Vous êtes sur la page 1sur 12

GESTION DES STAGES

A L’IFSI - IFAS D’AUBENAS


(Version 5)

\\Dl380nas\donnees\IFSI\STAGES\PROCEDURES GESTION STAGES\GESTION DES STAGES V5.doc

CE / SM 1 Juillet 2018
1 – CADRE RÉGLEMENTAIRE :
LA FORMATION CLINIQUE POUR LES ETUDIANTS INFIRMIERS

D’après l’Arrêté du 31 juillet 2009 relatif au programme des études conduisant au Diplôme d’Etat
d’Infirmier, et son Annexe n°3 - Référentiel de Formation :

1-1. LES MODALITÉS PÉDAGOGIQUES


L’enseignement clinique des infirmiers s’effectue au cours de périodes de stages dans des milieux
professionnels en lien avec la santé et les soins. Ces périodes alternent avec les périodes
d’enseignement en institut de formation.
Selon la directive européenne 2005-36 :
« L'enseignement clinique se définit comme étant le volet de la formation d'infirmier par lequel le candidat
infirmier apprend, au sein d'une équipe, en contact direct avec un individu sain ou malade et/ou une
collectivité, à organiser, dispenser et évaluer les soins infirmiers globaux requis à partir des connaissances
et compétences acquise. »
Pendant les temps de stage l’étudiant se trouve confronté à la pratique soignante auprès des patients, il se
forme en réalisant des activités et en les analysant au sein des équipes professionnelles. Les savoirs
théoriques, techniques, organisationnels et relationnels utilisés dans les activités sont mis en évidence par
les professionnels qui encadrent le stagiaire et par les formateurs, au cours de rencontres avant, pendant et
après la mise en stage des étudiants.
Ainsi, les stages sont à la fois des lieux d’intégration des connaissances construites par l’étudiant, et des
lieux d’acquisition de nouvelles connaissances par la voie de l’observation, de la contribution aux soins, de
la prise en charge des personnes, de la participation aux réflexions menées en équipe et par l’utilisation des
savoirs dans la résolution des situations.
Le retour sur la pratique, la réflexion, et le questionnement sont accompagnées par un
professionnel chargé de la fonction tutorale et un formateur. Ceci contribue à développer chez
l’étudiant la pratique réflexive nécessaire au développement de la compétence infirmière.
L’étudiant construit ses compétences en agissant avec les professionnels et en inscrivant dans son portfolio
les éléments d’analyse de ses activités, ce qui l’aide à mesurer sa progression.

1- 2. LES OBJECTIFS  DE STAGE


Les objectifs de stage tiennent compte (…) des ressources des stages, des besoins des étudiants en
rapport avec l’étape de leur cursus de formation, et des demandes individuelles des étudiants.
Le stage doit permettre aux étudiants :
- d’acquérir des connaissances,
- d’acquérir une posture réflexive, en questionnant la pratique avec l’aide des professionnels,
- d’exercer son jugement et ses habiletés gestuelles,
- de centrer son écoute sur la personne soignée et proposer des soins de qualité,
- de prendre progressivement des initiatives et des responsabilités,
- de reconnaître ses émotions et les utiliser avec la distance professionnelle qui s’impose
- de prendre la distance nécessaire et de canaliser ses émotions et ses inquiétudes,
- de mesurer ses acquisitions dans chacune des compétences. 
- de confronter ses idées, ses opinions et ses manières de faire à celle de professionnels et d’autres
étudiants,
Les besoins de l’étudiant sont formalisés
- dans le référentiel de compétences et le référentiel de formation, connus des personnes qui guident
les étudiants,
- dans le portfolio que l’étudiant présentera dès le premier jour du stage et qu’il devra remplir avec le
tuteur au long du déroulé du stage.
Les objectifs de stage sont négociés avec le lieu du stage à partir des ressources de celui-ci. Ils sont
rédigés et inscrits dans le port folio de l’étudiant.

CE/SM 2 Juillet 2018


1- 3. LES RESPONSABLES DE L’ENCADREMENT

Chaque étudiant est placé sous la responsabilité d’un maître de stage, d’un tuteur de stage et d’un
professionnel de proximité au quotidien. Ces trois fonctions peuvent être exercées par la même
personne pour des raisons d’organisation ou dans le cas d’équipes d’encadrement restreintes.
Ainsi, toujours placé sous la responsabilité d’un professionnel, l’étudiant acquiert progressivement une
façon de plus en plus autonome d’exercer son futur métier. 

Ce mode d’organisation ne modifie en rien la hiérarchie dans les établissements et des lieux
d’encadrement. La direction des soins demeure responsable de l’encadrement des étudiants en stage
et, est garante de la charte d’encadrement.

 Le maître de stage
Il représente la fonction organisationnelle et institutionnelle du stage. Il s’agit le plus souvent du cadre
de santé. Il exerce des fonctions de management et de responsabilité sur l’ensemble du stage.

Il est le garant de la qualité de l’encadrement. Il met en place les moyens nécessaires à ce dernier et
veille à l’établissement d’un livret d’accueil spécifique (cf chapitre qualification et agrément des stages) ainsi
qu’à la diffusion et à l’application de la charte d’encadrement.

Il assure le suivi des relations avec l’institut de formation pour l’ensemble des stagiaires placés sur le
territoire dont il a la responsabilité, et règle les questions en cas de litige ou de conflit. Il accueille
l’ensemble des étudiants affectés à sa zone d’exercice.

 Le tuteur de stage
Les missions spécifiques du tuteur sont décrites dans le livret d’accueil.

Le tuteur représente la fonction pédagogique du stage. Il est volontaire pour exercer cette fonction, il peut
le faire temporairement et sur une zone à délimiter (pôle, unité…). Professionnel expérimenté, il a
développé des capacités ou des compétences spécifiques et de l’intérêt pour l’encadrement d’étudiants. Il
connaît bien les référentiels d’activités, de compétences et de formation des futurs professionnels qu’il
encadre.

Chaque étudiant connaît son tuteur de stage et ses missions. Le tuteur assure un accompagnement des
étudiants et évalue leur progression lors d’entretiens réguliers.

Le tuteur peut accompagner plusieurs stagiaires et les recevoir ensemble lors de leur accueil ou de
séquences de travail. Il peut leur proposer des échanges autour des situations ou des questions
rencontrées. Il facilite l’accès des étudiants aux divers moyens de formation proposés sur les lieux de
stage, les met en relation avec des personnes ressources et favorise, en liaison avec le maître de stage,
l’accès aux services collaborant avec le lieu de stage en vue de comprendre l’ensemble du processus de
soin (exemple : stérilisation centrale, bloc opératoire, consultation etc.).

Le tuteur a des relations régulières avec le formateur de l’institut de formation, référent du stage. Il
propose des solutions en cas de difficultés ou de conflits.

Le tuteur évalue la progression des étudiants dans l’acquisition des compétences après avoir
demandé l’avis des professionnels qui ont travaillé en proximité avec l’étudiant. Il formalise cette
progression sur le portfolio lors des entretiens avec l’étudiant en cours et à la fin du stage.

La désignation des tuteurs relève des missions de l’encadrement professionnel sur la base de critères de
compétences, d’expérience et de formation. Le tuteur est placé sous la responsabilité d’un cadre
professionnel.

CE/SM 3 Juillet 2018


 Les professionnels de proximité

Ils représentent la fonction d’encadrement pédagogique au quotidien. Ils sont présents avec l’étudiant
lors des séquences de travail de celui-ci, le guident de façon proximale, lui expliquent les actions, nomment
les savoirs utilisés, rendent explicites leurs actes, etc…

Ils accompagnent l’étudiant dans sa réflexion et facilitent l’explicitation des situations et du vécu du
stage, ils l’encouragent dans ses recherches et sa progression.
Plusieurs personnes peuvent assurer ce rôle sur un même lieu de travail en fonction de l’organisation des
équipes.
Ils consultent le port folio de l’étudiant afin de cibler les situations, activités ou soins devant lesquels
l’étudiant pourra être placé.
Ils ont des contacts avec le tuteur afin de faire le point sur l’encadrement de l’étudiant de manière
régulière.

 Le formateur de l’IFSI référent de stage


Paragraphe modifié par l’arrêté du 26/09/14, art.5 ;
Les IFSI désignent un formateur référent pour chacun des stages, l’étudiant connaît le formateur
référent du stage.
Le formateur référent est en lien avec le maître de stage en ce qui concerne l’organisation générale des
stages dans son unité ou sa structure.

Dans un objectif d’accompagnement pédagogique, il se déplace sur le lieu de stage, à son initiative ou à la
demande de l’étudiant ou à celle du tuteur de stage.
Il est en liaison régulière avec le tuteur de stage afin de suivre le parcours de l’étudiant et régler au fur et
à mesure les questions pédagogiques qui peuvent se poser.

1- 4. DURÉE ET RÉPARTITION DES STAGES :

Les stages ont une durée de 60 semaines, soit 2100 heures pour les trois ans. Sur la base de 35
heures/semaine
Durée des stages pour la première année :
15 semaines, soit : 5 semaines en S1 et 10 semaines en S2
Durée des stages pour la deuxième année :
20 semaines, soit : 10 semaines en S3 et 10 semaines en S4
Durée des stages pour la troisième année :
25 semaines, soit : 10 semaines en S5 et 15 semaines en S6
S1: S2: S 3 : S4: S 5 : S6:
sept. à février Février à fin août sept. à février Février à fin sept. à février Février à juillet
22 semaines 20 30 semaines dont 22 semaines dontaoût 22semaines dont 22 semaines dont
de formation 20 de formation 20 de formation 30 semaines dont 20 de formation 20 de formation
30 crédits 30 crédits 30 crédits 20 de formation 30 crédits 30 crédits
30 crédits
S. I. V. S. I. V. S. I. V. S. I. V. S. I. V. S. I. V.
5s 15 s 2s 10s 10 s 10 s 10s 10 s 2s 10s 10 s 10s 10s 10 s 2s 15s 5 s 2s
Année 1 Année 2 Année 3
I = Institut : 60 semaines. S = Stages: 60 semaines. V = Vacances: 28 semaines.

Voir le calendrier annuel global pour la répartition des stages1


11
Cf. Annexe 1 – Frise IDE - AS 2018-2019

CE/SM 4 Juillet 2018


1- 5. PARCOURS DE L’ÉTUDIANT EN STAGE

Quatre types de stages sont prévus, ils sont représentatifs de « familles de situations»,

CE/SM 5 Juillet 2018


C’est-à-dire des lieux où l’étudiant rencontre des spécificités dans la prise en soins :

 Soins de courte durée (SCD) : l’étudiant s’adresse à des personnes atteintes de pathologies et
hospitalisées dans des établissements publics ou privés.
 Soins en santé mentale et en psychiatrie (SSMP) : l’étudiant s’adresse à des personnes hospitalisées
ou non, suivies pour des problèmes de santé mentale ou de psychiatrie.
 Soins de longue durée et soins de suite et de réadaptation (SLD SSR): l’étudiant s’adresse à des
personnes qui requièrent des soins continus dans le cadre d’un traitement ou d’une surveillance
médicale en établissement dans un but de réinsertion, ou une surveillance constante et des soins en
hébergement.
 Soins individuels ou collectifs sur des lieux de vie (SLV) : l’étudiant s’adresse à des personnes ou
des groupes qui se trouvent dans des lieux de vie (domicile, travail, école…)

Le parcours de stage des étudiants comporte un stage minimum dans chacun des types de stage
décrits ci-dessus.
Les étudiants peuvent effectuer leur stage dans une unité, un pôle dont les activités sont de même nature,
une structure ou auprès d’une personne, selon l’organisation et le choix du stage.

Le stage du premier semestre est de 5 semaines, il s’effectue dans un même lieu.


Les stages peuvent avoir une durée de 5 à 10 semaines maximum. Dans un objectif de
professionnalisation, chaque stage de 10 semaines est réalisé dans un même lieu en une ou deux périodes.

Les stages s’effectuent sur la base de 35 heures par semaine. Les horaires varient en fonction des lieux
d’accueil et des modalités d’apprentissage. Les horaires de nuit, de fin de semaine ou de jours fériés, sont
possibles dès lors que l’étudiant bénéficie d’un encadrement de qualité. Un repos de 11 heures minimum
entre la fin et la reprise de poste doit être respecté. (Cf. Annexes 9 et 10 du RI : convention de stage)

Pour mieux comprendre le parcours des personnes soignées et insérer le stage dans un contexte
environnemental, les étudiants peuvent se rendre, sous la responsabilité du maître de stage, quelques jours
sur d’autres lieux, rencontrer des personnes ressources ou visiter des sites professionnels. Toutes ces
modifications donnent lieu à traçabilité.

1- 6. QUALIFICATION ET AGRÉMENT DES STAGES

Les lieux de stage sont choisis en fonction des ressources qu’ils peuvent offrir aux étudiants.
Ils accueillent un ou plusieurs étudiants. Un stage est reconnu « qualifiant » lorsque le maitre de stage
se porte garant de la mise à disposition des ressources, notamment la présence de professionnels
qualifiés et des activités permettant un réel apprentissage.
En outre, les critères de qualification d’un stage sont :

 L’établissement d’un livret d’accueil et d’encadrement

La charte est complétée par un livret d’accueil spécifique à chaque lieu de stage, celui-ci
comporte notamment :
- Les éléments d’information nécessaire à la compréhension du fonctionnement du lieu de stage (type
de service ou d’unité, population soignée, pathologies traitées, etc.),
- Les situations les plus fréquentes devant lesquelles l’étudiant pourra se trouver,
- Les actes et activités qui lui seront proposés,
- Les éléments de compétences plus spécifiques qu’il pourra acquérir,
- la liste des ressources offertes à l’étudiant dans le stage,
- les modalités d’encadrement : conditions de l’accueil individualisé de l’étudiant, établissement d’un
tutorat nominatif, prévision d’entretiens à mi-parcours, prévision des entretiens d’évaluation,
- les règles d’organisation en stage : horaires, tenue vestimentaire, présence, obligations diverses.

 L’établissement d’une charte d’encadrement

La charte d’encadrement est établie entre l’établissement d’accueil et les IFSI partenaires. Elle est portée à
la connaissance des étudiants. Elle formalise les engagements des deux parties dans l’encadrement des
étudiants.

 L’établissement d’une convention de stage 2

La convention est établie pour les stages organisés en dehors de l’établissement sur lequel est implanté
l’IFSI. Elle est tripartite. Elle est signée par l’établissement d’enseignement, l’établissement d’accueil et
l’étudiant. Elle précise les conditions d’accueil dans un stage précis et les engagements de chaque partie.
Elle note la durée du stage et précise les modalités de son évaluation et de sa validation dans la formation
du stagiaire.
Cette convention peut être établie annuellement et comporter des avenants pour chaque stage.
L’organisation des stages relève de la compétence de l’institut de formation en soins infirmiers en
collaboration avec les responsables des structures d’accueil.

2 – CADRE RÉGLEMENTAIRE :
LA FORMATION CLINIQUE POUR LES ELEVES AIDES-SOIGNANTS
En référence à l’arrêté du 22 octobre 2005 modifié relatif à la formation conduisant au Diplôme d’Etat
d’Aide-Soignant :

2-1. MODALITÉS PÉDAGOGIQUES

La formation comprend 41 semaines, soit 1 435 heures réparties comme suit :


- 17 semaines de cours et ateliers soit 595 heures
- 24 semaines de stage clinique soit 840 heures

Sur l’IFAS d’Aubenas, la rentrée étant fixée en janvier, les élèves bénéficient de 7 semaines de vacances :
2 semaines au printemps, 4 semaines en été, 1 semaine en fin de cursus.
La présence aux cours et en stage est obligatoire.

Une franchise maximale de 5 jours ouvrés d’absence est possible. Au-delà, toute absence est récupérée en
stage.

UNITES DE FORMATION MODULES DE FORMATION STAGES CLINIQUES


Unité 1 Module 1 : 4 semaines 4 semaines
Unité 2 Module 2 : 2 semaines 4 semaines
Unité 3 Module 3 : 5 semaines 8 semaines
Unité 4 Module 4 : 1 semaine 2 semaines
Unité 5 Module 5 : 2 semaines 4 semaines
Unité 6 Module 6 : 1 semaine 2 semaines
Unité 7 Module 7 : 1 semaine Pas de stage
Unité 8 Module 8 : 1 semaine Pas de stage
Total 17 semaines 24 semaines

Toujours selon le référentiel, chaque stage fait l’objet d’un projet de tutorat établi entre l’équipe pédagogique
de l’institut et le responsable de l’encadrement de l’élève dans la structure d’accueil. Il définit, à partir des
ressources éducatives de la structure et du niveau de formation de l’élève, les objectifs d’apprentissage, les
modalités d’encadrement et les critères d’évaluation (annexe 1 du référentiel de formation)
Il est désigné un formateur référent pour tous les lieux de stage.
Une convention de stage tripartite est établie pour les stages3

2-2. SPECIFICITE DES CURSUS PARTIELS (cf article 18 de l’arrêté du 21octobre 2005 modifié).

2
Cf. Annexe 2 : Annexe 9 du RI- convention de territoire IDE
3
Cf. Annexe 3 : Annexe 10 du RI- convention de territoire AS
Les stages sont organisés en fonction des modules à effectuer par l’élève. La durée du stage peut donc
varier de 4 à 6 semaines maximum.
Les stages sont réalisés en milieu professionnel, dans le secteur sanitaire, social ou médico-social.

Tous les cursus partiels doivent effectuer un stage de 4 semaines minimum en unité de court séjour dans
un établissement de santé.

Pour les personnes titulaires du Diplôme d’Etat d’Ambulancier (DEA) et du Diplôme d’Auxiliaire de
Puériculture (DEAP), tous les stages se déroulent auprès d’adultes dont 1 auprès de personnes âgées.

Les personnes titulaires d’un baccalauréat professionnel « accompagnement, soins, services à la


personne » (ASSP) et « services aux personnes et aux territoires » (SAPAT) peuvent valider les
compétences sur tous les stages effectués pendant leur formation.

Pour les autres élèves : une compétence validée par stage. Le choix des stages est donc essentiel afin
que l’élève puisse valider la compétence ciblée.

3 - CARACTÉRISTIQUES DES STAGES POUR L’IFSI - IFAS D’AUBENAS

3.1 - COORDINATION DES STAGES

Deux formateurs sont désignés responsables de la gestion et de la coordination des stages sur les
trois promotions d’étudiants infirmiers et la promotion d’élèves aides-soignants cursus complet et partiel.
Ils travaillent en étroite collaboration avec la secrétaire MB.
Répartition des activités liées à la gestion des stages :

 Gestion des demandes de stages à l’étranger et des demandes de bourses mobilité : SM


 Préparation des CAS, gestion des affectations de stage, et lien avec les responsables des autres
IFSI ou CH : CE /SM
 Gestion des demandes de stages « hors périmètre », SM/CE
La gestion prévisionnelle des capacités d’accueil des ESI et EAS pour les années n+1 est effectuée par
les coordonnateurs des stages suivant un calendrier pré défini, en collaboration avec le secrétariat, qui
réceptionne les retours.

La présentation des stages aux ESI et EAS est également assurée en début d’année scolaire et en cours
d’année par les coordonnateurs des stages. (ESI 1ere et 2eme année et EAS)

Les propositions d’affectations de stages sont réalisées en CAS par les coordonnateurs des stages
suivant un calendrier pré défini, à partir des cursus de stage élaborés par les référents de suivi pédagogique.
Les référents de suivi pédagogique sont informés individuellement par les coordonnateurs de stage des
propositions d’affectation.
Si les propositions sont validées, le secrétariat met ensuite à jour les affectations sur Winifsi et prépare les
conventions.
Le tableau des affectations est ensuite disponible sur la plateforme pour les ESI et EAS.

Tous les documents en lien avec les stages sont à disposition des ESI / EAS et des formateurs sur la
plateforme Théia (bibliothèque)

3.2 - REFERENT DE STAGES

Chaque formateur de l’équipe pédagogique est nommé référent d’un nombre défini de lieux de
stages, il est l’interlocuteur privilégié pour les étudiants infirmiers et les élèves aides-soignants qui y
effectuent leur stage, ainsi que pour les tuteurs et maitre de stage.
3.3 - LIEUX DE STAGE :

Compte tenu de la situation géographique de l’IFSI-IFAS, ceux-ci se situent sur l’ensemble du territoire
d’Ardèche méridionale :
- Centres Hospitaliers (CHArMe-Aubenas, clinique Vivarais)
- Hôpitaux de proximité
- Structures spécialisées (Centres de Réadaptation, Instituts Médico éducatifs...)
- Extra-hospitalier (EHPAD, crèches…)

 Pour les étudiants infirmiers :


Les stages « Soins en lieux de vie » peuvent s’effectuer sur :
- Crèches, PMI, SSIAD, EHPAD, …
- Lycées, Collèges, Ecoles
- Infirmiers libéraux,
- Centres de Secours et d’Incendie, Etablissements pénitentiaires,
- Centres de Cures Thermales, Entreprises diverses…
Les stages « Soins en Psychiatrie et santé mentale » sur :
- Le Centre Hospitalier Sainte Marie,
- Ainsi que le Centre spécialisé de Montfavet à Avignon, avec lequel nous avons instauré un
partenariat,
- Les MAS, IME et FAM du territoire
- Les CANTOU
Les stages des S1 et S2 s’effectuent obligatoirement sur les stages partenaires gérés par l’IFSI.

 Pour les élèves aides-soignants :


Les stages « Secteur extra hospitalier » peuvent s’effectuer sur :
- les crèches, SSIAD, MAS, EHPAD, …
Les stages « Soins en Psychiatrie et santé mentale » sur :
- Le Centre Hospitalier Sainte Marie,
- Les MAS, IME et FAM du territoire
- Les CANTOU

L’ensemble de ces stages est également sollicité par les IFSI du territoire, et certains stages peuvent
ainsi être mutualisés (collaboration inter IFSI).

Une capacité d’adaptation est nécessaire vis-à-vis de l’attribution des lieux de stage, au regard
des distances géographiques et des offres de stage sur les périodes concernées.

3.4 - TYPOLOGIE DES STAGES :

 Pour les étudiants infirmiers :

Sur les six semestres de formation et les 60 semaines de stage, chaque étudiant doit être affecté au
minimum une fois dans chacun des types de stage définis dans le Référentiel de Formation :

SCD : soins de courte durée,


SLD-SSR : soins de longue et moyenne durée,
SSMP : soins en santé mentale et psychiatrie,
SLV : soins en lieux de vie

Le stage 1 peut être effectué en Lieux de Vie excepté en libéral.


Le stage en exercice libéral doit être recherché par l’étudiant (cf démarche stage extérieur).

SESA (Stage Educatif en Structure d’Accueil) : un stage d', dans le cadre du service sanitaire, est
programmé sur le calendrier d’alternance de la formation infirmière sur les stages 4 et 5.

 Pour les élèves aides-soignants :

Sur les douze mois de formation et les 24 semaines de stage, chaque étudiant doit être affecté dans
chacun des types de stage définis dans le Référentiel de Formation :

SCD médecine : toutes médecines, maternité, pédiatrie, urgences, services de médecine SSR
SCD chirurgie : toutes chirurgies, bloc, SCPO (soins continus polyvalents), urgences, UHCD,
SMPR
SLD-SSR : moyen ou long séjour 
SSMP : santé mentale ou psychiatrie
SLV : soins en lieux de vie = secteur extrahospitalier :
Stage optionnel : une de ces disciplines peut être « doublée », une recherche extérieure peut être
effectuée par l’EAS et toute demande en secteur extra hospitalier doit être réalisée par l’EAS
(SSIAD…).

Sur l’ensemble des stages cliniques, un stage dans une structure d’accueil pour personne âgée est
obligatoire.

3.5 - FRISES DE REPARTITION DES STAGES SUR L’ANNEE :

 Chaque étudiant infirmier réalisera huit stages au cours de son cursus de formation, répartis de la
façon suivante :
Semestre 1 : Semestre 2 : Semestre 3 : Semestre 4 : Semestre 5 : Semestre 6 :
sept. à février Février à fin août sept. à février Février à fin août sept. à février Février à juillet
22 semaines 30 semaines 22 semaines 30 semaines 22 semaines 22 semaines
20 semaines 20 semaines de 20 semaines 20 semaines 20 semaines 20 semaines de
de formation formation de formation de formation de formation formation
30 crédits 30 crédits 30 crédits 30 crédits 30 crédits 30 crédits
S. I. V. S. I. V. S. I. V. S. I. V. S. I. V. S. I. V.
5s 15 s 2s 10 s 10 s 10 s 10s 10 s 2s 2x5 s 10 s 10s 10s 10 s 2s 5+10s 5s 2s
ou 6+ 9s
Année 1 Année 2 Année 3
I = Institut : 60 semaines. S = Stages: 60 semaines. V = Vacances: 28 semaines.

Par intérêt pédagogique, le stage de 10 semaines du semestre 5, comme ceux du semestre 6, seront
réalisés dans 2 lieux de stage différents.

 Chaque élève aide-soignant réalisera six stages au cours de son cursus de formation, répartis de
la façon suivante :
Stage 1 : Stage 2 : Stage 3 : Stage 4 : Stage 5 : Stage 6 :
février mars-avril Avril-mai juillet sept. Octobre novembre
4 semaines 4 semaines 4 semaines 4 semaines 4 semaines 4 semaines
I = Institut : 60 semaines. V = Vacances: 28 semaines.

3.6 - AFFECTATIONS DE STAGE :


Les affectations de stage sont réalisées :
- sur proposition de la Commission d’Attribution des Stages en fonction des places offertes
- et après avis des Référents de Suivi Pédagogique, établis au vu du cursus antérieur et du niveau
d’acquisition des compétences de chaque étudiant ou élève.
- il est demandé aux étudiants de veiller à informer leur référent de suivi pédagogique de toute
situation pouvant générer conflit ou conflit d’intérêt avant l’attribution des stages (dans le respect
de l’éthique professionnelle et de l’équité entre les étudiants) cf doc à signer en début de formation. 4

3.7 - STAGES HORS PERIMETRE :

Nous souhaitons privilégier l’affectation des étudiants sur les terrains de stage partenaires de proximité.
Toutefois, compte tenu des exigences réglementaires et pédagogiques concernant les parcours de stage
et le nombre de places offertes d’une part, la qualification et l’agrément des stages d’autre part, les
étudiants et élèves peuvent être autorisés à rechercher des lieux de stage en dehors des établissements
partenaires cités.

Ainsi, à partir du 3e semestre pour les étudiants infirmiers, et sur les stages 6 ( selon la typologie
du parcours de stage) pour les élèves AS, il existe une possibilité de rechercher un stage à
l’extérieur, pour ce faire les étudiants et élèves doivent se conformer à la procédure établie 5.

Cette recherche pourra être organisée au regard du projet professionnel et des objectifs posés par le
Référent de Suivi Pédagogique de l’étudiant, ainsi que des modalités pédagogiques offertes par le lieu de
stage concerné :

- Le référent de suivi pédagogique validera ou non le choix du type de stage en fonction du


niveau d’apprentissage de l’étudiant (acquisition des compétences) et de son cursus de stage
antérieur (typologie des stages). Il se mettra également en contact avec les responsables de
l’encadrement de l’étudiant au cours de son stage pour assurer un suivi.

- Les coordonnateurs de stage solliciteront le directeur de l’IFSI pour la validation du stage, si


ce dernier ne semble pas remplir les critères qualifiants cités précédemment.

- Une date limite sera définie pour chaque recherche de stage extérieur (cf. annexe 6), au-delà
de laquelle, si l’étudiant n’a pas abouti dans ses recherches, l’IFSI se réserve le droit de l’affecter sur
l’un des stages partenaires disponibles (acquisition des compétences + cursus).
Une fois la fiche de demande de conventionnement remplie (cf annexe 7), cela équivaut à un
engagement définitif de l’étudiant. Les étudiants doivent donc s’enquérir des problèmes logistiques en
amont.

3.8 - STAGES A L’ETRANGER :

Tout stage à l’étranger nécessite :

 Une rencontre préalable avec le référent de suivi pédagogique qui validera la recherche du
stage à l’étranger.

 L’élaboration d’un projet écrit détaillé par le ou les ESI/EAS concernés, dans un délai de six
mois minimum en amont, à présenter à la commission de validation du projet à laquelle seront
présents le directeur de L’IFSI, les coordonnateurs de stage et le référent de suivi pédagogique de
4
Cf. annexe 4 – Engagement du stagiaire
5
Cf. Annexe 5 – Recherche d’un stage extérieur aux établissements partenaires de l’IFSI.
l’ESI concerné pour validation. Cf. annexe 8

 Une rencontre avec les coordonnateurs de stage, après validation, et permettant :

- L’enregistrement de la demande,

- La préparation de la convention en collaboration avec le secrétariat,

- La constitution du dossier de bourses mobilité.

Cf check list