Vous êtes sur la page 1sur 3

Windows 

Storage Spaces

1. Prérequis logiciels et matériels

L’utilisation  des  fonctionnalités  Storage  Spaces  de  Windows  Server  2012  R2  nécessite  les  prérequis  listés  ci­
dessous. Très logiquement, il s ’agit principalement de prérequis liés au matériels et particulièrement au nombre de 
disques, types de disques et types de contrôleurs : 

l Un disque physique au minimum est nécessaire pour pouvoir créer un pool de stockage.  

l Deux disques physiques sont nécessaires pour pouvoir créer un disque virtuel en miroir. 

l Trois disques physiques au minimum sont nécessaires pour pouvoir créer un disque virtuel de type agrégat par bande 
avec parité (RAID 5). 

l Les disques utilisés ne doivent pas contenir d’anciennes partitions et ne doivent pas non plus être formatés. 

l Les disques doivent disposer d’au minimum 10 Go de capacité. 

l Les disques physiques doivent supporter les bus d’entrées­sorties listées ci­dessous :  

n Attachement  via  contrôleurs  de  type  SATA  (Serial  Advanced  Technology  Attachment).  Attention  au  fait,  que  ce 
type d’attachement local ne peut être utilisé dans le cas de configuration en cluster nécessitant un bus d’entrées­
sorties partagées.  

n Attachement  via  contrôleurs  SCSI.  Ce  type  de  contrôleur  n’est  pas  utilisable  dans  le  cadre  de  configuration  en 
cluster. 

n Attachement via contrôleurs SAS (Serial Attached SCSI). Les configurations utilisant des contrôleurs SAS peuvent 
utiliser le stockage localement mais aussi dans le cadre d’un  cluster  via  l’utilisation de commutateurs SAS ou de 
connexions SAS directes entre plusieurs machines hôtes. 

n Attachement  USB  (Universal Serial Bus). Les contrôleurs et disques USB sont aussi supportés dans le cadre d’un 


usage local sachant qu’il n’est bien sûr pas possible de les utiliser avec des configurations en cluster. 

Les  services  de  stockage  Storage  Spaces  sont  disponibles  avec  les  versions  Windows  Server  2012  R2  Edition 
Standard,  Windows  Server  2012  R2  Edition  Datacenter  et  aussi  avec  Windows  Storage  Server  2012  R2  Edition 
Workgroup ou Standard. 

Storage  Spaces  vous  permet  de  combiner  des  disques  utilisant  des  interfaces  et  des  tailles  de  disques  différentes. 
Vous  pouvez  donc  mélanger  des  disques  USB,  SATA,  SCSI,  iSCSI  et  SAS  puis  les  grouper  au  sein  d’un  pool  de 
stockage Storage Spaces et agréger ainsi la capacité disque. Bien que cette possibilité ne soit pas à considérer comme 
une bonne pratique, elle permet d’atteindre une très grande souplesse pour couvrir des scénarios de mise à disposition 
d’un stockage sécurisé à moindre coût. 

2. Installation

Comme  illustré  précédemment,  les  services  liés  à  l’environnement  Storage  Spaces  sont  directement  intégrés  et 
installés par défaut sur les serveurs fonctionnant sous Windows Server 2012 R2. L’accès à l’administration Storage 
Spaces est directement réalisée à l’aide la barre des tâches de Windows en lançant le Gestionnaire de serveur.  

3. Configuration et tâches d’administration

Par défaut, tous les disques non affectés à un pool de stockage sont listés au sein d’un groupe « primordial ». Le 


pool  de  stockage  primordial  joue  le  rôle  de  réceptacle  pour  accueillir  tous  les  disques  non  affectés  connectés  au 

© Editions ENI – Tous droits réservés – Copie personnelle de malick Gaye - 1-


serveur et détectés. La création d’un pool de stockage consiste donc à récupérer un ou plusieurs disques physiques 
à partir de ce pool particulier. 

Vue des disques physiques (Primordial Pool)  

L’administration  et  la  gestion  des  disques,  des  groupes  de  stockage,  des  disques  virtuels  et  des  volumes  sous 
Windows Server 2012 R2 nécessite donc de réaliser les tâches Storage Spaces listées ci­dessous : 

l Vérifier la disponibilité du pool de stockage primordial pour chaque sous­système de stockage. 

l Créer des groupes de stockage pour chaque sous­système de stockage. 

l Créer des disques virtuels au sein d’un pool de stockage Storage Spaces. 

l Créer de nouveaux volumes à partir des disques virtuels présentés. 

l Créer des partages sur les volumes. 

l Ajouter de nouveau disques physiques à un pool de stockage afin d’en augmenter la capacité. 

l Retirer des disques physiques d’un pool de stockage en vue d’une réallocation à un autre pool de stockage. 

l Supprimer un pool de stockage. 

l Vérifier le bon fonctionnement d’un pool de stockage.  

l Créer des groupes de stockage hautement disponibles.  

Toutes  les  fonctionnalités  habituellement  utilisées  sur  un  disque  Windows  peuvent  être  utilisées  dans 
l’environnement Storage Spaces ­ fonctionnalité de déduplication des données, cryptage des données stockées via 
BitLocker… 

Notez que Storage Spaces est une solution de stockage adaptée aux volumes de toute taille et aux données de types 
très  différents  (activités  bureautiques,  machines  virtuelles  Hyper­V  via  stockage  local  ou  via  volume  partagé  en 
cluster  (CSV)  machines  virtuelles  VMware  via  volumes  NFS,  bases  de  données  SQL  Server...).  Cependant,  les  services 
de stockage nécessitant le chargement initial de Windows Server 2012 R2, le système d’exploitation ne peut pas résider 
sur un disque Storage Spaces. Windows Server 2012 R2 doit donc ­ comme cela est le cas habituellement  ­ être installé 
« localement » sur deux disques en miroir (RAID 1) connectés sur un contrôleur RAID. 

4. Contrôle de la disponibilité du pool primordial

- 2- © Editions ENI – Tous droits réservés – Copie personnelle de malick Gaye


Les  services  de  stockage  de  Windows  Server  2012  R2  font  partie  intégrante  du  système  d’exploitation  et  les 
ressources  disponibles  en  vue  d’une  utilisation  sont  automatiquement  découvertes  et  présentées  au  sein  de 
l’interface du Gestionnaire de serveur. 

Gestionnaire de serveur et gestion du stockage 

Même  si  les  nouveaux  disques  physiques  apparaissent  automatiquement  au  sein  du  pool  de  stockage  primordial, 
l’administrateur doit pouvoir contrôler que tous les disques sont bien énumérés. 

Cette opération pourra être réalisée à l’aide du Gestionnaire de serveur ou aussi via Windows PowerShell. 

Accès au pool de stockage primordial 

La commande Windows PowerShell ci­dessous permet d’énumérer l’ensemble des disques : 

Get-StoragePool -FriendlyName Primordial | Get-PhysicalDisk

Commande Get­StoragePool 

© Editions ENI – Tous droits réservés – Copie personnelle de malick Gaye - 3-

Vous aimerez peut-être aussi