Vous êtes sur la page 1sur 4

Problème de mathématiques: MP-MP* Enoncé

Les fonctions Euleriennes

Partie I: Calcul de l’intégrale de Gauss


Z ∞
2
Le but de cette partie est de calculer l’intégrale de Gauss : I = e−t dt.
0
1 2 2
e−(t +1)x
Z
On considère, pour tout x ∈ R+ , l’intégrale : g(x) = dt
0 t2 + 1
1 0
1. Montrer que g est de C sur R+ et exprimer g .
Z x
2 π
2. On note : f (x) = e−u du. Montrer que g 0 (x) = −2f 0 (x).f (x), puis déduire g(x) = −f 2 (x) +
0 4
r
π
3. Montrer que : lim g(x) = 0, puis lim f (x) = . En déduire la valeur de l’intégrale I.
x→+∞ x→+∞ 4

Partie II: La fonction Gamma d’Euler : Γ


Z +∞
On définit la fonction Γ par x 7−→ tx−1 e−t dt
0
Z +∞
4. Déterminer l’ensemble des réels x tels que tx−1 e−t dt converge.
0
En déduire que l’ensemble de définition de la fonction Γ est R∗+
5. (a) Préciser le signe de Γ sur R∗+
(b) Prouver que lim Γ(x) = +∞
x→0+
6. (a) Établir la relation : ∀x ∈ R∗+ , Γ (x + 1) = xΓ(x)
(b) En déduire une expression simple de Γ (n) pour tout n ∈ N∗
 √
7. (a) En utilisant le changement de variable s 7−→ s2 . Montrer que Γ 21 = π
(2n)! √
(b) Pour n ∈ N, montrer que Γ n + 12 = 2n

π
2 n!
Z +∞
k
8. (a) Pour x > 0 et k ∈ N∗ , prouver la convergence de l’intégrale (ln t) tx−1 e−t dt
0
(b) En déduire que Γ est de classe C ∞ sur R∗+
9. (a) Montrer que Γ est strictement convexe sur R∗+
1
(b) Montrer que Γ(x) ∼
0 x
(c) Calculer Γ(1) et Γ(2), puis en déduire l’existence d’un unique réel strictement positif x0 tel que Γ0 (x0 ) = 0
(d) Étudier les variations de Γ et la nature de la branche infinie en +∞.
Donner une allure de son graphe.

Partie III: Formule de Gauss.


Dans cette partie, nous allons établir la formule de Gauss suivante :
n!nx
∀x > 0, Γ(x) = lim n
n→+∞ Q
(x + k)
k=0

On désigne par (fn )n>1 la suite de fonctions définies sur ]0, +∞[ par :
n
1 − nt tx−1 si t ∈]0, n[

fn (t) =
0 si t > n

et on définit pour tout réel x > 0 les suites (In (x))n>1 et (Jn (x))n>0 par :
Z n n Z 1
t
In (x) = 1− tx−1 dt et Jn (x) = (1 − t)n tx−1 dt
0 n 0

10. Montrer que, pour tout entier n > 1, la fonction fn est continue et intégrable sur ]0, +∞[.

elamdaoui@gmail.com 1 www.elamdaoui.com
Problème de mathématiques: MP-MP* Enoncé

Les fonctions Euleriennes

11. Montrer que, pour tout x > 0,


lim In (x) = Γ(x)
n→+∞

12. Montrer que pour tout entier n > 0 :


n+1
Jn+1 (x) = Jn (x + 1)
x
13. En déduire que pour tout x > 0,
n!
Jn (x) = Q
n
(x + k)
k=0

14. Établir la formule de Gauss.

Partie IV: La fonction β et son équation fonctionnelle


Z 1
Pour (x, y) ∈ R∗2
+ , on définit β(x, y) = tx−1 (1 − t)y−1 dt
0
15. Justifier l’existence de β(x, y) pour x > 0 et y > 0
16. Montrer que pour tous réels x > 0 et y > 0, β(x, y) = β(y, x)
x
17. Soient x > 0 et y > 0. Établir que β(x + 1, y) = β(x, y)
x+y
xy
18. En déduire que pour x > 0, y > 0, β(x + 1, y + 1) = β(x, y)
(x + y)(x + y + 1)

Partie V: Relation entre la fonction β et la fonction Γ


On veut montrer que pour tout x > 0 et y > 0,

Γ(x)Γ(y)
β(x, y) = (R)
Γ(x + y)

19. Expliquer pourquoi il suffit de montrer la relation (R) pour x > 1 et y > 1.
Dans toute la suite de cette question on suppose x > 1 et y > 1
Z +∞
tx−1
20. Montrer que β(x, y) = dt.
0 (1 + t)x+y
u
On pourra utiliser le changement de variable t =
1+u
21. On note Fx,y la primitive sur R∗+ de t 7−→ e−t tx+y−1 qui s’annule en 0. Montrer que

∀t ∈ R+ , Fx,y (t) 6 Γ(x + y)


+∞
ux−1
Z
22. Soit G(a) = Fx,y ((1 + u)a) du.
0 (1 + u)x+y
Montrer que G est définie et continue sur R+
23. Montrer que lim G(a) = Γ(x + y)β(x, y)
a→+∞

24. Montrer que G est de classe C 1 sur R∗+


25. Exprimer pour a > 0, G0 (a) en fonction de Γ(x), e−a et ay−1
26. Déduire de ce qui précède la relation (R)

elamdaoui@gmail.com 2 www.elamdaoui.com
Problème de mathématiques: MP-MP* Enoncé

Les fonctions Euleriennes

Partie VI: Formule des compléments


Dans cette partie, nous allons établir la formule des compléments
π
∀α ∈]0, 1[ , B(α, 1 − α) = Γ(α)Γ(1 − α) =
sin πα
27. Établir que la fonction α 7→ B(α, 1 − α) est continue sur l’intervalle ]0, 1[.
28. Soient p et q deux entiers tels que 0 < p < q.
(a) Vérifier que :
+∞
t2p
  Z
2p + 1 2p + 1
B ,1 − dt
= 2q
2q 2q 0 1 + t2q
 
(b) Pour tout entier k compris entre 0 et q − 1, on note : zk = exp ı 2k+1
2q π

Établir que :
q−1
X 2p
 
1 X 2p+1 1 1
(∗) = − zk −
1 + X 2q 2q X − zk X + zk
k=0

(c) Après avoir vérifié que, pour tout nombre complexe c de partie imaginaire non nulle, la fonction
 
1  2 2
 t − Re(c)
Wc : t 7→ ln (t − Re(c)) + (Im(c)) + ı arctan est une primitive sur R de la fonction
2 Im(c)
1
wc : t 7→ , prouver, en utilisant judicieusement la relation (∗), que :
t−c
+∞ q−1
t2p
Z
π X 2p+1
dt = −ı zk
0 1 + t2q 2q
k=0

En conclure que :
+∞
t2p
Z
π 1
2q
dt =  
1+t 2q sin 2p+1
2q π
0

29. Déduire de 27 et 28, la formule des compléments

Partie VII: Fonction Digamma


Z n
1 1
30. (a) Justifier simplement que la série du terme général un = dt − converge (n > 2)
n−1 t n
n
X 1
(b) Pour tout entier n > 1, on pose γn = − ln(n).
k
k=1
Démontrer que la suite (γn )n>1 converge. On note dans la suite γ = lim γn .
n→+∞

Γ0 (x)
On définit pour tout x ∈ ]0, +∞[, ψ(x) = appelée fonction Digamma.
Γ(x)
n n h
1 Y x xγn
Y x  −x i
31. En utilisant la formule de Gauss et l’égalité pour n > 1 et x ∈ ]0, +∞[, 1 + = e 1 + ek ,
nx k k
k=1 k=1
démontrer que pour tout x ∈ ]0, +∞[,
n h
1 Y x  −x i
= xeγx lim 1+ ek Formule de Weierstrass
Γ(x) n→+∞ k
k=1

Xh  x xi
32. (a) En déduire, de la question précédente, que la série ln 1 + − converge simplement sur ]0, +∞[
k k
k>1
+∞ h
X  x xi
(b) On pose, pour tout x ∈ ]0, +∞[, g(x) = ln 1 + − . Démontrer que l’application g est de classe
k k
k=1
C 1 sur ]0, +∞[ et exprimer g 0 (x) comme somme d’une série de fonctions.

elamdaoui@gmail.com 3 www.elamdaoui.com
Problème de mathématiques: MP-MP* Enoncé

Les fonctions Euleriennes

+∞  
−1 X 1 1
(c) En déduire que, pour tout x ∈ ]0, +∞[, ψ(x) = −γ+ −
x k k+x
k=1
Z +∞
33. (a) Que vaut ψ(1) ? En déduire la valeur de l’intégrale e−t ln(t) dt
0
n−1
X 1
(b) Calculer, pour tout x ∈ ]0, +∞[, ψ(x + 1) − ψ(x) puis démontrer que : ∀n > 2, ψ(n) = −γ +
k
k=1
2 1 1
(c) On pose, pour tout (x, y) ∈ ]0, +∞[ et k entier naturel, jk,x (y) = − .
k+y+1 k+y+x
X
Démontrer que la série jk,x converge uniformément sur ]0, +∞[. En déduire lim (ψ (x + n) − ψ (1 + n)).
n→+∞
k>0

34. Déterminer l’ensemble des applications f définies sur ]0, +∞[ et à valeurs réelles vérifiant les trois conditions :
• f (1) = −γ ;
1
• pour tout x ∈ ]0, +∞[, f (x + 1) = f (x) + ;
x
• pour tout x ∈ ]0, +∞[, lim (f (x + n) − f (1 + n)) = 0.
n→+∞

elamdaoui@gmail.com 4 www.elamdaoui.com