Vous êtes sur la page 1sur 196

MASTERPIECE by PoMMERy

L’ A buS d ’AL C oo L E S T dA ngE R Eu x Pou R LA SAn Té. à Con S oM M E R Av E C M od é R ATIon .


N°181 — décembre 2019 - janvier 2020 www.cotemaison.fr

SOLEILS D’HIVER
M A R S E I L L E O U L’ A R T D U V I V R E - E N S E M B L E E N 3 0 PA G E S
L’ E S P R I T D E D A N S - D E H O R S PA R PA O L A N AV O N E
VA N N E R I E , C É R A M I Q U E E T C H A M PA G N E À L A F Ê T E
M 02230 - 181 - F: 6,00 E - RD

F R AN CE M É T RO P O LI TAI N E € 6 / DO M € 6 ,5 0 / B EL € 6 , 5 0
C H 1 1 F S / A € 8 ,9 0 / A N D € 6 / CDN $ 9 ,5 0 / D € 8 ,9 0 / E SP € 6 , 5 0
G R € 6 , 5 0 / ITA € 6 ,9 0 / L UX € 6 ,5 0 / M AR 7 0 DH / N L € 9 .3 0 / P O RT C O NT € 7
TO M 1 1 0 0 F CF P / TUN 8 ,4 0 D T / US A $ 1 0 ,5 0
LE ST YLE

Showrooms exclusifs 06 NICE 06 VALLAURIS 13 AIX EN PROVENCE 34 MONTPELLIER 75 PARIS


04 93 88 00 27 04 92 95 14 34 04 42 26 53 70 04 67 92 45 51 01 56 81 87 26
S t PA U L

JC BD ESIGNGR APHI C. COM

83 SAINT TROPEZ
04 94 43 11 00
84 AVIGNON
04 90 88 40 03
www.atelier-saintpaul.com
PHOTOGRAPHIÉE PAR JOAQUIN LAGUINGE
N° 1 81

L’ É D IT O
M A RT I NE D UTEI L , DI RECT RI CE D E L A RÉD ACTI ON

S
ourire. C’est avec des sourires de femmes de la tribu
Hamer en Éthiopie que nous ouvrons ce numéro
qui vient clore l’année et cette incroyable décennie.
Des sourires lumineux emplis de vie, de vivacité, de vérité.
Des sourires qui traversent le monde comme une comète,
laissant derrière eux un sentiment de relativité. Des sou-
rires qui remontent jusqu’aux yeux et inondent le regard.
Des sourires comme des soleils en hiver. Une décennie
intense que nous laissons derrière nous. Dix ans durant
lesquels nous avons fait des rencontres, des expériences.
Où nous avons appris, construit des routes, des ponts, des
édifices, apprivoisé l’ère digitale, dix ans où nous avons
parlé d’une seule voix, parlé aussi dans le vide. Où nous
avons échangé, partagé. Où nous nous sommes écartés du
chemin tracé pour en dessiner d’autres. Aujourd’hui, nous
vivons en accéléré mais visons le durable. Aux portes de
2020, forts de nos contradictions et de nos rêves, nous nous
inspirons de lieux et de moments-clés, comme cette mai-
son à Mélides au Portugal, où la création est au centre de
la vie ; ou cette autre, en Sardaigne, où l’on vit été comme
hiver, entre mer et nature, entre dedans et dehors, et où
l’humour et l’esprit scandent un espace inventif signé de
l’architecte d’intérieur et designer Paola Navone ; cette
autre encore, à Vallabrègues dans le Gard, empreinte d’un
passé qui a vu défiler tellement
C’est avec des sourires de femmes de la tribu Hamer d’existences, et qui ouvre ses
en Éthiopie que nous ouvrons ce numéro. Des sourires portes à un dîner entre amis.
lumineux emplis de vie, de vivacité, de vérité. C’est, ici, l’univers de l’Atelier
Vime qui s’inscrit dans la tra-
Des sourires qui remontent jusqu’aux yeux et inondent dition d’un village de vanniers.
le regard. Des sourires comme des soleils en hiver. Soufflant sur la mémoire d’un
savoir-faire, le tandem Anthony
Watson et Benoit Rauzy collectionne et édite avec talent du
mobilier en rotin ou en corde. Autre tradition perpétuée,
celle de la Ciergerie des Prémontrés à Tarascon, où la
cire rallume la flamme d’une mémoire bien vivante. Puis,
large panoramique sur Marseille. Ville-monde qui a fait
du métissage son supplément d’âme, cité-soleil qui cultive
l’art du v ivre- ensemble comme une v ision des temps
modernes. Et enfin, autre temps fort en Champagne, où
nature et métiers d’art fusionnent pour créer des vins de
plaisir à partager jusque sur nos terres du Sud.
C I-DES SU S
En Éthiopie, les femmes
Hamers aiment sculpter
leur coiffure, des
© HANS SILVESTER

tresses enduites d’ocre,


qu’elles élaborent à
deux pour le plaisir
de se faire belles. Photo
de Hans Silvester (détail).

7
ERIC BOMPARD SA. RCS NANTERRE 338 375 454

ERIC-BOMPARD.COM LA CACHEMIRE FAMILY * *


LA FAMILLE CACHEMIRE
N° 181

L E SOMMA IRE
DÉ C E M BR E 2019 - J ANV IE R 20 20

SOLEILS D’HIVER VIE DES VILLES


10 P R I N CES S ES DE LA S AVA NE 54 M ARSEIL LE O U L’ART
Dans l’objectif du photographe Hans Silvester: DU VI VRE-ENSEMB LE
la vie des femmes de la tribu Hamer, en Éthiopie. Ville-monde, la Cité phocéenne a développé
Témoignage sensible alliant sourires et âpreté. l’art du vivre-ensemble, de l’esprit collectif,
des métissages. Les talents et projets s’y côtoient
30 L EX I Q U E LU M I N EU X entre architectes, cuisiniers, acteurs culturels...
L’espace d’exposition Pirelli HangarBicocca
programme une rétrospective de
l’artiste britannique Cerith Wyn Evans.
34 AT MO S P HÉ R I Q U ES !
L’éclairage et ses sources lumineuses se révèlent
à la lueur du verre soufflé ou martelé, du laiton
118
patiné, de l’albâtre et autres matières choisies.

86 156 MÉMOIRE DE CIRE


À la Ciergerie des Prémontrés, des artisans
perpétuent un savoir-faire ancestral, faisant
surgir de la cire bougies et créations d’exception.

ACTU ET CULTURE
19 L’ Œ I L DU S U D
Les objets concentrent une véritable puissance
émotionnelle, racontent une histoire qui trouve
un écho avec la nôtre. Noël est l’occasion
de faire entrer en résonance goûts et couleurs.

40 D ES I G N E N GR A N D
Quand RBC s’associe à l’Italien Poliform,
cela donne l’ouverture d’un showroom DÉCO ET STYLES
de 550 m2 au cœur de la ville des lumières.
86 SCÉNARIO LIBRE
41 E S PA CE VI S I O N N A I R E PAR PAOLA NAVONE
À Lyon, le fabricant, éditeur et distributeur En Sardaigne, la designer s’empare avec
français de mobilier contemporain Ligne Roset délice de la rénovation de la maison de vacances
met en scène sa vision d’un appartement citadin. des éditeurs de mobilier outdoor Ethimo.

42 L’ O R F È VRE DU B O I S 102 BRUT DE PIERRE


Comment une villa de style classique rénovée par Dans l’arrière-pays catalan, le trio familial
le créateur d’espaces William Concept offre une de Joan Lao Studio projette une ferme du
relecture d’un travail de menuiserie sur mesure. XVIIe dans une modernité tellurique et éthique.
44 AG E N T RÉ VÉ LAT E U R 118 OASI S ART IST IQ UE
À l’heure d’hiver, et au rythme des expositions, Au Portugal, le bâtisseur de projets Miguel
les artistes payent leur tribut à la lumière. Carvalho convoque l’agence Esteva i Esteva
pour dessiner les lignes du site Melides Art.
50 T E R R E CO U S U E MA I N
Sous le nom MSG Céramique se niche le savoir- 134 CUIRE LA COULEUR
faire porcelainier de Maureen Stengel-Guillot Agnès Sandahl synthétise à travers ses créations
au service de la table et autres champs créatifs. et sa galerie un esprit Vallauris. De l’architecture
à la table, la couleur défie ses constructions.
52 S ECR E T CHO CO L AT É
Le maître chocolatier Arnaud Ragot travaille 142 LA FIBRE DU PARTAGE
l’or noir, qu’il décline en recettes. Une tarte À Vallabrègues, dans leur maison restaurée,
au chocolat, pralin et miel concoctée par nos soins Anthony Watson et Benoit Rauzy, fondateurs
sert de point de départ à des mélanges secrets. de l’Atelier Vime, réunissent famille et amis.

134 163 BU L LE S D’ O R E T D’ A R T
De la terre à la table, de la culture de
l’assemblage à l’alchimie du dosage... les terres
d’expressions du champagne sont illimitées.
186 RETOUR DE FLAMME
Poêles à bois ou à pellets, cheminées et inserts…
la recherche se concentre sur des équipements
moins énergivores et à faibles émissions polluantes.

Couverture nationale et couverture couplage Une maison où


Paola Navone valorise la végétation endémique et dont la structure
d’origine intègre des formes imparfaites et organiques. Table SOLEILS D’HIVER

serpentine en teck décapé, design Paola Navone. Chaises « Knit », M A R S E I L L E O U L’ A R T D U V I V R E E N S E M B L E E N 3 0 PA G E S


MARSEILLE
design Patrick Norguet, lampes « Lucerna » en verre soufflé, design L’A R T D U V I V R E E N S E M B L E
PORTRAITS - CRÉATION - DÉCO - ADRESSES EN 30 PAGES

Luca Nichetto. L’ensemble Ethimo. Par Cécile Vaiarelli. Photo


Bernard Touillon. Couverture Marseille Face à la cathédrale de la
Major, le Mucem, conçu par Rudy Ricciotti et dirigé par Jean-
François Chougne. Par Marie-Hélène Balivet et Julie Chanut. Photo
Pierryck Verny. Cette édition est diffusée dans le département
des Bouches-du-Rhône (13). Ce numéro comporte un
encart abonnement broché entre les pages 66 et 67,
et un encart abonnement jeté sur les exemplaires en kiosque.

9
L’ I N S TA N T

PRINCESSES DE
LA SAVANE
Dans la vallée de l’Omo, en Éthiopie,
les femmes de la tribu Hamer s’acquittent
avec grâce de leur rude quotidien.
Le photographe Hans Silvester est allé saisir
au plus près le sourire de ces héroïnes
courageuses. Un témoignage sensible sur
la beauté d’un monde en sursis.
TEXTE Marie-Hélène Balivet PHOTO Hans Silvester

10
LUM I ÈRE difficile. Un mode
D’ AFRI Q UE de vie menacé car,
chaque année, l’eau
Restées seules au se raréfie : « Les Hamers,
village pendant que qui vivent depuis
les hommes s’occupent toujours loin du progrès,
des troupeaux, font aujourd’hui
les femmes assurent partie des premières
les tâches quotidiennes victimes du réchauffement
permettant climatique », s’indigne
à la communauté Hans Silvester. Ici,
de survivre dans une hutte et son
un environnement enclos en bois flotté.

11
1.

2.

12
SYMP HO NI E du petit kraal, l’enclos
PAST ORALE où sont gardés les
chevreaux trop jeunes
PAGE DE GAUCHE pour courir la savane.
1. Esthètes, les
femmes Hamers PAGE DE D R O IT E
aiment sculpter leur 1. Fait de branches
célèbre coiffure, des entrecroisées
tresses enduites d’ocre, apportées par les
qu’elles élaborent crues, le logis Hamer
à deux pour le plaisir est sommaire : une
de se faire belles et étagère intérieure
celui d’être ensemble. où sont rangés les
Leur seul maquillage quelques vêtements
est le beurre et les rares objets
de chèvre mêlé à de du foyer, forme
la poudre minérale ; comme un plafond.
leur seul miroir, 2. Après avoir planté
le regard des autres. le sorgo, base de
2. La construction leur alimentation, les
de l’habitat est une femmes s’emploient à
compétence féminine : le défendre contre les
les femmes travaillent oiseaux et les singes.
à plusieurs pour édifier Chacune, à tour de
la hutte familiale, tout rôle, joue la sentinelle,
comme elles érigent, armée d’une
en entremêlant fronde pour éloigner
des bâtons, la clôture les chapardeurs.

1.

2.

13
14
B E AUT É
INCARNÉE

PAGE DE GAUCHE
Tout comme Dani
(sur la photo), qui
choisit avec soin
les perles de ses bijoux,
Kaja, Asi, Sendara
et leurs voisines
aiment sublimer leur
apparence. Les travaux
les plus durs n’altèrent
ni leur port altier
ni leur élégance racée.
« Elles incarnent une
féminité absolue, d’autant
plus saisissante que le
milieu où elles évoluent
est spartiate », souligne
Hans Silvester.

PAGE DE DROI TE
La beauté, une
préoccupation présente
dès l’enfance. Les
jeunes filles se parent
de simples colliers
de perles colorées.
Une fois mariées,
elles porteront des
torques de métal
massif, symboles de
l’attachement conjugal.

15
FR A G I LE de graisse et d’ocre, banquette permet à la
ÉCO S Y S T ÈM E telle une statue vivante. guetteuse d’y passer la
nuit afin d’intervenir
PA G E D E G AUC H E PA GE DE D ROI TE dès l’aube. Mais
L’esthétique la plus Protéger la récolte l’inquiétude est surtout
raffinée se mêle sans des singes et des liée au manque
cesse au quotidien oiseaux pilleurs est un de pluie. Une année
le plus trivial. Cette souci permanent. Au sur deux, le sorgo sort
jeune fille s’occupe de milieu de la plantation, de terre péniblement
la basse-cour, enduite un arbre taillé en et ne pousse pas.

16
À 800 kilomètres d’Addis-Abeba, dans la vallée ou de feuillages. Séduit par la grâce, l’énergie et la
de l’Omo en Éthiopie, vit la tribu Hamer. Une gaieté des femmes Hamers, le photographe s’était
poignée de frêles hameaux dispersés dans un pay- promis de retourner les voir. Il a, patiemment,
sage aride abrite ces familles d’éleveurs, dont les su se faire accepter, vivant en marge du village et
hommes sont parfois obligés de partir à une cen- n’apparaissant que pour capter, dans la lumière
taine de kilomètres pour nourrir les troupeaux, du matin, les gestes de la communauté en pleine
laissant aux femmes la garde du village. Mais activité. « Dans ces parages si peu fréquentés, il est dif-
cela ne leur pose aucun problème, car elles sont ficile de se faire oublier et, pour ces femmes, je suis resté
rompues aux tâches les plus diverses : cuisine, net- un oiseau exotique », reconnaît-il. Il a néanmoins
toyage, ramassage du bois, cueillette, culture des pu assister aux rituels d’une existence spartiate,
produits du sol, approvisionnement en eau, soins en osmose avec les éléments : construction des
aux enfants, confection d’habits et de bijoux… huttes et des clôtures en bois flotté, corvée d’eau,
« Chez les Hamers, les hommes s’occupent des chèvres, plantation et défense des champs de sorgo contre
les femmes de tout le reste ! », remarque en souriant les singes et les oiseaux… Les moments les plus
« …ET TA BEAUTÉ
ME FOUDROIE… »
Hans Silvester. Installé en Provence, le photo- représentatifs de cette sororité rude et joyeuse
Livre hommage aux femmes graphe, écologiste dans l’âme, a promené son demeurant ceux que les femmes consacrent à
Hamers de la vallée de l’Omo, objectif partout sur la planète, et surtout là où les leur toilette, et à la confection mutuelle de leurs
photos de Hans Silvester, peuples ont gardé intacte leur relation à la nature. coiffures raffinées, enduites d’ocre brillante.
218 pages, éditions Hozhoni. De son séjour chez ces rayonnantes héroïnes,
Parti en Éthiopie en 2002 avec l’idée de consacrer
editions-hozhoni.com
un reportage à la découverte de Lucy, l’ancêtre Hans Sylvester a rapporté une série d’images
de l’humanité, Hans Silvester a pénétré ce pays précieuses, qui documentent un monde frugal,
farouche jusqu’au cœur. En dix-sept ans, il a à l’harmonie fragile. À découvrir dans un livre
consacré trente-neuf séjours aux ethnies de la val- (voir ci-contre) et une exposition, organisée par
lée de l’Omo : Surmas, Mursis, Hamers ou Karos, So Arty et présentée au BistroGraphe à Marseille.
qui, sans connaître le miroir, rivalisent de beauté « …et ta beauté me foudroie… », jusqu’au 23 décembre,
en se parant de peintures corporelles, de fleurs 78, boulevard de la Corderie, 13007 Marseille.

17
L’ A B U S D ’ A L C O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T É , À C O N S O M M E R AV E C M O D É R AT I O N .
L’ Œ I L D U S U D

OBJETS À FACETTES
ILS CONCENTRENT UNE VÉRITABLE PUISSANCE NARRATIVE ET ÉMOTIONNELLE. DE LEUR PROVENANCE, QUI ILLUSTRE LE
SAVOIR-FAIRE D’UNE RÉGION OU D’UN PAYS, AUX INFLUENCES QU’ILS BRASSENT, JUSQU’À LEUR DIMENSION ESTHÉTIQUE
ET LEURS USAGES, QU’ILS SOIENT SINGULIER OU PLURIEL, MÉMORIEL OU INNOVANT, LES OBJETS RACONTENT UNE HISTOIRE
QUI TROUVE UN ÉCHO AVEC LA NÔTRE. NOËL EST L’OCCASION DE FAIRE ENTRER EN RÉSONANCE GOÛTS ET COULEURS.

PAR Virginie Bertrand et Julie Rebeyrol

1.

3. 4. 5. 6. 7.

TRANSLUCIDES 1. Darren Almond, Moonbow@Fullmoon, 2011, édition d’art à 60 ex. numérotés, comprenant un tirage C-Print original,
© SDP, 1. COURTOISIE OF TASCHEN

signé de l’artiste, et un volume relié avec couverture entoilée, un voyage à la découverte de paysages éclairés par la pleine lune, 2000€, éditions
Taschen. 2. « Silex », design Sylvain Willenz, vases en verre soufflé bouche, 2 coloris, H 21 cm à 33 cm, de 90 € à 178,80 €, Serax. 3. « Kabuki »,
design Ferruccio Laviani, lampadaire en technopolymère thermoplastique transparent ou teinté, différents coloris, H 166 x D 50 cm, 891 €,
Kartell. 4. « Repair 05 », vase en verre soufflé, rotin et perles, H 33 cm, 1 025 €, collection musée du quai Branly - Jacques Chirac, Vanessa
Mitrani. 5. « Folia », design Noé Duchaufour-Lawrence, baladeuse en cristal, frêne et laiton brossé, nomade et rechargeable, 25 h d’auto-
nomie, 3 coloris, 1 650 €, Saint-Louis. 6. « Birkin », vase en verre soufflé bouche, H 21 x D 20 cm, 89 €, Broste Copenhagen. 7. « Lucerna »,
design Luca Nichetto, lampe sans fil en verre fumé et aluminium, nomade et rechargeable, H 34 x D 19 cm, à partir de 576 €, Ethimo.

19
L’ Œ I L D U S U D

2.

1.

3.

4.

5.

6.

8.

7. 9.

EN TOUTE TRANSPARENCE 1. « Pakora », verre borosilicate soufflé bouche, 5 coloris, D 7,5 x H 9,5 cm, 14 €, CFOC. 2. « Bonne Mère »,
bougie parfumée, cire végétale, pot en métal gravé et plaqué mordoré, couvercle en bois de rose, 30 h de combustion, 120 g, 35 €, Lou
Candeloun. 3. «Vitrail», pot à bougie en verre soufflé bouche et bougie en cire minérale, inspiré par le graphisme de Piet Mondrian, 3 sen-
© SDP, 4. COURTOISIE OF TASCHEN

teurs, différentes tailles, à partir de 89€, Baobab Collection. 4. Darren Almond, Moonbow@Fullmoon, 2011, édition d’art à 60 ex. numérotés,
comprenant un tirage C-Print original, signé de l’artiste, et un volume relié avec couverture entoilée, un voyage à la découverte de paysages
éclairés par la pleine lune, 2000€, éditions Taschen. 5. «Bijou Bijou», design Laurence Brabant, lanterne en verre de Murano, monture en
laiton brossé ou nickel brossé, H 55xD 23cm, 2290€, Veronese. 6. Vase double paroi en borosilicate, H 19,5x D 10cm, 35€, Maison Bensimon
chez Home Autour du Monde. 7. «Buée», design Martin Hirth, vases en verre soufflé bouche, 3 coloris, 3 tailles, de 87€ à 142€, Ligne Roset.
8. «Torsade», photophore en verre, base en bakélite, en collaboration avec l’atelier Nivyne de soufflage de verre à la flamme, 130€, Diptyque.
9. «T», design Marie-Christine Dorner, vases en verre soufflé bouche aspect brassé, 3 coloris, H 19,5cm, pièces uniques, 134€ l’unité, Cinna.

20
French Art de Vivre
Photo Michel Gibert, non contractuelle.

3 150 € * au lieu de 3 790 € (dont 3 € d’éco-participation)


Monceau. Table de repas, design Studio Roche Bobois.
L. 185 x H. 77 x P. 105 cm. Table de repas avec une allonge pliable de 80 cm rangée dans la ceinture. Plateau et allonge en marqueterie de merisier sur support reconstitué et emboîture en merisier massif. Baguette de cuir surpiqué.
Structure et piétement en merisier massif. Nombreuses finitions possibles (prix sur demande). * Prix de lancement TTC maximum conseillé valable jusqu’au 31/12/2019 en France métropolitaine, hors livraison (tarifs affichés en magasin).
Buffet Monceau, design Studio Roche Bobois. Chaises Flynn, design Studio Roche Bobois. Tapis Fleur. Fabrication européenne.

Services conseil décoration et conception 3D en magasin French : français


L’ Œ I L D U S U D

2.

4.

1.

3.

6.

7.

5.

8.

10.

9.

13.
11 . 12 .
© SDP, 3. JÉRÔME SAINTE-ROSE, 6. COURTOISIE OF TASCHEN

AU NATUREL 1. «Lueur», design Luc Jozancy, bougeoir en chêne et acier, 3 tailles, H 28cm à 40cm, à partir de 79€, Matière Grise. 2. «Graphite
Chevron», plateau en bois flotté, D 30cm et 48cm, 48€ et 84€, Notre Monde by Ethnicraft. 3. «Accessoire Wax», maillot de bain en polyamide,
3 coloris, 162€, D NU D. 4. «3 Bourrelets Brique» et «2 Bourrelets Brique», vases en terre, façonnés à la main par des artisans du Maroc, H 35cm,
55€, Honoré. 5. Coupe en acacia, design Sophie Grimard, D 19xH 15cm, 110€, Empreintes. 6. Darren Almond, Fullmoon@Porto Mosquito, 2013,
édition d’art à 60 ex. numérotés, comprenant un tirage C-Print original, signé de l’artiste, et un volume relié avec couverture entoilée, 3000€,
éditions Taschen. 7. Bougeoir, design Cecilie Manz, céramique, H 6,5x D 30cm, 171€, Fritz Hansen. 8. «Agora», plaids en cachemire, différents
coloris, 130x160cm, à partir de 535€, Yves Delorme. 9. «Take Away», design Arik Levy, baladeuse sans fil en bambou, variateur d’intensité
lumineuse, nomade et rechargeable, 2 coloris, différentes tailles, 195€, Forestier. 10. «Brides de gala Wash», design Rop Van Mierlo, carré en
twill de soie, 90x90cm, 410€, Hermès. 11. «Rose», bougie coulée à la main parfuméee, pot en verre, 140h de combustion, 950g, 300€, Sisley.
12. «Tokyo», design Charlotte Perriand, dormeuse en teck massif et contreplaqué, laiton et cuir, collection Cassina I Maestri, L 223xP 90xH 58cm,
11900€, Cassina en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche jusqu’au 31 décembre. 13. «Malaka», set de table en fibre végétale, 7€, Madura.

22
Sublimez votre intérieur... Osez la lumière

Luminaires faits à la main en Angleterre

SUSPENSION FIN GROUPING DE 7 FP550N/7 WWW.ORIGINALBTC.COM 32 RUE BONAPARTE, 75006 PARIS + 33 1 40 46 80 46 RETROUVEZ-NOUS SUR
L’ Œ I L D U S U D

2.

1.

4.

5.

3.

6.

8.

7.

9.

11.

10 .

TOUR DE TABLE 1. « Pixie Festive », design Louise Campbell, coffret de 2 tasses en acier, collection en édition limitée, en taille
Espresso ou Lungo, 24 € et 27 €, Nespresso. 2. « Faded Peony », assiette en faïence et argile, inspirée d’un tissu batik d’Asie orien-
tale, décors réalisés à la main par les artisans de la faïencerie anglaise Burleigh, D 22 cm, 40 €, Ralph Lauren Home. 3. Vinaigrier
en grès, H 22 x D 16 cm, 70 €, Manufacture de Digoin pour Habitat. 4. « Eve », couteau de chef en acier 18/10, revêtement anti-
© SDP, 5. MATHILDE DE L’ECOTAIS

adhérent, manche en érable, L 41 cm, 59 €, Cookut. 5. Boutargue, de Gérard Memmi, les secrets d’une spécialité méditerranéenne,
émaillés de recettes de grands chefs, 218 pages, 39,90 €, éditions Flammarion. 6. « Moka », design David Chipperfield, cafetière à
expresso en fonte d’aluminium, 3 tailles, à partir de 34 €, Alessi. 7. « kMix Cuivre Chromé », robot pâtissier multifonction, bol en
acier inoxydable, avec kit pâtisserie, 8 vitesses, édition limitée, 499 €, Kenwood. 8, 10. « Hexa-motifs », de Pierre Tachon, hexagone
en chocolat au lait ou noir, parsemé de fruits confits et à coques, 200 g, 22 €, Le Chocolat Alain Ducasse. 9. « Conte d’hiver », bûche
de Noël, mousse au chocolat grand cru, crème brûlée vanille de Tahiti, croustillant noix de cajou caramélisées, graines de courge et
tournesol, 6 pers., 49 €, Pierre Marcolini. 11. « Truffe Blanche », cocotte en fonte émaillée, compatible tous feux, 5,5 l, 279 €, Staub.

24
Pic de la
DƒTENTE
2500 M

NOUVELLE GAMME SUV CITROËN


L’AVENTURE EN MODE CONFORT

SUV CITROËN C3 AIRCROSS NOUVEAU SUV CITROËN C5 AIRCROSS


12 aides à la conduite* 20 aides à la conduite*
Toit ouvrant vitré panoramique* Grip Control avec Hill Assist Descent*
Volume de coffre jusqu’à 520 L* Volume de coffre record jusqu’à 720 L
90 combinaisons de personnalisation 3 sièges arrière indépendants et de même largeur
Banquette arrière coulissante en 2 parties* Suspensions avec Butées Hydrauliques Progressives®

AVIS CLIENTS
CITROËN préfère TOTAL * Équipement de série, en option ou non disponible selon les versions. ♦ Détails sur citroen.fr.
CONSOMMATIONS MIXTES ET ÉMISSIONS DE CO2 DE SUV CITROËN C3 AIRCROSS : DE 4,0 À 5,0 L/100 KM ET DE 104 À 114 G/KM ; DE NOUVEAU
SUV CITROËN C5 AIRCROSS : DE 4,1 À 5,7 L/100 KM ET DE 106 À 131 G/KM. CITROEN-ADVISOR.FR
L’ Œ I L D U S U D

2.

1.

3.

9.

8.

4.

10.

5.

7.

6.

ESPRIT MINÉRAL 1. « Papillon », vase en verre réalisé à la main, collection L’Accessoire, H 30 x D 22 cm, 220 €, Elitis. 2. Pierre, de William
Hall, exploration du matériau à travers l’architecture en pierre au cours des cinq derniers millénaires, 224 pages, 175 illustrations,
39,95 €, éditons Phaidon. 3. « Line », pot à bougie en faïence mat et bougie parfumée 100 % végétale, fabriquée à Grasse, 5 senteurs,
© SDP 4. COURTOISIE OF TASCHEN

plusieurs coloris, avec liserés or ou platine, 72 €, Manufacture des émaux de Longwy. 4. Animals, par le photographe Steve McCurry,
également disponible en 2 éditions d’art limitées et signées comprenant chacune un tirage signé, 252 pages, 50 €, éditions Taschen.
5. « Olympia », design Stéphane Parmentier, table d’appoint en marbre, bois laqué, daim et bronze, L 64,5 x P 44,5 x H 43,5 cm, 3 441,60 €,
Giobagnara. 6. « Marble », support de bougie en marbre et Inox, D 11 x H 3,5 cm, 29 € l’unité, Madura. 7. « Wabi », théière en fonte du
Japon, équipée d’un filtre, 2 coloris, 0,6 l, 188 €, Dammann Frères. 8. « Greek », vase en céramique, H 24,5 x D 22,5 cm, 57,95 €, Fleux.
9. « Tup », design Camille Drozdz, mug en faïence, 47 cl, 10 € le lot de 2, Alinea. 10. « Sora Demi », design Eugénie Crétinon, assiette en
grès moucheté émaillé, inspirée par le savoir-faire japonais, collection Habitat Design Lab, 2 tailles, D 18 cm et 24 cm, 30 € et 40 €, Habitat.

26
La Redoute Société par Actions Simplifiée au capital de 353 490 250 Euros dont le siège social est situé au 110 rue Blanchemaille, 59100 Roubaix. Immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Lille-Métropole sous le numéro 477

VIVRE LA MAISON

ampm.fr - Automne-Hiver 2019/2020


L’ Œ I L D U S U D

1.

4. 3.

2.

6. 5.

7.

TRANSMISSION Qui mieux qu’une marque familiale fondée il y a plus de trente ans par Éric Bompard pour tricoter une saga inspirée et
inspirante, tout en prônant une mode durable. La collection de la styliste franco-anglaise Emily Harris, formée à Londres et ayant « travaillé ses
aiguilles » chez Sonia Rykiel, dispense une audace bienvenue dans le monde de la maille. Tous les mélanges sont autorisés et les juxtapositions
recommandées. Une famille extra-large, où jeunes et anciens se côtoient, donne l’exemple. Cette collection transgénérationnelle, sans diktat
de mode, est à l’image d’une marque fidèle et engagée dans une démarche de durabilité. Visionnaire, Éric Bompard va en 1986 parcourir la
Mongolie intérieure, dans le désert de Gobi, à la recherche des petites chèvres capra arbas. Il décide alors de s’associer au principal fabricant
chinois, du brossage au tricotage, en passant par le triage, le filage, la teinture. Une audace qui lui permet aujourd’hui encore d’avoir les poils
© MORTEN BORGESTAD

les plus longs, les plus fins, les plus clairs… L’esprit de famille version 2020. 1. Max porte un ras-de-cou point tricolore ajouré, 50 % cachemire
et 50 % laine, 195 €. 2. Stella, un pull femme col roulé à torsades côtes rayures, 100 % cachemire, 680 €. 3. Anna, un ras-de-cou imprimé tartan,
50 % cachemire et 50 % laine, 260 €. 4. Edgar, un pull canin motif tartan, 70 % laine, 30 % cachemire, 175 €. 5. Alice, un ras-de-cou à torsades
et strass de cristal, 70 % alpaga et 30 % cachemire, 450 €. 6. Hortense, un col roulé patchwork jacquard, 70 % laine et 30 % cachemire, et
Edgar, le chien, un pull assorti, 680 € et 175 €. 7. Michel, un ras-de-cou à torsades, 70 % alpaga et 30 % cachemire, 475 €. V. B. Adresses page 193

28
L’A B U S D ’A LCO O L E ST DA N G E R E UX P O U R L A S A N T É , À CO N S O M M E R AV EC M O D É RAT I O N .
L’ E X P O S I T I O N

Avec l’œuvre
The Illuminating Gas…
(after Oculist Witnesses),
Cerith Wyn Evans
déploie dans l’espace
une cosmogonie de
néons assemblés par
des jeux de perspective.

CERITH WYN EVANS, COURTESY WHITE CUBE, PHOTO GEORGE DARRELL

Milan

LEXIQUE LUMINEUX
E S PA C E D ’ E X P O S I T I O N C O N T E M P O R A I N O U V E R T À L A C U L T U R E D E L A R E C H E R C H E E T D E L’ I N N O VAT I O N ,
PIRELLI HANGARBICOCCA PROGRAMME UNE RÉTROSPECTIVE DE L’ARTISTE CONCEPTUEL BRITANNIQUE CERITH WYN EVANS.
UNE IMMERSION ENTRE SON ET LUMIÈRE POUR VIVRE L’EXPÉRIENCE D’UN VOCABULAIRE ÉCLAIRÉ. PA R Cécile Vaiarelli

30
LE BIEN-ÊTRE EN PEINTURE
formule unique à base de composants naturels et biosourcés

En exclusivité sur VEIA.FR et dans les magasins COMPTOIR DE L’OURS, découvrez le nuancier composé de 142 teintes
disponibles en finition Mat et Velours.
L’ E X P O S I T I O N

1. 2. 3.

4. 5.

© 1. COURTESY PIRELLI HANGARBICOCCA, PHOTO LORENZO PALMIERI 2. PORTRAIT, COURTESY CERITH WYN EVANS 3. CERITH WYN EVANS, COURTESY WHITE CUBE, PHOTO GEORGE DARRELL
4. CERITH WYN EVANS, COURTESY WHITE CUBE, PHOTO TODD-WHITE ART PHOTOGRAPHY 5. CERITH WYN EVANS, COURTESY WHITE CUBE, PHOTO STEPHEN WHITE
1. Au nord-est de Milan, Pirelli HangarBicocca est une institution à but non lucratif dédiée à la diffusion de langages contemporains. 2. L’artiste britannique Cerith
Wyn Evans est invité à retracer vingt ans de création. 3. Suspendues dans la nef, les Neon Forms façonnent une élégante chorégraphie de gestes inspirés du théâtre Nô.
4. Avec Column, l’assemblage de cylindres de lumière crée la magie d’un squelette de tubes au rythme architecturé. 5. À l’infini, Mobius Strip déroule son fil de lumière.

Artiste majeur de la scène anglaise, Cerith Wyn Evans fut cinéaste conceptuel met en évidence le pouvoir évocateur de la lumière en
et vidéaste avant d’étendre sa pratique artistique à l’installation et la interrogeant les frontières entre le visible et le déplacement furtif
sculpture. À Milan, l’espace magistral Pirelli HangarBicocca lui offre que l’œil seul ne saurait retenir. La reconfiguration poétique est au
la liberté d’exposer toutes les nuances de son vocabulaire créatif, cœur de la recherche de Cerith Wyn Evans. Avec un sens aigu de
à la croisée du son et de la lumière. Sous la direction de Roberta la mise en scène et une élégance qui sont sa signature, ses signaux
Tenconi et Vicente Todoli, l’exposition « …the Illuminating Gas » sonores et lumineux questionnent les limites de la perception.
rassemble vingt-cinq œuvres dispersées dans les nefs et le cube, En empruntant à la littérature, à l’histoire de l’art et au cinéma des
sur une superficie de plus de 5 000 m2. Du matériel à l’immatériel, éléments de langage, il cueille une réalité autre, ni tout à fait abs-
l’expérience d’une réalité filtrée par la métamorphose de formes traite, ni tout à fait concrète, mais toujours portée par un fil narratif
lumineuses spatialisées se vit comme une vibration au son syncopé de et conceptuel qui emmène au-delà du réel. La polyphonie électrique
pulsations codées en Morse. Au jeu de la citation, Cerith Wyn Evans de ses œuvres immersives et
excelle. Dans son érudit bagage de références, il convoque aussi bien mouvantes convoque aussi « … T HE I LL UM IN ATIN G G AS »
l’imaginaire littéraire et artistique foisonnant de Marcel Duchamp bien des pratiques issues du —
que l’irrévérence du plasticien Marcel Broodthaers. Ses Neon Forms monde artisanal que de la Exposition jusqu’au
suspendus dans les nefs sont autant de fragments du répertoire de haute technologie. Comme 23 février à la fondation
mouvements de kimonos, de pas, de gestes d’éventail accomplis un miracle, apparition et Pirelli HangarBicocca.
par les acteurs du théâtre Nô. La pensée synthétique de l’artiste éclipse font partie du voyage. Adresses page 193

32
S AVO I R-FA IR E IN ÉGA L É - DE S I G N E M BL É MATIQ U E
Q UALI T É IN A LTÉ RA BL E - P ER F OR MAN C ES DE P O IN T E

www.subzero-wolf.fr
135 rue dÕAntibes, 06 400 Cannes +33 (0)4 93 999 888
L’ Œ I L D U S U D

ATMOSPHÉRIQUES !
A SS O CI ER LUMI ÈR E ET M AT I ÈR E, T E L LE E S T L A QUE S TI ON. I M AG I NÉS PAR DE S ES PR I TS É CL AI R ÉS
C HER CHA N T L’I N N O VAT I O N , FA Ç ONN É S PAR D E S ARTI S A NS O U AS S EM BL ÉS G R ÂCE À D ES
MÉ C A N IS ME S I N GÉ N I EUX , LES S O UR C E S L UM IN EUS ES S E R É V È L ENT À L A L UE UR DU VER RE SO UF FL É
O U M A RT ELÉ , DU L A I T O N PAT I N É, D E L’ A LB ÂT R E E T AUT R E S M ATI ÈR ES CH OI S IE S. PAR Ju l ie Rebey rol

1.

3.

2.

4.

5.

OMBRES PORTÉES 1. « LD88 DR », lampadaire en laiton, patine dorée mat réalisée à la main dans les ateliers de la manufacture,
globe en verre dépoli, H 130 x D 40 cm, 972 €, Casadisagne. 2. « Khal », applique en acier inoxydable, finition laiton, H 44 x L 22 cm,
149 €, NV Gallery. 3. « Chester », lampadaire en laiton satiné, H 140 x D 21 cm, 889 €, Original BTC. 4. « 509 bis », design Jean Perzel,
lampe en laiton massif et verre optique extra-blanc, cache pivotant pour adapter l’intensité lumineuse, existe en 2 tailles, H 37 x
D 20 cm et H 43 x D 22 cm, disponible en différentes finitions, à partir de 1 690 €, Ateliers Jean Perzel. 5. « Altai », design Pierre Dubois
© SDP

& Aimé Cécil, lampes en métal noir époxy, albâtre et laiton poli, H 85 x L 42 cm et H 45 x L 55 cm, 1 689 € l’unité, Roche Bobois.

34
Le Charles Heidsieck Brut Réserve doit
sa typicité remarquable à ses 40 % de vins
de réserve et à une maturation de trois
ans minimum dans d’imposantes et rares
crayères. Des partis pris qui en font l’un
des champagnes les plus récompensés au
monde. Comme son vin, Charles avait
non seulement du style, mais aussi de la
profondeur et un sacré caractère.

CHChampagne Charles Heidsieck Champagne CharlesHeidsieckChampagne

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.


L’ Œ I L D U S U D

1.

2.

3.

4.

6.
5.
8.

7.

ÉCLIPSE SOLAIRE 1. «5 ronds», applique en fer doré, tressage en raphia, L 105xH 34cm, 345€, Honoré. 2. «Stanley», suspension en laiton poli,
H 27xD 23cm, 545€, Original BTC. 3. «Sun-Light of Love», design Tord Boontje, suspension en acier et aluminium verni, H 62,4x D 65,2cm,
2500€, Foscarini. 4. «Méditerranéa», design Noé Duchaufour-Lawrance, applique en laiton doré, L 34xH 15xP 20cm, 745€, Petite Friture.
5. «Olga», lampe à poser en métal effet laiton et verre noir, H 46xD 19cm, 199€, Laurie Lumière. 6. «Alchemie T», design Giulia Archimede,
lampe à poser composée d’un disque fixe en albâtre illuminé par des LED et d’un autre mobile en laiton sur une base-rail en pierre, L 54cm,
disques D 26cm, 3054€, Catellani & Smith chez Valente Design. 7. «Sawaru», design Nendo, lampe à poser en aluminium, composée d’un
cylindre servant de source lumineuse et d’un autre de base, L 43xD 15cm, existe en 4 coloris, 1100€, Flos. 8.«Pipistrello», design Gae Aulenti,
© SDP

lampe à poser en métal et diffuseur en méthacrylate opal blanc, D 27xH 35cm, existe en différents coloris, à partir de 948€, Martinelli Luce.

36
Design your fire.*
* DESSINEZ VOTRE FEU ** SOURCE : ETUDE OBSERV’ER 2018 / AD GENNY CANTON STUDIO / PH DAVID HATTERS

REFLEX Design Michael Geldmacher

Les poêles à granulés


les plus vendus en France **
www.mcz.fr
L’ Œ I L D U S U D

2.

1.

3.

4.

8.

7.
5.

11.

6. 12.
9. 10.

ÉCLAT DE VERRE 1. «Calot», design Patrick Zulauf, suspension en résine, H 260xD 40cm, 1283€, Cinna. 2. «Grace», suspension en verre, acier
et aluminium, D 28xH 25cm, différents coloris, 299€, Elements Ligthing. 3. «Foly», suspension en verre, H 126xD 29cm, 69,90€, Laurie Lumière.
4. «Globe», suspension en verre, H 38xD 30cm, 739€, Original BTC. 5. Lampe à poser en métal et verre, H 50xD 20cm, 110€, Home autour du
Monde. 6. «Gabian», lampadaire en métal et verre, H 143xD 26cm, 119€, Alinea. 7. «Ficupala», lampadaire en marbre et verre, H 138x D 28cm,
2170€, Cassina. 8. «Swords», suspension en feuilles de verre martelées, structure métal, H 55x D 30cm, prix sur demande, Giorgetti. 9. «Mayfly»,
design Patrick Zulauf, lampe en marbre et verre soufflé, H 25xD 12cm, 170€, Ligne Roset. 10. «JWDA», design Jonas Wagell, lampe en verre et
laiton poli, D 17xH 29cm, 180€, Menu chez RBC Mobilier. 11. «Vitruvio», design Atelier Oï, lampe en verre soufflé et laiton, D 30x H 48cm,
© SDP

490€, Artemide. 12. «Phenomena 06», design Dechem Studio, lampadaire en métal et cristal soufflé, H 112xD 40cm, 5016€, Bomma chez Silvera.

38
CHAMPAGNEDEVIGNERONS.FR
© Charly Deslandes

DE DÉCOUVERTE EN DÉCOUVERTE

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.


OUVERTURE

1. 2.

3.

1. Cuisine «Twelve», finition des façades laque métal Bronzo, plan de travail bois placage chêne Spessart, tabourets en cuir et bois massif, design Emmanuel Gallina,
Poliform. 2. Dans la partie historique, fauteuils «Mad Chair» en cachemire et piètement en orme, design Marcel Wanders, tapis «Plain», design R&D, suspension «Nimbus»,
design Chris et Clare Turner pour CTO Lighting, Poliform. 3. Dans la suite, lit et chevets «Kelly», design Emmanuel Gallina, tapis «Frame», design R&D, Poliform.

Lyon

DESIGN EN GRAND
Q U A N D R B C , F E R V E N T D É F E N S E U R D U D E S I G N , Q U ’ I L D I S T R I B U E E N F R A N C E , S ’ A S S O C I E AV E C L’ I TA L I E N P O L I F O R M , C E L A
DONNE L’OUVERTURE D’UN SHOWROOM DE 550 M 2 AU CŒUR DE LA VILLE DES LUMIÈRES, PENSÉ COMME UN APPARTEMENT
D’EXCEPTION QUI SERAIT DÉDIÉ DU SOL AU PLAFOND À L’AMÉNAGEMENT DE LA MAISON. PA R Julie Chanut P H O T O S Sabine Serrad

La cité n’en finit plus d’attirer la fine fleur de la décoration d’inté- Massaud, présentées à Milan en avril dernier. La salle des boiseries,
rieur et du design… Dernier arrivé à Lyon, le showroom Poliform a classée, revisitée façon boudoir, met en scène la « Mad Chair » de
investi l’ancien hôtel d’Europe, à deux pas de la place Bellecour, un Marcel Wanders dans de nouvelles finitions. L’espace chambre
édifice du XVIIIe siècle mariant pierre de Bourgogne, plafonds voû- révèle le système de rangement modulaire « Quid », tandis qu’un
tés et boiseries anciennes. Un site restructuré et réaménagé grâce petit salon avec vue sur la basilique de Fourvière complète cette
à l’étroite collaboration des deux représentants du design, RBC et suite. Côté cour, un laboratoire de la marque d’électroménager
Poliform. Car, avant d’être un espace innovant dédié à l’aménage- V-ZUG voisine avec un espace Projets, développé par Poliform
ment, le lieu est né d’une histoire d’hommes et de complicité, celle Contract. Partout, des accessoires sélectionnés complètent cette
d’Alberto Spinelli, cofondateur de Poliform, et de Franck Argentin vision design et plurielle de la maison, mais aussi annonciatrice
et François Basilien, fondateurs de RBC et directeurs du showroom d’une mutation dans l’approche de l’ameublement. Tandis qu’à
lyonnais du quartier Confluence. Unis par la même passion du Confluence, le fameux cube
langage architectural, ils dévoilent les volumes d’un véritable orange RBC s’oriente vers l’ac- POL I FOR M
appartement dans lequel déambuler de pièces en pièces, source compagnement personnalisé, —
d’inspiration pour ses visiteurs. L’angle historique de l’adresse fait ce neuvième showroom de la Showroom ouvert du mardi
la part belle à la cuisine à vivre. Le modèle Artex sera le théâtre des marque s’apprête à vivre au au samedi de 10 h à 19 h.
performances de grands chefs locaux. Un salon spacieux et confor- rythme des évolutions et d’une Fermé les dimanche et lundi.
table expose les dernières nouveautés du designer Jean-Marie programmation vivante. Adresses page 193

40
OUVERTURE

1 . 2.

3.

1. Lyon accueille une seconde adresse Ligne Roset, rue Auguste-Conte. Pensée comme un appartement, elle est un condensé de propositions décoratives. 2. Espace de travail
ourlé du Vert Hubert des peintures décoratives Mériguet-Carrère, bureau «Tanis» de Pierre Paulin. Un sol en terrazzo mène à la salle à manger et la chambre. 3. Au salon,
canapés «Phileas» de Philippe Nigro, table basse «Lowlands» de Böttcher & Kayser et bibliothèque présentée sur un mur coloré. Photographies de la galerie Réverbère, à Lyon.

Lyon

ESPACE VISIONNAIRE
LE FABRICANT, ÉDITEUR ET DISTRIBUTEUR FRANÇAIS DE MOBILIER CONTEMPORAIN LIGNE ROSET SORT DES SENTIERS BATTUS
E T M E T E N S C È N E S A V I S I O N D ’ U N A P PA R T E M E N T U R B A I N . U N C O N C E P T E X P É R I M E N TA L E T P E R S O N N A L I S É , C O M M E
UNE RÉPONSE AUX SHOWROOMS ASEPTISÉS ET À L’OFFRE WEB DÉSINCARNÉE. PA R Julie Chanut P H O T O S Jean-Baptiste Dorner

Société familiale d’édition de meubles contemporains fondée en On se promène entre les tables basses « Astair » de Pierre Charpin,
1860, Ligne Roset tient le haut du pavé à force d’audace et de les chaises «Facett» de Ronan et Erwan Bouroullec, la table «Odessa»
renouvellement. Son Appartement by Ligne Roset est un canal de dis- de Mauro Lipparini, le canapé « Confluences » de Philippe Nigro,
tribution nouvelle génération, un espace intimiste et pluriel destiné revêtu pour l’occasion de velours côtelé rose poudré et lie de vin,
aux architectes d’intérieur et à une clientèle pointue et exigeante. le bureau « Tanis » de Pierre Paulin. Côté chambre, le lit « Ruché »
Laboratoire en perpétuel mouvement, lieu à dimension humaine, d’Inga Sempé et les chevets «One Shape» de Marie-Christine Dorner
il incarne les possibles de futurs intérieurs. Sur 120m2, carte blanche côtoient le miroir « Good Vibes » d’Ana Moussinet. Des pièces
a été donnée à Marie-Christine Dorner, architecte d’intérieur, desi- mises en valeur par les peintures murales profondes et les papiers
gner et scénographe: «Réaliser un appartement sans client, avec comme peints graphiques de la maison Mériguet-Carrère et associées à des
unique contrainte l’utilisation des collections Ligne Roset, a été un exercice photographies sélectionnées avec la
passionnant, qui m’a permis de créer un lieu de vente avec un supplément galerie lyonnaise Réverbère… Autant L’ AP PAR TE ME N T
d’âme.» Agencées en salon, salle à manger, bureau, chambre et jar- de fenêtres ouvertes sur un espace BY LI G NE RO S E T
din d’hiver, ses mises en scène flirtent avec du mobilier récent ou clos. Un exercice auquel se frottera —
plus ancien, choisi dans des finitions d’exception, avec des jeux de bientôt un autre décorateur. Cet écrin Ouvert du mardi au
matières fortes, de textures raffinées, de lumières et de coloris sourds. chaleureux accueillera aussi de multi- vendredi de 10h30 à 19h,
Un univers urbain pensé à partir de meubles, ponctué d’objets ples événements, dont la célébration le samedi de 10h à 19h.
vintage chinés dans les collections personnelles de la famille Roset. en 2020 des 160 ans de Ligne Roset. Adresses page 193

41
S AV O I R - F A I R E

1. 2.

3.

1. Dans le bureau, jouant sur les effets de matières et de teintes du bois, bibliothèque en érable massif agrémentée de tablettes en chêne. 2. Dans la
chambre, la double corniche qui coiffe la bibliothèque aux portes ajourées a été travaillée dans l’épaisseur du bois. 3. Réalisée sur mesure, la cuisine en
érable peint révèle des partis pris raffinés, tels le plan de travail en pierre bleue, la robinetterie traditionnelle et les boutons de meuble en nickel brillant.

L’ORFÈVRE DU BOIS
CAMPÉE SUR LES RIVES DU LAC LÉMAN À TANNAY, PRÈS DE GENÈVE, CETTE VILLA DE STYLE CLASSIQUE A FAIT L’OBJET D’UNE
RÉNOVATION PAR LE CRÉATEUR D’ESPACES WILLIAM CONCEPT, OFFRANT UNE RELECTURE DE LA MENUISERIE ET DE L’ÉBÉNISTERIE.
L’INÉDIT ET LE SUR-MESURE GUIDENT L’ENSEMBLE DES AMÉNAGEMENTS DU CONCEPTEUR. PA R Julie Rebeyrol P H O T O S Mich Verbelen

Si le bois est à l’essence même du projet, l’érable en est ici la veine. Belgique, mais qui se déploie un peu partout, y compris dans le Sud.
Une bibliothèque aux montants moulurés, un dressing comme une Le savoir-faire se lit dans le moindre détail, à l’image de cette armoire
pièce à vivre qui dessert, d’un côté, la chambre à coucher et, de l’autre, antique, dont les propriétaires des lieux ne voulaient pas se séparer,
la salle de bains, une cuisine équipée des dernières innovations… et qui a été associée à un placard qui occupe un pan de la pièce. Dans
Rendues possibles par des artisans qui perpétuent techniques et gestes le bureau, les murs sont habillés de lambris moulurés et intègrent des
traditionnels, ces réalisations sur mesure font rayonner une vision placards et des tablettes conçus comme des niches. Dans la cuisine, sur
renouvelée de la menuiserie et de l’ébénisterie. Des valeurs de trans- mesure, une moulure prise dans l’épaisseur des montants et traverses
mission que le créateur d’espaces William Concept accompagne avec est raccordée par une coupe transversale, dite à onglet. Concernant
passion et conviction. Daniel Sandulache, fondateur de l’entreprise, les matériaux utilisés, Daniel Sandulache précise: «Notre choix se porte
explique: «Un savoir-faire et des idées, voilà ce que nous proposons. Pour créer sur les essences les plus nobles telles que le chêne brut, le teck ou le noyer. »
© ÉDITIONS STERCK & DE VREESE

de tels lieux de vie, nous sondons au plus près les attentes et les habitudes des De nombreux chantiers, en France et
propriétaires, afin de proposer une réflexion ajustée. La conception nécessite une en Europe, témoignent de ces inter- WI L LI A M C O NC E PT
compréhension totale des exigences de chacun. Les menuisiers, les ébénistes et les prétations du bois, qu’il soit traité dans —
autres artisans impliqués travaillent de concert avec les architectes d’intérieur et un style classique ou contemporain, ou Du lundi au jeudi de
les décorateurs de notre studio, pour concevoir, agencer les éléments et créer une encore dans le style « cabin », comme 10 h 30 à 18 h30,
ambiance.» L’aménagement, la fonctionnalité et l’esthétique trouvent ici. Chaque projet étant unique, la pro- le vendredi jusqu’à 14 h.
un parfait écho dans l’expertise de l’atelier de fabrication installé en position apportée doit l’être tout autant. Adresses page 193

42
I N S TA N T S D ’ A R T

Agent
révélateur
EFFETS DE « SILHOUETTAGE » DES CLICHÉS DE
MAN RAY, MODELÉ EN CLAIR-OBSCUR
DES VISAGES PEINTS PAR LÉONARD DE VINCI,
SCULPTURES PÉTRIES DE SOLEIL DE MARIE-PIERRE
THIÉBAUT… À L’HEURE DU SOLSTICE D’HIVER,
LES ARTISTES PAYENT LEUR TRIBUT À LA LUMIÈRE,
CHIMISTE GÉNIALE ET CATALYSEUR D’ÉMOTION.
PA R Marie-Hélène Balivet

instant. N°1 Marseille


« Je voulais lier l’art à la mode », disait Man Ray,
qui tenta de le faire à travers son travail de
photographe pour Vogue, Vanity Fair et Harper’s
Bazaar. Le musée Cantini montre comment
l’artiste renouvelle la photo de mode, en lui
conférant une dimension expérimentale,
faite de liberté et d’inventivité technique.
© MAN RAY 2015 TRUST/ADAGP, PARIS 2019

En contrepoint, le château Borély retrace


l’évolution de la mode dans les années 1930,
à travers des modèles aux griffes prestigieuses.
« Man Ray, photographe de mode » et « La mode
au temps de Man Ray », jusqu’au 8 mars, musée
Cantini et château Borély. musees.marseille.fr

1. Man Ray, photographie de mode, vers 1935.


Épreuve gélatino-argentique, surimpression,
10,5 x 7,5 cm. Collection particulière.

44
L E D E VO I R D ’ E XC E L L E N C E

Certains raisins sont nés pour être plus qu’un simple champagne
L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION
I N S TA N T S D ’ A R T

instant. N°2 Marseille


Frédéric Bourdiec, architecte, est devenu céramiste par
passion. Autonomes et sculpturales, ses lampes diffusent,
en même temps que leur lumière, un récit sensible. Elles
évoquent ainsi des époques, des bâtiments ou encore des
modes de construction. Elles racontent des souvenirs d’en-
fance, la géométrie de la cité, l’aridité des grands ensembles
où Frédéric a grandi, l’architecture brutaliste et fonction-
naliste des années 1950-1970. «Frédéric Bourdiec, architecture
céramique», jusqu’au 15 janvier. Maison Mirbel, La Cité radieuse,
280, bd. Michelet, appartement 420, 13008. maisonmirbel.com

© 2. TOMAS DI GIOVANNI ET ROMAIN MAGAIL 3. RMN-GRAND PALAIS (MUSÉE DU LOUVRE), PHOTO RENÉ-GABRIEL OJÉDA
instant. N°3 Paris
Mathématicien, ingénieur, musicien… Léonard de Vinci
fut tout cela à la fois, mais il fut surtout un artiste hors
normes qui consacra ses jours à tenter de restituer la réalité
de la vie. Dessins, manuscrits, objets d’art sont ici réunis
autour de ses toiles les plus célèbres. Émergeant du fameux
sfumato, la Joconde et sainte Anne, infiniment proches et
incarnées, abolissent les siècles d’un merveilleux sourire.
Une rencontre inoubliable. « Léonard de Vinci», jusqu’au
24 février. Musée du Louvre, hall Napoléon, 75001. louvre.fr

instant. N°4 Marseille


La tache d’encre de Victor Hugo, une sculpture invo-
lontaire de Brassaï, un coup de dés de Mallarmé… Rien,
4. MAMCO, GENÈVE, PHOTO ILMARI KALKKINEN

jamais, n’abolira le hasard. Son intervention dans le proces-


sus créatif est décrite à la Vieille Charité, à travers diverses
techniques aléatoires expérimentées par les artistes de
1850 à 1980. Parcours complété à La Friche La Belle de
Mai par une série d’œuvres contemporaines, de 1970
à nos jours. « Par hasard », jusqu’au 23 février, Centre de la
Vieille Charité et La Friche La Belle de Mai. musees.marseille.fr

2. Frédéric Bourdiec, « Lampe super structure ». Terre montée à la plaque et grès chamotté. 3. Léonard de Vinci, La Vierge à l’Enfant avec sainte Anne, vers 1503-1519.
Huile sur bois. Paris, musée du Louvre, département des Peintures. 4. Robert Filliou, Eins. Un. One... (détail), 1984. 13 200 dés en bois peint. Genève, Mamco.

46
RTCURIAL

Découvert à Toulouse, vendu à Paris.


CHU Teh-Chun, Synthèse hivernale C, 1988 — Vendu 5 177 400 € le 4 juin 2019

DÉCOUVREZ
LA VALEUR
DE VOS OBJETS
La maison de vente aux enchères Artcurial www.artcurial.com
Artcurial réalise des expertises +33 (0)1 42 99 20 20
gracieuses et confidentielles sur info@artcurial.com
rendez-vous ou à votre domicile
I N S TA N T S D ’ A R T

© 5. À GAUCHE ET À DROITE, MUCEM, COLLECTION ASSOCIATION DES AMIS DE LUCIEN JACQUES/FRANÇOIS DELADERRIÈRE ; AU CENTRE, AKG IMAGE, ASSOCIATION DES AMIS DE JEAN GIONO/DENISE BELLON
instant. N°5 Marseille Puissant, rustique, cosmique, Jean Giono un hommage au peintre, graveur, poète et éditeur Lucien Jacques.
chanta, dans une langue sculptée au burin, une Provence rurale, Découvreur de Giono, dont il publia les textes à partir des années
âpre et lumineuse. L’écrivain culte, écologiste avant l’heure, méritait 1920 et dont il fut l’ami, cet amoureux des lettres aux multiples
une grande rétrospective. La voici, au Mucem, qui restitue le trajet talents ne fit que frôler la lumière. Justice lui est ici rendue. « Giono »
de l’œuvre écrit et filmé, en lui rendant son nerf et son univer­ et « Lucien Jacques, le sourcier de Giono », jusqu’aux 16 et 17 février.
salité. L’itinéraire se prolonge au musée Regards de Provence par Mucem et Regards de Provence. mucem.org et museeregardsdeprovence.com

6. ADAGP PARIS 2019, PHOTO MUSÉE D’IXELLE 7. FRANCISCO TROPA, PHOTO YVES INCHIERMAN 8. MARIE-PIERRE THIÉBAUT/MUSÉE DE ROUBAIX
instant. N°6 Lodève instant. N°7 Marseille instant. N°8 Roubaix
James Ensor, René Magritte, Paul Delvaux, Fruit d’une rencontre entre l’artiste portugais Formée à la sculpture par Ossip Zadkine,
Pierre Alechinsky... Autant d’artistes illustrant Francisco Tropa, une classe de 5e du collège Marie­Pierre Thiébaut, en 1967, collabore en
la pluralité des voix résonnant depuis le Plat Louis­Armand et les collections du Mucem, Algérie avec l’architecte Fernand Pouillon,
pays. L’exposition invite à un cheminement cette exposition raconte une démarche pour qui elle crée fontaines, claustras,
sur les sentiers de la création belge, de la créative inédite. Les élèves ont sélectionné volières et portes de bronze. La découverte
fin du XIXe siècle jusqu’aux années 1950. puis dessiné dix­huit objets du fonds muséal, du Sud algérien et de son habitat traditionnel
Oscillant entre un vif attachement au réel à partir desquels ils ont composé le récit influence durablement son art, imprégné
et une propension féconde à l’imaginaire, imaginaire d’une société disparue. De leurs par la lumière, la terre et la pierre. Installée
l’art belge se révèle une ode à la modernité, dessins, Francisco Tropa a finalement fait à Gordes, l’artsite ne cessera de produire des
à la liberté et au non­conformisme. « Ensor, surgir cinq sérigraphies, présentées dans sculptures exprimant une intimité charnelle
Magritte, Alechinsky, chefs-d’œuvre du musée l’exposition. «Derrière nous», jusqu’au 5 janvier. avec les éléments. « Marie-Pierre Thiébaut, la
d’Ixelles», jusqu’au 23 février. Musée de Lodève, Mucem, Centre de conservation et de ressources, forme-geste », jusqu’au 2 février. La Piscine, 23,
square Georges-Auric, 34700. museedelodeve.fr 1, rue Clovis-Hugues, 13003. mucem.org rue de l’Espérance, 59100. roubaix-lapiscine.com

5. Lucien Jacques, série «... accompagnés de la flûte», 1959. Gravure sur bois pour le livre de Giono. Au centre, Denise Bellon, Portrait de Jean Giono à son bureau, 1941. 6. René
Magritte, L’Heureux donateur, 1966. Huile sur toile. 7. Francisco Tropa, Derrière nous, 2019. Sérigraphie. 8. Marie-Pierre Thiébaut, Assemblage bois-terre, 1990. Bois et terre.

48
TA L E N T

1. 2. 3.

4.

1. Maureen Stengel-Guillot dans son atelier de Vallauris. 2. Assemblage d’une coupe couleur sable. Un long travail de précision pour ajuster et coudre
au fil de pêche de fines plaques de grès. 3. Les pièces uniques s’apparentent à des silhouettes de lave. La solution d’un puzzle grand format pour échapper
à la contrainte du moulage. 4. Coupe, plat, amphore : une collection pure, aux formes archaïques, dont les facettes de grès retiennent la lumière.

Vallauris

TERRE COUSUE MAIN


M S G C É R A M I Q U E . S O U S C E S T R O I S L E T T R E S S E N I C H E L E S AV O I R - FA I R E P O R C E L A I N I E R D E M A U R E E N S T E N G E L - G U I L L O T.
SON ATELIER-BOUTIQUE AU CŒUR DE VALLAURIS EST UN DÉFI À LA TRADITION LOCALE. AU SERVICE DE LA TABLE, ET PLUS SI
AFFINITÉS, LA MATIÈRE PORCELAINE ET LE GRÈS PRIMITIF SONT À L’ŒUVRE. PA R Cécile Vaiarelli P H O T O S Anthony Lanneretonne

Les facettes de son métier sont multiples. Bijoux contemporains, de la porcelaine, elle travaille également le grès blanc, noir et
vases, coupes, luminaires, vaisselle… illustrent un fil d’Ariane roux. Apportant d’autres techniques et processus artisanaux que
qu’elle imagine d’abord selon une esthétique de l’utile. Si le lien celui du tournage qui a façonné Vallauris, ses jarres, coupes et
formel qu’elle entretient avec la production de pignates et poêlons, plateaux assemblés en plaques facettent des pièces plus radicales,
qui ont fait la renommée de Vallauris, ne se lit pas au premier au tracé franc et essentiel. Ces créations uniques portent en elles
abord, la céramique utilitaire est le point d’ancrage intuitif de l’émotion primitive d’une archéologie à fleur de terre. À la jonc-
Maureen Stengel-Guillot à la ville. L’atelier MSG Céramique a tion des plaques de grés affleurent de fins liserés de couleur et
conservé la mémoire du four où cuisaient les petits pains dorés un travail d’assemblage qui tient de la haute couture, et implique
en forme de main de l’espiègle Pablo Picasso. Dans le parcours une infinie patience. On l’aura compris, la céramiste est animée
de Maureen Stengel-Guillot, la terre est un choix naturel après par le souffle de l’expérimentation. L’alchimie de son savoir-faire
un diplôme d’art et de design mention céramique à l’École minutieux renvoie au paradoxe de
nationale supérieure d’art de Limoges. « La porcelaine est une céramiques brutes au premier regard, M SG C É R AMIQ U E
terre qui me correspond, indique-t-elle. Elle enregistre tout. Elle est un mais infiniment précieuses, qui ren- —
témoin de la vie. Sans doute parce qu’elle est une matière à défis, avec des ferment une combinaison de design Atelier-boutique ouvert
recherches pointilleuses et une chimie très précise. On peut à travers elle et d’audace. Leurs formes sobres et du lundi au samedi de
essayer beaucoup de choses. » Pour habiller ses collections de vaisselle, habitées reflètent l’odyssée d’un geste 10 h à 18 h 30.
elle trace d’un geste pur un trait de couleur mat saturé. Au-delà contemporain saturé d’éternité. Adresses page 193

50
S AV E U R

SECRET CHOCOLATÉ
« LE CHOCOLAT EST UNE MATIÈRE VIVANTE » ET DEMANDE UN SAVOIR-FAIRE ARTISANAL ENTRE LES MAINS DE MAÎTRES CHOCOLATIERS.
ARNAUD RAGOT, DANS LE LABORATOIRE DE LINDT, TRAVAILLE CET OR NOIR DANS LE SECRET DU CONCHAGE INVENTÉ EN 1875, LENT
BRASSAGE DE LA PÂTE, À PARTIR DE FÈVES DES PETITS PRODUCTEURS DU GHANA À LA RÉPUBLIQUE DOMINICAINE. PA R Virginie Bertrand

« Pour nos chocolats pâtissiers,


nous utilisons un mélange de fèves
spécifiques qui nous incite à les
torréfier davantage afin d’obtenir
des notes plus grillées et plus
chocolatées. L’intensité des arômes
donne aux desserts une note très
chocolat façon “fond de tasse” »

Tarte au chocolat, pralin et miel


Pour 4 à 6 personnes. Pour la pâte: 125g de
farine, 75g de beurre demi-sel, 45g de sucre glace,
15 g de poudre de noisettes, 1 gousse de vanille
fendue et grattée, 1œuf. Ganache chocolat: 300g
de chocolat noir, 20cl de crème, 25g de poudre de
pralin, 2cuil à soupe de miel. Préparation 20 min.
Cuisson 10 à 15 min. Réfrigération 3h + 1h.
Pour la pâte, travaillez le beurre et le sucre en
matière homogène. Ajoutez la poudre de noi-
settes, la vanille, la farine et la moitié de l’œuf.
Travaillez cette pâte pour qu’elle soit bien lisse
puis emballez-la dans du film alimentaire,
placez 3h au réfrigérateur. Préchauffez le four
à 180°C. Beurrez un moule à tarte. Étalez la
pâte sur un plan de travail puis foncez le moule
beurré. Piquez le fond avec une fourchette et
enfournez pour 10 à 15min. Laissez refroidir
à la sortie du four. Préparez la ganache.
Hachez le chocolat. Chauffez la crème liquide,
et versez-la sur le chocolat. Ajoutez le miel
et lissez bien avec une spatule puis versez sur
le fond de tarte. Laissez refroidir 15 min
© VALÉRIE LHOMME, RECETTE BÉRENGÈRE ABRAHAM, PORTRAIT LINDT

à température ambiante et 45 min au frais.


Parsemez la tarte de pralin. Adresse page 193

52
BRUXELLES - PARIS
www.william-concept.com
+32 2 534 37 23 - +32 489 164 555

CUISINE - BIBLIOTHEQUE - SALLE DE BAIN - DRESSING - LAMBRIS


V I E DE S V I LLES
C ARREFO UR PA GE DE D RO I T E
SOL AI RE 1 . Sur le Vieux-
Port, l’ombrière
PAGE D E GA UCH E de Norman Foster
Face à la cathédrale capture les reflets
de la Major, le Mucem, d’un rivage ouvert
conçu par Rudy sur les mers du monde.
Ricciotti et dirigé 2 . Dans le quartier
par Jean-François Noailles dansent les
Chougnet, silhouettes, les parfums
balise depuis 2013 et les couleurs d’une
un littoral reconquis. ville internationale.

54
VI E D ES VI LLE S

MARSEILLE

1. 2.

L’ART DU VI VRE- ENSE MBLE

VILLE-MONDE, PORT ANTIQUE, MARSEILLE, ENTRE EUROPE ET MÉDITERRANÉE, A TOUJOURS ATTIRÉ LES MARINS,
LES AVENTURIERS ET LES ARTISTES EN QUÊTE DE LUMIÈRE. CET APPEL PUISSANT, CE CHANT DES POSSIBLES
RÉSONNE ENCORE AUJOURD’HUI. DÉSORDONNÉE, GOUAILLEUSE, MULTIPLE, LA CITÉ PHOCÉENNE DÉCONCERTE,
MAIS VIBRE DANS LES IMAGINAIRES. SON SENS DU DIALOGUE ET SON ÉNERGIE NOURRISSENT UN ART
DU VIVRE-ENSEMBLE ET UNE EFFERVESCENCE OÙ SE CÔTOIENT ARCHITECTES, DESIGNERS, CUISINIERS,
DÉCORATEURS ET ACTEURS CULTURELS DE TOUS GENRES. CAP SUR LA FOISONNANTE PLANÈTE MARSEILLE !

PA R Marie-Hélène Balivet et Julie Chanut PHOTOS Pierrick Verny

55
MA RSEIL L E

L’ Œ IL T OUR N É 2. Devant la Major,


V E R S L A ME R paquebot en
partance pour la
PAG E D E G AUC H E Corse ou l’Afrique…
Coucher de soleil sur le 3. Bleue, blanche
toit-terrasse de la Cité et ocre, comme
radieuse, village vertical la Méditerranée,
édifié de 1947 à 1952 la tour La Marseillaise
par Le Corbusier, signée Jean Nouvel.
et lieu de pèlerinage 4. Affichée en
pour les étudiants version panoramique
en architecture hollywoodienne
du monde entier. sur la colline
de l’Estaque,
PA G E D E D R OIT E Marseille
1. Grues sur se revendique
la digue du Large. ville de cinéma.

D
eux mille six cents ans d’histoire, c’est un sacré pita, de mangue, de loukoums et d’olives. Quand, un
baluchon à porter. Façonnée depuis sa création dimanche de décembre, l’hiver se fait oublier, le temps
par le mouvement perpétuel des hommes, d’une feijoada festive concoctée par une association bré-
la deuxième ville de France, porte ouverte sur silienne… Chaque jour, la ville offre ainsi ses surprises,
la Méditerranée et l’au-delà de Suez, entame le XXIe siècle tandis que, partout, rooftops, ateliers d’artistes, salles de
avec une énergie adolescente : turbulente, insolente et concert, tiers-lieux, antres déco, fabriques numériques,
bouillonnante de talents ne demandant qu’à s’exprimer. cantines locavores, initiatives privées et publiques s’entre-
Une résilience sans doute liée à sa capacité d’oubli et au choquent dans un carillon joyeux. À la Joliette, l’an dernier,
vaste flux des nouveaux arrivants qui, tel le ressac de la mer, l’étonnant vaisseau de l’EuropaCorp, le plus beau cinéma
la traverse, l’efface et la réinvente sans cesse. Palimpseste à d’Europe, a atterri au pied de la tour La Marseillaise, griffée
ciel ouvert, la ville, insaisissable et contrastée, tous les jours, par Jean Nouvel. En 2020, Manifesta 13, la biennale euro-
travaille sa propre légende. L’édification d’un Mucem péenne d’art contemporain, s’installera pour la première
totémique, la reconquête du littoral, l’engouement tou- fois en France, ici même, pour offrir une visibilité interna-
ristique masquent des faiblesses endémiques. Mais, de ses tionale à ce territoire de création. La même année, la ferme
défauts même, la Cité phocéenne, redoutable alchimiste, urbaine du Capricorne, modèle d’agro-écologie, produira
arrive à tirer un philtre au charme puissant, une potion sa première récolte dans le 15e arrondissement. Une
d’authenticité : ici, les Marseillais vous le diront, on ne expérience pilotée par la Cité de l’agriculture, jeune asso-
se sent pas vivre, on se sent exister. Sentiment jubilatoire ciation qui entend reconnecter les urbains avec la nature
quand, au bout d’une ruelle escarpée, la mer se met à et les ressources locales, réduire la fracture alimentaire,
danser, voilée par la fumée des braseros posés sur les multiplier les îlots verts. Ainsi va Marseille, tiraillée entre
rochers pour un pique-nique improvisé. Quand, au cœur ses vieux démons et son appétit pour la nouveauté, son
d’un marché cosmopolite, s’enlacent les parfums de pain tempérament chaotique et son insatiable goût des autres.

56
1. 2.

3.

4.

57
MA RSEIL L E

Côté engagements
SI THOMAS DE WILLIENCOURT EST UN ENTREPRENEUR NÉ, IL MET AUJOURD’HUI SA FOUGUE AU SERVICE DE L’INTÉRÊT GÉNÉRAL ET DE
LA SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE, VIA LE MÉCÉNAT. ANCIEN DIRECTEUR DE L’OBSERVATOIRE FRANÇAIS D’APIDOLOGIE, ASSOCIATION
POUR LA SAUVEGARDE DES ABEILLES, FONDATEUR DU FONDS ÉPICURIEN, DÉDIÉ À L’ALIMENTATION DURABLE, IL PREND LA PRÉSIDENCE
DE PURE OCÉAN, ŒUVRANT À LA PROTECTION DES ÉCOSYSTÈMES MARINS PAR LE BIAIS DE PROJETS AMBITIEUX ET INNOVANTS.

1. 2.

D ÉFI TERRE ET MER


Fervent défenseur du goût et des savoir-faire
locaux, adepte de l’économie du partage,
Thomas de Williencourt lançait en 2014 le
Fonds Épicurien. Depuis, 500 000 euros de
dons ont aidé au développement de l’alimen-
tation durable via le soutien de projets locaux.
Déploiement de fermes urbaines, soutien de
l’AOC Brousse du Rove, création du Grand
Marché de la Friche Belle de Mai, parrainage
de Marcelle, média de solutions sociétales…
Les initiatives se succèdent sous la présidence
de son épouse Tatiana. Thomas, en citoyen
du monde, relève le défi de la préservation
des océans, accompagnant le développement
de Pure Océan par la démultiplication de ren-
contres et d’actions de sensibilisation.

F ON DS É P I CU R I E N E T P U R E O C É AN
Soutien financier de projets à but non
lucratif sur l’alimentation durable, et fonds
de dotation au service des océans.

CI-DESSUS 1, 2. Thomas de Williencourt a installé les bureaux du Fonds Épicurien chez Mécènes du Sud, espace collectif partagé avec l’architecte Marion Bernard et
la décoratrice Charlotte Camus, qui y ont insufflé du style. Adepte de Pierre Rabhi et des Colibris, Thomas crée des liens et soutien des projets – les champignons de
Marseille cultivés sur du marc de café collecté dans les restaurants, les ruches de la Fondation Vasarely –, et prône le «tous mécènes» à l’heure de la philanthropie 2.0.

58
Côté engagements
EN 2050, PLUS DES DEUX TIERS DE L’HUMANITÉ VIVRONT EN MILIEU URBAIN. IL DEVIENT URGENT DE RAPPROCHER L’AGRICULTURE
DES CITÉS ET LES CONSOMMATEURS DES PRODUCTEURS. FACE À LA FRÉNÉSIE DES TRANSPORTS LONGUE DISTANCE, LES VILLES SONT
DE PLUS EN PLUS NOMBREUSES, PARTOUT SUR LA PLANÈTE, À CHERCHER UNE SOLUTION LOCALE. À MARSEILLE, MARION SCHNORF
A IMAGINÉ LA CITÉ DE L’AGRICULTURE, POUR RECONNECTER LES CITADINS À LA NATURE ET AUX RESSOURCES DE LEUR TERRITOIRE.

1. 2.

L E P LEIN D’ID ÉES V ER TE S


Une ville nourricière et reverdie, c’est le
rêve de Marion Schnorf et de son bataillon :
onze soldats de l’agro-écologie, décidés à
instaurer une nouvelle façon de s’alimen-
ter et de produire. Créée il y a trois ans, la
Cité de l’agriculture a enraciné son QG et
sa cantine locavore au cœur de Marseille.
Le camp de base de cette « utopie réaliste »
se prolonge dans les quartiers Nord par un
système pilote, la ferme du Capricorne, soit
8 500 m2 en pleine terre où seront cultivés
fruits et légumes en agroforesterie et, en
réflexion, l’introduction d’un troupeau
caprin ou ovin. Objectif : offrir un modèle
aux porteurs de projets et faire fleurir
300 fermes urbaines en vingt ans !

L A C I TÉ DE L’AGRI CULTU R E
Moteur et promoteur de la production
locale, des modes innovants de
culture et des initiatives agro-écologiques.

CI-DESSUS 1. À côté du restaurant La Cantine, une bibliothèque propose des ouvrages écologiques. 2. Une partie de l’équipe: de gauche à droite, Louise Levayer, chargée
de projets en alimentation durable, Maëlle Thueux, chargée de projets en agriculture urbaine, Benjamin Carcaly, chef du restaurant, Jeanne Fouchet, chargée de la
communication, Bastien Bourdeau, président de l’association, Marion Schnorf, directrice, Louis Roland, chargé de la vie associative, Julie Delaby, volontaire en service civique.

59
MA RSEIL L E

Côté culture
MALGRÉ LE COUP DE POUCE « CAPITALE DE LA CULTURE » EN 2013, LE CONSTAT DEMEURE : MARSEILLE, FOISONNANTE D’ARTISTES ET D’OUTILS
DE PRODUCTION, RESTE À L’ÉCART DU GRAND MARCHÉ DE L’ART CONTEMPORAIN. POURTANT, DES INITIATIVES EXISTENT. LE GALERISTE DAVID
PLUSKWA, PAR EXEMPLE, LUTTE POUR PROMOUVOIR SON ÉCURIE D’ARTISTES. L’ARRIVÉE DE MANIFESTA 13, BIENNALE EUROPÉENNE DE CRÉATION
CONTEMPORAINE, EN 2020, VA-T-ELLE CHANGER LA DONNE ? C’EST L’ESPOIR DE MATHILDE RUBINSTEIN, SA COORDINATRICE GÉNÉRALE.

RÉV ÉL ATR ICE D E TALEN TS


Elle va être la chef d’orchestre d’un évé-
nement artistique hors du commun :
Manifesta 13, qui s’installe à Marseille de
juin à novembre 2020, avec l’intention « de
déverrouiller la ville et de lui livrer un héritage
tangible ». Il s’agit de la première édition
en France de cette biennale européenne
nomade qui constelle chaque ville-hôte
d’expositions, performances et interven-
tions dans l’espace public. Fine spécialiste
du milieu culturel marseillais, Mathilde
Rubinstein coordonnera ces journées d’art,
d’architecture et de design, au cours des-
quelles, explique-t-elle, « nous tenterons de
donner une visibilité internationale à ce territoire
de création », riche d’un potentiel méconnu.

MA N I F E STA 1 3 MARS E IL LE
Un titre: «Traits d’union.s». Une mission:
explorer des formes de collaboration
entre acteurs culturels et artistes invités.
1. 2.

3. 4.

G ALERI STE M ILI TA NT


Expert du peintre Félix Ziem, David
Pluskwa, à la faveur d’une rencontre avec
la star du graffiti JonOne, a choisi de cé-
der à son tropisme pour l’art contempo-
rain et urbain. Depuis l’ouverture de sa
galerie en 2012, cet inlassable découvreur
soutient, achète et expose des artistes pé-
pites (peintres, sculpteurs, photographes),
devenus sa famille : Skunkdog, Rose
Madone, TILT, Jef Aérosol, Luke Newton,
Nicolas Rubinstein, Katrin Fridriks, Babeth
Montagnier, Éric Liot, Saype et, bien sûr,
JonOne… Multipliant les shows solo ou
collectifs, rue Grignan ou hors les murs, le
galeriste confie préparer pour Manifesta 13
une rafale d’événements satellites.

D AVI D P LU SKWA
Vitrine pour les artistes émergents
ou confirmés et maison d’édition ayant publié
la première monographie dédiée à JonOne.

CI-DESSUS 1. Sur la Canebière, l’Espace Manifesta 13 se veut un lieu d’échanges, ouvert aux Marseillais. En octobre 2019, des étudiants en architecture y ont présenté
leurs projets pour réhabiliter le quartier Noailles. 2. Mathilde Rubinstein dans son QG. 3, 4. David Pluskwa dans sa galerie, lors du récent show solo de Saype. Connu
pour ses fresques sur herbe géantes et biodégradables, l’artiste a présenté un travail plus intime, une série poétique de paysages baptisée « Marseille la lumineuse ».

60
MA RSEIL L E

Côté tandem créatif


JNOUN, C’EST LE PLURIEL DE DJINN, LE DIABLOTIN DES CONTES ARABES. CET IMAGINAIRE NOURRI DES LÉGENDES D’ORIENT ET
DE MÉDITERRANÉE, PHILIPPE IVANEZ ET NADIA LAGATI EN ONT FAIT, DEPUIS DIX-HUIT ANS, LA MARMITE D’UNE INSPIRATION PROTÉIFORME,
PIMENTÉE DE MULTIPLES VOYAGES. CUISINE, PHOTOGRAPHIE, TRAVAIL PLASTIQUE SUR LE MOBILIER ET LE TEXTILE, ÉVÉNEMENTIEL, FESTIVALS…
ILS INVENTENT À QUATRE MAINS UN UNIVERS CHAMARRÉ ET DÉCALÉ, RICHE DE SAVEURS ET D’IDÉES GLANÉES SUR LES CINQ CONTINENTS.

1. 2.

D UO V OYAGE U R
Ils sont le tandem de tous les talents.
Globe-trotters, plasticiens, cuisiniers,
Philippe Ivanez et Nadia Lagati déploient
tous azimuts leur créativité kitsch et pi-
quante. Fascinés par les souks et les bazars,
ils en détournent l’imagerie populaire
pour habiller transats, tables, sacs, cahiers.
De leurs excursions en Chine, au Maroc,
au Mexique, au Japon… ils rapportent des
recettes qu’ils mijotent chez Gargantuart,
la cantine de l’École supérieure d’art et
de design, dont ils sont les chefs. Ils pré-
parent également la troisième édition du
Marseille Octopus Worldwide, festival ten-
taculaire consacré au fascinant seigneur
des fonds marins, le poulpe !

L A J N OU N FAC T ORY
Atelier pluridisciplinaire, fabrique d’images
et de rêves. Cuisine du monde, traiteur.
Camp de base de la Poulpe Connection.

CI-DESSUS 1. Coupons de tissus, toiles cirées, galons, sacs de farine sérigraphiés, jouets en plastique, vieilles bandes dessinées, cartes postales à deux sous ou photos
oubliées… De ce matériau populaire récolté sur les marchés de Provence, du Yunnan ou du Chiapas, les Jnoun tirent des accessoires de mode ou de fête,
du mobilier en petite série, des tableaux brodés à l’humour noir. 2. Dans l’atelier de la Joliette, Philippe Ivanez, ici sans son alter ego, la talentueuse Nadia Lagati.

62
Côté tandem créatif
AMANDINE ET SÉBASTIEN COQUEREL SE SONT RENCONTRÉS SUR LES BANCS D’UNE ÉCOLE DE MARKETING. PASSIONNÉS D’ARCHITECTURE
ET DE DESIGN, ILS CRÉENT, À MARSEILLE ET À TOULOUSE, MAISON ARCHIK, UNE AGENCE IMMOBILIÈRE ICONOCLASTE QUI MET EN EXERGUE DES
BIENS CITADINS À HAUT POTENTIEL ARCHITECTURAL OU DÉCORATIF, ORGANISE DES EXPOS, ÉDITE DU DESIGN, INVITE LA NOUVELLE GARDE
CULINAIRE POUR DES DÎNERS ÉPHÉMÈRES. ILS RÉINVENTENT UN MÉTIER ET REPENSENT UNE MAISON DE PÊCHEURS QUI EN SERAIT LE MANIFESTE.

1. 2. 3.

ESPACES ATYPIQUES
Ne pas cloisonner, être curieux, oser, des
traits de personnalité que le couple a in-
sufflé à son métier. Dans son agence im-
mobilière, lieu de vie hybride entre galerie,
repère d’architectes et showroom, les biens
à vendre sont un hommage à la beauté
architecturale ou à un haut potentiel ca-
ché que les équipes avec lesquelles ils tra-
vaillent savent révéler. Témoin privilégié de
leur savoir-faire, une maison de pêcheurs
tout juste rénovée, dont chaque strate re-
liée par un escalier dévoile des univers à
vivre entre hiver et été. On y retrouve les
objets et œuvres d’art que le duo expose et
édite, un avant-goût de futurs lieux à venir,
estampillés Archik de la tête aux pieds.

ARCH I K
Agence immobilière de lieux à vivre et à
rénover, bureau d’architectes et décorateurs,
4. 5.
expositions, édition de pièces de design.

CI-DESSUS 1, 2, 4, 5. Experte dans l’art de transformer des biens en perles rares, la famille Coquerel a investi, dans le quartier de la Madrague, une maison de pêcheurs
aux terrasses surplombant la ville. Dans un esprit grec, le rooftop a été chaulé de blanc et le sol peint d’un bleu profond. 3. La maison de ville s’enroule autour d’un escalier
méditerranéen qui dévoile les pièces à vivre, un style contemporain ponctué de références au design des années 1950-1960. Tabouret «Modulo», Binome, Maison Archik.

63
MA RSEIL L E

Côté architecture ajustée


DIPLÔMÉ DE CAMONDO, JULIEN FUENTES A FAIT SES CLASSES À PARIS, NOTAMMENT CHEZ DOMINIQUE PERRAULT (ARCHITECTE DE
LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCE), QUI, PENDANT UNE DIZAINE D’ANNÉES, LUI A CONFIÉ LA DIRECTION DE SON DÉPARTEMENT
ARCHITECTURE INTÉRIEURE ET DESIGN. ENTRE PROJETS INTERNATIONAUX (COUR EUROPÉENNE DE JUSTICE AU LUXEMBOURG, UNIVERSITÉ
D’EWHA À SÉOUL…), SCÉNOGRAPHIES ET MOBILIER, IL Y A FORGÉ SON EXPÉRIENCE AVANT DE CRÉER SON AGENCE SOUS SON CIEL D’ORIGINE.

1. 2.

VOL UMES LI BR ES
« Je m’emploie à sortir des sentiers battus. » Dans
son élégant bureau du cours Pierre-Puget,
Julien Fuentes revendique son émancipa-
tion. Formé au sein de grandes agences
parisiennes, le jeune homme a aiguisé une
vision limpide et décomplexée, loin des
dogmes et des modes, de l’architecture
d’intérieur. Attentif aux couleurs, aux ca-
drages, aux lumières, il regarde avec un
œil de peintre chacun des projets qu’il
réalise : appartement à la Cité radieuse ou
aux Catalans, maison dans le Lubéron…
Il multiplie les collaborations, notamment
avec la maison Archik ou, en design, avec
l’éditeur international Made.com, pour
qui il a signé une lampe et un vide-poches.

J UL I E N FU E N TE S
Aménagement, scénographie, décoration,
design, graphisme… Une approche
contextualisée pour chaque espace et client.

CI-DESSUS 1. Loin du clinquant, une palette de matériaux intemporels et de couleurs sensibles, pour cerner au plus près la demande des clients. Au centre, le vide-
poches « Podium » que Julien Fuentes vient de concevoir, avec la lampe de bureau « Capeline », pour l’éditeur Made.com. 2. Julien, dans le décor romantique qu’il a
rénové pour le showroom de robes de mariée Blanc Crème. Le Marseillais développe une approche de l’architecture d’intérieur débarrassée de tout égocentrisme.

64
3.

5. 4.

6. 7. 8.

CI-DESSUS Deux intérieurs conçus par Julien Fuentes. 3. Dans cet appartement situé aux Catalans, pour ouvrir la vue à 180°, Julien a habillé d’un miroir la séparation du
balcon (fauteuils, Margaux Keller pour Bibelo). 4. Coin repas sur tapis de béton, table, Knoll, chaises et applique, Muller Van Severen pour Valérie Objects. 5. Lit en alcôve
entre deux dressings. 6, 7, 8. À la Cité radieuse, pour mettre en scène les œuvres d’un couple de collectionneurs, un espace rajeuni mais fidèle à l’esprit de Le Corbusier.

65
MA RSEIL L E

Côté laboratoire urbain


AU CŒUR DE L’UN DES QUARTIERS LES PLUS DÉSHÉRITÉS D’EUROPE, LA FRICHE LA BELLE DE MAI OFFRE DEPUIS 1992 UN TERRITOIRE DE
RÉSISTANCE À L’APPAUVRISSEMENT CULTUREL ET À L’ENNUI. À PARTIR DU NOYAU ORIGINEL, ANCIENNE MANUFACTURE DE TABAC RECONVERTIE,
PLUSIEURS ARCHITECTES (JEAN NOUVEL, PATRICK BOUCHAIN, MATTHIEU POITEVIN…) ONT PENSÉ LE DÉVELOPPEMENT ARCHITECTURAL
DU SITE EN TANT QU’ESPACE PUBLIC INSÉRÉ DANS SON TISSU URBAIN. UNE AVENTURE PIONNIÈRE, DEVENUE RÉFÉRENCE MONDIALE.

1. 2. 3. 4.

5. 6. 7.

FABRI QUE ARTI STIQUE


Pas moins de 100 000 m2 ouverts à tous, où se côtoient des aires de
jeux et de sport, des salles de spectacle, un restaurant, des jardins
partagés, un café-librairie, une crèche, des espaces d’exposition,
un toit-terrasse (envahi les soirs d’été), un centre de formation, des
studios de répétition… Cœur battant de la Belle de Mai, La Friche est-
elle un village expérimental ? Une ruche culturelle ? Ce bout de ville
est surtout devenu une république participative qui catalyse toutes
les formes d’expression, suscite le débat, la rencontre, la découverte.
Dernier projet en date : une école primaire, à livrer en 2020.

L A FR I CH E L A B E L LE D E MA I
À l’affiche cette saison, la photographe Bettina Rheims et l’exposition
«Par hasard», organisée avec les musées de Marseille.

CI-DESSUS 1. Vue depuis le toit-terrasse, la fresque de l’artiste Remed, Lettre à Marseille. 2, 6. Interventions du graphiste Gérard Paris-Clavel sur les murs du
2e étage. 3. Alain Arnaudet, directeur de la Friche, devant l’œuvre de Chourouk Hriech, réalisée pour la Plateforme, espace dédié à la jeunesse. 4. Des jardins
partagés au bord des voies ferrées. 5. Le skatepark, haut lieu de la culture street. 7. Le restaurant Les Grandes Tables, espace de 500 m2 aux allures industrielles.

66
MA RSEIL L E

Côté esprit collectif


DANS UN MONDE TOUJOURS PLUS CHANGEANT, LA VILLE INTERROGE NOTRE CAPACITÉ À VIVRE ET À FAIRE ENSEMBLE. CHAQUE ÉPOQUE
BÂTIT SON UTOPIE, LA GÉNÉRATION Y INVENTE DES BASTIONS À SA MESURE. NOTAMMENT À MARSEILLE, OÙ DEUX TRENTENAIRES,
BENOÎT JOBERT ET MATTHIEU BRUGIÈRES, ONT LANCÉ THE BABEL COMMUNITY. UNE NOUVELLE TYPOLOGIE DE BÂTIMENT, SORTE D’OASIS
URBAINE OÙ, POUR ENTRER DANS LA VIE ET CONQUÉRIR LA VILLE, DE JEUNES ACTIFS COLLABORENT ET MUTUALISENT.

1. 2. 3.

COL I VI NG E T C OW ORK I NG
Dans ce premier immeuble de coliving en
France, les jeunes nomades ou les entrepre-
neurs qui lancent une activité trouvent un
refuge à leur mesure : logements individuels
ou en colocation, plateaux de coworking,
salles de réunion et de sport, cinéma, ser-
vices hôteliers… Le tout, aussi cosy qu’un
boutique-hôtel ! Au rez-de-chaussée, un
bar-restaurant chaleureux sert d’inter-
face entre le bâtiment et le quartier. Non
contents de soigner le décor, les créateurs
du concept multiplient les événements pour
qu’émerge un véritable esprit de commu-
nauté. En filigrane, c’est une nouvelle ma-
nière de favoriser le collectif qui s’invente,
avec une définition du nous libre et agile.

T H E B A B EL COM M U N IT Y
À la pointe du renouveau urbain, le concept
essaime à Montpellier, Grenoble, Paris, Lille…
4. 5.
25 ouvertures programmées d’ici à 2025.

CI-DESSUS 1. Aux commandes d’un bar-restaurant ouvert du petit déjeuner au cocktail en soirée, la chef Sandra concocte une cuisine savoureuse, mêlant accents
locaux et exotiques. 2, 5. Autour de l’atrium se déploient les espaces de coworking : 170 postes de travail et 100 places en salles de réunion. 3. Benoît Jobert, créateur
du concept avec Matthieu Brugières. 4. Mi-trattoria, mi-bistrot, le rez-de-chaussée est aussi un lieu de travail informel, un espace de métissage social et culturel.

68
Côté esprit collectif
LA MUSIQUE ET LE CINÉMA : DEUX COMPOSANTES ESSENTIELLES DE LA VIE CULTURELLE PHOCÉENNE. LOCOMOTIVE HISTORIQUE DU
« COURS JU », L’ESPACE JULIEN, QUI ACCOMPAGNA L’ESSOR DU RAP, RESTE UNE VIBRANTE PASSERELLE ENTRE DES MONDES
TRÈS DIVERS. VERS LA JOLIETTE, L’ÉTONNANT CINÉMA EUROPACORP, MULTIPLEX INAUGURÉ EN AVRIL PAR PATHÉ-GAUMONT, TÉMOIGNE
DE L’IRRÉSISTIBLE ATTRACTIVITÉ DE LA VILLE POUR LE SEPTIÈME ART. MARSEILLE, TERRE DE TOURNAGES ET DE CINÉPHILES !

1. 2. 3.

CREUS ET M USI CA L CI NÉM A A UTREMENT


De Stan Getz à Chet Baker, de IAM à Higelin, des musiciens Carrossé par le designer Ora-ïto, le plus beau cinéma d’Europe
légendaires ont écrit la saga de cette salle. Près de 6000 concerts au s’est posé à Marseille. Équipé de salles luxueuses offrant des effets
compteur en trente ans! Aujourd’hui, l’Espace Julien continue d’ac- sensoriels immersifs, des innovations et des concepts de confort
cueillir, dans une proximité inégalée, les meilleurs artistes du mo- inédits, ce multiplex hors normes fait vivre des expériences
ment, tout en servant de scène-école aux talents émergents. Intime uniques à ses spectateurs. Dans la salle Kids, les enfants font du
comme un club, métissé comme la ville et infatigablement festif. toboggan, et dans la Tediber, on savoure le film allongé dans un lit.

L’ESPACE JU L IEN C IN É MA E U R OPA C OR P L A J OL IE TTE


Pop, rock, chanson, hip-hop, funk, jazz, salsa… Éclectisme Quatorze salles dont trois Premium, espace de réalité
musical et rencontres avec des artistes «grandeur nature». virtuelle et bar Le Scope, avec terrasse sur la Joliette.

4. 5. 6.

CI-DESSUS 1. En road trip entre Paris, Marseille et New York, le duo Loo & Monetti et sa pop électro, tendre et mélancolique ont fait étape à l’Espace Julien. 2. Patrice
Angosto (à gauche), fondateur et directeur de l’Espace Julien, et son complice Christian Arcamone, directeur-adjoint. 3. Une scène ouverte à tous les courants musicaux.
4. Le cinéma EuropaCorp et son design futuriste, signé Ora-ïto. 5. Pierre-François Duwat, le directeur. 6. Dans la salle Kids, couleurs acidulées, toboggan et bacs à Lego.

69
MA RSEIL L E

Côté créateurs
DESSINATEUR PASSIONNÉ DEPUIS SON PLUS JEUNE ÂGE, JOAN CECCALDI A CHOISI LE MÉTIER DE GRAPHISTE À 15 ANS. SA VOCATION,
CONFORTÉE PAR UN STAGE CHEZ « TOUS DES K », LE STUDIO DE STÉPHAN MUNTANER ET DIDIER DEROIN, S’EST ENSUITE
AFFIRMÉE AUX BEAUX-ARTS DE RENNES. LE JEUNE MARSEILLAIS COMMENCE ALORS À CONSIDÉRER SA VILLE AVEC UN NOUVEL ŒIL,
TENDRE ET ATTENTIF. RENTRÉ AU BERCAIL, IL CRÉE SA PROPRE MARQUE, OAÏ OF LIFE, EN HOMMAGE À MARSEILLE.

1. 2. 3.

4. 5.

EFFERVESCENCE GRAPHIQUE
« C’est le oaï », dans le parler marseillais,
signifie « c’est le chaos, la panique ».
Ce tumulte ambiant d’une ville en muta-
tion a inspiré à Joan Ceccaldi des images
constellées de symboles ensoleillés et im-
prégnées d’un joyeux désordre. Le gra-
phiste les décline sur des affiches, des
objets illustrés ou encore, en collaboration
avec des décorateurs, il en habille des
halls d’hôtel, des salles de restaurant…
Mais Joan pilote également des projets en
grand format, notamment pour la Fiesta
des Suds, festival de musique dont il in-
vente la scénographie spectaculaire sur le
môle portuaire du J4. Un talent à l’image
de Marseille : multiple et chatoyant !

OA Ï OF L IF E
Iconographie urbaine déclinée sur affiches,
papiers peints, vaisselle, coussins... Atelier
de sérigraphie et travail sur commande.

CI-DESSUS 1, 4, 5. Pour la Fiesta des Suds, célèbre festival de musiques du monde, Joan Ceccaldi imagine chaque année une identité visuelle faite d’un mix de
motifs évoquant le mélange des cultures et des publics. Lors de l’édition 2019, il a balisé l’esplanade du J4 avec des paravents, des abat-jour géants et des guirlandes
festives. 2. Une création signée Joan, photomontage onirique d’images urbaines. 3. Vêtu d’un tee-shirt Oaï of life, le créateur au pied d’une lampe XXL.

70
Côté créateurs
EN MATIÈRE DE CRÉATION, LE GRAND CREUSET MARSEILLAIS MÉLANGE TOUTES LES DISCIPLINES, LES NOSTALGIES ET LES AUDACES. DEUX
EXEMPLES TRÈS DIFFÉRENTS ILLUSTRENT CETTE VITALITÉ. DANS SON ATELIER DE LA PORTE D’AIX, LA PEINTRE ANNE DU BOISTESSELIN S’INTÉRESSE
À LA MÉMOIRE DES LIEUX, AUX THÈMES DE L’ABSENCE ET DE LA DISPARITION. VERS LA BELLE DE MAI, LE JEUNE FRANKIE TRANCHOT
INVENTE UN NOUVEAU CHIC URBAIN SOUS LA MARQUE DABABO, EN TAILLANT DES SACS DESIGN DANS DES BÂCHES DE CAMION RECYCLÉES.

P EI NTR E D ’AT MOSPH È RES


Artiste très singulière, Anne du Boistesselin
a quitté Le Caire où elle vivait pour s’ins-
taller à Marseille en 2014, dans un atelier
du quartier de la Joliette. Luttant contre
l’oubli, elle ranime des atmosphères su-
rannées, dans ses tableaux aussi bien que
dans ses installations pop-up, qui font sortir
le sujet du cadre pour recréer, grandeur
nature, des salons déserts, des chambres,
parfois un appartement entier. Référence
aux portraits d’intérieurs pratiqués aux
XVIIe et XIXe siècles, son travail joue sur des
perspectives faussées et sur l’incertaine fron-
tière qui sépare Orient et Occident… Une
émouvante plongée dans le décor des jours
enfuis et le romantisme de la mémoire.

AN NE DU BOI ST ES SEL I N
Peintre et plasticienne, créatrice de paysages
urbains ou intérieurs. Installations
et expositions dans des lieux atypiques.
1. 2.

3. 4.

RÉC UP CH IC
Architecture, danse, couture… Habité
de plusieurs passions et doté de diffé-
rentes cordes à son arc, le jeune Frankie
Tranchot a d’abord commencé par des-
siner des vêtements. Mais l’idée décisive
germe le jour où il déniche un stock entier
de chutes de bâches de camion. Cette
matière éclatante, résistante, imperméable
et recyclable va lui inspirer une ligne d’ac-
cessoires et de bagages alternatifs et très
fonctionnels, entièrement conçus et faits
à la main dans son atelier. La marque
Dababo était née ! Elle estampille désor-
mais des sacs à main, à dos et de voyage,
carrossés comme des bolides, taillés pour
l’aventure urbaine et la vie nomade.

D ABABO
Collection vendue en ligne. On la trouve
aussi à Marseille chez Le Diable méridien
et Sophie Ferjani La Sélection.

CI-DESSUS 1. Dans l’atelier d’Anne du Boistesselin, deux grandes toiles de la série «Fleur bleue, tapis volant» derrière des éléments de pop-up (pouf et fauteuil), en médium
peint. 2. Une artiste concernée par le thème de la disparition, appliqué aux personnes, aux lieux ou aux architectures. 3. Frankie Tranchot, le créateur de la marque
Dababo, dans son atelier, devant l’affiche du sac pliable «Origami». 4. Collection automne-hiver: déclinaison colorée du sac «Transporter», en bâche de camion recyclée.

71
MA RSEIL L E

Côté déco inspirée


KARINE LANNY, CRÉATRICE AUTODIDACTE DE MONOCHROMIC, REVISITE LES ICÔNES ET QUESTIONNE LES SYMBOLES POUR LES RÉINTERPRÉTER
SOUS LA FORME D’OBJETS GRAPHIQUES EN CÉRAMIQUE, SOUVENT ULTRA-COLORÉS ET EMPREINTS DE RÉFÉRENCES MULTIPLES. EMMANUELLE
ODDO, L’ŒIL ACÉRÉ ET LE CŒUR VOUÉ À L’ESSENTIEL, FASCINÉE PAR L’ÂME DES OBJETS ET DES HUMAINS, INVENTE CHEZ PIÈCE À PART
DES PROJETS CURATORIAUX AU SERVICE D’ENTREPRISES. ELLES ONT CHOISI MARSEILLE, FASCINÉES PAR SON HUMILITÉ ET SES CONTRASTES.

1. 2. 3.

DÉT OURNEMEN T D ’IC ÔNE S L’ A RT D E COL LECTER


L’aventure commence avec «Muette», cigale provençale graphique Une jeunesse bohème, un passage dans l’industrie du luxe et le
osant s’afficher en jaune fluo ou bleu odyssé. Les décorateurs marché de l’art, et Emmanuelle Oddo invente Pièce à part, studio
s’en emparent, jouant de son accumulation sur les murs. Suivront curatorial qui sélectionne et produit des pièces uniques pour sublimer
«La Butineuse», sacre de l’abeille, «Tribu», crèche contemporaine… les intérieurs ou accompagner les entreprises dans leur quête d’image.
Dans son nouvel atelier immaculé, Karine Lanny sculpte à la main En toile de fond, un désir de simplicité et un refus de l’inessentiel
les figures, coule l’argile dans les moules puis ourle de couleurs. qui donnent aux choix d’Emmanuelle une personnalité singulière.

MONO CH R O M IC P I È C E À PA R T
Création d’objets de décoration en céramique peinte Studio de curation et galerie d’art. Accompagne particuliers et
(peintures Ressources), atelier de fabrication à Marseille. entreprises dans la constitution de collections et projets artistiques.

4. 5. 6.

CI-DESSUS 1. Inspirée du cubisme, «Tribu» revisite la sainte crèche. 2. «Divine», Vierge relookée. 3. Karine sculpte la forme à la main dans le plâtre avant de concevoir
ses moules. 4. Chez Pièce à part, la pureté des choix d’Emmanuelle promet un bel avenir à sa galerie. Premier plan, vases tricotés de Charles-Antoine Chappuis, au fond,
banquette peinte par Caroline Denervaud. 5. Amphore en grès chamottée, Mano Mani. 6. Petits vases en céramique, Kerryn Levy, grand vase en grès, Malwina Kleparska.

72
Côté déco inspirée
À MARSEILLE, LA DÉCORATION AIME FLIRTER AVEC LES RIVES DE LA MÉDITERRANÉE. À DEUX PAS DE LA PLAGE DES CATALANS, UN CONCEPT
STORE DÉDIÉ À LA VIE EN TRIBU A OURLÉ SA CANTINE DE LUMINEUSES TERRES CUITES TERRACOTTA, UNE VISION DE LA MAISON DESIGN
VERSION SUD. AU CŒUR DES HISTORIQUES DOCKS DE LA JOLIETTE, PATRIMOINE MARSEILLAIS REVISITÉ EN LIEU DE VIE, LA MÉRIDIONALE
MAISON DE DÉCORATION ALINEA FÊTE SES 30 ANS LE TEMPS D’UN POP-UP STORE, DONT LES COLLECTIONS SONT UNE ODE À LA VIE AU SOLEIL.

1. 2. 3.

J OYEUX B A Z AR POP-UP A NNI VERSAI RE


Dans le quartier des Catalans, Audrey Colombani et Jessie Alinea, la plus méditerranéenne des enseignes pour la maison, fête
Hessmann ont pensé Aussih comme une maison de quartier. On ses 30 ans et emballe la planète déco à grands coups de nouveautés!
y viendrait s’inspirer d’influences déco, s’enticher d’un beau livre Parmi elles, l’ouverture jusqu’en mars d’un espace éphémère de
édité chez Phaidon, d’un sautoir de jeune créatrice, d’un vêtement brique et de pierre, au cœur de l’emblématique bâtiment des Docks.
de pluie Rains, de chaussons fourrés pour le petit dernier, puis gri- Les collections s’y déploient sur 500m2 avec des services pensés pour
gnoter en tribu attablé face au bar de la cantine tout de terracotta. citadins (livraison à vélo, montage à domicile, conseils personnalisés).

AUS S IH AL I N E A P OP -U P ST OR E
Concept store pour la famille, cantine, organisation L’enseigne s’installe jusqu’en mars aux Docks Village.
de dîners éphémères, décors et ateliers thématiques. Services livraison, montage de meubles et conseils.

4. 5. 6.

CI-DESSUS 1. La cantine d’Aussih sert en ses murs ou en terrasse au patio au déjeuner une cuisine locale et familiale. Dîners de chefs une fois par mois. 2. Audrey et
Jessie sélectionnent mobilier design et vintage, luminaires, vêtements et accessoires, vaisselle, comme les terres portugaises de Casa Cubista. 3. Cet hiver en vitrine: «Le design
des années 50-70’s». 4, 5, 6. Dans le décor brut des Docks Village, Alinea distille pour six mois un goût de Méditerranée à travers ses collections pour la maison.

73
MA RSEIL L E

Côté déco inspirée


IMAGINÉ IL Y A VINGT ANS PAR VIRGINIE DUMON ET SA MÈRE, LA DESIGNER-STYLISTE MARIE-HÉLÈNE LEGRAND, L’ÂNE BLEU, ROI DE L’ETHNIQUE
CHIC ET DES TENDANCES HORS PISTE, A ABORDÉ UN TOURNANT. TANDIS QUE MARIE-HÉLÈNE S’INSTALLAIT DANS LE SUD MAROCAIN,
VIRGINIE DÉPLAÇAIT SON SHOWROOM DANS LES ANCIENS BAINS DE BRETEUIL ET OUVRAIT UN STUDIO D’ARCHITECTURE D’INTÉRIEUR. PLUS
MATURE, MAIS TOUJOURS AUSSI JEUNE D’ESPRIT, L’ÂNE BLEU Y VIT SA NOUVELLE VIE AVEC UNE INLASSABLE ET INCLASSABLE CRÉATIVITÉ.

1. 2. 3. 4.

5. 6. 7.

I NTÉRI EURS REV ISI TÉS


Bride tenue d’une main ferme par Virginie Dumon, L’Âne bleu
s’engage aujourd’hui sur une voie clairement contemporaine, et
aborde le domaine du conseil grâce à une équipe d’architectes
d’intérieur pilotée par Virginie. Ce laboratoire d’idées fournit un
accompagnement sur mesure, de la conception au suivi de chantier,
en passant par la simulation fine du projet en 3D. Épaulé par une
pléiade d’artisans triés sur le volet, il diffuse, à travers ses multiples
réalisations, une philosophie gagnante : inspiration méditerranéenne,
travail méticuleux des matières, force de la couleur et des lignes.
© 1,2, 3, 4, 6. CAROLINE DUTREY

L’ Â N E B LE U
Maison de décoration (Sarah Lavoine, Paola Navone, Petite Friture,
Caravane, HKliving…), studio de design et bureau d’études.

CI-DESSUS Quelques rénovations signées L’Âne bleu. 1, 2. À Aix-en-Provence, un appartement bourgeois revisité dans un esprit graphique et glamour. 3. À Sanary,
une maison de villégiature XIXe invite la végétation dans une chambre par la grâce d’un papier peint (Anambo). Pouf et fauteuil, Sarah Lavoine. 4, 6. Un appartement
marseillais décloisonné et éclairé par une verrière d’esprit Mondrian (cuisine, Bulthaup). 5, 7. Virginie Dumon dans le showroom de la rue Breteuil, son lieu d’inspiration.

74
Côté déco inspirée
ÉCLECTIQUES ET BIGARRÉES, À L’IMAGE DE LA CITÉ, LES BOUTIQUES MARSEILLAISES ONT DE LA PERSONNALITÉ… AU 116 RUE SAINTE,
LAURE TINEL DRAPE SES RAYONNAGES DE JOLIES PIÈCES FAITES MAISON OU SÉLECTIONNÉES POUR LEUR ORIGINALITÉ.
AU CŒUR DU QUARTIER NOAILLES, CATHERINE CAUSSARIEU SOUFFLE UN VENT DE POÉSIE VENU DE CONTRÉES OÙ L’ARTISANAT EST ROI.
À LA CAPELETTE, PÈRE ET FILS RÉINTERPRÈTENT LES MEUBLES DE MÉTIER VINTAGE, AVEC UNE POINTE DE MODERNE TECHNICITÉ.

ANTICONF OR MI SME
Dénicheuse de pépites, intuitive et grande voyageuse,
Laure Tinel investissait la Cité phocéenne en 2010 avec sa
Boutique éphémère puis avec Whisper, boudoir dédié aux
meubles et objets vintage. Dans le quartier Saint-Victor,
dernière-née aux propositions transversales, 116 rue
Sainte aligne avec aisance une sélection très personnelle
de vêtements, accessoires, objets de déco et cosmétiques :
des créations maison, des signatures en devenir ou des
marques écoresponsables de niche qui font sa singularité.

1 1 6 RUE SAI NT E
Boutique dédiée au slow-shopping transversal, un choix
mode et déco sélectif, un accueil décontracté.
1. 2.

ZÉNITUDE ET AR T IS AN AT
Blanc, gris et doux comme le ciel de la Belgique où elle
est née : tel est l’univers de Catherine Caussarieu, qui a
choisi Marseille pour y amarrer ses aventures. Dernière
en date, sa boutique de Noailles, espace zen où cette
amoureuse de l’artisanat accumule les trésors authen-
tiques. Luminaires en osier et vaisselle en citronnier faits
au Maroc, linge de maison confectionné sous sa marque
à New Delhi, mais aussi papeterie Papillonnage, verrerie
Ottomania, cosmétiques Ernest Ernest…

V ENT CO NT R A I R E
Une sélection originale d’objets et d’accessoires pour la
maison, et une ravissante ligne de linge en pur coton indien. 3. 4.

MO BILIER RÉIN VE NT É
Dans le quartier de la Capelette, derrière les briques
rouges d’anciennes filatures, Vincent Tasselli et son fils
Antoine invitent les amoureux du style industriel et des
meubles de métier vintage. Ancien brocanteur spécia-
lisé, Vincent s’est lancé dans la réédition pour contrer
la pénurie du marché. À quatre mains, ils déclinent
sur mesure – en bois, métal, zinc, et de toutes les cou-
leurs – comptoirs, meubles de salle de bains détournés
ou cuisines adaptées avec nouvelle technologie intégrée.

L ES MEUB LE S DE M ÉT I ER S
Réédition de meubles vintage, réalisation sur mesure
5. 6.
et conception de cuisines en 3D.

CI-DESSUS 1, 2. 116 rue Sainte, un essaim de jolies marques de vêtements, accessoires et cosmétiques triées sur le volet. 3. Catherine Caussarieu dans son repaire de
la rue d’Aubagne. 4. Chez Vent Contraire, un décor de crèche créé avec les maisonnettes de Laurence Sauvageot. 5. Dans les entrepôts d’anciennes friches, le showroom
Les Meubles de métiers expose ses rééditions vintage, table à gibier égayée de chaises colorées, Tolix. 6. Cuisines sur mesure, vente en ligne et livraison en France.

75
MA RSEIL L E

Côté réveil sur mer


VILLE PLURIELLE, À LA FOIS URBAINE ET ENLACÉE PAR LA MÉDITERRANÉE, SI MARSEILLE A LE GOÛT DES BEAUX HÔTELS, SEULS DEUX D’ENTRE
EUX OUVRENT GRAND LEURS FENÊTRES SUR LA MER. SUR LES HAUTS DE LA CORNICHE, LE RICHELIEU, LONGTEMPS À L’ABANDON, S’EST
MÉTAMORPHOSÉ EN CARTE POSTALE BALNÉAIRE SOUS LE NOM LES BORDS DE MER. PLUS BAS, C’EST L’EX-HÔTEL PALM BEACH, DÉNOMMÉ
DÉSORMAIS NHOW MARSEILLE, QUI PORTE HAUT ET FORT LES CONTRASTES ESTHÉTIQUES D’UNE CITÉ AUSSI ÉTONNANTE QU’ÉNIGMATIQUE.

1. 2. 3.

SO UVEN IR S B A L N ÉA IRE S AMBI ANCE AQU ATI Q UE


Sur la corniche, Les Bords de Mer, nouvel hôtel des Domaines de Conceptualisé par les architectes Claire Fatosme, Christian Lefèvre
Fontenille, replonge la ville dans les années 1930. L’édifice, rénové et Teresa Sapey, lieu de contraste entre les ténèbres d’une ville en dé-
par l’architecte Yvann Pluskwa, renoue avec ses racines Art déco, sordre et la lumière de la Méditerranée à ses pieds, l’hôtel Nhow dé-
réchauffées de touches design, et accroche ses chambres épurées en tonne. Un parcours initiatique et ludique des profondeurs sombres
belvédère au-dessus de la mer. Une extension contemporaine avec un et aquatiques du Tunnel Bar jusqu’à l’éblouissement du restaurant
restaurant sur l’eau, terrasses, piscine sur le toit et spa sous la roche. Les Bains, la table du chef Benjamin Mathieu qui fait carton plein.

LE S BO RDS DE M ER N HOW M A RS E I LL E
Hôtel collection Les Domaines de Fontenille, 19 chambres Hôtel et restaurant Les Bains (du mardi au dimanche à midi
avec vue sur mer, restaurant ouvert tous les jours midi et soir, spa. et du mardi au samedi le soir), bar, rooftop, piscine, spa.

4. 5. 6.

CI-DESSUS 1. Sur la corniche, l’ex-Richelieu renoue avec son glorieux passé Art déco grâce à l’architecte Yvann Pluskwa. 2. Le spa minéral. 3. Les Bords de Mer déroule un
panorama exceptionnel sur la Méditerranée. Décoration par les propriétaires, Frédéric Biousse et Guillaume Foucher, et la décoratrice Beryl Le Vasseur. 4. L’hôtel Nhow
sur la corniche. 5. La nouvelle garde du restaurant Les Bains: le chef Benjamin Mathieu (à gauche) et le chef pâtissier Nicolas Preud’homme. 6. Lobby et banc de sardines.

76
Côté escales en ville
LÀ-HAUT SUR LES COLLINES, UN JEUNE COUPLE ESTHÈTE A PLANTÉ ENTRE LES PALMIERS DE SA VILLA UNE CHAMBRE D’HÔTES À L’ESPRIT
CALIFORNIEN, OÙ TOUT LE MOBILIER ET LA DÉCORATION SONT À VENDRE. À DEUX PAS DU VIEUX-PORT, UN HÔTEL PARTICULIER ET SON JARDIN
OMBRAGÉ SE FONT LIEU DE VIE ET D’ENVIES, DE SON RESTAURANT AUX PROPOSITIONS VÉGÉTALES À SON BAR ET SALON DE THÉ, DE SON
CONCEPT STORE BOHÈME À SES CHAMBRES HABILLÉES DE SIMPLICITÉ. COMME AUTANT DE BULLES D’OXYGÈNE DANS LA FRÉNÉSIE URBAINE.

1. 2. 3.

VINTAGE CAL I F ORN IE N LI EU MULTI PL E


Quartier du Redon, aux portes du Parc national des Calanques, En plein centre-ville, proche du Vieux-Port, la Maison Montgrand
souffle sur La Pinède un petit vent rétro californien. Sous les pal- prend vie dans un ancien hôtel particulier avec jardin. Là,
miers de leur jardin avec piscine, Léa et Thomas, créatifs dans l’âme à l’ombre du marronnier, un restaurant bouillonne d’idées et
et chineurs insatiables, ont imaginé, comme une cabane, un studio d’événements, tandis qu’à l’intérieur se succèdent salon de thé,
à louer dans lequel la décoration est à vendre. Coups de cœur assu- bar, concept store d’artisanat du monde, espace beauté et bien-
rés et farniente au creux d’un salon extérieur réservé aux invités. être. Rénovés, deux bâtiments voisins abritent des chambres

LA PI N ÈDE MA I SO N M ON T G R A N D
Studio meublé, cuisine et espace extérieur ombragé, jardin, Hôtel, restaurant, bar, salon de thé et pâtisseries Oh Faon!,
piscine. Équipements enfants et décoration en vente sur demande. concept store Casa Bohème, espace beauté, salle de séminaire.

4. 5. 6.

CI-DESSUS 1, 3. À La Pinède, Léa Dominguez, photographe, et Thomas Lecointe, chroniqueur déco sur la chaîne Téva, mettent en scène leur passion pour la chine,
souvenir d’un coffee-shop déco qu’ils tenaient au marché aux puces de Saint-Ouen. 2. Esprit bois et surf dans le coin salon extérieur dédié aux hôtes. 4. Artisanat du monde,
les retours de voyage de Wahiba à la boutique Casa Bohème chez Maison Montgrand. 5. Aranchini et butternut, recette végétale du chef Bruno Holaind. 6. Jardin en ville.

77
MA RSEIL L E

Côté escales en ville


DANS LE CENTRE-VILLE, LA CANEBIÈRE RÊVE D’UN AVENIR RÉINVENTÉ AVEC L’ARRIVÉE D’UN HÔTEL MERCURE ET D’UNE BRASSERIE ATTENANTE, UNE
RÉALISATION SIGNÉE PAR L’AGENCE TANGRAM ET PORTÉE PAR LA VOLONTÉ DE LA VILLE DE REDORER LE BLASON DE L’ARTÈRE DÉLAISSÉE.
DOUCEMENT, UNE DYNAMIQUE CULTURELLE Y REPREND SES DROITS, DE THÉÂTRE EN LIBRAIRIE ET CINÉMA RÉNOVÉ. DANS LE PANIER, ÉGALEMENT
PORTÉ PAR L’ARRIVÉE DU MUCEM ET LE RENOUVEAU DU QUARTIER, UN ANCIEN COUVENT RECÈLE LE SECRET DE SUITES À LOUER ÉPURÉES.

1. 2. 3.

R ÉÉCR IR E L E PA SSÉ REPOS M ONA CAL


Saluons l’ouverture sur la Canebière d’un hôtel Mercure et de sa Dans l’effervescent quartier du Panier, tel un trésor caché,
brasserie Le Capucin, première réalisation du projet Grand Centre- derrière les portes d’une ancienne fonderie royale du XVIIe siècle
Ville, espoir de renaissance d’une artère autrefois emblématique. Sous transformée en couvent par les jésuites, se goûte un calme épuré.
la houlette de l’agence d’architectes et d’urbanistes Tangram, le bâti Celui de dix suites avec cuisine, rénovées et transformées par
haussmannien a été reconfiguré et l’aménagement intérieur pensé les propriétaires du lieu en adresse d’initiés, aux belles pro-
comme une déclinaison contemporaine de l’imagerie marseillaise. portions immaculées ponctuées çà et là de pièces design.

M E RCURE CANEBI È RE ET B R A S S ER I E L E C AP UCI N L E C OUV E N T


90 chambres, 3 suites, dont une avec terrasse, salles de réunion, 10 suites de standing à louer, équipées de cuisines
brasserie Le Capucin du chef Sylvain Touati. et salons, allant de 35m2 à 95m2 en duplex.

© 4, 5, 6. GABRIELLE VOINOT

4. 5. 6.

CI-DESSUS 1. Réhabilité dans son style d’origine par l’agence Tangram, l’hôtel Mercure tend à redynamiser la Canebière. 2. La brasserie Le Capucin, tenue par le chef
Sylvain Touati, cuisine bistrot et familiale dans un cadre rétro. 3. Tangram repense les codes de la Provence: géométrie des tomettes, utilisation du cannage, tonalités terre
cuite, luminaires en laiton. 4. Le Couvent, un ancien lieu monacal dont l’escalier central mène à dix suites à louer. 5, 6. Belles proportions, salons et cuisines équipées.

78
Côté escales en ville
FACE À LA COLLINE DE NOTRE-DAME-DE LA-GARDE, LES LOGGIAS DE CET HÔTEL HISTORIQUE OFFRENT UN PANORAMA SPECTACULAIRE
SUR LE LACYDON, LES QUAIS ET LE VA-ET-VIENT DES BATEAUX. REFUGE PRÉFÉRÉ DES PERSONNALITÉS DEPUIS SON OUVERTURE
DANS LES ANNÉES 1950, LA RÉSIDENCE DU VIEUX-PORT RESSUSCITE L’AMBIANCE DE CETTE ÉPOQUE INDUSTRIEUSE ET JOYEUSE, OÙ LES
COULEURS CLAQUAIENT AU VENT DE L’OPTIMISME. ESCALE PARFAITE POUR PARTIR À LA DÉCOUVERTE DE MARSEILLE.

1.

BELV ÉDÈR E I DÉ AL
En 2008, le décorateur Franz Potisek a relooké ce fleuron hôtelier
dans l’esprit des fifties, en détournant les codes modernistes avec
une fraîcheur jubilatoire. Les références à Prouvé, Miro, Calder...
imprègnent les chambres au design vitaminé, les salons et la brasse-
rie, Le Relais 50. On aime s’installer en terrasse pour savourer l’âme
du Vieux-Port et les assiettes inventives du chef Noël Baudrand.

LA RÉ SI DE NCE DU VI EU X - P O R T
Au cœur de la ville, 45 chambres et suites avec vue
panoramique sur le Vieux-Port. Confort étoilé. 2.
© SARAH BOUKOBZA, BESTARCHIDESIGN.COM

3. 4.

CI-DESSUS 1. Au rez-de-chaussée, ambiance joliment psychédélique pour le salon-bibliothèque éclairé par un vitrail d’origine (fresque de Sylvie Nicolas, canapé chromatique,
Kwok Hoï Chan pour Steiner) 2. Le salon-club, pour prendre son petit déjeuner sous l’œil de la Bonne Mère. 3. Dans les chambres, le décorateur Franz Potisek a réinventé
le style années 1950 en toute liberté: couleurs pimpantes et lignes architecturées. 4. Au Relais 50, carte bistronomique et mariages de saveurs inédits signés Noël Baudrand.

79
MA RSEIL L E

Côté Noailles cosmopolite


LE CŒUR DU « VRAI MARSEILLE » BAT SANS DOUTE ICI, ENTRE LES RUES LONGUE-DES-CAPUCINS ET D’AUBAGNE. MARCHÉ COSMOPOLITE, LE
QUARTIER A RETENU DANS SES MAILLES, AU FIL DES SIÈCLES, LES SUCCESSEURS DES NÉGOCIANTS LIBANAIS, ITALIENS, ARMÉNIENS, JUIFS,
MAGHRÉBINS… ATTIRÉS PAR LE GÉNIE COMMERCIAL DE LA VILLE. CE TISSU BIGARRÉ DE BOUTIQUES ANCIENNES ET D’ÉPICERIES ARABES, TRAITEURS
ASIATIQUES, TAILLEURS AFRICAINS, CAPTURE AUSSI NOMBRE DE JEUNES CRÉATIFS. RÉCEMMENT ENDEUILLÉ, NOAILLES FAIT FRONT AVEC COURAGE.

1. 2. 3.

F IBRE AR TI SAN ALE


Jihane Azizi apprit le métier dès 12 ans,
en travaillant aux côtés de son père, com-
merçant à Noailles. Mais, très vite, la jeune
fille veut se démarquer. Audacieuse (« j’ai
un œil qui va un peu loin », dit-elle), elle
insuffle un esprit déco à sa boutique, capte
les tendances, fait déborder ses rayons de
produits authentiques, sourcés en Tunisie,
au Maroc, en Égypte. Vanneries et sus-
pensions en osier, en rotin, en alfa, tapis
berbères de l’Atlas, vaisselle de Fès ou de
Tamgroute : armée d’un flair infaillible,
Jiji précède la demande, conseille des
maisons d’hôtes ou des hôtels. Pour Noël,
sa boutique est une mine d’idées cadeaux !

JI J I LA PA LM E D ’O R
Magasin de déco et caverne d’Ali Baba.
Objets artisanaux en provenance du
4. 5.
Maghreb. Fabrication à la demande, conseils.

CI-DESSUS 1, 2, 4. Impossible de passer rue d’Aubagne sans être irrésistiblement attiré par la foisonnante devanture de La Palme d’or, joyeuse sélection de produits
dans l’air du temps : vannerie et sparterie artisanales, tentures et tapis faits main dans l’Atlas marocain ou le Sud tunisien… 3. Toujours affairée et souriante,
Jiji réorganise son magasin tous les matins. 5. Un art de la table authentique: vaisselle rustique en céramique de Tamgroute, verres Beldi, couverts en bois de citronnier…

80
Côté Noailles cosmopolite
EN 2016, JULIA SAMMUT, EX-JOURNALISTE GASTRONOMIQUE, FOOD ADDICT ET GÉNIALE ENTREPRENEUSE, MATÉRIALISAIT SON RÊVE : OUVRIR
UNE ÉPICERIE-RESTAURANT À NOAILLES. BAPTISÉ « L’IDÉAL », LE LIEU A TENU SES PROMESSES. REGORGEANT DE CONDIMENTS, PÂTES,
FROMAGES, DOUCEURS, HUILES, VINS, SÉLECTIONNÉS CHEZ LES MEILLEURS PRODUCTEURS, IL EST DEVENU LA CANTINE LA PLUS COURUE
DE MARSEILLE. NOUVEAUTÉS : UN SERVICE TRAITEUR ET LIVRAISON, ET UNE GAMME DE DÉLICIEUX BOCAUX, LES RECETTES DE L’IDÉAL.

1. 2.

NO ËL D U MOND E
Un Noël multiculturel dans une ville mo-
saïque : on en rêvait, Julia Sammut l’a fait !
Sur la table scintillante dressée au cœur
de L’Idéal, notre globe-trotteuse des sa-
veurs a entremêlé avec esprit les traditions
gourmandes du Maghreb et d’Arménie,
de Sicile et de Turquie… Une savoureuse
cohabitation, dans laquelle la poutargue de
Martigues s’amourache du fenouil proven-
çal, la courge rôtie se pimente d’épices ira-
niennes, les moules de Bouzigues s’orienta-
lisent à la mode d’Istanbul. Côté douceur,
il y aura treize desserts, et plus : gâteau
arménien au blé entier, cassatas, kadaïfs,
dattes, manicotti au miel, fruits du dragon,
loukoums… La fête de tous les goûts.

ÉPI C ERI E-RE STAU RANT L’I DÉA L


Repaire où acheter des délices inconnus,
déguster un plat sudiste ou choisir le meilleur
sandwich. Service traiteur et livraison.

CI-DESSUS 1. Dans le blond décor de L’Idéal (Honoré), une table de fête marseillaise et internationale, éclairée par des bougeoirs de Tamgroute (JiJi la Palme d’or).
2. Délices salés et sucrés, de haut en bas: manicotti au miel (Le Carthage), canditi et oranges confites (Ali), loukoums (Journo), moules farcies (Toinou), courge aux
épices (Saladin), gâteau au blé tendre et abricots d’Arménie (Murat), figues et dattes (Saladin), fruits du dragon (Tamky), grenades et agrumes (Mas Daussan et L’Idéal)…

81
MA RSEIL L E

Côté restos métisses


CERTES PROVENÇALE DANS SES RACINES, MARSEILLE EST AVANT TOUT UNE CITÉ MULTICULTURELLE AUX INFLUENCES VENUES DE TOUTES LES
RIVES DE LA MÉDITERRANÉE. UN MÉTISSAGE HEUREUX POUR QUI AIME LES SAVEURS VOYAGEUSES. CAP SUR D’AUTRES HORIZONS CULINAIRES.
D’ABORD L’ORIENT CHEZ YIMA, OÙ ELLA AFLALO REND HOMMAGE À LA CUISINE DES FEMMES DE SA FAMILLE, ENTRE ISRAËL ET MAROC.
PUIS EMBARQUEMENT VERS LA GRÈCE, LE LIBAN, L’ITALIE OU L’ESPAGNE CHEZ CLUB RIVIERA, REPAIRE ENSOLEILLÉ DES SOUVENIRS D’AILLEURS.

1. 2. 3.

LE CΠUR D E S F E MME S LES RIV ES D U SUD


Traverser le brouhaha de la rue d’Aubagne et s’installer au comptoir Producteur de musique et épicurien, Victor Parodi met le cap derrière
de Yima pour s’émouvoir du spectacle d’une brigade de femmes du le port avec Club Riviera, voyage visuel et gustatif sur les rives de la
Sud s’affairant à l’unisson de leur chef, Ella Aflalo. Généreuse et Méditerranée, de la Grèce au Liban, en passant par Israël, le Maroc,
corsée, cette dernière réinvente la cuisine levantine en hommage l’Italie, l’Espagne. Dans un décor baigné de lumière signé Julie
à ses racines israélo-marocaines. Sur fond de transmission, la créa- Guyomard, souvenirs de Santorin ou Capri, défilent mezze, risotto,
tivité de ses plats savamment épicés réconcilie toutes les cultures. couscous, pita kebab parfaitement portés par la chef Léa Bizalion.

YI M A C LU B RI V IE R A
Bistronomie orientale, du mercredi au vendredi pour le Cuisine des bords de Méditerranée, ouvert du lundi au samedi
petit déjeuner et le déjeuner. Brunch le week-end de 11h à 15h. pour le déjeuner, et les vendredi et samedi pour le dîner.

4. 5. 6.

CI-DESSUS 1. Dans l’élégante sobriété d’un bistrot pensé par l’architecte Pierre Lacroix, après un passage remarqué à la table du concept store Jogging, Ella Aflalo ouvre
Yima. 2. Crêpe feuilletée, courge rôtie, œuf, parmesan, crème de courge, noisettes, roquette sauvage et sumac. 3. Ella, Maria et Auregan, depuis la cuisine ouverte derrière
le comptoir. 4. La terrasse ensoleillée de Club Riviera. 5. Mezze à partager et citronnade. 6. Zellige jaune et bleu, osier, blanc chaulé, un condensé des rives du Sud.

82
Côté restos métisses
CES DERNIÈRES ANNÉES, UNE PLÉIADE DE JEUNES CHEFS DÉBRIDÉS A INVESTI LA VILLE. HÉTÉROCLITES ET DE QUALITÉ, LES ADRESSES
NE MANQUENT PAS. COUP DE PROJECTEUR SUR UN NOUVEAU CONCEPT DESIGN, LUDIQUE ET INSPIRÉ DU PAYS DU SOLEIL LEVANT : SHABOO
ET SES MARMITES DE BOUILLON À ACCOMPAGNER D’INGRÉDIENTS À ATTRAPER SUR UN CONVOYEUR. ET COUP DE CHAPEAU AU
CHEF JULIEN DIAZ, RÉCOMPENSÉ DE SA PREMIÈRE ÉTOILE CHEZ SAISONS. UNE AUBAINE DANS UNE VILLE QUI NE COMPTE QUE SIX ÉTOILÉS.

1. 2. 3.

MARMIT ES E T VAP E UR PREMI ÈRE ÉTOIL E


Ancien manager dans le design, Jean-François Sengkouvanh a De retour de Corse, Julien Diaz ouvrait Saisons fin 2016, épaulé de
longuement mûri sa reconversion. Shaboo, inspiré de son goût pour son associé sommelier Guillaume Bonneaud, et décrochait en début
la fondue japonaise, propose une expérience ludique et dépaysante. d’année sa première étoile. Le cœur toujours à l’ouvrage d’une cui-
Dans un décor de comics, face au bouillon commandé, saisissez au sine de saison concentrée sur les produits méditerranéens, Julien n’a
vol sur le convoyeur les garnitures de votre choix. À tester, des dim- changé ni ses tarifs ni ses menus de deux à sept étapes, et organise
sum aux saveurs métissées, des mochis glacés et du très bon saké. dîners à quatre mains ou soirées dégustation avec des vignerons.

SH ABO O SA I SON S
Restaurant concept de fondue japonaise et dim-sum. Restaurant 1 étoile Michelin. Du lundi au vendredi midi et du
Ouvert tous les jours pour déjeuner et dîner. mardi au vendredi soir. Soirée dégustation un lundi soir par mois.

4. 5. 6.

CI-DESSUS 1. Jean-François, créateur du Shaboo, pose devant la fresque murale du graffeur culinaire italien Cibo. 2. Devant un bouillon sur réchaud à induction, choisissez
les ingrédients ou des dim-sum colorés. 3. Aménagé par son propriétaire, Shaboo fourmille de références au design danois (tabourets, Muuto, lampes, Verner Panton).
4. Julien Diaz, nouvel étoilé chez Saisons. 5. Maki de liche et de thon rouge de Méditerranée sur radis et crème de fane. 6. Sobriété d’un décor au service de l’assiette.

83
MA RSEIL L E

Côté cafés et ambiances


L’UNIVERS DE LA RESTAURATION ÉVOLUE, ET LES LIEUX AUX PROPOSITIONS ALTERNATIVES FLEURISSENT. IL EST DES MOMENTS
POUR S’ATTABLER SOLENNELLEMENT ET D’AUTRES POUR SE RÉGALER D’UN BRUNCH ANGLO-SAXON ET D’UN TRÈS BON
CAFÉ, DONT « LA FIANCÉE » A PAR EXEMPLE LE SECRET. PARFOIS, L’AMBIANCE L’EMPORTE ET ON SE LAISSE VOLONTIERS TENTER
PAR DES TAPAS DANS UN CADRE HIPPIE CHIC, BAIGNÉ DE MUSIQUE ET DE DÉLICIEUX COCKTAILS SERVIS FRAPPÉS.

1. 2. 3.

BARIS TA P H OC ÉE N F LOW ER POW ER


Quand la culture anglo-saxonne s’exporte naît La Fiancée, Les Docks ont le vent en poupe et attirent les établissements
un coffee-shop ouvert par Arnaud et Olivier à Toulouse puis branchés. Pariant sur le quartier, deux restaurateurs aixois ont
Marseille. Leurs secrets ? Un barista professionnel, la Rolls-Royce laissé la cité voisine pour investir les hauts plafonds d’un lieu
des machines à café, un très bon grain (du torréfacteur parisien clin d’œil aux années hippies. Sur place, carte du midi – avocado
Coutume), des pancakes et cookies, des brunchs à volonté et les toast, gaufre de patates douces, bowls, tapas –, bar à cocktails,
plats de la chef Noémie Legal, le tout servi dans un décor wabi-sabi. carte du soir plus carnée. Le dimanche, on brunche au soleil.

LA F I AN CÉ E HI P P IE CH IC CA F É
Café, brunch, lunch, breakfast. Ouvert tous les jours Restaurant midi et soir, bar à tapas pour l’apéritif,
de 8h30 à 18h, les samedi et dimanche de 10h à 18h. brunch le dimanche. Ouvert tous les jours de 11h30 à minuit.

4. 5. 6.

CI-DESSUS 1, 2. Une terrasse au soleil, un espace blanc aux murs bruts, un bar central en mosaïques blanches, un cadre stylé pour déguster des brunchs quotidiens ou
de petits plats aux saveurs britanniques. 3. La Fiancée, spécialités de cafés et pâtisseries maison. 4, 5, 6. Sur le quai de la Joliette, le Hippie Chic café effeuille sa déco
seventies et rend hommage aux représentants du mouvement hippy avec une fresque de Jimi Hendrix, réalisée par Nkag du collectif Massilia Graffiti.Adresses page 193

84
PROVENC
AS E
M

RT
2012
EN S ARDA I GN E

86
T E R RA S SE et, sous une guirlande
MI N É R A LE espiègle, une table
serpentine en teck
Une maison liée à son décapé, l’ensemble
contexte géologique, design Paola Navone.
où Paola Navone Chaises « Knit »,
valorise la végétation design Patrick Norguet,
endémique et dont lampes « Lucerna »
la structure d’origine en verre soufflé,
intègre des formes design Luca Nichetto,
imparfaites et fauteuils et table
organiques. La terrasse basse en pierre de lave
teintée de gris devient émaillée turquoise,
pièce à vivre. Esprit collection « Rafael »,
Riviera pour les Paola Navone,
appliques en fibre, l’ensemble Ethimo.

SCÉNARIO LIBRE
PA R PA O L A N AV O N E
Au nord-est de la Sardaigne, Porto Rafael s’étire face à l’archipel de la Maddalena.
Un monde naturel et doux à vivre pour les éditeurs de mobilier outdoor Ethimo. La designer
Paola Navone s’empare avec délice du projet de rénovation de leur maison de vacances
des années 1960. Aventure d’une interprétation libre et d’une écriture visuelle inventive.
PA R Cécile Vaiarelli PHOTOS Bernard Touillon

87
ÉC RI N NAT URE identité sixties pour plateforme en iroko Tables «Phoenix»
mieux se réinventer. où se réunir. Aussitôt en terre cuite, Baxter,
PAGE D E GAUCHE se dessine une famille design Paola Navone.
Grisées par Paola PA GE DE D RO I T E de meubles de jardin 3. Des canisses
Navone, enfouies entre 1. Au cœur de la intitulée «Rafael», aux dorées prolongent
les pins et le site naturel végétation lignes amples et aux les toits en tuiles.
de roches monumentales méditerranéenne, dimensions profondes. 4. Abri sur la plage.
de Porto Rafael, la le point d’ancrage du 2. Une douche Chaises longues
maison de famille et projet de Paola Navone retour de plage, «Elle» en teck
la piscine cultivent leur est la création d’une taillée dans la roche. décapé, Ethimo.

88
1. 2 .

3. 4 .

89
LIGNES les formes libres d’un
A QU ATI QU E S garde-corps en fer forgé.

PAG E D E GA UC HE PA G E D E DR OI TE
Épouser le paysage, Autour d’une table
créer des formes. en pierre peperino
La discipline du design émaillée signée Paola
se lit dans les lits bain Navone, chaises « Knit »,
de soleil « Rafael » design Patrick Norguet,
que Paola Navone Ethimo. Sur un air
souhaite aussi intuitifs de vacances, la vaisselle
et spontanés que sur mesure s’harmonise
la nature. Tissus au site. Céramiques,
« Outwall », Kieffer Nicola Fasano.
by Rubelli. Sans
rupture avec l’horizon,
l’artisanat s’invite dans

90
91
FIG U R E DE S T Y LE PA GE DE D R OIT E «Rafael». L’ensemble,
1. À l’ombre des Paola Navone, Ethimo.
PA G E D E G AU C HE canisses, l’élégance 3. Sur une idée de
Autour d’un vocabulaire des murs gris révèle la designer, filets
visuel simple et joyeux les chaises longues à provision comme
s’invitent des partis «Elle», Ethimo. Tissus alternative au rangement.
pris affirmés, comme «Outmap Laguna», 4. Clin d’œil graphique.
le crabe miroir pour ne Kieffer by Rubelli. Sur le solarium,
pas perdre le lien avec 2. Dans le confort des tapis peints à même
la nature. Table ronde enveloppant des fauteuils le sol, sur un dessin
en teck décapé, Paola «Rafael», vivre sur de Paola Navone.
Navone, chaises «Knit» les terrasses à toute Lits «Elit», Ethimo.
en corde tressée, design heure. Table basse
Patrick Norguet, Ethimo. en marbre, collection

92
1. 2 .

3. 4 .

93
94
L’ H U MO U R
E N P LU S

Un univers porté par


l’imaginaire, l’esprit,
l’humour et l’amour de
l’artisanat. Aux couleurs
fétiches de Paola Navone,
un grand divan courbe
en lin avec un piétement
en roches locales, réalisé
sur mesure. Table basse
en cocciopesto (mélange
de ciment, terre cuite
écrasée et couleur)
turquoise, Ars Vivendi.
Miroirs pêche
miraculeuse, créés par
Paola Navone, pour
faire entrer la mer et la
lumière. Lustre tressé en
nid d’oiseau, réalisé dans
le respect de la tradition
sarde, Cestineria
Antonello Utzeri. Petites
tables en liège, Arte
Sarda Sollai. Luminaires
en fer forgé et tables
réalisés avec la complicité
de l’artisan ferronnier
Felice Mele. Dans
l’alcôve, chaises en métal
« InOut 873 », Gervasoni.

95
N UAN C E S
D E G RIS

PAG E DE G A U CH E
Une entrée tout
en rondeurs distribue
les chambres et le
salon. Fondu enchaîné
de gris entre le tissu
« Acquarello » du
divan, Kieffer by Rubelli,
et le subtil dégradé
du sol en tomettes
de terres mêlées
qui dessine des zones
d’ombre et de lumière,
Fornace Brioni. La
suspension, Bell Baxter,
en acier perforé et
accumulation de cloches
indiennes, apporte
une note précieuse.

PA GE DE DR O ITE
1. Côté dressing,
un miroir ovale
donne le mouvement.
Pouf « InOut 44 » en
céramique, par Paola
Navone, Gervasoni.
2 . « Le design est une
conversation. Chaque
projet est une nouvelle
aventure et un challenge »,
explique Paola Navone.

96
1. 2.

D
ans un mélange savoureux de discipline bienveillante qui dévale jusqu’à la mer. Pour ce lieu
et d’imagination débridée, Paola Navone de vie, elle crée « Rafael », une collection de meubles
est une femme solaire. Depuis le studio d’extérieur qui portent en eux « une respiration qui
Otto, à Milan, ses propositions de design brasse un volume d’air et d’espace». En teck décapé, leur
et d’architecture d’intérieur rayonnent à travers design à la fois puissant et sophistiqué s’accorde avec
le monde, comme autant de voyages où s’exprime les imperfections de la nature. Fil rouge de cet espace
son insatiable curiosité. « Dans un projet d’intérieur, reconsidéré, l’unité des sols en tomettes de terres
on cherche l’aventure, dit-elle. Comme dans un film, chaque mêlées grises et blanches chemine sur l’ensemble.
client a besoin qu’on lui écrive un scénario. Nous avons une Jouant sur des tonalités mouvantes, des jeux de
histoire à raconter dans laquelle nous allons l’entraîner. » mélanges et de dégradés, elles modulent et adoucis-
Au détour de la Méditerranée et de ce territoire sent la circulation entre l’extérieur et l’intérieur. La
sarde qu’elle connaît bien, la restructuration de la rencontre de Paola Navone avec les artisans sardes est
maison de famille des éditeurs de mobilier Ethimo déterminante pour introduire des savoir-faire anciens
est un chantier qui la réjouit. Face à la mer, à partir de tressage, broderie et fer forgé. Au nom d’un éclec-
G RAPHISME E T
de la structure originelle des années 1960, « tout a été tisme radieux et assumé, elle savoure ces moments
P O NCT UATI O NS
inventé pour cet espace», souligne-t-elle. Mobilier ample, complices où le temps est suspendu à la valeur
Ton sur ton. Dans grandes tablées, générosité à fleur de paysage, design du geste. De voyages proches en terres lointaines,
l’alcôve d’une petite insouciant, couleurs immatérielles façonnent un tandis que design et artisanat engagent une conver-
© PORTRAIT DE PAOLA NAVONE, GIOVANNI GASTEL

salle à manger, table logement d’été, qui a toutes les chances de réchauffer sation universelle, pour la créatrice, c’est l’aventure
en marbre, murs grisés
en pointillé et passion
les cœurs en hiver. Point de départ du cheminement humaine qui modifie son regard. « Je ne décide rien
céramique. Au-delà esthétique de Paola Navone, le « Gin tonic point » à l’avance, explique-t-elle. Il n’y a pas de recette. Dans
de la recherche d’effet, – comme elle le désigne dans un éclat de rire –, une chaque projet, on trouve une vie. On compose, on partage
l’efficacité graphique plateforme sous les grands pins qu’elle étire et habille avec un pourcentage d’amusement, de liberté et de fraîcheur.»
de Paola Navone tient
d’iroko. À la manière d’une place de village, il donne La famille nombreuse de Francesca Confidati et
à la dynamique d’un
code d’assemblage. du sens à une croisée des chemins où parents et Gian Paolo Migliaccio vit ce cadre réinventé comme
enfants se retrouvent, où l’on accueille les amis et « une expérience fantastique, une redécouverte, un rêve
les hôtes de passage. Cet espace ouvert entretient un que seule la pensée géniale et visionnaire de Paola pouvait
lien de continuité avec la piscine aux courbes sixties, envisager ». Est-ce un hasard si la maison s’appelle
sans oublier les points de fuite d’une végétation depuis toujours Pensieri Blu (« pensées bleues ») ?

97
1.

2. 3.

98
E N C U IS I N E en zelliges, Mosaic
Factory. Entre décor
PAG E D E GA UC H E et usage, des paniers
1. Sur un bloc en typiquement sardes,
Inox, une curiosité. tressés par le vannier
Ce poisson chiné aux Antonello Utzeri.
puces, objet de famille
iconoclaste que Paola PAG E DE D RO I TE
Navone réintègre Éloge de la simplicité.
dans la cuisine. Lampes Une cuisine
Gras, DCW Éditions. fonctionnelle tout
Linge de cuisine, Merci. en Inox réalisée sur
2. Entre savoirs mesure avec un évier
vernaculaires et geste en marbre apparent.
design. Façon retour Robinetterie,
du marché, une colonne design Paola Navone,
de paniers tressés retenus Opinion Ciatti.
par une corde orange. Vaisselle en céramique
Réfrigérateur, Smeg. de Grottaglie, Nicola
3. Architecture de Fasano sur des dessins
l’imparfait avec les murs de Paola Navone.

99
N OT ES BLE UES « GB605 », design PAG E D E D ROI T E
Paola Navone, Lando. Pour la chambre
PAGE DE GAU CHE 2. Vasque en zinc et « 20 000 lieues sous
1. Nuits turquoise miroir poisson, l’animal les mers », murs
avec une tête de lit fétiche de la designer. en zelliges couleur
en textile « Défilé », Robinetterie, Paola & d’eau, Mosaic Factory.
Kieffer by Rubelli, des The Bathroom Mamoli. Retour à l’enfance
chevets en cocciopesto Suspension « Hook et voyage imaginaire
(mélange de ciment, Line », Pani Jurek, pouf avec des caissons
terre cuite écrasée et « InOut44 », Gervasoni. en métal et
couleur), Ars Vivendi, 3. Nuances de gris. des éléments en
jeté de lit, Society. Vasques « Boll » et ferronnerie suspendus,
Draps gris perle, suspensions « Make-Up », dessinés par Paola
Merci. Suspension Ceramica Flaminia. Navone. Tissus,
en biscuit de Meubles, Tolix. Ken Scott, lampe
céramique blanche Plateaux et accessoires, « May Day », design
« GB970 » et console Tadé Pays du Levant. Konstantin Grcic, Flos.

1. 2 .

3.

L ES ADR ESS ES DE Pour les zelliges qui retiennent


PA OLA N AVO NE la lumière, Mosaic Factory.

Pour les sols faits main en terres Pour les tables basses et
cuites mêlées, avec effet marbre, les chevets en cocciopesto,
Fornace Brioni. Ars Vivendi.

Pour le savoir-faire créatif de fer Pour la vaisselle en céramique


forgé à la main, transmis depuis de Grottaglia, Nicola Fasano.
trois générations, Felice Mele.

Pour les paniers typiquement


sardes tressés et brodés, —
Antonello Utzeri et Sandra Floris. Adresses page 193
101
EN CATA LOGN E

RA CI NE S
RURAL ES

Sur les collines


de la région de
Baix Empordà, dans
l’arrière-pays catalan,
l’ancienne ferme du
XVIIe siècle a retrouvé
sa silhouette d’origine
et affiche une
simplicité rurale, avec
ses murs de pierres
et de chaux. Mobilier
d’extérieur, Bivaq.

102
BRUT DE PIERRE
Dans l’arrière-pays catalan, le trio familial de Joan Lao Studio, installé
sur les collines de Baix Empordà, projette à l’unisson une ferme du XVIIe siècle
dans une modernité tellurique et éthique. Une immersion holistique qui
inspire l’œuvre artistique d’Adalina Coromines sur fond d’architecture et d’épure.
PA R Caroline Clavier PHOTOS Nicolas Millet

103
104
VOÛ T E S LU MI È R E « LiveWood », MH
Parquets, l’ensemble,
Dans le séjour ouvert comme les fauteuils
par une grande et le pouf, par
baie vitrée, Africa Joan Lao Studio.
est assise sur un Tableaux d’Adalina
canapé, réalisé par Coromines. L’artiste
Joan Lao Studio pour met au cœur
Alternative. Devant, de son art la nature
table basse en acier et la terre, à travers
conçue par le studio un alliage secret
pour l’atelier El Bulli qu’elle travaille aux
de Ferran Adrià. pigments naturels,
À droite, lampadaire, dans un jeu de matières
« Luz Oculta », et de patines, sur
Fambuena, parquet, des supports en bois.

105
PERCÉES
E N P IE R R E

PAGE DE GA U CH E
Le canapé en L,
Alternative, associé
à la table en acier,
atelier El Bulli,
et au sol au parquet
« LiveWood », MH
Parquets, déclinent
des camaïeux de beige
en osmose avec les
matériaux d’origine.
Comme l’œuvre
d’Adalina Coromines,
qui semble mimer
l’assemblage des
pierres des murs.
L’ensemble du
mobilier est réalisé
par Joan Lao Studio.

PAGE DE DR OI TE
Devant la cheminée,
sur un tapis
« Natural Textures »,
Barcelona Rugs, table
d’appoint, Alternative,
lampadaire « Luz
Oculta », Fambuena,
et fauteuils en velours,
l’ensemble par Joan
Lao Studio. Tableaux
d’Adalina Coromines.

106
107
108
JE U DE MATI ÈRE S velours, l’ensemble
par Joan Lao Studio.
PA GE DE GAUCHE Tableau d’Adalina
La cheminée réalisée Coromines, dont
à la chaux s’inscrit la texture secrète est
dans la forme voûtée associée ici à des
de la pièce, et le foyer pigments bleus naturels.
se déploie sur toute
la largeur du volume. PA GE DE D RO I T E
Devant, pour tempérer Détail du meuble
les matériaux bruts, est de cuisine en pierre
posé un tapis « Natural et sa crédence,
Textures », Barcelona une collection
Rugs, une table conçue par Joan Lao
d’appoint, Alternative, Studio pour Allstone.
et des fauteuils en Hotte, Foster.

109
110
M ONAC AL

PAGE DE GA UCH E
Dans la grande salle
à manger, tables
carrées jointes et
fauteuils, Alternative,
suspensions « Luz
Oculta », Fambuena,
l’ensemble par Joan
Lao Studio. Tableaux
d’Adalina Coromines.

PAGE DE DRO ITE


La cuisine voûtée,
en couloir, est équipée
sur toute la longueur
d’un meuble en pierre
en L suspendu, conçu
par Joan Lao Studio
pour la marque de
matériaux Allstone.
Au sol, carreaux
d’origine récupérés
sur le site, rénovés et
enduits d’une patine.

111
1. 2.

3. 4.

112
COU LEUR TE R R E est protégée par un PA GE DE DRO I TE
rideau, Cortinas Lladó. Dans la chambre, tête de
PA G E DE G AU CH E 3. Dans les salles de lit en chêne et plancher
1. Dans la cage bains, les meubles en «LiveWood» par
d’escalier en pierre pierre et les miroirs ont Joan Lao Studio, MH
naturelle, les été dessinés par Joan Parquets. Le mobilier
suspensions « Luz Lao Studio, Allstone. dessiné par l’architecte
Oculta », Fambuena, Le plafond est revêtu pour Alternative est
et le garde-corps en de chêne « LiveWood » recouvert par des tissus,
métal ont été conçus par Joan Lao Studio, Lizzo Fabrics, rideaux,
par le studio. Une MH Parquets. Murs Cortinas Lladó.
percée, équipée d’une peints à la chaux. Suspensions «Luz
paroi de verre, donne 4. Détails du meuble Oculta» par Joan Lao
sur une des chambres. « Changes » et studio, Fambuena. Tables
2. Dans une des salles du fauteuil « Basico », basses dessinées par Joan
de bains, la baignoire l’ensemble par Lao studio. Tableau
peinte à la chaux Joan Lao Studio. d’Adalina Coromines.

113
L’ ŒUVRE par Joan Lao Studio. le sol et les murs,
MATI ÈRE Des œuvres très grand créant un pêle-mêle
format posées au sol, inspirant autour
PAGE D E GA UCHE d’Adalina Coromines, de jeux de matières.
Au bout d’un passage accompagnent le décor. 3 . En cours
de pierre en ogive, de finalisation,
la salle à manger est PAGE DE D RO I TE les œuvres posées
équipée de tables, de 1 . L’artiste sur les tables sont
fauteuils, Alternative, Adalina Coromines en phase de séchage.
et de suspensions dans son atelier. 4 . Mélange de
« Luz Oculta », 2 . Des œuvres grand pigments dans
Fambuena, l’ensemble format jalonnent une fiole en verre.

114
1. 2.

3. 4.

115
AFFAI RE la collection
D E FAM I L LE permanente du musée
Can Framis de la
PAGE DE GAUCHE fondation Vila Casas.
Dans l’atelier, portrait
de famille : à gauche, PA GE DE D RO I T E
l’architecte d’intérieur Façonnées de matières
Africa Lao, aux côtés et de pigments
de son père Joan Lao naturels, les œuvres
et de sa mère, l’artiste toutes en strates et
Adalina Coromines, textures d’Adalina
dont les œuvres Coromines sont
viennent d’intégrer travaillées au chiffon.

LES ADR ES SES catalane contemporaine, et son espace dédié à la


DU ST UD IO le musée Can Framis décoration, La Bobila.
JOAN L A O de la fondation Vila Casas.
Pour son patrimoine
Pour les œuvres de Modest Pour la magie du site, culturel associé
Cuixart et leur sélection sa gastronomie et à la céramique dans
d’artistes émergents, son respect du terroir, une usine de 1928,
la fondation Cuixart. La Finca Bell Lloc. le musée Terracotta.

Pour son centre d’art Pour ses bâtiments —


consacré à la peinture industriels rénovés Adresses page 193
T
rois talents, trois disciplines, trois regards,
deux générations, pour une seule voix, une
même famille, une intention commune, ten-
due vers un projet holistique, comme ils se
plaisent à le souligner. Tout ici se conjugue, se cultive,
les correspondances, les affinités, les croisements, pour
bâtir un lieu en osmose avec la nature, enraciné dans la
région de Baix Empordà, autrement dit en terre catalane.
Un père architecte, Joan Lao, une mère artiste peintre,
Adalina Coromines, et une fille architecte d’intérieur,
Africa Lao, le trio créatif a réuni ses forces et son goût
autour d’un croisement reliant terre, nature et culture.
Ici, dans le nouvel atelier de création Joan Lao Studio,
devenu l’ancrage du trio – une annexe de l’agence de
Barcelone créée en 1985 –, toutes les valeurs wabi-sabi
trouvent leur expression. C’est un lieu où l’on vit, où l’on
travaille, où l’on crée, où l’on médite, où l’on échange
en parfaite adéquation avec les idées et la philosophie
des créations entreprises. Utilisant la pierre locale, le
bois, la chaux, des tomettes en terre, ayant recours au
recyclage, à l’eau du puits provenant du terrain de la
propriété, mais aussi aux panneaux solaires, à la chau-
dière à bois alimentée par le nettoyage des forêts voisines,
tout respecte l’environnement et revendique le choix
de l’éthique. Si la structure même de la rénovation de
cette ferme XVIIe est exemplaire, elle l’est aussi dans
le traitement esthétique que les architectes ont porté à
l’aménagement de la maison. Parties d’origine et espaces
rénovés s’unissent dans un assemblage invisible, les per-
cées trouvées en l’état, et parfois incongrues, ont conservé
leur place, la chaux grisée faisant le lien. De même, les
patines naturelles, créées par le studio, font disparaître
les raccords entre passé et présent autour de camaïeux
tons sur tons. Mais la fusion ne s’arrête pas là. Dans cette
toile de fond minérale et brutaliste, l’œuvre de matière
et de pigments d’Adalina Coromines semble elle aussi
faire corps avec les murs. « Un projet holistique », avait
signalé en préambule le trio... Dans cette bâtisse à flanc
de montagne, qui semble sortie de terre, l’harmonie et
la lumière sont les piliers invisibles de cet édifice minéral.

117
EN ALE NTE J O

CH ÂTEAU
D E SAB L E

Semblant éclore de la
dune, les constructions
de Melides Art, réalisées
par les architectes
espagnols, Antoni et
Tomeu Esteva pour
l’agence Esteva i Esteva,
se fondent dans un
paysage de forêt
à perte de vue le long
de la côte de l’Alentejo.
Autour du bassin,
à droite, Small Ghost
Clown, sculpture en
marbre blanc de l’artiste
Marnie Weber, 2009.

118
OASIS ARTISTIQUE
Bâtisseur de projets hors normes, Miguel Carvalho convoque l’agence d’architecture Esteva i Esteva
pour dessiner les lignes du site Melides Art et invite l’artisanat local dans ses murs. Immergées
dans la forêt de la côte de l’Alentejo, comme un mirage de sable à fleur de dunes, ses résidences
abritent une communauté créative où la passion artistique se partage en version panoramique.
PA R Caroline Clavier PHOTOS Jean-François Jaussaud

119
1.

2. 3.

120
N AT URE 3. Dans l’entrée, où
EN FUSI O N les visiteurs sont invités
à se déchausser, en clin
PAGE D E GA UCH E d’œil, l’œuvre Shoes
1. Affleurant la dune, – représentant les
l’immense bassin chaussures de l’artiste
à débordement Robert Melee –, réalisée
est conçu avec la par Yoan Capote.
même couleur sable
que la maison, comme PA GE DE D RO I T E
pour mieux se fondre La transparence
dans la nature. aérienne d’immenses
2. Omniprésent, l’art, baies vitrées en
en symbiose avec la enfilade traverse
nature et l’architecture, les blocs monolithes,
s’expose partout et sous reliés par des
toutes ses formes. Cabeza marches donnant
Monumental, œuvre en accès à un rooftop
métal de Xavier Mascaró. panoramique.

121
L’H O MME
D E L’ ART

PA G E DE G A U C HE
Aux commandes du
site, l’entrepreneur
et collectionneur
Miguel Carvalho est
un bâtisseur de projets
atypiques. Il a fait
de Melides Art
un écrin inspirant,
une invitation à
la création ouverte
à la scène artistique
internationale et
aux synergies de tous
bords. Entre ses mains,
Doubles Face, sculpture
de Johannes
VanDerBeek, 2017.

PA G E DE DR O ITE
Dans l’entrée,
une table-banc
monumentale taillée
dans un tronc d’arbre
est posée à même
le sol comme une
œuvre d’art. Sur le
mur du fond, Running
in Grass de Johannes
VanDerBeek, 2014.
Dans le fond, à droite,
deux sculptures de
Johannes VanDerBeek

122
123
PAN ORAMI Q UE intérieur et extérieur. Smith. Sur la table basse
Au-dessus du canapé, monumentale, taillée
Dans le séjour, une conçu à partir dans un tronc d’arbre,
baie vitrée magistrale d’un modèle dessiné céramique de Sterling
disparaît entièrement par Antoni Esteva, Ruby et au fond lampes,
dans le mur une fois adapté en version rafia Thurstan, réalisés
ouverte, créant un par Thurstan, l’œuvre par les artisans locaux
lien invisible entre de l’artiste Emily Mae Rustic Movement.

124
125
C
omment rassembler, inspirer et partager ce goût viscéral des vertus de l’art, Miguel Carvalho envisage l’architecture des lieux
pour la création devenu une véritable philosophie de vie. comme les fondations de son projet. Pour accompagner les enjeux
« Art is a guarantee of sanity ! » (« L’art est une garantie de du concept, destiné à éveiller les sens et optimiser l’expression artis-
santé mentale »), souligne Miguel Carvalho, évoquant la tique, l’agence espagnole Esteva i Esteva a conçu à fleur de dunes
formule de Louise Bourgeois. Il n’avait pas d’autre choix que celui une construction monolithe traversée par la lumière et la transpa-
de construire un projet ambitieux, par la taille, la forme, mais aussi rence, dans une unité de tons sable. Comme un mirage tapi dans la
le fond, inventer un site unique pour accueillir l’art, le sublimer, par forêt, se reflétant à l’infini dans d’immenses bassins de nage, Melides
le croisement des talents, des cultures et des hommes. La beauté Art se dessine avec force. À l’intérieur, le choix du décor a été confié
des hectares de pins de la forêt de Melides sur la côte de l’Alentejo, à James Thurstan Waterworth. Créateur des ambiances de plusieurs
la force de cette nature vierge et sauvage, à deux pas de l’océan, ont hôtels de la célèbre chaîne Soho House, il prolonge l’esprit par du
donné le ton. Né au Pérou, habitué aux voyages, fils de diplomate, mobilier brut parfois monumental, revisitant le savoir-faire local dans
Miguel Carvalho revient au pays pour vivre l’aventure portugaise une version contemporaine. Le rafia, le bois, le lin, la céramique
qu’il projette dans son époque. L’idée : s’inspirer de la beauté du posent un décor de nature, dans ces murs qui semblent être nés
terroir et de ses savoir-faire pour construire un lieu collaboratif. dans le sable. L’art est omniprésent. À l’extérieur, un parc de sculp-
Un village où l’accès à la propriété des résidences – conçues toutes tures orchestré par l’ex-directeur du Palais de Tokyo, le curateur
sur le même principe – passe par l’investissement créatif des acqué- Marc-Olivier Wahleret, ponctue la forêt et les abords des maisons.
reurs. Inventer une plateforme artistique internationale et réunir Aujourd’hui, un musée s’est installé en plein air, un studio de pro-
une communauté sans frontières, tel est le défi de Melides Art. duction et d’enregistrement est en cours, des résidences d’artistes et
La danse, la peinture, la sculpture, la musique, la photographie, de multiples projets périphériques émergent… Bâtisseur de murs,
le cinéma, les chants traditionnels, en passant par l’avant-garde d’idées et d’émotions, Miguel Carvalho invente une manière d’ha-
de l’art contemporain, de l’artisan local au créateur de renom, les biter, de construire et de vivre ensemble, unis par un fil artistique,
disciplines s’expriment, s’unissent et se partagent dans une ferveur projetant les savoir-faire locaux et la douceur de vivre en Alentejo
collégiale, ouverte bien au-delà du cercle des résidents. Convaincu dans le XXIe siècle. Cette oasis en est la meilleure illustration.

126
G ÉOM ÉT R IE se confronter à la donnant sur la forêt
A U N AT UR EL nature sauvage à perte de vue. Les
environnante. Mobilier finitions intérieures
PA G E D E G AU C HE d’extérieur, Thurstan, couleur sable
La ligne découpe table basse, Antoni se prolongent à
d’un trait les et Tomeu Esteva. l’extérieur dans une
maisons blocs de unité harmonieuse.
Melides Art, dessinant PA GE DE D R OIT E Mobilier, Thurstan.
une structure Dans le séjour Sur le mur du fond,
géométrique épurée. d’une des maisons, Brave And Strong, du
L’agence d’architecture une baie vitrée collectif Faile composé
Esteva i Esteva a joué panoramique s’ouvre de Patrick McNeil et
sur la radicalité en grand sur l’horizon, Patrick Miller, acrylique
d’un geste fort pour comme un écran géant sur toile, 2008.

127
128
B RUT D E DES I GN PA GE DE D RO I T E
Dans une des salles à
PAGE DE GAUCHE manger, le mystère des
Conçus sur le même trois silhouettes solaires
principe, les espaces de Stephen G. Rhodes,
cuisine sont identiques Interregnum Repetition
dans chacune des Restoration (Upholstered),
maisons, le choix de 2008, éclaire une toile de
matériaux bruts et fond couleur sable. Table
naturels, comme le pin dessinée par Antoni
et la pierre à bord franc, Esteva, lampadaire et
est associé à la poésie de suspension, Thurstan,
suspensions en papier l’ensemble produit
craft glacé et froissé, par les artisans de Rustic
Tsuri Studio. Tabouret, Movement. Chaises
Thurstan, produit «Grass-Seated Chair»,
par Rustic Movement. George Nakachima.

129
F E N Ê T RE É C R AN Chaises «New Chair»,
George Nakachima.
PA G E D E GA UC H E 2. Détail dans la cuisine,
Partout, l’architecture planche en bois, Rival, et
privilégie des ouvertures suspension, Tsuri Studio.
vitrées, fixes ou mobiles, 3. À l’extérieur, un
ponctuant les volumes mélange de nature
et repoussant les limites, composée et sauvage
comme des tableaux redessine les abords.
permanents, ouverts 4. Dans une chambre,
sur la nature et le ciel. sur la console en bois,
Canapé-banquette lampe, Rustic Movement.
dessiné par Antoni À côté d’une sculpture
Esteva, réalisé en version d’Anabela Soares,
rafia par Thurstan. First Features de Johannes
VanDerBeek, 2014. Pour
PA GE D E D RO IT E donner plus de légèreté
1. Sur une table, dont au volume, une jointure
le plateau en verre en creux dans
est posé sur une section l’ensemble des pièces
de tronc d’arbre, Rustic décolle le plafond des
Movement, Thurstan, murs. Chaise pliante
un ensemble de argentine de camping
céramiques du créateur achetée sur un marché
portugais Miguel Neto. et adaptée par Thurstan.

130
1. 2.

3. 4.

131
LES ADR ES SES DE Pour ses accessoires de cuisine Pour ses couteaux faits
M I GUEL CA RVA LHO en bois faits à la main, Rival. à la main, Paulo Tuna.

Pour ses pièces design Pour les aménagements Pour ses créations
qui revisitent les savoir-faire en pierre, notamment qui mixent design et artisanat,
traditionnels du Portugal, pour les cuisines et les salles Rustic Movement.
Vicara Design Editors. de bains, Artscape. —

Pour l’architecture d’intérieur et Pour sa vaisselle en céramique


le talent de décorateur de James qui allie tradition et modernité,
Thurstan Waterworth, Thurstan. Miguel Neto. Adresses page 193

132
P L E IN AI R PA GE DE D RO I T E
Dans une des
PAGE DE GAUCHE chambres, l’harmonie
Creusée dans la pierre, des matériaux,
une baignoire les camaïeux de beige
affleurante, Artscape, et la simplicité des
longe la largeur de lignes apportent une
l’ouverture, donnant quiétude monacale.
l’illusion d’une salle Lit, bureau et pouf
de bains en plein air. en bois, dessinés par
Sur le mur, à droite, Thurstan et réalisés
œuvre de l’artiste par les artisans
Michael Phelan. de Rustic Movement.

133
VAL L AU R IS
H É RITAG E S

PAGE DE G A U C HE
Inattendu dans le
paysage de Vallauris,
c’est dans une cabane
de Jean Prouvé que
les collections de
céramiques historiques
de la galerie Agnès
Sandahl sont mises
en scène. La Jongleuse,
ou l’élégance formelle
d’une pièce unique en
raku de Roger Capron.

PAGE DE DR O ITE
Variations sur des
assemblages d’assiettes
contemporaines
« Colors Sand » et
« Mikado ». Dessinées
par Agnès Sandahl,
héritières d’un
esprit Riviera, elles
composent des services
colorés pour animer
les plus belles tables.

CUIRE LA COULEUR
Au détour de la terre, la célèbre ville des potiers peut toujours s’enorgueillir de surprendre
par sa créativité et de faire ressurgir des pans d’histoire oubliés. Agnès Sandahl
synthétise à travers ses créations et sa galerie un esprit Vallauris libre de ses héritages.
De l’architecture à la table, la couleur défie ses constructions instinctives.
PA R Cécille Vaiarelli PHOTOS Bernard Touillon

134
135
136
SCÉ NO GRAPHI E Ses éléments « Chien corse » de
en métal émaillé blanc, Gérard Drouillet et un
L’éclectisme d’une mise noir, gris et bleu, plat ovale en céramique
en scène qui renvoie et ses fenêtres à double émaillée de Jean Lurçat.
à la créativité de coulissant en aluminium Sur la table au
designers, céramistes signent la pensée piétement en béton
et architectes réunis de l’architecte. Des du designer Giovanni
dans la galerie Agnès passerelles esthétiques Offredi, les arts
Sandhal. Nouvellement se tissent naturellement de la table sont
introduite, une cabane entre un vase à la fête. Plat de
de Jean Prouvé traditionnel d’Anduze, présentation « Mikado »,
identifiable entre toutes. le symbolique Agnès Sandahl.

137
138
M É MOIR E
D ’ ATE LI E R

Dans l’atelier, qui fut


autrefois celui de
la galerie Sassi-Milici,
rien n’a changé.
L’âme de Théo Tobiasse,
Pierre Boncompain,
Roger Capron… veille
sur la transmission de
savoir-faire ancestraux.
Tournage, moulage,
coulage, ponçage
façonnent des pièces
dans lesquelles
le jeu de l’irrégularité
et de l’imperfection
est essentiel.
Pour Agnès Sandahl,
l’art du sur-mesure et
l’alchimie de la couleur
sont à portée de main.

139
1. 2.

P L E IN E C O U LE U R

L
orsqu’en 2012 Agnès Sandahl acquiert la s’autorise des mariages étonnants offerts à la curiosité
galerie Sassi-Milici, c’est un site chargé de collectionneurs privés, architectes, décorateurs.
PAGE DE G A U C HE
d’histoire, dont le témoin ancestral est un Alors qu’elle assemble au sol ses propres combi- 1. Force vitale d’un bleu
four à bois de 100 m3, qui se dresse dans naisons d’assiettes « Colors Sand » et « Mikado », sa profond et inspiration
un amoncellement de briques. Lieu de mémoire de liberté se teinte d’une gaieté contagieuse. Dans l’ate- Méditerranée,
la poterie culinaire de Vallauris, mais surtout vitrine lier qui a su garder intacte son aura des années 1950, pour le vase « Colors
Sand » à col étroit.
de la production de céramiques de peintres et de la main du céramiste, Meilleur ouvrier de France, 2. Rêve d’architecte.
sculpteurs, la galerie retient comme une évidence donne corps à une fantaisie de couleurs inspirées. Dans des couleurs
l’âme et l’esprit de Roger Capron, et les savoir-faire Joël Robuchon ne s’était pas trompé lorsqu’il donna teintées d’esprit
secrets de la terre et du feu mêlés. Aujourd’hui, carte blanche à Agnès Sandahl pour une collection Vallauris, des collections
de carreaux où le retrait
sous l’impulsion d’Agnès Sandahl, elle est devenue de pièces pour la table, dessinées à main levée dans
et le relief creusent la
un théâtre expérimental ouvert à toutes ses envies. ses petits carnets. Pour cette épicurienne, les recettes matière. La combinaison
Les artistes qu’elle expose en exclusivité côtoient du sont souvent le point de départ de formes façonnées du fait main et du
mobilier chiné d’inspiration danoise, une jarre d’An- par de belles rencontres. C’est également le cas pour sur-mesure compose
duze centenaire, des pièces uniques en céramique la table étoilée Les Pêcheurs à Golfe-Juan où ses des projets exigeants.
qui ont marqué l’histoire de cette terre d’élection, assiettes bleu profond font écho à la Méditerranée. PAGE DE DR O ITE
où « cuire la couleur » a nourri les plus belles collec- Du détail au tout, du Maroc à la Riviera, ses tables En mode décoratif
tions. Ses créations en art de la table et ses carreaux s’animent d’un esprit fait main extrêmement libre ou utilitaire, le bon
en céramique pour le design et l’architecture s’as- et modulable, que rien ne saurait figer. Suspendue goût s’invite à table.
La mémoire des rivages
socient à ses découvertes et coups de cœur. Dernier sur les toits, une longue terrasse relie l’atelier et
sature d’émotion
en date, une cabane de Jean Prouvé, qui trône dans la galerie. C’est là qu’Agnès Sandahl aime penser des assiettes
la galerie. Éclectisme assumé de la fantaisie et d’un ses créations en laissant voguer une émotion, une où motifs et couleurs
pan d’histoire moderniste. Télescopage poétique vibration. Dans ce sas si proche de la magie du four, sont intimement
d’une œuvre architecturale préfabriquée faite de prennent vie ses rêves de céramique. En cultivant une mêlés. Fruit d’une
pensée libre et
tôle emboutie et de profilés métalliques qui engage vision d’atelier, elle ouvre un champ de possibilités généreuse, les arts
un dialogue de formes et de couleurs. Pour Agnès infini à des commandes sur mesure, l’exigence de ses de la table s’assemblent
Sandahl, l’ambition de la liberté est naturelle, elle clients étant aussi la sienne. Adresses page 193 à l’intuition.

140
141
DANS LE GA RD

L A F I B R E D U PA R TA G E
C’est dans leur maison de Vallabrègues qu’Anthony Watson et Benoit Rauzy,
fondateurs de l’Atelier Vime, ont réuni famille et amis. Dans cet écrin du XVIIIe siècle
restauré avec respect et passion, tous sont venus parés de leurs talents.
Histoires inédites et passionnantes, œuvres peintes, vin et huile d’excellence, menu
libre et festif sont offerts comme les cadeaux d’un soir de partage.
PA R Anne Pericchi-Draeger PHOTOS Marie-Pierre Morel

142
P HO TO brodés fin XVIIe
D E FAM I L LE et chaises italiennes
du XIXe, chinés.
PAGE DE GAUCHE
Nappe de Noël par PAGE D E D RO I T E
Marie-Victoire de Dans la chambre bleue,
Bascher pour Atelier portrait de groupe.
Vime (en vente au De gauche à droite :
printemps prochain), Anthony Watson,
verres en cristal chinés, Nadia Sammut,
Baccarat, photophores, Clément Trouche,
Hervé Baume, bougies, Danielle Watson,
Dyptique, boules Marie-Victoire de
de pardon du XIXe. Bascher, Benoit Rauzy,
Sets de table « Œil », Benjamin Béguin.
colonne et vase Assises devant :
« Médicis » en rotin, Brigitte Benkemoun
photophore et Raphaëlle Hanley.
« Cage à oiseaux »,
créations Atelier Vime.
Rideaux italiens

143
C LA I R -OB SC U R sets de table « Œil »,
créations Atelier Vime.
PA G E D E G AUC H E 3. Dans la cuisine,
Sur les marches de suspension « Gabriel »,
l’escalier d’époque, création Atelier Vime,
bougies, Dyptique, dont chaises, Audoux-
l’Atelier Vime a réalisé Minnet, collection
l’habillage en osier. vintage Atelier Vime.
À l’angle, encoignure Corbeille, plateau
du XVIIe et tapisserie et bougie, Atelier
d’Aubusson. Nouées Vime pour Dyptique,
à la rampe, boules habillage de la
de pardon mercurisées bouteille, collaboration
XIXe. Éclairant le Atelier Vime x Château
carrelage d’origine, de la Verrerie, pichet,
lanterne en osier et cuir, Conran, abat-jour
création Atelier Vime. et dessin, Wayne Pate,
piano « La Chatelaine »,
PAG E DE D ROI TE Godin. Sur la
1. À la tombée du jour, cheminée, collection
les bougies, Dyptique, de céramiques
éclairent la façade, de Moustiers du
côte jardin, et XVIIIe siècle, chinées.
embaument l’air 4. La cheminée
d’un parfum d’origine Louis XV
de figues et de baies. est éclairée par les
2. Sur la table, menu lanternes et bougies,
de Noël créé et dessiné créations Atelier Vime,
à la main par l’artiste vase, Wayne Pate.
et illustratrice Marie- Tableau du XIXe.
Victoire de Bascher. Assiettes, Laboratorio
Verres en cristal, Paravicini, sets
Baccarat, assiettes, de table « Œil »,
Laboratorio Paravicini, créations Atelier Vime.

144
1. 2.

3. 4.

145
L’histoire a commencé il y a six ans avec
l’acquisition de cette maison d’artisans
vanniers installée en bord du Rhône. C’est
dans la cour arrière qu’Anthony Watson
et Benoit Rauzy découvrent des bassins
à tremper ensevelis sous la végétation,
témoins d’une activité importante de van-
nerie dans la Provence du XVIII e siècle.
Construit en 1730, l’hôtel Drujon est à
vendre en l’état. Le désir de lui redonner
vie va changer celle des deux hommes.
Ils décident de le rénover tout en repre-
nant le flambeau d’artisans-vanniers ayant
progressivement disparus dans les années
1970 faute de commandes. Anthony est
alors styliste, Benoit, consultant inter-
national dans le domaine de l’eau et de
l’énergie. Ils fondent l’Atelier Vime et
rallient à leur projet leur amie designer
Raphaëlle Hanley, qui a fait ses classes
et ses armes dans l’univers du luxe. Très
vite, leur mobilier en rotin et en osier
est repéré. Chaque pièce est tressée à la
main dans les règles de l’art par des arti-
sans français. De rencontres en amitiés,
l’histoire se tisse. Retour aux sources d’un
artisanat. La culture du travail de l’osier
est le quotidien des hommes de cette
ancienne île du Rhône, posée en bord de
fleuve entre Arles et Avignon. Le village de
Vallabrègues comptait 450 vanniers sur
1 800 habitants au XVIIIe siècle. « La van-
nerie est un ar t utilitaire, d’humanité et
d’humilité. C’est la rencontre de l’homme et de
la nature », explique Benoit. L’entreprise
se veut environnementale. Les deux fon-
dateurss viennent de planter deux mille
pieds d’osier breton, qui ne nécessitent pas
d’arrosage. Parallèlement à ses créations,
l’Atelier Vime propose une sélection d’ob-
jets et de mobilier vintage en vannerie,
rotin ou corde, signés de grands designers
comme Janine Abraham, Jean  Royère,

MENU DE FÊTE de style Restauration.


L’ensemble, chiné.
PAG E D E GA UC HE Patine restaurée
Amis d’enfance, Nadia par Elise Orrier.
Sammut, qui a préparé 3. Dans la chambre
le menu de Noël, bleue, fauteuil,
et Anthony Watson, Gio Ponti et Emilio
designer et cofondateur Lancia, collection
de l’Atelier Vime. vintage Atelier
Vime. Tabouret
PA GE D E DR OI TE époque Directoire,
1. Sur la table, lit de style
menu conçu Empire, chinés.
et dessiné par Marie- 4. Sur la cheminée,
Victoire de Bascher. bougie, Dyptique,
2. Sur le palier, nœud papillon,
console XVIIIe, lampe, Alexis Mabille, orne
Delft, et portrait une sainte noire en
de famille du XVIIIe, bois, dessin réalisé
pendule et bougeoirs, par Wayne Pate.

146
Anguille fumée, mangalica, Tempura sur gelée d’huître,
coques et émulsion sabayon au pastis et fenouil noir
amande-combava
1.

2.

Mulet en gravlax, mousseline


de noisette et ail noir
3.

4.
Royale de céleri, jus de sang Brioche, crème glacée
de betterave confite aux fruits confits de Gargas

147
Tito Agnoli, Louis Sognot, Adrien Audoux
et Frida Minet… et d’anonymes. Il collec-
tionne des pièces des années 1920 à 1970,
avec une prédilection pour les années
1940 à 1960, en provenance de toute l’Eu-
rope. Dans cette maison de village qui a vu
naître et grandir leur projet de vie, ils ont
pris le temps de renouer avec la mémoire
des lieux. Les travaux de restauration
ont duré deux ans. Il a fallu notamment
dégager entièrement le soubassement de
l’escalier, derrière lequel se cachait un
panneautage d’époque restauré depuis
avec talent par la peintre et décoratrice,
Elise Orrier. Celle-ci a également peint
à la main chaque pièce de la demeure à
partir de pigments. Doucement, la maison
renaît à elle-même. Ce soir, elle s’apprête
à recevoir des amis qui ont, pour certains,
largement contribué à rallumer la magie
du lieu. Brigitte Benkemoun, journaliste
et écrivaine, est venue d’Arles. Son dernier
livre, Je suis le carnet de Dora Maar, ravive un
passé qui réunit, dans un petit répertoire,
les noms d’Aragon, de Breton, Brassaï,
Braque, Balthus, Cocteau, Chagall, Éluard,
Giacometti, Lacan… « Il m’a fallu trois mois
pour savoir que j’avais en main le carnet de
Dora Maar. Et il m’a fallu deux ans pour
faire parler ce répertoire, comprendre la place
de chacun dans sa vie et son carnet d’adresses,
et approcher le mystère et les secrets de cette
femme… », confie l’auteure. La Parisienne,
Marie-Victoire de Bascher, artiste, créa-
trice de bijoux, illustratrice, a dans ses
bagages la nappe du soir qu’elle a spéciale-
ment réalisée pour l’occasion. Elle a prévu
d’illustrer aussi le menu d’une anguille
sympathique, d’huîtres et de plantes des-
sinées à main levée. L’Arlésien, Clément
Trouche, « archéo-styliste » et historien
de l’art, est un spécialiste du costume.
Il dirige le musée du Costume pour la
maison Fragonnard, qui ouvrira ses portes
en 2021 à Arles. En voisin aussi, Benjamin
Béguin du château de Montfrin, vigneron
et oléiculteur, a rapporté quelques bou-
teilles de vin et d’huile d’olive. Danielle,
la mère d’Anthony installée à Avignon,

148
TO NA LI T ÉS
CHA LEURE USE S

PA GE DE GAUCH E
Raphaëlle Hanley,
designer, le 3e maillon
du trio Atelier Vime,
et Clément Trouche,
directeur du musée
du Costume pour
la maison Fragonnard.

PAGE DE DR OITE
Dans le salon d’hiver,
suspension
« Aramis » et tabouret
« Beaucaire » en rotin
festonné, créations
Atelier Vime, canapé,
Jules Leleu, chiné,
table basse « Saarinen »,
Knoll, tapis en chanvre
sur mesure, Codimat
Collection, tabouret
africain. Sur le bureau
espagnol XVIIe,
çanakkale (céramiques
turques du XIXe).

149
1. 2.

3. 4.

150
est venue se joindre à la fête. Enfin,
Nadia Sammut, l’amie d’enfance, cuisi-
nière et apôtre du « goût du bonheur » a
conçu un menu provençal, libre et sans
gluten. « Les repas de fête doivent évoquer des
souvenirs aux gens. Je cuisine en conscience »,
souligne-t-elle, en favorisant l’inclusion
sociale et la valorisation d’un territoire.
Ce soir, honneur aux poissons et aux
légumes de producteurs locaux. Chacun
prend place dans ce décor où se côtoient
des créations de Jules Leleu, des meubles
de Florence Knoll, des céramiques de
Vallauris, des lampes de Max Ingrand, des
bergères Louis XV, une table de Mathieu
Matégot, une chaise de Warren Platner,

ANT IQ UI T ÉS par Elise Orrier,


R EVIS I TÉES d’après le dessin
d’origine. Enfilade
PAGE DE GAUCHE vintage, chinée,
1. La nappe de Noël, dessin de Wayne Pate,
sérigraphiée sur mesure çanakkale (céramiques
par Marie-Victoire de turques du XIXe).
Bascher, habille la table 4. Dans la chambre
de la salle à manger. bleue, cheminée
2. Dans le salon, d’époque en pierre
colonne et tabouret noire. Fauteuil
festonné « Beaucaire » Louis Sognot, collection
en rotin, créations vintage Atelier Vime.
Atelier Vime. Fauteuil Nu par André Derain.
provençal XVIIIe.
Sur la cheminée PA GE D E D RO I T E
d’époque, peinture De gauche à droite,
d’Henri Chevallier. Brigitte Benkemoun,
3. Du salon à l’entrée, Benoit Rauzy
encadrement de porte et Marie-Victoire
réalisé en trompe-l’œil de Bascher.

151
MIS E E N S C È N E

PA GE D E G A U C HE
Lit à baldaquin
en métal et rotin,
création Atelier Vime,
habillé de tissu
« Voyage en Chine »,
Pierre Frey, suzani
ancien ouzbek,
fauteuil, Jean Royère,
collection vintage
Atelier Vime.
Tapis sur mesure,
La Maison Leleu.

PA GE D E DR O ITE
Benjamin Beguin, du
château de Montfrin,
et Danielle Watson,
la mère d’Anthony.

152
des tabourets africains, un dessin de Jean
Cocteau, les précieuses œuvres graphiques
et colorées de l’artiste et ami américain
Wayne Pate… à côté des collections et
créations en osier de l’Atelier Vime. Dans
la salle à manger décorée de boules de par-
don du XIXe siècle, de verres en cristal et
d’assiettes signées Laboratorio Paravicini,
le par fum des bougies Dyptique, dont
l’Atelier Vime a réalisé l’habillage en osier,
diffuse ambiance et senteurs délicates.
L’esprit est à la fête et les convives s’en-
thousiasment de la nouvelle acquisition,
une ancienne maison de vannier don-
nant sur le jardin, où sera prochainement
installé un second atelier, un showroom
et une boutique… Recettes page 192

153
154
LES ADR ES SES DE Pour les lingots de cire d’abeilles
L’ATE L IER VIM E et ses produits inattendus,
l’épicerie Le Petit Pot.
Pour la mémoire et la modernité,
la galerie photo Anne Clergue. Pour sa collection de
primitifs italiens et
Pour ses fougasses salées et de sculptures avignonnaises,
sucrées, la boulangerie Les 7 Épis. le musée du Petit Palais.

Pour vivre avec les saisons, les Pour le Couronnement de la Vierge


paysagistes Les Jardins de Frédéric. et autres chefs-d’œuvre, le musée
municipal Pierre-de-Luxembourg.
Pour l’aïoli du vendredi midi,
le Café du Commerce.

Pour déguster huiles d’olive


et vins bio en admirant le paysage, —
le château de Montfrin. Adresses page 193

P IC TURAL PA GE DE D RO I T E
Lit en paille, Charlotte
PAGE D E GA UCH E Perriand, suzani ancien
Miroir en coquillage ouzbek, coussins,
ancien, vase « The 20 », Arjumand. Lampe
création Atelier Vime, corde et fauteuil en
flacons et bougie, rotin, Audoux-Minnet,
Dyptique, chaise en collection vintage
rotin, Jean Royère, Atelier Vime, rideaux
collection vintage « Candide », Pierre
Atelier Vime, tissu Frey. Tableau
« Arlequin », Robert de Charles Kvapil.
Kime, et fresque
murale par Wayne Pate.

155
TAR AS CON

MATÉRI AU
P RÉCI E UX

PAGE DE GAUCHE
Émergeant de son
berceau de silicone,
une « Vierge Notre-
Dame », inspirée
d’un modèle de
statuette ancienne,
déploie ses fins drapés
moulés dans la cire.

PAGE DE DR OITE
Révélant à contre-jour
son camaïeu, une
série de « Cœurs
de lumière »,
créations exclusives
de la Ciergerie
des Prémontrés.

156
MÉMOIRE DE CIRE
À la Ciergerie des Prémontrés, une poignée d’indomptables
perpétue un artisanat ancestral, faisant surgir de la cire des bougies et des objets
d’exception, pour éclairer l’atmosphère des soirs d’hiver. Une aventure
patrimoniale sans équivalent mais, surtout, une étonnante histoire de feu sacré.
PA R Marie-Hélène Balivet PHOTOS Pierrick Verny

157
1. 2.

3. 4.

158
G ES T ES dans la masse dans fait apparaître une
ET T R A DI T ION l’une des plus statuette de Vierge
anciennes couleurs finement ciselée.
PA G E D E G AU C HE du répertoire, la
1. Lors du moulage, référence Vieille cire. PA GE DE D RO ITE
le maître cirier 3. La Ciergerie s’est Lors de la vidange
maintient le moule diversifiée en revisitant des cuves, la cire
en silicone renfermant des objets issus de la est récupérée dans
le sujet de cire mémoire provençale : des bacs de métal,
dans un contre-moule ici, une croix de puis elle est démoulée.
en plâtre, fermé Camargue à la cire Les pains de cire
par des élastiques. encore chaude. sont ensuite conservés
2. Un « Cœur 4. La délicate étape pour la prochaine
de lumière » teinté du démoulage fabrication.

159
T EC HN I QUES
D ’ AUT REFO I S

PA GE DE GA UCHE
Les bougies coniques
sont fabriquées
« à la plongée » : fixées
sur des cadres, elles
sont trempées dans un
bain de cire pouvant
atteindre 70 °C.

PA GE DE DRO I TE
1, 2. Les cierges
liturgiques sont faits
« à la louche » : une
méthode manuelle
permettant d’obtenir
un diamètre égal
sur toute la hauteur.

160
1. 2.

C
’est l’une des dernières manufactures du patrimoine provençal. Près de cent tonnes de
françaises à perpétuer un savoir-faire cire sont exploitées chaque année à l’atelier, pour
datant du XVe siècle… À la Ciergerie satisfaire la demande des paroisses, mais aussi
des Prémontrés, on fabrique encore celle des particuliers, toujours plus séduits par cet
cierges et bougies selon les techniques transmises artisanat singulier. Car la Ciergerie propose des
par les pères blancs de l’abbaye de Saint-Michel de bougies en vingt-quatre teintes raffinées, allant
Frigolet : « à la louche », en enduisant les mèches de la gamme traditionnelle (Vieille cire, Papyrus,
de cire chaude versée d’un geste précis, ou « à la Ivoire liturgique…) aux couleurs vives et acidulées.
plongée », en immergeant les cadres garnis de Ce nuancier, issu d’un cahier de recettes jalouse-
cierges dans un bain de cire. Autour de Cathy ment conservé, est obtenu en jetant une pluie de
Moricelly, la directrice, quatre maîtres ciriers et pigments naturels dans la cire chaude. Fière de
une jeune recrue pilotent, dans un silence reli- son label Entreprise du patrimoine vivant, l’équipe
gieux et une bonne odeur de miel, un étonnant s’obstine à maintenir le navire dans le vent de la
ballet aérien. Actionnés à la manivelle, les manèges tendance et de la créativité. Outre ses bougies
OUTI L DE
métalliques transportent dans l’espace leurs car- «haute couture», à la densité inégalée, elle imagine
P RÉCI SI O N gaisons de bougies, tandis que Grégory, perché au et fabrique quantité de produits destinés à embellir
bord d’une cuve brûlante, vérifie d’un œil expert la maison : photophores ou beaux objets mou-
Les cierges d’autels le diamètre de grands cierges d’ivoire pendus lés en cire – souvent des exclusivités d’artistes –,
sont taillés avec un à leur cerceau. Il faut dix jours de travail et une comme les croix de Camargue, les Vierges ou les
tour pour parfaire
leur forme cylindrique. patience d’ange pour fabriquer un cierge pascal santons provençaux (tambourinaire, arlésienne…).
de douze kilos, dont la combustion durera un Reconnue unanimement, son expertise la conduit
an sur les autels des cathédrales d’Aix, d’Uzès ou à effectuer de délicates restaurations, sur des
d’ailleurs. Dévastée par un incendie en 2009, la crèches de cire anciennes notamment. Et, pour le
Ciergerie a été rachetée par Souleaido et implantée cinéma, elle a inventé des bougies à double mèche,
sur son fief de Tarascon pour participer au maintien bien visibles à l’écran. Lumière ! Adresses page 193

161
EFFERVESCENCE

É CLATS DE
LUM I ÈRE

En fond, le travail
de l’atelier Lison de
Caunes, Maître d’art
en marqueterie de
paille, qui a imaginé
l’écrin de Palmes d’Or
de Nicolas Feuillatte.
De l’or naturel
qu’elle transforme
en merveilles pour
des décors et des
objets d’exception.

NATURE ET ARTISANAT D’ART


PÉPITES SOUTERRAINES
AUTOUR DU FEU
RECETTES DE NOËL
© SYLVIE BECQUET.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.


163
EFFERVESCENCE

C H A M PA G N E

BULLES D’OR
ET D’ART
De la terre à la table, de la culture de
l’assemblage à l’alchimie du dosage, d’un savoir
vertueux à une représentation talentueuse, des
crayères au flaconnage… les terres d’expressions
du champagne sont très vastes. Elles ouvrent
les portes de secrets de fabrication mais aussi
celles d’un imaginaire sans limite.
PA R Martine Duteil et Sonia Lazzari P H O T O S Sylvie Becquet

164
F IB R E S d’Or, un champagne
D ’ E X C E LL E N C E rêvé par son fondateur,
un vin «hédoniste, exigeant,
PA GE D E GA UC HE iconoclaste, étonnant».
Dans l’atelier de la Palmes d’Or est devenu
Maître d’art Lison de la quintessence de l’esprit
Caunes. Du brin de paille Nicolas Feuillatte. Réunis
à l’outil de l’artisan, les autour du chef de caves,
étapes de transformation Guillaume Roffiaen, des
conduisent tout droit talents ont livré certains
à l’exception. secrets de leur savoir-
faire. Lison de Caunes
PAGE DE DROITE pour son art de la matière,
«Il ne faut pas se battre Yaron Herman pour
contre la matière, il faut son sens de la musicalité,
l’aimer et l’apprivoiser», Thierry Marx pour son
confie Lison de Caunes, goût de la transmission.
qui a traduit par son Autant de portraits
savoir-faire le caractère en résonance avec
exceptionnel de Palmes l’expérience de ce vin…

165
EFFERVESCENCE

166
U NI VERS PARALL ÈLE S horizons. Passée Maître d’art, PAG E D E D ROI T E Lison et ses artisans disposent
il y a vingt ans, elle imagine En marqueterie comme chaque ruban sur une
PAGE DE GAUCH E des créations recherchées par en champagne, il faut savoir pièce de mobilier. Un travail
Détail d’un motif de les plus grands décorateurs rester humble face à la de haute précision qui
moucharabieh. Dans son et architectes d’intérieur. En matière. Lison de Caunes nécessite patience et minutie.
atelier parisien, perpétuant en spécialiste de la technique, elle aime la paille de seigle Transcender une parcelle
© NICOLAS FEUILLATTE

famille le savoir-faire de son renoue avec un répertoire et cultivée en Bourgogne. de nature pour en faire une
grand-père, le décorateur des gestes ancestraux, restaure Une fois récoltée, la fibre cuvée d’exception, voici ce qui
André Groult, Lison de Caunes des meubles et objets du XVIIe est teintée et chaque fétu a réuni ces talents parallèles.
habille et recouvre de paille jusqu’à la période Art déco, est ouvert à la main, aplati,
des objets en provenance mais elle s’attache aussi à des et se transforme comme Coffret Palmes d’Or Brut 2008,
et à destination de tous interprétations contemporaines. par magie en lumière. 120 €, Nicolas Feuillatte.

167
EFFERVESCENCE

LA N AT URE « Lorsque Vik Muniz est


E N PA RTAGE venu me voir à Reims,
nous avons passé de beaux
Élégance, pureté, savoir- moments dans les vignes,
faire et lumière sont mais aussi dans la forêt
les maîtres-mots de la des Faux de Verzy, avec
Maison Ruinart. Ses vins ses arbres hors du commun.
d’exception orchestrés De là, est né un échange
par le chef de caves qui m’a mené jusqu’à Rio
Frédéric Panaïotis où Vik m’a entraîné dans
illustrent un art son univers et son monde
de l’élaboration du végétal : le jardin tropical
champagne qui entre entourant sa maison et la
en résonance avec fameuse allée des figuiers
l’implication de Ruinart du jardin botanique. Pour
dans l’art. La Maison évoquer Ruinart, il est parti
confie chaque année une du fondement : la terre
carte blanche à un artiste et la vigne. Et c’est bien de
qui en exprime sa propre là, qu’en tant que chef de
vision. Comment relier caves, je tire la quintessence
un artiste brésilien même de mon métier. »
mondialement reconnu
et un talentueux artisan Vik Muniz, Flow Hands,
champenois? Grâce à la 2019.
puissance de la nature
universelle. L’un et Ruinart, Coffret Jéroboam
l’autre ont échangé sur Blanc de Blancs
la botanique, les fleurs, par Vik Muniz, édition
les plantes, les arbres… limitée de 30 exemplaires.

© VIK MUNIZ/XIPPAS GALLERY, COURTESY RUINART

168
EFFERVESCENCE

169
170
3.
1. 2.
EFFERVESCENCE

© 1. JEAN-MARC PALISSE/MARTINE DUTEIL 2. LEIF CARLSSON 3. SDP


EFFERVESCENCE

VIE SOUTERRAINE et lancée en 1972 pour à l’occasion de ce PAG E DE D RO IT E Charles-Camille


célébrer le bicentenaire nouveau vintage: En 1867, Charles-Camille Heidsieck, ces falaises
PA GE DE GAUCH E de la maison, La Grande La Grande Dame Rosé Heidsieck décide de craie étaient avant
1, 3. Dans la galerie des Dame, cuvée hommage, 2008. Selon la tradition et de faire l’acquisition tout l’écrin idéal pour
portraits de l’Hôtel du est aussi l’expression du les principes de la maison, à Reims de crayères ses vins. Huit kilomètres
Marc à Reims, le portrait terroir Veuve Clicquot. la cuvée a vieilli dix ans d’époque gallo-romaine. de galeries relient
de la Veuve Clicquot, Quatre mots pourraient dans les caves centenaires Audace ou intuition entre elles les 47 crayères
surnommée en son temps la résumer: fraîcheur, chez Veuve Clicquot. de génie? Sans doute du domaine. L’envie
© CHARLES HEIDSIECK/P. BARIL

«la grande dame de soyeux, élégance et 2. Autre personnalité les deux. Seul un cercle de conquête et
Champagne». Au fond, minéralité. Fidèle à cette haute en couleur. très restreint de maisons d’aventure de Charles-
Le Cadre de vie de l’artiste quête de perfection, Charles-Camille de champagne possède Camille Heidsieck,
Pablo Reinoso. Lieu à Dominique Dermarville, Heidsieck, fondateur et aujourd’hui de se retrouve dans ses
découvrir pendant les chef de caves de la esprit visionnaire qui semblables sites, classés voyages vers l’Amérique,
journées particulières maison, révèle sa toute continue à inspirer la au patrimoine mondial mais aussi dans l’esprit
LVMH. Créée en 1962 première création maison Heidsieck. de l’Unesco. Pour de son champagne.

171
EFFERVESCENCE

1. 2.

STYLE ET EXPÉRIENCES de la maison. Au fil des pièces, et émail ornée d’ombellifères, du champagne, retraçant passerelle entre l’Aquitaine et le
on découvre une superbe dessinée par Paul-Alexandre l’histoire de ce vin d’exception. Mexique. Tous les ans, la maison
1, 2. La Villa Demoiselle, collection de mobilier, Dumas, élève de Majorelle. 4. À Pauillac, au château de sélectionne un ingrédient et
maison de style Art nouveau, sculptures, vases signés Gallé 3. Luigi La Ferla est un peintre Cordeillan-Bages, le chef étoilé rassemble des chefs du monde
jouxte le domaine Pommery. ou Majorelle mais aussi de mosaïste d’origine sicilienne. Julien Lefebvre a su créer un entier. Cette année c’est au tour
La demeure dévoile l’intimité rééditions, à l’image de ces Pour « La Réserve » de accord entre le piment et Krug du piment – d’Espelette,
de son premier propriétaire, couverts floraux. Dans l’un des champagne Bollinger, il Rosé 21e Édition, autour d’une poivron ou piment doux
Henry Vasnier, alors président salons, une cheminée en acajou interprète librement le thème recette pensée comme une d’Anglet – d’être à l’honneur.

3. 4.

© 1, 2. JEAN-MARC PALISSE/AGNÈS BENOIT. 3. BOLLINGER. 4. ROSEWOOD.

172
EFFERVESCENCE

CORRESPONDANCES crus, sublimer la pureté du Cette liberté a forgé son plus belle des matières pour relié leur savoir-faire,
chardonnay et offrir à chaque esprit. Le chef de caves exprimer l’esprit Henriot. établi des correspondances
Avec la huitième génération cuvée le temps nécessaire travaille avec l’équipe du La rencontre entre la maison et évoqué des cheminements
aux commandes, Henriot à son épanouissement sont les vignoble ainsi qu’avec les et des artisans d’exception fait parallèles. Le soufflage
souhaite apporter vitalité et marqueurs d’un style élégant, vignerons partenaires dans naître de belles expériences. de verre comme l’élaboration
modernité tout en réaffirmant complexe, ciselé. Depuis une volonté de partage En avril 2019, le souffleur du champagne sont une
ses fondamentaux. 1808, Henriot est une maison d’expériences reposant sur un de verre Jérémy Maxwell affaire de haute précision…
Sélectionner les meilleurs familiale et indépendante. objectif commun : fournir la Wintrebert et Henriot ont Adresses page 193
© LÉONARD MÉCHINEAU.

173
EFFERVESCENCE

1. 2.

L E S AV E N T U R I È R E S
D U C H A M PA G N E
Plusieurs veuves exemplaires ont marqué de leur empreinte les maisons qu’elles ont dirigées. Aujourd’hui
encore, chefs d’entreprise ou chefs de caves, des femmes remarquables et talentueuses marchent dans
leurs pas, développant une approche sensible et raffinée. L’expérience au féminin. PAR Philippe Bidalon

© 1, 2, 5. SDP 3. DOMINIQUE SILBERSTEIN, 4. LUC VALIGNY, 6. LUC CASTEL


Dans un XIX e siècle qui tenait les femmes loin du monde éco- flacons sur les marchés étrangers. En 1814, prévenue de la victoire
nomique, la Champagne a réservé une belle place à la gent des coalisés contre Napoléon, elle expédia 10 550 bouteilles à
féminine. On évoque bien sûr les fameuses « veuves » qui ont Saint-Pétersbourg, par bateau, à la barbe du blocus et de ses
forgé la légende de femmes d’exception. concurrents. « Qu’ils boivent ! Ils paieront ! » lança la patronne.
Fille d’un baron maire de Reims, Barbe-Nicole Ponsardin (1777- Le succès fut tel que la maison ne put satisfaire la totalité des
1866) vit partir son mari, François Clicquot, alors qu’elle n’avait commandes. Converti au champagne, Pouchkine le gratifia d’un
que 27 ans. Celle qui prit pour devise « Une seule qualité, la toute « vin béni des dieux », dans son roman intitulé Eugène Onéguine.
première ! » se révéla une étonnante femme d’affaires. Visionnaire, Le marché russe restera fidèle à la fameuse étiquette jaune jusqu’à
elle acheta plus de 300 hectares dans les meilleurs crus, pour la révolution de 1917. À tel point que Mérimée écrivit, dans sa
assurer les approvisionnements, et millésima la première une Correspondance générale, en 1853 : « Mme Clicquot abreuve la Russie ;
cuvée, celle de 1810. L’année suivante, elle profita du passage on appelle son vin “klikofskoé” et on n’en boit pas d’autre. »
d’une comète qui avait marqué les esprits pour baptiser le fruit On crédite aussi M me Clicquot-Ponsardin d’avoir inventé, avec sa
de la récolte, exceptionnelle d’un point de vue vinicole, du phé- « table de remuage », les ancêtres des pupitres, ces râteliers obliques
nomène astronomique. L’entreprenante veuve, malgré les guerres sur lesquels sont placées, de nos jours, les bouteilles, le goulot en
qui déchiraient l’Europe, se démena avec succès pour placer ses bas et tournées d’un quart de tour chaque jour pour que les dépôts

174
EFFERVESCENCE

3 . 4.

5 . 6.

1. Barbe-Nicole Clicquot-Ponsardin (ici peinte par Léon Cogniet), avec sa « table de remuage », est à l’origine d’un instrument fondamental pour l’élaboration
du champagne. 2. Lily Bollinger, infatigable ambassadrice de l’iconique maison d’Ay, a imaginé la fameuse Cuvée RD (pour Récemment Dégorgé). 3 Julie Cavil,
la jeune et talentueuse directrice de l’œnologie chez Krug, recevra, le 1er janvier prochain, la clé des caves de cette pépite du groupe Moët-Hennessy. 4.  À la
même date, la pétillante Vitalie Taittinger succédera à son père à la présidence de l’emblématique maison familiale. 5.  Les sept Fa’Bulleuses, audacieuses et
passionnées, bousculent les codes de la Champagne. 6. Chez Pommery, Nathalie Vranken, passionnée et férue d’art contemporain, s’occupe notamment du mécénat.

glissent vers la capsule jusqu’au dégorgement. Une idée fondamen- renommés de la scène internationale sont exposées dans les
tale pour l’élaboration du champagne. On comprend pourquoi la fameuses crayères du Domaine Pommery.
plus belle cuvée de la maison, aujourd’hui dans le giron de Moët Lily Bollinger (1899-1977) est née Elisabeth Law de Lauriston-Boubers.
Hennessy, s’appelle la Grande Dame. Un minimum… Lorsque Jacques, son mari, mourut en 1941, elle dut prendre les rênes
Autre destinée, celle de Jeanne-Alexandrine Louise Mélin (1819- de la maison. Cette femme originale, qui sillonnait son vignoble à
1890) qui prit la suite de son mari, Alexandre Pommery, à sa mort bicyclette, fit face et préserva la production. Lily fut ensuite une infa-
en 1858. C’est elle qui donna à cette petite maison de champagne un tigable ambassadrice de la marque pour laquelle elle imagina la célèbre
essor considérable. La réussite fut si importante (2 millions de cuvée RD (pour Récemment Dégorgé), qui fit entrer Bollinger dans
bouteilles) qu’il lui fallut s’agrandir. Elle édifia, en 1878, un ensemble la cour des très grandes maisons. D’autres femmes remarquables ont
industriel de style néogothique élisabéthain sur la butte Saint-Nicaise, marqué l’histoire du vignoble champenois. Telle Adèle Jouët, qui fonda
à Reims, sous laquelle elle fit aménager un réseau reliant la maison Perrier-Jouët en 1811 avec son mari, Pierre-Nicolas Perrier.
120 anciennes crayères gallo-romaines, soit 18 kilomètres de galeries, Malade, il lui laissa la direction de l’entreprise.
pour offrir à ses vins les meilleures conditions de vieillissement. De nos jours, comme Nathalie Vranken, elles sont nombreuses à
À présent, c’est Nathalie et Paul-François Vranken, à la tête du orchestrer des maisons familiales. Carol Duval-Leroy, Alexandra et
deuxième plus important groupe de la Champagne viticole, qui Stéphanie de Nonancourt (Laurent-Perrier), Anne Malassagne (A.R.
veillent sur l’« héritage » de la veuve Pommery. Nathalie Vranken Lenoble) ou Vitalie Taittinger, qui va succéder prochainement à son
souligne avec admiration : « En lançant le premier brut de l’histoire, père. D’autres s’investissent dans l’élaboration des vins, comme la
elle a inventé le champagne moderne. Jeanne-Alexandrine incarne l’es- talentueuse Julie Cavil, directrice de l’œnologie chez Krug, ou la
prit de conquête et d’industrialisation de l’époque. » Pour sa part, elle dynamique Nathalie Laplaige, chef de caves de Joseph Perrier. Sans
s’occupe passionnément du mécénat pour l’art contemporain du oublier les Fa’Bulleuses, sept femmes vigneronnes qui apportent un
groupe : chaque année, les œuvres d’artistes parmi les plus supplément d’âme à une Champagne parfois un peu austère.

175
EFFERVESCENCE

P R O F E S S I O N C H E F D E C AV E S
Cristal, l’emblématique cuvée de Louis Roederer, est produite selon les préceptes de la
biodynamie. Un défi relevé par Jean-Baptiste Lécaillon, le chef de caves de cette étonnante
maison, détenue par la famille fondatrice, qui a su s’ancrer dans le XXIe siècle.
PA R Philippe Richard

1. 2. 3.

1. Jean-Baptiste Lécaillon a été récompensé par de nombreux prix, dont le Champagne & Sparkling Wine World Championships. Il a même reçu, à 53 ans, le Life
Time Achievement, un honneur attribué en général au moment de la retraite. 2. Les 125 hectares de vignes de Roederer sont aujourd’hui certifiés bio. 3. Collaboration
entre le chef de caves et le designer Philippe Starck, qui a dessiné l’étiquette, le Brut Nature 2012 se conjugue pour la première fois en blanc (70€) et en rosé (80 €).

TRÈS CHERS RAISINS


JEAN-BAPTISTE LÉCAILLON L’échelle des crus est un système
CHEF DE CAVES DE LA MAISON LOUIS ROEDERER complexe mis en place au
XVIIIe siècle par les Champenois
Il aurait pu être brasseur, comme l’étaient fondatrice, depuis 1838. Au bout de dix ans, pour hiérarchiser leur production.
son père et son grand-père avant lui… Jean-Claude Rouzaud lui confie le poste de Afin de déterminer la notion
si l’entreprise n’avait pas été vendue à Stella chef de caves de Louis Roederer. Une offre de cru, tout est pris en compte :
Artois. Jean-Baptiste Lécaillon garde de son que Jean-Baptiste Lécaillon accepte, à la la géologie, les microclimats,
enfance passée auprès de ces cuves et ces condition d’avoir aussi la responsabilité les vents dominants, l’exposition
et l’altitude des parcelles. Le cépage
brassins le goût pour la bulle et la fermen- du vignoble. « Notre idée était de retrouver des
et l’âge des vignes peuvent également
tation, un processus chimique qui ne cesse pratiques haute couture et artisanales dans les intervenir. Ce classement a vite
de l’émerveiller encore aujourd’hui. Le vin, vignes », explique-t-il. Il se questionne, inter- prouvé son utilité dans la fixation
c’est à ses 14 ans qu’il en tombera éperdu- roge les archives de la maison, réalise des des prix du kilo de raisins lors
ment amoureux, lorsqu’en visite au domaine études pédologiques (formation et évolution des transactions entre les maisons
Dujac, en Bourgogne, il goûte un Clos de des sols), rend visite à ses amis bourgui- de champagne et les vignerons.
Pour chacune des parcelles de l’aire
la Roche 1974. Une révélation qui chan- gnons, pour conclure qu’il faut adopter
de production, on applique un
gera sa vie et le poussera à faire des études des pratiques bio, voire biodynamiques. pourcentage au prix de base arrêté,
de viticulture-œnologie à Montpellier. « Attention, je ne suis pas un chantre de la bio- chaque année, avant les vendanges.
« Lorsque j’en suis sorti major, en 1989, Jean- dynamie, que j’ai même du mal à comprendre, On compte ainsi 17 grands crus
Claude Rouzaud, alors propriétaire de la maison mais le fait est que cela fonctionne », souligne-t- (100 %), 44 premiers crus (de
Roederer, est venu me chercher pour développer sa il. En dix-neuf ans, le résultat est éloquent : 99 à 90 %) et 237 crus (de 89 à 80 %).
filiale Roederer Estate aux États-Unis », retrace- 125 hectares sont certifiés bio, et tout le Aujourd’hui, le prix du raisin
est libre, mais l’échelle des prix
t-il. La machine est enclenchée. Le jeune vignoble consacré à la cuvée Cristal est en continue de s’en inspirer fortement.
diplômé passe en revue toutes les propriétés biodynamie. Une exception dans le monde Cette année, par exemple, les
du groupe : il commence en Tasmanie, où plutôt conservateur des grandes maisons chardonnays des grands crus se sont
il crée un sparkling (un pétillant), s’arrête champenoises. Roederer cultive même sa échangés en moyenne à 7,15 euros
à Saint-Estèphe (Gironde) pour vinifier singularité en rejoignant l’Association des (les plus chers), tandis que les
le château de Pez, sans oublier quelques champagnes biologiques. « Nous appartenons meuniers des crus périphériques
n’ont pas dépassé les 6,50 euros.
détours au Portugal (Ramos Pinto), chez à la même famille viticole. Avec cette adhésion, j’ai
Le rendement maximum a été fixé
Delas (vallée du Rhône), et par les crayères voulu affirmer qu’il était possible d’être à la fois à 10 200 kilos par hectare. Et il faut
de Deutz, l’autre maison de champagne vigneron et chef de caves d’une grande maison 1,2 kilo de raisins pour confectionner
© SDP

de ce groupe encore détenu par la famille internationale et moderne. » Un pari réussi ! une bouteille de champagne.

176
Bougies végétales parfumées
Artisan Cirier à Marseille loucandeloun.fr
EFFERVESCENCE

C H A M PA G N E À H U I S C L O S
Apanage de grandes maisons, et de plus en plus de vignerons indépendants, les
flacons issus de clos rencontrent un succès à la mesure de leur rareté. Ces mini-vignobles
produisent des vins d’initiés, dont la renommée profite à toute la gamme.
PA R Philippe Bidalon

1. 2. 3.

1. Le Clos Lanson : sous le regard des tours de la cathédrale de Reims, un hectare de chardonnay prospère sur le terroir très crayeux de ce jardin de ville.
2. Propriété de la famille Philipponnat, le Clos des Goisses se partage entre pinot noir (70 %) et chardonnay sur le meilleur coteau de Mareuil-sur-Ay. 3. Le Clos
des Belvals (1,20 hectare), à Vertus, a été créé par Dominique Person, il y a onze ans. Son blanc de blancs est issu de vieilles vignes cultivées en biodynamie.

Depuis une dizaine d’années, un vent bourguignon souffle sur la se révèle aussi le plus ancien (1935), tandis que le bien nommé Petit
Champagne viticole. Le royaume de l’assemblage et du «style maison», Clos de Jean Vesselle court lui sur 8,22 ares. Une douzaine seulement
reproduit année après année, se convertit doucement aux vins de ter- dépasse l’hectare – ils en représentent au total moins de quarante, soit
roir, aux sélections parcellaires et à la religion du millésime. Les cuvées une goutte de vin (0,1%) dans l’océan de vignes des 280000 parcelles
monocépages et monocrus se multiplient, et pas seulement chez les du vaste vignoble champenois. Mais, pour beaucoup, leur renommée
vignerons indépendants, par définition plus proches du vignoble. est sans commune mesure avec leur superficie. Mieux, ils ont bâti
L’inflation des clos en témoigne : d’une douzaine dans les années leur succès – dont témoignent des prix élevés voire astronomiques –
1990, ces espaces délimités et intimes sont passés à près de quarante sur leur petite taille et la rareté de leurs flacons de prestige. Au-delà
aujourd’hui. Potagers, aires de jeux et autres jardins contigus font les de l’image et du coup marketing, le clos présente aussi l’avantage
frais de la règle qui veut qu’ils soient plantés à proximité du domaine de bénéficier souvent d’un microclimat, dû à son enfermement.
familial. Au dernier recensement, quinze clos appartenaient à une La température moyenne y est ainsi plus élevée (de 1 à 2°C) grâce à
maison de champagne, une vingtaine à des récoltants-manipulants. la réverbération du soleil sur les murs, qui protègent par ailleurs les
Le plus grand (5,5 hectares) est le Clos des Goisses (Philipponnat), qui vignes du gel. Une meilleure maturité qui enchante dans la bouteille.

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9.
© 1. JEAN-BAPTISTE DELERUE 2, 3. SDP

NOTRE SÉLECTION DE CLOS 1. Clos de l’Abbaye 2014, Doyard, 67 €. 2. Clos des Maladries 2015, Étienne Calsac, 75 €. 3. Clos des Bergeronneau
2008, 72 €. 4. Clos des Monnaies 2011, Goutorbe-Bouillot, 71 €. 5. Le Clos l’Abbé 2011, J. Vignier, 75 €. 6. Clos Sainte-Sophie 2012, Jacques
Lassaigne, 125 €. 7. Clos Virgile 2015, Paul Sadi, 35 €. 8. Petit Clos 2007, Jean Vesselle, 69,50 €. 9. Clos Faubourg Notre-Dame 2009, Veuve Fourny, 95 €.

178
Pour les fêtes,
privilégiez le savoir-faire traditionnel !

AIX-EN-PROVENCE • ARLES • AUBAGNE • AVIGNON • MARSEILLE


MENTON • MONTPELLIER • NICE • NÎMES • PARIS • PUYRICARD
SALON-DE-PROVENCE • TOULON • TOULOUSE
www.puyricard.fr
EFFERVESCENCE

PA L E T T E A R O M AT I Q U E
Une sélection de 40 champagnes de vignerons et de grandes maisons qui
viennent accompagner les repas de fête. Fraîcheur d’un blanc de blancs, intensité
d’un brut, velouté d’un rosé, autant d’accords subtils à orchestrer
avec les mets, où le champagne devient un véritble vin de gastronomie.
PA R Philippe Bidalon

4.

3.

2. 6.

5.

7.

8.

9.

1.

CUVÉES DE PRESTIGE
Grandes et petites maisons de la Champagne profitent des fêtes pour sortir des flacons exceptionnels, lancer de nouvelles
cuvées ou changer le millésime de leurs étiquettes stars. Des temps forts à la croisée de l’excellence et de l’élégance.

1. Boizel Grand Vintage 2009 barriques françaises, sans collage ni filtrage, il dévoile poursuit dans ce mariage à trois entre le pinot noir,
L’effervescence de ce grand millésime puissant et un caractère fruité, acidulé et corsé. À découvrir. 95€. le chardonnay et le pinot meunier. « À la fois léger
raffiné, tiré exclusivement des premières presses 4. Rare Millésime 2006 et généreux, l’un des meilleurs millésimes de la maison »,
– les plus pures –, s’ordonne en colonnes de petites L’ancienne cuvée de prestige de Piper Heidsieck consti- de l’avis du chef de caves Laurent Fédou. 28€.
bulles joyeuses. Les impressions initiales de fruits tue désormais une marque à part entière. D’un rare 7. Bruno Paillard Assemblage 2009
jaunes (pêche, abricot) s’étirent en notes briochées, raffinement, ce millésime 2006, dernière livraison du Le millésime solaire lui confère un exotisme un peu
soutenues par une légère amertume réglissée. 50€. chef de caves Régis Camus, se montre solaire, oriental atypique pour la maison, mis en valeur par l’étiquette
2. Krug Grande Cuvée (épices douces, fruits secs) et frais. Les notes torréfiées en forme d’invitation au voyage, peinte par l’artiste
Chaque année, la maison rend hommage à son (moka) appuient une minéralité ciselée. 175€. suédoise Anna-Lisa Unkuri. Notes riches d’épices
fondateur, Joseph Krug, à travers une interprétation 5. Bollinger La Grande Année 2008 douces, de noix, kumquat et fruits confits. 65€.
de sa cuvée signature. Dernière sortie, la 167e s’ouvre Ce millésime prometteur mérite d’être honoré par la 8. Thiénot Vintage 2009
sur des notes d’agrumes et de fruits mûrs, d’épices, de célèbre maison d’Ay. Cette cuvée est l’incarnation de La maison créée par Alain Thiénot en 1985 a trouvé
brioche et d’amande. Le vin dévoile en bouche des ses savoir-faire artisanaux: vinification en petits fûts son identité dans le paysage champenois. Ses enfants
notes de fruits secs, d’agrumes et de miel. 169€. de chêne dans un parc de 3500 tonneaux, dégorge- engagent désormais la marque sur la voie de l’excel-
3. Gaidoz Forget Audacieuse Agathe ment à la main et vieillissement dans le fameux flacon lence, comme en témoigne cette cuvée aux parfums
Cette création prend ses racines dans la plantation, 1846, aux propriétés bénéfiques pour le vin. 125€. de fruits mûrs juteux (pêche, mangue, ananas). 38€.
en 2008, sur les anciens coteaux de Ludes d’un cépage 6. Canard-Duchêne Millésime 2012 9. Pommery Cuvée Louise 2004
ancestral, le petit meslier. Avec l’envie d’élaborer un À l’origine était la romance de Victor Canard et de Les plus belles parcelles de la maison, notamment
© SDP

blanc de blancs pas comme les autres. Vinifié en Léonie Duchêne sur la Montagne de Reims. Elle se celles des grands crus Avize, Cramant et Ay, entrent

180
EFFERVESCENCE

11.

1 0.

1 3. 12.

18 .

15.

16. 17 .

20.

1 4. 19.

dans la composition de ce vin exceptionnel. L’assem­ 150 ans de la maison qu’elle a rachetée en 1979. Notes 17. Veuve Clicquot La Grande Dame 2008
blage met à l’honneur le chardonnay (60 %), sa de fruits blancs, d’orange et de mirabelle, mais une Le chef de caves Dominique Demarville a atteint l’acmé
fraîcheur et sa finesse, complété par du pinot noir, qui édition limitée à seulement 8000 bouteilles… 30€. du style de la vénérable maison en portant la part de
apporte du fruité, de la vinosité, de la structure. 115€. 14. Gosset Grand Millésime 2012 pinot noir dans l’assemblage à 92%. Du jamais vu, ni
10. Fleury La Cuvée des 30 ans «On a poussé sur le chardonnay (deux tiers de l’assemblage) goûté dans l’élégant flacon de ce vin hors norme: notes
Pour fêter ses trente ans de biodynamie, ce domaine pour la fraîcheur», explique Odilon de Varine, le chef toastées de noisette, de praline, de fruits secs, de poire,
pionnier propose une cuvée vinifiée en fûts de chêne de caves. Très vif, le vin en regorge et délivre de beaux d’agrumes et de griotte défilent. Magique! 115€.
et bouchée avec une agrafe comme autrefois. Après arômes de fruits à noyau (mirabelle, quetsche), 18. Roederer Cristal 2008
dix minutes d’aération, laissez­vous emporter par ses évoluant ensuite vers les agrumes. Son côté salin, Toujours dominée par des pinots noirs d’anthologie,
fines bulles évoluées, délicatement parfumées en fin de bouche, appelle à la gourmandise… 57€. cette légende de la Champagne a attendu dix ans pour
d’épices douces, de caramel au lait et de miel. 52€. 15. Drappier Père Pinot pointer le bout de son muselet. La patience des ama­
11. Pol Roger Brut Vintage 2012 Un assemblage unique (1200 bouteilles) des quatre teurs est récompensée tant ce 2008 est intense, ciselé,
Cette cuvée classique s’ouvre sur des parfums de fruits pinots champenois (noir, blanc, gris et meunier) magistral. Un monument d’énergie. 200€.
secs, d’épices et d’effluves de viennoiseries. Bel équi­ à parts égales et sans soufre ajouté. Ce « vin de 19. Mumm Millésimé 2013
libre dans un registre rond et souple, avec une élégante famille » rend hommage aux générations qui ont Le pinot noir, cépage signature de la maison depuis sa
structure portée par sa délicate effervescence. Ce mil­ incarné le domaine. Notes un peu sauvages: cerises à création, domine dans cet assemblage issu de villages
lésime a un excellent potentiel de garde. 65€. l’eau­de­vie, pruneaux à la cannelle, cuir et bois. 45€. classés grand cru de la Montagne de Reims. Puissant
12. Nicolas Feuillatte Palmes d’Or 2008 16. Charles Heidsieck Brut 2008 et structuré, il se pare de finesse et de fraîcheur grâce
Le flacon iconique avec ses facettes nid­d’abeilles est Après une maturation pendant dix ans sur lies, les aux chardonnays de la Côte des Blancs. 46,70€.
une promesse d’un moment privilégié. Ce millésime pinots noirs délivrent leur puissante charpente et les 20. Taittinger Brut Millésimé 2013
ne déroge pas, droit et crescendo, fruits blancs, amande chardonnays n’ont rien perdu de leur fraîcheur. Cet assemblage de chardonnay et de pinot noir
séchée, agrumes et abricot. Sa signature crayeuse et Cet assemblage de dix premiers et grands crus à parité exhale des arômes d’aubépine, de pam­
fumée accompagnera truffe et foie gras. 120€. s’arme de gourmandise, agrumes confits et fruits plemousse et de poire. Sa bouche ciselée en fait
13. G.H. Martel & Cie Cuvée 150 ans secs, pour déployer ensuite une finesse iodée et un excellent champagne d’apéritif. En attendant que
C’est avec l’exceptionnelle douceur climatique de minérale, tenue en haleine par des notes de caramel sa structure généreuse se développe en cave pour
l’année 2009 que la famille Rapeneau célèbre les et une pointe d’agrumes (yuzu). Pur régal. 79 €. le hisser sur des plats gastronomiques. 59 €.

181
EFFERVESCENCE

1.

1.

2.
2.

3.
3. 4.

4.

5. 5.

BRUTS SANS ANNÉE BRUTS ROSÉS


Dans les grandes maisons comme chez les récoltants-manipulants, Longtemps boudés par les amateurs, ces vins souvent nés
les champagnes bruts « sans année » (BSA) constituent l’entrée de l’assemblage de blancs et de rouges, une exception purement
de gamme. Ils traduisent néanmoins la capacité du chef de caves champenoise, ont le vent en poupe. Selon leur plus ou moins
à reproduire le fameux « style maison ». L’enjeu est de taille : grande vinosité, ils se révèlent impeccables de l’apéritif au dessert.
ils représentent plus de 80 % des expéditions dans le monde. Magique sur le homard comme sur les fraises.

1. A.R. Lenoble 4. Marin Lasnier Tradition 1. Moët & Chandon Un profil séveux soutenu par une
Intense « mag14 » Brut Nature Guillaume Marin et Caroline Grand Vintage Rosé 2012 belle fraîcheur en final. 270 €.
Consécration d’un patient travail Lasnier ont repris, en 2000, l’exploi- Le chef de caves Benoît Gouez parle 4. Henriot Rosé 2012
sur les vins de réserve, initié en tation de la grand-mère de cette de «nuances coralliennes» en évoquant Ce rosé millésimé conjugue de
2010, l’attachante maison de dernière, dans la Côte des Bar. ce 74e millésime du rosé de la grande beaux arômes de fruits rouges mûrs
Chouilly a lancé un nouvel assem- Élaborée à partir de pinot noir maison d’Épernay, depuis 1842. Bien avec l’élégance du chardonnay, dans
blage issu de la récolte 2014 et de (95 %) et de chardonnay, cette cuvée vu. Ce vin est un océan de saveurs une année de faibles rendements à
vins plus anciens vieillis en magnum se révèle florale et fruitée. Savoureux gourmandes (orange sanguine, l’équilibre rare. Sa nuance corail
sous liège et agrafe. Cette version arômes d’agrumes et de fruits à griotte, rhubarbe, fraise…) dans soutient des notes de fraises gari-
Dosage Zéro est sublime. 31,75 €. chair blanche. 23,95 € (Caves Nysa). lequel plongent les papilles. 57€. guette, et sa longue bouche des
2. Castelnau Brut Réserve 5. Vranken Brut Nature 2. Joseph Perrier nuances crémeuses. 77,50 €.
Fort de ses 20 % de vin de réserve et Sans artifice, cet assemblage des trois Esprit de Victoria Rosé 2010 5. Marie Tassin Provocation Rosée
de ses six ans d’élevage sur lies, cet cépages champenois non dosé (sans Complexe et fine, lovée dans sa bou- Loin de la mode des rosés pâlichons,
assemblage se révèle tout à la fois sucre ajouté) est toujours aussi réussi. teille originale, réplique d’un flacon cette vigneronne passionnée de la
mature, complexe et plein de fraî- Épanoui, puissant, harmonieux, du Second Empire à fond plat, la Côte des Bar propose un gourmand
cheur. De sa rondeur miellée fusent mûr et minéral, ce vin d’apéritif par dernière cuvée de cette discrète rosé de macération, 100 % pinot noir,
des notes grillées et de pain excellence laisse la bouche fraîche, maison de Châlons-en-Champagne à la couleur cerise soutenue. Un vrai
d’épices, puis plus florales et enfin parée pour la suite du repas. 30 €. distille de jolis arômes de fruits régal de fruits croquants: cassis, fram-
de fruits jaunes bien mûrs. 33 €. rouges (fraise des bois, cerise), de boise, griotte, groseille… Difficile de
3. R. Pouillon & Fils Réserve kirsch et d’agrumes confits. 75 €. résister à la provocation ! 25 €.
Sur ses terroirs de Mareuil et d’Ay, 3. Dom Ruinart Rosé 2007
Fabrice Pouillon est en passe de La cuvée de prestige de la plus
devenir une star de la Champagne, ancienne maison de champagne cou-
tant les sommeliers de l’Hexagone ronne les meilleures vendanges du
sont fous de ses vins. Charnue et millésime. Dans sa robe presque
tendre à la fois, cette savoureuse cuivrée, elle livre des notes de
cuvée constitue une parfaite illustra- torréfaction, de cacao et d’agrumes
© SDP

tion du talent de l’homme. 31 €. mûrs (orange, mandarine, kumquat).

182
EFFERVESCENCE

1.

1.

2.
2.

3. 3. 4.

4.

5. 5.

BLANCS DE BLANCS BLANCS DE NOIRS


Synonyme de délicatesse et de fraîcheur, les purs chardonnays Dans leur robe dorée, ces champagnes issus exclusivement
se reconnaissent à leur couleur jaune pâle irradiée de reflets de pinot noir et (ou) meunier jouent les cartes de la puissance,
verts. Jeunes, ces champagnes souvent iodés et salés font pétiller de la vinosité et d’un fruité intense. Ce sont de parfaits
l’apéritif et les fruits de mer. Plus mûrs, ils magnifient les compagnons de table, se mariant à la volaille, aux viandes
poissons en sauce et les viandes blanches. blanches ou rouges et, même, au gibier à plumes.

1. Mumm RSRV Blanc de Blancs 2013 4. Laurent-Perrier 1. Collet Grand Cru Ay 2012 4. Duval-Leroy 160 ans
Le deuxième tirage de cette cuvée Blanc de Blancs Brut Nature Après le lancement d’un blanc de En élaborant un blanc de noirs pour
confidentielle est composé de char- La mythique maison de Tours-sur- noirs premier cru, le groupe coopé- l’anniversaire de la fondation de la
donnays du grand cru Cramant Marne a toujours donné une place ratif pousse aujourd’hui le bouchon maison, en 1859, à Vertus, à la pointe
(« mont de craie »). Un vin cristallin, prépondérante au chardonnay dans plus loin avec cette sélection parcel- de la Côte des Blancs, Carol Duval-
aux notes de fleurs blanches, de ses cuvées. Elle va plus loin en pro- laire et mono-cépage : les pinots Leroy nous rappelle qu’à l’époque,
citron et de fruits frais. Grande finesse posant ce blanc de blancs non dosé, noirs proviennent d’un hectare à la Champagne était recouverte de
et subtile minéralité. 47 € (exclusive- pur régal de tension, de fruité explo- Ay. Nez de chèvrefeuille et de raisins noirs. Cet assemblage des
ment sur amisdelamaison.rsrv.fr). sif et de fraîcheur citronnée. 72 €. mirabelle, bouche crémeuse, deux pinots, où la framboise, la mûre
2. Delamotte Blanc de Blancs 2012 5. Alfred Gratien arômes pulpeux et zestés. 59 €. et le cassis vibrionnent, n’est en
La petite maison qui monte au Blanc de Blancs 2012 2. Mailly vente que pendant les fêtes. 45 €.
Mesnil-sur-Oger présente sa nouvelle À l’origine destinée seulement à gâter Grand Cru Blanc de Pinot Noir 5. Petit & Bajan Obsidienne
cuvée pure chardonnay dans un mil- les amis du chef de caves, Nicolas Cette petite structure de la Montagne Véronique Bajan et Richard Petit se
lésime au caractère fougueux. Jaeger, cette référence n’a rejoint la de Reims illustre parfaitement ce sont mariés en 1997, mais n’ont créé
Impatient dans le verre, il libère des gamme qu’en 2001. Les raisins des que la coopération peut produire de leur domaine qu’en 2008. Leur dernier-
bulles fines et vives, dégage une irré- grands crus de la Côte des Blancs mieux. Dans les compositions parcel- né est issu de pinots noirs bien mûrs
sistible fraîcheur citronnée enrichie composent le cœur de l’assemblage. laires de Sébastien Moncuit, chef de du grand cru Verzenay, d’où sa belle
de parfum de litchi. Tranchant et Ses arpèges de fruits blancs se caves inspiré, les pinots noirs n’ont charpente, son crémeux et ses accents
crémeux à la fois. Superbe ! 52 €. fondent, en point d’orgue, dans rien à envier à ceux des plus grandes de fruits rouges croquants. 46€.
3. Mandois Blanc de Blancs 2013 des parfums de brioche. 59,90 €. maisons. Richesse et finesse. 37 €.
Les 40 hectares de cette maison 3. Mercier Blanc de Noirs
familiale courent de la Côte des Cette déclinaison de la cuvée clas-
Blancs au Sézannais et autres sique de la maison se nourrit
coteaux d’Épernay. Le chardonnay exclusivement de pinots noirs et meu-
y est logiquement prépondérant nier. La spontanéité et la fraîcheur
(70 %), et bien sûr exclusif dans des arômes de fruits rouges, noirs et
cette cuvée exemplaire, pleine de jaunes renouvellent le style Mercier
fraîcheur et apéritive. 31 €. dans un registre plus intense. 25 €. Adresses page 193

183
PIAGET
Passion en couleurs
La nouvelle collection Possession de Piaget
met la passion des couleurs à l’honneur.
Elle enveloppe avec élégance votre poignet
d’un bracelet ouvert en or rose agrémenté
de diamants et de cabochons de pierres
ornementales. La malachite verte, la cor-
naline rouge, l’onyx au noir intense ou
le bleu profond du lapis-lazuli offrent
des possibilités infinies de mélanger ces
pièces. Véritables fruits du savoir-faire de
la maison Piaget, ces bijoux en diamant
font aussi rayonner sa créativité. piaget.fr

ROCHE BOBOIS

RENDEZ La petite collection


À l’approche des fêtes, Roche Bobois
propose une sélection de petits objets à

VOUS
offrir ou à s’offrir. Créativité, savoir-faire
et belles matières se retrouvent dans cha-
cune de ces pièces inédites. Présentés en
coffrets individuels et disponibles immé-
diatement, quatre objets pensés pour
des achats coups de cœur composent la
« petite collection » autour d’une coupe de
faïence d’argile rouge tournée et émaillée
à la main, une boîte en argile blanche et
des coussins brodés. roche-bobois.com

ATELIERS POIVRE D’ANE CULTURESPACES


Concepteur d’ambiances Exposition « Les Grands Maîtres du Japon »
Contemporaine, intemporelle, classique À l’Hôtel de Caumont-Centre d’art, les coutumes et la
ou provençale… les créations des Ateliers culture japonaise de l’époque d’Edo sont présentées
Poivre d’Ane sont imaginées et élaborées à travers près de 200 estampes ukiyo-e et autres objets
sur mesure. Concepteur et fabricant d’am- remarquables, dévoilés au public français pour la toute
biances authentiques et chaleureuses, première fois. Issus pour la plupart de la collection
depuis 1960, les Ateliers Poivre d’Ane de Georges Leskowicz, l’une des plus importantes au
monde dans son domaine, ces œuvres rares et raffinées
associent compositions figuratives et textes poétiques,

© CHRISTIAN MOUTARDE
illustrant au passage l’éventail iconographique relatif
à la culture de l’ancien Japon. caumont-centredart.com
Utagawa Kunisada (178 -1864), Le Type populaire, série Physionomie
de trente-deux types dans le monde moderne, 1821-1822, nishiki-e,
38,2x27cm, Collection Georges Leskowicz.

CAUDALIE
Effet lifting au naturel
Caudalie présente la Crème Cachemire,
un soin anti-âge et fermeté. Aussi légère
que nourrissante, cette crème resculpte,
corrige les rides et redensifie la peau en un
seul geste. Un mélange aromatique unique
parfume ce soin avec des notes de tisane
installent tous types de projets et d’aména- douce : une infusion de fleurs de camo-
gement : cuisines, dressings, bibliothèques, mille, d’eau de lavande, de petit-grain, de
meubles de salle de bain… en France thym, de sauge et de menthe fraîche. La
comme à l’étranger. Showroom à Aix-en- peau est douce comme du cachemire, non
Provence. atelierspoivredane.com grasse, ultra-confortable. caudalie.com
© SDP
PHOTO : C. PAINDAVEINE

TRAITEMENT ET E NTRETIEN
DES S OLS
C ARREAUX DE C IMENT T OMETTES
P IERRES N ATURELLES ET M ARBRIÈRES
PONÇAGE PARQUETS IMPERMÉABILISATION VITRIFICATION
CRISTALLISATION FINITIONS ENTRETIEN

DOMINIQUE LIGNOT
La beauté d’autrefois, les qualités d’aujourd’hui
BAILLARGUES 34 - RÉGION MONTPELLIER-NÎMES
04 67 42 27 87 - 06 07 99 14 58
www.dominiquelignot.fr
C H ANTI ER SUR RDV - D E VI S G RA TU I T
I N S P I R AT I O N

VU E
PA N ORA MIQ U E

« Zelia 908 », cheminée


suspendue en métal, le
rayonnement circulaire
du foyer et la puissance
de son rendement
permettent de chauffer
rapidement les grandes
surfaces, adaptable
à la hauteur sous
plafond et ajustable
selon la configuration
des conduits et
pentes de toits, hotte
et plateau existent
en différentes finitions,
11 kW, D 95 x H 250 cm,
à partir de 7 709,80 €,
JC Bordelet par Seguin.

RETOUR DE FLAMME
Poêles à bois ou à pellets, cheminées et inserts ouverts ou fermés… L’attention
accordée aux équipements moins énergivores et plus performants en
© RAOUL GILIBERT, JC BORDELET

matière de rendement et de diminution d’émissions polluantes offre une dimension


responsable qui accompagne le spectacle et la douce chaleur des flammes.
PA R Julie Rebeyrol

186
LE CERTIFICAT
DE CONFORMITÉ,
ayez un temps d’avance !

Une obligation règlementaire qui comporte plusieurs avantages


1 Vous répondez aujourd’hui aux besoins de demain

Le Certificat de Conformité s’intègre au Passeport Technique


obligatoire à partir du 1er janvier 2020 pour répondre aux
exigences de traçabilité.

2 Vous pouvez solder vos travaux en toute sérénité


Le témoignage de Pierre A.
EXPERT SINISTRE
Votre chantier est considéré comme achevé lorsque
votre installateur vous remet le Certificat de Conformité visé. Le Certificat de Conformité est une obli-
gation règlementaire. En cas de sinistre,
nous exigeons ce document, afin de
3 Vous êtes protégé en cas de sinistre compléter le dossier et lancer les indem-
nisations éventuelles.
Le Certificat de Conformité atteste la conformité de l’installation
à la règlementation en vigueur. En cas de sinistre votre assurance
peut l’exiger.

UNE INSTALLATION
CERTIFIÉE EN SÉCURITÉ,
C’EST UN CERTIFICAT
DE CONFORMITÉ
VISÉ

NOUVEAU CERTIFICAT
DE CONFORMITE
Applicable au 01/01/2020

15 000 entreprises PG partout en France


www.lesprofessionnelsdugaz.com
I N S P I R AT I O N

1.

PERFORMANCES FLAMBOYANTES 1. « Ambrine », foyer à bois en acier peint, soubassement confectionné en mélaminé pin grisé, revêtement Néolith
strata argentum, cadre avec trois côtés pour une diffusion de la chaleur rayonnante, conception sur mesure, 120 V, L 286,4 x P 70 cm, prix sur demande,
Godin. 2. « WT », foyer à bois en thermofix, soubassement réalisé avec le nouveau revêtement Sistana, qui associe quartzite wengé vieilli et marbre Bianco
Mediterraneo poli mat, colonnes et réserve à bois extérieures en acier laqué noir, ce système permet de transformer sans travaux de maçonnerie une ancienne
cheminée qui fume en une véritable installation de chauffage à circulation d’air efficace et écologique, 9,6 kW, L 289 x H 95 x P 83 cm, à partir de 4 000 €, Palazzetti.

2.

© 1. GODIN 2. PALAZZETTI

188
Gyrofocus © 1968 - icône
l
/
in
- h
li f

www.cotemaison.fr

N°145 — décembre 2019 - janvier 2020

UN HIVER INTIMISTE
L A F É E R I E D ’ U N A R T I S T E I N S P I R É PA R L A L U M I È R E
DES VIGNOBLES AUX QUAIS DE LA GARONNE, BORDEAUX SE MET EN SCÈNE
EN NORMANDIE, LA MAISON D’HÔTES CONFIDENTIELLE D’UN CHEF
EN VENTE ACTUELLEMENT CHEZ
VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX.
M 02115 - 145 - F 6,00 E - RD

FRANCE MÉTROPOLITAINE € 6 / DOM € 6,50 / BEL € 6,50


CH 11 FS / A € 8,90 / AND € 6 / CDN $ 9,50 / D € 8,90 / ESP € 6,50
GR € 6,50 / ITA € 6,90 / LUX € 6,50 / MAR 70 DH / NL € 9,30 / PORT CONT € 6,50
TOM 1100 F CFP / TUN 8,40 DT / USA $ 10,50
1. 2.

DESIGN ARDENT 1. «Slimfocus», poêle à bois à foyer fermé, système à double flux, prise d’air dans le conduit de cheminée sans autre arrivée, récupère les énergies pour
un meilleur rendement, existe en version fixe et pivotante, 4,5kW, H 207xD 32,4cm, à partir de 6989€, Focus 2. «Wall», design Patricia Urquiola, poêle à pellets en acier, socle
en différentes finitions, fonction No-Air garantissant silence et chaleur diffusée par convection naturelle, technologie Maestro avec wifi pour commande à distance, évacuation
des fumées à l’arrière ou sur le dessus, 8,10kW, L 52xH 125,2xP 62,6cm, prix sur demande, MCZ. 3. «Azur», poêle à bois, protection de sol et habillage mural en acier peint,
compatible intérieurs basse consommation, 8,5kW, L 44,1xH 119,5xP 72,1cm, à partir de 5596€, Cheminées Philippe. 4. «F 602 ECO», poêle à bois en fonte, modèle de 1940 par
Blaksta og Munthe-Kaas et Ørnulf Bast, dernières évolutions techniques pour une combustion propre, 4,9kW, L 32xH 63,7xP 54cm, à partir de 890€, Jøtul. Adresses page 193

3. 4.

© 1. FOCUS CRÉATION 2. MCZ 3. CHEMINÉES PHILIPPE 4. JØTUL

190
ABONNEZ-VOUS
ET RECEVEZ EN CADEAU
LA POCHETTE
www.cotemaison.fr

N°179 — août - septembre 2019

seulement
4€ E N T U R E S C O R S E S E T I TA L I E N N E S
I L A N E T T O U T E L’ A C T U A L I T É D E S I G N E N 4 5 PA G E S
A S T I A À S A I N T- F L O R E N T, M O N T S E T M E R V E I L L E S D U C A P C O R S E

tous les 2 mois NE MAISON D’HÔTES EN SICILE ENTRE RURALITÉ ET MODERNITÉ

VOTRE CADEAU
La pochette

Recevez en cadeau cette magnifique pochette Le Couvent des Minimes au M 02230 - 179 - F 6,00 E - RD

design arty. Une nature luxuriante et réinventée, évocation d’horizons lointains


et sauvages mis à l’honneur par la plume de l’illustratrice Broll & Prascida. Une
pochette nomade et exotique pour tous les objets du quotidien, à glisser dans
FRANCE MÉTROPOLITAINE €6 / DOM €6,50 / BEL €6,50

votre sac à main. Tissu extérieur et doublure 100% coton. Fermeture zip dorée. CH11 FS / A €8,90 / AND €6 / CDN $9,50 / D €8,90 / ESP €6,50
GR €6,50 / ITA €6,90 / LUX €6,50 / MAR 70DH / NL €9.30 / PORT CONT €7
TOM 1100F CFP / TUN 8,40DT / USA $10,50

Format 27 x 20,5 cm.


BULLETIN D’ABONNEMENT À renvoyer à : Côté Sud – Service Abonnements
4, rue de Mouchy – 60438 Noailles Cedex

CSP181
Oui, je profite de cette offre d’abonnement exceptionnelle à Côté Sud. Je recevrai en cadeau la pochette Le Couvent des Minimes.
Voici mes coordonnées : M. Mme
Nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Adresse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Code Postal qqqqf Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Je choisis mon mode de paiement :
Je règle par prélèvement automatique de 4€ tous les 2 mois, soit plus de 30% de réduction. Je remplis le mandat ci-dessous et je joins un RIB.
Je préfère payer en une seule fois 49€ au lieu de 72€, soit plus de 30% de réduction. Je recevrai 12 numéros. Ci-joint mon règlement par :
Chèque à l’ordre de Côté Maison
Carte bancaire N° Date et signature obligatoires
Expire fin Clé Les 3 derniers chiffres figurant au dos de votre carte bancaire

MANDAT DE PRÉLÈVEMENT SEPA


En signant ce mandat, vous autorisez Côté Maison à envoyer des instructions à votre banque pour débiter votre compte et votre banque à débiter votre compte conformément aux
instructions de Côté Maison. Vous bénéficiez du droit d’être remboursé par votre banque selon les conditions décrites dans la convention que vous avez passée avec elle. Toute demande
de remboursement doit être présentée dans les 8 semaines suivant la date de débit de votre compte.
VOS COORDONNÉES Nom qqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqf Prénom qqqqqqqqqqqqqqqqqf
Adresse qqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqf Code Postal qqqqf Ville qqqqqqqqqqqqqqqqf
LES COORDONNÉES DE VOTRE COMPTE (recopier votre RIB)
IBAN qqqf qqqf qqqf qqqf qqqf qqqf qqf BIC qqqqqqqqqqf
CRÉANCIER : Côté Maison SAS - 16 rue de Saint-Pétersbourg - 75008 Paris - ICS : FR49ZZZ83708A
Signé à (lieu) : ........................................... En signant ce mandat, vous acceptez que par dérogation aux nouvelles normes
Signature obligatoire
européennes SEPA, le premier prélèvement soit effectué dans un délai de
Le : ....../....../...... 5 jours avant sa date d’échéance. Vos droits concernant le présent mandat sont
expliqués dans un document que vous pouvez obtenir auprès de votre banque.

Offre valable jusqu’au 30/06/2020 en France Métropolitaine. Le cadeau est expédié sous 5 semaines environ après l’enregistrement de votre paiement dans la limite des stocks disponibles. En cas de rupture de stocks, vous
recevrez un cadeau de valeur équivalente. Photos non contractuelles. Les informations sont destinées à Côté Maison SAS. Elles sont enregistrées dans notre fichier clients à des fins de traitement de votre abonnement. Elles
pourront être cédées à des Partenaires commerciaux pour une finalité de prospection commerciale sauf si vous cochez la case ci-contre . Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée et le
Règlement européen n°2016/679, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de limitation, d’opposition et de suppression des données que vous avez transmises en adressant un courrier à COTE MAISON à l’adresse
suivante : Côté Maison - Service Abonnements - 4 rue de Mouchy - 60438 Noailles Cedex. Pour plus d’informations : http://www.cotemaison.fr/divers/donnees-personnelles-cookies.html 
ADRESSES

do Além Tejo, Pinheiro da Cruz. Palais des Papes, 84000 Avignon. Tél. Fondé en 1990 par Élisabeth Lefebvre
Tél. 0035 191 271 41 70. melidesart. 04 90 16 09 09. petit-palais.org Musée 79 bis, rue Marcel-Dassault, 92100 Boulogne-Billancourt
com Agence d’architecture Esteva i municipal Pierre-de-Luxembourg. Société éditrice Côté Maison SAS au capital de 10000 euros
Esteva. Can Granada 4 PPAL, Palma 3, rue de la République, 30404 Siège social 16, rue de Saint-Pétersbourg, 75008 Paris. Tél. 0170193374.
de Mallorca. Tél. 0034 971 22 73 66. Villeneuve-Lez-Avignon. Tél. 04 90 RCS 831991633 Paris
estudi@esteva.eu Artscape, stone 27 49 66. Wayne Pate. waynepate.com Président-directeur de la publication François Dieulesaint
pieces. Rua Dr. Carlos Augusto Mémoire de cire Page 156 Principal actionnaire FDL Holding
Pour joindre votre correspondant, par e-mail :
Teixeira, nº42-A 7570-247 Grândola. La Ciergerie des Prémontrés. Du initiale du prénom + nom@cotemaison.fr
Tél. 00351 91 599 14 21. Miguel Neto. lundi au vendredi de 9 h à 12 h 30
Rédaction
Rua Adelino Soares de Oliveira n° et de 13 h 30 à 17 h. 20, rue des Directrice de la rédaction et rédactrice en chef Martine Duteil. Tél. 0170193364.
19 B, 2500-121 Caldas da Rainha. Charpentiers, parc du Roubian, mduteil@cotemaison.fr
Tél. 00351 96 61 66 175. Paulo Tuna. route de Saint-Rémy-de-Provence, Premier rédacteur graphiste Bruno Rafaud. Tél. 0170193377.
Rua Adelino Soares de Oliveira 13150 Tarascon. Tél. 04 90 99 59 34. brafaud@cotemaison.fr
n°19, 2500-121 Caldas da Rainha. ciergerie.fr Rédacteur graphiste Louba Bilo-Hotzky.
Tél. 00351 96 221 43 88. Rival. Tél. Effervescence Page 163 Secrétariat de rédaction Hélène Abdessadok. Tél. 0170193378.
Jean-Emmanuel Richomme.
+351967389215. rivaldesignerma- A.R. Lenoble. champagne-arlenoble.
Ont collaboré à ce numéro Marie-Hélène Balivet, Virginie Bertrand,
ker.com Rustic. Loteamento José com Alfred Gratien. alfredgratien. Philippe Bidalon, Julie Chanut, Caroline Clavier, Anne Pericchi-Draeger,
Matias, LT 15, 7570-626 Melides. com Ateliers Lison de Caunes. Julie Rebeyrol, Philippe Richard, Cécile Vaiarelli.
Tél. 00351 91 07 75 726. Thurstan. lisondecaunes.com Boizel. boizel. Photographes et illustrateurs Sylvie Becquet, Jean-François Jaussaud,
Au Portugal, Caminho da Estação, com Bollinger. champagne-bollinger. Nicolas Millet, Marie-Pierre Morel, Jean-Marc Palisse, Bernard Touillon,
7570-003 Azinheira dos Barros. com Bruno Paillard. champagnebru- Pierrick Verny, Gabrielle Voinot.
© Adagp, Paris 2018, pour les œuvres de ses membres.
Tél. 00351 91 07 80 157. À Londres, nopaillard.com Canard-Duchêne. Site Internet www.cotemaison.fr
Studio 209, Great Western Studios, 65 canard-duchene.fr Castelnau. Rédactrice en chef du site Côté Maison Émilie Cointe.
Alfred Road. Tél. 0044 208 065 5176. champagne-castelnau.fr Charles Tél. 0170193366. ecointe@cotemaison.fr
thurstandesign.com Tsuri Studio. Heidsieck. charlesheidsieck.com Côté Régie
R. Rodrigues de Faria 103, 1300 Collet. champagne-collet.com Directrice commerciale Sophie Gadonneix.
Lisbonne. Tél. 00351 936 265 315. Delamotte. champagne-delamotte. Tél. 0170193367. sgadonneix@cotemaison.fr
tsuri.studio Vicara Design Editors. R. com Dom Ruinart. ruinart.com Directrice de publicité Delphine Smatt.
Tél. 0170193379. dsmatt@cotemaison.fr
Filinto Elísio 42, 0B, 2500-202 Caldas D o y a rd . c h a m p a g n e d o y a r d . f r Publicité digitale Emna Troeira. etroeira@cotemaison.fr
da Rainha. Tél. 00351 911 906 934. Drappier. champagne-drappier.com Publicité dans le Sud et immobilier RCM Sandrine Cassar.
vicara.pt Duval-Leroy. duval-leroy.com Étienne Tél. 0493832833.
Cuire la couleur Page 134 Calsac. champagne-etienne-cal Publicité Allemagne Gruner & Jahr, Key Account Director
Galerie Agnès Sandahl. 65 bis, avenue champagne-bergeronneau-marion. Claudia Scheil. Tél. +494037032944. scheil.claudia@guj.de
Clémenceau, 06220 Vallauris. Tél. 06 f r F l e u r y. c h a m p a g n e - f l e u r y. Publicité Benelux Gruner & Jahr, Sales Director Stefanie van Biesen.
Tél. +3292350213. vanbiesen.stefanie@guj.com
03 91 85 28. galerie-agnes-sandahl.com fr G. H. Martel & Cie. champa- Publicité Italie et Suisse Gruner & Jahr, Managing Director,
La fibre du partage Page 142 gnemartel.com Gaidoz Forget. Stefanie Meierfrankenfeld. Tél. +41442697072.
Atelier Vime. Rue nationale, 30300 champagne-gaidoz-forget.com meierfrankenfeld.stefanie@guj.de
Vallabrègues. Et showroom parisien Gosset. champagne-gosset.com Publicité Royaume-Uni Gruner & Jahr, Managing Director Chris Turner-Green
à l’occasion de Paris Déco Off, du Goutorbe-Bouillot. goutorbe-bouillot. Tél. +44207437437. turner-green.chris@guj.de
16 au 20 janvier 2020. ateliervime. fr Henriot. champagne-henriot.com Publicité Espagne AIM, Olga Martinez. Tél. +34913203770.
olga.martinez@aboutim.es
com Alexis Mabille. alexismabille. Jacques Lassaigne. montgueux.com
com Anne Clergue Galerie photo. Jean-Vesselle. champagnejeanvesselle. Diffusion Production
Fabrication Laetitia Vantillard. Tél. 0170193380. lvantillard@cotemaison.fr
4, plan de la Cour, 13200 Arles. com Joseph Perrier. josephperrier.
Événements et salons Léna Sene. Tél. 0170193368. lsene@cotemaison.fr
Tél. 06 89 86 24 02. anneclergue. com/fr Krug. krug.com Laurent- Julie Guillemin. Tél. 0170193369. jguillemin@cotemaison.fr
fr Arjumand. 11, via Santa Marta, Perrier. laurent-perrier.com Le Clos Abonnements 1 an – 6 numéros – 29€
20123 Milan. Tél. 0039 02 72 00 35 15. l’Abbé. champagnelecloslabbe.fr Maison Côté Sud. 4, rue de Mouchy, 60438 Noailles Cedex.
arjumandsworld.com Baccarat. bac- Louis Roederer. louis-roederer.com Tél. 0155567089. abonnements@cotemaison.fr
carat.com Boulangerie Les 7 Épis. Luigi La Ferla. luigilaferla.com Mailly. Vente au numéro Stand Up Presse. Tél. 0660909341/0660188146.
Photogravure Key Graphic.
2, rue Esquiros, 13150 Tarascon. Tél. champagne-mailly.com Mandois.
Impression Roularta Printing. Meiboomlaan 33, 8800 Roeselare, Belgique.
04 90 91 14 92. Café du Commerce. champagne-mandois.fr Marie Tassin. Affichage environnemental. Couverture: origine du papier: Allemagne. Taux de
10, place Gilles-Leontin, 13150 champagnefumeytassin.com Marin fibres recyclées: 0% (100% de fibres vierges). Impact sur l’eau: Ptot = 0,015kg/
Boulbon. Tél. 04 90 43 99 65. cafe- Lasnier. champagne-marin-lasnier. tonne. Intérieur: origine du papier: Allemagne. Taux de fibres recyclées: 0%
ducommerce-boulbon.com Château com Mercier. champagnemercier.com (100% de fibres vierges). Impact sur l’eau: Ptot = 0,021 kg/tonne.
de Montfrin. Domaine des Captives, Moët & Chandon. moet.com Mumm.
route de Redessan, 30840 Meynes. mumm.com Nicolas Feuillatte.
Tél. 04 66 57 51 52. chateaudemont- nicolas-feuillatte.com Paul Sadi. Dépôt légal : 4 e trimestre 2019
frin.com Codimat. 63-65, rue du champagne-paul-sadi.fr Petit & Bajan. Commission paritaire : 0123 K 87355
ISSN : 1148-3326
Cherche-Midi, 75006 Paris. Tél. champagne-petit-et-bajan.fr Piper N° TVA Intracommunautaire : FR 11831991633
01 49 26 06 41. codimatcollection. Heidsick. piper-heidsieck.com Pol
com Conran Shop. conranshop.fr Roger. polroger.com Pommery. cham-
Épicerie Le Petit Pot. 10, place de pagnepommery.com R. Pouillon retrouvez l’édition
la Principale, 84000 Avignon. Tél. & Fils. champagne-pouillon.com digitale de ce numéro sur
tablette et smartphone
09 81 23 32 03. Hervé Baume. 21, rue Roederer. louis-roederer.com Ruinart. app store et google play
de la Petite Fusterie, 84000 Avignon. ruinart.com Taittinger. taittinger.com
Tél. 04 90 86 37 66. herve-baume.com Thiénot. thienot.com Veuve Clicquot.
Les Jardins de Frédéric. 292, route veuveclicquot.com Veuve Fourny &
de Boulbon, 13570 Barbentane. Tél. Fils. champagne-veuve-fourny.com PROCHAIN NUMÉRO LE 5 FÉVRIER 2020
06 73 32 27 64. lesjardinsdefrederic. Vik Muniz. vikmuniz.net Vranken. Pour commander d’anciens numéros : https://boutique.cotemaison.fr
com Knoll. knoll.com Laboratorio champagnevranken.com Maisons Côté Sud, ISSN 1148-3326, is published bimonthly (6 times per year, February,
Paravicini. Via Nerino 8, 20123 Milan. Retour de flamme Page 186 April, June, August, October, December) by Côté maison SAS c/o Express Mag, 12 Nepco
Tél. 0039 02 72 02 10 06. paravicini. Cheminées Philippe. cheminees-phi- Way, Plattsburgh, N Y, 12903. Periodicals Postage paid at Plattsburgh, N Y Postmaster :
send adress changes to Harper’s Bazaar c/o Express Mag, P.O. Box 2769, Plattsburgh,
it Maison Leleu. 7, rue Angélique- lippe.com Focus. focus-creation.com NY 12901-0239. Abonnements États-Unis/Canada. Pour vous abonner aux États-Unis
Vérien, 92200 Neuilly-sur-Seine. Godin. godin.fr JC Bordelet. borde- ou au Canada, contactez Maisons Côté Sud c/o Express Mag, P.O. box 2769, Plattsburgh,
N Y 12901- 0239. Canada : 3339 rue Griff ith, Saint-Laurent, Québec (C A NA DA)
Tél. 06 23 47 05 74. maisonleleu.com let.com Jotul. jotul.com MCZ. mcz.it H4T 1W5. Tél. 1 800 363-1310 ou (514) 355-3333 ; fax : (514) 355-3332. Abonnement
Musée du Petit Palais. Place du Palazetti. palazetti.fr annuel (6 numéros) : pour les États-Unis, 69 $ US ; pour le Canada : 78 $ CAD+taxes

194
PROCHAINEMENT À EYGALIÈRES
Votre villa de grand standing dans les Alpilles.
Situé au cœur de la Provence, dans un cadre d’exception,
le Hameau des Amandiers va bientôt dévoiler
ses maisons d’architecte aux prestations soignées.
- Crédit photos : Gérard Rossignol. Visuels non contractuels - 04/2019
Réalisation :

+33 (0)6 82 80 13 34 / +33 (0)4 42 56 35 50


contact@sopri.eu / www.hameau-amandiers.com
Elu Médaille d’or au Challenge de l’Habitat innovant LCA-FFB 2019