Vous êtes sur la page 1sur 62

RADAR

Pr.Dr. Adnane LATIF


Cadi Ayyad University, Marrakech, Morocco
E-mail: a.latif@uca.ac.ma

1
Principe du radar

Définition du radar
 Le terme radar est un acronyme adopté au cours de la
Seconde Guerre mondiale, signifiant: RAdio Detection And
Ranging (Système de détection et de télémétrie par ondes
radio).
 Les radars n'indiquent pas seulement la présence et la
distance d'un objet éloigné, mais déterminent également sa
position dans l'espace, sa taille, sa forme, ainsi que sa vitesse
et sa direction.

25/02/2017 2
Principe du radar
 le radar est aujourd'hui également utilisé dans d'autres
domaines, comme la navigation, le contrôle du trafic aérien,
la météorologie, la volcanologie ou le contrôle de vitesse des
automobiles.

25/02/2017 3
Principe du radar
Cible
Au sens large du terme, une cible (target en Anglais) est tout
objet qui interfère avec l’onde émise et réfléchit une partie de
l’énergie vers le radar.

On fait la distinction entre une cible qui est l’objet qu’on veut
détecter et le «Clutter» qui représente les objets
non désirées (réflexions de la mer, de la terre, pluie,
oiseaux, insectes, météorites,…) qui interceptent aussi l’énergie et
la renvoient.

25/02/2017 4
Classification des radars
 Selon le type de cibles
– Le radar primaire: permet de localiser des cibles passives en analysant
l'écho réfléchi par ces cibles après l'émission d'une OEM.
– Le radar secondaire: quant à lui, interroge les cibles qui doivent disposer
d'un transpondeur émettant dans la bande de fréquence du radar.
 Selon la position relative de l’émetteur eu du récepteur
– Les radars Monostatiques : émission et réception sur une antenne unique.
– Les radars Multistatiques : deux antennes ou plus émettrices et réceptrices
séparées par une certaine distance.

Les radars bistatiques Les radars Multistatiques


5
Classification des radars
 Selon l’objectif :
– De veille ou de surveillance (à balayage) : le radar explore en
continu la zone de couverture.
– De poursuite : en continu ou en discontinu (track while
scan)
– Multifonction : réalise les deux fonctions de surveillance et
de poursuite
 Selon la résolution
– Conventionnels
– Haute résolution
 Selon le type de signal
– A onde continue
– A impulsions

6
Classification des radars
 Le Radar primaire
– Bandes de fréquences en télédétection
Longueur d'onde l Bandes Radar
10m HF 3 à 30MHz
1m VHF 30 à 300MHz
UHF 0,3 à 1GHz
30cm L 1 à 2 GHz

10cm S 2 à 4GHz

5cm C 4 à 8GHz

3cm X 8 à 12GHz
2cm Ku 12 à 18GHz
1cm K 18 à 27GHZ
Ka 27 à 40GHz
V 40 à 70GHz
Inférieure à 1cm
W 70 à 100GHz

ICITCS'14 7
Classification des radars
 Le Radar primaire
– Deux bandes de fréquences sont allouées à la radiolocalisation primaire :
 2,7GHz < bande S < 2,9GHz
 1,215GHz < bande L < 1,35GHz
 Elles correspondent chacune respectivement à des longueurs d'onde:
λS = 10cm et λL = 23cm
– Parce qu'elle est moins sensible aux atténuations atmosphériques, la bande L
s'impose pour la détection longue portée jusqu'à 200NM (Nautique Mile :
1NM = 1852m).
– La bande S est, elle, réservée aux radars d'approche.
– La taille des équipements chargés de convertir l'énergie électrique en
rayonnement radar (antenne, joint tournant, guide d'onde, nappe hyper
fréquence) est d'autant plus réduite que la longueur d'onde est courte.
– Ainsi, un radar bande L devra être équipé d'un réflecteur (capteur) de
45m2 alors que son équivalent bande S utilisera un réflecteur de 15m2.

25/02/2017 ICITCS'14 8
Classification des radars
 Le Radar primaire
– Deux bandes de fréquences sont allouées à la
radiolocalisation primaire :
– Les infrastructures supportant ces réflecteurs sont
elles-mêmes plus légères en bande S.
– D'autre part, les réflexions parasites du faisceau sur
le sol, modifient le diagramme de rayonnement des
antennes. Pour minimiser cet effet de sol, la tour
supportant l'antenne doit avoir une hauteur
H ≥100λ.
– Soit 23m en bande L contre 10m seulement en
bande S.
– Le coût du génie civil d'un radar en bande S est donc
nettement moindre que le coût d'un radar bande L.
Ainsi, on admet généralement qu'une station radar
bande S, équipements radar compris, coûte de 20 à
30% moins chère qu'une station bande L.
– Ce rapport coût/performances conduit donc la
plupart des utilisateurs à privilégier ce type de radar
pour la surveillance des espaces d'approche.
Classification des radars
 Le Radar secondaire

– Ayant été conçu à l'origine pour n'assurer qu'une fonction


d'identification au travers d'un transpondeur installé à bord de l'avion,

– le radar secondaire fournit une information plus riche (identification,


altitude)

– Le radar secondaire (1,3GHz < F < 2,9GHz) émet sur une fréquence
(1,03GHz) un signal d'interrogation sous la forme d'une impulsion codée.

– Le transpondeur embarqué répond par une autre impulsion dans la même


gamme de fréquence (1,09GHz).

10
Classification des radars
 Le Radar secondaire

– La réponse décodée apparaît sur l'écran radar au sol sous la


forme d'un écho comprenant les quatre chiffres affichés par le
pilote à la demande du contrôleur, après contact radio (4 chiffres
de 0 à 7 soit 84 = 4096 codes possibles).
– 1ft (1Pied) =0,3048m,
– 1 km/h = 0.53995680346039 kt
– 1 kt = 1.851999999984 km/h

Visualisation radar d'une réponse transpondeur


11
Classification des radars
Le Radar secondaire
 Le nœud (symbole nd ou kt (knot)) est une unité de mesure de la vitesse utilisée en
navigation maritime et aérienne. Un nœud correspond à un mille marin par
heure, soit 1 852 mètres par heure ou 0,514 mètre par seconde.

 Lorsque l'avion est équipé d'un transpondeur mode C (avec alticodeur), une
information d'altitude apparaît également.

 Certains codes sont attribués à des situations particulières.


– 7700 : Détresse.
– 7600 : Panne radio.
– 7500 : Intervention illicite (détournement).
– 7000 : Vol VFR (vol à vue) avec mode C obligatoire

25/02/2017 ICITCS'14 12
Classification des radars
Radars à impulsions
 Ces radars émettent un signal formé d’impulsions de durée
très brève de haute fréquence et de grande puissance.

 Après l’émission d’une impulsion, suit un temps d’écoute plus ou


moins long durant lequel les échos éventuels son reçus, avant
qu'une nouvelle impulsion ne soit émise.

 La direction, la distance et parfois la taille ou l'altitude de la cible


peuvent être déterminées à partir du traitement des échos de retour

25/02/2017 13
Classification des radars

25/02/2017 14
Classification des radars
Radar à onde continue non modulée
- Le radar émet de façon continue un signal d’amplitude et de fréquences
constantes.

- Ce type de radar est utilisé pour mesurer des vitesses (par exemple, dans le
contrôle de la circulation routière) par utilisation de l’effet Doppler.

25/02/2017 15
Principe de fonctionnement d’un radar
à impulsions
Organisation

- Le schéma ci-dessous illustre le principe de fonctionnement du radar à


impulsion.
- L'antenne du radar illumine la cible avec des signaux micro-ondes, qui sont
alors réfléchis puis interceptés grâce à un récepteur.
- Le signal électrique recueilli par l'antenne est appelé « écho » ou « retour ».

- Le signal transmis par le radar est généré par un émetteur puissant,

- l'écho réfléchi par la cible est capté par un récepteur très sensible.

- Le rôle des différents éléments du radar est le suivant :

25/02/2017 16
Principe de fonctionnement d’un radar
à impulsions

25/02/2017 ICITCS'14 17
Principe de fonctionnement d’un radar
à impulsions
 Antenne
Son rôle est de concentrer l’énergie émise par le radar dans un angle solide déterminé.
Cet angle solide est défini par la nature de l’antenne utilisée, la direction vers laquelle il
est dirigé est également liée à l’antenne, une action (mécanique ou électronique) sur cette
antenne permettra de modifier cette direction et donc de provoquer une exploration du
domaine entourant le radar.

 Joint tournant
C’est un dispositif permettant le transfert de l’énergie entre la partie fixe et la partie
mobile du radar.

 Duplexeur
C’est un aiguilleur électronique qui permet, d’une part au signal émis d’être dirigé vers
l’antenne avec une perte minimale tout en isolant convenablement le récepteur ; et
d’autre part au signal reçu d’être dirigé en totalité vers le récepteur, sans dérivation vers
l’émetteur et toujours avec une perte minimale.

25/02/2017 18
Principe de fonctionnement d’un radar
à impulsions
 Emetteur
Sa partie active est le tube d’émission dans lequel est engendrée l’impulsion
hyperfréquence à la fréquence et à la puissance désirées.

 Modulateur
Le modulateur constitue la partie active de l’émetteur. Il permet de stocker l’énergie
pendant les périodes séparant deux émissions successives et de la restituer pendant le
temps très bref de l’émission radar.

 Récepteur
C’est l’élément le plus délicat, et souvent le plus complexe du radar. Lui incombent
l’amplification et le traitement du signal radar. Sa sensibilité doit être très grande
(jusqu’à 10–15 W). Il amplifie les signaux dans de très grandes
proportions (10 10 à 1014) et doit le faire sans déformation du signal. Le récepteur doit
en outre effectuer le filtrage du signal et tous les autres traitements adaptés à
l’information à obtenir (par exemple vitesse, position angulaire...),

25/02/2017 19
Principe de fonctionnement d’un radar
à impulsions

 Traitement et exploitation des informations


Le traitement des informations radar est fait à partir des éléments suivants :
• signal vidéo délivré par le récepteur;
• signaux de synchronisation;
• informations de position angulaire du faisceau d’antenne;
• Moyen de visualisation le plus courant est le tube cathodique

 Synchronisation
• Il délivre les signaux de base qui définissent les instants d’émission,
• Son élément de base est une horloge de très grande stabilité ( 10–5 à 10–8)
à partir de laquelle sont engendrés les signaux de synchronisation.

25/02/2017 ICITCS'14 20
Mesure de distance
 La distance est calculée à partir du temps de transit (aller et
retour) d'une brève impulsion radioélectrique émise et de sa
vitesse de propagation c.

 La distance de l'écho (calculée par le radar) est la distance en


ligne droite entre l'antenne du radar et la cible.

25/02/2017 21
Mesure de distance

 Le temps Δt mesuré par le radar est le temps nécessaire à


l'impulsion pour aller de l'antenne à la cible, puis de la cible
vers l'antenne après réflexion. Chaque impulsion revenant au
radar a parcouru deux fois la distance radar-cible.

 La formule permettant de calculer cette distance est donc la


suivante :

R=c Δt/2 Avec, c= 3.108 m/s la vitesse de la lumière.

Remarque : à Δt=1micro second correspond une distance de 150m

25/02/2017 22
Mesure de distance
 Tr: période de répétition des impulsions, l’inverse fr =1/Tr est la
fréquence de répétition.
 τ: durée des impulsions.
 Le signal émis est caractérisé par la puissance crête PC de
l’impulsion, son énergie E et la puissance moyenne Pm

E=PC τ =Pm Tr

Pm =E/ Tr = PC τ/ Tr

 Le rapport τ/ Tr est le facteur de forme (duty cycle)


du générateur qui traduit le temps de travail sur le temps de repos
du tube. Il est généralement de l’ordre de 0,001.

25/02/2017 23
Mesure de distance

25/02/2017 24
Exercice
Un dispositif de mesure à ultrasons (télémètre ultrasonore) est
équipé d'un transducteur émetteur E et d'un transducteur
récepteur R.
• Le signal émis est constitué de trains d'ondes sinusoïdales de
fréquence F = 40kHz, de durée t = 100micro seconde et de
période de répétition To = 100ms.
• Le dispositif électronique, associé à ces transducteurs, permet
la mesure du temps tR séparant l'envoi d'un train d'ondes
ultrasonores de son écho issu d'une surface plane.
• La vitesse de propagation c des ultrasons dans l'air est
supposée égale à 340m/s.

25/02/2017 25
Exercice

Questions:

a) De combien de périodes de sinusoïdes est constitué chaque train d'ondes ?


b) Quelle est la distance maximale de mesure dMaxi de ce télémètre ?
c) Quelle est la distance minimale de mesure dMini de ce télémètre ?
d) A quelle distance d correspond à un temps de retour tR = 30ms ?

25/02/2017 26
Réponse
a) La fréquence F des ondes ultrasonores sinusoïdales est égale à 40kHz.
La période de ces signaux est donc égale à: T = 1/F = 25ms
Le nombre de sinusoïdes comprises dans une impulsion de durée t =100ms
est: N = t / T = 4
b) La distance maximale de mesure est fonction de la période de répétition
des trains d'ondes. dMaxi = c.To/2 = 340.50 10-3 = 17m
c) La distance minimale de mesure est fonction de la durée t des trains
d'ondes.
dMini = c. t/2 = 170.10-4 = 1,7cm
dMini = Δd = 1,7cm est le plus petit intervalle de distance mesurable
d) Un temps de retour tR = 30ms correspond à une distance d égale à:
d = c. tR/2 = 340,15 10-3 = 5,1m

25/02/2017 27
Mesure de la direction
 L'angle, entre la direction du nord et celle de la cible (azimut), est déterminé
grâce à la directivité de l'antenne.
 La directivité est la capacité de l'antenne à concentrer l'énergie rayonnée
dans une direction particulière.
 En mesurant la direction dans laquelle est pointée l'antenne à l'instant où
elle reçoit un écho, on peut déterminer non seulement l'azimut mais aussi le
site de la cible (donc son altitude).
 La précision de la mesure de ces angles dépend de la directivité de l'antenne.
 Pour une fréquence émise donnée (ou une longueur d'onde définie), la
directivité d'une l'antenne est fonction de ses dimensions propres

25/02/2017 28
Radar à onde continu

Organisation:
 Le radar émet de façon continue un signal d’amplitude et de fréquences
constantes.
 Ce type de radar est utilisé pour mesurer des vitesses (par exemple, dans le
contrôle de la circulation routière) par utilisation de l’effet Doppler.
 Ce type de radar ne permet pas la mesure de la distance.

25/02/2017 29
Radar à onde continu
Mesure de la vitesse radiale:

 Les radars utilisent la fréquence Doppler pour extraire l’information sur la vitesse
radiale des cibles.

 Le phénomène Doppler décrit la variation (positive ou négative) de la fréquence


réfléchie provoquée par le mouvement de la cible par rapport à la fréquence émise.

 L’écart de fréquence entre la fréquence réfléchie et la fréquence émise est appelé


fréquence Doppler ΔF
 L'effet DOPPLER traduit donc une variation de la fréquence du signal émis.

 Cette variation de fréquence est proportionnelle à la vitesse de la cible et s'exprime par:

25/02/2017 30
Radar à onde continu

Démonstration
 Soit un mobile situé à l’instant origine à une distance R0 du
radar et s’en rapprochant à la vitesse radiale vr.

 Le temps de trajet de l’onde est :

25/02/2017 31
Radar à onde continu

 Si le signal émis est de la forme:

 le signal reçue sera de la forme :

(signal identique au signal émis retardé de Δt)


25/02/2017 32
Radar à onde continu

 L’écart entre la fréquence reçue et la fréquence émise est


donc :

( ΔF=fd , V=Vr )

25/02/2017 33
Radar à onde continu
Influence de l'angle de visée - Angle Doppler
 DF exprime donc la composante parallèle à l'axe de propagation, de la
vitesse de la cible.

Lorsque la cible ne se déplace pas dans l'axe du faisceau radar, la


vitesse réelle de celle-ci doit être corrigée par le cosinus de l'angle de
visée a.

25/02/2017 34
Radar à onde continu

 Avec sina = x/d, Pour x donné, plus le radar est éloigné de la


cible plus sina  0 et donc cosa  1

 On parlera bien souvent de vitesse radiale, étant sous-entendu dans ce


cas, qu' il faudra corriger cette vitesse par le cosinus de l'angle de
visée.

 Les cinémomètres de contrôle de vitesse automobile sont étalonnés


pour fournir une vitesse avec un angle Doppler de 25° (Mesta 208).
Ces radars sont équipés d'un dispositif de réglage de l'angle de visée.

25/02/2017 35
Radar à onde continu
 Application numérique simple du RADAR avion
Une OEM de fréquence F = 1GHz génère un écho dont la variation de
fréquence est égale à ΔF = 1kHz. Le temps séparant une émission d'une
réception est égal à: Tr = 250ms.
La vitesse de l'OEM dans le milieu est égale à: c = 3.108 m/s et cos α = 1.
d = c.Tr/2 = 3/2.108.250.10-6 d = 37,5 km
ΔF/F = 2.v/c = 10-6 v = 150 m/s = 540km/h
 Application numérique simple du RADAR de contrôle de vitesse
Une OEM de fréquence F = 10GHz génère un écho dont la variation de
fréquence est égale à ΔF = 1333Hz. La vitesse de l'OEM dans le milieu est:
c = 3.108 m/s, et α = 25°.
ΔF = 2.v.F/c v = c. ΔF /2F = 3.108.1333 / 2.1010= 20 m/s
correction due à l'angle Doppler
v = 79,4 km/h

25/02/2017 36
Exercice
Un véhicule circulant en agglomération (vitesse limitée à 50km/h)
est contrôlé par un radar Doppler de la gendarmerie de type Mesta
208, bande K (F = 24,125GHz). Au passage du véhicule l'onde écho
est de fréquence F' = F + 2500Hz.
L'angle de visée est égal à α = 25°.
Question: ce véhicule est-il en infraction ?

Réponse: Oui

F = 24,125GHz  l = 1,24cm
DF = 2500Hz
cosa = 0,906
v = l.DF/(2.cosa) = 17,1m/s = 61,6km/h !

25/02/2017 37
Equation du RADAR

Equation du radar en espace libre:


 On supposera que les ondes électromagnétiques se propagent dans des
conditions idéales, sans subir une quelconque perturbation.
 On considère un radar monostatique doté d’une antenne directive utilisée
en émission et en réception de gain Gmax et de surface équivalente Ae avec
la relation:

 La formule suivante permet de calculer la densité de puissance rayonnée


par l’antenne à la distance R du radar pour une puissance crête Pc émise :

25/02/2017 38
Equation du RADAR

 La détection d'une cible ne dépend pas


uniquement de la densité de puissance à sa
position.
 Elle dépend également de la partie de l'énergie
réfléchie par la cible qui est renvoyée vers
l'antenne du radar.
 Afin de déterminer la valeur de cette puissance
réfléchie utile, il est nécessaire de définir une
surface équivalente radar de la cible SER notée σ
25/02/2017 39
Equation du RADAR
 Dans un premier temps, il est relativement logique de
considérer que plus la surface éclairée par le signal est
grande, plus la puissance réfléchie est importante.
 Au-delà des considérations de taille, la capacité d’un objet à
réfléchir les ondes dépend de sa forme, de la composition de
sa surface et de la nature des matériaux utilisés.
 La puissance totale reçue par la cible est :

25/02/2017 40
Equation du RADAR

La cible se comporte comme un émetteur qui


réémet omnidirectionnélement (gain =1) la
puissance Pcib.
La densité de puissance atteignant le radar
s’écrit donc :

25/02/2017 41
Equation du RADAR

25/02/2017 42
Equation du RADAR
 La puissance totale captée par le radar qui dépend de la
surface équivalente Ae de l’antenne du radar est :

25/02/2017 43
Equation du RADAR
Portée maximale du radar
 Soit Prmin la puissance minimum du signal autorisant sa
détection par le radar.
 Tout signal de puissance inférieure ne peut être exploité
puisqu’il est noyé dans le bruit du récepteur.
 Ce signal de puissance minimum Smin= Prmin est donc celui qui
permet au radar d'atteindre sa portée maximum de détection
Rmax

25/02/2017 44
Equation du RADAR

25/02/2017 ICITCS'14 45
Equation du RADAR
Influence des pertes sur la portée
 Lors de l’élaboration de l’équation du radar, on a considéré des
conditions de propagations idéales, libres de toute perturbation.
 Cependant, dans la pratique, la propagation est affectée par de
nombreuses pertes qui peuvent considérablement réduire
l’efficacité du radar.
 On introduit une pondération par un facteur de pertes Ls(Ls> 1)
dans l’équation de la portée pour tenir compte de ces pertes :

25/02/2017 46
Equation du RADAR
 Ce facteur regroupe diverses pertes dont les suivantes:

atténuations internes dans les circuits de l'émetteur et


du récepteur. Typiquement, elles sont de l’ordre de1 à
2 dB,
pertes dues aux fluctuations de la surface équivalente,
pertes dues au faisceau : dans l’équation du radar, on a
supposé le gain de l’antenne constant, or ce gain varie
pendant le balayage dont il faut tenir compte.
Cette perte est de l’ordre de 1,5 dB.

25/02/2017 47
Equation du RADAR

25/02/2017 48
Exercice

Un radar Doppler de contrôle de vitesse automobile, de fréquence


F = 24,125GHz (Mesta 208 bande K), émet des trains d'ondes avec une PRF
(Pulse Repetition Frequency) F0 = 30kHz.
L'angle Doppler α entre l'axe du faisceau radar et l'axe de déplacement des
véhicules mesurés est égal à 25°.

Questions:
a) Quelle est la longueur d'onde du signal émis ?
b) Quelle est la vitesse maximale VMaxi  mesurable par ce radar ?
c) A quelle fréquence Doppler ΔF correspond une vitesse mesurée égale
à 130km/h ?
d) Le calcul de la vitesse est réalisé au moyen d'un algorithme de FFT sur
un nombre N = 256 points. Quelle est la précision dv sur la mesure de la
vitesse ?

25/02/2017 49
Réponses
a) Longueur d'onde l
l = c/F = 3.108 / 24,125 109 = 1,24cm
b) La vitesse maximale mesurable est proportionnelle à la PRF.
VMaxi = (l/4).F0 = (1,24/4).10-2 .3.104 = 93m/s = 334km/h
c) Une vitesse v = 130km/h = 36,11m/s correspond à une fréquence Doppler
égale à:
DF = (2.v/l). cosa
a = 25°  cosa = 0,906
DF = 0,906.7222/1,24 = 5277Hz
d) La précision sur la mesure de la vitesse est fonction du nombre de points de
la FFT.
dv = (l.F0) / 2.N = 372/512 = 0,726m/s = 2,6km/h
La durée d'une mesure est égale à N/Fo = 256/(3.104) = 8,5ms
(Pendant cette mesure le véhicule circulant à 130km/h se déplace de 30cm)

25/02/2017 50
Performances des radars
Ambiguïté en distance et vitesse
 Les formes d’ondes usuelles
sont formées de
trains d’impulsions récurrentes
de période Tr (fréquence de
récurrence fr =1/Tr) : dans ces
conditions, tout écho localisé en t0
et fd produira, en sortie du
récepteur, un ensemble de pics de
corrélations situés à t0+kTr,
fd +k'fr d’où une ambiguïté sur la
localisation en distance et vitesse.

25/02/2017 51
Performances des radars

Ambigüité en distance:
 L'horloge du radar est remise à zéro à chaque fois qu'une
nouvelle impulsion est émise, et ce afin de s'assurer que la
mesure de distance s'effectue bien à partir de la dernière
impulsion.

 Les échos reçus dans un délai supérieur à la période de


répétition des impulsions Tr génèrent des erreurs de calcul de
la distance, on parle alors d’ambiguïté en distance .

25/02/2017 52
Performances des radars

 Les échos revenant au radar au delà de Tr se traduisent par


une ambiguïté distance que ceux qui reviennent dans un délai
inférieur à Tr sont affichés à la distance correcte (non
ambiguë).

 La distance maximum sans ambiguïté pour un radar donné est


déterminée par la formule:

25/02/2017 53
Performances des radars
Ambigüité en vitesse:
 L'ambiguïté de la fréquence Doppler exprime la
possibilité d'attribuer différentes valeurs de la vitesse
radiale vr à une fréquence donnée Doppler fd
 C'est le résultat du caractère périodique du spectre
Doppler dans des radars à impulsions. Le maximum
de la fréquence non ambiguë Doppler est :
 La vitesse radiale maximale non ambigüe est alors :

25/02/2017 54
Performances des radars
Résolutions des radars:

 La résolution (ou pouvoir de séparation) d'un radar est sa capacité à


distinguer deux cibles très proches l'une de l'autre, en azimut, en distance
ou en vitesse.

 Les radars de contrôle d’armes, qui demandent une grande précision,


doivent être capables de distinguer des cibles espacées de quelques
mètres.

 Les radars de veille, généralement moins précis, ne peuvent faire de


distinction qu’entre des cibles espacées de quelques centaines de mètres.

 La résolution d’un radar de surveillance est divisée en deux parties : la


résolution en distance et la résolution angulaire (en azimut).

25/02/2017 ICITCS'14 55
Performances des radars
Résolution en distance
 La résolution en distance ΔR est la capacité d'un
système radar à distinguer deux ou plusieurs cibles
situées dans la même direction mais à des distances
différentes.
 La qualité de la résolution dépend de la largeur de
bande Δf de l’impulsion émise.

 Dans le cas particulier d’une impulsion non modulée,

25/02/2017 ICITCS'14 56
Performances des radars

25/02/2017 57
Performances des radars
Résolution angulaire:
 La résolution angulaire est l'écart angulaire minimum qui permet au radar de
distinguer deux cibles identiques se présentant à la même distance.

 La résolution angulaire d'un radar est déterminée par la largeur de son lobe
d'antenne, elle-même définie d'après son angle à -3dB (largeur du lobe à mi-
puissance).

 Les points du diagramme de rayonnement de l'antenne qui reçoivent la moitié de


la puissance émise (c'est à dire la largeur du lobe à -3dB) sont considérés comme
les limites du lobe lorsque l'on calcule la résolution angulaire; deux cibles
identiques, à la même distance, sont de fait vues par un radar à des azimuts ou des
sites différents lorsqu’elles sont espacées angulairement d'une valeur supérieure à
la largeur du lobe à -3dB.

25/02/2017 ICITCS'14 58
Performances des radars

 La résolution angulaire en azimut ou site rapportée à une distance R entre


deux cibles peut être calculée parla formule suivante :

25/02/2017 59
Performances des radars
Cellule de résolution:

 Les résolutions en distance et angulaire conduisent à la notion de cellule


de résolution :

 Il est impossible de distinguer l’une de l’autre deux cibles se trouvant à l'intérieur


d'une même cellule de résolution.

 On considère généralement que le volume de la cellule est fixé par les angles
d'ouverture en azimut et en site du lobe d'antenne et par la résolution en distance
ΔR.

25/02/2017 60
Performances des radars
Résolution en vitesse
 C’est la vitesse minimale séparant deux cibles
de même amplitude situées à la même distance
pouvant être séparées.

 Cette résolution est liée à la durée Tm de la


mesure.

25/02/2017 ICITCS'14 61
Thank you for your Attention

25/02/2017 62

Vous aimerez peut-être aussi