Vous êtes sur la page 1sur 1

La situation des marchés financiers

Les investisseurs institutionnels


Les principaux investisseurs sur les marchés de capitaux aujourd'hui sont ceux qu'on appelle
les "investisseurs institutionnels" (familièrement les "zinzins"), à savoir les compagnies
d'assurance, les gérants de fonds (asset managers), les caisses de retraite et leur équivalent
américain les fonds de pension. Eux aussi drainent de l'épargne publique, mais cette épargne
est immobilisée et n'est pas exigible immédiatement comme les sommes en dépôt sur les
comptes à vue. D'autre part les organismes en question ont généralement une obligation
réglementaire ou contractuelle ou statutaire de faire fructifier cette épargne afin de pouvoir
verser dans le cas des compagnies d'assurance les indemnités, dans le cas des fonds de
pension les retraites à leurs souscripteurs.
Au lieu de distribuer du crédit comme les banques, les investisseurs institutionnels achètent
les titres émis par les entreprises en quête de financement. Ces titres sont représentatifs soit
de capitaux propres : les actions, soit de dettes à long terme : les obligations. Cet achat
s'effectue soit sur le marché primaire, c'est-à-dire dès l'émission du titre, soit sur le marché
secondaire, qu'on appelle plus communément "la Bourse".
Entre la décision des entreprises de trouver des financements sur le marché d'une part, et la
décision des investisseurs institutionnels de placer l'épargne dont ils ont la garde d'autre part, il
y a clairement cette fois une offre et une demande qui ne peuvent que se rencontrer. Encore
faut-il que le marché s'organise pour faciliter au mieux cette rencontre ; plusieurs sortes
d'acteurs vont y contribuer. A ce niveau les banques manifestent de nouveau leur présence en
force, car en tant qu'organismes teneurs de comptes espèces et pourvoyeurs de liquidité, elles
vont jouer un rôle d'intermédiation primordial.

L'émission des titres


L'émetteur qui souhaite se financer sur le marché se tourne vers une banque, ou un groupe de
banques (le "syndicat") qui joue le rôle d'agent pour cette émission. L'agent prend en charge
toutes les modalités économiques de l'émission. Il s'engage à "prendre ferme", en d'autres
termes à acheter les titres émis, à charge à lui de trouver ensuite des investisseurs prêts à les
racheter.
Après l'émission, et une fois les titres sur le marché, l'agent payeur de l'émetteur (qui peut être
le même que l'agent financier ou un autre établissement) aura en charge le bon déroulement
de toutes les opérations intervenant dans la vie du titre : paiement de coupons pour les
obligations ou de dividendes pour les actions, remboursements, augmentations de capital…
Les agences de notation enfin sont des établissements indépendants qui évaluent la qualité
des émetteurs et leur attribuent une note établissant leur fiabilité en tant que débiteurs.