Vous êtes sur la page 1sur 20

Homothétie -

Rotation
La symétrie centrale, la symétrie orthogonale et la translation
sont des applications qui conservent les distances. On va étudier
deux applications dont l'une ne conserve pas les distances ; les
configurations associées ne sont cependant pas nouvelles ; on
reconnoîtra les configurations de Thalès.

il
o

1. Homothétie............................................................. 98

2. Propriétés de l'homothétie 100

3. Caractérisations d'une homothétie . 105

4. Rotation 108

Homothétie - Rotation 97
_ .•..•.•••..
Définition
__ Introduction
Considérons les deux « lettres F » ci-contre.
Les distances n'étant pas conservées, aucune le
translation, symétrie centrale ou orthogonale, ne
transforme l'une des deux lettres en l'autre;

Sur la figure, on a joint A et N.


• Joindre d'autres points qui se correspondent.
On les notera B et B', C et C' ...
Que peut-on dire des droites (AN), (BB') et (CC') ?
-+
• Trouver une relation entre les vecteurs AB et
-+ -+ -+
NB'; entre les vecteurs CB et C'B'.

• Trouver d'autres vecteurs vérifiant la même relation .

••• _ Définition et exemples


Définition
Soit 0 un point, k"un nombre réel non nul.
On appelle homothétie de centre () et de-rapport
k>O .
0
"',
M'

k l'application h(O,k) du plan dans lui-même qui,
à tout point M, associe le point M' tel que : k<O Ml o M
-+ ~-+ •
OM'=kOM.

On note généralement h(O,k) l'homothétie de centre a et de rapport k.

Exemples

7~X7
A'
M M'
• On a construit, ci-contre, les images N et B' des
points A et B par l'homothétie de centre a et de
rapport - !et les images M'et N', des points M
N'
et N, par l'homothétie de centre 1 et de rapport 2. A

• Si k =1, chaque point est sa propre image. Cette


application est appelée applicatiop identique et o M=M'
est notée Id.
• Si k: = - 1, l'homothétie de centre a et de rapport
-+ -+
-1 est la symétrie de centre a car: aM' =- Olvl, M 0 M'

-1;;t2~Conséquences de la définition
Pro riété l
Un point M, son image M' par une homothétie •
et le centre 0 de cette homothétie
_""
sont alignés.
~d}mTI!~1;:~",,_~ __

98 Homothétie - Rotation
Démonstration
~ ------+ ---+----+
Puisque Olvl' = kOM, les vecteurs Olvl' et aM sont colinéaires. Donc, les points 0, M, M' sont alignés.

ocabulaire
Un point est dit invariant par une application f de r;p dans r;p lorsqu'il est sa propre image. Il est immé-
diat que a est invariant par h(O.k)'

Pro riété 2
Le seul point invariant, par une homothétie de rapport différent de 1, est son centre.

Démonstration
Soit h l'homothétie de centre a et de rapport k.
M est invariant par h <=> M = h(M)
--+ --+
<=> Olvl = kOM
--+ ->
<=> (1 - k) aM = 0
--+ ->
<=> Olvl = 0 car k *1
<=> M = O.
Le seul point invariant par h est son centre O.

Tout point est invariant par l'application identique.

Pro riété 3
Soit 0 un point, k un nombre réel non nul. Quels que soient les points M et M', on a :
M' = h(O,k) (M) <=> M = h(o,t) (M').

Démonstration
Soit h et li' les homothéties de centre a et de rapports respectifs k et ~.
--+ --+
M' = h(M) <=> aM' = kOM
aM =7ë1 aM' car k *0
<=> M = h'(M').
Tout point M'est l'image par h d'un-point unique M et l'application qui à M'associe M esth'.

Définition
Toute application f du plan dans lui-même pour laquelle tout point M'est l'image d'un unique
point M est appelée transformation du plan et l'application qui à M'associe M est appelée transfor-
mation réciproque de f.
h(O.k) est donc une transformation ayant pour transformation réciproque h(o.t).

Les translations et les symétries sont aussi des transformations du plan. Par contre, les projections ne
sont pas des transformations du plan.

Homothétie - Rotation 99
gés
trapèze de bases [AD] et [Be] tel que =
un nl""J •.••••eeune
homothétie transformant A en B
existe une homothétie transformant A en C ~ ,•.••.••
_ .•_

1°) Si l'homothétie existe, son '" part avec A et B,


d'autre part avec D et C. C'est d'intersection 0
de (AB) et (DC).
Utilisons la formulation veetnne
Dans le triangle OBC, puisque _ ~~~=~=~TIB~reelktelque:
----+ ----+ ----+ ~
OB = kOA et OC = kOD of!

BL-----------=s>.( L'homothétie de centre 0 ~ H et Den C.


2°) On démontre de mfu;:'" _0". point d'intersection
de (AC) et (BD), et de __ ::::!:~::m:::::2_-\en C et D en B.

sr-à-dire deux droites


oonurt.hétie qui, nous le
Iétés.

1.0 Construire les images des Q-;::..ilS=s.,- on a : AO = OB = BC


parallélogramme ABCD ~ '2'1_ ~::L"'t::à:'~ 3' = B'C' = C'D' = D'E'.
centre A et de rapport i, .::>...0... ~,,=""'-"''"'"--'= 0 et de rapport - 1,
r'Pr....-ITn>
o
et de rapport 2,
tie de centre A et de rappœ;: --=-_ amlre 0 et de rapport 3,
œn1re 0 et de rapport 4.
1. b Soit un triangle ABC, X le milien Ge G images de A et N par ces homo,
son centre de gravité. E
Démontrer que l'homothétie h de D
rapport - ~ transforme A en N, -••.••...,••.
images de B et C par h.
Démontrer que l'homothétie h' de centre A
de rapport ~ transforme G en N.
Définir les homothéties réciproques de h et h',

2 Propriétéfondamentale
Pro riété
N' M'

Soit h une homothétie de rapport k, M'et N' les ~ ° N


images respectives par h de deux points quel-
---+- -+ N'~"
conques M et N. On a: M'N' = kMN. O,L--M"--------'M' M

100 Homothétie - Rotation


Démonstration
Soit h l'homothétie de centre a et de rapport k. Soit Met N-deux points quelconques, M'et N' leurs
images par li. On a :
-+ -+
aM' =kOM -+ -+ -+-+ ----+ -+
{ -+ -+ => ON' - aM' = k(ON -aM) d'où: M'N'=kMN.
ON' = kON ;.

_~iIW Images de figures simples


1111._ Image d'une droite, d'un segment, d'une demi-droite, d'un cercle
Pro riétés
Soit h une homothétie de rapport k, N, B' et l' les images respectives de A, B' (A 7= B) et 1 par h :
(1) l'image de la droite (AB) est la droite (NB') et (NB') est parallèle à (AB) ;
(2) -l'image du segment [AB] est le segment [NB'] ;
(3) l'image de la demi-droite [AB) est la demi-droite [NB') ;
(4) l'image du cercle de centre 1 et de rayon r est le cercle de centre l' et de rayon Ikl r.
Démonstration guidée
(1) o
• Démontrer que: (AB)/ /(NB').
• Démontrer que tout point M de la droite (AB) a
('2ll)
son image M' sur la droite (NB').
• Démontrer que pour tout point N' de la droite
(NB'), il existe un pointN de la droite (AB) tel , ('2ll')

que N' = h(N). A' M' B'

• Conclure.

On démontre de même que l'image de la demi-droite [AB) est la demi-droite [NB') et que l'image du
segment [AB] est le segment [NB'].
-+ -+
On rappelle qu'un point M du segment [AB} est défini par: AM = t AB avec tE [0 ; 1l

(4) Soit un cercle (C€) de centre 1 de rayon r.


L'homothétie de centre a et de rapport k trans-
forme 1 en l'.
Soit M un point, M' son image par_li.
• Démontrer que: lM =r Ç::} l'M' = Ikl r.
On rappelle que: IIÀûll = IÀlllûll·
·.Conclure.

Consé uence
, Toute homothétie transforme trois points alignés en trois points alignés.

On retient cette propriété en disant que toute homothétie conserve l'alignement.

Homothétie - Rotation 101


Exemple L'imag
On considère deux cercles de centres 0 et 0' sécants en M et N. Soit P le point diamétralement opposé aux ID:
à M sur le cercle de centre 0 et Q le point diamétralement opposé à M sur le cercle de centre 0'. Nous L'orth
allons démontrer, en utilisant une homothétie, que les points P, N et Q sont alignés.

o et 0' étant à égale distance de M et N, (00') est h


M la médiatrice de [MN]. Elle coupe [MN] en son

0'
milieu 1.
Le tableau de correspondance ci-contre donne
les images de 0, 1 et 0' par l'homothétie h de
centre M et de rapport 2.
1
o
0'
" P
N
Q
p
N
Les points 0, l, 0' étant alignés, leurs images P,
N et Q le sont aussi.
./

Pour démontrer que des points sont alignés, on peut démontrer qu'ils sont les images par une
homothétie de points alignés.

- __ Conservation du parallélisme, de l'orthogonalité, du milieu

Pro riétés
Toute homothétie transforme :
(1) deux droites parallèles en deux droites parallèles j

(2) deux droites perpendiculaires en deux droites perpendiculaires j

(3) le milieu d'un segment en le milieu du segment image.


On retient ces propriétés en disant que toute homothétie conserve le parallélisme, J'orthogonalité et le
milieu.

Démonstration
(1) Soit (0)) et (~) deux droites parallèles. Leurs images (0)') et (~') sont respectivement parallèles à
(0)) et (~). Comme (0)) et (~) sont parallèles, il en est de même pour (0)') et (~').
(2) On démontre de même que deux droites perpendiculaires ont pour images deux droites per-
pendiculaires.
(3) Soit [AB] un segment, 1 son milieu, N, B' et l' leurs images respectives par une homothétie de
rapport le. D'après la propriété fondamentale:
----+ ----+ ----+ ----+
I'A' T l'B' = k lA + k lE
--+ --+
= k (lA + lE)
---+ ----+ -+ ---+
= 0 car, 1 étant le milieu de [AB], lA + lE = O.
l'est donc le milieu de [NB'].

Exemple
Soit un triangle ABC et NB'C' son image par une homothétie h.
On se propose de démontrer que l'image de l'orthocentre de ABC est l'orthocentre de A'B'C'.
L'image par h de la hauteur issue de A est la droite passant par l'image N de A et perpendiculaire à l'ima-
ge (B'C') de (BC). C'est donc la hauteur issue de N du triangle NB'C'. On démontre de la même façon
que les images des deux autres hauteurs de ABC sont les hauteurs issues de B' et C' du triangle NB'C'.

102 Homothétie - Rotation


L'image du point d'intersection H des trois hauteurs du triangle ABC est un point H' qui appartient donc
aux trois hauteurs du triangle A'B'C'.
L'orthocentre H du triangle ABC a donc pour image l'orthocentre H' du triangle A'B'C' .

••• _ Conservation des angles orientés

Pro riété
Soit A, B, C trois points d'images respectives A', B', C' par une homothétie. On a :
-
---+ ---+
(C'A', C'B')
---+---+
= (CA, CB).
On retient cette propriété en disant que l'homothétie conserve les angles orientés.

Démonstration B A'

D'après la propriété fondamentale: C'

--
----..- ---+ ----+ --+
= kCA =k
C'A'
On en déduit que:
et C'B'
-
----+
CB.
(C'A', C'B')
--+
=
--+--+
(CA, CB).
(

Puisque l'homothétie conserve les angles orientés, elle conserve les mesures des angles non orientés.
Un triangle et son image par une homothétie sont donc semblables .

••• _ Longueurs et aires

Pro riété
Soit h une homothétie de rapport k.
(1) L'image d'un segment de longueur L est un segment de longueur Ikll.
(2) L'image d'une figure d'aire .'Il est une figure d'aire lc2.'1l.

(1) est une conséquence immédiate de la propriété fondamentale. Nous admettrons la propriété (2)
que nous illustrerons par l'exemple qui suit. .
A,~ ~Br' --.B
Exemple
Soit ABCD un rectangle. On a construit les images
D' I-----------'-"l.l-C'
respectives B', C', D' de B, C, D par l'homothétie de
centre A et de rapport ~. Comparons les aires des'
deux rectangles ABCD et AB'C'D'.
L'aire .'Il de ABCD est égale à AB x BC et celle .'Il' de
AB'C'D' est égale à ~ AB x ~. Be. Soit sa' = ~ sâ. DL-------------------------~C

Homothétie - Rotation 103


-===~~ Travaux dirigés
Soit [01] un segment tel que 01 = 3. Soit (~) le cercle de centre 1 et de rayon 1, h l'homo-
thétie de centre 0 et de rapport - 2, A un point de (~), (21l) la tangente en A au cercle (~).
1°) Définir et construire l'image N') du cercle (~) et l'image A' du point A par h.
2°) Démontrer que l'image par h de la droite (21l) est la tangente en A' au cercle (~').

Solution
. (21l)
1°) On sait que (~') est le cercle de centre l', image de
l par h, et de rayon: 1- 21
x 1= 2.
2°) Désignons par (21l') l'image de (21l) par h.
A appartient à (21l)n(~), son image A' appartient
(21l')n(~'). (21l) étant tangente en A à (~), (lA) est per- h
pendiculaire à (21l). L'homothétie conservant l'ortho-
gonalité, (l'A') est perpendiculaire à (21l'). l
r» l'
A A'
Ainsi, (21l') est la droite passant par le point A' de (~') et perpendiculaire à (l'A'). C'est
(lA) (l'A')
donc la tangente en A' à (~').
(21l) (21l')

D'une manière générale, on peut démontrer que, par une homothétie transformant A en A' :
- une droite et un cercle tangents en A ont 'pour image une droite et un cercle tangents en A' ;
- deux cercles tangents en A ont pour image deux cercles tangents en A'.
Pour retenir ces propriétés, on dit que l'homothétie « conserve le contact ».

2.0 Soit un parallélogramme ABCD, 0 son centre, 2.c Soit ABC un triangle et E un point du segment
B' le symétrique de A par rapport à B et D' le [AB]. La droite parallèle à (CB) passant par E
symétrique de A par rapport à D. Démontrer coupe le côté [AC] en F. Déterminer la position
que les points B', C, D' sont alignés. de E pour que l'aire du triangle AEF soit le
quart de celle du triangle ABC.
2.b Un élève a construit, au crayon, les images A:
et B' de deux points A et B par l'homothétie de 2.d On considère les deux parallélogrammes
centre 0 et de rapport - 0,5. Malheureusement, ABCD et AB'C'D' dessinés ci-dessous (le point
un coup de gomme intempestif a effacé les C'est aligné avec A et C).
points 0 et B'. Reconstruire ces points dans les Démontrer que les droites (BD) et (B'D') sont
deux cas de figure proposés ci-dessous. parallèles.

Premier cas:
B,r- ~C
B

A A'
A~------L---------~D
.Deuxième cas:
D'

A A' B

104 Homothétie - Rotation


(
_1IIb.!1at. Diverses caractérisations d'une homothétie
D'après la définition, une homothétie différente de l'identité est caractérisée par la donnée de son centre
et de son rapport. Nous allons dans ce paragraphe donner d'autres caratérisations d'une homothétie.

___ Homothétie définie par son centre, un point et son image


Pro riété
Soit trois points alignés 0, A, N, deux.à deux distincts.
Il existe une homothétie et une seule de centre 0 qui transforme A en N.

Démonstration
---+ ---+ ---+
Les trois points 0, A et A' étant alignés, les vecteurs OA et OA' sont colinéaires. Le vecteur OA étant
---+ ---+
non nul, il existe un nombre réel k tel que OA' = k OA. k est différent de 0 sinon A' serait égal à O. A'
est donc l'image de A par l'homothétie de centre 0 et de rapport k. Remarquons que: k = OA'.
OA
Exemple
Dans le parallélogramme ABCD ci-contre de centre
0, les trois points A, 0, C sont alignés:
• C peut être considéré comme l'image de A par
l'homothétie de centre 0 et de rapport - 1;
• 0 peut être considéré comme l'image de A par
/>el A

0
B

l'homothétie de centre C et de rapport ~ ; De


• D peut être considéré comme l'image de 0 par •
l'homothétie de centre B et de rapport 2.

Construction
h étant l'homothétie de centre 0 transformant A en A', on veut construire l'image d'un point M distinct
de 0 et de A.
Distinguons deux cas.
t 0) M n'appartient pas à la droite (OA). M'
• Construire la droite passant par A' et parallèle à (AM).
M
• Marquer le point d'intersection M' de cette droite avec la
droite (OM).
(OM) et (A'M') sont sécantes car (OM) et (AM) le sont par
hypothèse.
L'image de M appartient à (OM) (car il est aligné avec 0 et M). 0 L- "'--_~ _

h(M) appartient aussi à l'image de (AM) qui est la droite pas-


sant par A' 'et parallèle à (AM). Donc h(M) = M'. N'
2°) M appartient à la droite (OA).
• Construire l'image N' d'un point N n'appartenant pas à (OA)
en utilisant la construction précédente.
• Construire le point d'intersection M' de (OA) avec la paral-
lèle à (MN) passant par N'.
En faisant deux fois de suite le raisonnement précédent, on 0 L- "'--_~--'- _'___

démontre que M'est l'imagé de M par h. A

Homothétie - Rotation 105


___ Homothétie définie par son rapport, un point et son image

Soit un nombre réel k différent de 0 et 1, deux points A et A'.


Il existe une homothétie et une seule de rapport k qui transforme A en A'.

Démonstration
Soit 0 un point .
---+ ---+
A' = h(O,kj(A) ~ OA' = k OA
4 ---* ----+
~ OA +AA' = - kAO
---+ ---+
~ (1 - k) AO =AA'

~ AG = _1_
l-k
M' car k * 1. ~
• ---+---+
Pour A, A' et k donnés (k * a et k * 1), il existe un seul point 0 tel que: AO = ~k
1-
AA'. Il n'y a donc
qu'une seule homothétie de rapport k qui transforme A en A'.

___ Homothétie définie par deux points et leurs images

Pro riété
---+ . ---+
Soit quatre points A, B, A', B' tels que (AB)//(A'B') et A'B' * AB.
Il existe ';lne homothétie et une seule qui transforme A en A' et Ben B'.

Démonstration
Si une telle homothétie existe, d'après la propriété fondamentale, son rapport ne peut être que le
---+ ---+
nombre réel k tel que A'B' = k AB (k * a et k * 1). L'homothétie recherchée ne peut être que l'homo-
thétie h de rapport k transformant A en A', ce qui démontre l'unicité de h.
Pour démontrer que h convient, il reste à vérifier que h(B) = B'. Soit 0 le centre de h.
---+ ---+ ---+
OB' = OA' + A'B'
---+ ---+
= kOA + kAB
---+
=kOB.
h transforme bien B en B'.

B
• Lorsqu'on oriente les deux droites (AB) et (A'B') par le
o
même vecteur unitaire, on a : le = A'B'. A
AB
• Lorsque les droites (AB) et (A'B') sont disjointes, le centre
de l'homothétie est le point d'intersection des droites
(AA') et (BB').
---+ ---+
• Si A'B' = AB, une homothétie transformant A en A' et B
en B' aurait pour rapport 1 et serait donc égale à J'appli-
cation identique. Si A = A', Id convient. Sinon, il n'y a
aucune homothétie répondant à la question. ---+
A,\ B'-----------~
~ B'
B'

On peut remarquer que la translation de vecteur AA' trans-


forme A en A' et B en B'.

106 Homothétie - Rotation


_~Û1 Travaux dirigés
••• _ 1. Construire l'image du point M par l'homothétie de rapport k qui transforme A en A'.

Solution
On prendra par exemple k = - ~.
Première méthode Deuxième méthode
--+ --+ --+ 1 --+
On construit le point M' tel que: A'M' = kAM. On construit le centre a défini par : AO = -- AA'.
1-k
--+ --+
Puis, on construit le point M' tel que: aM' =k aM.

A A' A~----------~------,..A'
o

M' M'

••• _ 2. Homothétie définie par deux points A et B, et leurs images A' et B'.
--+ --+
On donne les quatre points A, A', B, B' tels que (AB)//(A'B')et AB:t:.A'B'. Soit h l'homothétie qui trans-
forme A en A' et Ben B'.
M étant un point donné, construire l'image M' de M par h dans les deux cas suivants:
1°) a) M n'appartient pas à la droite (AB) ;
h) M appartient à la droite (AB).
2°) Reproduire les figures ci-dessous et construire, pour chacune d'elles, le point M' correspondant.
M

A· • B M

A B B' A'
A'· • B'
figure 1 figure 2

B M
A'
A B B' A' M
A'· • B'
figure 3 figure 4

Solution guidée'
1°) al. Démontrer que: (M'A') Il (MA) et (M'B') Il (MB).
• En déduire la construction de M'.
b] Choisir un point auxiliaire C n'appartenant pas à (AB)et construire C' à l'aide de la question

précédente. h est aussi l'homothétie transformant A en A' et C en C'.
• Démontrer que M n'appartient pas à (AC).
• En déduire la construction de M'.
2°) On utilise les résultats de la question 1°) al pour les figures 1 et 2, et ceux de la question 1°) b]
pour les figures ;3et 4.

Homothétie - Rotation 107


Exempl

xerclces~/~~//~~//~AII • On ac
centre 0
Construire dans les cas de figures ci-dessous 3.b On donne les deux rectangles ABCD et CB' A'D'
les images du point M par l'homothétie de comme indiqué sur la figure ci-dessous.
centre 1 qui transforme A en A'. On a : AB = 4, BC = 2, CD' = 2, CB' = 1.
Démontrer qu'il existe une homothétie de
M
centre C qui transforme le rectangle ABCD en
1er cas
le rectangle A'B'CD'. On donnera le rapport de
cette homothétie.

A B
A A'

2" cas C D'


D
M A A' 1

B' A'

tatloÎl_--'''- _
_ ~idJ Définition
__ Introduction
Considérons la « lettre F » ci-contre et les deux
droites (21l) et (21l') sécantes en O.
Soit S(~) et S(~,), les symétries orthogonales d'axes B'
respectifs (21l) et (21l ').
On considère la transformation « S(~) suivie de
S(~,) ».
..
A' ._--- - - - ~B"
,,
Sur la figure, on a construit les points A' et B'
images respectives de A et B par cette transforma-
tion. Construire les images d'autres points de la
figure, puis celle de la « lettre F ».
Démontrer que: OA = OA' ; OB = OB' et OC = Ot:',
etc.
Comparer, à l'aide d'un r~rteur ~un com-
~ ----+- ---+---+
pas, les angles orientés (OA,OA'), (OB,OB').

_ Définition et exemples
Définition
Soit 0 un point, a un nombre réel appartenant à l'intervalle ]- 1t ; 1t].
On appelle rotation de centre 0 et d'angle a l'application du plan
dans lui-même qui, à tout point M associe le point M' tel que:
- si M = 0, alors M' =M;
~
- si M "* 0, alors DM' = DM et Mes ( DM, DM') = a.
On note généralement rrG,a) la rotation de centre 0 et d~angle a.

108 Homothétie - Rotation


Exemples

• On a construit
centre a et d'angle
ci-contre l'image A' du point A par la rotation de !
~ et l'image M' du point M par la rotation de
\]1t 3
M ,
A'

centre l et d'angle - ~ . .
• Si a = ~, la rotation estaussi appelée quart de tour direct.
• Si a = - ~ , la rotation est aussi appelée quart de tour indirect. °M' 0
• Si a = 0, la rotation de centre a et d'angle 0 transforme tout point M en lui-même, c'est donc l'appli-
cation identique.
• Si a = 1t, la rotation de centre a et d'angle 1t est la symétrie N---~o r-O-----.----N'
o
centrale de centre O.
1t

_~im Conséquences de la définition


Pro riété 1
Le seul point invariant par une rotation d'angle non nul est le centre de cette rotation.

Démonstration
Soit r la rotation de centre a d'angle a non nul. D'après la définition on a : r(O)= O. Le centre de la
rotation est un point invariant.
Cherchons tous les points du plan qui sont invariants par r. Soit I un point distinct de O.
OI=OI
r( I )= I ~ ~ ce qui est impossible puisque l'angle est non nul.
{ Mes (OI, OI) = a ;

Donc a est le seul point invariant.

Pro riété 2
La rotation est une transformation du plan.
La transformation réciproque de r(O,a) est la rotation rIo, _ al'

Démonstration
Il est immédiat que a est le seul point dont l'image est O.
Soit M et M' deux points distincts de O.
OM'=OM OM=OM'
M' = r(o.a)(M) ~ __~ <=> { --+--~ 6 M = r(o. _ a) (M').
{ Mes (aM, Olvl') = a Mes (aM', aM) = - a
Donc, tout point M'est l'image d'un et d'un seul point M. La rotation est donc une transformation du
plan. L'application réciproque de r(o. a) est la rotation r(o. - a).

-=:!r;.-!w Exemple de décompositions d'une rotation


Soit S(0J)et S(0J')deux symétries d'axes respectifs (21l) et (21l') per-
pendiculaires en O. On peut démontrer que l'application « S(0J) M
suiyie de S(0J')» est la symétrie centrale de centre 0, c'est à dire o : (2n)
une rotation d'angle plat. ,
Dans l'exercice suivant, on va étudier l'application « S(0J)suivie --------------.
Mn M'
de S(0J')» dans un cas où les droites (21l) et (21l') ne sont pas per-
0

pendiculaires. (21l')

Homothétie - Rotation 109


111111_ On considère un hexagone régulier ABCDEF de sens direct, de centre O.

1°) Soit ('2ll) la médiatrice de [AB] et ('2ll') la médiatrice de [BC]. On considère l'application « S(0J)suivie

de S(0J')». Démontrer que cette application


même manière les points A, B, C, D, E, F.
et la rotation r de centre 0 d'angle 2; transforment de la

2°) Trouver deux autres droites (~) et (~') telles que l'application « SeMsuivie de S(~,) » et la rotation r
transforment de la même manière les points A, B, C, D, E, F.
3°) Trouver encore deux autres symétries orthogonales avec lesquelles on obtient le même résultat.

Solution
1°) En utilisant l'appli-
ABC
~?\ A
r
("'\
C
cation « S(0J)suivie de
S(0J') » d'une part et r BAD B D
d'autre part, on a : D A
C F E C E (1)
D E F D F (2)
E D A E A (3)
F C B F B (4)

2°) Soit (~) la droite (FC)


et (~'lla droite (AD). En A
x?\
E C
3°) Soit (8) la droite (EB)
et (8') la droite (FC). En A
?\?\
C C
utilisant successive- utilisant successive-
ment les deux symétries B D D ment les deux symé- B B D
§(~) et Sw) d'axes (~) et C C E tries S(6) et S(6') d'axes C A E
[A'], on obtient les D B F (8) et (8'), on obtient les
D F F
tableaux de correspon- tableaux de correspon-
dance ci-contre. E A A dance ci-contre. E E A
F F B F D B

On dit qu'on a décomposé la rotation en deux symétries orthogonales, et cela de trois manières. On
démontre qu'il y a une infinité de façons de faire cette décomposition.

_=~ Propriétés 1)

Z)
On admettra les propriétés suivantes:
\
)
Pro riétés . _ ~ . - -
• Étant donné deux droites (2/)) et (2/)') sécantes en 0, l'application « S(0J)suivie de S(0J')» est une rota-
tion de centre O.
• Étant donné une rotation r de centre 0, on peut trouver deux droites (M et (~'), sécantes en 0, telles
que la rotation r soit l'application « S(~)suivie de Sw) »,

Pro riété on amenta e


A'
Soit r une rotation d'angle a, N et B' les images respectives
r = r(O,a)
par r de deux points quelconques A et B.
Ona:

et
NB' =AB
----
---+
Mes (AB, NB')
---+
= a.
B'

11 0 Homothétie - Rotation
Remargug
On appelle isotuétrie! toute transformation du plan dans lui-même qui con serve la distance, c'est à dire
qui transforme tout segment en un segment de même longueur. La rotation est une isométrie. La transla-
tion, la symétrie orthogonale sont aussi des isométries. L'homothétie n'est pas, en général, une isométrie.

_a-!.a.lmages de figures simples


••• _ Images d'une droite, d'un segment, d'une demi-droite, d'un cercle
Pro riétés
Toute rotation transforme:
(1) une droite en une droite;
(2) un segment en un segment;
'(3) une demi-droite en une demi-droite;
. (4) un cercle en un cercle de même rayon.

Démonstration
On sait que toute rotation peut se décomposer sous la forme « S(2/») suivie de S(2/)') » où (21l)et(21l')sont
des droites sécantes. Or, une symétrie orthogonale tranforme une droite en une droite, un segment en
un segment, une demi-droite en une demi-droite, un cercle en un cercle de même rayon. Il en est
donc de même pour toute rotation .

••• _ Conservation du milieu d'un segment, des angles orientés, du parallé-


lisme, de l'orthogonalité
Pro riétés
Toute rotation transforme:
(1) le milieu d'un segment en le milieu du segment image;
(2) un angle orienté en un angle orienté égal;
(3) deux droites parallèles en deux droites parallèles;
(4) deux droitesperpendiculaires en deux droites perpendiculaires. ______ ~ ~ __ ~~ __ ~~-J

Démonstration
Toute rotation r peut se décomposer sous la forme « S(2/») suivie de S(2/)') ».

Comme les propriétés (1), (3), (4) sont vérifiées pour S(2/») et S(2/)')' elles le sont pour r.
Une symétrie orthogonale transforme un angle orienté en son opposé. Donc, « S(2/») suivie de S(2/)') »
transforme un angle orienté en un angle orienté égal. La propriété (2) est donc démontrée.

1. Le mot isométrie vient du grec iso qui signifie même et metron qui signifie mesure,

Homothétie - Rotation 111


4-.6 Travaux dirigés
Le but de l'exercice qui suit est de démontrer qu'une rotation peut être définie par la donnée de quatre
points.

___ Soit ABC un triangle équilatéral de sens direct, M le point du segment [CA] tel que
CM = ! CA et M' le point du segment [AB] tel que AM' = !AB.
1°) Trouver une rotation qui transforme C en A et M en M'.
2°) Démontrer qu'il n'existe aucune autre rotation transformant C en A et M en M'.
3°) Démontrer qu'il existe une et une seule rotation transformant C en M'et M en A.

Solution guidée A
1°) Le centre d'une telle rotation est nécessairement le point d'intersec-
tion des médiatrices de [AC] et [MM'].
La figure permet de conjecturer que la rotation de centre 0, centre de
1t
gravité du triangle équilatéral, et d'angle 23 convient.
• Démontrer que r(O ~) transforme C en A.
'3 ~
1t
• Démontrer que l'angle orienté (CA,AB) a pour mesure 23 . BL-------------~C

• Démontrer, en utilisant la propriété fondamentale, que: r(O, ~ (M) = M' .

2°) Soit r' une rotation transformant C en A et M en M'.


• Quel est son centre ?
• Quel est son angle ?
• Conclure.
~
3°) • Calculer la mesure principale de l'angle orienté (CA,BA).
• Trouver une rotation transformant C en M'et M en A.
• Démontrer qu'il n'y a pas d'autre rotation transformant C en M'et M 'en A.

4.0 Soit 0 et A deux points donnés. Construire 4.e Sur la figure ci-contre,
l'image de A par la rotation de centre 0 d'angle OAB est un triangle 0
30°. isocèle en 0 et ABCD
est un parallélogram-
me.
4.b Démontrer que l'image d'un rectangle par une
1. Construire le point
rotation est un rectangle.
E, image de D par la
Que dire de l'image d'un carré par une rotation?
rotation de centre 0
qui transforme A en B.
4.c Construire l'image de la droite (2/)) par la rota- 2. Démontrer que le tri- A
tion de centre 0 d'angle - :. . angle BCE est isocèle.
o (~)
4.f Sur la figure ci-contre,
L
~ ABCD est un carré de
centre 0
4.d .ABCDE est un pentagone régulier de centre 0 et Al = BJ = CK = DL.
et de sens direct. 1. Déterminer une rota-
1. Déterminer les images respectives des points tion qui transforme (A,
A, B, C, D et E par l'application f: « S(OAl sui- I, J) en (B, J, K).
vie de S(OBl ». --- 2. En déduire que -le
2. Quelle est. la nature et quels sont les élé- quadrilatère IJKL est
ments caractéristiques de l'application f? un carré.

112 Homothétie - Rotation

.~-- - ----- - --- _. - - ----


IIExercices- -->-->
APPRENTISSAGE 9 Le plan est muni d'un repère (0, i, j).

Soit M(:). Calculer les coordonnées du point M', image


de M par l'homothétie de centre 0 et de rapport 3.
Homothéties 10 Le plan est muni d'un repère (0, r J\
On considère l'application h du plan dans lui-même,
1 Traduire par des égalités vectorielles les qui à tout point M de coordonnées (x ; y) associe le
phrases suivantes : point M' de coordonnées (- 5x ; - 5y).
1. « M'est l'image de M par l'homothétie de centre 0 et Démontrer que h est une homothétie de centre 0 dont
de rapport 5 » ; on précisera le rapport.
2. « Le point C
centre S et de rapport ~ »;
a pour image D par l'homothétie de
11 Le plan est muni du repère (0,
On considère l'application h du plan dans lui-même,
r J\
3. « L'homothétie de centre 1 et de rapport - 3 transfor- qui à tout point M de coordonnées (x ; y) associe le
meAenB ». point M' de coordonnées (2x - 1 ; 2y + 3).
1. Démontrer qu'il existe un unique point 1 tel que
1Interpréter, en utilisant une homothétie, les h(l) = I.
égalités vectorielles suivantes: 2. Démontrer que h est une homothétie dont on donne-
----+ ---+ -----+ ----+ 3 -----+ -----+ ra le centre et le rapport.
BC = 4 BA ; 2 MN =- 5 MP ; 2 RS = RG.
3
Soit h l'homothétie de centre 1et de rapport - 2,
11 Le plan est rapporté à un repère (0,
1. Soitf la transformation du plan qui à tout point M de
r 7J.
N, B', C' les images respectives de A, B, C par h. coordonnées (x ;.y) associe le point M' de coordonnées
Compléter les égalités vectorielles suivantes: (- 2x + 3 ; - 2y - 6).
-----+ -----+ -----+ ----+ -----+ -----+
IB' = ... IB ; C'B' = ... CB ; NB' = ... AB. Démontrer que f est une homothétie dont on détermi-
nera le centre 1et le rapport le.
4 Soit A, B et C trois points deux à deux distincts. 2. Déterminer, en fonction de x et y, les coordonnées du
Déterminer dans chacun des cas suivants le rapport de point M", image du point M par la transformation réci-
l'homothétie de centre A transformant B en C. proque def.
-+ -+-->
1. AC + 3 AB = O.
-+ -+ -->
2. BC - 4 BA
-+ -+
= O. Rotations
3. BC = 2BA.
13 Soit OAB un tr~ isocèle de sommet prin-
5
Soit A, B et C trois points deux à deux distincts
cipal 0, tel que: Mes (OA, OB) =
-+ -+ 1t
4'
tels que AC = 5 Bè. Déterminer le rapport de :
1. l'homothétie de centre A qui transforme C en B ; 1. Déterminer les points:
2. l'homothétie de centre B qui transforme A en C ; r(O,1t/4)(A) et r(O, _ 1t/4)(B).
3. l'homothétie de centre C qui transforme A en B. 2. Construire, à la règle et au compas, les points:
rro. -1t/4)(A) QO,1t/4)(B); r(A, 31t/8)(B) ;
6
On considère un trapèze ABCD de bases [AB] et r(B, _ 31t/8)(A) ; rtB,31t/8)(0) ; r(A, - 31t/8)(0).
[CD] et M un point du plan. Construire l'image deM par
l'homothétie qui transforme A en C et B en D. 1~t ABCD un rectangle tel que:
-+ -+ 1t

7 On considère la figure suivante: Mes (AB, AD) = 2'


Construire à la règle et au compas l'image de ce rec-
• '/, '/,' '1. '1. '1. '/,'
ABC tangle par la rotation de centre A et d'angle 2;.
1. Trouver le centre de l'homothétie de rapport 3 qui
transforme B en C. 15 Soit (~) une droite et 0 un point extérieur à
2. Trouver le centre de l'homothétie de rapport - 2 qui cette droite.
...-transforme A en C. 1. al Construire l'image (~') de (~) par le quart.de tour
3. Trouver le centre de l'homothétie de rapport ~ qui direct de centre O. On écrira et justifiera le programme
transforme A en B. de construction.
b] Soit Il un vecteur directeur de (~) et 71' un vecteur
8 Soit ABC un triangle, H son orthocentre, 0 le directeur de (~'). Quelles sont les mesures principales
centre du cercle circonscrit, 1le centre du cercle inscrit. possibles de l'angle orienté (a,) ?
Une homothétie h transforme le triangle ABC en le tri- 2. Même question avec le quart de tour indirect. de
angle NB'C'. Définir les images des points H, 0, I. centre O.

Homothétie - Rotation 113


, (~) une moite et 0 un point extérieur à Il Soit ABCD un carré tel que Mes (~
cette droite. Définir le centre et l'angle des rotations :
1. a) Construire l'image (~') de (~) par la rotation de « S(AB)suivie de S(AD) » ;
centre a et d'angle ~. On écrira et justifiera le pro- « S(AD)suivie de S(AC) »";
« S(AC)suivie de S(BD) ».
gramme de construction. ,
b) Soit ûun vecteur directeur de (~) et st:
un vecteur 13 Soit ABC un triangle équilatéral tel que
directeur de (~'). Quelles so~ mesures principales -+-+ 1t d
possibles de l'angle orienté (û, û') ? Mes (AB, AC) = 3' G son centre e gravité et _ " -
2. Mêmes questions avec la rotation de centre a et les milieux respectifs des segments [BCl, [AC). l. ~
d'angle - ~. . Déterminer trois couples de droites ((~), (~')) tels •
17 Soit ABC un triangle équilatéral tel que: rotation de centre G et d'angle 2; soit l'app'.u'"""",,""oc.
Mes (AB, AC) = ~; G son centre de gravité et N, B', C' « S(6) suivie de S(6') ».
les milieux respectifs des segments [BC], [AC], [AB]. 14 Soit ABC un triangle équilatéral direct.
1. Quels sont les points rra, rr/3)(C), rrA, rr/3)(B), son cercle circonscrit, M un point de AC et I le ,-
r(C, rr/3)(A) ? segment [MB] tel que MI = MA.
2. Déterminer le centre et l'angle d'une rotation qui 1. Démontrer que le triangle AMI est équilatéral
transforme A en B, B en C et C en A. 2. Déterminer l'image de I par la rotation de
3. Construire les points P, Q et R tels que P= rrA, rr/3)(C), transformant B en C.
Q = r(C, rr/3)(B), R = r(B, rr/3)(A). 3°) En déduire que: MA + MC = MB.
Démontrer que le triangle PQR est équilatéral.
I~t OAB un triangle non isocèle tel que :
18 Soit A et N deux points distincts et r une rota-
tion d'angle ~transformant A en N. Mes (oA, oB) = ~. Soit 01' O2 les points de (OB

Construire à la règle et au compas le centre de cette que: 0lB = OzB = OA.


rotation. 1. Démontrer que s'il existe une rotation traru>fm=~.
A en B et (OA) en (OB), alors:
19 Soit ABCD un carré tel que Mes (AB, AD) = E.. a) son centre est sur la médiatrice de [AB] ;
On note E, F, G et H les milieux respectifs des segmen1s b) l'image de 0 est soit 01 soit Oz'
[AB], [BC], [CD] et [DA]. e) En déduire que son angle a pour mesure ~ ou--
1. Démontrer qu'il existe une rotation qui transforme A 2. Démontrer qu'il existe deux rotations et deux
en D et B en A. Déterminer son centre et son angle. ment transformant A en B et (OA) en (OB). COIllSrr=::z
2. Démontrer qu'il existe une rotation qui transforme B leurs centres et donner leurs angles.
en D et A en A. Déterminer son centre et son angle.
3. Démontrer qu'il existe une rotation qui transforme A 16 Le plan est rapporté au repère ortho
en D et G en F. Déterminer son centre et son angle. direct (0, l, Jl.
4. a) Démontrer qu'il existe une rotation qui transforme Soit r la rotation de centre a et d'angle ~, M un
A en D et G en E. Déterminer son centre. de coordonnées (x; y) et l', [', M' les images resp
b) Soit a. la mesure principale de son angle. Démontrer de I, J, M par r. .
que tan -;x = 2. En déduire, à l'aide d'une calculatrice, 1. Démontrer que le repère (0, l', J'l est ortho
une valeur approchée de œ. direct. .
2. Démontrer que le point M' a pour coordonnées Cr'
10 Soit (9)) et (9)') deux droites perpendiculaires. dans le repère (0, l', J'l.
/1. Déterminer quatre rotations qui transforment (9)) en 3. Exprimer, en fonction de x et y, les coordonnées .
(9)'). M' dans le repère (0, r, Jl.
2. Quel est l'ensemble des centres des rotations qui
transforment (Qil) en (Qil') ?

11 Soit ABCD un trapèze isocèle de bases [AD] et APPROFONDISSEMENT


-+ -+ 5n
[BC] tel que: Mes (BC, BA) = 12 . 17 Soit (Qil) une droite, A un point de (9)) et B
point de la droite perpendiculaire à (Qil) passant par:-
-+ -+
On construit le point C tel que: AC = 3 AB.
1. Construire la droite (Qil'), image de (Qil) par l'ho
tie de centre B et de rapport - 2.
2. Trouver le lieu des centres de toutes les homo
de rapport - 2 qui transforment (Qil) en (9)').

18 On considère deux carrés ABCD et MNPQ -


que: (AB) / / (MN) et MN AB. '*
1. Trouver une rotation transformant A en D et B en C. 1. Peut-on trouver des homothéties qui transforment
~ Préciser son centre et son angle. premier carré en le second ? Si oui construire
2. Trouver une rotation transformant A en C et B en D. centres.
Préciser son centre. 2. En est-il de même pour deux rectangles?

114 Homothétie - Rotation


\

19 Soit R un nombre réel strictement positif et t'tV 35 Soit [AB] un segment de milieu O. On consi-
deux points 0 et 0' tels que 00' = 2R. On considère les dère les cercles (~) et (~') de diamètres respectifs [Ag]
cercles (~) de centre 0 et de rayon R et (~') de centre 0' et [AB]. Une droite passant par A coupe (~) en M et (~')
et de rayon 2R. en N. Démontrer que M est le milieu du segment [AN].
1. Démontrer qu'il existe deux homothéties hl et h2 qui
transforment (~) en (~ '). Déterminer les rapports de ces ~.:;1 36 Soit ABCD un parallélogramme et I un point
homothéties et construire leurs centres. de la diagonale [BD]. La droite (AI) coupe (BC) en Jet
2. Soit A et B les points communs aux cercles (~) et (DC) en K. Démontrer que: IA 2 = IJ x IK.
(~'), Al et A2 les images respectives de A par hl et h2,
Bi et B2 les images respectives de B par hl et hz' Quelle ,.,ç; 37 Soit ABC un triangle. On construit extérieure-
est la nature du quadrilatère A1B1A2B2 ? ment à ce triangle le carré BCDE. La droite (BC) coupe
les droites (AE) et (AD) respectivement en P et Q. Les
30 Droite d'Euler perpendiculaires à (BC) en P et Q coupent respective-
Soit un triangle ABC, G son centre de gravité, H son ment les côtés [AB] et [AC] en S et R. Démontrer que
orthocentre et 0 le centre du cercle circonscrit. Soit h PQRS est un carré.
l'homothétie de centre G et de rapport - ~ .
38 Soit A, B, C trois points non alignés. À tout
1. Déterminer les images par h des hauteurs du triangle point M du plan, on associe le point M' défini par :
ABC. -->- -->--->-
3 AM' - 2 AM = BC.
2. Démontrer que les points 0, G, H sont al~és.
1. Expliquer pourquoi à tout point M correspond un
,!!:ouver la relation qui existe entre les vecteurs GH et
point M'unique. On définit ainsi une application f du
GO. plan dans lui-même. Déterminer les images de A, B, C
Lorsque le triangle ABC n'est pas équilatéral, J'unique par f
droite qui contient 0, G et H est appelée droite d'Euler. 2. Trouver un point invariant par f
3. Démontrer que f est une homothétie dont on donne-
i! ~ 31 On considère le trapèze ABCD de bases [AB] ra le centre et le rapport.
et [CD]. Les droites (AD) et (BC) se coupent en 0 et les
droites (AC) et (BD) se coupent en 0'. Démontrer que la
.p
39 Soit ABC un triangle, N le milieu de [BCl. M
droite (00') coupe les bases du trapèze en leurs milieux. un point de [AN] distinct de A et N. Les parallèles à
(AB) et (AC) passant par M coupent (BC) respective-
31 Soit (~) et (~') deux droites parallèles, (ô) et
ment en Pet Q. Démontrer que N est le milieu de [POl.
(ô'), deux autres droites parallèles telles que:
• (~) et (LI.) sont sécantes en A ; -40 Soit un triangle ABC et H son orthocentre. On
• (~') et (ô') sont sécantes en N. note r le quart de tour direct de centre A et r' le quart
1. Trouver le centre de l'homothétie de rapport 2 qui de tour indirect de centre A.
transforme (~) en (~') et (ô) en (ô'). 1. éonstruire B', C' 'et C" tels que: B' =r(B), C" = r(C),
2. Déterminer le lieu des centres des homothéties trans- C' = r'(C).
formant (~) en (~') et (ô) en (L'.'), 2. Démontrer que (BC) est perpendiculaire à (B'C")
3. Quelle est l'image de la droite (AH) par l'homothétie
33 Sur la figure ci-dessous, (~) et (~') sont deux de centre C' et de rapport 2 ?
droites parallèles, M et M' sont deux points du plan.
4. Démontrer que (AH) est une médiane du triangle AB'C'.
Démontrer qu'il existe une unique homothétie transfor-
mant M en M' et (~) en (~'). 41 Soit ABC un triangle isocèle de base [BCl. 0 le
Construire le centre de cette homothétie. centre de son cercle circonscrit.
1. Déterminer la rotation de centre 0 transformant A en
M
C. Quelle est l'image de B par cette rotation?
2. Soit M un point du segment [BC]. La parallèle à (AC)
(~) passant par M coupe (AB) en D et la parallèle à (AB)
passant par M coupe (AC) en E. Démontrer que E est
('2))') l'image de D par cette rotation. En déduire que la
médiatrice de [DE] passe par un point fixe quand M
parcourt le segment [BC].
M' 41 À l'extérieur d'un triangle direct ABC, on
construit les carrés ACDE, ABGF, BRIC.
l'of? 34 On considère un triangle ABC. Une droite (ô) 1. Déterminer la rotation transformant le triangle ACI
parallèle à (BC) coupe les côtés [AB] et [AC] en P et Q. en le triangle DCB.
Déterminer la position de la droite (ô) pour que l'aire du En déduire que (AI) est perpendiculaire à (BD).
triangle APQ soit égale à celle du quadrilatère PQCB. 2. Démontrer que les droites (CG) et (AH) sont perpen-
A diculaires.
3. Construire l'image du triangle AFE par le quart de
pÂo (M tour direct de centre A.
4. Démontrer que l'image K' du milieu K de [EFl. par ce
quart de tour, appartient à la droite parallèle à (BC) pas-
sant par A.
En déduire que (AK) est une hauteur du triangle ABC.
4<

Homothétie - Rotation 115


3Soit (Cfi) un
cercle de centre 0 et A un point de.. Le but de cet exercice est de construire un triangle équi-
ca œ.rcle.. point M de (<(6) on associe le point M'
A tout latéral ABC tel+que A et B appartiennent à {«6), C
ml que AMM' soit un triangle équilatéral de sens direct. appartienne à {«62)'
~. Vérifier que le point M'est l'image du point M par la 1. Déterminer et construire l'image (r) de (<(61) par Tet
rotation de centre A et d'angle ~. démontrer que (r) et (<(62) sont tangents en un point C.
2. Déterminer et construire le lieu des points M' lorsque 2. Les cercles (<(61) et [T] se coupent en A et en un
M décrit (<(6). deuxième point B. Démontrer que le triangle ABC est
équilatéral et calculer AB en fonction de R.
44 ABC et ADE sont deux triangles rectangles
isocèles en A et orientés dans le même sens. 48 Dans cet exercice, on cherche à déterminer
Démontrer que les droites (BDJet (CE) sont perpendi- toutes les applications du plan dans lui-même transfor-
culaires et que BD = CE. mant toute droite (2/)) en une droite (2/)') parallèle à (2/)).
(On pourra remarquer que les points A, C, E sont les Soit f une telle application.
images respectives des points A, B, D par une transfor- 1. On suppose que toute droite (2/)) est sa propre image
mation simple). par f Démontrer que f est l'application identique du
A
plan. (Pour tout point M du plan, on pourra considérer,
les images de deux droites sécantes en M).
On suppose dans la suite de l'énoncé qu'il existe une
E droite (2/)) dont l'image (2/)') par f est strictement parallè-
le à (2/)). Soit Net B' deux points distincts de (2/)') et A et
B deux points de (2/)) telles que j(A) = N et j(B) = B'.
2. Démontrer que A et B sont distincts.
3. On suppose dans cette question que (AN) et (BB')
sont sécantes en un point O.
D a) Démontrer que (AN) et (BB') sont leurs propres
images par f
45 ABCD est un parallélogramme de sens direct. b) En déduire que 0 est invariant par f et que 0 est dis-
On construit, extérieurement à ce parallélogramme, les tinct de A et B.
carrés ABEF et CDGH, puis le triangle OAD rectangle c) Soit M un point du plan n'appartenant pas à (AN).
isocèle en O. Démontrer que l'image M' de M par f est le point d'in-
o
tersection de (OM) et de la droite parallèle à (AM) pas-
sant par N.
d) Soit M un point du plan appartenant à la droite (AN)
privée de O. Démontrer que l'image M' de M par f est le
point d'intersection de (OM) et de la droite parallèle à
G (BM) passant par B'.
e) Déduire des questions précédentes que f est l'homo-
E
thétie de centre 0 appliquant A sur N.
B 4. On suppose dans cette question que (AN) et (BB')
sont parallèles. ---* ---*
H
a) Démontrer que AN = BB'.
1. Démontrer que les images des points A, B, F, E par le b) Soit M un point du plan n'appartenant pas à (AB) et
---+ ---*
quart de tour direct de centre 0 sont respectivement les M' son image par f Démontrer que MM' = AN. (On
points D, G, C, H. pourra con§iJiérer les images par f et par la translation
2. En deduire la position relative des droites (OE) et de vecteur AA' des droites (AM) et (BM)).
(OH). c) Soit C un point du plan n'appartenant pas à la droite
(AB) et C' son image par f Soit M ua point du plan
46 Soit (<(6) un cercle de centre 0, M un point de
appartenant à (AB) privée de A. Démontrer que les
(<(6) et A un point du plan.
droites (AM) et (CM) ne sont pas confondues. En rai-
Déterminer et construire l'ensemble des images du
sonnant comme à la question précédente, démontrer
point A par les homothéties de centre M et de rapport ---+ ---*
- Z lorsque M décrit (<(6). que MM' =AN.
d) Quelle est l'application f?
47 Soit (<(61) et (<(62) deux cercles de même centre 5. Quelles sont les applications du plan dans lui-même
o et de rayons respectifs R et ZR. Soit A un point de qui transforment toute droite en une droite qui lui est
(<(61) et T la rotation de centre A et d'angle ~. parallèle?

116 Homothétie - Rotation