Vous êtes sur la page 1sur 2

 le procureur parle d’un crime de sang sans le déterminer.

 Il n’appartient pas à la classe marginalisée c’est quelqu’un qui n’est pas nocif pour le
développement du pays
 La peine capitale est un délit contre l'humanité.
 Personne n’a le droit de prendre la vie de quelqu’un. L’homme n'a jamais donné, donc il doit
pas décider la fine de quelqu'un car se n'est pas son travail
 Dieu donne la vie lui seul peut la reprendre
 C'est une personne qui aide au développement du pays
 La guillotine coupe des têtes intellectuelles qui peuvent participer dans le développement de
l’humanité

 si mon client meurt il laissera derrière lui une famille
 L’absence du narrateur dans sa famille aura de plus graves conséquences sur elle
 C'est un homme, très cultivé et jeune .C'est un homme jeune doux et plein de sensibilité
 Le narrateur a une famille. Il a une petite fille dont il doit s'occuper. La fille du narrateur sera
rejetée et méprisé par la société et aura honte et horreur de lui.
 La condamnation du narrateur peut semer l'esprit de vengeance et de haine envers la société
chez sa femme et sa fille. Cette dernière ne sera pas bien éduqué dans ces circonstances.
 Si on tue quelqu'un,on tue aussi un cerveau qui pense et qu'il peut servir à son pays. Le
narrateur est cultivé et créatif il serait injuste de sacrifier une tête qui pense
 En décapitant un intellectuel,on exécute toute son intelligence ce qui nuit gravement au
développement du pays.
 Tuer pour un meurtre est une punition hors de proportion avec le crime dont on accuse mon
client.
 La justice n'a pas ce droit divin de ôter la vie d'une personne

 En tuant des criminels qui ont des enfants très jeunes inciteà faire naitre d’autres criminels. La
peine de mort n'est pas dissuasive, elle n'arrête pas les criminels
 c'est un châtiment cruel et inhumain
 Notre condamné à mort est un homme instruit et bien éduqué
 Tuer une personne intellectuelle c’est détruire une tête qui pense une tête qui peut aider la
sociétéet les citoyens
 Le narrateur est une tête qui pense
 La peine de mort prive une personne de la possibilité d’expier un forfait, de réparer et de
s’amender.
 C'est un homme d'un niveau intellectuel très élevé,certes il a commis une faute mais il doit
avoir une chance pour la corriger ou ne pas la refaire, en outre,il a une fille qui a besoin de lui.
 Aucun gouvernement ne devrait disposer de la vie d'un homme
 La fille marie sera marginalisée et détestée puisque son père est un condamné à mort
 C'est le père qui est la pierre angulaire de chaque famille
 Sa fille âgée de trois ans sera déshonorée et ruinée car elle sera privée de son père et la
traiter d'une manière horrible.
 Sa femme, sa mère et sa fille ont toutes besoin de lui pour vivre .en plus de ca si mon client
est publiquement condamné elles seront marginalisées et détesté par la société
 Il faut savoir qu'en condamnant quelqu'un à mort, on condamne avec sa famille: une mère de
soixante-quatre ans, une épouse malade et une fille de trois ans qui deviendra orpheline
malgré son innocence.
 En tuant ce condamné, le la délinquance et le crime ne vont pas diminuer
 Le narrateur regrette bien son acte
 La peine de mort relève de la vengeance pas de la justice, elle légitime la violence qu'elle
prétend combattre.
 Le condamné n’a pas cherché à s’évader donc il n’est pas forcément dangereux
 La peine capitale est inutile.
 L’application de la peine capitale n'a pas mis fin au crime. Le spectacle de l'exécution réjouit le
spectateur et pas lui donner l’exemple.
 Il n'y a pas plus barbare et inhumain que l'acte d'ôter la vie à un être humain.

Vous aimerez peut-être aussi