Vous êtes sur la page 1sur 8

Commune de SAINT LEONARD - 88650

------------------------------------------------------------------------

PROJET D’EXTENSION DU CENTRE DE SECOURS


& CREATION DE GARAGES COMMUNAUX

------------------------------------------------------------------------

Cahier des Clauses Techniques Particulières


C.C.T.P.

------------------------------------------------------------------------

LOT 5 - ISOLATION PLATRERIE

L’Entrepreneur Le Maître d’Œuvre Le Maître d’Ouvrage

1
Dressé en Avril 2012 par Jean-François GEORGEL – Architecte D.P.L.G. – 1, rue du Gerva – 88230 FRAIZE
LOT 5 – ISOLATION PLATRERIE

GENERALITES
Les ouvrages seront exécutés suivant les règles de l’art en conformité avec la réglementation administrative et les
documents techniques en vigueur au moment de l’appel d’offres et, en complément à la liste portée aux dispositions
générales pour tous les corps d’état :

- A la norme NFP 06 001 pour les bases de calcul des constructions – charges d’exploitation des bâtiments.
- A la norme NFP 06 004 pour les bases de calcul des constructions – charges permanentes et charges d’exploitation
dues aux forces de pesanteur.
- A la norme NFP 06 007 principes généraux de fiabilité des constructions – liste des termes équivalents.
- Aux différents D.T.U. sans exception, règles D.T.U. et prescriptions ayant valeur de D.T.U. conformément à la liste
arrêtée par le C.S.T.B. (R.E.E.F.) et aux règles édictées dans ses cahiers (certificats d’agrément et avis techniques)
- Aux règles N84 modifiées 95 – Règles définissant les actions de la neige sur les constructions.
- Aux règles BAEL 91 et à leurs modificatifs
- Aux règles BPEL 91 et à leurs modificatifs
- Aux différents Eurocodes en vigueur et à leurs annexes nationales.
- Aux règles TH de calcul de déperditions de base des bâtiments.
- Aux règles FA et FB concernant les méthodes de prévision par le calcul du comportement au feu des structures
béton et aciers et aux règles BF 88 concernant les méthodes de justification par le calcul de la résistance au feu des
structures bois.
- A toute les normes françaises et/ou européennes de l’association de normalisation (AFNOR) homologuées par arrêté
ministériel en vigueur à la date de remise des offres applicables à tous les matériels et matériaux concernés par le
présent lot.
- Aux nouvelles règles relatives aux constructions parasismiques (décret N°2010-12554 du 20 octobre 201 0).
- Aux règles du code du travail
- Au règlement sanitaire départemental et aux recommandations de la Direction départementale des Affaires
Sanitaires et Sociales des Vosges.
- Aux différents règlements relatifs à l’hygiène et à la sécurité dans les travaux du bâtiment, travaux publics, et tous
autres travaux concernant les immeubles (décret du 8 janvier 1965 & textes d’application) ainsi qu’aux
recommandations de l’OPPBTP.
- A la réglementation concernant la gestion des déchets (loi du 13 juillet 1992 et circulaire du 18 juin 2001) ainsi qu’aux
recommandations portées au guide pour la gestion des déchets de chantier du bâtiment et des travaux publics des
Vosges.

Les documents généraux s’entendent à la dernière édition parue avant la date limite de remise des offres.

PRESENTATION DU PROJET
Localisation précise du projet Commune de SAINT LEONARD - 88650 – rue de l’Etang

Hypothèses de calculs pour le calcul des éléments de structure, les hypothèses suivantes sont à retenir :
- Charges dues au poids propre de la structure (gros œuvre, charpente, couverture, zinguerie)
- Surcharges dues au vent : Zone 1 site normal
- Surcharges dues à la neige : ZONE C1 – altitude 415m suivant règles neige 2009 avec charges verticales normales
uniformément réparties dues à la neige de 80 daN/m2 et charges extrêmes de 120daN/m2

Zone de séismicité Zone 3 – sismicité modérée

Zones climatiques hiver H1 – Eté Eb

Destinations des bâtiments garages et sanitaires

2
NORMALISATION

L’exécution des travaux et ouvrages ainsi que les matériaux, objets du présent lot, devront répondre à tous les textes
officiels, lois, normes et règlements en vigueur à la date de signature des marchés, et plus particulièrement :
- Aux documents Techniques Unifiés (D.T.U.) et Cahiers des Charges, y compris leurs additifs et annexes
* D.T.U. N°25.41 (NORME FRANCAISE NFP 72-203-1) « ouvr ages en plaques de de parement en plâtre – plaques
à faces cartonnées »
* D.T.U. N°25.42 (NORME FRANCAISE NFP 72-204) « ouvrag es de doublage et habillages en complexes et
sandwichs plaques de parement ou plâtre isolant »
* D.T.U. N°25.1 (NORME FRANCAISE NFP 71-201) « enduits intérieurs en plâtre »
* D.T.U. N°25.222 « travaux de plafonds fixés »
* D.T.U. N°25.232 « travaux de plafonds suspendu s en plaques de plâtre »
* D.T.U. N°58.1 (NORME FRANCAISE NFP 68-203) « plafond s suspendus »
* D.T.U. N°25.31 « travaux de cloisons en plâtre à parements lisses »
* D.T.U. N°59.1 (référence AFNOR Normes P 74.201) et annexes relatifs aux travaux de peinturage.
* D.T.U. N°59.4 (référence AFNOR Normes P 74.204 & 205) et annexes relatifs à la mise en œuvre des papiers
peints et revêtements muraux (référence DTU 59.4)
* aux différents DTU cités en annexe des DTU ci-avant.
* aux différentes normes citées en annexe des DTU ci-avant
- Aux différentes règles de calcul citées en annexe des DTU ci-avant
- Aux différents cahiers du CTBA (77-111-124-etc…) et du C.S.T.B. (1661, 2545, etc…)
- Aux documents ATEC, Procès-verbaux CEBTP, cahiers des charges de mise en œuvre et recommandations des
fabricants.
- A toute les normes françaises et/ou européennes de l’association de normalisation (AFNOR) citées en annexes des
DTU ci avant et notamment sans que cette énumération soit limitative.
• NF EN 13 162 Laines minérales manufacturées
• NF P 72 .302 Plaques de plâtre cartonnées
• NF P 72 .322 Mortier adhésif à base de plâtre pour complexe d’isolation

OBSERVATION PARTICULIERES AU LOT

Responsabilités envers les tiers – Etat des lieux L’entrepreneur adjudicataire du présent lot sera responsable
des éboulements, affouillements et tous autres désordres causés aux bâtiments et ouvrages voisins pendant ou après
son intervention, si la preuve était apportée que le désordre provient de son fait.

A ce sujet, il devra contracter toutes les assurances nécessaires le couvrant contre les risques encourus au titre de sa
« Responsabilité Civile » et garantissant les préjudices corporels, matériels et immatériels causés à autrui.

Afin de justifier qu’il est titulaire des contrats nécessaires, l’entrepreneur devra joindre à son offre une attestation de sa
Compagnie d’Assurances.

Démarches auprès des administrations Pour le parfait déroulement du chantier, l’entrepreneur du présent lot
devra faire en temps utile, et sans que l’Architecte ait à le lui demander, toutes les démarches d’autorisations
nécessaires auprès des administrations et différents services concernés.

Généralités tous les ouvrages de plâtrerie feront l’objet d’une étude particulière à la charge de l’entreprise qui
remettra, avant démarrage des travaux, tous les plans et détails d’exécution nécessaires à la réalisation des ouvrages.

L’entrepreneur chargé du présent lot devra soumettre pour accord tous ces plans de détails ou tous les échantillons qui
seraient jugés nécessaires.

La consistance des travaux définis ci-après est donnée à titre indicatif. L’entrepreneur devra au minimum tous les
travaux annexes et accessoires de chaque ouvrage pour finition de ceux-ci suivant les règles de l’art.

Feront également partie des travaux à la charge du présent lot :


- Les études, dessins et nomenclatures nécessaires à la fabrication et à la mise en place des ouvrages de serrurerie-
métallerie ci-après.
- La communication en temps utile aux entrepreneurs chargés des lots DEMOLITION TERRASSEMENT
MACONNERIE VRD, CHARPENTE COUVERTURE, CHAPE CARRELAGE, ELECTRICITE CHAUFFAGE, de tous
les détails qui leur seront nécessaires pour définir les ouvrages prévus à leurs propres marché et sur lesquels doivent
se raccorder les éléments de serrurerie métallerie, avec toutes les indications nécessaires aux dimensionnements et
au bon positionnement de ces ouvrages.

3
- La fourniture des matières entrant dans la composition des ouvrages y compris pièces diverses nécessaires aux
montages et mise en oeuvre.
- Le transport à pied d’œuvre ou la livraison sur chantier des éléments de construction en prenant toutes précautions
pour éviter :
* La déformation des ensembles
* Les dégradations risquant d’affecter la résistance à la corrosion des matériaux constitutifs et l’aspect des éléments.
- La fourniture et mise en place des échafaudages, engins et appareils de levage nécessaires à la réalisation des
travaux prévus au présent lot ainsi que toutes les protections individuelles et collectives nécessaires pour assurer la
sécurité des biens et des personnes.

L’entrepreneur devra mettre en place ces équipements conformément aux régalements de sécurité (décret du 8 janvier
1965 & textes d’application) et aux recommandations de l’O.P.P.B.T.P. – voir fiches de sécurité correspondante – de
manière à protéger les différents intervenants de ce lot mais aussi des autres corps d’état.

Après intervention et finition de tous les travaux prévus au présent CCTP, les installations (protections, échafaudages,
etc…) seront repliées et enlevés hors du chantier par l’entreprise adjudicataire du présent lot qui devra également
remettre en état les lieux et faire disparaître toutes traces éventuellement laissées sur les bâtiments, espaces verts et
zones de circulation.

PRESCRIPTIONS TECHNIQUES GENERALES


Les prestations de l’entreprise comprendront notamment :
- Les études d’exécution avec les plans et détails de calepinages des plafonds suspendus.
- La fourniture et mise en place des isolations et des habillages des murs extérieurs et refends.
- La fourniture et le montage des cloisons de distribution avec pose à l’avancement des huisseries et fournies par le
menuisier.
- La fourniture et mise en place des isolations et des plafonds suspendus
- La réalisation des banquettes techniques ainsi que la fourniture et mise en place des caissons, trappes et gaines
prévus ci-après.
- L’enlèvement hors chantier de tous déchets, gravats, chutes, emballages, etc… résultant des travaux de plâtrerie et
d’isolation intérieure.
Tous les ouvrages de plâtrerie comprendront la fourniture et mise en place des différents éléments (plaques de plâtre,
ossatures, raidisseurs éventuels, bandes de renforts, etc…) nécessaires à une parfaite finition des travaux et ce,
conformément aux normes et règlements en vigueur.

Tous les habillages en plaques de plâtre seront assemblés par bandes spéciales appliquées sur les joints et ragréées
finalement par de l’enduit correspondant à chaque matériau pour être bien relié aux refends, cloisons et plafonds.

Les joints entre plaques sont exécutés avec soin et poncés pour l’obtention d’une surface continue ; les cueillies à la
rencontre des murs et des plafonds doivent être rectilignes.

Le traitement des joints devront permettre la réalisation des ouvrages prévus au lot PEINTURE REVETEMENTS
MURAUX sans autres préparations complémentaires que celles prévues à ce lot particulier.

L’entreprise sera également tenue de prévoir à son offre :


- La protection complète des fonds y compris piquage des anciens plâtres pourris, projection du produit d’accrochage
nécessaire sur murs enduits ou peints, etc…
- La livraison sur site et la mise en place des échafaudages réglementaires nécessaires
- Les plus-values pour petites surfaces et faibles largeurs
- Les protections de tous les angles saillants par bandes armées
- Etc… et toutes sujétions d’exécution.

4
PRESCRIPTIONS PARTICULIERES

1- DOUBLAGE INTERIEURS
Les travaux ci-après seront effectués sur les dalles béton exécutées par le maçon, avant mise en place des chapes
flottantes et/ou des revêtements de sols –voir coupes-
Dans les locaux secs (bureau), les parements plaques de plâtre seront du type ba13 haute dureté et dans les locaux
humides (sanitaires) ils seront du type plaque hydrofugées résistantes à l’humidité.

L’ensemble sera mis en place par pose collée à l’aide de plots de mortier adhésif après préparation préalable des murs
en maçonnerie, suivant les dispositions du chapitre 2 de la norme DTU 25-42 (réf AFNOR DTU P72-204) de l’avis
technique correspondant et des recommandations du fabricant.

Cette prestation devra également comprendre :


- La protection des angles saillants par cornières renforts métalliques.
- Le traitement des joints, les raccords et toutes les finitions nécessaires autour des menuiseries, y compris habillages
des ébrasements, sous faces de linteaux et de tablettes nécessaires à l’aide d’isolant de moindre épaisseur (3+1)
pour rupture des ponts thermiques.
- Les liaisonnements avec les plafonds suspendus ci-après
- Tous les calfeutrements nécessaires qui seront particulièrement soignés pour étancher tous les points singuliers tels
que parties hautes et basses (entre plafonds et murs, entre sols et bas de panneaux) entre dormants de menuiseries
et panneaux, emplacements prises de courant, etc… Ces calfeutrements seront réalisés par application de cordons
en mousse polyuréthane mono-composant prête à l’emploi.

Dans les locaux humides, ces calfeutrements seront complétés par les traitements adéquats en pied d’habillages, en
périphérie des locaux, et ce conformément aux D.T.U. en vigueur et aux solutions fabricant pour être conformes à la
réglementation concernant les locaux humides EB+ selon localisations et destination des locaux à traiter.

- Protection du pied des ouvrages par mise en place d’une sous couche PLACOTANCHE associée à la bande de
renfort PLACOPLATRE sur toute la périphérie du local. La sous couche doit avoir une emprise au sol de 10cm au
minimum et doit remonter sur la plaque de l’ouvrage sur une hauteur de 5cm minimum au-dessus du sol fini.
- Application d’une sous couche PLACOTANCHE derrière les appareils et sous toute la surface carrelée. Dans la zone
d’emprise du receveur de douche,

1-1- Doublage des murs extérieurs


Fourniture et mise en œuvre de complexes isolants thermo-acoustiques constitués d’un panneau de laine de verre de
100mm d’épaisseur collé en usine sur une plaque de plâtre de 13mm d’épaisseur avec pare vapeur type Calibel de chez
ISOVER ou équivalent (produit certifié ACERMI – résistance thermique = 2.95m2 .K/W mini)

A prévoir : parois périphériques dans SANITAIRES HOMMES/SANITAIRES FEMMES/BUREAU


Support : maçonnerie d’aggloméré brut
Hauteur de parement : 2.65m

A prévoir : parois extérieures dans la travée de garage modifiée dans le centre de secours
Support : maçonnerie d’aggloméré brut
Hauteur de parement : 2.50m

1-2- Doublage des murs intérieurs


Fourniture et mise en œuvre de complexes isolants thermo-acoustiques constitués d’un panneau de laine de verre de
50mm d’épaisseur collé en usine sur une plaque de plâtre de 13mm d’épaisseur avec pare vapeur type Calibel de chez
ISOVER ou équivalent (produit certifié ACERMI – résistance thermique = 2.95m2 .K/W mini)
A prévoir : en habillage de la maçonnerie neuve dans la travée de garage modifiée dans le centre de secours
Support : maçonnerie d’aggloméré brut
Hauteur de parement : 2.50m

1-3- Doublage dans locaux très humide


Fourniture et mise en œuvre d’un doublage en plaque spéciales de type Placocem sur ossature métallique. Compris
toutes sujétions d’étanchéité en pied selon recommandations du fabricant.
A prévoir : en habillage des parois du local DOUCHE H.
Support : maçonnerie d’aggloméré brut
Hauteur de parement : 2.50m

5
2- CLOISONS

Les travaux ci-après seront effectués sur les dallages béton exécutées par le maçon, avant mise en place des chapes
flottantes et/ou des revêtements de sols –voir coupes-

Toutes les cloisons neuves ci-après seront réalisées selon le système ossature métalliques+parements plaques de plâtre,
bénéficiant d’un avis technique et des PV acoustiques et feu justifiant les caractéristiques techniques précisées ci-après.

Elles seront constituées :


- De toutes les ossatures métalliques nécessaires avec rails et montants (simples ou doubles suivant nécessité) en
acier galvanisé d’épaisseurs, de sections et avec des écartements appropriées aux dispositions particulières du
présent projet.
- Des parements en plaques de plâtre, épaisseurs, types et qualités suivant indications ci-après, vissées sur les
ossatures métalliques ci-avant dans les locaux humides (sanitaires)
- D’un matelas de laine minérale en panneaux roulés de laine de verre revêtu d’un voile de verre renforcé sur une face
type PAR Confort de chez Isover ou équivalent (produit certifié ACERMI) disposé entre les ossatures précisés
suivant indications ci-après).

Cette prestation devra également comprendre :


- La mise en place des renforts bois nécessaires à la fixation des appareils sanitaires, des radiateurs ou des
équipements divers ; ces renforts ainsi que leurs plans d’implantations seront fournis par les entrepreneurs chargés
de la pose de ces éléments – voir lots Plomberie-sanitaires, Electricité ci-après.
- Tous les calfeutrements nécessaires qui seront particulièrement soignés pour étancher tous les points singuliers tels
que parties hautes et basse, périphériques des menuiseries, etc…
- Les liaisons avec les doublages ou habillages de murs et les calfeutrements soignés en partie supérieure pour
raccords parfaits avec les plafonds.
- La mise en place des huisseries des portes de distribution intérieures et des cadres dormants des placards et trappe
d’accès aux gaines techniques, fournies par le menuisier, posées au fur et à mesure de l’avancement des cloisons.
- La protection des angles saillants par cornière renforts métalliques, les traitements des joints suivant la technique et
avec les produits correspondants (bandes et enduits, joint collés, etc…)
- Et toutes sujétions d’exécution.

Dans les locaux humides, ces calfeutrements seront complétés par les traitements adéquats en pied d’habillages, en
périphérie des locaux, et ce conformément aux D.T.U. en vigueur et aux solutions fabricant pour être conformes à la
réglementation concernant les locaux humides EB+ selon localisations et destination des locaux à traiter.

- Protection du pied des ouvrages par mise en place d’une sous couche PLACOTANCHE associée à la bande de
renfort PLACOPLATRE sur toute la périphérie du local. La sous couche doit avoir une emprise au sol de 10cm au
minimum et doit remonter sur la plaque de l’ouvrage sur une hauteur de 5cm minimum au-dessus du sol fini.
- Application d’une sous couche PLACOTANCHE derrière les appareils et sous toute la surface carrelée. Dans la zone
d’emprise du receveur de douche,

En règle générale, la mise en œuvre de ces cloisons neuves sera conforme au DTU 25-41, aux avis techniques
correspondants et aux recommandations du fabricant.

2-1-Cloison 98/48
- Ossature métallique Placostyl constituée de rails et de montants en acier galvanisé, épaisseur 6/10éme de 48mm de
largeur.
- Isolant thermo acoustique en panneau semi rigide de 45mm
- Plaque de plâtre de 12.5mm d’épaisseur – cœur et parement hydrofugés cotés pièce humide (sanitaires F) plaque
standard coté Bureau

A prévoir : cloison entre SANITAIRES F et BUREAU


Hauteur de parement : 2.65m

A prévoir : cloison entre VESTIAIRE HOMMES et VESTIAIRES FEMMES


Hauteur de parement : 2.40m

2-2-Cloison 72/48
- Ossature métallique Placostyl constituée de rails et de montants en acier galvanisé, épaisseur 6/10éme de 48mm de
largeur.
- Isolant thermo acoustique en panneau semi rigide de 45mm
- Plaque de plâtre de 012.5mm d’épaisseur –parement hydrofugés des deux cotés.

6
A prévoir : cloison dans SANITAIRES H et SANITAIRES F – locaux communaux
Hauteur de parement : 2.65m

A prévoir : cloisons diverses dans la travée de garage modifiée – locaux pompiers


Hauteur de parement : 2.40m
2-3-Cloison à isolation renforcée
- Ossature métallique Placostyl constituée de rails et de montants en acier galvanisé, épaisseur 6/10éme de 48mm de
largeur.
- Isolant thermo acoustique en panneau semi rigide de 100mm
- Plaque de plâtre de 12.5mm d’épaisseur

A prévoir : dans travée de garage modifiée coté pompier - voir coupe F


Hauteur de parement : 1.30m environ

2-4-Habillage
- Ossature métallique Placostyl constituée de rails et de montants en acier galvanisé, épaisseur 6/10éme de 48mm de
largeur.
- 2 Plaques de plâtre de 12.5mm d’épaisseur – cœur et parement hydrofugés cotés pièce humide

A prévoir : habillage vertical des bâti-support mis en place par le plombier dans WC H et WC F dans locaux communaux
habillage vertical des bâti-support mis en place par le plombier dans WC H et WC F dans locaux pompiers

3- PLAFONDS

3-1- Plafond plaque de plâtre avec isolation renforcée


Réalisation d’un plafond isolant sur structure métallique en sous face de la charpente, réalisée comme suit :
- Ossature en fourrure F530, disposée à 0.60m d’entre axe, fixés aux pannes par l’intermédiaire de suspentes de type
Integra.
- isolation thermique en deux couches croisées de laine de verre IBR revêtu d’un voile pare vapeur de 200mm
(produit ACERMI – résistance thermique = 5.00 m2.K/W minimum) et IBR nu de 80mm (produit ACERMI – résistance
thermique = 2.00m2 .K/W minimum).
- Plaques de plâtre de 13mm d’épaisseur type BA 13 standard vissé sur ossature
A prévoir : plafonds dans SANITAIRES H/ SANITAIRES F/BUREAU

3-2- Plafond plaque de plâtre avec isolation


Réalisation d’un plafond isolant sur structure métallique en sous face de la charpente, réalisée comme suit :
- Ossature en fourrure F530, disposée à 0.60m d’entre axe, fixés aux pannes par l’intermédiaire de suspentes de type
Integra.
- isolation thermique en deux couches croisées de laine de verre IBR revêtu d’un voile pare vapeur de 200mm
(produit ACERMI – résistance thermique = 5.00 m2.K/W minimum) Plaques de plâtre de 13mm d’épaisseur type BA 13
standard vissé sur ossature
A prévoir : plafonds dans travée de garage modifiée – locaux pompiers

3-3- Trappe
Fourniture et mise en place dans plafond ci-avant d’une trappe de plafond de type Nicoll TP2012/51 constitué comme
suit :
- cadre et couvercle injectés en matériau de synthèse, à fixer sur la trémie en bois mise en place par le charpentier
- Isolant en ouate de polyester
- Mastic joint sur le cadre pour assurer une parfaite étanchéité avec le plafond

Capacité isolante R = 7.5m2.K/W


A prévoir : en plafonds dans SANITAIRES FEMMES dans locaux communaux

7
Mention manuscrite
« Lu et approuvé »
Signature de l’entrepreneur