Vous êtes sur la page 1sur 52

COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET MONETAIRE DE L’AFRIQUE CENTRALE

(CEMAC)

INSTITUT SOUS-REGIONAL DE STATISTIQUE ET D’ECONOMIE APPLIQUEE


(ISSEA)

SUPPORT DE COURS
CSPro

Par NDEFFO Guy Ferdinand

Yaoundé, Octobre 2008


SOMMAIRE

SOMMAIRE.....................................................................................................................................2
PREFACE.........................................................................................................................................3
INTRODUCTION............................................................................................................................4
CHAPITRE 1 : GENERALITES.....................................................................................................5
1.1 LES DIFFERENTES ETAPES DE LA REALISATION D’UNE NEQUÊTE...............5
1.2 L’EXPLOITATION INFORMATIQUE DES DONNEES D’ENQUÊTE......................5
CHAPITRE 2 : PRESENTATION DE CSPRO...............................................................................8
2.1 QU’EST QUE C’EST CSPro...........................................................................................8
2.2 INSTALLATION DE CSPro...........................................................................................8
2.2.1 Configuration requise...............................................................................................8
2.2.2 Comment installer CSPro.........................................................................................9
2.2.3 Comment désinstaller CSPro..................................................................................10
2.3 LES MODULES OU FONCTIONNALITES DE CSPRO............................................11
CHAPITRE 3 : LA CREATION D’UN MASQUE DE SAISIE AVEC CSPRO..........................14
3.1 GENERALITES.............................................................................................................14
3.2 LA CREATION DU DICTIONNAIRE.........................................................................16
3.3 LA CREATION DU FORMULAIRE OU DU FORM..................................................23
3.4 LA CREATION DE L’APPLICATION DE SAISIE.....................................................30
3.5 QUELQUES INSTRUCTIONS CSPro..........................................................................33
3.6 LA SAISIE DES DONNEES.........................................................................................36
CHAPITRE 4 : L’UTILISATION DES OUTILS DE CSPRO........................................................2

2
PREFACE

Ce document est, une nouvelle version du guide pour la confection des masques de saisie avec
CSPro, créé pour aider les élèves des différentes classes des cycles de l’I.S.S.E.A à intégrer les
activités de saisie des données dans le cours de Pratique des enquêtes.

Avant cette version, c’est celle rédigée par MBA Martin qui est utilisé pour l’enseignement à
l’I.S.S.E.A. Celle-ci présentait les différents modes de saisie, l’installation de CSPro, la
confection d’un masque de saisie avec CSPro et présenter certains logiciels comme SPSS et Stat
Transfer. Avec les nouvelles orientations académiques actuelles à l’I.S.S.E.A, il a semblé plus
opportun de dissocier les différents éléments d’un cours de manière à les rendre plus
opérationnels. C’est dans cette optique que le cours sur CSPro est maintenu et est réservé à la
confection des masques de saisie alors qu’un autre cours se focalisera sur l’analyse des données
d’enquête avec un ou des logiciels statistiques.

Le document tout en reprenant certains éléments contenus dans le support de cours de MBA
Martin, s’inspire surtout du Guide de l’utilisateur de CSPro (CSPRO User’s Guide version ) pour
la rédaction de ce manuel. Des notions relatives à la pratique des enquêtes et fort utile pour la
confection du masque sont aussi présentées.

Nos remerciements à MBA Martin et à NGAH Symplice pour avoir guider nos premiers pas sur
le chantier de l’enseignement de CSPro à l’I.S.S.E.A. Nos remerciements également à
NGONTHE Robert et KINKIELLE Dieudonné, respectivement Directeur des Etudes du Second
cycle et Directeur des études du Premier Cycle à l’I.S.S.E.A pour la confiance placée en nous
pour dispenser le cours de CSPRo. C’est sûrement cette confiance renouvelée qui nous a donné le
courage et la motivation pour la rédaction du présent support.

3
INTRODUCTION

Lors de la formation à l’I.S.S.E.A, le cours sur la Pratique des Enquêtes est dispensée pour
permettre aux élèves de se familiariser à la conception, la réalisation et l’exploitation d’une
enquête statistique. Pour mieux opérationnaliser ses différents aspects de ce cours, cet dernier a
été en quelque sorte subdivisé pour offrir aux élèves la possibilité de bien cerner ces contours et
de maîtriser ces différents aspects. L’un de ceux-ci porte sur l’exploitation des données d’enquête
dont l’une des phases la plus importante est la saisie des données avec des logiciels statistiques
appropriés. Pour cela, il est nécessaire de confectionner un masque de saisie de données avant de
pouvoir réaliser la saisie des données. En plus du logiciel EPI INFO inscrit au programme de
formation de l’I.S.S.E.A, les responsables de la formation ont jugé utile d’introduire CSPro
comme outil de confection de masque de saisie de données d’enquêtes.

Ce manuel présente les notions essentielles à la réalisation d’un masque de saisie avec CSPro. Il
illustre l’installation de CSPro, la création d’un masque et décrit brièvement certaines
commandes. En outre, des notions pratiques à la création d’un masque de saisie sont présentées.

4
CHAPITRE 1 : GENERALITES

L’exploitation des données d’enquêtes ne peut se faire que s’il y a des données qui ont été
collectées. Bien que dépendante de la collecte des données ou de l’existence des données, elle est
une phase toute aussi importante que la collecte des données. Dans cette partie, nous présentons
l’intérêt de cette phase.

1.1 LES DIFFERENTES ETAPES DE LA REALISATION D’UNE ENQUÊTE


De manière brève l’on peut relever que la réalisation d’une enquête comporte quatre étapes
essentielles à savoir :

- La conception de l’enquête ;
- La collecte des données ;
- L’exploitation informatique des données et l’analyse ;
- La publication et la dissémination des résultats de l’enquête.

Lors de la phase de la conception, l’on s’intéresse aux choix méthodologiques devant guider
l’étude, à la conception et à la réalisation des outils de collecte (questionnaires et manuels pour
les agents de collecte) et à l’organisation de la collecte.
La phase de collecte est consacrée à la collecte proprement dite des données. Il s’agit au cours de
cette phase de mettre en œuvre toutes les instructions ou les recommandations qui ont été
retenues lors de la phase de conception. C’est au cours de celles-ci que les questionnaires sont
administrés aux unités statistiques enquêtées et/ou observées.
Après la collecte, vient la phase d’exploitation informatique des données et d’analyse. Il est
surtout question ici de concevoir un masque pour la saisie des données, de réaliser cette saisie,
d’apurer les données, de les exporter vers des applications informatiques permettant de calculer
aisément les indicateurs à produire et les présenter sous un meilleur format. Après la production
des indicateurs ou des résultats de l’analyse, l’on peut procéder à la rédaction du rapport sur les
résultats de l’enquête.
La dernière étape a pour objectif de mettre le rapport sous une forme publiable et de porter à la
connaissance du public l’existence de celui-ci. Pour cela, il peut être envisagé d’organiser des
conférences, des débats sur les résultats de l’enquête ou de réaliser des affiches ou des encarts
pour susciter l’intérêt des utilisateurs ou des lecteurs.

1.2 L’EXPLOITATION INFORMATIQUE DES DONNEES D’ENQUÊTE


L’exploitation informatique des données d’enquête permet de traiter les données d’enquête avec
l’outil informatique de manière à stocker ces données sur un support informatique (disque dur,
disque amovible, CD-Rom, etc), à produire un output suivant des méthodes statistiques (analyse
descriptive, analyse croisée, analyse multi variée, régression, etc…). Pour réaliser donc
l’exploitation, il faut tout d’abord choisir les outils à cet effet et ensuite utiliser ces outils pour
développer des petites applications informatiques devant aider à réaliser le travail à effectuer.

Lors de l’exploitation des données l’on peut distinguer :

 l’enregistrement des informations sur les données à saisir ;


 la saisie des données ;
 la détection et la correction des erreurs de la saisie ;
 la prise en compte des erreurs de saisie dans le fichier de données ;

5
 l’apurement des données ;
 l’exportation des données (vers des logiciels appropriés d’analyse) ;
 le traitement des données ;
 l’archivage.

a- L’enregistrement des informations sur les données à saisir ;

Pour une opération de saisie bien organisée, le pool de saisie doit disposer d’une fiche
d’enregistrement lui permettant de retracer la réception des questionnaires. Un tel document a le
mérite d’établir la part de responsabilité du pool saisie dans la détention des questionnaires ou la
perte de ceux-ci. Le tableau 1 ci-dessous donne une image de ce que peut être une telle fiche. La
première colonne donne l’identifiant de l’unité statistique enquêtée, la deuxième le nombre
d’unités à observer pour l’unité enquêtée, la date de décharge des questionnaires, la date
marquant le début de la première saisie, celle de la deuxième saisie et enfin celle où les
questionnaires ont été classés (deuxième saisie achevée).

Tableau 1 : Fiche d’enregistrement des questionnaires d’une saisie quelconque

Numéro Nombre de Nombre de Date de Date de Date de Date de


de ZD questionnaires questionnaires réception saisie la classement
prévus reçus deuxième
saisie
001
002

100

b- La saisie des données ;

La saisie des données d’enquête statistique est l’opération qui consiste à transférer les données
sur un support papier vers une support électronique. Pour des opérations statistiques d’envergure
comme le recensement ou certaines grosses enquêtes statistiques l’on a recours à la double saisie
ou saisie double. Celle-ci est une option de saisie dans laquelle un même questionnaire est saisi
par deux agents de saisie différents. Du fait qu’un même questionnaire est saisi en double, la
durée de la saisie s’en trouve rallongée et son coût plus élevé. Qu’est qui peut donc expliquer ce
choix ? La raison est celui du prix à payer pour éliminer les erreurs de la saisie.

c-La détection et la correction des erreurs de la saisie ;

Le choix de la double saisie, lorsqu’elle est effectuée sur certains logiciels, permet que l’on
compare les données issues des deux fichiers relatifs aux mêmes questionnaires. Cette
comparaison vise à détecter les erreurs provenant de la saisie. A l’aide du module approprié
fournit par le logiciel, un listing de comparaison des deux saisies est affichée et peut être
imprimée. Une fois imprimée, toutes les différences portées sur celui-ci font l’objet d’un
arbitrage. Dans cette phase, il s’agit d’obtenir le(s) questionnaire(s) et indiquer lequel des deux
agents de saisie a tapé la valeur se trouvant dans le(s) questionnaire(s). Une fois cet arbitrage
opéré et les observations portées sur le listing, chaque agent concerné par les observations portées
sur le listing doit les intégrer dans le fichier de données. A l’issue de cette intégration, le fichier
issu de la première saisie et celle de la deuxième saisie doive différer seulement du code de
l’agent de saisie.

6
d-La prise en compte des erreurs de saisie dans le fichier de données ;

Comme mentionné plus haut, l’intégration de la correction des erreurs de saisie doit être réalisée
pour éliminer les erreurs de saisie. Celle-ci consistera à saisir les valeurs portées sur le listing de
correction dans le fichier de données de sorte à obtenir deux fichiers identiques à l’exception du
code des agents de saisie.

e-L’apurement des données ;

L’apurement des données consiste à mettre en relation deux ou plusieurs variables pour obtenir
une certaine cohérence dans les données. Malgré qu’il n’existe une différence en terme
d’apurement, l’on peut distinguer l’apurement qui se fait avant la production des indicateurs et
celles qui s’effectue après.

f-L’exportation des données (vers des logiciels appropriés d’analyse) ;

Une fois la saisie des données achevée, l’analyse de ces données doit se faire et nécessite d’autres
logiciels autre que CSPro. A cet effet, l’on doit exporter les données vers ces logiciels qui offrent
de facilités pour l’analyse. Le module Export offre plusieurs options pour obtenir les fichiers de
données dans certains formats reconnus par les logiciels d’analyse.

g-Le traitement des données

Le traitement des données est l’étape où l’on produit les indicateurs et les résultats de l’analyse
statistique. Elle débute par un tri à plat sur les différentes variables et le croisement de certaines
variables pour identifier d’éventuels cas d’apurement.

h-L’archivage.

C’est une activité qui consiste à sauvegarder les fichiers de données, les documents de l’enquête
(questionnaire, manuel, …) sur support électronique de manière durable.

7
CHAPITRE 2 : PRESENTATION DE CSPRO
Le logiciel CSPro (Census and Survey Processing) est développé par le Bureau of Census des
USA et est un outil de choix pour la confection des masques de saisie de données d’enquête
statistique. Cette partie présente les grands traits de la version 3.3 de ce logiciel.

2.1 QU’EST QUE C’EST CSPRO


CSPro (Census and Survey Processing ou Traitement des Recensements et Enquêtes) est un
logiciel pour la saisie, l’édition, la tabulation et la dissémination des données de recensements et
d’enquêtes.
CSPro vous permet de créer des masques de saisie, de saisir les données, de créer des
applications de type batch ou tabulation. La saisie de données réalisée avec ce logiciel génère un
fichier de type ASCII généralement d’extension .DAT ou .TXT. CSPro est très indiqué pour la
saisie des données grâce aux procédures de contrôle et d’édition des données qu’il intègre.

2.2 INSTALLATION DE CSPRO


Le logiciel CSPro 3.3 est un logiciel du domaine public c'est-à-dire accessible gratuitement par
toute personne qui désire l’utiliser. Pour ceux qui désirent posséder une copie, il est
téléchargeable à l’adresse Internet suivante :
http://www.census.gov/ipc/www/cspro/download.htm.

2.2.1 Configuration requise

Pour installer CSPro 3.3 sur un poste il faut disposer en configuration minimum :
 un processeur de 33MHz 486;
 une mémoire de 16Mo de RAM;
 un moniteur VGA;
 une souris;
 45 Mo d’espace libre sur le disque dur ;
 Windows Microsoft 95.

En configuration recommandée, il faut :


 un processeur Pentium ;
 256 M0 de RAM ;
 un moniteur SVGA ;
 une souris ;
 45 Mo d’espace libre sur le disque dur ;
 Windows Microsoft 98, Me, NT 4.0, 2000 ou XP.

8
2.2.2 Comment installer CSPro

Pour installer CSPro, vous devez disposer d’une copie du logiciel soit sur le CD, sur un support
amovible (port USB) ou sur le poste de travail.

Si vous l’installez à partir du CD:


 Placer le CD dans le lecteur de CD-ROM ;
 Attendez quelques secondes pour que l’application d’installation s’exécute
automatiquement ;
 Procéder à l’installation en suivant les étapes affichées.

Si vous l’installez à partir d’un support amovible (port USB) :


 A partir du bouton Démarrer de la barre de tâches, sélectionner Exécuter
 Connecter le support amovible au poste de travail ;
 Tapez : nom du support amovible\setup (Exemple f:\setup).
 Cliquer sur OK. L’exécution du setup par le biais d’une série de dialogue vous
amènera à bien conduire l’installation.

Sélectionner la langue d’installation :

CSPro vous autorise à sélectionner la langue dans laquelle l’on utilisera le logiciel dans une partie
du système. Ce choix est réalisable lorsque l’écran suivant va s’afficher :

La langue anglaise est sélectionnée au vue du bouton noir devant English.

9
Sélection des composants à installer :

CSPro vous permet de sélectionner des composants pour le système à installer. Pour cela, l’écran
suivant s’affiche:

CSPro (all components) : cette sélection vous permet d’installer des outils pour développer des
applications;
Data Entry Operator (only) : option pour installer le module de saisie de données. Avec cette
option, il est possible de faire la saisie des données et les activités connexes (comparaison). Les
modules Data Entry, Compare Data, Text Viewer et Table Viewer sont installés.

Data Dissemination (only) : option autorisant l’installation des outils pour la dissémination des
données à l’instar du Map Viewer, Table Retrieval, Table Viewer, Text Viewer et Compare Data.

Custom Installation : option par laquelle les utilisateurs avancés sélectionnent un module
particulier ou un ensemble de modules pour être installés.

2.2.3 Comment désinstaller CSPro

A partir du bouton Démarrer de la barre des tâches, sélectionner Paramètres – Panneau de


Configuration.
Sélectionner Ajouter/Supprimer Programmes.
Sur la liste des programmes affichés, cliquez sur CSPro 3.3.
10
Cliquer sur le bouton Changer/Supprimer.
Sélectionner Supprimer et presser le bouton Suivant.
Cliquez enfin sur OK pour confirmer la suppression de CSPro 3.0.

2.3 LES MODULES OU FONCTIONNALITES DE CSPRO


CSPro possède un ensemble de modules ou fonctionnalités lui permettant d’accomplir sa mission.

Pour afficher ces modules ou fonctionnalités, cliquer sur le bouton Démarrer de la barre des
tâches, puis cliquez sur Tous les programmes et enfin cliquez sur l’intitulé CSPro 3.3.

Compare Data
Cet outil permet la comparaison de deux fichiers et identifie les différences qui seront affichées
texte ou listing. Pour effectuer la comparaison de deux fichiers, ceux-ci doivent avoir la même
structure i.e décrits par un même dictionnaire CSPro.

Concatenate Data
Concaténer (joindre bout à bout) deux ou plusieurs fichiers de données CSPro (ou d’autres
fichiers texte). Le dictionnaire n’est pas requis ici.

Convert Dictionary
Convertit un dictionnaire IMPS et ISSA en un dictionnaire CSPro et vice versa.

11
Convert Shape to Map
Convertit les fichiers de polygones (shapes files) ESRI ArcView ou ArcInfo en fichiers de cartes
CSPro.

CSPro 3.3
Lance l’application ou place l’utilisateur dans l’environnement de travail CSPro 3.3.

Data Entry
Autorise le développement des applications pour la saisie des données.

Export Data
Exporte les données sélectionnées vers des fichiers de format texte. Les données peuvent aussi
être exportées comme feuille de données ou bases de données. Tout comme ils peuvent exporter
vers des logiciels d’analyse comme SPSS, SAS ou STATA.

Map Viewer
Cet outil offre la possibilité de créer et de manipuler les cartes thématiques à partir des données
disponibles sous CSPro. Ces cartes peuvent être générées pour une variable sélectionnée pour un
niveau géographique sélectionné ou pour plusieurs variables. La carte est sauvegardé sous
l’extension GIF et peut être copié dans Word.

Pack Application
Regroupe toutes les applications CSPro dans un fichier zippé pour un usage quelconque.

Reformat Data
Formater les données d’un fichier vers un autre en utilisant les dictionnaires respectifs. Les
champs avec correspondance de noms sont copiés de l’input vers l’output. Cet outil est très utile
pour réorganiser les enregistrements et la longueur des variables.

Sort Data
Trier les données d’un fichier. Les clés pour le tri peuvent être soit les variables définies comme
identifiants ou comme simple variables.

Table Retrieval
Sélectionne les données, suivant des critères géographiques et des sujets précis, à partir d’une
base préalablement définie. L’outil est très utile dans la dissémination des données.

Table Retrieval Setup


Crée et modifie un ensemble de tables ou documents organisés par zone géographique, par
thèmes/titres pour être utilisés dans Table Retrieval.

Table Viewer
Permet d’examiner sans pouvoir le modifier le contenu de tout fichier de table. Un fichier de
table (d’extension .tbw) est obtenu en exécutant l’application Cross Tab de CSPro.

12
Tabulate Frequencies
Il permet de produire des distributions de fréquence de toutes ou certaines variables du fichier de
données. Il est possible de créer plus d’un fichier.

Tabulation
Il exécute et affiche les résultats sur les distributions de fréquence

Text Viewer
Permet d’afficher à l’écran ou dans un fichier, le contenu de tout fichier ASCII de maximum 32
000 caractères et de taille maximale 2Go. Les caractères peuvent être copiés ou sauvegardés.

13
CHAPITRE 3 : LA CREATION D’UN MASQUE DE SAISIE AVEC
CSPRO
Pour transférer les données mentionnées sur un questionnaire vers un support électronique à l’aide de
CSPro, il est impératif de créer un masque de saisie ou une application à cette fin. Pour cela, il y a une
démarche qu’il faut rigoureusement suivre.
La création d’un masque de saisie obéit à une logique, elle n’est pas une création ex nihilo pour la
simple raison qu’il faut toujours partir de quelque chose pour le créer. Et ce quelque chose est
généralement un questionnaire ou une fiche contenant des questions (variables) et des informations
que l’on désire stocker sur support électronique pour traitement ultérieur.
Grosso modo, trois étapes sont nécessaires pour créer un masque de saisie avec CSPro. Ce chapitre
présente ces différentes étapes.
3.1 GENERALITES
L’approche hiérarchique est une notion très forte dans CSPro Cette notion que l’on peut emprunter aux
bases de données hiérarchiques, matérialise généralement une dépendance fonctionnelle de type père-
fils. En quelque sorte, le fils ne peut pas exister sans le père cela s’entend. Tout au long de CSPro,
cette notion revient. Comme souligné à l’introduction de ce chapitre, la création du masque de saisie
ne se fait que parce qu’il y a un questionnaire. L’on verra dans les lignes qui suivent que le même
principe est reconduit dans certaines circonstances.
Pour revenir aux étapes à observer lors de la création d’un masque, l’on recense les trois principales
suivantes :
a) la définition du dictionnaire ;
b) la génération du formulaire ou form ;
c) la génération de l’application de saisie.
Conseils à observer lors de la définition du dictionnaire
Sans toutefois traiter du contenu de ces étapes dans cette section, il est question ici de présenter
quelques aspects globaux de celles-ci. Pour mieux élaborer le dictionnaire de données sous CSPro, il
est vivement conseillé d’analyser la structure de son questionnaire avant de définir le dictionnaire. Ce
travail permet de recenser tous les éléments (record, item, value set) devant se retrouver dans le
dictionnaire. Il ne s’agit pas de transcrire de nouveau le questionnaire mais de se donner une idée de ce
que pourra être la structure du dictionnaire. Il faut donc souligner ici que le dictionnaire dans sa
structuration n’est pas toujours celle que l’on retrouve dans le questionnaire. Il est conseillé de définir
des records à partir du regroupement des questions (variables) suivant des modules ou thèmes
d’analyse du questionnaire. Il est aussi impératif de repérer sur le questionnaire, les variables
d’identification (identifiants) à utiliser dans le dictionnaire. La définition du masque se fait
généralement en trois étapes essentielles : la définition des identifiants ou variables d’identification
(1), la définition des record (2), la création des item ou champ (3) et la création des valeurs pour les
item (4).
Revenons sur certaines notions comme record, item ou identifiant. Tout d’abord, un fichier peut être
défini comme un récipient d’informations constituant une mémoire secondaire idéale caractérisé par
un nom permettant d’écrire des programmes d’applications indépendants des mémoires secondaires 1.
Un article (record) est un élément composant d’un fichier correspondant à l’unité de traitement par
les programmes d’application. Mieux encore un article (record) est un ensemble de champs (items,
variables ou questions) définis suivants certaines propriétés et regroupés de manière à définir une
caractéristique commune (Exemple : un enregistrement sur les élèves de l’ISSEA peut être constitué
des champs suivants : Nom, prénoms, Age, Sexe, Nationalité, Cycle, Classe,…).
La clé d’article (key) ou identifiant est l’identificateur d’un article permettant de sélectionner un
article unique dans le fichier. Mieux la clé d’article permet de référencer de manière unique l’objet
1
Bases de données, Gardarin, Eyrolles.

14
manipulé. Il est vivement conseillé de reformuler les questions tout en conservant l’essence de celles-
ci.
Conseils à observer pour la génération du form
La génération du formulaire ou form, il va de soi, se fait toujours après le début de la création du
dictionnaire. Le form doit être généré de manière à être une copie pas nécessairement fidèle du
questionnaire. En pratique, une page du questionnaire doit correspondre à un formulaire. Il n’est pas
généralement indiqué de retranscrire les intitulés des modalités et leurs codes sur le formulaire.
Conseils à observer pour la génération de l’application de saisie
Démarrer une session avec CSPro
Pour stocker le masque de saisie, créer un répertoire MASQUE sous le disque C (C:\MASQUE). Il va
contenir tous les éléments nécessaires à la réalisation du masque.
Pour démarrer une session sous CSPro, double cliquez, sur le bureau, sur l’icône ci-dessous :

ou utiliser Démarrer>Tous les Programmes>CSPro 3.3>CSPro 3.3 pour accéder à l’environnement


de travail de CSPro.
Une fois l’action effectuée, l’espace de travail suivant s’ouvre :

La barre de menu présente trois options : File (Fichier), Tools (Outils) et help (Aide).
Option File (Fichier) : Il permet la création, l’ouverture et la modification des fichiers ou objets
CSPro. Il permet de fermer l’espace de travail.

New (Nouveau) : autorise la création des objets. CSPro en distingue cinq à savoir :Dictionnary
(dictionnaire), Form specification (spécification du formulaire), Data entry application (application de
saisie de données, Batch edit application (Application pour l’édition par lots), Tabulation application
(Application pour la tabulation). Les deux premiers sont regroupés sous l’appelation Other (Autre) et
les trois derniers sous Application (Application). Ces trois derniers du fait qu’ils sont des applications
peuvent s’exécuter, pour produire un output, ce qui n’est pas le cas des deux premiers.
Open (Ouvrir) : ouvre un objet précédemment créé sous CSPro.
Exit (Fermer) : ferme l’espace de travail CSPro.
Option Tools (Outils) : Il offre la possibilité d’utiliser, dans l’environnement de travail CSPro, tous
les outils présentés par CSPro (cf. section 2.3).

15
Option Help (Aide) : Fournit l’aide sur CSPro.

Help Topics (Thèmes sur l’aide) : fournit des renseignements sur le mode d’utilisation et les commandes
de CSPro. Présente le manuel d’aide sous CSPro.
About CSPro (A propos de CSPro) : fournit des informations sur les développeurs de l’application, la
version et la date de parution.
3.2 LA CREATION DU DICTIONNAIRE
Utiliser le questionnaire pour créer le dictionnaire.
Pour créer un nouveau dictionnaire, utiliser File>New>Other>Dictionnary puis cliquez sur OK.

L’écran suivant s’affiche :

Prenez la peine de vérifier que le nom du répertoire où vous désirez stocker les éléments du masque
s’affiche à l’emplacement réservé à Enregistrer dans.A l’emplacement réservé au Nom du fichier,

16
taper le nom que vous attribuez au dictionnaire par exemple MASK. Type affiche l’extension .dcf qui
est bien celle des dictionnaires sous CSPro. Pour terminer, cliquez sur Create (Créer). Une fois cette
action effectuée, l’écran suivant s’affiche :

3.2.1 Propriétés relatives au contenu du dictionnaire


L’écran ci-dessus présente deux parties, une à gauche du lecteur et l’autre à droite. Dans la partie
gauche est présenté sous forme de demi-arborescence, le premier niveau de ce dictionnaire et des deux
records de couleurs différentes. Le premier record de couleur rose blanc est destiné à définir les
identifiants. Le second est destiné à définir les variables ou champs autres que les identifiants.
En cliquant du coté gauche sur MASK_QUEST, l’on constate que du côté droit s’affiche un ensemble
de colonnes permettant de définir les propriétés du record.

N (Note) est destinée à l’enregistrement des notes sur le record ;


Record Label sert à définir l’intitulé ou le libellé du record ;
Record Name est utilisé pour préciser le code du record. C’est ce code qui est utilisé dans les
procédures de contrôle. Il est composé d’au plus 32 caractères et les caractères à utiliser pour le définir
sont : A-Z,0-9 et le _. Les caractères différents des lettres ne peuvent être utilisés en première
position ;
Type value est une valeur alphanumérique pour repérer les lignes du fichier de données qui
correspondent à un record. Il est conseillé de laisser CSPro gérer cette propriété ;
Required est utilisé pour préciser si un record est requis (au moins une occurrence) ou pas (possibilité
de ne pas avoir d’occurrence) ;
Max est la propriété par laquelle le concepteur du masque définit le nombre d’occurrences d’un record
(enregistrement) donné. La valeur de cette propriété sera différente de 1, si pour un ensemble de
variables regroupé sous forme de record (enregistrement), l’on enregistre les valeurs pour ces variables
plus d’une fois. Dans ce cas, l’on parlera d’un rooster au niveau du form pour désigner un tel record.
Dans le dictionnaire, l’on retrouve encore la notion d’hiérarchisation évoquée plus haut. Le
dictionnaire précède le niveau qui lui précède le record. Lequel record, va précéder l’item (variable)
qui lui aussi précédera le value set (valeurs de la variable).
En suivant cette hiérarchisation, si l’on clique à gauche sur le deuxième record, l’écran de droite
affiche les colonnes relatives aux propriétés des items ou variables (questions).

N (Note) est destinée à l’enregistrement des notes sur l’item ;


Item Label : nom de la variable ou item ;
Item Name : code de la variable ;

17
Start : position du fichier à partir de laquelle la valeur de la variable sera stockée dans le fichier de
données ;
Len : longueur déclarée de la variable ;
Data Type : type de la variable, soit numérique ou alphanumérique ;
Item type : type de la variable, soit Item ou Sub Item. Un sub item est la décomposition d’une variable
de manière à retrouver la variable initiale aussi bien dans le dictionnaire que dans le fichier de
données ;
Occ : occurrence de la variable. Nombre de fois que l’on retrouve des observations pour la variable
dans un questionnaire par exemple ;
Dec : indique le nombre de position de la partie décimale. Elle prend la valeur 0 si la variable est
numérique entière ;
Dec char : précise pour les variables numériques avec décimale s’il faut une virgule ou pas pour
séparer la partie entière de la partie décimale ;
Zero Fill : permet de compléter (le cas échéant) la saisie de la valeur d’une variable par des zéro à
gauche quant la modalité Yes est sélectionnée.
Le dernier élément de la hiérarchie est le value set (plage de valeurs), bien qu’il ne soit pas visible du
côté gauche. La définition des propriétés du value set permet d’intégrer les modalités ou la plage de
valeurs dans l dictionnaire. Elle permet aussi d’assurer l’intégrité des données.

N (Note) est destinée à l’enregistrement des notes sur le value set;


Value Set Lab : précise l’intitulé du value set ;
Value Set Name : précise le code utilisé pour le value set défini ;
Value Label : précise les intitulés de modalités quand elles existent ;
From : précise la valeur minimum pour la plage de données ou le code de la modalité ;
To : précise la valeur maximale pour la plage de données ;
Special : précise une valeur spéciale à utiliser pour gérer l’espace mémoire en cas de saut et autre. Si
un code ou une plage de valeurs est spécifié à From ou/et To, alors la valeur pour cette propriété est le
blanc ou le vide.
3.2.2 Eléments du dictionnaire
Un dictionnaire se compose d’un ou plusieurs niveaux2. Le level ou niveau est identifiable sous CSPro
avec sa présentation sous forme d’une demi arborescence renversée. La figure ci-dessous en donne une
illustration.

Juste en dessous du level (MASK_QUEST pour l’exemple), se présente les différents record rattachés
à ce niveau.

2
CSPro limite à 3 le nombre de niveaux (level) que l’on peut définir dans un dictionnaire.

18
Lors de la création d’un dictionnaire sous CSPro, deux record sont présentés : un pour les variables
d’identification et un autre pour les variables non relatives à l’identification. Les variables
d’identification sont celles qui permettent de référencer de manière unique un individu ou un
questionnaire. Cette notion est très importante dans CSPro, un dictionnaire doit forcément avoir un
record d’identification (MASK_ID dans notre exemple) et par conséquent au moins une variable. Le
record d’identification se présente sur l’écran à votre gauche et est facilement visible à sa couleur rose-
blanc : . L’autre type est aussi remarquable à sa couleur blanc-bleu : . Pour un
niveau donné, l’on ne peut avoir qu’un seul record d’identification mais au moins un record pour les
variables autres que celles d’identification.
Pour chaque record, il y a au moins une variable ou Item. En cliquant sur + qui précède IDSO, l’on
peut voir s’afficher l’item qui se trouve en dessous (MASK_ID) :

3.2.3 Manipulation des éléments du dictionnaire


Elle concerne toutes les opérations que l’on peut effectuer sur les différents éléments constitutifs d’un
dictionnaire (niveau ou level, enregistrement ou record, variable ou item, plage de valeurs ou value
set). Ces opérations portent sur la création, la modification, la suppression, l’ajout ou l’insertion d’un
élément de même niveau; et l’ajout d’un élément de niveau inférieur. Pour avoir appliquer l’une de ces
opérations, positionnez le curseur sur l’élément en question du côté gauche et faites un click droit, un
menu contextuel semblable à celui de l’écran ci-dessous s’affiche :

Modify Level (Crtl + M) : autorise des modification sur les propriétés précédemment définies du level;
Add Level (Crtl + A) : ajoute ou crée dans le dictionnaire un nouveau level et permet ainsi de définir
ses propriétés ;
Insert Level (Ins) : insére un level, il est donc possible de déplacer un level préalablement défini en le
copiant et en le collant ;
Delete Level (Del) : supprime un level du dictionnaire;
Add Record (Ctrl + A) : ajoute ou crée un record dans le level.
Remarque : Une autre manière de procéder est de sélectionner l’élément et de dérouler l’option Edit
dans la barre de menu. Les différentes commandes présentées ici sont les mêmes pour le Record et
l’Item. Pour manipuler un élément de niveau hiérarchique inférieur au level, procédez comme pour le
level.
3.2.4 Exemple de création d’un dictionnaire
Pour cet exemple, il est conseillé de créer un répertoire où l’on va stocker tous les fichiers nécessaires
à la définition du masque de saisie (Par exemple C:\MASQUE).

19
L’exercice débute avec la définition des variables d’identification. Dans le cas qui nous est soumis, il
se dégage que l’on a faire à une enquête auprès des ménages. Cette indication nous permet d’observer
que le numéro de la grappe et celui du ménage peuvent bien être utilisés comme variables
d’identification. Notre choix s’explique, le découpage du territoire en ZD (zone de dénombrement) ou
grappe permet de regrouper les ménages suivant ce découpage. La numérotation des ménages à
l’intérieur de ces zones ou grappes font en sorte qu’en combinant le numéro de grappe et celui du
ménage, qu’on référencie de manière unique un ménage sur le territoire national.
CADRE D’INFORMATION SUR LE MENAGE **
1. Numéro de grappe : 2. Numéro de ménage :
|____|____|____| |____|____|____|

Sur le questionnaire en annexe, il n’est pas reporté le code des questions. Pour remédier à cela,
prenons comme code les initiales des deux premiers mots : CI (C pour cadre et I pour Information).
3.2.3.1 Définition des propriétés des record
Le premier record à définir est celui des identifiants qui va contenir deux variables (numéro de grappe
et numéro de ménage).
Pour définir les propriétés d’un record que vous auriez préalablement identifié, placez le curseur sur le
level (MASK_QUEST) auquel appartient ce record de manière à faire afficher du côté droit les
propriétés du record.

Pour modifier les propriétés du record MASK_REC par exemple, cliquez sur la case correspondante
du côté droit. Modifiez les propriétés comme suit :

Ajoutez les autres record pour les trois pages dernières pages du questionnaire. Deux options sont
possibles : se placer au niveau du level et ajouter un record « Add Record » ou se placer au niveau
d’un record du level désiré et exécuter la même action. Au bout de ce processus, nous obtenons cinq
record dont l’un (IDSO) n’est pas visible du côté droit.

20
Chaque record défini correspond à chaque module du questionnaire en annexe. La propriété Max de
deux records a été définie avec la valeur 10. L’on peut observer sur le questionnaire que pour
l’ensemble de ces variables, l’on peut avoir plusieurs observations. La valeur tapée est bien supérieure
à 7 mais encore faudrait il se rassurer qu’elle permettra de prendre le maximum d’observations
rencontrées lors de la collecte.
N.B : Il est possible de modifier la valeur de Max lors de la saisie. Toutefois, il est conseillé d’intégrer
la valeur maximale de Max.
3.2.3.2 Définition des propriétés des item
Pour manipuler des items sous CSPro, cliquez du côté gauche sur le record auquel appartient l’item de
sorte à afficher les propriétés côté droit. Procédez par la suite à la manipulation désirée.
Cliquez sur + qui précède IDSO pour afficher l’arbre en dessous ou les items de ce record. Vous
observerez que CSPro a insérer automatiquement un Item. En sélectionnant IDSO et en faisant click
droit, sélectionnez l’option Modify Item. Modifiez par la suite les propriétés de ce champ.
Par la suite, sélectionnez IDSO et faites click droit et choisissez l’option Add Item pour ajouter un
champ. Une autre possibilité consiste à rester du gauche, à sélectionner un item précédemment défini
et puis faire click droit et choisir Add Item dans le menu contextuel.
Pour se déplacer d’un champ à l’autre, pressez la touche Entrée ou la touche de tabulation ou utilisez
la souris.
A la fin, l’écran suivant se présente :

Pour définir la date de l’interview, l’on utiliser la notion de sub item. Sélectionnez le record CI à
gauche et faites un click droit, puis choisir l’option Add Item.

Définissons tout d’abord une variable Date d’interview sur 8 positions (2 pour le jour, 2 pour le mois
et 4 pour l’année).

Pour définir les Sub Item, l’on va procéder de la même manière à la seule différence qu’on va modifier
les valeurs de Start et de Item Type. La valeur Start du premier Sub Item correspond bien à celle la

21
variable à partir de laquelle elle est dérivée. La somme des valeurs du Start et du Len du dernier Sub
Item correspond à celle de l’item.

3.2.3.3 Définition des propriétés des value set


Définissons les value set du milieu de résidence, de la région et de l’âge. Pour chacun de ces items, le
sélectionner du côté gauche et faites un click droit pour choisir l’option Add value set. Utilisez la
touche de tabulation pour se positionner sur le troisième champ (Value Label).

Exemple pour la variable âge (FE4) :

Pour créer entièrement le dictionnaire, il suffit de répéter le processus ci-dessus au reste des variables.
Une fois ce travail terminé, il est possible de créer un form (formulaire) avec toutes les variables.
Toutefois, il est possible de débuter la création du form une fois la création d’au moins un record
achevé.

Pour afficher les items d’un record, cliquez sur le signe + qui le précède et positionnez la souris sur
l’intitulé ou le code du record (pour obtenir l’intitulé ou le code, appuyez sur Ctrl + T). La figure de la
page suivante présente les variables du dictionnaire pour le record correspondant à la Feuille
d’enregistrement du ménage.

22
Du côté gauche, l’on peut recenser un record d’identification (IDSO), quatre records (CI, FE, ME, ES)
pour déclarer ou définir les autres questions (variables) mentionnées sur le questionnaire. On peut
observer que les rectangles en Blanc - Vert sont ceux des subitem. L’on vérifiera que du côté droit la
mention Subitem est bien reporté pour les variables (ou sous variables) dans la colonne Item Type.
3.3 LA CREATION DU FORMULAIRE OU DU FORM
3.3.1 Définition des propriétés du form ou des item dans le form
Un form ou formulaire possède un ensemble de propriétés qui lui sont propres et des propriétés
propres aux item contenus dans ce form.
Le form a généralement trois options de propriétés. L’option Text Options permet de préciser si l’on
veut utiliser les Item Label (intitulés) définis dans le dictionnaire ou les Item Name (codes). En outre,
il indique si l’on aimerait avoir du texte justifié à gauche (Text Left) ou justifié à droite (Text Right).
Pour choisir l’une de ces options, il suffit de cliquer dans le cercle précédant le choix.

Le Rooster Options indique le mode de présentation d’un tableau (record de Max) sur le form. Choisir
l’option qui correspond à la présentation faites sur le questionnaire.
Other Options (Autres options) indique si l’on veut valider la saisie avec la touche Entrée (Require
‘Enter’ Key on Entry ?) et si l’on veut utiliser des SubItem en lieu et place des Item dans le form.
Pour définir les propriétés des Item dans le form, cliquez sur l’item qui se trouve dans le Form
et faites un click droit. Ensuite, cliquez sur Properties et l’écran suivant s’affiche :

23
Persistent (Persistant)
Un champ Persistant est un champ dérivé d’une variable d’identification qui a comme valeur par
défaut celle définie précédemment dans le champ ayant la même variable dans le dictionnaire. Un
champ Persistant apparaît toujours grisé dans le Form. Pour modifier la valeur d’un tel champ, il faut
presser la touche F7.
Sequential (Séquentiel)
Un champ Séquentiel est celui dont la valeur s’incrémente automatiquement. Cette propriété est utilisé
pour attribuer des valeurs à l’occurrence (numéro de ligne/colonne) d’un tableau. La valeur pour la
première occurrence. Il est aussi possible de définir un champ séquentiel en utilisant des instructions
placées en Preproc au niveau du Logic. Dans ce cas, désactivez la propriété Séquentiel pour ce champ.
Protected (Protégé)
Un champ Protégé est un champ dans lequel l’opérateur de saisie ne peut rentrer une valeur au cours
de la saisie. Cette propriété est utilisée pour les champs ayant des valeurs calculées.
Upper Case (Majuscule)
Un champ Majuscule est un champ de type alphanumérique dans lequel tout caractère tapé est
immédiatement transformé en majuscule.
Mirror (Miroir)
Un champ Miroir est un champ dont la valeur est obtenu de celle précédemment saisie à l’écran. Le
curseur ne s’arrête pas dans un champ miroir au cours de la saisie. Tout champ d’un record avec Max
= 1 peut être un champ Miroir s’il est dupliqué dans le Form (copié du dictionnaire et collé dans le
Form plusieurs fois).
En sélectionnant le form et en faisant un click droit, le menu contextuel ci-dessus s’affiche :

Properties permet de préciser le nom (Label), le code (Nom) et la couleur du form.

24
Cliquez sur Reset Default color pour revenir à la couleur initiale ou par défaut. Cliquez sur Apply to
All pour que CSPro applique la couleur sélectionnée à tous les form.
Delete Form : supprime le form sélectionné;
Add Text : Permet d’ajouter du texte sur le form, de modifier un texte existant ou de préciser le type et
la taille de la poice ;
Add Boxes : permet de dessiner des cadres dans le form;
Add Form : autorise l’ajout d’un autre from;
View Form : Affiche le form;
View Logic : Affiche le logic ou procédure de contrôle de la saisie.

Les propriétés du Rooster sont à quelques choses près identiques à celles du form. L’une des
différences perceptibles est l’existence d’un champ de contrôle d’occurrence du rooster (Occurrence
control Field name). En tapant le code d’un Item à l’espace réservé à cet effet, la valeur contenue dans
l’item permet de fixer le nombre d’occurrences dans le rooster.

3.3.2 Exemple de création du form


Après la création du dictionnaire, la prochaine étape est celle du form.
Pour créer un nouveau dictionnaire, utiliser File>New>Other>Form Specification puis cliquez sur
OK.

25
Après avoir cliqué sur OK, l’écran qui est à la page suivante s’affiche. Il faut préciser le répertoire
dans lequel il faut l’on va stocker le dictionnaire, le form et l’application de saisie. Juste devant Nom
du fichier : il faut préciser le nom que l’on souhaite donner au form ou formulaire (MASK dans
l’exemple). Le form défini sous CSPro a toujours l’extenion .fmf. Il convient de se rassurer que Type
c’est bien l’option Form files (* fmf) qui est sélectionné.
Une fois le répertoire où l’on veut stocker le masque précisé ainsi que le nom et l’extension de type
(.fmf), cliquez sur Create (Créer) pour achever le processus.
Il est conseillé de donner un nom significatif au form ou un nom qui à son invocation rappelle quelque
chose. L’on peut aussi donner le même nom au form qu’au dictionnaire.

Cliquez sur … à l’opposé de Input Dictionnary pour sélectionner le dictionnaire à partir duquel vous
désirez créer le form (MASK.dcf pour l’exemple). Rassurez vous que le fichier sélectionné porte
l’extension .dcf. Cliquez sur OK pour continuer.

26
L’écran suivant s’affiche :

Le message qui s’affiche vous demande si vous désirez que CSPro crée un ensemble de form pour
vous ou non. Si vous cliquez sur oui, l’écran ci-dessous s’affiche :

On peut aisément observer du côté gauche que CSPro a crée autant de form qu’il y a de record dans le
dictionnaire. Le form se présente sous la forme d’un carré jaune et ses éléments sous la couleur verte.
La figure de couleur verte qui se présente en deux colonnes et plusieurs lignes est un rooster (FE000
ou ME000). Le rooster est le nom que l’on donne dans le form à un record de Max supérieur à 1 dans
le dictionnaire.
En bas du côté gauche se présente trois onglets, le deuxième (de couleur bleue avec l’intitulé Dicts) est
relatif au dictionnaire et le troisième au Forms (de couleur jaune avec l’intitulé Forms). En cliquant sur
l’un de ces onglets, l’on affiche du côté gauche les éléments relatifs à l’onglet sélectionné. A l’opposé,
en dessous de la barre de menu se trouve un livre bleu et juste à droite trois carrés jaunes superposés.
Le livre se réfère au dictionnaire et les carrés au Forms. En cliquant sur l’une de ces formes, vous
affichez du côté droit les éléments y relatifs.

27
Comme cette présentation ne convient à celle qui est sur le questionnaire, il va falloir la changer. Pour
cela, il faut supprimer tous ces forms (Edit\Delete form) ou en le sélectionnant et en faisant click droit
pour sélectionner l’option Delete Form.
Pour débuter la création d’un form, cliquez sur l’onglet Dicts en bas du côté gauche et sur les trois
carrés jaunes en haut à droite. Ces actions vous permettrons de copier l’item du dictionnaire et de le
faire glisser dans le form (drag and drop).

Pour que le masque soit une copie du questionnaire, il est intéressant d’y rajouter des éléments.
Positionnez vous sur le form du côté droit, faites un click droit et prenez l’option Add Text (Ajouter du
texte).
Tapez QUESTIONNAIRE MENAGE devant Text et sélectionnez l’option Use custom font for text et
cliquez sur Choose font pour définir le type et la taille de la police. L’autre option est celle par défaut
(Arial, gras, taille 10). Cliquez dans le carré noir en dessous de Text color si vous désirez changer la
couleur du texte. Pour terminer, cliquez sur OK. Pour déplacer le texte et mieux le positionner sur le
form, cliquez sur le texte et lorsque le bouton est remplacé par quatre croix, déplacez la souris à
l’endroit désiré.

Pour soigner la présentation du form, faites click droit en étant sur le celui-ci. Choisissez l’option Add
Boxes, le menu contextuel ci-dessous s’affiche :

Pour choisir l’une des options de dessin, faites click gauche sur celle-ci pour sélectionner et relâchez le
bouton de la souris. Déplacez le curseur de la souris à l’endroit où vous désirez dessiner la forme. Une
fois à cette endroit, appuyez sur le bouton gauche de la souris et déplacez la souris de manière à
dessiner la forme. Une fois la forme obtenue, relâchez le bouton de la souris. Fermez le box pour ne
pas avoir à gérer des formes indésirables.
Pour supprimer une forme, sélectionnez la et ceci n’est possible que si le menu contextuel aidant à
dessiner les boxes est fermé. Une fois la forme sélectionnée, pressez la touche Delete.
Pour modifier la forme, sélectionner la en cliquant sur l’un de ces bords. Pour la modifier positionner
le curseur de la souris sur l’un des carrés noirs sur le bord de la forme.

Quand le curseur de la souris se transforme en flèche, maintenant le doigt sur le bouton gauche et
déplacez le pour augmenter ou réduire la taille de la forme.
Pour déplacer une forme, sélectionnez la et déplacez la à l’endroit désiré une fois que la croix apparaît
au bout du pointeur de la souris ou à sa place.

28
NB : Sauvegarder toujours votre travail quand vous procédez à des manipulations sur les boxes, ceci
pour éviter des surprises désagréables (CSPro s’arrête souvent quand l’on manipule les boxes,
surtout quand l’on tente de le copier et de coller).
Pour parachever le travail, activons l’onglet du dictionnaire du côté gauche en bas. Cliquons sur le
signe + qui précéde le code ou l’intitulé du record pour afficher les Item ou SubItem. Cliquer sur
l’Item ou le SubItem du côté gauche à l’aide du bouton gauche de la souris. Maintenez la pression sur
le côté gauche et déplacez vous du côté droit et relâchez le bouton de la souris à l’endroit où vous
désirez placer l’élément. Pour les SubItem, déplacez un à un et ré ordonnez les par la suite. Cliquez sur
le texte précédent la case destinée à contenir les valeurs lors de la saisie pour le sélectionner. Faites un
click droit pour activer l’option Properties pour modifier le texte. Vous pouvez aussi utiliser les
options du menu Align pour justifier le texte. Par exemple pour justifier à gauche les textes précédant
les Item CI2 et CI4, sélectionnez ces deux Item (utilisez à cet effet la touche Shift) et sélectionnez
l’option Align/Left dans la barre d menu.

Au bout du processus, l’on obtient l’écran suivant :

Comme vous pouvez le constater, tous les items qui figurent sur le form apparaissent grisés du côté
gauche.
Pour rajouter une form devant servir pour rentrer les données pour le record FE, cliquons sur l’onglet
Forms du côté gauche et en bas de l’écran. Sélectionnez MASK_QUEST ou FORM_CI
(Renseignement) et faites un click droit pour sélectionner l’option Add Form. Après avoir tapé le nom
(label) et le code (name) du form, sélectionnez le record FE du dictionnaire et faites le déplacer vers le
form. Pour fusionner deux SubItem dans un rooster, sélectionnez les deux SubItem et faites un click
droit pour utiliser l’option Join.

29
Bien que le form se veut un reflet fidèle du questionnaire, il n’est pas jugé intéressant de reporter sur
celui-ci les modalités et les autres mentions affichées sur celui-ci.
3.4 LA CREATION DE L’APPLICATION DE SAISIE
Pour l’instant dans le repertoire MASK se trouve le dictionnaire (.dcf) et le form (.fmf). Ajoutons
d’autres fichiers, pour cela il nous faut générer l’application de saisie.

3.4.1 Générer l’application de saisie


Pour générer l’application de saisie, utiliser File>New>Application>Data Entry Application puis
cliquez sur OK (voir écran de la page suivante).

Indiquez le nom de l’application (MASK) ainsi que le répertoire dans lequel vous désirez stocker les
fichiers relatifs à l’application de saisie. Vérifiez bien que l’option Data Entry Application (*.ent) est
celle active devant Type. L’application de saisie porte l’extension .ent (pour entry saisie en français).

Cliquez sur Create (Créer), le message ci-dessous s’affiche. Il demande si l’on souhaite utiliser le form
MASK.fmf pour générer l’application de saisie. Comme c’est le form indiqué, cliquer sur Oui.

Cliquez sur … pour retrouver le bon dictionnaire.

30
Pour terminer, sélectionnez OK. L’application de saisie se reconnaît par l’icône en forme de brique
rose et bleu sous la barre de menu.

Celle-ci est une marque indiquant que la définition des procédures de contrôle de la saisie est possible.
3.4.2 Fichiers associés à l’application de saisie
 En générant l’application de saisie, il y a quatre fichiers qui ont été crées. Ces fichiers sont :
MASK.ent (application de saisie) ;
 MASK.ent.mgf pour la gestion des messages d’erreurs lors de la saisie ;
 MASK.ent.app pour contenir toutes les procédures de contrôle de saisie définies ;
 MASK.ent.qsf pour .

3.4.3 Les procédures de contrôles de la saisie


Les procédures de contrôles de la saisie sont les différentes instructions données à l’ordinateur
pour veiller à la cohérence des informations à saisir. Les instructions rencontrées ici sont celles
relatives aux sauts, au calcul des valeurs, à la vérification de la cohérence des données et à la
génération des messages d’erreurs pour aider à la correction de ceux-ci.
Pour définir une procédure de contrôle, cliquez d’abord sur l’icône faites de briques de couleur rose et
bleu. Ensuite, déplacez vous du côté gauche et sélectionnez l’élément pour lequel vous voulez définir
la procédure.
Pour commencer, sélectionner la racine de tous les level (MASK_FF) et cliquez sur l’icône du logic
pour l’afficher du côté droit.

Sur la figure ci-dessus, il apparaît du côté droit l’instruction PROC GLOBAL qui signifie que c’est la
procédure qui va englober les autres d’où son nom de procédure globale. L’on a la séquence suivante
pour la procédure globale dans le logic :
i) PROC GLOBAL
Définition du mode de déclaration des variables (Set explicit, Set implicit) ;

31
Si vous utilisez le mode Set explicit vous devez déclarer le type de toutes vos variables. Dans le cas
contraire, vous n’êtes pas contraint à le faire. Par défaut l’on est en mode explicit.
Déclaration des variables ;
Il existe deux types de variables : numérique et alphanumérique. Pour déclarer les variables i j et k
comme de type numérique, il suffit de taper :
numeric i j k;
Pour déclarer la variable let comme de type alphanumérique devant contenir 20 caractères, il suffit de
taper :
alpha(20) let;
Déclaration des constantes ;
Pour déclarer une constante, il suffit de taper le nom de la variable et de lui assigner une valeur. Pour
déclarer nmax comme une constante avec la valeur 50. Cette déclaration doit se faire en Preproc dans
la procédure associée au premier Level.
Exemple
PROC MASK_FF
Preproc
maxmem = 20;
Déclaration des procédures locales ;
Déclaration des fonctions locales.
ii) les procédures en preproc ou postproc
Lorsque le mot réservé Preproc précède un série d’instructions cela signifie que toutes ces instructions
seront exécutées avant que le curseur ne se positionne dans le champ où est défini la procédure. En
preproc il est possible d’utiliser des instructions comme noinput qui empêche à l’opérateur de saisie
de rentrer une valeur dans un champ.
Lorsque le mot réservé Postproc précède un série d’instructions cela signifie que toutes ces
instructions seront exécutées après que le curseur soit entrain de quitter le champs en question pour un
autre.
Par défaut, une procédure est en mode Postproc.
iii) la compilation des procédures
Pour s’assurer de l’exécution des différentes procédures, CSPro à travers son compilateur vous offre la
possibilité de détecter des erreurs. La compilation s’effectue au niveau global ou au niveau local. Pour
compiler une procédure, placez vous à l’endroit désiré et glissez sur le bouton dont l’icône se présente
sous forme de nœud blanc qui suit celui de la disquette.

Si la compilation se déroule bien, le message Compile Successful s’affiche comme ci-dessous :

32
Lorsque la compilation s’est mal déroulée, un message s’affiche indiquant la ligne à laquelle se trouve
l’erreur de compilation et parfois la source de celle-ci. La compilation des procédures est l’étape
préalable à l’exécution de l’application de saisie. Pour se rassurer que l’on n’aura pas de problèmes à
exécuter sa saisie, il faut se placer au niveau de PROC GLOBAL et effectuer la compilation. Si celle-
ci se fait avec succès, l’on peut procéder à la saisie des données.
3.5 QUELQUES INSTRUCTIONS CSPRO
Pour bien écrire les procédures de contrôles de saisie sous CSPro, il est intéressant de présenter
quelques instructions à cet effet. Il s’agit ici d’introduire le lecteur aux instructions (conditionnelle,
itérative, saut, etc) et aux messages d’erreurs.
De manière générale, une procédure dans CSPro débute avec le mot clé PROC et est suivie
généralement par le code du level, du rooster ou de la variable. La ligne qui suit permet de préciser si
les instructions sont en post ou en pré. Une instruction en CSPro s’achève par : ;. En outre, pour faire
référence à la variable courante, l’on utilise $.
i) Les instructions utiles pour l’écriture des procédures
La définition des procédures de contrôles pour un masque de saisie, implique généralement celle
des sauts qui sont très fréquents dans les questionnaires d’enquêtes. L’instruction de saut qui permet
de rompre la séquence de déplacement entre variables en forçant le déplacement vers une variable
quand une condition est vérifiée. Avec CSPro, l’on dénombre les instructions de sauts suivants :
 Skip to| to next field-name
 move [to] field-name|alpha-variable [adv|skp]
 advance [to] field-name|alpha-variable [adv|skp]
La première puce (skip to) permet de se déplacer vers l’un des champs qui vient à la suite à la suite du
champ à partir duquel on exécute le saut. Ce qui n’est pas le cas avec move ou advance, où l’on peut
se déplacer vers le champ précédent ou suivant. Avec move, l’on peut se déplacer entre les record
alors qu’avec advance ce n’est pas le cas (on reste à l’intérieur du record). Dans le skip, l’option to
next field-name s’utilise pour se déplacer de l’occurrence d’un champ vers une autre occurrence .
Avec l’option adv de move, si l’option skp est choisie ou pas d’option du tout on retrouve le skip to ;
si l’option adv est choisie on retrouve advance.
L’instruction conditionnelle est celle permettant d’exécuter une/des action(s) selon qu’une
condition est vérifiée ou pas. Les syntaxes en algorithmique et en CSPro sont données ci-dessous :
Si condition alors if condition then   
instructions statements;
[Sinon si condition alors [elseif condition then
instructions statements;]
[Sinon [else
instructions] statements;]
Finsi endif;

Dans tout le document :


[ ] indique que cette partie est optionnelle.
|indique que l’une seulement des options doit être choisie
L’instruction itérative Tant que permet d’exécuter une/des action(s) autant de fois qu’une
condition est vérifiée. Les syntaxes en algorithmique et en CSPro sont données ci-dessous :
Tant que condition faire while condition do
instructions   statements;
Ftque enddo;

33
L’instruction itérative Do while/until permet d’exécuter une/des action(s) jusqu’à ce qu’une
condition soit satisfaite. La syntaxe en CSPro est donnée ci-dessous :

do [[varying] var = expression] while/until condition [by expression]


statements;
enddo;
noccurs(group) : retourne le nombre d’occurrences d’un rooster, d’un form ou d’un record. Elle est
équivalente à la fonction COUNT sans l’instruction where.
curocc([group]) : retourne l’occurrence courante d’un rooster, d’un form ou d’un record.
endgroup : termine la saisie des données pour un rooster ou un record ayant plusieurs occurrences.
endlevel : termine la saisie des données pour le level (niveau) pour lequel cette instruction a été
invoquée. S’il n’y a qu’un seul level, la saisie s’achève. S’il y a un autre level, la saisie se poursuit à
cet autre level.
reenter [field-name] | alpha-variable: instruction utilisée pour obliger l’agent de saisie à re saisir la
valeur.
editnote() : cette fonction affiche à l’écran un box de dialogue permettant la saisie des notes pour ce
champ. Elle est très utile pour la saisie des textes liés au cas de réponse Autre à préciser. Les textes
associés sont stockés dans le fichier d’extension .NOT. Pour l’utiliser, vous devez déclarer une
variable globale de type alphanumérique (par exemple other). L’appel de fonction se fait en affectant
dans cette variable le mot réservé editnote ( other = editnote() ;).
Exemple :

PROC CI10
if $ = 5 then
other = editnote();
endif;
i) La gestion des messages d’erreurs
Pour rendre la saisie conviviale, la fonction Errmsg de CSPro permet d’afficher à l’écran des messages
d’erreurs préalablement écrits par le concepteur du masque. Ceux-ci permettent d’orienter ou de situer
l’opérateur de saisie lors de son travail. Deux formats sont disponibles, l’un avec le texte (format 1),
l’autre avec le code du message d’erreurs (format 2). Avec le deuxième format, les codes d’erreurs
ainsi que les textes y relatifs sont sauvegardés dans le fichier d’extension .mgf.
Format 1:
[b =] errmsg(alpha-exp[,p1[,p2[,...,pn]]])
   [select(caption-1, field-name-1, ..., caption-n, field-name-n)]
    [denom=var] [case|summary]);
Format 2:
[b =] errmsg(msg-num[,p1[,p2[,...,pn]]])
   [select(caption-1, field-name-1, ..., caption-n, field-name-n)]
   [denom=var] [case|summary];
Les formats d’affichage des textes sont : 
%[n]d =  insère un nombre et l’affiche comme tel ;
%[n.d]f = insère un nombre et l’affiche avec sa partie décimale ;
%[n.d]s = insère un texte.
"n" représente la taille du champ et "d" est le nombre de décimale à afficher pour un nombre.

34
Exemples:

Valeur = 23466 %d 23466

  %10d      23466

Valeur = 12.587 %f 12.587

%10.3f     12.587

Valeur = "abcdef" %s abcdef

%10s     abcdef
iii) Exemple de quelques procédures
Les quelques exemples de procédure listés ici sont ceux relatifs au questionnaire annexé à ce manuel.
Exemple de contrôles pour la variable FE1 (numéro de ligne) :
b) Procédure pour incrémenter automatiquement le numéro de ligne et sortir du rooster :
utilisation des propriétés du rooster : cliquez sur le rooster FE000 et choisir l’option Properties.
Dans la case vide devant Occurrence control field Name,tapez CI11. Ensuite, sélectionnez FE1 du
côté gauche et activer ses propriétés, cochez Sequential (numérotation séquentielle) et Protected
(champ protégé).
b) Procédure pour incrémenter automatiquement le numéro de ligne et sortir du rooster :
PROC FE1
Preproc
if noccurs(ME000) >= CI11 then
endgroup
endif;

i = 1;
while i <= maxmem do
if i <= CI11 then
FE1(i) = i
else
FE1(i) = notappl
endif;
i=i+1
enddo;
Les exemples a) et b) aboutissent au même résultat : incrémenter de manière séquentielle le numéro de
ligne et sortir du rooster une fois que le nombre de personnes dans le ménage est atteint.
c) Procédure pour effectuer un saut au cas l’individu n’est pas une femme âgée de 15-49 ans :
PROC FE5

Preproc

35
if !(FE3 = 2 and (FE4 >= 15 and FE4 <= 49)) then
skip to FE6;
else
FE5 = curocc();
noinput;
endif;

d) Procédure pour effectuer un saut au cas l’individu n’est pas âgé de plus de 15 ans :
PROC FE8
Preproc
if !(FE4 >= 15) then
skip to FE10;
endif;
e) Procédure pour effectuer un saut au cas l’individu n’est âgé de moins de 15 ans :
PROC FE10
Preproc
if !(FE4 < 15) then
skip to next FE1;
endif;
Remarquez l’utilisation du skip to next.
f) Procédure pour gérer la saisie à ED1 :
PROC ED1
Preproc
if noccurs(ME000) >= CI11 then
endgroup
endif;

i = 1;
while i <= maxmem do
if i <= CI11 then
FE1(i) = i
else
FE1(i) = notappl
endif;
i=i+1
enddo;

Postproc
if !(FE4(curocc()) >= 5) then
skip to next ED1;
endif;

36
3.6 LA SAISIE DES DONNEES
Pour saisir les données, il faut générer les derniers fichiers nécessaires et préciser le nom du fichier et
le répertoire où sera stocké celui-ci.
Pour générer ces fichiers, cliquez sur l’icône matérialisant les feux tricolores sur la barre juste en
dessous de celle du menu. Avant cela, rassurez vous que la compilation au niveau global s’exécute
avec succès.

Après avoir cliqué sur le feu tricolore, vous devez préciser le nom du fichier de données (exemple
MASK_DATA) et préciser l’extension du fichier (.DAT). Sous CSPro, l’extension du fichier est .dat
et se reporte dans l’espace devant Type de fichiers.

Cliquer sur Ouvrir, le message suivant s’affiche à l’écran :

Le message indique que le fichier n’existe pas, cliquer sur Oui pour le créer. L’écran suivant vous
invite à taper votre code opérateur de saisie. Tapez un caractère quelconque pour accéder à la saisie
proprement dite. Par la suite, vous pouvez écrire une procédure pour contrôler le code opérateur tapé.
Vous pouvez aussi désactiver ce code.

L’écran suivant s’affiche invitant à la saisie des données.

37
Les cases en couleur verte sont celles où les données ont déjà été saisies.
La barre de menu pour l’application de saisie est :

Le menu Mode présente les option suivantes :

Add Case est le mode d’ajout des données ;


Modify Case est celui de la modification des données préalablement saisies ;
Verify Case est le mode de vérification ;
Pause permet d’interrompre la saisie ;
Stop met fin à une session de la saisie.
Le menu Edit présente les option suivantes :

Insert Case permet d’ajouter un enregistrement au fichier de données ;

38
Delete Case supprime un enregistrement dans le fichier de données ;
Find Case permet de rechercher un enregistrement dans le fichier de données ;

Insert Level Occ permet d’insérer une occurrence du level (niveau) dans le fichier de données ;
Add Level Occ permet d’ajouter une occurrence du level (niveau) pour l’enregistrement des données
dans le fichier ;
Delete Level Occ supprime une occurrence du level (niveau) ;

Insert Group Occ permet d’insérer une occurrence de l’enregistrement du record dans le fichier ;
Add Group Occ After ajoute une occurrence de données pour l’enregistrement après l’enregistrement
courant ;
Delete Group Occ supprime l’occurrence courante d’un record dans le fichier de données ;
Sort Group Occ trie les données d’un record suivant l’identifiant ou les identifiants ;

Le menu Navigation présente les option suivantes :

First Case : se positionne sur le premier enregistrement du fichier ;


Previous Case : se positionne sur l’enregistrement précédant l’enregistrement courant du fichier ;
Next Case : se positionne sur l’enregistrement suivant l’enregistrement courant du fichier ;
Last Case : se positionne sur le dernier enregistrement du fichier ;

End Group Occurence : achève la saisie pour une occurrence de ce record et se positionne sur
l’occurrence suivante ;
End Group : achève la saisie pour le record mentionné et passe au prochain record le cas échéant ;

End Level Occurence : achève la saisie pour une occurrence de ce level et se positionne pour
l’occurrence suivante ;
End Level : achève la saisie pour le level mentionné et passe au prochain le cas échéant;
La barre de tâche présenté par l’application de saisie permet de repérer certains indices.

39
Ainsi, la barre affiche ADD pour signifier que l’on est en mode saisie ; Field = FE3 pour indiquer que
le curseur se trouve au niveau de ce champ ; Occurrence 2 of 2 signifie que l’on est à la deuxième
occurrence et NUM précise que le type de la variable est numérique.
Pour arrêter avec une session de saisie, cliquer sur le carré noir et sur la croix blanche encré dans le
rouge au coin supérieur droit. Lorsque vous cliquez sur le carré noir, le menu contextuel suivant
s’affiche :

Cliquez sur Discard pour arrêter la saisie des données ;


Cliquez sur Cancel pour annuler l’action ;
Cliquez sur Help pour obtenir de l’aide.
La sauvegarde des données lors de la saisie est matérialisée par l’affichage du message suivant :

En cliquant sur Oui (Yes), l’on sauvegarde dans le fichier de données, les informations que l’on vient
de saisir. Une fois l’option Oui sélectionnée, l’on voit s’afficher du côté gauche un carré jaune avec
l’identifiant correspondant à cet enregistrement. En outre, l’enregistrement des données d’un nouveau
questionnaire est lancé avec le curseur qui se positionne sur le premier champ du form.

40
41
CHAPITRE 4 : L’UTILISATION DES OUTILS DE CSPRO
Ce chapitre présente l’utilisation de certains outils de CSPro. Les outils ici présentés sont : le
tri des fichiers, la comparaison des fichiers et l’exportation des données. Le tri de fichiers est
important pour exécuter certaines opérations. La comparaison des fichiers est la mise en
œuvre du principe de double saisie et l’exportation des données permet de disposer des
données sous un format autre que celui de CSPro et propice à l’analyse des données.
Pour exécuter l’une de ces actions, ouvrez CSPro et choisissez dans le menu Tools (Outils),
l’option désirée. Autrement, prenez Démarrer > Tous les programmes > CSPro 3.3 et
choisissez l’option désirez.
4.1 LE TRI DU FICHIER
L’option Sort Data permet de trier les données avec CSPro.

En cliquant sur les barres de couleur verte, vous avez la possibilité de définir les options de tri
du fichier.

Cliquez sur le feu tricolore du menu contextuel précédent pour exécuter le tri des données.
Précisez le nom et le chemin d’accès du fichier dont vous voulez trier les données. Par défaut,
le fichier trié porte le même nom avec l’extension .srt (pour sort). Cliquez zur OK.
Le tri s’achève quand le message suivant s’affiche :

4.2 LA COMPARAISON DES FICHIERS


Une fois l’option choisit, sélectionnez le dictionnaire qui correspond aux fichiers dont vous
voulez comparer les données. Après cette sélection, l’écran suivant s’affiche :

Cliquez sur le feu tricolore pour exécuter la comparaison des fichiers.

Indiquez le nom et le chemin d’accès du premier fichier devant Input File et celui du second
devant Reference File. Précisez aussi le chemin où il va stocker le fichier listing (CSDiff.lst).
Méthodes de comparaison :
Compare Input to Reference (only) – [Comparer Input à Reference (seulement)] Le fichier
Input est parcouru cas par cas suivant l’ordre de comparaison choisi. Chaque observation du
fichier Input est comparé au cas correspondant du fichier Reference. Toutes différences
rencontrées au niveau du level, du record, du rooster, de l’item ou du subitem est mentionné
dans le fichier listing. Les cas extra du fichier Reference ne sont pas listés dans le fichier.
Compare Input to Reference and Reference to Input – [Comparer Input à Reference et
Reference à Input] Compare Input à Reference et Reference à Input. Les cas extra du fichier
Reference sont listés dans le fichier.
Ordre de comparaison :
Compare in Indexed Order – [Comparer dans l’ordre d’index] : la comparaison des
données à partir du fichier Input se fait dans un ordre croissant suivant les identifiants.
Compare in Sequential Order – [Comparer dans l’ordre séquentiel] : la comparaison des
données à partir du fichier Input se fait dans l’ordre d’apparition physique dans le fichier.
En choisissant ces différentes options et en cliquant sur OK, l’écran suivant s’affiche :

L’écran affiché n’est autre que le contenu du fichier listing qui renferme les différences entre
les deux fichiers.
4.3 L’EXPORTATION DES DONNEES
Pour l’exportation des données, sélectionnez le module Export. Sélectionnez le dictionnaire
correspondant aux données que vous voulez exporter.

Cliquez dans le carré devant le livre bleu si vous voulez exporter les données relatives à tous
les item ou subitem. Pour déselectionner un level, un record, un item ou un subitem cliquez
de manière à le carré le précédant vide. Pressez sur Crtl + T pour afficher du côté gauche, les
codes des variables.
Universe
La commande Universe permet de spécifier une restriction lors de l’exportation. La
restriction dérive de la condition mentionnée sous Universe (Exemple CI6 = 2 autorise
seulement l’exportation des données du milieu rural).
Number of Files Create (Nombre de fichiers crées)
One File – [Un fichier] : tous les items et les records sélectionnés sont placés dans un seul
fichier de données.
Multiple Files (one for each record type) – [Plusieurs fichiers (un pour chaque record)] : un
fichier pour chaque record type sélectionné. Seulement les items de ce type de record sont
reportés dans le fichier de données. S’i existe plusieurs occurrences de ce type, il y aura
plusieurs occurrences de l’enregistrement dans le fichier de données.
Output of Multiple Record Occurrence ( )
All in One Record – [Tout en un seul record] : les multiples occurrences d’un record type
seront exportées dans un seul record dans le fichier de données (les occurrences se
transforment en variables et sont ainsi dupliquées).
As Separate Records – [Record séparé] : les multiples occurrences d’un record type seront
exportées dans des fichiers différents.
Join Single with Multiple Records – [Combiner un item avec plusieurs record] : un item
sélectionné de max 1 est rattaché à plusieurs occurrences d’un record de Max supérieur à 1.
Export Record Type (Exporter le type du record)
No – [Non] : pas de type du record place dans le fichier exporté.
Before Id Items – [Avant les items d’identification] : la valeur servant de code au type du
record est suivi par les identifiants et les records sélectionnés.
After Id Items – [Après les items d’identification] : la valeur servant de code au type du
record est placé après les identifiants qui eux sont suivis par les records sélectionnés.
Export Item or SubItem (Inclure Item ou SubItem lors de l’exportation)
Précise s’il faut exporter uniquement l’Item, le SubItem ou les deux.
Items Only – [Item seulement] : exporte uniquement l’item lorsque l’item et le subitem sont
présents.
Subitems Only – [SubItem seulement]: exporte uniquement le subitem lorsque l’item et le
subitem sont présents.
Both Items and Subitems – [Item et SubItem]: exporte l’item et le subitem lorsque l’items et
le subitem sont présents.
Export Format (Format d’exportation)
Tab Delimited – : crée un fichier de type texte (.TXT) délimité par la Tabulation. La première
ligne du texte contient le libellé de chaque variable séparé par la touche de tabulation.
Comma Delimited - crée un fichier de type texte (.CSV) dont les valeurs sont séparées par
des virgules. La première ligne du texte contient le libellé de chaque variable séparé par la
virgule.
Semicolon Delimited - crée un fichier de type texte (.CSV) dont les valeurs sont séparées par
des point virgules. La première ligne du texte contient le libellé de chaque variable séparé par
point virgule.
CSPro – : ce format crée un fichier de données CSPro (.DAT) et un dictionnaire de données
CSPro (.DCF) décrivant l’organisation de données pour une application CSPro.
SPSS – : ce format crée deux fichiers, l’un pour les données sous CSPro (.DAT) et l’autre de
type syntaxe SPSS (.SPS) qui donne la structuration devant permettre d’obtenir le fichier de
données sous SPSS. SPSS doit être installé sur votre poste. Après exportation, exécutez le
fichier de type .SPS pour obtenir le fichier de données sous SPSS (.SAV).
SAS – ce format crée deux fichiers, l’un pour les données sous CSPro (.DAT) et l’autre de
type syntaxe SAS (.SAS) qui donne la structuration devant permettre d’obtenir le fichier de
données sous SAS. SAS doit être installé sur votre poste. Après exportation, exécutez le
fichier de type .SAS pour obtenir le fichier de données sous SAS.
STATA – ce format crée trois fichiers, l’un pour les données sous CSPro (.DAT) et deux
sous STATA (.DCT, .DO) qui donnent la structuration devant permettre d’obtenir le fichier
de données sous STATA. Le fichier d’extension .DCT contient les localisations et codes des
variables et le fichier d’extension .DO les libellés et les valeurs de celles-ci.
SPSS, SAS, and STAT – : ce format combine les trios formats précédents (SPSS, SAS,
STATA).
4.4 LA FUSION DES FICHIERS DE DONNEES
Pour la fusion des fichiers de données, l’on suppose que vous disposez de plusieurs fichiers
dont les données ont été saisies sur un ou plusieurs postes. Vous désirez les fusionner pour les
exporter. Sélectionnez l’option CONCATENATE dans le menu Tools (Outils) à cet effet.
Une fois l’option sélectionnée, l’écran ci-dessous s’affiche et vous invite à préciser les
éléments nécessaires à la fusion.

Output File (Fichier résultat ou en sortie) : Préciser dans la case placée devant cet intitulé,
le nom et le chemin d’accès du fichier résultant de la fusion ou la concaténation des différents
fichiers.
Cliquez sur Browse pour afficher l’arborescence du disque dur et retrouvez le chemin désiré.
N’oubliez pas de donner au fichier résultat, l’extension .DAT qui est celle du fichier de
données sous CSPro.
Add (Ajouter un fichier de données) : permet d’ajouter un fichier de données CSPro (.DAT)
dans la liste des fichiers à fusionner.
Remove (Retirer un fichier de données) : permet de retirer le(s) fichier(s) de données CSPro
(.DAT) sélectionnés de la liste des fichiers à fusionner.
Clear (Effacer) : permet de retirer tous les fichiers de données CSPro (.DAT) de la liste des
fichiers à fusionner.
Run (Exécuter) : commande permettant la fusion des fichiers de données CSPro (.DAT)
sélectionnés.
Cancel (Annuler) : annule l’action en cours.
Help (Aide) : affiche l’aide sur la fusion des fichiers de données sous CSPro.

Le message ci-dessous est une indication que la fusion s’est bien achevée.

Après avoir cliqué sur OK, le fichier listing indiquant le résultat de la fusion s’affiche :
QUESTIONNAIRE MENAGE

NOUS SOMMES DE (nom de l’organisme du pays) . NOUS TRAVAILLONS SUR UN PROJET PORTANT
SUR LA SANTÉ DE LA FAMILLE ET L’ÉDUCATION. JE VOUDRAIS VOUS PARLER DE CES SUJETS.
L’INTERVIEW PRENDRA ENVIRON (nombre**) MINUTES. TOUTES LES INFORMATIONS QUE NOUS
RECUEILLONS RESTERONT CONFIDENTIELLES ET VOS RÉPONSES NE SERONT JAMAIS DIVILGUÉES.
DURANT CE TEMPS, JE VOUDRAIS PARLER À TOUTES LES MÈRES OU D’AUTRES PERSONNES EN
CHARGE D’ENFANTS DANS LE MÉNAGE. PUIS-JE COMMENCER MAINTENANT? Si on vous donne la
permission, commencez l’interview.
CADRE D’INFORMATION SUR LE MENAGE **
1. Numéro de grappe : 2. Numéro de ménage :
|____|____|____| |____|____|____|

3. Jour/Mois/Année de l’interview : 4. Numéro de l’enquêteur :


|____|____|_________| |____|

5. Nom du chef de ménage :


__________________________________________________________
7. Région :**
6. Milieu de résidence :
Nord........................................................1
Urbain......................................................1
Est...........................................................2
Rural........................................................2
Sud..........................................................3
Ouest.......................................................4
8. Matériau du sol du logement :**
Bois/carrelage.........................................1 9. Nombre de pièces dans le logement :**
Planches/ciment......................................2 |____|____|
Terre battue/paille...................................3

Autre (à préciser)____________________4
Question échantillon pour cerner le statut Question échantillon pour cerner le statut
socio-économique du ménage. socio-économique du ménage.
10. Résultat de l’interview ménage : 11. Taille du ménage :
Rempli.....................................................1
Refusé.....................................................2 |____|____|
Pas à la maison.......................................3
Logement non retrouvé/détruit................4

Autre(à préciser)____________________5

12. Date de saisie :


|____|____|_________|
Observations de l’enquêteur/contrôleur: (Utilisez cet espace pour enregistrer toute observation sur
l’enquête de ce ménage, telle que l’information sur les visites de rappel, feuilles des interviews
individuelles incomplètes, nombre de passages, etc.)
No. de grappe __ __ __ No. de ménage __ __ __
FEUILLE D’ENREGISTREMENT DU MENAGE
PREMIÈREMENT, S’IL VOUS PLAÎT, DITES-MOI LE NOM DE CHAQUE PERSONNE QUI VIT HABITUELLEMENT ICI, EN COMMENCANT PAR LE CHEF DE MENAGE (utilisez la définition du pays d’un
membre de ménage). Enregistrez le premier nom à la ligne 01. Enregistrez en premier lieu les membres adultes du ménage, puis enregistrez les enfants. Ensuite posez : Y A-T-IL D’AUTRES
PERSONNES QUI VIVENT ICI, MÊME SI ELLES NE SONT PAS ACTUELLEMENT À LA MAISON? (CELLES-CI PEUVENT COMPRENDRE LES ENFANTS À L’ÉCOLE OU AU TRAVAIL). Si oui, complétez la
liste. Puis, posez et enregistrez les réponses aux questions comme précisé dans les Instructions aux Enquêteurs. Ajoutez une feuille complémentaire s’il n’y a pas assez d’espace sur cette
page. Cochez ici si vous utilisez une feuille supplémentaire 
Eligible pour:
MODULE MODULES Pour les personnes âgées Pour les enfants âgées de moins de 15 ans
MODULES TRAVAIL DES SANTE DES de plus de 15 ans posez Qs. 10 à 13
FEMMES ENFANTS ENFANTS posez Qs. 8 et 9
1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13.
No. Nom (Nom) QUEL ÂGE A Encerclez Pour chaque Pour chaque PEUT-IL/ELLE QUEL EST Si en vie : Si en vie :
de EST-IL/ (nom) ? le numéro enfant âgé de enfant âgé de LIRE UNE L’ÉTAT EST-CE EST-CE EST-CE EST-CE
Ligne ELLE de ligne si 5-14 ans: moins de 5 ans: LETTRE OU MATRIMONIAL QUE LA QUE LA QUE LE QUE LE
DE SEXE (QUEL ÂGE la femme QUI EST LA QUI EST LA UN JOURNAL DE (nom) ? ** MÈRE MÈRE PERE PÈRE
MASCU- AVAIT (nom) À est âgée de MÈRE/LA MÈRE/LA FACILEMENT, BILOGI- BIOLOGI- BILOGI-QUE BIOLOGI-
LIN OU SON 15-49 ans PERSONNE EN PERSONNE EN DIFFICILE- 1 MARIÉ(E)/ QUE DE QUE DE DE (nom) QUE DE
FÉMININ (DERNIER CHARGE CHARGE MENT OU PAS EN UNION (nom) EST (nom) VIT EST TOU- (nom) VIT
? AN- PRINCIPALE- PRINCIPALE- DU 2 VEUF(VE) TOU- DANS CE JOURS EN DANS CE
NIVERSAIRE ? MENT DE CET MENT DE CET TOUT ? 3 DIVORCÉ(E) JOURS EN MENAGE? VIE? MENAGE?
) ENFANT? ENFANT ? 1 FACILE-MENT 4 SÉPARÉ(E) VIE ?
Enregistrez le Enregistrez le 2 DIFFICI- 5 JAMAIS
1 MASC. Enregistrez no. de ligne de no. de ligne de la LEMENT MARIÉ(E) 1 OUI 1 OUI 1 OUI 1 OUI
2 FEM. en années la mère ou de mère ou de la 3 PAS DU 2 NON 2 NON 2 NON 2 NON
révolues la personne en personne en TOUT 8 NSP 8 NSP
98=NSP* charge de charge de 8 NSP
l’enfant l’enfant
LIGN NOM M V D S
M F AGE 15-49 MERE MERE F D P NSP O N NSP O N O N NSP O N
E JM
01 1 2 |___|___| 01 |___|___| |___|___| 1 2 3 9 1 2 3 4 5 1 2 9 1 2 1 2 9 1 2
02 1 2 |___|___| 02 |___|___| |___|___| 1 2 3 9 1 2 3 4 5 1 2 9 1 2 1 2 9 1 2
03 1 2 |___|___| 03 |___|___| |___|___| 1 2 3 9 1 2 3 4 5 1 2 9 1 2 1 2 9 1 2
04 1 2 |___|___| 04 |___|___| |___|___| 1 2 3 9 1 2 3 4 5 1 2 9 1 2 1 2 9 1 2
05 1 2 |___|___| 05 |___|___| |___|___| 1 2 3 9 1 2 3 4 5 1 2 9 1 2 1 2 9 1 2
06 1 2 |___|___| 06 |___|___| |___|___| 1 2 3 9 1 2 3 4 5 1 2 9 1 2 1 2 9 1 2
07 1 2 |___|___| 07 |___|___| |___|___| 1 2 3 9 1 2 3 4 5 1 2 9 1 2 1 2 9 1 2
Y A-T-IL D’AUTRES ENFANTS QUI VIVENT ICI – MÊME S’ILS NE SONT PAS DES MEMBRES DE VOTRE FAMILLE OU N’ONT PAS DES PARENTS QUI VIVENT DANS CE MÉNAGE? Y COMPRIS LES ENFANTS AU TRAVAIL OU
À L’ÉCOLE? Si oui, enregistrez le nom de l’enfant et complétez la feuille d’enregistrement du ménage.
* Voir instructions : À être utilisé seulement pour les membres âgés du ménage (code veut dire “ne sait pas/plus de 50 ans”).
No. de grappe __ __ __ No. de ménage __ __ _

MODULE SUR L’EDUCATION


Si l’interview a lieu entre deux années scolaires, utilisez des expressions alternatives qui se trouvent dans l’Annexe I .

Pour les personnes âgées de 5 ans ou plus, posez les Pour les enfants âgés de 5 à 17 ans, continuez en posant les Qs. 4 à 9
Qs. 5 et 6

1. 2. 3. 4. 5. 6. DEPUIS 7. 8. 9.
No. (Nom) A-T-IL/ QUEL EST LE PLUS HAUT (Nom) AU COURS DE LE (jour de A QUEL NIVEAU ET DANS (Nom) A-T- A QUEL NIVEAU ET DANS
de ELLE FRÉQUENTÉ NIVEAU D’ÉTUDES ATTEINT? FRÉQUENTE-T- CETTE ANNÉE la semaine) QUELLE CLASSE (nom) IL/ELLE QUELLE CLASSE (nom)
DERNIER,
Ligne L’ÉCOLE ? LA DERNIÈRE CLASSE QUE IL/ELLE SCOLAIRE, EST/ÉTAIT-IL/ELLE ? FRÉQUENTÉ
ÉTAIT-IL/ELLE L’ANNÉE
COMBIEN DE L’ÉCOLE L’ANNÉE
(nom) A ACHEVÉE À CE L’ÉCOLE (nom) A-T- DERNIÈRE ?
JOURS DERNIÊRE ?
NIVEAU ? ACTUELLE- IL/ELLE (nom) EST-
NIVEAU : MENT ? FRÉQUENTÉ IL/ELLE NIVEAU :
1 PRIMAIRE L’ÉCOLE ? ALLÉ/E À 1 JARDIN D’ENFANTS NIVEAU :
2 SECONDAIRE L’ÉCOLE ? 2 PRIMAIRE 1 JARDIN D’ENFANTS
3 SUPÉRIEUR 1 OUI 3 SECONDAIRE 2 PRIMAIRE
1 OUI
1 OUI  Q.3 4 PROGRAMME NON- 4 PROGRAMME NON- 3 SECONDAIRE
FORMEL 2 NON  Q.9 FORMEL 4 PROGRAMME NON-
2 NON 
2 NON  9 NSP 8 NSP FORMEL
LIGNE
LIGNE 8 NSP
SUIVANTE
SUIVANTE CLASSE : 1 OUI  Q.5 Enregistrez CLASSE :
8 NSP 
88 NSP le nombre de 88 NSP CLASSE :
LIGNE
2 NON jours dans 88 NSP
l’espace ci- SUIVANTE
Si moins d’une classe,
inscrivez 00. dessous.
LIGN
O NON NIVEAU CLASSE OUI NON OUI NON JOURS NIVEAU CLASSE O N NSP NIVEAU CLASSE
E

01 1 2LIGNE SUIV. 1 2 3 4 9 |__|__| 1 2 1 2 ____ 1 2 3 4 9 |__|__| 1 2 9 1 2 3 4 9 |__|__|


02 1 2LIGNE SUIV. 1 2 3 4 9 |__|__| 1 2 1 2 ____ 1 2 3 4 9 |__|__| 1 2 9 1 2 3 4 9 |__|__|
03 1 2LIGNE SUIV. 1 2 3 4 9 |__|__| 1 2 1 2 ____ 1 2 3 4 9 |__|__| 1 2 9 1 2 3 4 9 |__|__|
04 1 2LIGNE SUIV. 1 2 3 4 9 |__|__| 1 2 1 2 ____ 1 2 3 4 9 |__|__| 1 2 9 1 2 3 4 9 |__|__|
05 1 2LIGNE SUIV. 1 2 3 4 9 |__|__| 1 2 1 2 ____ 1 2 3 4 9 |__|__| 1 2 9 1 2 3 4 9 |__|__|
06 1 2LIGNE SUIV. 1 2 3 4 9 |__|__| 1 2 1 2 ____ 1 2 3 4 9 |__|__| 1 2 9 1 2 3 4 9 |__|__|
07 1 2LIGNE SUIV. 1 2 3 4 9 |__|__| 1 2 1 2 ____ 1 2 3 4 9 |__|__| 1 2 9 1 2 3 4 9 |__|__|
Inscrivez à présent pour chaque femme de 15-49 ans son nom et son numéro de ligne en haut de chaque page du Questionnaire de la Femme.
Pour chaque enfant âgé de moins de 5 ans, inscrivez son nom, son numéro de ligne ET le numéro de ligne de sa mère ou de la personne qui s’occupe de lui/d’elle en haut de chaque page du
Questionnaire des Enfants.
Vous devez maintenant avoir un questionnaire pour chaque femme et enfant éligibles dans le ménage.
No. de grappe __ __ __ No. de ménage __ __ __

MODULE SUR L’EAU ET LES SANITAIRES


Posez les questions de ce module une seule fois pour chaque ménage visité.
Encerclez un seul code par réponse dans l’espace prévu à droite .
Si un enquêté donne plus d’une réponse, enregistrez la source ou toilettes la plus utilisée.
1. QUELLE EST LA SOURCE PRINCIPALE D’EAU À Eau du robinet dans le logement................01
BOIRE POUR LES MEMBRES DE VOTRE Eau du robinet dans la cour/parcelle..........02
MÉNAGE ? Borne fontaine............................................03
Puits à pompe ...........................................04
Puits protégé .............................................05
Source protégée.........................................06
Eau de pluie...............................................07
Eau en bouteille..........................................08
Puits non protégé.......................................09
Source non protégée..................................10
Mare, ruisseau ou fleuve............................11
Camion citerne, vendeur d’eau...................12

Autre (à préciser)_____________________13

Pas de réponse ou NSP.............................98


2. COMBIEN DE TEMPS FAUT-IL POUR ALLER LÀ-
BAS, PRENDRE DE L’EAU ET REVENIR ? No. de minutes................................__ __ __

Eau sur place..........................................997

NSP…………………………………………998
3. QUEL TYPE DE TOILETTES UTILISEZ-VOUS DANS Chasse d’eau avec égouts ou avec fosse
VOTRE MÉNAGE ? septique ..................................................1
Latrines à évacuation .................................2
Latrines améliorées à ventilation (VIP)........3
Latrines traditionnelles................................4
Trou ouvert..................................................5
Sceau..........................................................6

Autre (à préciser)..........................................7

Pas de toilettes ou brousse ou champ........8 8Q.5


4. EST-CE QUE CES TOILETTES SE TROUVENT Oui, dans le logement/cour/parcelle............1
DANS VOTRE LOGEMENT, VOTRE COUR OU Non, en dehors du logement/cour/parcelle. 2
VOTRE PARCELLE ** ?
NSP.............................................................8
5. QUE FAITES-VOUS AVEC LES SELLES DES Ils utilisent toujours les toilettes/latrines......1
PETITS ENFANTS (0-3 ANS) QUAND ILS Jetées dans les toilettes/latrines.................2
N’UTILISENT PAS LES TOILETTES OU LES Jetées en dehors de la cour........................3
LATRINES ? Enterrées dans la cour................................4
Ne sont pas jetées/Restent par terre...........5

Autre (à préciser)______________________6

Pas de petits enfants dans le ménage........8

Vous aimerez peut-être aussi