Vous êtes sur la page 1sur 1

février 2009

Les dents de sagesse

Les dents de sagesse Pas d’intervention tions allergiques. L’anesthésie gé-


posent assez souvent systématique nérale comporte plus de risques. Elle
des problèmes, mais il est réservée aux interventions diffi-
n’est pas toujours néces- ● Il n’y a pas de raison d’extraire ciles et aux patients effrayés à l’idée
saire de les extraire. préventivement les dents de sagesse de la douleur.
qui n’ont provoqué aucun trouble,
même si elles ne sont pas en bonne ● Après l’extraction, on observe
Dents enclavées position. souvent une douleur, un gonflement
et dents incluses (œdème) et des difficultés à ouvrir la
● On extrait en général les dents de bouche, qui durent généralement
● Les troisièmes molaires poussent sagesse en cas de péricoronarite ré- quelques jours à une semaine. Les
en général entre l’âge de 18 ans et cidivante, ou en cas de complication : douleurs peuvent être combattues
25 ans : on parle de l’éruption des atteinte de la dent voisine, kyste vo- par du paracétamol. Lorsque la dent
dents de sagesse. Dans 15 % à 25 % lumineux, etc. Ces complications est profonde et “mal placée”, l'inter-
des cas, elles manquent de place, ou évoluent lentement : un examen an- vention risque de léser un nerf sen-
bien elles “poussent de travers”. Ré- nuel, avec éventuellement une ra- sitif. C’est une situation rare.
sultat, elles sont “enclavées” : obli- diographie, permet de surveiller
ques, elles buttent contre la molaire l’évolution et de prendre le temps de ● Parfois, l’emplacement où se trou-
voisine, et restent en partie recou- peser le pour et le contre avant d’in- vait la dent extraite s’infecte. Cette in-
vertes d’un capuchon de gencive. Ou tervenir. fection se traduit par des douleurs
bien elles sont “incluses” : la gencive vives, survenant 2 à 3 jours après
les recouvre totalement, si bien qu’on ● L’extraction systématique, préven- l’intervention : il est alors préférable
ne les voit pas du tout. tive, des dents de sagesse enclavées de consulter rapidement le chirurgien
ou incluses est parfois proposée, par dentiste.
● La gencive au contact de la dent crainte de complications futures. Ou
s’enflamme alors parfois  : c’est la encore pour éviter qu’en poussant, ● Les patients qui prennent de
péricoronarite, qui provoque des elles dérangent les dents de devant l’aspirine ou des anticoagulants s’in-
douleurs au fond de la bouche, des et les fassent se chevaucher, notam- quiètent souvent du risque de sai-
difficultés pour ouvrir la mâchoire, et ment après un traitement orthodon- gnement. Ce risque est faible en cas
une douleur en avalant. Plus rare- tique. Il n’existe pas d’argument soli- d’extraction d’une dent de sagesse.
ment, une infection atteint les tissus de en faveur de ces interventions Il ne justifie pas d’interrompre ce
voisins (phlegmon) ou des ganglions chirurgicales systématiques, dont les traitement, mais il peut rendre néces-
proches. bénéfices sont très incertains. saire une prise de sang.

● Une dent de sagesse incluse ou ● Quelques rares patients à haut


enclavée entraîne parfois des lésions L’extraction des dents risque infectieux (et notamment à haut
de la molaire voisine. Il peut aussi se de sagesse risque d’infection cardiaque) sont
former un kyste à son contact, sous traités préventivement par antibiotique.
la gencive. ● Une anesthésie locale pratiquée ©Prescrire - juin 2014
par le chirurgien dentiste est le plus
souvent suffisante pour permettre Sources :
l’extraction d’une dent de sagesse. • “Difficultés d’éruption des dents de sagesse, en bref”
Idées-Forces Prescrire mises à jour novembre 2012 :
Les risques liés à ce type d’anes- 2 pages.
thésie sont faibles : rares malaises • “Difficultés d’éruption des dents de sagesse : traite-
ment” Idées-Forces Prescrire mises à jour novem-
sans gravité, exceptionnelles réac- bre 2012 : 3 pages

Une info-santé fiable, sans subvention ni publicité www.prescrire.org

Téléchargé sur prescrire.org le 10/11/2014


Copyright(c)Prescrire. Usage personnel exclusivement