Vous êtes sur la page 1sur 4

Fiche pédagogique

Niveau : 1ère année du bac


Activité : Lecture méthodique
Durée :2 h
Séquence n° : 1
Projet séquentiel n° : 2
Séance n° : 2

Support : Le Prologue

Voilà. Ces personnages vont vous jouer l'histoire d'Antigone. Antigone, c'est
la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle.
Elle pense. Elle pense qu'elle va être Antigone tout à l'heure, qu'elle va surgir soudain
de la maigre jeune fille noiraude et renfermée que personne ne prenait au sérieux
dans la famille et se dresser seule en face du monde, seule en face de Créon, son
oncle, qui est le roi. Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi,
elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va
falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout… et, depuis que ce rideau s'est levé, elle
sent qu'elle s'éloigne à une vitesse vertigineuse de sa sœur Ismène, qui bavarde et rit
avec un jeune homme, de nous tous qui sommes la bien tranquille à la regarder, de
nous qui n'avons pas à mourir ce soir.
Le jeune homme avec qui parle la blonde, la belle, l'heureuse Ismène, c'est
Hémon, le fils de Créon. Il est le fiancé d'Antigone. tout le portait vers Ismène: son
goût de la danse et de jeux, son goût du bonheur et de la réussite, sa sensualité aussi
car Ismène est bien plus belle qu'Antigone, et puis un soir, un soir de bal ou il n'avait
dansé qu'avec Ismène, un soir ou Ismène avait été éblouissante dans sa nouvelle robe,
il a été trouvé Antigone qui rêve dans un coin, comme en ce moment, ses bras
entourant ses genoux, et il lui a demandé d'être sa femme.

Objectifs :
 Reconnaître le rôle et la fonction du Prologue dans une tragédie moderne.

Mis en situation :

Les apprenants sont amenés à définir la tragédie moderne.

Présentation
1. Définir le prologue ;
Dans la tragédie grecque, le prologue précédait l'entrée du Choeur. Anouilh utilise
le mot pour désigner un personnage et la 1 ère partie de la pièce. Il s'adresse
directement au spectateur, l'interpelle, l'agresse, l'oblige à se remettre en question.
2. Lecture magistrale et individuelle du passage.

Situation du passage :

 Peut-on considérer ce texte comme une scène ? Oui.


 Ou se trouve cette scène scène par rapport à la pièce ? au début
 Qu'appelle-t-on la 1ère scène d'une pièce de théâtre ? Scène d'exposition.

 Par quoi ce texte est-il précédé et suivi ? Des didascalies.


 Sur quoi nous informent-elles ? le décor, le temps, l'héroïne,

* Le passage est une scène d'exposition dans laquelle le dramaturge installe


le décor, présente les personnages, le cadre spatio-temporel de l'action. Il ne
laisse pas le suspense au lecteur/spectateur en insistant sur le déroulement
tragique de l'action.

Identification du texte :

 Sous quelle forme se présente le Prologue ? un monologue. (le discours du


Prologue est un monologue introductif.
 Genre : Une tragédie moderne.

Hypothèses de lecture :

 Qui parle dans ce passage ? A qui s'adresse-t-il ? Dans quel but ?


 Quel est son rôle ?
 Quel est l'intérêt du passage ?

Axes de lecture :

1. Une scène d’exposition originale

 Qui parle dans ce passage ? A qui s'adresse-t-il ? prologue au lecteur


spectateur.
 Quelles sont les différentes informations annoncées par le prologue dans cette
scène d’exposition ?

Dans ce passage, le prologue, contrairement à sa définition initiale, opère comme une scène
d’exposition.

Il présente les différents personnages. Antigone, Ismène Créon … Il résume en quelques


lignes le portrait et le rôle de chacun. Ex Antigone p 9 « La petite maigre » « la maigre jeune
fille noiraude p9 // Ismène = « la blonde, la belle, l’heureuse ». Certains sont désignés par
leur fonction ex : Hémon « Il est le fiancé d’Antigone »…
Ce prologue rappelle également le mythe. Il mentionne les mythèmes fondamentaux repris
par Anouilh : l’emploi du mot « histoire d’Antigone ».

Le spectateur sait à quoi s’attendre, il n’y a pas de suspense concernant le dénouement, ce


que suggère la phrase « Elle s’appelle Antigone et il va falloir qu’elle joue son rôle jusqu’au
bout »

Enfin il annonce le ton de la pièce, il indique qu’il s’agit d’une tragédie :

– présence obsédante de la mort

– solitude des personnages comme Antigone et Créon : anaphore de l’adjectif « seul€ » mis
par ailleurs en relief en début ou en fin de phrase.

– Origine aristocratique, princière des protagonistes

– Caractère inexorable de leur mort

2. Un monologue différent

 Sous quelle forme est-elle présentée cette scène d’exposition, autrement dit : sous forme
d’un monologue

 Qu’est-ce qu’un monologue ? Un monologue = d’ordinaire une longue réplique que le


personnage se tient à lui-même ou au public (moi locuteur/ moi écouteur). Il est souvent
considéré comme anti dramatique parce qu’il est invraisemblable et statique. Il révèle aussi
souvent le caractère artificiel du théâtre et les conventions du jeu théâtral.

 A quel point peut-on dire que ce monologue suscite une réflexion profonde sur le genre ?

Ce prologue amorce une réflexion sur le tragique qui va se poursuivre tout au long de la pièce.
Nous avons vu que ce prologue renseignait le public sur la nature tragique de la pièce. Mais
une telle insistance assortie de l’intrusion d’éléments comiques tend à remettre en question le
pathétique présent dans la tragédie ainsi que le caractère sublime de l’action du héros
tragique. Cela vaut-il la peine ? Pour ce faire Anouilh confronte ce destin funeste à leur amour
pour la vie. Ex : Antigone p 9 « « elle pense (…) qu’elle aussi, elle aurait aimé vivre ».

Synthèse
Anouilh réintroduit donc le prologue au théâtre mais le renouvelle. Il en fait le lieu de
l’exposition. Mais il ne s’agit pas seulement de faciliter l’entrée du spectateur dans la pièce. Il
s’agit aussi de le conduire à une réflexion sur la nature du théâtre et du tragique. Le théâtre ne
vise pas seulement à montrer des actions, à mimer plus ou moins la réalité, il peut aussi
exposer des idées et s’exposer.

Vous aimerez peut-être aussi