Vous êtes sur la page 1sur 16

Publié le 23 décembre 2019

La semelle isolée
Votre ouvrage comprend des poteaux ou colonnes et vous devez réaliser une  semelle
isolée ? Suivez notre guide de mise en œuvre !

Qu’est-ce qu’une semelle isolée?


La semelle isolée est une fondation superficielle. Elle doit être exécutée conformément au
DTU 13.11.

Jusqu’à 3 de profondeur : fondations superficielles.


Au-delà de 3 m : fondations profondes.

Appelée également semelle ponctuelle, son nom lui vient de sa position : elle est isolée par
rapport aux autres éléments de fondation. L’utilisation du terme « ponctuelle » fait également
référence à la capacité de cette semelle de fondation à reprendre des charges ponctuelles.

A l’inverse, la semelle filante est continue dans toute la tranchée périmétrique des fondations
nécessaires, et supporte des charges réparties (un mur par exemple). Ce type de fondations
est mieux adapté à des sols moins homogènes, car la surface de contact est plus importante ce
qui limite le risque de tassement différentiel des fondations d une maison.

Dans quels cas opter pour la semelle isolée ?


La semelle isolée est utilisée pour reprendre des descentes de charges concentrées de
poteaux. On l’utilise pour réaliser des ouvrages à structure poteaux poutres.

Cela-dit, lorsque les poteaux sont proches, il peut être plus avantageux de recourir à une
semelle filante car plus rapide à réaliser. La semelle beton isolée est donc propice à des
poteaux éloignés !

Les semelles isolées peuvent également recevoir des longrines : poutre préfabriquée en béton
armé placée sous un mur porteur.

Formes des semelles isolées


Voici les différentes formes de semelles isolées.
Typ
es de semelles isolées.

Les critères de choix sont d’ordre technique et économiques et relatifs :

 à la charge et à l’emplacement de la semelle ;


 au terrassement et à la nature du terrain (argile ou rocher) ;
 à la réalisation ou non d’un coffrage ;
 au façonnage facile des aciers ;
 à la quantité et à la facilité de mise en place du béton.

Les formes les plus simples sont les plus courantes :

 semelles de forme carrée ou rectangulaire ;


 à section constante (sans glacis).

Dimensions
Le dimensionnement d’une semelle isolée doit être effectué par un bureau d’études spécialisé
dans le dimensionnement des fondations.

La section de la semelle est calculée en fonction de la charge à reprendre et de la portance


du sol.

La hauteur de la semelle est au moins égale à : H = 5cm + (Bx – bx) / 4

Les dimensions d’une semelle isolée.

Exemple de calcul de dimensionnement de semelle isolée :


Prenons le cas d’un poteau de section 20 x 20cm = 400cm2 qui doit supporter une charge F =
32 000 daN.

Chaque cm2 de terrain de fondation peut supporter 2 daN (la pression admissible du sol est
donc de 2 daN/cm2).

La surface portante nécessaire « S » de la semelle isolée est calculée comme suit :


S (cm2) = Effort total appliqué par le poteau / pression admissible du sol = F/P

Dans cet exemple de calcul fondation la surface portante nécessaire est donc : S (cm2) =
32000/2 = 16000 cm2.

La semelle présente ici une surface 40 fois plus grande que la section du poteau.

Si on opte pour une semelle de section carrée, son côté devra être de 127cm.

Sa hauteur devra être au moins égale à 32cm.

Ferraillage
Le calcul du ferraillage d’une semelle isolée doit être réalisé par un bureau d’études
spécialisé.
Les semelles isolées peuvent être armées ou non armées suivant les cas.

Les semelles isolées armées sont généralement renforcées par deux nappes d’aciers
orthogonaux protégés de l’oxydation par une épaisseur d’enrobage de 4 à 5cm.

Un béton maigre de propreté en fond de fouille facilite l’implantation et l’enrobage régulier


des armatures.

Dans tous les cas des aciers d’ancrages doivent être mis en place pour assurer la liaison du
poteau avec la semelle.

Exemple de ferraillage
fondation type semelle isolée.

Quelle profondeur ?
Le niveau d’une semelle isolée doit être à une profondeur suffisante pour mettre le sol
d’assise à l’abri du gel.

Celle-ci dépend de la nature du sol et du climat :

 minimum 50 cm en zone tempérée ;


 minimum 1 m en montagne.
Semelle isolée : Mise en œuvre
 

Principe de réalisation d’une semelle isolée.

1. Réalisation du fond de fouille

On commencera par réaliser un fond de fouille adapté aux dimensions de notre fondation.

Pour ce faire il convient de :

 Délimiter la surface de fondation.


 Déterminer la profondeur d’excavation.
 Terrasser à la pelle (manuelle ou mécanique).
 Curer le fond de fouille et l’assécher si nécessaire.
 Puis on coule une fine couche de béton de propreté dosé à 150 kg/m3. N’hésitez pas à
consulter notre article sur le béton de propreté.

Le temps de séchage du béton de propreté est très court : vous pourrez dès le lendemain
continuer la préparation de vos fondations.
2. Coffrage éventuel

Il est possible de réaliser une semelle en pleine fouille lorsque la profondeur n’est pas trop
importante et que les parois sont stables.

Dans le cas contraire, il faut réaliser un coffrage à l’aide de bastaings et de planches en bois.

3. Ferraillage

Continuez avec la mise en œuvre du ferraillage :

 Respectez les enrobages (3cm minimum) à l’aide de cales d’armatures.


 Respectez les recouvrements indiqués et liez les armatures concernées avec du fil de
fer à ligaturer. Le recouvrement minimum est de 50 fois le diamètre du fer à béton.
 Pour le chainage vertical, ligaturez à l’ aide de fils de fer les équerres de façon à ce
que la partie verticale forme un angle droit avec la face inférieure de la semelle.

4. Commande du béton prêt à l’emploi et coulage fondation

On continuera la réalisation de notre semelle isolée par :

1. Calcul du volume de béton nécessaire. N’hésitez pas à consulter notre article sur le
calcul du volume de béton.
2. Commandez votre béton prêt à l’emploi.
Vous souhaitez demander un devis pour du béton pour semelle isolée ? C’est très
simple : remplissez en quelques clics le formulaire de demande de devis sur notre site.
3. Réceptionnez votre livraison de béton avant de commencer à couler le béton.
4. Coulage du béton tout en contrôlant le bon enrobage des aciers. Vibrez le béton, à
l’aide d’une aiguille vibrante.
5. Nivelez.
6. Talochez et lissez la surface.

Vous avez fini ! Il n’y a plus qu’à laisser sécher le béton 24 heures au minimum avant de
décoffrer.
La longrine de fondation en béton
Construction / Gros oeuvre
Publié le 7 février 2020

La longrine béton
La longrine est un élément de fondation. Ce sont des pièces préfabriquées en béton. Associée
à des plots de fondation, elle offre beaucoup d’avantages pour réaliser les fondations d’une
maison. Cet article vous explique ce qu’est une longrine béton et comment la mettre en place.

Qu’est-ce qu’une longrine ?


La longrine est une poutre rectangulaire.

Cette poutre en béton armé ou en béton précontraint est un élément de structure qui
permet de répartir les charges des murs et les transférer vers les appuis sur lesquels elle repose
(fondations ponctuelles de type plots ou semelles isolées, voire pieux ou micro-pieux).

Principe de
fondations par longrines et plots.
Dans quels cas utilise-t-on la longrine fondation ?
Elles sont largement utilisées pour réaliser les fondations des bâtiments à structure
composée de poteaux et de poutres (exemple : bâtiments industriels et agricoles). Elles
permettent alors de rigidifier la structure en assurant la liaison transversale entre les poteaux
au niveau des massifs de fondation. Elles servent aussi dans ce cas à délimiter le dallage et à
reprendre le poids du bardage.

Elle est aussi utilisée pour réaliser les fondations des maisons individuelles. Placée sous les
murs porteurs elle reprend les charges et permet de les reporter vers des appuis (plots de
fondation) sur lesquels elle repose. Elle est employée en remplacement de la semelle filante
lorsque le terrain est instable ou en pente, ou bien tout simplement pour gagner du temps
sur le chantier.

Mise en place des


fondations d’une maison.

Avantages des longrines


Leur utilisation pour réaliser les fondations d’une maison présente plusieurs avantages par
rapport à une fondation continue de type semelle filante :

 Simplification du terrassement :  limité à l’exécution des fouilles isolées pour les plots.
 Gain de temps : grâce à l’utilisation d’éléments préfabriqués.
 Qualité : la préfabrication en usine permet une qualité constante et des performances
garanties.
 Adaptation au terrain : leur emploi permet de construire sur un sol instable ou un
terrain en pente.
Les différents types de longrines préfabriquées
On distingue :

 Les longrines de rive, placées sous les murs périphériques. Elles sont généralement
munies d’une partie saillante, appelée becquet, servant de coffrage périphérique pour
ceinturer la dalle de plancher.
 Les longrines intermédiaires, placées sous les murs de refend.

Comment faire une fondation avec longrine ?


La réalisation de ce type de fondation s’effectue de la manière suivante :

1. Creuser les fouilles pour les massifs de fondation (plots).


2. Placer les armatures. Les massifs doivent être armés et comporter des aciers
verticaux en attente. Ces aciers verticaux sont positionnés au niveau des jonctions
entre longrines, appelées nœuds. Ils servent par la suite à assurer le chaînage.
3. Coulage du béton des massifs de fondation.
Vous souhaitez obtenir un devis pour du béton de fondation ? C’est très simple :
remplissez en quelques clics le formulaire de demande de devis sur notre site.
4. Définissez la position des longrines à l’aide d’un cordeau.
5. Poser les longrines sur les plots avec un engin de levage (grue ou autre). Prévoir des
espaces entre elles au niveau des nœuds pour laisser passer les aciers de chaînage
verticaux en attente des massifs et les aciers qui ressortent à l’extrémité des longrines.
Lors de la mise en œuvre des longrines, veiller à ce qu’elles soient de niveau.
6. Claveter les longrines aux massifs. Le clavetage se fait au niveau des nœuds et permet
d’assurer la liaison mécanique entre les poutres et les plots. Pour ce faire, réaliser un
coffrage au niveau de chaque nœud et couler du béton dedans.
Détail d’une liaison avant
clavetage.

articles liés
Béton de propreté
Types de béton
Publié le 16 décembre 2019

Le béton de propreté : définition, utilité et


mise en œuvre
Le béton de propreté est un matériau couramment utilisé, puisque nécessaire à de nombreux
projets. Mais concrètement qu’est-ce que c’est ?

Définition
Comme son nom l’indique le béton de propreté est un béton maigre que l’on étale sur le sol
ou en fond de fouille pour constituer une surface propre non terreuse, sur laquelle on pourra
mettre en place un béton de fondation, ou encore réaliser une aire de travail non boueuse.

Dans quels cas mettre en œuvre un béton de propreté ?


Le béton de propreté a donc deux rôles :
– Obtenir une surface de travail propre et plane.
– Protéger les armatures éventuelles.

Il est donc utile dès lors que l’on réalise un ouvrage armé dont on souhaite protéger les
armatures inférieures. C’est le cas par exemple des fondations.

Puisqu’il n’a pas de vocation structurelle, le béton de propreté n’est pas armé et faiblement
dosé en ciment.
Coulage d’un béton
de propreté en fond de fouille d’une fondation.

Dosage en ciment
Ce béton contient une faible quantité de ciment : seulement 150 à 200kg par m3 contre 300
à 350kg/m3 pour un béton traditionnel, permet de réduire les coûts.

Pour réaliser 1m3 de béton de propreté, il faut donc :


– 200 kg de ciment par m3
– 960 kg de sable (0/5mm)
– 1050 kg de gravier (5/15mm)
– 125L d’eau

En fonction du volume nécessaire, vous pouvez aussi commander votre béton de propreté
prêt à l’emploi ! Dans ce cas, comptez environs 70€ le m3 hors frais de livraison.

Pour plus de simplicité vous pouvez demander un prix pour du béton de propreté livré en
camion toupie en remplissant en deux clics le formulaire de demande de devis sur notre site.

Béton de propreté : calcul du volume


Pour le calcul du volume de béton, on convertit l’épaisseur du béton en mètres (0,04m
minimum) puis on multiplie par la surface de travail en m² : vous avez le volume de béton
en m3 !

N’oubliez pas : si la couche de béton de propreté est plus large que vos fondations. Pensez à
bien calculer le volume en fonction de cette surface et non de la surface de l’ouvrage qui
reposera dessus.
Pour plus de précisions, suivez notre guide sur le calcul du volume.

Béton de propreté : Mise en œuvre


Le béton de propreté est généralement mis en place dans un fond de fouille.

Voici les différentes étapes à respecter :


1) Délimitation de l’espace et point zéro
2) Terrassement
3) Sécurité éventuelle
4) Commande de votre béton de propreté
5) Coulage

Le coulage sera similaire à celui d’un béton traditionnel mais avec des exigences en moins au
niveau des finitions, de la cure, et du temps de séchage.

Autre avantage, il est possible pour le béton de propreté de réaliser un coulage en pleine
fouille : coulé directement dans l’excavation, on peut ainsi se passer de coffrage.

Attention tout de même : dans le cas de sols instables, ou pour des tranchées de plus de
1,30m de profondeur, il est nécessaire de renforcer les parois des tranchées pour les
stabiliser.
En cas de doute, référez-vous à un professionnel.

Si le béton de propreté possède certains avantages, il convient tout de même de respecter


quelques règles !

Epaisseur et largeur

L’épaisseur minimale réglementaire est de 4cm, selon le DTU 13.1 « fondations


superficielles ».
La largeur, quant à elle, sera fonction de la largeur de l’ouvrage qui sera réalisé par la suite.
Il est recommandé de prévoir au minimum 5cm plus large sur chaque bord.

Béton de propreté : le bon timing

Le béton de propreté doit être coulé immédiatement après le terrassement. Il protège le sol
des intempéries et ainsi il empêche la décompression du sol, et évite une contamination de la
surface de travail ainsi crée (eau de pluie notamment). C’est donc une contrainte qu’il faut
prendre en compte lors de la préparation du chantier.

Avantage du béton de propreté : le temps de séchage du béton est très court ! Le béton de
propreté n’ayant aucun rôle structurel, vous pourrez dès le lendemain poursuivre vos travaux.
D’ailleurs la plupart des artisans s’organisent ainsi :
– Jour 1 : terrassement dès le matin puis coulage du béton de propreté en fin d’après-midi
– Jour 2 : suite des travaux (exemple : mise en place du coffrage ou couler le béton de
semelles filantes).

Comment se faire livrer du béton de propreté ?

C’est très simple. Pour cela remplissez en quelques clics le formulaire de demande de devis
sur notre site.

articles liés

La semelle isolée : fondation superficielle pour poteau

 A propos
 Mentions légales