Vous êtes sur la page 1sur 2

École Supérieure Privée d’Ingénierie et de Technologies

Méthodes Numériques pour l’Ingénieur


Série d’exercices 3 : Intégration numérique

Niveau : 3ème année Année universitaire : 2019-2020

Exercice 1
Soit la fonction f définie par le tableau suivant :

xi −2 −1 0 1 2
f (xi ) 17 4 3 8 61

On pose Z 2
I= f (x)dx
−2

On considère les deux polynômes d’interpolation : P (x) = 6x2 + 5x + 3 et Q(x) = 24x2 − 19x + 3
qui interpolent, respectivement, la fonction f aux points d’abscisse −2, −1, 0 et 0, 1, 2.
1. Montrer que I peut être approché par :
Z 0 Z 2
I≈ P (x)dx + Q(x)dx
−2 0

et donner sa valeur.
2. Donner une valeur approchée de I par la méthode de Simpson composée (5 points d’intégrations).
3. Que peut-on conclure ?

Exercice 2 On se propose de déterminer une valeur approchée de la surface d’un terrain situé au
bord d’une rivière. La seule information qu’on a sur ce terrain est sa largueur mesurée chaque 30
mètres comme indiquée dans le tableau ci-dessous.

Distance (mètre) 0 30 60 90 120 150 180


Largueur (mètre) 10 22 42 53 38 10 17
Utiliser la méthode de Simpson composite pour ce faire.

Exercice 3 (Examen MNI Janvier 2019)


On considère l’intégrale suivante :
Z 2
1
I(f ) = f (x) dx, avec f (x) =
1 x
.

1
1. Représenter graphiquement la fonction f sur [1, 2].
2. Calculer la valeur exacte de I(f ).
s s
3. Justifier graphiquement que IT (f ) > I(f ), où IT (f ) désigne la valeur approchée de I(f ) par
la méthode numérique simple du trapèze.
4. Évaluer numériquement l’intégrale I(f ) par la méthode composite des trapèzes en considérant
1
un pas de discrétisation h = .
3
5. Quel pas de discrétisation maximal h∗ faut-il choisir pour avoir une erreur d’intégration de
I(f ), par la méthode composite des trapèzes, inférieure à 10−4 ?
On rappelle que l’erreur d’intégration E relative à la méthode composite des trapèzes, pour le calcul
R
Z b
approché de l’intégrale I(f ) = f (t)dt, où f est une fonction de classe C 2 sur [a, b] ⊂ , est
a
majorée par :
(b − a)3
E≤ sup |f (2) (x)|,
12 × n2 x∈[a,b]
où n désigne le nombre de sous-intervalles considérés.

Vous aimerez peut-être aussi