Vous êtes sur la page 1sur 192

Livre du professeur

D E C YC L E 4

MES 2016
NOUVEAUX PROGRAM

Ouvrage réalisé sous la direction de Gilles Duhil

Thierry Bayart
Agrégé de Lettres classiques
Professeur au collège de la Vallée de l’Ouanne
Château-Renard (45)

Marie-Christine Brindejonc
Agrégée de Lettres classiques
Professeure au collège du Champ-de-la-Motte
Langeais (37)

Magalie Diguet
Agrégée de Lettres classiques
Professeure au collège Littré
Bourges (18)

Gilles Duhil
Agrégé de Lettres classiques
Professeur au collège Raoul Rebout
Montlouis-sur-Loire (37)

Valérie Hébert
Certifiée de Lettres classiques
Professeure au collège de la Béchellerie
Saint-Cyr-sur-Loire (37)

Sophie Lerin
Certifiée de Lettres classiques
Professeure au collège Joliot-Curie
Saint-Hilaire-des-Loges (85)

LES BELLES
LETTRES
Édition : Laure Ozon-Grisez
Conception graphique : Camille Rouxel
Mise en page : Al’Solo
Illustration : Patrick Deubelbeiss (p. 52)
Iconographie : Hatier Illustration

Table des illustrations
p. 98 Jean-Claude Golvin, Le théâtre romain et ses spectacles,
illustration de Jean-Claude Golvin et Frédéric Lontcho ©Éditions Archéologie Nouvelle

© Hatier, Paris, 2017 – ISBN : 978-2-401-00075-9


Sous réserve des exceptions légales, toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle, faite, par
quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit, est illicite et constitue
une contrefaçon sanctionnée par le Code de la Propriété Intellectuelle. Le CFC est le seul habilité à délivrer des
autorisations de reproduction par reprographie, sous réserve en cas d’utilisation aux fins de vente, de location, de
publicité ou de promotion de l’accord de l’auteur ou des ayants droit. 
Sommaire
PARTIE I TEXTES, DOCUMENTS ET ACTIVITÉS

1 À l’école des Romains 7 Rendez-vous au forum


• Utraque lingua . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .5 • Urbis umbilicus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50
• In schola . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .6 • Dii nos juvent ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52
• E schola . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .7 • Oro vos faciatis me consulem . . . . . . . . . . . . 54
• Ars scribendi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .8 • In memoriam majorum . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55
Atelier d’expression . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .9 Atelier d’expression . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56
LA MISSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 LA MISSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58

2 Héros et divinités 9 Sous le regard des ancêtres


8
• De exemplis illustribus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 • Imagines mirabiles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60
• Nemo perfectus est ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 • Exempla ad imitandum habere . . . . . . . . . . . 61
• Deorum concilium . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 • De Horatiis et Curiatiis . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 62
• Ad astra per aspera . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 • Patria summis viris grata ! . . . . . . . . . . . . . . . . 63
Atelier d’expression . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 Atelier d’expression . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64
LA MISSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 LA MISSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66

3 Se loger à Rome 9 Toute la vérité


• Domus aut insula ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22 sur les gladiateurs
• In intimas aedes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23 • Nunc est spectandum ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 67
• Beneficia et detrimenta . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 • Sanguinea aut fortia certamina ? . . . . . . . . 69
• In coloribus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 • Morituri te salutant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 70
Atelier d’expression . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26 • Beati aut miseri gladiatores ? . . . . . . . . . . . . 72
LA MISSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 Atelier d’expression . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73
LA MISSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 75
4 Voyage aux enfers
• Aeneas, a Sibylla Cumea ductus, 10 Maîtres et esclaves
in inferna init . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 • Infimae sortis homines . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76
• Periculosum iter ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31 • Num servus ordinarius homo est ? . . . . . . . 77
• Quam viam eligamus ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31 • Quid libertatis pretium est ? . . . . . . . . . . . . . . 78
• In aedibus Plutonis uxorisque estis ! . . . . 32 • Vivat libertas ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 78
Atelier d’expression . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33 Atelier d’expression . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79
LA MISSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 LA MISSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 81

5 Les origines de Rome 11 Femmes romaines


• Locus optimus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36 • De mulierum qualitatibus . . . . . . . . . . . . . . . . . 82
• Pace belloque viros regere . . . . . . . . . . . . . . . 37 • Matrona eris, filia mea . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 84
• Terrae Etruscorum . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39 • Mulieres in civitate . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 84
• ÔO mevgaı basileuvı . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 • Aequo jure cum hominibus ? . . . . . . . . . . . . . . 85
Atelier d’expression . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41 Atelier d’expression . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 86
LA MISSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43 LA MISSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 87

6 Un banquet presque parfait 12 Rome et Carthage


• Quomodo sit edendum ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44 • Auri sacra fames… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88
• Quid edamus ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45 • Hannibal ad portas ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90
• Artes ad cenam invitantur ! . . . . . . . . . . . . . . . 46 • Cavete fidem punicam ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 91
• Ars faciem dissimulata juvat ! . . . . . . . . . . . . 46 • Inhumana crudelitas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 93
Atelier d’expression . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47 Atelier d’expression . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 94
LA MISSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49 LA MISSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 95

3
13 En scène ! 17 Sur la piste des dieux
• Personae . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 96 à Pompéi
• Id Romanis placet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 97 • In deorum tutela . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .124
• Quid veri ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 98 • Si dis placet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .126
• Ludete, histriones ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 99 • Dicerem, si dicere liceret . . . . . . . . . . . . . . . . .128
Atelier d’expression . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 99 • In unum deum . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .129
LA MISSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .100 Atelier d’expression . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .131
LA MISSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .132
14 La fin de la République
• Liberatio . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .101 18 Conquêtes romaines
• Veritas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .102 • Prima stipendia . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .133
• Paranormalia . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .103 • Ab barbaris limes tegere ! . . . . . . . . . . . . . . . .134
• Observator novus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .104 • Imperator triumphans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .135
Atelier d’expression . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .105 • Ad Trajani gloriam monumenta . . . . . . . . . .136
LA MISSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .107 Atelier d’expression . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .138
LA MISSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .139
15 Auguste, empereur culte
• Hic vir, hic est… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .109 19 Alexandrie, cité phare
• Divus Augustus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .110 de la Méditerranée
• O tempora, o mores ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .110 • Sub Alexandri umbra . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .140
• Marmoream urbem . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .111 • Aperto libro . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .142
Atelier d’expression . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .112 • Eu{rhka . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .143
LA MISSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .114 • In librorum arcanas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .144
Atelier d’expression . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .145
16 Néron, un tyran ? Prolongements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .146
• Claudius, Britannicus, Nero et ceteri . . . .115 LA MISSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .147
• Ventrem feri ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .117
• Magna clades . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .118
• Qualis artifex pereo ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .120
Atelier d’expression . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .121
LA MISSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .123

PARTIE II GRAMMAIRE
FICHE 1 Le latin, une langue à déclinaisons . . . . . . . . 148 FICHE 14 Les temps du récit : imparfait, parfait
FICHE 2 L’emploi des cas (synthèse) . . . . . . . . . . . . . . . . . 149 et plus-que-parfait (actif et passif) . . . . . . . . . . . 166

FICHE 3 La 1re déclinaison FICHE 15 Le futur (actif et passif)


et le futur antérieur (actif) . . . . . . . . . . . . . . . . . . 168
Les adjectifs de la 1re classe (fém.) . . . . . . . . . 150
FICHE 16 Sum et ses composés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 169
FICHE 4 La 2e déclinaison – Les adjectifs
de la 1re classe (masc. et neutre) . . . . . . . . . . . . . . 152 FICHE 17 Le subjonctif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 170
FICHE 5 La 3 déclinaison (masc. / fém.)
e FICHE 18 Les verbes irréguliers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 172
Les adjectifs de la 2e classe (masc. / fém.) . . . 153 FICHE 19 Les degrés de l’adjectif qualificatif . . . . . . . . 173
FICHE 6 La 3 déclinaison (neutre)
e FICHE 20 Le passif – Les verbes déponents . . . . . . . . . . 174
Les adjectifs de la 2e classe (neutre) . . . . . . . . 154 FICHE 21 L’expression de l’ordre et de la défense . . . 175
FICHE 7 La 4e déclinaison – La 5e déclinaison . . . . . . 156 FICHE 22 L’expression du souhait et du regret . . . . . . 177
FICHE 8 Les pronoms personnels FICHE 23 La proposition infinitive . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 178
Les adjectifs possessifs FICHE 24 L’expression du temps et de la cause . . . . . 179
Les pronoms-adjectifs démonstratifs . . . . . 157 FICHE 25 L’expression du but et de la conséquence . . 180
FICHE 9 Is, ea, id et ses emplois . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 159 FICHE 26 L’expression de l’hypothèse
FICHE 10 Les pronoms relatifs et de la concession . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 182
La proposition subordonnée relative . . . . . . 160 FICHE 27 L’ablatif absolu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 184
FICHE 11 L’utilisation du dictionnaire . . . . . . . . . . . . . . . . 162 FICHE 28 BILAN Les mots interrogatifs . . . . . . . . . . . . . . 185
FICHE 12 Les temps primitifs FICHE 29 BILAN L’expression des circonstances
Les types de conjugaison . . . . . . . . . . . . . . . . . . 163 dans les subordonnées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 186
FICHE 13 Le présent (actif et passif) . . . . . . . . . . . . . . . . . 164 FICHE 30 BILAN Les mots introducteurs CUM et UT 187
4
PARCOURS 1 Manuel de l’élève p. 15

À l’école des Romains


INTRODUCTION
Ce premier parcours, qui fait pénétrer les élèves dans une école romaine, permet de connaître les alphabets grec
et latin et d’apprendre à déchiffrer dans ces deux langues . Les élèves vont découvrir leurs premiers mots et
leurs premières phrases en relation avec le thème de l’école . Ce parcours commence aussi à installer la relation
cas/fonctions . Il peut déboucher sur une activité orale de débat sur les différences entre les systèmes éducatifs
d’une époque à l’autre ou d’un pays à l’autre si l’on sollicite les collègues de langues vivantes . Ce parcours
comporte également un atelier de calligraphie qui pourrait être prolongé dans l’année avec les enseignants
de français, d’histoire et d’arts plastiques par un travail sur les manuscrits médiévaux .
La mission doit conduire les élèves à s’organiser et se coordonner pour prendre en charge une animation . Le
travail peut être préparé en début d’année et réutilisé soit pour les portes ouvertes, soit pour présenter une
séance d’initiation aux élèves de 6e .
L’Atelier d’expression (p . 24-25) peut être utilisé dés les p . 19 et 20 du manuel .

Image d’ouverture Le grec est la langue de science et de culture que l’on


doit maîtriser pour lire les auteurs dans leur langue
manuel de l’élève p. 15
et notamment Homère . Selon Quintilien, les enfants
L’image de la page 15 du manuel fait l’objet d’une doivent d’abord apprendre le grec à l’école car le
animation qui peut être exploitée en ouverture : latin, langue maternelle, est apprise à la maison . Le
d’après cette image qui apprenait à écrire dans la bilinguisme précoce est aussi un phénomène de mode .
société romaine ? Avec quoi les Romains écrivaient- On pourra rapprocher avec la tendance actuelle qui
ils  ? Pourquoi cette romaine a-t-elle choisi ces pousse les familles aisées à faire apprendre l’anglais
accessoires ? On peut aussi l’utiliser après les p . 18-19 (ou le chinois) dès le jardin d’enfants .
comme support de bilan ou dans le Parcours 3, p . 39 .
Activité 2
Utraque lingua 1. Le texte disposé en deux colonnes est bilingue .
manuel de l’élève p. 16-17 À noter que le texte de départ est en grec : on peut
À l’heure où tous les enfants apprennent ou pratiquent supposer que le manuel s’adressait à des grecs pour
au moins deux langues, celle de la famille et celle de apprendre le latin . On a retrouvé notamment à Marseille
l’école, il nous semblait intéressant de montrer que les des enseignes de professeurs en grec qui annoncent
jeunes Romains qui fréquentaient l’école apprenaient « romaïtikos » en grec : ils proposent d’apprendre le
deux langues : la langue de culture, le grec, et leur latin aux habitants de Marseille, de culture grecque,
propre langue, le latin . puisque la cité a été fondée par des Grecs .
2. La scène a lieu à l’école . Les personnages sont un
Activité 1 élève et un professeur .
1. Les Romains apprennent le grec et le latin . 3. On pourrait imaginer « Le latin sans peine » ou
2. La carte montre les possessions intégrées à l’Empire « Manuel de conversation » .
romain au iiie s . : ce phénomène de colonisation est la Ce texte permet de s’entraîner à la lecture . On peut
romanisation . Toutefois, la langue d’administration aussi imaginer que les élèves apprennent un rôle et
n’est devenue le latin que pour une partie de l’Empire, jouent le sketch (activité 3) .
c’est ce qu’on appelle la latinisation . Certaines régions Le texte emploie la 1re pers . du présent (« volo »,
ont conservé le grec comme langue « internationale » . « rogo », « doceo », « attendo ») et des infinitifs
3. La latin est la langue utilisée par les jeunes Romains (« studere », « loqui »), soit deux des formes primitives
mais pas forcément celle utilisée dans tout l’Empire . des verbes .

5 À l’école des Romains


Activité 3 obligatoire . En général, les filles arrêtent l’école entre
1. Le texte fait l’objet d’une lecture enregistrée 12 et 14 ans car elles se marient ou se préparent au
pour permettre aux élèves de s’entraîner . Bien sûr mariage . On voit sur la fresque que l’école pratique
l’entraînement peut se poursuivre sur d’autres textes les châtiments corporels .
du manuel projetés au tableau . 2. Les professeurs ne sont pas certifiés, le
2. Cette activité 3 vise à faire lire les élèves . Apprendre programme est libre, rien ne garantit aux parents la
à écrire en grec demande un peu plus de temps . qualité de l’enseignement sauf le bouche-à-oreille .
L’école est payante, seule une partie de la société
D’hier à aujourd’hui bénéficie de l’enseignement . La mémoire des élèves
Seule la Belgique a trois langues officielles, le français, est très sollicitée . Les salles sont inconfortables et
le néerlandais et l’allemand . les cours doivent être bruyants car seul un rideau
Par contre, de nombreux pays ont une langue officielle sépare l’école de la rue . Enfin, on attend des enfants
et une langue régionale . En Espagne, la langue performance et obéissance sinon ils sont battus .
officielle est le castillan mais certaines régions parlent
3. D’après le texte, les élèves apprennent à lire et à
le basque, le catalan, le galicien .
écrire, la littérature à travers les textes patrimoniaux
À côté du croate, les habitants de Croatie parlent
(l’Iliade, l’Odyssée, l’Énéide), la géométrie, un peu de
l’italien, la langue de leurs voisins (les frontières ont
géographie, et comme nous l’avons vu, deux langues .
beaucoup bougé) . Les Slovènes parlent slovène mais
En suivant le clic, les élèves constateront que
aussi italien du côté de Trieste . La Suisse possède des
les niveaux d’enseignement des Romains sont
cantons bilingues français/allemand .
quasiment les mêmes que les nôtres : le litterator
LE POINT SUR LA MISSION enseigne les rudiments (lire, écrire, compter), le
grammaticus apprend à lire des textes et à les
À l’issue de cette unité, les élèves doivent savoir
commenter, des notions de géographie et de
lire un texte en latin . Le sketch (activité 2 et 3)
science, le rhetor prépare les garçons à tenir leur
mémorisé et récité pourra servir d’évaluation orale .
rôle de citoyen en maîtrisant l’art de la parole . Au-
On peut aussi envisager une courte dictée en guise
delà, les jeunes garçons fortunés effectuent un
d’évaluation .
voyage d’étude, souvent en Grèce, pour fréquenter
les philosophes .
Prolongements
Image
L’extrait de l’émissionTV C’est pas sorcier consacré
Au premier plan, un élève maintenu par deux
à l’écriture (cf. manuel numérique) permet de revoir
condisciples est fouetté de verges, soit par un aide du
l’évolution de l’alphabet de Sumer au latin .
magister, soit par un élève plus âgé . Trois jeunes filles
Montrer aux élèves un graffiti de Pompéi et une
assises lisent un volumen déroulé sur leurs genoux
inscription officielle (p .  25) leur rappellera que les
sous la conduite du maître . Sous la colonnade, ce qui
Romains écrivent en général en capitales dans la vie
laisse supposer que l’école a lieu dehors, des jeunes
courante comme dans les inscriptions officielles . Ils
gens discutent . L’un d’eux semble tenir des tablettes
verront aussi que les textes où tous les mots semblent
reliées .
collés sont difficiles à déchiffrer .
Activité 2
In schola 1. Ce texte permet de reconnaître sur l’image les mots
manuel de l’élève p. 18-19 qui désignent le matériel scolaire en deux langues :
1 les pugillares ou tabellae 2 un stylum (cannas dans
Activité 1
le texte) 3 un encrier qui contient l’atramenrum
Texte
1. Les Romains n’ont pas de bâtiment affecté 2. Prends tous mes livres latins, mes cahiers (copies)
à l’enseignement  : les professeurs louent une et mes tablettes (carnet de notes, cahier de brouillon),
boutique sous les arcades du forum ou dans les rues ma trousse et ma réglette, mon encre et mes calames
adjacentes . Pas non plus de mobilier scolaire, à part des (crayons) .
chaises . Les professeurs sont payés par les parents . À noter : le mot difuevra / membrana désigne la feuille
L’école accueille garçons et filles mais elle n’est pas de parchemin .

6
3. En dehors de « praeductal », tous les accusatifs j’appelle mon serviteur.
COD se terminent par voyelle-M au singulier et Je demande mes tablettes et mon stylet et je les
voyelle-S au pluriel . C’est pourquoi en français, on confie à mon serviteur. Une fois prêt, je vais à l’école
met un -S au pluriel . avec mon pédagogue.
D’abord, je salue mon maître et mon serviteur me
Activité 3 tend mes tablettes. Je salue mes condisciples.
1. Garçons et filles vont à l’école (« tête odieuse aux Nous travaillons. Quand j’ai écrit, je montre mon
garçonnets et aux fillettes » l . 2) travail au maître. Il m’ordonne de lire : j’apprends
2. La journée commence très tôt, avant 7 heures si par cœur les commentaires.
l’on en croit le texte qui cependant est une satire . Ensuite, le maître nous renvoie pour le repas.
(« Le coq, dressant sa crête, n’a pas encore rompu le Je vais à la maison…
silence… » l . 3-4) Après le repas, je retourne à l’école, où je trouve
3. L’école est payante . « Veux-tu, bavard, que l’on le maître….
te donne pour te taire autant que tu reçois pour Enfin, il nous envoie au bain.
brailler ? l .  13-14) . Nous savons, d’après l’édit du Hermeneumata Pseudodositheana
maximum, qu’un maître perçoit 50 deniers/mois/
6 h. vigilo réveil
élève, un grammaticus 200 et un rhetor 250 . À titre
ante lucem de somno
de comparaison, un maçon gagne 50 deniers/jour .
On peut supposer que les classes sont surchargées . 7 h. magistrum arrivée à l’école,
primum saluto travail
4. D’après ce texte de Martial, le châtiment corporel laboramus .
est la règle . cum scripsi ostendo vérification
5. Martial n’apprécie pas les maîtres d’école : ici il leur edisco du travail, lecture,
reproche de crier, d’empêcher les voisins de dormir, mémorisation
de recourir trop facilement aux coups . Ailleurs, c’est des commentaires
leur savoir limité . 12 h. ad prandium repas froid pris
deinde domi à la maison
LE POINT SUR LA MISSION 13 h. in ludum retour à l’école,
post répétition du
Si les élèves veulent être crédibles, ils doivent
prandium travail
se faire accompagner par un esclave qui portera
leurs affaires . La leçon aura lieu sous le hall, sur des 15 h. ad balneum heure du bain
chaises . Le maître fera lire, répéter un commentaire denique (activité 2)
du texte, dictera une phrase . Si un élève se trompe
trop, il recevra un coup de férule fictif . 2. Le serviteur qui accompagne l’enfant est appelé
puer ou paedagogus quel que soit son âge . Il doit
veiller à la moralité de l’enfant et à sa bonne tenue .
Sitographie
• Fac-similé de table iliaque (activité 1) : Activité 2
http://www .mediterranees .net/art_antique/ Toutes les villes comportent de nombreux
oeuvres/iliaca/schreiber_fr .html établissements de bain . Lorsque les installations sont
• Lampe à huile, terre cuite, ier s . ou ier s . ap . J .-C .  ; plus vastes et comportent davantage d’équipements,
12,5 x 10,5 cm ; Musée du Louvre, ca 661 : on les nomme thermes . Les Romains fréquentent en
http://www .photo .rmn .fr/archive/05-530113- principe les bains quotidiennement car les maisons
2C6NU0BOAVQB .html (caricature de scène d’école) n’ont pas toutes l’eau courante ni de salle de bain .
(parcours 3, p . 39)
1. vestiaire 1 Apodyterium, salle tiède 2 Tepidarium,
E schola
salle chaude 3 Caldarium, bain froid 4 Frigidarium, une
manuel de l’élève p. 20-21
taverne 5 Taberna .
Activité 1 2. Les bains comportent une partie pour les hommes,
1. Avant le lever du soleil, je sors du sommeil et plus vaste, et une partie pour les femmes .

7 À l’école des Romains


Activité 3 2. L’encre se présente sous forme solide, à délayer,
Ces deux jeux, très populaires, sont pratiqués par les comme en Asie .
enfants, au même titre que les osselets . Pour les jeux 3. 4. Il s’agit de l’encre de Chine qui pourra être
de balles, on distingue la petite balle, la pila, faite de employée diluée . Pour calligraphier, les élèves pourront
lanières de cuir enroulées et le follis, plus gros ballon utiliser pinceau et encre de Chine, ou stylo à encre ou
rempli d’air (qui a donné par dérision le mot fou) . feutre biseautés .
Les garçons font rouler des balles (ou des noix) sur un
plan incliné et remportent celles qu’ils touchent . Les Activité 2
fillettes pratiquent un jeu de balle qui semble consister Le Hatier-clic renvoie à un tutoriel vidéo . Les calames
à la faire rebondir sur le mur et à la rattraper . ainsi obtenus sont extrêmement résistants . On peut
D’hier à aujourd’hui aussi employer un feutre biseauté ou une plume
L’école des Romains commence très tôt mais les large de calligraphie . Enfin, on trouve en magasin
enfants sont libérés en milieu d’après-midi . Les des calames à moins de 2 euros .
activités sont répétitives, il faut lire et copier,
recommencer jusqu’à ne plus hésiter, apprendre par Activité 3
cœur les commentaires . On se souviendra que les 1. a. b. papyrus/fibres végétales • parchemin/peau
enfants travaillent sur des textes manuscrits recopiés de chèvre • papier/roseau .
sur une copie : un long temps est déjà nécessaire 2. On coupe la tige de papyrus en tronçons que l’on
pour déchiffrer et s’assurer de l’exactitude du texte . épluche . On sépare en lamelles (en bas à gauche),
L’école romaine ne laisse pas place à la créativité ni on fait tremper pour ramollir, on entrecroise de fines
à l’initiative . lamelles sur une forme (en bas à droite), on presse
ensuite les feuilles avec une masse ou des poids (en
LE POINT SUR LA MISSION
haut à gauche) . Lorsque les feuilles sont sèches, on
Une séance de jeux s’impose pour maîtriser peut poncer légèrement (en haut à droite) avant de
les règles . Pour le matériel scolaire, on pourra replier le papyrus (au centre) .
construire une capsa (boîte à livre) en utilisant du
carton ou un emballage de bouteille . Activité 4
Pour mémoriser le lexique, un des élèves 1. La radical duc-ere signifie conduire .
demandera à son partenaire de lui rassembler le
2. Le ductus indique l’ordre de traçage et la direction
matériel cité (ou son équivalent), puis on inversera
les rôles . des traits (numéros et flèches) .
3. Aux élèves les plus alertes ou déjà initiés on peut
confier des expressions à afficher dans la classe .
Bibliographie/Sitographie
L’entraînement s’effectuera sur papier ordinaire
• Les Romains se sont interrogés sur la pédagogie : jusqu’à ce que le geste soit maîtrisé .
Quintilien, Institution oratoire, livre I, compare
l’apprentissage à la maison et l’école . LE POINT SUR LA MISSION
• D’autres règles de jeux : Catherine Eugène, La L’atelier d’écriture rencontre toujours un franc
mouche du cuivre, Hatier, 1990 . succès, à condition de prévoir des supports déjà
• http://www .louvre .fr/routes/jeux-et-jouets lignés, des ductus en nombre suffisant et des
élèves animateurs à l’aise dans leur mission .

Ars scribendi
Prolongements
manuel de l’élève p. 22-23
Pour prolonger cet atelier, les élèves pourront s’initier
Activité 1 aux hiéroglyphes du parcours 19 .
1. Selon Pline, l’encre comporte deux ingrédients : Un débat oral peut le clore de façon intéressante :
la poudre qui donne la couleur, « efflorescence » ou faut-il, comme en Finlande, renoncer à enseigner
charbon de bois, et un liant, la gomme pour l’encre l’écriture manuscrite ?
à écrire .

8
Sitographie Activité 3
• Nouvel observateur, 2014 a. graphique
http://leplus .nouvelobs .com/contribution/ b. orthographe
1282912-l-ecriture-manuscrite-depassee-oui-
elle-contraint-beaucoup-trop-nos-enfants .html c. graphologue

• Science et vie junior, n° 292, janvier 2014 . d. géographe


e. stratigraphie
Atelier d’expression f. radiographie
manuel de l’élève p. 24-25
Activité 4
Activité 1 Cette activité peut devenir un rituel pour mémoriser de
1. Le français appartient à la famille des langues vocabulaire français ou latin : à chaque cours, un élève
romanes ou latines comme l’italien, l’espagnol, le complète des cartons préparés, une boîte accueille
portugais, le roumain . tous les cartons (recto-verso ou de deux couleurs) et
2. L’anglais et l’allemand, souvent appris au collège, on commence le cours en piochant quatre fois .
sont des langues germaniques avec un ancêtre • un scribe/secrétaire chargé de prendre en notes
commun intermédiaire, le vieil allemand . • un script/idée, résumé de film
3. • espagnol : conocer • une inscription/écriture sur un monument ou fait
• italien : conoscere, connaître . de faire écrire son nom sur une liste
Ces deux langues latines sont souvent plus proches • un conscrit/un soldat inscrit sur les listes d’enrôlement
du latin que le français . • une description/suite de phrases pour donner à voir
• anglais : to know, connaître une image, un paysage
• allemand : können, pouvoir • proscrire/interdire (les proscrits avaient leur nom
écrit sur une liste, on leur confisquait leurs biens, on
Activité 2 les condamnait à l’exil)
a. notice b. notaire c. annoter d. notoriété • un écrin/une boîte (au départ boîte pour serrer les
e. ignorant f. notable rouleaux de livres)

Activité 5
1. Selon l’appétence des élèves, on peut ajouter les cas latins pour les habituer à la correspondance
cas/fonction .
Romulus fils de Mars a fondé la ville (de) Rome traduction
Romulus filius Martis condidit urbem Romam mots latins
comp . Du COD de apposition au fonction
sujet sujet verbe
nom filius condidit nom urbem en français
nominatif nominatif génitif verbe accusatif accusatif cas latins

2. Le V est en fait un U . Les Romains ne distinguaient Sujet (nominatif) + COD (accusatif) + V .


pas le V et le U (p . 17 du manuel) . On remarquera aussi que le latin n’emploie pas autant
3. En latin, le verbe est à la fin . Le complément du nom de prépositions que le français et que l’article défini
précède le nom . Cette phrase suit un ordre exemplaire : n’est pas exprimé en latin .

Activité 6 3. On peut travailler sur d’autres mots « transparents »


1. « Luna », « lucet » et « lucerna » comportent tous pour comprendre le texte  : «  caelo  » / ciel (voir
le radical de la lumière sous la forme lu- ou luc- . céleste) ; « exstincta » / éteinte (voir extinction) ;
2. « Ad scribendum » et « stilo » sont les deux mots « miserrimum » / misérable ; « reclusa » / close . Les
en relation avec l’écriture . élèves retrouveront aussi l’impératif vu dans le texte

9 À l’école des Romains


p . 19 (« surge », « tolle ») et p . 17 (« ave », « doce ») . Sitographie
Voici la traduction du texte adapté de Au clair de la • Exposition de la BnF « L’aventure des écritures » :
lune : http://classes .bnf .fr/ecritures/index .htm
Pendant que la lune luit dans le ciel, j’ai besoin d’un
• Exposition de la BnF « Histoire du livre » :
stylo pour écrire. Qui peut m’en donner un ? Pauvre
http://classes .bnf .fr/livre/arret/histoire-du-livre/
de moi ! La porte est fermée, donne-moi de l’aide.
premiers-supports/index .htm
Chanter ce petit couplet est une autre façon de
• Conférence vidéo « L’enseignement à Rome » :
mémoriser la prononciation.
la visite virtuelle de la Rome du ive siècle, mise
en ligne par Unicaen, permet de visiter une
Activité 7
école primaire (29 .49), de connaître le statut
1. La fin des mots varie suivant leur fonction dans la
des étudiants étrangers (36 .41), de découvrir
phrase . On trouve discipul-us (sujet) -um (COD) -i (sujet
un lieu du secondaire (42 .09) et de visiter une
pluriel) . Magister (sujet et apostrophe), magistr-o
université (48 .30) : https://www .youtube .com/
(COI), magistr-i (CT du nom) et magistr-o (CC ) .
watch?v=C0S67jHbBJ8
En français, la fin du mot change suivant le genre (un
gamin, une gamine) ou suivant le nombre (un gamin, • Mooc Robert Delord :
des gamins) . La prononciation du latin (6 .03),
https://www .youtube .com/watch?v=KTM
2. Les variations correspondent au nombre (singulier
vxRO9J7o
ou pluriel) et aux fonctions (sujet, COD…) .

LE POINT SUR LA MISSION
Le professeur jugera quels mots les élèves doivent
mémoriser . Pour les mémoriser, on pourra passer
par le lien avec le français . Les mots retenus
pourront être ajoutés à la boîte à mots .
Ex : Un docteur est savant .
Un dictionnaire permet de mieux dire .

10
Objectifs Objectifs Objectifs Objectifs
non atteints à peine atteints atteints dépassés

Parler latin :
S’organiser, • Pas de • Implication inégale. • Production • Travail réalisé en
travailler production • Nombreuses achevée en rapport autonomie dans
MISSION

en équipe achevée. régulations avec le sujet. les temps impartis.

• récitation de Luna

S’adresser au public :
nécessaires. • Matériel nécessaire • Prise d’initiative,
préparé. ajout personnel
au travail demandé. • dialogue avec le maître
Reconstitutions possibles :

• lecture d’un texte en latin


• dialogue avec le pédagogue

Prendre • Pas de • Scénario décousu. • Oral préparé. • Aisance dans


la parole production la relation au public,

Repères de progressivité
• Pas de prise • Phrase
en public achevée. en compte de présentation. capacité à le faire
du public, de phrase participer.
de présentation.
• Improvisation.

11
Parler en latin • Pas un seul • Prononciation • Prononciation • Phrases en latin
mot en latin. incorrecte. correcte du latin. adressées au public.
arrivée à l’école, lecture, écriture, dispute et châtiment .

• Prononciation
du latin maîtrisée.
Réaliser une reconstitution historique

Se documenter, • Pas de • Reconstitution • Explications • Reconstitution


utiliser connaissances inexacte ou précises. comportant
ses cours mises en trop courte. plusieurs activités.
œuvre.

À l’école des Romains


de la jouer, de prononcer quelques phrases en latin (phrases des textes, chanson) .

expliquer la scène qui va être jouée ou l’atelier, en s’appuyant sur ses connaissances .
On peut envisager une évaluation orale par groupe en imposant de présenter la scène préparée,
Manuel de l’élève p. 26
PARCOURS 2 Manuel de l’élève, p. 27

Héros et divinités
INTRODUCTION
Nous proposons d’aborder ici la question de la religion romaine à travers le prisme des divinités . Nous nous
interrogerons sur la question de la représentation que pouvaient avoir les Romains de leurs dieux en prenant
comme point de départ leurs récits et leurs représentations mythologiques .
Le but essentiel de cette démarche est de faire saisir aux élèves une image du monde divin bien différente de
celle à laquelle ils peuvent être aujourd’hui confrontés dans le monde moderne . Loin de la notion de Dieu unique,
créateur du monde et extérieur à celui-ci, les Romains (et les Grecs) nous fournissent une représentation de
leurs dieux par le biais de trois critères : un nom qui conduit à l’insertion dans une généalogie sur le modèle
humain (voir Dionysos et Héraclès p . 28-29 du manuel) ; un caractère ou un comportement (voir Héra, Zeus
et Héphaïstos p . 30-31 du manuel) ; des attributs (p . 32-33 du manuel) . Il ne saurait être question d’entrer
trop profondément dans cette problématique . Aussi n’évoquerons-nous pas la notion, pourtant fondamentale,
d’épiclèse .
Le choix de la mission, en mettant les élèves « dans la peau » d’un héros ou d’une héroïne, permet non seulement
de faire le lien avec un des axes du programme de français (Découvrir des héros et des héroïnes), mais également
de « récupérer », dans un but pédagogique, l’engouement que ne cesse de susciter, aujourd’hui encore, cette
mythologie, comme le prouve, par exemple, le succès des romans de Rick Riordan et de son héros Percy Jackson .
Enfin nous verrons l’influence, pour ne pas dire la prégnance, de la mythologie gréco-latine dans un domaine
qui pourrait, au premier abord, lui sembler bien étranger : l’astronomie (p . 34-35 du manuel) .

Image d’ouverture et, par la suite, le confia à Maro pour qu’il l’élève. Il
soumit l’Inde et fut compté au nombre des dieux.
manuel de l’élève p. 27
Fulgence, Mythologies, II, 12 .
Le tableau de Noël Coypel permet de faire le point
sur les connaissances, parfois très étendues, des 1. Les parents de Dionysos sont Jupiter et Sémélé .
collégiens en matière de mythologie . On pourra leur Alors que son père est un dieu (il manie la foudre),
demander d’identifier un certain nombre de divinités sa mère est une humaine, comme l’indique le terme
(Zeus/Jupiter ; Héra/Junon ; Athéna/Minerve ; Arès/ « crepuit » dont l’emploi est très imagé . Il signifie,
Mars ; Dionysos/Bacchus dont on n’aperçoit que la en effet, « craquer, claquer, pétiller » (Dictionnaire
tête ; Aphrodite/Vénus, accompagnée de Cupidon ; étymologique de la langue latine, Alfred Ernout et
Hermès/Mercure) et de justifier la manière dont ils Antoine Meillet, p . 149) et désigne, de façon plus
ont réussi à les reconnaître . On pourra également les générale, tout ce qui se fend et éclate avec bruit . À
interroger sur la figure d’Hercule et l’accueil qui semble la basse époque, il s’emploie également pour désigner
lui être ici réservé . Pour les plus férus, on pourra leur la mort d’êtres vivants, comme ici .
demander à quoi peuvent faire allusion les flammes Ce point de vocabulaire appelle une remarque plus
dans le coin gauche du tableau (subtile allusion au générale concernant la construction grammaticale
bûcher funéraire de l’Œta) . du texte : Fulgence n’est pas Cicéron et sa langue,
comme on peut l’imaginer, avec plus de cinq siècles
De exemplis illustribus de décalage, est beaucoup plus « relâchée » . Ainsi,
manuel de l’élève p. 28-29 le participe « veniens » renvoie au « Juppiter » du
début de la phrase . Pour éviter une confusion bien
Activité 1 compréhensible, les éditeurs du xixe s . ajoutaient un
Jupiter coucha avec Sémélé, de qui naquit le pronom féminin illa devant le verbe . Mais Étienne Wolff
vénérable Liber ; comme il s’était approché d’elle et Philippe Dain qui ont édité le texte aux Presses
avec sa foudre, elle mourut ; alors le père, après Universitaires du Septentrion, en 2013, n’ont pas
avoir soulevé l’enfant, l’introduisit dans sa cuisse retenu, à juste titre, cet ajout .

12
2. Après la mort de sa mère, Jupiter l’a récupéré du 2. Les deux (demi-)frères Castor et Pollux ont obtenu
corps de celle-ci (fendu en deux !) et placé (« misit ») des dieux de partager le même destin au lieu d’être
dans sa cuisse (« in femore ») en attendant qu’il arrive séparés en raison de leur nature différente (un humain
à terme . et un dieu) . En conséquence, ils passent une journée
3. L’expression est « être né/se croire sorti de la cuisse sur deux aux enfers (en compagnie des âmes mortelles)
de Jupiter » . Elle s’applique aux orgueilleux qui ne se et l’autre sur l’Olympe (en compagnie des dieux) .
prennent pas pour n’importe qui, estiment que leur LE POINT SUR LA MISSION
naissance leur confère une supériorité sur les autres
Dionysos et Héraclès sont devenus des dieux grâce
et les distinguent du commun des mortels .
à l’accomplissement d’exploits extraordinaires,
4. C’est en Inde que Dionysos s’est illustré en la conquête de l’Inde pour le premier, les douze
accomplissant un exploit guerrier : la conquête du travaux pour le second . Pollux ayant obtenu un don
pays (« debellavit ») . à la naissance, par son père Zeus, il a pu le partager
5. Pour récompense, il semble avoir été admis parmi avec son frère, simple humain voué à la mort .
les dieux . Nous verrons avec la représentation du
peintre de Christie (p . 31 du manuel) et l’histoire du Prolongements
dieu Héphaïstos que ce n’est pas la seule raison . Il pourrait être intéressant ici de proposer un exemple
féminin pour montrer que l’accession à la divinité est
Activité 2 également possible pour une héroïne . On peut partir
• L’expression qui montre qu’Héraclès appartient au d’une fresque, Le Triomphe de Bacchus et d’Ariane,
monde des mortels est « le plus grand [ . . .] parmi les d’Annibale Carrache (entre 1597-1602), dans sa
hommes de la terre » (l .  2-3) . On pourrait y ajouter version tout récemment restaurée, en 2015, à Rome,
le fait qu’il endure beaucoup de souffrances (l .  6) . dans le Palais Farnèse :
Celle qui témoigne de son appartenance au monde 1. Comment Bacchus (Dionysos) et Ariane sont-
des dieux est : « il jouit d’habiter désormais la belle ils disposés par rapport aux autres personnages ?
demeure de l’Olympe neigeux » (l . 8) . Comment sont-ils mis en valeur ?
• La qualité qui lui a valu ce destin hors du commun 2. Qui participe à ce triomphe ?
est sa « vaillance » (l . 6) . 3. Quels éléments de ce cortège évoquent l’Inde ?
• Les douze travaux d’Héraclès sont les suivants : 4. Que symbolisent les enfants ailés qui survolent la
• vaincre le lion de Némée scène ? Pourquoi l’un d’entre eux tient-il une couronne
• tuer l’hydre de Lerne au-dessus de la tête d’Ariane ?
• capturer vivant le sanglier d’Érymanthe 5. Effectuez des recherches sur Ariane : à quel célèbre
• capturer la biche de Cérynie héros est-elle liée ? qui sont ses parents ? quelle est
• détruire les oiseaux du lac Stymphale son histoire ?
• nettoyer les écuries du roi Augias
• dompter le taureau de Crète
Bibliographie/Sitographie
• capturer les juments du roi Diomède
• dérober la ceinture d’Hippolyte, la reine des Amazones • Catherine Salles, La Mythologie grecque et romaine,
• ramener les bœufs de Géryon Hachette Littératures, Paris, 2009 (1re éd . 2005) .
• rapporter les pommes d’or du jardin des Hespérides • Timothy Gantz, Mythes de la Grèce archaïque, Belin,
• ramener des enfers le chien Cerbère Paris, 2004 .
• Pierre Grimal, Dictionnaire de la mythologie grecque
Activité 3 et romaine, PUF, Paris, 1969 .
1. La différence de nature entre les quatre enfants
• https://mythologica .fr/
s’explique par le fait qu’ils n’ont pas le même père .
Hélène et Pollux sont les enfants de Zeus – donc un
dieu, tandis que Clytemnestre et Castor sont ceux
d’un humain, le roi Tyndare .

13 Héros et divinités
Nemo perfectus est ! et l’emporte avec lui . Ce trépied constitue un des
manuel de l’élève p. 30-31
attributs majeurs du dieu .
À noter : on pourra évoquer à ce sujet le célèbre trépied
Activité 1 de Platées ou de Delphes offert par les vainqueurs des
Hercule survint et tua Lycus. Ensuite, après Perses au sanctuaire delphique (plus tard transféré
avoir été frappé de folie par Junon, il tua Mégara par l’empereur Constantin dans l’hippodrome de sa
et ses fils Thérimachus et Ophitès. Après qu’il nouvelle capitale et encore partiellement visible à
eut recouvré ses esprits, il demanda à Apollon Istanbul sous le nom de « colonne serpentine ») .
de lui révéler, dans un oracle, la manière dont il 4. Pour être purifié de son crime et pardonné de
pourrait se purifier de son crime ; Apollon refusa son vol, Hercule est vendu comme esclave à la reine
de lui rendre l’oracle, Hercule en colère enleva de Omphale (« Omphalae reginae in servitutem datus
son sanctuaire son trépied qu’il rendit ensuite sur est ») . Signalons que, le plus souvent, c’est pour
l’ordre de Jupiter, et il ordonna au récalcitrant de le meurtre d’Iphitos qu’Hercule est vendu comme
rendre son oracle. Pour cette raison, Hercule fut esclave . Sur cet épisode très célèbre, on se reportera
mis par Mercure au service de la reine Omphale. à la fiche Hatier-clic-04 .
Hygin, Fables, XXXII . 5. Au final, ce texte dresse d’Hercule le portrait d’un
1. Hercule a tué (« interfecit », l . 3) sa propre famille, homme soumis à ses « passions » et qui réagit le
il a versé le sang de sa femme, Mégara, et de ses plus souvent aux événements sans jamais réfléchir .
enfants, Thérimachus et Ophitès, ce qui constitue, Aussi lorsque Lycus s’en prend à sa famille, sa réaction
aux yeux des Grecs (comme des Romains), le pire est-elle instinctive : il revient et le tue (« interfecit »,
crime que l’on puisse commettre . Un tel méfait voue l .  1) . De même, lorsqu’Apollon refuse de lui indiquer,
inévitablement le coupable à être persécuté par de par un oracle, ce qu’il doit faire pour être purifié des
terribles divinités, les Furies (chez les Romains) et meurtres qu’il a commis (« Apollo sortem quod reddere
Érinyes (chez les Grecs), aussi connues sous le nom noluit », l .  5), il se laisse aller à sa colère (« iratus »,
d’Euménides (les « Bienveillantes », en grec, nom qui l . 5) . Il ne prend pas en compte le fait qu’il a face à lui
constitue, bien évidemment, une antiphrase et un un dieu et que le voler (« ejus tripodem sustulit »,
euphémisme) . La raison de ces horribles crimes est à l . 6) ne pourra avoir que des conséquences néfastes
chercher du côté de la vengeance divine . Héra/Junon pour lui . En d’autres termes, il semble gouverné par
ne pardonne pas, en effet, à Hercule d’exister, car il est ses pulsions .
la preuve aux yeux de tous, mortels comme immortels,
que son mari lui est infidèle . Après avoir tenté en vain Activité 2
de le tuer à sa naissance, en envoyant deux serpents 1. Dans le texte, Héra éprouve tout à la fois du
dans son berceau, elle se rappelle de son existence désespoir (l . 3) et de la honte (l . 4) ; quant à Héphaïstos,
bien des années plus tard et le rend fou . C’est au cours il est animé par un esprit de vengeance (l . 9) .
de cet accès de folie qu’il commet l’irréparable . 2. De tels sentiments relèvent, généralement, des
Attention : aux yeux des Grecs, c’est bien Hercule (qui êtres humains . On peut donc être, à juste titre, très
se nomme encore alors Alcide) qui est responsable étonné de les retrouver chez des divinités, d’autant
de ce malheur du fait de son existence et non Junon . plus que les religions monothéistes actuelles, qu’il
C’est pourquoi le héros devra accomplir des exploits « s’agisse du judaïsme, du christianisme ou d’islam,
à la gloire d’Héra » (d’où son nouveau nom Héraclès, ont répandu l’idée d’un dieu « parfait », omniprésent,
constitué du nom propre Héra et du nom commun omniscient et omnipotent, bien loin du simple mortel
féminin klhvı, « la gloire ») . et de ses imperfections .
2. Il s’adresse à Apollon pour savoir comment réparer 3. De la même manière, le texte met en avant la limite
sa faute et être purifié de son crime (« quomodo scelus du pouvoir divin . Non seulement Héra se retrouve
purgaret », l . 4) . prise au piège sur le trône fabriqué par son fils, mais
3. Face au refus d’Apollon, Hercule manifeste de la aucun des autres dieux de l’Olympe, y compris le plus
colère (« iratus », l . 5, à rapprocher du terme littéraire puissant d’entre eux, son époux, n’est en mesure de
– bien connu des cruciverbistes en herbe – ire) . Sous lui venir en aide (« Aucun dieu ne peut parvenir à la
l’effet de cette colère, il s’empare du trépied du dieu délivrer », l . 13-14) .

14
4. Au centre de la scène, on reconnaît assez aisément de la force) : en le faisant boire ! En récompense,
Dionysos qui porte une couronne de lierre sur la tête Dionysos obtiendra d’être admis à son tour parmi les
et qui tient, dans sa main gauche un canthare, c’est-à- dieux olympiens .
dire un vase à boire, et dans sa main droite un thyrse,
attribut majeur du dieu, c’est-à-dire un long bâton Activité 3
terminé par un bouquet de lierre et également orné 1. Les deux divinités représentées sont Héra et Zeus,
d’une branche/couronne de lierre, reconnaissable aux reconnaissable à son trône et surtout son foudre .
formes de cœur qui en représentent les feuilles . À noter : le mot foudre s’emploie au masculin lorsqu’il
Héphaïstos est plus difficile à reconnaître . Il ne désigne, non pas le phénomène météorologique, mais
comporte, en effet, aucun des attributs qui sont l’arme créée par les cyclopes originaux Argès, Brontès
ordinairement les siens, à savoir le pilos sur la tête et Stéropès .
(le chapeau conique des artisans) et les tenailles ou 2. On a apparemment ici affaire à une scène de
le marteau entre les mains . Il ne possède pas non plus ménage entre le divin couple . Héra qui tient un long
une autre de ses caractéristiques classiques qui est sa parchemin rempli de noms féminins semble furieuse,
laideur ou sa difformité physique . Il apparaît ici sous tandis que son époux a un air coupable et embarrassé .
les traits d’un beau jeune homme imberbe, portant Le thème de la dispute entre Héra et Zeus n’est pas
sur la tête une couronne de lierre et tenant, dans sa une invention moderne ; il est présent dès les poèmes
main droite, les rênes de sa monture et, dans sa main homériques (cf . Iliade, I, v . 518-523) .
gauche, un second thyrse, assez identique à celui de 3. Tous ces noms ont en commun les aventures
Dionysos . Le seul élément qui permette véritablement extraconjugales du dieu des dieux .
de le reconnaître est le fait qu’il soit monté sur un
Antiopé : sa beauté extraordinaire attira Zeus qui
cheval . En raison de son handicap, il est, en effet, s’unit à elle sous la forme d’un Satyre ; de cette
souvent représenté à dos d’âne ou bien monté sur union devaient naître deux jumeaux, Amphion et
un char « automobile » magique de son invention . Zéthos, qui furent exposés à leur naissance, tandis
Le moment de l’histoire est, comme l’indique le titre, que leur mère était retenue prisonnière et réduite
le retour d’Héphaïstos dans l’Olympe . On notera à l’esclavage par son oncle Lycos . Une fois adultes,
toutefois la manière dont les trois personnages sont les deux enfants la vengèrent en tuant leur grand
disposés sur la face du cratère (avec le rôle central oncle et son épouse nommée Dircé et régnèrent sur
attribué à Dionysos) ainsi que leurs attitudes (alors la ville de Thèbes .
que tous trois avancent dans la même direction, de
Léto : fille de titans, elle est la mère d’Artémis et
la gauche vers la droite, seul Dionysos se détache,
d’Apollon . C’est alors qu’elle était enceinte des deux
aux yeux des spectateurs, par sa tête tournée vers
jumeaux qu’elle fut le plus en proie à la colère et à
l’arrière, en direction d’Héphaïstos) . Si l’on ajoute à
la jalousie d’Héra . Cette dernière interdit à tout lieu
cela l’absence des attributs d’Héphaïstos et surtout
de la terre de l’accueillir afin qu’elle ne pût mettre
la reprise de ceux de Dionysos (à savoir la couronne
ses enfants au monde . Seule l’île de Délos, qui était
de laurier et surtout le thyrse), on comprend que le
jusqu’alors errante, accepta d’outrepasser cette
dieu des artisans est, symboliquement, placé sous la
interdiction et, en récompense, obtint d’être fixée à
dépendance de celui de la vigne, le réduisant pour
un endroit du monde .
ainsi dire à un membre de son thiase, le cortège de ses
adeptes (au même titre que les Satyres, les Silènes Europe : fille du roi phénicien Agénor, elle fut enlevée
et les Ménades) . Enfin, ultime détail mais des plus par Zeus après que ce dernier eut pris l’apparence
importants, le geste en apparence anodin de Dionysos d’un magnifique taureau blanc pour l’approcher sans
qui laisse couler du vin par terre devant le cheval du qu’elle ne se méfiât . Sous cette forme, il la transporta
dieu qu’il précède donne à la scène tout son sens, jusqu’en Crète où elle donna plus tard naissance à
car c’est bien un récit que nous livre ici le peintre de trois frères Minos, Rhadamanthe et Sarpédon (dont
Christie ; il s’agit, en effet, d’une subtile évocation les deux premiers devaient devenir juges aux Enfers) .
de la manière dont Dionysos a réussi à convaincre À noter : ce célèbre enlèvement figure sur la pièce de
Héphaïstos de revenir sur l’Olympe et surtout de deux euros grecque .
délivrer Héra du trône magique où il l’avait enchaînée Callisto : nymphe des bois ayant voué sa vie à la
(ce que n’a pas réussi à obtenir le dieu Arès en usant virginité, Callisto appartenait à l’entourage d’Artémis .

15 Héros et divinités
Mais, trompée par Zeus qui s’unit à elle sous la forme préside aux cérémonies du mariage. Je suis jalouse.
d’Artémis ou d’Apollon, elle se retrouva enceinte . Je suis assise sur un trône. Je porte un diadème. Le
Lorsqu’Artémis se rendit compte qu’elle était enceinte, paon est mon animal préféré. Mon nom est Junon.
elle la chassa après l’avoir transformée en ourse, à B Je suis la déesse de l’amour, de la fécondité et de
moins que cette transformation ne soit à mettre sur la beauté. Mon mari est Vulcain, mais je ne <lui>
le compte d’Héra . L’ourse périt peu après et Zeus la suis pas fidèle. J’enlace Cupidon, mon fils, qui tient
transforma en constellation . une flèche. Mon nom est Vénus.
Électre : le personnage dont il est ici question n’est C Je suis le dieu des Enfers et le frère de Jupiter.
pas la célèbre fille d’Agamemnon, mais une des Mon épouse est Proserpine, la fille de Cérès et elle
Pléiades, les sept filles d’Atlas . De leur union naquit se tient à mes côtés avec Cerbère, le chien aux trois
plusieurs enfants dont Dardanos, le fondateur de la têtes. Mon nom est Pluton.
lignée royale de Troie .
D Je suis le dieu du vin, des fêtes et de l’ivresse.
Dioné : fille d’Océanos et de Téthys, elle est l’une Sémélé est ma mère. J’ai une couronne de vigne
des Océanides  et serait, selon Homère, la mère sur la tête. Je porte une peau de panthère. Mon
d’Aphrodite, conçue avec Zeus ; Hésiode, pour sa part, nom est Bacchus.
donne une toute autre généalogie, puisqu’il la fait
E Je suis le plus grand dieu des Romains et je règne
naître de l’écume fécondée par les parties génitales
sur l’Olympe. Je tombe facilement amoureux. Je
d’Ouranos, après que Cronos les a tranchées et jetées
suis assis sur un trône et je tiens un sceptre dans
dans la mer .
ma main gauche. Un aigle se trouve à mes pieds.
Léda : voir sa généalogie p . 29 du manuel . Mon nom est Jupiter.
Sémélé : voir sa généalogie p . 28 du manuel . F Je suis le dieu de la musique, de la divination,
Déméter : fille de Cronos et de Rhéa, elle est une des des arts, de la poésie et de la beauté masculine.
sœurs de Zeus ; de leur union est née Perséphone . Esculape, le dieu de la médecine, est mon fils.
Tenant un serpent dans ses mains, il se tient debout
LE POINT SUR LA MISSION à mes côtés. Je tiens un arc dans la main gauche.
On retrouve chez les dieux gréco-romains presque Mon nom est Apollon.
tous les défauts humains, car les dieux connaissent
Prolongements
les mêmes passions que les humains . Mais ils sont
On pourra proposer d’autres définitions des divinités
bien plus clairvoyants et la misère humaine n’est
représentées par Luigi Sabatelli :
pas leur lot : ils sont dits bienheureux .
– Belli deus sum . Omnibus armis eruditus et
sanguinarius sum . Juno et Jupiter mihi parentes sunt .
Deorum concilium Galeam et loricam gero . Specto Venerem, meam
manuel de l’élève p. 32-33 amantem . Mihi nomen Mars est .
Activité 1 Je suis le dieu de la guerre. Je suis habile avec
toutes les armes et j’aime le sang. Mes parents
• aigle : aquila, ae, f .
sont Junon et Jupiter. Je porte un casque et une
• arc : arcus, i, m .
cuirasse. Je regarde Venus, mon amante. Mon nom
• caducée : caduceus, i, m .
est Mars.
• Cerbère : Cerberus, i, m .
• Cupidon : Cupido, inis, m . – Dea silvarum, venatus et lunae sum . Sedeo prope
• diadème : diadema, ae, f . ou diadema, atis, n . fratrem Apollonem . Mater nostra est Latona .
• marteau : malleus, i, m . Diademam ornatam luna gero . Mihi nomen Diana est .
• paon : pavo, onis, m . Je suis la déesse des forêts, de la chasse et de la
• sceptre : sceptrum, i, n . lune. Je suis assise à côté de mon frère Apollon.
• trône : solium, ii, n . Notre mère est Latone [Léto]. Je porte un diadème
• vigne : vinea, ae, f . orné d’une lune. Mon nom est Diane.
– Commercii et latronum deus sum . Deorum nuntius
Activité 2 sum . Ingeniosus sum  : inveni lyram, pondera et
A  Je suis la reine des dieux et des déesses. Je mensuras . Galeam cum alis gero et caduceum, id est

16
virga serpentibus circumdata et alis ornata, teneo . pourra être l’occasion d’expliquer aux élèves le rôle
Mihi nomen Mercurius est . des esprits (doux et rude) ainsi que du iota souscrit
Je suis le dieu du commerce et des voleurs. Je (dans le nom d’Hadès), afin de leur faire comprendre
suis le messager des dieux. Je suis ingénieux : j’ai la transcription de ces noms en français (présence
inventé la lyre, les poids et les mesures. Je porte
d’un h ou non à l’initiale du mot) .
un casque ailé et je tiens un caducée, c’est-à-dire
un bâton entouré de serpents et orné d’ailes. Mon D’hier à aujourd’hui
nom est Mercure.
Les exemples de marques ou de publicités faisant
– Ignis deus et fabrorum patronus sum . Mater mihi est référence à la mythologie gréco-romaine sont assez
Juno . Mirabiles res facio : Jovis fulmina, Achilli arma,
nombreux . On pourra citer :
automata . . . Teneo malleum ferreum in sinistra .
• la marque Hermès et les publicités pour les parfums
Mihi nomen Vulcanus est .
Je suis le dieu du feu et le patron des artisans. Ma Rouge ou Voyage d’Hermès ;
mère est Junon. Je fabrique des objets merveilleux : • les spots de la marque Ferrero Rocher avec mise en
les foudres de Jupiter, les armes d’Achilles, des scène de l’Olympe dans la campagne Ulysse de 2010
automates... Je tiens un marteau en fer dans la main ou Infini de 2013 ;
gauche. Mon nom est Vulcain. • le spot « Olympea » de Paco Rabane, 2015 ; celui
– Marium deus et Jovis frater sum . Iratus, concito terrae d’« Éros » de Versace en 2015 ;
motus et tempestates . Pegasus, alis praeditus equus • la marque de sport Nike (fille du titan Pallas et de la
et Æolus, ventorum deus, mihi liberi sunt . Tridentem
fille aînée d’Océan, Styx) .
teneo et ante Jovis pedes sedeo .
Mihi nomen Neptunus est . LE POINT SUR LA MISSION
Je suis le dieu des mers et le frère de Jupiter.
La liste des attributs et des domaines de
En colère, je provoque tremblements de terre et
compétence qui suit n’est évidemment pas
tempêtes. Pégase, le cheval doté d’ailes et Éole,
exhaustive . Il s’agit de fournir aux élèves quelques
le dieu des vents, sont mes enfants. Je tiens un
grands repères . On peut ajouter une quatrième
trident et suis assis aux pieds de Jupiter. Mon nom
colonne pour inclure le nom des divinités en grec .
est Neptune.
– Artificiorum patrona et sapientae dea sum . Exeo, jam
adulta, ex patris capite cum galea et lancea . Sedeo ad Nom Nom grec Domaines Attributs
dexteram Jovis . Mihi nomen Minerva est . romain de
compétence
Je suis la patronne des artisans et la déesse de la
sagesse. Je suis sortie, déjà adulte, de la tête de mon Apollon Apollon les arts l’arc
père, avec un casque et une lance. Je suis assise à le soleil la lyre
la droite de Jupiter. Mon nom est Minerve. la divination la flèche
Concernant les autres divinités représentées, on peut la beauté le carquois
identifier en partant de la gauche : (masculine) le trépied
• les trois Grâces derrière Vénus ; la musique le griffon
• Ganymède, l’échanson des dieux, à côté de Jupiter ; le laurier
• les Parques, au pied du trône de Jupiter ; le palmier
• Aurore, dans l’air, entre Jupiter et Junon ;
• Iris, la messagère des dieux, aux côtés de Junon ; Bacchus Dionysos le vin la vigne
• Perséphone, à côté de son mari Hadès ; les fêtes la coupe 
• Vesta (?) derrière Diane ; l’ivresse le thyrse
• Hercule et Hébé, son épouse . la panthère 

Junon Héra le mariage le paon


Activité 3
le diadème
Dans l’ordre, on trouve : Hadès, Apollon, Aphrodite,
la grenade 
Dionysos, Zeus et Héra . Cet exercice de lecture

17 Héros et divinités
Jupiter Zeus le ciel l’aigle Ad astra per aspera
le maître le chêne manuel de l’élève p. 34-35
des dieux le sceptre  Activité 1
le foudre  1. Il existe actuellement 88 constellations définies
par l’Union astronomique internationale .
Pluton Hadès les enfers Cerbère
2. Comme l’indique le texte, c’est le savant alexandrin
le sceptre 
Ptolémée qui passe pour être à l’origine d’un grand
la couronne
d’ébène nombre de ces constellations qu’il a décrites dans
l’Almageste . Cet ouvrage constitue l’aboutissement
le casque
d’invisibilité  de ce qu’on appelle l’astronomie mathématique et
si on le considère, à juste titre, comme « un des plus
Vénus Aphrodite le désir la rose grands livres de toute l’histoire des sciences » (James
l’amour le cygne  Evans, 2016, p . 23), il n’en demeure pas moins que
la beauté la pomme  Ptolémée doit beaucoup à ses prédécesseurs, qu’il
la fécondité la colombe  s’agisse d’Eudoxe de Cnide ou d’Aratos de Soles
le coquillage (auteur des Phénomènes) .
3. La création de ces constellations s’explique
par la capacité que possède le cerveau humain de
« reconnaître des formes » lorsqu’il regarde les étoiles
Prolongements
(ou les nuages, par exemple) .

Diane Artémis la chasse l’arc  Activité 2


la lune la biche  1. Dans le texte d’Ovide, il est question de la naïade
la chasteté la flèche Amalthée et surtout de sa chèvre .
le carquois  À noter : Callimaque (Hymne I, 47-48) est le premier
auteur (parvenu jusqu’à nous) à donner à la chèvre
Mars Arès la guerre les armes  le nom même de la naïade .
le casque 2. C’est avec le lait de cette chèvre que Zeus a été
la cuirasse  nourri lorsqu’il a été soustrait à son père Cronos et
le chien secrètement élevé en Crète . C’est également avec une
des cornes de l’animal qui se l’était accidentellement
Minerve Athéna les arts la lance 
brisée que la naïade a créé la corne d’abondance,
la justice le casque toujours dans le but de nourrir Zeus .
la sagesse la chouette
3. Comme récompense, la chèvre et la corne ont été
l’olivier 
transformées en constellations par Zeus .
l’égide 
Activité 3
Mercure Hermès le commerce le caducée 
1. Les douze signes du zodiaque utilisés en astrologie
les voyageurs les sandales
sont le Bélier, le Taureau, les Gémeaux, le Cancer, le
les voleurs ailées  Lion, la Vierge, la Balance, le Scorpion, le Sagittaire,
le Capricorne, le Verseau et les Poissons .
Neptune Poséidon les mers le trident
le char 2. Les noms latins sont respectivement les suivants :
le cheval Aries (a), Taurus, Gemini (d), Cancer, Leo, Virgo, Libra
(b), Scorpius, Sagittarius, Capricornus, Aquarius (e)
le dauphin 
et Pisces (c) .
Vulcain Héphaïstos les forgerons le marteau On pourra les donner traduits en grec aux élèves :
les volcans les tenailles Kriovı, Tau'roı, Divdumoi, Karkivnoı, Levwn,
le feu Parqev n oı, Zugov ı , Skorpiov ı , Toxov t hı,
Aijgovkerwı, ÔUdrovcoı et ∆Icqu'eı .

18
Prolongements • allemand : le printemps : ce terme Lenz appartient au
On pourra proposer aux élèves un travail à partir vocabulaire poétique . Il est à rapprocher de l’anglais
d’une fresque : Zodiaque et constellations de Taddeo Lent, qui désigne la période du Carême (le sens religieux
Zuccaro, Caprarola, Italie, Palais Farnèse, 1574 : de « période entre le mercredi des Cendres et Pâques »
Retrouvez, sur cette fresque du xvi e siècle, la est propre à l’anglais) ; il vient du proto-germanique
constellation qui porte le nom d’Hercule, puis identifiez *langa-tinaz (longs jours/longues journées) issu de
celles qui l’entourent : le Dragon (Draco), le Bouvier *lanngaz (racine du vieil-anglais lang signifiant long)
(Bootes), la Couronne Boréale (Corona Borealis), le + *tina- (racine signifiant jour), ce composé faisant
Serpent (Serpens), l’Ophiuchus (Ophiulchus), et la Lyre probablement référence à la lumière du jour, croissante
(Lyra) . Comparez leur disposition avec celle figurant à cette période .
sur la carte du ciel . Sont-elles similaires ? Recherchez
Activité 2
l’origine mythologique de leur nom .
a. divinités
b. deviner ; diva
Bibliographie/Sitographie
c. devin
• Première approche : dossier pédagogique sur les
constellations réalisé par le Jardin des Sciences, d. ajourner
Planétarium de Dijon  : e. diurne
http://artsculture .ac-dijon .fr/IMG/pdf/dossier_
enseignants_constellations_c .pdf Activité 3
• Plus de renseignements historiques : a. Minerve
James Evans, Histoire et pratique de l’astronomie Attention : l’origine de ce nom ne se situe pas, comme
ancienne, Les Belles Lettres, Paris, 2016 . on le voit parfois écrit, dans le mythe de la naissance
de la déesse, sortie tout armée de la tête de son père .
• Plus loin dans l’exploration du ciel :
Il faut plutôt y voir une « allusion au port de tête
http://www .astrosurf .com/luxorion/menu-
astronomie-enfant .htm majestueux de la déesse » (Alain Rey, dir ., Dictionnaire
Historique de la langue française, Le Robert, Paris,
• Logiciels de planétarium à télécharger gratuitement :
2010, p .  1337) dans les représentations antiques,
http://www .stellarium .org/fr/, etc .
à quoi s’ajoute le sens du mot au xixe siècle, qui
désignait alors une femme attirante pour sa beauté
Atelier d’expression et son intelligence . L’appareil orthopédique, qui ne
manuel de l’élève p. 36-37 se limitait pas à un collier cervical mais comportait,
à l’origine, deux parties dont une sorte d’armature
Activité 1
dorsale, avait tout pour évoquer cette image de la
• français (venu du grec) : Zeus (génitif : Diovı) ; les
déesse .
Dioscures (Castor et Pollux) ; Dionysos (uniquement
dans des noms propres) b. Apollon
•  italien  : le jour (également  : giornale, giornata, c. jovial
indovinare, pomeriggio, oggi . . .) d. arts martiaux
• espagnol : adiós (également cotidiano, día, dios, hoy,
e. bacchanale
jornada, jueves, meridiano . . .)
• anglais : tuesday (également adjourn, deity, diary, f. volcanologue
dismal, divine, journey . . .) g. plutonium
Attention : contrairement à ce qu’on pourrait penser,
le mot day (vieil anglais daeg) n’est pas à rapprocher Activité 4
de la racine *dei- ; il provient, vraisemblablement, d’une a. L’expression « être sous l’égide de » signifie qu’on
autre racine indo-européenne *agh à rapprocher du est placé sous la protection d’une personne ou d’un
sanskrit dah- (brûler) . C’est donc le premier élément organisme ; l’égide est une sorte de bouclier (fabriqué
Tues- qui est à rapprocher de la racine *dei- . On peut à partir de la peau de la chèvre Amalthée, cf . p . 34
y lire le nom d’une ancienne divinité germanique du manuel) qui a conféré à son détenteur, Zeus, une
nommée Tiwaz, dieu du ciel protection invincible lors de sa guerre contre les Titans .

19 Héros et divinités
Il l’a ensuite cédé à sa fille, Athéna, qui a ajouté en son latronum sum . Meum signum est galea cum alis et
centre la tête de Méduse, après que Persée l’a tuée . caduceus .
b. L’expression « sortir tout armé de » désigne une • Mihi nomen est Juno . Dea nuptiarum et regina
idée ou un projet conçu d’un coup et entièrement deorum et dearum sum . Meum signum est diadema .
développé, sans qu’il y ait besoin de le modifier . Elle
est aujourd’hui plutôt utilisée sous une forme négative Activité 6
pour insister sur le fait qu’un projet a été longuement a. Ô Mercure, messager des dieux et des déesses,
réfléchi et mûri (et n’est donc pas sorti tout armé !) . qui conduis-tu devant nous ?
L’origine de cette expression est à chercher dans b. Vénus, je te remercie mille fois.
l’histoire de la déesse Athéna . Zeus, son père a avalé
c. Voici Psyché, père. Elle est la fille d’un roi mortel.
sa première épouse, nommée Métis, alors qu’elle était
enceinte, pour éviter qu’elle ne mette au monde un d. Donne-lui l’ambroisie, Jupiter. Je ne suis plus
fils susceptible de le détrôner comme lui-même avait jalouse. Mon fils peut la prendre pour femme.
détrôné son père . Athéna est donc venue au monde
à l’intérieur même du corps de son père, tout armée, Activité 7
et s’est frayé un chemin, à coup de lance, jusqu’au 1. Dorippa s’adresse à Apollon qu’elle interpelle . Le
sommet du crâne paternel . Là, il a fallu l’intervention cas d’« Apollo » est donc du vocatif (apostrophe) .
d’Héphaïstos pour fendre la tête de Zeus et permettre 2. L’hommage de Dorippa à Apollon se voit
à la déesse, déjà adulte, de jaillir hors du crâne aussitôt dans la répétition du mot « pax », ici au sens de
refermé . « bienveillance », répétée au premier (« pacem ») et
c. « se croire sorti de la cuisse de Jupiter » : au 3e vers (« pace ») . Ce terme insiste sur l’aspect
voir question 3, activité 1, p . 28 . protecteur du dieu .
d. L’expression « s’attirer les foudres de » signifie À noter : Pour bien comprendre l’emploi de ce mot,
s’attirer la colère d’une personne ou d’une autorité il ne faut pas oublier que les pièces de théâtre
le plus souvent supérieure, la colère pouvant être latines se déroulent dans un univers grec ; d’où les
remplacée par la malveillance ou la réprobation . Cette noms des personnages . On rapprochera cette prière
expression fait allusion à l’attribut le plus important de de celle que Clytemnestre adresse au même dieu
Zeus, le foudre, avec lequel le dieu des dieux manifeste dans l’Électre de Sophocle, v . 634-659 . On trouvait,
toute sa puissance, mais également sa colère . C’est le en effet, des représentations d’Apollon devant les
garant même de son autorité . Sans elle son règne est portes des maisons pour les protéger et les habitants
remis en cause (cf. épisode où Héra la lui dérobe ou l’invoquaient en tant que libérateur et purificateur .
intrigue du Voleur de foudre de Rick Riordan) . 3. Dorippa adresse cette prière dans l’intérêt de
e. L’expression « être un véritable Apollon » signifie tous ceux qui vivent dans la maison («  nostrae
être un très bel homme . Attention : cela ne garantit familiae », v . 2) et en particulier pour son fils (« meo . . .
pas, pour autant, le succès dans les conquêtes gnato », v . 3) .
amoureuses ; pour preuve, les innombrables déboires
du dieu dans le domaine sentimental .
Bibliographie/Sitographie
f. L’expression « descendre de l’Olympe » s’emploie
• Bernard Klein, La cuisse de Jupiter. 300 proverbes
lorsqu’une personne donne l’impression de reprendre
et expressions hérités du latin et du grec, Éditions
contact avec la réalité (et de redescendre sur terre)
Librio, Paris, 2006 .
« après être restée éloignée de toute contingence
matérielle » (Isabelle Korda, p . 20) . • Isabelle Korda, Dans les bras de Morphée. Histoire
des expressions nées de la mythologie, Éditions
Activité 5 Points, Paris, 2007 .
• Mihi nomen est Juppiter . Deus caeli et rex deorum • Anne Jonas, Nom de Zeus. Du talon d’Achille à la
sum . Meum signum est sceptrum et fulgur . cuisse de Jupiter... 50 expressions de la mythologie,
• Mihi nomen est Mercurius . Deus commercii et Éditions de La Martinière Jeunesse, Paris, 2014 .

20
Objectifs Objectifs Objectifs
Objectifs dépassés
non atteints à peine atteints atteints
• N’évoque ni • N’évoque qu’en partie • Évoque la généalogie • Évoque avec précision
Se présenter la généalogie ou et un exploit du héros. la généalogie et plusieurs
la généalogie ni aucun
de manière claire les exploits du héros. exploits du héros.
MISSION

des exploits du héros.

• Ne détermine • Trouve un domaine • Trouve un domaine • Trouve plusieurs domaines


aucun domaine de compétence et de compétence et de compétence et imagine
de compétence imagine un attribut imagine un attribut en plusieurs attributs en lien
ni n’imagine un attribut. mais sans lien avec lien avec le héros choisi. avec le héros choisi.
le héros choisi. • Cite l’exemple • Cite l’exemple de plusieurs
• Ne cite l’exemple
Repères de progressivité

d’aucun autre héros • Ne cite l’exemple que de plusieurs héros héros divinisés et développe
pour appuyer d’un seul héros divinisé divinisés et développe l’histoire de chacun d’entre eux.
Appuyer
sa demande ou bien sans se référer à l’histoire de • Tient compte de la vision
sa demande son histoire. l’un d’entre eux.
cite celui d’un héros romaine de la divinité et
non divinisé. • Ne tient qu’en partie • Tient compte anticipe toutes les objections

21
• Ne tient pas compte compte de la vision de la vision romaine qui pourraient être adressées
de la vision romaine romaine de la divinité. de la divinité et anticipe au héros choisi en raison de ses
de la divinité. une objection pouvant défauts lors de sa vie humaine.
être adressée au héros
Préparer un discours argumentatif

choisi.
• Ne montre pas qu’il/elle • S’adresse aux dieux • S’adresse à plusieurs • S’adresse à plusieurs dieux
s’adresse aux dieux. sans tenir compte dieux en tenant compte en tenant compte de leurs
de leurs domaines. de leurs domaines. domaines et de leurs liens
• Ne respecte pas
avec le héros choisi.

Héros et divinités
la structure d’une prière • Ne respecte qu’en • Tient compte des trois
romaine. partie la structure parties d’une prière • Tient compte des trois parties
Prendre en compte d’une prière romaine. romaine (invocation, d’une prière romaine,
hommage, demande). en employant dans l’invocation
son auditoire
un impératif pour attirer
l’attention de la divinité
(« viens » ; « écoute »...)
Persée, Bellérophon pour les hommes ; Médée, Hélène, Atalante et Hécube pour les femmes .

et en accompagnant
sa demande d’une promesse
de contrepartie (sacrifice...).
On pourra proposer aux élèves une liste de héros et d’héroïnes . Citons par exemple Jason, Orphée, Thésée,
Manuel de l’élève p. 38
PARCOURS 3 Manuel de l’élève p. 39

Se loger à Rome
INTRODUCTION
Ce parcours est l’occasion d’aborder avec les élèves un aspect important de la vie privée des Romains, celui
de leur habitat en ville, en leur faisant découvrir les deux types de logement que constituent la domus (à la
structure si caractéristique organisée autour de l’atrium) et l’insula (qui se rapproche plus de nos immeubles),
avant tout marqueurs sociaux . Par le biais d’un regard étranger, celui d’un Gaulois arrivant à Rome, il s’agit
donc d’entrer dans l’intimité des Romains, en découvrant leurs logements ainsi que leur organisation . Bien
que la dimension religieuse constitue une composante essentielle de la domus, nous avons fait le choix de
ne pas la traiter ici . Nous y reviendrons dans le parcours 17, lorsqu’il sera question, en 3e, de la religion et de
ses rites (voir, pour le laraire, p . 210 du manuel élève) .
Ce parcours est également l’occasion d’une première découverte de la ville de Rome par l’intermédiaire des
quartiers qui la constituent à l’époque augustéenne, ce qui permet de préparer le parcours 5 consacré, de
manière plus approfondie, à la « ville éternelle » et à ses origines .
Enfin, il nous a semblé indispensable d’évoquer la décoration de ces logements dont les témoignages et les
vestiges qui nous sont parvenus ne cessent, aujourd’hui encore, après plus de deux mille ans, de nous charmer
et de nous émouvoir .

Image d’ouverture une maison. Candidat à la location, adresse-toi à


Primus, esclave de Cnaeus Alleius Nigidius Maius.
manuel de l’élève p. 39
Sur le domaine de Julia, fille de Spurius Felix, on
Cette reconstitution de l’intérieur d’un logement
loue un bain digne de Vénus et des personnes de
romain devrait permettre de faire émerger, chez
qualité, des boutiques, des chambres au-dessus,
les élèves, un certain nombre d’impressions et de
des appartements, à partir des Ides d’août prochain
sentiments . On ne peut, en effet, qu’être frappé
et jusqu’aux Ides d’août de la sixième année,
par l’extrême raffinement de ce sol en mosaïque
pendant cinq ans.
(découvert en 1869 à Bucklersbury en Angleterre)
qui mêle harmonieusement des tesselles rouges, 1. Le verbe qui indique qu’il s’agit de locations est loco,
blanches, jaunes, noires et vertes et conservé presque as, are, avi, atum, employé à la forme passive, à la 3e
intégralement . Ce raffinement se trouve rehaussé personne du singulier (« locatur ») dans la première
par la délicatesse des fresques murales que les inscription et à la 3e du pluriel (« locantur ») dans les
conservateurs du Musée de Londres ont ajoutées deux autres .
dans leur reconstitution . L’observation de cette image 2. Dans la première annonce, il s’agit d’une salle à
pourra également être l’occasion de faire remarquer manger (« triclinium ») ; dans la seconde, de boutiques
aux élèves que le dépouillement du mobilier n’est pas (« tabernae »), d’appartements (« cenacula ») et
dû au simple fait qu’il n’ait pas traversé les siècles . d’une maison (« domus ») ; enfin, dans la dernière,
d’un bain (« balneum »), de boutiques (« tabernae »),
Domus aut insula ? de chambres («  pergulae  ») et d’appartements
(« cenacula ») .
manuel de l’élève p. 40-41
3.  Ces locations débutent au mois de juillet (ex
Activité 1 Kalendis Julis primis) pour l’immeuble Arrius Pollio
Logement. Ici on loue une salle à manger avec trois et au mois d’août (ex idibus Augustis primis) pour le
lits et toutes les commodités. domaine de Julia .
Immeuble Arrius Pollio, propriété de Cnaeus 4.  Comme l’indiquent les termes «  equestria  »
Alleius Nigidius Maius. On loue à partir des (de bon standing) dans la deuxième annonce et
prochaines calendes de juillet des boutiques avec « nongentum » (digne de personnes de qualité)
mezzanines, des appartements de bon standing et dans la troisième, ces annonces s’adressent à une

22
clientèle assez aisée, autrement dit à une élite locale . Rome ne cesse d’accueillir une population de plus
À noter : le terme nongentum a suscité bien des en plus nombreuse qu’il faut bien essayer de loger .
débats et les érudits ne sont pas tous d’accord sur
son interprétation (voir Bibliographie) . LE POINT SUR LA MISSION
Il existe donc deux types de logement : d’une part,
Activité 2 la domus, logement privatif qui s’adresse à une
L’insula est une habitation collective (une sorte population riche, voire très riche et offre un certain
d’immeuble qui comporte, le plus souvent, quatre ou nombre d’agréments (pièces à vivre, jardin, cuisine . . .)
cinq étages), tandis que la domus est une demeure et de l’espace ; d’autre part, l’insula, logement
individuelle et privative . collectif qui s’adresse à une population moins
Lorsqu’on examine d’un peu plus près l’insula, on se riche, voire pauvre (dans ses étages supérieurs)
rend compte que les appartements sont de plus en et souvent constitué d’une pièce unique avec peu
plus petits et exigus au fur et à mesure que l’on monte de place et de confort (de moins en moins au fur et
dans les étages . Ceux du premier étage semblent, en à mesure que l’on monte dans les étages) .
effet, présenter un certain confort (avec plusieurs
pièces), tandis que, tout en haut, les habitations sont
modestes et pour le moins précaires sous les toits . Bibliographie
Le rez-de-chaussée semble occupé essentiellement • Vitruve, De l’architecture, dir . Pierre Gros, Les Belles
par des boutiques . Enfin, les logements paraissent Lettres, 2015 .
tournés vers l’extérieur (comme le montre la présence • Denis Lengrand, Les notables et leurs propriétés :
de nombreuses fenêtres) . la formule « in his praediis » dans l’Empire romain,
La domus, pour sa part, présente un plus grand confort Revue des Études Anciennes, tome 98, 1996,
et un plus grand espace . Elle semble organisée autour n°  1-2, p .  109-131 (notamment p .  127-128)
d’une cour intérieure (qui comporte un bassin) et [article disponible sur le site Persée] .
possède également un jardin . Son organisation sera
examinée page 42 . Précisons seulement ici qu’elle
est tournée vers l’intérieur, vers elle-même, plutôt
In intimas aedes
manuel de l’élève p. 42-43
que vers la rue, comme l’insula .
Activité 1
Activité 3
cubiculum  : chambre • compluvium  : bassin pour
Texte 1
recueillir les eaux de pluie • atrium : cour intérieure •
1. Vitruve distingue, au sein de la domus, pièces tablinum  : bureau • piscina  : bassin à poissons •
privées et pièces publiques, c’est-à-dire des parties triclinium : salle à manger • peristylum : péristyle •
de la maison où l’on ne peut pas entrer sans y avoir culina : cuisine • cella : cellier • impluvium : ouverture
été expressément invité . dans le toit pour les eaux de pluie • vestibulum :
2. Selon lui, la domus doit être adaptée au rôle et au vestibule • taberna : boutique
statut social que tient son propriétaire dans la cité . En
d’autres termes, il lie étroitement la sphère publique et Activité 2
la sphère privée en ce qui concerne la maison . Comme Les insulae manquent de confort : ni chauffage, ni
le signale la note 61 (p . 414) de l’excellente édition du eau courante, ni commodités . En revanche, risques
De l’architecture de Vitruve, dirigée par Pierre Gros, d’incendie, de nuisances sonores ou olfactives,
on peut rapprocher cet extrait d’un passage du De promiscuité assurée .
officiis de Cicéron (I, 138 sq .) où l’auteur dit également
qu’un haut responsable politique se doit de posséder Activité 3
une maison à la hauteur de son statut social . Mais, là A 3 Ambiarix entre dans cette pièce par le
où Cicéron envisage des limites (selon la logique du vestibule. Au milieu se trouve un impluvium en
raisonnable), Vitruve ici n’en place aucune . marbre où la pluie tombe et est conduite dans une
Texte 2 citerne.
L’habitat le plus fréquent est l’insula pour des raisons B 6 Dans cette pièce, le cuisinier prépare le repas.
de place, car, au fur et à mesure de son développement, Il y a beaucoup de coupes et de vases.

23 Se loger à rome
C 5 Dans cette pièce se trouvent le lit et le Beneficia et detrimenta
mobilier. Ambiarix peut s’y reposer et dormir. manuel de l’élève p. 44-45
D 4 Dans cette pièce, Ambiarix voit des scènes Activité 1
mythologiques et des scènes de la vie quotidienne. Texte 1
Il y a des colonnes et des statues.
1. À l’origine, le Champ de Mars servait à réunir
E 1 Dans cette pièce, Ambiarix peut tenir ses les comices . Il s’agissait d’un lieu où s’exprimait
livres de compte à jour et écrire des lettres à ses la citoyenneté romaine . Le terme « saepta, orum,
amis. n .  pl .  » désigne précisément un enclos dans lequel
F 2 Dans cette pièce, Ambiarix peut offrir à dîner sont rassemblés les votants .
à ses amis. 2. Il est ensuite devenu un lieu de commerces de luxe
et de loisirs : on se promène sous les portiques des
D’hier à aujourd’hui « saepta » comme l’indique J .-N . Robert, mais on y
L’atrium a trouvé, si l’on peut dire, une nouvelle assiste aussi à des jeux . Le Champ de Mars comprend
jeunesse, au xxe et surtout au xxie siècles (en d’ailleurs différents équipements dédiés aux loisirs : le
raison des contraintes techniques qu’il implique) . théâtre de Pompée, l’étang d’Agrippa ; des gymnases
Il s’agit, en effet, d’un dispositif architectural que et des musées s’ajoutent aux portiques initiés par
l’on rencontre dans les bâtiments de bureaux, les Jules César .
centres commerciaux et certains complexes hôteliers . 3. Ses grands portiques recouverts de marbre
Constitué d’un grand volume vitré, ce dispositif est (310 x 120 m selon un axe Nord-Sud), qui les protègent
clos physiquement (généralement couvert par une des intempéries en font un lieu de promenade très
verrière) mais ouvert visuellement et thermiquement apprécié des Romains .
sur l’extérieur . Il apporte beaucoup de lumière et une Texte 2
ventilation naturelle . Une recherche sur internet
1. La Vallée Murcia, le Vélabre, l’Argilète, Subure, les
permet de trouver très facilement des exemples . Le Carènes et le Forum sont les différents quartiers
lien avec l’atrium romain est multiple : à l’ouverture sur évoqués dans le texte .
l’extérieur et à l’apport de lumière s’ajoute la dimension
2. La Vallée Murcia est citée pour son équipement
sociale : dans l’Antiquité, cette pièce était ouverte
spectaculaire : le « Circus Maximus », tandis que le
aux hôtes, aux clients et aux visiteurs de la domus ;
Vélabre et l’Argilète sont connus pour leur activité
à l’époque moderne, c’est également un lieu de vie commerçante . Subure et les Carènes s’opposent par
et de passage . les groupes sociaux qui les peuplent . Le Forum se
distingue de tous les autres à cause de sa fonction
LE POINT SUR LA MISSION
centrale à la fois politique, économique et religieuse,
Ambiarix doit rendre compte à sa femme de ses « au cœur de la cité » .
visites . Il peut effectivement vanter les mérites
de la domus : espace de vie, un atrium riche et Activité 2
bien décoré pour accueillir les amis, un péristyle 1. Les thermes d’Agrippa se situent au sud du Champ
tranquille et frais pour se reposer à l’heure de la de Mars . Ils font partie de ce grand complexe du Champ
sieste, un tablinum pour régler les affaires de la de Mars dédié aux loisirs des Romains .
vie courante, un triclinium pour des repas festifs 2. À l’exception des jardins des Lollii, sur le Viminal,
entre amis… tous les espaces verts se trouvent à l’extérieur de
En revanche, il indique le manque de confort des l’enceinte du mur Servien (datant du ive siècle av . J .-C .) .
insulae : absence d’eau courante, promiscuité,
3. Ambiarix et sa famille pourront applaudir des
manque d’hygiène, fatigue des étages à monter,
acteurs au théâtre de Balbus ou de Marcellus, ou
risques d’incendie, nuisances sonores (boutiques
encore des gladiateurs à l’amphithéâtre de Statilius
en bas) et olfactives si tanneries ou poissonneries
Taurus . . . à moins qu’ils ne préfèrent assister à une
à proximité…
course de chars au Circus Maximus .
4. Le marché aux légumes et le marché aux bœufs se
trouvent l’un et l’autre à proximité du Tibre, non loin

24
du forum, qui reste un centre économique de toute romaines avec l’impluvium et l’utilisation du verre .
première importance . Ces œuvres ont traversé les siècles et chaque année
on déterre de nouvelles mosaïques en bon état de
Activité 3 conservation . Fresques et mosaïques ont souvent
1. Juvénal habite Subure, à son grand déplaisir . Il été découpées pour être abritées dans un musée (ou
préfèrerait habiter l’inhospitalière Prochyta . parfois vendues à un riche collectionneur) . On sait
2. Il craint les incendies («  incendia  »), les toits aussi qu’elles se détériorent rapidement dès qu’elles
qui s’effondrent (« lapsus tectorum ») et les mille sont dégagées : c’est le cas des mosaïques de la
dangers de la Ville cruelle (« mille pericula saevae place des Corporations à Ostie par exemple ou des
fresques presque effacées de Pompéi . Aujourd’hui,
Urbis ») .
les mosaïques ne sont déplacées que lorsqu’elles
Dans le passage en français, il évoque le vacarme des
sont menacées de destruction par les travaux en
rues de Rome qui l’empêchent de dormir .
cours, dans le cas contraire, elles sont restaurées et
LE POINT SUR LA MISSION valorisées in situ .

Comme Ambiarix est riche, il éliminera sans Activité 1


doute Subure, le quartier mal famé, où les insulae
1. Le texte explique la conservation des fresques
flambent et s’écroulent facilement selon Juvénal .
par le nombre important de couches sous et
Quant au quartier des Carènes sur l’Esquilin, il ne
sur la partie colorée . La chaux, en se durcissant,
lui est sans doute pas accessible . De plus, il est
devient imperméable et résistante . Le support
éloigné de tous les équipements de loisirs qu’offre
est particulièrement important  : il doit sécher
la ville de Rome . La vallée Murcia, de son côté, peut
régulièrement pour ne pas se fendiller, être appliqué
séduire grâce à la présence du Circus Maximus, mais
dans les règles de l’art pour ne pas se détacher de
elle est un peu éloignée du forum .
la paroi .
En tant que commerçant, notre personnage a tout
intérêt à privilégier un quartier propice aux affaires . 2. Les trompe-l’œil (faux marbre, fausses fenêtres),
Le Vélabre ou l’Argilète pourraient à ce titre convenir . la présence de tableaux encadrés, la délicatesse
Ce dernier est cependant assez éloigné des lieux des dessins, la richesse des couleurs contribuent à
de spectacle . Le Vélabre semble plus approprié : il transformer cet atrium en musée privé et à témoigner
comprend deux marchés et se situe à proximité du de la richesse de son propriétaire .
Tibre . Or, le fleuve peut constituer un atout non
négligeable pour le transport des marchandises . Activité 2
Néanmoins, Ambiarix peut y redouter les nuisances Texte 1
sonores évoquées par Juvénal . 1. Le texte parle de sept couleurs de base et d’un
Le quartier du forum peut encore être envisagé, grand nombre de nuances obtenues par un usage
si les prix n’y sont pas trop élevés pour la bourse réfléchi des pigments .
d’Ambiarix et s’il ne craint pas, encore une fois, de 2. Les Romains utilisent toutes les ressources de la
vivre dans le bruit . nature, de la craie et de l’ocre mais aussi la céladonite
(famille des micas), l’hématite . Certains pigments
sont préparés, comme la suie pour le noir ou le bleu
Sitographie
égyptien .
À propos des Saepta Julia :
3. Les couleurs de base sont produites sur place mais
http://penelope .uchicago .edu/Thayer/e/gazetteer/
les plus recherchées sont importées : le texte parle
places/europe/italy/lazio/roma/rome/_texts/
de l’Égypte, de Chypre .
platop*/saepta_julia .html
4. Les couleurs les plus sophistiquées, importées de
loin, sont fort onéreuses . La réputation du peintre
In coloribus contribue aussi à renchérir le prix . Dans son Histoire
manuel de l’élève p. 46-47 naturelle, Pline l’Ancien parle de peintures achetées
La riche décoration de fresques et de mosaïques est contre des fortunes . Il affirme, par exemple, que le
un des aspects les plus marquants des demeures peintre Apelle vendait ses œuvres « au prix des trésors

25 Se loger à rome
de cités entières » (33) . Il évoque aussi Jules César LE POINT SUR LA MISSION
qui acquit deux peintures pour plus d’un million de
sesterces (10) . Les riches demeures sont décorées de fresques
sur les murs et de mosaïques au sol . La décoration
Texte 2 des pièces de réception, atrium, tablinum, triclinium
1. Selon Pline, à l’époque d’Auguste, les Romains (salle à manger) est particulièrement soignée pour
apprécient les paysages où des personnages se impressionner le visiteur . Les fresques augmentent
promènent . Pline trouve cette façon de peindre l’espace et représentent souvent des paysages de
« charmante » (l . 2) . campagnes idylliques . Le motif des mosaïques de
2. Pour les citadins de Rome, ces paysages tesselles est lié aux pièces . Le choix des couleurs,
représentent un délassement, un rappel idéalisé le talent des artisans, les matériaux utilisés pour
de leurs propres maisons de villégiature, une forme la mosaïque, la complexité du programme pictural,
d’évasion . tous ces éléments permettent au propriétaire et
commanditaire d’affirmer sa richesse et sa culture .
Activité 3 Pour réaliser la mission, les élèves pourront décrire
1. L’œuvre est une mosaïque découverte à Sousse une des fresques ou des mosaïques du manuel en
(ancienne Hadrumète) en Tunisie à la fin du xixe siècle . utilisant un lexique mélioratif afin de convaincre la
Elle est conservée au musée du Bardo à Tunis . Réalisée destinatrice de la lettre, l’épouse d’Ambiorix .
par un artiste inconnu, elle date du iiie siècle ap . J .-C .
2. Cette mosaïque est un carré de 110 cm encadré par Atelier d’expression
une bordure de 10 cm, figure centrale d’une mosaïque
manuel de l’élève p. 48-49
plus vaste . Elle est composée de tesselles de marbre .
Elle représente un homme assis en toge . Sur ses Activité 1
genoux repose un volumen en partie déroulé . Il est 1. • espagnol : dimanche se dit domingo .
entouré de deux personnages féminins debout . • allemand : chambre se dit Zimmer .
Le personnage de gauche tient un volumen entre • grec : dovmoı a donné domotique .
ses mains et regarde en direction de l’homme . Le 2. a. domicile
personnage de droite, en costume de théâtre, perché
b. domestique
sur des sandales hautes, tient un masque de tragédie
c. domotique
dans sa main gauche . La tête appuyée sur sa main
droite, il a une attitude rêveuse . d. donjon, domaine
Le patricien assis a été identifié comme le poète
Virgile . Les vers qui apparaissent sur le volumen Activité 2
ouvert sont extraits de l’Énéide . En cohérence, les a. clavicule
personnages debout ont été identifiés comme les b. tectonique
Muses : traditionnellement, on reconnaît dans le c. cellier
personnage au volumen la Muse de l’Histoire, Clio,
d. table
mais ce pourrait être la Muse de la poésie épique,
Calliope . La figure de droite est identifiée comme la e. graduations
Muse de la tragédie, Melpomène .
On peut aussi supposer qu’il s’agit du propriétaire Activité 3
de la villa qui se représente comme un être cultivé, a. cuisine/culina/la cuisine
lecteur de Virgile . b. jardins /hortus/le jardin
L’association de Virgile et de l’Afrique est motivée c. lieux/ubi/où
par l’épisode de Carthage : Énée s’arrête chez Didon
dans l’Énéide . Par ce choix, le riche romain d’Afrique Activité 4
rend simultanément hommage à la terre africaine et – Ubi est sella/tabula/capsa/armarium ?
à l’Empire de Rome . Ubi sunt tabulae/lumina ?
– Sella in tablino est . Tabulae in tablino sunt .
On peut éventuellement ajouter des précisions pour

26
fixer les noms des premiers nombres en latin : ubi sunt 1. Pline le Jeune écrit à Gallus . La formule qui débute
tres sellae/duo lumina/tria volumina ?… la lettre est « C(aius) Plinius Gallo suo s(alutat) » qui
– Ubi est coquus/servus/ignis/vinum/aqua/panis/ signifie Caius Pline salue son cher Gallus .
cibus/fenestra ? Ubi sunt oves/amphorae ? La formule finale « Vale . » signifie Porte-toi bien .
– Coquus in culina est . Amphorae in culina sunt . 2. Dans cette lettre, Pline évoque une habitation .
On retrouve ce champ lexical tout au long du texte .
Ubi est domina/lectus/pulvinus/speculum / poculum ?
3. Les différentes pièces nommées sont « atrium »,
– Domina in cubiculo est .
« porticus », « triclinium », « cubiculum » (l . 6-8), et
– Ubi est impluvium/compluvium/aqua ? enfin « balinei cella frigidaria » (l . 10) .
Ubi sunt (quattuor) columnae/(tres) mulieres ?
4. La maison paraît plutôt confortable : la salle-à-
– Impluvium in atrio est . Columnae in atrio sunt . manger est belle (« pulchrum », l .  7), il y a plusieurs
chambres, de différentes tailles (« amplum » l . 7 puis
Activité 5 « aliud minus » l .  8) : la chambre plus petite permet
Le but de cet exercice n’est pas de traduire la totalité certainement de garder la chaleur en hiver . Enfin,
du texte, mais seulement une partie . Nous donnons cette maison permet de profiter du soleil à toutes
toutefois, ci-dessous, l’ensemble de la traduction que les heures de la journée, mais aussi sans doute de la
l’on pourra lire aux élèves . Si on fait traduire ce texte vue, puisqu’il y a des fenêtres orientées à l’est, d’autres
en 4e ou en 3e, il conviendra d’ajouter des explications à l’ouest (l . 8-9) . Cependant, malgré sa grandeur, sa
et du vocabulaire (comme le terme « frugi », ligne 5, beauté et sa conception intelligente, la maison n’exige
employé comme un adjectif indéclinable et qui porte pas de dépenses trop importantes (« non sumptuosa
sur le mot atrium) . tutela », l . 4) .
Caius Pline salue son cher Gallus. 5. Voir traduction en tête de l’activité .
Tu t’étonnes que je trouve tant de charme à ma
propriété du Laurentin.
La villa se prête à de nombreux usages, mais n’est
pas coûteuse à entretenir. Dans la première partie
se trouve un atrium simple, mais non misérable ;
ensuite, un portique, et bientôt une salle à manger
assez belle. À gauche, il y a une grande chambre,
ensuite une autre plus petite. Une fenêtre laisse
entrer le soleil levant, l’autre retient le soleil
couchant  [littéralement  : elle laisse entrer le
soleil levant par une fenêtre, elle retient le soleil
couchant par une autre]; à côté, la salle de bains
froids est spacieuse.

27 Se loger à rome
Objectifs Objectifs Objectifs
Objectifs dépassés
non atteints à peine atteints atteints
• Aucune caractéristique. • Une seule • Toutes • Toutes et deux formules
Respecter
(mise en page les caractéristiques au moins en latin.
les caractéristiques
MISSION

ou formules d’adresse). mais une seule formule • Mise en page et supports originaux.
de la lettre d’adresse en latin.

• Un seul logement. • Au moins deux • Chaque logement • Les deux logements sont comparés
Pas vraiment caractéristiques. est bien présenté avec un lexique mélioratif
Présenter de description mais en juxtaposition. ou péjoratif.
• Une vraie description
les deux logements mais un catalogue. mais d’un seul logement.
Repères de progressivité

• Pas de noms latins.


Écrire une lettre

• Aucune argumentation. • Description objective • Description subjective. • Description subjective.


des logements • Interpellation • Interpellation du destinataire.
sans argumentation. du destinataire.
Convaincre • Utilisation de procédés d’écriture
son destinataire • Implication du destinataire. • Paragraphe argumenté (questions oratoires, figures de style).

28
organisé. • Utilisation d’un registre
(d’une tonalité).
Manuel de l’élève p. 50
PARCOURS 4 Manuel de l’élève p. 51

Voyage aux enfers


INTRODUCTION
La guerre de Troie et la fuite d’Énée sont la plupart du temps étudiées en 6e (en histoire comme en français) .
Nous avons donc choisi de partir de ces connaissances pour découvrir une des aventures du héros : la descente
aux enfers . En effet, en début de 5e, les élèves sont encore friands de mythologie et d’histoires extraordinaires .
Ce parcours croise deux grandes parties du programme :
De la légende à l’histoire : les origines de Rome et ses figures héroïques .
Vie privée et vie publique : la religion romaine, divinités, figures grecques et figures romaines de divinités .
Les élèves, seuls ou en groupe, ont pour mission de prendre des notes tout au long du parcours pour réaliser
un dépliant touristique qui réinvestisse toutes leurs connaissances . Ce dépliant pourra, selon les compétences
de chacun, être édité sous forme papier (type flyer) ou numérique (carte avec GR code par exemple) .
La géographie des enfers étant extrêmement complexe des Grecs aux Romains, nous avons fait le choix de
suivre le parcours d’Énée selon Virgile (Chant VI, Énéide) .
Le choix de la nouvelle traduction de Paul Veyne s’est imposé .
Enfin, ce parcours propose des textes latins adaptés, voire des phrases reconstituées afin de permettre à des
latinistes débutants de lire et traduire du latin . Dans ce parcours, le professeur pourra travailler la 2e déclinaison
et les adjectifs de la 1re classe . Plusieurs textes s’y prêtent .

Bibliographie
• Virgile, Énéide, traduction de Paul Veyne, Éditions Albin Michel / Les Belles Lettres, 2012 .
• Danielle Jouanna, Les Grecs aux enfers d’Homère à Épicure, Les Belles Lettres, 2015 .

Image d’ouverture cette raison, installée à Cumes dans une grotte . Dans
sa demande elle avait cependant omis de préciser la
manuel de l’élève p. 51
jeunesse éternelle . Elle vieillit donc et son corps se
Comme la Bible, l’lIiade, l’Odyssée et l’Énéide ont dessécha tant qu’elle devint cigale .
inspiré de nombreux artistes, particulièrement au
On pourra faire entrer les élèves dans le parcours 4
xvie siècle où le goût pour l’Antiquité se développe : les
en vidéo-projetant ce tableau de Brueghel sans leur
œuvres illustrant les anciens récits mythologiques ou
avoir dévoilé au préalable l’intitulé du parcours et sans
épiques se multiplient . Brueghel peint dans ce tableau
l’arrivée d’Énée aux enfers accompagné par la célèbre les références .
Sibylle de Cumes . Le cours débute alors par une découverte du lieu dans
Ce nom de « Sibylle » est donné à des femmes un jeu de questions/réponses :
réputées pour leur talent à lire l’avenir . La Sybille de Quel univers le peintre représente-t-il ? Comment
Cumes était très célèbre : on raconte qu’elle avait le rend-t-il effrayant  ? Quels personnages sont
apporté à Rome, sous le règne de Tarquin le Superbe, mis en valeur ? Comment ? Qui peuvent-ils être ?
neuf livres de prophéties, appelés « sibyllins », qui Quels héros sont déjà descendus aux enfers ? Quels
exercèrent une grande influence sur la religion anachronismes les élèves repèrent-ils ?
romaine . On les consultait en cas de malheur, de Si les élèves ne découvrent pas le nom des
prodige ou d’évènement extraordinaires . personnages, le professeur peut dévoiler la légende
La légende dit aussi qu’Apollon lui avait accordé le du tableau et demander alors : qui est Énée ? Quel rôle
droit de vivre autant d’années qu’elle pourrait tenir joue la Sibylle ? On pourra aussi présenter le tableau
de grains de sable dans sa main mais à la condition de William Turner intitulé Le lac Averne : Énée et la
qu’elle ne revienne jamais à Érythrée . Elle s’était, pour Sibylle de Cumes, Tate Britain, Londres .

29 Voyage aux enfers


Le professeur dévoile ensuite la mission : vous allez 2. A Centaures : à moitié hommes, à moitié chevaux
accompagner Énée dans sa descente aux enfers afin B Chimère : chèvre, lion et un arrière-train de serpent
de réaliser un dépliant touristique qui incite à la visite
C Gorgones : il y a trois Gorgones (Sthéno, Euryalé
de ce lieu terrifiant .
et Méduse) . Seule la dernière, Méduse, est mortelle .
Généralement, on donne le nom de Gorgone à Méduse .
Aeanas, a Sibylla Cumea Leur tête est entourée de serpents ; elles ont de
ductus, in inferna init grosses défenses pareilles à celles des sangliers, des
manuel de l’élève p. 52-53 mains de bronze, et des ailes d’or qui leur permettent
de voler . Leur regard peut changer en pierre celui qui
Activité 1 les regarde .
1. Les élèves ont découvert le personnage d’Énée D Hydre de Lerne : monstre tué par Héraclès, serpent
en 6e dans le cours d’histoire et parfois de français . à plusieurs têtes . L’haleine qu’il souffle par ses gueules
Pour cette raison, on commencera par réactiver les est mortelle .
connaissances : rappeler la guerre de Troie, la ruse
E Centuple Briarée : géant à multiples mains
du cheval de Troie, le départ d’Énée avec son père,
Anchise, sur les épaules . L’observation du tableau D’hier à aujourd’hui
de Girolamo Genga ou de la sculpture du Bernin Cumes se trouve dans les Champs Phlégréens . Cette
(Énée fuyant Troie avec Anchise et Ascagne, 1618- zone est située en bordure du golfe de Pouzzoles,
1619, galerie Borghèse, Rome) aidera la démarche dans le nord-ouest de la baie de Naples, en Campanie,
de mémorisation . en Italie . Elle se situe à seulement 9 km à l’ouest de
2. Si les élèves ont tout oublié, alors le professeur la ville de Naples . On y trouve notamment les villes
fera traduire l’inscription qui permet de construire le de Pouzzoles et de Cumes . Le nom de cette zone
personnage d’Énée : vient du grec et signifie « champs brûlants » comme
Il est le fils de Vénus et d’Anchise les nommaient les premiers colons grecs .
Il conduisit les Troyens en Italie Cette appellation n’est pas réellement due à l’activité
volcanique, qui à l’époque était calme depuis plus de
Il fonda la ville de Lavinium et y régna pendant
1 500 ans, mais plutôt aux nombreux phénomènes
trois ans.
hydrothermaux (fumerolles et sources chaudes)
Activité 2 exploités à l’époque de la Rome antique .
1. D’après Virgile, Énée rencontre La Sibylle dans une La caractéristique de ce paysage permet de mieux
grotte accrochée au flanc de la roche de Cumes . comprendre le choix d’en faire une des entrées des
Tout près se trouve le lac Averne, une des entrées enfers .
des enfers pour les romains .
LE POINT SUR LA MISSION
2. Sans être guidé par la Sibylle (comme Énée au
début), le visiteur se perd dans le dédale des passages À la fin de cette double page, les élèves pourront
et des entrées . La répétition du chiffre « cent » insiste faire la synthèse de l’identité d’Énée :
sur cette difficulté . • fils de Vénus et d’Anchise,
• Troyen ayant fui l’incendie de Troie son père sur
3. La Sibylle pose deux conditions pour pénétrer dans
les épaules (symbole de la piété filiale),
les enfers : faire des vœux et des prières et trouver
• fondateur en Italie de la ville de Lavinium où il
le rameau d’or qu’il faudra donner à Proserpine . Le règna trois ans,
tableau de Giuseppe Gambarini, Énée détachant le • héros qui, durant son périple, affronta de multiples
rameau d’or (et colombes de Vénus) peut être exploité péripéties dignes de celles vécues par Ulysse dans
en lien avec le texte . l’Odyssée .

Activité 3 Ils auront aussi compris que trois conditions doivent


être remplies pour entrer aux enfers : rencontrer
1. Énée traverse le corridor terrifiant des enfers où
la Sibylle, faire des prières et des vœux, trouver
il rencontre les multiples monstres cités par Virgile
la bonne entrée et le rameau d’or .
(l . 2-4) .

30
Periculosum iter ! Activité 4
manuel de l’élève p. 54-55 1. Cette activité permet de rendre compte de la
compréhension de la description . Le concours du
Activité 1 meilleur Cerbère peut être organisé ou les meilleurs
1. Ils allaient obscurs dans la nuit solitaire, à dessins peuvent être exposés .
travers l’ombre.
2. Il garde le royaume des morts .
Virgile insiste sur l’obscurité du lieu : « obscuri »,
« nocte », « umbram » . D’hier à aujourd’hui
2. Le Tartare, l’Achéron, le Cocyte . Les élèves n’ont aucun mal à reconnaître le célèbre
3. Pour les Grecs et les Romains, les enfers sont Touffu dans Harry Potter .
caractérisés par un univers d’eau et d’ombre . Le feu L’expression « être un cerbère » est moins connue
et les flammes sont une conception chrétienne des mais aisément déductible du portrait que fait Sénèque
enfers . du chien comme un « gardien sévère et intraitable » .

Activité 2 LE POINT SUR LA MISSION
Un passeur effrayant d’une saleté épouvantable, Suite à cette deuxième double page, les élèves
Charon, veille sur ces eaux, sur ces fleuves. À son commencent à esquisser un croquis du trajet
menton, une barbe blanche, touffue et hirsute. Ses parcouru par Énée : l’entrée dans la grotte, la
yeux ne sont que flammes. Un manteau sordide est rencontre avec la Sibylle, la traversée du corridor
suspendu à son épaule par un nœud. À l’aide d’une habité par des monstres effrayants, celle des
gaffe, son bras dégage la barque noircie, la dirige à fleuves (Achéron et Cocyte), l’arrivée devant le
la voile et y transporte les morts, tout vieux qu’il Styx et la rencontre avec Charon puis Cerbère .
est ; mais la vieillesse d’un dieu est fraîche et verte. On les dirigera vers les sites ci-dessous pour
Virgile, Énéide, Albin Michel / Les Belles Lettres, 2012, trouver des cartes des enfers . Mais il semble plus
p . 187-188 . intéressant qu'ils dessinent leur propre carte en
1. « Charon » est désigné au vers 1 par le nom fonction de ce qu’ils auront appris .
« portitor » .
2. Le nom « portitor » correspond à la fonction de Sitographie
« passeur » de Charon qui veille sur les eaux et les
fleuves : « has […] aquas et flumina » (l . 1) . • http://www .weblettres .net/blogs/article .
php?w=Blogdela6e6&e_id=3581
3. « horrendus » : effrayant
« terribili » : épouvantable • http://cafe-geo .net/wp-content/uploads/geo-
« sordidus » : sordide, sale, repoussant enfers-greco-romains .pdf
« ferruginea » : couleur de rouille, bleu foncé • http://www4 .ac-nancy-metz .fr/langues-
« senior » : comparatif de senex, senis : vieux anciennes/Textes/Virgile/Enfers .htm
L’effet recherché est la terreur, l’épouvante . • http://bcs .fltr .ucl .ac .be/Virg/V06-264-425 .html
4. Le poète utilise des noms qui donnent au regard • http://www .ac-orleans-tours .fr/lang_anciennes/
de Charon une expression violente, puissante et voyage/sousterre .htm
terrifiante : « lumina » (lumen, inis, n .), lumière des
yeux et par extension, les yeux, et « flamma, ae, f . » :
la flamme . Le verbe « stant » (sto, as are, avi, atum)
exprime quant à lui la fixité et l’immobilité du regard Quam viam eligamus ?
qui semble se planter droit dans celui des défunts . manuel de l’élève p. 56-57

Activité 3 Activité 1
L’obole sur la fresque permet de rappeler aux élèves 1. Énée découvre au loin :
la coutume grecque de déposer une pièce de monnaie Les Plaines des Larmes (campi lugentes)
dans la bouche du mort, sinon ce dernier erre à jamais L’Élysée (campi Elysei)
le long du Styx sans pouvoir passer dans l’autre monde . Le Tartare

31 Voyage aux enfers


2. Les Plaines des Larmes (campi lugentes) : lieu où 1. A Jupiter, près de la rivière pure, fixe de
demeurent ceux qui pleurent un dur amour dont Didon, nombreuses pommes à un arbre. Mais quand
qu’Énée va rencontrer . Tantale a soif, l’eau s’éloigne et quand la faim le
L’Élysée (campi Elysei) : séjour des « bienheureux » presse, les branches se relèvent.
qui ont été justes et bons toute leur vie . 2. B Les Danaïdes, pour avoir tué leur mari,
Le Tartare : lieu où sont punis les criminels . doivent remplir d’eau un tonneau percé.
3. Les trois juges décident de la route à prendre, C Sisyphe roule un énorme rocher jusqu’au sommet
comme l’indique la phrase : de la montagne.
Là trois juges, Rhadamanthe, Eaque et Minos,
D Sous l’ordre de Jupiter, Ixion est attaché à une
jugent les âmes et décident la route.
roue enflammée qui tourne éternellement.
Activité 2 LE POINT SUR LA MISSION
1. Énée parvient aux Champs Élysées et voit des
Les élèves complèteront le croquis commencé à
champs heureux.
la page 55 du manuel . Ils dessineront les Plaines
2. Présenté au salon de la Société des artistes des Larmes puis le carrefour où se séparent les
français de 1899, ce tableau de Guillaume Martin, routes qui conduisent soit vers l’Élysée soit vers
peintre postimpressionniste, exprime, comme son titre le Tartare . Ils placeront à l’intersection les trois
l’indique, la sérénité . Les couleurs y contribuent : le juges . Ils prendront aussi des notes sur chacun de
vert des prairies, le blanc des toges, le bleu du ciel et ces lieux et les personnages rencontrés .
la lumière qui éclaire le visage des personnages . Ce
chromatisme est propre au rêve et représente une
Sitographie
forme de spiritualité . Le mouvement, tout en légèreté,
des anges musiciens qui s’envolent, à la droite du • Activité 2 :
tableau, complète cette atmosphère . La lyre que tient Commentaire du musée d’Orsay :
l’un d’eux rappelle celle d’Orphée qui ensorcelle tout http://www .museeorsay .fr/fr/collections/
sur son passage . oeuvrescommentees/recherche/commentaire/
commentaire_id/serenite-323 .html?no_cache=1
Activité 3 • Présentation en musique du tableau :
1. Énée découvre ensuite le Tartare . https://www .youtube .com/watch?v=QmAjp
2. Séjournent dans ce lieu tous les criminels qui su- G3XtmU
bissent, d’après Virgile, les tortures les plus affreuses . http://www4 .ac-nancy-metz .fr/langues-
3. La description de Virgile suscite la terreur . Le lieu anciennes/Textes/Virgile/Enfers .htm
aride et abrupt, « hauteur rocheuse […] que ceint
une triple muraille » (l . 2) ; les eaux tourmentées et In aedibus Plutonis uxorisque
dangereuses du Phlégéthon qui les entourent « d’un
torrent de flammes » (l . 4) ; les bruits terrifiants, « rocs
estis !
retentissants » (l . 4) ; « des cris de douleur, l’écho de manuel de l’élève p. 58-59
coups de fouet » (l . 5) ; et enfin « des grincements de Activité 1
fer, des chaînes » (l . 6), tous ces éléments contribuent
1. Pluton (Hadès) et Proserpine (Perséphone) règnent
à épouvanter le lecteur . sur les enfers .
Activité 4 2. La grenade, nourriture des morts, permet d’identifier
Proserpine .
Les élèves découvrent ensuite le sort des suppliciés
qu’ils connaissent souvent déjà, ce qui doit faciliter 3. Énée doit lui donner le rameau d’or en hommage .
l’exercice de traduction proposé . Ils peuvent parfaite- 4. Le texte de Catherine Salles donne des précisions
ment comprendre les ablatifs absolus sans en connaître utiles pour que les élèves situent ce lieu sur leur carte .
le mécanisme, mais par déduction ou hypothèse de Il se trouve « dans un bois profond », entouré « par le
lecture . Il est donc inutile, à ce moment de l’année, de Styx et l’Achéron » . Une « immense caverne » conduit à
vouloir leur faire reconnaître cette forme grammaticale . « la salle du trône » où se trouvent les maîtres des lieux .

32
On peut avoir prévoir comme support visuel la On les représente comme des génies ailés, dont les
sculpture de Perséphone et Hadès aux enfers, plaque cheveux sont entremêlés de serpents ; elles tiennent
en terre cuite, musée national de Reggio en Calabre . des torches ou des fouets . Quand elles s’emparent
d’une victime, elles la rendent folle et la torturent .
Activité 2 2. Les Parques ou les Moires : elles sont la personni-
On pourra, avant ou après cette activité, faire traduire fication du destin de chacun . Trois sœurs : Atropos,
le texte de la page 61 du manuel qui raconte le mythe Clotho et Lachésis . L’une file le fil de la vie, la seconde
de Perséphone (Proserpine) . l’enroule et la troisième le coupe .
1. Les élèves reconnaîtront Pluton grâce à : 3. Elles terrorisent les vivants .
• sa couronne qui indique qu’il s’agit probablement
d’un roi ; Activité 4
• la fourche à ses pieds, son attribut ; Dans un vallon Énée voit le fleuve du Léthé
• le chien à trois têtes qui n’est autre que Cerbère . qui traverse des champs paisibles. Ignorant, il
2. Toute la sculpture traduit la tragédie en acte . interroge son père. Alors Anchise dit : « Les âmes
L’artiste parvient à traduire les rôles de l’agresseur des morts peuvent boire l’eau du Léthé et par oubli,
et de la victime par les techniques suivantes : elles prennent d’autres formes corporelles. »
• la rondeur, la délicatesse pour Proserpine contre la
dureté du corps musculeux de Pluton ; LE POINT SUR LA MISSION
• la posture en opposition  : solidité des jambes Les élèves rédigeront une fiche sur les divinités
fortement ancrées au sol de Pluton contre les pieds rencontrées dans les enfers, c’est-à-dire : Pluton
de Proserpine qui ne touchent pas le sol ; et Proserpine, ainsi que les différentes triades
• les mains de Pluton qui enserrent le corps de évoquées ci-dessus .
Proserpine contre le bras de cette dernière qui tente
désespérément de repousser son agresseur ;
• la composition de la sculpture : la courbure des corps Sitographie
des deux personnages dessine des arcs de cercle, • https://www .youtube .com/watch?v=LUZTcu
comme des parenthèses opposées (lui : tête vers la VG168
gauche, bassin au centre, pied droit vers la gauche /
elle : tête vers la droite, bassin et cuisses au centre,
Atelier d’expression
pieds vers la droite) .
manuel de l’élève p. 60-61
Activité 3 Activité 1
1. Ces divinités mobiles interviennent tant dans • anglais : night
le monde des vivants que des morts . Ce sont des • espagnol : noche
divinités féminines et regroupées généralement en • portugais : noite
triades : • polonais : nuit
• les Kères : présentes chez Homère, elles figurent • slave : nosti
souvent dans les scènes de bataille . On les représente • roumain : noapte
comme des êtres ailés, noirs, avec de grandes dents • flamand : natch
blanches et des ongles longs et acérés . Elles déchirent
les cadavres et boivent le sang des morts . À l’époque Activité 2
classique, en revanche, elles tendent à se rapprocher a. nocturne/noctambules/noctambulisme
des Moires comme filles du destin de l’homme ou des b. nyctalopes
mauvais génies .
c. noctules
• les Gorgones : voir manuel de l’élève, p . 53, activité 3 .
• les Érynies : appelées aussi les Euménides, elles sont
Activité 3
des déesses violentes que les Romains identifièrent
a. avoir faim
aux Furies . Elles sont nées des gouttes de sang dont la
mutilation d’Ouranos imprégna la terre . On en connaît b. un gardien sévère et intraitable
généralement trois : Alecto, Tisiphoné et Mégère . c. travailler en vain

33 Voyage aux enfers


d. personne avide, rapace, méchante Activité 6
e. pétrifié, sans voix Pluton demande à Jupiter de lui donner sa fille
f. la mort est imminente Proserpine en mariage. Jupiter lui ordonne
d’enlever la jeune fille. Sur le mont Ethna, la belle
Activité 4 Proserpine cueille de nombreuses fleurs avec
a. ombrelle/animation Vénus, Diane et Minerve. Pluton vient sur un
quadrige et l’enlève ; peu après Cérès demande à
b. spectrogramme
Jupiter la liberté de sa fille. Jupiter ordonne que
c. simulacre Proserpine demeure la moitié de l’année auprès de
d. inférieurs/super sa mère et l’autre moitié auprès de Pluton.
D’après Hygin, Fables, 146 .
Activité 5
1. Pluton demande à Jupiter de lui donner sa fille
Les noms en gras et les adjectifs en grisés ci-dessous
en mariage :
appartiennent à la deuxième déclinaison et peuvent
« filiam in conjugium daret » (l . 2) .
donc être reliés aux fiches de grammaire ➂ sur les
adjectifs de la 1re classe (p . 248 et 250) et ➃ sur la 2. Jupiter lui ordonne d’enlever la jeune fille :
2e déclinaison(p . 250) . « rapere puellam » (l . 3)
3. « in monte Aetna » (l . 4) : sur le mont Ethna.
AENAS SIBYLLA
« cum Venere et Diana et Minerva » (l . 4) :
Quis deus in inferis Pluto cum uxore avec Vénus, Diane et Minerve.
regnat ? in inferis regnat .
4. « multas flores legit » (l . 5) :
Quid facit ? Sisyphus magnum elle cueille de nombreuses fleurs.
saxum usque ad 5. Pluton vient sur un quadrige : « quadrigis venit »
summum montem
volvit . (l . 6) et l’enlève : « eam rapuit » (l . 7) .
6. Cérès demande à Jupiter la liberté de sa fille :
Quod monstrum Magnum inferorum « libertatem filiae petit » (l . 8) .
video ? canem cui tria capita
sunt vides . 7. Jupiter ordonne que Proserpine demeure la
moitié de l’année « dimidia parte » (l . 9) auprès de
Quid Charon Charonti obulum dare
sa mère « apud ejus matrem » (l . 10) et l’autre moitié
mihi petit ? debes .
« altera dimidia » (l . 11) auprès de Pluton « apud
Plutonem » (l . 11) .

34
Objectifs
Objectifs Objectifs Objectifs
partiellement

Sitographie
non atteints atteints dépassés
atteints
• Plusieurs erreurs. • Deux erreurs • Aucune erreur. • Carte sans aucune
MISSION

• Aucun soin. ou éléments • Carte soignée erreur.


Dessiner la carte manquants. mais absence • Présentation
géographique • Présentation de créativité. très attractive
des enfers correcte. (beaux dessins ou
utilisation support
numérique).
Repères de progressivité

• Aucun texte • Description • Description • Description


Décrire les lieux,
descriptif, partielle, détaillée mais subjective,
les monstres,
juste une phrase trop courte purement objective. lexique varié.
les personnages et plusieurs oublis. ou oublis
rencontrés de personnages.

35
• Pas de titre • Titre trop neutre. • Titre accrocheur. • Titre accrocheur.
ni slogan. • Photo ou dessin • Bref argumentaire • Argumentaire
Réaliser un dépliant touristique

• Pas de photo. sans effet sur le de quelques lignes. organisé en


Séduire • Pas de termes lecteur. • Photo ou dessin deux paragraphes
le touriste valorisants. • Absence de slogan. avec effet sur au moins avec
le lecteur. lexique subjectif.
• Photo (ou dessin)
qui suscite la peur.

Voyage aux enfers


Pour vous aider à réaliser le dossier, vous pouvez vous inspirer des sites suivants :
• http://vviale.developpez.com/tutoriels/openoffice-libreoffice/apprendre-creer-depliant-brochure/
• http://www.brother.com/creativecenter/fr_ca/business/mailer/education/FRCA_COLOURS-MAIL_3.htm
Manuel de l’élève p. 62
PARCOURS 5 Manuel de l’élève p. 63

Les origines de Rome


INTRODUCTION
Ce parcours présente le site de Rome et ses atouts . Il propose d’approfondir les connaissances acquises sur
la fondation de Rome en cycle 3 tout en apportant des connaissances sur les grandes civilisations du bassin
méditerranéen au vie siècle av . J .-C . Enfin, il aborde les temps du récit (ou, au choix, la 3e déclinaison) .

Image d’ouverture à prendre de l’ampleur . D’autre part, il constitue une


frontière, un rempart naturel : le Tibre a longtemps
manuel de l’élève p. 63
constitué la limite du territoire étrusque . Sur la carte,
L’image d’ouverture permet plusieurs exploitations, on remarquera qu’à l’époque royale, un seul pont
en lien avec la mission : permettait de franchir le fleuve, le pont Sublicius,
• On peut, tout d’abord, s’appuyer sur elle pour faire construit sous le règne d’Ancus Marcius, quatrième
le point avec les élèves sur ce qu’ils savent de Rome . roi de Rome au viie siècle av . J .-C .
Il est ainsi possible de mettre en place l’une des Mettre en valeur le pont Sublicius et son originalité
problématiques de la séquence, la part de l’histoire sur le site de Rome permettra de préparer la lecture
et de la légende dans les récits des origines de Rome . du texte sur Horatius Coclès (parcours 8, p . 102) .
• La légende de l’image permet aussi de commencer 2. Pour tirer un meilleur profit de la localisation, les
à mettre en place une seconde problématique, celle Romains ont ajouté des fortifications, qui jouent le
de la présence étrusque à Rome . même rôle que les collines . Cette enceinte porte le nom
• On pourra enfin, à partir de ce document et d’autres du sixième roi de Rome, Servius Tullius, qui a régné
figurations de la louve romaine (maillot de l’A .S . au vie siècle av . J .-C ., mais elle a été commencée sous
Roma, emblème des J .O . de Rome 1960, ouvrages Tarquin l’Ancien, son prédécesseur . La présence d’un
de la Collection des Universités de France dite Budé, égout (la Cloaca Maxima, construite par les Étrusques)
voitures de la police municipale de Rome, publicités permet de rendre le site salubre puisque les zones
type café Lavazza, séries BD comme Les Fils de la basses étaient au départ des zones marécageuses .
Louve…), amener les élèves à comprendre que cette Le pont Sublicius constitue un point de passage, un
image apparaît comme le symbole de la cité romaine . élément artificiel qui favorise les échanges avec la
région voisine .

Locus optimus Activité 2


manuel de l’élève p. 64-65 1. Les collines « aux escarpements abrupts » (l . 5-6)
forment un rempart contre les éventuels envahisseurs .
Activité 1 Leur configuration explique, selon Cicéron, que la ville,
1. On remarque tout d’abord sur la carte la présence de ou tout du moins sa citadelle, n’ait jamais pu être prise
collines (on pourra éventuellement mentionner le fait par l’ennemi .
que le nombre de sept, traditionnellement associé aux
2. Les collines ont un autre atout pour Cicéron : elles
collines de Rome, est arbitraire et associé aux origines
contribuent à la salubrité du site de Rome . L’air y circule
légendaires de Rome, tout comme la liste canonique
et elles atténuent l’effet du soleil en étendant « leurs
des sept rois) . Ces collines facilitent la défense de la ombres sur les vallées » (l .  18-19) . Elles tempèrent
ville : c’est d’ailleurs sur l’une d’entre elles, le Capitole, ainsi les inconvénients du climat .
qu’a été édifiée la citadelle (arx, qui donne aussi son
nom à ce sommet du Capitole) de Rome . Activité 3
Le second atout est constitué par la proximité du 1. Selon Cicéron, Romulus a agi avec la prévoyance d’un
Tibre : ce fleuve a deux avantages . Il permet d’une bon fondateur (l . 3, « providendum ») . Il a fait les bons
part un accès à l’eau, capital pour une ville destinée choix, comme le montre le superlatif « diligentissime »

36
et l’expression méliorative « incredibili oportunitate » . Pace belloque viros regere
Il est intéressant de remarquer que ce choix initial manuel de l’élève p. 66-67
porte la marque de la divinité, d’après Cicéron : l . 13,
« divinius » peut déjà être noté comme une référence
Activité 1
aux origines légendaires de la cité . On est, avec les 1. Romulus et Rémus sont des jumeaux, fils de la
vestale Rhéa Silvia, elle-même fille de Numitor, roi
premiers temps de Rome, à la frontière entre mythe
d’Albe . Pour se débarrasser de ces descendants
et histoire (voir p . 66-67) .
encombrants, leur oncle, Amulius, les fait jeter au Tibre .
2. L’expression « et utilitates complecti maritimas [ . . .] Ils sont sauvés par une louve puis recueillis par un
et vitia vitare » (l . 13-14) (réunir tous les avantages berger, Faustulus . Plus tard, après avoir tué Amulius,
du littoral et en écarter les inconvénients), avec le ils décident de fonder une nouvelle cité . Une dispute
balancement fort « et… et . . .  » montre que le site de éclate entre les deux frères, et Romulus (auquel Rome
Rome allie les avantages d’une ville de l’intérieur à doit son nom) tue Rémus .
ceux d’une ville côtière . On retrouvera l’histoire de Romulus et Rémus dans le
3. D’après le texte, la position de Rome est intéressante texte de l’activité 6, p . 73 .
car, située sur la rive du Tibre, elle peut bénéficier des 2. D’après Florus, la ville de Rome a été peuplée par
avantages commerciaux du trafic fluvial et maritime des étrangers auxquels Romulus a fourni un asile .
(la mention du cours permanent et régulier, l . 18, Le récit de Florus (qui suit en cela les historiens
indique un fleuve toujours navigable, qui constitue romains antérieurs) est intéressant car il met en avant
une vraie voie de communication) . D’autre part, située l’aspect « cosmopolite » de la cité, dès l’origine . Il s’agit
d’un mythe fondateur capital, à mettre en lien avec la
à l’intérieur des terres, la cité est moins à la merci des
dimension « universaliste » de l’Empire romain . Il faut
invasions venues de la mer, plus difficiles à anticiper,
également se rappeler que Rome est une cité dont
selon Cicéron, que les invasions terrestres .
le fondateur légendaire, Énée, est un étranger (un
Troyen) . On a ici une vision opposée à la conception
Activité 4
athénienne de la citoyenneté, fondée sur un mythe
L’extrait de Science et vie junior a été remplacé par
totalement différent, celui de l’autochtonie .
un texte de contenu semblable.
3. Les découvertes archéologiques modernes
Sur le plan commercial, le choix de Rome est
montrent à la fois l’occupation très ancienne du site
intéressant car il s’agit d’un « carrefour » entre une
de Rome et le caractère pastoral des fondateurs de la
voie de circulation importante est-ouest et une voie
cité . Par ailleurs, le texte montre que c’est bien l’acte
de communication nord-sud qui relie deux civilisations symbolique de tracer une enceinte qui permet de dater
puissantes et riches, les Grecs de Grande Grèce et les l’apparition d’une véritable cité .
Étrusques . Les Romains peuvent donc tirer parti de
cette position géographique centrale . Activité 2
Le tableau de David est également le support de
LE POINT SUR LA MISSION l’activité 5, p . 73 .
Rome a été fondée à un endroit stratégique : la 1. La scène se passe au pied de la citadelle de Rome .
ville est difficile à attaquer (collines, fleuve, muraille, Les Sabins en sont maîtres depuis la veille, à la suite
citadelle), elle bénéficie d’un climat plutôt favorable de la trahison d’une jeune Romaine, Tarpeia (Tite-Live,
et sain (vent, ombre des collines, présence de Histoire romaine, I, 12) .
sources) et les hommes ont pallié les problèmes qui
2. Les deux personnages au premier plan sont Titus
pouvaient se poser (Cloaca Maxima) . Enfin, il s’agit
Tatius, à gauche, du côté des Sabins (et donc du côté
d’un lieu propice au commerce et plus largement
de la citadelle), et Romulus, à droite . Ce dernier est
aux échanges (voie fluviale permettant d’exporter
reconnaissable à la louve romaine figurant sur son
ou d’importer le nécessaire, pont sur le Tibre) .
bouclier, sous laquelle figure l’inscription « Roma » .

37 Les origines de rome


3. Les femmes occupent une place centrale dans le 1. a. Ut vero majorem institutis suis auctoritatem
tableau : elles sont non seulement l’enjeu du combat conciliaret,
(ce sont pour elles que se battent les deux peuples) b. perpetuo alendum
mais aussi celles qui, par leur action, cherchent à c. ita omnium animos religione imbuit, ut fides et
mettre fin à la guerre . En se plaçant au centre, les jusjurandum, non minus quam legum et poenarum
femmes empêchent physiquement les hommes de metus cives continerent .
combattre . d. qui ancilia quaedam imperii pignora e caelo, ut
Elles font preuve de courage, en intervenant dans un putabant, delapsa, ferre per urbem, canentes et rite
monde viril, marqué par l’omniprésence de la violence saltantes solebant .
(on voit un homme gisant à terre, du côté romain) . e. velut ad congressum Deae :
4. Le combat va s’arrêter . On observe un cavalier 2. Numa Pompilius est resté célèbre pour sa justice
romain qui rengaine son épée, au deuxième plan ; les et sa piété (« vir inclyta justitia et religione », l . 1-2) .
soldats romains lèvent leur casque et l’un brandit une
3. Il a institué la religion romaine (organisation du culte
épée qu’il tient par la lame ; du côté des Sabins, deux
de Vesta, création du Flamine de Jupiter avec insignes
hommes semblent demander à la troupe de cesser
qui en font un dieu immédiatement identifiable, choix
le combat, d’un signe du bras . L’acte héroïque des
Sabines a donc été efficace . des douze prêtres de Mars appelés Saliens) et a donné
à la cité de très nombreuses lois utiles (« leges quoque
Activité 3 plurimas et utiles tulit Numa », l . 10) .
À Romulus succéda Numa Pompilius, un homme 4. Pour accroître son emprise sur le peuple romain, Numa
d'une justice et d'une piété illustres. (…) Il consacra a fait croire qu’il était en lien avec le divin et agissait
l'autel de Vesta et confia à des jeunes filles encore après avoir consulté la nymphe Égérie (l . 12-14) .
vierges le soin de nourrir sans cesse un feu sur On peut rapprocher cet « accroissement » du pouvoir
l'autel. Il créa le sacerdoce de flamine de Jupiter, de Numa par la référence à une aide divine du surnom
et l'honora d'un vêtement singulier et d'une chaise « Auguste », employé bien plus tard par Octave pour
curule. Il choisit les douze prêtres de Mars, les marquer également une forme de lien avec le divin .
Saliens, qui promenaient par la ville, avec des
5. D’après l’auteur, Romulus a été utile à la cité par les
chants et des danses rituelles, les ancilia, des
guerres qu’il a livrées . Comme on le voit avec l’épisode
boucliers, gages du pouvoir, qui, croyait-on, étaient
des Sabines, il s’agit d’un fondateur belliqueux . De
tombés du ciel. (…)
son côté, Numa apparaît comme un second fondateur
Numa fit aussi des lois, très nombreuses et utiles.
dans la mesure où il a institué les lois et donné le socle
Mais pour donner plus d'autorité à ses institutions,
religieux de la cité . C’est un roi pacifique qui a créé
il feignit d'avoir des conversations nocturnes avec
du lien entre les citoyens en régulant leurs relations,
la déesse Egérie, et de régler tout ce qu'il faisait
entre eux et avec le monde des dieux .
sur son conseil. Il y avait un bois sacré qu'une
source, en son milieu, arrosait d'une eau toujours 6. L’œuvre représente Numa en discussion avec
vive. C'est là que se rendait souvent Numa, sans la nymphe Égérie . L’artiste insiste sur la proximité
témoins, comme pour rencontrer la déesse ; ainsi, entre le roi et la déesse : cette discussion, par la
il emplit l'âme de tous de scrupules religieux, de position relâchée des personnages, laisse deviner leur
sorte que le respect de la parole donnée et du complicité et le caractère régulier de leurs entretiens .
serment liait les citoyens tout autant que la peur
des lois et des châtiments. Sitographie

En tout cas, il ne fit aucune guerre, mais ne fut pas • Sur la notion d’autochtonie :
moins utile que Romulus à sa cité. http://www .cndp .fr/archive-musagora/citoy
Abbé Lhomond, Les Grands Hommes de Rome, traduit par
ennete/citoyennetefr/autochtonie-isogonie .htm
J . Gaillard, Actes Sud, 1995, p . 35-37 .

38
LE POINT SUR LA MISSION
Romulus Numa
• il a choisi un emplacement idéal pour la cité • c’est un roi pacifique
(rappel de la synthèse précédente) • il utilise tous les moyens à sa disposition pour
• il a trouvé un moyen efficace de rassembler donner du poids à ses décisions et les rendre
un peuple sur le site de Rome (asile) quasiment éternelles
• il est audacieux (enlèvement des Sabines) • il a façonné le caractère des Romains
• c’est un grand guerrier (en leur inculquant des sentiments religieux)
• il a légué à la cité un cadre de vie commune
(sociale et religieuse)

Terrae Etruscorum Activité 3


manuel de l’élève p. 68-69 Domaine exemple(s)
d’influence
Activité 1 Aménagement Urbanisme
1. Les quatre puissances qui dominent la Méditerranée de l’espace
au vie siècle sont les Perses, les Carthaginois, les Religion Pratique de la divination par les
Étrusques et les Grecs . haruspices, art templaire, rites
mortuaires (combat de gladia-
2. Rome se trouve directement confrontée aux teurs), cérémonie du triomphe
Étrusques, qui sont présents à la fois au nord de
Politique Organisation de la royauté,
Rome (dans l’Étrurie proprement dite, dans laquelle se Sénat, insignes royaux
trouve la « dodécapole étrusque ») et au Sud, jusqu’en Technique Irrigation des sols (agronomie),
Campanie, où ce peuple est influent . En réalité, Science Cloaca Maxima (domaine hydrau-
pendant toute la période royale, Rome appartient à lique), science religieuse
la zone d’influence étrusque . Culture Alphabet

Activité 2
Activité 4
1. Les Étrusques ont emprunté leur équipement et
1. Sur le registre inférieur est représentée une scène
leur tactique militaire aux guerriers grecs : la statue
de banquet aristocratique . Des hommes et des femmes
représente ainsi un guerrier portant une cuirasse et sont allongés sur trois lits de table, en appui sur leur
un bouclier rond qui l’apparentent à un hoplite . bras gauche (cette coutume de manger allongé sera
2. La marine étrusque est particulièrement redoutable reprise par les Romains) . Ils sont richement vêtus .
grâce à des inventions comme l’éperon sur les L’un tient un œuf à la main . Un autre personnage
vaisseaux de guerre . D’autre part, les guerriers savent tient une couronne . Ces personnages sont servis par
tirer parti des forces des peuples qu’ils côtoient, des échansons nus . À droite, un musicien couronné
comme les Grecs, leurs voisins dans le sud de l’Italie . (un joueur de flûte ou «  aulète  ») s’approche . Si
l’on observe l’arrière-plan de la scène, on comprend
3. Sur la statuette retrouvée à Monte Falterona,
qu’elle se déroule à l’extérieur puisque des arbres sont
seul l’équipement défensif est visible : le guerrier est
représentés .
coiffé d’un casque métallique muni de couvre-joues, il
2. L’artiste distingue les femmes des hommes par la
porte, sur sa tunique, une cuirasse s’apparentant au
couleur de peau : les hommes ont une peau brune, les
linothorax grec à lambrequins . Dans sa main gauche,
femmes sont représentées en blanc . Cette différence
il tient l’aspis ou bouclier hoplitique de forme ronde . sera également utilisée par la peinture romaine pour
4. Les Étrusques s’emparent de Rome pour relier leur marquer la différence entre femmes et hommes (on
territoire historique d’Étrurie à leur nouvelle zone pourra l’illustrer avec de nombreuses fresques de
d’influence, plus au sud, en Campanie . Pompéi, par exemple) .

39 Les origines de rome


3. La tombe doit son nom aux deux léopards repré-
ÔO mevgaı basileuvı
sentés au fronton de sa paroi centrale .
manuel de l’élève p. 70-71
4. Le centre du plafond est décoré de cercles
concentriques polychromes . De part et d’autre, on Activité 1
trouve, selon un axe de symétrie centrale, des bandes 1. §2 : L’identité du personnage et ses titres ;
de couleur, puis une décoration en damier, également §3 : Les peuples sur lesquels règne Darius, grâce au
polychrome . La décoration du plafond accentue la dieu Ahuramazdā ;
profondeur de la pièce . Avoir choisi un motif simple, §4 : L’étendue de l’empire perse .
géométrique, mais qui reprend les couleurs utilisées 2. L’inscription donne du Grand Roi une image de
pour représenter la scène, a également pour effet de la toute puissance . On remarque immédiatement la
mettre en valeur . L’ensemble donne l’impression d’une longue énumération des peuples soumis à Darius .
grande richesse car toutes les surfaces sont peintes . Le lien de soumission, de subordination, est également
clairement exprimé au §3, dans l’expression « ce qui
LE POINT SUR LA MISSION leur était dit de ma part, ils le faisaient » (l . 11) .
Les Étrusques : On note enfin, dans toute l’inscription, une person-
• Territoires : nalisation du pouvoir entre les mains du Grand Roi,
– principal : Étrurie, au nord du Tibre et une impression de fierté devant l’ampleur de ce
– extensions : nord : plaine du Pô ; qui a été accompli .
sud : Campanie 3. Le personnage en haut à gauche, juché sur un
– présence à Rome piédestal à trois marches, est le Grand Roi . De sa
• Armée : puissance, innovations, emprunts main gauche, il s’appuie sur un arc tandis que sa
• Culture : raffinement, influence sur la culture main droite est levée vers l’autel, lui aussi surélevé
romaine (éléments encore mal connus) de trois marches, à droite . Le geste de la main est
aussi dirigé vers la figure qui couronne l’ensemble,
• Connaissances : religion, agronomie, hydraulique
être hybride mi-oiseau mi-humain, que l’on identifie
• Arts  : fresques, sculptures (on peut faire au dieu Ahuramazdā . On remarque immédiatement
à nouveau référence à la louve romaine), que le Grand Roi et sa divinité tutélaire sont liés par
influence sur l’art romain leur geste commun de la main .
En dessous, le trône du Roi est porté par une série
Bibliographie/Sitographie d’hommes, sur deux niveaux . Ce sont les différents
peuples qui composent l’empire perse . Leurs costumes
• Étrusques et pratique de la divination :
sont différents les uns des autres . Ils portent des
article de J .-C . Daumas pour le site latine loquere :
armes (dagues et épées essentiellement), ce qui
http://www .arretetonchar .fr/la-religion-étrusque/
apparaît comme un honneur fait par le Grand Roi .
• Puissance des augures à Rome : voir anecdote 4. Il s’agit d’une scène symbolique et non de la
d’Attius Navius, rapportée par Tite-Live (Histoire représentation réaliste d’une cérémonie . Le bas-
romaine, I, 36) relief est le reflet d’une hiérarchie sociale, le Roi
• Présence étrusque à Rome  : voir histoire de apparaissant, par sa taille supérieure comme par sa
l’arrivée du roi Tarquin l’ancien à Rome et sa prise position surplombante, comme le personnage le plus
de pouvoir, témoignant d’une présence étrusque important . La soumission des peuples est également
forte à l’époque royale (sa réalité doit être mise figurée par l’acte même de porter le trône : Darius
en doute) : Tite-Live, Histoire romaine, I, 34, ou écrase les autres personnages de sa puissance . On
Lhomond (texte p . 271) comprend aussi que le pouvoir du Grand Roi repose
sur la multitude des peuples qui constituent son
• Influence étrusque à Rome : voir synthèse de J .-C .
empire, ce que dit également l’inscription . Enfin, la
Daumas : http://www .arretetonchar .fr/etrusques-
composition de l’image marque clairement le lien
et-romains-le-leg-étrusque/
entre le Roi et Ahuramazdā . Il s’agit donc d’un pouvoir
absolu et qui repose sur une proximité entre le Roi
et la divinité .

40
Activité 2 éléments et la nature . Le caractère étrange de son
1. Pour pouvoir envahir la Grèce, Xerxès a pour projet acte (considérer un lieu comme un personnage et lui
de relier l’Asie et l’Europe par un pont de bateaux . infliger une correction réelle) peut d’autre part être
rapproché de sa tenue excentrique dans le film .
2. Sur le photogramme, Xerxès est vu de dos et en
contre-plongée : ce choix permet au spectateur de voir
Activité 3
ce que voit le Grand Roi, les milliers de navires perses
1. livqouı : mégalithe, lithogravure, néolithique,
qu’il commande . On peut mettre cette image en lien
avec le bas-relief du tombeau de Darius qui, par des paléolithique : « des rochers »
moyens différents, donne la même image du pouvoir . megavlouı : mégalomane, mégalomanie, mégaoctet,
Xerxès apparaît beaucoup plus grand que les navires oméga : « énormes »
à l’arrière-plan : il donne donc l’impression d’être le qavlassan : Thalassa, thalassothérapie, thalasso-
maître absolu d’une armée immense, roi puissant cratie : « la mer »
également par sa richesse, comme le prouvent ses
2. Le texte de Plutarque et celui d’Hérodote mettent
bracelets et les dorures sur son costume . D’un autre
en valeur un rapport personnel de Xerxès aux éléments
côté, son accoutrement étrange donne de lui l’image
naturels, auxquels il s’adresse non pas même d’égal à
d’un roi barbare (conformément, sur ce point, à la
égal, mais comme leur maître . On trouve dans les deux
vision grecque du conflit) et d’un extravagant . Ses
cas la même forme de folie, d’extravagance et d’excès .
nombreuses parures accentuent cette impression .
On retrouve deux éléments du photogramme dans le 3. Dans les deux anecdotes, Xerxès fait preuve
texte d’Hérodote : ce dernier présente d’une part Xerxès d’hybris car il refuse d’admettre les limites de la
comme un despote (l .  13-15) . Son comportement puissance humaine (à la merci d’une tempête ou de
apparaît comme la marque d’une supériorité non la dureté d’une roche) et prétend se mesurer aux dieux
seulement sur les hommes, mais également sur les pour les soumettre à son pouvoir .

LE POINT SUR LA MISSION
En italique, les éléments à présenter avec prudence à Xerxès .
Numa Pompilius Xerxès
• roi pacifique • roi belliqueux
• règne sur son peuple avec sagesse • domine son peuple par la force des armes
et intelligence • considère que la justice consiste à lui obéir
• gouverne avec justice (voir épisode du Bosphore)
• sait utiliser les dieux et les sentiments • considère les éléments naturels divins comme
religieux pour asseoir son autorité et fonder de simples auxiliaires pour ses projets,
solidement sa cité qui doivent lui être soumis
• gouverne en s’appuyant sur sa proximité • gouverne en s’appuyant sur sa proximité
avec la nymphe Égérie avec Ahuramazdā

Atelier d’expression 2. Ligne Loi qu’il faut Être à la


droite suivre tête de
manuel de l’élève p. 72-73
corriger, ériger, règle, directeur,
Activité 1 rectangle, règlement, régence,
droit, direct, régulier, correct, régner,
1. • français : voir mots du 2 . rectifier rectifier régime,
• espagnol : derecho (droit), corregi (corriger) . région,
• italien : diretto (direct), corregere (corriger) . reine

• anglais : right (droit) .


• allemand : recht (droit), reich (riche) .

41 Les origines de rome


Activité 2 ayant trouvés ainsi au pied d'un arbre, Faustulus,
1. Les mots right et recht signifient à la fois droit et berger du troupeau royal, les emporta dans sa
juste, correct en anglais et en allemand . maison et les éleva.
2. Le mot regula est à l’origine du mot rail . L . Florus, Abrégé de l'Histoire romaine, I, traduit par P . Jal,
Les Belles Lettres, 1967, p . 7-8 .
3. Le mot alarme est un appel aux armes .
L’atelier de traduction sera l’occasion de revenir sur
Activité 3 des repérages simples (sujets à l’aide des terminaisons
a. monarque de nominatif, verbes conjugués marquant les
actions, accusatifs singuliers terminés en -m) mais
b. tyran
aussi d’apprendre à grouper les mots pour traduire
c. despote plus facilement (on se concentrera ici sur les GN
d. souverain prépositionnels) .
e. prince 1. Ce premier fondateur de la ville comme de
l’Empire fut Romulus, né de Mars et de Rhéa Silvia.
Activité 4 2. Les deux GN prépositionnels sont « in profluentem »
a. feu/ignis/le feu (l . 5) et « cum Remo fratre » (l . 5) : Romulus a été jeté
b. mauvaise réputation/fama/la réputation dans le fleuve avec son frère Rémus .
c. manger/lieu/locus/le lieu, l’endroit 3. Lignes 6-8, les deux personnages qui sauvent
d. ennemi/hostis/l’ennemi Romulus sont le Tibre (« Tiberinus ») et une louve
(« lupa ») . Ces deux mots sont au nominatif . Le Tibre
Activité 5 retient son cours (« repressit amnem ») . Quant à la
L’activité vise à faire manipuler aux élèves le nominatif louve, elle nourrit les enfants en leur présentant ses
(sg . et pl . : est femina Sabina / sunt feminae Sabinae) mamelles (« admovit ubera », l . 7-8) et prend le rôle
et l’accusatif (video regem Romanum, video Romulum, de mère (« matremque se gessit », l . 8) .
video multos hostes…) . D’autres tournures permettent 4. Dans la dernière phrase, on peut grouper les
de combiner les deux cas (Romulus Titum Tatium GN prépositionnels « apud arborem » (l . 9) et « in
spectat ; Hersilia virum spectat ; feminae maritos casam » (l . 10) . On pourra traduire ainsi cette phrase :
spectant ; puer equum tenet…) . Faustulus, berger du troupeau royal, emporta dans
sa cabane les enfants retrouvés ainsi auprès d’un
Activité 6 arbre, et les éduqua.
Le premier fondateur de la ville comme de On peut, à cette occasion, montrer comment la phrase
l'Empire fut Romulus, né de Mars et de Rhéa Silvia. latine, par l’emploi du participe passé « repertos »,
La prêtresse l'avoua au cours de sa grossesse et la suit parfaitement l’ordre chronologique, ce que ne
Renommée n'en douta pas par la suite, puisque le peut pas faire une traduction littérale du passage .
roi Amulius, ayant donné l'ordre de le jeter dans un On peut également montrer que, si l’on ne se fie qu’à
cours d'eau avec son frère Rémus, ne put le faire l’analyse grammaticale, il n’est aucunement dit que
périr : en fait, le Tibre retint ses eaux et une louve, Faustulus est celui qui retrouve les deux jumeaux .
abandonnant ses petits, repéra les enfants grâce Cette dernière phrase se prête bien à une analyse
à leurs vagissements, leur donna ses mamelles à suivant la méthode de Hale (découverte progressive
têter et se conduisit avec eux comme une mère. Les des mots dans l’ordre du texte) .

42
Objectifs Objectifs Objectifs
Objectifs dépassés
non atteints à peine atteints atteints
• Le rapport présente • Le rapport présente • Le rapport présente • Le rapport présente des faits réels
plusieurs erreurs des faits réels des faits réels et précis et précis.
Présenter factuelles. mais manque (par exemple des noms
MISSION

un rapport concis • Dans l’essentiel de leur rapport,


de précision. de personnages ou les espions veillent à rester objectifs
et objectif de peuples, des indications et à s’abstenir de tout jugement de
des faits chiffrées). valeur (sauf s’il s’agit de prendre en
compte l’interlocuteur : voir ci-dessous).
• Le rapport repose • Le rapport repose • Le rapport développe trois • Le rapport développe plus de trois
Repères de progressivité

sur un seul élément sur deux éléments éléments distincts qui éléments qui montrent le fort potentiel
Donner qui montre le fort qui montrent le fort montrent le fort potentiel de Rome.
une image potentiel de Rome. potentiel de Rome. de Rome. • Le rapport adopte une présentation
nuancée • Le rapport adopte nuancée.
de la puissance une présentation nuancée : • La concession est utilisée habilement

43
de Rome des éléments sur pour guider le choix de Xerxès.
les faiblesses de Rome
sont évoqués.
• Le destinataire n’est • L’auditeur comprend • L’auditeur comprend que • L’auditeur comprend que le destinataire
pas pris en compte que le destinataire le destinataire est Xerxès est Xerxès (marques de la 2e personne,
Présenter à l’oral un rapport d’enquête

(pas d’emploi de est Xerxès (marques (marques de la 2e personne, évocation des titres du Grand Roi).
la 2e personne). de la 2e personne, évocation des titres • L’orateur prend en compte
Prendre évocation des titres du Grand Roi).
• L’ensemble la personnalité de Xerxès dans
en compte du Grand Roi).
s’apparente à • L’orateur prend en compte la formulation et l’agencement
l’interlocuteur un exposé scolaire la personnalité de Xerxès des éléments.

Les origines de rome


sur Rome. dans la formulation et • Le discours rend sensible la relation
l’agencement des éléments. de domination du Grand Roi sur
ses sujets.
Manuel de l’élève p. 74
PARCOURS 6 Manuel de l’élève p. 75

Un banquet presque parfait


INTRODUCTION
Ce parcours, introduisant le programme de 4e, propose la rédaction d’une lettre rendant compte d’une scène
de banquet à l’attention d’un destinataire pour lui donner des conseils dans l’élaboration d’un repas officiel .
Il s’inscrit dans les objectifs d’étude du Bulletin Officiel titré « La vie quotidienne », rubrique Vie privée et vie
publique . Il s’agit donc d’y découvrir un aspect de la vie quotidienne .
Ce parcours permet d’étudier les spécificités des arts du banquet à Rome . Aussi l’élève découvrira-t-il l’art
de la table, l’alimentation, les divertissements associés au banquet romain, mais aussi l’importance donnée à
la tenue vestimentaire et à la mode masculine et féminine . Le rôle et la fonction des serviteurs au cours du
repas peuvent aussi être étudiés, en prolongement du parcours 10 .
Ce parcours est alors l’occasion de reprendre des notions grammaticales étudiées en 5e (cas et fonction) tout
en proposant la découverte de la 3e déclinaison et des adjectifs de 2nde classe .
Les textes proposés permettent de revoir le fonctionnement des temps du récit en français, en regard du
système latin .

Image d’ouverture ou un lecteur, ou même un joueur de lyre, ou, quelle


générosité est la mienne, tu les aurais entendus
manuel de l’élève p. 75
tous. Mais toi, tu as préféré chez je ne sais qui les
• Le tableau de Roberto Bompiani, Une fête romaine, huîtres, les vulves, les oursins, les danseuses de
permet d’entrer dans le parcours en observant les
Gadès. […] Combien nous nous serions amusés,
personnages et le décor du banquet romain . Il met
nous aurions ri, nous aurions appris !
en valeur la richesse du repas romain et l’opulence de Pline le Jeune, Lettres, I, 15 .
l’hôte qui reçoit : le nombre de serviteurs, l’abondance
1. Les ingrédients évoqués dans le premier menu
des plats disposés sur la table, l’obésité de l’hôte nourri
sont très nombreux et variés : laitue, escargots, œufs,
par des plats particulièrement riches et variés, le
gâteau de semoule, vin miellé, neige, olives, bettes,
pourpre des banquettes et des fresques soulignent
ce faste . courges, oignons et une multitude d’autres plats . Dans
le second menu sont évoqués des huîtres, des vulves
• Le nombre de convives et de serviteurs semble
et des oursins .
presque identique . L’enfant au premier plan à droite
tenant un rince-doigt semble être un petit esclave . 2. Pline propose des divertissements variés dans
Les convives se distinguent par leur tête ornée d’une différents domaines touchant le théâtre, la littérature
couronne de fleurs . et la musique par la présence d’un comédien, d’un
lecteur ou d’un joueur de lyre, tandis que Septicius ne
• L’élève découvre, en outre, le plan de table et les
propose que la danse avec les danseuses de Gadès .
convives installés autour de la table . La lyre posée au
pied de la banquette à gauche du tableau illustre la 3. L’ambiance du repas chez Pline est conviviale
présence du divertissement musical au cours du repas . et raffinée . Le banquet se prête à la joie et à la
Le trépied au premier plan à gauche laisse deviner la conversation  : «  lusissemus  », «  risissemus  »,
vaisselle utilisée chez les Romains . « studuissemus » (l . 7) .

Activité 2
Quomodo sit edendum ? 1. Le banquet se situe dans le triclinium (salle à
manuel de l’élève p. 76-77
manger) qui signifie « pièce où il y a trois lits » . Les
Activité 1 lits sont disposés en U avec un espace pour permettre
Hé toi ! Tu acceptes une invitation et tu ne la circulation du service . Ils sont, en outre, légèrement
viens pas ! […] mille autres choses non moins inclinés .
somptueuses. Tu aurais entendu des comédiens, 2. La signification de chaque mot latin légendant la

44
mosaïque est la suivante : vin : vinum • serviteurs : Activité 2
ministratores • lit en demi-cercle : stibadium • invités : 1. Les aliments inconnus des Romains viennent
convivae • table : mensa • hôte : hospes • coussin : d’Amérique et ne sont consommés en Europe qu’à la
pulvinus • coupeur de viande : scissor • lecteur : lector suite des grandes découvertes aux xv-xvie siècles :
3. Les convives sont au nombre de neuf : après avoir tomates, pommes de terre, riz, maïs, avocats, courges
respecté la place désignée par le nomenclator selon douces, sucre .
un code bien précis (le plus âgé se trouve à la droite 2. Les aliments consommés par les Romains sont :
de l’hôte qui s’installe au centre, à la place d’honneur), les foies gras d’Égypte, les saumures d’Espagne, les
ils s’allongent sur le stibadium et se tiennent sur le charcuteries de Gaule, les fruits de l’Afrique et du
coude gauche . Proche-Orient, les épices, certains vins .

Activité 3 Activité 3
1. Le repas de banquet se compose de trois parties :
1. Le triclinium est une représentation symbolique
la gustatio qui équivaut à l’entrée, la prima mensa au
de l’univers .
plat principal et la secunda mensa au dessert .
2. Les convives accomplissent des rites bien
2. L’alimentation des Romains est différente de la
spécifiques  qui relèvent de la religion et de la nôtre dans la conception des plats . Les Romains
superstition : saluer les dieux Lares, entrer dans utilisent volontiers des plantes de toutes sortes, des
le triclinium par le pied droit, s’accouder sur le bras assaisonnements qui relèvent les plats composés
gauche, manger sans couteau et briser les coquilles essentiellement d’aliments d’origine animale : poisson
d’œufs vides . et viande introduits dans la gustatio et la prima mensa .
3. L’expression qui rappelle ces superstitions est : Leur cuisine semble riche et raffinée et mélange des
« se lever du pied gauche » . En effet, le côté gauche goûts différents en un seul et même plat . En revanche,
renvoie à l’enfer, au diable, à ce qui est sinistre (sinister, ils accordent peu d’importance aux desserts .
stra, strum : gauche) . Ainsi on dit de quelqu’un qui Nous ne sommes pas habitués à ce type de plats dont
les odeurs doivent être fortes : peu de légumes sont
s’est « levé du pied gauche » qu’il a mal commencé
proposés . Cette alimentation ne correspond pas aux
sa journée .
saveurs d’aujourd’hui et peut nous paraître écœurante .
LE POINT SUR LA MISSION A noter : la mauve et la rue sont des plantes
comestibles aux propriétés médicinales .
Le repas romain organisé par l’hospes se passe
dans le triclinium, composé de trois grands lits en Activité 4
forme de U, sur lesquels sont allongés et accoudés 1. Les ingrédients essentiels à toute préparation
les neuf convives (convivae) . La place d’honneur se culinaire sont le poivre, piper, le vin, vinum, le garum,
situe sur le lit central (stibadium) . À chaque invité liquamen, le miel, melle, l’huile, oleum .
est attribuée une place bien définie en fonction
Piste EPI :
de son âge .
Comment préparait-on un repas équilibré dans
Les plats apportés par les serviteurs, les
l’Antiquité ?
ministratores, et découpés par le scissor, sont
déposés sur une petite table, la mensa, disposée LE POINT SUR LA MISSION
devant les convives .
L’alimentation des Romains diffère de la nôtre . En
effet, les aliments d’aujourd’hui ne sont pas tous
connus des Romains pour des raisons historiques :
Quid edamus ? les Grandes Découvertes ont apporté de nouveaux
manuel de l’élève p. 78-79 produits introduits dans notre alimentation
quotidienne . Aussi la tomate ou la pomme de
Activité 1 terre leur sont inconnues . En outre, les saveurs ont
marmite : olla ; cruche : urceus ; petite cuillère : cochlear ; évolué depuis l’Antiquité : les recettes favorites des
louche : trua ; vase pour puiser l’eau : poculum ; plat : Romains ne correspondent plus à nos habitudes
patina ; assiette : catinus alimentaires . Ils élaboraient des repas riches et

45 Un banqUet presqUe parfait


variés où prédominaient les plats en sauce sous le toit. on fait rouler les voix sous les vastes
fortement assaisonnés . Leurs aliments de base salles. Les pierres précieuses allumées pendent
étaient le garum (liquamen), le miel (melle) et l’huile aux lambris dorés et les torches triomphent de la
(oleum) . nuit par leurs flammes.
Virgile, Énéide, Livre I .
1. Le passage se situe lors de la secunda mensa
Artes ad cenam invitantur ! puisque les serviteurs proposent des corbeilles de
manuel de l’élève p. 80-81 fruits aux convives (v . 2) et apportent le vin dans des
Activité 1 cratères (v . 9) . Didon emplit sa propre coupe de vin
(v . 14) . Il s’agit bien de la fin du repas .
1. Le banquet grec est agrémenté de musique et de
danse . 2. Cette dernière partie du repas est propice à la
conversation et aux confidences : les convives se
2. Le banquet permet la réunion de presque tous
détendent et les langues se délient . C’est à ce moment
les sens à travers la succession des plats et des
du repas que Didon invite Énée à lui faire le récit de
divertissements : le goût et l’odorat par les plats
ses aventures (v . 16 et 17) .
proposés aux convives, la vue par la présentation
des différents mets raffinés et les danses, et l’ouïe 3. Ce festin offert par Didon peut être qualifié de
par la musique et le son de la cithare et de la flûte . royal par l’abondance du service tant en nombre de
serviteurs (« quinquaginta famulae » v . 1 et « centum
Activité 2 aliae totidemque […] ministri » v . 6) qu’en terme de
1. Au centre  : l’orgue est désigné par le terme décor : le palais est immense (« ampla » v . 10) ; les
d’hydraule dans l’Antiquité . Il est également appelé plafonds et les coupes sont d’or (« aureis » v . 11 :
orgue hydraulique (organum hydraulicum), orgue à lourde d’or et de gemmes) .
tuyaux d’eau, qui fonctionnait avec la pression de
l’eau qui en tombant produisait de l’air . Sitographie
À droite : le cornua (cor) est un instrument à vent . Il • https://www .youtube .com/watch?v=AIJ-TM1n8SM
faisait environ 3 m . de long et avait la forme de la
• https://www .youtube .com/watch?v=WJKkt
lettre G . Il possédait parfois, comme ici, une longue
V7D0o&list=RDWJKkt-V7D0o#t=0
poignée transversale . Le joueur de cornua est appelé
le cornicen . • http://www .actu-histoireantique .com/page
À gauche : le tuba, très utilisé dans l’armée romaine, 4174307 .html avec l’ extrait du film Agora : concert
est un instrument à vent qui peut mesurer jusqu’à d’Aulos
1,30 m . Il est joué par un tubicen .
2. Le cornua se rapproche du cor ou du buccin . Ars faciem dissimulata juvat !
Le tuba est l’ancêtre de la trompette . manuel de l’élève p. 82-83
L’hydraule est l’ancêtre de l’orgue .
Activité 1
3. Ces représentations se passent dans le triclinium
En effet, sa tête complètement rasée émergeait
pendant que les convives profitent du repas
d’un manteau écarlate, et autour de son cou chargé,
accompagné de musique .
il avait jeté une serviette garnie d’une bande de
Activité 3 pourpre, avec des franges qui pendaient de-ci de-
là. Il portait aussi, au petit doigt de la main gauche,
Il y a à l’intérieur cinquante servantes, auxquelles
un grand anneau légèrement doré, et à la dernière
est confié le soin de disposer les longs mets en
phalange du doigt suivant, un anneau plus petit,
ordre et de faire brûler les pénates par les flammes.
tout en or, à ce qu’il me semblait, mais entièrement
Il y a cent autres servantes, et tout autant de
soudé avec des sortes d’étoiles de fer.
serviteurs égaux par l’âge, pour charger les tables
de mets et pour présenter des coupes. […] Après Pétrone, Satiricon, 32-33, traduction des auteurs .
que le premier repos fut au repas et que les tables 1. Les éléments de la tenue de Trimalchion sont
furent retirées, ils disposent de grandes coupes sur « pallio coccineo » (manteau écarlate), « laticlaviam
la table et couronnent le vin. Un bruit se produit mappam  » (serviette garnie d’une bande de

46
pourpre), « anulum grandem subauratum » (grand 2. a. concocté b. décoction c. maître-queux d. cuire
anneau légèrement doré) , «  minorem totum e. cuisine
aureum » (anneau plus petit tout en or), « armilla
aurea » (bracelet en or), « eboreo lamina » (lame Activité 2
d’ivoire) . 2. a. ovale b. cène c. ministre d. hôpital e. convivial
2. Il porte du pourpre, de l’or et de l’ivoire qui soulignent f. déguster
sa richesse .
Activité 3
3. Les rires des convives se justifient par
a. avoir la plaisanterie fine b. se laisser bercer par une
l’accoutrement excessif de Trimalchion qui exhibe
vie trop facile et sans contrainte c. faire un festin, un
sa richesse sur chaque partie de son corps et semble
repas somptueux d. préparer une salade de légumes
se noyer sous les bijoux, de sorte que l’on peut à peine
de couleurs différentes e. être tout près d’obtenir
le distinguer et que seule sa tête rasée est visible .
quelque chose et finalement en être empêché
L’ensemble est ridicule .
f. effacer une tablette de cire de toute inscription
Activité 2 g. appartenir à un cercle fermé d’amis
1. La mode masculine tend vers la simplicité et la
Activité 4
propreté de l’apparence . Ovide pense que la simplicité
Voici un exemple de dialogue :
et l’absence d’artifices favorisent la séduction .
Primus : « Quid edere vis ? »
2. Ovide conseille aux hommes d’ajuster leurs
Secundus : « Piscem et ovum edere volo . »
vêtements afin qu’ils soient bien coupés, d’entretenir
des cheveux courts et une barbe bien taillée, de Primus : « Quid bibere vis ? »
soigner les ongles et de s’épiler les narines . Secundus : « Vinum bibere volo . »
3. Les éléments qui rendent la femme romaine Primus : « Quid mihi coquendum est ? »
élégante et raffinée sont leurs intérêts pour la variété Secundus  : «  Alteras patellas cum piris, melle
des tissus, couleurs, bijoux et le soin accordé à la pipereque volo, quaeso . »
coiffure sous l’Empire notamment . Primus : « Qui in cenam convivae sunt ? »
4. L’esclave chargée de la toilette de la femme Secundus : « In cenam sunt divites domini et illustres
romaine est l’ornatrix : elle s’occupe de la coiffure, poetae . »
de la parure, du maquillage et de son habillement . Primus : « Quid ministratores tibi dare debent ? »
5. Les Romaines ont adopté les chignons qui se Secundus : « Ministratores mihi dapes et pocula cum
sont complexifiés avec les tresses, les boucles et les vino et dare debent . »
frisures .
Activité 5
LE POINT SUR LA MISSION Proposition d’ordre du dialogue :
La mode évolue très peu chez les Romains et b. Le maître de maison : Ministratrores mei multas
respecte un code vestimentaire unique : tunique, patellas in hanc mensam adferunt . Nunc ad libitum
manteau (toge pour les hommes) et sandales . Le edite et bibite . Vobis bene sapiat !
choix de la couleur, des coiffures et des bijoux est e. Un invité : Gratias ago, carissime hospes . Coquus
seul l’objet de soins par les Romaines . La simplicité optimus est et cena perfecta est . Nam jucundissimae
est de rigueur, l’excentricité sujette aux railleries . sunt olivae patellaeque .
f. Le maître de maison : Matronae, in cenam non adesse
soletis, sed hodie nobiscum edere potestis .
Atelier d’expression
c. Une invitée : Optime . Beatae sumus, quod hic
manuel de l’élève p. 84-85
adsumus .
Activité 1 g. Le maître de maison : Visne etiam vinum ?
1. • italien : cuisine d. Un invité : Prorsus ita, dulce et jucundum vinum
• espagnol : cuisine mihi da et alteras patellas para .
• anglais : a cooker a. Le serviteur : Domine, haec est patella quam tibi
• allemand : cuisinier affero . Num alteri cibi parandi sunt ?

47 Un banqUet presqUe parfait


Activité 6 3. Les plats présentent une cuisine riche dominée par
Au son de la musique, quatre danseurs accoururent l’excès et l’abondance, tant par la présentation que
et enlevèrent la partie supérieure du plateau. par leur nombre et leur composition . Ils sont présentés
Ensuite, nous apercevons au-dessous de la volaille comme des œuvres d’art .
grasse, au beau milieu, du lièvre orné de plumes, 4. Le garum est une sorte de sauce qui permet
pour ressembler à Pégase. Nous remarquons aussi d’assaisonner les plats . Il se rapproche du nioc-
autour des coins du plateau quatre Marsyas, dans mam dans la cuisine chinoise . Il est élaboré à partir
les outres desquels le garum poivré courait sur d’intestins de poissons macérés dans du sel .
des poissons qui nageaient comme dans l’Euripe.
D’après Pétrone, Satiricon, 36 . Sitographie
1. a. altilia : 2 déclinaison /accusatif pluriel/ COD de
e
• Recette des dattes en image : http://slideplayer .
vidimus fr/slide/183146/
leporem : 3e déclinaison/accusatif singulier/COD de
• Diverses recettes : http://www .domainelacroix
vidimus
dubattut .com/recettes-romaines .html
garum : 2e déclinaison/nominatif singulier/sujet de
currebat • Autres recettes : http://www .actu-histoireantique .
pisces : 3e déclinaison/accusatif pluriel/complément com/page-4062205 .html
circonstanciel de lieu • La cuisine romaine : http://www .romae-vitam .com/
b. Ces aliments sont les viandes qui composent les cuisine-de-la-rome-antique .html
plats . Le garum piperatum permet de relever le goût
du poisson .
Bibliographie
2. Ce texte contient deux comparaisons : la première
• N . Blanc et A . Nercessian, La cuisine romaine
entre le plat de lièvre décoré avec des plumes (« ut
antique, Glénat, Faton, 1994 .
Pegasus videretur », l . 4) ce qui donne une dimension
• J . André, L’alimentation et la cuisine à Rome, Les
fantastique au repas par sa référence à la mythologie .
Belles Lettres, Paris, 2009 .
Pétrone compare ensuite le plat de poissons au détroit
de l’Euripe (« tamquam in Euripo natabant », l . 7) pour • Apicius, L’art culinaire, texte traduit par J . André,
évoquer la forte quantité de garum qui les recouvre et Les Belles Lettres, Paris, 1974 .
donne l’impression qu’ils sont encore vivants . • L . De Chantal, À la Table des Anciens, Guide de
cuisine antique, Les Belles Lettres, Paris, 2010 .

48
Objectifs Objectifs Objectifs
Objectifs dépassés
non atteints à peine atteints atteints
• Simple récit sans tenir • Simple récit sous • Rédaction d’un texte • Insertion d’un dialogue en
compte de la forme une forme épistolaire mêlant narration discours direct ou indirect.
épistolaire. sans objet. et description.
MISSION

• Apostrophes régulières
• Lettre sans formules • Prise en compte de la au destinataire.
Rédiger un récit
latines. situation du destinataire
sous la forme dans la rédaction des
• Absence de conseils
d’une lettre conseils : le repas offert au
donnés au destinataire.
gouverneur de province.
Repères de progressivité

• Utiliser les formules latines


de politesse.
Écrire une lettre

• Anachronismes (chaises, • Évocation d’un ou deux • Respect de la chronologie • Liste et portrait des invités
fourchettes, bouteilles…). aspects spécifiques du repas romain. de marque (tenue
• Absence d’esclaves du banquet romain. • Description du plan et coiffure).

49
Imaginer une scène pendant le repas. • Le service se limite de table. • Développement d’un
de banquet à un ou deux esclaves. • Évocation d’un seul des sujets de conversation
divertissement. au cours du repas.
• Mention du rôle de chacun • Évocation de deux
des esclaves. divertissements.

• Erreurs dans la liste • Oubli d’une des parties • Conseils dans • Composition élaborée des
Expliquer d’ingrédients composant le menu romain. la préparation culinaire. plats avec deux ou trois
la mise en œuvre (anachronismes). • Respect des trois grandes ingrédients essentiels
• Énumération d’ingrédients. parties du repas. à la cuisine romaine.
d’un menu
romain type • Aucun conseil
de réalisation de recette.

Un banqUet presqUe parfait


Manuel de l’élève p. 86
PARCOURS 7 Manuel de l’élève p. 87

Rendez-vous au forum
INTRODUCTION
Ce parcours vise à familiariser les élèves avec le cœur de Rome et les institutions romaines . Sa mission conduit
les élèves à effectuer des recherches et à s’exercer à l’oral pour présenter un site . Il peut s’intégrer à un EPI sur
l’architecture et l’aménagement des villes (thématique Arts et Créations) ou s’inscrire dans le Parcours citoyen .
Il recoupe aussi le programme de français de 4e (La ville, lieu de tous les possibles ?) . Enfin, il peut précéder un
voyage scolaire à Rome : on demanderait aux élèves de « jouer les guides » sur le forum . Toutefois, le forum
tel qu’il apparaît sur le plan est le forum républicain .

Image d’ouverture du peuple (« contiones », populus) . Il existe à Rome


plusieurs forums, notamment les forums impériaux .
manuel de l’élève p. 87
Ce texte nous apprend aussi que le forum est le cœur
L’image d’ouverture est une vue aérienne de Rome de ville car il cite deux villes dont le nom inclue le mot
extraite d’une bande-dessinée . Dans le coin inférieur forum : « forum Flaminium » est une ville d’Ombrie,
droit se trouve le Palatin . Au fond, le Capitole et ses « forum Julium » (Julii) est la ville de Fréjus (liste plus
temples . La première impression qui se dégage de complète dans le Dictionnaire pour l’intelligence des
cette représentation, pas tout à fait exacte, est celle auteurs classiques, tome VII, de M . Sabbathier) .
d’une ville très construite (voir parcours 3) mais le
forum y apparaît bien comme une place . Les élèves Activité 2
identifieront sans doute les temples (au nombre
fonction fonction fonction fonction
de 14 sur cette vue) et les plus grands bâtiments politique judiciaire religieuse économique
qui sont les basiliques . On remarque aussi la tribune
1, 3, 4, 2, 10 3, 4, 6, 7, 12, 10, 11
(les rostres) et les colonnes votives, le temple rond
5, 8, 9 13, 14
consacré à Vesta ainsi que la maison des Vestales .
Cette vue permet de comprendre que les édifices Les numéros 15 à 18 désignent des rues (vicus ou
religieux, politiques, judiciaires et commerciaux se via) et l’égout construit par les Étrusques qui permit
mêlent . Les élèves pourront comparer avec la place de drainer le marécage et d’aménager le forum (voir
de la grande ville la plus proche de chez eux, surtout parcours 5) . La construction et l’entretien en revient à
si elle a été aménagée au xixe siècle . À Tours, par l’état romain (les censeurs et les édiles) . Le mot vicus
exemple, se trouvent réunis sur la place principale la désigne aussi un quartier ou un bourg à la campagne .
mairie, le palais de justice, les galeries commerciales Les fonctions les plus représentées sont les fonctions
et les banques . politiques et religieuses, étroitement mêlées dans la
Rome antique . En plus des boutiques, le forum est
Urbis umbilicus une place où s’installent les étals des marchands
manuel de l’élève p. 88-89 ambulants . Les élèves se souviendront peut-être que
les écoles (voir parcours 1) s’installaient dans une des
Activité 1 boutiques du forum . Dans les petits villages, mairie
Le texte apporte une partie de définition du mot et école partagèrent les mêmes locaux au xixe et au
forum . Les deux parties sont indiquées par « primo » début du xxe siècle .
et « alio » . Selon le grammairien Festus, le forum est Pour effectuer leurs recherches, les élèves disposent
un lieu de commerce (« negotiationis ») mais aussi un d’une fiche vierge (à adapter éventuellement) et d’un
lieu judiciaire (« judicia fieri ») et un lieu d’assemblées lien vers le site de Caen-maquette de Rome .

50
Fiche type :

Fiche à compléter n°…0…/……


Thème :
forum lieu de vie forum centre civique forum centre religieux
forum lieu de mémoire
Nom du monument et localisation :
Temple de Vesta, à l’est du forum, attenant à la Maison des Vestales
Image et source :
Université de Caen Normandie / Plan de Rome (France) - www .unicaen .fr/rome
Description brève/mots-clés :
• un des plus anciens temples (roi Numa)
• Le mot Vesta (racine indo . en sanskrit : vas : éclat lumineux)
• temple rond, clos
• symbole de la cité, il abrite le feu sacré qui jamais ne doit s’éteindre et la statue de Pallas
Athena ramenée selon la légende par Énée de Troie
• temple sur un haut podium, toit de bronze doré (très brillant)
Explications à donner :
Le temple est desservi par six vestales :
• elles entretiennent le feu,
• vont chercher le bois et l’eau dans un bois précis (source des Camènes),
• préparent la mola salsa pour les sacrifices .
Les vestales restent 30 ans au service de la déesse depuis l’âge de 8/10 ans soit dix ans
de formation, dix ans de sacerdoce, dix ans d’enseignement . Elles ont des places d’honneur
dans les cérémonies mais doivent rester vierges sous peine de mort . Selon la légende, la
mère de Romulus était une vestale .
Citation courte et source, anecdote et source :
Recette de la mola salsa (Danièle Porte, Le Prêtre à Rome, Petite bibliothèque Payot, p . 32) :
« Il fallait de la farine, que les vestales fabriquaient elles-mêmes, en broyant sous les
meules du sanctuaire les épis que les trois plus âgées étaient allées cueillir la nuit, dans
une période comprise entre le 7 et le 14 mai ; du sel grillé et du sel dissous, cuits dans un
pot d’argile ; de l’eau puisée à la source des Camènes, dans le vallon d’Égérie, et rapportée
dans une amphore à bout pointu, qui ne devait jamais toucher le sol . On cuisait le gâteau
dans un moule d’argile qu’on devait briser pour récupérer le gâteau qu’on réduirait ensuite
en poudre . »
Conclusion : Dans le langage courant, une vestale (toujours pure) est une femme très chaste .

Activité 3 1. • « In Comitium » : Le comitium ne désigne pas un


Ce texte de théâtre de Plaute, assez vivant, comporte bâtiment mais un espace cerné d’un muret que les
quelques formes non classiques qui peuvent élèves reverront lors du vote p . 93 : le texte en fait
désarçonner les élèves comme « vult » et « ito » un lieu fréquenté par les faussaires (« perjurum »,
(v .  1), obstacle que lève la traduction . Comme toute parjure, faux témoin) .
traduction, celle-ci s’éloigne du mot à mot : le pronom • « Apud Cloacinae sacrum » : le temple de Cloacine
celui qui sera remplacé par un vous qui implique les (à rapprocher du cloaca maxima) 
spectateurs . • « mendacem et gloriosum » : les menteurs et les

51 renDeZ-VoUs aU ForUm
fanfarons qui cherchent un public . C’est un autel boulanger . À l’arrière-plan, un jeune garçon, marteau
circulaire et découvert situé du côté de la basilique à la main, semble tailler une pierre . Dans la même
Aemilia . Ses vestiges, retrouvés au début du xxe demeure, une autre fresque montre un marchand de
siècle, ont été mis en relation avec une représentation chaussures .
monétaire .
LE POINT SUR LA MISSION
• « Sub basilica » (la basilique Aemilia) : « Diteis
damnosos maritos », les hommes mariés riches et Comme nos modernes places de bourg, le forum
dépensiers est un lieu de passage et d’intense activité . Il a
• « In foro infimo » : dans le bas forum, « boni homines, conservé sa vocation commerciale, façon halle
atque dites », les hommes de bien et les riches ou place du marché, mais c’est aussi le centre
administratif de la cité avec espace de vote et de
• « In medio propter canalem » (il s’agit du cloaca
réunion publique, le centre judiciaire, l’emplacement
maxima)  : «  ostentatores meri  », les faiseurs
où sont édifiés les temples des dieux protecteurs .
d’embarras
Enfin, c’est un lieu de mémoire et un musée à ciel
• «  Supra lacum  » (il s’agit du lacus curtius)  :
ouvert .
« Confidenteis garrulique, et malevoli », les effrontés,
les bavards, les mauvaises langues
• « Sub veteribus » (sous les vieilles boutiques), « qui Sitographie
dant, quique adcipiunt faenore », ceux qui prêtent et • Texte complet de l’activité 1, Festus Grammaticus :
empruntent à usure (avec des taux d’intérêt élevés) google books, Sextus Pompeius Festus, De la
• « In velabro » (dans le Vélabre) : tous les petits signification des mots, traduction A . Savagner,
commerces, « vel pistorem, vel lanium, vel haruspicem, édition Panckoucke, 1876 .
vel qui ipsi vortant, vel qui praebeant », (boulanger,
boucher, revendeurs) mais aussi les haruspices Dii nos juvent !
qu’on peut employer à l’occasion d’un événement manuel de l’élève p. 90-91
pour interpréter les présages .
Après cette visite d’ensemble, cette double page
2. Ce texte de comédie laisse entendre que tout le permet d’approfondir l’aspect religieux du forum .
monde fréquente le forum, marchands, magistrats,
riches, petits commerçants, mais aussi tous ceux qui Activité 1
vivent d’expédients, vendent leur témoignage, leur 1.
corps, sans oublier les esclaves qui vont et viennent . 1
5 7
À toute heure, le forum grouille d’animation, on y
échange vraies et fausses nouvelles, on y consulte
le calendrier, on s’y montre . 3
6
3. « ad » + accusatif ; « in » + ablatif ; « sub » +
ablatif ; « apud » + accusatif ; « propter » + accusatif ; 4
2
« super » + accusatif .
8
Les prépositions figurent dans le lexique (p . 97) .

Activité 4 2. a. b. gradus = escalier (4) ; cella = sanctuaire (6) ;


1. La colonnade fait reconnaître les arcades le long podium = podium (2) ; ara = autel  (8) ; columna =
du forum . Sur une autre fresque, on voit très bien les colonne (3) ; corona = corniche (7) ; frons = fronton
statues équestres honorifiques qui ornent un forum . (1) ; capitulum = chapiteau (5)
2. Cette fresque de Pompéi, assez abimée et
conservée au musée de Naples (la maison a été
Activité 2
remblayée), montre des badauds qui examinent des Ce document fait l’objet d‘une animation qui fournira
marchandises auprès des marchands ambulants . On davantage de renseignements .
y voit des hommes et des femmes en toge ou en 1. Le recensement est à gauche, le sacrifice au
tunique et manteau . Un enfant y figure . On reconnaît centre . Le regard est attiré par le sacrifice et les deux
un marchand de poteries, de draps, à droite un personnages qui encadrent l’autel .

52
2. fonctionnaire remplissant le registre  1  • jeune 5. Le discours est virulent, il déploie toutes les
homme inscrit par son père 2  • soldats en armes  ressources de la rhétorique pour démontrer que les
3  • Dieu Mars à qui le sacrifice est dédié 4  • autel Plébéiens ne sont pas dignes du consulat et que
du sacrifice  5  • prêtre chargé d’officier  6  • bœuf- la prise d’auspices doit rester le domaine exclusif
mouton-porc prêts à être sacrifiés  7  • victimaire des Patriciens . Il emploie, par exemple, le terme
chargé d’abattre l’animal  8 « polluimus » (l . 10) .
3. Sur ce bas-relief, on recense les citoyens d’après
Activité 4
leur fortune pour le service militaire et le magistrat,
1. Le mot « concorde » (de cum et cor, cordis, m . : cœur)
le censeur, officie pour sacrifier au dieu Mars, la tête
signifie une entente entre des personnes fondée sur
couverte d’un pan de sa toge .  6
une union des cœurs, des principes moraux .
Activité 3 2. Cette question permet de réinvestir l’activité 1 .
Ce texte est un extrait de discours d’Appius Claudius 3. D’après ce monument, Appius Claudius n’a pas
Crassus prononcé dans le contexte des revendications été entendu du peuple : ce temple a été construit
de la plèbe . C . Licinius et L . Sextius, tribuns du peuple, pour marquer la réconciliation entre la plèbe et les
proposent une loi pour l’admission des plébéiens au patriciens . Il symbolise l’unité du peuple romain . Il
consulat, jusque-là réservé aux patriciens . Cette loi, aurait été voulu par Camille, après le vote des lois
après de longs débats, et malgré l’opposition des liciniennes . Orné d’œuvres d’art, il accueillit des
patriciens, est adoptée . : séances historiques du Sénat . C’est là que Cicéron
Ap. Claudius Crassus, petits-fils du décemvir, prononca sa quatrième catilinaire .
voulant désabuser le peuple, s’avança, dit-on, avec
plus de haine et de colère que d’espérance, et parla D’hier à aujourd’hui
à peu près en ces termes : La place de la Concorde, située au début des Champs
C’est par les auspices qu’a été fondée cette ville ; Élysées, a été aménagée au xviiie siècle . Cette place
s’appelait auparavant place Louis XV, à cause d’une
c’est par les auspices qu’en paix et en guerre, au
statue équestre . À la Révolution, on y installa la
dedans et au dehors, se règlent toutes choses : qui
guillotine . La place est ornée d’un obélisque de Louxor
est-ce qui l’ignore ? Or, d’après la coutume de nos
installé en 1836 . Le nom de Concorde aurait été choisi
ancêtres, en quelles mains sont les auspices ? Aux
sous le Directoire pour marquer la réconciliation du
mains des patriciens, ce me semble ; les auspices
peuple français aux lendemains de la Terreur .
nous sont propres […]. Qu’ils se jouent maintenant
de nos pratiques religieuses : « Qu’importe que les LE POINT SUR LA MISSION
poulets ne mangent pas ? qu’ils sortent trop tard
Au début de la République, tous les pouvoirs
de la cage ? ou comment un oiseau chante ? » Ce
appartiennent aux patriciens . Les deux consuls
sont là des misères : mais ce n’est en ne méprisant
ne pouvaient être que patriciens . Au Sénat, seuls
aucune de ces misères que nos ancêtres ont fait si
siégeaient des patriciens . L’assemblée centuriate,
grande cette république. 
qui votait les lois, les avantageait car le vote
1. Les auspices interviennent dans les rites de s’effectuait par centurie et quand les centuries
fondation des villes et notamment de Rome (« hanc les plus populaires votaient, le vote était déjà joué .
urbem conditam esse ») . On prend les auspices pour Enfin, les dettes conduisaient à l’esclavage des
l’entrée en guerre et la fin des combats (« bello ac plébéiens qui avaient vaillamment défendu Rome .
pace ») et enfin dans tous les événements privés Alors, les plébéiens se retiraient sur le Mont Sacré et
(« domi ») et les événements militaires (« militiae ») . les patriciens leur accordaient une magistrature de
2. Appius Claudius parle au nom des Patriciens : il tribun de la plèbe . Les plébéiens luttèrent ensuite
emploie le terme de « more majorum », « patres », pour la rédaction d’un code de lois par les decemvirs
« nobis », « majores », « majores vestri », « nos » . (lois des douze tables), obtinrent le droit au mariage
3. Appius Claudius est opposé au partage des mixte puis l’accès à d’autres magistratures : au
pouvoirs : « nobis adeo propria sunt auspicia » (l . 3-4) . consulat en 366 av . J .-C ., à la censure, à l’édilité, à la
prêture . Enfin, les plébéiens obtinrent le droit d’être
4. Appius Claudius reproche aux Plébéiens de mépriser
pontifes et augures (prêtres) .
la religion : « eludant nunc licet religiones » (l . 4) .

53 Rendez-vous au foRum
Oro vos faciatis me consulem mot candidat vient de cette exhibition : la toge était
manuel de l’élève p. 92-93
blanchie à la craie blanche (candida) . Les candidats
prennent alors la parole sur le forum, acclamés par
Activité 1 leurs supporters . Ils cherchent à attirer une foule plus
Ces quatre phrases peuvent être l’occasion d’aborder nombreuse que leurs concurrents, installés non loin
le participe (« descendenti tibi ») et l’adjectif verbal de là . Le Sénat annonce vingt jours avant la date des
(« meditandum est », « dicendi gloria ») dans ses élections, qui ont lieu en juillet .
deux emplois les plus fréquents . Les Romains se
passionnaient pour les élections, extrêmement Activité 2
fréquentes, puisque les magistrats qui entraient en 1. Je vous prie d’élire Cnaeus Helvius Sabinus
charge en janvier n’étaient élus que pour un an . Les édile, il est digne de la charge publique.
Romains vivaient dans un climat de fièvre électorale 2. A . Vettium Firmum aedilem oro vos faciatis dignum
presque continuel . La catastrophe de Pompéi, qui a rei publicae pilicrepi facite
figé la vie dans cette petite cité, nous a conservé un Les joueurs de balle demandent que Aulus Vettius
grand nombre de graffiti électoraux : les appels au Firmus devienne édile car il est digne de cette
vote et les soutiens s’inscrivaient directement sur les charge publique.
murs, parfois de nuit . Ce texte permet de comprendre
3. L’abréviation montre la fréquence des inscriptions
le rôle du forum dans cette campagne intense .
électorales, que chacun comprend même abrégées,
A. Prope cottidie 3. Presque chaque mais aussi que les peintres d’inscriptions abrègent
tibi hoc ad forum jour pendant que pour travailler plus vite ou proposer des prix plus
descendenti tu descends au forum compétitifs s’ils sont payés au caractère .
meditandum est : tu dois te répéter
en toi-même :
Activité 3
B. « Novus sum, 2. « Je suis un 1. Tous les magistrats sont élus . Par contre, les
consulatum peto, homme nouveau,
sénateurs sont nommés, et à vie . On les appelle Patres
Roma est . » je suis candidat
au poste de consul, conscripti car ils sont inscrits sur un album .
on est à Rome. » Les deux consuls peuvent correspondre aux charges
C. Nominis novitatem 4. Tu vas remédier de Premier ministre, de ministre des Armées (qui sont
dicendi gloria maxime à la « nouveauté » des ministres d’État) . Les prêteurs, qui gèrent la justice,
sublevabis . de ton nom par correspondent au Garde des sceaux mais aussi au
la magnificence ministre de l’Intérieur, car, ils s’occupent par exemple
de ton éloquence. des étrangers . Les édiles correspondent, au niveau
D. […] Deinde fac ut 1. Ensuite, veille national, au ministre de l’Aménagement du territoire
amicorum et multitudo à ce que le nombre et de l’agriculture . Quant aux questeurs, ce sont des
et genera appareant . et le rang de tes amis
soient vus de tous. fonctionnaires du ministère de l’Économie et des
Finances .
2. Cicéron vise le consulat, la plus haute magistrature . 2. Les sénateurs, élus à vie, vieillissent au Sénat .
3. Cicéron est un « homme nouveau », un homo novus En tant qu’anciens magistrats, ils doivent avoir
dont les ancêtres n’ont exercé aucune magistrature . l’expérience de la gestion des affaires publiques . Le
4. Cicéron peut compter sur son éloquence, qu’il a plus jeune sénateur a au moins 32 ans (questeur élu
développée au tribunal, en défendant parfois des à 31 ans) et une année d’exercice de la magistrature .
consuls . Au nombre de 300, les sénateurs doivent s’entendre
pour voter . Au départ, ils sont issus des familles
5. Cicéron va fréquemment descendre au forum
patriciennes, par la suite, ils restent issus de familles
avec le cortège de ses amis, de ses clients, de tous
aisées, les nobiles . Plutôt conservateurs, ils cherchent
ses alliés . Le cortège est précédé d’un nomenclator,
à conserver leur influence et leurs privilèges, même
qui connaît tout le monde, et nomme au candidat
quand ils sont dévoués au service de l’État .
les personnages influents à saluer . L’importance
du cortège et la qualité de ses membres indiquent
l’influence du candidat . Rappelons d’ailleurs que le

54
Activité 4 In memoriam majorum
1 C- 2 B- 3 A- 4 D manuel de l’élève p. 94-95
Le jour du vote, les citoyens se rassemblent par
Activité 1
centurie . Chaque enclos est délimité par des cordes .
1. Au nom du Sénat et du peuple romain (docu-
Au moment du vote, le citoyen emprunte un pont de
ment 1) proclament les monuments officiels de Rome .
bois posé sur les murets du comitium pour pénétrer
Cette inscription, abrégée S .P .Q .R ., incarne le pouvoir
dans l’espace de vote : on lui remet les bulletins de
politique et l’alliance du Sénat et du peuple .
vote en terre cuite où sont gravés A pour antiquo et
Sur le document 2, on reconnaît la louve, Rémus et
U pour uti rogas . Le citoyen dépose ensuite la tablette
Romulus, le ruminal, figuier sacré . Cette scène évoque
de son choix dans l’urne .
l’origine légendaire de Rome (voir parcours 5) .
D’hier à aujourd’hui 2. Sur les enseignes militaires des Romains figurent
Les citoyens français de plus de 18 ans inscrits sur l’aigle, oiseau symbole de Jupiter Optimus Maximus .
les listes électorales participent à de nombreuses C’est Marius qui réforma l’armée et fit primer l’aigle sur
élections : élections municipales et communautaires les autres animaux qui figuraient sur les enseignes (le
(tous les 6 ans), départementales (cantonales)(tous loup, le cheval…) . Ce symbole, présent dans l’héraldique,
les 6 ans), régionales (tous les 6 ans), législatives sera repris par l’Empire et Napoléon .
(tous les 5 ans) et présidentielles (tous les 5 ans) . 3. Ce timbre affiche deux symboles de la République
Ces élections se font au suffrage direct : on vote soit française, la devise et une Marianne . Toutes deux
pour un nom, soit pour une liste . viennent de la Révolution française . Le bonnet
Le Sénat (348 membres) est élu par les conseillers phrygien, symbole des esclaves libérés, est devenu
régionaux, départementaux, municipaux, élus l’emblème de la liberté . Quant à la devise, présente
précédemment par les citoyens . Il siège au Palais du dans la constitution de 1795, adoptée en 1848, elle
Luxembourg . Ses missions sont d’examiner les projets fut inscrite sur le fronton de tous les édifices en 1880 .
de loi, de contrôler l’action du gouvernement . Les Un autre symbole de la République est le drapeau
sénateurs ont le pouvoir de demander la création de tricolore où le bleu figure le roi, et le blanc et le rouge
missions d’information ou de commissions d’enquête . la Ville de Paris .
LE POINT SUR LA MISSION
Activité 2
La Curie, siège du Sénat (qui peut aussi se réunir 1. Tous ces sites bordent le Comitium, lieu de vote .
dans les temples), le Comitium, espace de vote,
2. Ils commémorent les légendes de la fondation de
les rostres, tribune aux harangues, permettent de
Rome, comme le souligne le conditionnel .
présenter la vie politique des Romains, les élections,
les magistratures, le rôle du Sénat qui, comme 3. Les Romains eux-mêmes ne croyaient pas à ces
aujourd’hui, contrôle les magistrats, examine les légendes . D’ailleurs, il en existe en général plusieurs
lois et garantit le respect des institutions (mos versions contradictoires . Cependant, ces légendes
majorum) . Les lois sont votées par les comices, forment le ciment de la république : les monuments
aujourd’hui par l’Assemblée nationale . sont constamment reconstruits .

Activité 3
Sitographie 1. 2. Cette place est celle de la Bastille . Elle a été
• Récapitulatif des élections : construite à l’emplacement de la prison de la Bastille
http://www .interieur .gouv .fr/Elections/Les- prise d’assaut en 1789 . La colonne en son centre
elections-en-France/Les-differentes-elections est la colonne de Juillet, érigée pour commémorer
• Sur le Sénat : http://fr .calameo .com/read/00390 les trois journées révolutionnaires de juillet 1830
1142d60b4b587b58 qui débouchèrent sur la monarchie de Juillet . Due à
l’architecte Louis Duc, elle est inaugurée en 1840 . Elle
est surmontée du Génie de la Bastille qui représente
la liberté . il tient dans une main un flambeau, et dans
l’autre une chaîne brisée . Les fondations renferment

55 Rendez-vous au foRum
un ossuaire des victimes de 1830 puis de 1848, exemple est celui du Panthéon . Les élèves penseront
lorsque Louis-Philippe est déposé . peut-être aussi aux plaques commémoratives, à
3. Les élèves connaissent aussi la Place de la l’Arc de triomphe et à la tombe du soldat inconnu
République qui est devenue un lieu de recueillement (cf. parcours 8, p . 106) .
lors des attentats de janvier 2015 . La statue a été
LE POINT SUR LA MISSION
inaugurée le 14 juillet 1883, colossale, elle mesure
9,50 m . et représente sous forme d’une allégorie la Les élèves pourront choisir un des monuments
République . La République en toge romaine porte dont il est question dans l’activité 2, ou les rostres,
le bonnet phrygien, le pileus, et tient une branche ou l’une des colonnes triomphales (celle de Duilius,
d’olivier, symbole de paix . Le socle comporte trois celle de Phocas, la dernière colonne ajoutée au
allégories de la Liberté, de l’Égalité, de la Fraternité . forum, celle de Trajan, voir parcours 18 . p . 226) ou
un arc de triomphe (bien qu’ils soient postérieurs
4. Dans les villages, on trouve souvent un monument
à la période républicaine) .
aux morts, sur la place de la mairie avec sa devise en
fronton, parfois un arbre « de la Liberté », planté au
moment de la Révolution .
Atelier d’expression
Activité 4 manuel de l’élève p. 96-97

Selon L. Pison, sous le second consulat de Activité 1


M. Aemilius et de C. Popilius (an de Rome 596), • anglais : door, la porte et foreign, extérieur (les
les censeurs P. Cornélius Scipion et M. Popilius
diplomates forment le foreign office)
firent enlever toutes les statues rangées autour
du forum et représentant les magistrats sortis de Activité 2
charge (28), excepté celles qui avaient été érigées 1. a. for intérieur (tribunal) b. fur (évolution fuer/for/
par décret du peuple ou du Sénat.
fur . Fur signifiait « (prix) du marché » puis a évolué en
Pline l’Ancien, Histoire naturelle, Livre XXXIV . « à proportion ») c. forban d. forêt e. forcené
1. La source de Pline est L . Pison . 2. Un forum internet est une place virtuelle où l’on
2. L’ablatif date l’événement du second consulat peut échanger sur les sujets de son choix . Un forum de
de Marcus Aemilus et de Caius Popilius (les consuls l’emploi est une réunion temporaire où se rencontrent
étaient deux), soit l’an 596 de Rome . employeurs et chercheurs d’emploi . Le terme, qui
3. Les censeurs Publius Cornelius Scipion et Marcus désignait un lieu, désigne ce qui se passe dans ce lieu .
Popilius prennent la décision («  statuas [esse]
sublatas » est une infinitive qui dépend du verbe Activité 3
« prodidit ») de faire enlever les statues de tous les a. Je vous montrerai tous les monuments du forum.
magistrats qui encombrent le forum, sauf si elles ont b. Regardez ce grand temple.
été votées . c. Suivez-moi, restez avec moi, la presse est grande
4. En se faisant représenter, les magistrats assuraient sur le forum.
leur publicité, ancraient leur nom dans la mémoire du d. Écoutez bien : un citoyen tient un discours au
peuple . On peut dire qu’ils s’appropriaient l’espace
comitium.
public . Il existait à Rome d’autres façons de marquer
la mémoire de la ville ou de se concilier le peuple : Activité 4
financer un monument (théâtre, autel, temple) ou des Maintenant, comparez, citoyens, à ces hommes
jeux de l’amphithéâtre, parfois en mémoire de défunts
pleins d’orgueil, l’homme nouveau que je suis. Ce
disparus depuis longtemps ; obtenir un triomphe pour
qu’ils ont appris par ouï-dire ou par les lectures,
des victoires plus ou moins éclatantes ou récentes .
je l’ai vu, moi, ou bien je l’ai fait ; ce qu’ils savent
D’hier à aujourd’hui par des livres, je le sais, moi, par mes campagnes.
Il s’agit des médailles, la Légion d’honneur, par À vous de juger ce qui vaut mieux, les actes ou les
exemple . Les plaques de rues portent nom et dates paroles. Ils méprisent la nouveauté de mon nom,
d’une personnalité que l’on veut honorer . Le troisième moi, je méprise leur lâcheté.

56
Ce texte est un extrait d’un discours de Marius, élu Activité 7
consul par la plèbe, adressé au peuple alors qu’il vient Exemples :
d’obtenir le droit d’enrôler de nouveaux soldats . C’est Ciceronis frater (ou patronus) consulatum petebat
l’occasion pour lui d’attaquer la noblesse . Ce discours per forum in toga candida .
est un bel exemple de populisme .
In curia consul orationem audiebat .
Marius se présente comme homo novus qui n’a pas
Flamen sacrificium faciebat ante templum . Flamen
d’ancêtres magistrats : « hominem novum » (l . 2) et
exibat e Jovis templo .
« novitatem meam » (l . 7) . Il est représenté par les
pronoms et adjectifs possessifs de 1re personne Patronus calendarium legebat prope basilicam .
« me », accusatif (l . 2), « egomet », nominatif (l . 4), Matrona ambulabat in medio foro .
« ego », nominatif (l . 5), « meam » et « ego », nominatif Turba in medio foro legem petebat . Turba per forum
(l . 7) . L’emploi de « ego » à plusieurs reprises souligne deambulabat .
l’insistance et l’opposition entre eux, toujours au
pluriel, et moi .
Sitographie
Les citoyens auxquels il s’adresse (« Quirites », l . 1)
• Dans le livre XXXIV de son Histoire naturelle, Pline
sont représentés par la 2e personne : « vos » (vocatif) .
l’Ancien aborde la question des statues et colonnes
Quant aux nobles, la cible de Marius, ils sont qui ornent le forum et participent à faire du centre
représentés par les pronoms « illorum », génitif pluriel de la cité un livre d’histoire et de mémoire .
(l . 1), « illi », nominatif pluriel (l . 2), « eorum », génitif
• Sur l’histoire du forum :
pluriel (l . 3), « illi », nominatif pluriel (l . 4), « illorum »,
http://www .unicaen .fr/cireve/rome/pdr_maquette .
génitif pluriel (l . 7) .
php?fichier=visite_forum_romain
Activité 5
a. in b. ad c. circum ou post d. ante .

Activité 6
A Flamen cum pileo stat ante templum .
B Consul in sella in curia oratorem audit .
C Lictor cum fascibus vigilat in via ante consulem .
D In foro, matrona cum palla stragulum spectat
emitque . Mercator in tunica stragulum vendit .

57 Rendez-vous au foRum
Objectifs Objectifs Objectifs
Objectifs dépassés
non atteints à peine atteints atteints
• L’élève se contente • Explications sommaires • Les explications adressées • Aisance et expressivité.
de lire. qui doublent les images. au public éclairent les images. • Chaque monument est situé
MISSION

• Oral hésitant. • Lecture fluide des citations. en latin (intro).


S’exprimer à l’oral
• Lecture fluide des citations.
• Capacité à interagir
(répondre à des questions).

• Délais non respectés. • Intervention mal • Itinéraire réfléchi et expliqué. • idem


Repères de progressivité

• Travail inachevé préparée, non répétée. • Bonne implication • + Le groupe a prévu un


Organiser son travail ou incomplet. • Simple juxtaposition des membres du groupe. document pour la classe.
personnel d’images commentées.
• Mauvaise répartition • + Visite théâtralisée.
du travail. • + Notes au tableau.

• Pas d’image. • Toutes les images • Présentation avec trois • idem

58
Mobiliser ne sont pas sourcées. images référencées.
• Images non sourcées. • + Chaque document est
des outils numériques
• Explications préparées • Seulement deux images. • Pertinence des documents situé sur un plan général.
pour chercher
Préparer la visite guidée du forum

par copier-coller. projetés. • + Citations latines


et communiquer
projetées.

• Simple description. • Deux fonctions du forum • Les différentes fonctions • Visite complète et vivante.
• Pas de citation. présentées. sont présentées. • Rapprochement avec
Acquérir des éléments • Une seule fonction • Les édifices sont datés. le présent.
de culture littéraire, du forum présentée. • Richesse et précision
historique et artistique des informations.
• Utilisation d’un lexique
exact.
Manuel de l’élève p. 98
PARCOURS 8 Manuel de l’élève p. 99

Sous le regard des ancêtres


INTRODUCTION
Ce parcours a pour objectif de familiariser les élèves avec les valeurs traditionnelles qui constituent le mos
majorum et sont au fondement de la société romaine . À Rome, ces valeurs s’incarnent dans des exempla,
modèles de conduite que les Romains vont chercher dans leur histoire, notamment les premiers temps de la
République . Le parcours traitera donc des épisodes célèbres des premiers siècles de la République mais sera
également l’occasion de revenir sur un des épisodes célèbres de la Rome royale, l’histoire du combat des
Horaces et des Curiaces .
Les élèves observeront que la transmission des valeurs se fait par deux canaux, l’histoire racontée dans les
livres (des prolongements seraient ici possibles vers l’utilisation de ces exempla dans l’éducation, ainsi que leur
reprise dans les discours des orateurs), mais aussi, plus concrètement, la présence des imagines, représentation
des ancêtres, dans les atriums des familles nobles . Ils comprendront le poids de ces images dans l’éducation
des jeunes Romains (le thème Éducation et formation dans l’Antiquité peut ainsi être abordé) . L’évocation
de l’atrium comme lieu de la transmission des valeurs sera aussi l’occasion de revenir sur l’organisation de la
maison romaine (parcours 3) et de rappeler la différence entre la partie publique de la maison et sa partie privée .
À travers les récits des historiens sur les personnages d’Horatius Coclès et des Horaces, mais aussi d’autres
figures célèbres (Brutus p . 99, Cincinnatus p . 103, Caius Mucius Scaevola p . 109 du manuel), ce parcours sera
l’occasion d’un travail de définition des valeurs romaines et de la hiérarchie des devoirs .
Il permettra enfin d’établir de nombreux liens entre l’Antiquité et d’autres époques, à la fois en HIDA (peinture,
mais aussi théâtre, avec l’utilisation des récits antiques par Corneille au xviie siècle) et en EMC puisque les
élèves utiliseront leurs connaissances de la transmission des valeurs dans l’Antiquité pour percevoir les
ressemblances avec le culte des grands hommes au Panthéon, à Paris .

Image d’ouverture À travers cette première œuvre, c’est donc toute la


problématique de la séquence qui peut être posée .
manuel de l’élève p. 99
On pourra ouvrir sur une réflexion d’HIDA plus large :
Le buste de Brutus peut donner lieu à un échange pourquoi les hommes érigent-ils des statues ? Où
avec les élèves sur l’impression qu’ils éprouvent les placent-ils ? Quelles fonctions peuvent avoir ces
devant cette œuvre . Plusieurs éléments présentent œuvres d’art ?
de l’intérêt : en premier lieu, le buste permet de se faire
En prolongement, on peut proposer aux élèves une
une opinion sur le caractère du personnage (gravité,
recherche sur le personnage historique de Brutus .
sévérité, détermination) ; on peut, en deuxième lieu,
Cette recherche pourrait être exploitée lorsque
remarquer son âge, et le mettre en relation avec la
seront traitées les histoires d’Horatius Coclès et de
fonction du personnage ; en dernier lieu, certains
Cincinnatus (p . 102-103 du manuel) .
élèves noteront sans doute le malaise que crée cette
œuvre d’art . Le réalisme du buste et l’expressivité
du regard donnent l’illusion de la vie . Le spectateur Sitographie
est « sous le regard » de Brutus . L’idée à laquelle on • Fiche pédagogique du musée Saint-Raymond de
pourrait aboutir ici serait celle d’un jugement moral Toulouse (art du portrait à Rome, techniques, codes
porté par ce personnage sur ses spectateurs : en et fonctions) :
passant sous cette statue, on n’a pas envie de faire http://www .saintraymond .toulouse .fr/Dossier-
de bêtises, on se sent poussé à bien agir, à se dépasser . documentaire-les-portraits-romains_a601 .html

59 SouS le regard deS ancêtreS


Imagines mirabiles Activité 2
manuel de l’élève p. 100-101 (Il en allait autrement) chez nos ancêtres : dans les
atriums on exposait un genre d'effigies, destinées
Activité 1 à être contemplées : non pas des statues dues à des
Image artistes étrangers ni des bronzes ou des marbres,
1. On identifie le personnage à un citoyen romain mais des masques moulés en cire, qui étaient
grâce à sa toge . rangés chacun dans une niche : on avait ainsi des
2. Le personnage tient dans ses mains les bustes portraits pour faire cortège aux convois de famille
de ses ancêtres . et toujours, quand il mourait quelqu'un, était
3. Le regard du personnage est fixé droit devant lui . Il présente la foule entière de ses parents disparus.
semble impassible . La position des jambes comme le L . Pline l'Ancien, Histoire naturelle, XXXV, 2, 2,
drapé parfaitement ajusté de sa toge indiquent qu’il est traduit par J .-M . Croisille, Les Belles Lettres, 2002, p . 38 .
statique . Le personnage donne ainsi une impression 1. Le texte de Pline l’Ancien parle de l’atrium, la pièce
de calme, de détermination (certains muscles de son centrale de la domus romaine (« in atriis », l . 1) .
visage semblent contractés et l’homme ne paraît pas On pourra ici renvoyer les élèves au parcours 3 (p . 42)
relâché), de maîtrise de ses émotions et de son image : pour visualiser cette partie de la maison . On insistera
on est visiblement confronté au portrait d’un homme sur le fait que l’atrium appartient à la partie publique
en représentation . de la maison . On pourra éventuellement rapidement
4. Cet homme semble donc incarner la fidélité (par évoquer les relations entre patrons et clients, et le
son attachement aux ancêtres), l’altruisme, mais rituel de la salutation matinale, qui a pour cadre cette
aussi le sérieux, la gravité . Son attitude droite peut partie de la maison .
aussi évoquer, métaphoriquement, la droiture morale,
2. • « in atriis » et « spectarentur » : « on place son
l’honnêteté .
portrait à l’endroit le plus en vue de la maison »
Texte (l . 14-15)
1. Le texte évoque les funérailles aristocratiques • «  expressi cera vultus singulis disponebantur
telles qu’elles se déroulent à Rome à l’époque armariis » : « dans une petite chapelle de bois » (l . 15)
républicaine . Cette cérémonie à lieu aux Rostres, sur • « imagines […] fuerat populus » : la présence des
le forum (l . 2-3) . masques aux funérailles (l . 16-21) .
2. Sur le schéma proposé par les élèves, on attendra 3. Les bustes, les registres et les dépouilles renvoient
que figurent les personnages principaux : le défunt, au passé glorieux de la famille . Ces objets adressent
le fils (monté sur les Rostres), les personnages un message non seulement aux membres de la
qui portent les masques funéraires des ancêtres famille, qui vivent, pour ainsi dire, « sous le regard des
(l . 18-21) et le peuple . ancêtres », mais également aux visiteurs, aux clients
3. La cérémonie des funérailles aristocratiques et aux simples promeneurs, pour les éléments visibles
s’apparente à un spectacle : tout est fait pour être de l’extérieur comme les dépouilles, qui rappellent à
vu . Le défunt est exposé « sur le Forum », « debout tous ces gens la grandeur de la famille et invitent à
et bien visible » (l . 3-4) . Son fils monte à la tribune l’émulation .
des Rostres et prononce un discours au peuple, qui
4. Pline apporte une précision importante lorsqu’il dit
constitue, en quelque sorte, avec la famille du mort,
que, même si la demeure changeait de propriétaire, ce
le public de ce spectacle . Enfin, des hommes portent
dernier avait interdiction de toucher aux dépouilles
les masques des ancêtres, ce qui accentue l’aspect
placées à l’extérieur, ce qui montre l’importance
théâtral de la scène .
symbolique de ces signes pour les Romains .
4. Selon Polybe, ce spectacle s’adresse particuliè-
rement aux jeunes hommes : il évoque cette idée Activité 3
une première fois (l . 10) puis, de manière plus directe
1. D’après Salluste, les imagines provoquaient chez
encore, (l . 22-23) .
leur spectateur un sentiment positif d’émulation, un
« ardent amour pour la vertu » qui poussait à dépasser
le mérite de ces grands hommes et à se surpasser .

60
2. On peut tout d’abord faire le lien entre le caractère 2. Horatius Coclès lutte seul contre une armée, sur la
public et solennel des deux lieux . Il s’agit dans les rive du Tibre tenue par les ennemis (noter le nominatif
deux cas d’une grande pièce assez sombre . Sur son sg . « Horatius », et l’opposer au collectif « aciem
pourtour ont été accrochés des portraits . À Poudlard, hostium », l .  4, en position d’objet) . Il est le sujet de
ces portraits sont magiques et doués de parole . Ils nombreux verbes d’action (« stetit », « sustinuit »,
peuvent donner des conseils aux personnages . « decidit », « transnavit ») . Il semble se sacrifier,
Dans l’Antiquité, la contemplation de ces portraits puisque toute retraite est impossible une fois le pont
impressionnants incitait à se comporter d’une manière détruit . En outre, il traverse le fleuve « armatus » (l . 6),
digne des ancêtres qu’ils représentaient . en armes, ce qui accentue le caractère héroïque de
son exploit .
LE POINT SUR LA MISSION 3. Le peuple le remercie en lui donnant des terres
• Rôle : fils d’Horatius Coclès, orateur et en érigeant une statue de ce héros sur le forum .
• Lieu : rostres (penser à mettre l’orateur dans une
position surélevée par rapport au public) Activité 2
• Place des ancêtres : présence visible du défunt, 1. La force du peuple romain réside dans le mos
présence frappante des imagines des ancêtres majorum, ensemble de valeurs qui fondent la cité .
• Public : le peuple romain qui attend un discours 2. Les récits sur les premiers temps de Rome
marquant proposent des modèles de vertu, des incarnations
des valeurs romaines, et donnent une image idéale
• Objectifs : mettre en valeur les hauts faits
du comportement d’un Romain, que les lecteurs se
d’Horatius Coclès et les vertus qu’il a incarnées,
doivent d’imiter .
rendre vivants ses exploits pour ceux qui ne les
ont pas vécus, provoquer des émotions chez le 3. Horatius Coclès incarne avant tout la virtus,
public, proposer un homme en exemple au peuple . l’héroïsme guerrier . Par ailleurs, son comportement
montre que, pour lui, l’individu est subordonné à l’État,
qu’il doit se sacrifier pour lui, ce qui constitue une
Exempla ad imitandum habere forme de pietas .
manuel de l’élève p. 102-103
Activité 3
Activité 1 1. Cincinnatus est célèbre pour avoir accepté de
À l’époque où Porsenna, roi des Étrusques, tentait quitter son statut de simple particulier (et le champ
de rétablir les Tarquins sur le trône de Rome, qu’il cultivait) pour prendre la tête de l’État comme
comme il s’était emparé du Janicule au premier dictateur, à un moment où les ennemis menaçaient
assaut, Horatius Coclès (le Borgne) – ainsi Rome . Après une rapide victoire et la consécration du
surnommé parce qu’il avait perdu un œil dans triomphe, il a abandonné le pouvoir et est retourné à
un autre combat – prit position en avant du pont ses occupations, comme auparavant .
Sublicius et soutint l’assaut de l’armée ennemie 2. Ce personnage incarne plutôt la pietas . En effet,
jusqu’à ce que le pont fût coupé derrière lui ; en il montre, en acceptant immédiatement le choix du
même temps que celui-ci, il tomba dans le Tibre Sénat, qu’il est prêt à faire tout ce que commande
et, en armes, rejoignit les siens à la nage. Pour cet l’intérêt public, en délaissant ses affaires privées .
exploit, l’État lui offrit toute l’étendue de terre qu’il
3. Pour les jeunes Romains, Cincinnatus fait figure
pourrait labourer en une journée. En outre, on lui
de modèle : sa conduite montre une simplicité qui ne
érigea une statue au Vulcanal.
l’élève pas au-dessus de ses concitoyens . Il est un
Les Hommes illustres de la ville de Rome, 11, texte établi Romain comme un autre (tout Romain, par sa conduite
et traduit par Paul Marius Martin, Les Belles Lettres, 2016
et son mérite, peut donc devenir un héros) et, en
1. La République romaine est dans une situation retour, il montre que, pour tout Romain, l’intérêt public
critique car les Étrusques (voir leur place dans le doit primer sur les intérêts privés . Enfin, il apparaît
monde antique p . 68 du manuel) sont aux portes de comme un modèle de désintéressement : Cincinnatus
la cité et visiblement supérieurs aux soldats romains est un homme qui ne recherche pas le pouvoir, comme
(« primo impetu Janiculum cepisset » l . 2) . le prouve la fin de son histoire .

61 SouS le regard deS ancêtreS


Prolongements est une preuve de leur valeur et de leur stature de
Activité 1  : La mention de la statue peut être héros : ils sont les champions de leurs peuples .
l’occasion de revenir sur la fonction des statues et 4. Le schéma à imaginer permet d’évaluer de façon
le lieu où elles sont exposées : celle du forum permet originale la compréhension globale de l’ensemble du
également de faire le lien avec le parcours 7 . texte, y compris les passages non traduits .
Activité 2 : Le texte de l’activité peut être l’occasion Les élèves devront comprendre la place des champions,
d’une recherche sur les figures historiques évoquées au centre, et celle des deux armées, de part et d’autre .
à la fin . Par ailleurs, il est à noter que la fides sera L’espace entre les Horaces et les Curiaces devra être
abordée plus en détail dans le parcours 12, à propos suffisant pour que l’expression « concurrunt » (l . 10)
du rapport des Romains avec les Carthaginois (p . 152- prenne son sens . Enfin, une flèche pourra symboliser
153 et 156-157 du manuel) . le mouvement des champions, et on valorisera un
symbole qui montre que les armées sont assises .
Activité 3 : Ce personnage fait donc figure d’exemple
à suivre, surtout à la fin de la République, quand de 5. C’est pourquoi les frères jumeaux prennent
grands généraux cherchent le pouvoir pour lui-même . leurs armes et s’avancent au milieu, entre les deux
Il pourra donc être évoqué, comme contrepoint, lors armées.
de l’étude du parcours 14, en particulier dans l’étude
Activité 2
des p . 172-173 .
Désormais ne survivait qu'un combattant dans
LE POINT SUR LA MISSION chaque camp, mais ils n'étaient égaux ni en espoir
ni en forces. L'un était physiquement indemne
Dans cette trace écrite, on pourra vérifier la prise
de tout coup de glaive, et, moralement, sa double
en compte du destinataire (le peuple romain et plus
victoire attisait sa hargne. L'autre s'efforçait de
particulièrement les jeunes gens), mais également
traîner son corps fatigué par sa blessure, fatigué
la capacité à rendre vivants les exploits d’Horatius
par la course. Ce ne fut pas même un combat. Le
Coclès . Les élèves devront évoquer la virtus du
Romain, bondissant, met à mort son adversaire qui
personnage, ainsi que sa capacité à faire passer
brandissait mollement ses armes, et dépouille son
l’intérêt de la cité avant son intérêt personnel .
cadavre gisant. Les Romains, avec une ovation et
des félicitations, reçoivent en leurs rangs Horace
et le reconduisent chez lui. En tête marchait
De Horatiis et Curiatiis Horace, exhibant les dépouilles des trois frères.
manuel de l’élève p. 104-105 Sa sœur vint à sa rencontre, qui s'était fiancée à
Activité 1 l'un des Curiaces, et, voyant sur les épaules de son
frère le manteau de guerre de son fiancé, qu'elle
1. Les mots en gras appartiennent au champ lexical de
avait cousu elle-même, éclata en pleurs et se mit
la guerre . Le texte doit donc être le récit d’un combat
à dénouer ses cheveux. Le chagrin de sa sœur, au
ou d’une bataille .
milieu d'une si grande joie publique, révolta le
2. Dans la première phrase, les mots « trigemini » (trois farouche jeune homme : aussi tira-t-il son glaive
frères jumeaux) et « apud » (chez) sont répétés . On et il en transperça la jeune fille tout en l'accablant
traduira donc ainsi la partie manquante : il y avait aussi de ces mots : « Va-t-en retrouver ton fiancé avec
trois frères jumeaux chez les Albains, les Curiaces. ton amour inopportun ! tu as oublié tes frères, tu
3. Dans ce combat, des adversaires vont s’affronter as oublié ta patrie ! qu'ainsi périsse toute femme
en combat singulier, le peuple victorieux étant celui romaine qui pleurera un ennemi ! »
dont les champions sortiront vainqueurs . On retrouve Abbé Lhomond, Les Grands Hommes de Rome, traduit par
à plusieurs reprises ce type de combat dans les textes J . Gaillard, Actes Sud, 1995, p .41-43 .
de l’Antiquité : dans l’Iliade, par exemple, Homère relate Pour cette activité, le texte latin et l’adaptation
plusieurs combats de ce genre, en particulier celui théâtrale de Corneille sont en dialogue . Il convient
organisé entre Ménélas et Pâris pour mettre fin au donc de chercher à comprendre le latin par la tragédie,
conflit (chant III) . On pense aussi au combat célèbre et inversement .
de l’Ancien Testament entre David et Goliath . Les questions permettent de reconstituer la
Le choix des Horaces et des Curiaces pour ce combat chronologie des principaux événements .

62
1. Avant l’assaut, les deux combattants n’ont ni les Prolongements
mêmes espoirs ni les mêmes forces (« nec spe nec En prolongement du tableau de David, on pourra
viribus pares », l . 1) : l’un n’a pas reçu de coup (« erat renvoyer les élèves au tableau Les Licteurs
intactum ferro corpus », l . 2) et est en pleine confiance rapportent à Brutus les corps de ses fils (1789),
car il a battu deux Curiaces (« geminata victoria ferox également exécuté par David, qui présente les
animus », l .3 : ici, on retrouve la même racine que dans mêmes caractéristiques . Cette étude sera encore
« trigemini », expliqué dans l’activité 1) ; l’autre est plus pertinente si des recherches ont été conduites
blessé (« fessum vulnere », l . 4) et fatigué par sa sur Brutus en ouverture de séquence .
course (« fessum cursu », l . 4) .
2. À l’issue du combat, Horace est accueilli Patria summis viris grata !
triomphalement par le peuple (« Romani ovantes ac manuel de l’élève p. 106-107
gratulantes Horatium accipiunt », l . 8-9) .
Activité 1
3. Camille s’en prend à son frère car il a tué son fiancé
1. Ces personnages sont honorés au Panthéon
(« quae desponsa fuerat uni ex Curiatiis », l . 12-13), parce que leur personnalité ou leurs actes ont valeur
dont il porte sur les épaules les dépouilles (« visoque d’exemple .
super humeros fratris paludamento sponsi », l . 13-14) .
2. Le culte qui leur est rendu a plusieurs fonctions :
Le texte de Corneille reprend cette idée (« Rome, à
il permet de tirer « des enseignements utiles à la
qui vient ton bras d’immoler mon amant ») .
définition des comportements individuels » (l . 11-
4. La tirade de Camille exprime la tristesse . Dans le 12), de donner aux citoyens des « points de repères »
texte latin, la sœur d’Horace donne des signes de (l . 17) moraux, autour de « valeurs » (l . 19) communes .
deuil : elle pleure et s’arrache les cheveux (« flere et Il permet aussi de « rendre une fierté au présent et
crines solvere coepit », l . 15) . Chez Corneille, on perçoit une confiance dans l’avenir » (l . 19-20) . Enfin, ce culte
également la colère et même la fureur du personnage . a pour fonction d’incarner (littéralement « donner
5. Horace, loin de s’apitoyer sur le sort de sa sœur, chair ») les valeurs au fondement de la République,
est mis en fureur par sa réaction . Il y a un conflit et qui sont des abstractions : il s’agit de mettre ces
entre les sentiments personnels (l’amour de Camille valeurs à portée de tous en leur conférant un visage .
pour Curiace, les relations fraternelles entre Horace 3. Ce culte est une «  manifestation  » du retour
et Camille) et le devoir envers la patrie, qu’incarne à l’Antique car ce type de cérémonies était déjà
Horace avec brutalité . pratiqué à Rome (voir p . 100-101 du manuel), mais
6. Dans le tableau de David, ce conflit est marqué par également lors de l’éloge funèbre prononcé tous les
la position des personnages : à gauche, les hommes ans à Athènes .
prêtent serment sur les épées, qui symbolisent On notera de nombreux points communs
leur devoir envers la cité et renvoient à une forme entre la cérémonie antique et la cérémonie de
d’héroïsme . À droite, l’attitude des femmes les range «  panthéonisation  » moderne  : la présence du
du côté des sentiments et de la famille : l’une d’entre « corps » du défunt ou de son cercueil, bien en vue
elles est représentée en train de serrer dans ses bras (sur un catafalque pour la cérémonie moderne), celle
d’un orateur, juché sur une estrade, la présence du
deux enfants .
peuple, l’existence d’un discours visant à toucher le
D’hier à aujourd’hui public . Le lieu est également comparable, avec ses
L’expression signifie littéralement « envoyer quelqu’un bâtiments imposants et officiels . On pourra aussi faire
chez ses ancêtres », c’est-à-dire l’envoyer au royaume réfléchir les élèves, à partir de la photographie, sur les
des morts, le tuer . moyens modernes utilisés pour renforcer l’efficacité
de ce culte des grands hommes .
LE POINT SUR LA MISSION
Activité 2
Éléments à mettre en valeur : héroïsme, exemplarité,
1. Dans ce texte, André Malraux est l’orateur . Dans le
dévouement absolu à la patrie, ruse, réaction
premier paragraphe, il s’adresse directement au mort,
admirative du peuple .
Jean Moulin (on peut relever l’apostrophe, l . 3, ou la
Éléments à laisser de côté : impulsivité, insensibilité .
répétition de l’impératif « entre », l . 3 et 15) .

63 SouS le regard deS ancêtreS


2. La préposition « avec » est répétée six fois dans Atelier d’expression
le premier paragraphe . Cette anaphore montre que manuel de l’élève p. 108-109
Jean Moulin n’est pas le seul à entrer au Panthéon,
qu’il entre en chef d’une armée d’ombres constituée Activité 1
par les Résistant(e)s et les déporté(e)s assassiné(e)s 1. • espagnol : hermano désigne le frère
par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale . • italien : genitore désigne le géniteur, père ou mère
3. Tous ces personnages incarnent la résistance à la • anglais : le roi se dit king
barbarie nazie et la lutte pour la liberté . La répétition • allemand : das Kind désigne l’enfant
du mot «  avec  » convoque successivement ces 2. a. génie b. Genèse c. indigène d. progéniture
« ombres », invisibles par nature . Elle confère au e. géniteur
discours un poids, celui du grave passé qu’évoque 3. a. gentleman
André Malraux . Il s’agit d’une anaphore saisissante
b. gentillesse, gentes, gentes, gentilshommes
et impressionnante .
4. pregnant
4. Dans les deux paragraphes suivants, Malraux
5. Le mot primogenito désigné l’aîné : on retrouve les
s’adresse à la « jeunesse de France » (l . 30 et 36) .
racines primo qui signifie premier et le participe passé
5. Dans le dernier paragraphe, Malraux énumère genito qui signifie engendré .
(l . 32-35) des grands hommes dont les cendres sont au
Panthéon : à chacun d’eux est associé un groupe . Tous Activité 2
ces groupes sont implicitement attachés à une valeur : a. cruel
« les soldats de l’an II » (l .  33) représentent l’armée
b. sévir
citoyenne qui défend les valeurs de la République,
les Misérables (l .  34) évoquent le combat de Victor c. laudatif
Hugo contre la misère et l’ignorance . Quant à Jaurès, d. fallacieux
il est veillé « par la Justice » : l’allégorie montre bien e. patient
à quel point les valeurs prennent forme et corps au
sein du Panthéon . Activité 3
a. honteuse/turpis/honteux
LE POINT SUR LA MISSION
b. orgueil/superbus/orgueilleux
Le discours pourra s’appuyer sur des éléments
c. honnêteté/probus/honnête
relevés dans le discours d’André Malraux, en
particulier les anaphores et les répétitions, les Activité 4
personnifications et allégories, mais aussi les
Voici quelques exemples de phrases . On peut attribuer
énumérations . On remarquera aussi certains
un nombre de points en fonction de la complexité de
passages où le compte des syllabes paraît très
la structure utilisée, grouper les élèves par équipe,
maîtrisé (l .  29-32 notamment, avec la régularité
proposer de complexifier des phrases simples…
des pentasyllabes puis des hexasyllabes) .
L’usage régulier de l’apostrophe sera observé . Horatius Cocles summa virtute fuit (quod solus
Enfin, on pourra noter l’alternance des tonalités hostium aciem sustinuit) .
dans la voix de l’orateur . Cincinnatus tam probus fuit quam fortis .
Horatius fortissimus Romanorum fuit .
Bibliographie Caius Mucius Scaevola optimus civis fuit (nam dolorem
non timuit) .
Sur la pratique antique du culte des grands hommes :
Nicole Loraux, L’Invention d’Athènes. Histoire de Caius Mucius tam audax fuit ut Porsennam, hostium
l’oraison funèbre dans la « cité classique », Payot, regem, occidere constitueret .
1993 . Horatius dignus laude fuit (quod Curiatios interfecit) .

64
Activité 5 2. Les coordinations « et » (v . 3, 4, 5) et la finale « -que »
Que signifient les arbres généalogiques ? À quoi dans « umerosque », permettent d’isoler les cinq COD
te sert, Ponticus, d'avoir le rang que te donne une d’« ostendere », à repérer par leurs terminaisons
race ancienne, de montrer en peinture le visage de d’accusatifs : 1) « pictos vultus majorum », (l .  2)
tes ancêtres, et les Émiliens debout sur leur char, et 2) « stantes in curribus Aemilianos », (l . 3) 3) « Curios
les Curius aujourd'hui tronqués, et Corvinus qui a
jam dimidios  », (l .  4) 4) «  umerosque minorem
perdu ses épaules, et Galba qui n'a plus ni oreilles
ni nez (…) si tu vis mal à la face des Lépidus ? À quoi Corvinum  » (l .  4) 5) «  Galbam auriculis nasoque
bon les images de tant d'hommes de guerre si tu carentem », (l . 5) .
joues aux dés toute la nuit devant les vainqueurs 3. À quoi bon les arbres généalogiques ? À quoi
de Numance, si tu commences à dormir quand se sert, Ponticus, d’être jugé avec un long sang, de
lève l'étoile du matin, à l'heure où ces généraux
montrer les visages peints de tes ancêtres, les
faisaient avancer les enseignes et levaient le camp ?
Aemilianus debout sur leurs chars, les Curius
Juvénal, Satires, VIII, v .  1-5 et 9-12, traduit par P . de
désormais simples bustes, et Corvinus diminué
Labriolle et F . Villeneuve, Les Belles Lettres, 1996,
p . 102 . des épaules, et Galba auquel manquent les oreilles
et le nez, si on mène mauvaise vie en présence des
Cette activité est en lien avec les textes des
p . 100-101 du manuel sur les portraits des ancêtres . Lépidus ?
La connaissance de la double page permet de 4. À quoi sert, Ponticus, de donner l’impression
maîtriser les realia évoquées dans le texte . L’atelier (« censeri » exprime l’idée du jugement des autres)
sera l’occasion d’apprendre à orienter la recherche en
d’appartenir à une antique famille («  longo
traduction (que faut-il chercher après « prodest » ?
sanguine » renvoie à l’idée du lignage, et entre en
après « ostendere » ?) mais aussi de diviser le texte
en groupes de mots signifiants grâce à l’emploi des résonance avec « stemmata », l . 1)… ?
coordinations . La dernière question permet d’amorcer
la réflexion sur la traduction littérale et la traduction Prolongements 
élaborée . Une fois la première partie et son propos compris, on
1. Les verbes « censeri » (être jugé) et « ostendere » pourra donner à traduire aux élèves en avance la fin
(montrer) complètent l’expression « quid prodest » . du texte, qui reprend les mêmes idées .

65 SouS le regard deS ancêtreS


Objectifs Objectifs Objectifs Objectifs
non atteints à peine atteints atteints dépassés
• Le discours ne produit • Le discours comporte • Le discours fait revivre • Le discours fait le lien entre l’histoire
que des passages un récit vivant l’exploit d’Horatius Coclès. d’Horatius Coclès et celle des Horaces.
MISSION

Produire narratifs minimaux. des exploits • Le discours est l’occasion • Le discours parvient à montrer en quoi
un discours • Les valeurs mises en d’Horatius Coclès. de revenir sur le passé les valeurs mises en jeu constituent
qui retrace jeu ne sont • Les valeurs mises en glorieux de la famille le fondement de la cité.
les hauts faits que nommées. jeu ne sont (les Horaces).
des ancêtres que nommées. • Les valeurs mises
en jeu sont dégagées
Repères de progressivité

et explicitées.

• Pas d’effort de mise • Utilisation de termes • Utilisation de termes • Utilisation de termes mélioratifs.
en forme du contenu. mélioratifs pour mélioratifs. • Utilisation de l’apostrophe.
Utiliser qualifier la vie et • Utilisation de l’apostrophe. • Emploi d’anaphores
des procédés les actions d’Horatius
• Emploi d’anaphores et de répétitions.
et de ses ancêtres.

66
rhétoriques et de répétitions pour • Recours à la personnification,
propres à l’éloge • Utilisation de structurer le discours à l’allégorie et/ou à des structures
l’apostrophe pour (à la manière du texte complexes comme l’antithèse.
s’adresser au public.
Écrire et déclamer un éloge funèbre

de Malraux).

• L’élève ne maîtrise • L’élève maîtrise • L’élève maîtrise le texte • L’élève maîtrise le texte qu’il lit :
pas le texte qu’il lit le texte qu’il lit : qu’il lit : la lecture est fluide. la lecture est fluide.
(erreurs de lecture, la lecture est fluide. • Les procédés rhétoriques • Les procédés rhétoriques propres
l’élève bute propres à l’éloge sont mis en à l’éloge sont mis en valeur à l’oral
Produire un effet sur certains mots). valeur à l’oral (énumérations, (énumérations, anaphores marquées).
sur l’auditoire par anaphores marquées). • Le texte est interprété (expressions du
l’interprétation • La lecture provoque un effet visage, gestes).
orale sur le public. • L’élève est capable de quitter du
regard ses notes pour fixer son public.
• La lecture provoque un effet
sur le public.
Manuel de l’élève p. 110
PARCOURS 9 Manuel de l’élève p. 111

Toute la vérité sur les gladiateurs


INTRODUCTION
Les élèves attendent le plus souvent ce parcours sur les gladiateurs . Fascinés comme les Romains pouvaient
l’être, ils sont aussi imprégnés de toutes les représentations véhiculées par le cinéma, la bande dessinée et
les jeux vidéo .
Aussi nous a-t-il paru intéressant de traiter cette partie du programme (jeux et loisirs publics) sous l’angle de
la déconstruction des clichés installés par le cinéma et notamment les péplums . Ces derniers, alors qu’on les
croyait démodés, ont de nouveau bonne presse depuis 2000, date du succès du film Gladiator de Ridley Scott .
Les élèves, seuls ou en groupe, sont donc invités à mener l’enquête sur les clichés véhiculés par ces péplums,
et ce en confrontant textes authentiques, productions littéraires et artistiques . Le jeu de rôle final (conseiller
d’un réalisateur de péplums) permet de réinvestir les connaissances acquises .
Dans ce parcours, le professeur pourra travailler la proposition subordonnée relative et les pronoms interrogatifs
en lien avec la leçon de la double page . Plusieurs textes s’y prêtent . Selon la progression grammaticale qu’il
aura adoptée, l’expression de l’ordre ou du parfait est aussi envisageable .

Bibliographie
Pour élaborer ce parcours, nous nous sommes notamment appuyés sur les ouvrages suivants :
• PEPLUM, catalogue édité par les musées gallo-romains du département du Rhône à l’occasion
de l’excellente exposition 2012-2013 sur ce thème .
• Christophe Champclaux et Linda Tahir Meriau, Le Péplum, Le Courrier du Livre, 2016 .
• Éric Teyssier, La Mort en face, dossier Gladiateurs, Actes Sud, septembre 2009 .
• Claude Aziza, Le péplum, un mauvais genre, Klincksieck, 2009 .
• Georges Ville, La gladiature en occident, des origines à la mort de Domitien, École française de Rome, 1981 .

Image d’ouverture Nunc est spectandum !


manuel de l’élève p. 111 manuel de l’élève p. 112-113

Afin de faire émerger les représentations des élèves Activité 1


sur le monde de la gladiature, l’affiche du film Gladiator Par hasard, je suis tombé en plein spectacle de
est tout indiquée . Le cours peut commencer soit midi […]. Pas de casque, pas de bouclier pour
par une analyse de l’affiche (personnage central, repousser le fer. Pourquoi des protections ? À
contraste des couleurs, choix de l’arrière-plan, effet quoi bon des techniques ? Tout cela ne fait que
sur le spectateur, rôle de captatio ou pas ?) ou/et sur retarder la mort. Le matin, c’est aux lions et aux
la réception du film par les élèves quand ils l’ont vu, ours qu’on expose les hommes ; à midi, c’est aux
avec une première discussion sur la vérité ou non des spectateurs. […] Voilà ce qui se fait pour occuper
scènes de gladiature . l’arène. « Mais un tel a commis un vol, a tué un
Le professeur peut choisir aussi de vidéo-projeter homme. » Quoi donc ? Parce qu’il a tué, cet individu
directement les deux ou trois scènes du film pour a mérité ce qu’il subit : mais toi pourquoi as-tu
recueillir à vif les représentations et réactions des mérité, malheureux, de regarder un tel spectacle ?
élèves . « Tue-le, frappe-le, brûle-le ! Pourquoi se jette-t-il
si craintivement contre le fer ? Pourquoi tue-t-il
avec si peu de hardiesse ? Pourquoi meurt-il avec
si peu de bonne grâce ?
Sénèque, Livre I, Lettre 7 .

67 TouTe la vériTé sur les gladiaTeurs


1. Par hasard, je suis tombé en plein spectacle de 3. Les élèves comprendront le fonctionnement du
midi […]. vélum en consultant les vidéos remarquables du site
Le spectacle a lieu à midi, « in meridianum » (l . 1) . de Caen . http://www .unicaen .fr/services/cireve/rome/
2. « Mais un tel a commis un vol, a tué un homme. » pdr_virtuel .php?numero_image=0&virtuel=colisee
Les hommes qui combattent à midi sont en fait des
voleurs et des criminels .
Activité 3
Un cliché veut que tous les combats romains aient
3. Il s’agit donc d’une mise à mort inéluctable . À
lieu au Colisée, ou dans un amphithéâtre en pierre
midi, les spectateurs assistent à la mise à mort des
semblable .
condamnés . Il ne s’agit donc pas, à ce moment de
la journée, de combats de gladiateurs . Comme le 1. L’article nous apprend que les colons romains
souligne le verbe « vacat » (l . 8), il s’agit d’occuper organisaient leurs combats de gladiateurs dans des
la pause du midi entre les bestiaires du matin et les structures en bois provisoires ou dans les théâtres .
véritables combats de gladiateurs qui se déroulent À l’époque républicaine, les murena organisés sur le
l’après-midi . forum prenaient place dans des structures provisoires
en bois montées et démontées à l’occasion des fêtes
4.Verbes à l’impératif : « Occide, verbera, ure ! »
religieuses ou de célébrations civiles ou militaires . Deux
Phrases interrogatives : « Quare tam timide incurrit in
théâtres construits dos à dos pivotaient pour former
ferrum ? Quare parum audacter occidit ? Quare parum
un amphithéâtre en bois . Le plus ancien amphithéâtre
libenter moritur ? » Les élèves doivent bien entendu
conservé a été construit en 70 avant J .-C .
traduire ces phrases après les avoir relevées .
2. Les réalisateurs ne peuvent placer leurs scènes
5. Sénèque, en rapportant directement les paroles
du public, met en scène sa cruauté, sa sauvagerie, de combat au Colisée dont le plancher est effondré .
sont exaltation et son plaisir . Il souhaite que cette 3. Les scènes sont généralement filmées dans
hypotypose persuade ses lecteurs qu’il est honteux d’autres amphithéâtres : Pula en Croatie et Vérone
de regarder un tel spectacle . en Italie . Le film Gladiateur a été tourné à Malte .
6. Le matin, c’est aux lions et aux ours qu’on expose
D’hier à aujourd’hui
les hommes ; à midi, c’est aux spectateurs.
L’architecture du stade de France prend modèle sur
Les bestiaires ont lieu le matin .
celle du Colisée .
7. Si les bestiaires (venationes) ont lieu le matin et
• La citation suivante atteste de l’utilisation du nom
les condamnations à mort le midi, on en déduit que
Colisée pour désigner le stade de France :
les véritables jeux de gladiateurs ont lieu l’après-midi .
Porté depuis plus de trois ans par Terres de France, le
Colisée doit ouvrir ses portes en 2019. Cette arena
Activité 2
conçue pour répondre aux besoins des fédérations,
1. 3 arena : le sable et par extension l’arène .
des ligues professionnelles et des clubs sportifs,
5 cavea : les gradins .
ainsi qu’à ceux de grands événements culturels,
4 podium : mur très épais formant une plate-forme comprendra deux salles – dont la plus grande de 8
autour de l’arène de l’amphithéâtre, et sur lequel se 000 places assises à 10 000 places assis-debout. Elle
trouvaient plusieurs rangs de sièges, places d’honneur . pourra ainsi accueillir des manifestations d’envergure
1 velum : voile tenture tendue au-dessus du Colisée internationale, nationale et régionale. Élaboré en
pour protéger du soleil . concertation avec le mouvement sportif, le projet
2 vomitorium, ii,  n ., pluriel vomitoria, orum, n .  : de Colisée a, dès le départ, rencontré le soutien de
vomitoires, portes de l’amphithéâtre conduisant aux nombreux athlètes et personnalités, ainsi que l’intérêt
gradins et offrant un dégagement à la foule . de partenaires institutionnels.
http://www .caterresdefrance .fr/fr/18/colisee/
2. La famille impériale et les vestales occupent
le podium . Les chevaliers et sénateurs en toge • Le texte de Tacite, Annales, XIV, 17, évoque l’affron-
s’installent dans les gradins et la plèbe (le peuple) tement de supporters ;
se trouve tout en haut . Les femmes sont au tout • de même celui de Dion Cassius sur l’inauguration du
dernier rang . Colisée, Histoire romaine, L XV, 25-26 .

68
LE POINT SUR LA MISSION 3. Autre cliché installé par le peintre Gérôme dans le
tableau Pollice Verso : la mise à mort systématique
La journée commence par les chasses (venationes) du gladiateur et la décision prise par le peuple et
qui opposent des animaux entre eux ou des
l’empereur en renversant ou en levant le pouce .
combattants spécialisés aux bêtes sauvages .
À midi ont lieu les exécutions capitales des Activité 2
condamnés .
1. Astyanax et Kalendio .
2. Kalendio (à droite), le rétiaire (retiarus), est équipé :
Prolongements
– d’un filet (rete, is, n .),
Avant le tournage du film Gladiator, plus de
– d’un trident (tridens, entis, m .),
100 techniciens britanniques aidés de 200 artisans
– d’un brassard gauche avec pièce métal (galerus, i, m .),
maltais œuvrèrent pendant 19 semaines à la
– d’un poignard (pugio, onis, m .),
recréation du symbole majeur de l’Empire romain .
– de chevillières de protection (fasciae, arum, f .),
Faute de reproduire le Colisée en grandeur nature,
Arthur Max édifia une large portion du premier Astyanax (à gauche), le secutor, est équipé :
niveau, mesurant environ 1/3 de la circonférence de – d’un casque hermétique (galea, ae, f .) pesant près de
l’original sur une vingtaine de mètres de hauteur . Son cinq kilos, arrondi pour ne pas offrir de prise au filet
équipe construisit aussi les entrailles du Colisée et de son adversaire,
l’antique système d’« ascenseur » que les gladiateurs – d’un glaive court (pugio, onis, m .),
empruntaient pour gagner l’arène . – d’un bouclier (scutum, i, n .),
L’équipe infographique de Mill Film Ltd., dirigée par – d’un manchon de cuir (manica, ae, f .),
John Nelson, paracheva ce travail... de Romain en – d’un protège tibia (ocrea, ae, f .) .
scannant les maquettes d’Arthur Max. Elle compléta 3. Les personnages en blanc (lanista, ae, m .) font office
ainsi le premier niveau, partiellement bâti, auquel elle d’arbitres et sont là pour faire respecter les règles .
superposa les deuxième et troisième niveau, avec C’est le moment pour le professeur de rappeler que ces
leurs nombreuses statues. (http://www .peplums .info/ jeux étaient codifiés, avec des règles strictes comme
pep53i .htm#o) un sport aujourd’hui . Le laniste officie le concours de
gladiateurs .  Il est clairement identifiable dans une
Sitographie tunique blanche, faisant un geste aux gladiateurs . 
http://www .premiere .fr/TV/News-Tele/Gladiator- 4. Astyanax est le vainqueur comme l’indique le verbe
la-genese-du-film-qui-relance-la-mode-du-peplum « vicit » et le signe Ø à coté du nom Kalendio . Cette
abréviation de « obiit » signifie il est mort .
5. Le succès de ce couple tient à « l’extraordinaire
Sanguinea aut fortia technicité de ces deux combattants » (l . 3) .

certamina ? 6. Éric Teyssier explique que les Romains étaient plus


fascinés par la bravoure, le courage, et l’art du combat
manuel de l’élève p. 114-115
des gladiateurs que par une sordide attirance pour le
Activité 1 sang et la sauvagerie .
1. Encore un cliché : la phrase célèbre « Ave César », 7. Le cinéma donne souvent une vision plus sanglante
ceux qui vont mourir te saluent . Elle est censée être et sauvage des jeux : « la boucherie habituellement
prononcée par les gladiateurs devant l’empereur . Elle représentée au cinéma » (l . 8) .
est reprise par le peintre Gérôme dans son tableau
du même nom mais aussi par le cinéma et la BD . Ici Activité 3
la parodie d’Obélix et Astérix « Salut vieux Jules ! » • jambière : ocrea, ae, f .
installe un décalage humoristique . • protège-bras : manica, ae, f .
2. L’article de la revue n° 255 d’Arkéo Junior explique • bouclier : scutum, i, n .
qu’il ne s’agissait nullement d’un rituel classique mais • casque : galea, ae, f .
d’une phrase prononcée une seule fois à propos d’une • poignard : sica, ae, f .
naumachie, reprise par Suétone puis pérennisée . • pagne court : subligaculum, i, n .

69 TouTe la vériTé sur les gladiaTeurs


Activité 4 LE POINT SUR LA MISSION
1. Suspirium puellarum Celadus le thrace Il s’agit de réfléchir aux procédés cinématogra-
Celadus tr<aex> fait soupirer phiques permettant de mettre en valeur la tech-
les filles. nicité des combats, l’adresse des gladiateurs, la
Puellarum decus Celadus l’idole ferveur de la foule : travellings, plongée, contre
Celadus tr<aex> des filles. plongée, gros plan…
Thallus durus Thallus le dur Au préalable, le professeur pourra faire une analyse
Crescens thaumastus à cuire et Crescens de séquences filmiques extraites de Gladiator, de
(qaumastovı) la merveille. Spartacus ou de la série Rome .
omnia munera vicisti Tu as gagné tous
TWN EPTA tes combats…
QEAMATWN C’est l’une des sept Bibliographie/Sitographie
ESTI merveilles
du monde. • Étudier la mosaïque dans son intégralité :
Bonus : https://followinghadrian .com/2014/10/15/
roman-mosaics-from-the-national-archaeological-
Cresce(n)s Crescens
retia(rius) puparum le rétiaire, médecin museum-of-spain-madrid/
nocturnarum des poupées • Découvrir d’autres types de gladiateurs :
mat[utin]ar[um et] de la nuit, du matin http://latogeetleglaive .blogspot .fr/2012/05/les-
aliarum Cser[ .]atinus et des autres ... (?)
[ . .] medicus . . . le chant de gloire gladiateurs-partie-1 .html
de Crescens ? • Visionner une reconstitution de combat :
https://www .youtube .com/watch?v=t8lvL0Qxipo
2. Les spectateurs admiraient les gladiateurs
• Consulter les textes dans leur intégralité :
comme des champions ou des vedettes . Ces derniers
L’empire des Loisirs, l’otium des Romains, Les Belles
soulevaient l’enthousiasme des foules ; les femmes
Lettres, 2011 .
les prenaient pour des héros comme des groupies . Le
public leur donnait même des surnoms comme Ursius, • Découvrir d’autres graffitis de gladiateurs :
Fort comme un ours, Fulgur, La foudre, Faustus, Le http://www .persee .fr/doc/ran_0557-7705_
veinard, Felix, Le chanceux . 1979_num_12_1_1044
L’éloge du héros de l’arène dans Spectacles, 24 de
Martial peut aussi être étudié en cours . Morituri te salutant 
Jusqu’au iiie siècle ap . J .-C ., il a aussi existé des manuel de l’élève p. 116-117
« gladiatrices » très appréciées de l’arène comme
Les combats se terminaient parfois par la mort d’un
Juvénal le montre de manière caustique dans Satires,
combattant suite à la décision de la foule et de l’editor,
VI, 252-264 .
personnalité politique organisatrice des jeux . Mais,
D’hier à aujourd’hui même sous la République, la mise à mort n’a rien
Plusieurs aspects des jeux font penser aux spectacles de systématique . La brutalisation excessive de la
sportifs actuels : gladiature sera très tardive . Le taux de mortalité en
– La ferveur du public revanche est élevé chez les tirones, les gladiateurs
– Le vedettariat de certains gladiateurs débutants, mais rare pour les combattants chevronnés .
– Les qualités propres à cette discipline : technicité, La suite immédiate du texte de Martial (p .  117 du
prouesses, règles de jeu, équipement, bravoure . manuel) permet de comprendre qu’il s’agit d’un combat
exceptionnel :
Jamais, excepté sous ton règne, César, cet
événement ne se produisit : deux à combattre,
deux à être vainqueurs.

Activité 1
1. Les textes n’évoquent pas beaucoup ce moment
précis de la mise à mort . Seul le verbe jugulare est

70
utilisé mais le mode opératoire n’est pas connu . Activité 3
De même les iconographies antiques (bas-relief, Ce combat, qui a vraisemblablement eu lieu
mosaïque) présentent plus le moment de la demande pour l’inauguration du Colisée, devait exclure la
de grâce que celui de la mort . possibilité d’un match nul (le fameux stantes missi
Il existe néanmoins ce bas-relief de Bénévent, assez où les gladiateurs quittaient l’arène sans vainqueur
ancien puisque les casques des combattants sont ni vaincu) . Par son geste, l’empereur fait donc
dépourvus de protections faciales . Le vainqueur comprendre qu’il ne saurait y avoir d’autre issue à
se tient derrière le vaincu, de profil, car il attend le ce combat que la reddition de l’un des combattants
verdict de l’editor et place son glaive sur l’épaule demandant sa missio, c’est-à-dire s’avouant vaincu,
gauche du vaincu . Ce dernier semble indifférent à ce qu’exprimerait l’expression ad digitum, au doigt .
son sort, résigné à mourir et semble même guider le Les combattants continuent donc de combattre et,
glaive du vainqueur . Éric Teyssier dans « La Mort en malgré la décision de l’empereur, ils rivalisent de
face » (voir Bibliographie) explique que la lame est bravoure et d’adresse, raison pour laquelle ce dernier
particulièrement effilée pour donner une mort rapide, leur fait remettre des armes d’honneur, sortes de
sans souffrance . Nous sommes donc bien loin des primes, et non de combat .
images sensationnelles que le cinéma véhicule parfois . 1. Traduction littérale :
On notera cependant que le dernier Spartacus : le le renvoi fut réclamé maintes fois à grands cris par
sang des gladiateurs (2011-2013) prend modèle sur l’assistance pour ces champions [les spectateurs,
le bas-relief de Bénévent . On trouvera le photogramme à maintes reprises, demandèrent à grands cris le
dans Le Péplum de Ch . Champclaux et al . , p . 93 (voir renvoi pour ces champions] ; mais César obéit lui-
Bibliographie) . même à sa propre loi,
2 . La scène de Gladiator est loin de cette réalité 2. Missio, onis, f . est le mot latin qui désigne la
historique . Le metteur en scène recherche le spectacle demande de grâce . Elle est demandée par la foule
et le sensationnel à plusieurs moments du film . Ici mais c’est l’empereur ou l’editor (organisateur des
le vainqueur est debout et le vaincu allongé au sol, jeux) qui décide .
signe de sa faiblesse . Le coup est porté avec une 3. Les combattants font preuve, l’un comme l’autre,
sorte de hache, à la tête, sans aucune technicité, de courage et de prouesses . La répétition de « pares »
sous les applaudissements et les acclamations de la et de « utrique » (l . 8) le montre .
foule, y compris de l’empereur et des sénateurs . Un
4. Plusieurs fois, il leur fit donner, ce qui était
texte de Dion Cassius (Hadrien, L XIX, 6) laisse penser
permis, des vivres et des présents. […]
qu’un silence complet régnait dans l’amphithéâtre au
Ils combattirent de la même manière, ils tombèrent
moment de la mise à mort .
de la même manière. César envoya à chacun d’eux
le glaive de bois et la palme. Tel fut le prix de leur
Activité 2
courage et de leur adresse.
1. La mort d’un gladiateur « coûte cher à l’organisateur »
(l .  14) qui a payé la formation, l’entraînement . La Si la palme est connue des élèves et souvent reprise
gladiature représente en effet l’une des activités de comme symbole de victoire au cinéma, le « rudis » est
service les plus importantes de l’économie romaine, plus oublié . Et pourtant c’est le bâton qu’utilisaient
les gladiateurs lors des entrainements . On le voit bien
du fait des sommes considérables mises en jeu .
dans le film de Stanley Kubrick Spartacus (1960) .
2. L’editor décidait de la mise à mort d’un gladiateur
5. Ce texte confirme que la mise à mort des vaincus
le plus souvent quand ce dernier était « grièvement
n’avait rien d’obligatoire, bien au contraire .
touché » (l . 18) pour lui épargner les souffrances d’une
longue agonie . Parfois aussi quand le combattant • Le pouce renversé constitue un cliché repris dans
avait fait preuve de couardise . Gladiator ou Spartacus .
3. En réalité, ces jeux possédaient des règles de Pour une explication très détaillée sur cette erreur :
jeu comme un sport actuel, et un arbitre (en toge http://www .arretetonchar .fr/antiqliche-2-le-pouce-
blanche) veillait au respect des règles . Ce personnage vers-le-bas-condamne-t-il-un-gladiateur/
n’apparaît jamais ou presque au cinéma .

71 TouTe la vériTé sur les gladiaTeurs


LE POINT SUR LA MISSION Activité 2
L’issue du combat peut être choisie entre toutes 1. [Caesar] spectacula [César] donna
les solutions présentées : grâce du vaincu (missio), gladiatorum habuit de magnifiques
cadeaux offerts aux deux combattants (rudes et magnificentia ; spectacles
palmas) ou mise à mort du vaincu en respectant la
sed feminarum de gladiateurs ;
inlustrium mais trop de femmes
technique étudiée et l’atmosphère solennelle du senatorumque illustres [bien en
moment . Les élèves éviteront surtout de reprendre plures per arenam vue] et de sénateurs
le cliché du pouce renversé (pollice verso) . foedati sunt . se sont déshonorés.
In verba Eumolpi Selon les mots
sacramentum d’Eumolpe, nous
Bibliographie/Sitographie juravimus : uri, prêtâmes le serment
• Christophe Champclaux et Linda Tahir Meriau, vinciri, verberari d’être brûlés,
Le Péplum, Le Courrier du Livre, 2016 . ferroque necari, enchaînés, frappés,
et quicquid aliud et tués par le fer
• Documentaire de la BBC sur un combat : Eumolpus jussisset . et de faire tout ce
https://www .youtube .com/watch?v=0nb Tanquam legitimi qu’Eumolpe pourrait
0ZHlkg-U gladiatores domino nous ordonner.
corpora animasque Comme
religiosissime des gladiateurs
addicimus . légaux, par ce
Beati aut miseri serment sacré, nous
remettons corps
gladiatores ? et âme à notre
manuel de l’élève p. 118-119 maître.

Activité 1 2. Le premier extrait confirme que des hommes


1. Dans les péplums, les gladiateurs sont le plus issus de la noblesse (des sénateurs) et des femmes
souvent des esclaves, des prisonniers de guerre ou de familles connues (bien en vue dans la société)
des chrétiens condamnés à mort . Ils subissent leur pouvaient combattre dans l’arène .
sort et sont contraints de combattre . Le gladiateur, Le deuxième texte révèle le serment prêté par des
dans ces scénarios, devient donc le héros qui se hommes libres à leur laniste . Ce type de contrat est
révolte contre l’oppresseur, montrant un courage et encadré par la loi . En échange de son engagement,
des qualités exceptionnelles . le gladiateur reçoit la prime prévue par le contrat : le
2. En réalité, les gladiateurs étaient le plus souvent pretium .
des hommes libres qui devenaient des combattants
professionnels après un entraînement de qualité dans Activité 3
les écoles de gladiateurs (ludus) . 1. La ludus est donc une école où les gladiateurs
s’entraînent et apprennent les règles du combat . Les
3. Ils devaient signer un contrat d’engagement et
gladiateurs s’incluent dans un vaste ensemble où ils
renoncer à leurs droits de citoyens romains durant
intègrent une familia gladiatorum qui constitue une
cette période de leur vie .
sorte de mini- société . Elle est placée sous la direction
d’un laniste qui loue ses hommes aux organisateurs
de spectacles et veille à la bonne marche de l’école
(sorte de directeur ou de chef d’entreprise) . Il est aussi
responsable du bon fonctionnement économique de
l’école .
2. On pourra vidéo-projeter la scène de Spartacus,
de Stanley Kubrick (1960) qui montre les conditions
d’entraînement, ou celle du dernier Spartacus (2010)
dont le photogramme est présent dans le manuel . On
fera notamment repérer le rudis, bâton de bois qui
remplace le glaive dans les entraînements .

72
Le film permet aux élèves de prendre conscience des gladiateurs fonctionne donc avant tout comme une
différents types d’exercices physiques et techniques « entreprise de spectacles » .
(pratique des sports de combats grecs traditionnels
comme le pugilat) qui permettent aux athlètes de LE POINT SUR LA MISSION
mener à bien leur mission . Suite à cette double page, les élèves pourront
3. Ces gladiateurs sont entraînés comme des sportifs commencer à choisir le héros de leur film :
de haut niveau et nourris correctement . « Ce sont de • statut social : femme ou homme, sénateur ou
véritables athlètes au corps parfait . » (l . 8-9) plébéien, libre ou esclave…
4. L’atmosphère est tranquille, plutôt « bon enfant » . • nom et surnom : Ursius « fort comme un ours »,
Ceux qui ne combattent pas regardent leurs Fulgur « la foudre »…
camarades dans une posture de supporters tout en • école ou lieu : Pompéi, Rome…
restant concentrés . • famille : femmes, enfants, amantes…
On cernera mieux l’atmosphère du lieu en visionnant
• programme de la journée : repas, entraînement,
le documentaire du site Hatier intitulé « L’école des
combat…
gladiateurs de Rome » . En effet, les péplums cités,
quoique informatifs, cherchent le sensationnel et par
conséquent véhiculent aussi des clichés .
Bibliographie/Sitographie

Activité 4 • Christophe Champclaux et Linda Tahir Meriau,


1. La familia gladiatorum représente généralement Le Péplum, Le Courrier du Livre, 2016 .
l’ensemble des esclaves d’une maison . Par extension, • « Les gladiateurs », Eric Teyssier in Histoire antique
elle désigne l’ensemble de la troupe des gladiateurs médiévale, hors-série n° 23, avril 2010 .
qui vivent dans le cadre de la ludus . Elle constitue une • « Toute la vérité sur les gladiateurs », Arkéo Junior,
sorte de société marginale dont les membres sont n° 225, janvier 2015 .
solidaires jusque dans l’organisation des funérailles . • Georges Ville, La gladiature en occident, des
Les femmes des gladiateurs morts au combat, par origines à la mort de Domitien, École française de
exemple, restent dans la familia ainsi que les enfants . Rome, 1981 .
Entrent dans la composition de cette familia les
• http://avepeplum .blogspot .fr/
gladiateurs opérationnels, les gladiateurs blessés,
les docteurs, les cuisiniers, les serviteurs chargés de • http://www .mediterranees .net/civilisation/
l’entretien du ludus, le manicurius ou unctor, le laniste . spectacles/index .html
2. Ces gladiateurs mènent une vie rude mais presque • http://remacle .org/bloodwolf/liege1/viol/viol7 .htm
normale dans le cadre de l’école et souvent leurs
conditions de vie sont supérieures à celles d’un
esclave ordinaire . Dans les péplums, le gladiateur Atelier d’expression
vit fréquemment dans des conditions de logement manuel de l’élève p. 120-121
déplorables, sans aucun droit, avec une nourriture
de mauvaise qualité, victime le plus souvent de Activité 1
châtiments corporels . • français (dérivé du latin) : aspect, espèce, suspicion 
3. Le laniste prend soin de ses gladiateurs car ils • espagnol : espiar
représentent un rouage important de l’économie • anglais : spy (espion) ou spice (épice) ou encore
romaine du fait des sommes importantes mises en to suspect (soupçonner)
jeu dans les spectacles (coût de transport, hôtellerie,
• allemand  : Spiegel (miroir) qui permet de faire
nourriture, entraînement rigoureux, paiement des
connaître aux (non-)germanistes le nom d’un des plus
gladiateurs libres, achat de nouveaux esclaves,
grands journaux d’investigation d’Europe
primes accordées aux gladiateurs vainqueurs . L’impôt
• italien : spetaccolo (spectacle)
(le vectigal) prélevé sur les murena jusqu’au règne
de Marc Aurèle constitue un autre élément qui • Autres propositions : http://projetbabel .org/mots/
vient peser sur le coût des spectacles… L’école des index .php?p=spectacle

73 TouTe la vériTé sur les gladiaTeurs


Activité 2 l. Victor sum ! Romanorum sententiam rogo . : Je suis
a. introspection : regarder dans (à l’intérieur de soi) vainqueur et demande la sentence de la foule.
b. rétrospectif : regarder en arrière (en remontant m. Vulgi misericordiam peto . :
dans le passé) Je demande la pitié de la foule.
c. inspecteur : regarder dans ou (sur) n. Mortem impero . : J’ordonne la mort.
perspicace : capable de voir à travers (apercevoir ce
qui échappe aux autres)
Activité 6
suspect : regarder de dessous vers le haut Actius le mirmillon a vaincu six fois. Âgé de vingt-
aspect : regarder vers (s’offrir à la vue de) ; et-un ans, il repose ici. Que la terre lui soit légère.
vient de species, specei, f . Son épouse a fait élever [ce tombeau] pour son
mari. Ce que chacun de vous aura souhaité pour
d. expectative : vient de exspecto, as, are, avi, atum :
moi qui suis mort et pour elle, que les dieux le lui
attendre (regarder en étant hors de)
accordent à lui aussi pour toute sa vie et toute sa
Activité 3 mort.
a. ludothèque CIL, II, 7, 353 .

b. péplum 1. Actius

c. rémunération 2. C'est un mirmillon .

d. horoscope 3. Il a gagné six combats (« vicit VI ») .


4. Il avait vingt-et-un ans (« Annorum XXI ») .
Activité 4 5. sa femme (« Uxor viro de suo . »)
a. 3. • b. 2. • c. 4.• d. 1.
6. Voir traduction ci-dessus .
Activité 5
a. Mitte : Laissez-le aller. Sitographie
b. Occide ! : Tue-le ! Catalogue des épitaphes avec photographies :
c. Verbera ! : Frappe-le ! • http://edh-www .adw .uni-heidelberg .de/edh/
d. Jugula ! : Égorge-le ! inschrift/HD016522
e. Hoc habet . : Il a son compte. • http://www .noctes-gallicanae .fr/Epitaphes/
f. Ure ! : Brûle-le ! epitaphes .htm#gladiateurs

g. Qualis virtus ! : Quel courage ! Aide méthodologique :


h. Videte quam pulcher est ! : • http://www .faire-un-film .fr/ecriture-de-scenario/
Voyez comme il est beau ! storyboard
i. Pollicem vertimus . : • http://www .cinematheque .fr/expositions-
Diriger, tendre (son pouce) vers. virtuelles/storyboard/index .htm
j. Pollicem preme . : • http://ww2 .ac-poitiers .fr/ia79-pedagogie/spip .
Presser le pouce (en signe d’approbation). php?article165&debut_page=1
k. Sol calidissimus est, sitimus . :
Le soleil est très chaud, nous avons soif.

74
Objectifs Objectifs Objectifs Objectifs
non atteints à peine atteints atteints dépassés
• Nom, statut social mais • Nom, statut social, • Construction d’un héros • Construction d’un héros
pas de construction mais pas de construction (nom, passé, statut social, (nom, passé, statut social,
MISSION

psychologique. psychologique rôle dans l’histoire rôle).


• Équipement ou / et narrative. et vie familiale). • Lexique subjectif.
Créer les avec des erreurs. • Équipement juste. • Lexique objectif. • Croisement de différents
personnages • Équipement juste. points de vue.
• Équipement juste.
• Utilisation de mots latins.
Repères de progressivité

• Simple liste des étapes • Simple liste des étapes • Récit du combat avec • Insertion de mots ou
du combat du gladiateur. du combat. reprise des étapes. expressions en latin
pendant le combat.
Réaliser un story-board

• Clichés reproduits • Pas de croquis des lieux. • Absence de clichés.

75
Construire (combat et lieux). • Description précise
le scénario • Encore un cliché. • Choix et description
ou croquis des lieux. des lieux.
de votre
• Absence de clichés.
scène
• Réinvestissement
des connaissances
acquises.

• Découpage plan par plan. • Découpage plan par plan. • Découpage plan par plan. • Idem + indication
Découper de bande son.
• Aucune indication • Indications de mouvements • Indications de mouvements
et faire
de mouvements de caméra mais de caméra adaptés • Outil numérique pour
le croquis
de caméra. ne correspondent pas à la situation. réaliser le story-board.
de la scène aux étapes du combat. • Pas d’indication
plan par plan
de bande son.

TouTe la vériTé sur les gladiaTeurs


Manuel de l’élève p. 122
PARCOURS 10 Manuel de l’élève p. 123

Maîtres et esclaves
INTRODUCTION
Dans ce parcours, il s’agit de comprendre le fonctionnement et l’organisation de la société romaine à travers
l’étude des conditions de vie des esclaves à Rome . Ce thème est en effet proposé dans le Bulletin Officiel
sous la rubrique « Vie privée et vie publique » . Ce parcours peut ainsi être étudié en complément du parcours 9
consacré aux gladiateurs, notamment pour rendre compte de l’importance du rôle de l’esclave dans la société,
tant dans le domaine de l’économie que dans celui des loisirs et divertissements . Il peut aussi faire écho avec
des textes abordés en classe de français dans le cadre de l’étude du thème « Individu et société : confrontations
de valeurs ? » notamment celle d’œuvres ou d’extraits du xviiie siècle (Marivaux, Montesquieu, Voltaire…) .
À Rome, l’esclave est certes l’objet de la fascination des hommes quand il se trouve au centre de l’arène, mais
il représente aussi une menace au sein de la société romaine car il est, sinon le moteur, du moins un facteur
essentiel à l’économie . Aussi les Romains redoutent-ils toute rébellion qui remettrait en cause les fondements
de leur culture . La mission confiée aux élèves de 4e est donc de rédiger le discours de révolte d’un esclave
avant de combattre l’armée romaine . Il faut pour cela relever et rassembler, dans l’ensemble des documents
et textes proposés, tous les éléments susceptibles de fournir des arguments défendant le droit à la Liberté :
de leur origine à leur place dans la société . Les textes latins étudiés seront l’occasion d’approfondir les notions
abordées précédemment et de découvrir le cas particulier du pronom-adjectif de rappel is, ea, id que les auteurs
emploient pour désigner le plus souvent l’esclave .

Image d’ouverture Infimae sortis homines


manuel de l’élève p. 123 manuel de l’élève p. 124-125
La fresque qui figure en tête du parcours l’introduit Activité 1
par la représentation d’une scène de banquet où
1. Les cinq sources de l’esclavage sont : la naissance,
des esclaves font le service auprès de convives
une condamnation judiciaire pour endettement,
confortablement installés sur des lits dans la pièce
l’abandon des enfants ramassés par des marchands
du triclinium . Cette fresque, découverte à Pompéi,
d’esclaves, la défaite du peuple auquel l’esclave
témoigne d’une des scènes de la vie quotidienne des
appartient lors d’une guerre, la piraterie .
Romains, le repas .
2. L’esclave est considéré comme une marchandise
L’élève peut observer la scène et décrire ce qui est
puisqu’il est vendu sur des marchés .
représenté : on aperçoit les esclaves au premier plan .
Le premier esclave à droite s’occupe de déchausser 3. Certains esclaves peuvent aspirer à la liberté afin de
l’un des convives assis sur le bord du lit, l’esclave au sortir de leur condition de marchandise et d’acquérir
centre paraît chanter ou déclamer un texte tandis une véritable légitimité d’être humain .
que celui de gauche soutient un convive qui semble
faire un malaise, sans doute dû à un excès de boisson .
Activité 2
1. D’après le tableau, les esclaves représentent 30 à
Cette fresque permet de rendre compte des relations
40 % de la population totale en Italie .
maîtres/esclaves et du rôle qui leur est attribué dans
des domaines divers, autant de fonctions que de 2. Ces données ne sont pas sûres, comme l’indique la
besoins nécessaires au confort et au bien-être du marge proposée dans ce tableau . Les esclaves ne sont
citoyen romain . pas tous recensés comme c’est le cas des citoyens
romains . À Rome, il n’y a pas de registre officiel,
contrairement à Athènes qui a fait un recensement
en 317 av . J .-C .

76
3. Les Romains semblent avoir eu autant recours à LE POINT SUR LA MISSION
l’esclavage que leurs voisins méditerranéens compte
Dans l’Antiquité, plusieurs facteurs conduisent à
tenu des pourcentages qui avoisinent tous les 30 % .
devenir esclave : tout enfant peut naître esclave
Seule la Chine semble avoir davantage limité cette
par la naissance ou après un abandon, mais tout
pratique .
homme libre peut le devenir à la suite d’une
Activité 3 décision judiciaire ou après avoir été fait prisonnier
de guerre ou objet d’une rançon à la suite d’un acte
Pour acheter un cheval, tu demandes que l’on
de piraterie . Les esclaves sont alors considérés
détache sa selle ; tu fais enlever leurs vêtements aux
comme une marchandise dont la vente sur les
esclaves exposés en vente pour qu’ils ne cachent
marchés témoigne pour l’acquéreur de son rang
pas les défauts de leur corps. Les marchands social : ils servent de faire-valoir au riche citoyen
d’esclave dissimulent ce qui pourrait déplaire ; c’est romain et constituent une main d’œuvre bon
pourquoi ces ornements-mêmes sont suspects marché essentielle à l’économie romaine à travers
aux acheteurs. Lorsque l’on voit une jambe ou un les différentes fonctions qui leur sont attribuées
bras bandé, tu demandes que le corps soit mis à relatives à leur qualité : fonction administrative,
nu et exposé. éducative, militaire, domestique, agricole, ouvrière…
D’après Sénèque, Lettres à Lucilius, IX, 80 .
1. Les Romains achètent leurs esclaves en fonction
de leur état de santé : ils vérifient l’état des jambes Num servus ordinarius
(crus) et des bras (bracchium) ; ils demandent à les homo est ?
voir nus pour vérifier s’ils ont des « vices » cachés . manuel de l’élève p. 126-127
2. Les éléments qui indiquent que l’esclave est vendu Activité 1
comme une marchandise sur un marché sont : la
1. Le droit romain considère les esclaves romains
comparaison avec le cheval (l . 1), les termes venalibus
comme des sous-hommes (« hommes diminués »,
(esclaves mis en vente), ementibus (acheteurs) et l .  4) par leur absence de liberté, alors que pour les
Mangones (marchands d’esclaves) . Grecs, les esclaves ne sont pas des hommes, mais
des machines ou des animaux .
Activité 4
2. Les esclaves bénéficient du droit à la propriété du
1. A 2 – B 4 – C 2 – D 1
tombeau et d’argent (« le pécule », l . 11) et d’avoir
2. familia urbana : 2 • 4 • 5 une famille (« vivre avec une femme et de veiller sur
familia rustica : 1 ses enfants », l . 13) .
3. paedagogus (chargé de l’éducation des jeunes
enfants), scriba (secrétaire particulier), coquus Activité 2
(cuisinier), nutrix (nourrice), médius (médecin), 1. Arrête-moi, car je me suis enfui et ramène-moi
basternarius (conducteur de mulets)… à la Via Lata chez le médecin Gemellinus.
2. Les esclaves portaient ces colliers pour les retrouver
Sitographie en cas de fuite . Y étaient inscrits le nom et l’adresse
http://www .mediterranees .net/civilisation/Rich/ de leur propriétaire/maître .
Articles/Esclaves/index .html 3. Ce type de collier est essentiellement porté par les
animaux domestiques : chien ou chat, car il permet de
D’hier à aujourd’hui
retrouver le maître en cas de perte .
Le métier de vigile peut être rapproché de celui de
pompier . Le vigile aujourd’hui est un veilleur ou un Activité 3
gardien chargé de la sécurité pour protéger certains 1. À quel supplice les esclaves peuvent-ils être
lieux publics (commerces, musées, lieux administratifs condamnés ? Les esclaves peuvent être condamnés
ou institutionnels, discothèques…) . à la crucifixion .
2. Quel crime ce châtiment est-il censé punir ? Est-il
appliqué dans tous les cas ? Ce châtiment est réservé

77 Maîtres et esclaves
aux esclaves et aux provinciaux non-citoyens romains . Quid libertatis pretium est ?
La crucifixion est censée punir des actes qui portent manuel de l’élève p. 128-129
atteinte à l’État, comme le brigandage, la rébellion et
la piraterie . Activité 1
Ce supplice n’est pas appliqué dans tous les cas, 1. La sortie de l’esclavage n’est pas un phénomène
il est essentiellement utilisé par les maîtres sur très fréquent dans la société romaine, elle ne concerne
leurs esclaves, à titre privé, et non pour des actions qu’un nombre limité d’entre les esclaves : « Seuls
conduites contre l’État (« en cas de rébellion dans sa quelques-uns d’entre eux ont pu le réaliser » (l . 2-3) .
demeure », l . 15) . 2. Les moyens dont les esclaves disposent pour
échapper à leur condition sont réduits : à Athènes,
Activité 4
il reste la fuite, le suicide, la révolte, mais aussi
1. Dans cette lettre, Sénèque semble dialoguer avec
l’affranchissement (l . 10-11) .
son ami Lucilius .
3. L’issue en est souvent la mort (l . 15) .
2. Sénèque s’efforce de démontrer à son ami Lucilius
que ses esclaves doivent être considérés comme Activité 2
ses égaux (« isdem seminibus » et « eodem caelo » 1. Les trois types d’affranchissement légaux sont la
l .  11, « aeque » l .  12) : il doit cohabiter avec eux « vindicte (vindicta) » l . 4, le « recensement (censu)  »
(« contubernales » l .  6) et ils peuvent devenir des l . 9, et le testament l . 13 .
hommes de confiance (« amici » l . 7) .
2. a. Le pileus est le bonnet que porte l’esclave
3. Sénèque désigne l’esclave par le pronom istum prosterné .
(l .  10) . Ce pronom est employé avec une valeur
b. Le licteur est le personnage de droite revêtu de
péjorative  : Sénèque reprend la formulation que
la toge (toga) dont la main droite porte la baguette
Lucilius doit utiliser pour désigner son esclave et
(vindicta) et la gauche le faisceau (fasces) .
marquer son mépris pour cette condition, ce qui
contraste avec l’idée d’égalité qu’il développe dans c. L’esclave coiffé du pileus, à gauche sur le bas-relief,
les dernières lignes . tient un fouet, virga .
4. Ce texte diffère du texte de l’activité 1 dans la
Activité 3
mesure où il souligne que les maîtres et les esclaves
1. Les nouveaux rapports de l’affranchi à son maître
sont de même nature alors que le premier texte
restent des rapports de dépendance : l’affranchi porte
indique que pour le droit romain, esclaves et citoyens
le nom et le prénom de son ancien maître . Il doit
ne sont pas égaux par nature : les esclaves sont des
également lui rendre des services : les operae (l . 16) .
sous-hommes infirmes qui ne peuvent jouir d’aucune
liberté et qui ne s’appartiennent pas . 2. Les inscriptions de la stèle indiquent les initiales
du nom de leur ancien maître : P . Leur prénom est le
LE POINT SUR LA MISSION même : Aiedius pour l’homme et Aiedia pour la femme .
Les Romains portent un regard sur l’esclavage qui a La stèle indique leur surnom : Amphio et Fausta melior .
su évoluer avec le temps, comme l’indique le texte D’hier à aujourd’hui
de Sénèque . Quoique hommes, les esclaves n’en Le bonnet phrygien porté par l’affranchi est aussi porté
demeurent pas moins considérés comme des êtres par Marianne, symbole de la République française,
inférieurs, des sous-hommes . Aussi leurs droits représentée sur les timbres poste, les pièces de
civiques se trouvent-ils réduits : la possibilité monnaie et en filigrane sur les pièces d’identité . Son
de fonder une famille dépend du consentement buste est présent dans toutes les mairies françaises .
du maître qui se réserve le droit de séparer ses
membres en vue d’une vente . Leur vie, leur propre
corps ne leur appartiennent pas : ils deviennent la
Vivat libertas !
propriété de leur maître qui les a achetés et détient manuel de l’élève p. 130-131
sur eux le droit de vie et de mort . Certains supplices Activité 1
leur sont plus particulièrement réservés en cas de
Larcius Macedo, ancien préteur, a été la victime
délit, la crucifixion notamment .
de ses esclaves. C’était en effet un maître hautain

78
et cruel. Il se baignait dans sa villa de Formies. son glaive de gladiateur . Ses bras sont croisés : ils
Soudain ses esclaves l’entourent. L’un l’attaque à la indiquent son assurance et sa détermination . Le
gorge, un autre frappe son visage, un autre écrase visage légèrement de profil évoque la colère : la bouche
sa poitrine et son ventre […]. fermée fait une sorte de moue et ses yeux semblent
Ses esclaves s’enfuient ; une grande partie d’entre regarder vers l’horizon . Son attitude est celle d’un
eux a été reprise, mais les autres sont recherchés. homme triomphant déterminé à se venger .
Après quelques jours, Larcius est mort non sans 4. L’œuvre date de 1831, mais le sculpteur la
la consolation de la vengeance. date du 29 juillet 1830, dernière journée des Trois
D’après Pline le jeune, Lettres, III, 14, glorieuses révolutionnaires qui mettent fin au régime
traduction des auteurs . de Charles X . Spartacus symbolise la victoire des
1. Larcius est la victime de ses esclaves . esclaves sur les Romains . Il devient le symbole du
peuple opprimé contre la politique royaliste menée
2. Cet incident s’explique par la cruauté et le dédain
sous la Restauration, qui marque le retour aux idées
du maître envers ses esclaves .
de l’Ancien Régime .
3. Les esclaves adoptent deux types de
comportement : ils l’abandonnent à son propre sort LE POINT SUR LA MISSION
en le jetant au sol quand ils le pensent mort, mais
les plus fidèles le recueillent (« Excipiunt ejus servi Certaines révoltes d’esclaves sont presque
fideliores », l . 10) . parvenues à leur fin  : les guerres serviles en
Sicile conduites par Eunous, Salvius et Athénion
4. Larcius meurt quelques jours plus tard, suite à
au iie siècle avant J .-C ., mais aussi la révolte
l’attaque . Quant aux esclaves, ils fuient (« diffugiunt »,
menée par Spartacus quelques décennies plus
l . 13) mais sont en grande partie retrouvés (l . 14-15) . tard, permettent de donner espoir à la naissance
5. Traduisez les parties non traduites du texte (voir de nouveaux conflits susceptibles d’amener à la
ci-dessus) . victoire et à la conquête de la Liberté .

Activité 2
1. L’expression «  guerres serviles  » évoque les Atelier d’expression
révoltes des esclaves contre la République romaine . manuel de l’élève p. 132-133
2. Deux guerres ont eu lieu au iie siècle avant Jésus-
Christ sous la République romaine : la première de
Activité 1
140 à 132 et la deuxième de 104 à 100 avant J .-C . . 1. • italien : officina
• espagnol : copie, exemplaire
3. Les esclaves révoltés ont tenté de prendre le
• anglais : faire fonctionner
pouvoir de la Sicile et de fonder un nouveau royaume
• allemand : copie, exemplaire
administré par des esclaves .
2. a. officine
Activité 3 b. opulence
1. Les éléments de la sculpture qui indiquent l’état de c. opérations
servitude passé de Spartacus sont la chaîne qu’il porte
d. office
à la main et la menotte restée à son poignet droit .
Les éléments qui indiquent sa liberté retrouvée sont Activité 2
l’absence de menotte au poignet gauche et le fait
a. un familier
que la chaîne dans sa main gauche soit brisée . Il est
b. servitude
représenté nu . Il a abandonné sa tenue d’esclave .
Il semble que la statue représente Spartacus venant c. laborieuse
de briser ses chaînes . d. opéra
2. 3. Spartacus est debout, nu . Il est représenté e. domestique
comme un homme jeune et athlétique . Sa musculature
renvoie à son statut de gladiateur . Il symbolise la force . Activité 3
Il porte un poignard brisé à la main gauche, sans doute a. un droit de passage sur la propriété d’un autre

79 Maîtres et esclaves
b. appartenir à un groupe ou à une communauté 1. Les infinitifs du textes sont : « rapi », « vulgari »,
qui se soumet et obéit à des règles strictes « obici », « mitti », « frangi » et « compleri » . La voix
c. se libérer du jugement d’autrui la plus employée est la voix passive .
d. travailler dans les activités liées au spectacle 2. Le verbe répété est « jussit » et « jubebatur »
(ordonner) . Ses sujets grammaticaux sont « Vedius »,
e. vivre dans la souffrance
le maître de maison chez qui dîne Auguste (l . 4-5) et
f. réaliser un travail sans aucun esprit critique « Caesar », qui renvoie à Auguste (l . 13) .
envers une autorité
3. Sénèque cherche à montrer que le droit de vie ou de
Activité 4 mort d’un esclave dépend de son maître, que l’esclave
est soumis à la volonté du maître et que toute action
b. polycopier
à son encontre relève de la décision du maître ou de
c. ouvrier l’empereur (dernières lignes du texte) .
d. opuscule 4. Le mot qui désigne Védius dans la première phrase
f. officine est « ejus », pronom de rappel m . gén . sg . Le mot qui
h. optimal désigne l’esclave est « eum », pronom de rappel m .
acc . sg .
Pour la définition des mots, on peut consulter le TLF
en ligne : 5. Védius se montre un maître cruel et impitoyable
http://atilf .atilf .fr (« Saevitia », l . 7) en ordonnant la mort de son esclave
dans le bassin à murènes (l . 5-6), tandis qu’Auguste
Activité 5 fait preuve de compassion et de clémence puisqu’il
e. Pone crucem servo ! refuse le châtiment ordonné par Védius à son esclave .
c. Quo crimine servus supplicium meruit ? Quis testis Il libère l’esclave qui s’est jeté à ses pieds (l .  8), fait
adest ? Quis detulit ? briser l’ensemble des verres de son hôte et combler
le bassin avec les débris de verre pour le rendre
a. Audi ! Castigare hominem gravem et terribilem est .
impraticable . Il montre, par ce geste, que c’est lui le
b. O demens, ita servus homo est ? Nihil fecerit, esto ! maître et qu’être maître, c’est aussi savoir faire preuve
d. Hoc volo, sic jubeo, sit pro ratione voluntas . d’humanité et de clémence .

Activité 6
Alors que le divin Auguste dînait chez Vedius
Pollion, un de ses esclaves avait brisé une coupe
en cristal : Vedius ordonna qu’il meure d’une façon
vraiment peu banale : on ordonna qu’il soit jeté
aux murènes énormes qu’il  maintenait dans un
vivier. C’était de la cruauté ! L’enfant s’échappa des
mains et s’enfuit aux pieds de César, pour lui
demander  uniquement de mourir autrement,
pour ne pas devenir la proie des murènes. César fut
troublé par l’aspect inédit de la cruauté et ordonna
de relâcher l’esclave, il ordonna aussi de briser
devant lui toutes les coupes en cristal et de combler
le bassin.
D’après Sénèque, De la colère, III, 40 .

80
Objectifs Objectifs Objectifs Objectifs
non atteints à peine atteints atteints dépassés
• Discours • Discours auquel • Structure en trois • Recours à des effets
ne contenant il manque grandes parties. rhétoriques variés
ni introduction une introduction pour convaincre.
MISSION

Rédiger • Discours soigné


ni conclusion. ou une conclusion. avec trois arguments • Maîtrise du vocabulaire
un discours
• Présentation • Discours avec illustrés par d’un point de vue
argumentatif
d’un catalogue un seul argument un ou deux exemples. subjectif (mélioratif/
d’arguments et un seul exemple. péjoratif).
et d’exemples.
Repères de progressivité

• Prononce • Lecture du discours • Prononce un discours • Récitation du discours


son discours sans conviction. au ton varié par cœur en respectant
d’une voix inaudible. • Non prise en compte pour marquer le ton.
• Lecture du de la situation la détermination. • Posture d’orateur :
Prendre
discours sur d’énonciation • Se détache de son s’adresse directement
la parole

81
un ton monocorde. (locuteur/ texte et s’adresse au destinataire (regards
• Fait son discours destinataire). directement portés sur l’auditoire).
sans tenir compte au destinataire.
Rédiger un discours argumentatif

du destinataire. • Convaincant.
• Erreurs. • Explique une seule • Cite trois ou quatre • Comparaison entre
• Cite un seul aspect raison de se révolter. bonnes raisons de le statut des hommes
de la vie • Cite un exemple se révolter. libres et celui
des esclaves. de rébellion. • Utilise des exemples des esclaves selon
Réinvestir le droit romain.
les connaissances d’esclaves célèbres

Maîtres et esclaves
qui se sont battus • Comparaison avec
du sujet
pour la liberté. des pays qui recourent
dans le discours
• Démontre l’accès peu à l’esclavage
limité à la liberté. et conséquences
sur leur économie
(ex. Chine).
Manuel de l’élève p. 134
PARCOURS 11 Manuel de l’élève p. 135

Femmes romaines
INTRODUCTION
Alors que l’iconographie comme les textes anciens attestent de l’alphabétisation des femmes romaines, les
textes de femmes parvenus jusqu'à nous s’avèrent rarissimes et anecdotiques . C’est pourquoi la mission liée
à ce parcours diachronique invite les élèves à remettre des mots là où ils ont été perdus . Ils auront accès à
des documents leur montrant d’une part les clichés irriguant la mentalité romaine à l’égard des femmes, les
rites leur octroyant une place dans la société, le cadre juridique qui les contraint, mais aussi leur participation
réelle à la puissance économique et culturelle de Rome, et l’amélioration progressive de leur condition – du
moins dans les milieux les plus aisés .
La mission étant orientée vers l’expression de revendications et de transformations, elle sera l’occasion
d’apprendre à manier les verbes irréguliers volo, nolo, malo et fieri .
L’étude des adjectifs de 2e classe se poursuivra : les élèves rencontreront, cette fois, ceux du genre neutre .
L’atelier de traduction, quant à lui, permettra de prendre conscience de la nécessité éventuelle de revoir les
cas et les fonctions .

Image d’ouverture De mulierum qualitatibus


manuel de l’élève p. 135 manuel de l’élève p. 136-137
Cette stèle, qualifiée de «  cycladique  », offre la Activité 1
représentation de deux femmes (cf. Odile Cavalier,
1. Avant de se lancer dans la correspondance du
Le chagrin vaincu. À propos d’une nouvelle stèle
mot-à-mot, il serait bienvenu d’attirer l’attention
cycladique au Musée Calvet, Revue des Études
des élèves sur la structure globale de la phrase afin
anciennes, décembre 2003) . L’une, imposante, est
qu’ils comprennent pourquoi les qualités énumérées
assise sur un siège à dossier droit, aux pieds moulurés
sont au génitif .
et effilés . Sa tête est recouverte de son himation et
Le mari de Turia (nous l’appellerons ainsi par commodité,
elle donne de la nourriture à un serpent . Ces deux
mais des études récentes tendent à montrer que l’on
éléments rassemblés lui confèrent un caractère sacré .
s’est trompé sur l’identité de la dédicataire) appréciait
S’agit-il de la défunte ou de la déeese Déméter, à
chez sa femme la vertu (« pudicitiae »), la docilité
laquelle est associée le serpent ? En face d’elle,
(« opsequi », l . 1), la gentillesse (« comitatis »), le bon
debout, sans voile, se tient une femme, plus petite et
caractère (« facilitatis »), l’assiduité aux travaux de
plus menue : une servante ? une jeune fille ? Elle tend à
la laine (« lanificiis tuis adsiduitatis », l . 2), le sens de
la femme une boîte de la main gauche . . . Miroir à boîtier,
la religion exempt de superstition (« religionis sine
tablette à écrire (diptichon) ? L’intérêt de cette stèle
superstitione »), la discrétion des parures (« ornatus
funéraire assez énigmatique réside dans la tension
non conspiciendi »), la sobriété de sa toilette (« cultus
entre un aspect quotidien et un autre mythologique .
modici », l . 3), et la tendresse voire le dévouement
Elle permet, en outre, de poser d’emblée la question
qu’elle manifestait à l’égard de la famille, sa belle-
des femmes et de la culture, et peut constituer un
mère comprise (« tuorum caritate, familiae pietate,
clin d’œil à nos ordinateurs portables .
cum aeque matrem meam ac tuos parentes », l . 5-6) .
Sitographie Ce portrait idéalisé nous en apprend sans doute plus
La tablette 291 de Vidolanda, texte le plus ancien sur ce que la société romaine attendait des femmes
écrit de la main d’une femme, est une invitation à que sur les femmes . . . À moins d’y lire en creux les
un anniversaire : traits de caractère réels des femmes qui dérangeaient
http://vindolanda .csad .ox .ac .uk/4DLink2/4DACTION/ les hommes !
WebRequestQuery?searchTerm=291&searchType 2. L’expression «  aeque matrem meam ac tuos
=number&searchField=TVII, ou – plus accessible aux parentes » (l . 6) sous-entend que les rapports entre la
élèves – sur https://fr .vikidia .org/wiki/Vindolanda bru et les beaux-parents étaient couramment tendus .

82
Activité 2 rares sous un tel régime . De plus, le régime dotal est
1. Les deux personnages, un homme et une femme, lié à l’idée implicite et erronée que les femmes ne
sont représentés de trois-quarts face . Ils semblent produisent pas de richesses (idée très ancienne, déjà
se regarder dans les yeux et se serrent la main développée dans la Théogonie d’Hésiode à l’occasion
solennellement . Ils paraissent unis par un contrat . de la création de Pandore) . Or, comme nous le verrons
p . 141 du manuel, les femmes travaillaient déjà hors de
2. « CONIVGI OPTIMAE » . La formule est au datif
leur domicile à l’époque romaine . La dot est aussi un
singulier féminin . C’est donc un mari qui a commandité
chemin par lequel s’officialise la non-reconnaissance
cette stèle pour son épouse : « À mon excellente
du travail domestique sous toutes ses formes, non-
épouse » .
reconnaissance qui persiste encore dans notre société .
3. « À ma très fidèle, très aimante, très pieuse » . On
3. Agrippée à son outre, assise à même le sol, la tête
attirera l’attention des élèves sur la terminaison du renversée en arrière, la vieille femme ivre semble avoir
superlatif en latin . perdu toute dignité ! L’artiste a cherché à faire rire par
le côté burlesque du personnage (c’est, à l’origine, un
Activité 3
personnage d’une comédie de Plaute : la vieille Léna
Texte 1 dans Curculio) . Par ailleurs, Plutarque atteste que boire
1. Les femmes y sont présentées comme des du vin était interdit aux femmes .
bavardes et, si elles viennent de riches familles, comme Texte 2
des tyrans, des coquettes dont le goût du luxe est
1. Selon Metellus, les hommes doivent accepter les
insatiable .
désagréments supposés du mariage parce que la
2. Une dot est une somme d’argent remise au mari par « nature » les y oblige . Ceci permet aussi d’accomplir
la famille de l’épousée, dans le but de contribuer aux un devoir civique : perpétuer la nation .
dépenses dues à l’arrivée de la femme dans la famille
2. D’après ce discours politique (non plus extrait
du mari . L’avantage, pour le mari, est de voir augmenter
de comédie), les femmes sont tout simplement
son patrimoine . Pour la femme, cela peut lui donner un
considérées comme un obstacle au bonheur personnel
droit de regard sur la gestion de la fortune familiale par
des hommes . Se marier, c’est sacrifier son bonheur
son mari . Mais les inconvénients sont plus nombreux :
pour le bien de la nation .
l’existence des dots transforme inévitablement le
mariage en transaction commerciale, introduisant D’hier à aujourd’hui
un rapport de force lié à l’argent au sein du couple . Cette pratique est encore d’actualité en Afrique et
Cela augmente ou diminue d’autant les chances de en Inde, par exemple . À l’inverse, en Chine, ce sont
se faire épouser pour les jeunes filles selon qu’elles les futurs maris qui doivent faire un don immobilier
sont bien ou mal dotées, avalise le fait que des et /ou numéraire à leur future épouse, conséquence
hommes mûrs épousent de toutes jeunes filles sans des nombreux infanticides de petites filles parmi les
leur consentement . . . Les mariages d’amour se font générations aujourd’hui en âge de procréer .

LE POINT SUR LA MISSION
Qualités appréciées Défauts raillés
Obéissance, gentillesse, modestie de l’aspect Bavardage, autoritarisme, coquetterie, goût du luxe,
extérieur, sens de la religion, application au filage ivrognerie .
de la laine, respect et dévouement envers
la famille, modération dans les paroles .

83 Femmes romaines
Matrona eris, filia mea D’hier à aujourd’hui
manuel de l’élève p. 138-139 On s’appuiera sur les expériences de vie des élèves .
On peut au moins citer, pour le mariage civil, l’échange
Activité 1 des consentements et pour la cérémonie du mariage
L’union entre les futurs époux est symbolisée par la chrétien l’échange des alliances .
remise de l’« anulus pronubus, promesse de fidélité
accompagnée de l’échange d’un baiser  » (l . 5-6) Bibliographie/sitographie
par les fiancés . Le motif des mains jointes, que l’on • Danielle Gourevitch et Marie-Thérèse Raepsaet-
retrouve tant sur la bague que sur l’urne funéraire de Charlier, La femme dans la Rome antique, Hachette,
Vernasia Cyclas (double page précédente), est quant 2001 .
à lui plutôt lié à la cérémonie du mariage . Le mot grec • www .xtec .cat/~mgarci10/roma/feinesfeminines
« OMONOIA », sculpté sur le camée, signifie union, roma/html
concorde .
LE POINT SUR LA MISSION
Activité 2 Liste (non-exhaustive) des rituels par lesquels une
Les dieux Lares protègent chaque famille . L’offrande enfant devient une matrone romaine : réception
des jouets à ces divinités signifie le renoncement au avec remise d’anulus pronubus, promesse de
passé, à la maison du père . fidélité avec échange d’un baiser, offrande de sa
« Fortuna Virginalis » signifie la Fortune de la jeune toga praetexta à Fortuna Virginalis et de ses
fille . C’est une divinité qu’il faut se concilier pour jouets aux Lares, enfilage de la tunica recta, nœud
qu’une jeune fille soit heureuse dans son mariage . rituel de la ceinture, coiffure rituelle, voile .
Lui faire une offrande est donc un geste d’ouverture
vers l’avenir .
1. La future épouse se trouve au centre du cliché .
Mulieres in civitate
manuel de l’élève p. 140-141
On la reconnaît à ses vêtements de ton orangé et au
voile qui la recouvre . Activité 1
2. Les autres personnages féminins semblent Columelle justifie l’exclusion des femmes de l’espace
l’accompagner pour une procession : l’une la tire public en invoquant la religion : la « divinité » aurait
par la main pour qu’elle s’avance . Derrière la mariée, rendu la femme « inhabile » aux tâches ne relevant
une femme couronnée de feuilles joue d’un grand pas de la sphère domestique .
instrument à percussion . Une troisième femme les
accompagne . Toutes les trois portent des habits Activité 2
très colorés ; celle qui mène la procession arbore de 1. Selon Tacite, le rôle des mères romaines consiste
nombreux bijoux . L’aspect festif est très prononcé . essentiellement à éduquer leurs enfants .
2. Elles doivent par conséquent se comporter de
Activité 3 manière exemplaire en toutes circonstances et tout
L’extrait de Pierre Grimal a été remplacé par un texte contrôler des activités de leurs rejetons, des devoirs
de contenu semblable . aux jeux .
1. Ce sont les parents, mais surtout le pater familias, 3. La matrone représentée sur la fresque semble
qui décident du mariage entre les futurs époux . habillée d’une manière conforme à ce que les Romains
Dans cette société patriarcale, le mariage n’est pas jugeaient acceptable en terme de « vertu » et de
considéré comme une affaire intime : le but est de « pudeur » (l .  3) : sa tunique lui descend jusqu’aux
« créer des alliances », de « consolider des amitiés » pieds, son himation lui recouvre la tête . Ses bijoux sont
au sein de la cité . discrets . Son attitude semble calme . Elle trône sur son
2. Le mariage a une fonction politique et la femme, siège avec une sorte de majesté . Elle correspond donc
réduite à sa fécondité, y est instrumentalisée . Son assez bien à la représentation de la matrone romaine
consentement n’est pas évoqué . donnée dans le texte de Tacite .

84
Activité 3 pas conforme aux attentes de « pudeur », de retenue,
1. Les femmes exercent des professions dans des énoncées dans le texte de Tacite (activité 2) .
domaines variés : médical (« medica »), commercial 3. La fresque pourrait illustrer le métier de
(« pomoraria », « unguentaria », « negotiatrices », « negotiatrices » eu égard aux instruments d’écriture
etc .), cosmétique (« resinaria »), religieux (« sacraria »), que tient la femme (mais une étude plus approfondie
artisanal (« sarcinatrix ») et du spectacle (« musicae ») . dans le manuel numérique montre qu’une autre
2. Elles appartiennent sans doute pour la plupart à interpétation est possible) : peut-être tient-elle les
un milieu modeste, puisque les matrones des grandes comptes de la boutique de Terentius Neo ?
familles sont censées s’appliquer entièrement à 4. Le discours de Columelle se trouve contredit par
l’éducation de leurs enfants . Et l’attitude d’une les faits : les femmes romaines étaient bien capables
marchande, hélant le client sur un marché, ne serait de travailler dans l’espace public .

Activité 4
À noter : Les phrases latines ont été rédigées d’après d’authentiques inscriptions épigraphiques .

Une statue a été érigée en mon honneur Les foulons ont érigé une statue en l’honneur
par les foulons de Pompéi . d’Eumachie.
J’étais une usurière : j’ai prêté de l’argent Des vêtements et des boucles d’oreille ont été
contre des bijoux ou des vêtements . déposés chez Faustilla contre des as.
Dans ma propriété, j’ai loué des thermes Julia Felix a loué des thermes et des boutiques.
et des boutiques .
J’ai assisté les femmes lors de Scribonia Attica était sage-femme.
leurs accouchements .
J’ai allaité les nourrissons de mes clients, Séverina était nourrice.
je leur ai prodigué des soins .

Piste EPI : Comment le travail peut-il contribuer à l’émancipation des femmes ?


www .editions-hatier .fr

LE POINT SUR LA MISSION
Activités domestiques Activités publiques
• Éducation des enfants • commerces variés • cosmétique
• Travaux de la maison : propreté, ordre, filage, • médecine • artisanat
couture, cuisine . . . (ces travaux dépendaient • religion • spectacle
de la condition sociale des femmes)
• Commander aux esclaves

Aequo jure cum hominibus ? 1. Les Anciens semblent avoir refusé aux femmes le
manuel de l’élève p. 142-143
droit de traiter des affaires, qu’elles soient publiques
ou privées : « nullam – ne privatam quidem – rem
Activité 1 agere » .
Nos ancêtres ont voulu que les femmes ne traitent 2. Elles se trouvent placées sous l’autorité d’un homme
aucune affaire – même privée – sans un tuteur de la famille : pères, frères ou maris : « parentium,
ayant autorité sur elles, qu'elles soient sous la fratrum, virorum » .
dépendance de parents, de frères, de maris. 3. On pourrait, de ce point de vue, rapprocher leur
Tite-Live, Histoire romaine, XXXIV, 2, II . condition de celle des esclaves, tant est forte
l’expression « in manu esse » .

85 Femmes romaines
Activité 2 Atelier d’expression
1. Les femmes ont acquis le « droit de divorcer » (l . 6) manuel de l’élève p. 144-145
et de se décharger sur des « esclaves » (l . 7) des tâches
domestiques, ce qui leur a ouvert la possibilité de Activité 1
goûter à des loisirs (« temps libre », l . 10-11) . 1. • espagnol : mano
2. Ce sont les plus fortunées qui ont bénéficié de ces • anglais : to manipulate, to demand, to maintain,
nouveaux droits . a manuscript . . .
• allemand : Manuskript
3. Cette mosaïque datant de l’Empire nous montre
des femmes légèrement vêtues et s’adonnant à des 2. a. manifester
jeux sportifs . . . Chose impensable sous la République ! b. mainmise
c. demander
Activité 3
1. Hortensia prend la parole en public pour que les Activité 2
femmes ne soient pas obligées de financer la politique 1. Le mot manus représente l’autorité, le pouvoir que
militaire des triumvirs Octave, Antoine et Lépide . l’on a sur quelqu’un .
2. Elle fait preuve de courage, de clarté et d’éloquence . 2. « S’émanciper », c’est justement s’extraire d’une
3. Sa revendication est favorablement accueillie à cause domination . De plus, le terme latin mancipatio est
de la solidité de sa démonstration (« son discours sans utilisé dans les ventes de propriété . La dot du mariage
faille et son admirable démonstration juridique », l . 15- participait donc d’une vente symbolique .
16) et du caractère exceptionnel des circonstances : 3. « prendre la main », « avoir la (haute) main sur
« son éloquence, quand les circonstances l’exigeaient, quelqu’un ou quelque chose », « avoir la mainmise »,
devait être louée » (l . 20-22) . « forcer la main à quelqu’un »
Activité 4 Activité 3
1. Les Jeux olympiques sont l’événement sportif mis
a. vierge, virginal(e)
en scène dans cette bande dessinée .
b. conjugale
2. La vignette fait allusion à l’interdiction faite aux c. dominer
femmes d’assister aux Jeux olympiques . d. féminin(e)
3. L’auteur dénonce l’ancrage étendu de lois et e. mujer, femme
préjugés sexistes à toute une population : la foule des f. prendre femme
hommes est dense pour accéder au stade, pourtant
nul ne prend le parti de la femme qui a été refoulée Activité 4
à l’entrée . Cette dénonciation a lieu au moyen de Exemple de dialogue :
l’humour . Le personnage masculin hilare est tourné Diana : Pater, nolo uxorem fieri .
en ridicule pour le lecteur contemporain : ce qui lui
Jupiter : Cur id non vis, filia mea ?
semble impensable fait aujourd’hui partie de notre
quotidien . Ainsi le vainqueur et le vaincu sont inversés . Diana : Mulieres multa mala sentiunt, cum pariunt . . .
Itaque malo virginem manere !
Piste EPI : L’inégalité entre hommes et femmes est-
elle naturelle ? Jupiter : Ita fiat .
www .editions-hatier .fr
Activité 5
LE POINT SUR LA MISSION C’est Quintus Lucretius, proscrit par les triumvirs, que
Exemples : son épouse Turia protégea d’une mort imminente en
• Volumus res privatas agere . le cachant entre le plafond et le toit de la chambre à
• Nolumus in manu virorum esse . coucher, avec la complicité d’une seule petite servante,
• Aequissimo jure esse malumus . non sans courir elle-même un grand danger .
Avoir étudié les verbes irréguliers avec le texte 1. Les noms propres sont « Q . Lucretium » et « Turia » .
de Tite-Live (activté 1) est indispensable pour
2. Le verbe, « praestitit », est situé à la fin de la phrase .
cette étape.
Son sujet ne peut être que « Turia », « Q . Lucretium »

86
Objectifs Objectifs Objectifs

cubiculi » .
Objectifs dépassés
non atteints à peine atteints atteints
• Slogans • Slogans • Quatre slogans en • Quatre slogans en latin,
non pertinents ou pertinents mais latin, pertinents et pertinents et jouant
Créer
incompréhensibles, incompréhensibles à compréhensibles sur les sonorités.

MISSION
quatre slogans
même en français. cause d’une maîtrise malgré quelques erreurs • Pas plus de deux erreurs
en latin
protège Quintus Lucretius .

insuffisante de de langue. de langue.


la langue latine.
• L’image n’illustre • L’image illustre • L’image illustre • L’image illustre le slogan
Préparer pas le slogan retenu, le slogan retenu, le slogan retenu retenu, une cohérence Repères de progressivité
un tract ou aucune cohérence mais l’ensemble et une cohérence graphique apparaît qui
une affiche graphique. manque de graphique apparaît. joue avec les codes d’un
en latin cohérence mouvement féministe
graphique. des xxe ou xxie siècle.
• Les codes de la • Les codes de la • Les codes de la lettre • Les codes de la lettre
portant la marque de l’accusatif . C’est donc Turia qui

de la chambre à coucher : « inter cameram et tectum


3. Le proscrit a été caché entre le plafond et le toit

lettre ouverte ne lettre ouverte sont ouverte sont respectés : ouverte sont respectés :

87
sont pas respectés. en partie respectés : – présence d’au moins – présence de trois
• Les arguments – présence trois arguments arguments ou plus,
Réaliser un tract ou une affiche

sont inexistants d’au moins correctement reliés correctement reliés entre


Rédiger ou inappropriés. deux arguments entre eux par des eux par des connecteurs
une lettre correctement reliés connecteurs logiques ; logiques ;
ouverte entre eux par un – au moins deux – au moins deux exemples
en français connecteur logique ; exemples historiques historiques sont
conscia ancillula » .

– présence d’un sont développés. développés ;


magno periculo suo » .

Femmes romaines
exemple historique. – les auteurs utilisent à
bon escient des procédés
rhétoriques pour agir sur
le lecteur.
5. Le risque était grand, au contraire : « non sine
4. Une seule petite servante a été sa complice : « una

Manuel de l’élève p. 146


PARCOURS 12 Manuel de l’élève p. 147

Rome et Carthage
INTRODUCTION
Ce parcours permet de traiter la thématique « monde méditerranéen antique » du programme des classes de 5e
et 4e . Centré sur Carthage et les guerres puniques, dont l’histoire est au centre de la mission, il est également
l’occasion de s’intéresser aux alliances et conflits entre cités dans le monde antique, puisqu’il s’agira de mettre
en scène une séance du Sénat romain, qui pourra s’appuyer sur un court exposé des attributions de cette
assemblée, en particulier en matière de diplomatie . Enfin, ce parcours traitera des puissances terrestres et
maritimes dans le monde antique à travers deux cités exemplaires, Rome et Carthage .
Dans l’Antiquité, Rome et Carthage ont été conçue comme deux puissances opposées et irréconciliables : leur
opposition a dès lors été soulignée par les écrivains et les historiens anciens, notamment sur le plan des valeurs .
Ce parcours se fixe donc également comme objectif de revenir sur les valeurs qui constituent le socle de la cité
romaine (cf. parcours 8), notamment la fides, et la transgression de ces valeurs par les ennemis carthaginois .
Plus largement, le travail mené lors de cette étude permettra aux élèves de découvrir dans ses différents
aspects une autre civilisation méditerranéenne (économie, culture, religion) . Il s’agira de mettre en perspective
les sources antiques à la lumière des découvertes archéologiques et historiques récentes . Ce parcours sera
l’occasion d’une réflexion sur les sources et leur fiabilité : les élèves devront, pour mener à bien leur mission,
comprendre la partialité des sources antiques sur la cité de Carthage et les compléter par le recours à d’autres
types de documents, réalisant ainsi un véritable travail d’éducation aux médias et à l’information .
Au plan grammatical, ce parcours est l’occasion de travailler l’expression de l’ordre, et de poursuivre l’étude
morphologique du subjonctif latin . Selon les besoins des élèves, il sera également possible d’utiliser les textes
pour étudier le passif latin, notamment les formes utilisant le participe parfait passif .

Image d’ouverture (« Quelle merveille ! ») . Cette planche permet donc à


la fois de poser les premiers jalons sur l’histoire des
manuel de l’élève p. 147
conflits entre Rome et Carthage (les guerres puniques
L’image présentée en ouverture du parcours est la et leur issue pour la cité de Carthage, l’armement
première page du tome 4 de la bande dessinée Le spécifique des carthaginois), de rappeler, à travers
Dernier Troyen, adaptation de l’Énéide de Virgile dans le cadre du récit, la prétention impériale romaine à
un univers futuriste . Ce tome, intitulé « Carthago », la domination universelle (les salles représentées
correspond au séjour d’Énée chez Didon . apparaissent comme un concentré de la splendeur
L’étude de cette image pourra commencer par des territoires soumis à Rome), mais aussi de mettre
une caractérisation rapide des personnages, lieux en place le fil secondaire de ce parcours, l’histoire de
et temps : les personnages sont Virgile, un poète Didon, transmise par l’Énéide en particulier .
inspiré par la Muse de l’Histoire Clio, l’empereur, sa
femme, et « la reine d’une cité depuis longtemps Auri sacra fames…
disparue », que l’on identifie à Didon . Cette tournure manuel de l’élève p. 148-149
permet de comprendre qu’il y a deux époques, celle
du poète (avec un personnel « romain », autour de la Activité 1
figure de l’empereur) et celle de l’histoire racontée, En effet, brûlant d'une haine mortelle contre
qui remonte à un lointain passé . On peut en déduire Carthage, inquiet pour la sécurité des futurs
que Rome a vaincu Carthage, puisque la cité est Romains, et s'écriant, à chaque séance du Sénat,
« depuis longtemps disparue » et que des éléments qu'il fallait détruire Carthage, il apporta un jour
guerriers figurent dans la « salle des trophées » de à la curie une figue précoce de cette province et,
l’empereur . On notera la présence d’un éléphant de la montrant aux sénateurs : « Je vous demande,
combat, mis en valeur par le zoom de la première dit-il, quand vous pensez que ce fruit a été cueilli
vignette, et qui déclenche l’admiration de Virgile à l'arbre. » Tous convenant qu'il était frais : « Eh

88
bien ! sachez qu'il a été cueilli à Carthage il y a l’amphithéâtre et l’aqueduc) . Cependant, le port
trois jours, tant l'ennemi est près de nos murs. » correspond à l’état de cette infrastructure au moment
Pline l'Ancien, Histoire naturelle, livre XV, 20, de la mission confiée aux élèves .
traduit par J . André, Les Belles Lettres, 1960, p . 44 . 1. La cité de Carthage est située sur le littoral .
1. Pline raconte une scène qui se déroule au Sénat 2. Sur cette reconstitution, on reconnaît, au premier
(« omni senatu », « in curiam », « patribus ») . Le plan, le port .
personnage principal est Caton, qui est évoqué 3. Le port est organisé autour de deux bassins de
dans les lignes traduites et qui est le sujet (sing .), formes très différentes : le premier est rectangulaire, le
de la quasi-totalité des verbes conjugués du texte . Il second, qui communique avec lui par un étroit chenal,
s’adresse ici à l’ensemble des sénateurs (« patribus » a une forme circulaire très caractéristique . On peut
désigne ici les sénateurs) : il emploie la 2e personne imaginer que le premier bassin, ouvert à tous les
pour les interroger (« vos », « putetis », « scitote ») bateaux, a une fonction économique et commerciale :
puis s’inclut dans le dernier verbe, avec l’emploi de la il s’agit d’un port de pêche, ou d’un port destiné au
1re personne du pluriel « habemus » (l . 10) . commerce maritime . Ouvert sur la méditerranée, il est
2. Caton rapporte (« attulit ») une figue précoce symbole de la puissance commerciale de Carthage . Le
d’Afrique (« praecocem ex ea provincia ficum », l . 5-6) second port, à l’abri des regards, doit correspondre
pour étayer sa démonstration . à une activité plus sensible de la cité : on peut en
déduire qu’il s’agit d’un port militaire .
3. Caton a voulu montrer la proximité géographique
de Carthage : il démontre, grâce à un objet concret, Activité 3
visible, que les Carthaginois ne sont qu’à trois jours
L’extrait de Florence Heinburger a été remplacé par
de bateau de Rome et constituent une menace pour
un texte de contenu semblable .
les Romains . L’expression hyperbolique « Tam prope
a moeris habemus hostem ! » (l .  9-10), qui conclut 1. Le commerce a fait la richesse et la puissance de
Carthage .
les paroles de Caton, montre un ennemi aux portes
de Rome . À travers le choix d’une figue, production 2. Les Carthaginois sont également de « redoutables »
agricole, il montre également Carthage comme artisans (orfèvrerie, activités textiles, confection
une puissance agricole et économique redoutable : d’objets précieux) .
Carthage, loin d’avoir été anéantie par la seconde 3. Les Carthaginois utilisent leur puissance maritime
guerre punique, est alors plus que jamais florissante . pour exploiter des ressources minières loin de leur
4. Sur la vignette de bande dessinée, on reconnaît territoire : le cuivre et le plomb viennent d’une île qui
Caton à son antienne « DELENDA CARTHAGO ! », appartient à leur zone d’influence jusqu’à la première
répétée deux fois dans l’image, qui correspond à guerre punique (Sardaigne), l’argent est exploité
« clamaret omni senatu Carthaginem delendam » en Espagne, région qui servira de base arrière à
(l . 4-5) dans le texte . Caton semble radoter, avoir une l’expédition d’Hannibal . L’arrière-pays africain est
idée fixe . Il est montré, dans cette bande dessinée exploité pour l’or et l’ivoire . La zone d’influence de
parodique, comme un vieillard appuyé sur une canne, Carthage s’étend donc en Afrique et sur le pourtour
de la Méditerranée occidentale .
que personne ne prend vraiment au sérieux .
La vignette permet de commencer à constituer On pourra également consulter la carte des puissances
l’argumentaire des groupes qui devront défendre de la Méditerranée au vie siècle, p .  68 du manuel de
l’anéantissement de Carthage ou s’y opposer . l’élève .
Piste EPI :
Activité 2 Quels avantages et quels inconvénients présente la
L’image est une vue de Carthage à l’époque romaine localisation d’une capitale, ou d’un État, en bord de
(on remarque notamment, à l’arrière-plan, le cirque, mer ?

89 Rome et CaRthage
LE POINT SUR LA MISSION
Pour la destruction de Carthage Pour la paix avec Carthage
• Argument géographique : Carthage est trop • Arguments géographico-économiques :
proche de Rome . La proximité entre Rome et Carthage permet
• Argument économique : Carthage est des échanges fructueux entre les deux cités .
une puissance économique « redoutable » Rome profite des richesses carthaginoises
(commerce, agriculture, artisanat) qui fait (ex : productions agricoles) .
concurrence à Rome . Le commerce est une activité pacifique .
Carthage a accès a des matières premières . Détruire Carthage, c’est se priver de productions
artistiques et artisanales d’un grand raffinement .
• Argument militaire : Carthage dispose
d’un redoutable port militaire . • Argument militaire : Carthage a été affaiblie,
elle ne représente plus un danger .

Hannibal ad portas ! loin, semble indiquer que ce chef anticipe, d’ou ses
qualités de stratège .
manuel de l’élève p. 150-151
Ses victoires écrasantes sur les armées romaines sont
Activité 1 évoquées par les aigles des légions romaines . L’une
1. Les batailles de la première guerre punique se sont de ces enseignes est tenue par le chef carthaginois
déroulées sur les côtes de Sicile . Lors de la deuxième en position retournée, aigle plaquée au sol ; l’autre
guerre punique, elles ont d’abord eu lieu en Italie puis est écrasée, dans un geste symbolique fort, par le
en Afrique . pied gauche du vainqueur . Sous ses pieds, on trouve
2. Lors de la première guerre punique, on assiste à d’autres éléments qui symbolisent la puissance
des batailles navales . Pour la deuxième, les armées romaine : le bouclier et le glaive des légionnaires
montrent l’écrasement de la puissance militaire
s’affrontent à terre .
de Rome, tandis que la figuration des faisceaux
3. À l’issue de la première guerre punique, les
(symboles du pouvoir des magistrats supérieurs), à
Carthaginois perdent trois îles stratégiques du bassin
côté de l’aigle, renvoie à la mise à mal du système
occidental de la Méditerranée, la Sicile, la Sardaigne
politique romain .
et la Corse .
Enfin le fait que le personnage soit représenté plus
4. Lors de la deuxième guerre, le général carthaginois grand que nature accentue son caractère dominateur,
Hannibal s’est particulièrement illustré . Son nom est héroïque et inquiétant .
encore source d’effroi pour les Romains près d’un demi-
siècle après les événements car il a remporté plusieurs Activité 3
victoires sur les troupes romaines et menacé directement « Si le sort refuse à mon bras de pouvoir libérer la
le territoire de la cité en combattant en Italie . patrie de cette tâche, à toi, mon fils, de revendiquer
cette gloire. Allons, jure de faire aux Laurentins une
Activité 2 guerre qui leur apportera la mort ; que dès ce jour
1. Les Romains ont perdu environ 90 000 hommes la jeunesse tyrrhénienne maudisse ta naissance, et
en deux ans . De leur côté, les Carthaginois d’Hannibal que les femmes du Latium refusent d'être mères
ont subi des pertes beaucoup plus légères, puisque en te voyant grandir, mon fils ! » […]
seulement 13 000 de leurs hommes sont morts lors « Dès que j'en aurai l'âge, j'irai et sur terre et sur
des trois grandes premières batailles de la deuxième mer, pourchasser les Romains, par le fer et le feu,
guerre punique . L’armée d’Hannibal paraît donc et de nouveau, je ferai s'accomplir les destins
extrêmement puissante : en deux ans de guerre, elle rhoetéens. Rien ne m'en pourra détourner, ni les
a décimé l’armée de soldats-citoyens de Rome . dieux, ni le traité qui interdit la guerre, ni la haute
2. Le personnage d’Hannibal, tel qu’il a été représenté barrière des Alpes, ni la roche Tarpéienne. »
par Sébastien Slodtz, donne tout d’abord une Silius Italicus, La Guerre punique, livre I,
impression de fierté : son attitude et son port de v . 107-112 et 114-117, traduit par P . Miniconi
tête montrent sa supériorité . Son regard, fixé au et G . Devallet, Les Belles Lettres, 1979, p . 8-9 .

90
1. La scène se déroule dans un temple : c’est un lieu parodique . Enfin, les paroles d’Hamilcar sont parodiées
solennel . On peut en déduire qu’Hamilcar veut dire puisque la solennité du discours chez Silius Italicus
ou montrer quelque chose d’important à son fils . Ces est désamorcée par le ton familier de l’expression
deux personnages sont les protagonistes de la scène . « mon petit Hannibal » .
2. Le père exige de son fils la promesse de poursuivre
LE POINT SUR LA MISSION
les Romains sur terre et sur mer (v . 8-9), par tous les
moyens (« ferro ignique », v . 9), quels que soient les Rome et Carthage sont deux puissantes cités
obstacles . Il s’agit donc d’un serment de haine absolue . qui se sont affrontées en Méditerranée orientale
depuis plus de 100 ans . Les Carthaginois, vaincus
3. Aux v . 4-6, le père formule un souhait, un vœu, ce
par deux fois, ont certainement un désir de
qui peut être mis en relation avec le lieu dans lequel
revanche : le personnage d’Hannibal, élevé dès
se déroule la scène : prononcés en présence de la
sa plus tendre enfance dans la haine de Rome et
divinité, dans un temple, ces vœux prennent une
ayant pour but sa destruction complète par tous les
valeur religieuse et une force particulières .
moyens, constitue un précédent inquiétant . Enfin,
4. Les obstacles auxquels sera confronté Hannibal les Carthaginois ont été capables de menacer les
sont de plusieurs natures, divins (« superi », v .  10), Romains sur leur propre territoire, en causant des
humains (les lois de la guerre, que le père invite à ne pertes colossales . L’image d’un Hannibal piétinant
pas respecter, « Martem cohibentia pacta », v . 10) ou les aigles de Rome est un cauchemar pour les
naturels (« celsae (…) Alpes Tarpeiaque saxa », v . 11) . Romains .
Le nombre et la nature de ces obstacles révèle la force
de caractère du futur chef carthaginois, mais aussi
Prolongement
son absence de scrupules : d’après les termes de ce
On peut rapprocher le texte de Silius Italicus de celui
serment, il lui faudra être prêt à tout, y compris aux
des imprécations de Didon au chant IV de l’Énéide
ruses et à la déloyauté, pour abattre Rome .
(v .  607-629) . Ceci permettra de faire le lien avec
5. D’après ce texte, c’est donc la fidélité à la mémoire l’image d’ouverture du parcours (p .  147) et l’image
de son père et de sa lutte acharnée contre Rome de Didon (p . 153) .
qui motive la haine d’Hannibal adulte à l’égard des
Romains . En effet, dans le texte, Hamilcar met en
valeur le caractère « héréditaire » de cette haine, par
Cavete fidem punicam !
manuel de l’élève p. 152-153
l’emploi de l’apostrophe « nate » (v . 3) puis « puer »
(v . 6) . Activité 1
6. La vignette de bande dessinée reprend le cadre du Mais bientôt, il fut capturé par une ruse tactique
récit de Silius Italicus : il s’agit d’un temple et d’une du mercenaire Xanthippe de Lacédémone, et
scène de sacrifice, comme le montrent la statue jeté en prison. Envoyé en ambassade à Rome
d’une divinité et l’autel . On retrouve aussi les deux pour négocier un échange de prisonniers sous
protagonistes, Hamilcar et Hannibal, encore jeune la foi du serment de ne pas revenir seulement
homme . Le texte du serment est également très s’il réussissait, il dissuada le Sénat d’accepter
proche du récit du poète romain . les conditions et, repoussant femme et enfants,
Certains éléments sont en décalage, conférant un il revint à Carthage, où son châtiment fut d’être
caractère parodique à l’ensemble  : Hannibal est jeté dans une cage en bois hérissée en dedans de
représenté en bébé, ce qui accentue l’idée que pointes de fer, dans laquelle il mourut d’insomnie
cette haine a été héritée, dès le berceau, par le et de souffrances.
jeune homme ; il a un bandeau sur l’œil droit, comme
Les Hommes illustres de la ville de Rome, 40,
l’éléphant sur lequel il est assis, ces deux éléments
traduit par Paul Marius Martin, Les Belles Lettres, 2016 .
renvoyant à deux idées reçues sur le personnage .
En effet, on représente Hannibal comme un général 1. Regulus est capturé par le mercenaire spartiate
borgne (il a perdu l’usage d’un œil lors de la campagne Xanthippe lors de la première guerre punique . Ce
d’Italie) qui a franchi les Alpes avec ses éléphants . dernier utilise la fourberie (« arte », l . 1) pour y parvenir .
C’est donc l’image traditionnelle du redoutable chef 2. Il est renvoyé à Rome pour obtenir un échange
carthaginois qui est transposée ici dans un contexte de prisonniers (« legatus de permutandis captivis

91 Rome et CaRthage
Romam missus », l .  2-3) . Avant de le laisser partir, arrive à Carthage et demande l’hospitalité à la reine .
les Carthaginois lui font promettre de ne pas revenir Manipulée par Vénus, protectrice du Troyen, cette
seulement s’il obtenait satisfaction (« si impetrasset, dernière tombe éperdument amoureuse du héros .
ita demum non rediret », l . 4), c’est-à-dire, de revenir Cependant Jupiter rappelle à Énée sa mission, fonder
si sa mission était un échec . une nouvelle Troie en Italie . Le Troyen abandonne
3. Regulus demande aux sénateurs de ne pas donner donc la reine de Carthage qui se suicide de désespoir,
satisfaction aux revendications des Carthaginois (« in après avoir proféré des malédictions contre son amant
senatu condicionem dissuasit », l . 4-5) . Cette attitude et ses descendants .
est surprenante car, ce faisant, il se condamne à 2. La gravure renvoie au moment de l’arrivée de
retourner chez l’ennemi et néglige son propre intérêt . Didon en Afrique : on lui permet de prendre autant de
4. Ses proches essaient de le retenir : c’est pourquoi territoire que peut en contenir une peau de bœuf . Ce
il doit les repousser, comme l’indique l’ablatif absolu don dérisoire se retourne contre les indigènes lorsque
«  rejectisque a se conjuge et liberis  », l .  5-6 . Ils Didon a l’idée de faire découper la peau de bœuf
veulent le dissuader de retourner à Carthage car ils en minuscules lamelles qui donnent un périmètre
pressentent qu’un sort funeste l’attend là-bas . suffisant pour fonder une véritable cité .
5. Aux yeux des Romains, Regulus symbolise la fides, 3. À travers ce mythe, la ruse et la duplicité des
le respect de la parole donnée : en effet, pour lui, la Carthaginois est mise en lumière .
parole d’un Romain a plus de valeur que sa propre vie .
Il doit donc absolument honorer sa promesse, quelles
Activité 3
qu’en puissent être les conséquences . 1. Les Carthaginois sont souvent vus comme un
peuple cruel, sanguinaire, sans foi ni loi . Quand on les
6. Les Carthaginois ont quant à eux une attitude
évoque, ils font souvent figure de menace . Ce peuple
cruelle, barbare à l’égard de Regulus : ils ne le mettent
n’agirait que par soif de profit : dans cette civilisation,
pas simplement à mort pour avoir échoué dans son
l’argent serait la valeur cardinale . La mention du
ambassade, mais se livrent à des supplices raffinés
«  mercenaire  », en particulier dans l’épisode de
et variés . Ils l’enferment dans un coffre dans lequel ils
Regulus (activité 1), accentue cette image .
enfoncent des clous (« clavis introrsum adactis », l . 7),
ce qui a pour effet de blesser Regulus et de lui ôter 2. Ces idées préconçues viennent d’une part des
la possibilité de se reposer (« vigiliis ac dolore », l . 9) . sources antiques, d’autre part d’écrivains modernes,
comme Gustave Flaubert .
Activité 2 3. Rome et Carthage sont cependant plus proches
1. Didon est une princesse phénicienne originaire qu’il n’y paraît : ainsi, l’une des formules les plus
de Tyr . Après le meurtre de son mari Sychée par son connues en latin, « ave », est d’origine punique . De
frère Pygmalion, elle décide de s’enfuir et s’embarque même, les Romains empruntent des techniques
pour les côtes africaines . Elle obtient des indigènes un aux Carthaginois dans de nombreux domaines, en
territoire et fonde la cité de Carthage . Celle-ci est en particulier l’agronomie : ainsi l’écrivain punique Magon
pleine construction quand Énée, fuyant le sac de Troie, était-il cité en exemple par les Romains .

LE POINT SUR LA MISSION
Pour la destruction de Carthage Pour la paix avec Carthage
• Les Carthaginois sont un peuple sans foi ni loi : • Ce n’est pas parce que les Carthaginois ont
ce n’est pas parce qu’ils font profession de rompu leurs engagements par le passé qu’ils
pacifisme qu’ils sont réellement pacifiques . le feront à l’avenir : la leçon de la défaite de Zama
• Ce trait de caractère est indissolublement lié à doit les pousser à ne plus attaquer Rome .
leur peuple puisque leur mythe fondateur • Sur le plan mythologique, l’attitude d’Énée n’est
le montre déjà chez Didon . pas exemplaire . N’a-t-il pas trahi l’hospitalité
• Les Carthaginois sont barbares et cruels . de Didon ?
• Les Carthaginois ont apporté beaucoup
aux Romains . Une coopération sincère
des deux peuples serait bénéfique .

92
Inhumana crudelitas 2. À Carthage, les archéologues ont observé une
manuel de l’élève p. 154-155 plus grande proportion d’ossements humains au
moment où la cité se sent menacée, élément à
Activité 1 mettre en lien avec la remarque sur le caractère
1. Les Carthaginois ont eu recours aux sacrifices exceptionnel de ces sacrifices notée à propos du
d’enfants dans des circonstances exceptionnelles texte de Diodore de Sicile . Les archéologues ont
puisqu’ils venaient d’essuyer une lourde défaite . également remarqué la présence des restes de
2. D’après l’auteur, c’est la crainte d’être l’objet d’une plusieurs enfants dans la même urne : pour eux, il ne
vengeance divine qui a poussé les Carthaginois à s’agit pas d’une preuve de sacrifices massifs, mais
sacrifier des enfants : ils se disaient que Saturne de la preuve que certains enfants enterrés dans
pourrait être irrité du fait qu’ils aient renoncé à le « tophet » de Carthage n’étaient pas sacrifiés
sacrifier leurs propres enfants pour les remplacer par vivants mais étaient morts en bas âge, de mort
des enfants qu’ils achetaient et élevaient dans ce but . naturelle, comme il n’était pas rare à une époque
On retrouve ici deux idées reçues fréquemment
où la mortalité infantile était très élevée .
transmises sur la civilisation carthaginoise  : la
mauvaise foi et la duplicité d’une part, qui visent ici les 3. Pour expliquer leurs observations, les archéologues
dieux eux-mêmes, le rapport malsain des Carthaginois se sont appuyés sur l’histoire de Carthage mais aussi
à l’argent d’autre part, cet argent corrompant les sur des études démographiques .
mœurs et même les formes traditionnelles de la piété . 4. Le sacrifice d’enfants a une dimension religieuse
3. Ce texte montre cependant des points communs car il s’agit d’honorer ou d’apaiser la divinité : il incarne
entre la civilisation carthaginoise et les civilisations un vœu qui lui est fait . Il a également une dimension
grecque et romaine : le dieu Baal est identifié à Saturne, démographique pour la régulation des naissances
divinité romaine . Il y a donc des rapprochements entre et évite la surpopulation . Il a enfin une dimension
les panthéons gréco-romain et carthaginois . En outre, sociale pour les classes supérieures, car il permet
Diodore de Sicile fait, dans le dernier paragraphe, la reproduction sociale en évitant la dispersion du
un lien entre le mythe grec de Kronos dévorant patrimoine entre de trop nombreux héritiers .
ses enfants et la pratique du sacrifice d’enfants à
Carthage . Ainsi cette pratique apparaît-elle barbare, Activité 3
mais non totalement étrangère à la mentalité des 1. Un homme vêtu à la manière d’un prêtre (robe et
Romains et des Grecs : il s’agit plutôt, dans leur esprit, bonnet caractéristiques) a la main droite levée dans
de la persistance d’un passé qu’ils rejettent dans la un geste de prière . De son bras gauche, il porte un
nuit des temps (Tite-Live fait le récit de sacrifices
nouveau-né .
humains à Rome aux heures les plus sombres de la
seconde guerre punique) . 2. Cette stèle peut être vue comme une figuration du
sacrifice des enfants par les prêtres dans le contexte
4. Sur l’affiche, la statue de Baal est monstrueuse :
de la religion punique .
il s’agit d’un être hybride, anthropomorphe, mais à
tête de bœuf et doté d’ailes . Cette statue démesurée 3. La représentation sur une stèle de ce type de scène
et effrayante exerce un pouvoir de fascination sur tendrait à prouver la banalité de ces sacrifices et la
les fidèles . Enfin, Baal apparaît comme une divinité barbarie d’une civilisation qui tolère et encourage de
menaçante, dangereuse et puissante . telles pratiques .
Dans la mythologie grecque, la figure du Minotaure,
qui dévore les enfants athéniens, semble comparable LE POINT SUR LA MISSION
à celle de Baal . La pratique de sacrifices d’enfants est la principale
pièce à charge dans le dossier contre les Cartha-
Activité 2 ginois : il s’agit d’une coutume barbare, cruelle et
1. Un « tophet », dans le contexte carthaginois, est qui semble marquer une frontière indépassable
un site funéraire planté « de stèles placées au-dessus entre les Carthaginois et les Romains . Par ailleurs,
d’urnes contenant les restes d’enfants très jeunes et les Carthaginois apparaissent comme un peuple
d’animaux » (l .  2-4) . superstitieux, soumis à leur crainte des dieux .

93 Rome et CaRthage
Cependant, on remarque que les divinités et les âge : c'est par ses armes et ses chevaux qu'il attirait
mythologies carthaginoise et gréco-romaine ont le regard. Il était à la fois, et de loin, le meilleur
des points communs (Baal s’apparente à Saturne, des cavaliers et des fantassins ; il allait le premier
par exemple) . au combat, il était le dernier, la lutte engagée, à
Notre vision de ce sacrifice est orientée par nos se retirer. À d'aussi grandes qualités répondait,
sources, exclusivement pro-romaines  : il faut chez lui, un nombre égal d'énormes défauts, une
rappeler son caractère exceptionnel et adopter cruauté inhumaine, une perfidie plus que punique,
un regard détaché des préjugés lorsqu’on étudie nul souci du vrai, du sacré, aucune crainte des
en particulier les sites archéologiques comme les dieux, aucun respect du serment, aucun scrupule
« tophets » . religieux.
Tite-Live, Histoire romaine, XXI, 4, 6, traduit par P . Jal,
Les Belles Lettres, 1988, p . 5-6 .
Atelier d’expression Cet atelier de traduction invite les élèves à regarder le
manuel de l’élève p. 156-157 texte dans son ensemble, à être sensible à sa structure
(organisation du portrait autour des qualités et des
Activité 1 défauts, structuration par les coordinations) . Il est
1. • espagnol : foi se dit fe et confiant confiado aussi l’occasion de réfléchir sur l’intérêt de respecter
2. a. fiancer b. confédération c. confier d. défier l’ordre des mots latin .
e. fiable f. méfiance (ou défiance) g. confidence 1. Les groupes nominaux sont «  has tantas viri
3. L’adjectif « perfide » qualifie quelqu’un de déloyal, virtutes » et « ingentia vitia » : Des défauts énormes
qui ne respecte pas ses serments, ses engagements, égalaient ces si grandes qualités de cet homme.
peu fiable . Cet adjectif est appliqué, par des 2. La première partie du texte s’intéresse aux qualités
anglophobes, à l’Angleterre, désignée par le terme d’Hannibal (le déterminant démonstratif « has »
« Albion » (du latin albus, a, um : blanc) du fait des renvoyant à ce qui précède) tandis que la fin décrit
falaises blanches qui en forment la côte . ses défauts .
3. une cruauté inhumaine, une perfidie plus que
Activité 2
punique, rien de vrai, rien de sacré, aucune crainte
a. s’enfuit/fugio/fuir des dieux, aucun respect des serments, aucun
b. dux/le chef scrupule religieux.
c. pugno/combattre 4. « Caloris ac frigoris » (deux noms au gén . sg .),
« cibi potionisque » (deux noms au gén . sg .), « arma
Activité 3 atque equi » (deux noms au nom . pl .), « Equitum
peditumque » (deux noms au gén . pl .) .
Exemple :
– Agrum Punicum occupare oportet / Ager Punicus 5. Les trois verbes « conspiciebantur », « erat » et
occupandus est / Sentio agrum Punicum occupandum « excedebat » sont à l’imparfait ; « conspiciebantur »
esse / Agrum Punicum occupemus, o Patres ! est à la voix passive .
– Naves parare oportet… 6. Sa résistance au chaud et au froid était égale ; sa
– Carthaginis exitium parare oportet… quantité de nourriture et de boisson était limitée
– Hostium fraudem oblivisci non oportet… par son besoin naturel et non par son plaisir (…).
– Milites omnes caedere oportet… Son vêtement ne le mettait aucunement en valeur
– Ferro et igni cum eis pugnare oportet… parmi ses camarades ; ses armes et ses chevaux
– Carthaginienses socios tenere oportet… étaient admirés. Il était de loin le premier à la fois
– Duces Punicos timere non oportet… des cavaliers et des fantassins ; il allait en premier
au combat, une fois le combat engagé, il se retirait
Activité 4 le dernier.
Il supportait également la chaleur et le froid ; c'était 7. Pour ce qui était du chaud et du froid, il les
le besoin de la nature, non le plaisir qui limitait sa supportait également ; en ce qui concernait la
nourriture ou sa boisson (…). Ses vêtements ne le nourriture et la boisson, c’était le besoin naturel
distinguaient nullement des jeunes gens de son et non le plaisir qui en réglait la quantité (…). Son

94
Objectifs Objectifs Objectifs
Objectifs dépassés
non atteints à peine atteints atteints
• Le discours • Le discours proposé est • Le discours proposé est • Le discours proposé est de type
proposé n’est de type argumentatif. de type argumentatif. argumentatif. MISSION
pas de type • Plusieurs arguments • Les arguments sont • Les arguments sont ordonnés
argumentatif. sont formulés. ordonnés de manière de manière pertinente.
Construire une
argumentation • Les arguments sont pertinente. • L’un au moins des arguments
seulement juxtaposés. • L’un au moins des s’appuie sur les valeurs romaines.
arguments s’appuie • Le discours anticipe les éventuelles
sur les valeurs romaines. contradictions (concession).
Repères de progressivité

• Le discours ne • Le discours se contente • Le discours est l’occasion • Les arguments s’appuient tous
s’appuie pas d’un rapide survol d’un exposé précis et sur des éléments précis qui
S’appuyer sur sur des faits des faits et réalités. vivant sur un événement montrent une connaissance fine
des faits précis et des réalités historique (guerres de la civilisation et de l’histoire
qu’on scrutait. Parmi les cavaliers, et même parmi
distinguait en rien ; c’était ses armes et ses chevaux
vêtement, lorsqu’il était parmi ses camarades, ne le

concrètes. puniques) ou sur des de Carthage.

95
coutumes carthaginoises.

• L’expression est • Le discours n’a pas fait • Le discours a fait • Le discours a fait l’objet d’un
peu claire. l’objet d’un réel travail l’objet d’un travail travail de formulation (anaphores,
• L’orateur reste de formulation : les idées de formulation : questions rhétoriques…).
ne sont pas mises on y trouve notamment
Écrire et jouer un discours argumentatif

statique et • Le discours est joué avec


Rendre vivante en valeur par le style. des anaphores et des
inexpressif. expressivité. Le support du texte
la mise questions rhétoriques.
• L’orateur reste statique n’est plus toujours nécessaire.
en scène et inexpressif. • Le discours est lu • L’orateur sait modifier

Rome et CaRthage
avec expressivité. les expressions de son visage,
faire des gestes, se déplacer
au sein de l’assemblée.
fois le combat engagé, à se retirer.
les fantassins, il était, et de loin, le meilleur  ;
premier à aller au combat, il était le dernier, une

Manuel de l’élève p. 158


PARCOURS 13 Manuel de l’élève p. 159

En scène !
INTRODUCTION
Dans ce parcours qui clôt l’année de 4e, il s’agit de joindre le geste à la parole, et de concilier les connaissances
avec le jeu . Des textes de théâtre jouables en classe sont présents dans les fiches de grammaire du manuel
(p . 255, 269, 279, 283) . Ce parcours se prête bien aussi à la révision de l’impératif, s’il a été étudié, comme
proposé, dans le parcours 12 .

Image d’ouverture chacun, le traitement de ces éléments diffère, figeant


le masque tragique dans l’effroi et le masque comique
manuel de l’élève p. 159
dans une expression débonnaire . On peut demander
Cette mosaïque d’une grande finesse (les tesselles
aux élèves de relever en deux colonnes ce qui les
de petites tailles permettent un travail sur les tons
oppose . On s’attardera notamment sur la couleur et
d’une précision remarquable, produisant des effets de
l’aspect (lisse ou plissée) de la peau, l’inflexion des
volume) nous présente deux masques de théâtre, l’un
sourcils, la place des paupières . On peut déjà tirer
tragique, l’autre comique, adossés à un monument de
pierre . Ils ont en commun la bouche grande ouverte des enseignements de l’existence de tels masques,
(on peut rappeler à cette occasion l’étymologie qui limitent considérablement l’expression du visage
complexe de persona : déformation de l’étrusque des acteurs : un acteur de théâtre devait maîtriser la
φersu et du grec provswpon, prosopon, ou dérivé de position de son corps, et la fonction d’un personnage
personare, parler d’une voix retentissante, justement l’emportait sur la variété de ses émotions . Cette
parce que les masques étaient conçus comme des dernière considération est liée à l’architecture des
amplificateurs de voix), les yeux percés de trous, les théâtres romains, dont on trouve un exemple p . 165
sourcils soulignés, la coiffure élaborée . Mais pour du manuel .

Personae
manuel de l’élève p. 160-161

Activité 1
1. Aulularia Pseudolus

LAR FAMILIARIS PROLOGUS PSEUDOLUS SERVUS


EUCLIO SENEX CALLIDORUS ADULESCENS
STAPHYLA ANUS BALLIO LENO
EUNOMIA MULIER LORARII
MEGADORUS SENEX MERETRICES
STROBILUS SERVUS SIMO SENEX
ANTHRAX COCUS CALLIPHO SENEX
CONGRIO COCUS HARPAX CACULA
PHRYGIA ⎫ CHARINUS ADULESCENS
⎬ TIBICINAE
ELEUSIUM ⎭ PUER
PYTHODICUS SERVUS COCUS
STROBILUS SERVUS LYCONIDIS SIMIA SYCOPHANTA
LYCONIDES ADULESCENS (PHOENICIUM)
PHAEDR[I]A (vel PHAEDRIUM) VIRGO

96
On remarque l’absence du personnel politique et D’hier à aujourd’hui
religieux ainsi que des juvenes (30 à 46 ans) et Kaamelott, la série d’Alexandre Astier, est censée
seniores (hommes mûrs) . Peut-être ces catégories se passer au début du Moyen Âge . Elle lui emprunte
de la société ne doivent-elles pas donner à rire ? toute une imagerie et un langage y renvoyant le
A contrario les comédies d’Aristophane mettent spectateur, sans aucun souci d’exactitude historique .
fréquemment en cause les hommes politiques de son Ses personnages n’évoluent pas d’un épisode à l’autre
temps dans des satires très violentes . Les comédies car le plaisir du spectateur réside justement dans la
de Plaute ne contiennent pas la charge politique de confirmation variée de la bêtise de l’un(e) ou de la
celles d’Aristophane . rudesse de l’autre . . . Il s’agit là d’un code, un pacte passé
2. a. Le lar familiaris n’est pas un personnage humain . avec le spectateur, tout à fait comparable à celui qui
Il s’agit d’une divinité domestique qui protège la unissait Plaute aux spectateurs romains .
maisonnée .
b. Lyconides, le jeune homme, et Phaedria, la jeune LE POINT SUR LA MISSION
fille, vont vraisemblablement se marier . Les cuisiniers Loin d’offrir un reflet fidèle de la société romaine,
Congrio, Anthrax et Strobilus sont destinés à préparer les comoediae palliatae en montrent un reflet
le repas de noces . déformant : non seulement des pans entiers de la
c. Mégadorus, homme déjà âgé, cherche à se marier . société sont absents, mais encore les personnages,
Mais il souhaite une épouse de condition modeste créés pour exciter le rire, sont figés dans des
par crainte de ne plus être maître chez lui . « types » dramatiques que l’on retrouvera d’une
pièce à l’autre . Enfin, comme leur nom l’indique,
Activité 2 ces comédies sont mêlées d’une culture grecque
1. On reconnaît de gauche à droite : deux vieillards de fantaisie .
(senes), une joueuse de flûte (tibicina), un jeune
homme (adulescens) et un esclave (servus) .
2. On reconnaît les vieillards à leur barbe et leur masque Id Romanis placet
grimaçant . Celui qui tient un bâton recourbé semble
manuel de l’élève p. 162-163
vouloir aller frapper le jeune homme : il doit s’agir d’un
père mécontent de la conduite de son fils . L’autre Activité 1
senex le retient . La joueuse de flûte se reconnaît à 1. Ballion ne répond aux insultes que par des formules
sa flûte (tibia) . Le jeune homme se reconnaît à son brèves de confirmation indifférente . C’est à son
absence de barbe . Peut-être cherche-t-il à fouetter avantage que tourne le duel . D’ailleurs, dans la suite
son esclave, identifiable à sa tunique courte . de la comédie, Pseudolus abandonne le « festival
3. On peut qualifier les masques romains d’expressifs, d’injures » et demande à son jeune maître de le
caricaturaux, grimaçants . remplacer .
2. Pour faire rire le public, Plaute a recours à plusieurs
Activité 3 procédés . Tout d’abord la parodie : le duel qui s’annonce
Bien que le personnage de gauche n’ait pas les nécessite une mise en place particulière dans l’espace
cheveux roux, sa tunique courte nous indique un (« adsiste altrimsecus » v . 1) comme s’il s’agissait d’un
esclave . On remarque que son masque est identique affrontement physique . Ensuite, le retournement de
à celui de l’esclave du bas-relief de l’activité 2 . Les situation : alors que Pseudolus s’attendait à affaiblir
genoux fléchis, un index levé, il semble prêt à l’action . l’ennemi de son maître, il ne fait que le renforcer .
Le châle jaune et bleu ainsi que la coiffure rousse du Enfin, il y a dans cette scène un comique de mots :
personnage féminin nous donnent à penser que c’est outre l’utilisation d’insultes, Plaute joue comme à son
une prostituée . Quant au personnage imberbe qui la habitude sur les allitérations (« cursim curram » v . 3)
tient par les épaules (la soutient-il ou se protège-t-il et forge un néologisme : « bustirape » (v . 12) .
derrière elle ?), son long manteau et sa perruque brune
nous font comprendre qu’il s’agit du jeune homme Activité 2
amoureux . Lorsqu’un esclave trompe son maître dans une
comédie, l’ordre de la société est inversé de manière

97 En scènE !
inoffensive pour les maîtres . C’est cela qui fait rire les 4. a. Matronae tacitae spectent, tacitae rideant .
Romains . Il s’agit d’un « rire-soupape », comme celui (v . 18)
du Carnaval : ce tout petit espace de liberté rappelle b. Servi ne obsideant, liberis ut sit locus, (v . 15)
qui détient le pouvoir dans la réalité .
c. Quoque ad ludorum curatores attinet,
Ne palma detur quoiquam artifici injuria . (v . 19-20)
Activité 3
1. On distingue de gauche à droite : une tibia, de d. Scortum exoletum nequis in proscaenio
petites cymbales et un tambour . Sedeat, neu lictor verbum aut virgae muttiant, (v . 9-10)

2. Les masques de ces musiciens nous indiquent qu’ils e. Nutrices pueros infantis minutulos
sont également comédiens . Ils pourraient même être Domi ut procurent neve spectatum adferant ;
les personnages de la Théophorumène de Ménandre . (v . 16-17)

3. La tibicina était mentionnée dans La Marmite . f. Neu dissignator praeter os obambulet,


Neu sessum ducat, dum histrio in scaena sit . (v . 11-12)
4. La musique semble avoir eu une telle importance
g. « Exsurge, praeco, fac populo audientiam . » (v . 6)
dans les comédies romaines qu’elles étaient
composées selon une logique musicale : les vers
Activité 2
donnaient le rythme et certaines parties étaient
Il a fallu attendre l’initiative de Pompée pour que
chantées . En outre, des instruments étaient utilisés
soit inauguré un théâtre permanent à Rome car une
sur scène, comme nous le montrent la mosaïque
partie des sénateurs craignaient que cet équipement
de Dioscoride de Samos, couplée avec la liste des
de loisir n’amollisse le caractère des Romains,
personnages de La Marmite ainsi que le bas-relief
voire qu’il s’installe une dépendance au plaisir des
p . 161 et la mosaïque d’ouverture p . 159 du manuel .
représentations . Ils redoutaient aussi que ce bâtiment
LE POINT SUR LA MISSION ne devienne un lieu de rassemblement pour exprimer
une contestation de l’ordre social .
L’inversion des valeurs, la parodie, la musique et
la danse, les jeux de mots assuraient à Rome le Activité 3
succès d’une comédie .

Quid veri ?
manuel de l’élève p. 164-165

Activité 1 Frons scenae


1. Dans ce prologue, le spectacle semble bien plus
se passer dans l’espace du public que sur scène . Proscenium
Le héraut (« praeco »), la prostituée (« scortum »),
le licteur (« lictor »), le placeur (« dissignator »), les
esclaves (« servi »), les nourrices (« nutrices ») et les
enfants (« pueros »), les matrones (« matronae ») et Orchestra
les organisateurs des jeux (« ludorum curatores »)
constituent les personnages – plus ou moins
Cavea
désirés – du public .
2. Cette construction grammaticale donne l’impression
d’un public indiscipliné, puisqu’il faut lui rappeler les
Temple de Vénus
règles de bonne conduite .
3. Le public dans ce prologue semble élargi à
l’ensemble de la société . Toutes les catégories ne sont
pas représentées dans les comédies, mais il semble D’hier à aujourd’hui
que toutes allaient au spectacle, même celles qui De nos jours, la ponctualité avant la représentation,
n’auraient pas dû (les nourrices) . le silence pendant, sont attendus . Si un spectacle

98
déplaît, on est censé marquer sa désapprobation LE POINT SUR LA MISSION
par une absence d’applaudissements ou un départ
Pour réussir votre mise en scène, il va falloir
le plus discret possible pendant la représentation .
déterminer s’il s’agit de diverbium ou de canticum,
On ne mange pas dans une salle de spectacle .
puis pousser les acteurs à s’adresser le plus possible
Les téléphones portables doivent être éteints
au public, et le cas échéant faire travailler ensemble
(cf. nombreuses « chartes du jeune spectateur »
acteurs, danseurs et musiciens . La connaissance
disponibles sur internet) .
non seulement de sa partie mais de celles de ses
Le public français contemporain semble moins
partenaires est primordiale . L’engagement du
hétérogène que celui dépeint par Plaute : des
corps, l’inventivité seront autant de qualités que
couches de la société aussi différentes s’y rencontrent vous demanderez aux acteurs .
rarement .
Le public, assis, était sans doute assez indiscipliné . . .
Maintenir son attention ne devait pas être facile .
Atelier d’expression
Toutes les couches de la population se retrouvaient
manuel de l’élève p. 168-169
au théâtre . Mais jusqu’en 55 av .  J .-C . (construction
du théâtre de Pompée), les constructions théâtrales Activité 1
étaient provisoires . • italien : occhio signifie œil
• espagnol : ojo signifie œil
Ludete, histriones ! • anglais : œil se dit eye
manuel de l’élève p. 166-167 • allemand : Auge signifie œil

Activité 1 Activité 2
Pour que cet exercice soit réussi, il faut que les a. ophtalmique d. synopsis
élèves aient appris à l’avance le vocabulaire et revu b. optique e. cyclope
les terminaisons du nominatif et de l’accusatif des c. synoptique
déclinaisons 1 à 4 incluses . Ce moment où le corps
entre en jeu permet de faire intégrer de manière Activité 3
ludique la logique cas-fonctions à des élèves qui ne a. atroce
l’auraient toujours pas comprise . b. binoculaires
c. binocles (préciser aux élèves qu’on attend un mot
Activité 2 familier synonyme de lunettes)
Texte 1 d. inocule

1. Florence Dupont distingue le diverbium et deux Activité 4


sortes de canticum : le canticum varié et le canticum
On retrouve dans nyctalopes la racine Nuvx (Núx)
de duel . Elle s’appuie sur les vers utilisés (la métrique) qui signifie nuit et op- se rapportant à la vision . Les
pour les différencier . animaux nyctalopes sont donc des animaux qui
2. Pour représenter une scène de comédie romaine en peuvent voir la nuit .
respectant l’esprit dans lequel elle a été composée, il
est nécessaire de convoquer l’art de la récitation, le Activité 5
mime, mais aussi la musique et la danse . À titre d’exemple :
Texte 2 Histrio : Tu semper tragoedias fingis . Malo comoedias .
Poeta : Plautus non sum .
1. Brigitte Jaques-Wajeman recommande un jeu
Histrio : Eheu . . .
d’acteurs très expressif, jusqu’à la caricature et le
Poeta : Quid dicis ? Nonne tragoedias meas diligis ?
cabotinage : « rien n’est jamais de trop » (l .  1-2) . Le Histrio : Eheu . . .
texte est au service de la performance d’acteur . Poeta : Quid ? Eheu rursus ? Bis repetita placent . . .
2. Les comédiens, selon elle, doivent s’adresser au Histrio : Eheu . . .
maximum au public, qu’elle va jusqu’à qualifier de Poeta : Inpudice !
« partenaire » (l . 9-10) . Histrio : Quid ? Cur me offendis ?

99 En scènE !
Objectifs

dormant.
Objectifs Objectifs Objectifs
à peine

Activité 6
non atteints atteints dépassés
atteints
• L’équipe n’a • L’équipe s’est • L’équipe • L’équipe

MISSION
pas réussi réparti les tâches a fonctionné a fonctionné
à se répartir mais a eu besoin en autonomie. en autonomie
Créer une

Anthrax. Pourquoi faire ?


Histrio : Vae te . (histrio exit)

les tâches. de l’arbitrage et a même pu


équipe du professeur proposer des
à plusieurs ressources aux
bourse de cuir devant la bouche.
reprises. autres groupes.

Repères de progressivité
• Aucun • Les choix sont • Tous les choix • Tous les choix
meorum nobilitatem numquam intellexit . . .

choix n’est en partie justifiés sont justifiés sont justifiés


justifié avec avec pertinence avec pertinence. avec pertinence
pertinence. (soit par des et une certaine
Poeta : Sceleste ! Jam ego te differam dictis meis !

Préparer
connaissances, élégance de
Anthrax. Est-ce qu’il se bouche aussi l’orifice du
encore, quand il va se coucher, il s’attache une
s’échappe au dehors du toit de sa masure. Mieux
Strobile. Bien mieux ! Il invoque à son secours les
Poeta : Verbero ! Bustirape ! Furcifer ! Verborum

Strobile. Pour ne rien perdre de son haleine en


dieux et les hommes sitôt que la moindre fumée

la note
soit par l’expression et/
d’intention leur efficacité ou des allusions

100
Préparer une mise en scène
scénique). précises
à l’histoire
du théâtre.
• Les textes ne • L’équipe a • L’équipe a proposé • L’équipe
son sommeil ?

sont pas bien proposé une une mise en scène a réussi à


sus, l’espace mise en scène tenant compte allier les
scénique n’a incomplète : des connaissances connaissances
pas été réfléchi, il y a des idées historiques historiques
il n’y a pas mais les acteurs sur la comédie sur la comédie
Travailler
de proposition ne sont pas latine ou a réussi latine et à faire
la mise
de jeu d’acteurs prêts, ou bien à faire rire le public rire le public.
en scène ni de musique, il manque intentionnellement,
des accessoires un élément grâce au jeu
importants important de des acteurs.
manquent. la mise en scène
aspect trivial du rire latin qui nous est révélé .
(« follem ») devant sa bouche (« ob gulam ») .

(accessoire,
musique…)
du rire latin est ainsi révélé ? Anthrax suggère alors
2. Que suggère Anthrax avec humour ? Quel aspect
n’accepte pas que de la fumée (« fumus ») s’échappe
Dans les vers 1 à 5, Strobile prétend qu’Euclion

Manuel de l’élève p. 170


de chez lui . Puis, c’est son propre souffle (« animae »)
qu’Euclion ne veut pas laisser échapper . Lesquelles ?
1. Dans les vers 1 à 5, Strobile énonce deux choses
Les Belles Lettres, 1959
Plaute, la Marmite, v . 300-305, traduit par M . Ernout,

qu’il voudrait retenir en plaçant une bourse en cuir


bas, pour ne rien perdre non plus par là durant

avec humour qu’il retienne aussi ses pets . C’est un


PARCOURS 14 Manuel de l’élève p. 171

La fin de la République
INTRODUCTION
Jules César est le Romain le plus connu de nos élèves ; c’est aussi le plus méconnu . Tous savent qu’il a vaincu
Vercingétorix à Alésia, la plupart se souviennent qu’il est mort assassiné, certains ont même l’idée – probablement
erronée – que son fils adoptif se trouvait parmi les assassins . Mais ce meurtre demeure une énigme profonde
pour eux . C’est pourquoi ce parcours, dans l’esprit du « rien n’est sans raison », tente d’éclairer le contexte,
les multiples causes ayant abouti à cet assassinat politique . La mission propose la création d’une revue de
presse pour que les élèves comprennent, à travers l’action, que les faits bruts n’existent pas dès qu’on en fait
le récit : la situation de communication influe sur le message délivré .
Les titres des doubles pages sont ceux proposés des différents journaux . Ils sont ironiques .
L’étude de trois pièces de monnaie permettra peut-être aux élèves de considérer d’un œil nouveau celles
qu’ils utilisent quotidiennement, vise à faire naître la conscience que les messages politiques abondent dans
leur environnement quotidien et qu’il convient de savoir les lire .
Le point de langue suggéré est l’ablatif absolu, ce qui ne dispense évidemment pas d’une révision de tous
les autres cas . . . Si vous avez pu suivre la progression du manuel en langue, vos élèves connaissent, ou ont au
moins rencontré les cinq déclinaisons .

Image d'ouverture plagis  » l .  10, de vingt-trois coups), la trahison


de Brutus («  Kai; su; tevknon » l .  12, toi aussi
manuel de l’élève p. 171
mon enfant, qui peut très bien n’être qu’affectif,
Sur ce photogramme de la série télévisée Rome, on contrairement au latin « Tu quoque mi fili » (Brutus
distingue, à terre dans la lumière blafarde, un tas de tissu n’est pas mentionné dans le testament de César, à en
à la forme vague : le cadavre de Jules César . Autour de croire Suétone) le manque de tenue enfin des conjurés
lui les sénateurs, éparpillés, semblent décontenancés, (« Tous s’enfuyant en désordre » l .  12) donnent à
s’interrogeant du regard ou baissant la tête alors qu’on penser que Suétone les réprouve .
s’attendrait à des poses victorieuses . Cette mise en
3. Quelles agressions César subit-il ? César est d’abord
scène « deshéroïse » César comme ses ennemis . Le
saisi par sa toge, aux deux épaules, par Cimber Tillius
spectateur est ramené au côté abject de l’assassinat,
(« ab utroque umero togam adprehendit » l . 3), puis
fût-il motivé officiellement par un noble projet . il reçoit une blessure légèrement sous la gorge de la
part de l’un des frères Casca (« alter e Cascis aversum
Liberatio vulnerat paulum infra jugulum » l . 4-5), puis une autre,
manuel de l’élève p. 172-173 sans qu’on sache qui l’a infligée (« mais il fut arrêté
par une autre blessure » l . 6-7) . Ensuite, les coups de
Activité 1 poignards viennent de tous côtés (l .  7 à 10), vingt-
1. « Cimber Tillius » (l .  2), « [alter e] Cascis » (l .  4), trois en tout .
« Marco Bruto » (l . 11-12) sont les noms propres cités
4. César commence par se défendre par la parole
des personnes impliquées dans l’assassinat de César .
(«  “Ista quidem vis est  !"  » l .  4, Mais c’est de la
On les fera remettre au nominatif par les élèves, à violence !), puis physiquement (« Caesar Cascae
l’aide des tableaux de déclinaison p . 304 du manuel brachium arreptum graphio trajecit » l . 6-7, César, de
si nécessaire, pour une première réactivation des son poinçon, transperça le bras de Casca qu’il avait
désinences marquant les cas . arrêté) . Il tente ensuite de se soustraire aux coups
2. La duplicité des conjurés (« sous prétexte de lui (l .  6), mais n’y parvenant pas, il se voile pour mourir
rendre hommage » l . 1-2, « comme pour lui demander avec décence (« toga caput obvolvit, simul sinistra
une faveur » l . 2-3), la mise en valeur de leur nombre manu sinum ad ima crura deduxit » l . 8-9, il couvrit
alors que César est seul (« S’apercevant alors que de sa tête de sa toge, en ramena en même temps le
toutes parts on l’attaquait » l .  7, « tribus et viginti pli de sa main gauche sur ses membres inférieurs) .

101 La fin de La RépubLique


Activité 2 Veritas
1. « Eidibus Martii », les Ides de mars, autrement dit manuel de l’élève p. 174-175
la date de l’assasinat de César, comme le rappelle le
chapeau de l’activité 1 . Activité 1
2. Un pileus, bonnet de l’esclave lors de son 1. César commence par prendre le bouclier d’un
affranchissement, est représenté entre deux glaives . soldat (« scuto ab novissimo militi detracto » l .  8),
puis s’avance en première ligne (« in primam aciem
3. Cette monnaie, frappée par les ennemis de César,
processit » l . 9) . Il appelle alors les centurions
diffusait le message que par les glaives, le peuple
par leurs noms («  centurionibusque nominatim
romain allait retrouver sa liberté .
appellatis » l .  10), il exhorte les soldats restants
Activité 3 (« reliquos cohortatus milites » l .  10-11), et enfin
ordonne de brandir les enseignes (« signa inferre
2. Les triomphes militaires de César, lors desquels il
jussit » l . 11) .
a exhibé sa toute-puissance militaire et sa richesse,
se sont succédé à un rythme très rapproché . Si l’on 2. César est présenté ici comme un chef énergique et
se souvient qu’il cumule d’autres pouvoirs (il est téméraire . Il ne craint pas de se rendre aux endroits
pontifex maximus et a été nommé dictateur pour les plus dangereux (« primam aciem » l .  9), mêlé à
10 ans en 46 av . J .-C .), on comprend que ses ennemis ses hommes qu’il connaît personnellement puisqu’il
se soient alarmés . Au sommet de la République est capable d’appeler les centurions chacun par leurs
siègent d’ordinaire deux consuls, non un seul homme noms (« nominatim » l . 10) . Son action a une influence
concentrant plusieurs pouvoirs entre ses mains . La sur le moral des soldats (« Son arrivée ayant donné
crainte d’un retour à la royauté est apparue . de l’espoir aux troupes et leur ayant rendu courage »
À cela s’ajoute sa relation amoureuse avec Cléopâtre . l . 11-12), ce qui est le signe d’un grand charisme, et
Non seulement il l’a épousée à Alexandrie alors qu’il finalement sur le cours de la bataille (« on réussit à
était déjà marié avec Calpurnia, mais il lui a donné un ralentir un peu l’élan de l’ennemi » l . 12-13) . Il est donc
fils et l’a fait venir à Rome . Or, les ennemis de César ne également un chef efficace . Toutes ces qualités font
tiennent pas à s’incliner devant une reine égyptienne . de lui l’homme providentiel .
Enfin, César appartient au parti des Populares (il en 3. L’auteur du texte n’est autre que Jules César, qui
sera question p .  175 du manuel), et a tenu à faire s’exprime à la 3e personne du singulier . Or, nous avons
preuve de largesses envers les citoyens, et plus encore pour habitude que l’auteur utilise la 1re personne du
envers ceux qui ont combattu à ses côtés . Il a ainsi singulier quand il relate des événements auxquels
montré qu’il savait récompenser ceux qui se vouaient il a pris part . César cherche à donner un semblant
à sa cause . . . et pouvait faire craindre à ses ennemis d’objectivité à son récit, il veut faire oublier qu’il fait
politiques des émeutes populaires s’ils entraient en le récit de ses propres actions afin de rehausser l’éclat
conflit avec lui, ou à nouveau des guerres civiles . de son mérite aux yeux de tout Rome .
On peut encore ajouter un élément, non visible dans
l’extrait de bande dessinée : ce « cinquième triomphe » Activité 2
de César célèbre sa victoire en Espagne sur le neveu 1. La divinité porte plusieurs bijoux : boucles d’oreilles,
de Pompée, autrement dit sur des Romains . C’est la collier, diadème, bijou sur le chignon . Sa coiffure est
première fois qu’un imperator se fait décerner un
très sophistiquée . Il s’agit sans doute de Vénus parée
triomphe à l’issue d’une guerre civile .
de ses plus beaux atours .
LE POINT SUR LA MISSION 2. Au centre de cette pièce est figuré une sorte de
poteau sur lequel a été enfilé une tunique . À gauche,
Les élèves auront sans doute besoin de votre aide
un bouclier est accroché, à droite il s’agit d’un carnyx
pour le « comment ? » et le « pourquoi ? »
Nam Caesar potentissimus Senatores, quorum
(cf. vidéo) ; un casque à cornes coiffe le haut . Le carnyx
et divitissimus erat . Cimber Tillius, et le casque évoquent sans ambiguïté possible une
Cascae,
Caesaris caedes Marcus Brutus, victoire sur les Gaulois .
cum gladiis 3. Un carnyx est un instrument de musique utilisé par
in Pompeii curia,
Caesarem tribus et viginti les Celtes sur les champs de bataille, vraisemblablement
plagis interfecerunt, Eidibus Martii,
pour donner des ordres (d’attaque ou de repli) .

102
Activité 3 2. Le regard de Pompée rencontre la pointe du glaive
Texte 1 du personnage central .
1. Le recrutement des légionnaires est élargi aux 3. Pompée, représenté en contrapposto dans une
hommes des classes les plus pauvres . Ils s’engagent musculature héroïque, surplombe la scène, impassible .
dans l’espoir de s’enrichir grâce à la pratique du butin . Son regard accompagne le glaive central . Il semble
donc approuver la scène de meurtre qui se déroule
2. Les généraux prennent par conséquent un plus
à ses pieds .
grand poids politique : de leurs victoires dépend
l’enrichissement de leurs hommes et donc leur
Activité 2
popularité .
1. César a tout intérêt à réconcilier Crassus et
3. L’adjectif qualificatif civil(e) vient de civis, is, m : le Pompée afin d’affermir sa renommée politique :
citoyen . Une guerre civile oppose donc les citoyens avoir le soutien du peuple ne suffit pas pour être élu
d’une même cité, et non plus des nations étrangères . consul . Cette alliance à trois lui permet de parvenir au
Texte 2 commandement le plus haut avant même le consulat .
1. Populares signifie «  les populaires  », tandis 2. Plus jeune, sans campagne militaire marquante à
qu’Optimates signifie « les meilleurs » . son actif, endetté, César ne semblait pas un rival très
Les Populares et les Optimates sont deux factions sérieux . Ils attendaient de son alliance avec lui de
rivales à l’intérieur du clan des patriciens (les profiter un peu de son aura auprès du peuple .
descendants des 100 premières familles de Rome,
qui sont aussi les plus riches) . Les Populares sont Activité 3
favorables à une plus grande justice sociale, par le 1. Pompée a ordonné à César de renvoyer son armée :
biais des lois proposées par les frères Gracques, tandis après le meurtre de Crassus, il ordonna à César de
que les Optimates, plus conservateurs, ne veulent rien dissoudre son armée (l . 3-4) .
changer à l’ordre établi . 2. a. C’est à Pharsale (en Grèce) que Pompée a
2. Cette opposition fragilise la République romaine, essuyé une défaite décisive contre César : vaincu
déjà organisée sur un clivage fort entre patriciens et à Pharsale (l . 9) .
plébéiens . Quand la discorde règne au sein même de b. Il a cherché refuge à Alexandrie auprès du jeune roi
la classe dirigeante, le danger de guerre civile s’accroît . égyptien Ptolémée : il s’enfuit à Alexandrie, auprès
3. Il s’agit de Marius (pour les Populares) et Sylla (pour du roi Ptolémée (l . 9) .
les Optimates) . c. Il a été assassiné par des serviteurs de Ptolémée :
4. César s’est rallié aux Populares . Sur son ordre, il fut tué par des serviteurs. Sa tête
fut présentée à César (l . 9-10) .
LE POINT SUR LA MISSION
3. Ses larmes suggèrent un attachement viscéral
César, général infatigable, dont le courage au à Pompée malgré leur rivalité car leur conflit même
combat n’avait d’égal que l’énergie, était un homme était un signe de l’importance de Jules César . Le
d’une valeur et d’un mérite exceptionnels . Malgré recours à des parfums très précieux constitue un
ses nobles origines, son dévouement à la cause message de revanche à destination des Égyptiens,
du peuple aux côtés des Populares fut sans faille un rétablissement de l’ordre des dominations : on ne
tant il sut se montrer généreux envers ceux qui met pas à mort un Romain du rang de Pompée comme
l’avaient suivi dans ses âpres combats . un malfrat .

Activité 4
Paranormalia
1. De sa main droite, Caton a rouvert sa blessure, et
manuel de l’élève p. 176-177
de sa main gauche, il cherche à s’extirper les entrailles .
Activité 1 On ne sait si le jeune homme de droite est dans un
1. Les toges blanches des assassins, au premier plan, mouvement de recul ou s’il s’apprête à attraper la main
constituent le point le plus lumineux du tableau . gauche de Caton pour le forcer à cesser . Le sentiment
Celui-ci met en valeur le mouvement convergent vers exprimé est donc ambigu : peur ? Pitié ? Une larme
César, un genou à terre . coule de son œil gauche .

103 La fin de La RépubLique


2. Giordano Luca a lu le texte de Plutarque mais l’a On peut soit considérer que leur rivalité et la mise
réinterprété, comme le montrent les détails suivants : en danger de la République en ont fait des ennemis
le jeune homme dans le coin à gauche porte sous son irréconciliables (activité 1), soit que le geste de
bras un livre . Or, Plutarque mentionne la lecture d’un César en recevant la tête de Pompée a apaisé son
dialogue de Platon sur l’immortalité de l’âme – sans courroux (activité 3) . Ou encore, que Pompée, lui-
même ambitieux à l’excès (activité 2), est entré
doute le Phédon . On remarque cependant que Luca
dans une sorte de reconnaissance de César comme
a peint un codex, alors que Caton d’Utique disposait
d’un alter ego .
d’un volumen .
Caton, allongé sur sa couche, occupe la plus grande
partie de la moitié du tableau selon une ligne diagonale
Observator novus
allant de gauche à droite . Il est donc en train de fouiller
manuel de l’élève p. 178-179
sa blessure à mains nues, conformément au texte de
Plutarque, mais sans le bandage à la main tuméfiée . Activité 1
Dans la partie supérieure, Plutarque a placé un Texte 1
personnage jeune, en interaction directe avec Caton La mère d’Octave s’appelle Atia. Elle est née d’Atia
par le regard et les mains . La larme qui coule donne Julia, la sœur de Caius César.
à penser qu’il s’agit de son fils . Plutarque mentionne 1. La mère d’Octave s’appelle Atia .
beaucoup de larmes versées dans son récit, tant la 2. Atia est la nièce de Jules César .
mort de Caton afflige sa maisonnée toute entière . D’où
3. Jules César est donc le grand-oncle d’Octave .
la détresse exprimée par les autres personnages : l’un
Texte 2
se cache le visage, l’autre prie, un troisième se bouche
les oreilles . Seul le petit chien, invention du peintre, Il perdit son père à quatre ans.
contemple ce spectacle en stoïcien . Dans le cours de sa seizième année :
• il reçut des récompenses militaires lors du
D’hier à aujourd’hui triomphe de César sur les Africains (bien qu’il
La vie politique contemporaine des démocraties n’ait pas participé à la guerre à cause de son âge) ;
occidentales est encore marquée par des alliances • à peine remis d’une grave maladie, il suivit son
entre pouvoirs financier et politique . Aux USA, les oncle César en Espagne, contre les fils de Pompée.
campagnes politiques sont uniquement financées Après l’expédition d’Espagne, Octave fut envoyé
sur fonds privés . Et même si en France, un candidat en Grèce où il étudia.
obtenant 5 % des voix est remboursé de sa campagne Une fois César assassiné, il découvrit qu’il était
par l’État, lors de la campagne présidentielle, les l’héritier de son oncle grâce à son testament.
César adopta Caius Octavius et lui donna même
différents candidats ont du procéder à des emprunts
son nom.
auprès de banques privées .
D’après Suétone, Vie des douze Césars,
César, LXXXIII et Auguste, IV et VIII .
Sitographie
1. Il a été orphelin de père à quatre ans : « Quadrimus
h t t p s : / / w w w . c h a l l e n g e s . f r / e l e c t i o n -
patrem amisit . », l . 1 .
presidentielle-2017/enquete-l-argent-des-
campagnes-qui-finance-macron-fillon-hamon-le- 2. À 16 ans (« Sextum decimum annum agens » 
pen-et-melenchon_464055 l . 2), il a participé au triomphe africain de Jules César
(« militaribus donis triumpho Caesaris Africano » l . 3),
alors qu’il n’était pas encore en âge d’avoir combattu
LE POINT SUR LA MISSION («  expers belli propter aetatem  » l .  4) . À peine
Il n’existe pas une seule bonne réponse à cette remis d’une grave maladie (« vixdum firmus a gravi
question, puisqu’on est dans le registre de morbo » l . 5), il a rejoint Jules César en Espagne
l’imagination . L’important réside dans l’utilisation (« avunculum Caesarem in Hispanias […] secutus est »
des connaissances par les élèves pour défendre l . 5-6) afin de combattre les fils de Pompée (« adversus
leur avis . Pompei liberos » l . 6) .

104
3. Au moment du meurtre de César, il se trouvait comme le rappelle l’animation du manuel numérique,
en Grèce, où il avait été envoyé pour poursuivre ses cette scène ne peut avoir eu lieu, car Antoine a reçu
études (« in Graeciam missus est, ubi studuit . » l . 7-8) les honneurs funèbres avant le suicide de Cléopâtre .
4. Ce n’est qu’après la mort de César (« Caesare occiso » Le peintre a donc bien choisi de les réunir, contre
l . 9), une fois son testament ouvert (« testamento »), les sources textuelles . Les amants sont liés par la
qu’Octave apprend que César l’a adopté . Il hérite alors similitude de la couleur de leur peau, l’opposition entre
du nom de César (« Caesar Caium Octavium etiam in les couleurs de leurs vêtements et la complémentarité
familiam nomenque adoptavit » l . 10-11) . de leur position corporelle, qui rappelle celle des Pietà .

Activité 2 LE POINT SUR LA MISSION
1. Selon Suétone, la plèbe était prête à croire qu’il Octave utilise plusieurs moyens pour apparaître
était devenu un dieu . comme le seul héritier légitime de Jules César,
2. «  apothéose  » (l .  6), dans ce texte, signifie entre autres :
précisément « transformation en dieu », le préfixe – prendre le nom de « Caesar »,
apo- marquant en grec l’achèvement . Dans le langage – rappeler sur les pièces de monnaie sa filiation
courant, il désigne la dernière partie, la plus brillante, avec lui,
d’un événement . – poursuivre et châtier les meurtriers de César,
– discréditer Antoine auprès du Sénat .
3. Les jeux donnés en son honneur, le motif de la
comète reproduit sur les pièces de monnaie ainsi que On peut ajouter la mise à mort de Césarion, enfant
le titre de « Parens Patriae » constituent un faisceau de Jules César et Cléopâtre .
de signes l’assimilant à un dieu .
4. Cette pièce est postérieure à 27 av . J .-C .,
puisqu’Octave a déjà reçu le titre d’« AUGUSTUS » . Il Atelier d’expression
a fait frapper sur l’avers le nom hérité de son grand- manuel de l’élève p. 180-181
oncle, « CAESAR », marquant ainsi la continuité entre
Activité 1
Jules César et lui . Mais loin de se contenter de sa propre
• italien : potere signifie pouvoir et possibile signifie
gloire, Octave associe celle de César à la sienne avec
possible
la mention, au revers, de la divinité de son ancêtre qui
transparaît grâce à l’incription « DIVUS IULIUS » (Divin • espagnol : poder signifie pouvoir (on peut penser
Jules) accompagnée de l’étoile évoquée par Suétone . au mouvement, podemos)
• français : possible, potentiel(le), potentiellement,
Activité 3 omnipotent, impotent(e) . . .
1. L’apparition d’un triumvirat et l’usage des • anglais : power signifie le pouvoir, potential signifie
proscriptions constituent deux événements de potentiel
l’histoire romaine qui se répètent lors de cette
• allemand : Impotenz signifie impuissant
nouvelle période de crise .
2. Le Sénat préfère soutenir Octave plutôt que Marc- Activité 2
Antoine à cause de la liaison amoureuse de ce dernier Le « pote », ou « poteau », en argot, est le copain sur
avec Cléopâtre . Plutarque, dans la Vie d’Antoine, met lequel on peut s’appuyer . Ce mot relève de la même
en avant à plusieurs reprises qu’Antoine était, selon évolution que le nom « potence » .
Octave, devenu « dépendant d’une femme », et que
En revanche, « despote » est directement issu de la
ce n’était plus Antoine qu’il s’agissait de combattre,
racine grecque indiquée dans l’arbre étymologique .
mais les suivantes et les eunuques de la reine (cf. Vie
d’Antoine, 56) . Suétone précise de son côté qu’Octave
Activité 3
a fait ouvrir publiquement le testament d’Antoine
a. Kaiser, tsar
par lequel les enfants qu’il a eus de Cléopâtre sont
désignés comme héritiers (Suétone, Vie d’Auguste, 17) . b. césarienne
3. À première vue, les amants sont séparés (chacun c. césarisme démocratique
de part et d’autre d’une diagonale du tableau) . Mais d. césarisé

105 La fin de La RépubLique


Activité 4 Activité 6
a. impérial Ceux qui triomphent, et gardent pour cette raison
b. impérieux plus longtemps vivants les chefs des ennemis
afin que par leur présence au triomphe, le peuple
c. impérialiste
romain puisse profiter d’un spectacle de toute
d. impératif beauté et de l’effet de la victoire, cependant,
lorsqu’ils commencent à faire dévier leurs chars du
forum vers le Capitole, ils ordonnent qu’ils soient
Activité 5 conduits en prison, et le même jour marque à la
Proposition de dialogue : fois la limite du pouvoir des vainqueurs et de la
– Cognovistine C . Julium Caesarem ? vie des vaincus.
– Profecto . Eum familiariter cognovi . Cicéron, Discours, Seconde action contre Verrès, Livre V .

– Cur dixit tibi Caesar « Kai; su; tevknon » ? 1. Pour le triomphe, il convient que les généraux
ennemis soient vivants : «  vivos hostium duces
– Quare meam matrem quoque familiariter cognovit . . .
reservant » (l . 1-2) .
– Quomodo occisus est ?
2. Le triomphe part du forum et se dirige vers le
– Multi eramus . In Pompei curia tribus et viginti plagis Capitole : « cum de foro in Capitolium currus flectere
occisus est . incipiunt » (l . 4-5) .
– Quid sentivisti Caesare occiso ? 3. Les triomphateurs ordonnent que les chefs vaincus
– Nescio . Virum familiarem, etiam tyrannum occidere soient emprisonnés : « duci in carcerem jubent » (l . 6) .
haud facile est . Rei publicae salutem ferre voluimus 4. Le triomphe marque, pour les vainqueurs, la fin
neque triumphavimus . de leur commandement et pour les vaincus, la fin de
leur vie .
Piste EPI (p . 182 du manuel) :
Comment lire les informations diffusées par les
médias ?

106
Objectifs Objectifs Objectifs Objectifs
non atteints à peine atteints atteints dépassés
• Il y a incohérence • Le(s) personnage(s ) • La une présente une position • La cohérence entre
entre les rédacteurs historique(s) choisi(s) cohérente entre le(s) personnage(s) le(s) personnage(s) historique(s)
choisis et les prises comme rédacteur(s) historique(s) choisi(s) comme choisi(s) comme rédacteur(s)
MISSION

Fixer la ligne de position est/sont cohérent(s) rédacteur(s) et le propos défendu. et le propos défendu est assurée.
directrice du journal. avec la position défendue • L’encart publicitaire, le titre, • L’encart publicitaire est l’occasion
de votre journal • Aucun vis-à-vis de César. participent à donner une cohérence d’une passerelle humoristique
positionnement • L’encart publicitaire au journal. avec notre époque.
n’est clairement est absent ou n’est pas
exprimé. significatif.
Repères de progressivité

• Absence totale • Les textes et les images • Les textes (dont l’interview de • Le lecteur a véritablement
d’équilibre sont plutôt équilibrés, Brutus) et les images, en nombre l’impression de lire la une
textes-images. mais en nombre suffisant, sont disposés de manière d’un journal : l’identité visuelle
• Les polices insuffisant. Certains équilibrée. Les éléments visuels ont et le trajet de l’œil du lecteur ont
de caractère, éléments visuels n’ont pas été réfléchis. été pensés à l’avance.
Construire
fait l’objet d’une réflexion.
Réaliser la une d’un journal

la une les couleurs ont été • Les titres et intertitres, en nombre • Les titres et intertitres, en nombre
choisies au hasard. • Nombre et/ou qualité suffisant, ne présentent pas plus suffisant, ne présentent aucune
du journal
• Absence d’intertitres (pas d’ablatif absolu, de deux erreurs de langue et erreur de langue et comprennent
en latin. par exemple) des titres comprennent au moins un ablatif au moins un ablatif absolu.
et intertitres en latin absolu.
insuffisants.

• L’éditorial est • L’éditorial témoigne • L’éditorial témoigne • L’éditorial témoigne


indigent ou d’une réappropriation d’une réappropriation claire d’une réappropriation claire
une reprise des informations glanées des informations glanées lors des informations glanées lors
maladroite lors du parcours mais reste du parcours, avec analyse articulée du parcours, avec analyse articulée

107 La fin de La RépubLique


Rédiger d’un des textes confus ou trop court. des causes immédiates et des causes immédiates et
un éditorial abordés en classe, • Les élèves n’ont pas lu anciennes de l’assassinat de César ; anciennes de l’assassinat de César ;
sans réappropriation, d’éditoriaux récents, des conséquences possibles sont des conséquences possibles sont
en français
sans reformulation par conséquent leur style évoquées, le tout dans un style évoquées, le tout dans un style
journalistique. n’est pas spécialement journalistique. journalistique alerte.
journalistique. • Langue de qualité convenable. • Excellente qualité de langue.
Manuel de l’élève p. 182
PARCOURS 15 Manuel de l’élève p. 183

Auguste, empereur culte


INTRODUCTION
Ce parcours, étudié en début d’année de 3e, fait suite aux crises de la République abordées précédemment
(parcours 14) . Il propose d’étudier le thème « La naissance du principat » en lien avec les « Figures d’empereur »
(cf. BO, 17 mars 2016) . Il fait le point sur la personnalité d’Auguste, premier empereur de Rome qui sut instaurer
de nouvelles règles politiques à travers la mise en place d’un nouveau régime, le principat, et imposer un
nouveau culte, celui de l’empereur, en restaurant le retour des traditions morales du mos majorum, quelque
peu négligées durant la forte période d’instabilité qui caractérisa la fin de la République . Auguste qui parvint
à devenir l’homme du renouveau à travers l’image qu’il sut faire véhiculer .
L’élève se voit proposer, dans ce parcours, la mission de présenter la biographie de l’empereur en s’appuyant
sur le portrait donné de lui, de son vivant, dans l’Antiquité . Le recours à l’animation numérique (p . 185 du
manuel) mettant en lumière une œuvre réalisée sous son règne permet d’illustrer de façon convaincante et
pertinente les différentes ressources employées sous le principat pour alimenter la propagande de l’empereur
et manifester sa connaissance des œuvres majeures de l’Antiquité dont l’enjeu est certes politique, mais
aussi artistique et culturel .
Les différentes facettes de l’image d’Auguste sont, en effet, diffusées dans tout l’Empire afin de légitimer
son pouvoir : Auguste l’homme providentiel, le pacificateur et le protecteur des arts, Auguste le restaurateur
des valeurs morales, mais aussi Auguste le rénovateur et le bâtisseur . Le point de vue se veut donc subjectif,
puisqu’il s’agit de célébrer la gloire de l’empereur à travers les témoignages littéraires et artistiques de l’époque .
L’élève se familiarisera avec deux poètes augustéens de l’âge d’or : Ovide et Virgile . Il découvrira ainsi comment
Auguste parvient à faire de son image un outil de propagande au point de devenir l’objet d’un culte .
Ce sera l’occasion de recourir aux procédés caractéristiques de l’éloge étudiés en classe de français (superlatifs,
hyperboles, anaphores, énumérations, comparaisons et métaphores…) et de faire des rapprochements avec un
des thèmes étudiés en classe de 3e en français : « Agir dans la cité : individu et pouvoir », où peut être étudié
l’art de la propagande dans la littérature .
Abordé en début de trimestre, ce parcours invite l’élève à revoir des notions précédemment étudiées afin de
consolider ses acquis (les cinq déclinaisons et plus particulièrement la 3e) et à découvrir le futur de l’indicatif
et le subjonctif présent .

Image d’ouverture dire sous le règne d’Auguste . Le forum semble être


particulièrement animé et deux oiseaux survolant à
manuel de l’élève p. 183
proximité de la statue peuvent être observés .
La planche extraite de la bande dessinée d'Enrico La deuxième vignette est un gros plan sur le visage
Marini, Les Aigles de Rome, met en scène un dialogue et l’épaule de la statue de l’empereur . De nombreux
entre un jeune Romain et sans doute son père sur le pigeons se sont posés sur la statue, alors que le père
forum d’Auguste . Ce dernier profite de l’opportunité du jeune romain dresse un portrait élogieux d’Auguste
pour faire une présentation élogieuse d’Auguste . en le présentant comme « le premier sénateur de
Afin de comprendre l’enjeu de la propagande d’Auguste Rome et le sauveur de la République » . La dernière
et toute l’ironie de la scène, il est intéressant de faire bande (les deux dernières vignettes) révèlent l’aspect
décrire les quatre vignettes . La première vignette cocasse de la situation : le jeune homme en plan
est un plan général du lieu où se situe la scène . Les rapproché remarque la présence des pigeons dont
temples en arrière-plan, la statue de l’empereur au l’attitude (« les pigeons se déchargent sur sa tête »)
centre, au premier plan, et l’encadré (ou cartouche) en semble contredire le discours de son père qui évoque
haut à gauche de la vignette indiquant que la scène la gloire militaire de l’empereur .
se passe à Rome permettent d’identifier le forum L’observation du personnage indique, dès lors, le
d’Auguste . La scène a lieu en 1 avant J .-C ., c’est-à- comique de la situation : le jeune homme analyse le

108
comportement des pigeons comme l’expression d’une 4. Virgile se trouve à gauche sur le tableau : il porte
opinion politique (ils « ne semblent pas apprécier la une tunique bleue et est drapé d’une toge rouge .
façon de gérer "sa" République ») . Mais la dernière Il tient un rouleau (volumen) à la main qu’il récite
vignette ramène le lecteur à la réalité : le jeune homme devant son auditoire . Auguste se trouve au centre
est sérieusement réprimandé par son père qui le gifle du tableau vêtu d’une tunique jaune, d’une toge rouge
pour ce qu’il considère être de l’insolence . L’analyse et coiffé d’une couronne de laurier . Le geste qui indique
de cette planche est donc une entrée en matière l’autorité de l’empereur sur le poète est le bras levé et
intéressante sur le degré d’importance que constitue la main dirigée vers le poète afin d’arrêter son récit .
l’image comme outil de propagande politique .
Activité 2
Hic vir, hic est… 1. Le sculpteur met en valeur la toute-puissance
d’Auguste en le représentant le regard assuré, le
manuel de l’élève p. 184-185
bras levé semblant indiquer du doigt une direction .
Activité 1 Auguste porte une cuirasse et le manteau militaire
Voici César et toute la descendance de Iule qui va symbolisant l’imperator . La couleur rouge symbolise
venir sous l’immense voûte du ciel. Voici l’homme, le pouvoir et la force . La taille de la statue (plus de
le voici, celui que tu entends si souvent t’être 2 m .) présente un empereur plus grand que nature .
promis, Auguste César, né d’un dieu, qui fondera 2. Auguste semble s’adresser au peuple ou à l’armée .
à nouveau un siècle d’or dans le Latium, à travers
3. L’artiste a choisi de représenter sur la cuirasse
les campagnes gouvernées autrefois par Saturne, d’Auguste son retour d’Orient en 19 av .  J .-C .  Cela
et qui étendra son empire  au-delà des Garamantes est étonnant car il renvoie l’image d’un empereur
et des Indiens. […] Toi, Romain, souviens-toi que tu conquérant rapportant les enseignes militaires saisies
gouverneras les peuples par ton pouvoir  (ce sont par les Parthes en 53 av . J .-C .
tes arts) et que tu imposeras la coutume de la paix,
4. Sur la cuirasse, on peut identifier la scène de
que tu épargneras ceux qui te sont soumis et que
restitution d’une enseigne romaine à un jeune
tu écraseras ceux qui sont orgueilleux.
guerrier après avoir observé la présence de l’aigle
1. Virgile présente Auguste comme un dieu : « divi de l’enseigne au centre de la cuirasse . L’épisode
genus » (v . 4) . Il le rattache à la famille de « Juli » (v . 1), cosmologique peut être identifié par la représentation
autre nom pour désigner Ascagne . Auguste serait un du char du Soleil tiré par des chevaux, en haut à gauche
descendant d’Énée . Virgile permet ainsi de légitimer de la cuirasse . En haut, le dieu du ciel (Ouranos) semble
le statut de princeps d’Auguste, premier citoyen de soulever le voile de la nuit . En bas de la cuirasse, on
Rome, à travers l’évocation de sa lignée de fondateurs devine Diane allongée sur un coude portant une corne
de Rome . d’abondance .
2. Le dieu nommé au vers 6 est Saturne qui symbolise 5. Cette statue donne l’image d’un empereur voulant
l’âge d’or pour les Romains . Son rapprochement avec légitimer son autorité par l’affirmation de son origine
Auguste est important car il s’agit pour Virgile de divine et l’évocation de ses victoires militaires . Il se
montrer que l’empereur Auguste incarne le retour à présente comme l’incarnation de la grandeur de Rome
cet âge d’or . et l’homme providentiel qui lui permettra d’accéder à
l’universalité .
3. Au vers 8, le poète s’adresse au citoyen romain
qu’est Auguste, comme l’indique le vocatif singulier, D’hier à aujourd’hui
« Romane » . La mission qui lui est confiée est de Le mécénat désigne le fait d’aider financièrement une
régner sur les peuples de l’Empire (v . 8), de préserver réalisation dans le domaine des arts et des lettres .
ses sujets de la guerre en imposant la paix (v .  9 et
10) et de vaincre ceux qui défient l’Empire romain LE POINT SUR LA MISSION
(v . 10) . Ce passage contribue à faire l’éloge d’Auguste Auguste aime à se faire représenter dans la poésie
puisqu’il dresse le portrait d’un « homme nouveau » épique comme un homme providentiel qui ramène-
restaurant la paix dans l’Empire à la suite d’une période ra la paix et l’âge d’or au peuple romain . Il est ainsi
de trouble et de guerres civiles qui ont marqué la fin décrit comme le fils des premiers fondateurs de
de la République . Rome et l’héritier légitime du pouvoir .

109 Auguste, empereur culte


Mais tourné vers l’avenir, Auguste est aussi indirectes introduites par les particules -ne et an qui
représenté comme celui qui incarne l’autorité de indiquent une alternative et sont suivies du subjonctif,
Rome, sa grandeur et qui assurera sa gloire aux mode de ce qui est possible, incertain, non réel .
yeux du monde .
Activité 4
1. Auguste trône à droite sur une banquette . Il est
Divus Augustus représenté à moitié nu, une couronne de laurier
manuel de l’élève p. 186-187 au-dessus de sa tête . Un aigle, symbole du pouvoir
Activité 1 royal, est à ses pieds . Tous les regards convergent
1. Auguste réunit souvent le Sénat dans l’une des vers lui .
bibliothèques de la domus impériale sur le Palatin . 2. L’aigle de Jupiter se trouve sous sa banquette .
L’empereur y fait dresser une effigie avec les attributs L’empereur tient un sceptre et a le pied posé sur le
du dieu Apollon . bouclier de Minerve . Il est assimilé à Jupiter .
2. Auguste semble vouloir se distinguer de la divinité 3. La déesse assise à ses côtés est Minerve : elle est
en refusant d’instaurer un culte religieux à son
reconnaissable à son casque et tient une lance de sa
égard (l . 8) .
main droite . Son bouclier est à ses pieds .
Activité 2 D’hier à aujourd’hui
1. À partir de 29 av . J .-C ., Auguste se place sous la
Les Dieux du stade sont des rugbymen photographiés
protection d’Apollon .
à moitié nus sur des calendriers qui paraissent
2. On reconnaît un dieu sur un bas-relief par sa taille chaque année . Ils sont sélectionnés en fonction de
supérieure aux autres personnages . Les artistes
leur musculature athlétique et de leur beauté . Ils
peuvent faire de même avec les représentations
représentent la perfection et sont immortalisés par
d’Auguste en raison de son orientation politique :
des photographies qui les présentent dans leur nudité,
son surnom lui donne une dimension divine (l . 4 et 7) .
tels des dieux . Le célèbre footballeur argentin (et
3. La statue d’Auguste érigée dans le théâtre d’Arles
non brésilien) à l’origine d’une religion est Maradona .
participe de cette politique par sa semi-nudité et sa
L’église maradonienne compte près de 80 000 fidèles
taille surhumaine puisqu’elle mesure plus de 3 mètres .
dans le monde et a déjà célébré des offices, comme
Activité 3 le mariage .
Il n’est pas sûr que tu préfères visiter les villes,
César, ou le soin dans les campagnes, et que tu
LE POINT SUR LA MISSION
préfères que le très grand univers t’accepte en Auguste a su véhiculer l’image d’un empereur égal
entourant tes tempes du myrte maternel comme des dieux : son pouvoir est associé à celui d’Apollon
l’auteur des fruits et le maître des saisons ? Ou ou de Jupiter . La diffusion de son image à travers
préfères-tu venir comme le dieu de l’immense la statuaire ou les bijoux qui le représentent sous
mer, que les matelots honorent ta divinité seule, les traits de la divinité a favorisé le culte de la
que l’extrémité de Thulé te soit soumise et que personnalité dont il a réussi à être l’objet .
Thétys t’achète comme gendre pour elle au prix
de toutes ses eaux ?
1. Le poète prédit à Auguste qu’il prendra place parmi O tempora, o mores !
les dieux (« invisere », v .  1) ; « auctorem frugum manuel de l’élève p. 188-189
tempestatumque potentem  », (v .  3)  ; «  deus […]
venias », (v . 5)) . Activité 1
2. Cette situation est formulée sous la forme d’une 1. Auguste parvient à diffuser son image et les valeurs
incertitude, puisque Virgile recourt à deux phrases qu’il y associe par la monnaie, les statues, les bijoux
interrogatives (v . 4 et 7) qui ont pour fonction d’émettre (anneaux ou pierres précieuses) et l’argenterie . Il est
un doute et à deux propositions interrogatives omniprésent dans la vie quotidienne de tous .

110
Activité 2
1.
fides : loyauté pietas : dévotion spes : espoir modestia : modération concordia : 
la bonne entente

clementia : clémence virtus : courage honos : honneur justitia : justice gravitas : dignité

abstinentia : retenue pax : paix majestas : grandeur gloria : gloire constantia : fermeté

2. Sur la première pièce, on peut lire « pietas » : la pitié . Marmoream urbem


Sur la deuxième pièce, on peut lire « fides » : la loyauté .
manuel de l’élève p. 190-191

Activité 3 Activité 1
1. SENATUS POPULUSQUE ROMANUS IMPERATORI 1. Auguste se lance dans une politique de grands travaux
CAESARI DIVI AUGUSTO CONSULI VIII DEDIT CLUPEUM pour donner à la ville de Rome l’image de la capitale de
VIRTUTIS CLEMENTIAE JUSTITIAE PIETATIS ERGA l’Empire et mettre en valeur le nouveau régime politique
DEOS PATRIAMQUE . (l . 2 et 3) . Il tend aussi à faire de Rome une ville moderne
2. La formule emblématique du pouvoir politique et adaptée à la vie quotidienne et à contribuer à son
romain est  : SENATUS POPULUSQUE ROMANUS prestige sur l’ensemble du territoire romain .
(SPQR) . 2. Le forum d’Auguste, le panthéon d’Agrippa, les
3. Les titres attribués à Auguste sont ceux de thermes d’Agrippa, le théâtre de Marcellus et de
consul et de général . Il semble être le descendant Balbus, le portique d’Octavie (et non le portique
de la divinité . d’Octave), l’amphithéâtre de Statilius Taurus .
4. Ce bouclier reconnaît à Auguste les vertus civiques Ces bâtiments sont affectés à la religion (panthéon
suivantes : la vertu, la clémence, la justice et la piété . d’Agrippa, portique d’Octavie et temple d’Apollon), aux
loisirs (théâtre de Marcellus et de Balbus, amphithéâtre
Activité 4 de Statilius Taurus, thermes d’Agrippa), à la vie
Auguste habitait dans une maison modeste, politique et économique (forum d’Auguste) .
remarquable ni par l’étendue, ni par la décoration,
et pendant plus de quarante années, il occupa la Activité 2
même pièce, hiver comme été, le mobilier avait à 1. Auguste s’exprime à la première personne (« refeci »,
peine l’élégance d’un simple particulier. Cependant « perfeci », et « incohavi ») . Il laisse transparaître un
il embellit à telle point Rome, qui avant lui, ne sentiment de fierté face à son rôle de bâtisseur .
répondait pas à la majesté de l’empire, qu’il se 2. Ses actions se rattachent au domaine de
glorifia à juste titre de laisser toute de marbre l’aménagement du territoire puisqu’il entreprend la
une ville qu’il avait trouvée toute de briques. Sa restauration des monuments de Rome (« Capitolium »,
nourriture était de faible quantité et ordinaire. «  Pompeium theatrum  », «  Forum Julium  » et
1. Le comportement d’Auguste fait de lui l’incarnation « basilicam ») .
du mos majorum par la simplicité de son mode de vie 3. Des copies de ce texte ont été découvertes à diffé-
et sa générosité envers le peuple romain . rents endroits à travers l’Empire, notamment à Ankara
2. Auguste fait preuve de modération et de modestie en Turquie, ce qui illustre la politique de communica-
(modestia) dans la décoration de son lieu d’habitation tion de l’empereur . Son texte a été diffusé à travers
pour lequel il refuse tout ornement, toute marque l’Empire dans une démarche de propagande politique
d’élégance superflue . Il préfère vivre dans la même mettant en valeur l’image d’un empereur bâtisseur .
demeure durant tout son règne (constantia) . Il a su
également faire preuve de générosité (pietas) envers Activité 3
Rome en faisant exécuter des travaux de restauration 1. Auguste a décidé d’édifier le temple de Mars Ultor
pour la transformer en ville de marbre (v . 7) . Il contribue à la suite de sa victoire contre les assassins de César
ainsi à sa grandeur (majestas) . en 42 av . J .-C .

111 Auguste, empereur culte


2. Ce temple abrite les statues de Vénus, Mars et Activité 3
Jules César . a. suivre le chemin de la chasteté
3. Les statues que l’on trouve dans les portiques b. rédiger une déclaration contenant des promesses
latéraux sont les représentations des fondateurs de d’engagement
Rome et des grands hommes de l’histoire romaine
c. avoir été sauvé par quelqu’un
(summi viri), notamment Énée, les rois albains, les
Iulii (descendants d’Ascagne, fils d’Énée) à gauche d. mener une vie modeste, avoir des habitudes de
et Romulus à droite . vie modeste
4. La statue d’Auguste se trouve au centre du forum . e. avoir pour seul croyance le sport
5. L’empereur est l’héritier de toute une lignée et f. accomplir une action contre l’autorité du prince
l’histoire de Rome conduit jusqu’à lui .
Activité 4
LE POINT SUR LA MISSION a. Atteindre la gloire par des routes étroites signifie
Voici quelques exemples de constructions dont que pour y parvenir, Auguste a dû prendre des chemins
Auguste est l’initiateur : l’Ara Pacis (autel de la paix), tortueux et difficiles .
l’Horologium, le Mausolée, le temple de Mars Ultor, b. Hâte-toi lentement indique le souci d’Auguste
le forum d’Auguste… pour la prudence .
Quelques exemples de rénovations et de c. La pièce est finie est prononcé avant sa mort pour
réaménagements réalisés par Auguste : le Capitole,
évoquer la métaphore de la vie comparée à une pièce
le théâtre de Pompée, le forum de Jules César…
de théâtre .
Ces différentes mesures architecturales
permettent de montrer en quoi Auguste a participé d. Tant que tu seras heureux, tu compteras de
au changement à travers la réalisation d’œuvres nombreux amis évoque l’exil imposé par Auguste
monumentales et symboliques (l’Ara Pacis, par au poète Ovide qui, dans le malheur, se trouve seul
exemple) et en quoi il peut être considéré comme et sans ami .
un empereur bâtisseur et réformateur qui a su e. On fait toujours assez vite ce que l’on fait assez
rendre à travers ses actions la gloire et la grandeur bien est une devise militaire appliquée par Auguste .
de Rome .
Activité 5
e. Auguste : Te sedere et audire volo .
Atelier d’expression f. Cinna : Ita sedeo et audio .
manuel de l’élève p. 192-193 b. Auguste : Quid ergo ? Vitam tibi dedi . Cur occidere
Activité 1 me paravisti ?
1. • grec : augmenter g. Cinna : Sed nihil feci .
• italien : augmenter h. Auguste : Tace . Epistulam accepi ; nunc omnia scio .
• espagnol : autorité a. Cinna : O Caesar, ego patris mortem ulcisci veni .
• anglais : augmenter
c. Auguste : Sed ego, patriae pater, clemens sum .
• allemand : auteur
Antea hostis meus fuisti, nunc parricida es . Tu tamen
2. a. autorité omnium rerum fidem tibi habebo . Te ignosco . Hodie
b. augmenter inter nos amicitia incipiat .
c. augura
d. Cinna : Gratias ago . Numquam iterum occidere
d. inaugurer
te parabo . Nunc non solum diu te serviam, sed
Activité 2 amicissimus fidelissimusque ero .
a. immoral
Activité 6
b. sauf-conduit
Notre poème nous a mené seul jusqu’à l’autel de la
c. virtuose Paix : ce sera le deuxième jour en partant de la fin
d. carte de fidélité du mois. Couronnée, dans tes cheveux bien coiffés

112
d’Actium, des lauriers gagnés à Actium, Paix, sois Sitographie
présente et, par toute la terre, conserve ta douceur ! • http://www .grandpalais .fr/fr/article/qui-est-
Pourvu que manquent les ennemis, que manquent auguste-0
aussi les motifs de triomphes, toi, tu seras aux chefs • Reconstitution virtuelle de l’Ara Pacis et de
une gloire plus grande que la guerre. Que le soldat l’Horologium :
ne porte que des armes avec lesquelles il retienne http://www .unicaen .fr/cireve/rome/index .php
les armes ; […] Que toujours dure avec la Paix la
• Polychromie de l’Ara Pacis :
maison qui nous donne la Paix, demandez-le aux
https://www .youtube .com/watch?v=RJwB02
dieux, accessibles aux pieuses prières ! 
PXFFc
1. Le poète fait référence à l’Ara Pacis, l’autel de la paix .
• Aménagements de Rome sous Auguste :
2. Le poète fait le portrait de la Paix . Il utilise la figure http://education .francetv .fr/matiere/antiquite/
de l’allégorie . sixieme/video/la-rome-d-auguste
3. Le champ lexical de la guerre est : « triumphi » (v . 5), • Quiz sur le pouvoir d’Auguste et sa propagande :
« ducibus/bello/gloria » (v . 6), « miles », « arma » (v . 7) . http://education .francetv .fr/matiere/antiquite/
4. Le poète aspire à la fin des guerres et au maintien sixieme/video/la-rome-d-auguste
de la paix .
5. Le mot qui fait référence au rôle protecteur
d’Auguste est « domus » (l . 8) .

113 Auguste, empereur culte


Objectifs Objectifs Objectifs Objectifs
non atteints à peine atteints atteints dépassés
• Se contente • Contient une • Présente trois ou quatre • Présente plus de quatre
d’une seule image. ou deux images. images de l’œuvre choisie. images de l’œuvre choisie.
MISSION

• Œuvre postérieure • Titre de l’œuvre, • Titre donné à chaque plan • Contient une page
Structurer à l’époque d’Auguste. date, lieu. (image animée). d’introduction
• Contient deux ou trois mots contextualisant l’œuvre
un diaporama avec images.
clés commentant chaque
page (image animée). • Prolongement possible
de l’œuvre : imaginer
Repères de progressivité

sa postérité éventuelle.

• Banalités. • Évocation d’un • Description détaillée • Mise en relation avec des


Décrire l’œuvre • Erreurs. ou deux éléments de l’œuvre. œuvres de la même période
de propagande de l’œuvre de façon recourant à la même
superficielle. technique artistique.

114
• Erreurs dans • Repérage • Prise en compte de • Prolongement éventuel :
l’interprétation des éléments la dimension politique évocation de procédés
Présenter une œuvre de propagande

des éléments. à interpréter et morale de l’œuvre. de propagande identiques


Interpréter une de l’œuvre, mais dans d’autres œuvres.
œuvre • Copier-coller • Explication approfondie
d’explication donnée explication pauvre des différents aspects
de propagande et paraphrastique.
sur internet ou symboliques de l’œuvre.
autres supports
documentaires.
Manuel de l’élève p. 194
PARCOURS 16 Manuel de l’élève p. 195

Néron, un tyran ?
INTRODUCTION
Néron est un des empereurs connus du grand public . Longtemps considéré comme le mal absolu, image
diffusée par le roman de Sienkiewics et le peplum Quo Vadis ?, il a fait l’objet d’un regain d’intérêt à la suite de
découvertes archéologiques : en 2014, le CNRS a déclaré avoir retrouvé la base de la salle à manger tournante
de la domus aurea, et ce palais a fait l’objet d’importants travaux de restauration et d’une nouvelle présentation
en 3D . Une importante exposition en Allemagne a exploré les différentes facettes de cet empereur en 2016 .
Ce parcours propose aux élèves de connaître Néron de façon chronologique, tout en les amenant à confronter
différents points de vue sur les actions de l’empereur . Il ne s’agit pas de réhabiliter le personnage mais de
s’interroger sur la construction de cette image de tyran . Pour préparer la mission, réaliser une émission de
radio, il est conseillé de former les équipes dès le départ . Ainsi à chaque étape, les groupes pourront bâtir leur
scénario, préparer questions et réponses, sélectionner les documents qu’ils liront ou choisir les extraits qu’ils
feront écouter . On peut même prévoir des séances régulières d’enregistrement sur Audacity . On peut aussi
préférer terminer le parcours par une prestation orale en direct, sans enregistrement .

Image d’ouverture 2. En remontant l’arbre généalogique, on rencontre


Claude, troisième mari d’Agrippine, qui adoptera Néron,
manuel de l’élève p. 195
Caligula, le premier mari d’Agrippine, Tibère, Auguste
L’image d’ouverture est tirée d’une mise en scène et enfin Jules César . On peut y ajouter Marc-Antoine,
récente (2016) de la pièce de Racine, Britannicus . le grand perdant de la guerre civile, qui se suicida
L’intérêt de cette photographie, qui peut surprendre, pour échapper à Octave . Néron descend doublement
est de montrer une interprétation actuelle du d’Auguste par ses grands-parents maternels et
personnage de Néron  : on remarquera l’aspect paternels .
disproportionné et froid du décor, les nombreuses
portes et la présence de miroirs : c’est un monde de 3. Parmi ces ancêtres illustres par le sang du côté de
pouvoir, de mégalomanie et de narcissisme . La pièce la mère ou les mariages, on constate que trois d’entre
est transposée dans une entreprise contemporaine, eux furent assassinés : la prise de pouvoir, à partir
on voit la table du conseil d’administration . Néron du ier siècle, s’effectue souvent de façon violente
et Britannicus luttent pour obtenir le contrôle de (assassinats, guerre de succession) .
l’entreprise . Le choix d’une moquette rouge laisse 4. Britannicus, fils de Néron, est l’héritier putatif .
supposer que le conflit sera violent . On signalera que la
5. Néron épouse d’abord Octavie, dont le prénom
jeune femme assise, Junie, est une création de Racine .
rappelle qu’Auguste est son ancêtre, puis Poppée
qui mourra enceinte et enfin Messaline qui ne figure
Claudius, Britannicus, pas sur cette généalogie .
Nero et ceteri
manuel de l’élève p. 196-197 Activité 2
Le propos de ces deux pages est de présenter Néron, Ce texte n’est pas trop difficile à traduire en classe une
son entourage, sa famille et de le replacer dans la fois qu’on a rappelé l’ablatif de qualité :
chronologie historique . Sa taille approchait de la moyenne, il avait le corps
parsemé de taches et malodorant, des cheveux
Activité 1 presque blonds [peut-être un peu roux], un visage
1. Les parents de Néron sont Agrippine et Cnaeius beau mais manquant de charme, les yeux bleu-
Domitius Ahenobarbus . Néron (Lucius Domitius vert et très myopes, la nuque épaisse, le ventre
Ahenobarbus) appartient à la gens des Domitiens et proéminent, les jambes très grêles. Sa santé
à la dynastie des Julio-Claudiens . était prospère car, lui qui était d’une complète

115 NéroN, uN tyraN ?


intempérance, ne fut malade que trois fois en 4. Le palais impérial est dangereux : il faut se méfier
quatorze ans. de tous car les prétendants ne manquent pas . La
Suétone, Vies des douze Césars, Néron, 51 . présence de goûteurs montre que le poison était
1. Il s’agit d’un portrait physique  : «  statura  », une arme répandue . Locuste, passée à la postérité
« corpore », « capillo », « vultu », « oculis », « cervice », en raison des services qu’elle rendit à Agrippine, était
« ventre », « cruribus » désignent des parties du corps . née en Gaule où elle avait appris l’usage des plantes .
2. Ce portrait comporte des notations positives Elle avait une boutique à Rome où elle vendait plantes
(« prope justa », « pulchro ») mais il est surtout négatif médicinales ou aphrodisiaques et maîtrisait l’usage des
(« fetido », « caesis » et « hebetioribus », « obesa », poisons comme la belladone . Elle bénéficiait de riches
« projecto », « gracillimis ») . Globalement, le portrait protecteurs qui usaient de ses services pour hâter un
veut souligner que la vie dissipée de Néron l’a rendu héritage . Plusieurs auteurs évoquent des procès où
obèse, sans pour autant le rendre malade . les héritiers sont accusés d’avoir empoisonné leur
3. À regarder cette statue de Néron adolescent, père . Cette atmosphère rappelle l’atmosphère de la
on remarque des ressemblances avec le portrait de cour des Borgia ou celle des Médicis à la Renaissance
Suétone : les traits réguliers mais une expression sans telle que l’a popularisée le film La reine Margot .
grâce, un visage empâté et un cou assez gras . On
peut supposer que ces portraits sont assez réalistes . Activité 4
On pourra comparer avec le relief de la page 198 1. Ce dessin représente le moment où Néron sort
du manuel de l’élève : on trouve des ressemblances du palais pour être acclamé par les prétoriens qui le
mais Néron parait moins empâté . Il ressemble un peu portent ainsi au pouvoir . La bulle dit Alors, au milieu
à Auguste . du jour, les portes du palais s’ouvrent et le nouveau
À noter : ce texte, d’un point de vue lexical, permet maître de Rome s’avance. Aussitôt, les prétoriens
d’apprendre ou de réviser le lexique du corps . D’un l’acclament sans retenue.
point de vue grammatical, il permet de travailler les
2. Le dessin place le lecteur dans la foule des
adjectifs de 1re classe : « justus », « maculosus »,
« fetidus », « subflavus », « pulcher », « venustus », prétoriens . Néron, vu en contre-plongée, est grandi
« caesius », « obesus », « projectus », mais aussi et encadré par les colonnes, à la verticale du sommet
ceux de 2nde classe : « gracilis », « hebes-hebetis » du fronton .
et les degrés de l’adjectif : le comparatif avec « magis
LE POINT SUR LA MISSION
quam », « hebetior », le superlatif avec « gracillimus »
et « immoderatissima » . Pour cette 1re partie, les élèves rédigeront une in-
troduction . Ils peuvent s’inspirer des nombreuses
4. Néron, né en 37, parvient au pouvoir en 54 (voir
émissions historiques à la radio . Par exemple, ils
Généalogie), à 17 ans .
diront : Bonjour à tous nos fidèles auditeurs, au-
Activité 3 jourd’hui, nous allons parler de Néron. Cet empereur
à la mauvaise réputation fait actuellement l’objet
1. Agrippine fait empoisonner son époux, Claude . Elle
d’expositions et de publications à la suite de ré-
veut favoriser l’accession au pouvoir de son fils Néron
centes découvertes. Nous accueillons…
au détriment de Britannicus, le fils de Claude .
Après cette introduction, en réponse à une
2. Le texte de Tacite affirme qu’Agrippine, puissante,
question du producteur-animateur, les élèves
« ne manquant pas d’agents », s’assure la complicité
présenteront Néron et ses premières années . En
d’une empoisonneuse Locuste et d’un des eunuques
voici un résumé : Néron, de son nom complet Lucius
chargés de servir les mets et de les goûter, ce qui
Domitius Ahenobarbus, est le fils d’Agrippine et de
prouve que le poison était redouté . de Cnaeius Domitius Ahenobarbus . Descendant de
3. Tacite assure que le crime était « notoire(s) » nombreux empereurs ou hommes d’État comme
et attesté par des témoignages d’historiens Jules César, Marc-Antoine, Auguste, Tibère, il est
contemporains . Pour conforter ses arguments, il donne porté au pouvoir à 17 ans par sa mère Agrippine
le détail du cèpe . Rappelons que Tacite (58-120) écrit qui le fait acclamer par la garde prétorienne après
une cinquante d’années après les faits . l’assassinat de l’empereur Claude .

116
Nous connaissons la vie de Néron par les histo- les conjurés. Finalement, les rameurs jugèrent
riens Tacite et Suétone qui lui sont défavorables . bon d’incliner le bateau sur l’un des côtés et de
Écoutons, par exemple, le portrait du jeune Néron submerger le navire.
par Suétone : « etc . » . Tacite, Annales, Livre XIV, 5 .
1. La scène se passe de nuit, sous un ciel étoilé
(«  noctem sideribus inlustrem  ») et sur une mer
Ventrem feri ! calme («  placido mari  », l .  1) . Selon Tacite, ces
manuel de l’élève p. 198-199 circonstances, dans lesquelles il voit une intervention
Activité 1 divine, empêchèrent de cacher le crime (« quasi
convincendum scelus », l . 2) .
1. D’après Dion Cassius, Agrippine exerce le pouvoir à
travers son fils Néron qu’elle a porté au pouvoir au prix 2. L’ablatif absolu précise que deux personnes
de deux empoisonnements, celui de Claude et celui accompagnent la mère de Néron : « duobus e numero
de Britannicus . Elle reçoit les ambassadeurs, dirige familiarum Agrippinam comitantibus » (l . 4-5) . On
toute la politique étrangère . L’anecdote qui stupéfie apprend leur nom dans la suite du texte : il s’agit de
l’historien grec est que la litière transporte Agrippine Crepereius et de la suivante Acerronia .
alors que l’empereur marche à ses côtés . 3. Le piège consiste à écraser Agrippine quand le
2. La statue, qui date du début du règne de Néron, toit chargé de plomb (« multo plombo grave », l .  6)
représente l’empereur et sa mère . Néron est habillé se rompra . Il est aussi prévu que le bateau, trafiqué,
en soldat et porte le manteau rouge, sa mère porte s’ouvre et coule . Crepereius est écrasé tout de
une corne d’abondance et couronne son fils : la statue suite (« pressus ») mais Agrippine et sa suivante
laisse entendre que le règne de Néron va ouvrir une sont protégées par les montants du lit qui résistent
période prospérité mais donne aussi l’impression que (« eminentibus lecti parietibus ac forte validioribus
Néron tient son pouvoir de sa mère . Cette statue […] protectae sunt », l . 8-9) .
orne le Sébasteion dédié au culte impérial dans la 4. Tacite parle de crime (« scelus », l . 2), précise qu’il
ville d’Aphrodisias en Asie mineure (actuelle Turquie) . s’agit d’un complot préparé comme le montre « dato
L’édifice est dédié à Auguste et ses successeurs julio- signo » (l .  5), au signal donné . Il dit aussi que, parmi
claudiens ainsi qu’à la déesse Aphrodite dont prétend les marins, tous ne participaient pas au complot :
descendre Auguste . La représentation de Néron « plerique ignari conscios impediebant » (l .  11) (la
figure sur le portique nord . Sur un autre bas-relief plupart des marins dans l’ignorance gênaient ceux
du même portique, Néron est représenté nu comme qui savaient) .
un héros, en train de terrasser l’Arménie . Ces deux La suite du texte fournit une preuve encore plus
sculptures ont leur pendant sous le portique sud : éclatante car le bateau coule mais Agrippine et sa
on y voit Claude et Agrippine, et Claude terrassant suivante ont le temps de se dégager . Acerronia appelle
l’Arménie . à l’aide en criant que celle-ci est la mère de l’empereur
et elle est assommée à coups de rames . Agrippine,
Activité 2 plus avisée, s’éloigne en nageant . Plus tard, acculé,
En 59, Néron se débarrasse de sa mère : Néron lui envoie des gardes armés . Selon Tacite, sur
Les dieux avaient offert une nuit illuminée par les ce point, la tradition est unanime .
étoiles et tranquille grâce à la mer calme comme
pour souligner le crime. Le navire n’était pas très Activité 3
éloigné et deux intimes accompagnaient Agrippine 1. Mary Beard, qui ne nie pas que Néron ait fait
quand, au signal donné, s’écroula le plafond de assassiner sa mère, doute toutefois du récit de Tacite .
la pièce alourdi d’une lourde charge de plomb ; On comprend que, pour elle, cet attentat nautique
Crepereius fut écrasé et il rendit aussitôt son aurait pu être un naufrage accidentel . Elle se demande
dernier souffle. Agrippine et Acerronia furent comment Tacite a pu avoir connaissance, si longtemps
protégées par les montants du lit et par hasard après les faits, de la tentative de la servante . Pour
trop solides pour céder au poids. Et le bateau ne elle, certes, l’époque est violente et les crimes sont
se disloquait pas, parce que tout le monde s’agitait nombreux, mais elle doute que le grand public en ait
et que ceux qui n’étaient pas du complot gênaient connaissance .

117 NéroN, uN tyraN ?


2. L’historienne emploie les termes de « théories du Activité 1
complot » et « légendes urbaines » . Le texte n’étant pas toujours simple, on pourra donner
La rumeur et le bouche-à-oreille n’ont pas attendu la traduction après la question 1, de façon à faciliter
internet . Les élèves ont tous entendu parler les repérages dans le texte latin :
d’interprétations douteuses de la réalité historique : les Le hasard, ou peut-être un coup secret du prince
premiers pas sur la lune seraient un film de cinéma ; les (car l’une et l’autre opinion a ses autorités), causa
attentats de New York auraient été préparés par le FBI . . . le plus grand et le plus horrible désastre que Rome
eût jamais éprouvé de la violence des flammes. Le
Activité 4 feu prit d’abord à la partie du Cirque qui tient au
1. La bande dessinée met en scène le discours de mont Palatin et au mont Caelius. Là, des boutiques
Sénèque tel qu’il apparaît chez Tacite . Sénèque a remplies de marchandises combustibles lui
assuré qu’Agrippine complotait contre la vie de son fournirent un aliment, et l’incendie, violent dès
fils et que, en la tuant, il n’aurait fait que se défendre sa naissance et chassé par le vent, eut bientôt
et devancer une nouvelle tentative . enveloppé toute la longueur du Cirque ; […] Le
2. Les sénateurs l’approuvent et demandent même feu vole et s’étend, ravageant d’abord les lieux bas,
que le jour de naissance d’Agrippine devienne un jour puis s’élançant sur les hauteurs, puis redescendant,
néfaste . Selon Tacite, tant que vit Néron, Agrippine n’a si rapide que le mal devançait tous les remèdes,
droit à aucun tombeau . Au contraire, le peuple affiche et favorisé d’ailleurs par les chemins étroits et
et fait courir des bons mots pour fustiger Néron . Au tortueux, les rues sans alignement de la vieille
début de son règne, sous la conduite de Sénèque, Rome.
Néron redonne une certaine importance au Sénat, ce Tacite, Annales, Livre XV, 38 .
qui peut expliquer la réaction des sénateurs . On peut 1. Le désastre est un spectaculaire incendie : « per
aussi penser qu’ils ont peur : lors de la conjuration de violentiam ignium » (l . 3), « flamma alitur, ignis » (l . 6),
Pison, Néron se montrera impitoyable . Le peuple, plus « incendium » (l . 8) .
éloigné du pouvoir, peut plus facilement se permettre
2. Tacite parle de désastre car il est violent (« statim
de brocarder l’empereur et dire tout haut ce que tout le
validus ac vento citus  », l .  6)  ; il ne cesse de se
monde pense, voire de répandre des bruits non vérifiés
rallumer et de dévorer de nouvelles proies (« Initium
comme pour l’incendie de Rome . in ea parte circi », « per tabernas », « plana primum »,
LE POINT SUR LA MISSION « in edita adsurgens et rursus inferiora ») ; il est rapide
et incontrôlable (« velocitate mali » l . 9) .
59 constitue une année charnière . Néron se débar-
3. Tacite dramatise le récit dès le début de l’extrait
rasse de sa mère qui tentait de régner à travers lui .
en suggérant un incendie criminel (« forte an dolo
Il va aussi commencer à s’éloigner de Sénèque, le
principis incertum » (l . 1), en utilisant le mot « clades »
précepteur que sa mère avait placé près de lui . Des
(l . 1), « violentiam » (l . 3) . Il utilise aussi le comparatif
monnaies et la statue du Sébasteion témoignent
« gravior atque atrocior » (l . 3), il balise la progression
de la proximité de la mère et du fils au début du
de l’incendie par des adverbes : « initium », « rursus »,
règne . Mais quand Néron, contre l’avis de sa mère,
« simul », « statim » pour montrer sa rapidité . Il fait
souhaite divorcer d’Octavie pour épouser Poppée,
de l’incendie le sujet des verbes . Enfin, il consacre un
il ressent la pesanteur de cette double tutelle . Le
paragraphe à l’affolement de la population en insistant
récit soigneusement dramatisé de Tacite, les cita-
sur les femmes, les vieillards et les enfants trop faibles
tions attribuées à Agrippine (« Qu’il me tue, pourvu
pour fuir et les comportements contradictoires (ceux
qu’il règne », « Frappe au ventre ») ont contribué
à forger la légende noire de Néron .
qui songeaient soit à eux-mêmes soit à autrui, en
traînant les faibles ou en les attendant, les uns pour
leur retard, les autres pour leur précipitation) qui
Magna clades aboutissent au blocage des rues .
Manuel de l’élève p. 200-201 4. Plusieurs raisons expliquent sa violence : il naît
Ces deux pages traitent de l’incendie qui ravagea dans un endroit où les marchandises des boutiques
Rome en juillet 64, détruisit les trois-quarts de la alimentent le feu (« quibus id mercimonium […] alitur »
ville et que la rumeur attribua à Néron . l . 5), le vent attise le feu et le propage (« vento

118
citus » l .  7), Rome est un entrelacement tortueux accuse de toutes sortes de turpitudes, par exemple
de petites rues, et enfin les structures des maisons de boire le sang humain, car on ne comprend pas
sont en bois . leurs rituels . Les chrétiens posent aux Romains un
problème politique : en refusant d’honorer les dieux
Activité 2 romains et de respecter le culte impérial, ils menacent
1. On accuse Néron d’avoir chargé des troupes le « pacte » qu’ont les Romains avec leurs dieux et
d’incendier Rome pour faire place nette et reconstruire la cohésion sociale .
une nouvelle Rome aérée aux larges avenues .
2. Tacite condamne la cruauté dont fit preuve Néron,
L’accusation est lancée par les ennemis de Néron
et relayée . Tacite s’en fait l’écho dans le texte de la mort des chrétiens devient un spectacle, on les livre
l’activité 1 avec « dolo principis » (l . 1) . aux chiens, on les transforme en torches .

2. « La part du feu » consiste à détruire des bâtiments 3. Néron assis sur une estrade a le visage
pour créer un espace vide qui empêchera les flammes reconnaissable, il porte une couronne et tient un
de se propager à d’autres quartiers : « Comment spectre . Les personnages sont habillés comme des
expliquer que […] des hommes osent démolir des bourgeois florentins de la Renaissance .
immeubles jusque-là préservés des flammes […] ? » . 4. Cette fresque appartient au cycle de la vie de
La présence de la garde impériale envoyée en renfort Saint-Pierre . Cette œuvre suit la Vie de Saint-Pierre
est aussi exploitée par les ennemis de Néron . de Voragine (La Légende dorée). Pierre et Paul sont
Suétone dont la Vie de Néron est un pamphlet, confrontés à Simon le magicien . Saint Pierre, ses deux
ne prend pas les mêmes précautions . Il accuse
mains tendues vers Néron, argumente auprès de lui .
directement Néron d’avoir incendié Rome, d’avoir
Saint Paul, à l’arrière-plan, pose une main sur le bras
employé des machines de guerre pour le faire, d’avoir
de Simon .
chanté devant Rome en flammes et tout cela pour
des raisons égoïstes [XXXVIII] . 5. La tension réside dans les gestes et les regards
mais les couleurs et l’homme qui dort ne laissent pas
présager que Paul et Pierre vont être condamnés à
Activité 3
mort .
1. Le peuple et les soldats, coupés et dans l’ombre,
occupent l’angle inférieur gauche . Une large bande LE POINT SUR LA MISSION
de tapis précieux jetés sur la muraille isole Néron de
L’incendie accidentel de 64, qui ravagea la ville
son peuple . Au niveau supérieur, Néron est peint dans
pendant six jours, détruisit les trois-quarts de
une attitude théâtrale et inspirée, sous le regard d’un
Rome . Tacite en a laissé un récit dramatique . Les
groupe de la famille impériale et entouré par le chœur .
ennemis de Néron, qui avaient vu de ses soldats
L’événement, l’incendie, est relégué à l’arrière-plan
détruire des bâtiments pour freiner la propagation
dans l’angle supérieur gauche . Celui qui regarde la toile
du feu, l’accusèrent d’avoir ordonné l’incendie pour
se trouve placé en bas, du côté de la plèbe .
rebâtir Rome . Pour se disculper, Néron accusa et
Néron est la star, plus grand que tous les autres
supplicia des « ennemis de Rome », les chrétiens .
personnages, sans doute perché sur des cothurnes,
Pour cette 3e partie, les élèves rédigeront une
en vêtement d’apparat . Le groupe des familiers paraît
transition : Nous allons maintenant évoquer la
recroquevillé et craintif autour de la personne de
catastrophe qui anéantit Rome en 64.
Poppée . Tous les regards convergent vers Néron .
La couleur rouge lie Néron, la pompe impériale et Interroger l’un des invités pour raconter l’événement
le foyer . en citant par exemple Tacite .

2. Ce tableau présente Néron comme un fou qui se Rédiger des questions de relance pour évoquer
donne en spectacle pendant que le peuple souffre et les conséquences :
que la capitale de l’Empire disparaît . On a accusé Néron d’être responsable de l’incendie,
d’où vient cette accusation ?
Comment Néron a-t-il tenté de se disculper ?
Activité 4
1. Les chrétiens sont choisis comme boucs émissaires
car ils sont mal vus de la population romaine . On les

119 NéroN, uN tyraN ?


Qualis artifex pereo ! 2. Le premier paragraphe indique que Néron pouvait,
(citation de Suétone) entraîné par l’inspiration, chanter des heures, mais il
manuel de l’élève p. 202-203
suggère aussi que les spectateurs ne venaient que
pour ne pas déplaire à l’empereur, non pour son talent .
Activité 1 Suétone, comme à son habitude, exagère en relatant
1. Tous les mots conviennent . des accouchements ou des spectateurs feignant d’être
• Démesure : La « demeure (l . 4) » est un palais morts . Par contre, dans le second paragraphe, Suétone
colossal, avec une statue de Néron de 35 m de haut, s’exprime à la première personne et affirme qu’il a
des colonnades sur une longueur de plus de 700 m, tenu entre ses mains des manuscrits autographes
une pièce d’eau . des vers de Néron qui témoignent de son inspiration :
• Luxe : « tout était couvert de dorures, rehaussé de il faisait des vers avec plaisir et sans travail. Il est
pierres précieuses . . . » (l . 7-8)
faux, comme le croient quelques personnes, qu’il
• Raffinement : « le plafond […] afin que l’on pût
ait donné pour siens ceux d’autrui. J’ai entre les
répandre […] des fleurs soit des parfums » (l . 9-10)
mains des tablettes et des écrits où se trouvent
• Beauté, musée : sur l’image, on remarque les statues,
quelques vers de lui fort connus. Ils sont tracés
dont le Laocoon conservé au Vatican, et que toutes
de sa main.
les parois sont ornées de peintures .
• Technologie : la salle à manger tournante . Suétone, Vies des douze Césars,
Etc . Néron, Les Belles Lettres (2002) .

Cependant, pour notre goût contemporain, les pièces


Activité 4
paraissent surchargées, excessivement ornées, d’un
1. Les détracteurs de Néron rappellent ses crimes : il
luxe indécent .
a tué Britannicus, sa mère, Octavie, Poppée, sa tante
2. Le luxe de la Maison dorée peut être rapproché du
et un grand nombre de sénateurs . On peut aussi lui
Versailles de Louis XIV mais aussi de tous les édifices
reprocher la mort des chrétiens pour se blanchir de
de la république que les citoyens peuvent visiter
l’accusation d’incendiaire . Ses défenseurs avancent
lors des journées du patrimoine : Palais de l’Élysée,
qu’il avait une vision politique, qu’il s’est opposé à la
Luxembourg . Les élèves penseront peut-être aussi à
Brasilia, capitale entièrement nouvelle érigée en un toute-puissance des sénateurs, qu’il était un artiste
temps record sous l’égide des architectes Niemeyer talentueux, aimé du peuple .
et Costa . 2. Le journaliste conclut que la mauvaise réputation
l’emporte et que Néron est difficile à défendre .
Activité 2 Plusieurs historiens, ces dernières années, ont nuancé
1. Néron est mort en 68, il s’est suicidé (avec de l’aide) le portrait de Néron, en réévaluant les sources . Tacite
pour échapper aux hommes armés qui le cherchaient . mais surtout Suétone, qui recueille tous les bruits qui
2. Mary Beard rapporte les rumeurs persistantes peuvent noircir Néron, ainsi que les témoignages des
qui affirmaient que Néron était toujours vivant et chrétiens qui l’accusent de persécution et en font un
la réapparition de trois faux Néron dans différentes antéchrist, ont élaboré la figure d’un histrion à moitié
parties de l’Empire . Selon elle, ces apparitions fou et sanguinaire . L’empereur Constantin, converti au
suggèrent qu’une partie des Romains regrettait christianisme, est lui honoré alors qu’il a fait périr une
Néron . Les mots « prétendant » (l . 3) et « supercherie » épouse et un fils . D’autres empereurs ont persécuté
(l .  5) montrent que ces gens se trompaient, le mot les chrétiens, par exemple Dioclétien . Les historiens
« suggère » (l . 5) indique que l’historienne reste
disent aussi qu’il a tenté de mettre fin à des abus dans
prudente .
le domaine de la justice, des impôts, que sa politique
Activité 3 étrangère était prudente et pacifique .
1. Néron composait des vers et chantait en 3. L’affiche de Quo vadis  ? sur fond d’incendie
s’accompagnant de la lyre : « carmina […] composuit » montre un Néron bouffon jouant de la lyre devant
(l . 6-7), « cantante eo » (l . 1) . Il peignait et sculptait : la destruction de Rome . On voit aussi au centre le
« habuit pigendi fingendique […] studium » (l . 12) . supplice des chrétiens jetés aux bêtes .

120
LE POINT SUR LA MISSION • Corrigé :
1. Centre National de Recherche Scientifique, un gage
Les élèves pourront synthétiser les différents
de sérieux scientifique .
arguments et s’interroger, en guise de conclusion,
sur la difficulté des historiens à évaluer la justesse 2. Françoise Villedieu, elle est archéologue .
des sources . 3. Le Palatin, une des collines de Rome (Italie) qui
domine le forum .
Prolongements 4. Les archéologues ont exhumé une structure
Sur la salle à manger tournante de la Maison dorée : maçonnée puissante, mur et pilier, sans aucune
https://lejournal .cnrs .fr/videos/lincroyable-salle-a- décoration, sous le palais Flavien, en 2009 . Ils
manger-tournante-de-neron pensent qu’il s’agit du soubassement de la salle
à manger tournante de Néron .
• Questionnaire : 5. des murs massifs ; un couloir de service ; sur la
Titre original : Une folie de Néron, partie supérieure des cavités rondes (diamètre 18 ;
producteur CNRS, durée : 9 .30 mn, profondeur 30 cm) susceptibles de recevoir des
année : 2014, durée : 10 mn 20, roulements comme ceux découverts dans un lac
réalisateur : Paul Rambaud, producteur : CNRS de Nemi en Italie .
Images, intervenant(s) : Françoise Villedieu, 6. a. Des textes antiques : Tacite et Suétone
Centre Camille-Jullian (CNRS/Univ . b. Une monnaie antique de l’époque néronienne,
Aix-Marseille) . tête de Néron sur l’avers, machine (mach aug) sur
1. Que signifient les lettres CNRS ? le revers
Cette source est-elle fiable ? c. Autres fouilles (galets)
2. Qui est l’auteur de la découverte ? 7. Celer et Severus sont nommés chez Tacite .
Quel est son métier ? 8. L’eau actionnait le mécanisme : traces de calcaire,
3. Quel endroit a été fouillé ? connaissance d’un aqueduc voisin .
4. Quelle découverte a été faite ? Quand ? 9. On pourra montrer aux élèves, pour modèle, une
5. Précise les éléments observables sur le site . image du documentaire .
6. Sur quels documents supplémentaires 10 . Il s’agit d’hypothèses : « impose de restituer »,
les archéologues s’appuient-ils pour « vraisemblablement », « sans doute » .
effectuer la reconstitution virtuelle ? 11 . Néron était intéressé par les innovations
a. … technologiques, comme il l’a déjà montré avec
b. … ses aménagements de Rome pour prévenir les
c. … incendies .
7. Qui étaient les architectes de Néron ?
Par quelle source les connaissons-nous ? Atelier d’expression
8. Quelle énergie alimentait le mécanisme ? manuel de l’élève p. 204-205
Sur quels éléments les archéologues
s’appuient-ils ? Activité 1
• espagnol : hablar
9. Explique par un paragraphe ou un croquis
• anglais : famous
à main levé les différentes parties de la salle
• allemand : Fabel (fable)
à manger tournante .
10 . Les archéologues sont-ils absolument Activité 2
sûrs de leur reconstitution ? a. aphasique
Justifie ta réponse . b. affabule
11 . Quelle connaissance supplémentaire c. diffamatoire
apporte cette découverte sur Néron d. confesser
et son époque ? e. profession

121 nÉron, Un TYran ?


Activité 3 Activité 6
Latin Mot Mot proche
Il empoisonna Britannicus avec du poison parce
populaire du latin qu’il avait la voix plus belle que la sienne. Comme
le poison administré par la fameuse Locuste tardait
catena une chaîne une caténaire
à agir, selon lui, il la frappa de sa main, l’accusant
cadentia la chance une cadence d’avoir donné un remède au lieu d’un poison. Il la
(du participe du
verbe cado, tomber força à cuire juste au pied de sa couchette le poison
à point, arriver le plus prompt et le plus actif qu’il lui serait possible
heureusement) de faire. L’ayant essayé sur un chevreau qui n’expira
medianus moyen médian qu’en cinq heures, de nouveau, il le fit recuire à
plusieurs reprises et le donna à un marcassin :
explicitare exploiter expliciter
(du verbe explicare comme il mourut sur le champ, Néron ordonna
avec suffixe que le poison soit apporté à la salle-à-manger et
fréquentatif, donné à Britannicus qui dînait avec lui.
dérouler, déployer) Suétone, Vies des douze Césars, Néron, 33 .
fugere fuir fuguer 1. L’histoire comporte trois personnages, Britannicus,
Locuste et Néron .
Activité 4 On trouve une infinitive qui dépend de « arguens » (l . 5)
a. On excuse les blagues du chenapan mais pas les et dont le sujet est « eam » qui reprend « mulierem »
crimes du scélérat (de scelus, le crime) (l . 4) et, une infinitive qui dépend de « coegit » (l . 6)
et dont le sujet est « se » . À la fin, une infinitive qui
b. superbe (superbus, orgueilleux)
dépend de « imperavit » (l .  11) et dont le sujet est
c. véhément (vehere, transporter) le poison .
d. parricide (pater + occidere) ; matricide 2. Le texte comporte une relative («  quae…
suppetebat » l .  1-2) dont l’antécédent est « vocis » .
Activité 5
L’antécédent de « quod » (l . 3) est « veneno » ; quant
a. 6. C’est Domitius, le père de Néron qui parle : à « quo » (l . 10), il reprend « porcello » (l . 9) .
« Il disait qu’il n’avait pu naître d’Agrippine et de lui
rien que de détestable et de funeste à l’État . »
(Suétone, VI, 2) Bibliographie/Sitographie

b. 7. On se souviendra que selon Tacite, le poison • Répertoire des représentations de Néron :


était dissimulé dans un plat de champignons : « Les http://www .mediterranees .net/histoire_romaine/
champignons sont la nourriture des dieux . » empereurs_1siecle/neron/iconographie .html
(Suétone, XXXIII, 1) • Chronologie détaillée et illustrée :
c. 1. « Il donna comme mot de passe la meilleure des http://www .mediterranees .net/histoire_romaine/
mères . » (Suétone, IX, 3) empereurs_1siecle/neron/chronologie .html
d. Pas de citation sur Poppée mais à propos d’Octavie, • Compilation de textes antiques sur Néron :
la femme dont Néron divorca pour épouser Poppée : Alain Rodier, La véritable histoire de Néron, Belles
« Il dit à ses amis, qui lui en faisaient des reproches, Lettres, 2013 .
que les ornements matrimoniaux devaient lui suffire . » • Sur les réformes de Néron et sa politique étrangère :
(Suétone, XXV, 3) Joël Schmidt, Néron, monstre sanguinaire ou
e. 2. « Il disait qu’il allait enfin commencer à être logé empereur visionnaire ?, Larousse, 2010 .
comme un homme » (Suétone, XXI, 4) . • Sur l’incendie : Catherine Salles, Le grand incendie,
3. « De musique ignorée, jamais on n’a dit mot .  » Texto, Larousse, 2009 .
(Suétone, XX, 2) • Sur L’incendie du bourg de Raphaël (fourmille
f. 4. « Je n’ai donc, dit-il, ni amis, ni ennemis,» de références antiques) et la lettre du voyageur
(Suétone, LXVII,5 ) Dupaty :
http://www .villemagne .net/site_fr/rome-dupaty .
5. « Quel artiste périt avec moi ! » (Suétone, XLIX,1)
php

122
Objectifs Objectifs Objectifs Objectifs
non atteints à peine atteints atteints dépassés

Radiographie
durée : 5 min durée : 10 min durée : 15 min durée : 15 min
• Narration peu • Citations • Intégration • Intégration

MISSION
développée. inappropriées. de citations. de citations.
• Sur la vie de Néron  :

Produire • Pas • Discours peu • Reformulation • Reformulation

Oxford, décembre 2015 :


un discours d’argumentation, construit, sujet des connaissances et organisation
oral complexe pas d’étayage maîtrisé de façon acquises. des connaissances
http://labyrinthe .revues .org/58

(utilisation fragmentaire, • Maîtrise de acquises.


des documents). argumentation la documentation • Présence

Repères de progressivité
• Pas de citations. absente. et du sujet. d’argumentation.

• Ne sait pas Producteur : Producteur : Producteur :


se détacher – se contente – introduit, – introduit,
antiquite/5310-neron-empereur-histoire .html

dance-des-temps/neron-ce-quen-fait-lhistoire

Participer de ses de poser des – relance. – relance les invités,


http://www .histoire-pour-tous .fr/dossiers/85-

http://www .franceculture .fr/emissions/concor


• Émission de J .-N . Jeannerey, invité Donatien Grau,
• Article savant de Marie Blaison sur la domus aurea :

à des documents (lit). questions, – sait les mettre


Invités :

123
échanges – laisse des blancs. en valeur.
• Ne regarde pas – en interaction
oraux
ses Invités : avec les autres, Invités :
interlocuteurs. – oral hésitant, – fluidité de la prise – capacité à prendre
2015 :

Organiser • Interventions peu d’interactions, de parole, en compte les autres


Débattre lors d’une émission de radio

ses notes rédigées. – difficulté à sortir interventions


– notes organisées.
de ses notes. et à improviser,
pour prendre
– aisance dans la prise
novembre-2015

la parole
de parole,
– notes organisées.

NéroN, uN tyraN ?
• Vie de Néron • Vie de Néron • Maîtrise de • Maîtrise de
Acquérir mal connue. connue dans la chronologie. la chronologie.
des éléments ses grandes • Connaissance • Connaissance
neron-et-lincendie-de-rome .html

de culture lignes. des auteurs. des auteurs.


littéraire, • Capacité à décrire • Capacité à décrire
historique une œuvre une œuvre de mémoire
d’histoire, 2015, émission de radio (27 min)

et artistique de mémoire. et à contextualiser


les documents.
marche-de-l-histoire/la-marche-de-l-histoire-03-
http://blog-histoire .fr/2000-ans-histoire/2397-
• Le grand incendie de Rome, F . Gelinet, 2000 ans

Manuel de l’élève p. 206


https://www .franceinter .fr/emissions/la-
• Jean Lebrun « Néron fils de sa postérité » (29 min),
PARCOURS 17 Manuel de l’élève p. 207

Sur la piste des dieux à Pompéi


INTRODUCTION
Dans ce dix-septième parcours, nous nous proposons d’approfondir la question de la religion . Les élèves ont
déjà eu l’occasion de l’aborder à plusieurs reprises . Ainsi, le parcours 2, proposé en 5e, avait-il pour but de leur
faire prendre conscience de la représentation qu’avaient les Romains de leurs dieux, par l’étude de récits
mythologiques . De même, le parcours 4, également possible en 5e, par le biais de l’histoire du héros Énée, leur
a fait découvrir la représentation du monde des morts chez les Romains . Mais nombre d’activités, au sein des
autres parcours, ont également permis de traiter des aspects très divers de cette question . Ainsi, au sein du
parcours 7, consacré aux fonctions du forum, a été posée la question des liens entre politique et religion .
L’enjeu particulier de ce parcours va être de donner aux élèves une image globale du sentiment religieux
romain à l’époque de l’Empire et de leur faire comprendre qu’il n’y a pas, à Rome, un mais des systèmes religieux
qui, loin de s’exclure les uns les autres, se complètent et correspondent à des cadres différents de la société .
Bien évidemment, la question est d’une telle richesse qu’il ne saurait être question de tout aborder dans une
seule séquence .
De plus, il nous a semblé pertinent de croiser cette thématique avec la découverte d’une ville, Pompéi, que de
nombreux collégiens ont la chance de pouvoir découvrir sur site, en classe de 4e ou de 3e . Nous commencerons
donc par étudier les dieux vénérés dans cette cité campanienne (à partir notamment des vestiges des temples) .
Puis, nous nous intéresserons aux rites que les habitants de la ville pratiquaient, tant dans un cadre privé que
public, avant de nous occuper de la question des religions à mystère, pour finir avec la question du christianisme
à Pompéi et dans l’Empire .

Image d’ouverture sont livrés aux danses. Voici le séjour de Vénus,


plus agréable à ses yeux que celui de Lacédémone.
manuel de l’élève p. 207
Voici le lieu qui était célèbre par le nom d’Hercule.
Cette fresque, retrouvée dans le laraire de l’atrium
Toutes ces choses sont terrassées par les flammes
secondaire de la Maison du Centenaire, permet une
et ont été submergées par une lugubre cendre : et
première évocation de la célèbre ville de Pompéi et de
les dieux auraient voulu ne pas avoir permis cela.
la catastrophe qui l’a, si durement, touchée à la fin de
Martial, Épigrammes, IV, 44 .
l’année 79 ap . J .-C . On peut y observer, au centre, une
montagne que l’on considère ordinairement comme 1. La région de Pompéi est placée sous la protection
le Vésuve avant son éruption, avec, sur ses pentes, de Bacchus (v . 3), de Vénus (v . 5) et d’Hercule (v . 6) .
des rangées de vignes soutenues par des étais . Cette 2. L’attachement de ces divinités à la région de Pompéi
importance du vignoble est confirmée par la grappe est mis en valeur par le recours à la comparaison (« plus
de raisins qui recouvre la presque totalité du corps quam Nysae colles », v .  3 ; « Lacedaemone gratior
de Bacchus . Les autres éléments qui composent illi », v . 5) .
cette fresque (guirlande votive, rubans . . .) sont
3. Bacchus est le dieu du vin, des fêtes et de l’ivresse .
caractéristiques des laraires pompéiens (voir p . 210) .
Ses attributs sont nombreux : la couronne de vigne ou
de lierre, la coupe, le thyrse, la panthère (ou la peau de
In deorum tutela panthère) . On n’hésitera pas à renvoyer les élèves au
manuel de l’élève p. 208-209
parcours 2 (p . 31, 32 et 33 notamment) . L’importance
Activité 1 de ce dieu dans la région s’explique par la présence
Voici le Vésuve, il y a peu verdoyant à l’ombre de ses du vignoble (cf . fresque p . 207) .
pampres ; là, son noble raisin faisait déborder les 4. C’est lors de son voyage de retour, après s’être
cuves parfumées. Voici ces hauteurs que Bacchus emparé des bœufs de Géryon, qu’Hercule aurait fondé
a aimées davantage que les collines de Nysa ; sur un certain nombre de villes en Italie, parmi lesquelles
cette montagne, tout récemment, les Satyres se Pompéi . Mais l’étymologie du nom nous échappe

124
encore . Pour certains, Pompéi proviendrait du mot d’Auguste, il a été un puissant élément fédérateur de
latin pompa qui désigne une procession solennelle et l’Empire . Du vivant d’Auguste, il a consisté à rendre un
triomphale (celle d’Hercule), tandis que, pour d’autres, culte non pas à l’empereur en tant qu’individu mais à
il faut le rapprocher de pumpe qui, dans la langue son numen ou au genius de sa famille . Le culte était
osque (celle des populations indigènes de la région), accompli par des prêtres et consistait en des sacrifices
signifie cinq (en lien avec le nombre de villages dont et des prières publics (avec une grande variété de
l’unification aurait permis la naissance de la ville) . Mais pratiques d’une province à une autre) . Ce n’est qu’à
à en croire l’historien grec Strabon du ier s . av . J .-C ., sa mort qu’a eu lieu la cérémonie de l’apothéose
auteur d’une Géographie, le nom serait à rapprocher qui marque, de façon spectaculaire, le passage de
du verbe grec ejkpompei`n (ekpompein, « faire sortir ») l’humanité à la divinité . À partir du iie s ., l’empereur
qui ferait allusion à la rivière située tout près de la est de plus en plus assimilé à un dieu du panthéon
ville et qui permettait d’exporter les marchandises . romain et l’apothéose est étendue à toute sa famille .
Plan de Pompéi
Activité 2
1.
La première divinité est Hercule, reconnaissable à la
massue qu’il tient dans la main gauche et à la peau Influence Influence Influence Culte
du lion de Némée qui lui recouvre la tête . La seconde grecque romaine égyptienne impérial
est Jupiter/Zeus, plus difficilement identifiable pour Temple Temple Temple Temple de
les élèves car ils risquent de ne pas identifier le foudre d’Apollon de Jupiter, d’Isis l’empereur
qu’il tient dans sa main droite . Enfin, la dernière est Temple Junon et Vespasien
d’Asklépios Minerve Temple de
Mercure/Hermès qui tient dans sa main gauche son
et de Jupiter Temple de la Fortune
caducée pourvu de petites ailes et dans sa main droite
Meilichios Minerve et Auguste
une bourse et porte, sur la tête, une coiffe ornée de d’Hercule
deux ailes latérales . Temple
de Vénus
Activité 3
Texte Quelques remarques :
1. La cité de Pompéi a connu une influence grecque, – tout d’abord, l’identification de ces temples est loin
une influence romaine et une influence égyptienne de faire l’unanimité et que, pour ne prendre qu’un
au niveau de la religion . exemple, selon certains spécialistes, le temple de
Jupiter Meilichios est un sanctuaire qui se trouvait
2. La première de ces influences a eu lieu au vie s . av . J .-C .,
hors les murs de la cité ;
tandis que les deux autres ont lieu plus tardivement
– ensuite, la Vénus qui était vénérée à Pompéi est
à partir du iie siècle .
difficile à analyser : à côté d’une Vénus qui présente
3. La religion romaine présente la particularité d’être
un aspect romain « classique », on trouve également
syncrétiste, c’est-à-dire qu’elle possède la capacité
une Venus Fisica, qui remonterait à la période osque
d’accueillir des cultes et des dieux étrangers . En
ou grecque et dont les traits et les pouvoirs sont
effet, loin d’imposer leur religion aux peuples qu’ils
bien différents .
conquièrent, les Romains intègrent, dans la leur, celles
2. Ces temples se situent principalement au niveau
des autres . Un tel phénomène est possible car les
du forum civil et du forum triangulaire .
Romains analysent les dieux des autres peuples
par rapport aux leurs . C’est ainsi que, lorsque Jules 3. Cela n’a rien d’étonnant puisque ces deux
César décrit, dans sa Guerre des Gaules, le panthéon lieux constituent des centres importants de la vie
celtique, il explique que les Gaulois connaissent des communautaire dans une cité romaine .
dieux correspondant aux cinq fonctions représentées
par Apollon, Jupiter, Mars, Mercure, et Minerve (sans Bibliographie
que nous sachions quelles correspondances exactes Sur la question de la religion à Pompéi :
il existait entre ces divinités et les dieux irlandais Lug, • Mary Beard, Pompéi, la vie d’une cité romaine, Seuil,
Dagda, Nuada, Ogme, Diancecht, Mac Oc ou Brigit) . Paris, 2012 .
4. Le culte qui vient « unifier » l’ensemble de ces • Jean-Noël Robert, Pompéi et la Campanie antique,
croyances est le culte impérial . Institué à partir Les Belles Lettres, Paris, 2015 .

125 Sur la piSte deS dieux à pompéi


Si dis placet • Les Lares domestiques sont représentés sous les
traits de deux jeunes gens, vêtus d’une ample
manuel de l’élève p. 210-211
et courte tunique bicolore, drapés d’une mince
Activité 1 chlamyde aux pans virevoltants qui recouvrent leurs
1. Le sacré est omniprésent dans la cité de Pompéi avant-bras et chaussés de bottes montantes . Ils
comme dans toutes les cités de l’Empire romain . portent une couronne de fleurs sur la tête . Leur
attitude évoque la danse ou tout au moins un geste
2. Il concerne toutes les couches sociales de la
gracieux : d’une main, ils élèvent au-dessus de leur
population, des hommes libres aux esclaves, et toutes
tête une corne à boire, appelée rhyton, d’où jaillit
les générations .
du vin qui retombe dans un seau qu’ils tendent au
3. Ce sacré se manifeste par la présence de nombreux personnage central .
objets ou édifices à caractère religieux, qu’il s’agisse • Le personnage central représente le Génie du pater
de temples (dans le cadre des cultes publics avec la familias de la domus . Il est vêtu d’une toge dont
religion traditionnelle, garante de l’identité civique), un pan recouvre sa tête, selon le rite dit du capite
d’autels ou de statues (dans le cadre familial de la velato (« avec la tête recouverte »), signe du sacrifice
religion domestique avec les laraires ou bien dans religieux romain par excellence . Il tient, en outre,
celui des cultes collectifs dans les quartiers et les une corne d’abondance dans sa main gauche et
associations professionnelles) . une coupe évasée et sans anses employée dans
4. Le laraire est le sanctuaire consacré aux divinités les sacrifices, dans sa main droite .
domestiques à qui l’on voue un culte afin de s’assurer • Dans la partie inférieure de la fresque, on trouve
de leur protection sur la maison et ses habitants . Il deux immenses serpents dits agathodaimones,
peut prendre différentes formes : la niche, l’aedicula symboles de fertilité et de richesse . Celui de
(temple miniature complet) ou la peinture murale . gauche est une femelle tandis que celui de droite,
On y honore les âmes des ancêtres, qu’il s’agisse du légèrement plus grand, est un mâle (cf. crête et
Lar familiaris (esprit du fondateur de la famille) ou des barbe) . Ces serpents sont généralement interprétés
Mânes (esprits des autres défunts de la famille) . C’est comme une manifestation du Genius loci, « l’esprit
également là que l’on vénère les Pénates (divinités du lieu », gardien d’un lieu particulier .
en charge de l’approvisionnement de la maison) et le Le nom donné à ce laraire provient des nombreuses
Genius du pater familias (sorte de génie protecteur) . offrandes qui y sont représentées . En plus des
5. Ce laraire est composé de trois éléments grains d’encens que le Génie verse sur un feu et des
architecturaux distincts  : une petite niche pour bandelettes, guirlandes et couronnes qui ornent la
recevoir les objets du culte ; un autel en maçonnerie scène, on peut y voir, posés sur un plateau, deux œufs
servant aux sacrifices ; une peinture murale à la et une pomme de pin, les premiers étant un symbole
fonction plus complexe . L’unité entre ces différents de fertilité et de renaissance, la seconde de fécondité
éléments est assurée par une grande profusion et de puissance vitale de la nature . À cela viennent
s’ajouter, au-dessus de la niche murale, de gauche à
végétale : guirlandes, touffes ou buissons dans la
droite, une brochette avec une anguille, une tête de
partie supérieure ; buissons verdoyants avec fleurs
porc, une brochette avec des morceaux de viande ou
(vraisemblablement des iris) dans la partie inférieure ;
de saucisse et un jambon . Ces aliments que l’on trouve
enfin, fleurs et pétales rouges (vraisemblablement des
représentés dans les peintures de cuisine peuvent être
roses) sur les parois de la niche (qui correspondent à
interprétés comme le souvenir d’offrandes destinées
un geste cultuel bien attesté par ailleurs, celui de la
à se concilier les dieux et à se les rendre propices ou
jonchée et de la projection de végétaux parfumés) .
bien, plus vraisemblablement, la représentation d’une
Cette végétation délimite et unifie l’espace réservé
offrande perpétuelle (au même titre que les couronnes
dans cette pièce (une cuisine) au culte domestique . Elle
et guirlandes de fleurs) .
permet également d’assurer la présence d’offrandes
végétales, quelle que soit la saison . Activité 2
Les divinités présentes sur cette fresque sont 1. Les actes de culte de la religion romaine sont,
identifiables grâce à leurs attributs, à leurs habits et essentiellement, au nombre de trois . Outre la prière
à leurs attitudes : (preces, um, f . pl .) et la libation (libatio, onis, f .), on

126
trouve également le sacrifice sanglant (sacrificium, position honorifique décernée par l’empereur, sur
ii, n .) . Ce sacrifice consiste, à l’issue d’une cérémonie la recommandation d’une communauté locale . Elle
qui comprend au préalable une sorte de « concours de s’accompagne du rang officiel de chevalier .
beauté » (pour choisir l’animal qui convient : taureau Cette liste pourrait paraître surprenante aujourd’hui
rouge pour Jupiter ; génisse pour Junon ; truie pour car elle mélange fonctions politiques, honorifique
Cérès ; etc .) et une procession (nommée pompa) et religieuse . C’est l’occasion de rappeler aux élèves
accompagnée de musiciens, à sacrifier un animal en qu’à Rome, les prêtres ne constituent pas une « caste
l’honneur d’une divinité . Le sacrifiant saupoudre le spécifique » (pour reprendre l’expression de Catherine
dos de l’animal d’une farine de blé très fine, mêlée Salles) mais sont avant tout des magistrats et
de sel, puis verse du vin sur sa tête, avant de passer des « techniciens » (à l’image de Jules César, pontifex
un couteau sur son dos . Cette immolatio permet maximus) .
de transférer la victime du monde des hommes au 3. Ce temple est dédié à la Fortune Auguste . La raison
monde des dieux . Une fois la victime assommée, elle de sa construction n’est pas donnée dans l’inscription,
est égorgée . Puis le prêtre se livre à l’examen de ses mais elle se devine à partir du commentaire sur la
entrailles pour déterminer la volonté divine . Enfin, les fonction de tribun militaire qui précède . Marcus
participants procèdent au partage de l’animal : les Tullius fait partie d’une élite en lien plus ou moins
entrailles et les abats, en latin exta, extorum, n .  pl ., direct avec l’empereur qu’il représente dans la cité,
qui représentent la part réservée aux dieux, sont notamment dans le cadre du culte impérial . En d’autres
grillés sur des brochettes pour les « nourrir » (et attirer termes, la construction de ce temple est une forme
leur attention), tandis qu’une partie de la viande est de remerciement adressé à l’empereur en lien avec
consommée sur place par les participants, après avoir quelque bienfait .
été cuite, et l’autre vendue aux bouchers (pour que
tous les citoyens participent aux sacrifices publics) . Activité 4
2. Les occasions de ces sacrifices sont nombreuses . 1. Le moment du sacrifice qui est représenté est
Il peut s’agit d’un acte personnel (pour honorer la la praefatio qui précède l’immolatio (cf. activité 2,
promesse faite à un dieu à l’occasion d’un vœu) ou question 1) . La procession, à laquelle participent le
bien d’actions collectives comme la célébration d’un prêtre, les jeunes desservants, les esclaves chargés de
grand événement ou d’un anniversaire (fondation d’un certains gestes (comme le victimaire), les musiciens,
les magistrats et les citoyens, est arrivée devant l’autel
temple, fête d’un dieu . . .) .
construit à l’extérieur du temple . Alors le prêtre brûle
Activité 3 du vin et de l’encens sur un foyer circulaire portatif
Marcus Tullius, fils de Marcus, duumvir avec un placé à côté de l’autel .
pouvoir judiciaire à trois reprises, quinquennal, 2. Le prêtre est le sacerdos ; le licteur, le lictor ; le
augure, tribun militaire à la demande du peuple, joueur de flûte, le tibicen ; le victimaire, le popa ; le
a fait édifier ce temple de la Fortune Auguste sur desservant, le camillus .
sa propriété et à ses frais.
D’hier à aujourd’hui
CIL, X, 820 .
Dans la religion romaine, l’essentiel ne réside pas dans
1. Le citoyen qui a fait élever ce temple se nomme la croyance mais dans la rigueur et le formalisme des
Marcus Tullius . rites et des liturgies qui obligent l’officiant à répéter
2. Il a occupé la fonction de « duumvir », c’est-à-dire scrupuleusement les mêmes formules et les mêmes
de plus haut magistrat dans une ville de province, gestes . C’est une religion du faire et non du croire, dans
pendant trois mandats . Il a, en outre, été en charge des laquelle on ne demande pas au citoyen d’adhérer à
listes électorales pendant cinq ans (« quinquennalis ») une doctrine mais d’accomplir les rites susceptibles de
et occupé la fonction d’augure (« augur »), c’est-à- satisfaire les dieux (véritable acte de loyauté envers
dire de prêtre chargé de prendre les auspices . Enfin, la communauté) .
il a été tribun militaire (« tribunus militum ») . Cette En outre, il n’y a pas de dieu unique, créateur du monde ;
dernière fonction appelle un commentaire : comme pas de clergé spécialisé ; pas de livre sacré, détenteur
l’explique Mary Beard (op. cit., p . 268), il ne s’agit d’une vérité déposée une fois pour toutes ; pas de
pas d’une fonction réellement militaire, mais d’une dogme imposant aux fidèles un ensemble cohérent

127 Sur la piSte deS dieux à pompéi


de croyances ; pas de révélation, par l’intermédiaire d’abstinence, par des cérémonies d’initiation . . . De plus,
d’un prophète ou d’un messie ; pas de promesse à la différence de la religion traditionnelle romaine
d’immortalité ou de salut dans l’autre monde . et de ses « magistrats-techniciens », les religions
« à mystères » possèdent leur propre clergé et sont
LE POINT SUR LA MISSION centrées sur une divinité unique .
Les habitants de Pompéi honorent leurs divinités 4. Contrairement à une thèse qui remonte aux travaux
en leur adressant des prières et en leur offrant de Franz Cumont dans les années 1920, selon laquelle
des libations et des offrandes qui peuvent être la religion polythéiste traditionnelle aurait connu une
de simples végétaux, des fruits ou bien des crise qui aurait eu pour conséquences la désaffection
sacrifices d’animaux . À cela s’ajoutent les statues, pour des dieux auxquels on ne croyait plus vraiment
les dédicaces et les temples . et la recherche d’une plus grande spiritualité et
d’une pratique plus personnelle (d’ou l’apparition de
Bibliographie/Sitographie religions monothéistes comme le culte d’Isis ou de
Mithra, promettant un salut et une vie après la mort et
• Sur les laraires :
préparant à l’avènement du christianisme), on admet,
Marie-Odile Laforge, La Religion privée à Pompéi,
aujourd’hui, qu’ont coexisté à Rome cultes publics
Centre Jean Bérard, Naples, 2009 .
(religion traditionnelle, garante de l’identité civique),
• Sur le temple de la Fortune Auguste : cultes ethniques (comme le judaïsme) et nouveaux
www .telefonica .me .uk/fortune .htm choix religieux (comme Isis, Mithra ou le christianisme),
• Deux articles de William Van Andrigua de l’École même si cela n’a pas toujours été sans heurt . Les cultes
française de Rome : « à mystères » ont, en effet, d’abord soulevé l’hostilité
https://cefr .revues .org/355 (ainsi le culte d’Isis en Campanie dès le iie siècle av . J .-C .,
https://mefra .revues .org/573 interdit jusqu’au règne de Caligula, entraînant
arrestations de prêtres, destructions d’autels et de
temples . . .) avant d’être peu à peu acceptés et autorisés
Dicerem, si dicere liceret
par l’État .
manuel de l’élève p. 212-213

Activité 1 Activité 2
1. Les religions « à mystères » sont apparues en Italie 1. Io est la fille du dieu-fleuve Inachos dont Zeus
au début du iie siècle . On pourra préciser aux élèves tomba amoureux . Mais, pour éviter d’être surpris en
que ces cultes se sont répandus dans le monde romain sa compagnie par Héra, le dieu des dieux la transforma
en génisse . Il fut néanmoins obligé de la remettre à son
par trois intermédiaires différents : les marchands
épouse qui la confia aussitôt à la garde d’Argos, une
étrangers qui sont venus s’installer dans les grands
créature dotée de cent yeux . Grâce à la complicité de
ports, les esclaves qui ont afflué de tous horizons
son fils Hermès qui endormit magiquement le gardien
suite aux conquêtes et les militaires qui, à l’instar
avant de lui trancher la tête, Io put être libérée . Mais la
des soldats de Pompée lors des guerres contre le roi
colère d’Héra n’était pas éteinte . Elle envoya, aussitôt,
Mithridate, se sont « convertis » sur place .
un taon pour la tourmenter . Poussée par les piqûres de
2. Un des éléments importants de ces religions est l’insecte, Io, toujours sous sa forme bovine, parcourut
qu’elles affirment souvent la survivance de l’âme et/ou de grandes distances et traversa le détroit qui sépare
du corps après la mort et promettent le salut éternel l’Europe de l’Asie et qui lui doit son nom : le Bosphore
à leurs initiés, ce qui n’était pas le cas de la religion ou Passage de la Vache . Finalement, elle arriva en
traditionnelle . Égypte où elle retrouva forme humaine et mit au
3. Elles impliquent la recherche d’une pratique plus monde le fils de Zeus, Épaphos, avant d’épouser le
personnelle de la part de leurs adeptes . À la différence roi du pays et s’y installer en tant que reine .
des cultes prescrits par la famille, le clan ou la classe, Cette histoire se rattache donc à la mythologie grecque .
ces religions peuvent être librement choisies . Mais, dans le texte d’Ovide, on peut voir que la déesse
Elles induisent, donc, une implication plus forte de Isis est désignée par l’expression « fille d’Inachus » (l . 4),
l’individu qui doit participer activement au culte par ce qui revient à l’assimiler à Io . Elle y est décrite avec
la prière personnelle, par des périodes de jeûne et tous ses attributs de la période romaine : le disque

128
solaire entre deux cornes de vache, les épis de blé et l’« épopée d’une jeune mariée », le jour de ses noces (à
l’uraeus . C’est certainement le premier de ces éléments l’instar des Noces aldobrandines que l’on peut admirer
qui explique l’assimilation entre les deux divinités . En au Musée du Vatican) . En l’état actuel, il est impossible
effet, comme le montre la fresque retrouvée dans l’Iséum de trancher, tout l’intérêt résidant justement à montrer
de Pompéi, Io est représentée, à son arrivée en Égypte, aux élèves la difficulté à analyser et la limite de nos
après qu’elle a retrouvé son apparence humaine . Mais connaissances, même (et surtout) pour une civilisation
elle a conservé au front deux petites cornes bovines . que l’on croit, à tort, bien connaître .
Portée sur son épaule par une figure marine (peut-être
le dieu Nil), elle est accueillie par une Isis majestueuse LE POINT SUR LA MISSION
qui tient dans sa main gauche un uraeus et qui est Une religion à mystères est une forme de culte
accompagnée de serviteurs brandissant sistres, situle particulière ayant connu une telle diversité que
et caducée et d’un petit Harpocrate . les chercheurs estiment de nos jours qu’il est
2. Dans le texte d’Ovide, Isis est accompagnée impossible d’en donner une définition générale .
d’Anubis, de Bastet (désignée par le nom d’une ville), Pour l’époque romaine, on peut proposer aux
d’Apis, d’Horus-Harpocrate et d’Osiris . Ces divinités élèves une approche simplifiée à partir des
sont toutes égyptiennes . Anubis est le dieu des morts mystères isiaques :
et représenté avec une tête de chien . Bastet est une • apparition au iie s . av . J .-C . ;
déesse domestique, souvent dépeinte avec une tête • origine « orientale » (mais la déesse hellénisée est
de chat . Apis symbolise l’énergie créatrice de la nature bien éloignée de son modèle égyptien original) ;
et possède l’apparence d’un taureau . Horus est le fils • culte réservé à des individus qui l’ont librement
d’Isis et d’Osiris ; il a une tête de faucon et est le dieu choisi reposant sur une initiation dont le contenu
des espaces célestes . Quant à Osiris, il est le frère et doit absolument rester secret ;
l’époux d’Isis ; il symbolise la fertilité et le renouveau • contact plus étroit entre les adeptes et la divinité
végétal ; après son meurtre par Seth et sa résurrection que dans la religion romaine traditionnelle et
par son épouse, il est devenu le dieu des morts et de implication plus forte de l’individu (notamment
la résurrection à la vie éternelle . au niveau émotionnel) ;
3. Ces documents montrent la fusion qui s’opère entre • promesse de révélation du chemin du salut et
des divinités appartenant à des univers mythologiques du bonheur éternel .
différents, Isis et Io, à partir d’un élément commun
(ici les cornes) . Notons que la déesse égyptienne va Bibliographie/Sitographie
également être assimilée à la figure de Déméter et
• Laurent Bricault, Les cultes isiaques dans le
à celle de Séléné, tant et si bien que son culte, qui
monde gréco-romain (documents réunis, traduits
va se répandre de plus en plus à partir de l’époque
et commentés), Les Belles Lettres, Paris, 2013 .
ptoléméenne pour culminer à l’époque impériale, va
faire d’Isis une sorte de déesse universelle, mère de tous • Gilles Sauron, La grande fresque de la Villa des
les dieux (cf. Apulée, les Métamorphoses, livre XI, V) . Mystères, Picard, Paris, 1998 .
• Paul Veyne, La Villa des Mystères à Pompéi,
Activité 3 Gallimard, Paris, 2016 .
Il est inutile de reprendre ici les éléments fournis par
Sur les religions orientales à Rome :
Patricia Carles sur l’interprétation de la célèbre fresque
www .cndp .fr/archive-musagora/religion/default .htm
de la Villa des Mystères . Rappelons simplement
que cette dernière a fait (et fait encore) l’objet de
nombreuses études et qu’une solution consensuelle In unum deum
est loin d’avoir été trouvée . Deux thèses majoritaires manuel de l’élève p. 214-215
s’affrontent : celle de Gilles Sauron qui voit dans cette
Activité 1
fresque une célébration des mystères dionysiaques
(doublée d’une représentation des étapes de la 1. Le berceau du christianisme se situe à Jérusalem,
vie de la maîtresse de maison qui a fait aménager en Judée (actuel Israël) .
cette pièce) et celle de Paul Veyne pour qui cette 2. Les premières communautés ont été fondées par
scène relève de l’art des pastoi grecs et représente les disciples de Jésus .

129 Sur la piSte deS dieux à pompéi


3. Les premières communautés chrétiennes sont 2. Saint Augustin attribue à ce symbole une portée
apparues dans des grandes villes situées au bord de plus mystique . Plutôt que d’y voir une sorte de code
la mer : Antioche et Éphèse en Asie Mineure, Corinthe secret, il y lit une métaphore de l’absence de péché
en Grèce, Alexandrie en Égypte et Rome . du Christ lors de son Incarnation .
4. L’accueil réservé aux chrétiens a d’abord été difficile 3. Sur la stèle funéraire figure, à côté des poissons,
car ils se sont trouvés confrontés à l’hostilité de la une ancre qui symbolise, en lien avec le thème du
plupart de leurs concitoyens, ce qui a entraîné de voyage, l’espérance et le salut des membres de l’Église .
nombreuses persécutions, la première sous le règne
de Néron après l’incendie de Rome (cf. parcours 16) . Activité 4
5. La situation change au ive s . avec l’édit de tolérance 1. Il est très difficile de se prononcer sur la présence
de Constantin (en 313) et celui de Théodose (en de chrétiens à Pompéi en raison de l’absence de preuve
380) qui fait du christianisme la seule religion de matérielle tangible . Pour ce qui concerne les juifs, on
l’Empire . Ce changement est très surprenant car la a quelques signes matériels (dont du garum casher,
prise de position de Constantin a lieu à une époque c’est-à-dire préparé uniquement à base de poissons
peu favorable aux chrétiens (juste après les grandes à écailles, en conformité avec les lois religieuses des
persécutions de Dioclétien) . Qui plus est, en moins d’un juifs), mais pas de synagogue . Il ne faut pas oublier que
siècle, les chrétiens qui ne représentaient que cinq l’ensemble du site n’a pas encore été fouillé .
à dix pour cent de la population totale vont devenir 2. a. La particularité de ce carré de cinq fois cinq lettres
pratiquement majoritaires dans l’Empire . est de composer un palindrome (groupe de mots que
l’on peut lire indifféremment dans les deux sens) aussi
Activité 2 bien en lecture horizontale qu’en lecture verticale .
1. Au nombre des reproches adressés aux chrétiens, b. La traduction de cette inscription est loin de faire
on trouve l’inefficacité de leur dieu (la preuve en est l’unanimité, d’autant plus que le terme « Arepo »
qu’ils sont soumis aux Romains), leur comportement constitue un hapax . Une des traductions possibles
asocial (ils ne se mêlent pas aux autres citoyens) et est la suivante : Le semeur Arepo dirige avec soin
leur refus de participer aux cultes de la cité (qui relève les roues [de sa charrue] .
de l’impiété) . c. En 1926, le pasteur Félix Grosser s’est rendu
2. Ces reproches sont essentiellement de nature compte que si on dispose les vingt-cinq lettres du carré
religieuse (mais également sociale et civique) . différemment, on peut non seulement obtenir une
croix mais former (à condition que le N soit commun)
3. Le conflit entre les valeurs romaines traditionnelles
l’anagramme latine PATER NOSTER, c’est-à-dire les
et le christianisme semble insurmontable aux yeux du
deux premiers mots de la seule prière enseignée par
païen car cette religion s’inscrit à l’encontre de nombre
Jésus à ses disciples . En outre, aux quatre extrémités,
d’aspects de la vie privée et publique de la société
on retrouve les lettres présentes dans le chrisme, le
romaine, considérés comme essentiels .
A et le O (c’est-à-dire, en grec, l’alpha et l’oméga) .
Mais cette interprétation reste très discutée, certains
Activité 3
spécialistes en proposant une lecture non pas
Si l’on joint les premières lettres de ces cinq mots
chrétienne mais juive .
grecs qui sont ∆Ihsou`ı Creisto;ı Qeou' uiJo;ı
Swthvr, c’est-à-dire en latin : Jésus-Christ, fils de Bibliographie
Dieu, le sauveur, on obtiendra ijcquvı, c’est-à-dire Nicolas Vinel, « Le judaïsme caché du carré SATOR
le poisson, nom par lequel le Christ est désigné de Pompéi », Revue de l’histoire des religions, tome
de façon mystique, pour cette raison qu’il a pu 223, volume 2, 2006 .
demeurer vivant, c’est-à-dire exempt de péché,
dans l’abîme de notre mortalité, comme dans la LE POINT SUR LA MISSION
profondeur des eaux.
Les chrétiens sont entrés en conflit avec les autres
Saint Augustin, La Cité de Dieu, XVIII, 23 . Romains car leur religion leur interdisait de prendre
1. Les chrétiens utilisent, à l’origine, le poisson comme part à de nombreuses manifestations de la vie
signe de ralliement car les lettres de son nom en grec collective et publique, qu’il s’agisse de loisirs (comme
forment un acrostiche qui désigne le Christ . les jeux de gladiateurs) ou de cérémonies religieuses

130
(comme le culte impérial) . Ils remettaient ainsi en l’image vénérable de la déesse. Que tous les non-
question l’équilibre même de l’Empire . initiés restent au-dehors, mais vous qui êtes initiés
Il est peu probable qu’on puisse constater aux mystères sacrés d’Isis, entrez à l’intérieur du
leur présence à Pompéi, car, au moment de la temple.
destruction de la cité, les chrétiens sont encore peu Les adeptes : Devant les portes sacrées, revêtus
nombreux en dehors des grands centres (Rome,
de lin blanc, nous sommes assis et, les cheveux
Antioche, Alexandrie . . .) sans compter qu’à la suite
dénoués, nous t’adressons les actions de grâces les
de l’incendie de Rome en 64, ils sont mis au ban
plus solennelles. Ô maîtresse de tous les éléments,
de la société .
suprême puissance divine, mère des dieux et des
hommes, exauce nos prières. Ô sainte déesse toi
Atelier d’expression qui toujours protèges les hommes sur terre comme
manuel de l’élève p. 216-217 sur mer, nous te remercions au plus haut point, car
tu nous envoies des présages favorables.
Activité 1
• allemand : fragen Activité 6
• anglais : prier Numerius Popidius Celsinus, fils de Numerius,
• espagnol : demander, questionner a entièrement reconstruit, à ses frais, le temple
d’Isis détruit par le tremblement de terre ; du fait
Activité 2 de sa générosité, les décurions l’ont fait entrer au
a. imprécations conseil de la ville, sans rien à payer, alors qu’il avait
b. postuler à peine six ans.
c. précaire 1. L’expression qui fait allusion au séisme est
d. prières « terrae motu conlapsam » . Quant à sa puissance,
elle est évoquée par l’expression « a fundamento »,
e. postulat
littéralement à partir de sa base, c’est-à-dire ici,
entièrement (preuve de l’ampleur de la catastrophe) .
Activité 3
a. augurer 2. Elle se nomme Numerius Popidius Celsinus .

b. impiété 3. Elle a six ans (« cum esset annorum sexs ») et


n’est donc pas en âge d’assumer les responsabilités
c. abominer
qui lui sont offertes . La conjonction de subordination
d. profanation « cum » suivie du subjonctif montre que la situation
e. oraison était également surprenante pour les Romains .
4. La véritable personne responsable de ces travaux
Activité 4 est son père, cité dans l’inscription .
mystère : chose au sujet de laquelle on doit préserver
5. Il s’agit vraisemblablement pour lui de lancer son
le secret ; d’où chose tenue cachée
fils, malgré son jeune âge, dans la politique . Les
mystérieux : qu’il est difficile de connaître car n’est spécialistes pensent qu’il était vraisemblablement
expliqué qu’aux initiés un ancien esclave et ne pouvait donc progresser
mystifier : créer un mystère alors qu’il n’y a pas lieu, lui-même sur la scène politique . Il agit donc par un
tromper quelqu’un moyen détourné .
démystifier : dépouiller de son caractère mystérieux 6. La restauration du temple ayant permis de faire
ou trompeur entrer le jeune Popidius dans le cercle restreint de
mystique : relatif aux mystères ; caché, secret l’élite politique pompéienne, on peut en déduire qu’aux
yeux des habitants de la cité, ce culte relève de la
Activité 5 collectivité (et non pas d’un simple choix individuel)
Le prêtre : Aujourd’hui, de bon matin, nous fêtons et a donc autant d’importance que les autres cultes
la grande déesse Isis. Ouvrons les portes du temple (y compris celui voué à l’empereur) .
et, après avoir écarté les rideaux blancs, prions

131 Sur la piSte deS dieux à pompéi


Objectifs Objectifs Objectifs
Objectifs dépassés
non atteints à peine atteints atteints
• N’a pas exposé • A manqué de clarté • A exposé de • A exposé la situation en
clairement dans l’exposé manière concise adoptant une démarche
Présenter la situation à partir des faits et émis les faits, en restant scientifique et à l’aide
MISSION

un exposé concis de faits observés un jugement objectif. d’exemples précis


à l’aide d’exemples personnel. et utilisés à bon escient.
précis.

• N’a nommé aucune • A nommé une • A nommé la plupart • A nommé toutes


des divinités ou deux divinités des divinités les divinités honorées
Repères de progressivité

de Pompéi. vénérées à Pompéi. honorées à Pompéi. à Pompéi en évoquant


• N’a pas utilisé • A utilisé • A utilisé un lexique leurs attributs et en
le vocabulaire le vocabulaire suffisamment respectant
spécifique de spécifique de développé leur association.
la religion romaine. la religion romaine et maîtrisé • A utilisé un lexique
Expliquer la place • N’a pas montré que mais sans de la religion suffisamment développé

132
du sacré la religion romaine en maîtriser romaine. et maîtrisé de la religion
Rédiger un rapport d’enquête

était constituée de la signification. • A montré en latin et en français.


plusieurs systèmes • N’a évoqué qu’un la multiplicité • A montré la multiplicité
juxtaposés. ou deux aspects de des systèmes des systèmes religieux
la religion romaine. religieux romains. romains, tout en
marquant la différence
avec les religions
actuelles.

• Ne s’est pas • S’est adressé • S’est adressé à • S’est adressé à


adressé à à l’empereur l’empereur et a l’empereur, a fourni une
Prendre
l’empereur sans apporter fourni une réponse réponse claire et formulé
en compte
et n’a pas fourni une réponse claire et précise. des préconisations
l’interlocuteur de réponse claire suffisamment en lien avec l’enquête
à la question. précise. demandée.
Manuel de l’élève p. 218
PARCOURS 18 Manuel de l’élève p. 219

Conquêtes romaines
INTRODUCTION
Pour clore le manuel, comprendre comment l’armée romaine a permis d’assurer la prospérité de l’Empire s’est
imposé . Ce parcours regroupe ainsi plusieurs entrées du programme :
L’impérialisme romain :
• l’armée romaine et les guerres de conquêtes,
• la paix romaine, la romanisation de l’Empire,
• les figures de l’empereur (Trajan) .
Nous avons trouvé motivant que les élèves suivent le parcours fictif de G .-J . Maximinus à partir de l’inscription
gravée sur l’autel funéraire, découverte à Arlon en Belgique . On peut en effet imaginer que ce dernier, auxiliaire
de l’armée sous Trajan puis vétéran, rédige un carnet de guerre qui relate sa vie de soldat . Les élèves qui ont
l’autobiographie au programme de français peuvent ainsi réinvestir des compétences d’écriture et réutiliser
les connaissances acquises dans le parcours de latin . Le professeur, selon le temps dont il dispose, peut bien
entendu se contenter de faire écrire quelques pages du carnet ou quelques épisodes de la vie de Maximinus .
Il pourra travailler dans ce parcours les points de grammaire suivants : l’expression du souhait et du regret, la
proposition infinitive et la morphologie du subjonctif .

Image d’ouverture Prima stipendia


manuel de l’élève p. 219 manuel de l’élève p. 220-221

Ce parcours s’ouvre sur un détail de la colonne Trajane : Activité 1


l’armée romaine en marche et traversant un pont de Aux Dieux Mânes de Gaius Julius Maximinus,
bateaux jeté sur le Danube . On rappellera qu’il s’agit vétéran de la VIIIe légion, bénéficiaire du
de la conquête de la Dacie par Trajan . procurateur, libéré avec le congé honorable, son
On pourra demander aux élèves d’énumérer les épouse Similinia Paterna a consacré ce tombeau
qualités apparentes de l’armée romaine : à son très cher époux.  Maximinus repose ici.
– la discipline et l’ordre, Bonjour voyageur [ou passant]. Adieu voyageur.
– la qualité de l’armement, À noter : « procurare » possède ici son sens religieux
– l’ingéniosité : construire un pont avec les bateaux . de « faire des sacrifices », notamment expiatoires .
Certains élèves seront sans doute déjà capables 1. Le monument est consacré aux Mânes de
d’identifier le signifer (3e en partant de la gauche), Maximinus : « Diis Manibus » (l . 1)
les enseignes, l’équipement des soldats (tout en haut 2. Gaius Julius Maximinus .
du bas-relief) .
3. « Maximinus hic quiesquit » (l . 4) . Sa femme honore
sa mémoire : « istam memoriam procuravit Similinia
Bibliographie Paterna conjux » (l . 3) . Sens attesté de memoria, ae, f . :
• P . Cosme, L’armée romaine (viiie siècle av . – ve apr . le monument, le tombeau, l’autel (notamment dans
J .-C .), Armand Colin, Paris, 2007 . les inscriptions) .
• C . Salles, L’Antiquité romaine, Larousse / VUEF, 4. Il appartenait à la VIII e légion, c’est-à-dire
2002 . la légion d’Auguste stationnée en Germanie
supérieure, du côté de Strasbourg ; cf. Association
• Notre histoire, n° 207, février 2003, La Rome des
d’archéologie expérimentale Legio VIII Augusta au
Césars, miroir de la Méditerranée. site particulièrement riche : http://www .leg8 .com/
• Archéo Junior, L’Armée romaine, n° 32, juin 1997 . 5. Maximinus repose ici. Bonjour voyageur [ou
• Histoire antique et médiévale, L’armée romaine et passant]. Adieu voyageur. 
ses auxiliaires, n° 88, novembre-décembre 2016 . Ces deux phrases s’adressent au passant qui les lit .

133 Conquêtes romaines


Activité 2 b. galea, ae, f . : c’est le Tribun laticlave qui est
Pour devenir légionnaire, il faut : représenté ici . Le professeur pourra compléter par
• être un citoyen romain, une photo d’officier, par exemple sur le site  : http://
• avoir entre dix-huit et vingt et un an, voyagesenduo .com/italie/rome_antique_armee_
• passer devant un conseil de révision et faire romaine .html
une visite médicale, c. scutum, i, n .
• être vigoureux, d. lorica segmentata  : cuirasse composée d’une
• mesurer au moins 1,65 m, quarantaine de lames de fer reliées entre elles et
• maîtriser la langue latine, dont le poids est d’environ de 5,5 kg .
• savoir lire, écrire et compter,
e. gladius, ii, n .  : glaive à large lame d’environ 60 cm
• apporter la preuve de son statut de citoyen,
de long . Il est suspendu au baudrier sur le côté droit .
• passer un examen de moralité .
f. caligae, arum, f . pl . : chaussures de cuir, à semelle
Activité 3 cloutée .
1 d . • 2 e . • 3 a . • 4 b . • 5 c . g. cingulum, i, n . : tablier fixé à la ceinture, fait de
lanières de cuir ornées de plaque métalliques .
Activité 4 h. patera, ae, f . et situla, ae, f .
1. Mais envers et contre tout, ce qui a été utile
i. pera, ae, f .
c’est de choisir intelligemment la jeune recrue,
de lui enseigner, si je puis parler ainsi, le droit j. furca, ae, f .
des armes, de le fortifier par un entraînement k. mantica, ae, f .
quotidien, de lui apprendre à l’avance sur
le terrain d’entraînement tout ce qui peut Activité 2
survenir sur la ligne de bataille ou dans les [Trajan] étendit en long et en large les limites de
combats, de punir sévèrement les fainéants [de l’Empire romain ; Il reprit en Germanie des villes
sévir avec sévérité contre les fainéants]. au-delà du Rhin. Après avoir vaincu le roi Décidale,
Végèce, Épitomé de l’art militaire, I, 1 . il soumit la Dacie et il fit une province romaine
de ces terres au-delà du Danube […]. Il recouvra
En gras, les enseignements suivis par Maximinus .
l’Arménie que les Parthes avaient occupée […].
2. Par un travail d’entraînement exigeant, une armée Il s’avança jusqu’aux confins de l’Inde et jusqu’à
formée et disciplinée . la mer Rouge, et y fit trois provinces, l’Arménie,
l’Assyrie et la Mésopotamie […]. Il réduisit
LE POINT SUR LA MISSION
ensuite l’Arabie en province romaine.
Pour devenir un bon légionnaire, il faut : Eutrope, Abrégé de l’histoire romaine, VIII, 2-3 .
• passer devant un conseil de révision,
Les pays conquis par l’armée romaine sont en gras .
• passer une visite médicale,
• prouver sa maîtrise de la langue française et sa
Activité 3
capacité à lire, écrire et compter,
Le camp d’une légion complète occupe une superficie
• passer un examen de moralité,
de 17 à 18 hectares . Les camps de marche s’appellent
• apprendre les fonctions de chacun dans l’armée,
castra estiva, « camps d’été » . Les camps permanents
• apprendre la science des armes,
s’appellent castra hiberna, « camps d’hiver » .
• s’entraîner physiquement et moralement aux
difficultés rencontrées sur le champ de bataille .
Activité 4
1. Les élèves suivront les indications du texte pour
réaliser ce schéma . Carte disponible sur :
Ab barbaris limes tegere !
https://fr .vikidia .org/wiki/Camp_romain
manuel de l’élève p. 222-223
2. • L’organisation  : énumération des lignes
Activité 1 successives qui se mettent en place et du rôle précis
a. pilum, i, n . : les deux javelots sont longs de 1 m 70 dévolu à chacun des guerriers (« hastati », « principi »,
à 2 m . Il y en a un plus léger et l’autre plus lourd . « triarii », « les turmes ») .

134
• L’art de la stratégie des généraux : « Jugeant la • Pouvoirs politiques : TRP = TRibunicia Potestas ;
situation d’un coup d’œil, le légat … » (l . 14) . PP = Pater Patriae ; COS V = ConSul V
• Le courage : « empoignade féroce » (l .  5) ; « choc • Pouvoirs religieux : PM : Pontifex Maximus ;
des boucliers » (l . 6) . PM : Pontifex Maximus
• L’agilité et la dextérité des soldats dues à leur • Pouvoirs militaires : CAES = CAESar ;
entraînement : « escrime rapide » (l . 6) . IMP = IMPerator ; GER = Germanicus ; DAC = DACicus
• L’obéissance et le respect des ordres : « un ordre 3. GER désigne Germanicus, vainqueur des germains
bref, et voici que la deuxième ligne » (l . 9) . et DAC désigne les Daces .

LE POINT SUR LA MISSION Activité 2
Cette double page permet de remplir les 1. les conquêtes romaines sont «  source
critères 2  et  3 de la mission  : reconstituer d’enrichissement à la fois collectif et individuel » (l . 2) .
chronologiquement le parcours de Maximinus en 2. Les vaincus ne sont ni humiliés ni dépourvus de
adoptant son point de vue . leurs droits . Les romains entreprennent une politique
Un légionnaire romain parcourt un grand nombre de de pacification : « Une fois la paix acquise » (l .  3) ;
kilomètres dans sa journée (autour de 30 km) en
« organiser la paix » (l .  10) . Le pays vaincu devient
portant un sac chargé d’armes, outils, de nourriture .
une province romaine (provincia) . Le modèle romain
Le soir, il construit un camp fortifié . Et bien sûr il
est conservé mais Rome, loin d’asservir les peuples
livre bataille . Il peut donc éprouver de la fatigue,
qu’elle a conquis, cherche à les rendre libres et forts et
du soulagement, de l’espoir, de la fierté, de la joie,
prospères « pour leur permettre de remettre en œuvre
de la nostalgie…
l’économie de leur pays, dont Rome est la principale
bénéficiaire » (l . 5-6) .
Bibliographie/Sitographie Il ne s’agit pas en effet « de gouverner malgré eux ou
• http://butteauxcailles .eklablog .com/visite-de-l- contre eux » les peuples (pour reprendre les propos de
expo-asterix-a-alesia-du-mythe-a-la-realite-au- Laurent Pernot) mais de les « associer aux bienfaits de
museoparc-a-a119126280 sa domination » . Est donc mise en place une politique
remarquable où les élites locales sont associées au
Imperator triumphans pouvoir et se voient conférer la citoyenneté romaine .
manuel de l’élève p. 224-225 Puis cette citoyenneté est étendue à tous les hommes
libres par le biais de la Constitutio Antoniniana de
Activité 1  civitate peregrinis danda, en 212 (plus connue sous
1. PM : Pontifex Maximus : grand pontife, chef des le nom d’édit de Caracalla) .
prêtres des dieux . 3. « organiser la paix, épargner les vaincus et dompter
TRP : TRibunicia Potestate : la puissance du tribun de les rebelles . » (l . 10-11)
la plèbe rend l’empereur sacré et lui permet d’annuler
les lois et décisions prises par d’autres . Activité 3
COS V : ConSul V Et d’abord quel jour que celui où, attendu et désiré,
PP : Pater Patriae : Père de la Patrie, titre honorifique . tu es entré dans ta ville ! Cette façon même dont tu
IMP : IMPerator : ce titre est accordé aux généraux es entré, comme elle était admirable et plaisante !
victorieux . En 44 av . J .-C ., le Sénat autorise César à le Car tes prédécesseurs avaient l’habitude d’être
prendre comme prénom . Après lui, ses successeurs transportés et portés, non seulement, dis-je, sur un
le porteront . quadrige tiré par des chevaux blancs, mais aussi sur
CAES : CAESar : titre honorifique en souvenir de César . des épaules d’hommes, ce qui était plus arrogant.
AUG : Auguste : après Octave, le titre d’Auguste figure Toi par la seule hauteur de ton corps, plus grand et
dans la titulature de tous les empereurs . plus haut que les autres, tu as célébré le triomphe
2. Le professeur pourra photocopier la trame suivante non sur notre soumission, mais sur l’orgueil des
et demander aux élèves de colorier chaque pouvoir princes. […] Les tout petits apprenaient à te
dans une couleur . reconnaître, les jeunes te montraient, les anciens

135 Conquêtes romaines


t’admiraient ; […] On voyait ici et là le peuple en pas besoin d’humilier (« non de patientia nostra », l . 9)
liesse, partout la même joie et la même clameur. en montant sur les épaules des hommes car sa taille
Pline le Jeune, Panégyrique de Trajan, 22 . et sa prestance suffisent à faire de lui un princeps :
« de superbia principum » (l .10) .
1. La case de BD permet de comprendre que le général
vainqueur, vêtu d’une toge rouge, défile dans Rome 6. Ce texte appartient à un panégyrique, c’est-à-dire
sur un char doré tiré par des chevaux blancs, qu’il est un discours d’apparat dont le but est de glorifier la
acclamé par la foule . Il est précédé de ses légionnaires . figure impériale et de célébrer les vertus d’un prince .
Un esclave (avec un pagne vert) porte sa couronne Pline le Jeune trace une figure idéale de Trajan :
de lauriers et un sénateur (en bleu) l’accompagne . extrêmement populaire, qui sait se montrer humble
et glorieux . L’abondance des comparatifs et le champ
On complètera ces informations  d’après les
lexical de la joie font partie de l’exercice . La perception
commentaires de Catherine Salles, L’Antiquité
de Trajan est donc totalement subjective .
romaine, Larousse/VUEF, 2002 .
« Ce cérémonial est destiné à honorer un général D’hier à aujourd’hui
vainqueur . Ce dernier doit avoir remporté la victoire Les élèves pourront, en 3e, penser aux monuments
dans "une guerre juste", en étant pourvu de l’imperium aux morts en lien avec leur programme d’histoire,
et du droit des auspices . La victoire doit compter au aux statues (victoire de Samothrace), aux arcs de
moins 5 000 ennemis tués au combat . La procession triomphe, aux noms de rues ou de places, aux noms
est composée de magistrats, sénateurs, puis les de station de métro, aux noms de gare (Austerlitz,
brancards chargés d’armes et le butin des peuples victoire napoléonienne) .
vaincus . Des écriteaux indiquent le nom des villes
Les victoires donnent lieu à des jours fériés ou à des
conquises . Ensuite viennent les ennemis capturés,
commémorations :
enfin en dernière position le char du général
11 novembre  : armistice de la Première Guerre
vainqueur entouré de son armée . Le cortège emprunte
mondiale ;
la Via Sacra jusqu’au temple de Jupiter Capitolin (actuel
8 mai : armistice de la Deuxième Guerre mondiale .
emplacement du Capitole) .
L’imperator est vêtu de la tunica palmata et de la toga LE POINT SUR LA MISSION
picta (couleur pourpre), portant un sceptre d’ivoire
et une branche de lauriers . Il est transporté sur un Il s’agit ici d’un écrit intermédiaire qui prépare les
quadrige tiré par des chevaux blancs . Pour éviter qu’il élèves à rédiger le carnet de guerre de Maximinus
ne soit trop orgueilleux, un esclave est chargé de lui lors qu’il relatera sa participation au triomphe de
rappeler qu’il n’est pas un homme . » Trajan .

2. Le retour de Trajan à Rome, à la fin du printemps


99, est l’occasion, d’après Pline, d’une grande
manifestation de liesse populaire . Ceci est perceptible
Ad Trajani gloriam monumenta
à travers les deux participes parfaits passifs manuel de l’élève p. 226-227
« expectatus desideratusque » (l . 1-2) appliqués à Activité 1
l’empereur . Cette disposition est confirmée par les
1. La Dacie apporte à Rome son or et son argent, son
adjectifs « laetum » (l . 4) et « alacrem » (l . 12) et enfin
fer et son sel (l . 4-5) .
par « ubique par gaudium paremque clamorem » (l . 13) .
2. Lorsque Trajan arrive en 99 à Rome pour recevoir
3. Les généraux défilent comme la case de BD le
l’Empire, il trouve un ensemble architectural cohérent
représente : l’empereur est transporté sur un quadrige
et moderne, qui occupe tout l’espace disponible vers
tiré par des chevaux blancs « quadrijugo curru, et
le sud . Ne reste à Trajan que le nord en direction du
albentibus equis » (l . 5) mais aussi, d’après Pline, sur
Champ de Mars, mais les terrains sont difficiles et
des épaules d’hommes « umeris hominum » (l . 6) .
encombrés . Le butin Dace permet à Trajan d’acheter
4. Pline estime que les prédécesseurs de Trajan la surface nécessaire et d’entailler la colline du Quirinal
faisaient preuve d’arrogance : « quod arrogantius qu’il faut contenir par un puissant bâtiment semi
erat » (l . 7) . circulaire : ce sont les marchés de Trajan . Il faut donc
5. Les deux comparatifs « elatior » et « excelsior » (l . 8) les meilleurs architectes, et faire preuve de prouesses
montrent l’admiration de Pline envers Trajan qui n’a techniques .

136
Activité 2 Trajan a été :
Le Sénat et le Peuple romain, à l’Imperator • consul II en 98,
César Nerva Trajan Auguste, fils du divin Nerva, • consul III en 100,
vainqueur des Germains, vainqueur des Daces, • consul IV en 101,
grand pontife, investi pour la dix-septième fois • consul V en 103,
de la puissance tribunicienne, acclamé empereur • consul VI en 112 .
pour la sixième fois, consul pour la sixième fois, • Père de la Patrie : titre donné à ceux qui sauvent
père de la patrie, pour indiquer à quelle hauteur la patrie . Auguste le prend en 2 av . J .-C ., et après lui,
s’élevait la colline qui fut détruite par de tels tous les autres empereurs qui se considèrent comme
travaux. pères de tous les citoyens .
1. Le Sénat et le peuple romain (Senatus populusque • Germanico : surnom reçu en octobre 97 quand Nerva
romanus) dédicacent le monument de la colonne l’adopte et l’associe au pouvoir, lui même étant devenu
Trajane à l’Imperator César Nerva Trajan Auguste : Germanicus parce qu’il avait vaincu les Germains
CAESARI DIVI NERVAE F(ilio) NERVAE/ TRAIANO Suèves .
AUG (usto) .
• Dacico : surnom depuis sa victoire sur les Daces .
2. Il est le fils du divin Nerva (DIVI NERVAE F(ilio)) .
4. Les victoires sur les Germains et sur la Dacie sont
Nerva Trajanus a le nom de son père adoptif (Nerva)
nommées .
et a gardé son surnom personnel . Il s’appelait Marcus
Ulpianus Trajanus . L’adjectif divus indique toujours 5. Commémorer la conquête de la Dacie .
que l’empereur est mort et divinisé : Nerva est placé
Activité 3
au rang des dieux par l’apothéose décidée par le Sénat,
et proposée par Trajan lui-même . 1. • colonne Trajane,
• forum de Trajan,
3. (l . 1) Trajan prend, comme tous les empereurs depuis
• statue équestre de l’empereur,
Auguste, le titre Imperator qui est le premier mot de
• basilique Ulpienne,
la titulature : il sert de praenomen à l’empereur et fait
• bibliothèque grecque et latine,
référence à l’exercice de l’imperium .
• un temple et des marchés .
• Imperator est employé ici suivi du chiffre VI . Ce chiffre
On pourra ajouter :
donne le nombre de fois où le prince a été acclamé
Les Thermes de Trajan, à Rome, les voies, l’aména-
comme imperator triomphateur . Pour Trajan, la sixième
gement du Danube, les ports d’Ostie, d’Ancône, la
acclamation a eu lieu en 106, et la septième en 114 .
création de villes nouvelles dans les colonies (ex :
• Caesar (Caesar) : Auguste a pris ce nom dès son Timgad), etc .
adoption en 40 av . J .-C ., et il est devenu le nomen
2. La colonne Trajane est creuse . À l’intérieur, un
réservé au prince . Il était utilisé couramment .
escalier en colimaçon est éclairé par 43 fenêtres
• Augusto : surnom pris par Auguste en 27 av . J .-C . et étroites . Elle est haute de 40 mètres de haut . Plus
après lui par tous les empereurs (Trajan l’a pris en 97 de 100 scènes avec 2 500 personnages en bas-relief
lorsque Nerva l’a associé au pouvoir) .
sont gravées sur son pourtour et racontent les deux
• Grand pontife : chef de la religion romaine . campagnes militaires de Trajan contre les Daces .
• Puissance tribunicienne (7 fois) (Tribunicia potestate 3. Son sommet était couronné par un aigle de bronze
XVII) : donne un caractère sacré et inviolable puis par une statue de Trajan qui fut remplacée par
à l’empereur et à ses décisions . Pour Trajan, la une statue de Saint-Pierre en 1587 afin de montrer
1re puissance tribunicienne date du 27 octobre 97, la la puissance de la chrétienté .
2e d’octobre 98, la 3e d’octobre 99 et la 4e de décembre
99 . Elle est renouvelée ensuite (de la 5e à la 21e) le Activité 4
10 décembre pour l’année suivante . 1. Un arc de triomphe était construit à l’occasion de
• Consul (Consuli) (6 fois) . Comme tout sénateur, la victoire ou d’une série de victoires d’un général
le prince peut être élu consul, mais il peut se faire romain ou d’un empereur . Le plus souvent, il se situait à
attribuer cette magistrature autant de fois qu’il le l’entrée de la ville (sauf à Rome où les arcs de triomphe
souhaite . étaient placés au cœur de la cité) .

137 Conquêtes romaines


À côté de Lambèse, en Algérie (Lambaesis), Trajan créa c. Cléopâtre (gloire de son père)
la ville résidentielle de Thamugadi (actuelle Timgad) . d. Damoclès (gloire du peuple)
L’arc de triomphe de Timgad se dresse au milieu de
la ville antique . Il a été érigé au iie siècle en l’honneur Activité 4
de la victoire de Trajan sur les Parthes et se situe au a. la colonisation
nord du capitole, à l’entrée du Decumanus maximus .
b. la Province
C’est un arc à trois baies dont celle du milieu est la
c. les départements limitrophes
plus grande . Au-dessus des baies latérales se trouvent
des niches rectangulaires qui devaient abriter des d. hostiles
statues . Enfin on observe quatre grandes colonnes e. pugnacité
(corinthiennes) réparties sur la face du monument .
Activité 5
2. Ce monument est bien la preuve de la puissance
Voici un agencement possible du dialogue :
romaine dans l’Empire et du processus de romanisation
dans les provinces romaines . Trajanus : Silentium, legio expedita .
Silence ! Garde à vous !
LE POINT SUR LA MISSION Maximinus : Ave !
On pourra donner aux élèves un plan numéroté Trajanus : Utinam in crastinis proeliis fortes ad pericula
pour qu’ils replacent les monuments étudiés . fueritis ! Dans les combats à venir, puissiez vous
http://www .rome-roma .net/colonne-trajane .html être courageux devant le danger !
http://www .rome-
Maximinus : Utinam in proeliis vixerimus .
Puissions nous rester en vie dans les combats.
Bibliographie/Sitographie Trajanus : Ne hostes timuerimus ! Paraverimus et signa
• www .ac-versailles .fr/pedagogi/Lettres/ctrajane . subsequimini . Ne craignons pas l’ennemi ; tenons-
htm nous prêts et suivons les enseignes.
• www .dl .ket .org/latin2/historia/empire/bene Maximinus : Utinam ne hostes terribiles aspectu nobis
ventum/02benetour .htm fuissent ! Que les ennemis ne nous effraient pas
• http://www .unicaen .fr/cireve/rome/pdr_ par leur aspect !
restitution .php?fichier=visite_virtuelle Trajanus : Laxate .
Repos ou Rompez.
Atelier d’expression Maximinus : Imperatore pareamus .
manuel de l’élève p. 228-229 Obéissons à l’empereur.

Activité 1 Activité 6
• italien : condurre (conducteur) En effet nous voyons bien que le peuple romain a
• espagnol : introducir (introduire) soumis le monde entier pour aucune autre raison
• anglais : product que le maniement des armes, la discipline des
camps et la pratique militaire.
Activité 2 De fait, contre une multitude de Gaulois qu’aurait
a. irréductibles valu une petite troupe de Romains ? Contre la
b. séduction stature des Germains qu’aurait pu oser leur petite
taille ? Manifestement, les Espagnols l’emportaient
c. aqueducs
sur nous par leur nombre mais aussi par leur force
d. éducation physique (les forces de leurs corps) ; face à la ruse
e. duchesse des Africains et leurs richesses nous avons toujours
été inférieurs ; quant aux Grecs, personne ne doute
Activité 3 que nous avons été vaincus par leur science et leur
a. Héraclès (gloire d’Héra) sagacité.
b. Périclès (entouré de gloire) Végèce, Épitomé de l’art militaire, I, 1 .

138
Objectifs Objectifs Objectifs Objectifs
non atteints à peine atteints atteints dépassés
• Aucune. • Juste 1re personne • Juste 1re personne • Juste 1re personne

(proceritatem)
et indication des et indication des et indication des
Respecter jours et des lieux. jours et des lieux. jours et des lieux.
les caractéristiques
• Prise en compte • Prise en compte

MISSION
d’écriture
des conditions des conditions
d’un carnet d’écriture. d’écriture.
1. Voir traduction ci-avant .

(numero ; viribus corporum)


de guerre
• Présentation
originale du carnet.
des camps et la pratique militaire.

• Plusieurs erreurs • Au moins deux • Aucune erreur • Aucune erreur


Reconstituer historiques. erreurs historiques historique. historique.

Repères de progressivité
chronologiquement ou absence • Toutes les étapes • Lexique latin
les étapes d’étapes sont respectées. réutilisé.
• Gaulois (Gallorum) : le nombre (multitudinem)

du parcours du parcours
• Autoportrait de
de Maximinus d’un légionnaire.
Maximinus présent.
3. Végèce attribue ces qualités aux peuples suivants :
militiae » : le maniement des armes, la discipline

• Espagnols (Hispanos) : le nombre et la force physique


2. « armorum exercitio, disciplina castrorum usuque

• Germains (Germanorum) : la stature colossale

139
Écrire un carnet de guerre

• Aucun lexique • Récit très court • Récit subjectif. • Récit subjectif.


des sensations mais objectif • Lexique péjoratif • Choix d’une tonalité
et des sentiments. et peu de lexique
avisé)

ou mélioratif. épique pour le


(divitiis)

• Absence de récit. des sentiments récit du combat et


du passé .

Créer de • Présence d’une


et sensations. d’autres tonalités
l’émotion scène de combat.
pour rendre compte
des sentiments
variés éprouvés
par Maximinus.
5. Voir traduction ci-avant .

Conquêtes romaines
n’auraient jamais pu l’emporter .
• Africains (Afrorum) : la ruse (dolis) et les richesses

• Grecs (Graecorum) : la science (artibus : science,

Manuel de l’élève p