Vous êtes sur la page 1sur 36

L’analyse financieres

INTRODUCTION

L’analyse financière est une discipline relativement récente, puisqu’elle s’est


développée surtout au xxeme siècle elle peut être définie comme étant un
ensemble de méthodes qui sert a:

-Mesurer l’efficacité sur le plan financier des actions passées, la rentabilité


d’une entreprise peut s’exprimer par exemple en termes de ratios.
-Apprécier les performances financières.
-Aider à prendre de décisions en permettant d’évaluer les conséquences de
décision sur l’avenir de l’entreprise.
-Evaluer la situation financière de l’entreprise.

A ce titre, il a été choisi ce chapitre l’analyse financière comme thème de mon


quatrième rapport de stage.

1
L’analyse financieres

I/ DEFINITION DE L’ANALYSE FINANCIERE :

- L’analyse financière est un ensemble de méthodes permettant d’apprécier la


situation financière passée et actuelle, d’aider a la prise de décision de gestion
future de l’entreprise et par la même porte une évaluation sur cette dernière.

1/ BUT DE L’ANALYSE FINANCIERE :

-L’analyse permet :

* De détecter l’aptitude de l’entreprise a réaliser ses objectifs afin de pouvoir


engager a temps ses actions correctives.
* D’apprécier les différentes relations et rapports existants entres les
différentes rebriques du bilan.
* D’appréhender par les ratios la situation financières de l’entreprise, son
évolution et la comparer a d’autres entreprises relevant du même secteur.
* D’apprécier par l’étude du fonds de roulement l’équilibre financier.

La réalisation de cette analyse financières nécessite des documents tel que : les
TCR, les bilans comptables et ces derniers permettent l’élaboration des bilans
Financiers pour ensuite déduire le bilan en grandes masses des années étudiées.

2
L’analyse financieres

2/ DEFINITION DU TCR :

-C’est un tableau qui retrace l’ensemble des charges et produits en nature en


mettant l’accent sur les comptes de résultats qui résultent de la différences entre
les deux masses.

3/ DEFINITION DU BILAN COMPTABLE :

Le bilan est un document comptable qui exprime la situation patrimoniale


active et passive d’une entreprise a une date donnée, il doit être sincère ,fidèle et
conforme au prescription du  PAN .
On retrouve dans le bilan cinq rubriques :
-Au passif : les fonds propres et les dettes.
-A l’actif : les investissements,les stocks et les créances.

4/ DEFINITION DU BILAN FINANCIER :

Le bilan financier représente a un moment donne :


L’état des biens réels financiers et monétaires possèdes par l’entreprise
- Les ressources de financement de l’actif
Ainsi le bilan financier est devise en deux grandes masses :
*Actif ou emplois.
*Passif ou ressources.

3
L’analyse financieres

A/ L’étude de la structure de l’actif :

L’actif est constitue par les biens et les droits de l’entreprise qu’on appelle les
emplois.
Le PCN classe les postes de l’actif par ordre de liquidité croissante.
Sur le plan financier l’actif d’un bilan est divise en deux grandes parties :

* Les emplois acycliques :

Ce sont les biens durables utilises par l’entreprise pour atteindre son objectif,
leur durée de vie dépasse un cycle d’exploitation, ils comprennent généralement
les investissements et le stock outil, ils sont appelés capitaux fixes et leur degrés
de liquidité est très faible.

* Les emplois cycliques :

Ce sont les biens qui font constamment l’objet de transformation, la vitesse de


leur rotation dépend de la nature d’activité de l’entreprises.
Les emplois cycliques sont constitues généralement par les stocks,les créances
réalisables et des disponibilites,ils sont appelés capitaux circulants.
B/L’étude de la structure du passif :

Le passif est constitue par tous les droits respectifs des tiers et des propriétaires
De l’entreprise sur l’ensemble du patrimoine.
Le passif indique les ressources qui financent l’actif de l’entreprise.

4
L’analyse financieres

Le PCN classe les postes du passif par ordre d’exigibilité croissante.

* Les capitaux propres :

Ils sont constitues par les fonds personnels ou sociaux ,les reserves,les primes
d’apports ou de fusion ,l’écart de réévaluation, les reports a nouveau ,les subve-
ntions,les résultats pour lequel aucune décisions de répartition n’a été prise,les
provisions pour risques ou pertes probables sans objet.

* Les capitaux étrangers :

Ils sont constitues par toutes les dettes de l’entreprises (dettes a long,moyen, et
a court terme )

En analyse financiere,une autre classification du passif est utilisée ,c’est la clas-


sification économique qui consiste a classer les ressources en fonction de la
durée pendant laquelle l’entreprise peut en disposer :
-ressources parmanentes ou capitaux permanents (fonds propres, dettes a long
terme)
-ressources non permanentes ou dettes a court terme.
Les ressources propres de l’entreprise ont trois origines :
- les apports des associes.
- les réserves.
- L’autofinancement qui est un bénéfice non distribue majore par les amorti-
ssements et les provisions sans objet.

5
L’analyse financieres

5/ PASSAGE DU BILAN COMPTABLE AU BILAN FINANCIER :

Pour avoir une vue d’ensemble et suivre l’évolution financière d’une entrepr-
ise, l’analyse financière doit regroupée les différents poste du bilan par grande
masse (bilan condense).

Comme 1ere procédure du passage du bilan comptable au bilan financier c’est


le changement de certaines applications existantes au bilan comptable.

Avant d’établir le bilan financier on doit passer par les opérations suivantes :
retraitements et reclassements.

- Retraitements : ils consistent a la prise en considération par le financier de


toutes les informations apres la clôture du bilan comptable,ceci dit prendre
compte par compte du bilan comptable et voir s’il mérite d’être réajuste on con-
sidérant les fluctuations telles les plus-values et les moins-values.
- Reclassements : c’est le fait de changer de rubrique a un compte en tenant
compte aussi des informations reçues après la clôture du bilan comptable.

a/Les frais préliminaires : sont considères comme sans valeur patrimoniale


puisqu’ils correspondent a des frais.ils sont appelés actif fictif sauf les frais
de recherche et de développement qui ont une valeur patrimoniale.
l’actif fictif doit être exclu de l’actif net réel.

b/Les investissements : les investissements doivent être évalues a leurs valeur


réel qui correspond a la valeur venale,c’est a dire au prix probable de cession.

6
L’analyse financieres

cette évaluation va dégager des plus et des moins values,qui sont le fait d’une
dépréciation monetaire,du taux d’amortissement excessif .
il est fréquent de constater par exemple : qu’un terrain achète 40.000,00 DA en
1985 vaux beaucoup plus en 2001.
c/Les stocks : les stocks sont évalues au coût d’achat pour les marchandises et
au coût de production pour les produits fabriques.
les stocks pouvent faire l’objet de provision pour dépréciation si leur valeur ree-
lle est inférieure a leur valeur comptable.
il existe un stock dit stock outil ou stock de sécurité au dessous du quel l’entre-
prise risque de tomber en rupture de stock,ce stock doit être garde en parmanen-
ce dans l’entreprise.donc le stock outil doit faire partie des valeurs immobilisées.

d/Les créances : les créances sont appelées également valeur réalisable et valeur
disponible.

- Les titres de participation : sont des titres dont la possession durable permet
en principe d’exercer une certaine influence dans l’entreprise emettrice,ils sont
considères comme des valeurs immobilisées.

- Les titres de placement : sont des titres acquis dans le seul but de gagner des
benefices,ils sont considères comme des valeurs réalisables.

- Les créances sur les clients : sont classées selon leurs echeance,les créances
douteuses peuvent être classées parmi les valeurs immobilisées.

7
L’analyse financieres

-Les effets a recouvrer : sont des valeurs réalisable sauf les effets escomptables
qui peuvent être considères comme des valeurs disponibles.

E/ Les dettes : sont divisées en deux catégories :

- Les dettes a long terme qui feront partie des capitaux permanents( les credit-
eurs d’investissement et les emprunts bancaires doivent être considère comme
des dettes a long terme ).

- Les dettes a court terme constituées les exigibles a court terme.

F/ Les provisions pour pertes et charges : ces provisions sont constituées par
l’entreprise pour se couvrir des risques de pertes et de charges,elles doivent être
classées a long terme ou a court terme en fonction du risque couvert.
les provisions devenant sans objet sont assimilées a des reserves,toute fois ces
provisions si elles ont été déductibles sur le plan fiscal,il y a lieu de tenir compte
de l’impôt dont elles sont grevées.

G/ Les résultat : les résultats suivant son affectation ,une partie est mise en
réserve et le reste sera considère comme des dettes a court terme.

6/ PRESENTATION DU BILAN EN GRANDES MASSES :

Afin de faciliter l’analyse on peut procéder a une contraction du bilan en


regroupant les comptes selon les divisions classiques :

8
L’analyse financieres

EMPLOIS MONTANT RESSOURCES MONTANT


Actif immobilises Xx Capitaux permanents xx
Actif circulants Xx Dettes a court terme xx

Ce bilan permet d’effectuer des comparaisons entre les différents postes

II/ L’ANALYSE PAR LES EQUILIBRES FINANCIERS :

La situation financière d’une entreprise est équilibrée lorsque la structure des


moyens de financement mise en oeuvre est adaptée a la structure des emplois
qu’ils servent a financer.
cette adaptation ne peut être apprécier de manière intrinsèque mais seulement
par rapport aux contraintes que l’entreprise doit supporter du fait de la nature de
son activité et de la politique choisie par ses dérigeants.

L’appréciation des équilibres financiers se base sur trois (03)notions :

- fonds de roulement
- besoin en fonds de roulement
- trésorerie

9
L’analyse financieres

A/ FONDES DE ROULEMENT :

Le fonds de roulement est l’excèdent des ressources permanents dont l’entre-


prise dispose après acquisition de son actif immobilises et qu’elle doit pouvoir
consacrée au financement de son exploitation.
C’est une grandeur calculée et non fournis par un document comptable.
Il est nécessaire de connaître le montant minimum que doit atteindre le fonds
de roulement pour que la situation financière de l’entreprise soit conside-
rée comme satisfaisante.
Il faut financer les valeurs immobilises par des capitaux permanents car il est
très dangereux de financer les valeurs immobilises par des dettes a court terme.

- LES DIFFERENTS FONDS DE ROULEMENT :

* Le fonds de roulement total : il est constitue de l’ensemble des postes de


l’actif circulant,il est appelé également fonds de roulement brut.
fonds de roulement total ou brut = VE+VR+VD

* Le fonds de roulement propre : c’est la fraction du fonds de roulement total


finance par les capitaux propres.
les fonds de roulement propre permet de juger l’indépendance financière de
l’entreprise par rapport a ces créanciers.

-fonds de roulement propre = capitaux propres - valeurs immobilises


OU
-fonds de roulement propre =fonds de roulement net - DLT

10
L’analyse financieres

*Le fonds de roulement net ou permanent = capitaux permanent - valeurs


immobilises.

Le fonds de roulement se calcul après affectation des resultats,il est indispe-


nsable de corriger l’actif net a fin d’exclure les non-valeurs{frais préliminaires).
les investissements sont pris net d’amortissements pour le calcul du fonds de
roulement.
L’utilité de fonds de roulement exprime de façon synthèse les conditions de
réalisation des équilibres financiers a long et moyen terme.
Exemple: soit le bilan suivant

CPTE LIBELLES MONTANT CPTE LIBELLES MONTANT


210 Fonds de commerce 200.000,00 10 Fonds social 500.000,00
240 Bâtiments 300.000,00 130 Réserves légales 20.000,00
243 Mat et outillage 120.000,00 132 Réserves statutaires 350.000,00
245 Equip de bureau 80.000,00 18 Repport a nouveau 10.000,00
30 Marchandises 350.000,00 521 Emprunts bancaire 200.000,00
31 Mat et fournitures 50.000,00 522 Crédits d’invest 100.000,00
470 Clients 160.000,00 530 Fournisseurs 220.000,00
479 Effets a recouvrer 40.000,00 583 Effets a payer 80.000,00
485 Banque 250.000,00 88 Résultat 120.000,00
487 Caisse 50.000,00

TOTAL 1.600.000,00 TOTAL 1.600.000,00

11
L’analyse financieres

Le résultat de l’exercice sera mis en réserve a raison de 70.000,00.

Solution :

Valeurs immobilises : 200.000+300.000+120.000+80.000 = 700.000


Valeurs d’exploitations : 350.000+50.000 = 400.000
Valeurs réalisables : 160.000+40.000 = 20.000
Valeurs disponibles : 250.000+50.000 = 300.000
Capitaux propres : 500.000+20.000+350.000+10.000+70.000 = 950.000
Dettes a long terme : 200.000+100.000 = 300.000
Capitaux permanent : 950.000+300.000 = 1.250.000,00

*Fonds de roulement total ou brut : VE+VR+VD


=400.000+20.000+300.000 = 720.000
*Fonds de roulement net : capitaux permanent-valeurs immobilises
= 1.250.000+700.000 = 5.500.000
*Fonds de roulement propre : capitaux propres - valeurs immobilises
OU
fonds de roulement net - dettes a long terme
= 950.000 - 700.000 = 250.000
= 550.000 - 300.000 = 250.000

12
L’analyse financieres

Le bilan sera présenter sous forme condense comme suite :

VALEURS % VALEURS %

VI 700.000 44 CP 1.000.000 59
VE 400.000 25 DLT 300.000 19
VR 200.000 12 DCT 350.000 22
VD 300.000 19

1.600.000 1.600.000

A travers ce bilan condense on constate que les fonds permanents (capitaux


propres + dettes a long terme ) s’élèvent a 1.250.000,00 ,c’est la somme des
postes dont le degré d’exigibilité est a long terme,par contre les valeurs imm-
obilisees ou l’ensemble des postes dont le degré de liquidité est a long terme

s’élèvent a 700.000,00, donc le fonds de roulement de cette entreprise est de


550.000,00 (1.250.000,00-700.000,00 ) cela veut dire que l’entreprise non
seulement finance avec ses capitaux permanents l’ensemble des valeurs imm-
obilisees mais aussi une partie de l’actif circulant représente une valeur de
550.000,00.
Le fonds de roulement constitue une marge de sécurité financière très
importante et garantie ainsi la solvabilité de l’entreprise.

13
L’analyse financieres

L’utilité de fonds de roulement exprime de façon synthèse les conditions de


réalisation des équilibres financiers a long et moyen terme.

B/LE BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT :

Le besoin en fonds de roulement est définit comme étant une partie de l’actif
circulant qui n’est pas financer par les dettes a court terme,autrement dit ce
dernier peut être exprime par la différence née des cycles d’exploitation.
Le fonctionnement du cycle d’exploitation implique la détention de l’actif
physique tel que les stocks et l’actif financier tel que les créances sur les client,
effets a recouvrer
Avoir ces actifs est une nécessite avant que l’entreprise ne touche le résultat
final de ses opérations sous forme de monnaie,la détention permanente de ces
éléments doit être financée par l’entreprise,c’est a ce niveau qu’il convient de
tenir compte de l’aide apportée par les crédits fournisseurs qui contribuent a son
financement.

Le besoin en fonds de roulement dépend de plusieurs facteurs :

- Du processus de production utilise c’est-à-dire du temps qui sépare la sortie


des matières premieres de leur stock et la rentrée en stock des produits finis.
- Du délai de stockage, c’est-à-dire le temps durant lequel les produits finis
restent en stock avant être vendus.
- De la durée des crédits accordes aux clients.
- De la durée des crédits octroyée par les fournisseurs.

14
L’analyse financieres

*BFR = Valeur d’exploitation +Creances commerciales - Dettes commerciales

-Créances commerciales = les créances sur clients,les effets a recouvrer,les

avances et les acomptes commerciaux,la TVA déductible sur achats et services,


les effets a recouvrer non escomptes,les frais comptabilise d’avances,il faut
déduire les avances des clients qui se trouvent au passif du bilan au même titre
que les fournisseurs.

-Dettes commerciales = les fournisseurs de stocks,les effets a payer,les produits


comptabilises d’avance,la TVA sur les ventes,il faut cependant déduire les
avances faites aux fournisseurs qui figurent a l’actif du bilan au même titre que
les clients.
Dans le calcul du besoin en fonds de roulement la trésorerie constitue la
différence entre le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement.

L’équilibre financier est réalise lorsque le fonds de roulement est supérieur au


besoin en fonds de roulement : FR>BFR = trésorerie positive.

Au contraire lorsque le besoin en fonds de roulement et supérieur au fonds de


roulement,on dit qu’il y a un déséquilibre financier : FR<BFR=tresorerie
négative.

On peut dire que le fait de ne pas encaisser immédiatement des créances génère
un besoin en fonds de roulement,par contre le fait de ne pas payer immediatem-

15
L’analyse financieres

ent des dettes génère une ressource qu’on appelle un dégagement en fonds de
roulement.
L’étude du BFR exprime les conditions de réalisation des équilibres financiers a
court terme.

Exemple :

Stocks 2.500,00 Fournisseurs 2.500,00


Créances 3.500,00 Autres dettes 2.000,00
Autres créances 3.000,00
Trésorerie 2.000,00

Total = 11.000,00 Total = 4.500,00

BFR = (2.500,00+3500,00+3.000,00 ) - 4.500,00 = 4.500,00


FR = 11.000,00 - 4.500,00 = 6.500,00
Donc le FR >BFR = 6.500,00-4.500,00 =2.000,00
La trésorerie est positive de : 2.000,00

16
L’analyse financieres

Apres règlement des fournisseurs la situation est de :

Stocks 2.500,00 Fournisseurs 0


Créances 3.500,00 Autres dettes 2.000,00
Autres créances 3.000,00 Trésorerie 500,00

Total = 9.000,00 Total = 2.500,00

BFR = (2.500,00+3.500,00+3.000,00 ) - 2.000,00 = 7.000,00


FR = 9.000,00 - 2.500,00 = 6.500,00
Donc le FR<BFR = 6.000,00 - 6.500,00 = -500,00

* COMPARAISON ENTRE LE FR ET BFR :

Le FR comme il a été défini précédemment est l’excèdent des capitaux


permanents,ainsi le fonds de roulement est une grandeur statique,ce qui est très
insuffisant pour dire si la situation de l’entreprise est bonne ou mauvaise,
autrement dit si l’entreprise est solvable ou non.
Le fonds de roulement peut également se calculer en effectuant la différence
entre l’actif circulant et le passif circulant (DCT).
IL convient donc de déterminer le BFR et le comparer au FR pour porter des
jugements sur la solvabilité de l’entreprise.

17
L’analyse financieres

En reprenant les chiffres de l’exemple précèdent on constate que :

* Avant le règlement des fournisseurs :


FR = 6.500,00
BFR = 4.500,00
Trésorerie = 2.000,00 (positive)

Dans ce cas on peut dire que le fonds de roulement finance la totalité du besoin
en fonds de roulement et dégage un excèdent de trésorerie.

* Apres règlement des fournisseurs :


FR = 6.500,00
BFR = 7.000,00
Trésorerie = - 500,00 ( négative )

Dans ce cas on peut dire que le fonds de roulement ne suffit pas a financer le
besoin en fonds de roulement,le besoin est complète par un découvert bancaire a
court terme.

C/LA TRÉSORERIE :

L’étude de la trésorerie veut dire l’étude des conditions dans lesquelles


s’effectue la couverture du passif exigible par les éléments liquides de l’actif
circulant,elle est obtenue a partir du FR et de BFR.

18
L’analyse financieres

- Trésorerie positive signifie que le BFR est totalement couvert par le FR, ce qui
signifie que l’entreprise a réalisée son équilibre financier immédiat.
- Trésorerie négative signifie un état de déséquilibre donc l’entreprise doit
injecte des fonds pour renforce sur le FR.

III/ LE DESEQUILIBRE FINANCIER :

Le desequilbre financier d’une entreprise peut provenir soit d’une chute brutale
du fonds de roulement soit d’une augmentation brutale du besoin en fonds de
roulement.

1/ CHUTE BRUTALE DU FONDS DE ROULEMENT:

A/ La baisse des capitaux permanents :


cette baisse peut parvenir de :
- la réduction du capital par absorption des pertes.
- la réduction du capital par remboursement d’apports.
- la distribution des reserves.
- le remboursement des emprunts a long terme d’une manière anticipée.

B/ La hausse des valeurs immobilises :

Le sur-investissement est l’origine de nombreuses faillites. il convient donc de


distinguer les investissements productifs de ceux qui ne sont pas.

19
L’analyse financieres

Les investissements productifs génèrent une augmentation de la production et de


l’activité de l’entreprise ,ce qui va entraîner un supplément.
ce qui est très dangereux pour l’entreprise dans la mesure ou le fonds de
roulement reste stable.
Par contre les investissements génèrent aussi un autofinancement par
l’intermédiaire des amortissement et un augmentation du chiffre d’affaires,donc
des bénéfices qui seront mis en reserves.
L’investissements improductifs ne génèrent pas de hausse en besoin en fonds de
roulement mais n’augmentent pas n’ont plus le chiffre d’affaires de l’ETS.
Ainsi une augmentation éventuelle de l’autofinancement de l’entreprise peut
avoir lieu lorsque les investissements improductifs sont amortissables,mais ils
doivent être acquis par des crédits a long terme.

2/ HAUSSE BRUTALE DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT :

En supposant que le fonds de roulement reste stable ,une hausse brutale du


besoin en fonds de roulement peut remettre en cause l’équilibre financier d’une
entreprise.

Cette hausse peut provenir de :


- La hausse des stocks en valeurs ou en volume.
- Le cycle vente : certaines entreprises connaissent une croissance très fortes de
leur chiffre d’affaires,ce qui peut provoquer un déséquilibre financier du a
l’accroissement des créances commerciales.
- L’élargissement de la durée d’encaissement des créances.

20
L’analyse financieres

- Le cycle achat : lorsque les achats de marchandises,de matières premieres ou


de services sont effectues au comptant,cela va entrainer une hausse brutale du
besoin en fonds de roulement,par contre si les achats sont a crédit le BFR ne va
pas augmenter immediatement,mais il va augmenter après la réalisation du
chiffre d’affaires lorsque les ventes sont a crédit ou après transformation des
matières premières et stockage des produits.
aussi le paiement accélère des dettes commerciales peut entraîner un
déséquilibre financier.

IV/ LE RATTRAPAGE DU DESEQUILIBRE FINANCIER :

Supposons qu’une entreprise est en déséquilibre financier,fonds de roulement


inférieure au besoin en fonds de roulement.
Il existe trois types de solutions qui permettent le rattrapage du déséquilibre
financier :

1/ La réduction du besoin en fonds de roulement :

Pour réduire le BFR l’entreprise doit procéder a :


- Diminution de stocks : cette action est très dangereuse car le risque de rupture
de stocks peut altérer la rentabilité de l’entreprise.
- Diminution des créances commerciales : cela dans la mesure ou la conjoncture
économique le permet,car la concurrence dans le marche oblige l’entreprise a
vendre a crédit.
- Augmentation des dettes commerciales :en Préservant la solvabilité de
l’entreprise et son autonomie financière.

21
L’analyse financieres

2/ L’augmentation du fonds de roulement :

L’augmentation du fonds de roulement peut provenir soit de l’augmentation des


capitaux permanents soit par la diminution des valeurs immobilises.
L’augmentation des capitaux permanents peut provenir :
- De l’augmentation du capital par apport en numéraire : ce mode de
financement représente tous les avantage ,il augmente l’indépendance financière
de l’entreprise et pas d’intérêt a payer ni remboursement des dettes.
- Des emprunts a long terme : le recourt a un tel financement nécessite l’elabo-
ration d’un plan de financement prévoyant le remboursement des emprunts et
des intérêts.
- L’apport en compte courant bloque : ce procède est très intéressant car le
financement est très stable

3/ Les crédits bancaires a court terme :

Cette solution n’augmente pas le FR. et ne réduit pas le BFR mais elle va agir
sur la trésorerie.
C’est le procède le plus utilise mais le plus coûteux car les taux d’intérêts des
crédits a court terme sont généralement très eleves,ainsi l’entreprise va financer
sa trésorerie par des crédits bancaires a court terme tel que l’escomptes,
les facilites de caisse,etc......
Ces crédits sont souvent verbaux,ile peuvent donc être supprimes a tout moment
ce qui va rendre l’entreprise insolvable envers ses créanciers.

22
L’analyse financieres

En conclusion nous pouvons établir un classement des moyens de redressement


du déséquilibre financier :

- Augmentation du capital par apport en numéraire .


- L’emprunt a long terme.
- La réduction des créances.
- L’apport en compte courant bloque.
- L’escompte.
- Le découvert et l’augmentation des dettes commerciales.
- La réduction des stocks.

B/ ANALYSE STATIQUE :

I/ ANALYSE FINANCIERE PAR LA METHODE DES RATIOS:

1/ Définition d'un ratio:

Un ratio est un rapport entre deux grandeurs, ces grandeurs peuvent être données
par le bilan ou le TCR ou bien calculées tel que le fonds de roulement.
Les ratios donnent des informations à l'analyste financier sur l'aspect qu'il veut
mettre en évidence (rentabilité financière, rentabilité économique, indépendance
financière, solvabilité……).
Un ratio n'a aucun sens s'il n y a pas de lien logique et cohérent entre les deux
paramètre utilisés.

23
L’analyse financieres

2/ Intérêt de l'analyse par les ratios:

L'analyse par les ratios permet de suivre l'évolution de l'entreprise dans le temps
et dans l'espace et situer l'image qu'elle offre aux tiers intéressés tel que les
actionnaires, les banques, les fournisseurs et les autres créanciers.
Ce pendant, il faut signaler que l'analyse financière par la méthode des ratios est
insuffisante pour rendre des jugements sur la situation financière de l'entreprise.
Ainsi la prudence est préconisée lors de l'analyse par les ratios.
En outre, les ratios se calculent sur des événements postérieurs.
Les ratios permettent de connaître les points forts et les points faibles d'une
entreprise,Ils aident aussi les responsables dans la prise des décisions
financières.

3/ les différents ratios:

Nous utilisons ici quelques ratios généralement appliquées dans l’analyses


financières des entreprises.

A) Les ratios analysant les facteurs de production:

-Ces ratios permettent de suivre l'évolution des facteurs entrant dans le


processus de production.
-Ratio du taux de la valeur ajoutée:
Valeur ajoutée

Production

24
L’analyse financieres

La valeur ajoutée exprimée la sur- valeur apportée par l'entreprise.


Ce ratio exprime la contribution propre de l'entreprise à l'œuvre de la
production.
Dans une entreprise commerciale un tel rapport tend vers le zéro (0).
Au contraire dans une entreprise industrielle qui transforme entièrement la
matière première, ce rapport tend vers le un (1).
Si on compare deux entreprises qui utilisent la même matière première pour
produire le même produit, on dit que l'entreprise dont le taux de valeur ajoutée
est le plus proche de 1 est considérée comme la plus efficace et utilisée ces
moyens de production mieux que l'autre.
On dira que son efficacité économique est la meilleure.

-Ratio d'intensité capitalistique:

Investissements bruts
Effectifs

Ce ratio mesure le rapport qui existe entre le capital technique et le travail.

Ainsi, une entreprise industrielle qui possède des équipements très modernes
devrait avoir un ratio très élevé.

Une forte intensité capitalistique implique une image brute d'autofinancement


très importante engendrée par les amortissements.

25
L’analyse financieres

L'efficacité de ce ratio ne peut se compléter que lorsqu'on tient compte de la


réévaluation des investissements ( a cause du problème de l’inflation ) et de la
distinction entre les investissements productifs de ceux qui ne le sont pas.

C'est pour ces raisons que certains auteurs préconisent l'utilisation du ratio
suivant:

Investissements bruts productifs réévalués


Effectifs productifs

-Ratio de productivité:

Production
Effectifs

Ce ratio mesure la force productrice du facteur travail d'une entreprise pour faire
une comparaison avec d'autres entreprises du même secteur. Mais le résultas de
cette comparaison n'est pas évident car ce ratio est lié au ratio d'intensité
capitalistique. Ainsi pour qu'il soit intéressant, l'entreprise doit avoir un taux
d'intensité capitalistique égal à celui de l'entreprise comparée.

-Ratio de rendement d'équipements:

Valeur ajoutée

Investissements bruts productifs

26
L’analyse financieres

Ce ratio exprime le rendement de l'equipement il peut ètre utilisé conjointement


avec le ratio.

Valeur ajoutée
Effectifs

Ce dernier représente le rendement du travail et non du capital technique

-Ratio de rendement humain:

Frais du personnel
Valeur ajourtée

Ce ratio exprime le rendement de l'investissement humain.Il peut etre raffiné et


presente comme suit:

Frais du personnel productif

Valeur ajoutée

Ce dernier exprime la contribution du facteur humain dans la formation de la


valeur ajoutée.

27
L’analyse financieres

B) Ratios de gestion et de rentabilité:

Ce type de ratio met en évidence l'aptitude commerciale et la profitabilité de


l'entreprise.
Le raisennement dans ce cas est basé sur les liens qui existent entre les differents
résultas et le chiffre d'affaires hors taxe.

Les ratios sont les suivants:

Marge brute

CA/HT

Résultat d'exploitation ou Résultat d’exploitation

CA/HT Résultat net de l’exercice

Résultat hors exploitation ou Résultat hors d’exploitation

CA/HT Résultat de l’exercice

Les ratios précèdent expriment la rentabilité normale et d'exploitation ainsi que


la rentabilité exceptionnelle et hors exploitation.

28
L’analyse financieres

Les ratios suivants expriment la rentabilité financière des capitaux investis.

Résultat net Résultat net


Ou:
CA/HT Capitaux
investis

C) Les ratios financiers ou de structure financière:

-Ratio d'autonomie financière:

Fonds propres
Dettes

Ce ratio exprime le degré d'indépendance financière de l'entreprise vis-à-vis de


l'extérieur.

-Ratio de financement permanent:

Capitaux permanents
Valeurs immobilisées

29
L’analyse financieres

Ce ratio exprime l'existence ou non d'un fonds de roulement net, il doit être
supérieur à 1.

-Ratio de financement propre:

Capitaux propres
Valeurs immobilisées
Ce ratio exprime l'existence ou non d'un fonds de roulement propre. Il peut être
inférieur à 1 à condition que le ratio de financement permanent soit supérieur à
1.
-Ratio de liquidité de l'actif

Actif circulant
Total de l'actif
Ce ratio nous permet de connaître l'importance de l'actif circulant par rapport au
total de l'actif. Ainsi il nous permet de connaître la nature de l'activité de
l'entreprise.

-Ratio de solvabilité générale:

Fonds de roulement total


Dettes

Ce ratio exprime la sécurité dont jouissent les créanciers de l'entreprise. Son


interprétation dépend des composants des dettes (DLT et DCT).

30
L’analyse financieres

-Ratio de liquidité générale:

Fonds de roulement total


DCT

Ce ratio indique si l'entreprise peut faire face aux dettes à court terme avec son
actif circulant. Il doit être supérieur à 1.

-Ratio de trésorerie à échéance:

VR+VD
DCT

Ce ratio exprime la capacité de l'entreprise à faire à ses DCT avec ses VD ainsi
que ses VR, mais il faut s'assurer que l'échéance des créances est inférieure à
celle des dettes.

-Ratio de trésorerie immédiate:

VD
DCT

Ce ratio exprime la solvabilité immédiate de l'entreprise.


Il peut être inférieur à 1 mais il doit rester supérieur à 0,4 pour limiter le risque
de tomber en difficulté de trésorerie.

31
L’analyse financieres

D) Les ratios d'exploitation:

Ce type de ratio mesure les charges engagées par rapport soit au total des
charges soit au total des ventes.

Frais de personnel Consommations Dotation aux amortissements


Total des charges Ventes Valeur ajoutée

Ce dernier rapport exprime l'autofinancement et la capacité de renouvellement


des investissements.

Marge brute d'autofinancement


DLT
Ce ratio exprime, la relation qui existe entre l'autofinancement et le financement
externe.
Dans certains cas il est plus intéressant d'utiliser le financement externe .

Fournisseurs + effets à payer


X 360
Achat TTC

Ce ratio permet de déterminer le délai moyen de règlement des fournisseurs. Il


permet ainsi de prévoir approximativement les décaissements de l'entreprise. Il
doit être utilisé avec prudence notamment lorsqu'il s'agit d'une entreprise dont
l'activité est saisonnière.

32
L’analyse financieres

Client + effets à recouvrer


X 360
Ventes TTC

Ce ratio permet de déterminer le délai moyen de règlement de clients. Il présente


les mêmes avantages et inconvénients que le ratio précédent.

Dans ces ratios, on remarque que les achats et les ventes sont pris en TTC car les
fournisseurs et les clients figurent au bilan en TTC.

Les deux ratios précédents sont calculés conjointement car le ratio de délai
moyen de règlement des clients doit être le plus bas possible et inférieur à celui
de délai moyen de règlement des fournisseurs.

-Ratio de délai d'écoulement des stocks:

Ratio général:

Stock moyen
X 360
CA/HT

Ce ratio exprime approximativement la durée du cycle d'exploitation de


l'entreprise.

33
L’analyse financieres

Il s'agit de trouver le nombre de jours que mettent les divers stock de l'entreprise
pour se transformer en chiffre d'affaires.
Mais ce ratio peut être raffiné en distinguant la nature des stocks.
-Délai d'écoulement des matières premières ou des marchandises:

Stock moyen des M.P ou des Mses


X 360
Consommation

Le nombre de rotation de stock est le suivant:

360 Consommation
Ou:
Délai d'écoulement Stock moyen des MP ou M ses

-Délai d'écoulement des produits finis:

Stock moyen des produits finis


X 360
Coût de production des produits vendus

Le nombre de rotation du stock des PF:

360 Coût de production des PFvendus


Ou:
Délai d'écoulement Stock moyen des produits finis

34
L’analyse financieres

L'importance de ces ratios dépend de la nature d'activité de l'entreprise, mais


dans tous les cas, l'entreprise doit maximiser le taux de rotation des stocks, afin
de maximiser son profit.

35
L’analyse financieres

CONCLUSION

Le souci des responsables est de pouvoir contrôler la gestion de leur entreprises


pour réaliser des resultats, donc une rentabilité financière ce contrôle se réalise
par le fait de constater les points forts et faibles de l’entreprise et de remédier.

En outre,il est très important de savoir que le croissance et le développement


économique d’un pays quelconque dépendent de la réussite et de
l’épanouissement des entreprises économique qui constituent les cellules
élémentaires sur lesquelles se base l’économie d’un pays.

36