Vous êtes sur la page 1sur 3

Université Ibn Tofail

Faculté des Sciences


Kenitra

Master, Génie des Matériaux et Technologie


des Céramiques et Ciments
Examen de la Résistance des Matériaux
Durée 2H

Exercice 1: (3 pts)
1. Qu’est-ce qui distingue le test de dureté Brinell d’autres tests comme le test de dureté
Vickers par exemple, et pourquoi utilise-t-on deux tests différents pour mesurer la dureté
d’un métal ?
2. Quelle est la quantité mesurée lors d’un essai de ténacité Charpy?
3. Décrire brièvement le mécanisme de la fatigue.
Exercice 2 : (5,0 pts)
On réalise un essai de traction sur une éprouvette d’acier 1060 à l’état recuit. Le plan de cette
éprouvette est donné à la figure ci contre
Les vues agrandie et générale de la courbe brute se traction
sont donnée à la figure 1. F = f(ΔL)

Figure 1 :
1. Quelle est la valeur du module d’Young E ( en GPa) de l’acier 1060 ?
2. Quelle est la limite proportionnelle d’élasticité Re (en MPa) de l’acier 1060?
3. Quelle est la limite conventionnelle d’élasticité Re0,2 (en MPa) de l’acier 1060?
4. Quelle est la résistance à la traction Rm (en MPa) ) de l’acier 1060?
5. Quelle est la valeur de la déformation permanente A (en %) après rupture de l’éprouvette?
6. Calculer l’énergie élastique Wél (en J) emmagasinée dans l’éprouvette juste avant sa
rupture finale
Exercice 3 : (5,0 pts) Acier Re0,2 (MPa) Rm (MPa)
A 540 780
Un essai de résilience Charpy a été réalisé sur deux
B 520 750
aciers A et B dont certaines propriétés sont données ci contre.
Les valeurs obtenues pour l’énergie de rupture W à la
température ambiante sont données ci contre. Acier W (J)
1. Quel acier a la ténacité la plus élevée ? Justifier votre réponse A 60
2. Si on suppose que la courbe de traction des deux aciers est B 70
linéaire dans les domaines élastique et plastique, quel acier
possède l’allongement à la rupture A (%) le plus élevé ? Justifier votre réponse
Des pièces fabriquées avec ces deux aciers peuvent contenir des fissures dont le facteur
géométrique est égal à 1,2. Lorsque ces pièces sont soumises à une contrainte de traction
égale à la moitié de la limite d’élasticité de l’acier utilisé, on observe que la longueur critique
de fissures est de 8,7 mm pour des pièces fabriquées à partir de l’acier A et de 15,2 mm dans
celles fabriquées à partir de l’acier B.
3. Quelle est la valeur de la ténacité Kc de chacune des ces aciers A et B ?
4. Calculer la longueur maximale des fissures qui ne provoqueront jamais la rupture brutale
(apparemment fragile) des pièces faites en acier soit A, soit B.

Exercice 4: (7 pts)
L’acier 4140 est un acier allié souvent utilisé pour fabriquer diverses pièces devant supporter
des contraintes car, par traitements thermiques, on peut aisément moduler ses propriétés
mécaniques. Avec cet acier 4140 ayant une dureté de 44HRC. On fabrique un axe de section
circulaire de diamètre D=100mm. En service, cet axe est soumis à des forces de traction
variant sinusoïdalement dans le temps et dont les caractéristiques sont les suivantes :
Fmin=0,7854MN; Fmax=3,9270MN ; fréquence f=0,01Hz
Les courbes de fatigue – endurance de cet acier, dont la ténacité est caractérisée par un
facteur critique d’intensité de contrainte KIC=90MPa.m½.
1. Quelle est la valeur sa de l’amplitude de contrainte caractérisant ce chargement cyclique ?
2. Quelle est la valeur du rapport R caractérisant ce chargement cyclique ?
3. Dans ces conditions de chargement cyclique, donner la durée de vie de l’axe (exprimée en
jours). Pour f=0,01Hz, il y a 36 cycles à l’heure.
4- Tout en maintenant le même rapport R des contraintes, à quelle valeur faudrait-il diminuer
l’amplitude des contrainte sa pour que l’axe ait une durée de vie infinie?
Les conditions de chargement, telles que définies à la question 1) ci-dessus, ne peuvent
malheureusement pas être modifiées pour assurer une durée de vie infinie à l’axe. On peut
toutefois obtenir une telle durée de vie infinie en modifiant les dimensions de l’axe.
5. Quelle devrait être la valeur du diamètre D de l’axe pour qu’il ait une durée de vie infinie
dans les conditions de chargement définies à la question 1) ci-dessus ?
Après un certain temps de service dans les conditions initiales définies pour la question 1)
ci-dessus, on détecte dans la pièce une fissure de profondeur a = 2 mm et dont le facteur
géométrique a=1,25.
6. Y a-t-il risque imminent de rupture de la pièce ? Justifiez votre réponse.

Vous aimerez peut-être aussi