Vous êtes sur la page 1sur 4

MODULE PHYSIQUE DU BÂTIMENT - Ahmed JELIDI - DGC - ENIT – 2020-2021

3 LA RESISTANCE THERMIQUE D’UNE PAROI

3.1 Définition de la résistance thermique d’une paroi

La résistance thermique d’une paroi homogène Rparoi caractérise la somme des transferts de chaleur engendrés
par les échanges thermiques superficiels par rayonnement et convection de part et d’autre de la paroi
extérieur/intérieur ou intérieur/intérieur et éventuellement par la lame d’air, ainsi que par la conduction à
travers le ou les matériaux solides qui constituent la paroi.

3.2 Les résistances thermiques (rayonnement + convection) superficielles Re et Ri


Les échanges thermiques superficiels par rayonnement et convection sont caractérisés par les résistances
thermiques (rayonnement + convection) superficielles extérieure Re et intérieure Ri, dont les valeurs sont
indiquées dans le tableau 9 ci-après, en fonction de la position de la paroi dans le bâtiment et sa disposition
verticale (mur et cloison) ou horizontale (plancher) ou inclinée ainsi que le sens du flux thermique ascendant
ou descendant :

Tableau 9 : Valeurs des résistances thermiques par (rayonnement + convection) surfaciques Re et Ri

Paroi en contact avec Paroi en contact avec


l’extérieur ou avec un l’intérieur ou avec un
Position de la paroi dans le bâtiment
passage ouvert ou avec couloir ou un comble ou
un local ouvert un vide sanitaire
Résistances thermiques surfaciques
(rayonnement + convection) en [ m2.K.W-1 ]
Re Ri Ri1 = Ri2
Paroi verticale (mur)
0,06 0,11 0,11
α
ou incliné ( α > 60° )
Paroi horizontale Flux ascendant 0,05 0,09 0,09
(plancher)
ou incliné ( α < 60°)
Flux descendant 0,05 0,17 0,17
α

Paroi en contact avec l’extérieur :


Re en [m2.K.W-1] : Résistance thermique superficielle sur la face extérieure de la paroi
Ri en [m2.K.W-1] : Résistance thermique superficielle sur la face intérieure de la paroi
Paroi se trouvant à l’intérieur :
Ri1 en [m2.K.W-1] : Résistance thermique superficielle sur la face intérieure de l’ambiance 1
Ri2 en [m2.K.W-1] : Résistance thermique superficielle sur la face intérieure de l’ambiance 2

MODULE PHYSIQUE DU BÂTIMENT - Ahmed JELIDI - DGC - ENIT – 2020-2021 24


MODULE PHYSIQUE DU BÂTIMENT - Ahmed JELIDI - DGC - ENIT – 2020-2021

3.3 La résistance thermique d’une lame d’air


Le transfert thermique à travers une lame d’air non ventilé (immobile) et sèche est caractérisé par sa résistance
thermique Rlame , dont les valeurs sont indiquées dans le tableau 10, en fonction de l’épaisseur de la lame
d’air et de sa disposition verticale (mur et cloison) ou horizontale (plancher) ou inclinée ainsi que le sens du
flux thermique ascendant ou descendant :

Tableau 10 : Valeurs des résistances thermiques d’une lame d’air (sec et non ventilé) dans une paroi

Résistance thermique d’une lame d’air Rlame en [ m2.K.W-1 ]

Épaisseur de la lame d’air [ mm ] 5à7 7à9 9 à 11 11 à 13 14 à 24 25 à 50 55 à 300


NB : à convertir dans les calculs en mètre
Paroi verticale (mur)
0,11 0,13 0,14 0,15 0,16 0,16 0,16
ou incliné ( α > 60° ) α

Paroi horizontale Flux ascendant 0,11 0,12 0,13 0,14 0,14 0,14 0,14
(plancher)
ou incliné ( α < 60°)
Flux descendant 0,12 0,13 0,14 0,15 0,16 0,18 0,20
α

3.4 La résistance thermique d’un matériau


La résistance thermique est utilisée pour quantifier le pouvoir isolant d’un matériau solide pour épaisseur
donnée. La résistance thermique R d’un matériau solide est en fonction de sa conductivité et de son épaisseur.
Une paroi est d’autant plus isolante que sa résistance thermique est élevée.
Elle s’exprime en [m².K.W-1] :
R=e/λ (5 rappel)
e : épaisseur de l’échantillon [ m ]
λ : conductivité thermique [ W.m-1.K-1 ]

Les valeurs de la conductivité thermique λ des matériaux sont indiquées dans le tableau 1 du chapitre 2.
Remarque :
La conductivité thermique d’un matériau peut varier en fonction de son humidité h (variable de 0 à 100%) :
λh = λs .10(0,08.h) (27)

Exemple : λs (Béton sec) = 1,8 [W.m-1.K-1] ; Béton humide avec h = 15%


 λh (Béton humide) = 1,8 . 10(0,08 . 0,15) = 1,8 . 1,028 = 1,85 [W.m-1.K-1] .

Les valeurs de la résistance thermique R [m².K.W-1] d’un matériau en fonction de sa conductivité thermique
et de son épaisseur sont indiquées dans le tableau 5.

MODULE PHYSIQUE DU BÂTIMENT - Ahmed JELIDI - DGC - ENIT – 2020-2021 25


MODULE PHYSIQUE DU BÂTIMENT - Ahmed JELIDI - DGC - ENIT – 2020-2021

Remarque : Pour certains matériaux de construction fabriqués avec des formes comportant des trous ou des
alvéoles ou des fentes comme les briques creuses ou les blocs agglomérés en béton ou les dalles alvéolées,
leur résistance thermique R est donnée directement par le fabricant.

3.5 Calcul de la résistance thermique d’une paroi

La résistance thermique d’une paroi Rparoi se calcule en additionnant les résistances thermiques superficielles
rayonnement/convection de part et d’autre de la part de la paroi, et les résistances thermiques des différents
constituants de la paroi, avec éventuellement la résistance thermique de la lame d’air si elle existe. Plus la
valeur de Rparoi est grande et plus la paroi est performante du point de vue de l’isolation thermique et de
l’économie d’énergie. Elle est exprimée en m2.K.W-1.

Cas d’une paroi donnant sur l’extérieur : Rparoi = Re + Σj Rj + Rlame+ Ri (28)

Cas d’une paroi se trouvant à l’intérieur : Rparoi = Ri1 + Σj Rj + Rlame + Ri2 (29)

Rparoi en [m2.K.W-1] : Résistance thermique de la paroi


Re en [m2.K.W-1] : Résistance thermique superficielle sur la face extérieure de la paroi
Ri en [m2.K.W-1] : Résistance thermique superficielle sur la face intérieure de la paroi
Ri1 en [m2.K.W-1] : Résistance thermique superficielle sur la face intérieure de l’ambiance 1
Ri2 en [m2.K.W-1] : Résistance thermique superficielle sur la face intérieure de l’ambiance 2
Σj Rj en [m2.K.W-1] : Somme des Résistances thermiques des matériaux solides
(avec éventuellement la lame d’air si elle existe).
Rlame en [m2.K.W-1] : Résistance thermique de la lame d’air si elle existe.

3.6 Le coefficient de transmission thermique d’une paroi

Le coefficient de transmission thermique d’une paroi noté Uparoi est défini comme étant l’inverse de la

résistance thermique de la paroi. Plus la valeur de Uparoi est faible et plus la paroi est performante du point de
vue de l’isolation thermique et de l’économie d’énergie. Il est exprimé donc en [W.m-2.K-1].
Uparoi = 1 / Rparoi (30)

3.7 Le flux thermique surfacique d’une paroi


Après la détermination de la résistance thermique Rparoi d’une paroi et de son coefficient de transmission

thermique Uparoi, le flux thermique surfacique ϕparoi d’une portion de 1 m2 de la paroi et peut être calculé
moyennant la connaissance de la différence des températures de l’air ∆θ de part et d’autre de la paroi.

Le flux thermique surfacique ϕparoi exprimé en [W.m-²]. Il est en fonction de Rparoi (ou de Uparoi) et de ∆θ :
ϕparoi = ∆θ / Rparoi (31)
ou bien ϕparoi = ∆θ . Uparoi (32)

MODULE PHYSIQUE DU BÂTIMENT - Ahmed JELIDI - DGC - ENIT – 2020-2021 26


MODULE PHYSIQUE DU BÂTIMENT - Ahmed JELIDI - DGC - ENIT – 2020-2021

Plus la valeur de ϕ est faible et plus la paroi est performante du point de vue de l’isolation thermique et de
l’économie d’énergie.
ϕparoi en [W.m-²] : Flux thermique surfacique de la paroi (portion de 1 m2)
∆θ en [K] : Différence de température de l’air de part et d’autre de la paroi
Rparoi en [m2.K.W-1] : Résistance thermique de la paroi
Uparoi en [W.m-2.K-1]: Coefficient de transmission thermique de la paroi

3.8 Le flux thermique d’une paroi

Le flux thermique φ paroi d’une paroi représente tout le flux qui passe à travers toute la surface de la paroi. Il
est déterminé à partir du flux thermique surfacique ϕ paroi et de la surface totale de la paroi. Il est exprimé en
[ W ].
φparoi = ϕparoi . S = ∆θ . Uparoi . S (33)
φparoi en [W] : Flux thermique de la paroi
ϕparoi en [W.m-²] : Flux thermique surfacique de la paroi (portion de 1 m2)
Uparoi en [W.m-2.K-1]: Coefficient de transmission thermique de la paroi
S en [m²] : Surface totale de la paroi

3.9 L’énergie de transfert thermique dans une paroi

La valeur du flux thermique total φparoi à travers une paroi est une valeur instantanée, à partir de laquelle
peut être déterminée l’énergie passant à travers la paroi Eparoi pendant une durée de temps t . Cette énergie
Eparoi est exprimé en [Wh] ou bien en [kWh].
Eparoi = φparoi . t (34)
Eparoi en [Wh] : Energie passant à travers la paroi pendant une durée de temps t
φparoi en [W] : Flux thermique total de la paroi
t en [h] : Durée de temps du passage du flux

MODULE PHYSIQUE DU BÂTIMENT - Ahmed JELIDI - DGC - ENIT – 2020-2021 27