Vous êtes sur la page 1sur 14

Management des organisations

Introduction : Le management des organisations peut être comme :


« Le pilotage global de l’organisation à travers un ensemble de politiques de
productions de biens ou de services, communications, marketing, ressources
humaines, politique de financement, contrôle budgétaire […] cohérentes entre elles et
qui converge dans le sens du projet stratégique et se traduisent dans la culture
organisationnelle » (Evrard, 1993).

QU’EST CE QUE LE MANAGEMENT ?


- Le management est un processus qui permet, en tenant compte des ressources
disponibles
- D’éclairer les choix possibles
- De prendre des décisions,
- D’engager des actions nécessaires afin de contrôler et d’évaluer leurs réalisations
Plusieurs auteurs (Thiétard 1980 ; Hermel, 1988) ont également présenté le management
comme la manière de piloter une organisation.
Le management est donc fondamentalement dans sa conception un acte, un art selon
certain (Crozier,1988 ; Rochet, 1991), dont les outils ne sont et ne restent que les supports.
Cette vision permet d’identifier clairement des caractéristiques essentielles du management
commune a toute organisation publique commerciale ou associative :
 Des principes
 Des méthodes
 Des instruments
Le management est donc un ensemble de technique d’organisation et de gestion des
entreprises pour conduire et piloter les actions des individus.
- Le termes « management » (terme anglo-saxon) =direction. La gestion au
management (ménager) englobe toutes les dimensions de l’entreprise tant
stratégique qu’opérationnel. Le management renvoi aussi à l’action de bien régler,
de bien disposer, c’est-à-dire a l’art et technique de conduire et de diriger, dans
ce rapprochement avec le management, il est nécessaire d’associer deux axes
pour définir la gestion :
 Le management stratégique concerne la gestion du marché par la stratégie, c’est
un vison externe de la gestion ;
 Le management opérationnel concerne la gestion de processus propres à
l’entreprise, c’est une vision plus interne centrée sur l’organisation.

La distinction entre le terme Gestion et d’autres termes qui lui sont associés :
- Le terme « administration » qui renvoi a l’Etat et a ses services publics. Mais la
définition de l’administration selon Fayol prend le sens que nous donnons
aujourd’hui au management.

- Le terme « direction » terme trop général dans ses utilisations et visant le


domaine du pilotage.

- Gestion= pilotage d’une entreprise, c’est le contrôle de ses performances grâce a


des tableaux de bord (approche en termes de contrôle de gestion et d’audit, mais
le terme est aussi utilisé lorsqu’il s’agit de la mise en œuvre de projet)

- Le terme « gouvernement », c’est le pouvoir exécutif d’un état-nation. Mais, ici il


prend le sens du contrôle et de l’audit. Le terme le plus utilisé dans ce cas c’est la
« gouvernance ». Les entreprises doivent faire en permanence des choix pour
survivre. La gestion est de ce point de vu considérer comme étant la science des
choix.

La structure d'une organisation peut être défini d'après Mintzberg simplement comme « la
somme totale des moyens employés pour diviser le travail entre une tâche distincte et pour
ensuite assurer la coordination nécessaire entre ces tâches ».

Quelles sont les fonctions de management ?


Différents auteurs articulent différemment le contenu de fonctions managériales ainsi pour
Thietart (2004) le management porte sur les dimensions qui sont
- La planification,
- L’organisation,
- L’activation,
- Le contrôle.

La planification :
Phase du processus de management englobant la définition d'objectifs, l'élaboration d'une
stratégie et le développement de plan pour coordonner les activités.
Organisation
Phase du processus de management consistant à déterminer quelles tâches doivent être
effectuées, qui doit s'en charger, comment regrouper les missions, qui rend des comptes à
qui et à quel niveau les décisions sont prises.
Direction
Regroupe la motivation des personnes l'administration des activités des autres
collaborateurs, le choix du canal de communication le plus probants et des messages les
plus percutants ainsi que la résolution des conflits.
Contrôle
Phase du processus de management visant à surveiller les performances, à les comparer
avec les objectifs et à corriger tout écart éventuel.

Qu'est-ce que la gestion ?

A) La gestion : de la pratique à la science


Définition : la gestion et la pratique de la science du gouvernement des organisations
et plus particulièrement des entreprises.

o Une dimension empirique prégnante

o La révolution industrielle est à l'origine du développement de la gestion

- Exploitation plus scientifique


- Appelle aux capitaux extérieurs impose la tenue d'une comptabilité rigoureuse
mais aussi un objectif de rentabilité
- Apparition des problèmes de logistique
 Père fondateur : les dirigeant de l'entreprise

(1) But

(2) Sens-réflexion

(3) Méthodologie

(4) Dynamique organisationnelle QUE FAIRE ?


(5) Qualitatif (1) Objectifs

(6) Créativité (2) Moyens

(7) Cohérence (3) Technique

(8) Logique de coordination (4) Dynamique D’optimisation

Comment faire ? (5) Quantitatif

(6) Rigueur

(7) Pertinence

(8) Logique de différentiation

Le manager
Les 4 fonctions du manager sont :
- Planifier
Fixer les objectifs déterminer les actions adéquates pour les atteindre.
- Organiser
Établir des structures et des régimes de travail distribuer des ressources selon les objectifs.
- Diriger
Motiver susciter l'enthousiasme, canaliser les efforts de chacun vers un objectif commun.
- Contrôler
Évaluer le rendement prendre des mesures correctives qui s'imposent.

ROLE DU MANAGER
- Rôle interprofessionnel
Les interactions avec autrui
-Représentation
-Le leadership
-Là liaison

- Rôles informationnels
Échange et traitement de l'information
-Collecte et contrôle des données
-utilisation des données
-diffusion des données

- Rôle décisionnel
Utilisation de l'information et prise de décision
-Entreprenariat
-Gestion des conflits
-Répartition des ressources
-Négociation

Les organisations sont : Hôpitaux, université, firme, entreprises, associations,


administrations, collectivités, écoles.

Comprendre l'entreprise
 Définir l'entreprise et identifier son rôle.
 Citer les différents acteurs au sein de cette entreprise.
 Donner les différents types d'entreprises.
 Distinguer entre les différentes formes d'entreprises.

SOMMET
STRATEGIQUE

LIGNE
Technostructure HIERARCHIQUE Support logistique

CENTRE OPPERATIONNEL

CONFIGURATION D’ENTREPRISE CHEZ MINTZBERG

Type de structure Coordination dominante Type d’organisation


Structure simple Supervision PME
Bureaucratie mécanique Standardisations des Administration
procédés Entreprise
Industrielles
Bureaucratie Standardisations des Hôpitaux, universités
Professionnelle qualifications
Bureaucratie Standardisation des Grandes entreprises
Divisionnalisée résultats
Adhocratie Ajustement mutuel Conseil, start up

Les principes du management de l’organisations

Recherche de l’unité
La projection ORGANISATIONS La gestion de
Dans le futur Ressources

B. les disciplines de la gestion


Les firmes sont des entités multidimensionnelles
Fayol (1916) : il est possible de réduire la diversité à un nombre réduit de grandes fonctions.
Fonctions interdépendantes : atteindre les objectifs fixés nécessitent une coordination des
activités.

1. Produire dans des conditions optimales : la gestion de production


Rôle de la fonction de production produire les quantités demandées par les clients en
temps voulu , a un coût et un niveau de qualité déterminé.
La gestion de la production inclut :
- Logistique gestion de la chaîne d'approvisionnement-production-distribution.
- À long terme planifie, planification de la production.
- A court terme, prévision des volumes à produire.

1. Le marché et les moyens de l'influence : marketing


Aucune entreprise ne peut survivre durablement sans vendre ses produits.
Rôle de la fonction marketing repérer les besoins des consommateurs et mettre au point les
moyens de les satisfaire de façon rentable.
Double exigence :
- Phase analytique : comprendre le comportement du consommateur, de sorte à
concevoir des produits permettant de répondre à ses besoins.
- Phase opérationnelle : agir sur le marché par des actions pour promouvoir l’offre
de l’entreprise (« marketing mix »).
-
1. Concevoir une politique générale de l’entreprise : la stratégie
Stratégie : art de conduire la guerre.
Porter (1985) : la stratégie consiste a définir les orientations générale permettant a
l’entreprise de détenir un avantage concurrentiel durable.
Management stratégique :
- Analyse stratégique (diagnostic interne de l’entreprise, analyse concurrentielle du
marché)
- Choix stratégique (exemple : diversification ou spécialisation, différentiation des
produits)
- Mise en œuvre de la stratégie (développement, choix organisationnels)

1. Transcrire l’activité et le patrimoine de l’entreprise : la comptabilité

Comptabilité : mémoire écrite enregistrant toutes les opérations qui engagent l’entreprise
vis-à-vis des tiers.

Objectif : fournir les informations permettant aux dirigeant de l’entreprise et aux acteurs
extérieurs (investisseur, administration) d’apprécier les performances des entreprises

2. Réunir les capitaux et contrôler leurs emplois : la finance


Fonction financière : responsabilité des décisions de financement et d’investissement de
l’entreprise
Double contrainte financière : solvabilité et rentabilité => GESTION FINANCIERE
La finance comprend deux branches  :

-finance des entreprises : décisions de financement et d’investissement, et


conséquence sur la valeur de l’entreprise.
- Finance de marché : étude du fonctionnement des marché financiers, évaluation
des actif financiers, analyse du risque.

3. Mobiliser les hommes et les organiser : la gestion des ressources humaines

Problématiques traités par la gestion des ressources humaines :


- Gestion des emplois (politique de recrutements , de licenciement)
- Gestion du personnel existant (politique de formation, de promotion, politique de
rémunération)
- Révision des besoins futur en compétence de l’entreprise (gestion prévisionnelle
des ressources)
- Gestion des relations professionnelles (dialogue social)

Démarche Mercatique

1- La segmentation «Séparer le marché en plusieurs groupe»


2-Le ciblage
3-Le positionnement

Il y a deux façon de procéder a la segmentation:

-Les critère généraux


L’age, le sexe, le revenue, avec ça on peut découper la population

-Critère situationnel
selon l’achat
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Critère généraux
Ce n’est pas lié a l’offre, ils sont propres aux consommateurs il y a les critères
démographique, socio-économique, d’équipement,Psycho-graphique .
Critère de comportement
L’entreprise va s’appuyer sur le marché pour segmenter:
-La quantité de produit acheter
-Le montant de l’achat
-La récence/fréquence
-L’occasion d’achat
-Situation de l’utilisateur
-Sa fidélité a la marque
Critère de segmentation
un segment doit être
-Pertinent / Significatif
-Mesurable / Exploitable
-Accessible / Opérationnel
-Actualisé

Le choix des cibles


-une cible ou bien plusieurs cibles, car ça dépend de la stratégie de l’entreprise.
Il y a 4 stratégie de ciblage
-Le marketing indifférencié
-Le marketing segmenté
-Le marketing concentré
-Le marketing individualiste

Indifférencié
L’entreprise ignore les différent segment qui compose le marché et propose un seul produit
qu’elle distribue largement et qu’elle soutien par une politique de communication.

Avantage
-peut coûteuse
-économie d’échelle
-étude par segment n’est pas approfondie

Risque
si le marché est hétérogène, le risque est de voir des entreprises concurrentes faire
des propositions commercial différentes selon le segment de marché existant.

DIFFERENCIE
C’est lorsque l’on applique a chaque segment du marché une politique de marketing
spécifique
Segment 1 segment 2 segment 3
cible cible cible
Avantage
-provoque une augmentation du chiffre d’affaire et consolide la position de l’entreprise dans
tous les segments du marché.

Inconvénient
-Accroissement substantielle des coûts de recherche et développements, de productions, de
stockage, d’étude de marché de promotion, d’administration, de contrôle ect…
il est imprudent d’affirmer la stratégie différent et la plus rentable

CONCENTRER

Lorsque l’entreprise consacre son marketing sur un seul marché.


Segment 1 segment 2 segment 3
cible
objectif

Avantage
-Peut facilité la compréhension des comportements , les ressources mis en œuvre est a
porter des PMF, il y a aussi un gain de pars de marché et une forte rentabilité.

Risque
-Une évolution des besoins des consommateurs peut faire disparaître la demande
-Entreprise concurrentes peuvent s’implanter
-La santé de la firme peut être engager

INDIVIDUALISER
Propose un seul produit que l’on va lui proposer un marketing mixte

Étude de marché => choix de la cible => objectif commerciaux => Marketing mixte => plan
de marketing ou de marché.
Promotion – Placement prix – Promotion

III LE POSITIONNEMENT
-Par se positionner on va se proposer sur des technique d’analyse de données.
-Ces technique permette d’élaborer des cartes qui aide les marketeurs
-Mapping représente different positionnement sur un marché en fonction des attentes des
consomateurs

DIAGNOSTIC MARKETING

-Analyse précise et ponctuelle, structurelle et synhétique de l’entreprise, du marché, de


l’environement
-sur la base de nombreux enseignements obtenu grace au étude menes sur le marché
-relever et sélectionner les éléments positifs ou négatif qui caractérise les performances

-identifier et formuler la problématique marketing, problèmes majeurs ou situation


particulière, que l’entreprise doit traiter la formaliser de ce diagnostic

-La prise de décisions, détermine la stratégie et les action marketing que l’entreprise devra
conduire pour assurer sa pérennité.

Intrduction

La gestion des rssources hummaines connaît depuis les années 90 de profondes mutatons

L’historique de la fonction incite a distinguer trois temps fort


-La gestion admninistaative du personnel
-La gestion des rssources humaines
-La gestipn des personnes

Cependant, il semble que meme si ces trois périodes sont historiquement datées, elle
peuvent aujord’hui se traduire en activité distinctes dans les organisations et parfois meme
coexister.

1916-1947: Les prémisses de la fonction et les premiers test

TAYLOR
-L’individu n’est qu’une variable d’ajustement. Par contre, une relecture de son œuvre,
comme Montmollin (1981), Pastré (1984), ou Guerin (1998) on pu le faire, nous incite a la
nuance et montre que si la préocupaton principale etait certes la maitrise de la production, il
n’étais pas si indiférent a la gestion du personnel.
FAYOL
-Ne mentionna pas explicitement la fonction personnel lorqu’il énonca en 1916 les differentes
fonctions d’une organisations, cependant c’est avan tout parce qu’il avait inclus

1947-1960: L’éxtention de la fonction

FONCTION TRADITIONNELLE FONCTION ÉLARGIE FONCTIONS CONNEXES


Effectif, embauche et choix, Formation, information, Sécurité social, conditions de travail,
qualification du travail organisation de l’entreprise médeine du travail
réglementation et discipline,
administration du personnel,
relation avec les représentants du
personnel

1. L’historique de la fonction RH

1961-1976: LA STABILISTION

Cette période se caractérise par une instrumentalisation, c’est a dire une diffusion d’outils
inspirés de travaux de la période précédente.

Igalens (1999) a identifie essentiellement trois:


-les démarche de description et d’analyse des emplois
-L’enrichissement des taches
-la direction participative par objectif

Cette période verra également apparaître un changement important en matière de gestion:


l’informatisation de la GRH.

1975-2000: La GRH
-La variable humaine acquiert une place stratégique dans les organisations
son statut passe d’une logique de coût a maîtriser une logique de ressource a valoriser.

-Le passage d’une logique de poste a une logique de compétence. Cadin et Alil (1997)
L’évolution – administration du personnel versus GRH – peut se présenter ainsi
Gestion de la main d’œuvre Administration du Gestion des ressources
personnel humaines

Conception de la main Personnel substituable Actif spécifique


d’œuvre

Mode d’action Réaction Anticipation

Statut de la main d’œuvre Variable d’ajustement Variable stratégique

Statut du responsable Modeste chef du personnel DRH membre du comité de


direction

2000…: Le recentrage sur la personne

-La complexité apparaîtra certainement au courant de la décennie 90 avec a multiplication


des fusions, restructuration et plan sociaux qui rendra mal aisée la pratique d’une GRH
centré sur la valorisation des compétence et du potentiel humain.

-La massification de la gestion des ressources humaines dans le sens ou il esy possible
d’établir des politiques de carrière ou de rémunération pour une catégorie de trouve
questionnée.
-La décentralisation de la fonction, clairement explicité par Peretti (1999) «tous DRH»
semble avor eu un double impact:

-sur la ligne hiérarchique qui se trouve en première position pour gérer directement certains
aspect de la GRH (d’autant plus facilement avec l’informatisation et tous les intranets
disponibles dans les organisations ).

Mais aussi la fonction RH elle même qui passe d’un rôle de praticien a un rôle d’expert.

Cela ne veut absolument pas dire qu’elle a perdu tout contact avec le terrain; elle a
simplement plus de temps, du fait de cette décentralisation, pour s’oriente vers ne GRH plus
« Personnalisée »
ÉVOLUTION DE LA FONCTION RH
Le personnel est considéré comme une variable secondaire dans les école classique du
management.
2. C’est a partir des années 30 avec l’école des relations humaines qu’on va s’intéréser aux
hommes dans les organisations.
3. La fonctions personnel a d’abord eu une activité administrative et juridique: La gestion du
contrat travail, cette orientation a déterminé le profil du « chef du personnel »: des ancien
militaire, puis des juristes.
4. Depuis les années 80, La fonctions tend a devenir stratégique et on voit de plus en plus
apparaître le terme de GRH et depuis peu celui de la gestion des personnes.