Vous êtes sur la page 1sur 8

DÉPARTEMENT DE BIOLOGIE, FACULTÉ DES SCIENCES

UNIVERSITÉ M’HAMED BOUGARA DE BOUMERDES

"Le rapport à faire "

« Le complément, avec un exemple sur


immunodéficiences primaire qui touche le système
du complément.»

Fait par :
HAMDI HASNA
*Introduction :
Le système du complément correspond à une cascade d’enzymes
participent à la défense de l’organisme contre l’infection. Les protéines du
complément sont souvent présentes dans le sérum comme des précurseurs
inactives (zymogènes), autres se situent à la surface des cellules comme des
cellules apoptotiques ou du pathogènes. Le complément peut être activé en
cascade selon trois voies : la voie classique, des lectines et la voie alterne.

1*Définition du complément :
C’est un ensemble des protéines thermolabile peut être (circulante,
membranaires) faisant partie de l’immunité innée, il a des fonctions
essentielles comme la défense contre l’infection, le maintien en solution,
l’élimination des complexes antigènes-anticorps et la régulation physiologique
de la réponse immunitaire.

2*Les différentes voies du complément :


On distingue 3 voies d’activation du complément chacune de ces voies est
activées par des agents spécifiques.

A. La voie classique: Déclenchée par la reconnaissance de


complexe Ag-Ac.

La voie classique commence par l'activation du complexe C1 (est un gros


complexe, composé de trois sous-composants : C1q le plus gros de ses éléments
composé de 6 trimères se terminant chacun par une tête globulaire. C1r et
C1s, deux sérine-protéases, qui sont inactives au début du processus). Lorsque
deux têtes globulaires ou plus de C1 se lient à un ligand, C1 active C1r, qui
devient protéolytique, et clive C1s pour désamorcer la cascade de protéolyse.
Chaque clivage libère un petit fragment : (C4a, C2a et C3a) qui agissent sur
les cellules inflammatoires. Le C1s activé clive alors le C4 en C4a (qui va dans
le sang) et C4b qui se fixe sur la membrane de la cellule à lyser et va recruter
C2. C2 sera également clivé par C1s mais aussi via C4b.
Le fragment C2 se divise en C2a et C2b, et C2a reste fixé à C4b alors que C2b
reste libre. Le complexe C4bC2a ainsi formé s'appelle la C3-convertase dont le
rôle est de scinder C3 en C3a (qui part dans le sang) et C3b. Ce dernier se fixe
sur la membrane de la cellule à lyser et forme le complexe C4bC2aC3b : c'est
la C5 convertase
En immunité adaptative, le processus est le même qu'en immunité innée, à
cette différence que C3b se lie aux régions Fc d'anticorps. Seules les IgG1,
IgG3, les IgM, et faiblement les IgG2 sont capables d'entraîner la cascade des
évènements. La fixation de deux ou plusieurs immunoglobulines d'IgG ou une
molécule d'IgM pentamérique, à la surface d'un micro-organisme, permet à
leur région Fc de fixer le premier composant de la voie classique.
Ce sont les têtes globulaires qui vont interagir avec les fragments Fc des
immunoglobulines ayant lié l'antigène.

B. La voie Alterne :
Elle est activée quant à elle par les surfaces cellulaires des bactéries gram+ ou
gram-, quelques cellules infectées par un virus, levures, et parasites. Également
par les polysaccharides, comme le zymosan ou l'inuline, par les LPS
(lipopolysaccharides) bactériens.
La voie alterne d'activation résulte de la fixation du C3b sur un site accepteur.
En permanence de faibles quantités de C3 sont clivées spontanément en C3a et
C3b. Ce dernier possède, pendant un très court instant, un site hautement
réactif capable de se fixer sur des groupements chimiques présents sur
virtuellement toutes les surfaces biologiques, principalement bactériennes.
En l'absence de ce site accepteur, le C3b réagit avec l'eau et donne le C3b
soluble. Le C3b fixé à une surface peut alors lier le facteur B qui est clivé, en
présence d'ions Mg2+, par le facteur D en Bb et Ba, formant la C3-convertase
alterne, ou C3bBb.
Cette C3-convertase clive des molécules de C3 pour former un complexe
C3bBbC3b, ou C5-convertase alterne. Cette dernière va à son tour cliver le c5
rejoignant ainsi la voie classique.

C. La voie Des lectines :


Activés par la reconnaissance de mannose qui se trouve dans la surface des
microbes.
Une protéine globulaire, la Mannose Binding Lectin (MBL), peut interagir avec
les résidus mannose ou N-acétylglucosamine (GlcNac) des micro-organismes.
Sa structure est homologue au C1q. Sa fixation sur des mannoses de bactéries
active 2 sérine-protéases (MASP1 et MASP2 ou MASP3) qui clivent et activent
C4 et C2, rejoignant ainsi la voie classique.
*Les 3 voies d’activation convergent en une voie finale commune lorsque la
convertase C3 clive C3 en C3a et C3b.
Le clivage de C3 peut aboutir à la formation du complexe d’attaque de la
membrane (MAC, membrane attack complex), le composant cytotoxique du
système du complément. Le MAC induit une lyse de cellules étrangères.

*Exemple sur une immunodéficience primaire qui touche le


système du complément :
On a la maladie L’angio-œdème héréditaire (AOH) comme un exemple, est
une maladie génétique rare, qui se caractérisé par des épisode récurrents de
gonflements (œdèmes) situés au niveau du visage, des muqueuses et des
organes internes, parfois susceptibles de mettre en jeu le pronostic vital .Peut
toucher 1 personne sur 100 000 et qui se caractérise par la survenue d'œdèmes,
La maladie peut survenir à tout âge mais elle débute le plus souvent chez
l'enfant ou l'adolescent.
*Il existe 3 types de cette maladie, correspondant à des mutations différentes
sur le gène de protéine :
Type 1 : taux réduits de C1INH (85 %4)
Type 2 : taux normaux de C1INH mais fonction réduite (15 %)
Type 3: anomalie non détectable de C1INH, survient dans un mode dominant
lié à X.
* Les types 1 et 2 sont dus à des anomalies du gène SERPING1 qui affectent
une protéine appelée C1 inhibiteur (C1Inh).
La transmission de la maladie est autosomique dominante et la plupart des
cas sont hétérozygotes, c'est à dire qu'elle peut être transmis à l'enfant si un
seul parent est touché.
Les œdèmes sont déclenchés par une augmentation de la perméabilité
vasculaire causée par le déficit en C1-Inh.
Donc la pathologie est liée à la fonction du C1-Inh .Ce dernier est impliquer
dans la régulation de la perméabilité vasculaire et la modulation de
l’inflammation.

*Conclusion :
On peut conclure que l’activation du complément il est important parce que il
est efficace dans l'élimination d'agents étrangers, et doit être régulée afin
d'éviter son emballement pouvant engendrer des dommages aux cellules de
l'hôte.

Vous aimerez peut-être aussi