Vous êtes sur la page 1sur 8

PRINCIPAUX TYPES DE FOURS

Descriptif
Déchets
succinct de la Variantes
concernés
technologie
• Cylindre
légèrement incliné
par rapport à
l'horizontale afin de
faciliter le contact
entre l'air de
combustion et le
déchet. • Four oscillant :
• Une chambre de • Adapté pour un capacités sont de 2
postcombustion grand nombre de à 10 t/h pour un PCI
Four permet de parfaire la déchets, solides, de l'ordre de 8,4
tournant combustion des boueux ou liquides, à MJ/Kg.
vapeurs et des forts PCI: supérieur à • Les technologie
ou
fumées. 3 MJ/Kg. varient suivant que
• Températures • Déchets pouvant l'air circule dans le
Four rotatif
d'utilisation : 800 °C être traité même sens que les
à 1.600 °C. simultanément. déchets ou à contre-
• Avantages / courant.
Inconvénients :
Bonne combustion
des déchets mais
nécessité d'une
chambre de
postcombustion
importante.
• Ce sont de simples
chambres de
combustion pour les
déchets qui sont
introduits par des Destiné aux déchets
Four
brûleurs qui assurent solides, liquides ou /
statique en même temps gazeux.
l'atomisation et la
combustion.
• Faibles
investissements.
Four à • Les déchets sont Très utilisé pour /
grille disposés sur des l'incinération des
grilles qui peuvent ordures ménagères
être multiples et
étagées.
• Le mouvement des
grilles assure le
brassage des déchets
( combustion
complète).
• Capacité :
importante
(généralement ces
usines fonctionnent
24h/24h et 7j/7j.
• Modèles de grilles et autres déchets
multiples : marches solides cendreux, et
mobile
d'escaliers animées de façon général les
de mouvement de va déchets à faible PCI.
et vient, rouleaux,
etc.
• Températures
d'utilisation : 900 °C
à 1.000 °C.
• Avantages /
Inconvénients :
Bonne combustion
des déchets mais
risque de blocage ou
de détérioration de la
grille.
• Foyers rustiques et
fiables qui
permettent de traiter
des déchets divers,
hétérogènes avec
des taux d’humidité
très élevés. Des
grilles inclinées
Bois, cartons,
Four à automatisent
emballages, le plus /
grille fixe l’extraction des
souvent en vrac.
cendres.
• Avantage : faible
investissement.
• Inconvénient :
capacité de
traitement réduite
(50 à 1.000 kg /
heure).
Four à Dérivés des OM ou déchets • Grilles à tapis
grille chaudières à charbon industriels grossiers mobiles : charbons,
mécanique et utilisés pour des assimilables aux OM. granulés d’OM,
déchets assez déchets végétaux.
• Grilles à barreaux
basculant : OM en
mélange.
grossiers, • Soles tournantes :
assimilables à des le rendement d’un
OM. La majorité des tel four est
incinérateurs des nettement supérieur
résidus urbains, avec à celui d’un four à
ou sans récupération grille fixe. La
de chaleur sont combustion est
conçus sur ce facilitée par la bonne
modèle. pénétration de l’air
de combustion à
travers la masse des
déchets.
• Sole fixe :
investissement faible
• Constitué d'un
mais combustion
cylindre vertical à
incomplète
plusieurs étages.
(mauvaise réaction
• Les déchets sont
de l'oxygène).
introduits par la Adapté pour
• Sole étagée :
partie supérieure et l'incinération des
bonne combustion
brassés par des bras solides pâteux
Four à des déchets mais
horizontaux qui les (boues), et des
soles font passer d'un solides broyés à bas
récupération de
chaleur difficile.
étage à un autre. Le point de fusion
• Sole mobile : forte
déchet descend (pneumatiques).
turbulence crée par
tandis que les
le cyclone mais
fumées montent. Il a
nombreux
un bon rendement
problèmes
thermique
mécaniques dus à la
rotation de la sole.
Four à lit • Basé sur le principe • Adapté pour les • Lits Fluidisés
fluidisé d'un lit de sable (ou déchets pulvérulents Denses : Le déchet
circulant autre matériau ou pâteux tels que se présente sous
inerte) mis en les boues de stations forme de broyât mis
suspension par un d'épuration, les en bouillonnement
flux ascendant d'air. liquides et certains par l'air de
• Principaux gaz. combustion.
avantages : • Peuvent servir Températures
meilleure combustion aussi pour des d'utilisation : 450 à
des déchets + faible déchets solides à 1.000 °C. Nécessité
taux d'imbrûlés + condition qu’ils aient d'utiliser des déchets
faible émission de une granulométrie dont le PCI est
Nox et SO2 + identique au supérieur à 2 MJ/Kg.
réduction de l'excès matériaux • Avantages /
d'air donc meilleure constituant le lit. Inconvénients :
récupération de la facilité de
chaleur + réduction conception et de
des acides (HCl et
HF) directement
dans le foyer par
injection de calcaire.
• Températures
d'utilisation : 750 à
800 °C. maintenance +
• Equipements de faible émission de
dépoussiérage Nox mais
important. décendrage
• Interdiction nécessaire.
d’atteindre le point
de ramollissement
des cendres qui
conduirait à la prise
en masse du lit
fluidisé.
Four à arc • L'arc électrique est • Exemples de • Fours à électrodes
la manifestation du déchets industriels submergées :
passage du courant ou ménagers traités l'extrémité des
entre 2 électrodes avec cette électrodes est
dans un milieu technique : immergée. L'énergie
gazeux ionisé à la • Crasses électrique est libérée
pression d'aluminium : dans le bain en
atmosphérique ou à HYDRO-QUEBEC a fusion par effet
une pression développé un four Joule. Les scories
différente. Il permet rotatif chauffé par un (ou SLAG) sont
de mettre en oeuvre arc établi entre 2 surchauffées au
des puissances très électrodes en niveau de la pointe
élevées et graphite qui lui des électrodes, ce
d'atteindre des permet de récupérer qui induit des forces
températures de 95% de l'aluminium convectives qui
3.000 °C. présent dans ses déplacent le slag des
• Il y a différent crasses. électrodes vers la
types de fours selon • Traitement de paroi de l'enceinte.
les mécanismes de REFIOM, boues, et La charge fond au
conversion de la mâchefers : DAIDO contact de ce bain
puissance en chaleur (Japon) propose un en fusion.
et selon son transfert four étanche à arc • Fours à arc
: l'énergie libérée submergé pour la ouvert : l'énergie
dans le bain ou par vitrification de boues électrique étant en
rayonnement de de station majorité libérée au
l'arc. Le four à arc d'épuration et des niveau de l'arc, il est
est envisageable mâchefers. HITACHI possible de travailler
dans le cadre de la ZOSEN (Japon) avec des puissances
vitrification ou de la utilise un procédé arc supérieures au cas
fusion des déchets. électrique pour la précédent sans
• Avantages : peu fusion de cendres craindre de
d'effluents gazeux , d'incinération surchauffe au niveau
possibilité de obtenues par du bain. Le
travailler avec des incinération et rendement
pyrolyse de déchets
banals produits par
la ville de Tokyo.
STEINMULLER
(Allemagne) a
développé le procédé
RedMelt : des
conditions
réductrices sont
obtenues par
parois froides, faible
l'utilisation
inertie, températures
d'électrodes énergétique est
élevées, souplesse
graphites ce qui moins bon que
de conduite, maîtrise
conduit à l'obtention lorsque la chaleur
indépendante de
d'un composé est produite
l'intensité et de la
présentant peu de directement au sein
tension, taille
sels et de métaux du bain. Ces fours
modulable.
lourds. Le BUREAU of sont généralement
• Inconvénients :
MINES (USA) utilisés pour des
forte consommation
propose une matériaux qui
d'électrodes,
installation à arc présentent une
vaporisation en
submergé ou non, résistance limitée,
surface (arc
pour la fusion de ou qui génèrent un
rayonnant), érosion
résidus de fort volume de gaz.
importante des
combustion de
réfractaires.
déchets municipaux.
EDF a mené des
expériences sur la
vitrification de
REFIOM dans un four
à arc alimenté en
courant continu
(électrode et contre-
électrode en
graphite).
Four à • Le plasma • Les torches à /
plasma thermique est un plasma permettent
d’arc milieu gazeux principalement le
partiellement ionisé, traitement : des
conducteur crasses d'aluminium,
d'électricité bien que des catalyseurs, des
globalement neutre, poussières
porté à des métalliques, des
températures de cendres
3.000 à 14.000 °C, d'incinération des
pour des pressions OM, des sols
de l'ordre de celle de contaminés
l'atmosphère.
• 2 types de plasmas
thermiques :
plasmas d'arc (à
électrodes), plasmas
inductifs (sans
électrode).
• 2 types de torches
à plasma : torches à
arc soufflé, torches à
arc transféré.
• Avantages : forte
densité d'énergie,
faible inertie
thermique,
températures
élevées, temps de
séjour brefs, contrôle
de l'atmosphère
réactive, diversité
des produits traités
(solides, liquides,
pâteux), qualité de
destruction.
• Inconvénients :
turbulence, durée de
vie des électrodes
faible, puissance
concentrée sur
volume et surface
faible, coûts élevés,
utilisation de gaz
plasmagène, usure
des réfractaires
forte.
Four à • L'incinération destruction des • La combinaison de
infrarouge réalisée grâce à des contaminants de plusieurs critères
fours à résistance. Le terre souillée, permet de décliner
principe est simple il déchets solides ou une grande variété
consiste en une pâteux. de fours : nature et
enceinte chauffée forme des
par des résistances résistances,
soumises à du utilisation en continu
courant. ou en discontinu,
• Avantages : nature de
simplicité de mise en l'atmosphère de
œuvre, simplicité travail, mode de
d'entretien, transmission de la
atmosphères de chaleur, position des
travail diverses, pas résistances par
d'apport en gaz donc rapport à la charge,
turbulence limitée. forme du four.
• Inconvénients : • Fours à creusets
forte inertie • Fours à baguettes
thermique, faible rayonnantes
durée de vie des
réfractaires et des
résistances
(corrosion), durée
• Fours à bassins
importante de
• Fours à
chauffe, démontage
thermoplongeur
des résistances
nécessitant l'arrêt du
four, consommation
importante.
• Remplacement
d'une partie des
combustibles utilisés
(fuel lourd ou
charbon).
• La température
élevée du four Définis par l'arrêté
permet une bonne préfectoral
combustion des (pneumatiques,
déchets. caoutchouc, huiles,
Four à • Les cendres de solvants, papiers,
ciment combustion se bois, etc.) mais dans
mêlent à la matière tous les cas les
première (calcaire + déchets seront
argile qui en fondant préalablement
forme une nouvelle préparés.
roche : le clinker)
donc pas de déchets
résiduels.
• Températures
d'utilisation : 1.450
°C.