Vous êtes sur la page 1sur 68

SUPERVISION

INDUSTRIELLE

P. Guérineau 1
La supervision
La supervision est le plus souvent centralisée

La supervision concerne tous les métiers

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 2


La supervision
La supervision permet :
 une assistance à l'opérateur dans ses actions de commande du processus de production,
 la visualisation de l'état et de l'évolution d'une installation automatisée de contrôle de
processus , avec une mise en évidence des anomalies (alarmes),
 la collecte d'informations en temps réel sur des processus depuis des sites distants (machines,
ateliers, usines...) et leur archivage,
 l' aide à l'opérateur dans son travail (séquence d'actions/batch , recette) et dans ses décisions
(propositions de paramètres, signalisation de valeurs en défaut, aide à la résolution d'un
problème ...),
 - fournir des données pour l'atteinte d'objectifs de production (quantité, qualité, traçabilité,
sécurité...),
 Tâches de transition (arrêt, démarrage, changement de consigne)
 Contrôle et suivi de l’installation (anticiper les défaillances, optimiser la production)
 Détection de défauts et diagnostic Compensation et correction.

Les taches essentielles de la supervision

Supervisory Control
surveillance (maintenance) conduite (commande)

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 3


Supervision : historique
Visualisation sur machine
<1960

1960 Panneaux synoptiques

1970 Panneaux synoptiques avec


Écrans de Visualisations

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 4


Historique : suite
PC + Écran
Imprimantes
Base de donnée
1990 Réseau LAN +
Logiciels spécialisés

PC
2000 PC +
Internet pour des applications
délocalisés (à distance)

Tout ceci au précédent millénaire

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 5


GTC et GTB
la GTB (Gestion Technique du Bâtiment) : permet au gestionnaire d'avoir une vue globale du
fonctionnement et des automatismes d'un bâtiment ou d'une installation industrielle.
Les données recueillies sont de diverses natures :
• des alarmes (Panne, arrêt anormal, mesure dépassant un seuil…) ;
• des états (fonctionnement d’un équipement, position, retour de commande…) ;
• des mesures (température, temps de fonctionnement, nombre de pannes…).
L'intérêt de la GTB (Gestion Technique du Bâtiment) est aussi d'améliorer la performance
énergétique du bâtiment en réalisant des économies d'énergies, grâce aux fonctions suivantes :
• la régulation du chauffage,
• la régulation du refroidissement,
• la régulation de la ventilation et de la climatisation,
• la commande de l'éclairage,
• la commande des stores.

La GTC (Gestion Technique centralisée) est un mode de supervision par système d'automate
centralisé, gérant un très grand nombre de paramètres et de fonctions différentes, à partir des
données envoyées par des capteurs au sein de grandes structures. Elle apporte une sécurité
accrue des infrastructures et une gestion économique de l’énergie.

On entend parler de GTE (Gestion Technique de l’Environnement), …

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 6


Les fonctions de la GTC / GTB
Informer, consigner, surveiller, transmettre, c'est la fonction d'une gestion
technique centralisée des bâtiments.
• la régulation du chauffage,
• la régulation du refroidissement,
• la régulation de la ventilation et
de la climatisation,
• la commande de l'éclairage,
• la commande des stores.

=> Les alarmes techniques

=> Les alarmes incendie

=> Les alarmes intrusion

=> Le contrôle d'accès

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 7


GTB

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 8


IHM GTB

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 9


Ecran de GTB

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 10


Ex1 : GTB / GTC

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 11


Ex2 : GTB / GTC

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 12


Ex3 : GTB

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 13


Ex4 : GTB

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 14


Ex5 : GTB

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 15


L’énergie

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 16


La pétrochimie

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 17


La chimie

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 18


L’environnement

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 19


L’environnement

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 20


Le transport

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 21


Le transport

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 22


Le transport

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 23


Le transport

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 24


La production

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 25


La production

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 26


La production

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 27


La chimie

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 28


La santé - hôpitaux

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 29


La santé - Hôpitaux

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 30


Position de la supervision
Pyramide CIM : computer-integrated manufacturing

Interne
t

0
SCADA : Supervisory Control And Data Acquisition
SNCC : système numérique de contrôle-commande

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 31


Infrastructure de la supervision
Internet R.Informatique
ERP
MES Serveurs
Bureautiques R.L. Industriel
Supervision
Accès
sécurisé
Serveurs de
Données
Bus de terrain
Industrielles
Supervision
Supervision
Bus Capteurs
Supervision
Clients
légers

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 32


ERP
(Gestion Bureautique)

Entreprise Ressource Planning

 Gestion de la production,

 Gestion des ressources humaines,

 Gestion des ventes et de la distribution,

 Gestion des ressources financières.

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 33


MES
(Gestion Industrielle)
Manufacturing Execution System

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 34


ERP et MES

L’ERP et le MES se situent à un niveau supérieur de la supervision

 La supervision prend en charge une partie des besoins du MES

 La supervision doit s’intégrer au système informatique de l’entreprise

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 35


Les fonctionnalités de la supervision
Supervisory Control & Data Acquisition (SCADA)

=> Acquisition de données


=> Commande des équipements
=> Visualisation
=> Traitement
=> Historiques
Traitement Historique
Visualisation
Commande des
équipements

Acquisition de
données

Industrial network
Controllers

Field bus

Sensors Actuators Analyzers I/O Barcode

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 36


Structure de la supervision

Vers ERP, MES


SGBD
Visualisation (et actions)

Archivage Gestion de Données Traitement


Temps réel
Base de
Données
Historiée
Acquisitions Commandes

API, régulateurs,
commandes numériques,
robots, capteurs…

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 37


La surveillance
La partie surveillance d'un superviseur a pour objectifs :
• La détection d'un fonctionnement ne correspondant plus à ce qui est
attendu,
• La recherche des causes et conséquences d'un fonctionnement non prévu
ou non contrôlé,
• L'élaboration de solutions permettant de pallier le fonctionnement non prévu,
• La modification des modèles utilisés pendant le fonctionnement prévu pour
revenir à ce fonctionnement : changement de la commande, réinitialisations,
etc.,
• La collaboration avec les opérateurs humains pour les prises de décision
critiques, pour le recueil d'informations non accessibles directement et pour
l'explication de la solution curative envisagée ou appliquée.

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 38


La surveillance (suite)
La partie surveillance:
• recueille en permanence tous les signaux en provenance du procédé
et de la commande,
• reconstitue l'état réel du système commandé,
• fait toutes les inférences nécessaires pour produire les données
utilisées pour dresser des historiques de fonctionnement,
• met en œuvre un processus de traitement de défaillance le cas
échéant.

Dans cette définition, la surveillance est limitée aux fonctions qui


collectent des informations, les archivent, font des inférences, sans agir
réellement ni sur le procédé ni sur la commande.

La surveillance a donc un rôle passif vis-à-vis du système de


commande et du procédé.

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 39


La commande
Le rôle de la commande est de faire exécuter un ensemble
d'opérations (élémentaires ou non suivant le niveau d'abstraction
auquel on se place) au procédé en fixant des consignes de
fonctionnement en réponse à des ordres d'exécution.

Il s'agit de réaliser généralement une séquence d'opérations


constituant une gamme de fabrication dans le but de fabriquer un
produit en réponse à une demande d'un client.

La commande regroupe toutes les fonctions qui agissent


directement sur les actionneurs du procédé qui permettent d ’assurer :
• le fonctionnement en l'absence de défaillance,
• la reprise ou gestion des modes,
• les traitements d'urgence,
• une partie de la maintenance corrective.

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 40


La commande (suite)
Les fonctions de commande en marche normale sont:

• L'envoi de consignes vers le procédé dans le but de provoquer son


évolution,

• L'acquisition de mesures ou de compte-rendu permettant de vérifier que


les consignes envoyées vers le procédé produisent exactement les effets
escomptés,

• L'acquisition de mesures ou d'informations permettant de reconstituer


l'état réel du procédé et/ou du produit,

• L'envoi vers le procédé d'ordres prioritaires permettant de déclencher


des procédures de sécurité (arrêts d'urgence par exemple).

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 41


Historisation
Historisation du procédé :
• permet la sauvegarde périodique de grandeurs (archivage au fil de l'eau)
• permet la sauvegarde d'événements horodatés (archivage sélectif)
• fournit les outils de recherche dans les données archivées
• fournit la possibilité de refaire fonctionner le synoptique avec les
données archivées( fonction de magnétoscope ou de replay)
• permet de garder une trace validée de données critiques (traçabilité de
données de production)

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 42


Supervision : récapitulatif

Les principaux objectifs des systèmes de supervision sont :

 Concentrer les données, déporter ou centraliser le pilotage du procédé,

 Apporter une vision temps réel des états, permettant aux opérateurs de
réagir et de décider rapidement,

 Apporter les premiers outils d’analyses nécessaires aux contrôles des


équipements concernés (historiques, courbes, alarmes, journal de bord,
login)....

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 43


Echelle de temps

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 44


Les données de la supervision
Supervision  Équipements
La communication entre équipement et superviseur.

Il est très souvent utile (tant du point de vue conception qu’utilisation) de


travailler avec plusieurs postes actifs simultanément.

Dans ce cas la liaison directe équipement risque de poser problème :

- Chaque équipement possède un protocole de communication propre


=> d’où une prolifération des protocoles
- Dépendance des utilisateurs avec les matériels à utiliser
=> d’où un problème de pérennisation

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 45


Communication DDE (Dynamic Data Exchange)

Application W Application X Application Y Application Z

Aucune prise en compte des particularités du milieu industriel


Communication complexe
Performances non optimales
Réseaux propriétaires

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 46


Communication DDE

Inconvénients de la solution DDE


Conflits d’accès : deux logiciels ne peuvent pas accéder simultanément
à la même ressource matérielle.

Incompatibilité entre différents vendeurs : des ressources matérielles


peuvent ne pas être pas supportées par certains logiciels.

 Évolutions matérielles difficiles : une évolution des spécifications d’un


matériel peut bloquer le fonctionnement d’un logiciel qui demande une écriture.

Duplication des efforts de développement : chaque logiciel doit s’interfacer


avec chaque matériel.

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 47


Communication OPC
(Objet Linking and Embedding for Process Control)

Standardiser la communication avec n’importe quel périphérique.


Communication : Client <>Serveur
Le rôle du serveur OPC est de collecter et/ou distribuer des données

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 48


Standard OPC
L'architecture définie par OPC est maintenue depuis 1997 par la fondation OPC
Avec OPC, il existe une relation Client  Serveur, qui permet de
remplacer ou ajouter des applications clientes sans toucher aux serveurs
et sans altérer les autres clients.
Objectif du standard OPC
 Standardiser les échanges de flux entre équipements
hétérogènes communicants
 Limiter la prolifération des protocoles
 Faciliter la maintenance des communications
 Pérenniser les installations
 Donner le choix des fournisseurs aux utilisateurs
 Permettre aux exploitants de se concentrer sur leur métier

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 49


Architecture : Mono Poste
Poste
d’acquisition et
d’exploitation

Réseau Industriel

Automates

Le superviseur gère l'ensemble des données automates ainsi


que les opérations de contrôle commande opérateur
Base de données de plusieurs dizaines de milliers
de variables sur un seul poste
Le superviseur gère les protocoles de communication
véhiculant les données et leur horodatage (précision 1ms)

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 50


Architecture : Multi Postes en Parallèle

Réseau Informatique – Messagerie TCP/IP

Poste d’acquisition Poste d’acquisition et


et d’exploitation d’exploitation

Réseau Industriel

Mode redondant
<= Automates

Les actions opérateurs et les acquits d'alarmes sont diffusés vers tous les
postes de l'Association en messagerie TCP/IP via le réseau local informatique.
Des applications identiques s'exécutent en parallèle sur chaque poste.
Association de postes d’acquisition et d’exploitation assurent la supervision et la
commande du procédé.

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 51


Architecture : Client - Serveur
Réseau Informatique – Messagerie TCP/IP

Serveur Poste Poste


d’acquisition d’exploitation d’exploitation

Réseau Industriel

Automates =>

• Solution pour les applications nécessitant plusieurs postes opérateurs,


• Une seule connexion aux réseaux industriels,
• Le Serveur est un producteur de données qui est le seul à communiquer avec les
Automates,
• Le Serveur diffuse les informations vers les postes d’exploitation (Clients ou
Consommateurs) ,
• La communication inter postes TCP/IP fonctionne en mode événementiel
et transmet par paquets les informations significatives
• Le poste Serveur peut exécuter tous les traitements communs à l’application.

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 52


Architecture :
Client –Serveurs multiples
Poste Poste
d’exploitation d’exploitation
Accès distant
Réseau Informatique – Messagerie TCP/IP

Serveur Serveur
d’acquisition d’acquisition

Réseau Industriel

Automates =>

• Deux ou plusieurs Serveurs, fonctionnant en parallèle, sont dédiés à la communication


avec des automates différents, chacun gérant des parties distinctes de l’application.
• Chaque Client est pré abonné à chacun des Serveurs et peut s’abonner à l’ensemble des variables
de l’application,
• Une liaison par ligne téléphonique spécialisée, RTC ou même satellite est possible.

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 53


Architecture :
Client-serveur Actif Unique
Poste Poste
d’exploitation d’exploitation

Réseau Informatique – Messagerie TCP/IP

Serveur Serveur
groupe de Serveurs d’acquisition d’acquisition
redondants (cluster) en STAND BY ACTIF

Réseau Industriel

Automates =>

• Pour des raisons de sécurité et de disponibilité des informations chaque Serveur


de communication peut être redondé,
• Le Serveur en Stand-by de cette Association est Client du Serveur actif et ne communique pas
avec les automates,
• Lors d'une panne du Serveur actif, le Serveur en Stand By démarre la communication avec les
automates et devient Serveur actif ,
• Le basculement est transparent pour les postes Clients .

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 54


Architecture :
Client-serveur sécurisé
Poste d’exploitation Poste d’exploitation

Réseau Informatique doublé


Messagerie TCP/IP

Serveur Serveur
d’acquisition d’acquisition
en STAND BY ACTIF
Réseau Industriel doublé

Automates =>

Le réseau local informatique et/ou le réseau industriel sont doublés.

Un poste Client peut accéder aux informations des automates via deux chemins
entièrement différents.

Le poste client change de serveur si les 2 connexions du premier sont


devenues mauvaises.

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 55


Principe : client - serveur
Client Serveur
Remote Desktop Connexion
TCP/IP

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 56


Logiciels de développement
d’application de supervision

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 57


PCVUE : système intégré
W
E Consignations Alarmes
B
Historique
V
U
E FrontVue Alarmes
- PcVue
W
Tendances LAN
E
B
S
E VAR : Base de Données Temps Réel structurée
R
V OPC
I OPC
C Client Serveur
E
S CIMWAY
Moteur de communication

Réseau d’automatisme
ARS (4) : SUPERVISION 58

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 58


Présentation : PCVUE

 Éditeurs graphique (FrontVue)


 Les objects

 Les animations

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 59


Développement d’un objet
Avant…
Equipement 1
Equipement 2
Equipement 3 Simple Mais :
Variable 1 Fastidieux
Variable 2
Variable 3 Long
Synoptique 1 Risque d’erreurs
Synoptique 2
Synoptique 3

Script 1
Script 2
Script 3

Alarme 1
Alarme 2
Alarme 3

Archivage 1
Archivage 2
Archivage 3

Configuration par variable « a plat »

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 60 60


Objet générique
Maintenant… avantages
Objets
« Instance » 1 Approche Fonctionnelle
(Composants)
Equipement 1 Script 1 Configuration logique et
Equipement Script Structurée
Variable 1 Alarme 1
Variable Alarme
Synoptique 1 Archivage 1 Configuration unique
Synoptique Archivage

Déploiement plus rapide

« Instance » 2 Propagation des


Equipement 1 Script 1 modifications

Variable 1 Alarme 1

Synoptique 1 Archivage 1

« Instanciation »
...
(au moment de l’utilisation)
Configuration et maintenance optimisées 61

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 61


PCVUE : journal de bord et Magnétoscope

 Journaux de bord
Bilans, rapports

 Magnétoscope

La fonction magnétoscope vous permet de rejouer les


évènements historisés dans vos synoptiques, sans perturber
l'exploitation, en pas à pas ou en continu.

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 62


Alarmes

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 63


Tendances

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 64


Consignations

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 65


Droits d’accès
 Organisation hiérarchique Users / Profiles / Stations
 Limitation des droits de commande d’acquittement
d’alarmes, de masquage d’alarmes, d’envoi de
recette, d’accès aux synoptiques, de visibilité de
calques…
 Droits d’accès conformes 21 CFR part 11 :
 Audit trail
 Hiérarchisation des profils, signatures électroniques,
doubles signatures
 Activation, inhibition, sécurisation et durée de vie de mot
de passe
 Cryptage des données

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 66


Utilisateurs avec droit d’accès

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 67


Organigramme de développement

Cahier des Charges

Définition de la Définition de la
base de donnée communication

lien

Réalisation du Fond de plan

Réalisation des
animations de base

Réalisation des animations


et fonctions spécifiques

Modifications possibles

IUT de Cergy - Dept GEII N P. Guérineau 68

Vous aimerez peut-être aussi