Vous êtes sur la page 1sur 4

Notions sur les différentielles/Notation

différentielle

Sommaire
Différentielle d'une fonction à une seule variable
Différentielle d'une fonction à deux variables
Généralisation à plusieurs variables
Références

Différentielle d'une fonction à une seule variable


Le théorème de Taylor-Young assure qu'une fonction , dérivable fois au point , admet un développement
limité d'ordre en ce point

(avec la notation o de
Landau).

On se contente souvent du développement limité d'ordre 1 :

, c'est-à-dire

avec

Pour simplifier cette écriture, on introduit la notation différentielle. Pour cela, il faut remarquer que est une
toute petite variation de . On note alors la différentielle de . De même, est une
toute petite variation de . On note alors la fonction différentielle de . On obtient
une relation entre ces différentielles :

Mais attention, ceci n'est valable que lorsque tend vers 0 : il faut toujours garder à l'esprit
que et sont des grandeurs infinitésimales.
Différentielle d'une fonction à deux variables
Si la fonction dépend de deux variables, par exemple et , et en se limitant à un développement limité
d'ordre 1[1] en un point en lequel les deux dérivées partielles sont continues :

avec

En introduisant la notation différentielle, on peut exprimer la différentielle de parfois nommée différentielle


totale pour insister sur le fait qu'elle représente l'accroissement de selon et selon :

Généralisation à plusieurs variables


Il est fréquent de rencontrer des grandeurs représentées par des fonctions de , , et . La différentielle de
s'écrit alors :

Références
1. « Fonctions de plusieurs variables » (http://www.math.univ-toulouse.fr/~fournie/WEB-IUT/tm21
2.pdf), sur math.univ-toulouse.fr, p. 23 et 35, sous l'hypothèse supplémentaire que les deux
dérivées partielles sont continues non seulement au point ,mais au voisinage de ce point.
Pour une démonstration sans cette hypothèse, voir Calcul
différentiel/Différentiabilité#Condition suffisante de différentiabilité d'une fonction définie sur un
produit.

Récupérée de « https://fr.wikiversity.org/w/index.php?
title=Notions_sur_les_différentielles/Notation_différentielle&oldid=829674 »
Notions sur les différentielles/Différentielle totale
On a montré dans le chapitre précédent que la différentielle d’une fonction peut se décomposer en une somme
de différentielles de ses variables. On se pose maintenant la question inverse : si l’on a une somme de
différentielles de plusieurs variables, est-ce qu'on peut trouver une fonction dont la différentielle est égale à
cette somme ? Avant d'y répondre on va poser le problème plus proprement.

Définition

Soient trois fonctions , et dépendant chacune de trois variables


, , et . Existe-t-il une fonction telle que ,

et ?

Si c’est le cas, on dit que la grandeur


est une
différentielle totale.

On ne va pas démontrer la réponse à cette question ici, on se contente de la donner : l’expression précédente
est une différentielle totale si et seulement si les trois relations suivantes sont vérifiées :

, et

Conséquence sur les relations entre dérivées partielles de fonctions implicites

On s'intéresse au cas d’une fonction f telle que . Dans ce cas, les variables x, y, et z sont
implicitement liées entre elles : x(y,z), y(x,z), z(x,y). On a, d’après le chapitre précédent :
Or cela est valable pour tout dx et pour tout dz. On peut donc supposer successivement que dz = 0 puis que dx
=0:

Pour dz = 0 on obtient la relation importante :

Pour dx = 0 on obtient une autre relation :

D'où :

Récupérée de « https://fr.wikiversity.org/w/index.php?
title=Notions_sur_les_différentielles/Différentielle_totale&oldid=829676 »

La dernière modification de cette page a été faite le 21 février 2021 à 10:28.

Les textes sont disponibles sous licence Creative Commons Attribution-partage dans les mêmes conditions ; d’autres
conditions peuvent s’appliquer. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails.