Vous êtes sur la page 1sur 4

513413379.

doc Sciences industrielles pour l’ingénieur

Frettage   : fiche ressource


1 – Principe d’une liaison complète réalisée par frettage

Pièces avant montagesS Pièces assemblées

M pour moyeu
A pour arbre

dA  dM
Le serrage est défini par s  dA  dM  0

PT – Lycée Lislet Geoffroy Page 1 sur 4


513413379.doc Sciences industrielles pour l’ingénieur

Si on suppose que le serrage s est négligeable devant le diamètre nominal d, c’est-à-dire que s  d , on montre que :
s
P
' 2 ' 2 ' 2 '2
dM D  d d d  di d d
.  A.  M. M   A . A
EM D' 2  d' 2 E A d' 2  d' 2 EM EA
i
De plus dM  d'  dA et, si l’on suppose que d'  d  dM  dA , que di'  di ainsi que D '  D , on peut simplifier l’expression
précédente
On ne considère pas des cas tels que, par exemple, les suivant :
s
P Ci dessus l’épaisseur des pièces est très faible devant les diamètres,
2 2
1 D2  d2 1 d  di M  A le serrage n’est pas négligeable devant les épaisseurs des pièces :
d.( .  .   )
EM D2  d2 E A d2  d2 EM E A après le montage les déformations sont importantes par rapport aux
i dimensions initiales

Si les deux matériaux sont identiques


l’expression devient :

s
P
d D2  d2d2  di2
.(  )
E D2  d2 d2  d2
i

 Si l’arbre est plein, c’est-à-dire que di  0 , la pression à l’interface s’écrit :


s
P
d D2  d2
.(  1)
E D2  d2

 Enfin si, de plus D>>d :

E.s
P
2.d

Influence de la rugosité
Si s  dA  dM est le serrage théorique calculé il faut tenir compte de la rugosité de l’arbre et du moyeu.
On montre que le serrage pratique s’ s’exprime par :

s '  s  4.(Ra Arbre  Ra Moyeu ) , toutes les dimensions étant exprimées en millimètres

2 – Comportement sous charge


Le paragraphe §1 permet de calculer la pression engendrée uniquement par le serrage à l’interface des deux pièces.
Il faut ajouter la pression générée par les efforts extérieurs à la liaison entre les 2 pièces.

2.1 – La charge extérieure modifie la répartition de pression due au


frettage
Il faut veiller à ce que la pression de contact ne dépasse en aucun point la limite élastique des matériaux.
Si le comportement des matériaux est linéaire on peut appliquer une méthode de superposition.

PT – Lycée Lislet Geoffroy Page 2 sur 4


513413379.doc Sciences industrielles pour l’ingénieur

Exemples de représentations de répartitions engendrées par le serrage et une action mécanique extérieure

MA->M
L'action R A->M
mécanique L'action
est un glisseur mécanique
radial est un moment
radial

Exemples de modèles de répartition de pression engendrée par l’action mécanique extérieure uniquement

P(M)  P( )  Pmax .cos  P(M)  P( ,z)  Pmax .z.cos 


où  est l’angle polaire mesuré à partir de la direction de où  est l’angle polaire mesuré à partir de la direction de
 
R A M M A M et où z est la position axiale du point M mesurée par
rapport au centre de la liaison

PT – Lycée Lislet Geoffroy Page 3 sur 4


513413379.doc Sciences industrielles pour l’ingénieur

2.2 – La charge extérieure ne modifie pas la répartition de pression due


au serrage
Liaison complète par frettage
 
Déterminer le couple C tr  L12 = MO,12 .x
transmissible par la liaison L12
Déterminer l’effort que doit développer la presse pour
permettre le montage.
0,025 0,042
et
32H7  32 0 32p6  320,026
Les pièces sont en acier : E=200 000 Mpa
Le coefficient de frottement a pour valeur f=0,18

Montage d’un roulement


Déterminer le serrage mini et le serrage maxi
du montage de roulement.
Déterminer l’effort que doit développer la
presse pour permettre le montage.

Même question si la tolérance sur l’arbre est


24m6
0,015 0,021
 et
24k6  24 0,002 24m6  240,009
Le coefficient de frottement a pour valeur f=0,2 Montage du roulement
Tolérance normalisée sur le roulement

Correction
Liaison complète par frettage
Ici on est dans le cas D>>d
Le couple transmissible est calculé au minimum de matière
Serrage s mini  0,001mm
E.s 200 000 * 0,001 200
Pression à l’interface P mini     3,125MPa
2.d 2 * 32 64
d
Couple transmissible Ctr  f. .Pmini. Acontact  0,18 *16 * 3,125 * (32 *  * 40)  36191 N.mm
2
Ou encore Ctr  36,2 N.m

L’effort développé par la presse est déterminé au maximum de matière


Serrage s max i  0,042mm
P maxi  42 * Pmini  42 * 3,125  131,25 MPa
Fpresse  f.Pmaxi. A contact  0,18 * 131,25 * (32 *  * 40)  95 001N
Fpresse  95 000N  9,5 tonnes

Montage d’un roulement


Ici d=24 mm et D=32 mm
Il faut se placer au maximum de matière
Serrage s max i  0,025mm
s 0,025 * 200 000 200 200
P max i      43,75MPa
Pression à l’interface d D2  d2 322  242 82  62 100
.(  1) 24 * (  1) 1 1
E D2  d2 28
322  242 82  62
k6
Fpresse  f.P.Acontact  0,2 * 43,75 * (24 *  * 12)  7916 N
m6 0,031 k6
Fpresse  Fpresse  9 816 N
0,025

PT – Lycée Lislet Geoffroy Page 4 sur 4

Vous aimerez peut-être aussi