Vous êtes sur la page 1sur 21

Assainissement Comptable

Introduction :

Le passage de l’économie socialiste dirigée ou planifiée à l’économie de marché ou libérale


en Algérie demande des révisions globales du mode de gestion, des procédures, des systèmes
et du management des entreprises publiques, érigées en sociétés par actions.

Pour cela des réformes profondes sur le plan financier et juridique sont nécessaires pour
l’aboutissement à l’autonomie véritable.

Sur le plan financier, l’assainissement comptable vise à la conformité de tous les comptes du
bilan avec les existants réels afin d’aboutir aux transparences et la sincérité des états
financiers.

Les intervenants que peuvent solliciter les entreprises pour mener les opérations sont les
experts comptables qui sont habilités à intervenir dans ce type de missions d’après l’article
19 de la loi 91-08.

1
Assainissement Comptable

I. DEFINITION DE L’ASSAINISSEMENT ET SES OBJECTIFS :


Lorsque l’on parle d’assainissement on distingue deux types d’assainissement comptable et
financier :

₀ L’assainissement financier vise à une meilleure structure financière d’une entreprise, il


peut être élaboré par cette dernière et est assuré en général par un organisme externe (trésor
publique, banques…etc.).

L’état peut racheter le découvert bancaire d’une entreprise ou effacer la dette de cette
dernière vis-à-vis du trésor ou de la banque…etc.

On procède à l’assainissement financier dans les cas suivants :

- Perte du capital (trois quart).

- Réduction de l’actif net à un montant inférieur de ¼ du capital.

- Fond de roulement net négatif.

- Endettement globale excessif.

₀ Tandis que l’assainissement comptable vise à la conformité des comptes avec les
existants réels (concept de régularité et de sincérité) ;

Cependant l’assainissement comptable est jugé comme l’ultime opération d’apurement, il est
fondé sur l’analyse préalable de tous les comptes d’actif et passif appuyés par des
inventaires physiques des biens appartenant à l’entreprise.

De même, l’assainissement est subordonné et s’appuie sur l’efficacité du classement et


traitement des archives.

On procède à l’assainissement comptable dans les cas suivants :

- Passage de l’entreprise à l’autonomie de gestion.

- Préparation à la filiation d’une entreprise.

- Levée des réserves du commissaire aux comptes (résolution de l’assainissement


générale).

2
Assainissement Comptable

II. CADRE REGLEMENTAIRE DE L’ASSAINISSEMENT


COMPTABLE :
a) Les intervenants :

Comme il a été déjà indiqué dans l’introduction, seuls les experts comptables sont
habilités à intervenir dans cette mission d’après l’article 19 de la loi 91-08.

b) La nature de la mission :

Généralement c’est une mission qui fait l’objet d’une résolution de l’assemblée générale
(EPE et les organes ayant les prérogatives de l’assainissement général). Elle a un caractère
contractuel.

III. CONDITIONS PREALABLES A L’ASSAINISSEMENT


COMPTABLE :
Le bon déroulement d’une mission d’assainissement s’appuie sur :

- La disponibilité des documents comptables (pièces justificatives, bordereaux


comptables, grands livres, balance…etc.).

- Un archivage adéquat et le classement efficace des documents ;

- La collaboration du personnel comptable pour fournir les explications et les


informations.

IV. DEMARCHE D’ASSAINISSEMENT :


Après avoir pris connaissances de l’entreprise et d’une vue évaluative du dispositif de
contrôle interne, on procède à la démarche technique admise par les professionnels pour
l’assainissement des différents comptes du patrimoine de l’entreprise.

1. Les comptes d’investissements :


3
Assainissement Comptable

L’assainissement des comptes d’investissements passe par cinq étapes :

a) La codification :

Cette opération consiste à donner un numéro à chaque acquisition d’investissement qui devra
être recopié aussi sur le registre des investissements que sur l’objet lui-même, elle doit
prévoir notamment le code par nature et numéro d’ordre.

Elle doit permettre la mise à jour du fichier investissement.

b) L’inventaire physique :

Il consiste à réaliser de façon précise :

- Un recensement général et exhaustif de tout les biens meubles de l’entreprise, qui


consiste à :

- Identifier de façon détaillée l’investissement, inscrire le numéro de code et l’état


physique.

c) L’inventaire comptable :

Cette opération consiste à établir le détail de chaque compte d’investissement soit à partir
des documents ou du fichier.

Ce détail comportera les informations suivantes :

- Date d’acquisition.

- Désignation exacte (si possible se rapprocher des documents relatifs à l’acquisition).

- Valeur d’origine, amortissement et valeur nette comptable(VNC).

Il faudra s’assurer que les totaux d’inventaire comptable correspondent aux soldes des
comptes pour les valeurs d’origine et les amortissements cumulés.

d) Le rapprochement des deux inventaires :

4
Assainissement Comptable

La méthode de rapprochement de l’inventaire physique et de l’inventaire comptable se


résume comme suit :

- commencer par le rapprochement des cas simples.

- Pour les éléments de grande valeur non rapprochées, revoir les documents
d’acquisition pour plus de précision sur la nature, la marque….etc.

- Pour les éléments de faible valeur et difficilement identifiables de façon précise,


procéder éventuellement à des rapprochements arbitraires par nature.

e) Le traitement des écarts :

Le rapprochement entre les deux inventaires permet d’établir deux tableaux différents :

►Tableau A : relatif aux éléments figurant dans les comptes et non dans l’inventaire
physique.

LES CAS Solution à envisager

1. Cas d’éléments acquis à titre gratuit. - Proposition d’une réintégration après


détermination de l’origine de
l’investissement : à l’actif de
l’entreprise par le crédit du compte
fond social (si la provenance de la
tutelle).

Si la valeur de ces biens n’est pas justifiée par


2. Cas d’éléments non comptabilisés des documents, il ya lieu de procéder à son
estimation ;

- Rechercher toute information utile en


vue de comptabiliser cet élément dans
les comptes d’investissements
appropriés ;

►Tableau B : relatif aux éléments figurant dans l’inventaire physique mais non dans les
comptes.

5
Assainissement Comptable

CAS Solution à envisager


1- cas d’éléments cédés. - Obtenir les documents de cession et
procéder à la décomptabilisation de
l’élément.
2- cas d’éléments réformés. - Obtenir les PV de réforme et procéder
à leur retrait des comptes.
3- cas d’éléments disparus (Vol, destruction, - Obtenir les PV constatant la
perte…). disparition et procéder aux régulations
nécessaires. Dans le cas ou ces PV ne
sont pas disponibles, il est
recommandé de les établir par les
responsables de l’entreprise.
4- cas d’éléments comptabilisés deux fois ou - Revoir les documents d’origine pour la
erreur d’imputation. rectification de l’erreur ;

2- LES COMPTES DE STOCKS :


Cette opération passe par les étapes suivantes :

a) l’inventaire physique :

Cette opération, effectuée à la date d’arrêt des comptes consiste à :

- Réaliser un inventaire physique portant sur l’ensemble des marchandises, matières et


fournitures, produits semi-finis et produits finis détenus par l’entreprise à cette date.

- Estimer ou évaluer les travaux en cours de réalisation mais qui sont non facturées.

- Etablir un état distinct pour les stocks morts ou endommagés.

b) le rapprochement avec l’inventaire comptable :

Cette opération consiste à :

- Procéder au rapprochement de l’inventaire physique avec les fiches d’inventaire


permanent ou de magasins.

- Etablir les états faisant ressortir les écarts ;

c) la valorisation :

6
Assainissement Comptable

Cette opération consiste à :

- Valoriser les états d’inventaire en s’assurant que la méthode de valorisation est fiable
et correctement appliquée.

- S’assurer que les produits semi-finis et les produits finis sont valorisés au coût réel de
productions.

- Procéder à un rapprochement entre les attachements, les situations et les marchés ou


conventions pour le contrôle et la comptabilisation des travaux en cours.

d) le traitement des écarts :

Cette opération concerne les écarts entre l’inventaire physique et l’inventaire comptable et
consiste à :

1er cas : écarts de faible importance :

- S’assurer que l’inventaire permanent des stocks est correctement tenu.

- Procéder à la régulation des fichiers sur la base de bons d’entrée ou de sortie de


régulation.

2éme cas : écarts importants, inventaire permanent non fiable :

- S’assurer que la procédure de prise d’inventaire est fiable et a été correctement


appliquée.

- Prendre en considération les valeurs de l’inventaire physique en comptabilité et


procéder à l’ouverture sur la base de cet inventaire d’un nouveau fichier d’inventaire
permanent des stocks.

3éme cas : inventaire physique non fiable :

Dans le cas où il s’est avéré que l’inventaire physique a été mal réalisé, il ya lieu de procéder
à un nouvel inventaire des stocks corrigé des entrées et sorties de la période qui suit la date
d’arrêt des comptes.

e) stocks dépréciés :

Cette catégorie de stocks est composée essentiellement des stocks morts inutilisables et
invendables et des stocks endommagés.

7
Assainissement Comptable

Une commission interne sur la base de l’état détaillé doit statuer sur le cas de ces stocks en
vue de décider éventuellement leurs réformes.

La comptabilité prend acte de cette décision et opère les corrections qui s’imposent,
notamment en provisionnant tout ou une partie des cas stocks.

3-LES COMPTES DE CREANCES :

L’assainissement des comptes de cette rubrique peut se réaliser de deux manières :

a- Par la procédure de confirmation.

b- Par les procédures alternatives.

a) la procédure de confirmation des soldes :

Cette méthode consiste à adresser aux tiers partenaires de l’entreprise, une demande en
vue de confirmer les soldes des comptes figurants au bilan :

- La procédure de confirmation est indiquée dans tout les cas où elle est concevable.

La mise en œuvre de cette procédure nécessite ce qui suit :

 Détailler le contenu de chaque solde (facture par facture, opération par opération).

 Identifier les opérations (références du bon de commande, bon de livraison).

 Mise en place d’une procédure adéquate d’envoi, de réception, de classement et de


conservation des demandes des réponses.

Le traitement et l’exploitation des réponses permettent de distinguer :

- Les réponses en accord.

- Les réponses en désaccord.

- Les réponses inexploitables.

Ce traitement permet de relever les demandes sans réponses et pour lesquelles il faudra
envoyer une seconde lettre de confirmation.

b) Des procédures alternatives :

b-1) définitions :

Ces procédures consistent à :


8
Assainissement Comptable

 Etablir les balances auxiliaires des créances et le rapprochement des comptes


collectifs.

 Analyser les soldes de tous les comptes de la rubrique « créances ».

 Constituer des dossiers de créances qui doivent comporter notamment :

- Copies de marché, contrat ou convention.

- Ordre de services, attachements.

- Copies de bon de commande, bon de livraison.

- Copies de facture, de situation.

 Rapprocher le contenu des dossiers avec les comptes de créances concernés.

 Déterminer, expliquer et corriger les éventuels écarts.

b-2) procédures particulières à chaque compte :

Elles peuvent être classées et examinées comme suit :

A) Créances sur client :

L’assainissement après analyse de chaque compte passe par les étapes suivantes :

- Etablir la balance auxiliaire des comptes clients par antériorité des soldes et par
catégorie de clients.

- Rapprocher cette balance des comptes collectifs et des chiffres figurants au bilan.

- Déterminer, expliquer et corriger les éventuels écarts.

- Réexaminer les provisions constituées pour se prononcer sur leur augmentation,


diminution ou maintien au bilan.

- Réexaminer les créances anciennes et déterminer leur degré de recouvrabilité.

- Engager et suivre l’opération de recensement.

- Proposer les écritures d’assainissement.

9
Assainissement Comptable

 Retenues de garantie :

Même démarche que pour les créances sur clients.

 Factures à établir :

- Explication et analyse du solde.

- Consultation des feuilles d’attachement ou tout autre document y afférant à ce solde.

- Comparaison du solde final avec les événements ultérieurs (factures).

B) disponibilités :

Il s’effectue comme suit :

- Etablir un état de rapprochement de tous les comptes bancaires détenus par


l’entreprise sur la base des extraits comptes fournis par la banque.
- Procéder à l’apurement des opérations qui apparaissent sur cette état de
rapprochement (côté entreprise).
- Procéder à un rapprochement avec le banquier en ce qui concerne les opérations
anciennes non encore imputées par la banque.
- Rapprocher les mouvements des comptes bancaires investissements planifiés avec
les ordres de virement émis par l’entreprise.
- Confirmer le solde de la caisse figurant au bilan par le procès-verbal d’arrêté de
caisse à la date du bilan.

 Autres créances :

Il porte essentiellement suivant :

C) Avances et acomptes sur investissement :

L’assainissement de ces comptes consiste à :

- Etablir la liste des avances consenties et les projets d’investissements correspondants.


- S’assurer que les avances comptabilisées sont conformes aux conditions fixées dans
les contrats conclus avec les tiers.
- S’assurer que les déductions d’avances portées sur les factures ou les situations sont
correctement comptabilisées.

10
Assainissement Comptable

- S’assurer que le solde restant est relatif à des projets non encore terminés. Dans
le cas contraire déterminer les causes et procéder aux régularisations. Qui
s’imposent.

D) Cautionnements versés :

L’assainissement de ces comptes consiste à :

 Constituer un dossier pour chaque cautionnement versé, qui comprend


essentiellement :
 La pièce justificative du versement.
 L contrat s’il existe.
 Les références du règlement.
 S’assurer que l’organisme contractuel existe toujours, dans le cas contraire, contacter
l’organisme le remplaçant.
 S’informer sur la recouvrabilité du cautionnement versé.
 S’assurer en parallèle que le cautionnement versé n’est pas devenu sans objet. Dans
le cas contraire demander le recouvrement des sommes versées.

E) avances aux fournisseurs :

L’assainissement de ces comptes consiste à :

 S’assurer que l’avance consentie est conforme aux clauses contenues dans
le contrat ou dans la convention.
 S’assurer que les déductions opérées sur les factures sont correctement
comptabilisées.
 S’assurer que le solde restant est relatif à des marchés
d’approvisionnement en cours de déduction. Dans le cas contraire rechercher
les causes et solder l’avance.

F) consignations versées :

L’assainissement de ces comptes consiste à :

 Constituer un dossier relatif à chaque consignation versée qui devrait comprendre


essentiellement :
 La pièce justificative du versement ;
 Le contrat éventuellement.
 Les références du règlement et de la consignation.

11
Assainissement Comptable

 S’assurer que la consignation est relative à un objet qui est toujours inventorié et
utilisé par l’entreprise ; dans le cas contraire procéder aux régulations qui s’imposent
(recouvrement de la consignation versée ou imputation à un compte de charges).

G) avances pour comptes :

Il s’agit en général de :

Taxes à récupérer :

Comparaisons du solde comptable de fin d’exercice avec la déclaration du mois de janvier


de l’exercice suivant et ce après explication, analyse et détection des anomalies, on peut
faire appel à l’administration fiscale pour confirmation du précompte s’il existe.

Autres avances (A.F.notamment) :

 Explication du solde.
 Analyse documentaire.
 Confirmation du solde avec le bordereau A.F.CNASAT du premier mois ou du
premier trimestre de l’exercice ultérieur.

H) Avances d’exploitation :

L’assainissement de cette rubrique porte essentiellement sur les comptes suivants :

Avance sur service :

 Exploitation du solde et analyse documentaire.


 Détection et régularisation des anomalies.
 Comparaison du solde (régularisé) avec les éléments intervenus ultérieurement.

Avance au personnel :

 S’assurer que le solde de ce compte correspond à la liste normative fournie par le


service du personnel.
 S’informer sur la recouvrabilité des avances.
 Exiger le remboursement des avances et procéder au recouvrement des acomptes sur
les états de paie.
 Procéder à l’apurement des avances qui s’avère perdu pour l’entreprise.

12
Assainissement Comptable

Avance sur impôts :

 Explication du solde et l’analyse documentaire.


 Rapprochement avec le solde du compte principal «  564 dettes d’impôts sur les
bénéfices ».
 Confirmation du solde soit par le biais de l’administration fiscale soit par
recoupement avec les événements ultérieurs.

Frais comptabilisés d’avance :

 Analyse et explication du solde.


 Rapprochement avec les comptes principaux (assurances, échéancier,…).
 Comparaison avec les exercices ultérieurs.
 Procéder à des régularisations nécessaires.

Dépenses en attente d’imputation :

 Analyse et explication du solde en vue d’identifier les opérations des décaissements


enregistrés dans ces comptes.
 Rapprochement avec les comptes de disponibilités.
 Détection et régularisation des anomalies et procéder à l’apurement de ces comptes.

4- LES COMPTES DE FONDS PROPRES :

L’assainissement dans cette rubrique porte essentiellement sur les comptes « fond social » et
« résultats en instance d’affection ».

4-1) fonds propre :

a) Fonds social :

L’assainissement de ces comptes consiste à :

 Constituer ou mettre à jour le dossier se rapportant à la création de l’entreprise, à la


dotation en capital ou fonds social, aux éléments constitutifs de ce capital et à toute
information relative aux variations de ces comptes.
 S’assurer que les dotations en fonds social ont été correctement enregistrées et
différenciées (libérées ou non).
 S’assurer que les variations du compte sont bien justifiées et correspondent à une
augmentation ou diminution légale ou statutaire.

13
Assainissement Comptable

b) Autres comptes du fonds propre :


 S’assurer que les autres postes de la rubrique fonds propres (notamment les réserves)
sont correctement envahis et conformes aux textes réglementaires ou statutaires.
c) Résultat en instance d’affectation :

L’assainissement de ce compte consiste à :

 S’assurer que le solde est conforme aux résultats des exercices antérieurs après impôts
et autres déductions légales ou réglementaires ;
 S’assurer si pour ces résultats, il n’existe pas de décision d’affectation. Dans le cas
contraire, il ya lieu de procéder à leur transcription comptable.

5- LES COMPTES DE DETTES :

L’assainissement des comptes de la rubrique « dettes » peut se réaliser de deux façons :

 Par la procédure de confirmation.


 Par la procédure d’alternatives.

-Pour les deux procédures, il ya lieu de se référer au chapitre « description de méthodes »


dans la partie consacrée à l’assainissement des comptes créances.

5-1) procédure particulière à chaque compte :

5-1-1) emprunts bancaires :

L’assainissement de ce compte consiste à :

 Constituer un dossier per crédit ou par tranche de crédit qui comprend


essentiellement :
 Les conventions de crédit
 Les échéanciers de remboursement
 Les avis bancaires
 S’assurer que les tableaux sont conformes aux clauses de conventions (en principal et
en intérêt).
 Rapprocher le montant de l’emprunt des avis bancaires.
 S’assurer que les remboursements sont correctement comptabilisés.
 Faire un rapprochement avec les institutions financières et corriger les écarts.

14
Assainissement Comptable

5-1-2) dettes d’investissements :

L’assainissement de ces comptes consiste à :

 Constituer un dossier par acquisition ou projet d’investissement.


 Ce dossier comprend essentiellement :
 Copie de marché, contrat ou convention.
 Facture ou situations.
 Documents douaniers et notes des transitaires (en cas d’importation).
 Documents bancaires et PV de réception.
 Rapprocher le contenu de ce dossier avec les comptes concernés.
 Identifier la dette d’investissement par rapprochement aux comptes
d’investissements et d’avances sur investissement.
 Classer la dette d’investissement par catégorie, long ou moyen terme.
 Faire le rapprochement avec les tranches de crédits accordées annuellement et
les consommations.
 S’assurer que le solde du compte fait l’objet annuellement d’un virement au
compte d’emprunt.

5-1-3) retenues de garantie :

L’assainissement de ces comptes consiste à :

- Identifier le projet ou l’acquisition concernée.


- S’assurer que la retenue est conforme aux clauses du contrat d’investissement et est
correctement comptabilisée.
- S’assurer que la réalisation de l’investissement est en cours. Dans le cas contraire
rechercher les causes du non-paiement de la retenue après les délais contractuels.
- Examiner en particulier les soldes ayant fait l’objet de plusieurs reports.

5-1-4) fournisseurs :

L’assainissement de ce compte consiste à :

- Constituer un dossier par fournisseur (voir contenu de ce dossier dans « procédure


alternative »).

15
Assainissement Comptable

- Rapprocher le contenu des dossiers avec les comptes collectifs et par catégories
de fournisseurs.
- S’assurer que les règlements sont correctement comptabilisés.
- Faire un rapprochement pour les anciens soldes avec le compte « dépenses en attente
d’imputation ou avec les montants qui figurent avant apurement sur les états de
rapprochements bancaires ».
- S’assurer que le compte « facture à recevoir » a été correctement soldé par virement
au compte fournisseur concerné.

5 1-5) créditeurs de services :

Il passe par les mêmes étapes que pour le compte «  fournisseurs ».

5-1-6) les impôts :

L’assainissement de cette rubrique porte sur les impôts directs et indirects.

a) les impôts directs :

Il s’agit essentiellement des comptes suivants :

 Retenues IRG :

 Rapprocher le solde du compte IRG des récapitulations du journal de paie des mois
concernés.

 S’assurer que les montants figurant sur les soldes de tous les comptes (ST) sont
correctement comptabilisés et reportés sur les déclarations.

 Faire des rapprochements avec l’administration fiscale et corriger les écarts.

 TAIC (TAP) :

 Rapprocher le solde de ces comptes avec les déclarations du chiffre d’affaires ;

 S’assurer que les déclarations sont correctement établies.

 IBS :

 S’assurer que les droits dus ont été correctement calculés et comptabilisés

16
Assainissement Comptable

 Faire le rapprochement entre le bilan fiscal et l’avertissement reçu.

 Solder les acomptes provisionnels figurant à l’actif du bilan déjà acquitté.

 Faire un point avec l’administration fiscale sur les impôts encore dus, le
rapprochement avec la comptabilité et corriger les écarts.

b) les impôts indirects :

l’assainissement de ce compte porte essentiellement sur la TVA qui nécessite les


vérifications suivantes :

 S’assurer que les bases de calcul et taux qui leurs sont appliqués sont corrects.
 S’assurer que la constation de la taxe due est correctement comptabilisée.
 S’assurer que les déductions physiques sont correctement enregistrées en
comptabilité et sur les déclarations.
 Faire un rapprochement avec l’administration fiscale et corriger les écarts
éventuels.

5-1-7) Organismes sociaux :

L’assainissement de cette rubrique consiste à :

 Rapprocher les soldes avec les déclarations.


 S’assurer que les taux en vigueur et la base de calcul sont corrects.
 S’assurer que le règlement est correctement enregistré.
 S’assurer que la dette et la charge sont correctement saisies en comptabilité.
 Faire un rapprochement avec les organismes concernés et corriger les écarts
éventuels.

5-1-8) Dettes envers le personnel (Rémunération Dues Au Personnel Et Fonds Des


Œuvres Sociales) :

Cette rubrique se compose des comptes :

a) L’assainissement du compte rémunération due consiste à :


- S’assurer que le solde du compte se compose des payes non encore versées
notamment la paye du mois d’arrêté du bilan.
- S’assurer de l’enregistrement correct de l’O D paye en charges et dettes.
- Rapprocher les soldes avec les livres de paye et les fiches de paye non encore réglées.

17
Assainissement Comptable

- Etablir la liste la liste du personnel démissionnaire non encore payé. Faire le


rapprochement adéquat avec le service du personnel.
b) L’assainissement du compte « fonds des œuvres sociales » consiste essentiellement
à s’assurer que les cotisations et règlements sont correctement calculés et enregistrés
en comptabilité.

5-1-9) Avances reçues des clients :

L’assainissement de ces comptes consiste à :

- S’assurer que les avances enregistrées sont conformes aux contrats, marchés ou
conventions, signés par l’entreprise et non encore soldés.
- S’assurer que les déductions figurant sur les factures ou situations ont été
correctement saisies.

5-1-10) Recettes en attente d’imputation :

L’assainissement de ce compte consiste à :

- Identifier les opérations imputées au crédit de ce compte par date.


- Demander des précisions à la banque sur l’origine des virements reçus.
- Procéder à l’enregistrement correct au crédit des comptes de créances concernés.

5-1-11) Comptes débiteurs du passif et créditeurs de l’actif :

L’assainissement de ce compte consiste à :

- Identifier les comptes d’actif et passif à solde anormalement créditeurs ou débitrices


virés dans ces comptes d’ajustement.
- Procéder à leur assainissement selon les recommandations propres à la rubrique de
créances ou dettes à laquelle ils se rattachent.
- Apprécier sur la base de l’analyse de chaque compte concerné, la justification des
soldes anormaux et procéder aux régularisations qui s’imposent.

Toutes les écritures de redressement proposées doivent faire l’objet d’un journal spécial
dénommé journal d’assainissement, pour ne pas perdre au fil du temps la mémorisation de
ces opérations exceptionnelles.

Ce journal doit être suivi par une balance spéciale qui met en évidence l’impact de
l’assainissement sur le comptes, afin d’en faire communication à la direction générale, au
conseil d’administration et au commissaire au comptes.

18
Assainissement Comptable

La conservation de toutes les pièces de l’assainissement doit faire l’objet d’un archivage
adéquat, car il apparaît souvent des informations, les exercices suivants permettent de
résoudre certaines opérations qui n’ont pas pu être justifiées donc assainis faute de supports
justificatifs.

19
Assainissement Comptable

Conclusion :

L’entreprise publique doit veiller à l’exactitude et la fiabilité des comptes, pour cela elle doit
tenir compte d’une comptabilité probante, assurer la sincérité des opérations et la régularité
des écritures.

A cet effet les travaux d’analyse et d’apurement des comptes doivent être réalisés
régulièrement.

Donc l’assainissement des comptes a connu une évolution dans la démarche et la


méthodologie, en particulier avec le progrès technologique de l’informatique et c’est aux
commissaires aux comptes de veiller sur ces comptes.

20
Assainissement Comptable

Bibliographie :

Guide de Méthodologie de l’assainissement des comptes.

Code civile-Edition 1980.

21

Vous aimerez peut-être aussi