Vous êtes sur la page 1sur 3

Introduction 

:
L'embrayage est un mécanisme qui, faisant usage de friction, permet de
fusionner progressivement le mouvement des deux arbres qui tournent à des
vitesses différentes. Cette caractéristique est largement utilisé dans le
contexte des systèmes de transmission. Par exemple, pour démarrer la
voiture progressivement avec un moteur à combustion sans éteindre le
moteur, il est nécessaire que la traction est appliquée de manière progressive
et c'est précisément la friction qui rend cela possible. le conducteur peut
monter ou relâcher la pédale d’embrayage au besoin pour séparer
temporairement et engager progressivement le moteur et la boîte de vitesses
pour couper ou transmettre la puissance d’entrée directe du moteur.
L’embrayage est un composant courant dans la transmission mécanique, qui
peut séparer ou engager le système de transmission à tout moment. Les
exigences sont les suivantes : une jointure en douceur, une séparation rapide
et complète; réglage et réparation pratiques; petite taille de contour; petite
qualité; une bonne résistance à l’usure et une capacité de dissipation
thermique suffisante; l’exploitation pratique et l’économie de main-d’œuvre.
Les utilisations courantes sont divisées en deux types : type de mâchoire et
classe de type de frottement.

Définition :
L'embrayage est un dispositif de base couplé entre l'arbre de transmission
susmentionné et un autre récepteur qui fait agir la transmission par collage,
car il permet un chargement progressif de la tringlerie qui évite les chocs qui
provoquent la déchirure ou le calage des éléments de transmission du moteur
dans le boîtier d'une transmission dans un moteur thermique. Dans les
voitures, l'embrayage est considéré comme un élément. Principalement parce
que les moteurs thermiques doivent continuer à fonctionner même si la
voiture est à l'arrêt et que la séparation facilite le changement de vitesse, Où,
en outre, le couple à transmettre est le plus faible. Il est souvent fixé au
volant dans les voitures ou les camions car le grand diamètre disponible
permet d'utiliser un système à un ou deux disques. Il se trouve plutôt en bout
de vilebrequin sur motos ou cyclos, dans une version multi-disques à bain
d'huile (boîte de vitesses manuelle) ou centrifuge à cylindre (transmission
automatique). L '«embrayage» définit également la phase de fonctionnement
lors de la construction de l'accouplement 1; Il s'agit du processus de
"désengagement" inverse dans lequel les buses sont séparées. En fait,
"l'embrayage" est une contraction du "dispositif d'embrayage". Nous nous
opposerons aux embrayages dans les systèmes d'embrayage qui assurent
l'accouplement à l'attelage et ne permettent donc pas de chargement
progressif.

Schématisation et principe de fonctionnement :

n peut distinguer trois phases de fonctionnement pour un système


d'embrayage.

 En position embrayée : l'embrayage transmet totalement la puissance


apportée (la voiture roule, le moteur est lié à la boîte de vitesses). C'est
le plus fréquemment la position stable du système (absence d'action de
commande).
 En position débrayée : La transmission est interrompue. Roue libre, ou
voiture arrêtée, le moteur peut continuer à tourner sans entraîner les
roues. La situation est équivalente au point mort.
 phase transitoire de glissement : surtout pendant l'embrayage, la
transmission de puissance est progressivement rétablie. Pendant cette
phase, l'arbre d'entrée et de sortie ne tournent pas à la même vitesse ;
il y a alors glissement entre les disques, par conséquent dissipation
d'énergie, sous forme de chaleur. Cette phase est à limiter dans le
temps, même si elle est inévitable et sert à solidariser graduellement le
moteur et la boîte de vitesses. L'usure des disquesse déroule pendant
cette phase, fréquemment utilisée lors des démarrages en côte.

C'est la situation de glissement qui donne les conditions de


dimensionnement de l'embrayage. Elle détermine le couple maximum
transmissible. Au-delà, le glissement est systématique. La même
configuration technologique est d'ailleurs adoptée sur les dispositifs
limiteurs de couple, qui vont par conséquent patiner quand le couple
sollicité devient trop important.

S'il est recommandé de débrayer le plus vivement envisageable, il faut par


contre embrayer progressivement afin d'éviter des chocs qui
endommageraient l'ensemble des éléments de transmission : les pièces du
système d'embrayage lui même, mais également les engrenages de la boîte
et du différentiel, les paliers de ces derniers, les joints de cardan, et enfin les
pneumatiques.

Vous aimerez peut-être aussi