Vous êtes sur la page 1sur 22

,

Etudes de fonctions

Après la mise au point du concept fonction, la représentation


graphique de cel/es-ci nécessitait au préalable des notations com-
modes.
C'est alors que, grand philosophe et mathématicien, René
Descartes, auteur du Discours sur la méthode, a simplifié les nota-
tions algébriques, et Gottfried Leibniz les notations du calcul diffé-
rentiel.
Un grand nombre de mathématiciens apportèrent leur contribu-
tion à l'étude des fonctions.

S
I

~
~

i
@

Gottfried Wilhem Leibniz


René Descartes physicien et mathématicien
France - 1596-1650. allemand - 1646-1716.

1. Quelques généralités sur les fonctions . 60

2. Exemples d'études de fonctions . 67

Études de fonctions 59
1
,+ "~ Propriétés géométriques d'une représentation graphique
Le plan est muni du repère orthogonal (0, I, JJ.
En classe de première, nous avons construit certaines représentations graphiques sans étude préalable
de ces fonctions. Ce sont les courbes obtenues à partir de courbes connues, à l'aide d'une transformation
du plan.
Pour réaliser ces constructions, on a utilisé les propriétés suivantes:
(~f) est la représentation graphique d'une fonction f.
La fonction g, dont la représentation graphique est l'image de (~f)
- par la symétrie orthogonale d'axe (01) est définie par: g(x) = - [(x) ;
- par la symétrie orthogonale d'axe (On est définie par: g(x) = [(- x) ;
- par la symétrie centrale de centre a est définie par g(x) = - [(- x) ;
- par la translation de vecteur v(a ; ~) est définie par g(x) = [(x - a) + ~.

••• Centre de symétrie


• Activité

On considère la fonction [de IR vers IR définie par :


[(x) = r +x - 5 f(2+x) - -
M
r-4x+5 "
,',
de représentation graphique (~f) ci-contre. (~f) / i,
On veut démontrer que le point A(2 ; 1) est un centre de ,, ,
A' , ,,
symétrie de (~f)' Pour cela, on peut démontrer que la ,,
fonction 9 dont la représentation graphique est l'image
,,
---+
de (~f) par la translation de vecteur AO est impaire. 2+x

En observant le graphique ci-contre, trouver une autre


méthode.

Le plan est muni du repère (0, I, I), (~f) est la représentation graphique d'une fonction f.
Pour démontrer que le point A(a ; h) est un centre de symétrie de (~f) on peut procéder
comme suit:
1re méthode 2e méthode
- on détermine la fonction 9 dont la repré- - on vérifie que l'ensemble de définition de
sentation graphique est l'~age de (~f) par [est centré en a, c'est-à-dire:
la translation de vecteur AO, cette fonction pour tout x élément de IR,
9 est définie par: g(x) = [(x + a) - b ; a - x E Df Ç::> a + x E Df'
- on démontre que 9 est impaire. - on vérifie que:
pour tout nombre réel x tel que a + x E Df'
[(a + x) + [(a - x)
-"-----~-- = b,
2

M'
Jlx+a:~('<f)

'~"~"'_.. flx - a; ..........• : :


"<,. ~ 1 1 1
~ 1 1 1

o x-a a x+a

60 Études de fonctions
• Exemple

Démontrons que le point A(2 ; 3) est un centre de symétrie de la représentation graphique (~l) de la
.
fionction . II d'fi . [().\-..2 - X - 1
rationne e e me par: x - 2
x-

Première méthode Deuxième méthode


• La fonction 9 dont la représentation graphique • Dr= ~ \ {2l
--+
est l'image de (~r) par la translation de vecteur AG Soit x un nombre réel,
2
2 + x E Dr 2 -x E Dr
es t de'f'mie
. par: 9 ()
x = x-x-+ 1 Ç::}
Ç::} 2-x;t2
car Aà c= 23) et g(x) = [(x - (- 2)) + (- 3). Ç::} X"i'a
f(2 + x) + f(2 - x)
• 9 est une fonction impaire; ·pourX"i'a, =3
2
donc le point A est un centre de symétrie de (~r)' donc le point A est un centre de symétrie de (~r)'

.11I11_ Axe de symétrie


• Activité

On considère la fonction [définie par :


3
[(x) = r + 2x + 2
de représentation graphique ('i6r) ci-contre.
On veut démontrer que la droite (L\) d'équation x = - 1
est un axe de symétrie de (~f.)' Pour cela, on peut démon-
trer que la fonction 9 dont la représentation graphique
--+
est l'image de (~l) par la translation de vecteur AO est
paire, A étant le point de coordonnées (- 1; 0).
En observant le graphique ci-contre, trouver une autre
méthode.

Le plan est muni du repère orthogonal (0, l, [].


(~l) est la représentation graphique d'une fonction f
Pour démontrer que la droite (M d'équation x = a est un axe de symétrie de (~l) on peut pro-
céder comme suit :
1re méthode 2e méthode
- on détermine la fonction 9 dont la repré- - on vérifie que l'ensemble de définition de
sentation graphique est l'image de (~r) par [est centré en a, c'est-à-dire:
la translation de vecteur AD, A étant le pour tout x élément de ~,
point de coordonnée (a ; 0). Cette fonction 9 a - x E Dr Ç::} a + x E Dr;
est définie par: g(x) = [(x + a) ; _ on vérifie que:
- on démontre que 9 est paire. pour tout nombre réel x tel que a + x E Dl'
f(a + x) = [(a - x).
--+ CM
AG (- a; 0)

fCx - a)
fCx + a)
A A
ota x-a
t
x+a
0 t
x-a
a t
x+a

Études de fonctions 61
· • Exemple
Le plan est muni du repère orthonormé (0, J, J). On considère la fonction polynôme [ définie par
[(x) :::;x2 - 4x + 7. On désigne par (~) sa représentation graphique. Démontrons que la droite (Ll)
d'équation xc:::: 2 est un axe de symétrie de (~).
Première méthode Deuxième méthode
A est le point de coordonnées (2 ; 0), • Dr= ~, donc Dr est centré en 2,
• La fonction 9 dont la représentation graphique
---+
est l'image de (~r) par la translation de vecteur AO
est définie par: g(x) :::;x2 + 3,
---+
car AO (- 2 ; 0) et g(x) = [(x - (- 2)), • Pour tout nombre réel x, [(x) :::;(x - 2)2 + 3
• 9 est une fonction paire ; Pour tout nombre réel x,f(2 + x) :::;[(2 - x):::; x2 + 3,
donc la droite (Ll) est un axe de symétrie de (~l donc la droite (Ll) est un axe de symétrie de (~r)'

.11I11_ Représentation graphique d'une fonction périodique

Pour reconnaître et étudier une fonction périodique de période T, on peut procéder comme
suit: -
- on vérifie que: pour tout x élément de DI' j{x + T) :::;j{x) ;
- on choisit un ensemble d'étude E tel que E :::;D[ n K, K étant un intervalle d'amplitude T ;
- on étudie les variations de la restriction de [ à E et on construit sa représentation graphique (~J ;
- on obtient la représentation graphique (~) de [en prenant les images de (~o) par les trans-
lations de vecteurs ïik(kT ; 0) [k E Z]. '

• Exemple
Le plan est muni du repère (0, J, J). E(x) désigne la partie entière de x. On considère la fonction [ de
~ vers ~ définie par : [(x) :::;(x - E(x)J2. .
Démontrons que [ est périodique de période 1et construisons sa représentation graphique (~).
Soit x un nombre réel.
Il existe un nombre entier relatif n tel que:
n :::;x < n + 1 <=:>, n = E(x)
donc: n + 1 :::;x + 1 < n + 2 <=:> E(x + 1 )= E(x) + 1
d'où: [(x +1) :::;[x + 1 - E(x + 1)]2 = [x +1 - E(x)-1]2 :::;[(x),

Désignons par (~o) la représentation graphique de la restriction


fa delà l'intervalle [0; 1],
fa est définie sur [0 ; 1] par: fa(x) = x2,
On obtient la représentation graphique (~r) de [ ~ prenant - 2 -1 2
les images de (~o) par les translations de vecteurs lc or [k E Z],

1 .0 Le plan est muni du repère orthogonal (0, I,]J, par: [(x) = x2_ 6x +5,
On considère la fonction rationnelle [ définie Démontrer que la droite (D) d'équation x = 3
5x + 7 est un axe de symétrie de la représentation gra-
par: [(x) = 3x _ 2 .
phique ('<if) de f.
Démontrer que le point A de coordonnées
( ;; ~1est le centre de symétrie de la repré- 1 ,C Le plan est muni du repère orthogonal (0, I, ]J,
sentation graphique ('<if) de f. On considère la fonction [de IR vers IR définie
par: [(x) = cos(2: + ~).
1 .b Le plan est muni du repère orthogonal (0, r, ]J,
On considère la fonction polynôme [ définie Démontrer que [est périodique de période 37t,

62 Études de fonctions
_"""",~""",2"-",, Branches infinies d'une représentation graphique
••• _ Asymptotes
• Tableau récapitulatif

Le plan est muni du repère (0, I, n. (cg) est la représentation graphique d'une fonctionf.

La droite (D) d'équation x a = La droite (D) d'équation x = b La droite (D) d'équation


est une asymptote verticale à (cg) est une asymptote horizontale à y = ax + b est une asymptote
(cg) en (resp. -
+00 00) oblique à (cg) en + 00 (resp. - 00)

si et seulement si si et seulement si si et seulement si


lim If(x) 1 = + 00 lim lf(x) - b] =0 lim lf(x) - (ax + b)] = 0
X---7a X---7+OO X---7+OO

ou
(resp. lim lf(x) - b] = 0) [resp, lim lf(x) - (ax + b)] = 0)
lim If(x) 1 = + 00 X---7-OO X---7-OO
x-;ta
ou
lim If(x) 1 = + 00
x-:;:a

o a o o
lim If(x) 1 = + 00 lim f(x) = b lim [{(x) - (ax + b)] = 0
X---7ct X---7+OO X---7+OO
<

L'équivalence logique suivante donne deux techniques qui permettent de reconnaître que la droite
d'équation y_= ax + b est une asymptote oblique en + de la représentation graphique de la fonction f
00

lim
X---7+OO
[f(x) - [ax + b)J =0 ~ lim
X---7+OO
[f(x) - ax] = b.

• Exemples

Démontrons que la représentation graphique (cg) de la fonction f: x ~ x2 - 4x + 5 d'ensemble de


x-3
définition IR - {3}, admet pour asymptote verticale la droite d'équation x = 3 et pour asymptote
oblique la droite d'équation y = x - 1.

Asymptote verticale Asymptote oblique

On a: lim If(x) 1 = + 00
On a : lim
X---7-00
If(x) 1 = lim
X---7+OO
If(x) 1 =+ 00

x~3
<
2
et: f(x) - (x-l) =-3
x-

or : lim [{(x) - (x - 1)] = lim [{(x) - (x - 1)] = O.


X---7-00 X---7+OO

Par conséquent, (cg) admet une asymptote vertica- Par conséquent, (cg) admet une asymptote oblique
le, la droite d'équation: x = 3. en et en -
+00 00, la droite d'équation: y = x - 1.

Études de fonctions 63
Démontrons que la représentation graphique ('(6) de la fonction g: x ~ J4x2 + 1 + 2x d'ensemble de
définition IR, admet pour asymptote horizontale la droite d'équation y = 0 et pour asymptote oblique,
la droite d'équation y = 4x.

Asymptote horizontale Asymptote oblique


On a: lim g(x) = lim 1 = O. On a : lim g(x) = lim (Jix2 + 1 + 2x) = + 00
x --> - oc x --> - co J4x2 + 1- 2x X~+OO X~+OO

et: g(x) - 4x = J2x2 + 1 - 2x = 1


Jzx2 + 1 + 2x
or: lim [g(x) - 4x] = O.
x--?+oo

Par conséquent, ('i6)admet une asymptote horizon- Par conséquent, (C€) admet une asymptote oblique
tale en - la droite d'équation: y = o.
00, en + la droite d'équation: y = 4x .
00,

•• 11_ Branches paraboliques


Le plan est muni du repère (0, I, J).
• Exemples de deux cas simples

Considérons la fonction f: IR+ ~ IR+ Considérons la fonction 9 : IR+ ~ ÎR+


x~x2 x~~
de représentation graphique l'arc de parabole de représentation graphique l'arc de parabole
(0") ci-dessous. M étant un point de (0") d'abs- (0"') ci-dessous. M étant un point de (0"') d'abs-
cisse x non nul, déterminons la position limite de cisse x non nul, déterminons la position limite de
la droite (OM) lorsque x tend vers + 00. la droite (OM) lorsque x tend vers + 00.

[Cx) --
M
[Cx) - - - - - - - - - - - - - - - - - - ,
J

o x
o x

Notons que: lim g(x) = + 00. Notons que: lim g(x) = + 00.

Le coefficient ~r:~teur de la droite (OM) est [~x). Le coefficient ~r:~teur de la droite (OM) est [(x).
x
2
On a: lim
X---7+OO
[(x)
X
= lim
X---7+OOX
x = lim
X---7+OO
x =+ 00 ; On a: lim
X---7+oo
[(x)
•.1:
= lim
X---7+OO
~
X
= lim
x--?+oo~
_1_ =0;
donc: la position limite de la droite (OM) est (OJ). donc: la position limite de la droite (OM) est (01).

On dit que (C€) admet une branche parabolique de On dit que (C€) admet une branche parabolique de
direction (On . direction (01).

• Exemples d'une autre situation


Considérons la fonction h: IR+ ~ IR+
x~ ! x+~
de représentation grKphique (C€) ci-dessous. M étâIlt un point de (C€) d'abscisse x non nul, déterminons
la position limite de la droite (OM) lorsque x tend vers + 00.

(<fil) admet-elle une asymptote oblique?

64 Études de fonctions
Notons que: lim h(x) =+ 00.

Le coefficient cÛr:~teur de la droite (OM) est f(x).


x
et on a : lim
x->+=
f(x)
X
= lim
x->+=
(1- + _1_) 1- ;
4 Jx
=
4
La position limite de la droite (OM) est la droite (D) : y = ~ x.
On admet que,
si (~) avait une asymptote oblique, celle-ci aurait pour coeffi-
. t d'irecteur 4'
cien 1 d one pour équation
,. 1 x + b.
: y = 4
1
Or: lim [h(x) - (4 x + b)] = lim (Jx - b) = + 00. 0 x
X~+~ X~+~

donc (~) n'admet pas une asymptote oblique.


On dit que (~) admet une branche parabolique de direction (D) d'équation y = !x,
••• Organigramme d'étude d'une branche infinie

~':'• y(x) 1 =+ -1
I~ ••.•.• I~_-I~---~I
lim
x---?+oo
ful
X
=a lim
X-4+oo
f(x)
X
= 0 lim If(x) 1= + 00
X~+OO X

lim [f(x) - ax] = b lim If(x) - axl= + 00


x---?+oo X---t+oo

(~f) admet en + 00 (~ ) admet en + 00


l h b l' (~r) admet en + 00 (~r) admet en + 00
une asymptote oblique, une b ranc e para 0 lque J • J •
d d' t' (91) . une branche parabolique une branche parabolique
la droite d'équation: e irec ion .' de direction (OI) de direction (0])
y=ax+b y = ax

,...
~-------------~-------------~
(~) n'admet pas d'asymptote oblique en + 00

On obtient un organigramme similaire en - 00.

~Exercices~//~~/~~/~
1 .d Le plan est muni du repère orthogonal (0, I, ]J. 1 .d Le plan est muni du repère orthogonal (a, I,]J.
On considère la fonction rationnelle [ définie On considère la fonction rationnelle [ définie
4x2 -1 2X2 -1
par: [(x) =-( --)-2' par: [(x)
x+
= --1- .
x+2
Démontrer que la droite (D) d'équation
Démontrer que la droite (D) d'équation y = 4 y = 2x - 1 est une asymptote pour la représenta-
est une asymptote horizontale pour la repré- tion graphique (<€f) de f . Par ailleurs (<€f) admet
sentation graphique (<€f) de f . une asymptote verticale; donner son équation,

Études de fonctions 65
_~lt.Variations d'une composée de fonctions monotones

Propriétés
v est une fonction définie sur un intervalle L ;
u une fonction définie sur un intervalle K et à valeurs dans L.
Si u et v sont strictement monotones et ont le Si u et v sont strictement monotone} et ont des
même sens de variation, sens de variation différents,
alors vou est strictement croissante sur K alors vou est strictement décroissante sur K

u étant une fonction strictement monotone sur un intervalle K et a un nombre réel, la fonction au est
strictement monotone sur K. Plus précisemment,
- si a est positif, alors au et u ont le même sens de variation ;
- si a est négatif, alors au et u ont des sens de variation différents.

Démonstration
• Supposons u. strictement croissante sur L ;
v strictement décroissante sur K et à valeurs dans L. ,,
,,
Soit Xl et Xz deux éléments de K tels que: Xl < Xz ,
vou:
donc u(xl) et u(xz) sont deux éléments de L tels que: u(Xl) < u(.-t) ,
,,
par conséquent: v[u(xl)] > v[u(xz)] ,,
,

• On examine de même tous les autres cas.


• On peut Iemarquer que la fonction au est la composée de la fonction u. suivie de v : X >--7 ax.

Exemple 1

Étudions les variations sur [~ ; 5 1t] de la fonction f de IRvers IRdéfinie par: f(x) = sin(2x - ~).
8

Décomposons la fonction f en deux fonctions dont on connaît le sens de variation.


En effet, u. étant la fonction linéaire définie par: u(x) = 2x - ~),
on a : f = sin 0 u. ;
Des tableaux de variation de la fonction sinus et de la fonction u, on déduit celui de la fonction f.
Fonction u Fonction sinus Fonctionf
1t 31t S1t 1t 1t 31t S1t
X 8 8 8+ 00 X o 2 1t X
8 8 8

2x_lC
4

Exemple 2

Fonctionf Fonction - 2f Fonction 5f


X X a +00

f(x) Sf(x)

66 Études de fonctions
emr:)1 I9Jr.IS-----.

-2~Ju.Plan d'étude d'une fonction

1- Variations de [ 2 - Représentation graphique (<(if) 3 - Propriétés graphiques de [

Ensemble de définition Points et droites remarquables Éléments de symétrie


Ensemble d'étude - asymptotes - axes de symétrie
- parité - tangentes - centres de symétrie
- périodicité Construction de (<(if)
Limites - table de valeurs Branches paraboliques
Dérivée - esquisse de (<(if)
- détermination de f' - choix de la fenêtre, Points d'inflexion
- signe def' du repère et des unités
Tableau de variation graphiques

• Activités
t et 9 sont des fonctions rationnelles définies par leurs expressions explicites.
Étudier ces fonctions et contrôler les résultats obtenus avec ceux donnés ci-dessous.
zx2+4x+5 . .xl-4x+2
[(x) = .xl + 1 g(x) =
2x-4

Ensemble de définition Ensemble de définition


n, = IR Dg = l- 00; 2[ U ] 2 ; + oo[
Tableau de variation Tableau de variation

x x -00 2 +00

['(x) g'(x) + +

/+00 /+00
[(x) g(x)
-00 - 00

Asymptote Asymptotes
la droite: y = 2, la droite (Ll) : x = 2 ;
Tangentes horizontales la droite (L) : y = ~ x - 1.
aux points A et B de (<(if') d'abscisses respectives Centre de symétrie
1 0' le point d'intersection des asymptotes,
- 2 et 2'
Construction de (<(if) Construction de (<(if)

Études de fonctions 67
_2.3~Fonctions comportant des radicaux
Exemple
,. . .. . .'
----+ hx _x
= ·1
2
Etudions la fonction [de IRvers IRdéfinie par: [(x)

____ Variations de la fonction f


• Ensemble de définition
Soit x un nombre réel.
On a: x E Df {::> 1 - x2 > 0 et x"* 0
l,Xx' I_-_oo_~_+-[QJ-+~-I
-~.~~------~--~o~~--------~----
••
----
-1 0 1 (1) 1,-__ D_f_=_[-_l_;O_[_U_lO_;_l_l_.....J

• Ensemble d'étude
Dl est symétriquepar rapport à 0 et, pour tout x de Dl' [(- x) = [(x).

(2) La fonction [ est impaire. On peut donc étudier [sur [O ; Il.

• Limites
Pour tout x élément de Df' [(x) =
1+ h -x 2
-.l (1 + h -x2).
x X

Limite à droite en 0
On a: lim (1 +
x~o
h - x2) = 2 lim
x~ox
-.l = + 00.

>

donc: (3) ·1+/1-x\


1lm
2
=+00
x.-,o X
>

Limite en 1
On a: lim
x~l
h -x 2 = O.
<

donc: (4)
'-- __ 1i...;.~_I_(x_)
_= _1 __ ......J1

• Dérivée
Dérivabilité en 1

[(x) - [(1) -(x-l) +~ 1 l+x


Pour tout x élément de jo ; 1[, ---
x-l x-l x(x - 1) x
xJl -x2

lim =-1.=-1
x.-,l x
[(x) - [(1)
Or: . -l-x donc: (5)
{ hm x-l
x71 xh -x2

Par conséquent[n'est pas dérivable à gauche en 1.

Détermination de la dérivée

On a: (6) pour tout x élément de lO ; 1[, ['(x)


-1-
= -----;:==-
h -x 2

1
x2h -x2

1 68 Études de fonctions
• Tableau de variation
Pour tout x élément de )0 ; 1], x 0 1 +00

['(x) s O. ['(x) -

[(x)
+00
-------'1

•• 11_ Représentation graphique


Le plan est muni du repère (0, I, J). Désignons par (~f) la représentation graphique de f

• Tangente et asymptote
L'étude du sens de- variation de [sur )0 ; 1) permet de déduire les résultats concernant les tangentes et
les asymptotes sur )0 ; 1).
Sur )0 ; L], (~f) admet une tangente verticale au point A(l ; 1) ;
(~f) admet une asymptote verticale, la droite (On [d'après (2)].

• Construction de (~p
La fonction étant impaire, sa courbe représentative (~/) est symétrique par rapport au point O. Par consé-
quent, pour obtenir (~f) on la construit sur )0 ; 1) puis on procède par une symétrie par rapport à O.

Tableau des valeurs approchées


x f(;r)
0,2 9,8
0,4 4,7
0,6 3
0,8 2
1 1

Fenêtre de construction
xmin =- 1 Ymin =- la
Xmax = 1 ; Ymax = la

••• _ Propriétés graphiques


• Centre de symétrie
o est un centre de symétrie de (~f) [d'après (2)).

• Tangentes verticales
r------------------------------------------------------,
(~f) admet deux tangentes verticales en A(l ; 1) et en B(- 1 ; - 1) [d'après (4))

Études de fonctions 69
_~~3~Fonctions comportant des fonctions trigonométriques
Exemple 1

1
Étudions la fonction [de IRvers IRdéfinie par: [(x) = ---
2 - sinx

....•_-
, Variations de la fonction
• Ensemble de définition
f
./

Soit x un nombre réel,


on a : x E Dr ~ 2 - sinx *" O.
Or : - 1 ::;- sinx ::;1,
d'où: 1::; 2 - sin.c s 3,
donc: 2 - sinx *" O.

par suite: (1)


• Ensemble d'étude
On sait que la fonction sinus est périodique et de période 27t, vérifions qu'il en est de même pour f.
, 1 1
Pour tout nombre reel x, [(x + 27t) = . = [(x).
2 - sin(x + 27t) 2 - Slnx

(2) La fonction [est périodique de période 27t. On peut donc étudier [sur [0 ; 27t]

• Dérivée
- (- cosx)
La fonction [est dérivable et, x étant un élément de Di' ['(x) = (2 _ sinxJ2

cosx
d'où: (3) pour tout x élément de Dr' ['(x) = (2 _ sinxJ2

• Tableau de 'variation
J
x

['ex)

[ex)

••• Représentation graphique


Le plan est muni du repère (0, t, JJ. Désignons par (C(l,r! la représentation graphique de [ et par (C(l,oJ la
représentation graphique de la restriction de [à [0 ; 27tl.

• Tangentes

(C(l,a) admet deux tangentes horizontales aux points Aa( ~ ; 1) et Ba(3; ; ~) [d'après (3)].

(C(l,r) admet des tangentes horizontales aux points Ak( ~ + le27t ; 1) et Bk(3; + le27t; ~) [le E Z].

70 Études de fonctions
Li
• Construction de (C€o) de (C€)
Tableau des valeurs approchées ,

x [(x)
. l'

°
rt
0,50

0,77
, t

-1- 'o. H
,I,t
id,
-
i++
4
n:
1
2
rt 0,50
5n:
0,33
4
3n:
0,36
2
2n: 0,50

Fenêtre de construction
3n:
xmin =- 2 Ymin = °
5n:
Xmax =2 Ymax = 1
On obtient la représentation graphique (C€) de [en prenant les images de (C€o) par les translations de vec-
--+
te urs le2n: QI [le E .:I].

••• _ Propriétés graphiques


• Axe de symétrie 3
D'après le graphique, il semble que les droites (Ç!l)1) et (Ç!l)z)d'équations respectives x = ~ et x = 2n: sont
des axes de symétrie de (C€). Contrôlons cette conjecture par le calcul. En effet:
pour tout x élément de DI' ~ + x E Dr ~ ~ - x E Dr et [( ~ + x) = [( ~ - x) ;
, , d 3n: 3n: [ 3n: [ 3n:
pour tout x element e DI' 2 + x E Dr ~ 2 -x E Dr et (2 + x) = (2 - x).

- Les droites (Ç!l)o) et (Ç!l)~) sont des axes de symétrie de (C€/


- Les droites (Ç!l)lc) et (Ç!l);J d'équations respectives x = ~ + le2n: [le E.:I] et x = 3 n:+ le2n: [le E .:I]
2
sont des axes de symétrie de (C€) [d'après (2)].

Exemple 2
, + cos2x
Etudions la fonction [de III vers III définie par: [(x) =1
1- cos2x
.

••• _ Variations de la fonction f


• Ensemble de définition
Soit x un nombre réel,
on a : x E Dr ~ 1 - cos2x "* 0,
or : 1 - cos2x = ° ~ cos2x = 1
~ 2x = le2n:, [le E .:I]
~ x = kn, [le E .:I].
donc: (1) x E Dr ~ x "* kn, [le E .:I]

Études de fonctions 71
k )
• Ensemble d'étude
Périodicité
On sait que la fonction cosinus- est périodique et de période 2n. lm (k + 1)1t (k + 2)n
Vérifions que f est périodique et de période n, -0
O. 0---

x x+n
- Démontrons que: x E Dr ~ x + nE Dr
or : x E Dr ~ il existe un élément le de 71. tel que, kt: < x < (le + l)n
d'où: x E Dr ~ (le + l)n < x + n < (le + 2)n
par suite: x E Dr ~ x + rt E Dr

- On vérifie que: pour tout x élément de Di' f(x + n) = f(x).

Donc: (2) La fonctionfest périodique de période n. On peut donc étudierfsur l- ~ ; O[ U [0; ~J

Parité
On sait que la fonction cosinus est paire. Vérifions que la fonction f est paire.
- Démontrons que: xEDr ~ -xEDr
or: x E Dr ~ il existe un élément le de 71. tel que, let: < x < (le + l)n
d'où: x E Dr ~ (- le - l)n < - x < - let:
par suite: x E Dr ~ - x E Dr
-(1c:1fl; -~C1t i~~
:' - "y - ~.-
-x x
- On vérifie que: pour tout x élément de Df' f(- x) = f(x).

Donc: (3) La fonctionfest paire. [0; ~J est un ensemble d'étude

• Limites
lim (1 + cos2x) = 2
X-40
. 1 + cos2x .
Ona { lim (1 - cos2x) = 0 donc: (4) 1lm = + 00
X-40 X -4 0 1- cos2x
1 - cos2x ~ 0

• Dérivée
Détermination de la dérivée
f est la composée de la fonction x ~ cos2x et de la fonction rationnelle x~ 11 + x
-x
Ces deux fonctions sont dérivables en tout élément de leur ensemble de définition.
Par conséquent, f est dérivable sur chacun des intervalles Jlen ; (le + l)n] [le E 71.]

- 4sin2x
et on a : (5) pour tout x élément de Df' f'(x) = ( )2
1- cos2x

Signe de la dérivée
f'(x)est du signe de - sin2x.
Soit x un élément de Dr tel que:
on a: o
donc: sin2x ~ O.
Par suite: pour tout x élément de Df' f'(x) < o.

72 Études de fonctions
• Tableau de variation
n
x "0 2
t'ex) + GJ
f(x)
+00
-.0 \.

••• _ Représentation graphique


Le plan est muni du repère J). Désignons par (Cf,rJ la représentation graphique de f et par (Cf,oJ la
(0, L,
représentation graphique de la restriction de f à JO; ~J.
• Asymptote

- La droite (On est une asymptote verticale à (Cf,o) [d'après (4)]


- Toute droite (~Ic) d'équation x = kt: [k E l'], est une asymptote à (Cf,r) [d'après (2)]

• Construction de (Cf,o) de (Cf,;


Tableau des valeurs approchées

x f(x)
1t
3
6
1t
1
4
1t
0,33
3"
1t
0
2
Fenêtre de construction
31t
xmin =- 2 Ymin = 0
31t
xmax =2 Ymax = 8

••• _ Propriétés géométriques


• Axe de symétrie
- D'après (3) la droite (On est un axe de symétrie pour (Cf,).
- D'après le graphique, il semble que la droite ('2ll0) d'équation x = ~ est un axe de symétrie de (Cf,).
Contrôlons cette conjecture par le calcul. Pour cela,
on vérifie que: pour tout x élément de Dr' ~ + x E Dr ~ ~ - x E Dr et f( ~ + x) = f( ~ - x).
La droite ('2ll0) d'équation x = ~ est un axe de symétrie de (Cf,).

Toute droite (~Ic) d'équation x = ki: [k E l'], est un axe de symétrie de (Cf,; [d'après (2)].
donc:
Toute droite ('2ll/c) d'équation x = ~ + kt: [k E l'], est un axe de symétrie de (Cf,; [d'après (2)].

Asymptotes
D'après (4) la droite (On est une asymptote verticale à (~).

donc: Toute droite (~Ic) d'équation x = kt: [k E l'], est une asymptote verticale (Cf,; [d'après (2)].

Études de fonctions 73
Pi--=naV-ê:lUX-9FatIGt
En général, dans les épreuves du bac, déterminer une asymptote oblique à une courbe (Cfl,) revient à véri-
fier qu'une droite donnée est une asymptote à (Cfl,).
Cependant, les exercices commentés des TP1 et TP3 qui sont des applications directes de l'organigram-
me d'étude d'une branche infinie (page 65) ont pour objectif de satisfaire à des compétences exigible~
pour certains concours et examens niveau bac.
L'exercice commenté du TP2 donne une extension à une courbe de la notion d'asymptote.

_...J.;A.-Ih Recherche d'asymptotes obliques


Exercice commenté
[est la fonction définie sur ~ par: [(x) = J4x2 + 8x + 5.
On désigne par la représentation graphique de [dans le plan muni d'un repère.
Déterminer, si elles existent, les asymptotes obliques de (Cfl,).
Étude de la limite en - 00 de la fonction [ Étude de la limite en + 00 de la fonction [
On a: lim (4x2 + 8x + 5) = lim (4x 2) On obtient de même:
X~-- X~--

d'où: lim f(x) = + 00 lim [(x) = + 00

X~-oo .\'---7+00

Étude de la limite en - 00 de: x ~ j{x) Étude de la limite en + 00 de: x ~ j{x)


x x
Soit x un nombre réel strictement négatif. Soit x un nombre réel strictement positif.

On a: [(x) = 1xl y '4 + ~X + ~


x2 On a: [(x) = 1 xl y '4 + ~X + ~
x2

j(x)
d'où: d'où:
x

donc: lim j(x) = - 2 donc: lim j(x) = 2


.1'---7-00 X X~+OO x

Étude de la limite en - 00 de: x ~ [(x) - (- 2x) Étude de la limite en + 00 de: x ~ [(x) - 2x


On a : [(x) + 2x = hx2 + 8x + 5 + 2x On a : [(x) - 2x = J4x2 + 8x + 5 - 2x
La somme des limites donne une forme indétermi-
née.
8x + 5 8x- 5
[(x) + 2x = --;::::::=======--- [(x) - 2x =
J4x2 + 8x + 5 - 2x J4x2 + 8x + 5 + 2x
Le quotient des limites donne une forme indéter-
On obtient de même :
minée.
x(8 +~) x(8-~)
x x
[(x) + 2x = -~=======--- [(x) - 2x =
-; y14+~+~
x x2
-2x x
y'4+JL+~
x x2
+2x

x(8 +~) x(8--)


5
x x

On obtient: 1i~__(r(x) + 2X) =- 2 On obtient: 1i~__(r(x) - 2x) =- 2

Conclusion Conclusion
(Cfl,) admet en - une asymptote oblique, la droite
00 (Cfl,) admet en + une asymptote oblique, la droite
00

d'équation: y = 2x - 2. d'équation: y = 2x + 2.

74 Études de fonctions
122 Recherche de courbés asymptotes
Exercice commenté
[ est la fonction définie sur ]0 ; + oo[ par: [(x) = [x + !.
On désigne par (~f) la représentation graphique de [dans le plan muni du repère orthonormé (0, I, J) ;
par 9 la fonction racine carrée et par (~g) sa représentation graphique.
1. Étudier les variations de f .
2. Étudier la position relative de (~f) par rapport à (~/ Donner une interprétation graphique.

1. Étude des variations de [


Dérivée
Soit x un nombre réel strictement positif.
2
On a : ['(x) = -.l _-.l = x - 2[x = x,lx- 2
2 [x x2 2x2 [x 2x2

donc: pour tout x élément de IR:, ['(x) = [0 - 2 .


2
Le signe de ['(x) est celui de [0 _ 2. 2x
La fonction racine carrée et la fonction cube étant strictement croissante sur lO ; + 00[, on a :
['(x) ~ 0 <=> [0 ~ 2
x3 ~ 22
2

x~ 23
Limites
On a: lim [(x) = + 00 lim [(x) = + 00
X~+OO X--70
>
Tableau de variation
1
x 0 3 +00

['ex)

[ex) +oo~G~+oo
-
œ + l 1
= 23 +-2
23

2. Étude de la limite en + 00 de x 1-7 [(x) - g(x)


Les fonctions [et 9 ont toutes deux pour limites + 00 en + 00. Il s'agit de comparer leur comportement en + 00.
Pour cela, l'étude du comportement en + 00 de leur écart est un bon indicateur.
Soit x un nombre réel strictement positif.
[(x) - g(x) = -x1 .
A et B étant respectivement les points de (~f) et (~g)
d'abscisse x, on a :
[ex)
AB = [(x) - g(x) > 0 gex)

lim ([(x) - g(x)) = 0


x ~ + 00\
On en déduit que, lorsque x devient de plus en plus
grand, l'écart AB entre les courbes (~f) et (~g)
devient de plus en plus petit.
On dit que (~g) est une courbe asymptote en + 00 à
la courbe (~f)' o x

• Tracer (~g) et donner une esquisse de (~l


(~ ] est une courbe connue qui permettra de faire une rapide esquisse de (~f] conforme au tableau de
va~iation de f

Études de fonctions 75
_-=-~Recherche d'une direction asymptotique
Exercice commenté
[ est.la fonction définie sur [Rpar: [(x) 2x + sinr, =
On désigne par (Cf6) la représentation graphique de f dans la plan muni du repère orthonormé (0, I, n.
1. Démontrer que (Cf6) est située dans une bande limitée par deux droites parallèles (D) et (D').
Déterminer les points de contact de (Cf6) avec ces droites.
2. Démontrer que (Cf6) est symétrique par rapport à O.
3. Étudier les variations de f
4. Donner une esquisse de (Cf6) sur [0 ; 21t).

1. Situation de (Cf6) dans le plan


Encadrement de la fonction [
Soit x un nombre réel.
On a : - 1~ sinx ~1
d'où: 2x - 1 ~ 2x + sinx ~ 2x + 1 (1)
On désigne respectivement par (D) et (D') les droites d'équation: y = 2x - 1 et y = 2x + 1.
(1) montre que (Cf6) est située dans la bande délimitée par les droites (D) et (D') (de coefficient directeur 2).
Points d'intersection de (Cf6) avec (D) Points d'intersection de (Cf6) avec (D')
x E (Cf6) n (D) <=> f(x) = 2x - 1 x E (Cf6) n (D') <=> [(x) = 2x + 1
<=> sinx = - 1 <=> sinx = 1
<=> x = 3 1t + le x 21t [le
2
E ~] <=> x = ~ + le X 2n [le E ~]

A(3
2
1t ; 3n - 1) est l'unique point commun de (Cf6) et B( ~ ; rt + 1) est l'unique point commun de (Cf6) et
(D) sur [0 ; Zrt]. (D') sur [0 ; 2n].

2. Étude de la parité
On a : pour tout nombre réel x,f(- x) = - f(x).
f est une fonction impaire donc la courbe (Cf6) est symétrique par rapport au point O.
3. Étude des variations de f
Dérivée
Pour tout nombre réel x, l'lx) = 2 + cosx et l'lx) > o.
car: pour tout nombre réel x, - 1 ~ cosx ~ 1.
Limites
On a vu que,
pour tout nombre réel x, 2x - 1~ [(x) ~ 2x + 1
or : lim (2x - 1) = lim (2x + 1) = + 00
X~+OO X~+OO

donc: lim f(x) =+ 00 et lim f(x) ==- 00.

X~+- X~--
On a obtenu la limite defen - 00, en utilisant la parité def(ou en procèdent comme précédemment)
Tableau de variation

x -00 o 21t +00

['(x) +

f(x) + 00

-00

4. Construction de (Cf6) sur [0 ; 2n}


- On vérifie que 1 est le minimum de l', en effetf" change de signe en s'annulant pour x = kti, [le E ~].
(Cf6) admet donc un point d'inflexion au point E(n ; 2n)
- (Cf6) est tangente en A et en B respectivement aux droites (D) et (D').

76 Études de fonctions
K ------------------------------------------------------------------------------------

12

11

10
31t
9
---1
8

21t
6

1t
3

TC 3TC 5
o 2
2 3 4
2
6 2TC

_-=-~1:.Types et méthodes de démonstration


~·objet de ce TP est de faire une synthèse sur les différents types et méthodes de démonstrations ren-
outrée de la classe de sixième à la terminale .
•.•est une fiche de référence que l'on pourra compléter tout le long de l'année par des exemples, afin d'en
Jaire un outil de travail de plus en plus performant.

_ Deux types d'énoncés mathématiques


• On distingue deux types d'énoncés mathématiques liés à une propriété p définie sur un ensemble E.
IO étant un élément particulier de E, p(xo) est une proposition; elle est soit vraie, soit fausse; on dit
qu'elle possède une valeur de vérité.
I étant un élément quelconque de E, p(x) est appelé fonction propositionnelle (de la variable x). En géné-
ral, elle ne fait pas l'objet d'une démonstration car elle ne possède pas une valeur de vérité.
- Les énoncés universels
Ce sont les propositions quantifiées du type: pour tout x élément de E, p(x)
1 1

quantificateur universel
- Les énoncés existentiels
Ce sont les propositions quantifiées du type: ,
il existe x élément de E, p(x)
1

quantificateur existentiel
• On admet que :
- la négation d'un énoncé universel est un énoncé existentiel;
- la négation d'un énoncé existentiel est un énoncé universel.

Études de fonctions 77
....._. Différentes méthodes de démonstrations
TABLEAU RÉCAPITULATIF

(î) Démonstration par un exemple ou un contre-exemple


• Démonstration par un exemple
Pour établir un énoncé existentiel,
(1) Il existe x élément de E, p(x)
il suffit d'exhiber un exemple d'élément ayant la propriété énoncé p.
• Démonstration par contre-exemple
Pour établir un énoncé existentiel, négation d'un énoncé universel:
(2) Il existe x élément de E, non q(x)
il suffit d'exhiber un exemple à cet énoncé existentiel (2) j on dit que l'on a produit un
contre-exemple à sa négation, l'énoncé universel ci-dessus:
(3) Pour tout x élément de E, q(x).

@ Démonstration par implication et par contraposition

(p) => (q) si et seulement si ,non (p) => non (q),


implication permettant contraposé de
une déduction directe (p) ~ (q)

@ Démonstration par disjonction des cas


• Naturellement, on convient de dire que la proposition suivante est vraie: (p) ou non (p) j
c'est le principe du tiers exclu.
• La démonstration par disjonction des cas est basée sur ce principe, elle revient donc à exa-
miner exhautivement tous les cas.

@ Démonstration par l'absurde

• Naturellement, on convient de dire que l'énoncé mathématique suivant est faux: (p) et non (p) j
c'est le principe de non-contradiction.
La démonstration par l'absurde est basée sur ce principe j elle consiste donc, à rejeter toute
hypothèse qui conduit à une contradiction.
• Ainsi pour démontrer que l'énoncé mathématique (p) est vraie:
- on suppose que non (p) est vraie j
- on en déduit un énoncé (q) que l'on sait être fausse j
- on conclut que (p) est vraie car il y a contradiction.

® Démonstration par récurrence

Pll est un énoncé mathématique qui dépend d'un nombre entier naturel n.
Pour démontrer par récurrence que :
« pour tout n supérieur à no' P » est vraie.
11

On procède comme suit,


1reétape:
on vérifie que P est vraie j
11

' 0
2e etape:
on suppose que: « pour un nombre entier naturel k supérieur à no' Pk» est vraie,
on démontre que : Pk + 1 est vraie ;
on conclut.

78 Études de fonctions
~Exercices-
ENTRAINEMENT Exemple d'études de fonctions
Dans tous les exercices qui suivent le plan est rapporté Fonctions rationnelles
à un repère orthonormé (0, I, J).
7 L On considère la fonction polynôme P définie
Quelque généralités par: P(x) = ZX3- 3x2 - 1.
a) Étudier les variations de P.
sur les fonctions b) Démontrer que l'équation P(x) = 0 admet une solu-
Éléments de symétrie tion réelle et une seule ex, et que ex appartient à l'inter-
valle ]1,6 ; 1,7[.
1 [est la fonction définie sur IR par : 2. Soit D l'ensemble des nombres strictement supérieurs
j'(X ) = Z +sillX
cosèc '
à - 1. On considère la fonction [définie sur D par :

(<<6) est sa représentation graphique. [(x)= l-x .


1 + x3
Vérifier que la droite (D) d'équation x = ~ est un axe de
On désigne par (<<6) la courbe représentative de [dans le
symétrie de (<<6).
plan muni d'un repère orthonormé (on prendra comme
1[est la fonction définie sur IR par: unité 4 cm).
Étudier les variations de [(utiliser les résultas du 1.)
[(x) = cos(Zx - ~).
D'après Bac
(<<6) est sa représentation graphique.
Vérifier que le point
de (<<6).
A(i~; 0) est un centre de symétrie 8 On considère
2
la fonction [définie sur ]1 ; + oo[
par: [(x) = x - 7x + 10 .
x-l
Fonctions périodiques (<<6) est la courbe représentative de f dans le plan muni
du repère orthonormé (0, l, Il (unité graphique: 1 cm).
3 Dans chacun des cas suivants, vérifier que la
1. Démontrer que: pout tout x appartenant à ]1 ; + 00[,
fonction [est périodique de période T,
[(xl = x - 6 + _4_.
(1) f: x ~ sin(x + ~) T = Zn x-l
2. Déterminer la fonction dérivée f' de f
(Z) f :x ~ sint ~ + ~) T = 6n En déduire le sens de variation de f
(3) [:x~sin(Zx+ ~) T=n Déterminer les limites de [aux extrémités de l'interval-
le ]1 ; + 00[. Dresser le tableau de variation de f
(4)[:x~tan(3x-~) T=~ 3. Démontrer que la droite (Dl) d'équation y = x - 6 est
asymptote à la courbe (<<6). Donner une équation de
Branches infinies d'une représentation graphique l'autre asymptote à (<<6), notée (DJ
4. Déterminer une équation de la droite (T) tangente à
4 Dans chacun des cas suivants, justifier que la
la courbe (<<6), représentation graphique de la fonctionf, la courbe au point d'abscisse Z.
5. Construire sur une feuille de papier millimétré les
admet pour asymptote oblique la droite (L~).
droites (Dl)' (D2), (T) et la courbe (<<6).
3X3_ZX2+3x-3 ()
()[
1 :x~ tl. :y=3x-Z
x2 + 1 9 On considère les courbes (<<6m) , représentations
(Z) f: x ~ Jx2 + 6x + 1 (tl.) : y = x + 3 graphiques des fonctions t;
de IR vers IR définies par:
1- mx2
[m(x) = 1 ' [m E IR].
S Dans chacun des cas suivants, étudier la -x
branche infinie de la courbe (<<6) représentation gra- - Vérifier qu'il existe un point A qui appartient à toutes
phique de la fonction [ ; préciser si (<<6) admet une les courbes (~m)' Préciser ses coordonnées.
asymptote ou une branche parabolique. - Tracer les courbes (~l) et (~2)'
- Étudier le sens de variation de [suivant les valeurs du
2
(1) [:x~ Zx +Zx-l (3) [:x~-x+Jx2-9 paramètre réel m.
3x2-x+l
sinz Fonctions rationnelles par intervalle
(4) [:x~x+--
x 10 [est la fonction définie sur IR par:
(5) [: x ~ Jx3 + ZX2+ 1 [(x) = x + 3
Ixl+ Z
Courbes asymptotes (~) est sa représentation graphique.
Établir les équations de la tangente à gauche et de la
6 Démontrer que la parabole !!f' d'équation tangente à droite au point A d'abscisse 0 de (~).
y = ZX2 + x est une courbe asymptote à la représenta- Tracer ces droites. Construire (~).
tion graphique de la fonction [définie par:
11 On considère la fonction [définie par:
[(x) = Zr +x-lx 2
- X + 1 (voir TPZ). [(x) = 31 x - 11 + 1
zlx-ll-1

Études de fonctions 79
1. Donner l'expression de [(x) sans la valeur absolue et a) Étudier la dérivabilité de [en - 1 et en i;
donner une
étudier le sens de variation de f interprétation géométrique des résultats obtenus.
2. Construire la courbe représentative (~r) de f b) Étudier le sens de variation de f
3. Démontrer que (~r) admet un axe de symétrie que c) Démontrer que la représentation graphique ('€:J:) de F
l'on déterminera. admet deux asymptotes; donner des équations de ces
4. Resoudre graphiquement l'équation[(x) = m, m étant asymptotes.
un paramètre réel quelconque. Indiquer le signe des d) Construire ('€:f) dans le plan muni du repère orthogo-
solutions lorsqu'elles existent. nal (0, 1, J).
2. 9 est la fonction de IR vers IR définie par:
1t [est la fonction de IR vers IR définie par:
g(x) =x - J!X2=1l.
, [(x) = I~::::~ 1+ 1. On désigne par ('€:g) sa représentation graphique dans le
plan muni du même repère orthogonal (0, 1, ]J.
1. Etudier le sens de variation de f
2. Construire la représentation graphgique (~r) de [(on a) x étant un nombre réel, on considère les points.
précisera la position de (~r) par rapport à sa tangente à M(x ; [(x)) et N(-x; gr-x)). Déterminer le milieu du seg-
gauche et sa tangente à droite au point A de (~r) d'abs- ment [MN]. Donner une interprétation géométrique et
cisse 3). une illustration de ce résultat.
b) En tenant compte de a), donner une méthode de
Fonctions irrationnelles construction de ('€:g)' Construire (~g)'

13 Dans chacun des cas suivants, étudier le sens 18 [est la fonction définie sur IR * par:
de variation de la fonction [et construire sa representa- [(x) = .::. _ JI XL 11 .
tion graphique (~f)' , 2 x
(1) [:x>--o> Jx2+ 1 Jx + 1 - [x
(4) f : x >--0> 1. Etudier la parité dei; en déduire l'intervalle d'étude .•
(2) [:x>--o>)3x+5 d:--:
(5) [: x >--0>
2. a) Étudier la dérivabilité de [en 1, et sur les inter-
valles ]0 ; 1[ et ]1 ; + 00[.
-iX2+ 1
(3) f :x >--0>
JxL 4 b) Quel est le signe de ['(x). (On peut poser si nécessai-
re u = Jx2 - 1.)
14 [est la fonction définie de IR vers IR par: 3. a) x étant un nombre réel supérieur à 1, mettre [(x)
[(x) = ,lx(x + 1). sous la forme: [(x) = ~ - 1 + <p(x), où ti~\ ~<p(x) = O.
1. Étudier le sens de variation de f (Étudier la dériva- b) En déduire une équation d'une asymptote à la repré-
bilité de [en - 1 et en O.) sentation graphique ('€:r) de f
2. a) Vérifier que la droite (D) d'équation y = x + ~ est 4. Construire ('€:;.). D'après Bac
une asymptôte à (~/) en + 00.
b) Vérifier que la droite (D') d'équation y = - x - ~ est
Fonctions trigonométriques
une asymptôte à (~f) en - 00.
3. Tracer avec soin la courbe ('€:f) en précisant la tan- 19 Dans chacun des cas suivants, étudier le sens
gente à gauche la tangente à droite en - 1 et en o. de variation de la fonction [et construire sa représenta-
tion graphique ('€:r)'
15 9 est la fonction définie sur [0 ; 1[ U ]1 ; 2] par : (1)[:x>--o>sin2x (2)[:x>--o>cos3x (3)[:x>--o>sin2x
x+~
()
gx= x-l . to [est la fonction de IR vers IR définie par :
1. Étudier les variations de la fonction g. [(x) =sin(2x + 1).
a) Démontrer que 9 est dérivable sur]O ; 1[ et sur ]t ; 2]. 1. Justifier que la fonction[est périodique, de période 1t.
Déterminer g'(x). 2. Justifier que la fonction [est la composée de la fonc-
tion affixe X >--0>2x + 1 et de la fonction sinus.
1 b) Calculerlim g(h)~ g(2) . Que peut-on en déduire?
h....,o a) Donner le tableau de variation de la fonction u et
1
.' c) Calculer lim g(x). Que peut-on en déduire?
h....,1
celui de la fonction sinus sur l'intervalle [0 ; re].
> b) Déterminer l'intervalle K, image réciproque par u de
2. Construire ('€:yl. [0 ; re].
3. Vérifier que n(1 ; 1) est un centre de symétrie de la c) Déterminer l'antécédent par u de ~ .
représentation graphique ('€:g) de g. d) Reporter les résultats des deux questions précédentes
b) et c) dans le tableau de variation de la fonction u.
16 On considère la fonction [définie sur [1 ; + oo[ En déduire le tableau de variation de [sur l'intervalle K.
par: [(x) = (1 - [x)2. 4. Construire la représentation graphique de f
1. Étudier le sens de variation de f
En déduire que [détermine une bijection de [1 ; + oo[ t1 [est la fonction de IR vers IR définie par:
dans [0 ; + 00[. .f(x) =Bsin''x - 8sin2x + 4sinx cosx + 1
2. Résoudre l'équation (E) [(x) = b, [b E IR+]. 1. a) Vérifier que:
En déduire que l'application réciproque 9 de la bijec- pour tout x élément de IR, [(x) = cos4x + 2sin2x.
tion déterminée par [est définie par : g(x) = (1 + [x) 2 • . b) Justifier le choix de l'intervalle [0 ; 1t] comme inter-
3. Construire la représentation graphique de [ ; en valle d'étude de f
déduire celle de g. 2. Démontrer que :
pour tout nombre réel x, ['(x) = 4cos2x (1 - 2sin2x).
17 1. [est la fonction de IR vers IR définie par : Résoudre dans [0 ; n], l'équation ['(x) = O.
[(x) =x + XLJI 11. . Déduire le tableau de variation de f

80 Études de fonctions