Vous êtes sur la page 1sur 99

Cours Master SHRNO

FSTE, UMI

2ème partie: Phytochimie

Cours Pr. Dr. Farid Khallouki

Année Universitaire
1 2020/2021
Objectifs de ce cours:

Vous serez orientés dans des laboratoires avec des expertises différentes, Il y’en a parmi vous
qui continueront dans la pharmacologie des produits naturels (l’étude du médicament et son
interaction avec des enzymes et des récepteurs cellulaires ou des mécanisme de leurs
biotransformations), d’autres seront orienté(e)s dans la pharmacognosie (connaissance du
médicament), d’autres dans la phytochimie ou encore la physiologie végétale, etc, ..

la connaissance des structures des produits naturels est donc imparable,, il vous appartient par
voie de conséquence de bien situer ces objectifs et de comprendre la nature structurale des
produits que vous allez manipuler ultérieurement.

2
Les Polyphénols

Introduction
Les composés phénoliques peuvent intervenir dans certains aspects de la physiologie de la plante
:

- Écrans UV pour protéger contre les rayonnements ionisants

- interviennent dans la relation des plantes avec leur environnement en dissuadant les herbivores
(propriétés sensorielles).

- Préviennent les infections microbiennes (phytoalexines).

- Molécules de signalisation dans le processus de croissance

……

3
Caractérisation des polyphénols
On les Caractérise par formation d’un composé coloré (dosage spectrophotométrique) :
Réactif de Folin Ciocalteu (constitué d’un complexe d'acide phosphotungstique
H3PW12O40 et d'acide phosphomolybdique H3PMo12O40) est réduit par les phénols en un
mélange d'oxydes bleu-violet : dosage au spectrophotomètre à 760 nm.

4
4
"Aromagenèse" (origine du noyau aromatique)

Origine des composés C6-C3

a: Chorismate mutase
+ transamination OU aminotransférase

-HOPO32-

Transposition de Cope Réarrangement de


Claisen 5
Biosynthèse des phenylpropanoides (suite)
CH2 CH-COOH CH CH-COOH
NH2 PAL

Phenylalanineammonium lyase

phénylalanine cinnamate

D’un point de vue biosynthétique, la majeure partie des composés aromatiques est constituée de
la famille des phenylpropanoïdes, qui dérivent de la phénylalanine.

La désamination de cet acide aminé par une enzyme, la phénylalanine ammonia-lyase (PAL),
conduit à l’acide cinnamique.

La variété des composés phénoliques est essentiellement liée au degré


d’hydroxylation/methylation/glycosylation de chacun des trois cycles des molécules de base.

6
Voie shikimate (formation de l’acide shikimique)

D-érythrose-4-phosphate

3-déshydroquinate

shikimate
L'acide shikimique est produit à partir de deux métabolites du D-glucose: le phosphoénol pyruvate
(C3) et le D-érythrose-4-phosphate (C4) (glycolyse, pentose phosphate) se condensent pour former
7
l'heptulose à sept carbones qui se cyclise pour former du 3-déhydroquinate qui se réduit et
Origine des composés C6-C3-C6

malonyl-CoA fournit, CHs


4-coumaroyl CoA par décarboxylation, acétyl-CoA

8
8
Biosynthèse (suite)

Les flavonoïdes sont donc des dérivés phénylpropanoïdes, ils sont souvent incolores ou
jaunes (sauf exceptions dont les anthocyanes).

Ces composés sont des dérivés de la chalcone, L’initiation de la voie de synthèse des
flavonoïdes à partir d’un phénylpropane et de 3 acétates (voie des acétates), est catalysée par la
chalcone synthase après condensation avec le cinnamoyl CoA de la voie shikimate

La structure de base comporte deux cycles aromatiques à 6 carbones joints par un


hétérocycle à oxygène (noyau pyrane), générant par des réactions ultérieures les différents type
9
de structure flavone (au sens strist), catéchine et anthocynaes, leucoanthocynaes......

9
Stilbénoides (intervention de la voie shikimate couplée
avec la acétate/malonate)

3 acétates

Voir Autres exemples: les pterostilbènes 10


Groupe des Tanins
Biogenèse, Classification; Structures, caractérisation, effets
chimiopréventifs
Généralités
Définition - Reconnaître un tannin
Classification
(distinction gallotannins/ellagitannins et Proanthocyanidines

Biogenèse Structures de base


Acide gallique
Galloylation enzymatique du glucose et β-Glucogalline
polymérisation des catéchines Flavan-3-ol

Distribution
Quelques exemples de familles

Propriétés des tannins


Hydrolyse des tannins
(Astringence et propriétés biologiques)
11
Classification

 Tanins hydrolysables :  Tanins condensées non hydrolysables :


les tanins condensés résultent de la
Les tanins hydrolysables sont des oligo- ou poly-esters polymérisation autooxydative ou
d’un sucre, et de molécules d’acides galliques ou enzymatique des unités de flavan-3-ol.
ellagiques.
L’acide gallique est le précurseur commun des tanins
hydrolysables.

 L’acide ellagique est un dimère de l’acide gallique.

exemple de tanins condensés


avec liaisons C4-C6 et C4- C8

12 Structure de l’acide gallique


Tanins hydrolysables sont donc des gallotanins et des ellagitanins, ce sont des esters d’acide
gallique ou d’acide ellagique.

On retrouve des gallotanins accumulés dans certaines galles de végétaux.

Les tanins libérés dans le vin par les tonneaux de chênes sont des ellagitanins, contrairement à
ceux apportés par la peau des baies de raisin qui sont des tanins non-hydrolysables.

Pentagalloylglucose

Exemple de tanins hydrolysables


13
Biosynthèse des tanins
hydrolysables (voie couplée shikimate/malonate):

 Biosynthèse des tanins hydrolysables :

C’est à partir de la glucolyse que l’on obtient le phosphoenolpyruvate précurseur de l’acide


shikimique, générant par la suite les acides aminés aromatiques (Phe, Tyr) qui à leurs tours
génèrent l’acide cinnamique, Activé par la CoA, une aldolisation ultérieure conduit avec la voie
des malonates/acétate à la structure des flavonoides dont les noyaux flavane 3-ol (catéchine et
son epimère), seront les précurseurs des tanins condensés

14
sous unités et structures de tanins
condensés

B
A C

epigallocatecbin
(3 OH sur le cycle B)

Procyanidin A type
Exemple de procyanidins A et du monomère
15 epicatechin des tanins condensés
Autres structures de tanins condensés
Les tanins couronnes

Exemple de tanins couronnes

16
Les phlorotanins :
Etherifications successives du phloroglycinol:

Exemple de structures des phlorotanins isolées de Fucus vesiculosus


L.
17
Caractérisation des tanins condensés
Les tanins ont la capacité de former des chélates colorés avec des sels de métaux lourds (réactif
de bath-Smith).

Leur présence au sein d’une drogue à étudier est mise en évidence par l’apparition d’une
coloration ou la formation d’un précipité noirâtre intense, après ajout de perchlorure de fer à
l’extrait de cette drogue.

Les tanins condensés, traités à chaud par un acide, se dégradent en pigments anthocyanidols
colorés en rouge

18
18
Proanthocyanidines:
(procyanidines et prodelphinidines)
Ces polymères de 2 à 7 résidus de flavan-3-ols (catéchine, épicatéchine pour les procyanidines et
des unités gallocatéchine et epigallocatéchines pour les prodelphinidines,
la procyanidine C est formée de 3 unités) reliés par des liaisons C-C non-hydrolyables sont
des composés capables de faire précipiter les protéines (en particulier celles de la salive 
astringence conférée par les tanins par exemple dans le vin). Une fois hydrolysé, les
procyanidins génèrent la cyanidine alors que les prodelphinidines génèrent la delphinidine .

19
Exemple de trimère (procyanidin C)
19
Tanins condensés et degrés de polymérisation

La méthode choisie pour déterminer la composition ainsi que le degré de polymérisation des
tannins est la phloroglucinolyse ou la réaction de thiolyse (thioglycolic acid methylester) suivie
par une analyse chromatographique (souvent la chromatographie Liquide haute performance ou
HPLC) en phase inverse.

principe de la réaction de thiolyse


20
Chromatographie liquide haute performance avant et après
thiolyse couplée avec la spectrométrie de masse

21
21
Exemple de profils HPLC/UV/DAD
Pics numérotés sont les métabolites après réaction
de thiolyse

GC GCT
ET
EGC
C

CT
E
EGCT

22
Distribution des tanins
Il existe donc cinq grandes catégories de tanins : les ellagitanins et les gallotanins, qui font partie
des tanins hydrolysables, tanins condensés, complexes, phlorotanins et tanins couronnes.

Famille espèces Types de tannins


Anacardiaceae Rhus sp. Gallotannins,ellagitannins
Schinopsis sp. Proanthocyanidines
Leguminosae Acacia sp. Gallotannins,proanthocyanidin
Fagaceae Quercus sp. Gallotannins, ellagitannins
Castanea sp. Ellagitannins
Ericaceae Vaccinium sp. Proanthocyanidines
Myrtaceae Eucalyptus sp. Ellagitannins
Rosaceae Fragaria sp. Proanthocyanidines;ellagitanin
Malus sp. Proanthocyanidines
Pyrus sp. Proanthocyanidines
Rubus sp. Ellagitannins
Saxifragaceae Ribes sp. Ellagitannins
Theaceae Camelia sp. Ellagitannins, tannins complexes

Vitaceae Vitis sp. Ellagitannins, tannins complexes


23
Pinaceae Pinus sp. Proanthocyanidines
Propriétés biologiques des tannins
Le plus souvent liées à la formation des complexes tannins-protéines

Illustration : le tannage
Transformer une peau en matériau imperméable et résistant à la putréfaction

- Complexation avec les fibres de collagène,


- Création d’un état solide (un précipité)
- Elimination de molécules d’eau HO OH
O
HO
O OH O NH
HN O H
H O
O
HO
O
O O
H OH H
O
O
O NH
O
HN
O OH
O O
O
OH
O
O O
O H
O O O
O O OH NH
HN H
O
OH O
HO HO
OH
O
H
O O
O OH NH
HN Liaisons hydrogènes
24
+ Interactions hydrophobes (cycles aromatiques - chaînes de collagène)
Structures des Anthocyanes
Contrairement aux autres flavonoïdes qui absorbent en général essentiellement dans le spectre
ultra violet, les anthocyanes sont des composés colorés (orange, pourpre à bleu). Ils sont
impliqués dans la coloration des pétales et fruits.

Ces composés sont beaucoup utilisés comme colorants alimentaires et présentent aussi es
propriétés anti-oxydantes.

Les anthocyanes sont rouges à pH acide et peuvent être incolore, jaune, bleu, violet à mesure
d’augmenter le pH

Leurs structures:

25

25
Les isoflavones : (phytoestrogènes)
composés particuliers retrouvés chez les légumineuses (exemple le la daidzéine du soja dont les
propriétés phytoestrogènes sont particulièrement documentées),

Ce sont des flavonoides pour lesquels le cycle B est relié au carbone 3 du cycle C au lieu de 2 au
sens strict.

Certains dérivés d’isoflavones sont des bactériostatiques et sont spécifiquement induits lors
d’infections par des organismes phytopathogènes. Mais surtout ils sont connus pour leurs effets
phytoestrogènes aussi bien chez l’homme que chez la femme. Les structures genestein et
daidzein sont les plus étudiées

On retrouve en particulier de nombreuses phytoalexines des légumineuses (haricot, soja….)

Structure de base d’un isoflavone Daidzein

Genestein 26
Une autre classe de polyphénols:
Les lignanes
L’assemblage de deux unités phénylpropanoides s’effectue par couplage radicalaire

Alcool coniferylique (motif de la lignine, connu sous le nom


de monolignols comprenant les alcools coumariques et sinapique)

Le couplage de ces derniers produit ou génère des dimères d’où terme de lignane
27
27
Exemples de lignanes

le résultat est un approchement spatial dans unenvironnement chiral permettant la formation


de la liaison carbone-carbone de façonstéréosélective tel qu’illustre avec la
biosynthèse du (+)-pinorésinol à partir de l’alcoolconiférylique
D’abord couplage radicalaire produit le dimère pinoresinol, si un des deux cycles centraux
s’ouvre, on assiste à la formation du Lariciresinol, si les deux cycles centraux s’ouvrent
(hydrolyse), ceci produit le secoisolaresinol, si oxydation et formation de lactone, Le produit
final est le matairesinol
On les retrouve dans l’huile de lin, sesame, huile de carthame, le 28 son du blé de l’orge, de
l’avoine…..souvent dans des plantes oleagineuses ou famille brassicaea, piperaceae et asteraceae
28
Intérêts thérapeutiques des lignanes
On leur doit des propriétés antiinflammatoires et antiallergiques, ex. d’une Pipéracée (Piper
futokadsura) dont l’effet, s’explique principalement par la présence de lignanes
Plusieurs autres composés de type lignane possèdent des propriétés cytostatiques (ex. la
podophyllotoxine (bloque la prolifération cellulaires en s’intercalant dans l’ADN empêchant la
division cellulaire).
Traitement du cancer du sein hormonodépendant, ce sont de bons ligands des récepteurs des
estrogènes, les lignanes sont des prodrogues dont les produits actifs sont les métabolites suivant
modifiés par la flore intestinales:

29
29
Un autre groupe des polyphénols
(les quinones)
Caractérisation (réactif spécifique)
Plusieurs réactifs existent mais le plus souvent le Réactif de Bornträger (KOH col. rouge) :
caractérisation des anthraquinones sous formes libres (aglycone)

Plusieurs composés rigides et plans peuvent avoir la propriétés de fluorescer et pouvoir


être détectés par fluorescence (détection non spécifique )

30
30
Biogenèse des quinones
Exemple de structure
OH O OH

Emodol
HO CH3
O

Formation des chaînes polycétoniques en C 12, C14 ou C16


biogenèse: VoieAcétates
Carboxylase O O
O
ATP
SCoA + HCO3- HO SCoA

ADP
Acétyl-CoA Malonyl-CoA
O
C2
CoASH SCoA

CO2
O O

SCoA C4
AcétoacétylCoA
Extension enzymatique de la chaîne par addition successive de malonyl-CoA, on
part de C2 et on obtient C4
Le malonyl est un intermédiaires indispensable à l’extension
31
31
Voie Acétate (suite)

- Le Malonyl CoA précurseur d’acide gras et de polycétides

5 Malonyl-CoA 1 Malonyl-CoA 1 Malonyl-CoA


Acétyl-CoA C12 C14 C16
5 CO2 1 CO2 1 CO2

- Cyclisation des chaînes polycétoniques

Réactions concomitantes ou ultérieures : décarboxylation, méthylation, glycosylation, réduction…

Anthraquinone connus pur leurs effet laxatif (sene, rhubarbe, aloe…..

32
32
Le groupe des Orcinols
Origine mixte (terpenoides et polyphenols)

Voie mixte: shikimate + mévalonate

Exemple de plante riche en orcinols: chanvre indien, houblon…

Olivetol est le 5-pentylresosrcinol est un précurseur connu du tetrahydrocannabinol (THC),


substance modifiant le rythme cérébral, doté aussi de propriétés anticancéreues et
psychoactives

Geranylpyrophosphate est fromé via la voie mevalonate pour les terpène (voir ultérieurement
pour la biosynthese des terpènes)

33
33
Espèces réactives de l’oxygène

.
…e
as
tal
Ca
Superoxyde dismutase
Hydrogen
Peroxide

Fenton/haberweiss
Anion superoxide

Protein Oxidation

Lipid peroxidation ADN oxidation

Potentiel antioxydant des polyphénols

Si orthodiphenol, une quinone stable est formée, si le produit antioxydant est de la famille des
tocols (vitamine E), il sera régénérée dans la cellule par la vitamine
34 C mais un approt en
continue dans le cas des polyphénols
Les Glucosinolates
- Les glucosinolates (Gsl) appelés autrefois hétérosides soufrés sont des composés thio-β-D-
glucopyranose anioniques présents dans de nombreux végétaux de la famille des crucifères
ou brassicacées. (environ 3200 espèces).

- Les crucifères, constituent une famille importante de plantes telles que la moutarde, les
choux, radis, navet, roquette, colza, etc…qui sont couramment utilisées en alimentation
humaine et animale, mais aussi dans des applications pharmaceutiques.

- Sous l'action d'une enzyme appelée myrosinase, les Gsl subissent une hydrolyse et livrent
des produits de dégradation bioactifs connus sous le terme isocyanates

35
35
Origine des glucosinolates

- Les premières observations sur les propriétés uniques des glucosinolates sont rapportées au
début du 19éme siècle, dans le but de comprendre l’origine chimique de la saveur âcre des
graines de moutarde.

Depuis cette époque, au moins 120 glucosinolates différents ont été isolés et identifiés .

Mis à part leurs teneurs élevées dans la famille des brassicacea (crucifères), Les glucosinolates
peuvent également se rencontrer dans d’autres familles : Akaniaceae, Capparaceae,
Limnanthacea, Moringaceae, Tovariaceae,………

36
36
Rôles des glucosinolates
37

Sur le plan de l'évolution chez les plantes, notamment:

Allélopathie: Suppression de la croissance des plantes voisines

Larges propriétés antibiotiques y compris les activités antimicrobiennes, antifongiques,


insecticides et antitumorales.

- Lors d’un stress exogène, l'enzyme myrosinase qui accompagne les glucosinolates est libérée.
C'est l'enzyme responsable de l'hydrolyse des glucosinolates en isothiocynates.
Structures des glucosinolates 38
38

Groupement sulfate

β-Thioglucoside
Radical (partie hydrophobe ou chaîne latérale)

Leurs diversités tient lieu de la nature du radical provenant par biosynthèse de l’acide aminé

Ce radical peut être aussi allongé par un ou plusieurs methylene, peut être hydroxylé ou contenir
d’autres atomes de soufre, ex. radical alkenyl, arylalkyl, indol-3yl-methyl, hydroxyalkenyl…
Exemples de Sources et Noms Usuels
39

Noms usuels Plantes sources


GSLs aliphatiques
Gluconapine chou de chine, navet (brassica napus)

Glucoraphenin Radis (Raphanus raphanistrum subsp. Sativus).

GSLs aromatiques

Glucotropaeolin Capucine (Tropaeolum majus)

chou de milan, brocoli, navet.


Gluconasturtiin
(Nasturtium officinale)
Gucosinalbin Moutarde (Sinapis alba)
GSLs indoles

Glucobrassicin chou blanc, brocoli (Brassica oleracea L)


Exemples de crucifères (suite)
40
40

Brocoli Cresson Choux

Choux fleur le raifort Navet

radis moutarde
Biosynthèse des glucosinolates
On distingue 3 étapes majoritaires de biosynthèse; dans la première étape, la formation de
l’aglycone par la conversion de l’acide aminé en aldoxime, (decarboxylation et oxydation
/cytochrome) P450 (oxydoreductases).

Ensuite on assiste à l’introduction d’atome de soufre très probablement par la participation


de la cystéine du glutathion, il génère l’acide thiohydroximique sous l’action d’une lyase,
qui donnera la Desulfoglucosinolate par action de UDPG-
thiohydroximateglucosyltransferase

La dernière étape consiste en l’induction de l’anion sulfate sur l’oxygène du groupement


thiohydroximate en présence d’une sulfotransferase et d’une coenzyme (PAPS (3’-
phosphonadenosine-5’-phosphosulfate).

Les glucosinolates peuvent être classés par leur acides aminés précurseurs et les types de
modification du groupe R. Les composés dérivés de Ala, Leu, Ile, Met ou Val sont appelés
glucosinolates aliphatiques, ceux dérivés de Phe ou Tyr sont appelés glucosinolates
aromatiques et ceux dérivés de Trp sont appelés glucosinolates indoliques.
41
41
Decarboxylation + P450

(PAPS)

42
myrosinases (thioglucoside glucohydrolase

Les Principaux produits d’hydrolyse enzymatique des glucosinolates pouvant générer des
produits isocyanates bioactifs et d’autres non dénués de toute toxicité (ex. nitriles,
oxazolidine-thione…..)

43
Structure du sulforaphane
Extraction des glucosinolates GSL

L’extraction des glucosinolates se fait au méthanol bouillant, ou dans de l'eau bouillante. Il a été
démontré que l'extraction au méthanol à froid était aussi efficace .
 
Les glucosinolates sont préférentiellement concentrés dans les racines, les feuilles, la tige ou les
graines

Contrairement aux parties aériennes, les racines ont généralement des teneurs plus faibles mais
présentent une plus grande diversité de GSL.

- Du fait de la présence de noyaux aromatiques, du groupement sulfate ou encore de la fonction


imine, les glucosinolates sont facilement suivies par résines d’échange ionique et caractérisées
par la méthode HPLC couplée à un détecteur de masse ou en UV-DAD, le plus souvent en
phase inverse .

44
44
Exemples de caractérisation par HPLC: Teneurs dans
les plantes

Comparaison du contenu en isothiocyanates de jeunes pousses de brocolis de 2 jours et de brocolis matures, Détection est faite
vers 235 , pour le chromophore communément présents dans toutes les glucosinolates

45
45
Glucosinolates et chimioprévention

Ce sont des substances proactives (prodrogues),


On leur doit plusieurs activités biologiques, insecticides, fongicides, hypotensives et
antiinflammatoires….

L’un des légumes d’actualité dans notre alimentation actuelle est le brocoli riche en
glucosinolates et ces bienfaits pour la santé,

Dans des expériences in vitro, les activités chimiopréventives du sulforaphane ou de l’indole 3-


carbinol (produit d’hydrolyse) ont été confirmées pour plusieurs cancers in vitro mais non
encore cliniquement confirmés.

Plus particulièrement on démontre leurs implications in vitro vis-à-vis les enzymes de


biotransformation, inhibition de phase I et induction de phase II.

46
46
Les Huiles fixes (Acides gras + Triglycérides + Insaponifiable)

Généralités

Caractères généraux des Huiles Végétales = non volatiles (huiles « fixes »).

Ce sont des Esters d’acides gras :


triglycérides … (glycérol),
- cérides, cires (alcool gras, cétylique, béhénique…)
stérides (esters de phytostérols) et contiennnent une fraction inspaonifibale, riche en
phytostérols, en tocophérols et des composés phénoliques.

47
47
Acides gras et triglycérides
Dans les huiles végétales, seule une petite proportion de la fraction des lipides est représentée
par les acides gras. La plupart sont représentés par les esters de glycérol (triglycérides).
Des exemples d’acides gras de différents huiles sont récapitulés ci dessous

Répartition des types d ’acides gras dans les diverses huiles

48
48
Acides gras et triglycérides
Les triglycérides d’acides gras sont des huiles (liquides) ou des graisses (solides) d’origine
animale ou végétale à température ordinaire,

Etat Naturel – Localisation

présents surtout dans les graines , inclusions huileuses cytoplasmiques (10-70%). On distingue:

AG saturés:

Solide à la température de la pièce en général

AG insaturés:

• Liquide à la température de la pièce

• Rôle physiologique: L’absorption d'oméga-3 contribue à un taux de cholestérol normal,


diminue le taux de triglycérides sanguins; augmente le taux HDL et diminue les LDL

49
49
Nature des A.G.

A.G. saturés: de C6 à C22

· C6: caproïque
· C8: caprylique (Palmiers, Coprah)
· C10: caprique (Palmiers, Coprah)
· C12: laurique = ac. dodécanoïque (Lauracées, Palmiers, beurre de Coco)
· C14: myristique = ac. tétradécanoïque (beurre de muscade, Myristica fragrans)
· C16: palmitique = ac. hexadécanoïque (huile de Palme)
· C18: stéarique = ac. octadécanoïque (graisses)

Exemples d’AG insaturés:


H3C (CH2)7 (CH2)7 CO2H (CH2)4 (CH2)7 CO2H

H H H H H H

acide oléique acide linoléique 50


50
Nomenclature (chimiste et physiologistes)

51
51
Les Huiles en pharmacie
Utilisées comme des excipients:

- huileux :

Huile d'Arachide (cacahuète), Arachis hypogea L., Fabacées , Huile d'Olive, Olea europaea,
Oléacées

- solides pour suppositoires :

Beurre de cacao, Cacaoyer, Theobroma cacao, Sterculiacées


Le Coprah (du Cocotier), Cocos nucifera, Arécacées

- émulsifiants : Lécithines , code E322: (phosphatidylcholine isolé la première fois du jaune


d’œuf), du Soja (Glycine max (L.) Merr. ou Glycine soja Sieb. et Zucc.) Fabacées

Huile en dermocosmétique:
Huile d'Amande douce
Amandier, Prunus dulcis (Miller) D.A. Webb var dulcis
et / ou de Prunus dulcis (Miller) D.A. Webb var amara (D.C.) Buchheim, Rosacées
Huile de noyaux de Prunus sp. P. persica (pêcher), P. domestica (prunier), Rosacées; P.
cerasus (cerisier), P. armeniaca (abricotier), Rosacées 52
Huile de noisette: Noisettier, Corylus avellana, Corylacées
Les Tocols
L’insaponifiable des huiles végétales surtout insaturées est riche en tocols.
- Connus par la VitE; les tocopherols, sont indispensables à la nidation. En association avec la
progesterone (hydroxyprogesterone), des esters d’alpha tocophérol sont prescrits dans le cas de
la menace d’avortement ou accouchement prématurée.
- Aussi sont des antioxydant de référence (conservateurs > BHT ou BHA)
- Inhibe la 5-alpha réductase et aromatase (métabolisme de la testotérone) impliqués dans les
mécanismes du cancer hormonodépendants
- Leurs structures sont les suivantes (on assiste à 8 formes, 4 tocophérols et 4 tocotriénols)

53
Un cycle chromanol pentasubstitué + une chaine phytyle de 16 carbones
Les alcaloides
Les alcaloïdes constituent un vaste groupe de métabolites avec une grande diversité structurelle.
Ils sont des composés azotés, basiques qui s’extraient soit dans l’eau acide soit dans des solvants
comme le chloroforme après alcalinisation. Ils précipitent généralement avec des réactifs
iodométalliques (réactif de Dragendorff)

- Ils représentent environ 20% des substances naturelles décrites.

les curares, morphine, atropine, quinine…….sont des exemples d’alcaloides connus.

- Depuis les premiers jours de la civilisation, des espèces végétales contenant des alcaloïdes ont
été utilisées comme médicament, poison,

1803 - Derosne - Réalisation du premier isolement de "sel d'opium" (mélange de morphine et


d'autres alcaloïdes) du Papaver somniferum L.

1806 - Seturner – a démontré la nature fondamentale de la morphine.

1817-1820 - Pelletier & Caventou – isolèrent la cafeíne, cinchonine, quinine.....


54
Ethymologie
"Alcalis": signifie base ou caractère baqique et eidos = l'aspect (grec)

Dés le 19ème siècle – le terme a été introduit pour désigner les substances naturelles qui se
comportent comme des bases

Les familles végétales riches en alcaloides sont les apocyanacées, (Vinca, Rauwolfia),
papaveracées (Papaver), ranunculacées, Rubiacées (Quinquina, Yohimbe). solanacées (Atropa,
Datura), loganiacées (Strychnos) , Fabacées,(Sarothamnus = genêt), rutacées (Pilocarpus,) les
berberidacées, apiacées….……

55
55
Exemples d’alcaloides
Noyau
tropane

atropine Atropa belladonna

morphine

Papavers somniferum

Noyau
pipyridine

coniine Conium maculatum

56
tubocuranine Chondodendron tomentosum
Famille des xanthines)
coffea arabica

scopolamine

(Brugmansia stramonium L.)

Noyau quinoleique
et tropanique)

Quinine (quinquina jaune)


Dérivé tropane) Cinchonine (cinchona ssp)
57
57
Exception ou l’azote
est extracyclique

Chez les Animaux


Salamandre : samandaridine ;
Crapaud : bufoténine ;
Castor : castoramine ;
coquillages : saxitoxine (DL50 = 5 mg/kg !); poissons ("fugu"), poisson perroket, ….

noyau indole

Dans les Champignons


Pénicillium : roquefortine ; Ergot de seigle : ac. lysergique ; Psilocybe: psilocine ;
Pseudomonas : pyocyanine

58
58
Caractérisation par CCM:

Quelques réactifs spécifiques des Alcaloïdes

• Réactif de Dragendorff (tétraiodo-bismuthate de K+)

• Réactif au sulfate cérique et ammoniacal (alc. indolomonoterpéniques),

• Réactif à l’iodoplatinate alcalin (alc. quinoléiques).

• Wagner’s test: quelques ml de solution en presence d’une solution d’iode dans l’iodure de
potassium, un précipité coloration rouge brun développé indique la presence
d’alcaloides……………

59
59
Exemple de Procédure générale d’extraction

(sucres)

60
Les triterpènes: Noms fondamentaux et squelettes de
base
Composés en 30 carbones faits de 6 unités isoprène. Formés par
des couplages tète à tête de deux unités sesquiterpènes ou tête à
queue des unités isopréniques, ils peuvent être acyclique (squalène), monocyclique, bicycliques,
tricycliques, tetracycliques ou encore pentacycliques, nous traiterons les deux dernières familles
les plus fréquentes
Les Triterpènes pentacycliques (Numérotation)

Plus de 50000 composés ont ainsi été recensés dans la famille des triterpènes pentacycliques.
Cette variété est le résultat : de l’agencement des cycles; de la position de groupements
méthyles; de la présence et de la localisation d'insaturations; de possibles isoméries
(configuration chaise/bateau, R ou S,…); de la présence de groupements fonctionnels (alcools,
cétones, acides carboxyliques), voire d'autres entités moléculaires associées (sucres et phénols,
par exemple); Ces possibilités de structures induisent la nécessité d’une nomenclature adaptée
61
Quelques structures de bases des triterpènes
Pentacycliques les plus fréquents dans la littérature

hopane

lupane

62
Autres squelettes de bases
Cas de cyclisation interrompue

Onocérane
Ambrane

Propriétés pharmacologiques

Les triterpènes pentacycliques sont souvent bioactifs (antitumoraux, antiviraux, antidiabétiques,


anti-inflammatoires ...) présentant un arsenal thérapeutique énorme.
Quelques composés comme l’acide corosolique (2-hydroxyursolic acid) (complément
alimentaire contre le diabète) est déjà sur le marché et plusieurs autres sont en cours d'essais
cliniques ou prêts à être mis sur le marché

63
63
Question, refaire les autres structures dans l’exemple
Ci -dessus

64
64
Si Modification des nombres de groupes méthyles
Le remplacement d’un méthyl par un hydrogène est indiqué par le préfixe nor, précédé du
nombre de méthyl ainsi supprimé, si addition d’un groupment methyl le suffixe homo est utilisé

Exemples

24-nor-ursa-12-en-3α-ol

29-bishomo-hopane
65
65
Modifications des dimensions des cycles

L’élimination d’un atome de carbone dans un cycle est désignée par nor précédée de la lettre
caractéristique du cycle modifié et entre parenthèse du numéro de l’atome de carbone considéré
comme éliminé. Cet atome est en principe celui dont le numéro est le plus élevé.

66
66
Modification du squelette par transposition
Deux principaux types de produits transposés sont décrits:
À savoir les produits de type (série néo) et les produits du type (série friedo).

Série néo: Une série de transposition conduit successivement par élimination d’un atome sur le
cycle A en conservant le nombre de carbone sur le squelette de base (A neo), si en plus, on
assiste à une migration du méthyle angulaire C25 situé en C10 (jonction A/B) au C5 (A:B-neo),
si de plus le C26 en C8 (jonction B/C) migre en C9, on se retrouve dans la série (A:C-neo)
et enfin, le C27 en C14 (jonction C/D) (A:D-neo) peut migrer à la position C8.
On conserve la numérotation initial du squelette et des groupes méthyles ayant migrés

A néo A:B-néo-

A néo modification du cycle A sans transposition du methyl


angulaire
A:B-néo-: le méthyle 25 migre depuis la position 10 vers la position 5,
67
67
A:C-néo A:D-néo

-puis A:C-néo-: le méthyle 26 migre depuis la position 8 vers la position 9,


-puis A:D-néo-: le méthyle 27 migre depuis la position 14 vers la position 8

Question, donner la structure du composé suivant:


A:B néo-(3ξ)ursa-12-ène-28-oique 27:9α-olide
Connu sous le nom de l’acide novique

Donnée: le suffixe olide représente un ester


cyclique (lactone)

68
68
Série friedo: ces produits dérivent des squelettes normaux sans élimination d’atome sur le cycle
mais seulement par migration des groupes méthyles angulaires .
Il y’a aussi 4 cas de figure:
de 14 (jonction C/D) en 13, de 8 (jonction B/C) en 14, de 10 (jonction A/B) en 9, et de 4
(groupe axial 24) en 5.
Ceci conduit successivement aux modifications du squelette désignés par D-friedo, D:C friedo,
D:B friedo et D:A friedo suivi du nom fondamental du squelette initial.
-D-friedo: C27: C14 → C13
-D:C-friedo : C27: C14 → C13 ; C26: C8 → C14
-D:B-friedo : C-26: C8 → C14; C-27: C14 → C13; C-25: C10 → C9 ;
-D:A-friedo : C-25: C10 →C 9; C-26: C8 → C14; C-27: C14 → C13; C-24: C4 →C 5;

Exemple pour la série ursane

69
Ursane D:
Les migrations postérieures des groupements méthyles entre des carbones communs à deux
cycles (réarrangement friedo) conduisent, à partir de l’oléanane:

- au taraxérane (D- friedo-oléanane),


- puis au multiflorane (D:C - friedo-oléanane),
- puis au glutinane (D:B- friedooléanane)
- et à la friedelane (D:A-friedo-oléanane).

70
70
D-friedo D:C-friedo

D:B-friedo D:A-friedo

Questions

Représenter la structure de la friedeline : 3-oxo D:A-friedo-oleanane ou 3-oxo-friedelane

Représenter la structure du taraxérol : 3β-hydroxy D-friedo-oleana-14-ene ou 3β-hydroxy-


taraxera-14-ene

71
71
Modification de squelette par coupure d’un cycle

- La coupure d’un cycle est indiquée par seco précédée des numéros des atomes entre lesquels a
eu lieu la coupure
- La numérotation est conservée,
- Si un ou plusieurs atomes de carbones sont en outre éliminés , on utilise les règles nor à partir
du nom de base Exemples

2:3-seco-oleana-12-ene-2,3,28- 1:3-seco-2-nor-oleana-12-ene 1,3, 28-


trioique trioique

72
72
Autres exemples

A-neo-ursane A:C-neo-ursane

D:C-friedo-oleane D:B-friedo-oleane
ou multiflorane

73
73
TRITERPENES TETRACYCLIQUES
Les triterpénoïdes tétracycliques peuvent être considérés comme des triméthyl stéroïdes que
nous verrons aussi dans le chapitre suivant, le lanostane, est le squelette de base utilisé et est le
4,4,14-triméthyl-5α-cholestane. La nomenclature des stéroïdes peut leur être réservée.

Lanostane

Le (5α)-lanostane, dont la nomenclature est conservé Jusqu’en 27, les 3 methyl en 4 et 14


terminent la numérotation.
Les dérivés des groupes apparentés au Lanostane portent des noms en ‘’lanostane’’ complétés
selon les modifications structurales ainsi:
13α,14β, 17β H, lanostane pour le groupe Euphane
Ou 13α, 14β, 17β, 20α H (S) lanostane pour le groupe de tirucallane

Tirucallane
74
74
Quelques autres exemples de noyaux de triterpenes tetracycliques

Dammarane (Methyl (18) en C8 au lieu de Protostane (PT) ce sont des triterpenes


C13 pour lanostane), sapogenine de ginseng tetracyclique stereoisomères du dammarane,
il s’agir du 8α-CH3, 9β-H, 13α-H, et14β-CH3
dammarane

Cucurbitane , C19, du 10 à 9β

Fusidane (FT) est un autre exemple de triterpène tetracyclique et appartient donc à une autre
classe qui pourrait être considérée comme nor tritepène tetracyclicque, à savoir le 29-nor
protostane
75
75
Les Steroides

On distingue entre autres, les drogues synthétiques:


les Stéroides anabolisants, dérivée de la testostérone, interagissent avec le récepteur des
androgènes en améliorant la masse musculaire .

Les stéroïdes endocriniens naturels des mammifères: Les androgènes, les estrogènes et
stéroïdes progestatifs et les Glucocorticoïde: avec des activité de régulation du
métabolisme cellulaire et activité surtout anti-inflammatoire (AIS)

- Les phytosteroides ou Stéroïdes végétaux ou stérols (contenant un alcool (en position 3), ce
sont des inhibiteurs clés de l’enzyme de biosynthèse du cholestérol, (sitosterol, stigmastérol,
spinastérol, campestérol) sont des exemples…..

76
76
Structures des stéroides
- Les stéroïdes (composés de C19 à C29) sont des lipides qui trouvent leurs origines à partir de
triterpénes tetracycliques aussi bien chez l’homme que dans les pantes. Ils se caractérisent par un
noyau cyclopentanophénanthrénique (stérane) (voir figure).
- On appelle gonanes les formes isomères du sterane où respectivement les cycles B et C, et les
cycles C et D sont en position trans .

Structure du noyau sterane

Structure Gonane

77
77
Structures des stéroïdes (suite)

Alors que dan un noyau gonane, les cycle B et C ainsi que C et D sont en conformation trans, la
jonction A/B de la première décaline peut être soit trans (l’atome H en 5 est soit en α) soit en
position β (Cycles A/B en cis),

A partir de ce noyau gonane , si un greffage d’un groupe méthyle en C-13 mais sans groupe
méthyle en position C-10 et sans chaîne latérale en C-17, on sera en présence du noyau
«estrane» (exemple estradiol hormones féminines).

Estrane 5α ou 5β , C18)

Les estrogènes qui sont des hormones féminines en


sont des exemples: ce sont des noyaux à 18 carbones:
estradiol, estrone, estriol en sont des exemples d’estranes

78
Si en plus, il y’a un méthyle en C10, dans ce cas ce sont des androstanes, la testostérone en
est un exemple 78
Autres dérivés de steroides
Les stéroides qui possédant un noyau cyclopentanophénanthrénique (stérane), contenant deux
methyles respectivement en C10 et C13 et une chaine alkyle en 17 se resérvent d’autre
terminologie récapitulées dans le tableau suivant,

R name
H androstane
C2H5 Pregnane
CH(CH3)CH2CH2CH3 cholane
CH(CH3)CH2CH2CH2CH(CH3)2 cholestane
CH(CH3)CH2CH2CH(CH3)CH(CH3)2 Ergostane, campestane

CH(CH3)CH2CH2CH(C2H5)CH(CH3)2 stigmastane
79
Exemple de stéroïdes à base de noyau pregnane: la progestrone
Exemples

Stigmasta-3,5-dien-7-one
Lanosterol = 4,4,14α-trimethyl-5α-cholesta-8(9),24-dien-3β-ol

Cholesterol: 5α-cholesta-5-en-3β-ol

Donner les structures des sterols suivants:

- 5βstigmasta-7,9(11),25-triene
- 5αcholesta 7,14-diene
- 14α-methyl-5α-cholesta-8-en-3β-ol
- 22E, 25R, 27homo-cholesta-5,22-dien-3β-ol
- 4α-methyl-5α-campesta-8(14)-en-3β-ol
80
80
stigmastanol stigmasterol

ergostérol
β-sitostérol

campesterol avenasterol
81
Formation du Squalene, Precurseur des triterpenes
Le mécanisme de biosynthèse des stérols (C27 à C29) passe par les triterpènes tetracycliques
respectivement le cycloarténol pour les plantes (phytosterol) générant après le stigmastérol et
les autres noyaux stérols qui en dérivent tandis que le zoosterol (cholestérol) et respectivement le
mycosterol (l’ergosterol) sont produits à partir du lanostérol.

Lanostérol

Leur biosynthèse passe par la formation d’unités isopréniques par la voie dite de l’acide
mévanolique, brièvement la carboxylation en malonate CoA à partir de l’acetylCoA, générera le
malonate CoA qui après condensation d’une deuxième unité AcetylCoA produit
l’acetoacetylCoA; une troisième condensation de l’AcetylCoA générera l’acide glutarique, qui
est convertit par la HMGCoreductase en acide mévalonique.

82
82
Biogenèse du squelette isoprénique
Une série d’autres réaction enzymatiques de deshydration et décarboxylation conduisent à la
formation des unités isoprènes activées par des unités phosphates (isopentylepyrophosphate) et
son isomère dimethyl allylpyrophosphate

acide mévalonique

Biosynthèse (voie mévalonate) très simplifiée


83
83
Couplage tête-queue des chaines
isopréniques

tête queue
Couplage
4 2 1 4 2 1
3 3

GPP synthase
PPO
PPO
PPO
H

Géranylpyrophosphate
IPP DMAPP (GPP)

IPP: Isopentylpyrophosphate
DMAPP: dimethylallylpyrophosphate
Monoterpènes
C10

84
84
Biogenèse du Farnesylpyrophosphate
Une autre réaction de ce type peut avoir lieu entre le géranylpyrophosphate et le 3-méthylbut-3-
ènylpyrophosphate (IPP) pour conduire au farnésylpyrophosphate :

85
Farnesyl Pyrophosphate
A ce stade, deux molécules de farnésylpyrophosphate peuvent s’unir lors d’un couplage en
milieu réducteur pour donner le squalène :

86
86
Biogenèse (suite)
On peut présenter différemment le squalène dans l’espace par rotation autour des simples
liaisons C-C. :

  
Chez l’animal, Une molécule de squalène subit une oxydation enzymatique sur la double liaison
C3-C4 suivie de l'ouverture en milieu acide de l‘epoxide formé ; ce qui revient à la formation
d'une fonction alcool sur le carbone 3. On assiste ensuite à une cyclisation du squalène ainsi
transformé par un processus synchronisé suivant suivi de divers réarrangements conduisant au
lanostérol : 

87
Biogenèse (suite)

Le lanosterol formé subit une succession de transformations


catalysées par des demethylases, des isomerases, des desaturases, des deshydrogenases .... etc

Le squalene est le précurseur du lanostane ou cycloartenol. Dans la cellule animale, la


conversion du lanostérol en cholestérol par exemple implique le départ de 3 groupes méthyl en
position 4,4,14 par oxydation en CO2, le glissement de la double liaison C8-C9 vers C5-C6 ainsi
que la réduction de la double liaison C24-C25 .

A partir du cholestérol, les stéroïdes hormonaux peuvent être générés suivant des réactions
enzymatiques spécifiques.

Concernant le végétal, la plupart des étapes tardives de la voie de biosynthèse des stérols ne sont
pas encore bien définies chez les plantes.

Dans les plantes, d’autres voies de synthèse des isoprénoides indépendamment du mavalonate
sont aussi décrites, à savoir la voie de deoxyxylulose .

88
88
Synoptique de formation des différents terpènes
issus de la voie de l’acide mévalonique

DMAPP + IPP GPP(C10) geranylpyrophosphate Monoterpene

GPP +IPP FPP (C15) farnesylpyrophosphate Sesquiterpene

FPP + IPP GGPP (C20) geranylgeranylpyrophosphate Diterpene

GPP +FPP GFPP (C25) geranylfarnesylpyrophosphate Sesterpene

FPP +FPP 2FPP (C30) farnesyfarnesylpyrophosphate (triterpene)

GGPP +GGPP 2GGPP (C40) geranylgeranylpyrophosphate tetraterpene

89
89
Caractérisation (screening)
des triterpènes
Test chimique CCM
Carr Price Trichlorure d’antimoine vert, bleu, gris
dans chloroforme,
UV, spot bleu, vert, rose, brun
Libermann-Burchard
fluorescent,

Vanillin-sulphuric acid Blue, blue-violet, yellowish


Vanilin-phosphoric acid Red-violet in visible light and
reddish or blue in UV 365
Anisaldehyde-sulphuric acid Blue red-violet in visible light
and reddish or blue in UV 365

90
90
Les saponines
Ce sont des triterpenes, steroides ou des alcaloides steroidiens qui sont glycosylés, souvent ils
sont monodesmosidiques (un seul sucre attaché particulièrement en position C-3 (au niveau de
l’hydroxyle), bidesmosidiques (deux sucres attachés dans deux position différentes souvent le C-
3 et le C-28 pour la série oléanane, ursane (voir structure dia suivant), des saponines
tridesmosiqiques ne sont pas aussi rares et les emplacements des sites de glycosylations
dépendent du degré d’oxydation de l’aglycone (sapogénine).

Les glycosylations peuvent être linéaires ou ramifiées. Les saponines sont donc des Hétérosides
formés d’une génine appelée sapogénine, et de groupements osidiques. Il s’agit de composés
souvent amers, amphiphiles aux propriétés tensioactives qui ont pu être mises à profit pour la
confection de détergents.

On distingue

les saponosides à génine triterpénique pentacyclique

les saponosides à génine stéroïde

les saponosides à alcaloïde stéroïdiens qui correspondent aux glucoalcaloïdes qu’on retrouve
par exemple chez les Solanacées 91
Les saponines à génines stéroïdiques sont presque exclusivement présentes chez les
Angiospermae Monocotyledonae, comme famille qui en sont riches, on distingue: Alliaceae
(Allium), Agavacear, (Agave), Asparagaceae, Dioscoreacea (Discorea), Fabaceae, Solanaceae
(Solanum) et Plantagenaceae.

Les sucres fréquemment observés sont D-glucopyranose , D


- galactopyranose , D-xylopyranose , acide D-glucuronique , D-apiofuranose, et L-
rhamnopyranose

Exemple de saponine triterpénique

92
92
Les Hétérosides cardiotoniques (cardenolides)

Il s’agit de composés semblables aux saponosides, formés d’une génine stéroïdique ayant la
particularité de contenir un cycle lactone à 4 ou 5 carbones (cardénolides). Le suffixe olide
représente un ester cyclique à 5 sommets.

De plus la fraction osidique des hétérosides cardiotoniques est constituée d’oses


particulièrement rares, dont certains ne sont présents naturellement que dans ce type de
molécules (exemple du digitoxose de la digitoxine, un hétéroside cardiotonique de la digitale).

93
93
Propriétés pharmacologiques
Sont doués de propriétés antiinflammatoires, anticancéreuses, cardiovasculaires et
neuroprotectrices (exemples de gensenosides extraits du genre panax (ginseng):

Le ginseng est un mélange très complexe d'au moins 31 triterpènes de ginsénosides. Le ginseng
est utilisé dans les formes traditionnelles et modernes, en particulier pour le maintien de la santé
des personnes âgées.

arabinose
OH
glucose
OH
OH HO
HO OH O
O
O
O
OH

glucose
HO
HO O
HO O
AcO O
O
HO
HO
OH ginsenoside Rs2
glucose-6-acetyl

94
94
Les huiles essentielles dérivent des Unités Isopréniques… mais pas que

95
Autres exemples: cas des monoterpènes

96
96
Les lactones sesquiterpéniques

Les structures des lactones sesquiterpéniques sont variées mais, dérivent toutes du produit de
cyclisation cyclodécadiénylique

NB: les ambrosanolides sont considérés des pseudoguaianolides


97
97
Dérivés de lactones sesquiterpéniques fréquents dans les
asteraceae

98
98
Caractéristiques spectrales des lactones
sesquiterpéniques

les signaux des protons exométhylèniques H-13 et H-13’ sont


facilement identifiables dans les spectres RMN des
sesquiterpènes lactones grâce aux indéniables avantages
suivants :

les positions à champ relativement faible aux


alentours de 5-6 ppm

(ii) l’éclatement caractéristique dû aux couplages


allyliques allant jusqu’aux alentours de 4 Hz ou
plus pouvant être dédoublés par des couplages
géminés de 0-3 Hz.

(iii) La lactone est aussi observée en IR avec un pic intense vers 1770 cm -1

99
99

Vous aimerez peut-être aussi