Vous êtes sur la page 1sur 4

Université Djilali Bounaama Khemis-Miliana

2éme Année ST

Module : Energie et environnement

NOM : Bettahar

Prénom : Aya Nesrine

Spécialité : Automatique

Matrécule : 4425180340
Définition des énergies renouvelables :
les énergies renouvelables (ou EnR) désignent un ensemble de moyens de produire
de l’énergie à partir de sources ou de ressources théoriquement illimitées, disponibles sans
limite de temps ou reconstituables plus rapidement qu’elles ne sont consommées.
On parle généralement des énergies renouvelables par opposition aux énergies tirées des
combustibles fossiles dont les stocks sont limités et non renouvelables à l’échelle du temps
humain : charbon, pétrole, gaz naturel… Au contraire, les énergies renouvelables sont
produites à partir de sources comme les rayons du soleil, ou le vent, qui sont théoriquement
illimitées à l’échelle humaine.
Les énergies renouvelables sont également désignées par les termes « énergies vertes » ou
« énergies propres ». Le faible impact environnemental de leur exploitation en fait un
élément majeur des stratégies RSE des entreprises en matière de développement durable.

Quelles sont les énergies renouvelables :


Il existe plusieurs types d’énergies renouvelables, produites à partir de sources différentes .

Énergie solaire :
Ce type d’énergie renouvelable est issu directement de la captation du rayonnement
solaire. On utilise des capteurs spécifiques afin d’absorber l’énergie des rayons du
solaire et de la rediffuser selon deux principaux modes de fonctionnement :

 Solaire photovoltaïque (panneaux solaires photovoltaïques) : l’énergie solaire est captée en


vue de la production d’électricité.
 Solaire thermique (chauffe-eau solaire, chauffage, panneaux solaires thermiques) : la
chaleur des rayons solaire est captée est rediffusée, et plus rarement sert à produire de
l’électricité.

Énergie éolienne :
Dans le cas de l’énergie éolienne, l’énergie cinétique du vent entraîne un générateur
qui produit de l’électricité. Il existe plusieurs types d’énergies renouvelables
éoliennes : les éoliennes terrestres, les éoliennes off-shore, les éoliennes flottantes…
Mais le principe reste globalement le même pour tous ces types d’énergies
renouvelables.

Énergie hydraulique :
L’énergie cinétique de l’eau (fleuves et rivières, barrages, courants marins, marées)
actionne des turbines génératrices d’électricité.
Les énergies marines font partie des énergies hydrauliques.

Biomasse :
L’énergie est issue de la combustion de matériaux dont l’origine est biologique
(ressources naturelles, cultures ou déchets organiques). On en distingue trois
catégories principales :
 Le bois
 Le biogaz
 Les biocarburants

Géothermie :
L’énergie est issue de la chaleur émise par la Terre et stockée dans le sous-sol. Selon la
ressource et la technologie mise en œuvre, les calories sont exploitées directement ou
converties en électricité

Avantages des sources d’énergies renouvelables :


De manière générale, les énergies renouvelables sont plus propres que les énergies
fossiles et fissiles actuellement exploitées dans le monde entier. Elles sont
plus écologiques, disponibles en masse autour du globe et sont « gratuites » une fois les
installations de production rentabilisées.

Pour être plus précis, il faudrait se pencher sur les avantages et inconvénients que
présentent chaque source d’énergie renouvelable. En voici quelques exemples :

L’énergie éolienne : est l’énergie propre par excellence. Sans rejet ni déchet d’aucune
sorte, elle permet avec un bon coefficient de performance d’assurer une
bonne indépendance énergétique. Sur terre ou off-shore, les éoliennes démontrent
d’excellentes capacités de production et sont une alternative viable pour les territoires les
plus reculés dont l’accès à l’électricité est difficile.

L’énergie biomasse : est liée à la combustion du bois. Le bois est un combustible très
présent, notamment en France où il est largement implanté. Si cette énergie rejette tout de
même des gaz à effet de serre, les rejets sont moindres par rapport à la quantité de CO2
qu’un arbre aura absorbé au cours de sa vie. Une forêt bien gérée et renouvelée permet de
ne pas épuiser les réserves en bois. La biomasse est donc une énergie qui participe
au développement local tout en étant très bon marché (les bûches et les granulés de
bois sont les combustibles les moins chers du marché).

L’énergie solaire : est largement plébiscitée dans le secteur énergétique et se développe


à vitesse grand V. Production d’électricité grâce au photovoltaïque, mais aussi
de chauffage grâce aux panneaux solaires thermiques, le solaire peut être exploité à grande
échelle dans des parcs prévus à cet effet ou à petite échelle chez les particuliers. Même si
les panneaux solaires possèdent un meilleur rendement en zone très ensoleillée, ils
conviennent tout à fait à des foyers du nord de la France, par exemple.

L’énergie hydraulique :

L’énergie hydroélectrique n’entraîne généralement aucun impact climatique ou


environnemental.

Fournit une génération d’électricité stable et à grande échelle.


Fonctionne comme puissance de régulation.

Il n’y a pas besoin de carburant.

Les centrales hydroélectriques ont une longue durée de vie économique.

Pour résumer, ces énergies renouvelables permettent de réduire


considérablement l’émission de CO2. Elles ne généreraient pas non plus de déchets
radioactifs dangereux et leurs ressources seraient infinies grâce au vent, à l’eau et
au soleil. Des études menées prétendent qu’en théorie, la planète pourrait
entièrement être alimentée grâce aux énergies renouvelables en utilisant seulement
un carré de 500 000 km comprenant des panneaux solaires. Cette surface
représente environ celle de l’Espagne. Cette vision produite par les énergies
renouvelables est séduisante a priori, mais elle masque de nombreux inconvénients.

Vous aimerez peut-être aussi