Vous êtes sur la page 1sur 3

La gestion de la trésorerie

La gestion de la trésorerie est un ensemble de flux financiers concourant à ce que l’argent des
copropriétaires soit versé au bon moment aux différents acteurs intervenant sur la copropriété.
Lors d’un chantier de rénovation, cette phase sensible doit être traitée avec précision pour ne mettre
personne en difficulté, que ce soient les copropriétaires ou les entreprises.
Le syndic est le chef d’orchestre de ces opérations. Chaque projet étant unique, il aura ses
propres spécificités.

Voyons les acteurs en jeu :

 le syndicat des copropriétaires, représenté par le syndic


 les copropriétaires.
 les entreprises qui vont réaliser les travaux (on y intègre les prestations intellectuelles.)
 la banque
 les organismes de financement des subventions

1
1ère étape : avant le vote de travaux
A ce moment-là il n’y a pas de flux financier, mais des décisions importantes à prendre :
- le recours ou non à un emprunt collectif : celui-ci s’avérera souvent indispensable pour lisser le coût
et ses conditions souples sont bien adaptées à la copropriété
- les appels de fonds : leur montant, leur nombre, leur étalement dans le temps
- la décision de mobiliser le fonds travaux ou non

2ème étape : après le vote des travaux et avant le chantier


Durant cette période qui dure généralement 6 mois, des flux financiers démarrent
Pendant cette période, qui dure 2 mois, le syndicat a l’obligation juridique de provisionner le montant
des travaux sur son compte. Sans cela, les travaux ne pourront pas commencer.
Tout d'abord la loi prévoit une période de carence de 2 mois durant laquelle le syndicat ne peut faire
éxécuter les travaux : cela laisse le temps à un éventuel recours juridique.
Passé ce délai, le syndic fait donc des appels de fonds auprès des copropriétaires, qui, entre temps,
pourront avoir reçu leur prêt individuel s’ils en ont fait la demande à la banque. Notons que pour les
ménages les plus modestes, certaines modalités d’avance de subvention peuvent également être
mises en place.
Le syndicat récupère le montant du prêt bancaire collectif s’il y en a un.
Avec certaines collectivités locales, il peut recevoir une avance de subvention.
Notons que le syndic a l’obligation juridique de disposer des fonds pour pouvoir lancer le chantier.

2
3ème étape : chantier
- les entreprises reçoivent des avances sur travaux
- le chantier peut commencer
La banque commence à prélever les mensualités sur le compte individuel des copropriétaires

4ème étape : fin du chantier


Lorsque le chantier est terminé et que les réserves sont levées, le solde dû est payé aux entreprises
et les subventions collectives sont versées dans leur totalité au syndicat des copropriétaires sur
présentation des factures . Certains copropriétaires reçoivent d’éventuelles subventions individuelles.

Le cours normal de la vie de la copropriété peut ainsi reprendre en toute quiétude…

Réno Copro
Île-de-France Énergies - 90-92 avenue du Général Leclerc - 93500 Pantin
Tél. 01 83 65 36 36 Mail. contact@idf-energies.fr