Vous êtes sur la page 1sur 21

Sécurité Cryogénique

1. Définition
2. Cryogénie au CERN
3. Caractéristiques des fluides
cryogéniques
4. Risques
5. Règle
6. Rôle du TSO

TE_CRG- Laetitia Dufay-Chanat- 164517


EDMS n. Etre TSO au CERN
DEFINITION
La cryogénie est la science et la technologie des basses températures (inférieures
à -150 °C ou 120 K). La limite de −153,15 °C représente la limite à partir de
laquelle les gaz de l'air se liquéfient.

EDMS n. Etre TSO au CERN


Cryogénie au CERN
Principaux utilisateurs : détecteurs pour la physique

• Bobines supraconductrices des


détecteurs LHC (ATLAS et CMS)

• Utilisation de différents types


de fluides cryogéniques
(hélium, azote et argon)

EDMS n. Etre TSO au CERN


Cryogénie au CERN
Principaux utilisateurs : accélérateurs

• Aimants supraconducteurs de
l’accélérateur LHC

• Utilisation d’hélium à différentes


températures d’exploitation (écrans
thermiques, écrans de faisceaux,
distribution, aimants, etc.)

EDMS n. Etre TSO au CERN


Cryogénie au CERN
Centrales/unités de réfrigération et liquéfacteurs

• Centrales de réfrigération (stations de


compression chaude et boîtes froides –
p. ex : LHC, ATLAS, CMS)
• Unités de réfrigération (p. ex. : unités de
compression froide du LHC)
• Liquéfacteurs (p. ex. : Cryolab, SM18)
EDMS n. Etre TSO au CERN
Cryogénie au CERN
Stockage et distribution

• Récipients de stockage : gaz


comprimé à température
ambiante ou cryogénique
• Réseaux de lignes de
distribution
(à température ambiante
ou cryogéniques)
EDMS n. Etre TSO au CERN
Cryogénie au CERN
AD hall, Cryolab….
AD complex experiments
e.g. AEgIS cryostat

Cryolab

EDMS n. Etre TSO au CERN


Caractéristiques des fluides cryogéniques

Hydrogène Oxygène

H2 O2
• Inodore
• Invisible
Azote • Silencieux
N2
EDMS n. Etre TSO au CERN
Caractéristiques des fluides cryogéniques
Fluide He N2 Ar O2 Air Eau

Température
d’ébullition 4 77 87 90 79 373
(Téb (K) @ 1.013 bar)

Rapport volumeNe de pas mélanger les gaz différents!


709 652 795 808 685 -----
gaz (273 K) /liquide

Chaleur latente 21 199 163 213 205 2260


(évaporation kJ/kg @ Téb)

Densité liquide
125 804 1400 1140 874 960
(kg/m3@ Téb)

EDMS n. Etre TSO au CERN


RISQUES PHYSIOLOGIQUES
Température < -153 0C => risques de brûlures
Équipement de protection
• Brûlures de contact en individuelle (EPI) à usage cryogénique
quelques secondes :
exposition de la peau à de
basses températures
• Similaires aux brûlures
chaudes / peuvent
geler, déchirer ou
arracher la peau
localement

• Une exposition prolongée à


des vapeurs ou gaz froids
peut entraîner des lésions
aux poumons et aux yeux
(muqueuses)

EDMS n. Etre TSO au CERN


RISQUES BRULURES
Conduite à tenir P.A.S. (Protéger, Alerter, Secourir)
1. Retirer la personne de la source froide
2. Appeler les pompiers
3. Premiers gestes
• Les vêtements gelés doivent être enlevés très
lentement et avec précaution
• Ne pas masser les zones affectées
• Ne pas appliquer de la glace
• Ne pas appliquer des huiles

EDMS n. Etre TSO au CERN


RISQUES PHYSIOLOGIQUES
Facteur 700 => risque d’anoxie
Équipement de prévention
et protection.
Lors d’un déversement
important de fluide
cryogénique la teneur en
oxygène de l’air diminue
car l’air se mélange avec
une grande quantité de
gaz
• Si c’est de l’hélium:
risque d’anoxie en
hauteur
• Si c’est de l’azote ou
de l’argon: risque
d’anoxie à terre

EDMS n. Etre TSO au CERN


RISQUES ANOXIE
Rappel: asphyxie graduelle
La réaction du corps humain en fonction du niveau d’oxygène

EDMS n. Etre TSO au CERN


RISQUES ANOXIE
Conduite à tenir P.A.S. (Protéger, Alerter,
Secourir)
1. Déplacer les victimes au plus vite (dans la
mesure du possible) vers une atmosphère
normale (21% O2)
• Suivre les panneaux d’évacuation/de sortie, tenir
compte du mouvement du nuage de gaz froid
• Utilisation d’un masque auto-sauveteur ou des
bouteilles d’oxygène
2. Appeler les pompiers
3. Premiers gestes
• Si les victimes ne respirent pas faire de la respiration artificielle
• Apporter des masques à d’oxygène aux victimes

EDMS n. Etre TSO au CERN


RISQUES POUR LES EQUIPEMENTS
L'accumulation de pression : charges thermiques
anormales:
Organes de sécurité
• Feu
• La perte de vide
d'isolation
• Aimant SC transition
résistive (Quench
• Evacuation bloquée

EDMS n. Etre TSO au CERN


RISQUES POUR LES EQUIPEMENTS
Fragilisation/ contraintes thermiques
Fragilisation
• Risque de rupture fragile de matériaux si soumis à une charge
Protection mécanique entourant les
équipements / structures de déversement
des liquides cryogéniques / décharge

Les contraintes thermiques


• Matériaux subissent des contractions
thermiques lorsqu'ils sont soumis aux basses
températures => rupture
• Acier inoxydable: 3 mm/m, en aluminium: 4
mm/m, Polymères: 10 mm/m
Limiter les accès
EDMS n. Etre TSO au CERN
RISQUES POUR LES EQUIPEMENTS
Condensation
Condensation des gaz atmosphériques
• Isolation inappropriée, ou un déversement /
rejet de fluides cryogéniques, peuvent conduire
à un enrichissement en oxygène
air liquide  50% O2 au lieu de 21%
dans l'air atmosphérique
• Principalement observé sur des lignes de
transfert et pendant les opérations de
remplissage du récipient

Choix des matériaux, suivi de l’opération


des installations

EDMS n. Etre TSO au CERN


REGLE AU CERN
• Définit les types de risques,

• Propose les bases d’une


démarche de prévention,

• Rappelle la nécessité de
formation des participants.

Règles de Sécurité CERN par mots


clés
https://espace.cern.ch/safety-rules-
regulations/fr/rules/byDomain/Pages/default.aspx

EDMS n. Etre TSO au CERN


INSPECTION PÉRIODIQUE

• Toute installation doit être à jour des


inspections périodiques des organes de
sécurité
• Toute installation doit avoir un dossier de
sécurité
• Les phases de maintenance, remise en service,
démantèlement s’accompagnent de mesures
de sécurités supplémentaires

EDMS n. Etre TSO au CERN


ROLE DU TSO

Regarder
Protéger
Contrôler
Arrêter

EDMS n. Etre TSO au CERN


Merci pour votre attention !

Questions ?

EDMS n. Etre TSO au CERN

Vous aimerez peut-être aussi