plus de tiplier les centres. Mais la pénurie dent (PS) du conseil départemen- garde d’enfants à domicile vit
y croire ? », dit-elle en souriant. vingt mille personnes à joindre. de doses a limité la portée de cette tal de la Seine-Saint-Denis, qui carte de transport Améthyste, seule. Déconnectée et isolée. C’est
D’autant que la famille avait tout En moyenne, il faut compter politique de rééquilibrage. forme, depuis le 16 février, des am- puis ceux de l’allocation person- Afafe, sa nièce de 38 ans, qui l’ac-
tenté pour trouver un créneau de quinze appels pour un rendez- bassadeurs de la vaccination. A nalisée d’autonomie, l’APA), tan- compagne et la rassure : « Elle a ac-
rendez-vous sur Doctolib, en vain. vous. « Il y a une politique natio- « Compétition malsaine » bord d’un bus qui sillonnera bien- dis que les communes font appel cepté la vaccination, mais ça l’in-
« Et d’un coup, on vous appelle nale de vaccination qu’il faut assu- Parmi les dix-sept centres de vac- tôt le secteur, ces derniers rensei- aux fichiers des centres commu- quiète. Elle est déjà faible. Elle a
pour vous proposer un rendez-vous mer, mais que l’on peut équilibrer », cination contre le Covid-19 que gneront les habitants sur les vac- naux d’action sociale (CCAS) et peur que ça l’affaiblisse encore
dans les vingt-quatre heures ? », poursuit Mme Combas-Richard. compte le département (dix-huit cins et, à terme, espère-t-il, les vac- mettent en place des systèmes de davantage. » Cherifa Khadhar,
poursuit la jeune femme. Pour- L’initiative s’inscrit dans le ca- avec celui de Bobigny), nombre cineront sur place. « La pénurie de navette et de bus pour faciliter le 84 ans, diabétique elle aussi, est
tant, le père est bien là, accompa- dre du dispositif pilote « aller d’entre eux se sont aperçus que les doses et les modalités de prise de transport des personnes éligibles soutenue par sa belle-fille, Amira,
gné de sa fille, dès le lendemain, vers », mis en place par l’agence doses bénéficiaient en partie à des rendez-vous ont installé une com- à la vaccination. Ainsi d’Epinay- 35 ans. C’est cette dernière qui a in-
tout sourire derrière son masque à régionale de santé (ARS) d’Ile-de- citoyens extérieurs à la Seine- pétition malsaine entre territoires. sur-Seine, du Pré-Saint-Gervais sisté pour qu’elle se fasse vacciner.
la sortie du centre de santé, où il France, l’Assurance-maladie du Saint-denis, souvent plus connec- Nous ne plaidons pas pour une pré- ou de Bondy. Vendredi 19 février, Les deux femmes sont venues en
vient de se faire vacciner. 93, la préfecture de Seine-Saint- tés et plus entourés, certains rési- férence locale, mais pour que les plusieurs bus seront affrétés par navette, mise à disposition par la
Certains, comme Mohammed Denis et le département. L’objec- dant dans des quartiers parisiens politiques publiques s’adaptent. » la ville de Clichy-sous-Bois pour ville d’Epinay-sur-Seine. « C’est en
Boubakri, n’ont pas obtenu de tif ? « Réduire les inégalités face à plus aisés. Face à cette tendance, Le département, qui bénéficiera emmener cent vingt personnes allant chercher tous les publics que
rendez-vous, d’autres n’ont pas la vaccination », dit Aurélien des centres ont cessé de mettre en de deux cents créneaux de ren- se faire vacciner à Bobigny. l’on peut garantir un accès à la vac-
pu s’y rendre, n’en ont pas voulu Rousseau, directeur général de ligne les rendez-vous, afin de pri- dez-vous par semaine dans le Selon les premiers retours de la cination plus égalitaire », insiste
ou n’ont pas compris qu’il fallait l’ARS. La Seine-Saint-Denis a vilégier les patients qui s’étaient nouveau centre de Bobigny, a lui campagne téléphonique lancée M. Troussel. L’ARS a fléché 50 000
en prendre un. Tous habitent la connu des taux très élevés de sur- déplacés et qui figuraient sur aussi mis la plate-forme télépho- par la CPAM 93 (2 500 appels), vaccins au mois de mars pour les
Seine-Saint-Denis. Ils ont désor- mortalité liée au Covid-19, par leurs listes d’attente. Une straté- nique lancée lors du premier con- 10 % des personnes contactées politiques d’« aller vers », mises en
mais un centre qui leur est ré- rapport au reste de l’Hexagone. gie qui a pour effet secondaire de finement au service de l’identifi- rencontrent un problème de place dans les différents départe-
servé. Sept cents doses sont dis- C’est aussi l’un des territoires les pénaliser les habitants qui n’ont cation des plus précaires (les bé- transport, 30 % sont déjà vacci- ments de la région. p
ponibles cette semaine, mille la plus jeunes, où seulement 11 % de pas de centre dans leur ville (elles néficiaires de plus de 75 ans de la nées, 30 % ne peuvent pas l’être louise couvelaire

Le séquençage massif, élément-clé des Danois pour contrer le virus


Tous les tests positifs sont désormais analysés, ce qui permet notamment d’identifier et de casser plus vite les chaînes de transmission

malmö (suède) - stratégie de lutte contre la pandé- toire analyse entre 10 % et 20 % puis 5 000. Mi-décembre, nou- montre en revanche une autre
correspondante régionale mie. « Nous utilisons le séquen-
« L’ANALYSE DU GÉNOME des tests positifs. A l’époque, les velle alerte : Londres s’inquiète de réalité, précise Mads Albertsen :
PERMET DE RÉAGIR

L
çage pour deux choses, explique pouvoirs publics n’en font pas l’apparition d’une nouvelle sou- « Sous la surface, une vague est en
es mathématiciens danois Anders Fomsgaard, virologue grand usage. « Les variants che, laquelle pourrait être à l’ori- train de se former. Le variant B117
avaient vu juste. Depuis fin auprès de l’Institut sérologique DE FAÇON PRÉVENTIVE, n’étaient pas encore un pro- gine de l’accélération des conta- étant bien plus contagieux, si
décembre 2020, ils pronos- d’Etat du Danemark. D’une part blème », rappelle Anders Foms- minations au Royaume-Uni. nous avions levé les restrictions
tiquaient que le variant britanni- pour identifier les chaînes de ET NON PAS AVEC DEUX gaard. Au début de l’automne, ce- sur la seule base des cas positifs,
que du SARS-CoV-2 dominerait transmission et les arrêter le plus SEMAINES DE RETARD » pendant, les chercheurs identi- Nouvelle mutation nous serions sur le point d’être
toutes les autres formes en circula- rapidement possible, d’autre part fient une mutation qui les préoc- En consultant ses registres, Co- submergés. » D’où l’intérêt de re-
tion dans le pays vers la mi-février. dans le cadre de notre système gé- ANDERS FOMSGAARD cupe : un variant associé au vison, penhague se rend compte que le courir au séquençage, selon An-
Le seuil a été franchi le 13 février, néral de surveillance, sur lequel virologue et qui semble résister aux anti- variant B117 circule déjà au Dane- ders Fomsgaard : « Non seule-
quand le variant B117 a été détecté s’appuient les autorités pour pren- corps développés par les patients mark depuis la mi-novembre. Le ment, grâce à l’analyse du gé-
dans 52,5 % des tests positifs. Avec dre les mesures appropriées. » contaminés par le SARS-CoV-2. 16 décembre, le gouvernement nome, nous voyons des choses im-
le Royaume-Uni, le Danemark est riant suédois dans leurs tests. » Le La découverte marque un tour- décide de fermer les grandes sur- possibles à détecter autrement,
le pays d’Europe qui effectue le Un variant associé au vison Danemark a commencé à décor- nant. Le gouvernement impose faces et les centres commerciaux, mais cette dernière permet en
plus de séquençages du SARS- Grâce au séquençage, les cher- tiquer l’ADN du virus dès le mois l’abattage de l’ensemble du chep- puis les services et les commerces outre aux pouvoirs publics de réa-
CoV-2. Depuis le début de l’année, cheurs danois ont ainsi réussi à de mars. A l’université d’Aalborg, tel, soit 17 millions de bêtes. En non essentiels, et enfin les écoles. gir de façon préventive, et non pas
l’ensemble des tests positifs y est identifier huit infections au va- dans le nord du Jutland, le micro- quelques semaines, le variant est Ce semi-confinement porte ses avec deux semaines de retard. »
analysé en laboratoire. Dans 70 % riant sud-africain depuis la mi- biologiste Mads Albertsen dirige éliminé, mais le Danemark a fruits : les nouveaux cas quoti- Sur les radars des chercheurs
des cas environ, l’échantillon pré- janvier. « Nous avons pu réagir un laboratoire spécialisé dans compris la valeur du séquençage : diens passent de 4 000 à 400 en danois actuellement : une nou-
sente suffisamment de matière très rapidement et éviter qu’il ne se l’étude du génome des bactéries. « Ce qui n’était encore qu’un projet un mois et demi, et le taux de po- velle mutation, similaire à celle
pour permettre un séquençage de propage », précise M. Fomsgaard, « Quand nous avons dû fermer mi- de recherche est devenu un élé- sitivité chute en dessous de 0,5 %. présente sur les variants sud-
son génome et suivre à la trace les qui raconte également comment mars, lors du premier confine- ment du programme national de Pas question de lâcher trop vite africain et brésilien, également
mutations du virus. cinq étudiants danois ayant bravé ment, j’ai contacté l’Institut sérolo- surveillance de la pandémie », re- du lest pour autant. Seuls les élè- observée au Royaume-Uni, et qui
En l’associant à une politique l’interdiction de se rendre en gique pour proposer de séquencer late Mads Albertsen, dont le labo- ves de primaire ont été autorisés pourrait être plus résistante au
massive de dépistage, le royaume Suède, d’où ils sont revenus posi- le virus. Le gouvernement a dit ratoire a dû rapidement accroître à retourner à l’école, début fé- vaccin. Le 16 février, le Danemark
scandinave a fait du séquençage tifs, ont été confondus : « L’ana- oui. » Pendant les six premiers ses capacités, afin d’analyser vrier. Car si, en apparence, tout va en avait enregistré 55 cas. p
un élément à part entière dans sa lyse a révélé la présence d’un va- mois de la pandémie, son labora- 1 000 échantillons par semaine, bien, le séquençage du virus anne-françoise hivert
FRANCE | 9
0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

Vidal veut s’attaquer à l’« islamo-gauchisme »


La ministre de l’enseignement supérieur a demandé une enquête au CNRS sur les pratiques universitaires

L
a ministre de l’enseigne-
ment supérieur, Frédéri-
que Vidal, a confirmé,
mardi 16 février, devant
l’Assemblée la mise en place d’« un
bilan de l’ensemble des recherches »
qui se déroulent à l’université, afin
de distinguer « ce qui relève de la
recherche académique et ce qui
relève du militantisme et de l’opi-
nion ». Dimanche dans la soirée,
l’effet de surprise avait été total
lorsque la ministre avait annoncé
sur CNews demander « une en-
quête au CNRS » sur « l’islamo-gau- La ministre de
chisme » qui « gangrène » l’univer- l’enseignement
sité. Interpellée par la députée supérieur,
Bénédicte Taurine (La France in- Frédérique
soumise), lors des questions au Vidal,
gouvernement, qui se disait cho- à l’Elysée,
quée « par ces chasses aux sorciè- le 20 janvier.
res dignes d’un autre régime », LUDOVIC MARIN/AFP
Mme Vidal a répondu avoir « été in-
terrogée sur ce que l’on voit appa-
raître dans les universités à savoir
des universitaires qui se disent eux-
mêmes empêchés par d’autres de
mener leurs recherches ».
Faisant référence aux études
post-colonialistes, elle s’est décla-
rée « extrêmement choquée de voir
au Capitole [aux Etats-Unis, lors de
son invasion le 6 janvier par des
militants pro-Trump] apparaître
un drapeau confédéré ». « Je pense
qu’il est essentiel que les sciences
humaines et sociales se penchent
sur ces questions qui sont encore
d’actualité », a-t-elle affirmé.
Une position qui a déclenché la
« stupeur », de la Conférence des
présidents d’université (CPU), qui
a réclamé dans un communiqué
publié mardi, « des clarifications de l’université, c’est l’évaluation respect des principes républi- ponsable de l’assassinat du la diffamation de Julien Aubert
urgentes ». « Si le gouvernement a par les pairs, alors, allons-y », a-t- cains était adopté en première
Dans un professeur Samuel Paty. Ils met- était intervenue deux jours après
besoin d’analyses, de contradic- elle encore lancé sur CNews. lecture à l’Assemblée mardi, ces communiqué tent aussi en cause les « idéologies l’ouverture d’une enquête adminis-
tions, de discours scientifiques Interrogé, le ministère de l’en- propos interrogent la commu- indigénistes, racialistes et décolo- trative sur les liens entretenus par
étayés pour l’aider à sortir des seignement supérieur précise nauté universitaire. « Des députés
publié mardi, niales », nourrissant une haine Jean-Michel Blanquer avec le syndi-
représentations caricaturales, les que cette « étude scientifique » de la majorité, en plus des députés la Conférence des « Blancs » et de la France. cat Avenir lycéens », assure-t-elle.
universités se tiennent à sa dispo- sera conduite par l’alliance Les Républicains, croient désor- « L’idée selon laquelle il y aurait Au-delà du fond, c’est aussi la
sition », a ajouté la CPU, précisant Athena, qui regroupe les princi- mais mordicus que l’enseigne-
des présidents des “mauvais” travaux universitai- forme d’une enquête menée par le
que le débat politique ne devait paux acteurs de la recherche pu- ment supérieur est devenu un haut d’université res, car dangereux pour la vie CNRS qui suscite l’incompréhen-
« pas conduire à raconter blique française. Une information lieu du “séparatisme”, sans qu’on sociale, s’ancre dans les esprits et sion. « C’est assez surprenant et,
n’importe quoi ». qu’ignorait, pourtant, Jean-Fran- comprenne bien pourquoi, si ce
a affiché risque de déboucher sur des modi- sans doute, une grande première,
çois Balaudé, président du Cam- n’est qu’ils dénoncent l’existence sa « stupeur » fications législatives restreignant pointe Bernard Toulemonde, an-
« Préciser les attentes » pus Condorcet, à la tête de cette de travaux sur le décolonialisme, le les libertés académiques, s’in- cien professeur de droit à l’univer-
Lorsque enfle la polémique sur alliance pour un mois encore – en racialisme, l’indigénisme et l’inter- quiète Noé Wagener. Et ce, sité de Lille et auteur d’une thèse
« les ravages » de « l’islamo-gau- attendant la passation de pouvoir sectionnalité », observe Noé Wa- Les députés appuient notam- d’autant plus si la ministre donne sur les franchises universitaires.
chisme » à l’université, en octo- avec Antoine Petit, président du gener, professeur de droit public à ment leur démarche sur l’alerte maintenant du crédit à cette idée. » Même s’agissant d’un enseignant-
bre 2020, le ministre de l’éduca- CNRS. « Je n’ai été saisi d’aucune l’université Paris-Est Créteil. lancée par des universitaires de Désignée comme représenta- chercheur vantant l’antisémitisme
tion nationale, Jean-Michel Blan- demande, rapporte M. Balaudé. Ce renom comme Marcel Gauchet, tive de ces « dérives » par un tweet – il y a au moins deux cas où des
quer, était à la manœuvre. Frédé- n’est d’ailleurs pas sa vocation de « Une diversion » Pierre-André Taguieff, Gilles Ke- de Julien Aubert le 26 novembre, professeurs ont été sanctionnés –,
rique Vidal, elle, se tient alors à mener des enquêtes à la façon Des amendements déposés en pel et Pierre Nora. Dans le « mani- Christelle Rabier, maîtresse de c’est la juridiction universitaire qui
l’écart. Tardivement, elle répli- d’une inspection générale. » séance et rejetés après discussion feste des 100 », publié dans Le conférences à l’Ecole des hautes est compétente. » La CPU, quant à
quera par le biais d’une tribune Laconique, le CNRS déclare, ont également repris l’idée déjà Monde des 1er et 2 novembre 2020, études en sciences sociales elle, s’étonne de « l’instrumentali-
dans L’Opinion que « l’université pour sa part, être en train de « dis- émise en novembre par les dépu- ils dénoncent les frilosités de (EHESS), voit dans ce nouvel épi- sation du CNRS dont les missions
n’est pas un lieu d’encouragement cuter avec le cabinet pour préciser tés Les Républicains Julien Aubert leurs pairs, quand « la plupart des sode « à la fois une diversion et un ne sont en aucun cas de produire
ou d’expression du fanatisme » les attentes de la ministre ». « Les et Damien Abad, d’un rapport universités et des associations de ballon d’essai ». « La ministre a été des évaluations du travail des en-
mais, « au contraire, le lieu où s’ap- objectifs seront définis dans les remis au Parlement sur « les déri- spécialistes universitaires » se bor- attaquée violemment, mercredi seignants-chercheurs, ou encore
prennent le doute comme la mo- prochains jours », dit-on au minis- ves intellectuelles idéologiques nent à parler d’« obscurantisme » [10 février], au Sénat à propos de la d’éclaircir ce qui relève “du militan-
dération ». Trois mois plus tard, le tère, sans plus de détails. Alors contraires aux principes républi- ou de « fanatisme », au lieu de dé- détresse des étudiants. Elle tente tisme ou de l’opinion” ». p
revirement est total : « Le principe que le projet de loi en faveur du cains dans le milieu universitaire ». signer l’islamisme comme res- d’esquiver de la même manière que soazig le nevé

Le gouvernement veut instaurer le vote par anticipation en 2022


Un amendement destiné à permettre la mise en place d’une machine à voter dans certains bureaux a été déposé au Sénat, mardi

L a forme est aussi surpre-


nante que le fond. Alors que
le Sénat doit examiner,
jeudi 18 février, un projet de loi or-
ganique portant sur des adapta-
adopté en première lecture à l’As-
semblée nationale. Par surcroît,
l’amendement, contrairement au
texte déposé par le gouverne-
ment, n’aura pas pu être soumis à
sur la liste électorale de la com-
mune d’inscription de l’électeur
pour empêcher un double vote.

« Habileté politicienne »
cienne qui vient finalement trom-
per le jeu démocratique ». « Le vote
anticipé n’est pas du tout dans la
tradition républicaine, ni démocra-
tique française », ajoute le séna-
demande finalement à quoi ça
sert », tranche-t-il. Lui aussi voit
derrière cet amendement la main
de l’Elysée. Le président du groupe
socialiste, Patrick Kanner, préfère
son côté, le secrétaire national du
Parti communiste français,
Fabien Roussel, s’est étonné d’« un
amendement tombé du ciel ». L’an-
cien premier ministre socialiste
tions techniques de l’élection du l’avis du Conseil d’Etat. Si le gouvernement voulait lancer teur de la Vendée, convaincu que y déceler une « maladresse ». Pour Bernard Cazeneuve semble pres-
président de la République, le Selon l’exposé des motifs de un ballon d’essai, celui-ci risque de c’est l’Elysée qui est directement à le sénateur du Nord, le vote par an- que s’en amuser. « Le vote par anti-
gouvernement a déposé, mardi, l’amendement, ce vote par antici- lui éclater à la figure. Même si l’origine de cette initiative qui « dé- ticipation « peut être une solution, cipation pour l’élection présiden-
un amendement visant à instau- pation aurait lieu à une date fixée l’idée du vote par anticipation, de note un mépris profond, en tout cas mais pas comme ça, pas en évitant tielle, voilà ce que le goût de la
rer le vote par anticipation pour par décret dans la semaine précé- même que celle du vote électroni- une légèreté insoutenable vis-à-vis l’étude d’impact, pas avec un disruption parvient à produire de
l’élection présidentielle. Il est dant le scrutin. Il serait effectué que, peut avoir ses partisans au- de la chose démocratique ». amendement mal ficelé, qui évo- plus singulier. On pourrait aussi dé-
étonnant qu’une disposition de sur des machines à voter répar- delà de la majorité présidentielle, Le président du groupe Union que des machines à voter qui font pouiller à mesure que les citoyens
cette nature, qui modifie en pro- ties dans des communes dont la l’improvisation de cette mesure se centriste, Hervé Marseille, s’offus- l’objet d’un moratoire ». votent pour gagner du temps et
fondeur les modalités tradition- liste serait arrêtée par le ministère retourne contre ses auteurs. La que de la même manière d’un En dehors du Sénat, plusieurs proclamer plus vite les résultats ! »,
nelles du scrutin pour ce qui est de l’intérieur, les électeurs sou- commission des lois du Sénat, amendement tombé « comme un responsables politiques ont vive- écrit-il sur son compte Twitter.
considéré comme l’élection ma- haitant voter par anticipation convoquée mercredi matin avant cheveu sur la soupe ». « Ce n’est pas ment réagi. A commencer par la Le ministère de l’intérieur dé-
jeure dans les institutions de la pouvant demander à voter dans l’examen du texte en séance, de- en plaquant des rustines qu’on va présidente du Rassemblement na- fend timidement sa proposition,
Ve République, soit présentée au une autre commune que la leur. vait repousser sans équivoque répondre à l’abstention et à la crise tional, Marine Le Pen, sur son la qualifiant de « dispositif de com-
détour d’un simple amendement Les suffrages recueillis de cette l’amendement du gouvernement. de la démocratie représentative », compte Twitter : « Ils n’ont pas le promis » et laissant « libres les par-
gouvernemental, sans aucune manière seraient dépouillés en Le président du groupe Les Ré- juge le sénateur des Hauts-de- temps d’instaurer la proportion- lementaires de s’en saisir ». Pas sûr,
concertation préalable, sans même temps que dans les bu- publicains (LR) du Sénat, Bruno Seine, qui déplore l’« absence de ré- nelle, mais ils ont le temps de ma- dans ces conditions, qu’ils en
étude d’impact. Alors même que reaux de vote « de droit com- Retailleau, interrogé par Public Sé- flexion globale ». « C’est totalement gouiller un vote anticipé. Pour aient l’intention. p
le projet de loi a déjà été débattu et mun ». Une mention serait portée nat, dénonce « une habileté politi- décousu, c’est compliqué et on se nous, c’est hors de question ! » De patrick roger
10 | france 0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

La majorité vote en bloc pour A Paris, les tarifs des vélos


électriques vont grimper
la loi «séparatisme» à l’Assemblée pour sauver Vélib’
La plupart des oppositions ont contesté le projet de loi « confortant Un projet d’accord entre les collectivités
locales et Smovengo doit être validé jeudi
les principes de la République », voté en première lecture, mardi

U A Un plan visant
n vote s’avère souvent « des postures politiciennes » pour afin d’assouplir certaines disposi- nne Hidalgo ne pouvait
plus éloquent que
« Où sont passées préparer la campagne présiden- tions du projet de loi, comme l’en- pas se permettre un
n’importe quel dis- les mesures tielle de 2022. Dans les votes, deux cadrement de l’instruction en deuxième fiasco sur un à réduire de 30 %
cours. Et pour une ma-
sociales lignes se sont néanmoins dessi- famille. Forts des concessions ob- dossier aussi visible. Trois ans le coût de revient
jorité de députés, le message est nées chez les communistes – la tenues, les 58 députés ont tous après la mise en place chaotique
clair : le projet de loi « confortant promises moitié des députés ont voté contre voté en faveur du projet. Les dépu- d’une nouvelle offre de vélos d’un vélo,
les principes de la République » a
par Macron ? » et l’autre moitié s’est abstenue. tés de la majorité ont voté en bloc. en libre-service, la maire de Paris au kilomètre
été adopté, mardi 16 février, avec Mais pour le groupe LRM, ce a accepté de donner un coup de
un large plébiscite en première lec- STÉPHANE PEU « Equilibré et courageux » scrutin est surtout un signal poli- pouce à l’opérateur privé Smo- parcouru,
ture, soit 347 voix pour, 151 contre. député communiste A droite, la députée Les Républi- tique fort qui écarte les craintes vengo pour éviter que le système doit aboutir
Ce vote solennel vient clore deux de Seine-Saint-Denis cains (LR) du Doubs Annie Gene- d’implosion du groupe. Celles-ci Vélib’ne se grippe à nouveau. Les
semaines de débats en hémicycle, vard a dénoncé sur un ton offensif avaient été reformulées en amont collectivités vont payer davan- d’ici à fin 2023
souvent ponctués d’affronte- « la défaite morale » et la « lâcheté des débats, notamment chez cer- tage, les utilisateurs aussi, tandis
ments idéologiques et politiques ter les fractures, le repli des uns, l’en- politique » de la majorité et du tains députés regrettant l’absence que l’entreprise va serrer ses
entre la droite, la majorité et l’ex- tre-soi des autres, de ramener à la gouvernement sur son refus de de dialogue interne sur les enjeux coûts. rée du contrat ! Dès que l’infor-
trême gauche sur ce texte érigé République, par la République, cel- débattre sur le port du voile. de laïcité. « Ce texte sera l’un des Tel est le sens du projet d’accord mation a été rendue publique,
comme le fer de lance de la lutte les et ceux qui s’en défient ou la dé- « Nous voterons contre ce texte mieux votés de notre mandat », qui vient d’être trouvé entre Smo- JCDecaux a mis en garde les élus
contre le séparatisme. fient ? (…) Il est permis d’en douter », d’affichage sans grande portée et prédisait un député LRM avant le vengo et les soixante collectivités de Paris et de banlieue. En 2017,
« Ce texte donnera de nouveaux a-t-il déclaré, avant d’annoncer sans courage », a-t-elle annoncé, vote. Résultat, 252 élus ont voté locales concernées, sous la hou- le groupe français avait présenté
moyens aux services de l’Etat pour que le groupe socialiste s’abstien- avant que 97 députés sur les 105 du pour le texte. Une dizaine d’autres, lette de la ville de Paris. Après des la meilleure offre technique. Il
combattre le séparatisme et les at- drait. Plusieurs raisons sont invo- groupe confirment leur opposi- issus de l’aile gauche, se sont abs- semaines de tractations en cou- n’avait été évincé que parce que
teintes à la citoyenneté », se sont quées, notamment l’absence de tion au projet de loi. Un vote dont tenus, jugeant que l’absence de lisses, le texte doit être soumis, son petit rival avait proposé
félicités le ministre de l’intérieur mesures dans le texte en faveur de s’est félicité le président du groupe mesures sociales en pleine crise jeudi 18 février, au vote des com- un prix bien inférieur, avec un
Gérald Darmanin et la ministre la mixité sociale, du logement so- LR, Damien Abad, sur Twitter, empêche de débattre d’un tel munes adhérentes au Syndicat écart de 17 % pour la partie ini-
déléguée à la citoyenneté Marlène cial ou de la lutte contre les discri- insistant sur un vote « d’unité ». texte. « Une abstention chez LRM Autolib’Vélib’Métropole (SAVM). tiale du contrat.
Schiappa à l’issue du vote solen- minations. Un vote en adéquation Les députés du Rassemblement n’a rien d’anodin. C’est avant tout Son adoption ne fait guère de Dès lors, les responsables de
nel, dans un communiqué con- avec la position du groupe – dont national, qui ne disposent pas de notre seul moyen de protester sans doute, Paris détenant une nette JCDecaux s’étranglent à l’idée
joint, réaffirmant leur engage- la voix s’est faite plutôt discrète – groupe et siègent chez les non-ins- perdre la face », indiquait une majorité des droits de vote au que, après avoir promis monts et
ment « à lutter contre l’islamisme durant l’ensemble des débats. crits, se sont abstenus, y compris députée abstentionniste. sein du SAVM. merveilles sans tenir parole, Smo-
et le repli identitaire en y appor- L’extrême gauche s’est montrée, Marine Le Pen, qui avait dénoncé Le groupe LRM est apparu plus Le projet doit permettre de sau- vengo garde le marché tout en ob-
tant des réponses concrètes ». elle, plus virulente. Les députés du « une reculade politique ». Quant uni que ses détracteurs de gauche ver, au moins provisoirement, le tenant une énorme rallonge.
Avec ses 51 articles, le projet de groupe La France insoumise (LFI) aux groupes centristes Libertés et et de droite, où des lignes idéolo- système Vélib’. « On ne souhaite « Ce serait totalement contraire au
loi, qui prend sa source dans le dis- ont voté contre le texte à l’unani- territoires et UDI, le premier a voté giques divergentes sur des ques- évidemment pas un arrêt de Vé- code des marchés publics, et nous
cours du chef de l’Etat aux Mu- mité. « Non, ce n’est pas dans les en majeure partie contre le texte, tions d’ordre identitaire se sont lib’», explique Sylvain Raifaud, attaquerions en justice », a fait sa-
reaux (Yvelines), le 2 octobre 2020, lieux de culte et les lieux de culte de le second favorablement. révélées à la lueur des débats. Pre- l’élu écologiste parisien placé par voir le champion français.
érige un nouvel arsenal législatif, confession musulmane que s’orga- Le député Pierre-Yves Bournazel, nant la parole pour le groupe, le Anne Hidalgo à la tête du SAVM.
de l’obligation de neutralité éten- nisent les complots terroristes de du groupe Agir et allié de la majo- député du Val-d’Oise Guillaume Le risque d’un nouvel accident Serrer encore ses coûts
due aux agents de droit privé exer- demain. Cette réalité n’existe pas », rité La République en marche-Mo- Vuilletet a dénoncé « le manque industriel semblait réel. En 2017, Plusieurs communes s’alarment
çant une mission de service public a lancé le député de Seine-Saint- Dem, a défendu « un texte de com- de cohérence » de la droite et de la à l’issue d’un appel d’offres, aussi. « Quand on a vu les préten-
à l’encadrement de l’instruction Denis Alexis Corbière, prompt à bat et de liberté » en appelant les gauche, qui ont voté de nom- les collectivités locales avaient tions de Smovengo, on est tombés
en famille, en passant par la créa- dénoncer, comme ses collègues députés à « se rassembler dans l’in- breux articles du projet de loi tout écarté à l’unanimité JCDecaux, du plafond », raconte un maire
tion d’un « contrat d’engagement de LFI, un texte « contre les musul- térêt général ». Un discours repris en le désavouant. l’entreprise qui assurait la ges- des Hauts-de-Seine. Le 28 janvier,
républicain » et d’un nouveau ré- mans ». Le principal grief contre ce par la députée (MoDem) des Mais rien n’est gagné pour la tion de Vélib’depuis dix ans, et les présidents des établisse-
gime de financement des cultes. projet de loi demeure, là encore, Hauts-de-Seine Isabelle Florennes, majorité, qui va devoir affronter le confié le contrat à Smovengo, ments publics territoriaux
la question de l’égalité des chan- qui a également défendu « un texte détricotage du projet de loi par le un consortium réunissant pour concernés ont écrit à Sylvain Rai-
« Séparatisme des riches » ces, absente face « au séparatisme équilibré et courageux. Ce sont des Sénat à majorité de droite, qui l’occasion quatre sociétés, dont faud pour demander un audit in-
Lors du vote solennel à l’Assem- des riches », dixit M. Corbière. décennies de renoncement que ce l’examine dès le 30 mars. Le prési- Mobivia (ex-Norauto) et Indigo, dépendant du dossier, afin de
blée nationale, les représentants Côté communiste, le constat est gouvernement tente de réparer dent des sénateurs LR Bruno Re- leader du parking. « valider les demandes de Smo-
des neufs groupes parlementaires partagé. « Où sont passées les me- avec ce texte », a-t-elle avancé, tout tailleau a prévenu que la seconde Ses vélos devaient être plus lé- vengo et surtout un plan d’affai-
ont défilé pour expliciter la posi- sures sociales promises par Emma- en soulignant des insuffisances chambre supprimerait les dispo- gers, plus pratiques, plus nom- res solides, de nature à sécuriser fi-
tion de leurs formations respecti- nuel Macron ? », a signalé le député sur la question du financement sitions de l’article 21 sur l’instruc- breux. En réalité, les abonnés se nancièrement les collectivités ».
ves. Le député socialiste des Lan- de Seine-Saint-Denis, Stéphane des nouveaux lieux de culte. Dans tion en famille et n’hésiterait pas sont retrouvés face à des stations Ils n’ont pas été entendus.
des Boris Vallaud a ouvert le bal Peu. L’élu a ainsi dénoncé « une loi la majorité, le MoDem avait fini à remettre sur la table le débat sur fermées, vides, à des vélos inutili- Les discussions menées par
des déclarations. « Vivrons-nous déséquilibrée » qui pourrait nour- par engager plusieurs bras de fer le voile, ainsi que l’inscription du sables, à des bugs en série. En l’équipe d’Anne Hidalgo aboutis-
mieux demain grâce à cette loi ? rir « la division plutôt que la cohé- avec le gouvernement et le groupe terme « séparatisme islamiste ». p quelques mois, le nombre d’utili- sent finalement à un projet
Nous permettra-t-elle de surmon- sion nationale indispensable », et La République en marche (LRM) mariama darame sateurs a été divisé par deux et, d’avenant censé être inattaqua-
en avril 2018, le service est de- ble juridiquement. Il prévoit
venu quasi inexistant en raison d’augmenter la somme versée à
de la grève d’une partie du per- Smovengo, mais – « seulement »
sonnel. Il a fallu plus d’un an et – de 6 millions d’euros par an au

Le gouvernement invité à repenser demi pour que Smovengo re-


monte à peu près la pente.
maximum, soit 15 %, et pour une
durée limitée à trois ans. La
rallonge financière dépendra en

le remboursement de la dette sociale


Fortes dépenses de maintenance pratique de l’usage des vélos élec-
Mais, ces derniers mois, ses diri- triques. « Nous tablons plutôt sur
geants lancent une nouvelle 4 millions d’euros par an », indi-
alarme. La PME perd trop d’ar- que Sylvain Raifaud.
Une note suggère de définir une trajectoire « à l’équilibre » des comptes sociaux gent. Elle ne peut continuer ainsi.
« Une énorme crise de croissance »,
Ce supplément d’un total de 12
à 18 millions d’euros proviendra
résume Sylvain Raifaud. La faute, pour 2,5 millions des collectivités

M
en partie, à l’essor plus rapide que et pour le reste des utilisateurs
ême si la croissance précédentes, « le déficit des ASSO sant », indique le HCFiPS, en évo- prévu des vélos électriques. Ils ne de vélos électriques. Pas ques-
redémarre avec hors Cades avait atteint 1 % du PIB
Le déséquilibre quant les dernières projections représentent que 35 % de la flotte tion de toucher au tarif des vélos
vigueur à partir de en 1993 et 1,4 % en 2010 ». financier sur les déséquilibres financiers Vélib’, mais 60 % des 118 millions classiques. Les prix des cycles à
2021, les comptes de notre Etat- Ces résultats sont imputables qui sont attendus d’ici à 2023. de kilomètres parcourus en 2020. assistance électrique, en revan-
providence vont être dégradés de notamment au choc subi par
du système L’équation est d’autant plus Soumis à un usage intensif, che, vont nettement remonter.
façon durable. C’est l’une des mi- l’assurance-chômage : le déséqui- d’assurance- compliquée à résoudre que la ces vélos à assistance électrique « Cela dissuadera de les utiliser
ses en garde que vient de lancer libre financier du système d’in- stratégie mise en place par entraînent de fortes dépenses de pour des courses courtes ou sur
le Haut Conseil du financement demnisation des demandeurs
chômage les pouvoirs publics pour étein- maintenance. terrain plat », commente le prési-
de la protection sociale (HCFiPS). d’emploi pourrait plus que décu- pourrait plus que dre la dette sociale va, selon un fin Les dirigeants de Smovengo dent du SAVM.
Dans une note rendue publique pler en un an, passant « à 20,5 mil- connaisseur du dossier, « capter appellent donc à l’aide. Pour Pour retrouver l’équilibre, Smo-
mardi 16 février, cette instance liards en 2020 », d’après des cal-
décupler en un an beaucoup de ressources », qui ne poursuivre l’activité, ils deman- vengo va, par ailleurs, encore ser-
consultative remet en exergue culs de la direction du Trésor. Un seront pas disponibles pour dent une rallonge financière, rer ses coûts. Un plan visant à ré-
l’ampleur des déficits qui se sont montant colossal, qui correspond contribuer, dans les années à ve- d’environ 50 %, selon Le Canard duire de 30 % le coût de revient
creusés sous l’effet de la réces- grosso modo à un peu plus de la mi-2020, de modifier son calen- nir, à l’assainissement des comp- enchaîné. Au lieu de recevoir d’un vélo au kilomètre parcouru
sion déclenchée par l’épidémie moitié des dépenses d’allocations drier pour rembourser la dette, tes des différents régimes. 40 millions d’euros par an de la doit aboutir d’ici à fin 2023. Il
de Covid-19. Elle suggère au gou- servies aux chômeurs. Face à une passée et à venir, des différents Dès lors, des arbitrages s’impo- part du SAVM, ils aimeraient tou- s’agit notamment de profiter de
vernement de réfléchir à une telle dérive, le HCFiPS se demande compartiments de notre Etat- sent, comme le sous-entend le cher 60 millions. Soit un bonus la hausse du trafic et de l’aug-
meilleure coordination entre re- d’ailleurs si la « situation [est] in- providence. C’est dans cette opti- HCFiPS en s’interrogeant sur les de 240 millions d’euros sur la du- mentation du nombre de vélos
tour à l’équilibre et rembourse- tenable » pour le régime. que que la durée de vie de la Cades « perspectives crédibles d’un retour pour renégocier à la baisse les
ment de la dette sociale. a été prolongée de neuf ans : char- à l’équilibre » et sur l’« horizon » prix avec les fournisseurs et obte-
L’état des lieux est saisissant. Modifier le calendrier gée d’éponger le passif accumulé dans lequel elles peuvent être nir des pièces plus solides. « On
En 2020, les administrations de Mais l’essentiel des difficultés par le régime général de la envisagées. Dominique Libault, le
Les vélos achète par exemple des pneus
sécurité sociale (ASSO) pour- se situe dans les dispositifs obli- « Sécu », cette institution va pour- président de l’institution, rappelle électriques ne qui coûtent 25 % de plus, mais
raient plonger dans le rouge à gatoires de base de la « Sécu » et suivre sa mission jusqu’en 2033, « que le remboursement de la dette qu’on change deux fois moins »,
hauteur de – 72 milliards d’euros, du fonds de solidarité vieillesse, alors qu’elle devait l’achever sociale et le retour à l’équilibre des
représentent que indique-t-on chez Smovengo. Le
soit 3,3 % du PIB – si l’on raisonne avec un déficit susceptible de en 2024. Elle se voit confier finances sociales sont deux problè- 35 % de la flotte groupe réussira-t-il à économiser
par rapport à un périmètre qui culminer à 50 milliards d’euros un montant global de dette de mes distincts ». Autrement dit, si des millions sans détériorer la
n’intègre pas la Caisse d’amortis- en 2020. Dans ce champ-là, il y a 136 milliards d’euros, dont le premier est traité en priorité au
Vélib’, mais 60 % qualité du service ? Et cela suffira-
sement de la dette sociale (Cades). une branche qui souffre particu- 92 milliards d’euros pour les qua- détriment du second, les déficits des kilomètres t-il à ce que l’entreprise sorte du-
Un solde négatif d’un tel niveau lièrement : c’est l’Assurance-ma- tre exercices couvrant la période risquent de perdurer, et la dette, rablement du rouge ? Vélib’n’est
représente un « record », selon le ladie (– 34 milliards). Dans ce con- 2020-2023. Or, ce volume de dette elle, va se reconstituer sans fin. p
parcourus pas encore tiré d’affaire. p
HCFiPS : au paroxysme des crises texte, l’exécutif a décidé, dès la s’avère d’ores et déjà « insuffi- bertrand bissuel en 2020 denis cosnard
france | 11
0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

Crimes sexuels sur mineurs: les propositions ASSEMB LÉE NAT IO NA L E


L’examen d’un texte
allongeant les délais
pour un IVG annulé
Alors qu’il devait être exa-
Entre les deux propositions de loi et les annonces du gouvernement, le point sur les options miné en seconde lecture à
l’occasion de la « niche » par-
lementaire socialiste, jeudi

S
18 février, le texte visant à al-
euil d’âge, pénalisation Un seuil d’âge renforçant l’in- sexuelle » sur un mineur du toire aux droits de la défense. A longer les délais légaux pour
de l’inceste, délais de pres- terdit des relations sexuelles même âge est également créée, Le ministre ce stade, concernant l’inceste, le avorter (de douze à quatorze
cription… Quatre semaines entre un adulte et un mineur de punie de dix ans d’emprisonne- de la justice s’est texte qui a la préférence du gou- semaines) a été retiré de l’or-
après le vote en première lecture, moins de 15 ans C’est une me- ment et de 150 000 euros vernement renforce simplement dre du jour. Le PS a annoncé
au Sénat, d’une proposition de loi sure réclamée depuis longtemps d’amende. A l’occasion des tra- prononcé pour les sanctions existantes, en por- mardi renoncer à le mettre
centriste visant à renforcer la pro- par les associations de victimes vaux effectués en commission l’instauration tant à dix ans et 150 000 euros au programme en raison des
tection des mineurs victimes de et de la protection de l’enfance : des lois sur ce texte, un écart d’amende la peine encourue pour « 423 amendements déposés »
violences sexuelles, c’est au tour celle de la création d’un seuil d’âge de plus de cinq ans a été d’un seuil de non- les atteintes sexuelles incestueu- par la droite qui « rendent im-
des députés de se pencher sur ce d’âge, fixé à 15 ans, en deçà duquel ajouté pour ces deux nouvelles consentement à ses sur mineur. L’instauration possible » son examen, ainsi
sujet au cœur de l’actualité, à par- tout acte de pénétration sexuelle infractions. d’un seuil spécifique devra donc que celui des autres proposi-
tir de l’examen d’un texte venu commis par un adulte sera auto- Défendu par la députée La Ré- l’inceste à 18 ans être ajoutée par les députés. tions de loi socialistes défen-
cette fois des rangs socialistes et matiquement considéré comme publique en marche Alexandra dues jeudi. La proposition
inscrit à l’ordre du jour jeudi 18 fé- un viol, un crime puni de vingt Louis (Bouches-du-Rhône), il vise Modifications de la prescrip- de loi avait été adoptée en
vrier, dans le cadre de la « niche ans de réclusion, à la condition à protéger les relations adoles- semaines, de plusieurs affaires tion L’autre enjeu important de première lecture en octo-
parlementaire » du groupe socia- qu’il ait connaissance de l’âge de centes. Mais, selon Mme Santiago, d’inceste mettant en cause des la pénalisation des violences bre 2020. Elle prévoyait no-
listes et apparentés. la victime. La nouvelle infraction « si on votait le texte ainsi formulé, personnalités (Olivier Duhamel, sexuelles sur mineurs concerne tamment la suppression de la
En parallèle, le gouvernement, autonome, sur laquelle Eric Du- cela voudrait dire que les enfants Richard Berry…) a conduit à une la durée de prescription de ces double clause de conscience
sommé par Emmanuel Macron pond-Moretti s’est engagé le 9 fé- de 13 à 15 ans ne seraient plus accélération. faits. Sur le sujet, le gouverne- des médecins. – (AFP.)
« d’adapter notre droit pour mieux vrier, permet de ne plus question- protégés contre d’éventuelles vio- Le ministre de la justice s’est ment a, à plusieurs reprises, ma-
protéger les enfants victimes d’in- ner la « contrainte, menace, vio- lences commises par des auteurs donc prononcé, dimanche 14 fé- nifesté son opposition à un allon- JUST ICE
ceste et de violences sexuelles », lence ou surprise », qui est âgés de 18,19 ou 20 ans ». Elle a vrier, dans les médias, en faveur gement des délais, fixés à trente La réforme de la justice
s’est lui aussi engagé récemment, aujourd’hui recherchée par les prévu de proposer une nouvelle de l’instauration d’un seuil de ans après la majorité de la victime pénale des mineurs
par la voix du ministre de la jus- magistrats pour qualifier de viol écriture jeudi invoquant « une re- non-consentement à l’inceste sur depuis la loi de 2018 sur les vio- adoptée
tice, Eric Dupond-Moretti, en fa- une pénétration sexuelle, y com- lation connue, reconnue », entre le modèle de celui imaginé pour lences sexuelles et sexistes. Le Parlement a adopté défini-
veur d’une évolution de la loi. pris quand elle est effectuée par deux personnes « qui se sont ren- les violences sexuelles sur mi- Alors qu’un certain nombre tivement mardi soir, par un
L’objectif étant, selon l’entourage un adulte sur un enfant. contrées pendant la minorité ». neurs, fixé cette fois à 18 ans. d’associations militent pour ultime vote du Sénat, la ré-
du garde des sceaux, de « faire Le texte voté en première lec- La disposition figure aussi dans l’imprescriptibilité des crimes forme attendue mais criti-
passer les dispositions le plus rapi- ture au Sénat le 21 janvier prévoit Le seuil fixé à 18 ans pour l’in- la proposition de loi socialiste sexuels sur mineurs, mettant no- quée de la justice pénale
dement possible », l’exécutif s’est pour l’instant que ce seuil soit ceste Concernant les situations d’Isabelle Santiago, sans qu’il soit tamment en avant l’amnésie des mineurs, qui met en
engagé à soutenir le texte du fixé à 13 ans, « limite indiscutable d’inceste, le gouvernement avait question, dans ce cas précis, traumatique dont peuvent souf- place une procédure de juge-
Sénat – lequel a déjà passé une de l’enfance » selon les sénateurs, affiché dans un premier temps d’écart d’âge de cinq ans. frir les victimes, le gouvernement ment en deux temps, entre-
première étape parlementaire – qui ont rejeté un amendement son souhait de réfléchir aux solu- L’annonce du garde des sceaux, a défendu la généralisation coupée d’une période de
lors de son passage à l’Assemblée socialiste pour le relever à 15 ans. tions pour lutter contre ce fléau qui a satisfait les associations d’une prescription dite glissante, « mise à l’épreuve éducative ».
nationale le 15 mars, avant une Le débat se présentera de nou- en installant une commission de victimes, constitue un revire- ou échelonnée, qui consiste, dans La phase d’instruction devant
seconde lecture prévue au Sénat veau lors de son examen à l’As- indépendante. Le juge des en- ment par rapport à ce qu’il avait les situations de violences sexuel- le juge des enfants étant sup-
le 22 mars. semblée nationale. fants Edouard Durand et Natha- précédemment défendu au Sénat les sur mineurs, à interrompre primée, le mineur sera con-
Entre les deux propositions de Dans la proposition de loi socia- lie Mathieu, directrice générale lors de l’examen de la proposition la prescription pour toutes les voqué à l’issue de l’enquête
loi et les annonces gouvernemen- liste portée par la députée Isa- d’une structure d’accueil de victi- de loi centriste d’Annick Billon. En victimes d’un même auteur en dans un délai de dix jours à
tales, le point sur les différentes belle Santiago (Val-de-Marne), le mes d’inceste, avaient été nom- réponse à un amendement venu, cas de découverte d’un crime trois mois pour la première
options en lice à ce stade, la na- seuil choisi est bien fixé à 15 ans. més à sa tête après la démission là encore, des rangs socialistes, vi- non prescrit. Le mécanisme fi- audience devant trancher
vette parlementaire permettant Une autre infraction autonome d’Elisabeth Guigou, mise en sant à criminaliser l’inceste avant gure déjà dans les deux proposi- la question de sa culpabilité.
encore de largement modifier les visant, elle, « tout acte de nature cause pour sa proximité avec le 18 ans, le ministre avait alors tions de loi en discussion. p Le prononcé de la sanction
dispositions annoncées avant sexuelle de quelque nature qu’il politiste Olivier Duhamel. Mais rendu un avis défavorable, criti- solène cordier devra intervenir dans un dé-
leur adoption définitive. soit, autre que de pénétration la médiatisation, ces dernières quant un dispositif jugé attenta- et mariama darame lai de six à neuf mois. – (AFP.)

  (

 
       
         
        
 
   
  
  
 


   
  
 
  


   
8(6  +4 /3466(-,4 
    




6*9(44 483 * +3&
8 ." 8 7= (*(-6&184 238(64
 *236 ) 9-84 /3-/-4
  
   
 
 
4(,4 9-;#4 &(46-(3 *(934
  

 
 


   
    
  
   
 
  $ 
   
  (**84634000 3&(94 #39834
  2
 
  
    44(,4 +,843(64000
     /(*(4 4844(-,4
 
 
  
     

 
  

 

 
 


- #6.3,#*++)*3*.)",.
     
       
8*4 *8: ,8*4
   
',  71 7 71 ! 5!
$  2 %  )64 236  83(-4(64
  
      
   3#,63( (934 ,(,4
       

   

   
 '   (-*-,4  3&64 ,(,4
  


  (,4
71 70 !5 47 36 2 3(18 6 24(
,   36 -36( 8  4
RUBRIQUE
      
  

           
 
    36 24*+ 6 2 3(,6
    
            &-6-4 ,(,,4 6 236(464 BONNES AFFAIRES
✶ -3*(,4 6 3-,<4
 
    
   

 

 3(8: 6 (436(-,
 

  

   
 
 ✶ 3(46*  -&   

   
44834 /*+,64
/" /  ' " !, /' "   + ✶ -3(* 6 9-(34 ,0
3(4 6 3-9(,0 POUR VENDRE, 

  %&*.%#% ( ---#*$,%*.#% ✶  *, 6 -8*834 VOULEZ-VOUS    #  
✶ -3,4 6 184    LE BON PLAN  
  
 


 
✶ (,6834 6 (4484 ,0  OU LE MEILLEUR ?

   
  


 !*(  * -+/#,(

,843(64 6 46+/4

  
6(-,* 4 :/364 

Tailles 
      71,70, ,!5,47  

du 44 au 70   (*.*/+3.%&*.)",. (*.*/+3.%&*.)",. marie-cecile.bernard@mpublicite.fr

CARDIN - DIGEL  

ZINS - BERAC, etc.  
      !  " 
    
Vêtements de qualité pour homme       &      !   $$#
 #$#
   
  ! %      "&  $
    &  "& " $ !    "&  $ 

 
# 
  #$#       $ %%%# 
" $ %  &#&    &""#&"     
     

    
   

  

RUBRIQUE BONNES AFFAIRES



    

 
  
  RUBRIQUE IMMOBILIER
POUR VENDRE, VOULEZ-VOUS "

LE BON PLAN OU LE MEILLEUR ?      
12 | france 0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

Sens, le petit tribunal qui tourne à plein régime


La juridiction n’attire pas les candidats, obligeant président et procureur à assurer de nombreuses fonctions

REPORTAGE La satisfaction

Q
sens (yonne) - envoyé spécial
de mesurer
ui veut être magistrat
à Sens ? Pas grand
rapidement
monde… Pourtant, le les effets
tribunal judiciaire
compétent pour la
des décisions
moitié nord du département de reste un puissant
l’Yonne tourne à plein régime et,
fait notable, n’a plus de poste
moteur
vacant depuis seize mois. Le plus
petit tribunal dépendant de la
cour d’appel de Paris (après ceux enfants et une obligation de soins
d’Auxerre et de Fontainebleau) pour la dépendance à l’alcool.
compte aujourd’hui neuf magis- Mais c’est au JLD-président qu’il
trats du siège (ceux qui jugent), et reviendra de statuer plus tard
trois magistrats du parquet (qui dans la soirée sur ces mesures.
dirigent les enquêtes et décident Jean-Christophe Gayet n’est pas
des poursuites). Pour huit d’entre à une heure près. En tant que céli-
eux, c’est un premier poste. bataire géographique qui ne
Autrement dit, sans les sortants rejoint sa famille que les week-
de l’Ecole nationale de la magis- ends, il loue un logement, à ses
trature – qui n’ont pas le choix de frais en plus de son logement fa-
leur affectation –, le tableau serait milial, à deux pas du tribunal qu’il
un organigramme à trous. quitte rarement avant 23 heures.
Si Jean-Christophe Gayet, 49 ans,
alors chargé du tribunal d’ins- Course perpétuelle
tance d’Asnières (Hauts-de-Seine), Mardi, 8 heures. L’unique juge
n’avait pas postulé à l’été 2019, le d’instruction du tribunal obtient
tribunal de Sens serait tout sim- le résultat de son test PCR : négatif.
plement resté sans président. Soulagé, M. Gayet n’a pas à réorga-
Aucun autre magistrat n’avait niser en catastrophe le travail de la
manifesté son intérêt. D’ailleurs juridiction et peut préparer
personne n’y a jamais candidaté l’audience civile qu’il présidera
pour le poste de juge des libertés Le président du tribunal judiciaire, Jean-Christophe Gayet, à Sens (Yonne), le 19 janvier. CYRIL BITTON/DIVERGENCE POUR « LE MONDE » dans une heure. Les trois grandes
et de la détention (JLD). Outre la verrières qui dominent l’Yonne
présidence et les casquettes de baignent de lumière l’unique salle
juge civil et juge pénal qu’il coiffe s’en est pris à elle puis à un voisin – C’est possible de faire appel de cette réunion. L’intérieur et la jus- d’audience où se pressent une
alternativement, M. Gayet assure
Arrivé, en alors qu’elle cherchait refuge sur ma peine ? tice n’ont pas les mêmes moyens. bonne quinzaine d’avocats. Il
donc les fonctions de JLD, juge de mars 2019, dans le palier. Bilan : des contusions et – Non, c’est trop tard. » Mme Rackette dispose d’un épais s’agit de demander la nomination
l’exécution immobilière ou juge cinq jours d’incapacité tempo- L’homme semblait convaincu dossier où chaque cas est docu- d’un expert dans un conflit avec
aux procédures collectives.
un tribunal resté raire totale (ITT). « Ce n’est pas suf- que le temps jouait en sa faveur. Il menté, avec le détail des interven- une assurance, du règlement
Pour le poste de procureur, ils quatre mois sans fisant pour une comparution im- exécute, cinq ans après, une con- tions des services sociaux ou des d’impayés à une copropriété, de
n’étaient que cinq sur les rangs, médiate, puisque l’auteur n’a pas damnation pour conduite malgré forces de l’ordre. M. Laraize, lui, bloquer la vente d’un pavillon, etc.
contre une vingtaine habituelle-
procureur, d’antécédent », explique le procu- la perte totale des points de son cherche dans son ordinateur la Dans ces matières civiles où la
ment. Arrivé en mars 2019 dans Arnaud Laraize reur. « Je vous propose de me le dé- permis, défaut d’assurance, rébel- trace des procédures évoquées. procédure est largement écrite, ce
un tribunal resté quatre mois sans férer à 16 h 30 », conclut M. Laraize. lion et conduite en état alcoolique. Personne ne lui a constitué de n’est pas l’audience qui est chro-
procureur, Arnaud Laraize ne dis-
ne dispose pas de A 13 h 30, tandis que ses collè- dossier pour cette réunion qu’il nophage, mais les jugements qu’il
pose pas de vice-procureur, vice-procureur gues prennent leur repas sur leur Célibataire géographique n’a pas eu le temps de préparer… va falloir rédiger, souvent le soir.
contrairement à ce que prévoit bureau, le procureur allume Pas le temps de souffler ni de Le tribunal de Sens dispose bien En tant que chefs de juridiction,
l’organigramme, là encore faute l’écran de visioconférence pour la déjeuner, M. Laraize prend le vo- d’une secrétaire, mais elle est par- le président et le procureur se
de volontaire. « Avoir à ses côtés un lits routiers, ce sont les deux mar- « retenue judiciaire » qui lui a été lant de la voiture de service, direc- tagée entre le président et le partagent la gestion et l’organisa-
magistrat avec sept ou huit années queurs de la délinquance locale, signalée. Apparaissent un tion la préfecture d’Auxerre, à une procureur et est en outre chargée tion du tribunal avec la directrice
d’expérience sur qui vous pouvez avant les vols et les cambriolages. homme assis derrière une table et heure de route. La cellule préfec- d’une fonction quasi juridiction- de greffe. Dans cette course perpé-
compter pour vous remplacer à « Pas de chance pour la scène de un gendarme debout à ses côtés. torale de prise en charge des victi- nelle avec le traitement du tuelle, malgré la frustration de ne
une réunion, gérer une crise ou ne crime », lance M. Laraize à Elsa Lan- Ce salarié de 28 ans a été interpellé mes de violences conjugales n’at- parquet civil. Et les greffiers sont jamais pouvoir tout accomplir, la
serait-ce que partir en vacances, ce zinger, substitute du procureur, au le matin même à son domicile. tendait que lui pour commencer pris par les audiences. Grâce aux satisfaction de mesurer rapide-
n’est pas la même chose que deux sujet de l’homicide conjugal inter- « Vous vous souvenez que vous sa réunion avec le colonel de moyens débloqués fin 2020 par le ment les effets des décisions reste
substituts sortis d’école », explique venu l’avant-veille à Champigny. aviez été condamné le 4 octo- gendarmerie, le commissaire de gouvernement pour la justice de un puissant moteur. Ils n’ont ainsi
le magistrat de 40 ans, précédem- Ce week-end, la permanence pour bre 2016 à quatre mois de prison police, la déléguée aux droits des proximité, le parquet a néan- pas eu le temps d’établir un projet
ment vice-procureur à Troyes. l’ensemble du département reve- avec sursis avec mise à l’épreuve femmes ainsi que les associations moins pu recruter deux contrac- de juridiction, obligatoire, ni de te-
nait au parquet d’Auxerre. « Cela [SME] de deux ans ? de prise en charge des victimes et tuels pour renforcer le greffe, et nir un seul conseil de juridiction
« Vous allez être incarcéré » peut vous apparaître tordu, mais – Euh oui… d’hébergement d’urgence. un juriste assistant qui sera réunissant élus, préfet, bâtonnier,
Ce lundi de janvier, le procureur ça nous change de l’ordinaire », se – Malheureusement, il y a eu des Avant de procéder à la revue des notamment chargé de coordon- services pénitentiaires, protec-
Laraize assure la permanence des justifie-t-il. En près de deux ans, il soucis puisque votre SME a été 34 dossiers recensés en un mois, ner les six délégués du procureur. tion judiciaire de la jeunesse et
appels venant du commissariat de n’a eu à se déplacer qu’une seule révoqué le 12 décembre 2019. Vous la sous-préfète Cécile Rackette De retour au tribunal, le procu- associations. Selon le code de l’or-
Sens et des neuf communautés de fois pour un meurtre. Cette fois, le saviez tellement bien que vous s’étonne que dans les synthèses reur reçoit, à 19 h 10, le mari ganisation judiciaire, il est censé
brigades de gendarmerie du nord l’auteur est une femme : armée avez été convoqué deux fois depuis de police du week-end, trois affai- violent et l’avocat commis d’of- se réunir au moins une fois par an.
de l’Yonne. Au premier étage du d’un couteau, elle a porté un coup par le juge de l’application des res se soient terminées par un fice pour le défèrement de 16 h 30. « L’avantage d’une petite juridic-
palais de justice, dans le petit fatal à la gorge de son conjoint. peines pour aménager ces quatre renoncement à déposer plainte. Il l’informe de l’orientation procé- tion, c’est la réactivité », plaide
bureau consacré au traitement en Les faits rapportés ce matin à la mois en bracelet électronique. « Je ne voudrais pas que ce renon- durale qu’il a choisie. Ce sera une M. Gayet. Avec le procureur, ils
temps réel des procédures, six gar- permanence sont moins specta- Mais, là, vous arrivez au bout du cement résulte d’un encourage- convocation le 24 juin pour être ont décidé en janvier 2020 de pas-
des à vue ont été inscrites sur le ta- culaires. Au téléphone, le gen- bout, vous allez être incarcéré. ment à ne pas déposer plainte. Il ne jugé et, en attendant, un place- ser de quatre à cinq le nombre
bleau. « Les violences conjugales y darme détaille le cas d’un homme – Dès aujourd’hui ? faudrait pas qu’un fait divers ment sous contrôle judiciaire. d’audiences correctionnelles col-
occupent une bonne place, l’Yonne de 35 ans, placé en garde à vue sa- – Oui, malgré votre emploi sordide survienne et qu’on ne soit M. Laraize demande notamment légiales chaque mois et de réduire
est l’un des départements les plus medi soir. Après avoir bu une bou- actuel… On va vous conduire à la pas en mesure de justifier ce qu’on qu’il quitte dès ce soir le domicile le nombre de dossiers par
touchés avec 61 violences enregis- teille de whisky et cassé la télé et maison d’arrêt d’Auxerre. Voilà ce a fait », s’inquiète-t-elle. conjugal avec l’interdiction d’en- audience afin d’éviter qu’elles se
trées pour 100 000 femmes », l’ordinateur de sa femme, devant qui arrive quand on ne répond pas La sous-préfète et le procureur trer en contact avec sa femme, un terminent au milieu de la nuit.
affirme le procureur. Avec les dé- leurs enfants de 15 mois et 8 ans, il aux convocations du juge. ne semblent pas à égalité dans droit de visite médiatisée avec ses M. Laraize a multiplié par deux les
comparutions sur reconnais-
sance de culpabilité et développé
Les pistes de la justice pour répondre à la crise des vocations les alternatives aux poursuites.
Résultat, le nombre de dossiers
devant la correctionnelle collé-
« nous avons été confrontés à plu- qui il a la main en termes de carrière, et le que. Le célibat géographique, fréquent le potentiel pour accéder à ces responsabi- giale a été réduit de 75 % en un an.
sieurs reprises en 2020 au cas de figure où CSM, pour les magistrats du siège, cher- lorsqu’il s’agit d’éviter au conjoint une lités », estime M. Vanhsabrouck. Il s’agit Leur prochain objectif dépend de
un seul candidat se présentait pour un chent à répondre à cette « très faible at- rupture de carrière et aux enfants un dé- notamment de proposer des entretiens la négociation en cours avec la
poste de président de tribunal judiciaire », tractivité de certains postes de chefs de ju- ménagement loin d’un grand centre ur- de mobilité à plusieurs étapes de la car- mairie de Sens. Le conseil des
déplore Régis Vanhasbrouck, membre du ridiction » – encore soulignée dans le der- bain, « s’accompagne d’un appauvrisse- rière et de constituer un vivier. prud’hommes intègre le tribunal
Conseil supérieur de la magistrature nier rapport d’activité de l’institution ment économique et culturel qui renvoie La solitude de ces chefs de petites juri- judiciaire le 1er mars, les locaux li-
(CSM) et premier président de la cour chargée de proposer les magistrats pour ces présidents à une vie estudiantine peu dictions appelés à assumer de multiples bérés seraient parfaits pour créer
d’appel de Lyon. « Lorsque nous n’avons les fonctions de président de tribunal ju- valorisante et peu compatible avec de tel- responsabilités administratives, mana- une maison de la justice et du
que deux ou trois magistrats, ce n’est pas diciaire, premier président de cours d’ap- les responsabilités », peut-on y lire. gériales et judiciaires, est un handicap droit. Le département n’en compte
optimal non plus en termes de choix pour pel et magistrats du siège à la Cour de cas- Autre problème auquel la justice est qu’il faudrait combler en adjoignant un aucune. M. Laraize et M. Gayet
trouver le meilleur candidat à des fonc- sation –, et procèdent à plusieurs appels à confrontée alors que les trois quarts des secrétaire administratif, propose le rap- souhaitent y mettre un délégué du
tions aussi importantes. » candidatures, faute de postulant. magistrats sortant de l’école sont des port. Un service d’aide pour trouver un procureur, un conciliateur de jus-
Ce constat de la crise des vocations pour femmes, la moindre mobilité géographi- logement ou de prise en charge d’un dé- tice, une médiation familiale, des
certaines fonctions n’est pas nouveau, Entretiens de mobilité que de ces dernières et peut-être aussi ménagement sont au nombre de ces pro- permanences gratuites d’avocats
mais s’est aggravé depuis quatre ou cinq Le groupe de travail chargé fin 2019 par une moindre confiance en soi pour positions, comme le volet indemnitaire. et d’associations d’aide aux victi-
ans. Cela touche plus particulièrement Chantal Arens, présidente du CSM, de ré- s’imaginer à des hauts postes. Selon le Les travaux du CSM rejoignent les ini- mes. Un espace de rencontre pa-
les fonctions de président de tribunal ju- fléchir à ce sujet a bouclé son rapport et sondage mené au sein de la magistrature tiatives de la direction des services judi- rents-enfants pourrait enfin exis-
diciaire dans certaines villes de moindre devrait présenter ses vingt-cinq proposi- pour ce travail, 24 % des magistrates entre ciaires sur la gestion des ressources hu- ter de nouveau à Sens alors que le
importance comme Mende (Lozère), tions fin février à la formation plénière de 40 et 50 ans souhaiteraient présider un maines et des carrières. L’enjeu est de précédent a brutalement fermé fin
Sens (Yonne) ou Roanne (Loire). La ten- l’institution. L’une des explications au tribunal dans les cinq ans à venir, contre concilier une meilleure formation de ces 2019. Le juge aux affaires familia-
dance est la même, mais de moindre am- déficit de vocation tient, selon ce rapport, 37 % de leurs homologues masculins du magistrats-manageurs en amont, sans les a trouvé l’association qui en
pleur, pour certains postes de procureurs à l’évolution de la société où les deux même âge. « Il faudrait davantage tra- créer de filière qui les éloignerait des prendrait la charge, il ne manque
de la République. Le ministère de la jus- membres d’un couple travaillent, ce qui vailler avec les premiers présidents de cour fonctions juridictionnelles. p plus que les locaux. p
tice, pour les magistrats du parquet sur complique ainsi la mobilité géographi- d’appel pour détecter les magistrats ayant j.-b. j. jean-baptiste jacquin
ÉCONOMIE & ENTREPRISE | 13
0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

Le football français en appelle à l’Etat


Sans recettes de matchs, lâchés par Mediapro, les clubs professionnels réclament un plan de soutien d’urgence

C
omme tant d’autres en-
treprises privées en dif-
ficulté, la Ligue de foot-
ball professionnel (LFP)
et ses clubs en appellent à l’Etat. Se
plaignant d’aides « insuffisantes
ou inadaptées pour poursuivre
l’activité de la filière », le secteur ré-
clame un « plan de soutien d’ur-
gence » pour sortir de la crise. Celle
causée par le Covid-19, qui con-
traint les équipes à jouer à huis
clos, après l’arrêt prématuré de la
saison précédente. Mais aussi
celle due à la défaillance du diffu-
seur sino-espagnol Mediapro, in-
capable de verser les sommes pro-
mises, et finalement remplacé au
rabais par Canal +, début février.
Une semaine après la publica-
tion d’un communiqué alar-
miste, la Ligue a obtenu une réu-
nion par visioconférence avec le
gouvernement, représenté par
trois ministres, mardi 16 février
en fin de matinée : Jean-Michel
Blanquer (qui avait reproché aux
clubs une forme de « cupidité » et
d’« irréalisme » dans le dossier
Mediapro, en novembre sur RTL)
et Roxana Maracineanu pour les
sports, Alain Griset pour les peti-
tes et moyennes entreprises.

« C’est plus que du sport »


A l’issue de ce rendez-vous, le mi-
nistère chargé des sports a an-
noncé la constitution sous peu Une caméra du groupe
d’un groupe de travail pour réu- Mediapro au Parc
nir dirigeants de clubs et repré- des Princes, à Paris,
sentants du gouvernement. Sans le 13 décembre 2020.
pour autant, pour le moment, of- FRANCK FIFE/AFP
ficialiser de mesures.
La discussion a donné la parole
dans un premier temps à quatre
présidents – et propriétaires – de saison, selon nos informations. ser. Réponse négative des minis- 800 000 euros par entreprise. Le sinistrés, comme le tourisme ou la
club : le Lyonnais Jean-Michel En novembre 2020, l’Etat indi- tres, pour le moment. D’après une
Les dirigeants de gouvernement prévoit de dou- culture. Ils souhaitent devenir éli-
Aulas, le Montpelliérain Laurent quait avoir débloqué près de source gouvernementale, les clubs clubs voudraient bler ce montant cette année, sous gibles au fonds de solidarité censé
Nicollin, le Lorientais Loïc Féry et 4 milliards d’euros d’aides à l’en- souhaitent aussi échapper au paie- réserve de l’accord de la Commis- prendre en charge « des coûts
Pierre-Olivier Murat, en Ligue 2, semble du monde sportif depuis ment de la taxe dite « Buffet », qui
avoir les mêmes sion européenne. fixes » d’entreprises − possible-
pour Rodez ; ainsi qu’à Vincent la pandémie. Dont une part consi- doit redistribuer au sport amateur aides que Selon le décompte ministériel, le ment les salaires. Avec l’espoir de
Labrune, patron de la Ligue. dérable au football professionnel. 5 % des recettes télévisées du sport football professionnel a égale- rehausser le plafond, fixé à 3 mil-
Sous couvert d’anonymat, l’un Les clubs et la Ligue ont ainsi professionnel − et donc en majo-
le tourisme ment perçu 75 millions d’euros lions d’euros par société.
de ces présidents résume l’argu- contracté des prêts garantis par rité du football. Cette saison, ils ou la culture d’aides spécifiques. La somme Entre le Covid-19 et les promes-
mentaire pour justifier leur dé- l’Etat (PGE). Soit 600 millions proposent que l’Etat assume le comprend les exonérations de co- ses tôt envolées de Mediapro, les
marche : un club professionnel de d’euros. Comme promis en no- versement à leur place (moins de tisations sociales opérées au der- vingt formations de première di-
football, insiste-t-il, « c’est plus que vembre, les premiers rembourse- 40 millions d’euros). cours au chômage partiel. Même nier trimestre de 2020, ainsi que le vision s’attendent à des pertes cu-
du sport ». Soit des dizaines, voire ments de ces prêts spéciaux de- Les ministres promettent d’étu- les joueurs ont bénéficié de la me- fonds d’environ 45 millions mulées de 1,3 milliard d’euros au
des centaines de salariés adminis- vront intervenir au plus tôt dier cette possibilité, « sans dé- sure lorsque le premier confine- d’euros pour compenser en partie terme de la saison, en juin. Pour
tratifs, ainsi que de l’emploi indi- en 2022, et non en 2021. Mardi, au border d’enthousiasme » et sans ment a précipité la fin du cham- les pertes de billetterie entre juillet éviter les faillites, elles peuvent
rect. Sans oublier les cotisations cours de la réunion, la Ligue a encore donner leur accord, par pionnat – dans la limite, très vite et décembre 2020. Les débats de toujours s’inspirer du Stade de
sociales, alors que les rémunéra- adressé une demande : d’après nos crainte de « mettre en péril le fi- atteinte, des plafonds autorisés. mardi ont évoqué la possibilité de Reims. Le 8 février, sans la chif-
tions des joueurs représentent le informations, elle aimerait trans- nancement » du sport amateur, Le ministère chargé des sports n’a reconduire un tel fonds pour l’an- frer, le club annonçait avoir
principal poste de dépenses en Li- former en subvention publique le assure la même source. Outre les pas livré au Monde l’estimation née en cours. Dans les mois à ve- trouvé un accord avec ses joueurs
gue 1 – le salaire médian d’un PGE de 224 millions d’euros PGE, les dirigeants de Ligue 1 et de de la somme déjà allouée dans ce nir, les dirigeants de club enten- pour « une baisse significative » de
joueur s’élève à environ auquel elle a souscrit en mai 2020. Ligue 2 bénéficient d’un autre dis- cadre. Pour l’heure, ces exonéra- dent aussi avoir accès aux mêmes leurs rémunérations. p
43 000 euros brut par mois cette Et donc ne plus avoir à le rembour- positif de droit commun : le re- tions ne doivent pas excéder aides que celles d’autres secteurs adrien pécout

Google prêt à rémunérer les médias australiens pour leurs contenus


Afin de ne pas passer par le code contraignant bientôt adopté par Canberra, le moteur de recherche négocie avec les principaux groupes de presse

sydney - correspondance comme le prévoit ce projet de loi », Sur l’île-continent, 47 % des dé- tion entre les médias et les poids une législation qui méconnaîtrait utilisé par 94 % des internautes

U
explique James Meese, professeur penses publicitaires en ligne vont lourds californiens, la Commis- la dynamique d’Internet, risque- dans le pays. En coulisse, les dis-
ne législation les obli- à l’Institut royal de technologie de à Google, 24 % à Facebook. Les sion australienne de la concur- rait de détruire leur modèle d’en- cussions se sont néanmoins
geant à rémunérer les Melbourne. Mercredi 17 février, autres acteurs du marché se par- rence et de la consommation treprise et ne serait pas financiè- poursuivies au plus haut niveau.
médias, y compris pour selon la presse locale, la multina- tagent le reste. Insuffisant pour (ACCC) avait recommandé, au rement viable. Ils se sont égale- Ainsi, le premier ministre, Scott
de simples liens sur leurs plates- tionale de Mountain View (Cali- des organes de presse en crise qui, terme de dix-huit mois d’enquête, ment inscrits en faux contre Morrison, et son secrétaire au
formes, Google et Facebook n’en fornie) se serait engagée, dans depuis 2014, ont été contraints de l’introduction d’un code de con- l’idée selon laquelle ils porte- Trésor ont eu des échanges di-
voulaient pas. Face au « code de une lettre d’intention, à verser supprimer 20 % de leur masse sa- duite. C’est ce qu’a fait le gouver- raient préjudice aux médias. rects avec les patrons de Google et
conduite contraignant » élaboré une somme de 30 millions de dol- lariale. Il est « impératif d’offrir nement conservateur, le 9 dé- Google affirme qu’il aurait gé- Facebook, Sundar Pichai et Mark
par le gouvernement australien lars australiens annuels (19,2 mil- une rémunération équitable à cembre 2020, en présentant son néré 3 milliards de visites sur les Zuckerberg.
pour faire payer les mastodontes lions d’euros), pendant cinq ans, à ceux qui produisent le contenu uti- projet de loi. sites d’information australiens L’idée : s’entendre sur des ajus-
du numérique, ils ont tout tenté Nine Entertainment Co. lisé par les plates-formes », a dé- Celui-ci constitue un cadre pour en 2018, soit un apport financier tements « techniques » et favori-
pour convaincre Canberra de re- L’avant-veille, elle s’était enten- claré Nine Entertainment Co. de- faciliter la conclusion d’accords d’environ 218 millions de dollars ser la conclusion d’accords. Car
noncer : menaces, adresses aux due avec Seven West Media. Les vant la commission sénatoriale équitables entre les éditeurs aus- australiens. Parallèlement, les re- l’option privilégiée reste celle de
internautes, mobilisation des dirigeants de cette entreprise chargée d’examiner le code. traliens et les plates-formes nu- cherches sur l’actualité dans le négociations à l’amiable, en de-
plus hauts responsables… Mais, n’ont pas donné de chiffres précis, mériques. Faute d’entente, un ar- pays ne lui rapporteraient que hors du cadre du code, entre les
alors que ce projet de loi doit être mais ils ont souligné que leur Discussions au plus haut niveau bitre indépendant est appelé à 10 millions de dollars australiens. protagonistes. La loi a avant tout
adopté dans les prochains jours, groupe recevrait « un paiement Comme la plupart des médias trancher. En cas de non-respect de L’ACCC a fait un autre calcul. Les pour finalité de servir de filet de
Google a changé de tactique. Le équitable et garantissant [leur] auditionnés, le groupe a rappelé la législation, des pénalités finan- deux plates-formes gagneraient sécurité dans l’hypothèse d’une
groupe a lancé une série de négo- avenir numérique » grâce à la dé- l’importance d’un journalisme cières pouvant aller jusqu’à plu- plus de 6 milliards de dollars aus- mésentente. « Si les géants du nu-
ciations avec la plupart des termination des autorités austra- pluraliste et de qualité, sa préoc- sieurs millions d’euros sont pré- traliens par an en revenus publici- mérique se sont autant battus,
grands éditeurs d’information liennes à donner davantage de cupation face à la position de mo- vues. Dans un premier temps, taires sur l’île-continent. c’est surtout parce qu’ils ont peur
australiens. pouvoir de négociation aux mé- nopole acquise par les deux fir- seuls Google et Facebook de- Pour tenter de faire plier Can- que notre législation inspire celle
« Il espère ainsi démontrer que ce dias. « Ce n’est rien de moins que mes américaines et la difficulté à vraient être concernés. berra, Facebook a menacé d’inter- d’autres pays », conclut le profes-
code n’est pas nécessaire pour con- l’avenir du paysage médiatique mener des pourparlers avec des Sans surprise, ce « code de con- dire le partage d’articles de presse seur James Meese, le problème
clure des accords. Il veut aussi évi- australien qui est en jeu », avait in- acteurs aussi puissants. duite contraignant » a été mal ac- par les internautes australiens, rencontré par les médias austra-
ter l’intervention d’un arbitre indé- sisté, en juillet 2020, le secrétaire Constatant le déséquilibre fon- cueilli par les principaux intéres- tandis que Google s’est dit prêt à liens étant mondial. p
pendant en cas de mésentente, au Trésor, Josh Frydenberg. damental du pouvoir de négocia- sés. Ils ont dénoncé pêle-mêle bloquer son moteur de recherche, isabelle dellerba
14 | économie & entreprise 0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

P I R ATA G E I N F O R M AT I Q U E

Comment la France
affronte le « cyberfléau »
des rançongiciels
Les attaques contre des hôpitaux ou des entreprises
sensibles ont coûté, l’an dernier, des centaines de millions
d’euros. La fréquence et la gravité des raids s’intensifient

ENQUÊTE sole Johanna Brousse, qui dirige la section. nisés, mènent maintenant des attaques ci-

D
Grand ou petit, célèbre ou anonyme : aucun blées et retentissantes. « En 2020, nous
organisme n’est à l’abri. En France, les collec- avons vu apparaître des familles [de rançon-
es consultations dépro- tivités locales ont payé un lourd tribut ces giciels] beaucoup plus agressives. On sent
grammées, des services fer- derniers mois – la ville et la métropole d’An- qu’il y a derrière une équipe plus structurée,
més, des soignants affolés… gers figurent parmi les victimes récentes. ciblant des sociétés beaucoup plus puissan-
Mardi 9 février, comme si Ces virus n’épargnent pas non plus les hôpi- tes, avec des rançons qui vont jusqu’à plu-
une pandémie ne suffisait taux, comme le déplore Mme Brousse : « Ce sieurs millions d’euros », décrypte la colo-
pas, l’hôpital de Dax (Lan- sont des criminels sans foi ni loi. Ils se disent nelle Fabienne Lopez, qui dirige le C3N,
des) a été partiellement paralysé par une at- que, s’ils touchent un hôpital en période de l’unité spécialisée de la gendarmerie.
taque informatique dont le type et la gravité Covid, l’Etat va payer. »
s’accroissent de manière alarmante : une in- S’en prenant à l’informatique, système PUBLICATION DES DOCUMENTS VOLÉS
fection au rançongiciel. Ces virus se livrent à nerveux central des entreprises, une attaque Les cybercriminels ont aussi développé de
une sorte de prise d’otage numérique et sont au rançongiciel peut être dévastatrice. Dans nombreuses stratégies pour se faire payer la
pilotés par des délinquants qui opèrent, la les usines, les machines s’arrêtent. Les boîtes rançon. Fin 2019, le groupe derrière le ran-
plupart du temps, depuis l’étranger. Lâchés courriels sont inutilisables, les téléphones çongiciel Maze a innové : pour faire plier
dans un réseau informatique, ils rendent un deviennent muets. Les logiciels de compta- une victime réticente à payer, il menace de
grand nombre de fichiers inaccessibles, en DANS LES USINES, bilité ou de paye ne répondent plus. Après la publier une partie des documents volés.
immobilisant serveurs et ordinateurs des
victimes. Les pirates réclament, ensuite, une
LES MACHINES déflagration, il faut parfois plusieurs mois
aux victimes pour retrouver un fonctionne-
Cette technique a depuis été adoptée par la
quasi-totalité des groupes cybercriminels.
rançon pour les déverrouiller. S’ARRÊTENT. ment correct – sans parler de l’argent perdu. Désormais, plus de vingt groupes disposent
Ce scénario se répète semaine après se- Ainsi, l’attaque contre l’entreprise de ser- de portails en ligne sur lesquels ils publient
maine. Lundi 15 février, l’hôpital de Villefran- LES TÉLÉPHONES vices et conseil Sopra Steria, l’année der- – ou affirment publier – les secrets d’entre-
che-sur-Saône (Rhône) en a été lui aussi vic- nière, a coûté entre 40 et 50 millions prises récalcitrantes.
time. Le parquet de Paris a ouvert une en-
DEVIENNENT MUETS. d’euros. Le groupe de laboratoires d’analy- Des centaines de victimes, y compris fran-
quête mardi 16 février. Ce type d’attaque est LES LOGICIELS ses Eurofins Scientific, touché en 2019, a, çaises, en ont déjà fait les frais. Et, lorsque
devenu la principale menace cybercriminelle lui, perdu 69 millions d’euros sur son chif- l’entreprise refuse toujours de payer une
contre les entreprises et les institutions publi- DE PAYE NE fre d’affaires. L’entreprise de conseil Altran rançon pour débloquer la situation, cer-
ques. Tous les voyants sont au rouge. L’Agence et le poids lourd norvégien de l’aluminium tains poussent le vice jusqu’à proposer un
nationale de sécurité des systèmes d’informa- RÉPONDENT PLUS Norsk Hydro ont respectivement perdu système d’enchères, ouvert à tous, pour
tion (Anssi), le pompier informatique de 20 millions d’euros et plus de 49 à 58 mil- monétiser les documents volés.
l’Etat, qui intervient quand des attaques tou- lions d’euros avant le remboursement des Si les attaques par rançongiciels déferlent
chent le secteur public ou les entreprises sen- assurances. « Les grands groupes ont une as- ainsi, c’est aussi parce qu’elles rapportent
sibles, a été appelée à 192 reprises en 2020 sise suffisamment solide pour s’en remettre, gros. Les rançons demandées par les cyber-
pour des faits liés aux rançongiciels. En 2019, mais un rançongiciel peut faire mettre la clé criminels ont fortement augmenté et attei-
elle n’était intervenue qu’à 54 reprises. sous la porte à une PME ou à une TPE », gnent régulièrement la dizaine de millions
A la section cybercriminalité du parquet craint François Deruty, sous-directeur des d’euros. Et les entreprises paient, même lors-
de Paris, 148 procédures de ce type ont été opérations de l’Anssi. Les rançongiciels ne que cela leur est fortement déconseillé par
ouvertes en 2019. Ce nombre est passé à 436 sont pas nouveaux. Mais plusieurs facteurs les autorités. La plupart des experts esti-
en 2020. Une quarantaine d’autres ont déjà les ont rendus, ces deux dernières années, ment qu’une victime sur cinq règle la ran-
été ouvertes pour le seul mois de janvier. plus visibles et destructeurs. Les pirates, de çon. Selon Chainalysis, une entreprise spé-
« C’est un phénomène exponentiel », se dé- plus en plus riches, professionnels et orga- cialisée dans l’analyse des cryptomonnaies,

Derrière les virus, un cercle très fermé de criminels venus de l’Est


Les acteurs importants du rançongiciel sont souvent d’origine russe, ou russophones, et échappent généralement aux autorités

D e l’extérieur, le petit pa-


villon beige de Gatineau,
au Québec, est loin de
l’idée que l’on se fait du repaire
d’un pirate informatique. Pour-
exemple été arrêté pour avoir
tenté de convaincre un employé
de l’usine Tesla de Reno (Nevada)
d’insérer un rançongiciel dans le
réseau de l’entreprise, en échange
sont limitées, mais elles pointent
très souvent dans la même direc-
tion. « En nous basant sur leur
code informatique, leur langue,
les heures auxquelles ils sont ac-
aussi bonnes qu’en Occident. Cela
mène naturellement certains vers
le cybercrime », poursuit-il. « Ce
sont des gens qui font ça depuis dix
ans. S’ils ont commencé lorsqu’ils
personnes qui sont là depuis dix
ans », précise Benoît Ancel, expert
d’une entreprise spécialisée en
cybercriminalité. Evil Corp, par
exemple, est un groupe cybercri-
Corp et ses émanations à l’origine
de rançongiciels plus récents :
Doppelpaymer, BitPaymer et
WastedLocker. Les liens qui les
unissent à TA505, autre groupe
tant, son occupant, Sébastien Va- d’une récompense d’un demi- tifs, on peut dire qu’il y a une pré- avaient la vingtaine, ils ont minel apparu il y a sept ans sur les désormais spécialisé dans les ran-
chon-Desjardins, y a été arrêté : il million de dollars. Mais les actuels dominance d’individus russes ou aujourd’hui au moins 30, voire ruines du Business Club, un autre çongiciels, sont très étroits. Evil
aurait extorqué plus de 22 mil- gros bonnets du rançongiciel ont russophones derrière de nom- 40 ans. Cela signifie qu’ils ont une gang. A sa tête se trouve, selon la Corp est par exemple aussi lié
lions d’euros à l’aide d’un rançon- échappé jusqu’ici aux autorités, breux rançongiciels. Mais ils ne famille, des enfants à aller chercher justice américaine, Maksim Yaku- avec le groupe développant le lo-
giciel, un programme informati- protégés par leur habileté techni- sont bien sûr pas les seuls », expli- à l’école », précise Robert McArdle. bets, un Russe de 34 ans. Evil Corp giciel malveillant Trickbot. Une
que malveillant qui rend les don- que, avec des paiements en cryp- que John Shier, expert de la so- est à l’origine des logiciels mal- partie des gangs sont contraints à
nées de ses victimes inaccessi- tomonnaies – difficiles à tracer – ciété de sécurité informatique Un écosystème très dense veillants les plus néfastes de ces une forme de publicité. La réputa-
bles et exige un paiement pour et des serveurs informatiques hé- américaine Sophos. Combien y a-t-il de cybercrimi- dix dernières années, notam- tion des uns et des autres, dans ce
les déverrouiller. La justice amé- bergés par des entreprises imper- Beaucoup de rançongiciels sont nels impliqués dans le rançongi- ment le « malware » bancaire Dri- milieu, est fragile et précieuse.
ricaine l’accuse en particulier méables aux réquisitions judiciai- conçus pour ne pas s’activer sur ciel ? Impossible de le dire. Cer- dex. L’industrie de la cybersécu- Un certain nombre de pirates
d’avoir inséré le rançongiciel res. Loin de l’image du pirate ingé- les ordinateurs configurés dans tains groupes développant et rité considère aujourd’hui Evil présentent par ailleurs leur acti-
Netwalker, l’un des plus viru- nieux et créatif opérant depuis sa certaines langues, comme le vendant des logiciels mal- vité comme un service rendu à des
lents, dans les réseaux informati- chambre d’adolescent, il est ici russe, le kazakh, le syrien ou veillants affirment être forts « clients » ou des « partenaires ».
ques de nombreuses entités. question de délinquants aguerris, l’ukrainien. « Souvent, ceux qui d’une dizaine de développeurs. Comprendre : leurs victimes. Cer-
mus – sauf exceptions – par le seul plongent dans le cybercrime ont Selon plusieurs experts interro- « EN RUSSIE, IL Y A UN tains prétendent suivre un code de
De très rares interpellations
Ce type d’interpellation est raris-
appât du gain, sans scrupule et
parfaitement organisés.
été des adolescents très doués, à
l’aise avec les ordinateurs », dé-
gés, le rançongiciel est devenu tel-
lement lucratif qu’il a attiré des pi-
DES MEILLEURS SYSTÈMES conduite et ne pas viser des hôpi-
taux en période de pandémie. Une
sime. Habituellement, les pirates Certains groupes sont liés par crypte Robert McArdle, expert en rates venus d’autres secteurs de la ÉDUCATIFS DU MONDE EN parole qui n’engage qu’eux : de
interpellés pour des faits de ran- des relations de longue date avec cybercrime pour l’entreprise cybercriminalité. Mais cette bran- nombreuses attaques par rançon-
çongiciels sont le plus souvent d’autres pirates, dont ils ne con- TrendMicro. « En Russie, il y a un che recouvre un nombre restreint MATIÈRE D’INFORMATIQUE giciel ont eu lieu pendant la pan-
des petites mains de la cybercri- naissent parfois que les pseudo- des meilleurs systèmes éducatifs de cybercriminels. « Cela reste un démie, et en particulier, ces der-
minalité, des complices, qui nymes sur les forums ou les mes- du monde en matière d’informati- milieu fermé, ce sont des vieux ac-
ET DE MATHÉMATIQUES » niers jours en France, à Dax ou à
aident à ce que des infections sageries instantanées sécurisées. que et de mathématiques, mais les teurs qui se connaissent depuis ROBERT MCARDLE Villefranche-sur-Saône. p
aient lieu. En août, un Russe a par Où sont-ils basés ? Les preuves perspectives d’emploi ne sont pas longtemps (…). Ce sont les mêmes expert en cybercrime a. de., f. re. et m. u.
économie & entreprise | 15
0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

Le traumatisme des salariés


victimes des « gangs » du Net
Les réseaux informatiques et les ordinateurs des entreprises
piratées peuvent être totalement paralysés. Parfois choqués,
les salariés touchés se retrouvent souvent au chômage technique

I l y avait un écran tout bleu


m’informant que mes dossiers
avaient été cryptés, et qui me
demandait à peu près 2 000 euros.
J’avais envie de pleurer. » En 2016,
« ON A EU DES CAS
D’ENTREPRISES QUI SE
SONT MISES AU CHÔMAGE
dans une grande société, « re-
prendre une activité partielle ne se
fait pas avant deux semaines »,
juge, chez Intrinsec, Kilian
Lavieille. « On a eu des cas d’entre-
Julie Wernert, chef d’entreprise TECHNIQUE PENDANT prises importantes qui se sont mi-
dans les Bouches-du-Rhône, a ses au chômage technique pen-
vécu un scénario qu’ont vécu de- UNE BONNE SEMAINE » dant une bonne semaine », ajoute
puis des milliers de profession- David Caillat, manager chez
DAVID CAILLAT
nels en France. Après avoir cliqué Amossys. « Il faut trois à six mois
manager chez Amossys
sur une pièce jointe infectée par pour revenir vraiment à la
un logiciel malveillant, son ordi- normale », précise de son côté
nateur, qui lui sert à la fois de en anglais) chez Intrinsec, se sou- Pauline Donon, d’Intrinsec, qui
poste de travail professionnel et vient d’une intervention sur un explique que « toutes les activités
personnel, a été la cible d’un ran- cas critique dans une entreprise : critiques [de l’entreprise] vont
çongiciel : un virus qui chiffre les « On a eu le RSSI [responsable de être priorisées, et [que] certaines
fichiers d’une machine et de- la sécurité des systèmes d’infor- activités un peu moins critiques
mande le paiement d’une rançon mation] en pleurs, qui ne savait vont être oubliées, comme des ser-
pour les récupérer. pas quoi faire. Au début, on fait vices administratifs annexes ».
« On a remonté une sauvegarde, comme les pompiers et on donne Pendant les premiers jours, par-
mais elle datait de fin 2015, donc une liste de tâches à faire. » fois très difficiles, Pauline Donon
j’avais à peu près huit mois de tra- Plus la taille de l’entité ciblée est explique être souvent « prise en-
vail à refaire », se rappelle-t-elle. grande, plus les dégâts peuvent tre deux feux » car « les responsa-
Devis, factures, documents fis- être importants, dès lors que des bles business vont clairement vou-
caux… Au total, 4 652 documents milliers d’ordinateurs connectés loir redémarrer le plus tôt possible
ont été chiffrés par le rançongi- en réseau peuvent être paralysés. et dire : “On perd de l’argent, il faut
ciel. Par chance, des copies sur C’est ce qui s’est passé à Marseille, qu’on redémarre.” » De leur côté,
papier avaient été conservées, en mars 2020, lorsque la ville et les enquêteurs et les prestataires
mais il a fallu « grosso modo » un la métropole Aix-Marseille-Pro- doivent pouvoir enquêter, mais
mois pour tout saisir de nouveau vence ont été touchées par un surtout guider les responsables
informatiquement. « Il y a eu du rançongiciel. « Le pire cauchemar du service informatique pour re-
retard de pris sur les chantiers (…), une compromission générali- construire une infrastructure et
parce qu’on n’avait plus nos de- sée, un ransomware [rançongi- empêcher de subir une nouvelle
vis », explique cette chef d’une ciel] une veille d’élection et une attaque. Tous les enquêteurs in-
TPE du bâtiment. veille de confinement : les condi- terrogés par Le Monde s’accor-
tions idéales pour une crise par- dent à dire que trop de victimes
« Sidération totale » faite », s’est souvenu Jérôme continuent de ne pas porter
2016 était une autre époque, une Poggi, responsable de la sécurité plainte lorsqu’elles sont tou-
éternité pour une cybercrimina- des systèmes d’information de la chées. A l’heure actuelle, avec une
les gangs de rançongiciels ont empoché au analysent les différents acteurs de l’écosys- lité qui évolue à toute vitesse. Les mairie, lors d’une intervention à seule affaire liée à un rançongi-
moins 350 millions de dollars (environ tème du rançongiciel. « Le rançongiciel est la opérateurs de rançongiciels ta- la conférence sur la cybercrimi- ciel jugée devant un tribunal
288 millions d’euros) en 2020. C’est 311 % de principale priorité des prochaines années », paient plus large, visant aussi nalité Panocrim, début janvier. français, les victimes peuvent se
plus qu’en 2019. Une estimation pourtant explique Edvardas Sileris, le chef de l’unité bien les petites sociétés que les Malgré cette panique générale, sentir découragées. Les enquêtes,
très prudente : l’Agence de cybersécurité cyber d’Europol. particuliers. En 2021, la majorité les interlocuteurs s’accordent très techniques et toujours inter-
européenne compte que 10 milliards d’euros La moitié des quatre cents enquêtes coor- des attaques restent opportunis- pour affirmer que ces attaques nationales, se heurtent à la fois
en rançon ont été payés en 2019. données au sein de sa structure concernent tes (elles visent des réseaux peu n’entraînent pas de représailles aux méthodes de dissimulation
Les hackeurs peuplant l’écosystème du aujourd’hui des rançongiciels. En matière ju- sécurisés), et les groupes qui les contre les salariés dont le poste des criminels et à la difficulté de
rançongiciel « peuvent quasiment agir en diciaire, en France, 2020 a été un « tournant », mènent sont mieux organisés, de travail a pu servir de point de faire coopérer certains pays, ce
toute impunité ». Les mots, sévères, sont veut croire Johanna Brousse. Depuis fé- et font plus de dégâts, laissant départ à l’infection. « On reçoit qui prend beaucoup de temps.
ceux de l’agence Europol. En France, un seul vrier 2020, les travaux des trois services fran- généralement les particuliers beaucoup d’e-mails de gens à l’in-
suspect dans une affaire a été jugé, en octo- çais d’enquête spécialisés en cybercrimina- tranquilles et se concentrant sur ternational avec parfois juste une « L’espoir d’une justice »
bre 2020. Condamné pour blanchiment, il a lité sont mieux articulés. Une base de don- les multinationales et les collec- photo. C’est un mail sur lequel je « Comme beaucoup de Français,
été relaxé des faits liés au rançongiciel et a nées rassemblant les éléments techniques de tivités locales. Les réactions des pourrais recliquer », reconnaît on [porte plainte] pour l’assu-
fait appel. Un deuxième procès en France toutes les enquêtes a été mise en place afin victimes, lorsqu’elles prennent Julien, salarié d’une entreprise rance, pour la forme, et dans l’es-
dans une affaire de rançongiciel ayant visé de faciliter les recoupements. Les experts de conscience de l’attaque, sont parisienne qui a ouvert une pièce poir d’une justice, lâche, un peu
une banque anglaise va se tenir. Mais les in- l’Etat en la matière se réunissent quasiment presque universelles cependant. jointe infectée il y a quelques an- résigné, le maire d’une petite
terpellations pour des faits liés aux rançon- toutes les semaines pour échanger sur les « On se sent un peu démuni, nées, entraînant la paralysie du commune française. Qu’est-ce
giciels demeurent très rares. dernières évolutions du domaine. abandonné parce qu’il n’y a pas réseau. « Le pauvre garçon, il n’y que vous voulez ? [Les coupables]
De « grosses avancées », selon les termes de un médecin qui vient vous soula- est pour rien, c’était un mail assez ne sont probablement même pas
FLUX DE CRYPTOMONNAIES Fabienne Lopez, ont, enfin, été réalisées ré- ger, comme quand vous êtes ma- bien foutu », défend une de ses en France. » En 2020, sa com-
« C’est extrêmement compliqué de trouver les cemment dans le suivi des flux de crypto- lade », abonde une avocate dont collègues, Catherine (les pré- mune a été frappée par un ran-
auteurs », convient Catherine Chambon, à la monnaies. Tracfin est aussi entré dans la le cabinet a été touché par un noms ont été modifiés à la de- çongiciel, et les auteurs ont ré-
sous-direction de la lutte contre la cybercri- danse. Au sein du service de renseignement rançongiciel il y a environ cinq mande des personnes). cemment mis en ligne plu-
minalité. Cette impunité s’explique aussi financier, une cellule d’enquête « cyber » a ans, et qui souhaite garder l’ano- « On n’a jamais vu de cas où des sieurs gigaoctets de données dé-
par les moyens judiciaires déployés jus- été créée en 2018, et des enquêteurs spéciali- nymat. Comme Julie Wernert, salariés étaient pris à partie ou su- robées à la mairie.
qu’ici. En France, pour enquêter sur près de sés dans la blockchain ont été recrutés. Dans son premier sentiment fut la pa- bissaient des pressions. On a en re- Lorsque, quatre ans plus, tôt Ju-
six cents attaques, le parquet ne comporte plusieurs dossiers, les enquêteurs sont par- nique : « On devient très vite pa- vanche vu des salariés un peu pa- lie Wernert a porté plainte, elle
que trois magistrats spécialisés, et quelques venus à identifier nommément des indivi- rano, on se demande si nos don- niqués qui avaient peur d’avoir n’avait pas grand espoir non
dizaines d’enquêteurs en police et en gen- dus malgré leur utilisation de mixeurs, des nées sont accessibles à d’autres. » mal fait quelque chose », abonde plus : « Je suis partie du principe
darmerie se consacrent spécialement à la services censés brouiller les flux de bitcoins. « Il y a une phase de sidération Alexandre Deloup, responsable que s’il y avait une chance sur un
cybercriminalité. Les enquêteurs s’intéressent, par ailleurs, de totale, [les entreprises] ne com- du CERT pour la société Amossys. million il fallait la saisir. » Quel-
Du reste, beaucoup d’observateurs consi- très près à ces acteurs, fréquemment compli- prennent pas ce qui leur arrive », ques mois plus tard, elle a reçu un
dèrent que les rançonneurs sont protégés. ces des gangs de rançongiciels. raconte Pauline Donon, respon- « Il faut qu’on redémarre » courrier lui faisant savoir que l’af-
Ces derniers parlent souvent russe, codent sable de la gestion de crise pour Très vite, après une attaque, un faire allait être classée faute d’élé-
sur les fuseaux horaires de Russie et d’Eu- « CHERCHER À LES BLOQUER » Intrinsec, une entreprise de ré- plan de secours doit être mis en ments nouveaux. Alors quand,
rope de l’Est et conçoivent leurs logiciels Les enquêteurs espèrent, désormais, obtenir ponse à incident. « Souvent, on place pour assurer la communi- en 2019, elle a de nouveau été
pour qu’ils épargnent cette zone géographi- des résultats et des interpellations. Policiers arrive dans l’heure ou les deux cation entre les salariés et la di- frappée par un rançongiciel, elle
que. « Les attaques sont menées depuis des et gendarmes participent à plusieurs équipes premières heures après le début rection et pour minimiser la n’a pas porté plainte. « Vu que
pays où, parfois, les autorités protègent ces d’enquête avec leurs homologues de divers de la crise. (…) Il y a des gens qui perte d’activité. Il faut être capa- j’avais fait mes sauvegardes cor-
cybercriminels. Il faudra que ça change, y pays européens. Certaines demandes d’en- courent un peu partout dans les ble de travailler sans e-mail, par- rectement, j’ai tout récupéré en
compris dans l’intérêt de ces autorités », a traide pénale émises par la France ont récem- couloirs. Il y a des gens aussi qui fois sans téléphone fixe. Un an- moins de dix minutes ; j’aurais
averti Guillaume Poupard, le directeur de ment abouti. Des individus soupçonnés sont complètement désœuvrés », cien cadre municipal d’une perdu plus de temps [à déposer
l’Anssi lors d’une récente conférence. Les d’avoir réalisé des attaques ont été identifiés. relate Gérôme Billois, expert grande agglomération française plainte] qu’à récupérer les don-
rançongiciels « sont utilisés par des Etats Une personne, aux Etats-Unis, doit être en- pour l’entreprise Wavestone. Ki- touchée récemment se souvient : nées », explique-t-elle.
pour le sale boulot… du moment qu’ils ne tendue et poursuivie en France prochaine- lian Lavieille, responsable du « On a fait des groupes WhatsApp Pourtant – elle l’ignorait à
s’attaquent pas à l’Etat dans lequel ils se ment. Des enquêteurs français doivent se centre d’alerte et de réaction aux pour tout et on a mis en place une l’époque –, quelques mois plus
trouvent », affirme Mme Chambon. Certains rendre dans un pays européen pour entendre attaques informatiques (CERT, messagerie de secours, un sys- tard, sa première plainte aboutit,
Etats « peuvent désigner » des cibles, dé- une personne suspectée d’être l’autrice d’une tème de visioconférence, etc. » et elle est invitée par le tribunal
nonce même la haut gradée. Cette protec- attaque par le biais de deux souches de ran- Combien de temps faut-il pour de Paris à se constituer partie ci-
tion serait, pourtant, « minoritaire », selon somwares différents. Plusieurs mandats d’ar- se rétablir d’une telle attaque ? Là vile dans le procès d’Alexander
Johanna Brousse, du parquet de Paris, qui rêt ont été émis pour des faits liés à des ran-
« ON SE SENT UN PEU encore, les données sont très va- Vinnik. Le Russe, alors soup-
s’est rendue en décembre en Russie pour çongiciels. Selon nos informations, confir- DÉMUNI, IL N’Y A PAS UN riables d’une situation à l’autre. çonné d’avoir opéré le rançongi-
des perquisitions et des auditions. « On col- mant celles de France Inter, les autorités fran- Une très petite entreprise qui ciel Locky, a finalement été
labore bien avec les Russes, contrairement à çaises et ukrainiennes ont tout récemment MÉDECIN QUI VIENT VOUS avait mis à l’abri des sauvegardes condamné pour blanchiment
ce qu’on pourrait penser », nous explique la mené une opération visant un rançongiciel récentes de son système infor- d’argent en décembre 2020.
magistrate. Face à l’ampleur du phéno- et s’apprêtent à en annoncer les résultats. p SOULAGER COMME QUAND matique peut très bien rétablir « Aujourd’hui, si ça m’arrivait de
mène, les autorités se sont organisées et antoine delaunay, VOUS ÊTES MALADE » l’activité en une journée ou nouveau, j’irais porter plainte »,
promettent des résultats. Depuis 2018, florian reynaud moins. Si l’incident est majeur et assure la chef d’entreprise. p
une partie des agents de l’Anssi pistent et et martin untersinger UNE AVOCATE paralyse toute l’infrastructure f. re. et m. u.
16 | économie & entreprise 0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

Le plan social de Hop!,


filiale d’Air France, retardé
La direction du travail n’a pas accordé son
feu vert au plan de sauvegarde de l’emploi

C’ est un sévère coup de


règle sur les doigts du
mauvais élève. La direc-
tion du travail (Pays de Loire) a dé-
cidé, mardi 16 février, de ne pas ac-
exemple, l’absence de période d’es-
sai, ou encore la reprise des élé-
ments liés à l’ancienneté », a rap-
pelé la direction du travail. En
clair, les salariés de Hop ! repris par
corder son feu vert au plan de sau- Air France doivent conserver leur
vegarde de l’emploi (PSE) de Hop !, rémunération et leur ancienneté.
filiale court-courrier d’Air France. A l’examen, ce sont principale-
A quarante-huit heures de la pu- ment les conditions de reclasse-
blication des résultats annuels ment des 180 pilotes et des
d’Air France-KLM, cette décision 200 personnels navigants com-
va faire tache. merciaux (PNC) de Hop ! qui ne
Le plan social drastique de Hop ! seraient pas conformes au droit
prévoit 1 007 suppressions de du travail. Les commandants de
postes sur 2 421 au total. Dans un bord de la filiale y perdraient leur
courrier adressé aux salariés et fonction en intégrant les rangs
dévoilé sur le site de La Tribune, d’Air France tandis que la cen-
Pierre-Olivier Bandet, PDG de taine de chefs de cabine n’y re-
Hop !, a reconnu que la direction trouveraient pas leurs rémunéra-
du travail « dans sa lettre d’obser- tions ou leur fonction. Notam-
vation, nous demande de revoir ment en raison de l’opposition de
certaines mesures prévues au plan PNC d’Air France, confie un syndi-
Librairie Gibert Jeune, quai Saint- et applicables aux personnels na- cat de Hop !.
Michel, à Paris. PIERRE GLEIZES/REA vigants dans le cadre du plan ». La filiale veut aller vite. Un co-
mité social et économique extra-
Calendrier de négociations ordinaire devait être organisé,

A Paris, Gibert Joseph s’apprête


En fait, indique au Monde le Syn- mercredi 17 février, pour proposer
dicat national des pilotes de ligne un calendrier de négociations
(SNPL-Hop !), « c’est le ministère du avec les syndicats. « Dans la crise
travail qui a décidé de ne pas vali- sans précédent que nous traver-

à licencier massivement
der le PSE ». Selon le syndicat de sons, je tiens à préciser que le plan
navigants, « en demandant à Air industriel de Hop ! n’est pas remis
France de revoir sa copie, le gou- en cause », indique la direction.
vernement ne veut pas créer une Selon le SNPL, « elle ne veut avan-
jurisprudence » qui pourrait être cer que sur l’ancienneté », mais ne
utilisée à l’avenir par d’autres voudrait rien lâcher côté rémuné-
La fermeture de quatre librairies va entraîner 71 suppressions d’emplois groupes publics ou dans lesquels rations. Il faut dire que l’activité
l’Etat a une participation. court-courrier d’Air France, dont
Dans sa lettre d’observation, la Hop ! est partie prenante, est for-

P
direction du travail a tancé la di- tement déficitaire, avec 200 mil-
lace Saint-Michel, à Pa- et nous souhaitons garder une li- sur 80 licenciements. Grâce à la ris, prête à investir 25 000 euros rection de Hop !. « Un salarié re- lions d’euros de pertes en 2019.
ris, quatre librairies es- brairie Gibert à cet endroit. » Elle préemption de la mairie, neuf se- dans le projet de M. Aupetit, « suit classé en interne n’est pas placé Désormais, Hop ! a 21 jours pour
tampillées Gibert Jeune précise que « la Ville de Paris a, de- raient conservés au 27, quai Saint- le sort de cette librairie de près, dans la même situation qu’un sala- corriger sa copie. A défaut, « [on]
vont fermer. Seules puis 2007, accompagné 45 librai- Michel, ramenant à 71 les suppres- bien que la société foncière et fi- rié en recrutement externe, il béné- ne pourrai[t] pas y donner une
deux autres, aux numéros 27 et 23 ries grâce à la Semaest ». Les négo- sions de postes. Ces salariés, dont nancière Levitan, propriétaire des ficie de garanties de par son reclas- suite favorable », a-t-on indiqué à
du quai Saint-Michel, resteront ciations pour préempter aussi la moyenne d’âge est élevée, pei- murs, ne souhaite pas vendre ». sement en interne, du fait de la con- la direction du travail. p
ouvertes. Le magasin du nu- celle du numéro 23 ont achoppé, neront à retrouver un emploi. M. Aupetit critique la gestion de tinuité de son contrat comme, par guy dutheil
méro 27 continuera à vendre des puisqu’elle n’est pas à vendre. Gibert Joseph, qui « n’a pas réussi à
livres, car il a bénéficié d’une En 1929, le groupe avait été « Phase de démantèlement » entrer dans le XXIe siècle. Faute de
préemption, puis d’un achat, le scindé entre Gibert Jeune et Gibert Les négociations avec les syndi- travaux, les magasins ont souffert
8 décembre 2020, de la Ville de Joseph par deux frères soucieux cats, avant la consultation du per- d’un déficit de modernité ». Il
Paris, à travers la société d’écono- d’indépendance. En 2017, le se- sonnel lors du comité social et ajoute : « La famille héritière vit da- PERTES & PROFITS | DÉFENSE
mie mixte Semaest. cond a repris le premier, alors en économique (CSE) du 22 février, vantage de ses revenus immobiliers
Olivia Polski, adjointe au maire redressement judiciaire. Pour concernent les mesures de reclas- que de ceux de la librairie. » Rémy par j ean-mic h el bezat
chargée du commerce, confirme mieux l’absorber. Un plan de sau- sement, d’accompagnement, de Frey, délégué CGT de Gibert Joseph
au Monde : « Notre objectif est le
maintien d’un commerce culturel,
vegarde de l’emploi (PSE) a été offi-
cialisé le 4 décembre 2020, et porte
formation et d’indemnités de dé-
part, qui sembleraient plutôt
avantageuses. Si la direction se re-
et membre du CSE, partage cette
analyse. « On entre dans une phase
de démantèlement du groupe,
L’arme furtive
fuse à tout commentaire, il sem-
blerait qu’elle espère boucler
l’opération fin mars. Alors que
puisque les dirigeants ferment les
magasins avant le renouvellement
des baux commerciaux. Les choses
des terres rares
l’état-major de Gibert avait an- se délitent petit à petit », dit-il.
noncé, au printemps 2020, son in- Privez les Américains de terres Reste qu’en dépit de sa position
tention de redéployer à Paris et Tête de classement rares, et vous touchez leur indus- dominante, la Chine s’inquiète
 dans la petite couronne des struc- Trois librairies ont déjà été mises trie de défense au cœur. Au F-35 de la vitesse à laquelle Améri-
   

 
  
tures plus petites employant trois en liquidation en 2020 – à Chalon- de Lockheed Martin, par exem- cains et Européens accélèrent la
ou quatre libraires, cette stratégie sur-Saône (Saône-et-Loire), ple, le chasseur furtif équipant production de terre rare pour sé-
reste à l’état embryonnaire. « Ce Aubergenville (Yvelines) et une quinzaine d’armées de l’air, curiser leurs approvisionne-
qui est concret, ce sont les fermetu- Clermont-Ferrand –, supprimant l’US Air Force en tête. Pékin n’ex- ments. Elle sait que toute me-
res ! », ironise un salarié. ainsi une trentaine d’emplois. clut pas de réduire les exporta- nace doit être agitée avec pru-


Le sort du Gibert Jeune situé Place Saint-Michel, les héritiers tions de ces 17 métaux nécessai- dence : trop les effrayer, c’est les
& CIVILI SATIO NS

boulevard Saint-Denis, à Paris, de Gibert ont déjà cédé, au prin- res à la fabrication d’équipe- inciter à augmenter leurs efforts,
non inclus dans le PSE, semble, lui, temps 2020, une partie des murs ments sensibles. En janvier, le créant des concurrents et rédui-
NS incertain. Renny Aupetit, cofonda- à une société foncière qui a im- ministère de l’industrie a con- sant le pouvoir de marché qu’elle
& C IV IL IS A T IO teur du réseau Librest – qui ras-
semble treize librairies du Grand
médiatement voulu augmenter
les loyers. Selon M. Frey, l’indem-
sulté des chefs d’entreprises chi-
noises pour savoir jusqu’à quel
détient grâce à une régulation de
sa production de scandium, yt-
Paris –, avait proposé, en décem- nité d’éviction donnée en raison point les Etats-Unis seraient pé- trium et autre cérium.
 

 
 bre 2019, de le rénover et de le d’un départ anticipé, avant la fin nalisés par un tel embargo en cas
 
  
 transformer en coopérative. Son du bail, permet à la famille de fi- de conflit, a révélé le Financial Grosses réserves
   
 projet, évalué à 2,5 millions d’euros nancer le PSE. « Cette bonne opé- Times, mardi 16 février, sur son Et puis la Chine a beau en déte-
– dont 1,5 million d’euros destiné à ration pour les héritiers est désas- site. Un scénario qui inquiète le nir les plus grosses réserves, elle
la rénovation de ce lieu de 600 m2 treuse pour la librairie », dit-il. Pentagone, puisque la Chine con- en a plus consommé que pro-
sur quatre étages –, avait été bien A ses yeux, la situation compta- trôle 80 % du marché. duit au cours des dernières an-
accueilli par les 20 salariés. ble ne justifie pas la fermeture des Celle-ci prévient Joe Biden, nées, ce qui l’a contrainte à im-
« J’avais dit aux dirigeants de Gi- magasins. Avec un chiffre d’affai- dont l’administration n’est pas porter la matière première de
bert : si vous n’investissez pas dans res de 32,1 millions d’euros dans le plus tendre avec elle que celle de Birmanie et… des Etats-Unis. Son
ce magasin, vendez-le moi ! », ex- livre en 2019, la librairie du boule- Donald Trump. Pékin cherche à écrasante domination sur ces
plique M. Aupetit. « Ils étaient vard Saint-Michel (Paris), navire intimider le premier fournisseur éléments, également stratégi-
d’accord, mais la pandémie a re- amiral de Gibert Joseph, reste en de l’armée taïwanaise, qui a des ques pour les voitures électri-
tardé de deux mois le bouclage fi- tête des librairies françaises en vo- velléités d’acheter des F-35 « ri- ques, les smartphones et les éo-
nancier, souligne-t-il. Je pouvais lume d’affaires, selon le classe- ches » en terres rares (417 kg par liennes, ne pourra pas s’éterni-
apporter 80 % de la somme, grâce ment 2020 de Livres Hebdo. Et Gi- appareil). Les autorités chinoises ser. Les terres rares sont
à sept sources de financement, des bert Jeune rive gauche, la plus im- pourraient inscrire ces métaux abondantes au Brésil, au Viet-
banques, la région, la Ville de Paris, portante de la place Saint-Michel, sur la liste des produits contri- nam, en Russie, en Inde… La ba-
l’Association de développement de arrive en cinquième place, avec buant à la « sauvegarde de la sé- taille ne fait que commencer.
la librairie de création… mais le 12,8 millions d’euros de chiffre curité de l’État ». Elle passe par la relance de la
Centre national du livre a décalé d’affaires (− 9 % par rapport à Une telle décision, qui revient production et du raffinage hors
l’examen de ma demande de sub- 2018). Déficitaire depuis plusieurs à la Commission militaire cen- de Chine, même si les produc-
vention de novembre à janvier. » années, le groupe Gibert Joseph – trale présidée par Xi Jinping, teurs chinois affichent des prix
Selon M. Aupetit, la direction de constitué d’une galaxie de socié- menacerait l’industrie améri- compétitifs. Les échanges se réé-
Gibert a pris ce prétexte pour se tés familiales – aurait réalisé l’an caine de défense (Lockheed quilibreraient, et l’on reviendrait
rétracter et reprendre la main sur dernier un chiffre d’affaires total Martin, Boeing, Raytheon…). peut-être à la situation des an-
ce magasin. L’acquéreur évincé de 115 millions d’euros, en baisse, En 2010, la Chine avait suspendu nées 1980, quand les Etats-Unis
redoute que Gibert ne conserve dont 16 millions d’euros grâce aux ses livraisons au Japon. Sa détenaient plus de la moitié du
      
  qu’un étage et procède à d’autres ventes en ligne. Et les pertes avoi- dernière menace remonte à marché. Avant de délocaliser
licenciements, ce qu’aurait dé- sineraient 5 millions d’euros. p mai 2019, en pleine guerre com- cette activité de raffinage jugée
menti la direction. La Ville de Pa- nicole vulser merciale avec Washington. très polluante et trop coûteuse. p
0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021 management | 17
Avec le Covid-19, l’intérêt du travail CARNET DE BUREAU
CHRONIQUE PAR ANNE RODIER

en binôme gagne les Etats-Unis Du bon ou mauvais


Ford, Deloitte et Accenture ont créé des postes partagés pour leurs cadres
usage du droit

S
new york - correspondance tie, je parle beaucoup. Elle est plus Pour tenir semaine, les deux se retrouvent

K
réservée, elle fait attention aux pour organiser le passage de re- i depuis quelques jours les salariés peuvent enfin
athy Jacobs et Winona détails. » Et de poursuivre : « Wi- la distance, lais. Chez General Electric Power, manger à leur poste de travail en toute légalité, ils
Barron sont un vieux nona sait comment réorganiser il faut bien sûr à la fin des années 1990, deux étaient nombreux à bafouer cet interdit depuis des
couple de travail. Elles les meubles d’une maison pour jeunes ingénieures, mères de fa- années dans la plus totale impunité. Une fois l’épidé-
partagent leurs activi- mieux la vendre. Moi, pendant ce convaincre mille, ont uni leurs forces pour mie de Covid-19 terminée, cette situation pourrait bien se re-
tés de conseils immobiliers de- temps-là, je travaille sur l’analyse l’employeur mettre au point les turbines des produire : le décret 2021-156 adopté le 14 février ne supprime
puis vingt-sept ans à l’agence du marché et les documents à centrales électriques. Vingt ans pas l’article 4228-19 du code du travail, qui interdit de se res-
Realty d’Austin, au Texas. Cette remplir. » de la qualité du plus tard, Bobbi Eldrid et Lynda taurer « à l’intérieur des locaux affectés au travail », mais n’ac-
association a commencé presque Les deux femmes se reposent travail proposé Kaufman ont eu quatre enfants corde qu’une dérogation temporaire liée à l’état d’urgence sa-
par hasard. Mme Jacobs, qui était l’une sur l’autre pour prendre des et cinq promotions. nitaire. Les salariés qui déjeunent souvent à leur bureau de-
alors en poste chez Coldwell Ban- congés, s’occuper de leur famille, vront déguster ces précieux moments de légalité, car ils
ker, devait apporter des docu- vivre, tout simplement. Le duo semaines de 50 à 60 heures de Le rôle de la communication pourraient ne durer qu’un temps.
ments à un client. Elle propose à est à l’avant-garde d’un mouve- professionnels très qualifiés est Pour tenir la distance, il faut bien A l’instar de l’article 4228-19, d’autres lois sont couram-
sa jeune collègue de l’accompa- ment peu développé de partageu- difficilement tenable à long sûr convaincre l’employeur de ment enfreintes dans les entreprises, parce qu’elles ne cor-
gner. « C’est beaucoup plus amu- ses de postes. Quelques femmes terme, juge-t-elle. En pleine épidé- la qualité du travail proposé. respondent plus à la vie quotidienne des salariés, sur la pro-
sant », remarque-t-elle. autrefois acceptaient des mi- mie, certains salariés enchaînent Les consultantes en marketing hibition d’alcool (R4228-20), la fourniture de trois litres
Une autre fois, le duo décide de temps pour passer plus de temps les heures chez eux et sont épui- Nancy Donahue et Michelle d’eau par jour (R4534-143), ou l’exigence d’un local d’allaite-
partager le coût d’une publicité avec leurs enfants. Mais cet arran- sés. Pour limiter les dégâts, le par- Chung de mPWR10 Partners sont ment (L1225-32) par exemple. Le code du travail se construit
dans le journal Austin Chronicle : gement signifiait la fin de leurs tage est une bonne solution. Cela devenues expertes en lancement au fil du temps pour résoudre des problèmes d’hygiène, de
67 % des affaires de l’année sui- aspirations professionnelles. permet d’éviter la démission de de médicaments, d’abord chez sécurité ou de conditions de travail. Au début du XXe siècle, il
vante ont démarré grâce à cette femmes cadres. Chacun travaille Braeburn Pharmaceutical, puis s’agissait de lutter contre l’alcoolisme des ouvriers,
annonce. Les deux femmes en Pas de crainte de déclassement 25 à 30 heures par semaine. Leurs dans d’autres laboratoires. « Il aujourd’hui il faut protéger les salariés du Covid-19. Les ci-
sont vite convaincues, leur travail L’enquête « National Study of deux cerveaux sont plus frais et faut prouver que le travail des toyens doivent respecter la loi parce qu’« ils
en duo est bien plus efficace que Employers », réalisée par la So- plus disponibles ». deux est supérieur à un », expli- en sont les auteurs », indique le site Viepu-
deux carrières en solo. C’est ainsi ciety for Human Resource Mana- « Le service des ressources hu- quent-elles. LE CODE blique. fr. Mais l’usage évolue plus vite que
que l’équipe « Kathy et Winona »
a peu à peu organisé son partage
gement (SHRM), montre ainsi
qu’en 2016, 8 % seulement des
maines risque de tiquer, admet
Mme Ollier Malaterre. S’ils cons-
Dès qu’elles démarrent un nou-
veau projet, elles rencontrent le
DU TRAVAIL SE le droit. Quand les pratiques en entreprise
– le déjeuner sur le pouce, ou les pots de dé-
de travail en fonction des forces employeurs américains propo- truisent leur budget en fonction dirigeant, le vice-président, le di- CONSTRUIT AU FIL part de collègues – contreviennent aux
de l’une et de l’autre. « Nous ne saient à leurs troupes d’échanger du nombre d’employés, le partage recteur et les équipes qu’elles lois, les salariés ignorent ou feignent d’en
nous ressemblons pas, admet un poste à plein temps contre un de poste passe mal. Et puis, il faut vont côtoyer. On peut toujours DU TEMPS, L’USAGE ignorer l’existence, en accord total avec les
Mme Jacobs. Moi, je suis extraver- temps partiel, tout en gardant compter avec les réticences du les joindre par un courriel unique
leur statut. L’équipe Kathy et Wi- chef de service. » Mais ces obsta- et, à la fin de la journée, elles s’ap-
ÉVOLUE PLUS VITE responsables des ressources humaines qui
seraient bien en mal de les faire appliquer.
nona fait voler en éclats cette cles se révèlent surmontables pellent pour se raconter ce qui a Qui n’a pas participé à un pot en 2020 ?

LES CHIFFRES crainte du déclassement. On peut


aujourd’hui partager un poste à
pour ceux qui en ont vraiment
envie. Les parents de jeunes en-
été fait et planifier la suite.
La qualité de la communica-
Pourtant, depuis le 6 mars 1917, aucune boisson alcoolisée
autre que le vin, la bière, le cidre et le poiré n’est autorisée sur
haute responsabilité et continuer fants, les cadres désireux d’arri- tion entre les deux est essen- le lieu de travail. Cette loi a été instaurée à une époque où
à gravir les échelons. Celles qu’on ver doucement à leur retraite ou tielle. Les psychologues Tracy seuls les alcools blancs étaient jugés nocifs pour la santé mais
Au Royaume-Uni, la société appelle « les reines d’Austin Cen- les salariés ayant une passion dé- Tanner et Blake Howard Norton, où la consommation de vin par repas était d’un demi-litre
de recrutement spécialisée dans tral » ont ainsi fondé leur propre vorante hors du travail finissent qui ont fondé ensemble le cabi- par personne. Les habitudes ont bien changé. Aujourd’hui,
les postes flexibles Capability agence immobilière. par se repérer. Et ils organisent net GT Therapy à Austin, ont leur l’Agence nationale de santé publique donne comme repère
Jane a interrogé 303 « parta- De grandes entreprises aussi se entre eux le partage des tâches. recette pour gérer leurs conflits. de « consommation à moindre risque » : deux verres par jour.
geurs d’emploi », manageurs sont laissées séduire : Ford, Gene- C’est ce que Melissa Nicholson a La première règle, expliquent-el- Les DRH verraient quand même d’un mauvais œil la con-
et collègues. Il en ressort que : ral Electric Power, Deloitte, Ac- fait pendant une dizaine d’an- les, est d’être présentes en réu- sommation quotidienne de vin, bière ou champagne, à son
centure, les hypermarchés Tar- nées dans sa radio texane. De- nion. Elles s’interdisent les télé- bureau – l’employeur étant tenu responsable de la santé phy-
30 % get, le fournisseur de technolo-
gies de réseaux Cisco, Hewlett-
puis, la fondatrice du site Work-
muse aide les entreprises et les
phones et les e-mails. Ensuite,
elles se disent ce que l’autre res-
sique et mentale des salariés. Mais ils savent que les pots
sont un moment de convivialité pour entretenir la cohésion
de gains de productivité sont Packard… toutes ont dans leurs employés partageurs à mettre sent, afin d’éviter des réactions d’équipe. Depuis leur bannissement du lieu de travail par le
enregistrés par les partageurs. bureaux des duos à la tête d’un leur projet en musique. trop vives. Cette « communica- Covid, les salariés redoublent d’inventivité pour recréer des
seul poste. Et selon Ariane Ollier Le modèle le plus courant di- tion ouverte », assurent les deux espaces d’échanges informels : les « coronapéro » ou autre
71 % Malaterre, professeure de mana-
gement à l’université de Québec,
vise la semaine en deux. Le pre-
mier cadre travaille du lundi au
jeunes femmes, leur a permis de
durer… tout en ayant une riche
« skypéro » s’organisent pour se retrouver en « afterwork ».
Comme l’écrivait la philosophe Simone Weil (1909-1943)
des salariés ont bénéficié la tendance devrait s’accélérer. mercredi, son binôme, du mer- vie de famille. p dans La Personne et le Sacré : « La possession d’un droit impli-
d’une promotion. Car « le rythme de travail sur des credi au vendredi. Au milieu de la caroline talbot que la possibilité d’en faire un bon ou un mauvais usage. » p

AVIS D’EXPERT | DROIT SOCIAL LES DÉGÂTS DE LA SUBORDINATION


Télétravail : faut-il allumer la caméra ?

L U
e développement du télétravail a conduit l’étonnement ou l’enthousiasme et, d’autre n cri de colère retentit tent plus de souplesse, moins de
à la multiplication de réunions profes- part, la volonté du salarié de ne pas donner une au mois de mars 2020, bureaucratie. Il faut changer pour
sionnelles en distanciel. L’employeur vue même partielle de son lieu de séjour. en plein confinement. un autre monde. Mais lequel ?
peut-il exiger que tout participant à une visio- Dans ses « questions-réponses sur le télétravail Christophe Prud- « Les directions d’entreprises et
conférence ouvre sa caméra, ou le salarié du 12 novembre 2020 », cette autorité adminis- homme, porte-parole de l’Asso- d’institutions ont, de nos jours, tout
peut-il légitimement le refuser au motif d’une trative indépendante s’appuie sur le principe dit ciation des médecins urgentistes pouvoir en la matière, en raison
éventuelle atteinte à la vie privée ? « de minimisation », selon lequel les données à de France, décrit le débordement du pouvoir d’obéissance des fonc-
L’article 8 de la Convention européenne des caractère personnel doivent être « adéquates, des urgences et parle d’un hôpital tionnaires et du lien de subordina-
droits de l’homme énonce que « toute personne pertinentes et limitées à ce qui est nécessaire au public qui a été modernisé sur le tion des salariés. » Ces derniers
a droit au respect de sa vie privée et familiale, de regard des finalités pour lesquelles elles sont trai- mode du flux tendu, pour pro- sont alors dépossédés du droit
son domicile ». L’article 9 du code civil proclame tées », figurant à l’article 5. 1. c du règlement duire au moindre coût et sans d’intervenir sur des dimensions L’INSOUTENABLE SUBORDINATION
que « chacun a droit au respect de sa vie privée ». général de l’Union européenne 2016/679 sur la stock. « L’hôpital public a subi, au telles que les conditions, la qualité, DES SALARIÉS
L’article 226-1 du code pénal punit d’un an d’em- protection des données (le RGPD). La CNIL re- même titre que le secteur public de l’utilité, la finalité de leur travail. de Danièle Linhart
prisonnement et de 45 000 euros d’amende l’at- commande ainsi aux employeurs de ne pas im- l’Etat, le new public management, Erès, 288 pages, 25 euros
teinte à l’intimité de la vie privée d’autrui poser l’activation de leur caméra aux salariés en c’est-à-dire l’importation de la lo- Logiques dévastatrices
notamment « en fixant, enregistrant ou trans- télétravail qui participent à des visioconféren- gique du management privé, avec Laisser aux seules directions le
mettant, sans le consentement de celle-ci, l’image ces, et autorise le salarié des critères d’efficacité revus selon droit de décider ce qui sera pro- qui se dressent sur sa route, et de
d’une personne se trouvant dans un lieu privé ». à refuser la mise en route les critères technocratiques de la duit et selon quels critères con- s’en nourrir. »
Pour sa part, le code du travail, concilie, en son de cet outil : « Seules des
LA CNIL rentabilité », analyse Danièle Lin- duit « à des aberrations humaines L’inventivité managériale a su
article L. 1121-1, ce droit inhérent également à la circonstances très parti- RECOMMANDE hart. Les soignants en lutte ont et sociales, écologiques et sanitai- naturaliser le lien de subordina-
personne du salarié et le pouvoir de direction culières, dont il appar- d’autant plus de légitimité que res ». Ainsi la virulence des épidé- tion en le masquant derrière des
et d’organisation de l’entreprise de l’employeur. tiendrait à l’employeur de À L’EMPLOYEUR l’utilité de leur profession est évi- mies pourrait avoir un rapport politiques séductrices, avec le sur-
Sont admises les seules restrictions qui sont justifier, pourraient ren- dente pour chacun. avec l’importance du dérègle- gissement de patrons libérés et de
« justifiées par la nature de la tâche à accomplir » dre nécessaire la tenue
DE NE PAS IMPOSER Ce qu’ils expriment peut être ment climatique, en relation avec chief happiness officers [responsa-
et « proportionnées au but recherché ». de la visioconférence à vi- LA CAMÉRA compris par l’opinion publique. nos modes de production, nos ble du bonheur]. « Les dirigeants
Le télétravail justifie-t-il une obligation d’allu- sage découvert. » « Ils rendent manifeste le lien entre pratiques de délocalisation et nos nous ont promis un management
mer sa caméra ? Une abondante jurisprudence Une réunion de co- AUX SALARIÉS la dégradation de leurs conditions modes de consommation. Tant par la bienveillance, le bonheur,
a tracé, parfois non sans hésitations, revire- mité social et économi- d’exercice et celle de la qualité que ne sera pas remis en cause le l’étude, l’autonomie et la liberté
ments ou ajustements, les contours de la que (CSE) pourrait-elle, au nom de la qualité de de leur prestation, qui apparaît lien de subordination inscrit au au travail, et ils ont endormi notre
sphère privée du salarié : lors d’entretien d’em- la discussion, entrer dans cette catégorie ? comme un danger majeur. Mal- cœur du contrat de travail, il sera conscience collective par une poli-
bauche, de fouilles du lieu de travail ou de ca- Qu’en est-il d’un entretien d’évaluation impé- heureusement, ils sont quasiment difficile de rompre avec les logi- tique de personnalisation de la re-
siers de rangement, de contrôles d’alcoolémie, ratif de par la loi ou encore de l’entretien obli- les seuls en mesure de le faire. Dans ques managériales dévastatrices. lation de chacun à son travail et la
de contenu de messageries, de propos sur des gatoire préalable à certaines sanctions discipli- d’autres secteurs professionnels, Pourtant, la question de la su- mise en concurrence de tous avec
réseaux sociaux ou lors de la mise en œuvre naires ? Une solution, au moins partielle, pour- il y a comme une impuissance à bordination n’est guère à l’ordre les autres », martèle la directrice
d’une gestion algorithmique du personnel. rait consister dans l’installation (pourquoi pas établir et à dévoiler le même lien de du jour des agendas syndicaux de recherche émérite au CNRS.
La Commission nationale de l’informatique et automatique) d’arrière-plans virtuels mas- causalité », déplore la sociologue ni de celui des militants écologis- Son ouvrage analyse la capacité
des libertés (CNIL) a tranché le débat entre, quant la pièce dans laquelle travaille le salarié. dans son essai, L’Insoutenable su- tes ou responsables politiques, patronale à faire renaître la domi-
d’une part, le souhait d’avoir une qualité proche Sous la forme de photo du bureau d’avant ou bordination des salariés (Erès). comme si la subordination rele- nation sous des formes multiples
de l’interaction dans un même lieu en facilitant de la salle de réunion abandonnée ? p Au sommet de l’Etat, on promet vait de l’évidence. « Le manage- et variées pour préserver le lien
la communication visuelle et non verbale, una- que rien ne sera plus comme ment dispose d’une véritable force de subordination dans une éco-
nimement considérée comme très utile en réu- Francis Kessler est maître de conférences avant. Des dirigeants d’entreprise qui lui permet de digérer, comme nomie néolibérale. p
nion d’équipe pour repérer les désaccords, à l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne font entendre leur voix et promet- un boa, les critiques et les blocages margherita nasi
18 | horizons 0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

munication de la gendarmerie. Des festiva-


liers, ou plutôt des black blocs, se sont interpo-
sés. Et c’est parti en bataille rangée. Le chef des
gendarmes a estimé qu’il fallait agir avec mé-
thode pour éviter qu’il y ait des dommages, des
blessés graves, voire des morts. Donc, pendant
deux jours, on s’est mis en contrôle de zone
pour gérer les risques. » Selon ce gendarme, ses
collègues faisaient alors face à « une petite cen-
taine d’individus drogués et violents ».
Au petit matin du deuxième jour de la
free-party, les organisateurs ont entendu
Gérald Darmanin annoncer très officielle-
ment que des gendarmes mobiles allaient
arriver en renfort. « Alors on a laissé tourner
une sono pour faire diversion, on a plié baga-
ges et on s’est barrés par la quatre-voies »,
raconte Alexandre, qui a regagné la région
parisienne « un peu stressé ». Depuis, il a
vendu son camion (150 fêtes au compteur), a
fait de la garde à vue plusieurs fois et a écopé
de nombreuses contraventions. Ce
sont quelques-unes des contraintes
administratives pour assouvir sa passion.
Après la fête, 1 645 verbalisations ont été
délivrées sur place : pour des infractions sa-
nitaires, pour participation à un rassemble-
ment interdit, pour usage de stupéfiants. Un
jeune homme soupçonné d’avoir participé à
l’organisation de la soirée a passé dix-huit
jours en prison, neuf autres personnes ont
été mises en examen, et six perquisitions
ont été réalisées. Le 6 janvier, Victor, 31 ans, a
été arrêté « après trois heures de route » en
direction du domicile de ses parents et a été
assigné à résidence dans leur département.
Habituellement, ce cordiste vit dans son ca-
mion de 19 tonnes. « Ce n’est pas très écolo,
mais j’ai un mode de vie léger. » Au vu du bar-
num trouvé dans son poids lourd, les gen-
darmes ont pensé qu’il avait participé à l’or-
ganisation de la teuf de Lieuron. « Ils n’ont
FRANÇOIT SUPIOT aucun élément contre moi, aucune photo,

Voyage au centre
aucun bornage de mon téléphone », proteste
l’intéressé. La remorque a été vidée, « mes
cantines, mes outils, mon matériel informati-
que, mes bouteilles de gaz… Ils ont pris ma
maison ! » Il assure n’avoir pu conserver que
son frigo et la niche de son chien.

de la rave
ÉVOLUTION DES RAPPORTS
Victor, qui ne peut plus travailler depuis qu’il
est assigné à résidence, avance une théorie

D
pour justifier ses déboires judiciaires : « Je
suis président de Media’son », rappelle-t-il.
ans son camion, il a de quoi Cette association, « qui organise des événe-
déclencher le bruit d’un ments légaux », a porté en justice le cas de
avion au décollage. Le 31 dé- Steve Maia Caniço, ce jeune homme porté
cembre 2020, en fin de jour- disparu à Nantes lors de la Fête de la musique
née, Alexandre – c’est son
prénom d’emprunt –, roule Malgré une forte mobilisation policière, la free-party de juin 2019, possiblement à la suite d’une
charge de police sur les bords de la Loire. « A
avec son énorme sono capable de cracher
plus de 130 décibels en direction de Lieuron du Nouvel An à Lieuron, en Bretagne, a rassemblé Rennes, insiste Victor, l’affaire Steve est ins-
truite par le même procureur que celui qui est
(Ille-et-Vilaine), une petite commune de
quelques centaines d’habitants qui, bientôt, quelque 2 500 « teufeurs ». Un mois et demi après, sur la fête de Lieuron. » Le préfet de région est
formel : « Non, ce drame n’a pas eu d’incidence
va devenir la vedette nationale de cette Saint-
Sylvestre, et dont on n’a pas fini de parler cette fête techno n’a pas fini de faire du bruit sur la doctrine générale de maintien de l’ordre
depuis cet événement. »
en 2021. La destination précise est restée se- Sur place, les hangars ont été nettoyés, et
crète le plus tard possible : ce sont trois im- rien ne laisse supposer que des milliers de teu-
menses hangars industriels désaffectés, feurs ont convergé là pour en finir avec 2020.
encerclés par les gendarmes dès 20 heures. ment à l’habitude on ne se passait pas les bou- il y côtoie « des gens de toutes origines », rare- A part peut-être cette barrière piétinée, qui ne
Pandémie et couvre-feu obligent, il ne sera teilles. » A ce jour, il n’existe « aucune indica- ment âgés de plus de 40 ans, souvent issus des ferme plus vraiment l’accès au site. Plus de un
pas dit que les forces de l’ordre fermeront les tion rattachable à l’éventualité d’un cluster classes moyennes, selon le sociologue Lionel mois après la fête interdite, deux gendarmes
yeux sur la tenue d’une free-party, dont l’or- après Lieuron », convient le préfet de la région Pourtau : « Des jeunes détenteurs d’un certain de passage invoquent cette dégradation pour
ganisation a fuité depuis quelques jours. Bretagne, Emmanuel Berthier. capital culturel et économique, qui décrochent contrôler les deux teufeurs du Nouvel An ve-
Le site a été choisi par des « organisateurs », « Cela faisait des mois qu’il n’y avait pas eu d’une certaine normalité et des institutions. nus expliquer au Monde leur perception des
concept volontairement nébuleux dans le de fête. Les gens avaient envie », rappelle Leur “carrière” dans le monde de la teuf dure événements et commenter l’évolution des
monde de la teuf. Il correspond aux canons du Alexandre. Les dernières grandes free-par- huit ans en moyenne, avec un pic d’investisse- rapports entre teufeurs et forces de l’ordre.
mouvement : il ne doit jamais avoir été utilisé ties remontaient à juillet (10 000 personnes ment vers la quatrième ou la cinquième année. L’amendement Mariani, en 2001, avait stricte-
pour accueillir une free-party (c’est l’un des dans la Nièvre) et août (autant dans la Lo- Ensuite, la plupart sont assez vite réintégrés ment réglementé ces rassemblements festifs,
principes de base), n’être ni trop vétuste ni zère). Le monde d’avant, c’était plusieurs cen- dans la société, qu’ils retrouvent parfois avec de les soumettant à une autorisation préalable.
trop exigu, et jouir d’une bonne aération. Sur- taines de teufs, petites et grandes, organisées nouvelles compétences acquises, même s’il Plus tard, Nicolas Sarkozy, ministre de l’inté-
tout, il est bordé par une quatre-voies, ce qui chaque année en France, où cette mouvance existe un petit pourcentage qui se perd là, pour rieur, avait tenté de mieux les encadrer. « Il y
compliquerait une éventuelle opération de connaît un engouement unique, même s’il cause de toxicomanie. » avait un comité de pilotage, mais depuis la fin
maintien de l’ordre. décline depuis son pic du début des années « La drogue, tout le monde le sait, personne du quinquennat de François Hollande plus per-
Comme il s’en approche, Alexandre s’aper- 2000. « La répression a atteint ses objectifs. « LA RÉPRESSION n’en parle, souligne Yohann, 26 ans, étudiant sonne n’est reçu, regrette un teufeur. Les gou-
çoit que les « képis » sont déjà partout et que
les gaz lacrymogènes font leur effet : on n’y
Les nombreuses saisies de matériel et des ar-
restations ont provoqué une baisse d’intensité
A ATTEINT aux Arts déco. Beaucoup viennent pour se
défoncer. Acides, ecstas, plus rarement de la
vernements ont choisi le statu quo.
Aujourd’hui, 5 % des événements sont réprimés,
voit plus rien. Comme d’habitude, il va falloir du mouvement, avance Lionel Pourtau, socio- SES OBJECTIFS. coke, voire du speed, la drogue du pauvre », et les 95 % restants se passent bien. »
finasser pour entrer sans encombre et instal- logue au Larsa à Montpellier III et auteur de énumère ce jeune teufeur, qui a « fait [s]es Le préfet Berthier, lui, est sur la brèche
ler les enceintes géantes, qui doivent rejoindre Techno, une subculture en marge (CNRS édi- LES NOMBREUSES expériences » et dit sa confiance en la sacro- tous les week-ends, qui interdit à tour de
les autres sound systems pour ériger un mur tions, 2014). Le jeu du chat et de la souris entre sainte notion d’autonomie : « La règle de base, bras des demandes de rassemblements
du son – « une façade » comme disent les teu- teufeurs et forces de l’ordre dure depuis vingt-
SAISIES c’est : “tu te gères et tu gères tes potes.” » « Il n’y a pour revendiquer un droit à la fête, surtout
feurs – qui ne cessera de diffuser sa techno cinq ans. » Et avec la pandémie, a pu constater DE MATÉRIEL ET pas plus d’accidents liés à leur consommation en ce moment, mais il n’est pas toujours
pointue pendant trente-six heures, du 31 dé- Alexandre, le divertissement n’a plus rien dans les free parties que dans d’autres milieux, écouté. A Rennes et ailleurs, la tribu se
cembre au 2 janvier. Et suscitera, dans la fou- d’amusant : « Hors Covid-19, ça se passe pres- LES ARRESTATIONS assurent les responsables de l’association mobilise pour Victor et pour tous les autres
lée, cette question assourdissante : comment, que toujours bien. On se fait plus ou moins Techno +, voire moins, car justement le mouve- mis en cause après la soirée interdite. Mot
lors de cette fête sauvage formellement inter- confiance. Mais depuis la crise sanitaire ils ONT PROVOQUÉ UNE ment techno n’a pas fait l’autruche sur le sujet. » d’ordre : l’arrêt des poursuites, considérées
dite, 2 500 fêtards environ ont-ils pu s’en don- envoient beaucoup plus de gendarmes. Et ils BAISSE D’INTENSITÉ Ce 31 décembre, arrivé à Lieuron après un comme disproportionnées. « On n’est pas
ner à cœur joie aussi longtemps sans que les ne viennent pas pour discuter ! » détour, Alexandre fait calmement demi-tour complotistes, ni antivaccins, ni anti-couvre-
forces de l’ordre ne puissent intervenir ? DU MOUVEMENT » au vu du nombre inhabituel d’uniformes pré- feu, se défend Alexandre. Mais on ne peut
En deux jours de fête et de fureur, Lieuron « FAIRE DIVERSION » sents. Il gare son camion dans le petit bois d’à pas sacrifier toute une génération. Les jeunes
LIONEL POURTAU
est devenu le point de cristallisation d’une Alexandre n’est pas un punk à chien ou un côté et revient à pied pour rejoindre la fête. ont besoin de ces espaces de socialisation [et]
sociologue
fracture qui ne fait que s’aggraver, à mesure jeune ravagé par les psychotropes. Il a 24 ans. Il Les affrontements ont duré trente minutes : de soupapes ! » « Quand on voit ce qu’il nous
que la lassitude des confinements et des cou- habite un squat en banlieue parisienne, où pierres, projectiles divers contre matraques et reste comme libertés en ce moment, insiste
vre-feux progresse, entre les tenants respec- tout le monde se fait la bise et se serre la main LBD. Une voiture de gendarmerie est brûlée, Yohann. On ne se laisse pas faire. On vit ça
tueux des consignes gouvernementales et (« on n’a jamais arrêté »). Il a un boulot et fait trois gendarmes légèrement blessés, et les for- comme une injustice ! Des gens ont dit que
ceux, dont les teufeurs font partie, qui prô- partie d’un sound system depuis six ans. « Ma ces de l’ordre ont fini par reculer, pour rester c’[étai]t peut-être pas intelligent de faire une
nent, même indirectement, la désobéissance première free-party, j’avais 17 ans. C’était dans stationnées pendant quarante-huit heures fête en ce moment, mais “fuck” ! C’est pas
civile. Avec modération : « Il avait été un champ en Picardie, j’avais marché 30 km aux alentours. Un mois et demi plus tard, ils juste, ce qu’on vit, et du coup allez vous faire
demandé aux gens de s’isoler quelques jours pour le rejoindre. Une révélation. » Il a décou- ne veulent surtout pas parler de « bérézina ». foutre ! » L’endroit est encore indéterminé,
après la fête, assurent des participants. Bien vert un monde où règnent autonomie et soli- « Généralement, on peut faire une flagrance mais la prochaine free-party est déjà prévue,
sûr, le port du masque a faibli au fur et à darité, « une organisation horizontale où n’im- pour saisir le matériel, mais à Lieuron, ça n’a « en avril ou [en] mai ». p
mesure que la fête avançait, mais contraire- porte qui peut apporter sa pierre à l’édifice ». Et pas été possible, explique le service de com- éric collier et laurent telo
0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021 carnet | 19

Tonton David
#48%" E#::%B <1%:J3FME3E:%B 2:J8 %E&J:"
F<: &?<MF%" F F=ME"
99:M%8" 488%F %J E4%3M#%" %EJE:#" MR" 2484??%" %:342%8"
F%F %:*:JF" 2E4FJ4: 4:%" E: <4F3O4%E 4:J3ER"
E:M#" 8<E%" 28<&" M#<O4" ?E&F4#%:J #% 8 <:#J4<:
 F%F *E(E%F"

Chanteur de reggae   ?2'8" %:694: %J M84%:"


F%F ?%J4JF3%:*:JF
4:F4 CM% J<MJ% 8 *9488%"
J 8%F 9%9E%F
#M <:F%48 #D#94:4FJEJ4<:"
42%8 <88#<"
8%MEF %M3*E(E% %J %88%F3F=MEF"
2484??%" E4%34%EE%" <94:4CM%"
J2%E4:%" E4%399:M%88%"
:(F"

F%88%" 8&9%:%" 9484%" E4%"
  !   <:J 8 ?E<*<:#% JE4FJ%FF% #% *4E% ?EJ #4E%J%ME 1&:&E8 :J<4:%" F?E#" J4%::%" E"
#M #&(F #% E1M%E4J%" 9488%" <94:" FJE4#"
      J 8%F &CM4?%F ?E<*%FF4<::%88%F"
::R" ::" 8&9%:J" EJ4:" M4%"
%#&  E:M#" EP::" 84O4" M482%9"
   <:J 8 JE4FJ%FF% #% *4E% ?EJ #M #&(F 4%EE%" 4:%" <E(:%B
FMEO%:M ?4F48%9%:J #% F%F :%O%MQ %J F%F :4(%F"
    8% F9%#4 >K *&OE4%E LTL>" 8%MEF <:6<4:JF %J %:*:JFB
  
  
    #:F F CMJE%3O4:1J3F4Q4(9% ::&%B
* ,(%-   <:J 8 JE4FJ%FF% #% *4E% ?EJ #M #&(F
 
  

   &E&9<:4% E%8414%MF% F%E &8&E&% :4%: ?E&F4#%:J #% 8D
" #%
 
  
 8% O%:#E%#4 >; *&OE4%E"  >T 2 KT" ?E&F4#%:J

    %: 8D&184F% 4:J32E4FJ<?2%3#%3 O%8" &%( 
$
#M <:F%48 #% FMEO%488:% #% B
E4F >/%B
   FMEO%:M 8% >/ *&OE4%E LTL>"
D4:2M9J4<: ME 84%M #:F <F ?%:F&%F O<:J  F<: &?<MF%"  8D1% #% F<4Q:J%3#4Q3F%?J :F
    8D4:J494J& *94848%" M 49%J4(E% #%  F%F #%MQ .88%F %J  F *9488%B
M14EE#" E4F >/%B  &E&9<:4% E%8414%MF% %J
   
  8D4:2M9J4<: ME<:J 84%M  E<F8R3
 *9488% E%9%E4% J<MJ  &#&EJ4<: K;GG #% 8MJJ% <:JE% E%M48 #:F 8D4:J494J& *94848% #%
?EJ4M84(E%9%:J 8% ?%EF<::%8 8%F 98JE4J:%F" F%F *E(E%F" F=ME %J ?E<2%F 94F #%
 
   F<41::J CM4  <9?1:& 42%8 8D B
% ?E&F4#%:J"
  
    %F #%E:4(E%F ::&%FB
%F &8MF" %MQ E&M:4<:F E%1E<M?:J J<MJ%

     
 %J O4F J4%:J 84%M #% *4E%3?EJ %J %F &:&O<8%F F *9488% %J F%F 94F F%E<:J
     #% E%9%E4%9%:JFB J 8%F F8E4&F" <E1:4F&%F M #&MJ #% 8D&J&  E<F8R3
E%M48 @4F%A %J  MJ%EE4O% @RE&:&%F3
% <:F%48 F4%:J4.CM%
  9<#M?<MQ1948B<9 J8:J4CM%FAB
J 8% <94J& #D&J24CM%"

4E% <E9:#4%" EJ488R @8O#<FAB %F #4J4<:F :%F


  

 <:J ??E4F O% JE4FJ%FF% 8% #&(F #%
     %:34%EE% @$ >;/0A" %:3E: <4F" <:J 8 #<M8%ME #% *4E% ?EJ #M #&(F
8M#%" J2%E4:% %J :J<4:% %O%:%ME" F<M#4: #% 8%ME *<:#J%ME"
),/ 


 
 E&#&E4 %J 4E%488% 4:#E%R"
:4%: ?E&F4#%:J #D89 E:%"
F%F %:*:JF"
En 1999. %F ?%J4JF3%:*:JF" ?E&F4#%:J ($%,, 


PIERRE VERDY/AFP  
 %F EE4(E%3?%J4JF3%:*:JF" #M <:F%48 F4%:J4.CM%
 *9488% #% 8 &#&EJ4<:"
%F *9488%F <M24" <MR %J J F%F 94F" FMEO%:M  8D1% #% F<4Q:J%34:C :FB
%E:FJ<7"
8  ?<EJ& JE(F 2MJ 8 8MJJ% <:JE% #4J%ME" ?<(J% %J 18%E4FJ%" 48 84FF%
<:J 8 #<M8%ME #% *4E% ?EJ #M #&(F

C’
8%F 98JE4J:%F %:O%EF 8%F ?%EF<::%F M:% =MOE% &#4J<E48% 9ECM:J%
#M
<:J 8 JE4FJ%FF% #% *4E% ?EJ #M #&(F #:F 8% #<94:% #% 8 ?<&F4%
est tout un pan du 12 OCTOBRE 1967 OM8:&E8%F %: E:%B <:J%9?<E4:%" F<MF 8% F41:% #% 8
reggae et du hip-hop Naissance à La Réunion #% %( )&)(& ME4<F4J& %J #% 8 F4:1M8E4J&B
+0- 

hexagonal qui dispa- 1990 « Peuples du monde », <99:#%ME <JE% FR9?J24% F4:(E% O  F
raît avec la mort sou- extrait de « Rapattitude »  '
'  94F" MJ%MEF %J EJ4FJ%F FDFF<4%:J
#:F 8D<E#E% #% 8 &14<: #D2<::%ME" *9488% %J F%F ?E<2%FB
 8 ?%4:% #% 8 *9488%B
daine de Tonton David, 53 ans, et de l’album « Le Blues :&% 
* <-4%E
mardi 16 février. De son vrai nom des racailles » #:F 8D<E#E% :J4<:8 #M &E4J%" 84: 4F<::4%E" <:JJ%#4J4<:FM:%FB*E
David Grammont, le chanteur 1994 « Allez leur dire » 88%F E??%88%:J  O<JE% F<MO%:4E E<4Q #% 1M%EE% >;K;3>;0/
F<: 9E4"
&J<48% #% E<:S%"
avait popularisé le raggamuffin, et « Chacun sa route » F<: &?<MQ" %F *9488%F 41<8<J" 2E84: %J      

E<4Q #% 1M%EE%  O% ?89%F"
en 1990, avec son morceau Peuples 16 FÉVRIER 2021 Mort E<4Q #% <9JJ:J O<8<:J4E% %:<4Q"
du monde, parodié par le trio co- à Metz %,,  #% 8 &F4FJ:%" %F <MF4:@%AF"

8 R  #4Q :F
mique Les Inconnus et dont beau- :4%: 94:4FJE%"
?<E8 2<:<E4E%
%F .88%M8@%AF"
coup ont encore l’amorce en tête : #% 8 8&14<: &JE:1(E%B ,(-/ 

F&:J%ME #% 8D &EM8J %F :<9E%MQ %J :<9E%MF%F
« Issu d’un peuple qui a beaucoup :<MF CM4JJ4JB
%J 94E% #% &S4%EF" FMEO%:M #:F F CMJE%3O4:1J3 94@%AF"
souffert/Issu d’un peuple qui ne père, Ray Grammont, est l’ancien CMJ<ES4(9% ::&%" %F <88(1M%F #M 9MF&% #M <MOE%"
veut plus souffrir ». Les images du chanteur du groupe créole les <M6<MEF F ?E&F%:% :<MF
#&&#& %: >;;LB #&?EJ%9%:J #%F %4:JME%F" <9?1:%B
clip, réalisé alors par le jeune Ma- Gil’s. Ses parents emménagent à 
 
  
thieu Kassovitz, restent toujours Paris, lui fait quelques bêtises,

    
d’actualité et emblématiques de la part de chez lui et s’installe à B 42'8 %8*<FF%"          <:J 8 #<M8%ME #% *4E% ?EJ #M E??%8 J24%MB %488%ERB %REMFB
94E% #% <:J?%884%E FM9% LKB  4%M #% :J%FB M3FME3%EB
jeunesse des banlieues, dont il Champigny-sur-Marne, dans le
s’était fait le porte-voix. Val-de-Marne. Une petite amie lo- J 8% <:F%48 9M:44?8"
%F <F(CM%F <:J &J& &8&E&%F (( &(/%(  
Dans cette vidéo, le grand rasta gée dans un foyer pour jeunes lui 8% 8M:#4 >/ *&OE4%E LTL>" #:F &0%  :&% 
y fuyait un contrôle de police fait rencontrer Puppa Leslie, un %: E%8" 8D4:J494J& *94848%B &?<MF% 


dans le quartier de la Défense des pionniers du rub-a-dub. #4E%J%ME EJ4FJ4CM% :&% %: >;KK" :<MF CM4JJ4J 48 R  JE%:J% :FB
(Hauts de-Seine), pendant que ses Auprès de ce dernier, il découvre 7R <M1%E%M %J 48F"
#M E4:J%9?F #%F <9&#4%:F <:F%EOJE4% 2<:<E4E% %F %:*:JF %J F%F ?%J4JF3%:*:JF
<9?%F M:(E%F %J EE%E4%"
copains artistes graffeurs pei- le raggamuffin et sa culture. J 8% <:F%48 #D#94:4FJEJ4<:" &8B ! TL K> H) TT G/B M 9MF&% #M <MOE%" ?%:F%:J %M<M?  %88%B
gnaient un mur à la bombe aéro-
sol. Le titre était extrait de la pre- « Flow » traînant et rondouillard <:J 8 1E:#% JE4FJ%FF% #% *4E% ?EJ <:4CM% M48M#" 8% 9E#4 ; *&OE4%E LTL>"  
mière compilation de rap fran- Avec Puppa Leslie, Princess Erika, #% 8 #4F?E4J4<: #% F<: &?<MF%"  F<: #<9448%"  E4F H%B
çais, Rapattitude (Labelle Noire), Daddy Yod, Pierpoljak, les Saï Saï, 2484??% %J &8(:% M48M#"
sur laquelle figuraient également il fréquente les sound systems, ces 84O4%E M48M#" // 

F%F %:*:JF"  9%FF% F%E &8&E&%  F
Assassin et Suprême NTM, et sera soirées underground où les « se- 82%9%:J FFFF4:&% ?E 8%F :S4F" 8%
($&0 

E(:% %J 84% M48M#" 9&9<4E%" 8% O%:#E%#4 >; *&OE4%E"
au programme de son premier al- lectors » choisissent les meilleurs F%F ?%J4J%F3.88%F" >) *&OE4%E >;0K" 9<EJ% ?<ME 8 E:%"
F&:E4FJ%"  >T 2%ME%F" %: 8D&184F% 4:J3 CM%F3
bum, Le Blues des racailles. Après titres de la musique jamaïcaine,
#E9JME1% #M3 MJ3F" E4F /%B %:&B
des titres engagés comme Sûr et du reggae roots au dancehall, <:J 8 JE4FJ%FF% #% *4E% ?EJ #M #&(F
%J &E4O4:B #% F<: *E(E% %J F *%99%" 4E%488%"
certain (contre le Front national) pour que les « toasteurs » psalmo- R8O4%" :J<4:%"
E414JJ% R"
et le tendre My Number One, ex- dient leurs textes. Ils répètent F%F %:*:JFB
* (, 
 %:%O4(O% R E:#"
traits d’Allez leur dire (350 000 dans des squats, font les beaux CMR" %<E1%F"
exemplaires vendus), Tonton Da- jours d’un lieu mythique du reg-
8 &J4J J<M6<MEF %: ?EJ:%" F%F .88%F" F%F <MF4:F"
FMEO%:M  E&J%48" 8% >%E *&OE4%E LTL>"
%:3E E:#" :#E& <M2:4E<," 488R 8MS9:"
vid remporte un énorme succès gae à la française, la péniche Rubis.
:#%"
E:" %Q4CM%B 4F 48 E%O%:4J #:F F CMJE%3O4:1J3#<MS4(9% ::&%B
avec la chanson Chacun sa route, Le nom de son sound system, E4" ME4%8 E:#"
J<M6<MEF O%EF %JJ% J%EE% #D &EM8J F% F<MO4%::%:JB
chantée aux côtés de Geoffrey c’est High Fight International, <9?J%3J%:M #%F 4E<:FJ:%F" F%F ?%J4JF3%:*:JF"
<N ?8<:1%4%:J F%F E4:%FB F%F <F(CM%F <:J %M 84%M #:F
Oryema et de Manu Katché pour avec Daddy Nuttea et Typical Féfé 99" <9" ME" 48<M"
8 %FJ E??%8& 8% F<MO%:4E #% F<:
8D4:J494J& *94848% ?(E%"
la bande originale du film Un In- en tête d’affiche. Il apprécie le côté
8 <::4FF4J 8 F1 #%F <4F%MQ
F%F EE4(E%3?%J4JF3%:*:JF"
dien dans la ville. Il est accompa- débrouillard de cette musique, ra- G" O%:M% #% E4:O488%" (&
#% %EF% %J 8D&?<?&% #%F :#O ;0>TT 4:J3ME3#%F3<FF&FB
gné à la basse de son coauteur, contait-il à Alexandre Grondeau <:J 8 JE4FJ%FF% #% *4E% ?EJ #M #&(F
94F :D 694F <M84& ?<ME MJ:J F 9(E%"
Yovo M’Bouéké, et de Tyrone pour le livre Reggae Ambassadors #%
8D2%ME% %J 8 F4F<: #% 8 J488% #% 8 L" O488 ?4884<:"
Downie, compagnon de Bob Mar- (La Lune sur le toit, 2016) : « Avoir ;0>TT 4:J3ME3#%F3<FF&FB
O41:% #% F<: ?RF :J8B %'
ley, aux claviers. sa propre sono, s’organiser entre %)&& 
La nouvelle de sa mort, mardi, a nous sans demander de l’aide à L;" EM% #% <:FJ:J4:<?8%" :&%   F<: *E(E%"
très vite fait le tour de la toile et personne, avoir un camion, gérer
8 <:JE4M M FM(F #ME8% %J G/TT) E4FB
des réseaux sociaux. En début la caisse, faire la promo en indé… » M ER<::%9%:J #M E4:J%9?F #%F #,&-*
FMEO%:M 8% #49:2% >0 *&OE4%E LTL>"
d’après-midi, ce sont ses deux Mais Tonton David ne « toaste » <9&#4%:F #<:J 48 *MJ JE%:J% :F <%8R:% %EJ2%8<J #% 8 8&J4F"
F .88%"  8D1% #% CMJE%3O4:1J3F%4S% :FB
amis, artistes-phares du reggae pas encore. Il a essayé avec les Saï #ME:J 8% ?E&F4#%:JB %9%E4%9%:JF 
E: <4F %EJ2%8<J #% 8 8&J4F"
français des années 1990 et tou- Saï, ça ne lui a pas plu. Puis il F<: .8F %J F<: &?<MF%" E414JJ%"  &E&9<:4% E%8414%MF% ME 84%M 9% %J B 2<99% @$AB
jours compagnons de tournée, trouve enfin le bon flow, traînant, <MF F<99%F F4 +4%EF #DO<4E 2E4FJ4:% 488%J @$ LT>0A"
8% O%:#E%#4 >; *&OE4%E"  >T 2 KT" E:4:% %J ME"
Daddy Nuttea et Pierpoljak, qui rondouillard, aux côtés des Mas- &J&" %:JE% <8<94(E%F3FME3E %J F .88%"
1E#4%:F #% 8 O4%" *%E94%EF 
ont annoncé sur leur page Face- silia Sound System, qu’il croise à %: %EJ2%8<J #% 8 8&J4F" %: 8D&184F% 4:J3 MFJ4:" >" ?8%
<:J?%884%E" M: #% F%F ?<EJF <M1:J @E%MF%A"
F<: ?%J4J3.8F %J F<: &?<MF%" 184" #DFJ4%::%3#DEO%F"  %O88<4F3
book et Instagram la mort de Ton- Saint-Etienne. Tout ira ensuite #DJJ2%B E4% #% 4E9<:"
ton David. Selon les informations très vite avec Peuples du monde. Il %EE%J @ MJF3#%3%4:%A" FM4O4% #% CM4 <:J ?%E94F  :<F *9488%F #%
F ?%J4J%3.88% %J F<: &?<MQ" F8 #% E&F4FJ%E  8D<M?:J :S4B
du Républicain lorrain, qui n’a enchaîne neuf albums, devient @ 
#M >T *&OE4%EBA 4E9<:" 8D4:2M9J4<:  >L 2 0/" #:F 8
confirmé son décès que tard dans une des figures de la culture po- <?24% 488%J" F&?M8JME% #% *9488%" M 49%J4(E%    
la soirée, il serait dû à un AVC, pulaire française, avec son ton ri- F ?%J4J%3.88% #M (E%3 24F%" E4F LT%B 
  
  
' '%&%((    %J F<: ?(E%" 2484??%"
alors que Tonton David était en golard et débonnaire. F?E#" :4J" 5" M8"
gare de Metz. Malgré le peu d’in- Depuis quinze ans, il habitait :&% 

 F%F EE4(E%3?%J4JF3%:*:JF"  !  !  "     
formations fiables, les homma- dans l’est de la France, avec sa  ! "  !  !"   "
 ! %. + *1.+
 !" "      !" "   "
 ! 
 "  !
*&# $%" %
ges ont tout de même afflué de femme et ses quatre enfants, pré- :<MF  CM4JJ&F <:J <9?1:& #:F F<: #%E:4%E  !     ! *%" $ %$$%-
toutes parts. Le comédien Omar férant le PMU et les chevaux aux O<R1% O%EF 8%F E4O1%F #% F<:  ! !    ! *% * "" 0 *1" $ .#* "$ !#2 $  " '' *%.++*  %"+
8% F9%#4 >K *&OE4%E LTL>" %:*:% ::94J%" '. + ##$."" /""*. ##$." / $!% (/$#$-+) "0 + "#*
Sy a tweeté : « Le Blues des ra- mondanités de la musique, et s’of-  8D1% #% CMJE%3O4:1J3#<MS% :FB
*  ** $$"%$. *%"  ."-
 !   !  1"/  .#$$
cailles, Peuples du monde, toute frant juste quelques escapades sur , 0,%/   !  " " #!  # 
 *$% + %/%
 !" " "$  ! #   !"  ""+ /$ %-
mon enfance… » Le chanteur Tété scène avec ses copains Pierpoljak  &E&9<:4% E%8414%MF% F%E
!  % "  !" " ""
." $ *%
%.*-
s’est fendu d’un « RIP King Da- et Daddy Nuttea. Il avait pourtant :4%::% 6<ME:84FJ%     !   .*$- %**%$ - -  "/*." " .** $ * +- $ ++%" *$! %. (-+ - +)
&8&E&% 8% 6%M#4 >) *&OE4%E"  >0 2 KT" %:   !  $ %.0
vid », le rappeur Rockin’Squat repris le chemin des studios pour  !  "  " $ * 
8D&184F% 4:J3%E94:3#%32E<::%" E: <4F %EJ2%8<J #% 8 8&J4F"  ! !!" " "!  1"/ $  *$
d’Assassin a sous-titré le clip Peu- enregistrer un dixième album. 0" O488 #%F E49%JJ%F" !   %"+
#$2
ples du Monde d’un « Legend ». Aujourd’hui, ce sont les racailles E4F LT%" FM4O4% #% 8D4:2M9J4<:"   "' $ ' $
;L>;T %M#<:B  !   "  "  " " # "  %$-
David Grammont est né à La qui ont le blues. p  >H 2%ME%F" M 49%J4(E% ?E4F4%: *E:<4F%EJ2%8<J#%818%J4F  !       ! +- $ *$ %
#D
OER" #:F 8% O%M #% *9488%B 1948B<9   "#  
$ %. +  '*+ $- +- $ *$ % / '*+ $-
Réunion, le 12 octobre 1967. Son stéphanie binet
20 |
CULTURE
0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

A Liévin, le Louvre remplit son devoir de réserve


Un centre de conservation y a été installé en 2019 pour stocker les œuvres menacées par les crues de la Seine

REPORTAGE

D
liévin (pas-de-calais)

epuis son bureau


donnant sur la Seine,
au cœur de Paris, le
président du Louvre
regarde le niveau du fleuve
monter et déborder chaque jour
un peu plus sur les berges, sans
réelle inquiétude. Les réserves du
musée qui, sous l’établissement
public, se trouvaient situées en
zone inondable, ont été, à 80 %,
vidées des quelque 150 000
œuvres qui y étaient stockées. Il y
a quatre ans, Jean-Luc Martinez
était moins serein. Le fleuve avait
dépassé son niveau d’alerte et il
avait fallu, de manière précipitée,
à la demande de la préfecture de
police, mettre à l’abri dans diffé- Réserve
rents lieux de la région parisienne de tableaux
les pièces les plus fragiles qui y au centre
étaient alors entreposées. Seule- de conservation
ment 35 000 d’entre elles avaient du Louvre,
pu être déplacées dans l’urgence, à Liévin
en quarante-huit heures. (Pas-de-Calais).
Depuis ce « coup de chaud », et DANICA O KUS
dans la crainte permanente d’une
crue, centennale (la précédente
date de 1910) ou décennale, le
Louvre a déployé les grands
moyens : un immense bâtiment a
été construit à Liévin (Pas-de-
Calais), pour un budget de
60 millions d’euros, à quelques
kilomètres de Lens, où se trouve
l’antenne décentralisée du musée
national. Depuis son inaugura-
tion, en octobre 2019, les navettes
de semi-remorques n’ont pas
cessé entre la rue de Rivoli et la conservateurs et restaurateurs passera prochainement le relais à à destination des spécialistes, des barres pour faciliter sa traçabi-
rue du Docteur-Piette. pour la plupart venus de Paris. un nouveau directeur. Une fois sur étudiants et des enseignants,
« Une fois lité, rejoint ensuite sur des
Une heure et quart de train de la A l’époque où la ville de Liévin place, les conservateurs sont mais aussi du public d’amateurs. sur place, rayonnages les œuvres de même
gare du Nord, à Paris, jusqu’à celle avait été choisie, dans un souci de contents des conditions de travail Dans l’atelier d’à côté, Hélène Le catégorie ou format – sculptures,
de Lens puis cinq minutes de bus : redynamisation du bassin minier, qu’ils y trouvent. » Meaux, conservatrice au départe-
les conservateurs tableaux, tapis, cadres, pièces de
en cette froide matinée de février, une majorité des conservateurs Conservatrice au département ment des antiquités orientales, sont contents mobilier, etc.
la route bordée de maisonnettes du Louvre avaient protesté, ju- des antiquités grecques, étrusques s’applique, elle, à restaurer des L’espace réservé aux peintures
en brique menant au Centre de geant la destination trop éloignée et romaines, Isabelle Hasselin a morceaux de stèles puniques de
des conditions de grand format (7 m × 4 m pour
conservation du Louvre est cou- (200 km) de leurs bureaux. Après fait le déplacement pour poursui- Carthage. Les pièces sur lesquel- de travail qu’ils certaines) impressionne, avec ses
verte de givre. Au loin, les terrils, un an et demi de fonctionnement, vre, ici, le récolement décennal en- les elle travaille sont restées sous rangements montés sur rails, où
saupoudrés de blanc, ont comme la fronde s’est calmée. Avec ses vo- trepris sur une collection de figu- l’eau pendant plus de cent ans, le
y trouvent » des toiles de maîtres vénitiens,
un air de mont Fuji. Derrière ses lumes de cathédrale, ses ateliers rines de Myrina, sur la côte turque, navire qui les transportait au BRICE MATHIEU hollandais ou espagnols patien-
grilles en fer ocre, le bâtiment en aux immenses baies vitrées, le si- ressorties des sous-sols parisiens. XIXe siècle ayant sombré dans la directeur tent sagement, serrées les unes
béton et acier abritant les réser- lence qui y règne, le lieu, signé du Elle saisit une à une les pièces en rade de Toulon. L’une d’elles porte contre les autres, dans l’attente
ves étend sa structure en quadri- cabinet Rogers Stirk Harbour + terre cuite précautionneusement sur une de ses faces une fleur de qu’on les en extraie pour une ex-
latère, solide et élancée, en face du Partners, ne manque pas d’atouts. rangées dans des tiroirs, les pose lotus, en partie masquée par des transferts d’une aile à l’autre du position ou une restauration. En-
Leclerc drive. Fermé au public « Le déplacement de Paris à Liévin sur un coussin de coton, étudie traces noires. Après une restaura- musée parisien, ancien palais cagées dans des boîtes en bois à
– sauf pour les Journées du patri- commence à entrer dans les habi- leur état de conservation, vérifie tion par microsablage, opéré par royal « où l’on doit parfois passer claire-voie, des centaines de
moine –, le lieu, où travaillent en tudes. La question s’est fluidifiée, leur étiquette, complète sur son une technicienne en combinai- sept niveaux différents ». statues nous regardent remonter
permanence une quinzaine de euphémise Brice Mathieu, à la tête ordinateur la fiche de chacune… son étanche dans le laboratoire A leur arrivée au centre de le « boulevard des œuvres », qui
personnes, accueille chercheurs, du centre de conservation, qui situé au fond de la salle, la gravure Liévin, les œuvres connaissent, sépare les différentes zones,
Traçabilité par code-barres retrouvera son tracé originel. dès la sortie de l’aire de livraison, semblant espérer une prochaine
Cette plongée dans les réserves Un long couloir sépare ces une sorte de « quarantaine » libération. Rien n’est entassé, tout
Une fréquentation en baisse de 72 % est l’occasion de faire des redé- ateliers des réserves, immense dans un premier hangar destiné est bien rangé grâce à un préposi-
couvertes : la déesse Narundi, espace de 10 000 m2 où sont à stabiliser leur température, tionnement en amont. « Une
En raison de la pandémie de Covid-19, le Louvre a enregistré sculpture en pierre vieille de rangées les œuvres qui ont fait le puis sont transférées dans un sorte de Tetris géant », illustre
en 2020 une fréquentation en baisse de 72 % par rapport à 2019. 4 000 ans, a ainsi pu récupérer trajet depuis Paris, et qui ouvre de autre lieu où est pratiquée une Brice Mathieu, en référence au jeu
Fermé pendant six mois, le musée n’a accueilli que 2,7 millions son épaule qui avait été perdue. plain-pied sur l’extérieur, atout désinsectisation dans une ca- numérique. D’ici à 2024, 150 000
de visiteurs, contre 9,6 millions en 2019. Privé du public d’étran- En mars, le Louvre mettra en ligne non négligeable pour les trans- bine d’anoxie. Un procédé qui œuvres supplémentaires devront
gers, qui représente habituellement 75 % des entrées, l’établisse- l’intégralité de son fonds sur un porteurs. Jean-Luc Martinez se permet, par privation d’oxygène, s’y faire une place, loin de la Seine
ment a été visité essentiellement par des Français (84 %). site intitulé « Collections » – qui plaît à le souligner, rappelant le d’éliminer les parasites du bois. et de ses débordements. p
Les pertes de recettes s’élèvent, pour 2020, à 90 millions d’euros. remplacera l’actuelle base Atlas – casse-tête que représentent les Chaque pièce, dotée d’un code- sylvie kerviel

Le Centre national des arts plastiques passe son fonds au crible


Les réserves du CNAP vont déménager de l’esplanade de la Défense à Pantin, en Seine-Saint-Denis, à l’horizon 2024

PATRIMOINE Ses collections ne sont visibles sable », souligne Béatrice Salmon, sements), préconisations et condi- sibles sur le site Internet du CNAP), revient d’une exposition en Chine.

S
que hors de ses murs : dans tous est en cours : le chantier des col- tionnement sur mesure avant en- cette logistique permet aussi de L’approche du CNAP, qui poursuit
ous la dalle, des milliers les musées, mais aussi dans les ly- lections, lancé il y a quelques voi dans un lieu de stockage transi- planifier les futures restaurations une mission lancée à la Révolution
d’œuvres d’art. Pour trouver cées, tribunaux, mairies, préfectu- mois. Une opération d’ampleur toire. Les œuvres ainsi emballées selon les urgences et les priorités. française de soutien à la création
le Centre national des arts res, ministères, même à l’Elysée. sur trois ans, qui vise à passer le ne seront donc plus prêtées avant Au total, le chantier se chiffre à par l’acquisition, s’est élargie au fil
plastiques (CNAP) sur l’esplanade Prêts ou dépôts, 60 % de son fonds fonds au crible. « Il faut s’assurer l’installation à Pantin. C’est no- 3,8 millions d’euros. Il croise celui, du temps à tous les médiums et
de la Défense (Hauts-de-Seine), il est en permanence exposé en que tout est bien protégé, docu- tamment le cas des quelque titanesque, du récolement des horizons, de la peinture au design
faut repérer La Défonce, monu- France et à l’étranger. Les 40 % res- menté, à jour, avant le transfert », 19 000 items d’art graphique, sous œuvres en dépôt – parfois depuis graphique, la photo (12 000 piè-
mentale sculpture métallique de tants sont répartis sur deux sites, détaille Frédérique Vincent, coor- cloche depuis la fin 2020. Le chan- 150 ans – pour un inventaire total ces), la vidéo, les protocoles
François Morellet qui s’enfonce le principal, à la Défense, avec envi- dinatrice de ce chantier et de la tier, lancé en 2020, avait été bous- des collections et une rationalisa- d’œuvres réactivables, voire les
dans le sol là où l’établissement ron 37 000 pièces sur 6 000 m2, et vingtaine de personnes qui ont culé de quelques mois par la crise tion des pratiques. « Nous sommes pièces des métiers d’art. Entre 400
public se déploie en profondeur le reste dans une annexe à Saint- rejoint l’établissement pour sanitaire. Le rythme de progres- un outil partenaire, héritier de et 500 achats et commandes sont
depuis les années 1990. Entrée dis- Ouen-l’Aumône (Val-d’Oise), qui mener à bien la mission. sion est aujourd’hui d’une tren- 220 ans d’histoire et gestionnaire faits par an avec un budget de
crète pour une structure que Béa- accueille les très grands formats. Techniciennes de conservation, taine de pièces emballées par jour. de cette collection. Nous devons 2 millions, sans compter les dons.
trice Salmon, sa directrice, qualifie Les deux réserves se rejoindront studio photo, documentalistes : être flexibles, nous interroger sur la A Pantin, l’institution se dotera
de « transparente ». C’est toute la à la fin 2024 à Pantin (Seine-Saint- les œuvres passent entre les mains Inventaire et rationalisation pertinence de nos dispositifs et de d’un vrai centre de documenta-
particularité de cette institution à Denis), où le CNAP s’installera d’une chaîne de professionnels, et, Entre dépoussiérage systématique nos pratiques, nous adapter, pour tion, aujourd’hui très sommaire.
la fois omniprésente et mécon- dans les 25 000 m2 d’un bâtiment pour chacune d’elles, un état des (le prochain bâtiment sera plus mieux la valoriser », insiste Béa- Elle réfléchit à terme à ouvrir une
nue, née en 1971 : elle possède quel- de stockage, où 6 000 m2 supplé- lieux est dressé – vérifications des étanche) et prises de vue pour en- trice Salmon. Côté back-office, le partie des réserves à la visite,
que 105 000 pièces, toutes discipli- mentaires seront occupés par des informations, interventions de richir la consultation de la collec- lieu est un perpétuel flux de dé- comme le MuCEM, à Marseille, par
nes confondues, mais aucun lieu réserves du Mobilier national. conservation préventive (contre la tion en ligne (85 000 pièces ont parts et de retours – un ensemble plateaux de présentation. p
d’exposition. D’ici là, une opération « indispen- corrosion, les déchirures ou affais- déjà été numérisées et sont acces- ancien d’Ingres, Corot, Delacroix emmanuelle jardonnet
culture | 21
0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

Les coulisses
du changement
de direction
à l’Athénée
Olivier Mantei et Olivier Poubelle,
codirigeants des Bouffes du Nord,
devraient devenir les nouveaux
directeurs du théâtre parisien

P
endant le couvre-feu, les teur du théâtre, demandent à
affaires continuent : le Josyane Horville d’élaborer un
Théâtre de l’Athénée- projet. Forte d’un parcours qui l’a
Louis Jouvet, dans le menée du Théâtre de la Com-
9 arrondissement de Paris, est en
e mune, à Aubervilliers, au Centre
train de changer de main. Son di- Georges-Pompidou, Josyane Hor-
recteur, Patrice Martinet, s’ap- ville propose de mettre l’Athénée
prête à le céder à Olivier Poubelle au service des jeunes compagnies
et Olivier Mantei, les directeurs sans lieu fixe, qui se sont multi-
du Théâtre des Bouffes du Nord. pliées et ont essaimé partout en Le Théâtre de l’Athénée-Louis Jouvet, l’une des plus belles salles à l’italienne de Paris. BERTRAND GUAY/AFP
La vente devrait être effective au France, mais peinent à se faire
printemps. Elle porte sur le bail, connaître. Le ministère applaudit
les murs appartenant à Grou- des deux mains et nomme décidé de choisir leurs metteurs forme de gestion pour l’Athénée, je les préfère à des investisseurs qui
pama, qui en restera propriétaire. Josyane Horville à l’Athénée. en scène au lieu d’être choisis par fais valoir que la situation du théâ-
A l’Athénée, mettraient le théâtre dans le gi-
A cela il n’y a rien d’extraordi- eux. Une belle bouffée d’air frais. tre prête à confusion : c’est une les deux hommes ron du boulevard, ou des comi-
naire : la plupart des salles privées D’importants travaux En douze ans, Josyane Horville structure privée que l’Etat finance ques. « Les deux Olivier », comme
vivent sous ce régime. L’Athénée Reste à régler une question. D’or- invite une centaine de compa- et contrôle. Le ministère refuse le
entendent on les appelle, cherchent en effet
se distingue par son statut hy- dinaire, l’Etat gère des théâtres gnies. Puis elle sent qu’elle a fait le rachat des murs parce qu’il ne veut développer un théâtre à associer aux Bouffes
bride. Comme les Bouffes du qu’il possède, ou que des munici- tour du sujet. Elle demande à quit- pas s’engager davantage dans du Nord, qu’ils codirigent depuis
Nord et la Bastille, c’est un théâtre palités possèdent. Mais il ne pos- ter l’Athénée. Pour lui succéder, le l’Athénée. Mais il me dit que, pour
la ligne du 2010. Ils engagent des négocia-
privé avec une mission de service sède pas les murs de l’Athénée, ministère nomme en 1993 Patrice mettre fin à la gestion de fait, il théâtre musical tions avec Patrice Martinet pour
public. En clair : il est régi par une pour lequel il lui faut « inventer » Martinet, qui a dirigé plusieurs faut que je rachète les parts de la le rachat du bail. A quel prix ? On
Société à responsabilité limitée une identité juridique. A la de- centres culturels à l’étranger, et SARL. Ce que je fais, en associant ne le sait pas. « Le vendeur réclame
(SARL) et subventionné par l’Etat. mande du ministère, Josyane créé le festival Paris Quartier quelques personnalités. » la confidentialité, et la procédure
En 1993, le ministère de la culture Horville crée une SARL, dont elle d’été en 1990. Comme il se doit, Les années passent, Patrice courriers qui suivent cette propo- est en cours, explique Olivier
avait nommé Patrice Martinet à est la gérante. « J’achète la moitié Josyane Horville transmet ses Martinet continue de diriger sition. Au cabinet de Françoise Mantei. Mais c’est bien en dessous
sa tête. Et Patrice Martinet s’en va des parts, à hauteur de parts à Patrice Martinet, qui les l’Athénée, où il consacre une part Nyssen, qui succède à Audrey du prix du marché. »
vingt-sept ans plus tard, en ven- 25 000 francs », se souvient-elle. rachète à leur valeur. Il ouvre une de plus en plus grande à la musi- Azoulay en mai 2017, Patrice Les prix des théâtres privés pari-
dant le bail. L’autre moitié est détenue par nouvelle page de l’Athénée, axant que : il programme en particulier Martinet assure qu’une mécène siens sont calculés à partir du prix
Pour comprendre ce qui s’est une association, Théâtre en mou- sa programmation sur des spec- du divertissement lyrique de qua- franco-américaine, Laure Su- du fauteuil, qui tournait autour
passé, il faut remonter au début vement, dont le président est un tacles qui jouent avec le style de la lité avec la compagnie Les Bri- dreau, est prête à donner 3,5 mil- de 10 000 euros avant le confine-
des années 1980. Pierre Bergé, représentant du ministère. salle (à l’italienne) et sont signés gands, qui redonne vie à des opé- lions d’euros à la fondation. ment. Et l’Athénée compte
l’homme d’affaires d’Yves Saint- L’Athénée, où Pierre Bergé garde Jean-Luc Lagarce, Jean-Marie ras bouffes oubliés d’Offenbach. Le vent tourne avec l’arrivée en 570 fauteuils dans la grande salle
Laurent, est à la tête de l’Athénée, les « lundis musicaux », n’a pas la Villégier, David Warrilow, ou en- Mais, peu à peu, comme souvent octobre 2018 de Franck Riester au (90 dans la petite). En le vendant,
qu’il a acquis en 1977. Inauguré fonction de produire des specta- core Philippe Caubère. dans les théâtres où les directeurs ministère de la culture. Patrice Patrice Martinet procède en toute
en 1896, auréolé de la gloire de cles ni l’argent pour le faire. Mais Deux ans après son arrivée, restent longtemps, la program- Martinet comprend alors que son légalité : il possède le bail jadis
Louis Jouvet, qui l’avait dirigée de il offre aux compagnies un outil Patrice Martinet lance d’impor- mation s’essouffle. Et les subven- projet n’aboutira pas. Le minis- cédé à l’Etat, qui se retrouve de-
1934 jusqu’à sa mort en 1951, c’est de travail professionnel – théâtre tants travaux dans ce théâtre tions commencent à baisser. tère voudrait voir l’Athénée chan- vant une situation de fait, faute
un des plus beaux théâtres à l’ita- en ordre de marche, plateau, ad- classé monument historique. Sys- ger de direction et juge que la fon- d’avoir anticipé. Olivier Mantei et
lienne de Paris. Pierre Bergé [ac- ministration, publicité… Il ac- tème électrique, fauteuils, cage de 570 fauteuils dation présente « certains incon- Olivier Poubelle, eux, augmen-
tionnaire du Monde jusqu’à son cueille aussi, en 1988, les Acteurs scène, plafonds peints, espace En 2016, Patrice Martinet rencon- vénients », selon des sources qui tent leur périmètre : Olivier
décès en 2017] lui fait adjoindre producteurs associés : une qua- d’accueil, façades, fosse, loges, tre Régine Hatchondo, directrice s’expriment en « off ». De plus, Poubelle est propriétaire de La
une délicieuse salle de poche, rantaine de comédiens (Anouk ventilation : le théâtre fait peau générale de la création artistique ajoutent ces sources, Laure Maroquinerie, Olivier Mantei di-
sous les combles. Pendant les Grinberg, André Wilms, André neuve. Pas loin de 5 millions au ministère de la culture, alors Sudreau demande que son don rige l’Opéra-Comique. A l’Athénée,
quatre ans lors desquels il dirige Marcon, Evelyne Didi…) qui ont d’euros sont investis (en majorité dirigé par Audrey Azoulay. Il lui soit assorti de la promesse de ils entendent développer la ligne
l’Athénée, il met l’accent sur les publics, mais aussi privés). Quand présente un projet dont il pense l’Etat de s’engager sur un mon- du théâtre musical. « La subven-
sélects « lundis musicaux », très les travaux sont achevés, en 2000, qu’il pourrait assurer l’avenir de tant de la subvention pendant tion devrait rester la même, indi-
courus, et de haute qualité. Groupama, qui y a participé à hau- l’Athénée : créer une fondation trois ans, ce qui est impossible. que Olivier Mantei, à condition
En 1982, un an après l’élection En 1982, teur de 960 000 euros, propose de d’utilité publique, qui posséderait La situation se tend de plus en évidemment que le projet que
de François Mitterrand, Pierre céder les murs pour 2 millions le bail. Cela permettrait au théâtre plus. En février 2020, le ministère nous présenterons convienne au
Bergé cède le théâtre à l’Etat, pour
Pierre Bergé d’euros. Patrice Martinet en parle de recevoir des dons défiscalisés, fait savoir à Patrice Martinet qu’il ministère. » On en saura plus en
un franc symbolique. C’est un cède le théâtre au ministère de la culture. donc de l’argent en plus de la sub- doit passer la main. Olivier Man- avril ou en mai, quand les deux
beau cadeau, mais qu’en faire ? C’est à ce moment-là que tout vention annuelle (de l’ordre tei et Olivier Poubelle sont inté- nouveaux directeurs acteront le
Jack Lang, ministre de la culture,
à l’Etat pour un change. « Dans mon argumen- d’1,8 million d’euros). On ne ressés par l’Athénée, et le minis- rachat de l’Athénée. p
et Robert Abirached, son direc- franc symbolique taire, où je propose une autre compte pas les rendez-vous et les tère encourage leur démarche : il brigitte salino

Au cimetière du Montparnasse, le baiser de la discorde


L’Etat refuse que la pierre tombale sculptée par Constantin Brancusi soit récupérée par un marchand et six héritiers de la défunte

P lutôt que sur la pierre tom-


bale de Constantin Bran-
cusi, simple et discrète
dans le cimetière du Montpar-
nasse, les visiteurs avertis préfé-
dont il existe plusieurs versions,
réalisées par Brancusi entre 1907
et 1945.
Longtemps cette sculpture fut
l’un des petits secrets des ama-
nom de ses clients, le marchand
demande au ministère de la cul-
ture un certificat de sortie du ter-
ritoire, qui le refuse et classe illico
la sculpture trésor national, avant
tombe, mais en 1909, soit deux
ans avant son installation. Elle
serait de fait dissociable de la
stèle réalisée par le marbrier
Schmit, qui aurait aussi gravé
« L’Etat avait inscrit la sculpture
sous le régime des immeubles,
sans doute parce que ce régime le
dispensait d’obtenir l’accord des
propriétaires et [qu’il] ne prévoit
des pilleurs de tombe », ajoute
Guillaume Duhamel, assurant
que « l’enjeu le plus important est
de protéger un chef-d’œuvre en pé-
ril, qui peut être volé ou vandalisé ».
raient se recueillir sur son Baiser. teurs d’art funéraire. Précisé- de la faire inscrire au titre des mo- l’inscription en cyrillique en in- aucune indemnisation. L’arrêt de L’historienne d’art Margit
Quelque part dans la division 22, ment jusqu’à ce que la cote de numents historiques en tant versant les dates de naissance et la cour administrative d’appel dé- Rowell l’admet : la sculpture, qui
ils pouvaient admirer cette sculp- Brancusi commence à flamber. qu’immeuble par destination. de mort de la jeune femme. Ces truit cet artifice juridique », com- subit les intempéries, devrait être
ture exceptionnelle de l’artiste En 2005, un marbre intitulé éléments ont dû peser dans l’ar- mente Isabelle Robert-Védie, du remplacée par une réplique.
roumain, veillant sur la tombe de Oiseau dans l’espace s’envole pour « Artifice juridique » rêt rendu en décembre 2020. cabinet Simon Associés, qui re- Mais, pour cette éminente spé-
Tania Rachevskaïa, une jeune exi- atteindre 27,5 millions de dollars S’engage alors un « casse-tête ju- présente les plaignants. cialiste de Brancusi, la place de
lée russe qui se suicida en 1910. Au (environ 22,5 millions d’euros) diciaire au carrefour du droit fu- Dès le 17 décembre 2020, les l’original serait dans un musée.
terme d’un arrêt de la cour admi- chez Christie’s. La même année, néraire et de la politique cultu- « L’enjeu le plus ayants droit se sont rendus au ci- « Une tombe est sacrée, confie-t-
nistrative d’appel de Paris du six personnes font valoir auprès relle d’Etat », résume L’Express, metière pour procéder au retrait elle. Elle existe, elle a été voulue,
11 décembre 2020, les descen- de la Ville de Paris leur droit de qui révèle l’affaire en 2019. Car
important est de de l’œuvre, enfermée depuis 2018 acceptée et installée par les com-
dants ukrainiens de Tania propriété sur la tombe de Tatiana l’amour de l’art et l’appât du protéger un chef- dans un coffrage en bois par manditaires à l’époque, et il faut
Rachevskaïa ont obtenu le droit Rachevskaïa. Ils sont représentés gain sont tendrement enlacés : Guillaume Duhamel. Mais la Ville respecter leur volonté. Imaginez
de récupérer l’œuvre. par un marchand parisien, en 2018, un bronze de Brancusi a
d’œuvre en péril, de Paris leur interdit l’accès à la que l’on se mette à démonter, pour
Le litige oppose depuis dix ans Guillaume Duhamel, qui avait en- dépassé les 71 millions de dollars qui peut être volé tombe. « Nous avons saisi le tribu- la vente, la tombe d’Oscar Wilde,
cette famille et les pouvoirs pu- gagé un généalogiste pour les re- aux enchères. nal administratif pour faire annu- faite par le célèbre sculpteur an-
blics, qui se battent pour conser- trouver en Ukraine, ainsi que par Pour asseoir leur demande, les
ou vandalisé » ler cette décision », précise l’avo- glais Jacob Epstein, au cimetière
ver au patrimoine ce couple de la maison de ventes aux enchères plaignants avancent que la sculp- GUILLAUME DUHAMEL cate, Isabelle Robert-Védie. « Il faut du Père-Lachaise ! » p
pierre enlacé pour l’éternité, et Millon et Associés. En 2006, au ture n’a pas été conçue pour la marchand parisien arrêter de nous présenter comme roxana azimi
22 | télévision 0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

Quand les limiers du Net mènent l’enquête NOTRE


SÉLECTION
Joe Berlinger revient sur la disparition d’Elisa Lam, en 2013, dans un hôtel d’un quartier malfamé de Los Angeles J E UD I 1 8 F E VR IE R

LCP
NETFLIX meurtre de la jeune Canadienne et Police à bout de souffle
À LA DEMANDE soumis à la vindicte publique des 20.30 Documentaire de Julien
SÉRIE DOCUMENTAIRE réseaux sociaux en raison d’une Johan datant de 2019. Sept policiers

L
chanson qui semblait évoquer racontent leur quotidien. Parmi eux,
e Cecil Hotel de Los Ange- certains faits liés à sa mort et parce Maggy Biskupski, qui s’est suicidée
les, vous le connaissez que l’artiste avait logé au Cecil Ho- depuis le tournage. Suivi d’un débat
peut-être sans le savoir : tel à la même période de l’année. consacré à la crise que traverse
son lobby Art déco et sa Sauf que c’était… un an plus tôt. l’institution policière.
réputation hautement mortifère
ont été, entre autres, l’inspiration Lecture complotiste RMC Story
dramatique et esthétique de la On comprend alors que ces li- Lille-Ajax
saison 5 de la série American Hor- miers du Net (« websleuths »), par- 20.50 Une belle affiche de foot
ror Story, créée par Ryan Murphy fois très organisés et qui fournis- européen visible sur une chaîne
et Brad Falchuk, dont la sophisti- sent même des informations à la de la TNT ? Ce serait dommage
cation érotico-sanglante a fait police, ont, pour les besoins dra- de ne pas en profiter. D’autant que
date, avec Lady Gaga en « vampi- maturgiques du documentaire, ce choc de Ligue Europa s’annonce
resse » bisexuelle et SM. rejoué leurs témoignages sur le spectaculaire.
La présence de revenants dans mode docu-fiction. Avant de finir
ce bâtiment, situé dans un quar- par reconnaître, preuves à l’appui Chérie 25
tier malfamé et dangereux (mais (dont un détail tardivement révélé Le Grand Jeu
en voie de gentrification) du cen- par l’enquête qui explique les con- 21.05 Réalisé par Aaron Sorkin, un
tre-ville de Los Angeles, reste tou- ditions de la mort de la jeune portrait très réussi de Molly Bloom
jours à prouver. Les palanquées Elisa), qu’ils s’étaient laissés aveu- (incarnée par Jessica Chastain),
de suicides, assassinats, trépas gler par leur lecture complotiste. organisatrice de mythiques parties
par surdose de drogue sont en re- Enfin, et ce n’est pas la moindre de poker aux Etats-Unis. Des stars,
vanche véridiques. La directrice Image extraite de « Scène de crime : La disparue du Cecil Hotel », de Joe Berlinger. NETFLIX de ses qualités, Scène de crime : des millions de dollars, des escrocs,
des lieux, de 2007 à la fermeture La disparue du Cecil Hotel dresse le FBI : du grand spectacle.
en 2017, en témoigne d’ailleurs, un portrait assez poignant de la
dans Scène de crime : La disparue nier signe de vie qu’elle laissa fut Cette série documentaire fondée plus ou moins patentés – dont bipolarité, une maladie psychique France 2
du Cecil Hotel, documentaire en capté par la caméra de sur- sur des faits criminels réels pour- une bonne part de complotistes et dont souffrait Elisa et dont elle ne Délinquance : les agriculteurs
quatre épisodes de Joe Berlinger, veillance d’un ascenseur de l’hô- rait d’abord laisser penser qu’elle autres recycleurs de « fake news ». faisait aucun secret sur un blog à bout de nerfs
coproduit par Ron Howard et tel, dans des images où elle fait s’apparente au commun du genre Pourtant, et très habilement, – publié par le réseau social Tum- 21.05 Un sujet délicat du magazine
Brian Grazer et diffusé sur Netflix. montre d’un comportement pour True Crime Documentaries, qu’on Scène de crime : La disparue du Ce- blr et toujours en ligne – aux qua- « Envoyé spécial ». Vols de carburant,
« En dix ans, j’y ai connu quatre- le moins étrange. L’affaire a fait trouve en abondance au menu cil Hotel, se révèle être tout l’in- lités littéraires indéniables. p de bétail, de récoltes… les
vingts décès… », dit-elle. l’objet d’une énorme couverture de Netflix, avec tous les ingré- verse, en mettant au jour le méca- renaud machart agriculteurs sont touchés par
Ces quatre épisodes reviennent médiatique et la scène, toujours dients habituels : scènes reconsti- nisme qui parvient à faire passer une forme de délinquance rurale.
sur la disparition, le 31 jan- disponible sur le Net, a suscité de tuées, musique angoissante qui ces fausses informations pour des Crime Scene : The Vanishing at Pour lutter contre les intrusions dans
vier 2013, d’une jeune touriste ca- nombreux fantasmes, interpréta- vous colle à l’échine (signée Wendy vérités. Ainsi, le chanteur de death the Cecil Hotel, de Joe Berlinger les exploitations, la gendarmerie
nadienne, Elisa Lam, dont le der- tions et enquêtes parallèles. Blackstone), témoins et experts metal Morbid s’est vu accusé du (EU., 2021, 4 × 53-58 min). emploie les grands moyens.

Marat, Robespierre et Descartes, « cold cases » de la médecine légale


Le légiste et paléopathologiste Philippe Charlier partage sa passion : faire parler les ossements de personnalités historiques

FRANCE 5 France 3 –, le légiste et paléopatho- fait appel à des techniques de baignoire de Marat et la table de 11 février 1650, jusqu’au Musée Au point que, lorsque, en 1666,
JEUDI 18 - 20 H 50 logiste Philippe Charlier propose, pointe en matière de recherche travail de Robespierre fournissent de l’homme, à Paris, où l’on re- Louis XIV demande son rapatrie-
DOCUMENTAIRES lui aussi, d’enquêter sur des morts, ADN, de toxicologie, de radiologie. une occasion de visiter le restau- trouve le « très petit crâne du ment, c’est une boîte de 80 cm

A
mais en y ajoutant un côté cold Et sollicite des historiens. rant Le Procope, dans le 6e arron- grand Descartes », gravé par ses qui arrive en France… Mais alors,
ccéder à un papier souillé case (« affaire classée ») puisqu’il D’abord trouver les corps. Ou dissement. Même si, côté enquête, « propriétaires » successifs. En la- où sont ses « restes » ? Philippe
du sang de Jean-Paul s’intéresse à des personnages his- plutôt les os, voire des masques les impasses sont nombreuses, boratoire, la restitution en 3D de Charlier a obtenu l’autorisation
Marat, tué le 13 juillet 1793 toriques réels. Avec plus de rete- mortuaires. Avec des succès l’aspect véridique de la quête com- son cerveau met au jour une ano- de creuser la chapelle de Saint-
à Paris dans sa baignoire par nue que ses collègues fictifs, mais divers, le scénario suit les deux pis- pense l’absence de spectaculaire. malie. Et voilà que l’on s’enthou- Germain-des-Prés pour poursui-
Charlotte Corday ; gratter, avec un néanmoins avec bonne humeur. tes et entraîne le téléspectateur Le volet consacré à Descartes siasme pour « l’aire 45 de Brod- vre l’enquête. p
Coton-Tige, le bureau de Maximi- On oserait même parler de gour- dans une agréable promenade, es- est le plus passionnant de cette mann », du nom d’une zone du catherine pacary
lien de Robespierre, guillotiné le mandise, si les deux premiers su- sentiellement parisienne, de la minisérie documentaire. Peut- cortex cérébral…
28 juillet 1794 place de la Révolu- jets d’étude, Marat et Robespierre, BNF au Panthéon en passant par être parce qu’il s’appuie sur du Les autres ossements du fonda- Marat, Robespierre, les malades
tion… Surfant sur l’intérêt de la té- n’étaient atteints de maladies de les 11 000 m² des catacombes et le tangible, comme son crâne, dont teur du rationalisme possèdent de la Révolution et Descartes,
lévision pour la médecine légale – peau peu ragoûtantes montrées plus ancien atelier de moulage l’histoire rocambolesque est re- leur propre histoire, étonnante autopsie d’un génie, de
voir les séries à succès Balthazar, en gros plan. Pour tenter de re- d’art de France, chez Lorenzi. En- tracée ici, depuis Stockholm, où et fragmentée – un doigt volé par Philippe Charlier et Dominique
sur TF1, ou Alexandra Ehle, sur constituer leur dossier médical, il suite, les pièces à conviction : la le philosophe français meurt, le ci, une « relique » vendue par là. Adt (Fr., 2021, 2 × 52 min).

0123 est édité par la Société éditrice


SUDOKU
HORIZONTALEMENT du « Monde » SA. Durée de la société :
99 ans à compter du 15 décembre 2000.
I. Bien meilleure quand elle est Capital social : 124.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 21 - 041
PAR PHILIPPE DUPUIS
courte. II. Travailler au bouvet et au
gorget. Intermédiaire en affaires.
N°21-041 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Rédaction 67-69, avenue Pierre-Mendès-France,
III. Sans force et sans expression. 75013 Paris. Tél. : 01-57-28-20-00
8 9 7 2 5 4 1 6 3

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Blonde et amère. IV. Le titane. Fera 3 5 2 9 6 1 8 7 4 Abonnements par téléphone au 03 28 25 71 71


des réductions. V. Mauvais génie de la 4 6 1 7 8 3 5 2 9 (prix d’un appel local) de 9 heures à 18 heures.
I
mythologie arabe. Tendis la main. 4 5 2 7 1 8 6 9 2 4 3 5 Depuis l’étranger au : 00 33 3 28 25 71 71.
Par courrier électronique :
5 4 9 1 3 7 6 8 2
VI. Arrivée massive de pèlerins. Cité 8 3 2 3 6 5 4 8 9 1 7 abojournalpapier@lemonde.fr.
II Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
d’Abraham. Dame du monde. 6 7 4 8 2 9 3 5 1

VII. Peut tout faire sauter. Renforcé 1 8 3 4 7 5 2 9 6 Courrier des lecteurs


III 5 9 2 5 3 1 6 7 4 8 Par courrier électronique :
par du carbone. Partir à la fin. courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
IV VIII. Grands moyens de communica- 8 5 3 7 Moyen Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
tion. Cours africain. IX. Bien graissé. Complétez toute la Emploi : www.talents.fr/
V Attaque l’estomac des hommes et des 4 6 1 3 grille avec des chiffres Collection : Le Monde sur CD-ROM :
chevaux X. Son patriotisme tourne allant de 1 à 9. CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
VI
trop souvent au chauvinisme.
6 7 2 Chaque chiffre ne doit Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60
être utilisé qu’une
VII VERTICALEMENT 4 7 3 5 seule fois par ligne, La reproduction de tout article est interdite
sans l’accord de l’administration. Commission
1. Nous pousse à aller trop loin. par colonne et par
VIII
1 2 4 7 9 carré de neuf cases. paritaire des publications et agences de presse
2. Grands domaines ruraux chez les n° 0722 C 81975 ISSN 0395-2037
Romains. 3. Lâché quand ça fait mal. Réalisé par Yan Georget (https://about.me/yangeorget)
IX
Garda de son côté. 4. Mis au parfum.
Personnel et bouleversé. 5. Elu indi-
X
rectement. Pour le premier tour de
cadran. 6. Bonnes manières dans Présidente :
Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE
tous les domaines. Ses trois mille fils
SOLUTION DE LA GRILLE N° 21 - 040 67-69, avenue
sont devenus des fleuves. 7. Présenta Pierre-Mendès-France
75013 PARIS
HORIZONTALEMENT I. Ordonnancier. II. Personnalité. III. Ploie. Ava. Rs.
à grands traits. 8. Possessif. Arrose Tél : 01-57-28-39-00
Chartres avant de rejoindre la Seine. Fax : 01-57-28-39-26
IV. Rime. Primais. V. Egérie. Ré. Vu. VI. Si. Sonde. Gis. VII. Sée. Née. Arec.
Le chlore. 9. A perdu le Nord. Mani-
L’Imprimerie, 79, rue de Roissy,
VIII. Iules. Méhari. IX. Oslo. Ton. Vêt. X. Néerlandaise. festai mon humeur. 10. Rapporte en 93290 Tremblay-en-France
détail. Lentilles à l’étable. 11. Fari- Montpellier (« Midi Libre »)
VERTICALEMENT 1. Oppression. 2. Religieuse. 3. Drôme. Elle. 4. Osiers.
Eor. 5. Noé. Ions. 6. Nn. Pêne. Ta. 7. Anar. Démon. 8. Navire. End. neuse en plein cœur. Rend mépri- Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100 %.
Ce journal est imprimé sur un papier UPM issu de forêts gérées
sable. 12. Assure la liaison. Dans le
9. Clame. Ah. 10. II. Gravi. 11. Etrivières. 12. Ressuscité.
violon et les nuages.     
     
  durablement, porteur de l’Ecolabel européen sous le N°FI/37/001.
Eutrophisation : PTot = 0.009 kg/tonne de papier
IDÉES | 23
0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

Jean-Yves Le Drian
Donner un nouvel élan à notre politique
de développement solidaire
Le ministre français des affaires étrangères annonce et d’humanité, c’est une question d’effi- ments concrets, notamment sur les ques- décisives du climat, de la biodiversité et
cacité. Dès mai 2020, la France, l’Union tions cruciales du partage des résultats de de la santé et sur les combats d’avenir
que la France va concentrer son aide au européenne et l’OMS ont lancé l’initia- la recherche et des transferts de technolo- de l’éducation et de l’égalité. Parce que
développement sur 19 pays prioritaires, en particulier tive ACT-A, qui a permis de jeter les bases gie. La charte que les membres d’ACT-A ces sujets sont imbriqués, nous les abor-
d’une riposte globale et coordonnée. viennent d’adopter à notre initiative nous derons désormais comme un tout,
au Sahel, dans les domaines du climat, de la Dans le cadre de sa facilité financière permettra d’avancer en ce sens. notamment dans le projet emblémati-
biodiversité, de la santé, de l’éducation et de l’égalité Covax, plus de deux milliards de doses Il y a urgence, comme pour tous nos que de la Grande Muraille verte.
ont déjà été sécurisées, à destination des biens publics mondiaux, à commencer C’est enfin l’affirmation d’un modèle,
pays à revenu faible et intermédiaire, qui par la santé, le climat et la biodiversité – conforme à nos intérêts et à nos valeurs.
méritent mieux que la douteuse « géo- ces biens dont nous serons au bout du Sous le couvert du développement, cer-
politique du vaccin » dans laquelle compte tous privés si nous ne veillons pas taines puissances cherchent à imposer

Q
uelques semaines ont suffi à la parce que notre souveraineté n’est certains voudraient les enfermer. Ne à les défendre partout et pour tous. C’est de nouvelles formes de dépendance à
pandémie de Covid-19 pour faire jamais aussi ferme que lorsqu’elle est fût-ce surtout, à bien y regarder, que par vrai du vaccin, qui ne restera efficace que nos partenaires les plus vulnérables. Ce
éclater les contradictions d’un française et européenne. Si nous n’avi- des effets d’annonce. s’il est accessible de façon universelle. n’est pas notre conception de l’influence,
monde tissé d’interdépendances, ons pas fait bloc entre Européens, qui L’intérêt bien compris de la commu- C’est vrai pour notre planète, aujourd’hui et nous entendons proposer une tout
mais hanté par la tentation du chacun peut penser que nous aurions été mieux nauté internationale – et il est urgent de en proie à des bouleversements majeurs. autre voie aux Etats et aux sociétés
pour soi. Soudainement, les désordres de armés pour défendre nos intérêts dans travailler à rendre tout son sens à cette civiles du Sud : faire une force de nos
ce « monde d’avant » nous ont tous rat- un marché mondial en tension ? expression – est de garantir à tous ceux Changement de braquet dépendances réciproques, pour com-
trapés. Partout, jusqu’en France. Ensuite pour une raison d’ordre sani- qui en ont besoin des produits sûrs, distri- La réponse de la France à ce nouvel état mencer à rebâtir notre monde commun,
Un an plus tard, force est pourtant de taire : face au Covid-19, l’immunité sera bués de manière fiable. Etats, organisa- d’urgence global passe par le projet de loi dans le concret de nos projets d’entraide
constater que le « monde d’après » qui globale ou ne sera pas. Tant que la pandé- tions multilatérales et fondations privées que je présenterai mercredi à l’Assemblée au développement durable. Ensemble,
devait lui succéder est loin d’avoir tenu mie n’aura pas été maîtrisée partout, les doivent donc redoubler d’efforts pour nationale pour donner un nouvel élan à car les solutions de demain peuvent s’in-
ses promesses. Non seulement la com- efforts accomplis ici resteront à la merci faire du vaccin contre le Covid-19 un bien notre politique de développement soli- venter au Sud autant qu’au Nord.
pétition des puissances n’a rien perdu de de nouveaux variants. Pour réussir, la public mondial, en prenant des engage- daire. C’est d’abord la confirmation d’un 2022 marquera les 50 ans de la Confé-
sa brutalité, mais elle a gagné des ter- vaccination doit être conduite à l’échelle véritable changement de braquet. Nous rence de Stockholm sur l’environnement
rains nouveaux. Y compris ceux-là du monde entier. tiendrons l’engagement du président de et les 30 ans du Sommet de la Terre de
mêmes où la coopération internationale la République de porter notre aide publi- Rio. Ces anniversaires doivent être l’occa-
est plus nécessaire que jamais. Biens publics mondiaux que au développement à 0,55 % de notre sion d’un sursaut pour la planète. Pour la
Aujourd’hui, nous vivons dans un La leçon de ces mois d’adversité est richesse nationale d’ici à 2022. Pour beauté du monde et ses grands équili-
entre-deux. Il est temps de choisir le claire : ce qui protège les Français, c’est la nous, il aurait été inconcevable de faire bres, et pour les générations à venir.
monde que nous voulons vraiment, et solidarité. La solidarité européenne et la FACE AU COVID-19, moins, comme certains de nos voisins, Forte de cette diplomatie des biens com-
de commencer à le construire avec nos solidarité internationale, que nous quand la crise vient de confirmer la muns, la France sera au rendez-vous. p
partenaires de bonne volonté. C’est devons refonder à la lumière des défis
L’IMMUNITÉ SERA nécessité de faire plus.
pourquoi nous avons fait le choix d’une d’aujourd’hui, comme nous avons com- GLOBALE OU NE SERA C’est aussi un profond changement de
relance diplomatique solidaire, mais mencé à le faire l’été dernier, avec la méthode. Nous allons concentrer nos
sans naïveté. Car la sortie de la crise Commission européenne, en créant un PAS. LA VACCINATION dons sur 19 pays prioritaires, ce qui
pandémique se jouera là où elle a pont humanitaire aérien vers le Burkina nous permettra d’y faire une vraie dif-
commencé, sur la scène internationale. Faso et la RDC [République démocratique DOIT ÊTRE CONDUITE férence, en particulier au Sahel. Afin de Jean-Yves Le Drian est ministre
Le prétendu « nationalisme vaccinal », du Congo], où la menace d’Ebola plane À L’ÉCHELLE DU prévenir les crises globales qui pour- des affaires étrangères et conseiller
qui fausse aujourd’hui le débat public, toujours, de même qu’en Guinée. En raient nous frapper demain, nous allons régional de Bretagne. Il a été ministre
manque donc deux fois sa cible. D’abord même temps qu’un impératif de justice MONDE ENTIER concentrer nos efforts sur les batailles de la défense entre 2012 et 2017

Dominique Gros Le Luxembourg D’un côté, le produit des impôts


et taxes sur le travail. De l’autre,
les charges résidentielles. Et c’est
l’une des clés de la prospérité
les 110 000 actifs résidents
luxembourgeois.
Trois quarts des coûts suppor-
tés par les Etats voisins, un quart
sins ? Faut-il s’étonner que l’en-
quête OpenLux révèle qu’il est
possible de payer moins d’impôts
sur un ensemble de services

et le paradoxe de la légalité luxembourgeoise. En toute léga-


lité, cela va sans dire.
Le miracle de la croissance
luxembourgeoise a un nom, celui
de frontalier. Le marché de
par le Luxembourg. C’est légal.
C’est un cadeau de la solidarité
européenne. Et les infirmières
frontalières manquent cruelle-
ment dans les hôpitaux lorrains
financiers au Luxembourg ?
La France, la Belgique, l’Allema-
gne et l’Europe ont dans leurs
mains les solutions, car ce sont
leurs ressortissants qui font la
Le Grand-Duché conserve chaque année les impôts et taxes l’emploi luxembourgeois, c’est en cette crise du Covid-19. richesse du Luxembourg et l’ab-
445 000 emplois occupés par Les 205 000 frontaliers cotisent sence de partage des charges qui
prélevés à la source sur les frontaliers qui y travaillent, 120 000 Luxembourgeois, au Fonds pour l’emploi du fait sa compétitivité.
alors que leur formation et leurs droits sociaux sont à 120 000 résidents étrangers et Luxembourg, 115 millions d’euros La République et canton de
205 000 frontaliers. Ces chaque année, mais quand un Genève, qui a besoin de
la charge de leur pays de résidence, dénonce Dominique 205 000 frontaliers payent leurs frontalier est chômeur depuis 100 000 frontaliers français – tout
Gros, président de l’association Au-delà des frontières impôts à la source au Luxem- plus de trois mois alors il est pris comme le Luxembourg –, rétro-
bourg, mais sont pris en charge en charge par le système de son cède 3,5 % des salaires bruts des
par leurs pays de résidence, dont pays de résidence sans aucun frontaliers à leurs communes et
la moitié en France. Et il en va de remboursement du Luxem- départements de résidence de-
même pour les retraités. bourg. C’est légal. C’est indécent. puis 1973. Ce n’est pas obligatoire,

L’
enquête OpenLux nous servirait de carburant à l’initia- C’est toujours ça de gagné. mais c’est juste.
permet de comprendre tive OpenLux. « Externalités positives » De même, les frontaliers coti- La France, qui lève l’impôt sur
comment l’utilisation Au cœur de l’Europe, en 2021, et Depuis plus de vingt ans, des col- sent à un fonds de couverture de les frontaliers français travaillant
opportune des cadres depuis une capitale européenne, lectivités locales frontalières fran- la dépendance, qu’ils soient actifs dans les autres cantons suisses,
réglementaires européens per- il est possible de heurter l’éthique çaises demandent des compensa- ou retraités, mais sont à la charge reverse 4,5 % des salaires bruts
met au Luxembourg d’attirer de et l’équité, en toute légalité donc, tions fiscales au Luxembourg, de leurs territoires de résidence des frontaliers à leurs communes
la richesse au détriment des et de le revendiquer. Il ne s’agit sans succès, alors que la France a quand vient l’heure d’être dépen- de travail depuis 1983. Ce n’est
autres pays. Les débats politi- d’ailleurs pas d’une position sa- négocié de tels accords avec, par dant, sans remboursement du pas obligatoire, mais équitable.
C’EST UNE ATTITUDE ques luxembourgeois rapide-
ment ouverts la veille des pre-
vamment calculée et réfléchie
pour la circonstance. C’est une at-
exemple, la Belgique, l’Allemagne
et la Suisse. Mais sans cadre régle-
Luxembourg. C’est légal. C’est
immoral. Ce n’est pas interdit.
La France ne peut pas s’étonner
des révélations des enquêtes
CONSTANTE DU mières publications ont été clos titude constante du Luxembourg mentaire et sans contrainte, le Au total, ce sont 4,4 milliards OpenLux. Elle ferme les yeux
tout aussi rapidement dès le len- sur tous les enjeux financiers et Luxembourg s’y refuse. C’est bien d’euros d’« externalités positi- depuis longtemps. p
LUXEMBOURG SUR demain à la Chambre des dépu- fiscaux : tout ce qui n’est pas in- en toute légalité qu’il conserve les ves » qui sont offertes au Luxem-
tés du Luxembourg. Aucun parti terdit est autorisé. 3,5 milliards d’euros des impôts et bourg par les Etats voisins, soit
TOUS LES ENJEUX ne s’est ému de ces pseudo-révé- Il en va de même pour les rap- taxes prélevés sur les frontaliers 20 % de son budget, dont 2,2 mil-
FINANCIERS lations, le Luxembourg se ports que le Luxembourg entre- pour en réserver le fruit aux seuls liards supportés par la France et
conformant aux règlements tient avec les territoires frontaliers résidents luxembourgeois. les communes françaises.
ET FISCAUX : TOUT européens et aux recommanda- qui lui fournissent la moitié de sa Les formations des 325 000 ac- Faut-il s’étonner, dans ces Dominique Gros, ancien
tions de l’OCDE, qu’il applique- main-d’œuvre. Non seulement les tifs frontaliers et étrangers rési- conditions, de constater que le maire de Metz (2008-2020),
CE QUI N’EST PAS rait avec beaucoup de rigueur. richesses produites ne sont pas dents ont été financées par les Luxembourg puisse systémati- conseiller départemental
INTERDIT C’est la jalousie des autres pays partagées, mais le Luxembourg Etats voisins, pour un coût total quement fixer des taux de taxes, de la Moselle, est président
européens face à la croissance ne supporte pas les charges rési- de plus de 13 milliards, le Luxem- impôts et charges sur les salaires de l’association Au-delà
EST AUTORISÉ insolente du Luxembourg qui dentielles correspondantes. bourg n’ayant pris en charge que inférieurs à ceux des pays voi- des frontières
24 | idées 0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

Christine Pedotti Le mépris des femmes


met le catholicisme en danger
Alors qu’une femme, Nathalie Becquart, a pour sont toujours des hommes. C’est bien là condamnées à demeurer secondes pour « cléricaliser » les femmes, comme s’il
que le bât continue de blesser. Et il ne « l’éternité » ? Le pape Jean Paul II l’a fallait protéger les femmes d’un mal que
la première fois été nommée au Synode des évêques, s’agit pas seulement de célébrer la énoncé comme tel en 1994, en préten- les hommes peuvent subir.
la féministe catholique souligne les limites messe et les autres sacrements. Dans dant que l’affaire n’était pas entre les Hélas, quelles que soient les qualités
l’Eglise catholique, le sacrement de l’or- mains de l’Eglise catholique – qui, selon humaines du pape François, il ne sem-
de cette décision. Pour elle, le pontificat de François dre ne permet pas seulement de s’occu- lui, « n’a en aucune manière le pouvoir de ble pas avoir pris la mesure de la situa-
« n’est pas révolutionnaire et à peine réformateur » per de la part « sacrée » ; il confère aussi conférer l’ordination sacerdotale à des tion. Les minuscules « pas de clerc » que
– et de façon exclusive –, la mission de femmes » – mais de Dieu lui-même. sont le motu proprio ou la nomination
gouverner et celle d’enseigner, c’est-à- de Nathalie Becquart sont de piètres
dire d’énoncer les normes. « Cache-sexes » « cache-sexes » qui ne peuvent dissimu-
Célébrer, gouverner, enseigner, telles Le pape François est-il tenu par le verrou ler la profonde misogynie structu-
sont les trois tâches exclusivement posé par un pape, qui plus est un pape relle du catholicisme et son organi-

L
a religieuse française Nathalie Bec- pouvoir. En désignant une femme, le dévolues aux hommes. Que reste-t-il canonisé ? L’intention de Jean Paul II sation puissamment patriarcale et mas-
quart vient d’être nommée sous- pape fait un geste symbolique de « dé- aux femmes ? Le droit de « seconder » était bien de bloquer la porte de la façon culiniste. Lucetta Scaraffia, qui avait
secrétaire du Synode des évêques, cléricalisation », alors que le synode va ces messieurs. C’est d’ailleurs ce qui ar- la plus solide possible. Mais, au fond, le créé le supplément mensuel féminin
l’un des organes permanents du tenter d’amender un fonctionnement rive à Nathalie Becquart, qui se re- pape François veut-il réellement l’en- de L’Osservatore romano, a décrit l’ef-
Vatican. Il s’occupe de l’organisation des trop centralisé. trouve numéro deux. trouvrir ? Poser la question, c’est interro- frayante goujaterie des hiérarques du
synodes romains, ces réunions réguliè- Le fait qu’il soit précisé que la nomina- Bien sûr, dans le monde profane, les ger le pontificat de François. Les pas y Vatican à l’égard des femmes ; elle l’avait
res d’évêques de différents pays qui dé- tion de Nathalie Becquart comporte femmes ont encore les plus grandes sont très petits. Certes, l’homme, par un vue de très près. Au Vatican, prêtres,
battent d’un sujet particulier. l’exercice du droit de vote n’est pas une peines à devenir numéro un, mais ça charisme propre, a redonné de l’éclat à évêques et cardinaux trouvent normal
Nathalie Becquart en devient la nu- anecdote puisque lors du synode sur finit par arriver. Ursula von der Leyen la fonction pontificale. Son souci cons- d’être servis par des religieuses qui,
méro deux, sous l’autorité de Mgr Mario l’Amazonie, s’était levée une fronde légi- est ainsi présidente de la Commission tant des plus pauvres et des plus fragi- pour certaines, sont aussi formées et sa-
Grech, qui en est le secrétaire. C’est la time des religieuses qui n’avaient pas eu européenne. Dans le catholicisme, au les, s’il irrite nombre de catholiques vantes qu’eux.
première fois qu’une personnalité « laï- le droit de voter, tandis que leurs homo- contraire, les femmes seraient-elles « conservateurs », lui vaut une grande Le mépris des femmes met le catholi-
que », c’est-à-dire non ordonnée diacre, logues masculins, religieux non-prêtres, estime hors ou aux marges de l’Eglise, cisme en danger, car, quoi qu’en pen-
prêtre ou évêque, accède à ce niveau de avaient pu l’exercer. où beaucoup y voient s’exprimer la sent ces messieurs mitrés, perdre les
poste – et de surcroît, c’est une femme. A vérité évangélique. femmes, c’est perdre l’avenir. Il n’y a pas
ce titre et à ce niveau de responsabilité, Condamnées pour l’éternité ? Mais le pape François souhaite-t-il plus de génération spontanée dans le
elle détient donc un « droit de vote » Cette nomination va dans le même sens réellement des changements profonds catholicisme qu’ailleurs. Le pontificat
dans le cadre des synodes. Le dernier sy- que le récent motu proprio, un acte pro- dans l’organisation actuelle de l’Eglise ? de François n’est pas révolutionnaire et
node en date était sur l’Amazonie (octo- pre du pape – qui a ouvert aux femmes CÉLÉBRER, ENSEIGNER, On peut en douter. Le synode sur l’Ama- à peine réformateur. Reste cependant
bre 2019) ; le prochain, en octobre 2022, deux « ministères » – des services rendus zonie s’était prononcé en faveur de l’or- un motif d’espoir. Les plafonds de verre
portera sur la « synodalité » – une sorte lors de la célébration liturgique : le lecto- GOUVERNER, TELLES dination d’hommes mariés. Le pape ne sont comme les pare-brise des automo-
de mise en abyme, puisque ce sera une rat et l’acolytat. Ils n’étaient jusque-là l’a pas suivi. Une commission travaille biles : il suffit d’un éclat pour que tôt ou
réflexion « synodale » sur la façon de confiés qu’à des hommes, alors que ce SONT LES TROIS TÂCHES sur l’hypothèse d’ordonner des femmes tard ils se brisent. p
prendre des décisions en synode. sont des « ministères de laïcs ». DÉVOLUES AUX diacres ; il semble que ses travaux s’em-
Au Vatican, la synodalité désigne ce que Les motifs de François sont clairs : bourbent et que rien n’en sortira. Lors-
le monde profane appellerait concerta- faire disparaître toute discrimination à HOMMES. QUE RESTE- qu’on demande au pape s’il a l’intention
tion, voire, osons le mot, processus l’égard des femmes pour ne laisser sub- de nommer des femmes cardinales – il
démocratique. C’est une question impor- sister que la différence entre les baptisés T-IL AUX FEMMES ? LE lui suffirait pour cela de renouer avec la
tante pour le pape François, qui tente de
sortir l’Eglise catholique d’un exercice
laïcs, hommes et femmes, et les clercs.
Si l’effort est tout à fait louable, il reste
DROIT DE « SECONDER » très longue tradition des cardinaux laïcs
à l’instar de Mazarin –, il s’en tire par une
Christine Pedotti dirige la rédaction
de « Témoignage chrétien » et est
autoritaire, centralisé et clérical du que, dans l’Eglise catholique, les clercs CES MESSIEURS pirouette en disant qu’il ne faudrait pas vice-présidente du Comité de la jupe

Il est urgent d’engager un mouvement de décroissance carcérale


Un an après la condamnation de la France par la Cour européenne des droits de l’homme, les conditions de détention
restent indignes dans nos prisons, alerte un collectif de magistrats, avocats et observateurs

L’
Etat français doit faire ces- tion, d’ordonner la remise en sont tout à la fois contraires à la des peines des condamnés libres. jamais à l’arrêt. La lutte contre le
ser les conditions de déten- liberté. Le Conseil constitution- dignité humaine et incompati- Le gouvernement cède plus surpeuplement des prisons
tion indignes. C’est la Cour nel a ensuite, le 2 octobre, bles avec le respect des gestes encore aux sirènes des construc- requiert d’intervenir sur une
européenne des droits de sommé le Parlement d’interve- barrières qu’impose la situation tions immobilières, oubliant là série de paramètres (détention
l’homme (CEDH) qui le lui a nir avant le 1er mars 2021 pour sanitaire. aussi, que cette voie est sans provisoire, conditions de juge- Estellia Araez, présidente
enjoint dans un arrêt du 30 jan- adapter son cadre juridique. A Malgré ces signaux alarmants, issue : l’ensemble des statistiques ment, étendue de la réponse du Syndicat des avocats
vier 2020 à l’enjeu primordial. quelques jours de l’échéance, il le ministère de la justice laisse pénales démontre que plus elle carcérale, durée des peines, de France (SAF) ;
Elle demandait alors à la France apparaît cependant de plus en peu d’espoir quant à l’adoption construit de places de prisons, dispositifs de libération, alterna- Delphine Boesel, prési-
de mettre ses prisons en confor- plus clairement que cette exi- de mesures suffisantes pour plus la justice les remplit. tives, etc.), qui ont été énoncés dente de la section française
mité avec les exigences de dignité gence ne sera pas respectée, mettre un terme à la surpopula- précisément par le Comité des de l’Observatoire internatio-
et de remédier à la surpopulation preuve s’il en fallait du peu d’em- tion carcérale. Croyant encore à Se rendre à l’évidence ministres du Conseil de l’Europe. nal des prisons (OIP-SF) ;
structurelle de ses établisse- pressement des autorités à se sa propre prophétie, il prétend Il est aujourd’hui impératif que Celui-ci a également défini une Katia Dubreuil, présidente
ments pénitentiaires. Elle souhai- conformer tant au droit euro- que la loi de programmation le gouvernement et le Parlement méthode : une implication large du Syndicat de
tait également la création d’un péen qu’à la Constitution. pour la justice du 23 mars 2019 admettent les termes exacts de des acteurs de la chaîne pénale et la magistrature (SM) ;
recours effectif permettant aux suffira à endiguer le phénomène. l’arrêt de la Cour européenne des de la société civile doit donner à Laurence Roques, prési-
personnes détenues soumises à Dignité humaine C’est oublier qu’au-delà du carac- droits de l’homme, qui la réforme pénale une assise dente de la commission Li-
des conditions de détention Le constat n’est pas plus rassu- tère principalement incantatoire requièrent une « résorption défi- suffisante pour résister bertés et droits de l’homme
indignes de faire valoir leurs rant en ce qui concerne l’autre de ces dispositions, il est acquis nitive de la surpopulation carcé- aux risques d’instrumentalisa- du Conseil national des bar-
droits. Un an plus tard, quelles volet de l’arrêt de la Cour de Stras- que son application va tout au rale ». La mise en place d’un tion du politique. reaux (CNB) ;
mesures ont été prises ? bourg. Certes, le gouvernement contraire mécaniquement mécanisme de régulation empê- Acteurs quotidiens de la justice Ivan Guitz, président
Le gouvernement est aujour- se targue d’une innovation : la conduire à l’augmentation de la chant toute incarcération dans pénale ou observateurs attentifs de l’Association nationale
d’hui mis en demeure de répon- baisse inédite du nombre de population carcérale, consé- un établissement n’offrant pas du monde carcéral, nos associa- des juges de l’application
dre à l’injonction européenne personnes détenues pendant la quence notamment de l’abaisse- des conditions d’accueil accepta- tions, organisations et syndicats des peines (Anjap) ;
concernant la création d’une crise sanitaire. Mais il fait fi du ment du seuil d’aménagement bles peut de ce point de vue proposent depuis plusieurs an- Catheline Modat,
voie de recours. Sous la pression fait que celle-ci n’est survenue jouer un rôle préventif utile. nées des solutions concrètes aux présidente de la Fédération
contentieuse, deux des plus hau- qu’à la faveur de mesures excep- Tout comme l’instauration d’un décideurs publics. Alors que gou- nationale des unions
tes juridictions françaises ont en tionnelles, qui ne sont plus en vi- recours effectif devant les vernement et Parlement sont dé- de jeunes avocats (Fnuja) ;
effet tiré les conclusions qui s’im- gueur à ce jour. tribunaux, par lequel les détenus sormais dos au mur, cernés par Amélie Morineau,
posaient de la condamnation de Derrière ce succès, se cache une pourraient contester les mau- les condamnations européennes présidente de l’association
la CEDH. situation bien moins satisfai- vais traitements auxquels ils et nationales, nous les appelons à des Avocats pour la défense
La chambre criminelle de la sante : les incarcérations n’ont sont soumis. se rendre à l’évidence : il est ur- des droits des détenus (A3D) ;
Cour de cassation d’abord, qui, pas tardé à retrouver leur rythme LE GOUVERNEMENT Plus largement, les pouvoirs gent d’engager un mouvement Christian Saint-Palais,
dans un arrêt du 8 juillet 2020, a de croisière, pour aujourd’hui publics ne peuvent plus se de décroissance carcérale et de président de l’Association des
rappelé le devoir du juge ju- battre de nouveau à plein. Et ET LE PARLEMENT dispenser d’une révision protéger et respecter les droits avocats pénalistes (ADAP)
diciaire d’apprécier les condi- nombre de maisons d’arrêt con- SONT DÉSORMAIS profonde des facteurs d’empri- fondamentaux des personnes
tions matérielles de détention et, naissent désormais des taux d’oc- sonnement, sans quoi la ma- détenues. Nos propositions sont
en l’absence de remède à la situa- cupation supérieurs à 150 %, qui DOS AU MUR chine à incarcérer ne se mettra là. Alors, agissez ! p
idées | 25
0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

JO de Tokyo : la mission impossible du gouvernement japonais


ANALYSE Tokyo, scandant le temps qui reste avant leur Tokyo vit donc à l’heure du déni. Le gouver- 5 000 entraîneurs, arbitres et personnalités

I
ouverture, rappelle que le moment de la nement a mis sur le compte de la méconnais- officielles et de 20 000 journalistes. Pour
l y a une certaine noblesse à défendre décision se rapproche : le relais de la flamme sance de la situation les résultats d’un récent garantir la sécurité des participants, il est
une cause perdue, mais il arrive un olympique, qui ouvre les festivités, doit sondage de l’agence de presse Kyodo, duquel prévu d’affecter à cette tâche des médecins et
moment où la persévérance risque de commencer le 25 mars. il ressort que 80 % des Japonais souhaitent des infirmières, alors que le système hospita-
conduire à l’enlisement. Telle est la situa- Est-il réaliste de penser que, dans cinq mois, une annulation ou un nouveau report des JO. lier peine déjà à faire face à l’augmentation du
tion du premier ministre japonais, Yoshihide la pandémie sera suffisamment sous contrôle Le scepticisme commence à gagner les athlè- nombre des contaminés et doit différer des
Suga, qui, contre vents et marées, entend or- pour que des foules déferlent sur l’Archipel ? tes, indique un autre sondage, et Taro Kono, soins. Cette ponction dans le personnel sani-
DES JEUX ganiser les Jeux olympiques de Tokyo, initiale- Raisonnablement non. Restent des JO au petit ministre chargé de la vaccination contre le taire, qui donnera l’impression que les Jeux
OLYMPIQUES ment prévus en 2020 et repoussés au 23 juillet
prochain en raison de la pandémie. « Les Jeux
pied et sous haute surveillance sanitaire. Telle
est la formule retenue par le gouvernement
Covid-19, et désormais plus populaire que le
premier ministre, ne cache pas ses doutes.
passent avant la santé de la population, risque
d’aviver le mécontentement.
AU PETIT PIED de Tokyo seront la preuve que l’humanité a Suga, qui a présenté un arsenal de mesures Les Japonais, échaudés par les initiatives à Le Japon est certes dans une situation
vaincu le coronavirus », proclame-t-il. Peut- donnant à ces Jeux un côté claustral, avec les contretemps du gouvernement (comme la enviable en matière de contaminations et de
SOUS HAUTE être, mais la victoire n’est pas assurée. athlètes enfermés dans la « bulle » du village promotion du tourisme intérieur, qui a décès par comparaison avec l’Europe. Mais la
Sarcastique, Ryu Honma, auteur d’un livre olympique et des stades sans spectateurs, contribué à répandre le virus), sont loin de troisième vague d’infections, qui a débuté en
SURVEILLANCE enquête sur les dessous des activités du sinon locaux et espacés, qui pourront applau- faire preuve de l’enthousiasme attendu de la novembre, fait planer des ombres sur la
SANITAIRE. TELLE géant de la publicité Dentsu, compare l’entê- dir mais non ovationner les athlètes. population d’un pays s’apprêtant à recevoir situation réelle de l’Archipel. Même si le
tement du gouvernement à celui de l’état- un événement planétaire. L’agacement do- nombre de nouveaux cas quotidiens est en
EST LA FORMULE major japonais à la fin de la guerre du Pacifi- Arrière-pensée obsessive mine chez beaucoup d’entre eux. Depuis le train de retomber, le dépistage très limité
que, poursuivant les combats alors qu’il sa- Un scénario non sans risque : si des cas de Co- début de la pandémie, les décisions gouverne- rend difficile une estimation précise. Le
RETENUE PAR vait la défaite inéluctable. vid-19 se déclaraient parmi les participants, mentales sont prises avec une arrière-pensée Japon rattrapera-t-il son retard d’ici à juillet ?
LE PREMIER Critiqué pour sa gestion, aussi erratique et ce sous les caméras du monde entier, quasi obsessive : les JO, accentuant atermoie- La campagne de vaccination, qui commen-
que peu transparente, de la pandémie ainsi l’image du Japon risquerait d’en souffrir, et ments et incohérences dans le traitement de cera fin février, aura-t-elle alors couvert les
MINISTRE, que pour des scandales à répétition, le pre- une crise politique serait inévitable. Mais re- la priorité des priorités : la lutte contre le virus. 126 millions de Japonais ? On peut en douter.
mier ministre, en perte de vitesse, vient de noncer aux Jeux aurait des effets encore plus C’est avec réticence, et sous la pression du Le gouvernement proclame ne pas avoir de
YOSHIHIDE SUGA subir un nouveau revers avec la démission, désastreux. La bulle immobilière olympique CIO, que Shinzo Abe, prédécesseur de « plan B », ce qui implique que les JO auront
sous la pression de l’opinion et surtout des – construction à tout-va d’hôtels et de restau- M. Suga, avait dû se résigner à leur report. lieu quelle que soit la situation de la pandé-
annonceurs soucieux de leur image, du pré- rants – s’est dégonflée avec la disparition des Une semaine plus tard, il déclarait le pre- mie. Mais le « plan A » comporte bien des
sident du comité d’organisation des JO de touristes étrangers, et les dettes s’accumu- mier état d’urgence. Une douche froide inconnues. M. Suga est en outre prisonnier
Tokyo, Yoshihiro Mori, pour les propos lent. Aussi gouvernement et annonceurs pour l’opinion, qui pouvait penser que la si- de sa détermination : il a fait de la tenue des
sexistes qu’il a tenus. préfèrent-ils des Jeux tristounets à une an- tuation n’était pas si préoccupante puisque JO un symbole de victoire sur le Covid-19, et
Les jeux de pouvoir qui retardent la dési- nulation. Une hypothèse écartée, pour l’ins- les JO auraient bien lieu en juillet 2020. une annulation signifierait dès lors que la
gnation du successeur de M. Mori ajoutent à tant, par le Comité international olympique Aujourd’hui, le gouvernement joue la carte bataille n’est pas gagnée… Un message que
la confusion du feuilleton des JO, alors que la (CIO), dont 73 % des revenus dépendent des de Jeux dans un format réduit, ce qui impli- personne ne souhaite entendre. p
pendule électronique devant la gare de droits de retransmission des épreuves. que néanmoins l’arrivée de 11 000 athlètes, de philippe pons (tokyo, correspondant)

CHRONIQUE | PAR JEAN-BAPTISTE FRESSOZ DANS L’UNIVERS IMPITOYABLE DE LA K-POP


Le nationalisme, LIVRE conquiert l’Asie et enchaîne les re- l’emportent, mais à quel prix… Ils

L
cords de ventes d’albums. Ses se sont dressés contre l’ordre éta-

effet secondaire du vaccin a K-pop ne cesse de conqué-


rir le monde. Incontourna-
ble sur la scène musicale
membres apprennent à vivre en
stars à la mode sud-coréenne, avec
ses bons et ses mauvais côtés,
bli, ont brisé la loi du silence, ont
répandu la honte. Les voilà effa-
cés des médias.
mondiale, la pop sud-coréenne gé- comme la plaie des « sasaeng » (lit- Leur talent incite pourtant Baek

P
nère des talents à un rythme typi- téralement « vie privée »), ces fans Chang-joo, un ancien agent, à les
armi les effets secondaires du député montpelliérain Jacques quement coréen, ultrarapide. L’ar- qui les pourchassent, multipliant convaincre de former un nouveau
vaccin contre le Covid-19, peut Antoine Rabaut-Pommier, pas- rière-cour de cette industrie, for- les subterfuges pour pénétrer groupe, JYJ. M. Baek investit tout
être faudrait-il ajouter les sionné de médecine, qui avait pro- gée du même métal que les chae- chez eux et arracher des photos re- ce qu’il a dans C-JeS, une agence de
bouffées actuelles de nationalisme. posé dans les années 1780 d’inoculer bols (conglomérats locaux) avec vendues à prix d’or. production créée spécialement
En 2020, la France, comme beaucoup la « picote » des vaches. Il aurait, par leur discipline de fer et leur pour eux. Leur popularité en Asie,
d’autres pays, a été victime d’une épi- l’intermédiaire de médecins anglais rythme de travail insensé, reste « Contrats d’esclavagisme » et principalement au Japon, leur
démie de clichés – pensons aux Chi- en villégiature à Montpellier, soufflé IDOLES pourtant mal connue. Idoles, de La belle mécanique s’enraye permet de poursuivre une riche
nois-mangeurs-de-pangolins, au des- l’idée à Jenner lui-même. Peu im- de Marianne Weller Marianne Weller, en dévoile cer- quand trois membres, Jaejoong, carrière tandis que TVXQ survit
potisme oriental, aux Italiens débor- porte cette querelle de priorité, car il Atelier des Cahiers, tains aspects à travers le groupe Yoochun et Junsu, remettent en avec les deux membres restants.
dés, aux Teutons disciplinés, etc. est probable que les découvreurs de 176 pages, 18 euros TVXQ , cinq garçons dans le tour- cause leurs conditions de travail. Ecrit au rythme de la K-pop par
Cette année, ce n’est plus tant au la vaccine soient en réalité les va- billon du star-système. Un retentissant procès contre le une autrice qui revendique de ne
nombre de contaminés qu’à celui des chers eux-mêmes. L’autrice, mère d’une fan de K- « système » qui les a vus naître ré- dévoiler que ses interprétations et
vaccins et des vaccinés que l’on me- pop, a découvert le pays en 2017. vèle les « contrats d’esclavagisme » refuse de parler d’une biographie
sure la valeur des nations. Communautés cosmopolites Elle décrit ce groupe né en 2003 de – assortis d’une exclusivité sans de TVXQ , Idoles cherche à percer
Les infographies associent à chaque Il est intéressant de constater que l’imagination de Lee Soo-man, cesse allongée jusqu’à atteindre les ressorts culturels de cette fasci-
vaccin un petit drapeau – alors qu’on l’histoire de la première vaccination fondateur de la maison de produc- treize ans –, qui les privent de nante histoire, révélatrice de la
ignore en général la nationalité des fut déjà transnationale. Et dans le tion SM Entertainment, en quête quasi tous leurs droits. force mais aussi des travers d’une
médicaments que l’on ingère. Les cas contexte actuel d’accaparement des de renouvellement après la disso- « Ils ne savent pas combien ils société coréenne tiraillée entre
du Spoutnik V russe ou du Royaume- vaccins, il est frappant de voir lution du groupe H.O.T. et la rup- gagnent et n’ont que l’impression son ultradynamisme et ses tradi-
Uni post-Brexit, si fier de son « vaccin qu’en 1800, malgré les guerres que se ture avec le boys band Shinhwa. de ne rien gagner. » D’après tions – une stricte hiérarchisation
d’Oxford », paraissent clairs. Mais le livrent la France et l’Angleterre, c’est Les adolescents, alors âgés de 15 à l’autrice, « la SM ne s’est engagée à sociale imprégnée de confucia-
nationalisme est toujours plus visible un médecin londonien, William 17 ans, travaillent comme des for- les payer que si les ventes de cha- nisme – qui expliquent les aléas
chez les voisins et la façon dont Woodville, qui, en 1800, fit le voyage cenés, « quatre heures de sommeil que album dépassent des sommes d’un groupe considéré comme un
l’échec de Sanofi a été vécu en France jusqu’à Paris pour remettre le pré- par nuit, sept jours de travail par se- astronomiques ». Les trois vont au modèle par ceux qui l’ont suivi. p
comme un affront national, comme cieux fluide vaccinal et apprendre à maine ». Le succès vient vite. TVXQ bout de la longue procédure, philippe mesmer
un signe de déclassement non seule- ses collègues comment l’utiliser.
ment de la recherche pharmaceuti- Les vaccins actuels démontrent
que mais du pays tout entier, témoi- bien mieux encore la nature globale
gne, à sa manière, de la prégnance
d’un affect nationaliste particulier : le
de la science vaccinale et de l’indus-
trie pharmaceutique contempo- La conquête de Mars | par serguei
patriotisme technologique. raine. Les savoirs sur l’ARN messager
Il s’agit là d’une passion ancienne. ont été construits par une commu-
Au XIXe siècle, pour chaque inven- nauté cosmopolite de chercheurs. Et
tion ou presque, chaque pays s’ingé- les vaccins sont produits par des en-
nia à découvrir un « précurseur treprises globales par leurs implan-
oublié ». Ce fut aussi le cas pour le tations industrielles, leurs marchés,
tout premier des vaccins, celui contre leurs subventions publiques, leurs
la variole. La publication-clé sur le su- capitaux et leur recherche et déve-
jet est indiscutablement due à un An- loppement.
glais, Edward Jenner, qui écrit en 1798 C’est ce que rappelait le patron de
An Inquiry Into the Causes and Effects Sanofi au gouvernement français :
of the Variolae Vaccinae (« Cause et son entreprise n’est pas plus fran-
effet de la variole des vaches »). Signe çaise qu’américaine. Et on voit aussi
de son impact, le mot actuel de vac- à l’occasion des disputes sur les vac-
cin hérite du titre de ce court traité cins la nature également cosmopo-
qui faisait connaître au monde médi- lite du management : AstraZeneca et
cal la vertu préservative de la vaccine, Moderna sont dirigées par des Fran-
cette maladie pustuleuse s’attaquant çais et Sanofi, notre « fleuron natio-
aux pis des vaches. nal », par un Anglais…
Immédiatement, on découvre en D’une manière générale, le natio-
France un précurseur : le pasteur et nalisme technologique est un phé-
nomène intellectuel étrange. Pour
deux raisons tout à fait évidentes.
Premièrement, tout comme il est
souvent délicat d’attribuer un inven-
ASTRA-ZENECA teur à une technologie, il est aussi
ET MODERNA SONT DIRIGÉES difficile de lui donner une origine na-
tionale. Deuxièmement, chaque pays
PAR DES FRANÇAIS ne représentant qu’une petite partie
de l’humanité (1 % pour la France), il
ET SANOFI, NOTRE est au fond tout à fait normal, naturel
« FLEURON NATIONAL », et même sain que la plupart des tech-
niques que nous utilisions provien-
PAR UN ANGLAIS… nent de l’étranger. p
26 | 0123 0123
JEUDI 18 FÉVRIER 2021

GÉOPOLITIQUE | CHRONIQUE AU SAHEL,


par sy lv ie kau f fman n
LES LIMITES blant les chefs des groupes djihadistes con- outre l’extension de la nébuleuse terroriste

DU « EN MÊME currents, filiales d’Al-Qaida et de l’organisa- vers les pays du golfe de Guinée, faisant

Le monde d’après ? TEMPS »


tion Etat islamique, qui contrôlent plu-
sieurs régions du Mali et sévissent au
courir le risque de l’entraînement dans un
conflit régional.

Nous y sommes
Burkina Faso et au Niger. Si l’option d’un retrait brutal est à écarter,
Huit ans après l’intervention militaire dé- car elle sonnerait comme une défaite et un
cidée par François Hollande pour empê- encouragement pour les djihadistes, Em-
cher les islamistes de prendre le pouvoir à manuel Macron n’échappera pas à une réé-
Bamako, le bilan est amer. Certes, le renfor- valuation en profondeur de l’engagement

S
cement des effectifs français décidé voici français. Sa justification par la crainte
ouvenez-vous : après la
pandémie de Covid-19, il
SANS CESSE juste un an a permis à « Barkhane » d’enre-
gistrer des victoires militaires notables,
d’une contagion terroriste touchant l’Eu-
rope n’est pas avérée : pour l’heure, aucune
devait y avoir « le monde REPOUSSÉE, LA dont l’élimination, en juin 2020, du chef attaque terroriste en France ou chez ses
d’après ». Au printemps historique d’Al-Qaida au Maghreb islami- voisins n’a été reliée aux événements sahé-
2020, experts et stratèges de tous FIN DE LA CRISE que, Abdelmalek Droukdel. Certes, la cohé- liens. Souhaitable, le passage de relais aux

R
bords se sont attelés à l’étude des sion et la formation des armées locales re- armées locales, peu professionnelles, n’est
implications du gigantesque choc
EST UN CONCEPT ester au Sahel tout en envisageant groupées dans le G5 Sahel ont progressé. une issue qu’à moyen terme. De même que
sanitaire, social, économique, DE PLUS EN PLUS d’amorcer un retrait sur la pointe Quant aux dirigeants des Etats de la région, la reconstruction, avec un soutien interna-
technologique et géopolitique des pieds. Les annonces d’Emma- menacés par les islamistes, ils sont plus tional, d’Etats capables d’assurer les be-
qui s’était abattu sur la planète INSAISISSABLE nuel Macron, mardi 16 février, à l’issue du que jamais demandeurs. soins vitaux des populations.
sans crier gare. Lorsque la crise sommet réunissant cinq pays de la région Pourtant, la présence des groupes djiha- Alors que les opinions publiques fran-
aurait pris fin, il y aurait, forcé- (Mali, Burkina Faso, Niger, Mauritanie et distes, leur enracinement dans les commu- çaise et africaines sont de plus en plus réti-
ment, un monde d’après. On plus ce qu’ils étaient. Le vaccin a Tchad) reprennent sa rhétorique bien con- nautés villageoises, où ils imposent leur ves au prolongement de l’intervention de
se plaisait à en percevoir les fer- fourni un autre facteur de trans- nue du « en même temps ». Loin du repli « protection » et leur loi dans les conflits en- « Barkhane », des choix clairs ne peuvent
ments, à en imaginer les con- formation de l’Union. Et contraire- partiel envisagé, le président de la Républi- tre agriculteurs et éleveurs, se confirment plus attendre. La fin du quinquennat et la
tours, à débattre de l’effet corona- ment à ce que l’on pourrait croire que a annoncé « une action renforcée » pour dans un contexte où les Etats n’assurent ni campagne électorale qui s’annonce consti-
virus : transformateur ? Ou sim- tant les débuts de la campagne de « essayer d’aller décapiter ces organisations la sécurité ni la justice. Il ne se passe prati- tuent des moments propices à un débat sur
plement accélérateur ? Plus d’un vaccination ont été laborieux en [djihadistes] » et le maintien des 5 100 mili- quement pas un jour sans une attaque ar- les engagements armés français à l’étran-
livre a germé dans ce nirvana Europe, c’est un facteur positif : en taires de l’opération française « Barkhane ». mée, l’explosion d’une mine artisanale ou ger. Il serait désastreux que, faute d’un plan
pour cerveaux confinés. s’emparant de ce sujet qui ne rele- Mais il a aussi évoqué « une évolution de no- des exactions contre les civils. La région incluant la perspective d’un retrait progres-
Nous voilà en 2021, un peu plus vait pas de sa compétence et en tre présence » après l’été. La plus impor- compte déjà plus de deux millions de per- sif et une négociation politique – seule is-
d’un an après l’arrivée du virus décidant de centraliser les com- tante « opération extérieure » de l’armée sonnes déplacées. L’armée française ne se sue vers une paix durable –, le Sahel conti-
sur le continent, et le monde mandes pour assurer une réparti- française pourrait être transformée en une risque même pas au centre du Mali, là où le nue de s’enfoncer dans le chaos, aggravant
d’après a disparu. Sans cesse re- tion équitable des doses entre les intervention plus légère et plus discrète ci- chaos est à son comble. Paris redoute en le risque d’un enlisement français. p
poussée, la fin de la crise est vingt-sept Etats membres, la Com-
un concept de plus en plus insai- mission a donné le coup d’envoi
sissable. Englouti, le monde de l’Europe de la santé. Après avoir
d’après ? Ou fantasmé ? En réalité, essuyé les pires critiques, elle veut
nous y sommes. Subrepticement, investir pour faire face au défi des
nous avons glissé vers cet univers mutations du virus. Il lui reste à
transitoire et malléable, délimité se donner les moyens de pouvoir
par des poteaux que l’on peut dé- en faire profiter les pays voisins et
placer à loisir. Mais où l’on note, en développement, plutôt que de
déjà, d’authentiques transforma- laisser le champ libre à la Chine.
tions. Car plus la crise dure, Car la santé, désormais, fait partie
plus son effet accélérateur bas-
cule vers un effet transformateur.
des instruments de puissance.
A Washington, c’est du monde
     
En Europe, d’abord. C’est bien d’après-Trump qu’il est question.
connu, elle se construit sur les Sans le Covid-19 et sa gestion ca-
crises : à méga-crise, méga-effet. tastrophique, Donald Trump, gon-
L’Union européenne (UE) aurait flé par ses « fake news » et son bi-
pu éclater sous la violence de cel- lan économique, aurait sans doute
le-ci ; en fait, elle s’est resserrée. été réélu. Le président Joe Biden
Pas de manière linéaire, bien sûr – détricote une partie de l’héritage
il y a eu des bas, beaucoup de bas, de son prédécesseur et veut repo-
et des hauts. sitionner les Etats-Unis en leader
dans la lutte contre le changement
Une Europe de la santé climatique : ce revirement aura
Le plan de relance européen de des conséquences. Il projette aussi
750 milliards d’euros, adopté en un plan de relance de 1 900 mil-
juillet 2020, est un signe de trans- liards de dollars (1 570 milliards
formation positive à deux ni- d’euros), dont l’échelle massive
veaux : par la voie qu’il ouvre à la provoque déjà un débat sur les
 

création d’une dette commune,
et par l’orientation qu’il impose
risques de surchauffe… Là encore,
ce facteur pourrait changer la
 
   

à moyen terme aux économies donne mondiale.


bénéficiaires. Car ce plan ne vise L’administration Biden met en
pas à renflouer les économies des place, parallèlement, une diplo-
Etats membres (c’est le rôle des matie qui rompt avec les années
plans nationaux) mais à les faire Trump – mais pas sur tout. Pas sur
évoluer vers un modèle d’avenir, la Chine, par exemple, sa priorité.
plus vert et plus numérique. Ce- Pékin pense être sorti par le haut
rise sur le gâteau, la Commission
a un droit de regard sur la qualité
de la crise dans laquelle les Etats-
Unis et l’Europe barbotent encore,  
      
 
 
des projets que doivent soumet- mais son agressivité a renforcé la
tre les Etats pour profiter de cette méfiance de ces derniers, et de
manne. Fini, l’argent balancé à bien d’autres. Un équilibre straté-
fonds perdu. gique précaire est en train de se
Qui l’eût cru ? Mario Draghi fait mettre en place entre l’Amérique
partie du monde d’après. L’ex-pa- plus ouverte de Joe Biden, une Eu-
tron de la Banque centrale euro- rope plus consciente de la néces-
péenne, old boy de Goldman sité de se montrer unie et souve-
Sachs, a mis sur pied un gouverne- raine, et la Chine soucieuse d’évi-
ment italien d’un nouveau type, ter qu’un lien trop fort se renoue à
mi-technocrate mi-politique, et son détriment entre Washington
de droite et de gauche, pour assu- et l’UE. Dans ce nouveau scénario,
rer une mission, vitale : exécuter tout n’est pas encore écrit.
ce plan de relance européen. S’il Rien ne semble devoir échap-
réussit, la leçon du laboratoire ita- per à l’effet coronavirus, pas
lien peut changer l’Europe. même l’Organisation mondiale
Sur sa lancée, celle-ci devra aussi du commerce (OMC). Sa nouvelle
répondre à une question que com- directrice générale, la Nigériane
mence à se poser la zone euro : Ngozi Okonjo-Iweala, ne serait   
      
combien de temps peut durer le pas là non plus si Trump avait été  !  $%!    "$  
$ % " "$ 
  "  " %" % " "$
« quoi qu’il en coûte » budgétaire, réélu. A peine désignée lundi "%!  !!   %  $ %   "$
$ " $ " $ " %( ($$
qui a fait voler en éclats le pacte 15 février, elle a clairement fait
" ! ""%!
" $!"!$ " )" "  %"$!"$
de stabilité et son sacro-saint 3 % savoir que la crise sanitaire et les
de déficit ? Le temps qu’il faudra, enjeux de santé publique allaient  $ $" !%  ""$ "$! % !!" $ " " $"  !  !"
pense visiblement Olaf Scholz, le remettre en selle cette organisa-
"
 

% $ 
!"
$% 
$%  
ministre allemand des finances. tion très mal en point.  !
 ! 
!$ " $ ! " &  "   %!" "
"$ " %"
Décidément, les frugaux ne sont Le milliardaire-philanthrope
Bill Gates, qui a souvent un coup '$ $ !  " !  
  " %  "!"
!"
 %
d’avance, avait alerté dès 2015 
")"$ %% $ !
 %(
sur le risque réel de pandémie.
UN ÉQUILIBRE Son nouveau livre, Climat : com-
STRATÉGIQUE PRÉCAIRE ment éviter un désastre (Flamma-

EST EN TRAIN DE
rion, 384 pages, 22,90 euros), de-
mande à Joe Biden d’investir
   
35 milliards de dollars par an dans
SE METTRE EN PLACE la recherche sur le changement  !""!
ENTRE L’AMÉRIQUE, climatique et les énergies pro-   "   
pres. Lui est déjà passé au monde       
L’EUROPE ET LA CHINE d’après le monde d’après. p
    
 
Tirage du Monde daté mercredi 17 février : 125 457 exemplaires

Vous aimerez peut-être aussi