Vous êtes sur la page 1sur 12

NCCI : Modèles de conception et de calcul des raboutages de profils creux de

construction
SN044a-FR-EU

NCCI : Modèles de conception et de calcul des raboutages


de profils creux de construction
Ce NCCI décrit les procédures de conception et de calcul des raboutages par platine
d'extrémité de profils creux rectangulaires et de profils creux circulaires à l'aide de
boulons non précontraints. Des recommandations sont également données pour la
réalisation des détails.

Sommaire
1. Généralités 2

2. Paramètres 2

3. Raboutages de profils creux de construction comprimés 4

4. Raboutages de profils creux rectangulaires tendus 5

5. Raboutages de profils creux circulaires tendus 8

6. Références 11

Page 1
NCCI : Modèles de conception et de calcul des raboutages de profils creux de
construction
SN044a-FR-EU

1. Généralités
Les assemblages boulonnés conviennent généralement bien à l'assemblage, sur le chantier, de
parties préfabriquées de la structure. Les raboutages par platine d'extrémité de profils creux
rectangulaires sont habituellement boulonnés le long des quatre côtés de la platine. Toutefois,
la possibilité de ne boulonner la platine que le long de deux côtés opposés a été étudiée dans
les années 1980 et s’est avérée être une solution efficace. Dans le cas des profils creux
circulaires, les boulons des raboutages sont généralement disposés à intervalles réguliers et de
manière radiale autour du profil creux.

Les recommandations relatives à la réalisation de calculs simples données dans ce NCCI sont
issues des guides de conception et de calcul pertinents du CIDECT [1] [2]. Pour obtenir
davantage de renseignements sur ce sujet, consulter la publication du SCI/BCSA relative aux
assemblages dans la construction métallique [3].

2. Paramètres

tp
tp

e3

p2
p2 h1
p2

e2 e1

Figure 2.1 Paramètres géométriques des raboutages par platine d'extrémité de profils creux
rectangulaires

Page 2
NCCI : Modèles de conception et de calcul des raboutages de profils creux de
construction
SN044a-FR-EU

e1
e2

tp
tp

p2

d1

Figure 2.2 Paramètres géométriques des raboutages par platine d'extrémité de profils creux
circulaires
a épaisseur de la gorge d'une soudure ;
b’ distance entre la rangée de boulons et l'emplacement habituel des charnières
plastiques extérieures ;

⎛d ⎞
b' = e1 − ⎜ ⎟ + t1
⎝2⎠

d diamètre nominal du boulon ;

d0 diamètre du trou de passage du boulon ;

d1 diamètre du profil creux circulaire ;

dm la plus petite valeur de la moyenne des dimensions de crête à crête et de plat à plat de
la tête du boulon ou de l'écrou ;

e1 distance entre la rangée de boulons et la paroi du profil creux ;

e2 pince transversale ;

e3 pince longitudinale ;

fu résistance nominale ultime en traction de la partie assemblée la plus faible ;

fub résistance ultime en traction d'un boulon ;

fvw,d valeur de calcul de la résistance au cisaillement de la soudure ;

fy1 limite d'élasticité du profil creux ;

Page 3
NCCI : Modèles de conception et de calcul des raboutages de profils creux de
construction
SN044a-FR-EU

fyp limite d'élasticité de la platine d'extrémité ;

h1 hauteur du profil creux rectangulaire ;

n nombre total de boulons ;

p2 distance entre les boulons, ou entraxe ;

r rayon extérieur du profil creux circulaire ;

t épaisseur de la partie extérieure assemblée la plus mince ;

t1 épaisseur de la paroi du profil creux ;

tp épaisseur de la platine d'extrémité ;

A aire brute de la section transversale d'un boulon ;

A1 aire de la section transversale du profil creux ;

As aire sollicitée en traction d'un boulon ;

Bp,Rd résistance de calcul au poinçonnement de la tête du boulon et de l'écrou ;

Ft,Ed effort de traction de calcul par boulon, à l'état limite ultime ;

Ft,Rd valeur de calcul de la résistance à la traction par boulon ;

Fu résistance ultime en traction d'un boulon ;

Fw,Ed valeur de calcul de l'effort dans la soudure par unité de longueur ;

Fw,Rd résistance de calcul de la soudure par unité de longueur ;

N1,Ed valeur de calcul de l'effort de traction interne dans la barre 1 (profil creux
rectangulaire ou circulaire) ;

N1,Rd valeur de calcul de la résistance de l'assemblage, exprimée en terme d'effort de


traction interne dans la barre 1 (profil creux rectangulaire ou circulaire) ;

3. Raboutages de profils creux de construction


comprimés
Pour garantir le transfert des efforts en compression, les raboutages des profils creux de
construction doivent satisfaire les deux conditions suivantes :

‰ Assurer un bon contact entre les surfaces


‰ Assurer un bon alignement des éléments pour éviter une excentricité qui entraînerait la
création de moments imprévus

Page 4
NCCI : Modèles de conception et de calcul des raboutages de profils creux de
construction
SN044a-FR-EU

Il n'existe aucune autre condition à satisfaire pour calculer un raboutage de profils creux de
construction comprimés.

Le raboutage peut cependant être sollicité en traction dans certains cas, par exemple lors du
montage ou lorsqu'une situation de chargement entraîne l'apparition d'un effort de traction. Le
cas échéant, il est conseillé de le calculer comme s'il était tendu, ce qui est plus sécuritaire, en
suivant la procédure décrite ci-dessous.

4. Raboutages de profils creux rectangulaires


tendus
4.1 Domaine d'application et recommandations pour la
réalisation des détails
La méthode de calcul présentée ci-dessous ne s'applique qu'aux raboutages par platine
d'extrémité de profils creux carrés ou rectangulaires boulonnés le long de deux côtés opposés
et sollicités en traction.

Il convient de restreindre l'usage de la méthode à la plage d'épaisseurs de platine pour laquelle


elle a été validée expérimentalement (12 mm ≤ tp ≤ 26 mm).

En outre, certaines recommandations et règles relatives à la réalisation des détails sont


présentées ci-dessous :

‰ La valeur recommandée de l'espacement ou d’entraxe des boulons (p2) doit être comprise
entre trois et cinq fois le diamètre du trou de passage du boulon (d0). L’espacement doit
être au moins égal à 2,2d0 et au plus égal à la plus petite valeur de 14t et de 200 mm.
‰ Nombre total de boulons,
2h1
n≤ +2 mais n ≥ 4
p2
‰ Diamètre du trou de passage du boulon,
d0 = d + 2 mm, pour d ≤ 24 mm
d0 = d + 3 mm, pour d > 24 mm

d est le diamètre du boulon.
‰ Pour minimiser l'effet des forces de levier, on recommande une pince transversale (e2)
égale à 1,25 fois la distance entre la rangée de boulons et la paroi du profil creux
rectangulaire (e1). Augmenter la valeur de e2 n'est pas nécessairement avantageux. Par
ailleurs, e2 et e3 devraient toutes deux être au moins égales à 1,2d0.

4.2 Procédure de conception et de calcul


Pour s'assurer de la résistance de ce type d'assemblage, trois vérifications distinctes doivent
être effectuées :

Page 5
NCCI : Modèles de conception et de calcul des raboutages de profils creux de
construction
SN044a-FR-EU

‰ Ruine du boulon avec plastification de la platine d'extrémité


‰ Ruine du boulon
‰ Soudure

4.2.1 Ruine du boulon avec plastification de la platine d'extrémité


1. Calculer δ, c’est-à-dire la relation entre l'aire nette dans la rangée de boulons et l'aire brute
adjacente à la section du profil creux.
d0
δ = 1−
p2

2. Déterminer une épaisseur d'essai pour la platine. Pour ce faire, il convient de calculer des
valeurs maximale et minimale et de choisir une valeur intermédiaire.
0,5
⎛ K ·Pf ⎞
⎜⎜ ⎟⎟ ≤ tp ≤ (K ·Pf )
0,5

⎝ (1 + δ ) ⎠

où :

4 b'
K=
⎛ f yp ⎞
⎜⎜ 0,9· · p2 ⎟⎟
⎝ γ M0 ⎠

N 1,Ed
Pf =
n

3. Calculer α, en supposant que les boulons sont soumis à un effort égal à leur résistance en
traction.
⎡ ⎛ d⎞ ⎤
⎡⎛ K ·Ft,Rd ⎞⎤ ⎢ ⎜⎝ e2 + 2 ⎟⎠ ⎥
α = ⎢⎜⎜ 2 − 1⎟⎟⎥·⎢ ⎥
⎣⎢⎝ tp ⎠⎥⎦ ⎢ δ ·(e2 + e1 + t1 )⎥
⎢⎣ ⎥⎦

où :

e2 ≤ 1,25e1 et

α≥0

4. Calculer la résistance de calcul du raboutage, N1,Rd


tp2 (1 + δα )·n
N1,Rd =
K ·γ M2

Vérifier que N1,Ed ≤ N1,Rd

Page 6
NCCI : Modèles de conception et de calcul des raboutages de profils creux de
construction
SN044a-FR-EU

4.2.2 Ruine du boulon


Selon le §3.4.2 de l'EN1993-1-8, le cas étudié est un assemblage tendu de catégorie D
(boulons non précontraints, de classes 4.6 à 10.9). Les conditions à remplir pour cette
catégorie sont les suivantes :

Résistance à la traction : N 1,Ed ≤ n·Ft,Rd et

Résistance au poinçonnement : N 1,Ed ≤ n·Bp,Rd

où :

0,9 f ub As
Ft,Rd = (pour des boulons à tête fraisée, remplacer 0,9 par 0,63)
γ M2

0,6πd mtp f u
Bp,Rd =
γ M2

4.2.3 Soudures
Le profil creux doit être soudé sur l'intégralité de son périmètre, généralement au moyen d'une
soudure d'angle. Néanmoins, si l'épaisseur de la gorge dépasse 8 mm, une soudure bout à bout
à pénétration partielle avec soudures d'angle additionnelles peut être une solution plus
économique.

Des détails relatifs à l'exécution appropriée des soudures sont donnés dans l'EN 1090-2.

Il convient de calculer les soudures en tenant compte des exigences du §7.3 de l'EN 1993-1-8
et de l'épaisseur de la gorge calculée conformément au §4 de l'EN 1993-1-8.

L'une des deux autres approches présentées, ci-dessous, peut aussi être utilisée.

(1) Calculer la soudure d'angle de façon à ce qu'elle transmette la résistance de calcul du


profil creux.

Cette exigence est satisfaite si l'épaisseur de la gorge de la soudure est telle que :

⎛ f y ⎞⎛ β w γ M2 ⎞
a ≥ t1 ⎜⎜ ⎟⎜ ⎟
γ ⎟⎜ f ⎟
⎝ M0 ⎠⎝ u 2 ⎠

où :

fy est la limite d'élasticité du profil creux

fu est la résistance nominale ultime de la partie assemblée la plus faible (c'est-à-dire la


platine d'extrémité ou le profil creux)

β w est le facteur de corrélation tiré du Tableau 4.1 de l'EN1993-1-8

Page 7
NCCI : Modèles de conception et de calcul des raboutages de profils creux de
construction
SN044a-FR-EU

Lorsque γM0 = 1,0 et γM2 = 1,25

a ≥ 0,93 t1 pour l'acier de nuance S235

a ≥ 0,96 t1 pour l'acier de nuance S275

a ≥ 1,11 t1 pour l'acier de nuance S355

(2) Calculer la soudure d'angle de façon à ce qu'elle transmette l'effort de traction


appliqué.

En fonction de la rigidité de la platine, le périmètre soudé du profil creux rectangulaire est


sujet à une distribution non uniforme des contraintes. En l'absence de conseils de conception
et de calcul plus détaillés, la longueur efficace de la soudure peut être prise comme étant égale
à la longueur des côtés du profil creux rectangulaire adjacents aux boulons sollicités en
traction. Dans le cas qui nous préoccupe, l'épaisseur de la gorge de la soudure devrait
satisfaire la condition suivante.

⎛ N1,Ed ⎞⎛ β wγ M2 ⎞
a ≥ ⎜⎜ ⎟⎟⎜ ⎟
⎜ f ⎟
⎝ 2 h1 ⎠⎝ u 2 ⎠

5. Raboutages de profils creux circulaires tendus


La méthode donnée ici est conforme aux principes de l'EN1993-1-8. Une autre méthode,
sujette à la détermination de l'Annexe Nationale, est donnée dans l'EN 1993-3-1.

5.1 Domaine d'application et recommandations pour la


réalisation des détails
La méthode de calcul présentée, ci-dessous, ne s'applique qu'aux raboutages de profils creux
circulaires par platine d'extrémité avec des boulons disposés régulièrement et de manière
radiale autour du profil creux et sollicités en traction.

Certaines recommandations et règles relatives à la réalisation des détails sont présentées ci-
dessous :

‰ L'espacement des boulons ou entraxe (p2) doit être au moins égal à 2,2d0. La plus petite
valeur entre 14t et 200 mm doit être prise comme maximum pour ce paramètre.
‰ Il convient d'utiliser au moins quatre boulons.
‰ En ce qui concerne le diamètre du trou de passage du boulon,
d0 = d + 2 mm, pour d ≤ 24 mm
d0 = d + 3 mm, pour d > 24 mm
où d est le diamètre du boulon.
‰ Pour minimiser l'effet des forces de levier, il convient de faire en sorte que la distance (e1)
soit aussi petite que possible. On recommande une valeur comprise entre 1,5 et 2,0 fois le
diamètre du boulon. Par ailleurs, e1 et e2 devraient toutes les deux être au moins égales à
1,2d0.
Page 8
NCCI : Modèles de conception et de calcul des raboutages de profils creux de
construction
SN044a-FR-EU

‰ La distance entre la soudure et l'écrou doit être au moins égale à 5 mm.

5.2 Procédure de calcul


Pour s'assurer de la résistance de ce type d'assemblage, quatre vérifications distinctes doivent
être effectuées :

‰ Plastification complète de la platine d'extrémité


‰ Ruine du boulon avec plastification de la platine d'extrémité
‰ Ruine du boulon
‰ Soudure

5.2.1 Plastification complète de la plaque d'extrémité


L'effort normal de calcul qui s'exerce dans le raboutage devrait satisfaire la condition
suivante,

tp2 f ypπf 3
N1,Ed ≤
2·γ M 0

où :

f3 =
1
2k1
(
k 3 + (k 32 − 4k1 )
0,5
)
k1 = ln(r2 r3 )
d1
r2 = + e1
2
d1 − t1
r3 =
2
k3 = k1 + 2

5.2.2 Ruine du boulon avec plastification de la platine d'extrémité


L'effort normal de calcul qui s'exerce dans le raboutage devrait satisfaire la condition
suivante,

nFt, Rd
N1, Ed ≤
⎛ 1 1 ⎞
⎜⎜1 − + ⎟
⎝ f 3 f 3 ln (r1 r2 ) ⎟⎠

où :
⎛d ⎞
r1 = ⎜ 1 + e1 + eeff ⎟
⎝2 ⎠
eeff = min(e2 ; 1,25e1 )

Page 9
NCCI : Modèles de conception et de calcul des raboutages de profils creux de
construction
SN044a-FR-EU

⎛d ⎞
r2 = ⎜ 1 + e1 ⎟
⎝2 ⎠
les autres symboles sont les mêmes que ceux utilisés pour la plastification complète de la
platine d'extrémité.
5.2.3 Ruine du boulon
La condition est la même que pour les raboutages par platine d'extrémité de profils creux
rectangulaires sollicités en traction.

5.2.4 Soudures
Le profil creux doit être soudé sur l'intégralité de son périmètre, généralement au moyen d'une
soudure d'angle. Néanmoins, si l'épaisseur de la gorge dépasse 8 mm, une soudure bout à bout
à pénétration partielle avec soudures d'angle additionnelle peut être une solution plus
économique.

Des détails relatifs à l'exécution appropriée des soudures sont donnés dans l'EN 1090-2.

Il convient de calculer les soudures en tenant compte des exigences du §7.3 de l'EN 1993-1-8
et de l'épaisseur de la gorge calculée conformément au §4 de l'EN 1993-1-8.

L'une des deux autres approches présentées, ci-dessous, peut aussi être utilisée.

(1) Calculer la soudure d'angle de façon à ce qu'elle transmette la résistance de calcul du


profil creux.

Cette exigence est satisfaite si l'épaisseur de la gorge de la soudure est telle que :

⎛ f y ⎞⎛ β w γ M2 ⎞
a ≥ t1 ⎜⎜ ⎟⎜ ⎟
γ ⎟⎜ f ⎟
⎝ M0 ⎠⎝ u 2 ⎠

où :

fy est la limite d'élasticité du profil creux

fu est la résistance nominale ultime de la partie assemblée la plus faible (c'est-à-dire la


platine d'extrémité ou le profil creux)

β w est le facteur de corrélation tiré du Tableau 4.1 de l'EN1993-1-8

Lorsque γM0 = 1,0 et γM2 = 1,25

a ≥ 0,93 t1 pour l'acier de nuance S235

a ≥ 0,96 t1 pour l'acier de nuance S275

a ≥ 1,11 t1 pour l'acier de nuance S355

Page 10
NCCI : Modèles de conception et de calcul des raboutages de profils creux de
construction
SN044a-FR-EU

(2) Calculer la soudure d'angle de façon à ce qu'elle transmette l'effort de traction


appliqué.

En l'absence de conseils de conception et de calcul plus précis, il convient d'utiliser la


résistance de calcul au cisaillement de la soudure (plutôt que la résistance de calcul en
traction). Dans le cas présent, l'épaisseur de la gorge de la soudure doit satisfaire la condition
suivante.

⎛ N1, Ed ⎞⎛ β wγ M2 ⎞
a ≥ ⎜⎜ ⎟⎟⎜ ⎟
π ⎜ f ⎟
⎝ d 1 ⎠⎝ u 3 ⎠

6. Références
1 Design Guide for Circular Hollow Section (CHS) Joints under predominantly Static
Loading. Wardenier, J., Kurobane, Y., Packer, J.A., Dutta, D. and Yeomans, N. CIDECT,
1991.

2 Design Guide for Rectangular Hollow Section (RHS) Joints under predominantly Static
Loading. Packer, J.A., Wardenier, J., Kurobane, Y., Dutta, D. and Yeomans, N. CIDECT,
1992.

3 Joints in Steel Construction - Simple Connections (P212). The Steel Construction


Institute and the British Constructional Steelwork Association Ltd., 2002.

Page 11
NCCI : Modèles de conception et de calcul des raboutages de profils creux de
construction
SN044a-FR-EU

Enregistrement de la qualité
TITRE DE LA RESSOURCE NCCI : Modèles de conception et de calcul des raboutages de profils
creux de construction

Référence(s)

DOCUMENT ORIGINAL

Nom Société Date

Créé par Francisco Rey Labein

Contenu technique vérifié par Jose A. Chica Labein

Contenu rédactionnel vérifié par

Contenu technique approuvé par les


partenaires :

1. Royaume-Uni G W Owens SCI 23/05/06

2. France A Bureau CTICM 23/05/06

3. Suède B Uppfeldt SBI 23/05/06

4. Allemagne C Müller RWTH 23/05/06

5. Espagne J Chica Labein 23/05/06

Ressource approuvée par le


Coordonnateur technique

DOCUMENT TRADUIT

Traduction réalisée et vérifiée par : eTeams International Ltd. 24/10/06

Ressource traduite approuvée par : Alain Bureau CTICM 14/12/06

Version STEEL

Nom Société Date

Version Web créée par

Version imprimante créée par

Fichiers installés sur le serveur par

Saisie en base de données par

Version en ligne vérifiée par

Page 12

Vous aimerez peut-être aussi