Vous êtes sur la page 1sur 9

LE MONSTRE

AMPLIFICATEUR PROFESSIONNEL
2 x 350 Weff 1 8 Q ou 1000 Weff 1 8 Q
Avec cette étude, nous avons décidé de frapper très fort en
décrivant au travers de ces lignes un "big bloc" développant plus
de 1000 Weff en mode ponté. avec. bien entendu des qualités
musicales et dynamiques hors norme. bien au-dessus de ce que
l'on peut proposer habituellement dans le commerce où il est
déjà rare de rencontrer des amplificateurs développant plus de
800 W, et encore, sur charge de 4 n. Enfin. nous avons prém
en circuits additionnels. un wattmètre / crête-mètre à lecture
analogique, avec 4 calibres à changement automatique de :
100 W - 300 W - 600 W et enfin 1200 Weff pleine échelle. Pour
conclure, une telle machine ne pouvait se passer de dispositifs
de protection. surtout pour une utilisation dans un milieu "PRO"
ou les amplificateurs doivent être capables de tout encaisser (ou
presque). C'est la raison pour laquelle nous étudions en
complément une circuiterie de contrôle, véritable ordinateur de
bord qui permettra de protéger l'appareil contre les surcharges
en sortie ou anomalies en tout genre.

entrée Droite G-
~ 112 AEl5
enb1
.U3Bl

.UleBl.

Alimentation de la r-1_,...-- 1
----;-_ _....:..-_--:-,--'-U2-'-B---t Bloc ampli
HPO
tempo et protection n"l

C,C.

.U2 HP PONTE
Alimentation des .U4 Circuits de temporisa-
.UleB1 11411
blocs de puissance .___-'---'''---1 lion et de protection HP HP 1000 W
Symétriseur
1 et 2 et .usvl courant continu
220 V
du déphaseur
, à sortie basse
.UleB2 impédance
0----0"""': (symétriseur)
,U3Bl
, 11411
12 ,
,U3B2

' - - ' - - - - - - - , - - - - - ' - - - - + - - - - - - ' - = ' = t Bloc ampli


HPG
L..-_ _--'----_ _...:........_--'-_ _-=.U'-'-'le~B2 n02
entrée Pontée ~
enb2
entrée Gauche ~--------'---------------'l5
.U3B2
112 AEl5 Fig. 1

38
éternité n'étant pas de ce panneaux électrostatiques, peut différentes structures qui constituent cet

L' monde, nous pensons qu'il


sera particulièrement ap-
préciable, pour le profes-
sionnel (et le particulier),
de disposer d'un tel système qui le
renseignera constamment sur "l'état de
. santé" de l'amplificateur. Bien entendu,
parfaitement utiliser cet amplificateur
pour ses excellentes qualités sonores et
ses capacités à driver tout type de
charge. La présentation de l'appareil
étant faite, nous allons maintenant
commencer à en dévoiler la composition,
grâce au schéma synoptique de la figure
appareil,

déphaseur.
en

LI AMPLIFICATION
commençant par
l'amplificateur proprement dit, qui contient
les 2 blocs amplis séparés, plus le

ce dernier module ne sera qu'une simple 1, Comme on peut le constater, le


sécurité permettant une grande "Monstre" renferme en fait 2 blocs Avant d'entrer directement dans la
souplesse d'utilisation car en aucun cas amplificateurs reliés en pont par le biais structure amplificatrice, nous allons
la robustesse de notre appareil n'est à d'un symétriseur. Cette solution a été commencer par observer le synoptique
remettre en cause, et nous sommes bien retenue pour plusieurs raisons, D'une de la figure 2, afin de voir les différents
placés pour le savoir. Au contraire, tout a part pour pouvoir, en supprimant le étages utilisés. Comme on peut le
été prévu pour que rien ne puisse casser déphaseur, disposer d'un amplificateur constater, l'alimentation de l'étage ampli
car, comme vous pourrez le constater au stéréophonique d'une puissance de 2 x en tension s'additionne avec celle de la
fil de cette étude, tout est surdimentionné 300 Weff / 8 Q environ (pour les lecteurs partie puissance de manière à ce que la
avec des composants parfaitement bien qui ne seraient pas intéressés par un régulation soit toujours assurée, quelle
adaptés pour remplir un cahier des 1000 W). D'autre part parce qu'il existe que soit la tension secteur et la
charges très sévère ainsi qu'assurer des peu de transistors capables de puissance demandée. D'autre part, en
qualités audio exceptionnelles. Ceci dit, fonctionner en haute tension. En effet, alimentant ce premier étage avec une
certains penseront qu'une telle puissance une structure simple push-pull nécessite, tension supérieure au second, on
n'est pas exploitable, ce n'est pas tout à pour développer 1000 W en sortie, une "rattrape" toutes les pertes occasionnées
fait exact. Bien évidemment, ce n'est pas tension continue d'alimentation de 253 V par les divers composants (résistances
dans un petit appartement que l'on (en ne tenant pas compte des diverses d'émetteurs, Vce sat, etc...) afin d'obtenir
pourra l'exploiter pleinement, mais par pertes qu'engendrent tous les finalement une puissance maximum. en
contre, en plein air c'est très appréciable, composants !), l'étude n'est pas facile à sortie de l'amplificateur, et ce en fonction
surtout qu'il existe maintenant des haut- entreprendre si l'on veut utiliser des de la tension d'alimentation de l'étage de
parleurs qui "encaissent" les 1000 W. éléments de qualité audio. De plus, la puissance, Afin de ne pas détruire la
Sinon le câblage série/parallèle marche stabilité de chacun de nos blocs de carte d'entrée à la mise sous tension, il a
très bien, il est très utilisé en sono. puissance étant exemplaire, le pontage été prévu un module de montée en
Une personne qui dispose d'une grande de ceux-ci ne pose absolument aucun tension linéaire qui, comme son nom
pièce d'écoute avec des enceintes à très problème, Maintenant nous allons l'indique, permet de "réveiller" et de
bas rendement, notamment des pouvoir nous attaquer à l'étude des mettre en fonctionnement lentement tous

Etagepe montée en
Alimentation de l'éta· .U1
tension linéaire de
ge d'entrée
U1eB1

Alimentation de l'as· .U3 1


servisse ment Jr-1-TI;;;;~r:-ro;:====~~====~=ï-1
EnD~
;ecteur

Alimentation
des CirCUits de protec
el des relais l
+U4L...:...._~~
HP

EnGG'---'-----.....J

Enp~
Alimentation des .U2 1
étages de puissance 1

Etage de montée en
tension linéaire de
U1eB2

Fig. 2

39
les composants actifs (surtout) et passifs fonctionnement, ce qui est loin d'être le
se trouvant sur celle-ci, en faisant monter cas dans un montage normal, souvent à
dans un temps donné, la tension entrée différentielle, qui "bouge"
d'alimentation de 0 V à + U1. Un autre constamment en fonction de la
avantage également est que l'on évite les température et qui apporte pas mal de
"clocks" qui, avec une telle tension bruits thermiques. Maintenant que l'on
d'alimentation (# 150 V) pourraient être est au "courant" de tout ce qui se passe,
fatales pour les haut-parleurs. Ensuite, on va pouvoir se pencher sur l'étude .U1SBl
on effectue une régulation à + 157 V de structurelle de cet amplificateur qui
manière à éliminer tout bruit indésirable apparaît à la figure 3. Là, on peut tout de
(ondulation à 100 Hz après redressement suite apercevoir le premier étage
et filtrage) susceptible d'être amplifié par adaptateur d'impédance, qui se compose
l'ampli en tension qui y est très sensible. de 5 éléments. C1 sert de liaison Rl
Pour ce qui est de l'adaptateur dynamique entre la source et la base de
Tl
d'impédance, celui-ci permet la T1, tout en bloquant le continu provenant
compatibilité entre la source (musicale du pont résistif R1 et R2, pont qui permet EBl
bien sûr) et l'ampli en tension qui, lui, a la polarisation de T1 à + U1S81/2 tout en
une résistance d'entrée trop faible pour fixant l'impédance d'entrée à la valeur
être piloté directement, encore que dans voulue. En fait, ceci est une sélection
notre cas, on aurait pu se passer de ce judicieuse de tous ces composants, car il
premier étage car le symétriseur délivre faut tenir compte de l'impédance à R2 R3
déjà un signal à basse impédance. Mais "attaquer", du gain en courant du
vous l'aurez bien sur compris, dans le transistor, de la résistance d'émetteur
cas où l'utilisateur veut se servir de cet (dont le choix est très important). En
(3
appareil en stéréophonie (pas de fonction de cela on détermine R1 et R2.
déphaseur), il devient nécessaire qu'il Dans des systèmes comme celui-ci, il ne
présente une impédance d'entrée de faut surtout pas tenir compte du calcul
10 kn pour qu'il puisse être attaqué par théorique de la résistance de sortie car si
n'importe quel type de source. Après mathématiquement elle est bonne,
l'ampli en tension vient l'ampli en courant l'application électronique est totalement
qui permet de piloter "férocement" l'étage différente. En effet, le résultat final de Rs
de puissance via le driver (il est là pour vaut :
augmenter le gain du dernier étage). De
ce fait on obtient des capacités h11 . Re
Rs
dynamiques étonnantes car tout est très h11 + (1 + h21) Re
bien maintenu. De plus, comme tous ces
étages (avant celui de puissance) ce qui veut dire que si l'on considère
fonctionnent en classe A, le résultat (1 + h21) Re » h11 l'expression de Rs
d'écoute ne peut en être que meilleur. devient:
D'autre part, on peut 'observer un
régulateur de courant de repos qui fixe h11
Rs #
de manière constante un courant 10 dans 1 + h21
chacun des transistors du driver et de
puissance de manière à ce qu'il n'y ait ce qui se traduit, selon les valeurs de h11 bloque et ne sert plus à rien, ce qui en
aucune distorsion de raccordement entre et de h21 à un Rs compris entre 10 et d'autres termes signifie que c'est à R3 de
l'alternance positive et l'alternance 100 Q, c'est relativement faible et bien tirer le signal vers le OV (pldsqüe j'on
négative. Pour en finir avec cette étude sur appréciable! Mais on oublie quelque fonctionne en asymétrique). Pour cela,
préalable et explicative du synoptique, on chose dans tout cela. Sion regarde nous devons connaître quel doit être le
dira que l'asservissement sert à ajuster attentivement cette partie du schéma niveau de tension (crête) en entrée de la
automatiquement le point de repos en (R1, R2, R3 et T1) en figure 3 et que l'on structure ampli en tension ainsi que la
sortie HP qui est, comme chacun le sait, se trace dans la tête une belle sinusoïde, valeur de la résistance R4, afin de
+ U2/2, afin que l'écrêtage soit on voit que pour l'alternance positive tout pouvoir calculer R3 tout en sachant que
symétrique dans le but d'obtenir une va bien, le transistor est là pour fournir ce C2 n'est rien d'autre qu'une capacité de
puissance maximale sans déformations. qu'il faut, puisqu'il fonctionne en liaison qui bloque le continu pour ne
Mais le plus intéressant dans ce collecteur commun et qu'il pousse laisser passer que l'alternatif (sous toutes
système, c'est que la présence d'une l'énergie électrique de son collecteur ses formes). Il nous faut pour j'instant
tension continue aux bornes du haut- (borne + de l'alimentation) vers son laisser de côté R3 pour calculer tous les
parleur devient impossible. Tout est émetteur, via un certain courant de base. éléments qui constituent la partie
"rattrapé" et les dérives thermiques n'ont Par contre, lorsque le signal (sinusoïdal) amplificatrice, à savoir R4, R5, R6, R7,
plus aucune influence sur la stabilité du passe du côté négatif, le transistor se RB, T2, T3, T4, T5 et T6.

40
R37

@ .U2Bl

C10

.U3 BI
R30
R18
R9
IC1

J R10 R12 R1t. R16 R28


R33
Y

è:J
C8
e 21
B1

R36 R36'
R26 Rel2 i liaison
I~ aupt
@
@ .HPB1

R8
@ R35'
en
B1

R31

C9
"";;-

C11
f ,

RI7 R32 T·HPG


'-"
H'
y-J HPG
1 HP ponté
R21 Fus6 ~
D9

Et oui! c'est çà l'électronique! Il faut être


partout à la fois ! La structure étant du
type à émetteur commun (la seule qui
amplifie) il faut considérer deux cas. Le
premier est un fonctionnement en régime
dynamique et l'autre est un
fonctionnement en régime statique. Ce
qu'il faut dans un premier temps, c'est
connaître l'expression littérale de la
fonction de transfert Av. De longues
modélisations et calculs étant à faire, on
se contentera de donner le résultat :
-h21.R7 •
A=----,..---------:-,..------,----
v (R4.R B)+(R4.h11)+(1+h21)Ra.
RB
R4 + (h11. RB) + (1 + h21)Ra. RB
-~~~~~---.:...~========================================.,

41
R37

.U2B2 @)
ClO

.U3B2
R30

R9
ICI

R28
RB
Y

t:j
C8
e21B2 e19B2 e17B2

Rel2
R26 R24 R22
R29

.HPB2

R31

R32
'
," V,
HPO l "
~..y
1

Av 1700
, 100 "JO 60' 80' 1000 7000 18:'O j(o(lO
hl'

, 1
1 i f- -1--
avec RB, association parallèle de R5 aî
, R6 (modélisé ainsi en dynamique) puis
1-- --" -1--
,
h11 et h21 paramètres hybrides des
.
.
6
,
-t-
1
. " -

!
- -
transistors. Avec autant de variables
dans cette formule, nous allons devoir en
fixer quelques unes. On s'intéressera
1
10

12
1\ 1
d'abord à Rl qui est la résistance de
I\. 1 charge de l'étage aval (ampli en courant).
" \ 1'-. 1 1 En la fixant à 1 kn, on est sûr de ne pas
16
1--4-. J.
-\ R4: 5,12kfl avoir de problème d'impédance. De plus,
.,", :\ si l'on regarde un peu l'ampli en courant
qui se trouve derrière (avec Tl, TB, Tg et
.,,
.,,
-25- - -
.,6
'" -- ......... - - -

R4: 3,3kfi
T10) on voit bien que, de part sa
constitution, Rl n'aura pas de courant à
fournir car le générateur en courant
., F Ig.3b formé de R10, R11, R12, R14, C5, Tl et
Tg "tire" déjà le signal vers +U1 8B1. En

42
puissance maximale. Pour cela, il faut rétablit automatiquement "le tir" en jouant
que pour une quasi saturation de T6 sur la résistance collecteur / émetteur de
(courants collecteur et émetteur T2 (c'est une explication simplifiée
maximums) la tension UR8 soit minimum. permettant de comprendre) et en prenant
Aussi, faut-il s'assurer d'une parfaite une résistance R5 de 200 kQ. Le
polarisation de l'étage ampli en tension découplage de T2 est assuré par C3 qui
en régime statique. Avec R8 = 12 Q, supprime ainsi tout bruit pouvant être
nous avons réussi à trouver le bon engendré par l'asservissement. On va
compromis. Maintenant nous allons pouvoir calculer R4 en fonction du gain
définir R5 et R6 qui vont assurer la désiré Av.
.U1SB2 polarisation de T5 et T6. Le fait Dans un premier temps, pour un appareil
d'employer ici un montage darlington ponté de 1000 W, on se fixe une
permet d'obtenir des impédances sensibilité d'entrée de 3 Veff., ce qui est
Tl satisfaisant. Pour cela, il nous faut R4 =
d'entrée pas trop faibles, avec une très
bonne stabilité du gain Aven fonction de 5,12 kQ pour Av = -17,7. Maintenant,
la température (nous verrons pourquoi pour le lecteur qui veut disposer d'un
plus tard). Avec un h21 (plus connu sous amplificateur stéréo de 2x300 Weff pour
le nom de B) de l'ordre de 1200 (c'est le une sensibilité d'entrée de 2 Veff, il faut
minimum pour un darlington petit signal) un Av de -24,5, ce qui donne R4 = 3,3 kQ
et un courant de repos de 75 mA, on a (on passe la longueur des calculs qui
un courant de base ibT5 de l'ordre de peuvent de toute façon être retrouvés
62,5 IlA. En fonction de cela, il nous faut avec l'expression littérale de Av). C'est
un courant de pont Ip (courant qui presque terminé, car en final on va
traverse R5 et R6) environ 10 fois vérifier la bonne stabilité de Aven
supérieur, de manière à ce que ibT5 fonction du gain en courant h21. Pas
n'influence pas Ip. Bien ! On a iR8 = question qu'il y ait des variations
75 mA d'où UR8 = 0,9 V et Ip # 625 IlA d'amplification en fonction de la
avec UR6 = UR8 = 0,9 V. On doit donc température! Pour ce faire, nous avons
avoir: établi deux courbes qui apparaissent en
figure 3b, pour les deux valeurs de R4.
R6 = UR6. = 1440 Q. Aussi, peut-on voir que pour R4 = 5,12
Ip kQ (Av = -17,7) Av devient stable pour
Avec R6 = 1,5 kQ on remplit bien ces h21 = 1700 alors que pour R4 = 3,3 kQ
conditions. En ce qui concerne T3 et T4, (Av = -25), Av se stabilise pour h21 =
ceux-ci sont utilisés en diode de manière 2800. Or, l'association de T5 et de T6
à compenser le Vbe de T5 et T6 en nous donne, pour cr = 25 oC, un h21 total
fonction de la température. En effet, une de 3600, qui augmentera à plus de 7000
jonction base-émetteur décroît de lorsque l'appareil sera chaud. Ceci nous
2,2 mY/oC (c'est grâce ou à cause de montre bien que nous sommes à l'abri de
cette caractéristique que l'on peut aussi toute instabilité, ainsi que la nécessité
les utiliser comme sonde thermique). d'utiliser un montage darlington.
Fig. 3 C'est pourquoi T3/T5 et T4JT6 sont Maintenant que nous en avons terminé
identiques (mêmes variations dans le avec l'ampli en tension, on peut faire un
fait, c'est à la décroissance du signal que temps) et qu'ils sont reliés petit retour en arrière sur l'adaptateur
le transistor T6 aura à absorber et le mécaniquement ensembles, de façon à d'impédance qui attendait justement de
courant iR7 et les courants de bases ibT8 garantir une excellente stabilité. C3 sert connaître la valeur de R4 pour pouvoir
+ ibT10. Dans notre cas, avec R7 = 1 kQ quant à lui à découpler ces "diodes" pour calculer R1, R2 et R3. En prenant les cas
on a un courant collecteur très grand qu'elles ne soient pas influencées par le les plus défavorables (R4 = 3,3 kn et
(d'environ 100 fois) devant ceux de bases signal dynamique. Pour le calcul de R5, sensibilité d'entrée = 3 Veff) , il faut que
de T8 et T10, ce qui est primordial pour c'est facile. On sait que Ip = 625 IlA et R3 puisse tirer R4 à 3--/2 V (valeur crête)
ne pas déformer le signal d'origine, que UR5 = U1 8B1- VceT3 - VceT4-UR6
en dessous de son point de repos, qui
surtout que notre structure fonctionne # 147,9 V, d'où:
sans contre-réaction, choix qui nous tient est de 75 V à peu de choses près. 3--/2 V
à cœur et que nous verrons par la suite. R5= 147,9 # 237kQ aux bornes de R4 (modélisé ainsi pour
Reste encore à fixer l'élément R8. En 625.10. 6 plus de facilité) correspond un courant
effet, il faut tenir compte du .fait que Or, pour pouvoir ajuster précisément le iR4 crête de 1,3 mA. Donc pour UR3 =
l'excursion du signal au collecteur de T6 point de repos U18B1/2 entre le 75 - 3--/2 V et iR3 = iR4 = 1,3 mA, il faut
doit être la plus grande possible (l'idéal collecteur de T6 et la masse, il faut R3 max # 54 kQ. On fixe R3 = 18 kQ
serait une amplitude crête à crête de pouvoir faire varier R5. Ceci est rendu pour assurer un excellent maintien de
+U18B1) de manière à obtenir en final la possible grâce à l'asservissement qui l'étage aval tout en polarisant au mieux

43
AMPLlFIC~1i,~Ji}W~9FE.SSIONNEL DE 2x350 Weff/8 Q ou 1000 weff/81!

T1. En dynamique, on peut dire que T1'a figure, chaque bloc ampli 1 et 2 doit va devoir dissiper une puissance de
une charge de R311R4 soit 2788 n pouvoir "passer" : l'ordre de 3 W. La valeur résistive de
environ. A partir de là on peut calculer R1 6,8 kn étant la plus proche, on utilisera
et R2 qui polarisent T1 à U18B1/2 tout 150
4 = 375
,A.1 donc une 6,8 knl7 W bobinée (7 W pour
en fixant l'impédance d'entrée. une bonne sécurité). On terminera
L'expression littérale de Re étant: Avec 750 de gain, on se retrouve avec un simplement en disant que CS découple
courant de base de : les bases de T7 et Tg dans le but d'éviter
Re = [h11+(1+h21)R31IR4]R B tous risques de bruits, bien que U18B1
h11 + (1+h21) R311R4 + RB 37,5 = 50 mA pour T15 1 T15'. soit régulée. De même, 01 autorise une
750 bonne stabilité de ce générateur en
il faut, après application numérique fonction de la température cer elle
RB # 10,5 kn, soit R1 = R2 = 21 kn pour On sait maintenant quel sera le courant
de polarisation du générateur. Précisons compense les variations de Vbe (voir les
h21 T1 = 80 min, c'est tout ce qu'il restait explications données pour l'ampli en
au passage que ce cas de figure ne
à calculer. tension avec le rôle de T3, T 4 pour T5,
risquera pas de se rencontrer car notre
On concluera en déterminant la T6). Quant à R13 et R15, elles
alimentation ne sera pas en mesure de
fréquence de coupure pour le réseau C1, permettent d'annuler les disparités que
fournir les 3750 VA nécessaires pour une
R1 Il R2, qui fixe une fréquence de
charge de 4 n à pleine puissance! peuvent avoir les transistors T8 et T1 0 (B
coupure de: ou h21 différents, Vbe) de manière à ce
Pour ce qui est du fonctionnement du
fc = 1 _ générateur de courant, il n'est pas très que chacun ait le même travail. Passons
#0,72 Hz
difficile à comprendre. L'intensité est maintenant au régulateur de courant de
211: .R11IR2.C1
fixée par la tension présente aux bornes repos, constitué de 02, 03, 04, 05, 06,
ce qui est parfait pour une application de R12 et R14, elle-même obtenue par le 07, 08, 09, T11, T12, T13, T14, R16,
audio. De même, C2 et R4 forment une pont résistif R10 et R11. Pour des R17, R18, R19, R20, R21, C6 et C7.
cellule RC dont la fréquence de coupure, problèmes de dissipation, nous avons du Comme on peut le constater, il est
dans le pire des cas (selon R4), vaut: utiliser deux transistors (T7 et T9 pour le constitué de deux générateurs de courant
1 générateur avec T8 et T10 pour le (décidément cela fait beaucoup !) qui
fc = #0,5 Hz offrent en fait de gros avantages. Déjà, ils
suiveur), fonctionnant en parallèle et
211:.R4.C2 permettent d'avoir une stabilisation
permettant ainsi de diviser le courant par
Comme nous le disions précédemment deux. Pour commencer, il convient de parfaite du courant de pont, ce qui
l'étage qui suit est l'amplificateur en calculer le courant de pont Ip qui traverse garantira un courant de repos
courant, constitué de T8 et T10 pour le R10 et R11 par rapport au courant de imperturbable. De plus, chacun d'eux tire,
suiveur et de R10, R11, R12, R14, D1,C5 base total, qui est de : lorsqu'ils sont bien équilibrés, un courant
T7 et enfin T9 pour le générateur en identique vers + U18B1 et vers la masse
0,05 (aV), (voir les flèches de part et d'autre
courant, qui remplace les habituelles
résistances d'émetteurs (comme pour R3 50 # 1 mA de (A), ce qui revient à dire qu'au point
avec T1). On a opté pour cette solution En prenant Ip 20 fois supérieur à ib, pour (A), le courant statique est pratiquement
car elle offre des capacités en courant une excellente stabilité, on fixe donc Ip # nul. De ce fait, l'étage en amont n'a
excellentes ainsi qu'une impédance de 20 mA. Afin de réduire les pertes dans aucune charge et peut ainsi polariser
sortie quasi nulle tant que l'on reste dans les résistances d'émetteurs, on choisit directement l'étage de puissance, comme
le gabarit de courant fixé aCJ départ. R 12/R 14 = 68 n chacune (ce qui ne fait s'il s'agissait de transistors Mos-Fet
A ce propos, pour déterminer les plus qu'un élément de 34 n vu que T7 et (courant de grille très faible). On
capacités en courant requises pour un T9 travaillent en tandem). Ceci donne supprime ainsi toutes les capacités de
fonctionnement parfait de l'appareil dans une tension de 1,7 Vaux bornes de R12 liaisons et l'impédance vue par cet étage
toutes les conditions possibles, il nous et de R14, ce qui est fort peu face aux aval n'est autre que le dernier étage,
faut prendre en considération l'étage final 150 V de U1SB1. Comme 01 compense comme si le régulateur de courant de
constitué des transistors T15, T15', T16, le Vbe de T7 et de T9, on se retrouve repos n'existait pas. Judicieux non? Dès
T16' pour les drivers puis T17 à T22 pour également avec UR10 = 1,7 V (ou plutôt lors, les capacités dynamiques s'en
les puissances. En effet, il est nécessaire il faut une tension de 1,7 Vaux bornes de trouvent accrues. Pour ce qui est du
de connaître le gain en courant que R10, car c'est elle qui commande, pour fonctionnement des générateurs, il est
procure l'association T15 1T15' avec TH, avoir également 1,7 Vaux bornes de R12 strictement identique à celui décrit
T19 et T21 (qui est de l'ordre de 750) de et R14). précédemment (comme pour tout
manière à pouvoir calculer le courant du Connaissant le courant de pont qui est de générateur) mis à part que 02/03 et
générateur. Pour cela, on se fixe un 20 mA et la ddp UR10 qui doit être de 08/09 fixent les tensions de référence à
dernier paramètre, qui est le courant 1,7 V. on en déduit R1 0 = 85 n. La valeur la place de simples résistances, de
maximal que l'appareil doit fournir à une la plus proche étant de 82 n, ce sera manière à ce que l'équilibre des courants
charge de 4 n. On l'obtient bien celle-ci qui sera choisie. En fonction de soit le plus parfait possible (choix de
évidemment pour une tension de sortie R10, on en déduit donc R 11 qui vaudra diodes, résistances à 1 %, etc... ).8inon
crête qui est de 150 V, soit la tension U18B1-UD1-UR10 divisé par Ip, ce qui on retrouve les traditionnelles diodes et
d'alim, ce qui est normal vu que l'on donne R11 # 7385 n. D'autre part, vu la transistors (montés en diodes) de
travaille en mode ponté. Dans ce cas de grande ddp présente à ses bornes, elle compensation. Ceci dit, un point diffère

44
dans le choix des diodes 03 et 04 : pl:lrmet d'obtenir des capacités en que la ddp image de + U2 devait être
celles-ci sont des 1N4007 à la place des courant importantes, puisque de l'ordre égale à la ddp image de + HPB1, de
1N4148 car leur tension de seuil, une fois de 48 A (théorique) ainsi qu'un faible façon à pouvoir faire réagir l'intégrateur.
que passe le courant de pont, est moins facteur d'amortissement (résistance de De toute évidence, il faut que ces valeurs
importante et se rapproche davantage du sortie). Les six fusibles permettront, nous de références soient toujours comprises
Vbe des transistors (T15 et T15' pour 03, le verrons plus loin , de détecter un entre 0 V et + U3B 1 pour le bon
T16 et T16' pour 04), ce qui est transistor défectueux tout en le mettant fonctionnement de IC1. Ainsi peut-on
primordial pour que les tensions aux hors service. Enfin, R35, R35' et R36, observer que si v+ (réf. de +U2) est
bornes de R22, R24 et R26 soient R36' équilibrent le fonctionnement de T15 supérieur à v- (réf. de +HPB1), alors
pratiquement l'image de UR19 (de même T15' et T16, T16'. On terminera l'étude V01, tension en sortie de IC1, croît
pour R23, R25 et R27 avec R20). Pour structurelle du bloc amplificateur par linéairement. Ce signal est ensuite
T12 et T13, on les utilise <1'une part pour l'asservissement du point milieu, étage amplifié et inversé par R9, R9', T2' et T2
les mêmes raisons que celles évoquées vital de cet appareil qui permet, en toutes (qui lui fonctionne en suiveur ampli en
précédemment, et d'autre part parce que circonstances, de rétablir le niveau de courant). En effet, pour une croissance
l'on va pouvoir les monterlvisser/plaquer tension en sortie HP, et ce en fonction de de + 30 V de V01, le potentiel d'émetteur
près des transistors de puissance de telle la ddp + U2, ainsi que des dérives de T2 décroît de 120 V. Le fait d'attaquer
sorte qu'ils soient à la même thermiques en tous genres. De ce fait, les directement la base d'un transistor
température. Pour ce qui est de C6 et transistors de puissance NPN et PNP ont fonctionnant en amplificateur en tension
C7, ils découplent 03, T12 et R19 pour toujours le même ~ravail à fournir (l'un par a pour effet de faire répercuter ce dit
C6 et R20, T13 et 04 pour C7 afin rapport à l'autre) quelles que soient les potentiel de base sur la résistance
d'améliorer le régime dynamique par conditions qui leurs sont imposées, ce d'émetteur, ce qui paraît évident. Ce qui
l'attaque directe des bases de T15, T15', q:Ji évite ainsi tout déséquilibre et tout n'est pas un problème ici, l'aurait été
T16 et T16' (drivers) tout en supprimant risque d'instabilité. En plus de cela, la dans le cas de l'étage ampli en tension
certaines formes de distorsions qui présence de continu aux bornes des car les pertes auraient été trop
pourraient (de par les caractéristiques haut-parleurs devient impossible ce qui importantes, puisque l'on cherche à
propres à ces composants), être induites. est primordial mais pas toujours respecté exploiter au maximum l'alimentation. Bien
Pour ce qui est de REL 1 nous verrons par toutes les structures d'amplificateurs. sûr le ccefficient d'amplification du signal
plus tard sa fonction, lors de l'étude des Comme le montre le schéma de la figure de base étant le rapport résistance de
circuits de contrôle, notamment en mode 3, l'asservissement se compose d'un collecteur sur celle d'émetteur, on obtient,
auto-test. intégrateur monté autour d'un circuit dans le cas que nous décrivons, de fortes
En ce qui concerne le courant de repos, intégré IC1, d'une capacité C10 et d'une valeurs (de l'ordre de 83 ! pour R7/R8),
celui-ci est fixé à 300 mA, soit 100 mA résistance R28, de deux atténuateurs ce qui a pour inconvénient de rendre ce
par transistor de puissance. Sachant que réalisés à l'aide de R30, R33, R34 et C8 genre de système très sensible à tous les
les résistances d'émetteurs font 0,27 n, pour l'un et de R29, R31, R32 et C9 pour bruits d'alimentation ou autres (c'est
elles doivent avoir une ddp de 27 mV à l'autre, d'un amplificateur en tension à pourquoi on régule cet étage critique).
leurs bornes, de même que pour R19 et transistors construit autour de T2, T2', Pour ce qui est de l'asservissement ce
R20. En fonction de cela, il nous faut R9, R9' et C3 (facultatif). n'est pas la même chose, car une
donc calculer un courant de pont afin de Une comparaison s'effectue entre la variation de 30 V à 150 V pour VA 1 nous
pouvoir choisir R19 et R20. Les tension d'alimentation de puissance + U2 convient très bien, puisqu'il faut autour de
méthodes utilisées précédel'l'lment et le niveau en sortie finale (tension du 130 V/140 V pour que le point milieu soit
s'appliquant ici de la même manière, on point milieu) HPB1, tensions qui, une fois correct. Pour reprendre l'analyse de
passera sur les détails et l'on donnera atténuées et filtrées, se retrouvent départ avec v+ > V-, on voit bien que
directement: respectivement sur l'entrée non lorsque V01 croît, VA 1 décroît. Ainsi,
1 inverseuse et l'entrée inverseuse de IC1. l'étage ampli en tension est moins
Ip # 0 x 10 # 2 mA Bien entendu, la précision de cet polarisé et VB1 augmente, donc VC1 en
1500 (B) équilibrage: fait autant et, en final, + HPB1 monte
Avec R19 et R20 = 13,7 n, on arrive bien jusqu'à atteindre +U2/2. A l'inverse, si
+ HPB1 # + U2
à avoir UR19 = UR20 = 27 mV. Pour ce + HPB1 se trouve au-dessus du point
qui est de l'étage de puissance, il n'y a 2 milieu (v- > v+), alors V01 décroît (car
pas grand chose à en dire, mis à part dépend essentiellement de la qualité des l'int-égrateur est monté autour d'une
qu'il fonctionne en push-pull, donc en ponts résistifs diviseurs qui, bien sûr, structure inverseuse), donc VA1 croît, et
classe A-B (un peu en A pour le courant auront des valeurs choisies très voisines VB1, VC1, VE1, et enfin +HPB1
de repos, jusqu'à 10 W à peu près). Pour de celles calculées, en utilisant des décroissent. Ainsi, le point .milieu se
les résistances d'émetteurs R22 à R27 éléments à 1 %. C'est d'autant plus rétablit et se stabilise pour v+ = v- (c'est-
elles ont un double rôle. Elles permettent important qu'il faut absolument que les à-dire +HPB1 = +U2/2). Comme on peut
de faire fonctionner tous les transistors deux blocs amplificateurs aient en sortie le constater, tout se passe pour un·
de la même façon (pas un qui fonctionne le même niveau de tension de telle sorte régime statique et n'empêche en rien le
plus qu'un autre) et rendent possible la que le haut-parleur n'ait pas de continu à fonctionnement en dynamique car
création d'un courant de repos stable. ses bornes. Pour la détermination de ces l'intégrateur ainsi que les atténuateurs
L'association de ce triplé de push-pull éléments. nous sommes partis de l'idée jouent aussi le rôle de filtre passe-bas.

suite p. 51

45
LE MONSTRE

Pour ce qui est de l'intégrateur, la mais aussi pour un ampli opérationnel qui puissance de manière à procéder aux
fréquence de coupure est de 0,72 Hz, s'alimente en mono tension (ce qui est phases auto-tests (en cas d'anomalie
alors que pour les atténuateurs, elle est parfaitement bien adapté à notre cas). Il détectée et la mise sous tension). Pour
respectivement de 0,61 Hz pour le dispose 'd'entr~es à transistors Fet donc ce qui est de REL3 et REL4, ceux-ci
réseau 'R30, R33, R34 et C8 et de à très ~rande indépendance, de l'ordre déconnectent le haut-parleur de l'ampli
0,49 Hz pour le réseau R29, R31, R32 et de 10 n, de manière à garder s'il y a passage de courant continu et à la
Cg, ce qui permet d'exploiter cet appareil l'authenticité des signaux à comparer. mise sous tension en mode ponté. Quant
pratiquement à partir du continu, sans en L'étude structurelle du bloc de puissance à REL5, ce dernier sert à aiguiller les
déstabiliser le' fonctionnement. C'est touchant à sa fin, nous alors maintenant entrées des deux blocs de puissance,
terminé pour la structure "asservissement poursuivre avec celle du symétriseur, en soit vers le symétriseur, soit vers les
du point milieu". Pour une grande donnant une dernière précision à propos prises de modulation (dans le cas d'une
précision (qui est absolument de REL1 à REL5. REL 1 et REL2 sont utilisation en stéréophonie).
nécessaire), nous avons non seulement des relais qui permettent de séparer Sylvain Ouval
opté pour des éléments résistifs à 1 %, l'étage ampli en tension de l'étage de a suivre ...