Vous êtes sur la page 1sur 2

Version 3

PANNE 6
ATTERRISSAGE DE PRÉCAUTION HORS AÉRODROME
INTERRUPTION VOLONTAIRE DU VOL - IVV

L'atterrissage de précaution hors aérodrome est couvert par la réglementation et permet à un pilote
d'interrompre volontairement un vol en dehors d'une aire d'atterrissage homologuée.
Il existe différentes raisons, liées à la sécurité du vol, qui peuvent pousser un pilote à prendre cette décision :
• une autonomie carburant insuffisante pour rejoindre un aérodrome ;
• le début non anticipé de la nuit aéronautique et la chute de la visibilité avec un avion non homologué
et/ou un pilote non habilité ;
• la dégradation rapide des conditions météorologiques ;
• toute cause qui porterait atteinte à la sécurité de l'avion et de ses passagers.
Si vous décidez un jour d’interrompre votre vol ce sera très certainement à cause de contraintes extérieures
(ex. : autonomie réduite, dégradation météo, luminosité en diminution, etc.). L’objectif est donc de réaliser la
procédure en environ 15 minutes. Cette durée est suffisante mais la charge de travail et le stress d’un cas réel
nécessitent la connaissance des actions et leur application selon une méthode simple qui est centrée sur le
pilotage de l’avion.

Choisir une zone d’atterrissage Prévenir le contrôle


Pré-choix / Examen de l’aire d’atterrissage / Validation Transpondeur…7700 / Balise de détresse (ELT)…ON / MAYDAY…Fréq. active (ou 121.5)

PILOTAGE
Hauteur et vitesse : rester en sécurité

Préparer l’atterrissage Faire les actions avant impact


Check-lists / Briefings / Configuration actions de mémoire

Menaces et mesures associées


▪ Choix d’un champ inapproprié : ne pas se précipiter / utiliser une méthode pour l’inspection
(V.E.R.D.O.) / changer de champ.
▪ Perte de vue de la zone d’atterrissage : identifier et utiliser des repères au sol / contrôler
l’éloignement.
▪ Circuit trop court par peur de perdre la vue du terrain → approche non stabilisée : contrôler
l’éloignement / faire une approche interrompue et un nouveau « tour de piste ».
▪ Oubli du message radio ou de la check-list : utiliser une documentation personnelle accessible
rapidement en vol.
▪ Passage sous la vitesse d’évolution ou vol à une hauteur trop faible : revenir sur pilotage entre
chaque action et ne pas précipiter la trajectoire (lors d’une réduction de puissance -pour réduire la vitesse- penser
à modifier l’assiette l’avion pour contrer la perte d’altitude) / détecter les périodes de vulnérabilité (forte charge de
travail).

GOOD PILOT – Formation pilotage – www.goodpilot.fr


Voici un exemple de choix de gestion d’un atterrissage de précaution hors aérodrome :
① Dirigez-vous vers une zone dégagée.
Revenez sur le pilotage : vitesse, hauteur, trajectoire, configuration, compensation
② Prévenez le contrôle : Transpondeur…7700 / Balise de détresse…ON / Message de détresse.
Revenez sur le pilotage : vitesse, hauteur, trajectoire, configuration, compensation
③ Réduisez la vitesse (Volets…Approche) et pré-choisissez une aire d’atterrissage.
Revenez sur le pilotage : vitesse, hauteur, trajectoire, configuration, compensation
④ Examinez l’aire d’atterrissage lors d’un passage travers entre 300 ft/sol et 500 ft/sol :
• V.E.R.D.O. : Vent État Relief Dimension Obstacle,
• TOP chrono pour la distance (1 kt ≈ 0,5 m/s, ex. : 80 kt ≈ 40 m/s),
• Identifiez des repères au sol pour matérialiser le circuit d’atterrissage.
Revenez sur le pilotage : vitesse, hauteur, trajectoire, configuration, compensation

⑤ Rejoignez la branche vent-arrière (si et seulement si l’aire d’atterrissage convient, sinon


recommencez au 3.) :
• Check-list vent-arrière et check-list atterrissage de précaution (si temps disponible),
• Briefing approche (trajectoire/vitesse/actions avant impact) et briefing des passagers (si non réalisé
précédemment),
• À partir du dernier virage, Volets…atterrissage.
Revenez sur le pilotage : vitesse, hauteur, trajectoire, configuration, compensation
⑥ Faites les actions avant l’impact - dès que l’atterrissage est assuré :
• Essence…Off (mixture…étouffoir + essence…coupée),
• Électricité…Off (batteries…Off + magnétos…Off),
• Verrière…Déverrouillée (non applicable à tous les avions - consulter le Manuel de vol).
Revenez sur le pilotage : vitesse, hauteur, trajectoire, configuration, compensation
⑦ Une fois au sol, avion arrêté, signalez votre situation. Vous devrez prévenir le contrôle et la
gendarmerie. Il est possible d’utiliser le numéro d’urgence aéronautique (191).

Éloignement standard Briefings Check-list(s)



Exemple de repères 30°
pour l'approche

⑥ Actions avant impact


500 m mini (≈ 12 secondes à


80kt)

①+②+③ Hauteur entre 300 ft et 500 ft

④ • TOP (80 kt ≈ 40 m/s) ⑤


• VERDO
Si l’inspection révèle que le terrain n’est pas
• Identifiez des repères au sol
adapté à un atterrissage, recommencez à 3.

GOOD PILOT – Formation pilotage – www.goodpilot.fr

Vous aimerez peut-être aussi