Vous êtes sur la page 1sur 13

Pour vous,

C’est par où, la gauche ? Dossier

Soixante-trois personnalités répondent, classées


par ordre alphabétique :
CLÉMENTINE AUTAIN DAN FRANCK GEORGES MONTI
ISABELLE AUTISSIER CAMILLE FROIDEVAUX-METTERIE GÉRARD MORDILLAT
BERTRAND BADIE JEAN GLAVANY CLAIRE NOUVIAN
ÉTIENNE BALIBAR LOLA GRUBER THIERRY PAQUOT
GUILLAUME BASQUIN ROBERT GUÉDIGUIAN SYLVAIN PATTIEU
LUC BÉRAUD JEAN-MARC JANCOVICI EMMANUEL PIERRAT
OLIVIER BESANCENOT PAUL JORION ERNEST PIGNON-ERNEST
LAURENT BINET HERVÉ KEMPF THOMAS PIKETTY
SOPHIE BINET YANNICK KERGOAT CLAUDE PONTI
STÉPHANE BRIZÉ AUDE LANCELIN ROBIN RENUCCI
GÉRALD BRONNER PIERRE LAURENT RÉSILIENCE COMMUNE
JULIA CAGÉ OLIVIER LEGRAIN EUGÈNE RIGUIDEL
JEAN-YVES CAMUS ARRIGO LESSANA DENIS ROBERT
BELINDA CANNONE DANIÈLE LINHART FRANÇOIS RUFFIN
PIERRE CARLES OLIVIER LONG LUCILE SCHMID
JOHANN CHAPOUTOT NOËL MAMÈRE LOUIS SCHWEITZER
CHRISTIAN CHAVAGNEUX JEAN-PIERRE MARTIN BRUNO SOLO
JÉRÔME CLÉMENT VIRGINIE MARTIN DANIELLE TARTAKOWSKY

quelle est la priorité


DIDIER DAENINCKX CORINNE MASIERO PHILIPPE TORRETON
ANNIE ERNAUX TANIA DE MONTAIGNE DOMINIQUE VIDAL
JACQUES FANSTEN CHANTAL MONTELLIER FRÉDÉRIC WORMS

des priorités
C
  LÉMENTINE
ce défi contemporain. Sans prise en compte sérieuse de
toutes les nouvelles problématiques portées par des mouve-
ments sociaux, culturels, intellectuels, aucune gauche ne

 AUTAIN
pour la gauche,
pourra se relever. Il ne suffira pas d’unir les forces en
présence, de dégager des compromis entre partis existants.
Il nous faut redéfinir les contours d’un projet de transforma-
DÉPUTÉE LA FRANCE INSOUMISE, DIRECTRICE DE LA PUBLICATION
DE REGARDS, DERNIER OUVRAGE : À GAUCHE EN SORTANT DE L’HYPER tion en profondeur, dégager les termes et les formes d’orga-
MARCHÉ (GRASSET, 2020) nisation de notre époque pour créer la dynamique populaire,
qui est la clé des victoires à venir.
Refondation
Le défi à gauche en ce début de xxie siècle tient pour moi en
deux mots : se refonder. La gauche du xxe siècle était celle
I  SABELLE
du « mouvement ouvrier ». Le Parti communiste français et
le Parti socialiste ont incarné les deux pôles, réformiste et
révolutionnaire, à partir desquels elle s’est structurée durant
 AUTISSIER
près d’un siècle. Leur déclin a rebattu les cartes. Sur le fond, PRÉSIDENTE D’HONNEUR DE WWF (WORLD WIDE FUND FOR NATURE)-
FRANCE ET ROMANCIÈRE, DERNIER OUVRAGE : OUBLIER KLARA
les mises à jour ont tardé à s’enclencher. (STOCK, 2019)
La gauche s’est traditionnellement posé la question du
partage des richesses. C’est même au cœur de son discours,
de sa raison d’être. Or le défi écologique est venu percuter
Respirer, manger, boire
cet enjeu majeur. S’il faut toujours penser la mise en Que ce soit pour la gauche, pour le centre ou pour la droite, la
commun des richesses, l’heure est venue de s’interroger : que priorité devrait être la même : la transition climatique — et la

hormis
faut-il produire et qui en décide ? Se refonder à gauche, c’est biodiversité. Mais c’est sur le climat que les gouvernements et
donc allier l’ambition sociale et écologiste. Les années 1968 les collectivités peuvent le plus facilement agir. En France,
ont également percuté la centralité, voire l’exclusivité du notre empreinte carbone continue d’être élevée : 11,2 tonnes
rapport de classes comme moteur du combat contre l’op- équivalent CO2 par personne. Or nous devrions en 2050

de s’unir ?
pression. Le féminisme et l’antiracisme ont notamment arriver à 2 tonnes par personne ! Plus le temps passe, plus la
complexifié la conception des relations dominants/dominés. marche à monter est haute. Cette question doit être au cœur
Enfin, comment transformer la société dans une économie de toutes les décisions politiques, avant le social. Il y a d’abord
globalisée ? Il ne suffit pas de se payer de mots pour affronter la planète, puis la vie, puis les hommes, et dedans, les
Papiers nº36 36 Papiers nº36 37
C’est par où, la gauche ? Dossier C’est par où, la gauche ?

questions sociales. Les hommes doivent pouvoir respirer, fortiori sélectionner un unique élément dans la liste des réelles ont été « de droite », de l’UPR [Union populaire répu-
manger, boire. On s’aperçoit que ces besoins élémentaires urgences, qu’il s’agisse de la catastrophe environnementale blicaine] de François Asselineau aux Patriotes de Florian
sont tous affectés par le réchauffement et ses conséquences : et des stratégies de décroissance, de l’emploi des jeunes et Philippot. D’où que la gauche, pour retrouver ses anciens
sécheresses, tempêtes, etc. Globalement, la gauche semble du revenu universel ou de la démocratisation de l’Europe ? électeurs, ou en conquérir de nouveaux, devra s’opposer à
mieux disposée pour avancer, car la droite reste attachée au On n’a que l’embarras du choix. toutes ces dérives inadmissibles quant aux libertés indivi-
libéralisme économique, donc à un calcul coûts/bénéfices qui Mais, à la réflexion, je veux insister sur ce que l’actualité duelles et collectives : passeport sanitaire, fin du secret
ne tient pas compte des questions écologiques. Mais on ne a mis en lumière dramatiquement : la crise des services médical, fichage des individus, reconnaissance faciale, impo-
peut pas dire que les gouvernements de gauche, dans un passé publics et donc la nécessité absolue de les défendre et de les sition de procédures médicales (comme le port du masque
récent, aient fait beaucoup pour la sauvegarde de la biodiver- réformer, l’un n’allant pas sans l’autre. Nous ne pouvons partout, et la vaccination) sans le consentement éclairé des
sité et contre le réchauffement climatique. assister sans réagir à la destruction des institutions de la citoyens, limitation des déplacements individuels : toutes
santé publique, de l’Éducation nationale, de la culture, des boîtes de Pandore qu’il vaut mieux ne pas ouvrir… sous peine

B
  ERTRAND BADIE
communications, qui appauvrit et désarme le pays, déses- d’un (très) méchant retour de bâton quand des gens vraiment
père et épuise leurs praticiens ou leurs acteurs, creuse les mal intentionnés se seraient emparés du pouvoir.
inégalités d’accès aux biens fondamentaux dont dépend le

L
  UC BÉRAUD
PROFESSEUR ÉMÉRITE DES UNIVERSITÉS À SCIENCES PO PARIS vivre-ensemble. Nous ne pouvons pas non plus laisser la
police irréversiblement glisser vers la violence et le racisme
Trois valeurs systémique. Mais dans aucun de ces domaines nous ne
pouvons non plus nous contenter de réclamer à l’État des
La gauche, un peu partout dans le monde, en France en CINÉASTE, SCÉNARISTE, AUTEUR, DERNIER OUVRAGE : LES LUMIÈRES
moyens et des garanties statutaires, si vital soit-il d’inverser DE LHOMME (ACTES SUD, 2020)
particulier, s’est défaite, au tournant du siècle, sous les coups
la courbe de l’austérité néolibérale, qui fait système avec l’in-
de la mondialisation et d’un néolibéralisme tenu pour incon-
tournable. Elle ne se reconstruira qu’en sachant s’affirmer
sécurité, l’autoritarisme et les privatisations. Nous devons
donc inventer collectivement, par l’enquête, la discussion,
Compétence
face au monde post-bipolaire, au-delà du national-popu- Je pense avoir une réelle conscience de gauche, mais je
la mise en commun des expériences, l’émulation des propo-
lisme qui apparaît aujourd’hui, pauvrement et dangereuse- désespère des partis. Par ailleurs je ne m’autorise aucune
sitions, un service public du xxie siècle dont l’État assume
ment, comme l’unique réponse apportée aux excès de la autorité pour donner une expertise sur les « priorités pour
les responsabilités mais ne monopolise pas les pouvoirs, et
mondialisation. Elle peut retrouver son âme dans cette la gauche ». Je suis cependant inquiet de voir que, dans la
dont les agents, les gestionnaires, les usagers (autrement dit
mondialité inédite en remobilisant ses trois valeurs consti- perspective de la présidentielle de 2022, on est en train de
le « public » lui-même) seraient à égalité les animateurs. Ce
tutives : l’ouverture à l’autre, proche ou lointain (internatio- faire un casting pour choisir la personne la plus populaire
qui constitue pour la gauche une raison d’être, un impératif
nalisme), la reconnaissance des droits de chacun, dans le au lieu de chercher celle qui serait la plus compétente pour
social et politique, pourrait aussi devenir le terrain de sa
respect des différences (humanisme), la prise en compte des le rôle. Cela me rappelle les pires pratiques des marchands
renaissance et de sa recomposition.
souffrances sociales dominantes (solidarisme). Loin d’être de soupe du cinéma et de la télévision.
un repoussoir, la mondialisation peut être un chantier de Le principal problème de la gauche c’est son unité, mais
reconstruction pour la gauche, un moyen d’afficher sa
personnalité, face à la xénophobie montante et l’identita- G
  UILLAUME vous nous demandez de ne pas traiter le sujet. Actuellement
y en a-t-il un autre ?

B
  ASQUIN
risme racorni. La crise sanitaire en est proprement l’occa-

O
  LIVIER
sion, révélant que les vrais dangers ne sont plus liés à l’en-
nemi voisin qu’il faut combattre, mais aux menaces globales
qui, de famine en pandémie, de changement climatique en ÉDITEUR ET ÉCRIVAIN, DERNIER OUVRAGE : JEAN-JACQUES SCHUHL.
instabilité économique, défient l’humanité. Tel est le vrai DU DANDYSME EN LITTÉRATURE (HONORÉ CHAMPION, 2016)
sens de la sécurité globale, abîmée, détournée et galvaudée B
  ESANCENOT
en France par un médiocre débat parlementaire, mais dont
la gauche est le dépositaire naturel. Régulation, solidarité,
Anti-liberticide MEMBRE DU NPA (NOUVEAU PARTI ANTICAPITALISTE),
À cette question urgente, voici ce qui me vient à l’esprit : DERNIER OUVRAGE : QUE FAIRE DE 1917 ? UNE CONTRE-HISTOIRE
droits à la différence et au respect, solidarité avec tous les DE LA RÉVOLUTION RUSSE (AUTREMENT, 2017)
impossible de penser l’avenir de la gauche sans montrer du
souffrants du monde, migrants, pauvres ou précaires : telle
est l’âme perdue de la gauche et la base de sa renaissance.
doigt ce qui lui a fait cruellement défaut dans notre crise
totale politico-sanitaire dite « de la Covid-19 » : être juste- Stratégie
ment une force d’opposition, et non pas une simple marion- L’urgence, c’est d’établir une véritable stratégie de trans-

É
  TIENNE nette d’accompagnement des mesures les plus liberticides
qui fussent en Occident, depuis très longtemps. La gauche
formation sociale. Il faut avoir un regard lucide sur la situa-
tion actuelle : nous sommes à la croisée de nombreux

B
  ALIBAR
doit panser son occultisme de fond, autrefois dénoncé avec chemins — crise climatique, pandémie, crise sociale, crise
brio par un Philippe Muray : si l’on abandonne petit à petit économique persistante. On sait que le système capitaliste
nos libertés les plus fondamentales, il est illusoire de penser mondialisé qui règne aujourd’hui ne tolère aucune mesure
PHILOSOPHE, DERNIERS OUVRAGES : HISTOIRE INTERMINABLE. que les pouvoirs oligarchiques actuels du néolibéralisme un tant soit peu démocratique ou sociale — rappelons-nous
D’UN SIÈCLE L’AUTRE, ÉCRITS I ET PASSIONS DU CONCEPT.ÉPISTÉMOLOGIE, numérisé, extrêmement puissants et organiquement liés, ne la Grèce de 2015 : Tsípras n’avait pas un programme réfor-
THÉOLOGIE, POLITIQUE, ÉCRITS II (LA DÉCOUVERTE, 2020) vont pas en profiter pour devenir autoritaires, comme du miste radical mais voulait simplement sortir son pays de
temps de l’Allemagne pré-nazie, ce qu’avait dénoncé en son l’austérité, et il a été en butte à une hostilité unanime de la
Réinventer les services temps un Hermann Heller dans son texte paru en 1933, BCE [Banque centrale européenne], de l’oligarchie écono-

publics « Libéralisme autoritaire » ? Il n’aura échappé à personne que


la gauche, en France, ne s’est nullement opposée aux dérives
mique, des institutions financières…
Pour moi, il ne s’agit pas simplement de discuter d’un
À la question qui nous est posée, j’ai d’abord pensé qu’il était liberticides du pouvoir macronien ; tout au contraire, elle a programme que la gauche de la gauche pourrait mettre sur
impossible de répondre. Comment établir une priorité et a semblé toujours en demander plus. Les seules oppositions pied, mais d’envisager comment l’appliquer concrètement,
Papiers nº36 38 Papiers nº36
Dossier C’est par où, la gauche ? Dossier

comment ne pas se laisser bloquer dans un processus de aligner la France sur les pays low cost est illusoire. C’est C’est beaucoup pour faire entendre cette phrase que j’ai fait
transformation sociale. Nous devons réfléchir à des ques- malheureusement la voie retenue par les derniers gouverne- ce film.
tions éminemment stratégiques : quel type de pouvoir, quel ments, avec baisse du coût du travail et des garanties collec-

G
  ÉRALD
type de propriété sociale, comment inventer un nouveau tives… sans relocalisation ni création d’emploi à la clé.
mode de développement, de production et de consomma- Que faire ? Au niveau européen et international, œuvrer
tion qui ne soit ni capitaliste ni productiviste ? Voilà la prio- à la mise en place de normes sociales et environnementales
rité : le retour des questions stratégiques. élevées et y conditionner les accords de commerce. Sur le
plan national, miser sur la qualité pour prendre la main sur B
  RONNER
L
  AURENT BINET
les transformations numériques et environnementales.
Investir dans la recherche, l’innovation et l’enseignement SOCIOLOGUE, DERNIER OUVRAGE : APOCALYPSE COGNITIVE (PUF, 2021)

supérieur. Conditionner les aides massives dont bénéficient


ÉCRIVAIN, DERNIER OUVRAGE : DICTIONNAIRE AMOUREUX DU TENNIS, les entreprises à la mise en place de circuits courts et à une L’égalité des chances
AVEC ANTOINE BENNETEAU (PLON, 2020) économie circulaire. Imposer la transparence sur l’em-
La lutte contre l’inégalité des chances : c’est le cœur de tout.
preinte environnementale des entreprises et donner des
Les classes, d’abord droits aux salariés et salariées et aux syndicats pour inter-
venir sur les orientations stratégiques, et réorienter la fina-
Pour cela la gauche doit porter un nouveau récit politique qui
ne désespère pas les catégories les plus défavorisées. Tout
Je me souviens du premier film de Jean-François Richet, État absorbée dans sa lutte pour défendre les victimes de toute
lité de la production. Mettre en place une sécurité sociale
des lieux, en 1994. Le personnage principal, un ouvrier de nature, la gauche a contribué à assigner aux plus fragiles la
professionnelle pour sécuriser les salariés et salariées dont
banlieue, croise deux militants d’extrême droite, la nuit, sur fatalité sociale des récits compassionnels. Il faut repartir à
les industries doivent être transformées. Et promouvoir une
un pont. Une conversation tendue s’engage. Afin d’exalter l’assaut des chances de réussite. Il faut une volonté politique
consommation sobre et durable. Contrairement aux discours
son idéal nationaliste, l’un des militants évoque un ami, mort claire pour éviter aux plus modestes tous les pièges des
entretenus, l’État peut beaucoup !
pour la France en Indochine. Mais le héros lui demande : trappes à espérance que nous tend la société de la transpa-
— Qu’est-ce qu’il faisait, ton pote, avant d’entrer dans la rence où l’on peut voir plus, mais où l’on peut moins. Les
Légion ?
— Il réparait des caisses.
— Il réparait des caisses ? Tu crois pas qu’il était plus près
S
  TÉPHANE BRIZÉ études le montrent, les enfants des catégories les plus
modestes sont aussi ceux qui sont le plus susceptibles de voir
leur disponibilité mentale absorbée par les pièges addictifs
du paysan indochinois que du riche exploitant français ? RÉALISATEUR, DERNIER FILM : EN GUERRE (2018) des écrans, les moins aptes encore à opérer des planifications
Ce court dialogue suffirait à faire comprendre à n’importe à long terme si nécessaires à la réussite. Cette perte de
quel enfant l’essence même de la gauche. À chaque fois L’union ! chances n’est pas seulement dommageable pour les indi-
qu’elle l’oublie, la gauche se perd, se morcelle, se fracture ou vidus, elle représente une dilapidation de notre capital
Je réfléchis… et je bloque. Je n’arrive pas à dépasser la paren-
se renie. C’est aussi simple que ça : un chômeur noir d’At- commun. Chaque fois qu’un système social ne se dote pas
thèse : « hormis celle de s’unir ». Je comprends bien que, s’il
lanta a plus en commun avec un Gilet jaune de Limoges des moyens les plus efficaces pour permettre à toutes les
est précisé de ne pas construire une réponse autour de l’idée
qu’avec Kamala Harris ou Kanye West. La lutte des classes bonnes volontés d’actualiser les meilleures potentialités de
d’une union de la gauche ou plutôt des gauches, c’est que
est la mère de toutes les luttes. Certaines luttes sont légi- leur cerveau, il autorise la déprédation de ce précieux trésor.
beaucoup de monde risque d’en parler. En même temps, n’est-
times mais doivent lui être subordonnées. D’autres encore En d’autres termes, lorsqu’on ne donne pas les conditions
ce pas un sujet essentiel ? Car si on évacue l’idée d’union, le
sont carrément le cheval de Troie d’idéologies réaction- sociales de l’épanouissement intellectuel à un individu en
risque n’est-il pas de faire entendre dans l’inconscient collectif
naires : nationalisme, racialisme, religion… La religion est raison de son sexe, de son origine sociale ou ethnique, on
que la désunion est définitivement actée ? C’est pour cela que
l’opium du peuple : pour avoir transigé avec cet axiome, la accepte de jouer au casino morbide de la privation de talent
je bloque. Parce que dix bonnes idées, si elles ne sont pas
gauche radicale (la seule qui m’intéresse) est prise dans des pour le bien commun. Au-delà de la défense — par principe
portées par une seule voix, ça ne s’impose pas. Je vais
contradictions insolubles. L’intersectionnalité doit être — de la notion d’égalité, il en va de notre intérêt à tous. Notre
rapporter ici le dialogue d’un film. Pardon, c’est un des miens,
effectivement le lieu de la convergence des luttes, mais pas histoire collective a nécessairement emporté avec elle et,
En guerre. Le film raconte une grève au moment où la direc-
le fourre-tout illisible qu’on peut observer actuellement. pour toujours, des armées de talents méconnus.
tion annonce la fermeture d’un site industriel qui fait de gros
bénéfices. Le combat est solide tant que les salariés restent

S
  OPHIE BINET unis. Mais, petit à petit, la solidarité se désagrège. Mécanisme
inéluctable, le désarroi fait place à la colère et la colère à la J  ULIA CAGÉ
violence. Le leader syndical, Laurent Amédéo — interprété
CO-SECRÉTAIRE GÉNÉRALE DE L’UGICT-CGT (UNION GÉNÉRALE
DES INGÉNIEURS, CADRES ET TECHNICIENS DE LA CONFÉDÉRATION par Vincent Lindon — est considéré comme responsable du ÉCONOMISTE, PRÉSIDENTE DE LA SOCIÉTÉ DES LECTEURS DU MONDE

dérapage qui vient d’avoir lieu. Voici ce qu’il dit :


L’indépendance
GÉNÉRALE DU TRAVAIL)
« T’inquiète pas, je vais prendre toute la faute sur moi,
Relocaliser ! comme ça t’es tranquille. Mais moi je voudrais dire une
chose à tous ceux qui ont été discuter du chèque avec la des médias
Avec la crise sanitaire, la France a découvert qu’elle n’était
direction. On s’était promis qu’on resterait unis, et qu’on Je voudrais évoquer un sujet essentiel en ces temps de crise
plus capable de fabriquer des produits élémentaires indispen-
empêcherait la fermeture, et qu’on conserverait notre de la démocratie représentative : l’indépendance des médias.
sables : masques, médicaments… Et pour cause : 87 % des
boulot. Parce que les mecs en face… ils sont pas toujours En France, aucune réforme d’ensemble des règles encadrant
textiles et 64 % des produits manufacturés que nous achetons
d’accord, ils sont comme nous, ils se disputent, des fois. Mais la propriété des médias n’a eu lieu depuis 1944. Près de quatre-
en France sont produits à l’étranger. Un problème social, avec
eux, quand il s’agit de défendre leurs intérêts, ils sont comme vingts ans plus tard, alors que la défiance dans les médias
des millions de destructions d’emplois ouvriers et désormais
ça ! (En se tenant les deux mains l’une dans l’autre) Ils sont reste élevée et que le secteur est chaque jour plus concentré
de cadres et professions intermédiaires, mais aussi environ-
liés, ils se lâchent pas la main, ils savent le défendre, leur entre les mains d’un petit nombre d’industriels (on annonce
nemental, alors que le transport représente 25 % des émissions
pognon ! Et avec des types comme vous en face, ils sont tran- pour bientôt la vente du groupe Prisma à Vivendi — et M6 et
de gaz à effet de serre. Pour mettre fin à ce déclin, espérer
quilles. Et pendant très longtemps. » RTL sont également à vendre), il est urgent de s’y atteler.
40 Papiers nº36 41
C’est par où, la gauche ? Dossier Dossier

B
  ELINDA
Avec Benoît Huet, nous proposons dans L’information est un l’idéologie de la croissance économique, à la religion du
bien public (Seuil, 2021) la mise en place d’une « loi de démo- productivisme, au culte de la consommation. Elle se singu-
cratisation de l’information » qui repose sur quatre principes lariserait aussi en interdisant sur son territoire la vente des
fondamentaux : une gouvernance démocratique à tous les
niveaux (qui passe par une forte représentation des salariés C
  ANNONE nouvelles drogues dures numériques fabriquées par les
géants des Gafam, Disney, Netflix & Cie (…).
et des journalistes au sein du conseil d’administration ou de Après « l’exception culturelle » (dont les pandémies
UNIVERSITAIRE ET ROMANCIÈRE, DERNIER OUVRAGE : LE NOUVEAU
surveillance de leur média) ; la généralisation du droit NOM DE L’AMOUR (STOCK, 2020) auront eu finalement la peau) viendrait le temps de l’excep-
d’agrément (le droit pour les journalistes de se prononcer tion économique, une utopie aussi vertigineuse que l’ont été
sur le rachat par tel ou tel actionnaire et d’en proposer un
autre) ; une transparence de la gouvernance et de l’action-
Combattre l’exploitation en leur temps les révolutions de 1789 et de 1917. Les premiers
temps seront difficiles, l’espérance de vie peut-être plus
nariat ; une taille minimum des rédactions et une obligation On assiste depuis le xxie siècle à la montée en puissance de basse qu’aujourd’hui, la majorité de la population plus
de mettre en réserve une partie des bénéfices. Pour que ces la lutte contre les « discriminations », désormais entendues pauvre matériellement parlant, la guerre civile pas bien loin
principes ne restent pas lettre morte, nous proposons de dans une acception exclusivement identitaire : leur race, leur (sachant que les plus fortunés comploteraient), mais nous
conditionner au respect de ces critères d’une part l’accès au religion ou leur genre feraient de certains citoyens des nous sentirions plus riches, en définitive. Alors, qu’attend-
régime économique de la presse, c’est-à-dire l’accès aux « dominés », que briment les « dominants ». on pour se jeter à l’eau ?
subventions publiques pour les entreprises de presse (y Cette vision du monde manichéenne, empruntée à la
gauche américaine, incite les individus à promouvoir leur

J  OHANN
compris la TVA à taux réduit), et d’autre part l’octroi ou le
maintien des fréquences audiovisuelles pour les radios et communauté d’appartenance et à racialiser les questions
les télévisions privées. sociales. Des chiffres dans un numéro du Monde de janvier

C
  HAPOUTOT
Cela suppose du courage politique mais également un indiquaient que les grands patrons britanniques gagnaient
engagement fort de la part des citoyens. Car on ne peut actuellement 120 fois plus que les employés médians, contre
considérer la propriété des médias comme une question 50 fois plus en 2000 et 20 fois au début des années 1980. Ces
purement technique. Il en va, comme citoyens, de notre chiffres à eux seuls indiquent ce que doit être la priorité de HISTORIEN, DERNIER OUVRAGE : LIBRES D’OBÉIR : LE MANAGEMENT,

liberté d’être bien informés. la gauche. Continuant son combat de toujours contre le DU NAZISME À LA RFA (GALLIMARD, 2020)

racisme et l’antisémitisme, cherchant à favoriser les avan-


cées sociétales pour les femmes et les homosexuels, elle ne Lire et réfléchir
J  EAN-YVES peut pourtant s’y cantonner. Si, changeant de paradigme,
elle abandonne le combat contre l’exploitation, elle perdra
Qu’y a-t-il de plus urgent à faire que d’attendre ? Hâte-toi
lentement, disait Auguste, créateur de l’Empire romain. Il

C
  AMUS
tous les leviers intellectuels permettant de transformer la s’agit non pas de créer un nouvel empire mais de faire advenir
société et de lutter contre les inégalités. un monde autre qui aurait rompu avec notre ignorance, notre
Sa priorité doit demeurer le partage des richesses, dans bêtise et notre manière éprouvée, éculée, de vivre notre
POLITOLOGUE, DERNIER OUVRAGE : LES DROITES EXTRÊMES une perspective écologiste. Il ne s’agit pas de ménager les angoisse d’être au monde par la fuite en avant, par ce que les
EN EUROPE, AVEC NICOLAS LEBOURG (SEUIL, 2015) susceptibilités différentialistes, mais d’identifier les véri- imbéciles appellent l’action, par la performance, la producti-
tables mécanismes de domination : les déterminismes socio-
Penser ce que économiques qui maintiennent l’exploitation de l’homme
vité qui nous éreintent et qui épuisent le vivant.
Le premier impératif qui s’impose à la gauche n’est donc
nous sommes par l’homme. pas de s’unir — car pour quoi, vers quoi s’unirait-on ? Ce n’est
pas non plus de gagner — car que ferait-on de cette victoire ?
L’union est une priorité quand elle sert un projet. Or, au
terme de « projet de société », typique du réformisme, je
préfère celui de « vision du monde ». Tant pis s’il est connoté
P
  IERRE CARLES Un quinquennat Hollande, avec des crédits impôt-recherche,
des pactes à la douzaine, une « loi travail » ?
Mettons que la gauche perde, ce qui reste le plus plausible,
à droite : il oblige la gauche à penser non seulement l’avenir RÉALISATEUR, DERNIER FILM : GÉBÉ, ON ARRÊTE TOUT, lors de la prochaine présidentielle. Remarquons aussi que le
ON RÉFLÉCHIT (2020)
collectif mais aussi ce que nous sommes, ce qu’est notre fait de penser en course de petits chevaux, de messianisme
socle commun, ce qui doit perdurer et pas seulement ce qui
doit bouger, changer, sans autre but que d’aller toujours plus L’An 22 électoral, de grand-messe pseudo-gaullienne est abrasif
pour l’intelligence, mais c’est un autre problème — qu’il
loin dans la maîtrise de l’homme sur son devenir et sur la Pour la gauche, qui semble être devenue durablement mino- faudra bien régler en fondant en France une véritable démo-
nature. Je suis résolument opposé à l’arraisonnement du ritaire en France (on se réfère là à la gauche qui n’est pas de cratie, parlementaire, comme en Allemagne.
monde à la technique (ce qu’Heidegger nomme Gestell) et droite), autant proposer un projet politique résolument fou Mettons que la gauche perde. Elle aura un peu de temps
tout autant à la forme de la modernité qui réduit l’individu au moment où s’annoncent, semble-t-il, des catastrophes pour lire et réfléchir, pour penser enfin. Pour comprendre
à la double aliénation d’être un producteur de moins en écologiques, sanitaires et sociales majeures. Qu’aurait-elle qu’elle est encalminée dans un lexique, des fantasmes et des
moins payé et un consommateur de plus en plus incité à à perdre, sachant qu’elle part quasiment battue d’avance à raisonnements qui sont ceux du néolibéralisme et du mana-
poursuivre de faux besoins. la prochaine présidentielle ? gement. C’est pour cela que des cadres du PS sont partis en
Un vrai défi pour la gauche est d’offrir une alternative au Quel projet ? Celui de l’An 01, imaginé par le poète et masse vers En Marche ! — quel nom curieux, qui n’aurait pas
libéralisme : solidaire, écologiste, sociale au sens où l’homme dessinateur Gébé. On arrête tout (ou presque), le temps de dépareillé dans l’entre-deux-guerres. Pour éviter cette
retrouve le sens et la fierté du travail comme accomplisse- décider collectivement ce qu’il est nécessaire de continuer erreur, et cette horreur, pour ne plus se jeter dans les bras du
ment d’une utilité collective. Un autre est de continuer à de produire (localement) et ce qu’il faudrait cesser d’acheter premier charlatan productivo-bonapartiste venu, il leur faut
porter les espoirs d’émancipation et d’autonomie de la raison (à l’international), sans oublier de déterminer le temps d’ac- lire, par exemple, Sandra Lucbert, Personne ne sort les fusils
en dépassant l’idéologie du progrès quand elle n’est qu’une tivité et de labeur nécessaire pour disposer de quoi vivre, (Seuil, 2020), ou Stéphane Velut, L’Hôpital, une nouvelle
course vers le vide, destructrice de toute vie intérieure et de faire quelques provisions, tout en œuvrant quelques jours industrie (Gallimard, « Tracts », 2020).
tout enracinement, tant il est vrai qu’on ne s’ouvre à l’uni- par mois pour la collectivité. La France deviendrait le Agir sans réfléchir ou en confondant réflexe et réflexion,
versel que si l’on sait qui on est. premier pays du monde à tourner sciemment le dos à c’est s’agiter en vain.
Papiers nº36 42 43
C’est par où, la gauche ? Dossier

C
  HRISTIAN
cessé d’exister en tant que force émancipatrice le 10 novembre
2019, quand ses responsables, insoumis, communistes, trots-
kistes, cégétistes, écologistes, ont défilé « contre l’isla–

C
  HAVAGNEUX mophobie », piétinant les cadavres de Charb, Tignous,
Wolinski, Honoré, Cabu, Elsa Carat, Bernard Maris, Frédéric
Boisseau, Mustapha Ourrad, Franck Brinsolaro, Michel
ÉDITORIALISTE À ALTERNATIVES ÉCONOMIQUES, DERNIER OUVRAGE :
LES PLUS BELLES HISTOIRES DE L’ESCROQUERIE (SEUIL, 2020) Renaud, Ahmed Merabet.
La priorité, pour ceux qui se réclament de cette gauche,
L’État-providence réside dans le silence.

A
  NNIE
Avec la réforme des retraites, celle de l’assurance-chômage et
la baisse des APL [aides personnalisées au logement], la droite
actuellement au pouvoir s’est attaquée au dernier bastion
d’intervention importante de l’État dans l’économie : la
protection sociale. La priorité de la gauche en matière écono-
mique doit se focaliser sur la sauvegarde de l’État-providence,
E
  RNAUX
puis le développement de nouveaux droits : élargir les minima ÉCRIVAINE, DERNIER OUVRAGE : MÉMOIRE DE FILLE (GALLIMARD, 2016)

sociaux aux moins de 25 ans ; prévenir, compte tenu des


réformes passées, le retour des retraités pauvres ; augmenter Donner un avenir
les minima sociaux face à l’accroissement de la pauvreté ces La priorité des priorités de la gauche, c’est de s’occuper des
dernières années ; augmenter le smic, dont le consensus jeunes, de cette génération qui n’a jamais été aussi oubliée,
actuel des économistes, sauf malheureusement en France, aussi malmenée — par des réformes universitaires sans lisi-
montre désormais que la mesure ne compromet pas la créa- bilité, par l’absence de débouchés, de possibilités de se loger
tion d’emplois. Le multiplicateur de dépenses publiques — qu’aujourd’hui. Donner un avenir à la jeunesse devra se
permettra de susciter un surcroît d’activité qui financera pour traduire par des décisions concrètes, financières, politiques
une part ces mesures, un accroissement de la fiscalité sur les aussi, comme associer tous les plus de 16 ans à l’élaboration
plus aisés apportant un complément. de leur vie et de notre monde.

J  ÉRÔME CLÉMENT J  ACQUES


F
  ANSTEN
FONDATEUR ET ANCIEN PRÉSIDENT D’ARTE, ÉCRIVAIN, DERNIER
OUVRAGE : BRÈVES HISTOIRES DE LA CULTURE (GRASSET, 2018)

Réduire les fractures CINÉASTE (ÉTATS D’ÂME, 1985 ; ROULEZ JEUNESSE, 1992…)

La priorité des priorités pour la gauche est de réduire les


inégalités sociales. L’imagination
Cela touche toute une politique qui va de l’accès aux écoles
à la sélection des élèves et à la formation, jusqu’à la politique au pouvoir !
fiscale — impôt sur la fortune et droits de succession. La priorité des priorités ? De l’imagination !
L’écart des revenus au sein de l’entreprise s’est considéra- Pour explorer l’avenir, plutôt qu’élaborer un catalogue de
blement agrandi et les revenus du capital rapportent plus que solutions à court terme ne pouvant que décevoir. Se dégager
ceux du travail. Cette situation, source de déséquilibre au d’une conception de la politique faite de slogans et de
sein de la société, est devenue insupportable, en particulier posture, sortir d’une vision consumériste des « stratégies »
pour les plus pauvres, et fracture la société. à mener. Renoncer à la jubilation des commentaires
En affirmant clairement cette priorité, la gauche retrou- cinglants aux moindres failles des « adversaires », sous
vera de la crédibilité et pourra à nouveau se faire entendre. prétexte qu’elles nous confortent. Cesser d’avoir pour seul
projet l’arrivée au pouvoir, avec la certitude que, puisque de

D
  IDIER
gauche, nous y serions meilleurs, plus justes, plus démocra-
tiques, plus… L’Histoire nous a appris que c’était plus
compliqué que ça.

D
  AENINCKX Si la gauche se doit d’être, comme je le crois, porteuse
de justice sociale, de perspectives d’accomplissement
de chacun, de tolérance, d’humanisme, n’est-il pas
ÉCRIVAIN, DERNIER OUVRAGE : LE ROMAN NOIR DE L’HISTOIRE urgent qu’elle s’interroge sur des aspirations à long terme ?
(VERDIER, 2019)
Sauver la planète, bien sûr, mais pour faire quoi ? Entre

Se taire autres, quelle organisation de la production et des échanges


quand le capitalisme s’est recroquevillé sur la finance ? Que
Après des dizaines d’années d’abandon de la classe ouvrière seront les « richesses », comment les répartir ? Quelle sera
(qui a massivement rejoint le camp nationaliste), la gauche a la place du travail ? Qu’est-ce que la démocratie dans un
Papiers nº36 44 Papiers nº36 45
C’est par où, la gauche ? Dossier C’est par où, la gauche ? Dossier

J  EAN GLAVANY R
  OBERT
univers numérique ? Quelle utopie pour donner sens aux sont indissociables et incontournables. Cela implique de
actions concrètes ? réduire les inégalités de revenus, en lançant une lutte vigou-
Quand, pour justifier nombre de films ou romans, on reuse contre l’évasion fiscale et en instaurant le revenu
affiche « inspiré d’une histoire vraie », comme si l’imagina-
tion était suspecte, ne faut-il pas s’interroger ? L’art comme
ANCIEN MINISTRE, MAÎTRE DE CONFÉRENCES À SCIENCES PO,
DERNIER OUVRAGE : LA MER EST TOUJOURS RONDE (ÉDITIONS
HÉLOÏSE D’ORMESSON, 2014)
G
  UÉDIGUIAN maximal admissible. Il est en parallèle indispensable de
pousser à l’unification fiscale de l’Europe, rendue impuis-
la politique n’ont-ils pour seul but qu’une adaptation à ce sante par la diversité des régimes fiscaux, qui empêche des
CINÉASTE, DERNIER FILM : GLORIA MUNDI (2019)
qui existe déjà ? Une société qui n’invente plus ses mythes
Démocratie sociale politiques harmonisées et cohérentes.
a-t-elle un avenir ? Imaginons, c’est urgent.
Pour reconstruire la gauche, il faut concilier quatre exigences :
Un régime parlementaire Ces trois piliers de la justice sociale — lutte contre l’évasion
fiscale, revenu maximal admissible, unification fiscale euro-

D
  AN FRANCK
• Retrouver la République. La gauche a oublié ses Les choses les plus urgentes me semblent être une refonte péenne — dégageront d’importants moyens financiers
racines républicaines et perdu la laïcité en route alors radicale de la fiscalité pour financer les plus pauvres, qu’ils permettant d’investir dans la transformation écologique.
qu’elle l’avait inventée ! Elle a oublié que la laïcité est un soient salariés ou sans emploi, mais aussi pour soutenir Elle se fixera l’objectif de réduire la consommation maté-
ÉCRIVAIN ET SCÉNARISTE, DERNIER OUVRAGE : LE VOL DE LA subtil équilibre entre les droits et libertés (la liberté de petites entreprises, artisans et petits commerces. Une autre rielle et la consommation d’énergie, qui constituent le
JOCONDE (GRASSET, 2019) conscience) et les devoirs républicains (le respect de priorité serait un abandon de la Ve République pour aller moteur de la dégradation de l’environnement. Ces moyens
l’ordre public). La gauche a privilégié les droits, oublié les vers un régime parlementaire qui obligerait, au coup par financiers seront investis dans la création de centaines de
Changer tout devoirs. Elle doit rééquilibrer la République et se réacca- coup, à une union dont tous les partis de « gauche » ne
semblent pas vouloir.
milliers d’emplois par des plans de rénovation énergétique
et de stimulation de l’agriculture biologique, mais aussi
Les priorités ? Elles me semblent évidentes : des états géné- parer la laïcité.
• Retrouver le social. La gauche est d’abord un cri de dans de nouvelles politiques urbaines et de transport.
raux, une Constituante, la VIe République.

J  EAN-MARC 
colère contre les inégalités et les injustices. Elle doit le rede- Seront aussi renforcés les domaines de l’éducation et de la
venir ! Les réformes « sociétales » sont nécessaires sans santé — où une meilleure alimentation et une politique de

C
  AMILLE reléguer le progrès social au second plan. Il est temps pour
la gauche d’inventer une vraie démocratie sociale avec les
J  ANCOVICI
prévention réduiront les maladies, donc les dépenses.
Au total, l’articulation de la « gauche » et de l’écologie

F
  ROIDEVAUX-
partenaires sociaux, une méthode, le dialogue social réinsufflera l’espoir à une société tétanisée par l’idéologie
permanent, le contrat social. sécuritaire et qui se refuse à affronter la réalité de la catas-
• Le projet avant les alliances. L’alliance avec les écolo-
INGÉNIEUR, PRÉSIDENT DU LABORATOIRE D’IDÉES THE SHIFT PROJECT trophe écologique.

M
  ETTERIE gistes, oui, mais lesquels ? Les conservateurs qui disent avec
Fin de la croissance
Y
  ANNICK
Pétain que « la terre ne ment pas » ? Les écolo-gauchistes
qui considèrent que la police de la République est par La priorité pour la gauche est la même que pour tous les
PHILOSOPHE FÉMINISTE, DERNIER OUVRAGE : SEINS. EN QUÊTE
nature raciste, voire fasciste ? Ou, plus sûrement, les écolo- autres partis politiques : avoir un programme compatible avec

K  ERGOAT
D’UNE LIBÉRATION (ANAMOSA, 2020)
gistes réformistes ? Seul le travail de fond sur un projet la fin de la croissance et avec une baisse de 5 % des émissions
Et le féminisme ? commun fera la solidité des alliances.
• Reléguer la démagogie. Quand on promet démago-
mondiales de gaz à effet de serre, ce qui signifie la baisse du
PIB de 3 % à 4 % par an (ce qui n’a jamais été le cas, ni pour la
Les idées féministes sont historiquement portées par la gique (« Mon ennemi, c’est la finance »), on ne peut que gauche ni pour les autres partis, jusqu’à maintenant).
MONTEUR ET RÉALISATEUR DE CINÉMA, IL TRAVAILLE
ACTUELLEMENT SUR LE FILM DOCUMENTAIRE LA (TRÈS) GRANDE
gauche. Pour le dire plus exactement, les féministes ont décevoir. Il est temps pour la gauche de tenir un discours ÉVASION, AVEC DENIS ROBERT
toujours été de gauche, ou à peu près. Pourtant, et cela

P
  AUL JORION
qui fait appel à la raison et à l’intelligence du peuple. Et l’on
reste un mystère, aucun parti progressiste n’a jamais
considéré le féminisme autrement que comme une poli-
revient à la démocratie sociale comme méthode… Initiatives citoyennes
tique minimalement conçue au prisme de l’égalité Lors de la prochaine élection présidentielle, la gauche va

L
  OLA GRUBER
ANTHROPOLOGUE ET SOCIOLOGUE, DERNIER OUVRAGE :
femmes-hommes, dans une perspective libérale soucieuse COMMENT SAUVER LE GENRE HUMAIN, AVEC VINCENT BURNAND- perdre, j’en fais le pari. Mais quelle gauche ? Celle des
seulement de féminisation des bastions masculins. C’est GALPIN (FAYARD, 2020) appareils. Celle des arrangements électoraux. Celle des
du sein de la société civile que se sont ainsi déployées les énarques. Celles des postes à pourvoir. Celle des candi-
mobilisations récentes autour du harcèlement, du viol,
ÉCRIVAINE, DERNIER OUVRAGE : TROIS CONCERTS (PHÉBUS, 2019)
De la science ! dats disponibles. Celle des plateaux télé. Celle des alter-
des féminicides et de l’inceste, témoignant de l’aveugle-
ment, pour ne pas dire du déni, des partis de gauche L’idée du commun Mettre sur pied une science économique authentique qui se
substituera au simulacre circulant aujourd’hui sous ce nom,
nances. Celle, depuis trente ans, des compromis fusion-
nels avec le libéralisme. Celle qui, depuis déjà longtemps,
pour la dimension systémique des inégalités et des Pour que vive une communauté, il lui faut des lieux ne sait plus ce qu’être de gauche veut dire et, bien sûr, ne
qui n’est, lui, qu’un discours de propagande idéologique et
violences patriarcales. communs. Ceux-là même que des gouvernements succes- sait plus le dire.
dogmatique produit à la demande des milieux patronaux et
Le féminisme n’est pas une politique, le féminisme sifs, de fausse gauche et de vraie droite ensemble, se sont Alors que, jamais comme aujourd’hui, le capitalisme n’a
financé par eux, et que diffusent leurs écoles de commerce
est politique. Il porte un projet de transformation d’en- longuement employés à atomiser. Ils les veulent toujours fait la démonstration de son pouvoir destructeur. Alors que
sous le panneau publicitaire d’un autre de leurs produits : le
semble de la société visant à mettre fin à la séculaire plus privés — non seulement de leurs moyens mais aussi les inégalités, en croissance exponentielle, fracturent les
prix Nobel fantoche « d’économie ».
hiérarchisation sexuée du monde. Il s’agit de repérer et de de leur faculté à maintenir unie une nation. Or, si on ne vies et déchirent le tissu social. Alors que la droite se
déconstruire tous les mécanismes qui entretiennent la partage plus une même éducation, une même justice, un concentre de nouveau sur ses « valeurs » nationalistes,
domination masculine sur les femmes et les discrimina-
tions subies par les personnes minorisées selon des
facteurs de genre, de race et de classe. Ce sont dès lors tous
même hôpital, c’est jusqu’à l’idée du commun qui se perd.
Dépossédé, chacun alors s’arc-boute sur les micro-intérêts
de sa micro-communauté, comme on se réfugie dans une
H
  ERVÉ KEMPF xénophobes, réactionnaires et autoritaires, cette gauche
va perdre.
Et c’est tant mieux. Qu’elle meure ! Qu’elle meure enfin
les secteurs de la vie en commun qui sont concernés, le principauté d’opérette. Nous devenons tous Monaco, avec ESSAYISTE, RÉDACTEUR EN CHEF DE REPORTERRE, DERNIER pour laisser place au désir d’une démocratie renouvelée qui
OUVRAGE : QUE CRÈVE LE CAPITALISME (SEUIL, 2020)
monde du travail bien sûr, mais aussi le système éducatif, plus ou moins de pognon. La gauche, ce serait de restaurer balayera celle à bout de souffle de la marchandise électo-
les politiques sociales et migratoires, la justice, la santé,
l’urbanisme, l’environnement, la culture… Il est urgent que
le bien commun, et avec lui un réel partage — social,
culturel et économique. Mais peut-on l’espérer d’un Justice sociale rale, des débats dictés par les intérêts des milliardaires
propriétaires des médias dominants, des décomptes de
la gauche se saisisse enfin du féminisme comme projet personnel politique qui n’est lui-même pas capable de La priorité est de poser un programme écologique et de pouces bleus compatibles avec des conditions générales de
politique global et inclusif. partager une liste électorale ? justice sociale, en affirmant fortement qu’écologie et justice vente des multinationales des réseaux sociaux.
Papiers nº36 46 Papiers nº36 47
C’est par où, la gauche ? Dossier C’est par où, la gauche ?

O
  LIVIER LEGRAIN
Une révolution démocratique exigeante est nécessaire. C’est ressources communes… Un revenu universel, pour tous, dès
le seul cadre qui permettra à la richesse foisonnante des initia- la naissance, permanent, cumulable, qui changera notre
tives citoyennes et à toutes les composantes du mouvement approche du travail. C’est le moment !
social de réinventer une véritable alternative politique, écono- THÉRAPEUTE, INDUSTRIEL ET MÉCÈNE, CRÉATEUR DU FONDS RIACE

D
  ANIÈLE LINHART
mique, sociale et culturelle au désastre annoncé. La seule qui FRANCE POUR LES EXILÉS

rendra au peuple la liberté de ses choix et de son destin.


Avec les jeunes
AUDE LANCELIN Je pensais, jusque récemment, que la priorité aurait été de
se reconstituer après l’élection présidentielle de 2017, mais
ce n’est manifestement pas la voie qu’elle a empruntée.
SOCIOLOGUE DU TRAVAIL, DIRECTRICE DE RECHERCHE AU CNRS,
DERNIER OUVRAGE : L’INSOUTENABLE SUBORDINATION DES SALARIÉS
(ÉRÈS, 2021)

Depuis, je milite pour qu’il y ait un candidat unique en 2022,


Défaire la subordination
ÉCRIVAINE ET JOURNALISTE, FONDATRICE DU MÉDIA QG,
DERNIER OUVRAGE : LA FIÈVRE (LES LIENS QUI LIBÈRENT, 2020)
condition sine qua non pour conquérir le pouvoir.

Souveraineté Cela ne semble pas très bien parti, l’époque n’est plus à la
construction d’un programme commun comme celui avec
Depuis plus de quarante ans, je vois évoluer le monde du
travail de façon spectaculaire. Après les remises en cause de
La priorité des priorités ? Lever le tabou sur la souveraineté. lequel j’ai grandi, les ego sont incommensurables… Mais je l’ordre taylorien en mai 68, le patronat français a réagi en
Protéger les siens, défendre l’industrie nationale, vouloir le constate que des collectifs citoyens, largement animés par promettant un autre mode d’organisation du travail salarié,
meilleur pour son pays, ce n’est pas haïr les autres. Tant que des jeunes, veulent construire une plateforme commune de censé faire toute leur place aux compétences.
ce ne sera pas fait, jamais la gauche ne sera à nouveau la gauche, organiser des primaires ouvertes et influencer les Le drame de cette « modernisation » réside dans le fait
audible par les classes populaires. Et une gauche qui ne institutions politiques traditionnelles. Il s’agit par exemple de que les employeurs ont eu constamment l’initiative et sont
parle pas à ceux qui n’ont rien est une forme de mystifica- Rencontre des Justices, Résilience commune, Les Jours parvenus à affaiblir les capacités de résistance et de contes-
tion particulièrement perverse, un mensonge à soi qui ne heureux, et d’autres encore. Ces jeunes ont un enthousiasme tation de la part des salariés comme de leurs organisations
change pas le monde et dégrade celui qui y croit, même assez débordant et je souhaite leur apporter mon appui. Je syndicales, tout en maintenant un mode autoritaire et unila-
quand il est sincère. pense que c’est la chose la plus importante à faire au cours du téral de définition des tâches et des critères de rentabilité à
premier semestre de 2021, même si, dans mon esprit, la mettre en œuvre.
prochaine présidentielle est déjà jouée et qu’il faut se projeter Le travail moderne est dès lors devenu un mode person-

P
  IERRE LAURENT sur 2027. Il n’est pas trop tôt pour y penser, pour élaborer une
plateforme commune d’actions et chercher un candidat ou
nalisé de mise en œuvre du lien de subordination qui est au
cœur de la relation salariale. Auparavant vécue au sein de
une candidate apte à constituer une équipe solidaire. collectifs informels de salariés, la subordination s’impose
PRÉSIDENT DU CONSEIL NATIONAL DU PARTI COMMUNISTE
FRANÇAIS, DERNIER OUVRAGE : 99 % (CHERCHE MIDI, 2016) désormais sur un mode individuel, dans le cadre d’un mana-

ARRIGO LESSANA
gement qui psychologise la relation de chacun à son travail
Oser ! et met les salariés en concurrence entre eux et avec eux-
mêmes puisque chacun est invité à « sortir de sa zone de
La priorité des priorités ? Oser la révolution démocratique ! confort ». Ces multiples contraintes et contradictions
CHIRURGIEN DU CŒUR, ÉCRIVAIN, DERNIER OUVRAGE : NOS
Tout dans l’époque appelle à changer de paradigme. Le CONVERSATIONS DU MERCREDI (BOURGOIS, 2018) provoquent de la souffrance et stérilisent toute capacité de
mode de production capitaliste est à bout de souffle. Il déchire contestation de l’ordre établi.
les sociétés humaines et épuise la planète. La gauche doit
reprendre le chemin de nouvelles émancipations.
Le revenu universel Pour en finir avec cette souffrance au travail — mais aussi
avec la manipulation des besoins et désirs des consomma-
Oser de nouvelles sécurités sociales contre la précarité et Nous vivons un « moment » sanitaire, social, économique, teurs, boostée par les neurosciences et la mise en danger de
la pauvreté, oser de nouveaux pouvoirs des travailleurs et des écologique et politique exceptionnel. Des centaines de l’avenir de l’humanité sur cette planète —, il nous faut
créateurs contre la confiscation de leur savoir-faire, oser les milliers de personnes se trouvent brutalement au chômage repenser les modes de production et de consommation, dont
biens communs et le service public contre la privatisation et et rejoignent d’autres chômeurs plus anciens, travailleurs ce lien de subordination qui piège chaque salarié dans une
la spoliation des richesses, oser l’écologie et le développe- indigents, laissés-pour-compte de toutes sortes… Un million dépendance extrême, paralyse toute capacité critique collec-
ment humain comme un tout contre le leurre du capitalisme de nouveaux pauvres viennent s’ajouter aux neuf millions qui tive et entrave tout apport à une pensée intelligente du travail.
vert, oser les pouvoirs des producteurs contre celui des les précédaient, et partagent avec eux l’insécurité du court Il faut convaincre les salariés et les organisations syndicales
actionnaires, oser l’égalité dans la diversité contre la discri- terme, véritable poison au quotidien. Le gouvernement qu’un salariat sans subordination est possible, qu’il est néces-
mination ou l’uniformisation culturelle, oser la fraternité distribue, dans une ambiance de sauve-qui-peut, des aides saire de repositionner les enjeux du travail en tant qu’enjeux
contre la haine, la défiance ou le racisme. catégorielles pour un budget de quatre milliards par… mois sociétaux et écologiques et d’y contraindre le patronat.
Pour oser et réussir, la démocratie doit être remise sur ses — alors que 30 % de ceux qui en ont le droit ne touchent pas
pieds. Il s’agit de refonder le pouvoir de la majorité avec de le RSA [revenu de solidarité active], parce qu’il faut le
nouveaux pouvoirs citoyens dans la cité et dans l’entreprise.
Une révolution politique doit sortir notre pays du régime de
demander, et que beaucoup n’ont pas la possibilité de le faire.
La gauche doit engager, dès maintenant et avec sang- O
  LIVIER LONG
la monarchie présidentielle, des états d’urgence, des conseils froid, une réflexion sur le temps long qui s’annonce. Elle doit
ENSEIGNANT EN ARTS PLASTIQUES, DERNIER OUVRAGE : PAVÉS
de défense. Réélire le Parlement à la proportionnelle, élaborer un projet concret, et sortir de l’utopie dans laquelle GRAPHIQUES (EXILS, 2018)
adosser à toutes les assemblées représentatives des conseils l’opinion la maintient. Un projet compréhensible, logique et
populaires et citoyens, réhabiliter les temps d’élaboration
transparente et démocratique des lois. Nous devons oser une
convaincant de revenu, indépendant du travail, qui permette
à ceux qui habitent sur le territoire de s’alimenter, de se loger
Brûlons tout !
nouvelle Constitution, une nouvelle République d’interven- et d’élever leurs enfants dans la dignité. Quels seraient les Ce qui me semble absolument important, c’est que la gauche
tion citoyenne. contributeurs ? Les individus, le patrimoine, les entreprises reste vraiment, absolument, totalement ce qu’elle est. Ces
Oser la révolution démocratique des pouvoirs, c’est — celles, par exemple, qui remplacent les gens par des candidats à la présidence de la République violeurs de
promettre à coup sûr à la gauche elle-même de se réinventer. machines —, et toute forme d’exploitation à titre privé des femmes de chambre noires dans des hôtels de New York, ces
Papiers nº36 48 Papiers nº36
Dossier C’est par où, la gauche ? Dossier

stratèges pédophiles qui marquent d’une empreinte durable autoritaires qui pointent sous nos peurs… Si la gauche s’avère doivent pas occulter les enjeux de classe. Échaudée par les
les écoles du pouvoir, ces présidents minables qui sortent incapable de proposer aux plus vulnérables, condamnés à violents débats sur « le mariage pour tous », une certaine
piteusement de l’Élysée dans des coffres de voitures blindées vivre chaque fin de mois comme une fin du monde, un espoir gauche semble vouloir laisser ces enjeux à d’autres, comme,
pour aller secrètement culbuter des actrices de centre-ville, construit autour de valeurs dans lesquelles elle se reconnaîtra, par le passé, elle a laissé à d’autres les questions de classe…
c’est cela le tournant de la rigueur. Et comment cela pourrait- elle sera balayée de l’échiquier politique. Non, il lui faut tenir ces deux pans ensemble.
il en être autrement quand le grand prêtre de toute cette Derrière l’universalisme républicain à la française qui

J  EAN-PIERRE
comédie vient de l’extrême droite maréchaliste et que le cycle invisibilise — et joue les illusionnistes d’un monde d’équité
se boucle par l’élection d’un apprenti dictateur d’opérette ? — il y a foultitude de diversités, et donc de discriminations
La gauche a ce secret de savoir durer dans l’ignominie, de se économiques. Il est temps que la gauche ait ce courage poli-
rouler dans la fange avec une aisance que la droite lui envie,
mais qu’elle ne pourra jamais atteindre avec ses éternelles M
  ARTIN tique d’une société d’inclusivité économique et sociétale,
d’une société démocratique.
manières de notable de province. La gauche active toute La gauche doit assumer cette intersectionnalité des
UNIVERSITAIRE ET ÉCRIVAIN, DERNIER OUVRAGE : MES FOUS
révolte, mais d’une manière qui lui est propre. (L’OLIVIER, 2020) discriminations. Sans cela, elle n’a aucune raison d’exister.
La rue, le pavé qui se défait, les confrontations avec la
Les mots justes
C
  ORINNE
BAC [Brigade anti-crimminalité], les yeux crevés, les courses
éperdues sur les boulevards, la fraternisation de tous ceux
qui sont à la ramasse, l’extase de l’émeute, ce goût de pétrole Qu’elle réinvente un langage pour penser notre temps, parce

M
  ASIERO
et de lacrymo mêlés, cette odeur de poivre, de fumée, de que les mots façonnent les actes à venir. Qu’elle trouve les
grenade, cette incandescence et cette désespérance au goût mots justes, des mots à la hauteur des enjeux, car la vérité et
de tabac froid, ces vies grillées, détruites et perdues mais le sens des mots importent plus que jamais. Qu’elle s’exa-
rédimées par les coups rendus, toute cette foule jaune qui mine, qu’elle s’interroge, qu’elle se prépare, plutôt que pour COMÉDIENNE

déborde de nulle part, plus imprévisible qu’un tsunami, c’est des élections, pour un projet dont les termes ne seraient pas
à cette gauche claironnante bruyante et bien-pensante que incantatoires ou polémiques, mais diraient le vrai, au service
du bien commun de la planète et des vivants, où l’écologie ne
La base
nous devons ce sublime vertige. C’est pourquoi : brûlons ! S’unir pour taxer les transactions financières.
Brûlons tout et brûlons aussi nos espérances. Ce qui restera, serait pas réduite au statut d’adjectif, comme une pièce
Mettre plus de vert dans le programme.
c’est la chaleur d’un immense amour qui dévore tout. La rapportée. Qu’elle abandonne le ton querelleur, bateleur,
Arrêter le culte de la personnalité.
gauche est une passion, qui s’y frotte s’aveugle et s’y brûle sermonneur ou tribun, qu’elle se garde de flatter le ressenti-
Donner le pouvoir à la base.
pour renaître Dionysos crucifié. ment numérique, ou de vouloir plaire à tout prix au peuple de
gauche. Qu’on entende d’elle une langue sincère, sans

N
  OËL MAMÈRE
passions tristes, sans ego charlatans, sans clivages imbéciles,
et qu’elle nous revienne en force de proposition, plus pour T  ANIA DE
M
  ONTAIGNE
que contre, rafraîchie, inspirante, efficace, sans tics et sans
réflexes, qu’elle nous revienne intelligente sans dogmatisme,
ÉCOLOGISTE, DERNIER OUVRAGE : L’ÉCOLOGIE POUR SAUVER NOS VIES fédératrice sans démagogie. Qu’on se dise enfin : la gauche
(LES PETITS MATINS, 2020)
se bat désormais pour une cause qui la dépasse. ÉCRIVAINE ET JOURNALISTE, DERNIER OUVRAGE : L’ASSIGNATION.

L’impératif climatique LES NOIRS N’EXISTENT PAS (GRASSET, 2018)

La gauche traditionnelle doit reconnaître que, faute d’avoir


travaillé sur un projet alternatif adapté au nouvel état du
VIRGINIE MARTIN Casser les ghettos
La priorité, c’est de repenser le traitement des inégalités
monde, elle a sombré dans un impensé politique. En sous- POLITISTE, KEDGE BUSINESS SCHOOL, DERNIER OUVRAGE : CE sociales dans une optique de mixité, de façon à ne plus
crivant à toutes les dérégulations, en croyant à l’efficience MONDE QUI NOUS ÉCHAPPE. POUR UN UNIVERSALISME DES DIFFÉRENCES
permettre que la question sociale soit entièrement dévolue
(ÉDITIONS DE L’AUBE, 2015)
des marchés, en suivant les vents dominants de la mondia- à certains territoires pendant que d’autres se défaussent. En
lisation, elle a contribué à l’absurdité d’un système fondé sur
la prédation et l’accumulation sans limites. On en évalue S’affirmer cessant les politiques de ghettoïsation urbaines et rurales
menées depuis des décennies, il y a, me semble-t-il, de
aujourd’hui les dégâts. La gauche doit arrêter de s’excuser d’être de gauche. Plus la grandes chances pour que ce fameux « ascenseur social »
La priorité pour la gauche est donc de repenser le fonc- gauche se renie, plus elle s’enfonce, plus elle perd ses fonctionne à nouveau.
tionnement de notre système économique sur la base de la soutiens, voire sa raison d’être.
transformation écologique de la société, chaînon manquant En 2012, Hollande désignait la finance comme ennemie.
de son corpus idéologique. Cet impératif donnera aux jeunes
générations, fragilisées par la crise sanitaire et les inégalités,
Quelques années plus tard, les hommes forts de son entou-
rage s eront Manu el Valls et Emmanu el Macron . C
  HANTAL
M
  ONTELLIER
les outils pour relever le défi climatique, conjuguer la justice Universalisme surplombant et individualisme triomphant
environnementale et le progrès social, autrement dit pour imposaient alors leurs règles.
sauver leur avenir. Pour se retrouver, la gauche doit déjà nier ces deux direc-
Les écologistes travaillent depuis longtemps sur les tions mortifères, elle doit redevenir de gauche. DESSINATRICE DE PRESSE, AUTRICE DE BANDES DESSINÉES,
mesures structurelles et de long terme nécessaires à la sortie Une fois cela opéré, elle peut assumer simultanément DERNIER OUVRAGE : DANS LA TÊTE DE GABRIEL MATZNEFF (LES CAHIERS
DE L’ÉGARÉ, 2020) 
du système : protéger des appétits du marché les biens enjeux sociétaux et enjeux de classe. Elle doit arrêter le
communs que sont la santé, l’air, l’eau, l’environnement ; taxer
les transactions financières et les plus gros émetteurs de gaz
mouvement de balancier entre ces deux questions, qui ne
sont pas exclusives l’une de l’autre. Les combats de classe Encourager la créativité
à effet de serre, activer les solidarités Nord-Sud, approfondir sont primordiaux mais ne doivent pas effacer les questions Donner chaque jour tort à la formule : « Ils ne veulent pas plus
la démocratie et les droits fondamentaux contre les tentations de genre ou de racisme. Et les enjeux dits sociétaux ne de liberté, d’égalité, de fraternité, ils veulent seulement être
50 Papiers nº36 51
C’est par où, la gauche ? Dossier

bourgeois comme les bourgeois. » Préférer toujours la solida- de la gauche est donc de garantir à tous les citoyens les
rité à la distinction. N’oublier jamais, avec Flaubert, que « Les moyens d’exister. Pour cela il faut, quoi qu’il en coûte, rendre
honneurs déshonorent, la fonction abrutit, le titre dégrade. » aux services publics ruinés par le néolibéralisme et ses
Travailler le plus rapidement possible à changer les systèmes complices sociaux-démocrates la place qui leur revient en
de représentation et d’identification bourgeoisement et matière de santé, d’éducation, de justice, de transports, de
commercialement construits. Sortir de la démagogie et de poste et de culture, tant il est patent que, pour exister, ceux
l’infantilisme : les marchands d’images (ciné, télé, BD) nous qui ne disposent que des revenus les plus modestes doivent
maintiennent la tête plongée dans le bac à sable du marchand bénéficier de services publics puissants. Il va de soi que cela
de rêves pour enfants, avec la complicité — consciente ou non suppose une réforme fiscale en profondeur (imposition des
— de beaucoup de politiques (paix sociale au prix de l’abêtis- revenus du capital, des hauts salaires, lutte effective contre
sement généralisé). Apprendre à mieux LIRE LES IMAGES l’évasion fiscale, etc.) et une réforme constitutionnelle
pour ne plus être piégé par elles. VOIR, C’EST SAVOIR. mettant à bas la Ve République et sa dérive absolutiste, voire
Reconnaître, valoriser, encourager la créativité de chacune et néofasciste. Vive la Sociale !
de chacun dès l’enfance. Tresser ensemble le réel, le symbo-

C
  LAIRE NOUVIAN
lique et l’imaginaire sous le règne de la justice et non de
l’argent dictateur, ce « dieu » cannibale aux appétits aussi insa-
tiables que démesurés. L’humanité de bonne volonté doit se
dresser tout entière pour refuser la loi de « la bête sauvage » FONDATRICE DE L’ASSOCIATION BLOOM, A REÇU LE PRIX GOLDMAN
débridée et insatiable, cette « bête sauvage » choisie comme POUR L’ENVIRONNEMENT EN 2018
image par Hegel pour désigner la société lorsqu’elle n’est plus
qu’un marché sans limites. (Ré)Inventer la démocratie
La priorité, après la candidature unique (qui n’aura pas lieu

G
  EORGES MONTI immédiatement), ce serait que la gauche (disons tout ce qui
se situe à gauche de Macron) défende un projet de société qui
permette de changer de cliquet civilisationnel. Soit nous
ÉDITEUR, LE TEMPS QU’IL FAIT, OUVRAGES RÉCEMMENT PUBLIÉS : acceptons le virage autoritaire, liberticide et inégalitaire du
MANIVELLES ET VALETS DE JEAN-LOUP TRASSARD (2021), RELIEFS
DE BÉNÉDICTE CARTELIER, C’EST À DIRE DE BERNARD PINGAUD, pouvoir actuel, soit nous inventons la démocratie, enfin.
ENTRE AUTRES D’un point de vue programmatique, cela impose en prio-
rité une réforme constitutionnelle pour mettre en œuvre une
Trop tard séparation effective des pouvoirs, la garantie d’une justice
totalement indépendante du politique, la fin du régime prési-
Votre question laisse penser que la gauche existe et qu’elle
dentiel et le basculement dans une république écologique où
aurait un avenir… Diable !
l’ensemble des activités humaines s’inscrit dans le respect des
Je crois que ce ne sera pas le cas, tant qu’elle ne sera pas
limites de la biosphère. Cela implique de soumettre le droit,
capable de renouer avec ses idéaux bafoués : la lutte des
l’économie, la fiscalité et la comptabilité à l’impératif écolo-
classes, la poursuite du dépérissement de l’État, le devoir de
gique. Dans les axes programmatiques prioritaires en vue
dénier à la social-démocratie la prétention de représenter le
d’établir une démocratie fonctionnelle et non de principe, il
mouvement ouvrier, etc.
faut réformer la domination des médias par une poignée d’oli-
Cette interrogation, donc, me laisse bouche bée : quel
garques ainsi que les règles de financement de la vie politique.
pourrait être l’avenir d’une idée morte, dont les représen-
Changer de « cliquet » nécessite de faire évoluer nos
tants légaux se réunissent comme des fantômes à Jarnac sur
mentalités quant à l’acceptation de la domination masculine
la tombe de leur fossoyeur (un comble !), dont les adeptes
de la société, et en priorité de protéger les victimes de la
sont abonnés à Netflix, lisent des mooks et préfèrent le vin
brutalité du système patriarcal : femmes et enfants. Tout
nature… ? Et sa priorité ?
mettre en œuvre, en commençant sans attendre par la
Je cherche, je ne vois pas.
promulgation de l’imprescriptibilité du crime pédophile,
pour garantir l’intégrité physique et psychique des enfants

G
  ÉRARD et des femmes.

M
  ORDILLAT THIERRY PAQUOT
ÉCRIVAIN ET CINÉASTE, DERNIER OUVRAGE : LES ROSES NOIRES PHILOSOPHE DERNIER OUVRAGE : L’AMÉRIQUE VERTE
(ALBIN MICHEL, 2021) (TERRE URBAINE, 2020)

Changer de République Le mieux-être


Le 2 décembre 1792, Robespierre déclarait à la tribune de la La gauche est maladroite et la droite bien souvent gauche !
Convention : « Quel est l’objet de la société ? C’est le main- À dire vrai, ces deux entités politiques datent d’une époque
tien des droits imprescriptibles de l’homme. Quel est le révolue. La gauche naît avec le productivisme, dont nous
premier de ces droits ? Celui d’exister. » L’urgence absolue connaissons les méfaits environnementaux, l’extension du
Papiers nº36 52 Papiers nº36 53
C’est par où, la gauche ? C’est par où, la gauche ? Dossier

domaine consumériste, l’écart grandissant entre les riches seulement par quelques individus — comme Manuel Valls politiques. Il s’agit de questions complexes sur lesquelles
et les pauvres, conséquemment elle doit impérativement ou Jean-Luc Mélenchon, avec des points de vue d’ailleurs personne ne dispose de solution parfaite. Raison de plus
rompre avec l’idéologie du progrès, qui ignore ces accidents. divergents —, qui est celui de la laïcité. Il me semble impor- pour que les différentes forces politiques se parlent et abou-
Sa priorité s’avère philosophique, elle n’a rien à voir avec un tant et urgent que la gauche s’en empare sans laisser le tissent ensemble à une stratégie. En particulier, il est essen-
quelconque programme politique ou une liste de réformes champ libre à Marine Le Pen ou à Emmanuel Macron, lequel tiel que des propositions précises soient faites aux autres
économiques. Il convient de penser une écologie existen- en a fait l’un de ses chevaux de bataille, notamment avec la pays. Car, même s’il est peu probable que les vingt-sept
tielle. Celle-ci repose sur les qualités spécifiques de tout être loi dite « sur le séparatisme ». États membres acceptent d’emblée la fin de la règle de
humain en amitié avec le monde vivant, elle s’apparente La gauche — j’entends celle des partis — est muette sur ce l’unanimité, il serait tout de même un peu embêtant que la
davantage à un art de vivre et de mourir qu’à un mode de vie sujet, or c’est une question importante, corrélée à des débats gauche française arrivant au pouvoir ne parvienne pas
standardisé encombré de marchandises inutiles. Cette essentiels sur la liberté d’expression, la laïcité, la mémoire, à convaincre au moins quelques pays (par exemple l’Es-
écologie existentielle vise à entrelacer les temporalités et les le combat contre le racisme, l’antisémitisme… La gauche doit pagne ou l’Italie) de la possibilité d’avancer ensemble dans
territorialités propres à chaque Terrien. Elle chante en toutes se saisir de la question du passé colonial de la France — ce cette direction.
les langues les beautés d’une nature re-naturée et recherche que Macron est en train de faire avec la mission qu’il a Ce qui est certain, c’est qu’il est urgent de dépasser les
le « mieux-être » et non le « toujours plus ». confiée à Benjamin Stora sur « la mémoire de la colonisation vieilles disputes et les fausses certitudes et de sortir de cette
et de la guerre d’Algérie ». Je ne l’entends pas, elle, sur cette situation où chaque fraction de la gauche pense pouvoir

S
  YLVAIN PATTIEU
question, je ne l’entends pas sur Black Lives Matter, à part le avoir raison toute seule sur l’Europe.
comité Adama ou des individualités qui ne sont pas néces-

C
  LAUDE PONTI
sairement mes préférées. Or tous ces sujets sont pour moi
ÉCRIVAIN ET ENSEIGNANT-CHERCHEUR, DERNIER OUVRAGE : des sujets de gauche, c’est l’héritage de la République et
FORÊT-FURIEUSE (ÉDITIONS DU ROUERGUE, 2019) notamment de la Troisième. 1905 n’est pas un moment de
la droite ! La liberté d’expression a toujours été traitée et
Le peuple victorieux
« ÉCRIVEUR ET ILLUSTRATAIN », DERNIER OUVRAGE : VOYAGE AU PAYS
défendue par la gauche, et aujourd’hui celle-ci est muette, DES MONSTRES (L’ÉCOLE DES LOISIRS, 2020)

voire tient des discours embarrassés et donc embarrassants.


Une priorité pour la gauche ? Les classes populaires ! Les
rassembler, mener une politique pour elles, par elles. C’est J’aimerais qu’elle s’en préoccupe et avance dignement sans Disparaître
large, les classes populaires, c’est diversifié, ça peut aller loin. se tromper de combat. La priorité des priorités de la Gauche est de s’amputer d’elle-
Classes moyennes, classes populaires, il y a des croisements, même et pas seulement du bras gauche. Sa faillite insigne en
des imbrications, ce n’est pas figé.
« La politique, ça ne sert à rien, ça ne va pas changer ma E
  RNEST matière d’éducation, de justice sociale, son indifférence
complice à l’égard des constitutions de ghettos, sa négli-

P
  IGNON-ERNEST
vie. » À gauche, ça devrait, justement. Des mesures d’urgence gence coupable envers les enfants en difficulté physique,
pour aller mieux, concrètement, tout de suite. À plus long sociale ou psychologique sont impardonnables. Autant de
terme, briser les mécanismes, la reproduction des inégalités. preuves, s’il en faut, de son incapacité à agir. Sans oublier sa
Ça veut dire une gauche qui se bat, qui prend les choses ARTISTE, DERNIER OUVRAGE : TU AURAIS PU VIVRE ENCORE UN PEU…, violence lors des manifestations contre la loi Macron-
à la racine. C’est difficile parce que les classes populaires AVEC LYONEL TROUILLOT (ÉDITIONS BRUNO DOUCEY, 2020) Travail, ni sa complaisance dans le cas Huzak [Cahuzac].
n’ont jamais été homogènes. C’est difficile parce que ça Preuve, cette foi, de son mépris.
empire, depuis trente ans, et ça risque d’être encore pire
après la pandémie.
Classes Inapte à la remise en question de notre République dans
notre monde qui est, et qui vient, elle doit disparaître. Il lui
Tout appréhender campé sur des positions de classe.
Ce combat se mène sur tous les fronts, le travail, la préca- faudrait penser le monde, forte de la volonté d’œuvrer à un
rité, les droits des salariés. Mais l’égalité hommes-femmes, le avenir avec toutes et tous, pour toutes et tous sans exclusion.
racisme, les discriminations, l’écologie sociale, l’éducation, la
justice, la culture, ça fait partie du monde populaire, aussi.
Du temps du Parti communiste fort, ça n’était pas l’idéal,
THOMAS PIKETTY Réchauffement climatique, transition énergétique, soins aux
personnes, partage des cultures, pauvreté, métissage,
racisme sont hors de sa portée intellectuelle et politicienne.
mais il y avait des élus et des élues populaires, des militants ÉCONOMISTE, DIRECTEUR D’ÉTUDES À L’ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES Que meure la Gauche !
EN SCIENCES SOCIALES, DERNIER OUVRAGE : CAPITAL ET IDÉOLOGIE
et des militantes populaires. Mener des combats, les gagner, (SEUIL, 2019)

R
  OBIN
c’est ça qui donne confiance. Peuple victorieux plutôt que
peuple martyr, 1936, 1968, grandes dates de joie, de luttes,
d’unité. On en est loin, mais ça peut revenir. On peut essayer
L’Europe, l’Europe !
R
  ENUCCI
de construire. La priorité absolue pour la gauche est de s’unir sur la question
européenne !

E
  MMANUEL
Pour y parvenir, il faudra accepter l’idée que chaque
composante de la gauche (de LFI au PS en passant par EELV, COMÉDIEN, DIRECTEUR DU CENTRE DRAMATIQUE NATIONAL LES
le PCF, etc.) détient une partie de la solution. TRÉTEAUX DE FRANCE, DERNIER OUVRAGE : S’ÉLEVER, D’URGENCE !

P
  IERRAT
AVEC BERNARD STIEGLER (ÉDITIONS DE L’ATTRIBUT, 2014)
L’ensemble de la gauche défend depuis fort longtemps
l’idée d’une harmonisation sociale, fiscale et environnemen-
tale par le haut en Europe, ce qui passe notamment par la fin La culture d’abord
AVOCAT ET ÉCRIVAIN, DERNIER OUVRAGE : FOU BALLANT TROMPE de la règle de l’unanimité en matière fiscale et budgétaire. Trois orientations se dégagent en priorité.
LA MORT (FLAMMARION, 2021)
Mais quelle serait l’instance démocratique habilitée à D’abord, promouvoir l’éducation par l’art, multiplier les

Laïcité prendre de telles décisions à la règle de la majorité ?


Une formule innovante consisterait à instituer une véri-
expériences esthétiques à tous les âges et niveaux de forma-
tion. (Le programme du Conseil national de la Résistance,
En tant qu’avocat et homme de gauche attentif à la liberté, table Assemblée européenne s’appuyant sur les députés en 1944, espérait déjà « la possibilité effective pour tous les
il y a un chantier aujourd’hui délaissé par la gauche, abordé nationaux, en proportion des populations et des groupes enfants français de bénéficier de l’instruction et d’accéder à
Papiers nº36 Papiers nº36 55
C’est par où, la gauche ? Dossier

E
  UGÈNE
la culture la plus développée… ». Malgré les avancées consta-
tées, un long chemin reste à parcourir).
Ensuite, renforcer le soutien à la création artistique, dans
son indépendance et sa diversité. La création est par essence
insoumise et incertaine ; il faut l’encourager pour qu’elle R
  IGUIDEL
n’obéisse pas aux seules lois du marché. Formation,
NAVIGATEUR ET CITOYEN DU MONDE
recherche, création, diffusion, médiation… Ces éléments
constituent un service public de la culture à préserver, rénover
et développer, au-delà de quelques institutions prestigieuses. Améliorer le monde
Enfin, favoriser la plus large participation à la vie cultu- La gauche doit proposer un monde meilleur : pacifique, laïc,
relle demeure l’enjeu démocratique majeur. La culture n’est décolonisé, solidaire, égalitaire, démocratique, écologique.
pas qu’une matière consommable à laquelle il suffirait La gauche doit reconnaître et aider les langues et les
« d’avoir accès », ni un secteur économique qui se contente- cultures minoritaires.
rait de vendre des biens : elle est une relation au monde La gauche doit lutter contre le racisme, contre la misère,
visant à la production de valeurs, d’idées, de langages. assurer un revenu universel. Renforcer les services publics,
Encore faut-il pouvoir la vivre pleinement, de manière sortir du nucléaire.
intime et partagée.

R
  ÉSILIENCE D
  ENIS ROBERT
C
  OMMUNE
ÉCRIVAIN, JOURNALISTE, FONDATEUR DE LA WEBTÉLÉ BLAST,
DERNIER OUVRAGE : LARRY ET MOI. COMMENT BLACKROCK NOUS AIME,
NOUS SURVEILLE ET NOUS DÉTRUIT (MASSOT, 2020)

COLLECTIF DE JEUNES MILITANTS ET MILITANTES ISSUS


DE DIFFÉRENTES ORGANISATIONS POLITIQUES ET ASSOCIATIVES
Connaître les adversaires
DE GAUCHE ET ÉCOLOGISTES La gauche et ceux qui la portent ou la supportent se posent
trop de questions, c’est la raison pour laquelle ils ne
Radicalité parviennent plus à accéder au pouvoir.
Contrairement à nos adversaires, qui sont plus malins,
Nous pensons que la gauche doit renouer avec la radicalité retors, cupides et efficaces.
de son combat social et écologique. Cela implique de maté- La gauche devrait définir fermement qui sont ses adver-
rialiser une rupture nette avec les idéologies néolibérale et saires. J’en propose quatre : les macronistes, la droite, l’ex-
capitaliste, responsables des maux de notre époque. trême droite et le centre mou (ex-social-démocratie).
« Radicalité » renvoie à l’idée de « revenir à la racine », à La priorité des priorités pour la gauche est de tout mettre
l’origine de tout projet politique : comment améliorer la vie en œuvre pour les combattre.
des gens ? La radicalité, c’est construire une alternative Avec ce postulat simple et simpliste : rien ne sera pire que
intransigeante et active qui propose des solutions à l’urgence le pouvoir cédé à ces quatre-là.
sociale et climatique. Ensuite, une fois au pouvoir, la gauche se débrouillera.
À quelques mois de la présidentielle, nous sommes à un On débattra sur le souverainisme, l’Europe, la décrois-
tournant crucial pour la gauche et l’arc humaniste et écolo- sance, les nationalisations, le nucléaire, etc.
giste qui la compose. L’exigence de radicalité permet de Il nous faudra un profil de président-DRH assez balaise
libérer les imaginaires pour construire du collectif. La pour empêcher l’implosion.
gauche doit s’insurger à nouveau et se donner les moyens de Mais si on est généreux, démocrate (la majorité tranche)
défendre ses valeurs et son projet social et écologique. Nous et tolérant, on y arrivera et ce sera toujours moins pire que
ne pouvons pas nous contenter de mesurettes. Nous avons ce qui est prévu.
besoin de politiques ambitieuses en termes de démocratie
et de justice sociale autant qu’en termes d’adaptation de nos
sociétés aux dérèglements bioclimatiques en cours.
Si elle souhaite réellement défendre un programme de F
  RANÇOIS
R
  UFFIN
rupture, la gauche doit quitter la position passive et divisée
dans laquelle elle se trouve actuellement. La radicalité
comprend donc forcément une union claire de la gauche et
des écologistes. DÉPUTÉ LA FRANCE INSOUMISE, CRÉATEUR ET RÉDACTEUR EN
Un programme commun qui réponde aux grands enjeux CHEF DU JOURNAL FAKIR, DERNIER OUVRAGE : LEUR FOLIE, NOS VIES
(LES LIENS QUI LIBÈRENT, 2020)
du xxie siècle, qui assume le rapport de force avec la
logique du tout marché et remette les lobbies à leur place,
apparaît nécessaire. Nous ne voulons plus d’un consensus Retrouver les corps
mou. Nous voulons une force collective capable d’arriver Quelle priorité pour la gauche aujourd’hui alors que les
au second tour pour rétablir le projet d’une République députés viennent, ce 20 janvier, de voter pour la sixième
égalitaire et juste. fois la prolongation de l’état d’urgence, jusque début
Papiers nº36 56 Papiers nº36 57
C’est par où, la gauche ? Dossier C’est par où, la gauche ?

juin, avec une option, déjà, jusque décembre — et en fait concernant notre capacité collective à ne pas générer de caractéristiques d’un néolibéralisme, signe pour moi un
jusque quand ? nouvelles injustices, sans que ses enjeux soient démocra- abandon de la lutte pour l’hégémonie culturelle, précisé-
« Nous devons apprendre à vivre avec », entend-on. Mais tiquement débattus. La dette, facteur de défiance puissant ment caractérisée par cette articulation entre culture répu-
nous devons surtout, en fait, apprendre à vivre « sans ». Sans entre ceux qui gouvernent et la société. blicaine et culture de classes.
les matchs de hand pour mon fils — qui n’a pas joué, quasi- Et tout cela ne vaudra que mis en œuvre avec une éthique La crise prévaut depuis. On a vu l’émergence de la notion
ment, depuis un an. Jusque quand ? Sans les anniversaires de personnelle et collective de la sobriété pour ceux qui de gauche morale face à la gauche sociale, et aujourd’hui un
ses copines pour ma fille — qui les fête par « visio ». Jusque incarnent la gauche. Car l’image de Jérôme Cahuzac reste fossé qui s’approfondit et sape jusqu’aux fondements de l’hé-
quand ? Sans, pour nous tous, les bars, les restaurants, les dans un coin de notre mémoire. gémonie, et leur lien avec, ici, les laissés-pour-compte par la
concerts, et la démocratie — mise en suspens au nom de l’ur- crise de l’État social et, là, la question même de la République

L
  OUIS
gence. Jusque quand ? posée par certains.
Au printemps dernier, le confinement fut habité par une Un des problèmes majeurs, c’est cette césure qui s’est
pulsion de vie. Nous vivions un moment historique, extra- opérée entre les deux éléments qui avaient été fondateurs
ordinaire, la routine brisée, le désir d’en tirer des leçons, le
monde qu’on refaisait par discussions Zoom, nos existences
qu’on revoyait pour l’« Après ». On était animés, presque
S
  CHWEITZER du consensus républicain et de l’État social. Je n’ai, pas plus
que d’autres, la solution pour la résorber. Mais j’ai en
revanche une conviction : à des effets devenus plus
excités. Mais la pulsion de vie tourne, depuis, à la pulsion de HAUT FONCTIONNAIRE, ANCIEN PRÉSIDENT DE RENAULT complexes du fait de la mondialisation, la dimension euro-
mort, à la guerre d’usure : un quart de la population en péenne m’apparaît absolument fondamentale pour qui doit
dépression, la moitié des jeunes « inquiets pour leur santé Électorat populaire être un acteur de la reconstruction d’un compromis social.
mentale », des suicides d’étudiants… La priorité de la gauche, c’est de démontrer à l’électorat Il est nécessaire de mettre en œuvre des dynamiques euro-
Alors, aujourd’hui, ma priorité des priorités, c’est de populaire qu’elle a la capacité d’améliorer ses conditions de péennes pour porter ces questions à des échelles qui
retrouver la pulsion de vie dans le pays… et en moi aussi ! Par vie de façon durable aux deux sens du terme : une économie dépassent l’État-nation, sans cependant l’exclure.
le rire, par la rage. Par la désobéissance. durable du point de vue de la planète et une amélioration

P
  HILIPPE
Ce n’est plus de la politique, c’est presque de l’infra-poli- durable des conditions de vie.
tique : danser, chanter deviennent quasiment interdits, des
actes de résistance. C’est en fraudant qu’on reçoit des amis.
Un match de foot s’organise dans la clandestinité…
Ma priorité, c’est être aux côtés des corps et du désir, de B
  RUNO SOLO T  ORRETON
la vie qui ne se borne pas à une survie, qui ne se réduit pas à
ACTEUR, AUTEUR, PRODUCTEUR, IL A INCARNÉ PIERRE MENDÈS
l’« essentiel » défini par la macronie : boulot-écran-dodo. FRANCE DANS LE FILM DE LAURENT HEYNEMANN ACCUSÉ MENDÈS
COMÉDIEN ET AUTEUR, DERNIER OUVRAGE : JACQUES À LA GUERRE,
(PLON, 2018)
Ma priorité, c’est de dire « oui » à la vie, et « non » à un FRANCE (2011)
pouvoir désormais mortifère.
Respect pour le peuple S’unir pour le climat
L
  UCILE
Au regard du changement climatique en cours et des catas-
Il est prioritaire que la gauche fasse sienne le précepte du
trophes qui en découleront et en découlent déjà, je ne vois
philosophe Alain, en cessant de mépriser le peuple, qui
pas d’autres urgences pour la gauche que de s’unir. Tous les

S
  CHMID
devient alors méprisable, mais qu’au contraire elle l’estime
combats de la gauche n’ont de sens qu’en les inscrivant au
pour qu’il s’élève ! Je pense que c’est l’âme même de Jaurès
cœur de cette lutte supérieure. Les retraites, la santé, le loge-
et de la Commune qu’on bafoue quand on prend le risque de
ment, le smic, l’emploi, l’énergie, etc., il n’y a pas un seul
ne pas appliquer cette philosophie ; on pervertit la gauche et
COFONDATRICE DU LABORATOIRE D’IDÉES LA FABRIQUE sujet qui puisse faire l’objet d’un combat politique indépen-
ÉCOLOGIQUE, DERNIER OUVRAGE : LA FRANCE RÉSISTE-T-ELLE on ouvre une brèche vers le populisme le plus bas !
À L’ÉCOLOGIE ? (LE BORD DE L’EAU, 2016) damment d’une véritable obsession climatique.
La question de la personnalité qui porterait le projet de
L’argent et la « dette » D
  ANIELLE cette gauche unie est secondaire pour le moment et ne peut
en aucun cas être un postulat de départ, seule compte la base

T  ARTAKOWSKY
Pour la gauche, l’argent est le marqueur de la trahison. programmatique nécessaire à cette union et la volonté
« Mon adversaire la finance », disait François Hollande en imprescriptible de s’unir.
campagne, pour voir ensuite ses choix budgétaires et Toute candidature solitaire est pour moi une composante
fiscaux pointés du doigt, car de droite. Avant la pandémie, HISTORIENNE, AUTEUR DE L’ÉTAT DÉTRICOTÉ. DE LA RÉSISTANCE majeure du grand suicide collectif de la gauche, mais, s’il n’y
c’était du réalisme. Aujourd’hui l’incertitude sanitaire a À LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE, AVEC MICHEL MARGAIRAZ (ÉDITIONS avait en jeu que le sort de la gauche, ce ne serait pas si grave.
DU DÉTOUR, 2020)
tout balayé. Même Mme Merkel ne pratique plus l’ortho- Aujourd’hui les enjeux climatiques sont tels que nous
doxie budgétaire. Alors ? Alors la gauche doit mettre
l’argent à sa place. D’abord, assumer d’en parler avec un Consensus républicain pouvons réellement penser que les élections à venir dans
chaque pays ont pour enjeu le sort de l’humanité entière. Le
discours apaisé, en distinguant argent public et argent Si l’on envisage la gauche comme une culture politique et temps des calculs politiques est donc terminé. Le temps des
privé. Revenir sur l’utilité de l’impôt et les choix collectifs non comme une somme d’organisations, on peut rappeler parieurs qui épluchent les scrutins précédents comme les
qu’il finance (éducation, santé, transports, réduction des que, depuis les années 1930, elle s’est définie dans une turfistes les courses et qui en tirent des tactiques prétendu-
inégalités), mais aussi sur la régulation de la finance privée. double relation entre la culture républicaine et la culture de ment imparables est révolu, le temps de l’insistance
Ensuite, se prononcer sur les investissements qu’elle classes. Cette articulation était constitutive d’une redéfini- mitterrandienne, le temps des sempiternelles « cette fois
mènera dans la durée et les renoncements à porter. Revenir tion du consensus républicain qui a contribué à la solidité de c’est mon tour » également. Cette fois ce n’est le tour de
surtout sur la dette, ce « fardeau » invoqué pour justifier la la République et de l’État social. personne en particulier, mais ce sera notre tour à tous et bien
disparition de certains services publics (hôpital, train). Puis il y a eu un « point d’éclatement », c’est le tournant au-delà du peuple de gauche si la gauche se présente unie
La dette devenue un mot-valise, et un sujet d’anxiété de la rigueur qui, au-delà des mesures économiques aux élections.
Papiers nº36 58 Papiers nº36
C’est par où, la gauche ? Dossier

D
  OMINIQUE VIDAL F
  RÉDÉRIC
W  ORMS
HISTORIEN ET JOURNALISTE, DERNIER OUVRAGE : PORTRAITS
D’UNE FRANCE À DEUX VITESSES, AVEC SAMUEL CHALOM (ÉDITIONS
DE L’AUBE, 2020)
PHILOSOPHE, PRODUCTEUR À FRANCE CULTURE (« À PRÉSENT »)

L’antiracisme d’abord Un forum


Pendant des décennies la laïcité allait de soi, avec le droit de
sciences-société-justice

renaissances
tout croyant à exercer son culte et l’indépendance de l’État
à l’égard de toutes les Églises. Comme le cadre naturel de la Créons ensemble un forum sciences-société-justice. C’est
coexistence de tous, quelle que soit leur religion… ou en conjuguant le savoir sur les faits, tous les faits (y compris
absence de religion. Sauf les aveugles, chacun l’aura vu : le sociaux), et la participation, toute la participation (de toute
combat ostentatoire de certains « pour la laïcité » sert de la société), qu’on construira les positions ou propositions
cache-sexe au harcèlement contre les fidèles (ou supposés dont nous avons besoin, et dont la boussole doit être la
tels) de l’islam, à partir de l’amalgame « terroriste = islamiste justice. C’était vrai avant la Covid, mais la pandémie le S’aventurer dans les futurs possibles
= islam ». Soyons clairs : le Coran et certaines de ses inter- confirme, pas seulement sur certaines sciences, celles de
prétations prônent des préceptes qui ne conviennent pas à la vie ou de la santé, mais sur toutes, y compris et peut-être
nombre d’entre nous — comme d’ailleurs la Bible. En parti- même avant tout celles de la société. La défense des
culier quand ils inspirent des entreprises terroristes. Mais les sciences, de la participation, de la justice, et d’abord la lutte À DÉCOUVRIR
lois de 1905 interdisent précisément que ces préceptes nous contre les injustices, tout cela est inséparable, et la DÈS AUJOURD’HUI
soient imposés et nous autorisent à les critiquer, sauf à violer première chose à faire est donc de construire le cadre
les lois antiracistes. Sous couvert de laïcité, certains — y commun pour les réunir. Comment pourrait-on défendre un livre / 6 nouvelles inédites
compris venus de la gauche — mènent une guerre civile la justice, sans « documenter » l’état des dangers objectifs
froide, qui plonge ses racines dans le racisme de notre (par exemple sanitaires ou environnementaux), mais aussi EN MARS
histoire coloniale. Qui prétend combattre le « séparatisme » sociaux, par exemple les inégalités, les discriminations, et
est souvent lui-même séparatiste : il prétend exclure de la sans séparer ces aspects (par exemple, la crise a montré le une expo-fiction réaliste
citoyenneté les « jeunes des quartiers à casquette et besoin sanitaire d’une connaissance du social, et inverse- à faire chez vous
baskets ». Ce n’est pas l’islam qui menace la société française ment) ? Comment le faire sans faire progresser les moda-
mais l’islamophobie. Car elle creuse le fossé nommé ghet- lités de participation, d’élaboration des propositions et des
sur cite-sciences.fr
toïsation, discrimination, humiliation et racisme — notam- alternatives, qui concilient ces priorités et qui définissent
ment policier. Combler ce fossé est une tâche prioritaire afin une démocratie complète ? Par « société », il ne faut pas À PARTIR DU 15 JUIN
d’assurer à tous les jeunes des chances égales dans tous les entendre seulement l’objet d’un savoir ou d’un pouvoir, une expérience à vivre
domaines, indépendamment des origines, de la religion et mais des acteurs multiples et divisés pour (et avec) lesquels
des traditions. Il faut construire, n’en déplaise à Houria construire un cadre juste. Il faut faire entendre le besoin à la Cité des sciences
Bouteldja [jusque récemment porte-parole du parti des de ce cadre et les idées qui y surgiront, face à toutes celles et de l’industrie
Indigènes de la République], une grande alliance entre qui écrasent sans fondement le débat. Un tel forum
« Blancs » et « non-Blancs ». Et donc faire sauter le verrou pendant l’année qui vient est donc possible et nécessaire.
que constitue l’islamophobie. Nous devons la combattre Créons-le maintenant.
comme tous les racismes. Retrouvons la passion antiraciste
et humaniste qui figure dans l’ADN de toute vraie gauche !

PIERRE MENDES FRANCE (1907-1982)

La République doit se construire sans cesse car nous


la concevons éternellement révolutionnaire, à l’encontre
de l’inégalité, de l’oppression, de la misère, de la routine,
des préjugés, éternellement inachevée tant qu’il reste cite-sciences.fr
des progrès à accomplir.
Papiers nº36 60

Vous aimerez peut-être aussi