Vous êtes sur la page 1sur 14

MINISTERE DE L’ENSIEGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE

SCIENTIFIQUE

UNIVERSITE DE MOULOUD MAMMRI DE TIZI OUZOU

DEPARTEMENT SCIENCES APPLIQUÉES ET


TECHNOLOGIE
Spécialité : l3 TÉLÉCOMMUNICATION

EFFET DE BRUIT DE CANAL


SUR LA MODULATION

m-psk.

Présenté par : Enseignant :


OUELMOKHTAR Lydia Mr OUADAH
MOKRANI Lynda.

Année 2019/2020
1- Introduction :
La génération d’un signal bruité, ou l’ajout de bruit dans une
image, peut être utile pour tester les filtres passe-bas
destinés à réduire le bruit.

2- Objectif de TP :
Ce TP à pour objectif d’étudier l’effet du bruit de canal de
transmission sur la modulation M-PSK (M=2,4).

3- Partie théorique :
3-1- PSK ( Phase Shift Keying) :
La modulation par changement de phase désigne une
famille de formes de modulations numériques qui ont toutes
pour principe de véhiculer de l'information binaire via
la phase d'un signal de référence (porteuse), et exclusivement
par ce biais.
Les formes de PSK les plus utilisées sont :
BPSK ( 2-PSK) : deux valeurs de phase possibles.
QPSK (4-PSK ): quatre valeurs de phase possibles

3-2- BPSK (Binary Phase Shift Keying) :


BPSK est la forme la plus simple du PSK. Elle utilise deux phase
qui sont séparées de 180°, en l’appelle également 2-PSK.Cette
modulation est la plus robuste de toutes les PSK , car il faut
une grande déformation du signal pour que le démodulateur
se tramp sur le signal reçu.
2
3
3-3-QPSK (Quadrature Phase Shift Keying) :
Cette modulation utilise un diagramme de constellation à
quatre points, à équidistance autour d'un cercle
Le QPSK puisse être vu comme une modulation en
quadrature, il est aussi simple de le considérer comme deux
modulations indépendantes.

4
3-4- LE BRUIT BLANC :
Un bruit blanc est une réalisation d'un processus aléatoire
dans lequel la densité spectrale de puissance est la même
pour toutes les fréquences de la bande passante.
Le bruit blanc gaussien est un bruit blanc qui suit une loi
normale de moyenne et variance données. Des générateurs
de signaux aléatoires ( signal de bruit ) sont utilisés pour des
essais de dispositifs de transmission et, à faible niveau, pour
l'amélioration des systèmes numériques par dither.
Il y a un bruit blanc fort (BBF) et bruit blanc faible (BBf)

5
4- Partie pratique :
4-1-Programme de BPSK :
clc; clear all; close all;
L=1000;
EbNodB=0:2:60;
EbNo=10.^(EbNodB/10);
for n=1:length(EbNodB);
s=2*(round(rand(1,L))-0.5);
w=(1/sqrt(2*EbNo(n)))*(randn(1,L));
r=s+w
si=sign(r);
BER(n)=(L-sum(s==si))/L;
end
figure;
plot(real(r),imag(r),'ro','MarkerFaceColor',[1,0,0],'MarkerSize',2);
title('BPSK constellation with noise');
xlabel('real part');
ylabel('imaginary part');
figure
semilogy(EbNodB, BER,'o-');
xlabel('EbNo(dB)')
ylabel('BER')

6
Le diagramme de constellation et de taux d’erreur binaire
l’lorsque la valeur de SNR change de 0 à 60 db

7
Pour SNR= 0db

8
Pour SNR=10 db

9
On remarque que plus la valeur de SNR augmente le bruit
diminue.
Lorsque le bruit est élevé les symboles de viennent des taches
(signal +bruit) et contrairement et le taux d’erreur et diminue
lorsque le SNR augmente.

10
Programme de QPSK :
clc for n=1:length(EbNodB);
si=2*(round(rand(1,L))-0.5);
sq=2*(; clear all; close all;
L=1000;
EbNodB=60;
EbNo=10.^(EbNodB/10);
round(rand(1,L))-0.5);
s=si+j*sq
w=(1/sqrt(2*EbNo(n)))*(randn(1,L)+j*randn(1,L));
r=s+w;
si=sign(real(r));
sq=sign(imag(r));
BER1=(L-sum(si==si))/L;
BER2= (L-sum(sq==sq))/L;
BER(n)=mean ([BER1,BER2]);
end
figure;
plot(real(r),imag(r),'ro','MarkerFaceColor',[1,0,0],'MarkerSize',2);
axis([-2 2 -2 2]);
FIGURE;
semilogy(EbNodB, BER, 'o-');
xlabel('EbNo(dB)')
ylabel('BER')
grid on

11
Pour SNR= 0 db

12
Pour SNR=20 db

13
On remarque que plus la valeur de SNR augmente le bruit
diminué. Lorsque le bruit est élevé les symboles de viennent
des taches (signal +bruit) et contrairement et le taux d’erreur
reste constant pour toutes les valeurs de SNR.

**La modulation BPSQ est la modulation optimale.

5- Conclusion :
Pour que la modulation soit bonne il faut que la valeur de SNR
soit grande et la valeur de la puissance de bruit de canal de
transmission soit petite
Plus le SNR augment plus le taux d’erreur diminué.

14

Vous aimerez peut-être aussi