Vous êtes sur la page 1sur 15

1

Cabinet d’assistance comptable et d’analyse d’affaires

« Plusieurs raisons d’investir dans le domaine de la restauration au Cameroun »

LA RESTAURATION AU CAMEROUN :
UN DOMAINE PORTEUR

DOMAINE PORTEUR | La restauration au Cameroun


2

SOMMAIRE

RÉSUMÉ EXÉCUTIF ................................................................ 3

I- PRÉSENTATION DU SECTEUR DE LA RESTAURATION......... 4

I-1 Présentation de l’offre ...........................................................................................................5


I-2 Présentation de la demande...................................................................................................5
I-3 Présentation de l’environnement ...........................................................................................6

II- DIAGNOSTIC DU SECTEUR DE LA RESTAURATION ............ 9

II-1 Diagnostic interne .................................................................................................................9


II-2 Diagnostic externe..............................................................................................................10
Potentiel du marché .................................................................................................................. 14
Références bibliographiques : ....................................................................................................15

DOMAINE PORTEUR | La restauration au Cameroun


3

RÉSUMÉ EXÉCUTIF

La restauration constitue un domaine important quels que soient le lieu, l’espace ou le


temps. Se nourrir étant une contrainte physiologique. Le Cameroun regorge de diversité
culturelle, et par conséquent de mets différents. Quelle que soit la région du pays, la possibilité
d’exercer une activité restauratrice s’offre aux investisseurs potentiels. Ainsi, « est – il encore
intéressant de placer son argent dans la restauration ? Le domaine représente-t-il une niche
intéressante ? ». Voilà des questions qui méritent réflexions.

Pour y apporter des réponses, une étude a été menée par le cabinet Financial solution (FS)

La présente étude tient son encrage d’une étude de terrain dans les deux (02) capitales du pays
(politique et économique) d’une part, et d’autre part sur la base documentaire des études
spécifiques et générales récentes dans les domaine de la restauration.

Le présent document est donc le rapport ou la présentation des faits saillants de ladite
étude. Son objectif étant d’établir un portrait du domaine de la restauration au Cameroun.
Notre but est de produire des informations utiles aux diverses personnes physiques ou morales
désireuses d’investir ou de trouver des partenaires crédibles dans ce secteur.

Les opportunités offertes dans ce domaine sont multiples, alors que l’offre est
encore assez faible. Des zones pourtant très attractives sont encore non couvertes, les
restaurants ne se constituent pas en chaînes, les services sont encore très traditionnels,
pourtant l’environnement camerounais offre des possibilités énormes pour ce genre
d’activité. L’approvisionnement par exemple ne constitue pas un problème.

La demande quant à elle est présente et ne constitue pas de problèmes. Elle est aussi
très diversifiée. Compte tenu des paramètres de types de cuisine offerte, de zone d’exploitation,
et de politique de prix, bien définir sa cible est très essentiel.

Le présent document est la synthèse de notre enquête.

DOMAINE PORTEUR | La restauration au Cameroun


4

I- PRÉSENTATION DU SECTEUR DE LA RESTAURATION

L’alimentation est un élément indispensable dans le courant de la vie des individus, il


constitue même une contrainte physiologique. Bien se nourrir est encore plus essentiel. Bien se
nourrir renvoyant tant à la qualité qu’à la quantité de la nourriture. La nécessité donc d’offrir
tant au bon moment qu’au bon endroit une alimentation riche, complète et de bonne qualité et
à un coût acceptable devient donc une nécessité.

Yaoundé est la capitale politique du Cameroun, et Douala celle économique. Par


conséquent, nous notons la présence tant de bureaux administratifs que d’entreprises. Ces deux
villes comptent deux grands types de points de restauration : les restaurants, et les tournedos.

Les restaurants : Il s’agit de ces établissements catégorisés en fourchettes ou présentant


au moins plusieurs critères de cette catégorisation. Les prix qui y sont pratiqués sont assez
élevés, les plats servis la plupart du temps en petite quantité, mais avec un confort et un service
de qualité. Ils sont généralement présents près des bureaux administratifs (comme les
restaurants de la CUY 1 vers l’école normale, la montée de l’école du centre à Yaoundé, et
d’autres à BONANJO et à AKWA). Ils ont donc déjà une cible bien précise. Les travailleurs de
bureaux. D’où la raison de leur politique de prix, mais celle-ci réduit évidemment le nombre de
leurs clients.
Les tournedos quant à eux ne présentent pas un confort véritable et ni une hygiène
acceptable, mais une quantité assez importante dans les plats et un coût d’alimentation réduit.
Ce sont les plus présents dans les villes de Yaoundé et de Douala. Ils sont présents dans de
nombreux quartiers de ces villes et ont même déjà causé la chute de certains restaurants (comme
« Le paradis » à NGOUSSO qui a fermé après 1 an).
L’hybride : Il s’agit de la nouvelle tendance de restaurants présents de plus en plus dans
la ville de Douala. Il s’agit des restaurants sénégalais. Cette nouvelle tendance se place au milieu
des types de points d’alimentation c’est-à-dire en cumulant uniquement les points forts des 2
types de points d’alimentation. Donc, offrir un confort acceptable et à des coûts proches de
ceux des tournedos. Ce type que nous avons appelé « hybride » est malheureusement encore
marginal à Yaoundé.

1
Communauté urbaine de Yaoundé

DOMAINE PORTEUR | La restauration au Cameroun


5

I-1 Présentation de l’offre

Dans le secteur de la restauration, nous sommes en situation de concurrence pure et


parfaite2.

Comme fournisseurs, nous avons les commerçants détaillants d’ingrédients (matières


premières). Ces derniers sont situés à proximité des points de restauration afin d’éviter
des retards d’approvisionnement dans le cas des tournedos ou des points de restauration rapide.

Concernant les restaurants, les fournisseurs sont généralement des grossistes, car ils
préfèrent acheter en grande quantité, à des coûts intéressants. Mais, ils tiennent compte de la
période conservation des aliments qui est différente d’un aliment à l’autre.

Au Cameroun, l’offre dans le secteur de la restauration (restaurants classés précisément)


est assez faible. Les contraintes, les coûts d’investissement, la législation très stricte, les prix
pratiqués compte tenu du pouvoir d’achat des camerounais sont les principales causes. C’est la
raison de la prolifération des tournedos et autres points de restaurant rapide. La plupart du temps
dans l’informel, ces types de restaurants sont très prisés. Mais compte tenu des défaillances
relevées plus bas, leur rentabilité est assez faible. La nouvelle tendance est la création de
restaurants sénégalais3, encore faiblement présents à Yaoundé, ils sont très actifs à Douala.

I-2 Présentation de la demande

Dans le domaine de la restauration, les acheteurs et les consommateurs sont des


individus de tout âge, de tout sexe, et appartenant à toutes les classes sociales, n’ayant pas
assez de temps pour se faire un repas à domicile. Généralement, ces individus consomment
à proximité de leur lieu de travail professionnel et académique.

Dans le cas des restaurants, les clients sont généralement des individus de tout âge et de
tout sexe, mais appartenant à des classes favorisés ou nantis, voulant généralement satisfaire un
plaisir particulier. Nous distinguons aussi les individus consommant à proximité de leur lieu de
travail professionnel ou académique.

Evaluer cette demande avec des chiffres présente une vraie difficulté, du fait que se
nourrir est une contrainte physiologique, tout individu est susceptible d’être un potentiel client

2
Rapport final étude de marché GOLDEN AGENCY
3
La plupart ne le sont que de nom

DOMAINE PORTEUR | La restauration au Cameroun


6

de ce secteur (juste tenir compte des contraintes alimentaires). La proximité, les menus offerts,
les coûts ; la qualité des services du restaurant sont des éléments sur lesquels s’appesantir afin
d’évaluer correctement la demande. Une offre différenciée et innovante pourrait aussi être un
levier pour une bonne évaluation de la demande.

I-3 Présentation de l’environnement

La loi définit 02 types de restaurants, les restaurants classés et ceux non classés
(gargote)4. La gargote est l’activité permanente d’achat en tout lieu du territoire national, pour
la vente des boissons et, après cuisson, des produits alimentaires prêts à consommer sur place
ou à emporter5. Les restaurants classés sont quant à eux regroupés par fourchette, en fonction
de leur respect des normes et conditions définies par le législateur.

Environnement politico-légal :

- Pour obtenir l’autorisation d’ouverture d’un restaurant, il est nécessaire de constituer un


dossier dont la composition est définie par le ministère en charge du tourisme ;
- Cette activité est soumise de plein droit à la patente, et les autres exigences fiscales sont
requises, au même titre que les autres entreprises. Une licence est aussi requise pour la
vente de certains types de boisson ;
- Des taxes payables dans les mairies sont aussi requises (Taxe sur l’hygiène, etc…).

Environnement technologique : Les outils et machines utilisés sont assez traditionnels, les
techniques par contre dans les restaurants classés ont beaucoup évolués (la préparation par
portion des repas).

Environnement socioculturel : les offreurs viennent d’horizons divers (on rencontre des
camerounais originaires de différentes localités ainsi que des étrangers).

Environnement économique : le secteur de la restauration constitue une part importante de


l’économie camerounaise, aussi bien formelle qu’informelle.

4
Décret régissant les activités touristiques N°99/443 /PM DU 25 MARS 1999
5
Décret N°93/720/PM du 22 Novembre 1993.

DOMAINE PORTEUR | La restauration au Cameroun


7

Tableau n° 1 : Défaillances et causes du secteur de la restauration rapide et des gargotes

Défaillances Causes

Insalubrité des points de restauration Manque de moyens financiers et de volonté

Présence de points de restauration Impôts et taxes élevés


clandestins

Absence de formation des offreurs dans le Coût élevé de la formation

domaine

Absence de contrôle qualitatif de la part Le secteur de la restauration rapide n’est pas

d’inspecteurs très développé

Locaux réduits Manque de moyens financiers

Insécurité de certains points de Situation dans des endroits à risque


restauration

Insatisfaction de la demande Mauvaise qualité des services, des produits

Prédominance de l’informel Impôts et taxes élevés, chômage élevé

Clients malhonnêtes Manque de moyens financiers pour

rembourser leurs crédits

Gérants souvent analphabètes

Non-respect des règles d’hygiène

Clientèle parfois complexée par le milieu Problème de classe sociale

Cuisine médiocre Les soucis de produire en grande quantité

Absence de licence Absence de moyens financiers

Source : GOLDEN AGENCY

S’agissant des restaurants classés, les défaillances citées ci-haut n’existent pas du fait
du respect de la législation en vigueur et de l’organisation mise en place. Par contre, les coûts
élevés ont pour conséquence de diminuer leur clientèle. Cette politique de prix pouvant être
traduite comme étant leur stratégie marketing, ou bien une façon d’atteindre directement leur
cible et d’exclure les autres, ou encore étant une exigence des coûts de revient.

DOMAINE PORTEUR | La restauration au Cameroun


8

Problèmes présents du secteur de la restauration rapide et des gargotes

- Mauvaise qualité des aliments déplorés par la clientèle ;


- Manque de confort ;
- Comportement agressif des vendeurs vis-à-vis de la clientèle dû à des frustrations
d’ordre social ;
- Absence des moyens de fidélisation de la clientèle ;
- Mauvaise qualité du service (lenteur dans le service) ;
- Instabilité des points de vente ;
- Difficulté de communication entre les vendeurs et la clientèle ;
- Manque de confiance et frein à la consommation ;

- Risque de maladie liée à la consommation des produits ;


- Absence de licence.
Problème focal

Le problème focal ici est : l’identification des éléments pouvant aboutir à une
plus grande satisfaction de la demande.

Implication du problème

La satisfaction du client peut reposer sur les éléments du marketing mix. De ce fait le
produit proposé par le vendeur au consommateur doit répondre aux normes de qualité et ainsi
répondre aux attentes du client. De plus, le prix doit être à la portée des demandeurs.
Ainsi dans notre secteur la satisfaction du client passe par des bas prix.

Le lieu de restauration a une importance caractéristique pour le client. Ils auront


alors tendance à se diriger vers des points de restauration rapide proche de leur lieu
d’habitation ou de travail.

Dans ce secteur, il y a lieu de distinguer l’informel du formel en matière de


communication. L’informel ne nécessite pas une communication particulière. On peut
donc se limiter aux simples échanges verbaux entre vendeurs et acheteurs. Néanmoins le secteur
formel nécessite une communication particulière afin de fidéliser la clientèle.

DOMAINE PORTEUR | La restauration au Cameroun


9

II- DIAGNOSTIC DU SECTEUR DE LA RESTAURATION

Nous présenterons le diagnostic interne et celui externe.

II-1 Diagnostic interne

Tableau n°2 : Analyse des forces et faiblesses du secteur de la restauration rapide à

Yaoundé.

Forces Faiblesses

- prix bas - Locaux réduits

- service rapide - Insalubrité

- proximité de la clientèle (géographique) - Niveau bas du fond de roulement

- disponibilité permanente - Aucune formation des restaurateurs

- bonne prévision des ventes - Manque d’infrastructure

- nombre élevé de points de restauration - Absence de communication


rapide

Source : Cabinet GOLDEN AGENCY

Comme nous pouvons le constater dans ce tableau, la restauration rapide est très
attrayante car elle pratique des prix bas et est à proximité des consommateurs. Pour
l’offre elle permet une bonne prévision de vente donc presque pas de gâchis ou de reste.
Toutefois, ce secteur a de nombreuses faiblesses à savoir : des locaux réduits, d’une grande
insalubrité et le manque de formation des vendeurs.

DOMAINE PORTEUR | La restauration au Cameroun


10

Tableau n°3 : Analyse des forces et faiblesses du secteur des restaurants classés

Forces Faiblesses

- Hygiène et confort - Prix élevés

- Service rapide - Niveau élevé du fond de roulement

- Infrastructures agréables - Formation obligatoire des restaurateurs

- Bonne prévision des ventes - Eloignement de la clientèle


(géographique)
- Nombre réduit de restaurants classés
- Absence de communication
- Qualité des services
- Contraintes législatives

Nous constatons que les restaurants classés présentent plusieurs forces, parmi lesquelles
l’hygiène et le confort, la qualité des services et le nombre réduit de restaurants, mais comptent
également des faiblesses, notamment les prix élevés des services, l’éloignement de la clientèle,
du fait que ces restaurants sont la plupart du temps dans les centres villes, ou près des lieux
professionnels ou académiques, et les contraintes législatives.

II-2 Diagnostic externe

- Le macro-environnement

Tableau n°4 : Analyse des opportunités et menaces du macro environnement de la


restauration rapide à Yaoundé

Opportunités Menaces

- Classe sociale basse dominante à - Concurrence


Yaoundé
- Taux d’impôts élevé
- Pauvreté
- Absence de licence
- Mentalité

Source : cabinet GOLDEN AGENCY

La restauration rapide du secteur informel concerne surtout la population à faible


pouvoir d’achat. Justement le fait qu’à Yaoundé la classe basse soit dominante est une
opportunité à saisir pour développer ce secteur. Toutefois on note dans ce secteur une forte
concurrence et un manque de licence ; ce qui ne garantit pas la qualité des aliments.

DOMAINE PORTEUR | La restauration au Cameroun


11

Tableau n°5 : Analyse des opportunités et menaces du macro environnement des


restaurants classés

Opportunités Menaces

- Faible concurrence - Pauvreté

- Recherche de qualité par certains - Contraintes législatives


demandeurs
- Charges élevées

Le secteur des restaurants classés est menacé par le faible pouvoir d’achat des
camerounais. Les prix des services proposés ont tendance à préciser quelle à la cible de ce type
de restaurant, mais le fait que certains clients recherchent de la qualité tant dans leur assiette
qu’autour d’eux, laisse apparaître une réelle opportunité. Les charges et contraintes législatives
venant réduire ce potentiel.

DOMAINE PORTEUR | La restauration au Cameroun


12

- le Micro environnement

Tableau n°6 : Analyse des opportunités et menaces du micro environnement de la


restauration rapide à Yaoundé.

Eléments Opportunités Menaces

- Personnes de tout sexe - personnes pouvant avoir


relativement jeunes, voisines du un rôle dissuasif
point de restauration
Demande - fréquence de consommation
- moralité des clients
régulière en fonction de la nature
(voleurs, violent,
du produit vendu (produit de
consommation courante) malhonnêtes)

- fournisseurs diversifiés - mauvaise qualité des

- proximité du point de produits

restauration - disponibilité de la matière


première
- canal de distribution
Offre - respect des normes de
direct (sans
salubrité de la part de la
intermédiaire) concurrence
- prix élevés pratiqués par

la concurrence

Source : cabinet GOLDEN AGENCY

La restauration rapide au Cameroun, sur le plan micro économique est encouragée par
la multitude de clients, un ensemble de personnes hétérogène qui consomme fréquemment au
sein de ces tournedos. Le canal de distribution sans intermédiaire, la proximité et le nombre
élevé de fournisseurs rendent ce service opportun. Mais la mauvaise moralité des clients et la
mauvaise qualité des produits sont des facteurs pouvant nuire à cette activité.

DOMAINE PORTEUR | La restauration au Cameroun


13

Tableau n°7 : Analyse des opportunités et menaces du secteur des restaurants classés

Eléments Opportunités Menaces

- Personnes de tout sexe - Obligation d’être dans des


relativement mûres, dont le lieu de zones à forte agglomération
travail est proche (A moins d’être une
référence) ;
- Demande importante dans les
lieux à forte agglomération ; - Prix

- fréquence de consommation
Demande
régulière en fonction de la nature
du produit vendu (produit de
consommation courante)

- Bonne moralité des clients

- Acceptation des prix lorsque la


qualité est présente ;

- fournisseurs diversifiés - mauvaise qualité des

- proximité du point de produits


restauration sauf en cas de menu
particulier - disponibilité de la matière
première
Offre
- canal de distribution
- respect des normes de
direct (sans
salubrité
intermédiaire)
-Proximité des gargotes et
autres points de restauration
rapide

Les restaurants classés sont incités par la demande importante. Demande pour laquelle
les prix appliqués ne constituent pas une contrainte, du moment où le point de restauration se
situe dans des zones à forte agglomération, ou à concentration des bureaux administratifs et/ou
d’entreprises. Le respect des normes de salubrité est très déterminant dans cette activité, tant
pour les demandeurs que pour les autorités de contrôle.

DOMAINE PORTEUR | La restauration au Cameroun


14

Potentiel du marché :

Le secteur de la restauration au Cameroun présente encore de réelles opportunités. Se


nourrir étant une contrainte physiologique, les clients potentiels ne manqueront pas. Il suffira
juste de pouvoir adapter convenablement l’offre à la demande, de tenir compte des forces et
faiblesses relevées plus haut, et aussi des opportunités et menaces de l’environnement.
Nous pensons qu’une réelle opportunité de points de restauration se dégage. C’est-à-
dire un restaurant qui se distinguera par la qualité des repas et des services, le tout dans un
confort acceptable, et pour un coût raisonnable (compte tenu du pouvoir d’achat des
camerounais). Il serait très bien accueilli.
Des restaurants spécialisés sont aussi très prisés : viandes de brousse, rôtisserie, etc…
Offrir ces menus, choisir une zone correspondant à la cible et bien communiquer seraient un
véritable atout pour l’entrepreneur, surtout qu’il existe tant de types de menu non exploités dans
les principales villes (Yaoundé et Douala). Sûrement à cause d’un problème
d’approvisionnement, problème qui pourtant pourrait être résolu par l’intégration en amont de
certaines activités.

Conseil financial solution : Il est très important de toujours différencier son offre et d'innover sans

cesse, car, qui n'innove pas meurt !!!!

DOMAINE PORTEUR | La restauration au Cameroun


15

Références bibliographiques :

- TEJE G, (2009), Restauration rapide à Yaoundé, Université Catholique d’Afrique


Centrale, GOLDEN AGENCY, 95 pages.
- Décret régissant les activités touristiques N°99/443 /PM DU 25 MARS 1999
- Décret N°93/720/PM du 22 Novembre 1993.

Tous droits réservés. Toute reproduction intégrale ou partielle de ce document sans


autorisation écrite est strictement interdite.

DOMAINE PORTEUR | La restauration au Cameroun