Vous êtes sur la page 1sur 4

Lycée Bardo Devoir De Contrôle N°2

Mr : Assili Epreuve : Classe : 4.M.1 Coefficient. : 4


Sciences- Physiques Date : 03- 03- 2021 Durée : 2 heures

Chimie ( 7 points )

Exercice n°1 ( 3,5 points )

A 25°C, une solution aqueuse ( S ) de volume V constant, contient à l’équilibre dynamique les entités
chimiques suivantes :

- -
Entité chimique CH3COOH HNO2 NO2 CH3COO

Quantité de 1,3.10-3 5.10-4 10-3 10-4


matière ( mol )

1- Donner les couples acide-base formés à partir des quatre entités inscrites dans le tableau.
2- Une réaction acide-base s’est produite dans la solution ( S ).

a- Montrer, sans calcul, que cette réaction est limitée.


b- Ecrire l’équation de la réaction qui met en jeu les deux couples avec l’acide nitreux HNO2 placé à
gauche.

3- a- Calculer la constante d’équilibre K de la réaction précédente.


b- Comparer les forces des deux acides ainsi que celles de leurs bases conjuguées.

4- Sachant que pour l’acide nitreux pKa1 = 3,3.

a- Comparer le pKa2 de l’autre acide à celui de l’acide nitreux.


b- Calculer pKa2 de l’autre acide.
c- Ces deux acides sont-ils faibles ou forts ? Justifier.

Exercice n°2 ( 3,5 points )

On considère la réaction chimique modélisée par l’équation suivante : A + B 2 D.


La constante d’équilibre relative à cette réaction, à la température , est K = 0,1.

1- Dans un récipient de volume V égal à 1L et porté à la température , On introduit 0,1mol de A, 0,02 mol
de B et 0,02 mol de D.

a- Calculer la valeur de la fonction des concentrations.


b- Le mélange est-il en équilibre? Si non on indiquera quelle est la réaction favorisée ?
c- En déduire la composition du mélange réactionnel quand il atteint l’équilibre chimique.

2- Dans une deuxième expérience, on mélange à la température  : a mol de A, 0,02 mol de B et


0,02 mol de D. Le taux d’avancement final de cette réaction est égal à 16,67%.

a- Dire quelle condition doit satisfaire la valeur de a pour que la réaction inverse de celle de la première
expérience se produise spontanément ?

Page-1 -
b- Calculer la valeur de a sachant que la quantité de matière de A, quand l’équilibre est atteint, est égale
à 0,25 mol.

Physique ( 13 points )

Exercice n°1 ( 6,75 points )

Pour déterminer les grandeurs caractéristiques d’une bobine, un groupe d’élève réalise deux expériences.

Expérience-1-

Le groupe d’élève réalise un circuit électrique ( figure-1- ) comporte, placés en série :


un générateur basse fréquence applique une tension alternative triangulaire aux
bornes d’un dipôle AB constitué d’une bobine d’inductance L, de résistance r
qu’il supposera négligeable, et d’un conducteur ohmique de résistance R = 500 Ω.
Le groupe enregistre simultanément, à l’aide de l’oscilloscope, l’évolution temporelle
de la tension uR( t ) aux bornes du conducteur ohmique et celle de uMA( t ) aux bornes
de la bobine. Les chronogrammes de la figure-2- représentent les tensions observées
sur l’écran de l’oscilloscope pour une fréquence N du GBF.

figure-2-

1- a- Identifier, parmi les chronogrammes C1 et C2 de la figure-2-, celui qui correspond à la tension uR( t ).
b- Déterminer la fréquence N du GBF.

2- Donner les expressions des tensions uR( t ) et uMA( t ) en fonction de l’intensité i et des caractéristiques
du dipôle AB.

3- a- Exprimer uMA( t ) en fonction de uR( t ), L et R.


b- Justifier, sur une demi-période, la forme de la tension uMA( t ).
c- Déterminer la valeur de l’inductance L.

Expérience-2-

Le groupe reprend le circuit de l’expérience-1-, il insère un interrupteur K en série et il remplace :

- le GBF par un générateur de tension idéal de fem E = 8 V ;


- le conducteur ohmique par un résistor de résistance R réglable.

IL règle la résistance R à une valeur R1 et à l’instant t = 0, il ferme l’interrupteur K. Un courant électrique


circule dans le circuit avec une intensité instantanée i( t ) qui augmente graduellement au cours du temps et
atteint le régime permanent après un retad de temps.
Page-2 -
1- Justifier que la bobine est responsable du retard de l’établissement du régime permanent.
2- L’évolution temporelle de la tension uR( t ) aux bornes du résistor est régie par l’équation suivante :
duR( t ) u (t) RE
+ R = ; où  représente la constante de temps du circuit. On admet que la solution de
dt  L
t
-

cette équation différentielle est de la forme : uR ( t ) = U( 1 - e ).

a- Rappeler l’expression de  en fonction de L, r et R.


b- Que représente U ? Déterminer son expression en fonction de E, r et R.

3- A l’aide d’un oscilloscope numérique à mémoire, le groupe visualise le chronogramme de la figure-3-.

figure-3-

a- Montrer que l’équation de la tangente (  ) à la courbe uR( t ) à l’instant t = 0 peut s’écrire :


u1 = 640.t.
b- Calculer, alors, la valeur de la constante de temps .
c- Calculer les valeurs de R1 et r.

4- Le montage réalisé par le groupe risque un danger. Lequel ? Proposer une modification du montage pour
éviter ce danger ( faire un schéma ).

Exercice n° 2 ( 6,25 points )

Un condensateur de capacité C, préalablement chargé sous une tension U, est branché aux bornes d’une
bobine d’inductance L et de résistance quasi nulle. On néglige la résistance des fils de connections. Le
circuit est le siège d’oscillations électriques libres non amorties.
On considère une date, pris comme origine du temps, où le condensateur porte une charge q0 et
l’intensité à une valeur i0. A cette date origine l’énergie emmagasinée dans la bobine est EL0 = 13,5.10-6 J.
A l’aide d’un dispositif approprié, on enregistre l’évolution de l’élongation q( t ) et celle de l’intensité
i ( t ) à cette date origine, On obtient les courbes C1 et C2 de la figure-4- ci-après.

Page-3 -
figure-4-

1- Montrer que l’équation différentielle régissant l’évolution de la charge q en fonction du temps s’écrit :
d2q 2
2 + 0 q = 0 ; où 0 est une constante que l’on exprimera en fonction de L et C.
dt
2- Justifier que la courbe C1 correspond à q( t ).

3- En exploitant les courbes de la figure-4-, déterminer :

a- les valeurs de qmax et imax, amplitudes respectives de q( t ) et i( t ). En déduire la valeur de 0 .


b- la phase initiale q de q( t ). En déduire l’expression numérique de i( t ).

4- a- Déterminer la valeur de i0. Déduire la valeur de L.


b- Calculer la valeur de C ainsi que la valeur de U.

5- Les courbes C3 et C4 de la figure-5-, représentent l’évolution au cours du temps de l’énergie


électrostatique EC ( t ), l’énergie magnétique EL( t ) .

figure-5-

4,5

a- Attribuer, en le justifiant, à chaque énergie la courbe correspondante.


b- Calculer la valeur de l’énergie E du système condensateur, bobine .
1 E
c- A un instant t, l’intensité i dans le circuit est sous la forme : i = .0.q. Calculer le rapport C et
2 EL
déduire les valeurs de l’énergie électrostatique EC et l’énergie magnétique EL à cet instant t.
d- Justifier que la valeur indiquée sur l’axe du temps est fausse.

Page-4 -

Vous aimerez peut-être aussi