Vous êtes sur la page 1sur 10

Chapitre 11

Nombre d'étages théoriques dans les


systèmes immiscibles

Dans un grand nombre de cas, solvant et diluant sont


immiscibles. Seul le soluté transfert du raffinat vers l'extrait.

L'utilisation des variables X et Y définies au paragraphe 9.2 devient


alors très intéressante car les débits de diluant et de solvant sont
constants tout au long du processus d'extraction.
m  kg de soluté dans le raffinat m  kg de soluté dans l ' extrait
X  B  Y  B 
 A  raffinat
m kg de diluant dans le raffinat  C  extrait
m kg de solvant dans l ' extrait
ou ou
n  moles de soluté dans le raffinat n  moles de soluté dans l ' extrait
X  B  Y  B 
 nA  raffinat moles de diluant dans le raffinat  nC  extrait moles de solvant dans l ' extrait

10.1 Extraction sur un étage


•Appelons F et S les débits massiques (ou molaires) de diluant et de
solvant des courants qui entrent dans l'étage (ces débits ne tiennent pas
compte du soluté).
•Les concentrations en soluté sont exprimées par les rapports massiques
(ou molaire) XF (soluté/diluant) et YS (soluté/solvant) (pour un solvant pur:
YS=0).

YS   0  XF

SE FR

YE XR

diluant solvant immiscibles

Distillation-Extraction Chap 11 - 1
Bilans de matière / solvant ou diluant: F  R et SE
Bilan de matière / soluté:

FX F  SYS  EYE  RX R
 F  X F  X R   S YE  YS 
F F
YE     X R    X F  YS 11.3
S S
•L'équation [11.3] indique que les compositions d'équilibre (XR,YE) en sortie
de l'étage vérifient l'équation d'une droite passant par le point (XF,YS) de
pente (-F/S).

•Les courants sortant vérifient aussi la relation d'équilibre


thermodynamique, pour trouver graphiquement les compositions de sortie,
il suffit de déterminer l'intersection de la courbe d'équilibre avec la droite
d’équation [11.3]

Distillation-Extraction Chap 11 - 2
11.2 Extraction à contre-courant: méthode de Mc Cabe et Thiele

Bilan en soluté sur tout le système:

RX 0  EYN 1  RX N  EY1
R Y Y
  1 N 1 11.4
E X0  XN
[11.4]  la droite passant par les points [XN,YN+1] et [X0,Y1] a une pente
égale à (R/E). Ces points ainsi définis correspondent aux courants qui se
croisent aux extrémités de l'extracteur .

Bilan entre les étages 1 et n: RX 0  EYn 1  RX n  EY1


R  EY  RY0 
 Yn 1    X n   1  11.5
E  E 
[11.5]  les compositions des courants qui se croisent entre deux étages
vérifient l'équation d'une droite qu'on appelle la droite opératoire de pente
(R/E).

Distillation-Extraction Chap 11 - 3
•Pour n=N, le point [XN,YN+1] vérifie l'équation de la droite opératoire. Il en
est de même pour le point [X0,Y1].
•Les courants qui sortent d’un étage sont sur la courbe d'équilibre : la
résolution graphique est similaire à la méthode de Mc Cabe et Thiele

Débit minimum de solvant: pour un nombre infini d'étages qui s'observe


lorsque la droite opératoire rencontre la courbe d'équilibre

Distillation-Extraction Chap 11 - 4
10.3 Extraction à contre-courant: relation de Kremser
Il est possible d'obtenir une solution analytique à l'extraction en contre-
courant, dans le cas où la relation d'équilibre thermodynamique est une
droite: Y*=mX.

Bilan matière sur l'étage 1:

RX 0  EY2  RX 1  EY1
et Y1  mX 1
Y 
RX 0  EY2  R  1   EY1
m
 R  R  R
 Y1  E    RX 0  EY2  Y1 1    X 0  Y2
 m  mE  E
 R  Y2  m A X 0
A  Y1 
Facteur d’extraction
 mE  A 1

Y2  m A X 0
Étage 1:
Y1  Y1  mX 1
A 1
De même pour l'étage 2 :
Y3  m A X 1 Y3  AY1
Y2  
A 1 A 1
 Y  m A X0 
Y2  A  1  Y3  AY1  Y2  A  1  Y3  A  2 
 A 1 
 Y2 
 A  1 Y3  mA2 X 0
A2  A  1

  A  1 Y2 
 A  1 A  1 Y3   A  1 mA2 X 0
 A2  A  1
 Y2 
 A  1 A  1 Y3   A  1 mA2 X 0 
A 2
 1 Y3  A2  A  1 mX 0
 A  1  A2  A  1 A 3
 1

Distillation-Extraction Chap 11 - 5
Y2 
A 2
 1 Y3  A2  A  1 mX 0
A 3
 1

On peut poursuivre cette approche jusqu’à l’étage N pour obtenir la relation

YN 
A N
 1 YN 1  AN  A  1 mX 0
A N 1
 1
Un bilan sur l'ensemble donne

RX 0  EYN 1  RX N  EY1  R  X 0  X N   E Y1  YN 1 


 Y  R
 R  X 0  N   E Y1  YN 1    mX 0  YN   Y1  YN 1
 m mE
YN 1  Y1
 A  mX 0  YN   Y1  YN 1  YN   mX 0
A

A  1 YN 1  A N  A  1 mX 0

N
Y Y 
YN  N 1 1  mX 0 YN
A A N 1
 1

YN 1  Y1
 mX 0 
 AN  1 YN 1  AN  A  1 mX 0  A  A N 1  1
A  AN 1  1
 A  1 Y  Y   A  A  1 mX  A  A  1 Y  A A  A  1 mX
N 1
N 1 1
N 1
0
N
N 1
N
0

 A  1 Y  Y    A  A Y  A  A  1 mX   A  A mX
N 1
N 1 1
N 1
N 1
N 1
0
N 2
0

A N 1
 1 Y  Y    A  A  Y  A mX  A mX  A mX  AmX
N 1 1
N 1
N 1
N 2
0
N 1
0
N 2
0 0

 A  1 Y  Y    A  A Y   A  A mX
N 1
N 1 1
N 1
N 1
N 1
0

 A  1 Y  Y    A  A Y  mX 
N 1
N 1 1
N 1
N 1 0

YN 1  Y1 AN 1  A
 N 1 11.11
YN 1  mX 0 A 1
[11.11]: une des formes de la relation de Kremser (ou Kremser-Brown) qui
relie le nombre d'étages, N, aux concentrations d'entrée et de sortie

Distillation-Extraction Chap 11 - 6
YN 1  Y1 A N 1  A
 N 1 11.11
YN 1  mX 0 A 1

• A et N étant connus, [11.11] permet le calcul des concentrations en sortie.

• A et les concentrations étant connus, on calcule de N:

 A  1   YN 1  mX 0  1 
Log    
  A   1Y  mX 0  A
N 11.12
Log  A 

10.4 Séparation de deux solutés


• On s'est intéressé jusqu'à maintenant au cas où l'on sépare un seul
soluté. Il est possible d'utiliser l'extraction pour des situations plus
complexes.
•Dans l'exemple, ci-contre, on souhaite séparer deux solutés B et C d'un
courant d'alimentation. Pour ce faire on utilise deux solvants immiscibles,
A et D, qui respectivement solubilisent préférentiellement B et C.

•Le courant sortant en tête A est riche en B


alors que le courant D’ en pied est riche en C.

•L'alimentation peut se composer d'un mélange


binaire B-C mais elle peut contenir aussi une
certaine quantité de A (AF) ou de D (DF)
(rarement il y aura simultanément A et D).

•Pour des solvants immiscibles, on a donc:

A  A ' AF
D '  D  DF

Distillation-Extraction Chap 11 - 7
Pour la partie où A s'enrichit en B,
les étages sont numérotés de 1 à N
(en partant du haut).
Pour la partie où D s'enrichit en C,
1
les étages sont numérotés de 1' à N’
(en partant du bas).

•Pour chacune de ces zones, il est


facile de faire les bilans matière entre N

les extrémités et un niveau N’


quelconque entre deux étages et
démontrer que les courants qui se
croisent sont sur une droite opératoire: 1’

•de pente D/A dans le haut

•de pente D’/A’ dans le bas

Pour le composé B, sur le diagramme YB(teneur en B dans A) vs XB


(teneur en B dans D), on peut tracer ces droites opératoires et faire la
construction de Mc Cabe et Thiele pour chacune des zones.
(les solvants A et D sont introduits purs)

COURBE D’ÉQUILIBRE

Distillation-Extraction Chap 11 - 8
Il en est de même pour le composé C (dont le diagramme d'équilibre est
différent de celui de A).

COURBE D’ÉQUILIBRE

Dans l’exemple, les solvants A et D sont introduits purs dans l'extracteur (ce
qui explique les positions sur les axes X et Y des courants d'entrées).

• Les constructions étant amorcées, il reste à déterminer à


quel endroit les deux zones vont se rejoindre (afin d’identifier
la zone d’alimentation)

• Il faut donc trouver les valeurs de N et N’ telles que les


compositions d'équilibre sur ces étages coïncident

X B, N  X B, N '
N
X C,N  X C,N '
N’

Distillation-Extraction Chap 11 - 9
•On trace les variations n vs (XB ou XC) et n’ vs (XB ou XC)
•Par essai et erreur on trouve les valeurs de N et N’ pertinentes.

nbre d ' étage  N  N ' 1

X B, N  X B, N '
X C ,N  X C ,N '

Eau pure

Extraction avec section de lavage:


Section de lavage

Si l'alimentation est une solution


aqueuse de B et C

et qu'on utilise comme deuxième


solvant D, l'eau pure,

la section comprise entre


l'alimentation et la sortie A est
appelée section de lavage.

Distillation-Extraction Chap 11 - 10

Vous aimerez peut-être aussi