Vous êtes sur la page 1sur 16

Polynômes et

fractions rationnelles
Les polynômes et les fractions rationnelles iooen: un rôle fonda-
mental dans de nombreux domaines des mathématiques. L'obiet
de ce chapitre est .de présenter quelques techniques de calcul qlJi
leurs sont propres et dont la connaissance s'avèrera essentielle par
la suite.

+4

2.x3 - 2x2 +4
- 2.x3 + 4x2 - 4x' -
2x2-4x+4
-2x2+4x-4

x4+4
=x2+2x+2
x2-2x+2

1. Généralités sur les polynômes 174

2. Polynômes du second degré ..178

3. Factorisation par x - ff .................•....................•..... t81

4. Fractions rationnelles 184

Polynômes et fractions rationnelles 173


\

--1t~ Notion de polynôme


1
ntrod uction
1II11111111J1!!l1l1
On considère la fonction numérique f de la variable réelle x, définie par:
f(x) = (1 - 2x) (x2 - 3) - x2(4 - x) + 5.
• Développer, réduire et ordonner f(x) suivant les puissances décroissantes de x.
• Quel est le terme de degrél2~? Quel est le terme constant?
• Quel est le coefficient du monôme de plus haut degré?
On a appris en classe de troisième que f(x) est un polynôme de degré 3 dont la forme réduite et ordon-
née est: - x3 - 3x2 + 6x + 2.
Nous allons, dans les paragraphes qui suivent, réviser et préciser ce vocabulaire.

1II1111.IIIIIII~éfinitions et théorème fondamental


tJ
• Soit a E * , nE N.
IR;
Toute fonction numérique [de la variable réelle x, définie par j{x) = ax", est appelée monôme de
coefficient a et de degré n,
• On appelle polynôme toute somme alg~brique de monômes.

Exemples
•x f-i> fix5 est un monôme de coefficient fi et de degré 5.
x5 r:
• X f-i> 7 - (1 - » v2)x3 + 1 est un polynôme .

.Remarques \

• Un monôme est un polynôme (par èxemple : {2x5 = (2x5 + 2x2 - 2x2).


• L'ensemble de définition d'un polynôme est IR.
" • X f-i> !? + x4 n'est pas un polynôme car son ensemble de définition *.
est IR;
• La fonction nulle est un polynôme,appelé le polynôme nul (c'est, par exemple, la somme de x f-i> 2x2
et de x f-i> - 2x2).

, Théorème fondamental
Tout polynôme non nul P(x) peut s'écrire de façon unique sous la forme:
anX»- + an_lx»--l + ... + a1x+ ao'

où n est un entier nàturel et ao' al' a2, ••• , an sont des nombres réels tels que an *- O.
é'_"=_ ~_~, __
Nous admettrons ce théorème.

- Définitions
Un polynôme écrit sous la forme P(x) = anx»- + an..:~x»--l+ ... + alx + ao (an *- 0) est dit réduit et
ordonné suivant les puissances décroissantes de x.
• n est appelé degré de P. On le note: dOp.
• Pour tout nombre entier naturel k compris entre 0 et ~l/' est ap!!~~~!e,rme de degré k.

174 Polynômes et fractions rationnelles


Q)
~~--~----~-=~~-------------------------------------=--~
Pro riété
Deux polynômes sont égaux si et seulement si :
- ils ont même degré ;
- les coefficients des termes de même degré sont égaux.

C'est une conséquence du théorème fondamental puisqu'un polynôme admet une seule forme réduite et
ordonnée suivant les puissances decroissantes.

Nous n'avons pas défini le degré du polynôme nul.


Dans la suite du cours, chaque fois que l'on fera référence au degré d'un polynôme, ce polynôme sera
implicitement supposé non nul.

11III.11III_ Racines d'un polynôme


·1
Définition
On appelle racine d'un polynôme P tout nombre réel a tel que: Pla} == o.

Déterminer les racines de P. c'est résoudre l'équation: P(x) =,0.

Exemples
• R(x} = x3 - 2x2 ='~(x - 2) a pour racines: 0 et 2.
• Soit Q(x) = x2 + x -2:lJn'vérifie aisément que: Q(1) = 0 et Q(- 2) =-0.
- 2 et 1 sont donc des racines de Q. ~
1

*-.••• _ Produit de polynômes


Soit P le polynôme de degré 5 défini par P(x) = 3x5 - 2x3 + 4x + 1.
Soit Q le polynôme de degré 3 défini par Q(x) = x3 + 2x2 - 1.
P (x)Q(x) = (3x5 - 2x3 + 4x + 1) (x3 + 2x2 - 1)
= 3x8 + 6x7 - 2x6 - 7x5 + 4x4 + 11x3 + 2x2 - 4x --1.
On constate que PQ est un polynôme de degré 8.

Le produit de deux polynômes P et Q est un polynôme, noté PQ.


On a : dO(PQ}= dOP + dOQ.

Démonstration
Soit P(x) anxn + an_1xn-1 + ... + a1x + ao (an *- 0),
=

Q(x) = bmxm + bm_1xm-1 + ... + bçx + bo (bm *- 0).


Le produit de deux monômes étant un monôme, le produit des polynômes P et Q est une somme de
monômes, c'est-à-dire un polynôme.
Le terme de plus haut degré de PQ est le produit du terme de plus haut degré de P par le terme de plus
haut degré de Q, c'est-à-dire: (anx") (bmxm) = anbmxn+m.
Comme «»: *- 0, -PQ a pour degré: n + m.

Polynômes et fractions rationnelles 175


~ ••• _ Somme de polynômes
Soit P(x) = 3x5 - 2x3 + 4x + 1. Soit Q(x) = x3 + 2x2 - 1.
Soit R(x) = x5 + x2 + 4. Soit S(x) = - 3x5 + x2 + 4.
On constate que :
• P et Q sont de degrés différents (5 et 3) et P + Q est un polynôme de degré 5 ;
• Pet R sont de même degré (égal à 5) et P + R est un polynôme de degré 5 ;
• P et S sont de même degré (égal à 5) et P + S est un polynôme de degré 3.
Le seul cas où le degré de la somme n'est pas égal à 5, c'est-à-dire au degré du polynôme de plus haut
degré, est celui où on ajoute deux polynômes de même degré ayant leurs termes de plus haut degré oppo-
sés.

Pro riété
La somme de deux polynômes P et Q est un polynôme, noté P + Q.
dO(P + Q) est inférieur ou égal au plus gr~d des nombres dOP et dOQ(égallorsque dOP *" dOQ).

Démonstration
Soit P et ~ des polynômes définis par P(x) = anxn + an_lxn-1 + ... + alx + ao (an 0), *"
m m l
Q(x) = bmx + bm_lx - + ... + blx + bo (bm 0). *"
P + Q est une somme de monômes donc un polynôme.
,
• Lorsque m *" n, son terme de plus haut degré est m si m > n, n si m < n. Donc, dO(P + Q) est le plus
grand des nombres m et n.
• Lorsque m = n, P(x) + Q(x) = (an + bn)xn + ... + (al + bl)x + (ao + bol.
Si (an + bn) = 0, alors d°(p + Q) est inférieur à n.
Si (an + bn) *" 0, alors dO(n Q) est égal à n.
\,
--,

j .2. Factorisations---
-* UnDéfiniton
polynôme mis sous la forme d'un produit de polynômes de degrés supérieurs ou égaux à 1 est
dit factorisé .

••• _ Factorisations élémentaires


On peut dans certains cas, en observant attentivement le polynôme et en· effectuant de légères modifica-
tions, reconnaître un facteur commun à plusieurs termes. .

Exemples
• P(x) = x(2 - x) + 4x - 8 .• Q(x) = (x - 3) - 2(x - 3)2 + x2 - 3x
= x(2 - x) + 4(x - 2) = (x - 3) - 2(x - 3)2 + x(x - 3)
= x(2 -x) - 4(2 -x) = (x - 3) [1 - 2(x - 3) + xl

J;
...._ . = (2 - x) (x - 4).

Factorisations utilisant des produits' remarquables


Pro uits remar ua es
= (x - 3) (7 - xl.

Pour tous nombres réels a et b, on a :


(1) (a + b)2 = a2 + 2ab +' b2 ; (4) (a + bP = a3 + 3a2b + 3ab2 + b3 ;

(2) . (a - b)2 = a2 - 2ab + b2 ; (5) (a - b),~-= a3 - 3a2b + 3ab2 - b3 ;

(3) (a - b) (a + b) = a2 - b2 ; (6) (a - b) (a2 + ab + b2) = al - b3 ;

(7) (a + b) (a2 =-ab + b2) = a3 + b3•

Ces résultats sont faciles à établir. L'initiative en est laissée au lecteur.

176 Polynômes et fractions rationnelles


Exemples
• P(x) = 12x - 3x3 • R(x) = x3 - 8 + (x - 2) (4x + 5)
= 3x (4 _x2) = (x - 2) (x2 + 2x + 4) + (x - 2) (4x + 5)
= 3x (2 ~ x) (2 + x). = (x - 2) [(x2 + 2x + 4) + (4x + 5)]
= (x - 2) (x2 + 6x + 9)
• Q(x) = x3 + 3x2 + 3x + 1 = (x- 2) (x + 3)2 .
= x3 + 3x2 X 1 + 3x x 12 + 13
= (x + 1)3.

-:I-L-3~Travaux dirigés
11__ 1. Polynômes de degré 2 non factorisables.
1. Le polynôme P, défini par P(x) = x2 + 1, admet-il une racine ?
2. Lorsqu'un polynôme de degré 2 est factorisable, quel est le degré de ses facteurs?
3. À l'aide d'un raisonnement par l'absurde, démontrer que P n'est pas factorisable.
4. Parmi lés polynômes Q, R et S, déterminer ceux qui sont factorisables :
Q(x) = (x + 2)2 - 3 j R(x) = (x - 2)2 + 3 j S(x) = (x - 2)2 + (x + 2)2.

Solution
1. Pour tout nombre réel x: x2 +
1 ~ 1. Donc, pour tout nombre réel x: P(x) *- O.
Le polynôme P n'admet donc aucune racine dans IR.
2. Lorsqu'un polynôme de degré 2 est factorisable, chacun de ses facteurs a un degré non nul strictement
inférieur à 2. Un tel polynôme est donc le produit de deux polynômes de degré 1.
3. Si Pétait factorisable, il pourrait s'exprimer sous la forme: P = P1P2, avec dOP1 = dOP2 = 1. En parti-
culier, P 1 admettrait une racine qui serait aussi racine de P, ce qui est en contradiction avec le résultat
de la question 1. P n'est donc pas factorisable.
4. Q(x) = (x + 2)2 - ([3)2 = (x + 2 - (3)(x + 2 + (3). Q est donc factorisable ..
Pour tout nombre réel x : R(x) ~ 3. R n'admet donc aucune racine et est de degré 2. Un raisonnement
identique à celui de la question précédente prouve que R n'est pas factorisable.
S(x) est la somme de deux termes positifs, elle est nulle si et seulement si chacun de ses termes est nul.
Par conséquent: S(x) = 0 ~ (x - 2)2 = 0 et (x + 2)2 = 0
~ x = 2 et x = - 2.
S est un polynôme de degré 2 n'admettant aucune racine, il n'est donc pas factorisable .

••• _ 2. Factoriser :
1. P(x) = x3 - 27 j 2. Q(x) = x6 - 64 j 3. R(x) = 16 x4 - 81 j

4. S(x) = x4 + 4x2 + 4 j 5. T(x) = x4 + 4 j 6. U(x) = x4 + 1.

Solution
1. P(x) = x3 - 33 2. Q(x) = (X3)2 - 82
= (x - 3)(x2 + 3x + 9) ; = (x3 _ 23)(X3 + 23)
= (x - 2)(x2 + 2x + 4)(x + 2)(x2 - 2x + 4) ;

3. R(x) = (4x2)2 - 92 4. S(x) = (X2)2 +_2x2 X 2 + 22


=. (4x2 _ 9)(4x2 + 9) = (x2 + 2)2 ;' _
= (2x - 3)(2x + 3)(4x2 + 9) ;

5. T(x) = x4 + 4x2 + 4 - 4x2 6. U(x) = x4 + 2x2 + 1- 2x2


= (X2)2 + 2 x2 X 2 + 22 - (2X)2 = (x )Z + 2x2 X 1 + 12 - (X[z)2
2
/
= (x2 + 2)2 - (2X)2 = (x2 + 1)2 - (x[z)Z

= (x2 - 2x + 2)(x2 + 2x + 2) ; = (x2 -xli + 1)(x2 + x 2 + 1).

Polynômes et fractions rationnelles 177


.Rgmargu,e
Certains polynômes sont factorisables et n'admettent pourtant aucune racine; T en est un exemple :
pour tout nombre réel x, T(x) ~ 4, donc T(x) n'admet pas de racine.
On démontre de même que U n'a pas de racine.

~Exercices ~:%%

La Réduire et ordonner suivant les puissances R(x) = x3 - 1 + (x2 + X + 1)(4x2 + 3x + 2).


décroissantes de x les polynômes P, Q, R définis
par: 11 1.d On reprend les polynômes P, Q,R de l'exercice
P(x) = (x2 + 5)2 + (2x - 3)3 ; précédent.
Q(x) = (x3 + 1)3 + (x4 - 1)3 ; 1. Déterminer les racines de P et Q.
R(x) = (x - 1)2(X + 1)3. 2. a) Démontrer que, pour tout nombre réel x :

1.b Soit les polynômes P, Q, R définis par:


x2 + x + 1 = (x + ;)2 + ~.
En déduire que, pour tout nombre réel x :
P(x) = (x3 + X + 1)(- 5.e + 3x2 - 4) ;
x2 + x + 1 > O.
Q(x) = (x2 _ 1)5 ;
b) Déterminer les racines de R.
R(x) = (x3 - 2x2 + 1)n(x2n - 1) (où n est un
nombre entier naturel non nul donné).
Déterminer dO(P) , dO(Q), d°(p + Q), dO(R). ..•. 1 .e Calculer mentalement: 2 0002 - 1 9992.

1.c Factoriser les polynômes P, Q, R définis par : 1 .f Déterminer le polynôme de degré inférieur ou
P(x) = x2 - 1 + (1 - x)(2x - 3) ; égal à 2 qui s'annule en - 2 et l, et qui prend la
Q(x) = x3 - 6x2 + 12x - 8 ; valeur 6 en O.

"\..r.

_"""".~j=- Forme canonique


••• _ Introduction
L'objet de ce paragraphe est d'apprendre à écrire tout polynôme du second degré sous une forme parti-
culière, appelée forme canonique, permettant de calculer aisément ses racines éventuelles et d'étudier
son signe.
Commençons par deux exemples.
• Soit P(x) = x2 + 2x - 3.
x2 + 2x est le début du développement de (x + 1)2, on peut donc écrire: x2 + 2x = (x + 1)2 - 1.
D'où: P(x) = (x + 1)2 - 1 - 3 = (x + 1)2 - 4 .
• Soit Q(x) = 4."(2 - 12x + 10 = 4(x2 - 3x + ~).

x2 -::lx est le début du développement de (x - ~ )2, d'où: x2 - 3x = (x - ~)2 -': .


3
On a donc: Q(x) = 4(x - "2)2 + 1 = (2x - 3)2 + 1.

••• _ Cas général


On admet que, pour tout polynôme P du second degré, il existe des nombres réels a, ex, ~ avec a*, 0 tels
q:ue; pour tout nombre réel x : P(x) = a(
(x + ex)2 + ~). Cette écriture de P(x) est appelée forme canonique.

1 78 Polynômes et fractions rationnelles


Pour trouver la forme canonique de P(x) = ax2 + bx + c, avec a*-O :
'1
1 - on met le nombre a en facteur: P(x) = a(x2 + È-x + ~)
a a
;

- on considère que x2 + ~ x est le début du développement de (x + ;a)2 ;

- on cherche le nombre 0 qu'il faut.ajouter à (x + 2b )2 pour obtenir x2 + È-x + ~.


. a a a

•• 11_ Factorisation d'un polynôme du second degré


Nous nous contenterons d'exposer la méthode sur des exemples.
• Soit P(x) = x2 + 2x - 3. Sa forme canonique est: P(x) =; (x + 1)2 - 4.
On reconnaît une différence de deux carrés :
P(x) = [(x + 1) - 2] [(x + 1) + 2]
= (x - 1) (x + 3).
P(x) = 0 Ç:::} x = 1 ou x = - 3.
P admet donc deux racines : - 3 et 1.
• Soit Q(x) = 4x2 - 12x + 10. On a vu dans l'introduction que Q(x) pouvait se mettre sous la forme:
. Q(x) = (2x - 3)2 + 1.
Un carré étant toujours positif, on a pour tout nombre réel x: Q(x) ~ 1. Aucune valeur de x n'annule donc
Q. Q n'a pas de racine.
Q n'est pas factorisable, sinon il serait le produit de deux polynômes de degré 1 et admettrait donc deux
racines (éventuellement égales). -
• Soit R(x) = x2 - 2x - 2
= (x - 1)2-3
= (x - 1)2 - (j3)2
= (x - 1 + ,13).
1- [3Ux-
R(x) =0 Ç:::} x = 1 + /3 ou
x = 1 - [3.
R admet donc deux racines : 1 + [3 et 1- [3.

Soit P(x) un polynôme du second degré mis sous forme canonique: P(x) = a( (.;: + a)2 +....0).
• Si 0> 0, alors P n'admet pas de racine car (x + a)2 + 0 est supérieur ou égal à 0, donc stric-
tement positif, pour toute valeur de x. P n'est pas factorisable, sinon, il le serait par un poly-
••

nôme de degré 1et donc admettrait une racine.
• Si 0 < 0, alors on factorise P en considérant (x + a)2 + 0 comme une différence de deux car-
rés et on en déduit deux racines.
• Si 0= 0, alors P(x) = a(x + a)2 et P admet une seule racine: - a.

On constate que, pour les polynômes du second degré, il y a équivalence entre J'existence de racines et
J'existence d'une factorisation. Nous préciserons ce résultat dans la leçon 3 pour des polynômes de
.degré quelconque.

__ ••. Étude du signe d'un polynême du second degré


Nous nous contenterons d'exposer la méthode sur des exemples .
• Soit Q(x) = 4x2 - 12x + 10 = (2x - 3)2 + 1.
Un carré étant toujours positif, on a pour tout nombre réel x : Q(x) > o.
• Soit P(x) =o! x2 + 2x - 3 = (x - l)(x + 3).
On étudie dans un tableau le signe de (x - 1) et (x + 3), puis celui de leur produit:

Polynômes et fractions rationnelles 179

--~-----------------------------------------------------~~
P(x) est donc strictement positif pour tout nombre
x -oo -3 1 +oo réel x appartenant à :
]- oo ; - 3[ U ]1 ; + 00[.
x-1 -
1
-
,
6 +

x+3 - 6.
T
+ +
P(x) est donc strictement négatif pour tout nombre
réel x appartenant à l- 3 ; 1[.
1
~
P(x) +
? <'
? +
P(x) est nul pour x = 1 ou x = - 3.

• Il faut faire attention à bien disposer dans J'ordre croissant les racines des différents facteurs sur la
première ligne du tableau .
• Pour étudier le signe de chacun des facteurs, on peut utiliser le point méthode indiqué ci-dessous:

Soit P(x) = ax + b, avec a O. * -oo +oo


x a
Pour étudier le signe de P(x),
on peut d'abord chercher sa racine a, ax= b signe de - a 6T signe de a
puis utiliser le tableau ci-contre:

11I.11I Étudier le signe du polynôme P défini par P(x) = - 6r - 5x + 4.

Solution
• Factorisons P(x) à l'aide de la forme canonique: • Étudions ensuite le signe de chaque facteur et
récapitulons les résultats dans un tableau de signes.
P(x) = - 6(x2 + 2 x_ 1.:)
6 3
4 1
=_ 6((X + 12
2)2 _ ~
144
_ ~)
144
x -oo -3 2 +oo

= _ 6((X + 2)2_ (11)2)


12 12
3x+ 4 - 6 +
1
+

= _ 6(X + 2 + 11)(x + 2 _11)


1 - 2x + + 6T -
12 12 12 12

=-6(x+-)(x--)
4 1 P(x) -
? + 6T -
3 2
= (3x + 4)(1 - 2x).

Nous pouvons conclure:


pour tout x appartenant à {- ~ ; ~ l. P(x) = 0;
pour tout x appartenant à l- 00 ; - ~ [ UJ ~ ;+ ooL P(x) < 0 ;

pour tout x appartenant à]- ~ ; ~ [, P(x) > O.

~Exercices~//~r~/~~//~
2.0 Trouver les racines, s'il en existe, des poly- 2.b Étudier le signe des polynômes P, Q, R, S de
nômes P, Q, R, S définis par: -l'exercice précédent.
P(x) = x2 - 5x + 4 ; Q(x) = x2 + 3x + 4 ;
R(x) = x2 + 2Fix + 2 ; S(x) = x~ - X - 1.

.- ••_Eactorisation par. x -ex


......;J.:1.Théorème fondamental
Théorème
Soit P un polynôme et a un nombre réel.
a est racine de Il si et seulement si il existe un polynôme Q tel que:
pour tout nombre réel x, P(x) = (x - a)Q(x).

Q{x} est appelé quotient de P{x} par x-a.

Démonstration
• Supposons que, pour tout nombre réel x : P(x) = (x - a)Q(x). Alors: PCa) = (a - a)Q(a) = O.
Donc, a est racine de P.
• Supposons que: P(a) = O.
Posons: P(x) = anx" + an_lx"-l + ... + alx + ao' où an "* O.
P(x + a) = an(x + a)n + an_l(x + a)n-l + ... + al(x + a) + ao'
x ~ P(x + a) est donc un polynôme P' de degré n.
Posons: P'(x) = bllxn + bl_lX"-l + ... + br~ + bo'
P'(O) = P(O + a)= P(a) = O. D'où: bo = O.
\

Donc: P'(x) = x(bIlX"-l + bll_lxn-z + ... + bl).


P(x) = P'(x - a) = (x - a) [bn(x - a)ll-l + bn_l(x - a)n-Z + ... + bl].

En posant Q(x) = bn(x - a)n-l + bn_l (x - a)n-Z + ... + bl, on a bien: P(x) = (x - a)Q(x).
..

Pour démontrer que (p) <=> (q), il est souvent utile de démontrer que: [(p) =} (q)] et [(q) =} (p)].

Exemple
Dans la démonstration précédente, on avait:
(p) : il existe un polynôme Q tel que, pour tout nombre réel x, P(x) = (x - a)Q(x) ;
(q) : P(a) = O.

Consé uences
(1) Un polynôme de degré n a au plus n racines distinctes.
(2) Deux polynômes de degrés inférieurs ou égaux à n coïncidant en (n + 1) valeurs distinctes sont
égaux.

Démonstration
(1) Raisonnons par l'absurde.
Supposons ~ue P admette au moins (n + 1) racines distinctes: ao' al' az, .:., an'
• ao étah facine de ~, il existe un polynôme non nul 00 tel que, pour tout nombre réel x :
P(x) = (x - ao)Oo(x).

Polynômes et fractions rationnelles 181


• Cil étant racine de P mais pas de x f--J> x - Cio' Cil est racine de 00.
Il existe donc un polynôme non nul Ql tel que, pour tout nombre réel x : P(x) = (x - Cio)(X -Cil)Ql (x).

• Ciz étant racine de P mais pas de x f--J> (x - Cio)(X - Cil)' Ciz est racine-de Ql'
n existe donc un polynôme non nul Qz tel que, pour tout nombre réel x:
P(x) = (x - Cio)(X - Cil)(X - Ciz)Q2(x).

• On démontre ainsi, de proche en proche, qu'il existe un polynôme non nul Qn tel que, pour tout
nombre réel x: P(x) = (x - Cio)(X - Cil)(X - Ciz)···(x - Cin)Qn(X).

Le degré du polynôme x f--J> (x - Cio)(X - Cil)(X - Ci2)... (x - Cin) est n + 1.

On en déduit que: d=P 2 n + 1. Ce qui est contradictoire. Donc, P admet au plus n racines.

(2) Soit P et Q deux polynômes, de degrés inférieurs ou égaux à n, coïncidant en (n + 1) valeurs dis-
-tinctes. Ces valeurs annulent le polynôme P- Q. Donc, P - Q, s'il est non nul, est un polynôme de degré
inférieur ou égal à n ayant plus de n racines. C'est impossible d'après (1). P - Q est donc nul.
Donc, P = Q. ~-

_'lk2. Déterminations pratiques du quotient de P(x) par x - a


••• _ Méthode des coefficients indéterminés
Nous allons exposer la méthode sur un exemple.

Soit P(x) = 2x3 - x2 - 4x + 3.


P(1) = 0, donc il existe un polynôme Q tel que, pour tout nombre réel x, on ait: P(x) = (x - l)Q(x).
Le degré de P étant égal à la somme des degrés de x f--J> x - 1 et de Q, Q est de degré 2.
Le terme de plus haut degré de P(x) étant égal au produit des termes de plus haut degré de (x - 1) et de
Q(x), le coefficient
du terme de plus haut degré de Q(x) est 2.
\ ::osons : Q(x) = 2x2 + bx + e, où b et e sont deux nombres réels à déterminer.
~ur tout nombre réel x : 2x3 - x2 - 4x + 3 = (x - 1)(2x2 + bx + e).
b-2=-1
Pour tout nombre réel x, 2x3 ~ x2 -'4-x +3 = 2x3 + (b _'2)~2 + (e '- b)x - e <=> { e-b=-4
-e=3

b=l
<=> {
e = - 3.
n vient: P(xJ = (x - 1)(2x2 + X - 3).
1 est une racine évidente de Q. En faisant un raisonnement analogue au précédent, on démontre que:
2x2 + x - 3 = (x - 1)(2x + ·3).
On en déduit que: P(x) = (x - 1)2(2x + 3).
On dit que 1 est une racine double de P et - ; une racine simple:

Remarque
Il est très fac~le de se rendre corr:pte, 0, 1 ou -
que le po1ynome admet une racine évidente.
= 1 est raciny\d'un polynôme. Lorsque c'est le cas, on dit
N
i'
J l
Division euclidienne [J
- L'algorithme permettant d'effectuer le quotient de deux nombres entiers naturels se généralise aux poly-
nômes. On dispose les calculs de la même façon et, à chaque étape, on détermine le quotient par x du
terme de plus haut degré du reste (cf. calculs ci-après).

182 POlynômes et fractions rationnelles


2x3- X2 -4x + 3 x-l
Ainsi, P(x) = (x - 1)(2x2 + X - 3).
- 2x3 + 2x2
x2-4x+3 De plus: 2x2 + x -3 = 2(x2 + .lx - 1.-)
2 2
- X2 + X
et x2+.lx=(x+~)2_.l
- 3x + 3 2 4 16'
+ 3x - 3 Donc: P(x) = (x - 1)2(2x + 3).
o

Pour factoriser un polynôme, on peut essayer successivement les méthodes suivantes:


• trouver un facteur commun;
• reconnaître un produit remarquable ;
• trouver une racine évidente a et diviser par x - a ;
• dans lé cas d'un polynôme de degré 2, le mettre sous forme canonique.

-3..
3 Travaux dirigés \

••• _ Etudier le signe de P(x) = r -7x - 6.

Solution
Factorisons P(x) : - 1 est racine évidente; on peut donc factoriser P(x) par (x + 1).
x3 - 7x.- 6 = (x + l)(x2 - X - 6) ;
- 7x - 6 x+l
x2 _ X _ 6 = (x _ .l)2 _ 25
2 4
7x
x
6
= (x - ~ - ~)(x - i + ~)

- 6x - 6 = (x - 3)(x + 2) ; 1
6x + 6
x3 - 7x - 6 = (x + l)(x - 3)(x + 2).
o
Dressons un tableau des signes:

x - 00 -2 - 1 3 +00
Pour tout nombre réel x appartenant à
X + 1 - - 0 + + l- co ; - 2[ U l- 1 ; 3[ P(x) < O.

x-3 - - -
>
6 +
Pour tout nombre réel x appartenant
]- 2 ; - 1[ U ]3 ; + co[ P(x) > O.
à

\
-
x+2
? :1' + +
~- Pour tout nombre réel x appartenant à
P(x) -
1
- , (- 2 ; - 1 ;
'\
31 P(x) = O.
9 +
9 9 +

3.a Diviser P(x) par x - IX dans chacun des cas sui-


vants:
1. P(x) = - 5x2 + 2x + 7 et IX= -1;
2. P(x) = 3x3 - 2x - 1 et IX = 1;
3. P(x) = - 2x3 - x2 + 4x - 4 et IX =- 2. 3.c Ét~er le signe des polynômes P et Q définis
par :
3.b Factoriser les polynômes P, Q et R définis par: P(x) = - x3 + 3x + 2 ;
P(x) = x3 +x 2 - 4x - 4 ; Q(x) = x4 + x3 - 7x2 - X + 6.

~tt-~'")~:l,;t[,.)
Polynômes et fractions rationnelles 183
_.•..
_~~
Fractions rationnelles.-
Généralités
••• _ Présentation

Définition . . 1

Toute fonction numérique de la forme ~ , où P et Q son~'"deux polynômes, est appelée fraction


rationnelle.

Remarque
Soit P et Q deux polynômes; la fraction rationnelle ~ ci pour ensemble de définition le complémen-
-taire dans ~ de l'ensemble des racines de Q.

Exemples
Soit les fonctions numériques f, g et h respectivement définies par:
x-3 x2-3x+l
flx) = x3 - 4x2 + 6x - 1; g(x) = - 2x + --; h(x) =
l-x 2 x +3
• f est le quotient des polynômes x ~ x3 - 4x2 + 6x - 1 et x ~ 1. f est donc une fraction rationnelle défi-
nie sur R.

• L'ensemble de définition de g est ~ \ {1}.


- 2x( 1 - x) + x - 3 2x2 - X - 3
Pour tout nombre réel x appartenant à ~ \ {1} : g(x) =
l-X l-x
g est le quotient des polynômes x ~ 2x2 - X - 3 et x ~ 1 - x. g est donc une fraction ratroIlfi~lle.

• h est le quotient des polynômes x ~ x2 - 3x + 1 et x ~ x2 + 3. h est donc une fraction rationnelle.


Pour tout nombre réel x : x2 + 3 i=O. Donc: Dh =~. .

••• _ Simplification de fractions rationnelles


x2 -x- 6 1 3 2x
Soit f:x ~ et g:x~ --+----2-
9 _x2 x-l x+l x-l
• Df = ~ \ {- 3 ; 3}..
3 est une racine commune du dénominateur et du numérateur de f
1 On peut donc les factoriser tous deux par x - 3.

1 Pour tout nombre réel x appartenant


(x - 3)(x + 2)
à ~ \ {- 3; 3} : flx) = - -----
(x - 3)(x + 3)
x+2
x+3 ./1~/"
J~/

• Dg = ~ \ {- 1 ; 1}. -
Pour tout nombre réel x appartenant à ~ \ {- 1 ; I} :
x + 1 + 3(x - 1) - 2x 2(x - 1) 2
g(x) = x2 _ 1 (x - l)(x + 1) x + 1
.
'"-,,,,'
/

.&marqye
Considérons les deux fractions rationnelles suivantes:
x+2 1
f:x~ -2-- et g :x~ --2'
x -4 . x-
On a : Df = ~ \ {- 2 ; 2} et Dg = ~ \ {2}. ." ./
Deylus, pour tout nombre réel x appartenant à ~ \ i- 2; 2} : f(x) = g(x). .//
Les deux fractions rationnelles coïncident sur ~ \ {- 2; 2}, mais ne sont pas égales puisque Dfi= Dg'

184 Polynômes et fractions rationnelles


A-o+-2. Travaux dirigés
••• _ 1. Soit P et Q les deux polynômes définis par: P(x) = zr - 3x + 1 et Q(x) = x - 2.
1°) On désigne par f la fraction rationnelle ~ et par P' le polynôme défini par: P'(x) =P(x) - P(2).
a) Effectuer la division euclidienne de P' par Q.
b) En déduire l'existence de trois nombres réels a, b et c tels que:
pour tout nombre réel x appartenant à Df' flx) = ax + b + _c_ .
. 2°) Le plan est muni d'un repère orthonormé (0, l, I]. x - 2
Soit (2iJ) la droite d'équation y = 2x + 1 et (Cfb) là représentation graphique de la fonction f. Soit x un
nombre réel distinct de 2, M et P les points d'abscisse x appartenant respectivement à (Cfb) et (2iJ).
al Calculer PM en fonction de x.
b) Démontrer qu'il existe un nombre réel a teL~ue : ~ > a => PM < 110.

r-
Solution
1°) a) On a: P(Z) = 3. Donc, pour tout nombre réel x: P'(x) = Zx2 - 3x - Z.
2 Z
Zx -3x-Z " \
x - Z 2x + 1 On a, pour tout nombre réel x: P"(x) = (Zx + l)(x - Z).
a
b) Df= IR \ 12) .. .1. :
Pour tout nombre réel x appartenant à IR \ (Z) :.
--.... _.- '"'

P'(x) +3 (Zx + l)(x - Z) + 3 3


f(x) = = = Zx + 1 +
x-Z x-2 x-Z

2°)_a) On a: PM = [t(x) - (2x + 1)1 = lx ~ zl·


b) On a : PM < 110 <=> ~ - 21 > 30. De plus : ~I- Z S; ~\: - ~I.
Donc : ~I> 3Z => lx - 21 > 30 => PM < 110.

, 1 25
••• 2. Etudier le signe de la fraction rationnelle f: x f-!> - X + 4 +~-~
_.. 2(x- 1) 2(i: + 3)
Solution guidée
• Déterminer l'ensemble de définition de f.
(x2 + l)(Z - x)
• Démontrer que, pour tout nombre réel x appartenant à IR \ (1 ; - 3) : f(x) =
(x + 3)(x - 1)
• Dresser le tableau de signes de f(x). •

4.0 Trouver, dans chaque ca\;, l'ensemble de défi- Q(x) = 1 _ 5x -10 .


nition de la fraction ratiorînelle f : x2 -4.
- 3x "<,
1. fix) = ;
2
x -x + 1 4.c Étudier le signe des fractions rationnelles R et
x-l T définies par:
2. fix) = 4x + 9 _ x2
3 1
R(x)=l-- +--
x+l x2+x
4.b Simplifier les fractions rationnelles P et Q défi-
nies par:
x2 _ 1
7 t "".--/(
ri ",:t--';.,t"..
"",A
;L
0\~f----
T(xl=x2-3X+7- 15 ,
x +2
'"
P(xl - /-" 4'Z L f . ------------
- x3 _ x2 + X _ 1 _.;{il ~ "':,;..,..
. ~-;t.-.f/
d-
O
Polynômes et fractions rationnelles 185
APPRENTISSAGE 1 9 Démontrer que, pour tout nombre réel x :
x5 -1 = (x -1)((X2+ 3x + 1)2 - 5x(x + 1)2)
Application
p,olynômes Décomposer le nombre 525 -1 en un produit de trois
facteurs,
;1 ~ Parmi les fonctions numériques" suivantes,
reconnaître celles qui sont des polynômes et préciser
\7"'l10 Dans chacun des cas sui va~ts., où Pet s
.::..\ ,UI~"
leurs degrés : polynôme de degré 2 : ,
x ~ (xj3 - 1)(x2 + 1t) X ~ ,/;:4-- 5x2 + 7 ; ~ mettre P(x) sous la forme canonique; 1
- déterminer les racines éventuelles de P ;
x ~ 3x3 - 5x2 + 7x x ~ x4 - 81 - étudier le signe de P(x).
15 x2 + 9 1. P(x) = x2 + 2x - 1.

2.. 2. P(x) = - x2 + X - 1,
x ~ - lx4
. 2
+
x
+ x2 x ~ 3x6 - ~t:1+ 5, 3. P(x) = x2 - 7x + 6.
'f.!J Déterminer le degré et le coefficient du terme 4. P(x) = - 5x2 + X + 1.
de plus haut degré des polynômes P, Q et R : 5. P(x) = x2 + 2x + 2.
P(x) = (x2 + 1)(3 - x4) ; 6. P(x) = ~ x2 + 5x - 1.
Q(x) = (x3 - 2x2)(X5 - 3x) - x8 ;
R(x) = (x - 2)(1 - x2) - x(l - x2) + (x - 5)(3 - 2x),
7. p(x) = 3x2 +
5x-l, ;'
8. P(x) = 169x2 + 13x - 1,
y.3 On donne:
q411 Démontrer que: pour tous nombres réels x et y :
P(x) =,10x3 - 5x2 + 7x - 3,
Q(xl:;:=x5_ 5x2 + 3,
R(x) = 7x3 - 3x2 + 2x, »u =(~2_
----z- J (~)2
2'
Déterminer : ~~lication '
P(x) + Q(xr+ R(x); P(x) + Q(x) - R(x) ; DéiiiOrITfêTque tout produit de deux nombres entiers de
P(x) - Q(x) - R(x) ; Q(x) - (P(x) - R(x)) , même parité peut s'écrire comme différence de deux
carrés de nombres entiers.
)s. 4 Factoriser: . . / '
(Îti) = (2x + 1) (x - 3)-"l4x + 5)(3 -x) ; t
~~1 On donne un polynôme Pi"etun nombre réel a.
Q(x) = Zx2 + 5~:""J7 _.-' -----, Dans chacun des cas suivants .: ,1
R(x) = (x2 _ 4)2 - (x + 2)2 ; - vérifier que P(x) est factorisablepar x - a ;
~ S(x) = x3 - 2-,?2- 5x + 6 ; - déterminer le quotient de P(x) par x - a ;
- factoriser, si possible, ce quotient;
T(x) = x4 + x3 - 4x-16,
- étudier le signe de P(x) ..
1. P(x) = x3 - 4x2 + 5x - 2 et a = 2,
~ 5 Étudier, su}vant les valeurs de x, le signe de : J / 3
p(l) = -i"4(x + 3l(:~l~5) ; 2. P(x) =- 2x3 + 7x2 - 12x +9 et a =2'

Q(x) = x2 + 1 ; 3. P(x) = 2x3 + 3x2 ~ 12x - 9 et a =- 3,


R(x) = 9 - 16x4 ; 4. P(x) = - 3x3 + 2x2 + 9x - 6 et a= Ii
S(x) = (3x - 4)(x + 3) - 36x2 :1- 64,
3 Dans chacun des cas suivants, déterminer a
6 _~udief.' sui~t les valeurs de x, le signe de : pour que f soit factorisable' par g, factoriser f puis étu-
P(x) = 3l51;(-7){xJ:k:.:... 4), dier son signe, .
Trouver le Sîgne des nombres : P(j2) ; P( ~ ) ; P(2) ; ,1. j(x) =ax3 - 4x2 + 7x - 6 et g(x) = x - 2,.
P(1997), 2. j(x) = x4 + 2x3 + ax - 2 et g(x) = x + 2,
3. j(x) = x3 - 3x2 - 4x + a et g(x) = x2 - 4.
tf;. 7 1. Trouver un polynôme admettant pour
racines - 2 et 3, ,~ 14 On considère le polynôme P défini par:
2. Trouver un polynôme admettant pour racines - 1 ;0 pè~)'= _~ + 2x2 + 9, .
et 5,- Factoriser P.
~ 3. Existe-t-il un polynôme de dègré 10 admettant pour On pourra s'inspirer du second travail dirigé § 1.3,
racines -1 ; 0 et 5 ?
4. Existe-t-il un polynôme de degré 10 n'admettant pour v 15 On considère le polynôme P défini par:
racines que - 1 ; 0 et 5 ? '.'P(x) = (x2;,,_ ~+
(2X)2,
1. Développer, réduire et ordonner P,
~ 8 Déterminer tous les polynômes de degré infé- 2. Factoriser P. '
rieur ou égal à 2 qui s'annulent en - 2 et 1. Quel est 3. Trouver deux nombres entiers p et q tels que:
celui qui prend la valeur 6 en 0 ? p2 + q2 = 1012.

186 po,ynômis et fractions rationnelles


/
---,~~
Il
--
x
=a+-'---
1;/
b
\

Fractions rationnelles 1-,li., l-x'


2. D<éi'hontrerque, pour tout x élément de [~ ; ;] on a :
F 1::;1~x/::;2. '
·:,16 Donnerun exemple de fraction rationnelle:
1. s'annulant en ~ et 2 et ayant pour ensemble de
définition IR ; .~.
2. s'annulant en - 5 ; 0; ~ et ayant pour ensemble de APPROFONDISSEMENT
définition IR \ {- 4,61.
~ 13 Pour tout nombre entier naturel n non nul, on
~'17 Dans chacun des cas suivants: considère le polynôme P n défini par : P n(x) = xn + 1,
_____- déterminer l'ensemble de définition Dr de la fraction" 1. Qémontrer que si n est impair, P n est factorisable.
rationnelle f; , 1 2. La réciproque est-elle vraie?
- simplifier [(x) sur Dr; "
- étudier, suivant les valeurs de x, le signe ~e [(x ,4 ;' e 14 Déterminer deux nombres réels a et b tel que
x2 + X - 2 /A 1.1 h. / pour tout nombre réel X,)m ait : '
1. [(x) = . ,"/ \0 / ,v1/ x(x + l)(x + 2)(x + 3) + 1 = (x2 + ax + b)2,
-x2+4x-3 Io}0't'/ {, /Ar
:o~ .-A En déduire/ le résultat suivant : « le produit de. /.
2.~)
h .
=
3x3-4x2-x+2
3x2 _ 6x + 3 .
l'
\}.I "
t,
/rJ .
,,:/
i /

,
nombres entiers relatifs non nuls et consécutifs,
menté de 1, est un carré parfait ».
,'iit
W
.;Î; . 118 .On considère la fraction rationnelle f définie Vérifier ce résultat sur JU
moins 4 exemples (1~/ ~
positifs ou nombres négatifs). //; " v>
IFl'par:
1 [(x) =
2
3x -x+4
"
.
,
), "'/ q

-x+2
Trouver un polynôme P de degré 1 et un nombre réel e
, ~ 15 D'aprèS«TheMath~ho/0/~.,):!.'-,~;/' 83.
On considère les égalité rvantes : i/;/;' /'
tels que, pour tout nombre réel x différent de 2 :,,,l'ù.. .1.-'-_.1..1...- _1.... rI" '/
[(x) = P(x) + ----
e
.
\..<\
f\J
1x 2 - 1 2-' 2x 3 - 2 3' /f,lf,i
1/1;)-
-x+2 ,-
(On pourfa s'jnspirer du premier travail dirigé du § 4.2). 3x
3
4=
5
3-
3
4;
5
4x
4
5= 4- 51' 'rf!'.,
4
'/?!
5 x 6' = 5 - 6' . / "16 +}-~, \ fi
~.l' ion considère la fraction rationnelle g définiel
x3 - 5x2 +. 10
1. Vérifier ces égalités. / c, -: ~ --1. D
par: g(x) = . 2. Quelles généralisations suggèrent-elles?
x-4
3. Prouver ces généralisations.
Trouver un polynôme P de degré 2 et un nombre réel e
I~ tels que, pour tau nombre réél x différent de 4 : 16 Mêmes questions pour les' égalités: 1,.
\ e. 2+ 2 = 2x 2 ;' ,!~U- 1.\
\ ~\ g(x) = P(x) + x _ 4' .
3 + 1,5' = 3 x 1,5 ; 'i ' (/, r
; / l ~
\~ \, ~n pour~a s'inspirer du premier travail dir~gédu § 4.2). 5 + 1,25 = 5 x 1, 25 i/
Il + 1,1 = Il x 1,1.}
\, '..10 Déterminer
les nombres réels a et b tels que,
ur tout x élément de IR \ {- 2, 21, on ait: 17 a, b et e sont trois nombres réels distincts. On
1 a b considère le polynôme P défini par: !

x2-4 = x-2 + x+2 . Pli) = (x - a)(x - b) + (~- b)(x - e) + (x - e)(x - a)


(c - a)(c - b) (a -Ib)(a - e) (b'- e)(b - a)
,,111. Déterminer les nombres réels a et b tels que, \

ur tout nombre réel x, on ait: , Calculer Pla), P(b) et Plc}.


a(x2 + 9) + b(x2 - 9) = 63. ! . En déduir~ que, pour tout nombre réel x : P(x) = 1.
2. Déterminer les nombres réels e et d tels que, pour 1
to t nombre réel x, on ait : 1 18 Soit a, b deux nombres réels distincts.
e(x + 3) + d(x- 3) = 12. rn définit le polynôme P par:
3. On considère la fraction rationnelle f défini~ par: ~=~~-~+~~-~+~~-~. --...
1 63 . Démontrer qu'il-existe un polynôme Pl tel que, pour
[(AiJ= -4--' , o. t nO,!pbœ réel x :
\ x - 81
( ) = (.i,- a) (x - bl P1(x).
a) Déterminer l'ensemble de définition Dt, de t. •
b) /Déduire de la première 'question qu'Il existe d'eux , ue] est le degré de Pl? Déterminer Pl' En déduire
nombres réels a' et W tels que, pour tout élément x de u ,factorisation de P(x).
1 "
a' W
D , on ait: [(x) = --- +. \ \" On considère une feuille rectangulaire de
{ x +9
2 x -9
2
pér mètre donné p et de longueur x.
el Démontrer qu'il existe trois nombres réels a, ~ et y 1. a \prend:p '= 4.
t11sque, pour tout élément x de Df' on ait: a) Ex \)\imer l'aire de la feuille en fonction de x.
a . ~ y b) Pour-quelle valeur de x, cett![âire est-elle maximale?
[(k) = -- + -- + -- .
x+3 x- ,3 x2 + 9 ~ 2. Mêmes questions.pour p = ID.
3. Cas général/p'·est un nombre réel strictement posi-
P- Il :': Trôuve:/ies no~bres réels a et1ftcl7 que, tif. Déterminer, en fonction de p, la valeur de x pour
porr tout nombre réel x différent de 1, on ait: laquelle l'aire de la feuille est maximale .

. Polynômes et fractions rationnelles 187


30 Sur une droite (~) munie d'un repère (0,1), on a) Démontrer que si J vérifie la propriété (p) et si C( est
-considère des points fixes A, B, C d'abscisses respec- une racine non nulle de J, alors 1.. est également une
C(
tives a, b, e. racine de J.
Soit M un point de (~) d'abscisse x. b) Démontrer que J vérifie la propriété (p) si et seule-
1. Exprimer enfonction de (1., b, e et z Ie nombre réel:
MA2.Be + ME2.CA + MC2.AB +BC.CA.AB. ment si { ~ : ~ .
2. Quel est le degré maximal du polynôme P obtenu à En déduire en particulier que 0 n'est pas racine de f.
la question précédente? . c) Application
3. Calculer P(a), P(b) et P(e). Qu'en déduire pour P ?
Soit le polynôme J défini par :
Conclure.
j(x) = 2x4 - 13x3 + .24x2 - 13x + 2.
31 Soit a, b et e trois nombres réels deux à deux 'Mettre J sous la forme d'un produit de quatre poly-
distincts. On désigne par Oa, Qb' Oc et P les polynômes nomes de degré 1.
définis par : 2. On suppose désormais que J vérifie la propriété (P).
Oa(x) = (b - e)(x - a)(x + a)2 + (b + e)2) ; a) Démontrer que, pour tout nombre réel x non nul:
j(x) = ~(x.2 + 1..) + b(x + 1..) + e.
Q/)(x) = (e - a)(x - b)( (x + b)2 + (e + a)2) ; x2 'x2 X

Oc(x) = (a - b)(x - e)(x + e)2 + (a + b)2) ; b) Soit C( u~nombre réel non nul. Démontrer que C( est
une racine dè 1si et seulement si C( + 1.. est une racine
P(x) = Oa(x) + Qb(x) + Oc(x). C(

du polynôme g dtfini pour tout nombre réel x par:


1. Quels sont les termes de plus haut degré de Oa, Q/) et
Oc ? En déduire sans autres calculs que P est nul ou de g(x) = ax2 + bx + e - 2a.
degré inférieur ou égal à 2. c) Application '.,
2. Calculer Pia), P(b) et Pte). Soit Jet g les polynômes définis pour tout nombre réel
En déduire que P est le polynôme nul. x par:
j(x) = 6x4 - 35x3 + 62x2 - 35x + 6 ;
31 Soit p et q des nombres entiers relatifs (p "# 0), g(x) = 6x2 - 35x + 50.
on dit que p divise q s'il existe un nombre entier k tel Déterminer les racines de g, puis celles de f.
que: q = px k.
[par exemple, - 5 divise 10 car 10 = (- 5) (- 2).] . 34 1. Démontrer qu'il existe un unique polynôme
1. Soit P(x) = a3x3 + azX2 + alx + ao un polynôme où les de degré 3, qui s'annule en 0 et vérifie, pour tout
coefficients ao' al' a2 et a3 appartiennent à 71.et où ao
est non nul. On suppose qu'il existe un nombre entier
relatif m racine de P.
- nombre réel x: P(x + 1) - P(x) = x2.
2. Soit n un entier naturel supérieur ou égal à 2.
a) Démontrer que:
. ""

Justifier que m divise ao [On pourra remarquer que: 12 + 22 + ... + n2 = Pin + 1) - Pl l ).


P{x) = (aF + azX + a1)x + a.], JO
b) En déduire que:
2. On considère le polynôme Q défini par :
2 2 2 _ n(n + 1)(2n + 1)
Q(x) = x3 + 6x2 + 6x + 5. 1+2+ ... +n- 6
a) Existe-t-il un nombre entier pair qui soit racine de Q?
b) Factoriser Q [On pourra chercher un nombre entier c) Vérifier ce résultat sur quelques exemples.
qui soit racine de QJ.
35 1. Démontrer que, pour tout nombre réel x :
3. En procédant de même, factoriser les polynômes R et
S définis par:
R(x) = x3 + 6x2 + 12x.+ 9,
x3 = (X2; xr_(X2; xr 2
Six) = x3 + 9x2 + 16x + 14.
1 .
2. Soit J le polynôme défini par : j(x) = (X 2- X)2.
<33 Soit b, e, d et e des nombres réels, a un Démontrer que: j(x + 1) - j(x) = x3•
nombre réel non nul et J le polynôme défini pour tout
n6mbre réel x par: 3. En utilisant une méthode analogue à celle de l'exer-
j(x) = ax4 + bx' + cx2 + dx + e. cice précédent, démontrer que:
1. On considère la propriété (p) : j(x) n2(n + 1)2
Pour tout nombre réel x non nul, j(1..) = 13+23+ ... +n3=
x X4' 4

88 Polynômes et fractions rationnelles