Vous êtes sur la page 1sur 2

Définition :

La comptabilité est une technique quantitative de collecte, de traitement et


d’interprétation
de l’information, appliquée aux faits juridiques et économiques ayant une incidence
patrimoniale pour un sujet économique .
Elle a été l’objet d’une évolution importante : à l’origine, elle avait avant tout un rôle
juridique de preuve et de contrôle ; aujourd’hui, elle est de plus un moyen de calcul
économique et un outil de gestion.

Historique :

Si l’on croit les nombreuses tablettes d’inventaires (terres, bétail, hommes….)laissées par
les SUMERIENS et les ASSYRIENS, la comptabilité existe depuis l’aube des premières
civilisations mais c’est LUCAS PACIOLI (1445 – 1517) qui fut l’auteur du premier livre
publié en l’an 1494 à VENISE sur la comptabilité « SON SUMMA ARITHMETICA
GEOMETRICA, PROPORTIONI et PROPORTIONALITA »

Avant la deuxième guerre mondiale, la comptabilité n’avait pas de cadre légal, les
scandales se sont succédés et le législateur mit en place des textes, ordonnances visant à
réglementer l’activité économique tout en protégeant les intérêts des investisseurs et de
l’état.
L’évolution de l’activité économique et sa diversité, imposa aux managers d’exploiter la
comptabilité comme un outil de gestion efficace, précis et performant ce qui obligea le
conseil de l’ordre ainsi que les décideurs à réviser la nature même de la comptabilité en y
introduisant des normes de gestion uniformisées ; Il s’agit de la comptabilité
internationale aux normes IFRS.

La comptabilité internationale :

La croissance et la globalisation des activités des entreprises ont provoqué un


accroissement des acquisitions de sociétés étrangères comme l'évolution des besoins
financiers qui a été à l'origine du développement récent des marchés internationaux de
capitaux.
Cette dimension internationale toujours croissante a mis en évidence le fait que la
comptabilité, outil essentiel de gestion, diffère, par son contenu et ses modalités
d'application, d'un pays à l'autre.

La comptabilité devient donc un instrument permettant de communiquer d’informations


économiques: (langage économique); le langage ne fonctionne qu'en transformant des
informations ou des idées en signes dont la signification est comprise par les membres
d'un même groupe culturel.
L'intérêt pour la comptabilité internationale n'est apparu qu'à la fin des années 60 au
moment de l'accélération du commerce international.

L'assimilation de la comptabilité à un langage est pertinente dans le sens ou elle est un


instrument artificiel.

1. En Allemagne, tout ce qui n'est pas explicitement autorisé par la loi est interdit:
(application des règles figurants dans le code de commerce "handelgesetzbuch"

2. En Angleterre, tout ce qui n'est pas explicitement interdit par la loi est permis.

3. En Russie, tout est interdit même ce qui est autorisé par la loi.

4. En Italie, tout est permis même ce qui est interdit par la loi.

5. Au Japon, on observe la prudence en principe comptable dont le but est le maintien du


capital.

6. Aux Etats-Unis, la comptabilité a pour objectif de donner l'image la plus réaliste


possible de la situation économique de l'entreprise"true and fair view = image vraie et
honnête" et c'est le secteur privé qui publie des normes comptables pour couvrir des
situations : une centaine sont en vigueur.

7. L'Algérie comme la France possèdent un plan comptable comme support de toute


situation traduisant une activité commerciale.

A. Le traitement des différences dans le but de l'harmonisation internationale :

si on admet que la diversité comptable perturbe les utilisateurs des états


financiers"managers" et que cette même diversité est source de difficultés pour les
sociétés multinationales, elle est aussi le problème des unions économiques comme
l'Union Européenne.

L'argument principal en faveur de l'harmonisation est la recherche des différences entre


les normes comptables nationales pour l'uniformisation totale des règles de gestion
comptable.