Vous êtes sur la page 1sur 3

PSI 14/15 chimie

TD  4  :  le  potentiel  chimique  

EXERCICE 1 : volumes molaires partiels ; mélange eau-acide


éthanoïque
 
Le   volume   V   d’une   solution   de   na   moles   d’acide   éthanoïque   dans   1   kg   d’eau   à   25°C   obéit  
à  la  formule  :    
V    =  1002,935    +    51,832  na    +    0,1394  na2  
 
1) Exprimer,  en  fonction  de  na,  les  volumes  molaires  partiels  de  l’acide  éthanoïque  et  
de  l’eau.  
2) Calculer   la   variation   de   volume   (en   pourcentage)   quand   on   passe   de   1   kg   d’eau  
pure  à  25°C  à  une  solution  contenant  0,2  mole  d’acide  éthanoïque  dans  1  kg  d’eau  
(solution  à  environ  0,2  mol.L-­‐1).  
 
 

EXERCICE 2 : préparation d’une Vodka


On  veut  transformer  par  addition  d’eau  1  L  d’alcool  de  grain  (mélange  eau-­‐éthanol  à  96  
%  en  masse  d’éthanol)  en  Vodka  (mélange  eau-­‐éthanol  à  56  %  en  masse  d’éthanol).  
 
1) Quel  volume  d’eau  faut-­‐il  rajouter  ?  
 
2) Quel  est  le  volume  de  Vodka  obtenu  ?  
 
Données  :  VB,  volume  molaire  partiel,  en  cm3.mol-­‐1.  
 
  Alcool   Vodka  
VEtOH   58,01   56,58  
vEau   14,61   17,11  
 
M(H2O)  =  18,015  g.mol   M(EtOH)  =  46,069  g  mol-­‐1  
-­‐1

       
Volume  molaire  de  l’eau  pure  v*H2O=  18,047  cm3.mol-­‐1.  
 

PSI potentiel chimique Page 1 sur 3 DL


 
 
 

EXERCICE 3 : potentiel chimique et enthalpie libre


On  réalise  le  mélange  idéal  suivant  :  1  kg  de  benzène  C6H6  et  0,25  kg  de  toluène  C7H8.    
 
1) Rappeler  l’expression  du  potentiel  chimique  µB  du  benzène  liquide  en  fonction  de  
µ°B,   potentiel   chimique   standard   du   benzène   liquide   à   298   K,   et   de   xB,   fraction  
molaire  du  benzène  dans  le  mélange  liquide.  Même  question  pour  le  toluène.  
 
2) Calculer  la  variation  d’enthalpie  libre  résultant  du  mélange.  
 
Masses  molaires  :  C  :  12  g.mol-­‐1   H  :  1  g.mol-­‐1  
R  =8,31  J.K .mol  
-­‐1 -­‐1

 
 

EXERCICE 4 : potentiel chimique et enthalpie libre


 
Donner  l’expression  de  la  différentielle  de  G  pour  un  système  comportant  N  constituants  
Bi.   Que   devient   cette   expression   lorsque   le   système   est   fermé   et   siège   d’une   unique  
transformation  chimique  modélisée  par  l’équation  de  réaction  0  =  ∑iνiBi.  

EXERCICE 5 : mélange de gaz parfaits et calcul de variation de


fonctions d’état.
Une   enceinte   maintenue   à   la   température   constante   de   400   K   est   divisée   en   deux  
compartiments  de  volumes  égaux  (à  1  litre)  contenant  l'un  du  diazote  sous  une  pression  
de   1   bar,   l'autre   du   dihydrogène   sous   une   pression   de   3   bars.   On   ouvre   la   séparation  
entre  ces  compartiments.  
On  suppose  que  les  gaz  ne  réagissent  pas  entre  eux.  
 
Calculer   les   variations   d'enthalpie   libre,   d'entropie   et   d'enthalpie   associées   à   cette  
transformation  (mélange  de  deux  gaz  sans  réaction  entre  eux).  
 

EXERCICE 6 : variation de fonctions d’état.


 
Tous   les   systèmes   réactionnels   envisagés   dans   ce   problème   sont   fermés   et   en   contact  
avec   un   thermostat   de   température   T0   =   298   K,   et   un   réservoir   de   pression   p°=1   bar.  
Dans   toutes   les   transformations   considérées,   les   états   initiaux   et   finaux   sont   des   états  
d’équilibre   physique   où   le   système   est   à   la   température   T0   et   à   la   pression   p°=1   bar.    
Tous  les  gaz  sont  considérés  parfaits  et  les  mélanges  sont  idéaux.  

Au   cours   d’une   réaction   chimique,   le   système   réactionnel   subit   une   transformation  

PSI potentiel chimique Page 2 sur 3 DL


durant  laquelle  son  entropie  varie  de  ΔS,  son  enthalpie  de  ΔH  et  son  enthalpie  libre  de  
ΔG,  et  au  cours  de  laquelle  il  échange  un  transfert  thermique  Q  avec  le  thermostat.  On  
note  par  ailleurs  Scr  l’entropie  créée  au  cours  du  processus,  que  l’on  appelle  parfois  aussi  
création  d’entropie,  entropie  produite  ou  variation  d’entropie  de  l’Univers.  

1) Exprimer  Scr  en  fonction  de  ΔS,  de  Q  et  de  T0.  

2) Démontrer  soigneusement  que  ΔH  =  Q.  

3) Exprimer  ΔG  en  fonction  de  T0  et  de  Scr.  Que  peut-­‐on  dire  du  signe  de  ΔG  ?  

Soit  le  système  constitué  initialement  d’un  mélange  homogène  de  n0  =  1,00  mol  de  H2(g)  
et  1,00  mol  de  Cl2(g).  Ces  deux  gaz  peuvent  réagir  selon  la  réaction  totale  :  

H2(g)    +    Cl2(g)    =    2  HCl(g)  

4) Calculer  la  variation  d’enthalpie  ΔH  du  système  réactionnel  entre  l’état  initial  et  
l’état  final.  Commenter  son  signe.  

5) Rappeler  l’expression  du  potentiel  chimique  mi  d’un  gaz  parfait  i  dans  un  mélange  
idéal   de   gaz   parfait,   à   la   température   T,   à   la   pression   p   en   fonction   de   son  
potentiel   standard   µi°(T),   de   sa   fraction   molaire   yi   en   phase   gazeuse,   de   la  
température  et  de  la  pression.  

6) Calculer   la   variation   d’enthalpie   libre   ΔG   du   système   en   fonction   de   n0,   ΔrG°  


(définie  ci-­‐après),  R  et  T0.  

ΔrG°  =  2  µ°HClg  -­‐   µ°H2g  -­‐ µ°Cl2g  -­‐  

7) En  déduire  numériquement  l’entropie  créée  ΔiS,  notée  aussi  Scr,  puis  la  variation    
ΔS  du  système.  Comparer  Scr  et  ΔS.  

PSI potentiel chimique Page 3 sur 3 DL

Vous aimerez peut-être aussi