Vous êtes sur la page 1sur 47

OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE

DE SOJA

LISTE DES FIGURES

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 1


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

LISTE DES TABLEAUX

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 2


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

TABLE DES MATIERES

LISTE DES FIGURES ............................................................................................................... 1


LISTE DES TABLEAUX .......................................................................................................... 2

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 3


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

INTRODUCTION

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 4


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

Chapitre 1 : ETAT DE L’ART


L’objectif de ce chapitre est de faire une revue de la littérature sur les unités de
production destinées à l’extraction d’huile de soja. Ceci passe par une présentation des
différents matériels de tractions, des outils de labour du sol profond et superficiel, les différents
modes d’actions des outils, les différents types de labour et la praticabilité des sols.

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 5


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

1. Définitions des concepts


Nous allons ici définir les différents mots qui ont un caractère commun avec notre
thème.
 Conception : processus ou activité créative, qui partant des besoins exprimés, des
moyens existants et des possibilités technologiques, aboutit à la définition d’un produit
satisfaisant ces besoins et industriellement réalisable.
 Mécanique : science de la construction et du fonctionnement des machines.
 Unité d’extraction : ensemble d’équipent/machine industriel disposé dans une ligne et
donc la fonction principal est d’assurer l’extraction d’un produit
 Machine : assemblage de pièces mécaniques capable d’utiliser une source d’énergie,
pour effectuer par elle-même, sous la conduite ou non d’un opérateur, une ou plusieurs
tâches spécifiques
 Soja : plante légumineuse originaire d’Extrême-Orient, aux graines comestibles
 Huile de soja : huile végétale extraite du soja par trituration, utilisé dans l’alimentation
et la production du biodiesel
 P&ID : diagramme qui définit tous les éléments d’un procédé industriel. Il est le schéma
le plus précis et le plus complet utilisé par les ingénieurs pour la description d’un
procédé. Il se distingue du flow process par l’ajout des éléments de contrôle, les
armatures, les détails sur l’isolation et la protection des installations et la position
coordonnées des installations les unes par rapport aux autres.

2. Contexte
De toutes les légumineuses d’importance alimentaire, le soja (glycine) est l’espèce dont
le succès comme plante cultivée au cours de ces siècles est le plus spectaculaire.
Dépendamment des variétés, les graines de cette plante contiennent entre 30 % et 50 % de
protéines. Ces protéines sont aussi proportionnellement plus riches en acides aminés soufrés
que celles des autres légumineuses. De plus, les graines contiennent entre 13 % et 25 % d'huile
de bonne qualité. Elle est depuis quelques années aussi utilisée dans la production de biodiesel.
En Chine, sa région d'origine, la plante est considérée "la viande des pauvres", tandis qu'aux
États-Unis, de loin le plus important producteur mondial de soja (près de 50 % de la production
mondiale), cette plante a été nommée "Cinderella crop" ou «la culture miracle ». La culture du
soja n’ayant pas d’exigence particulière au niveau climatique, elle prend de plus en plus de
l’ampleur dans les pays africains en général et au Cameroun en particulier ou il est cultivé dans
les régions de l’ouest et du grand nord. L’huile de soja est une huile végétale extraite du soja
par trituration, et utilisé dans l’alimentation. Cette huile de plus en plus convoité pour ses vertus
est l’une des principales causes de la culture grandissante du soja. Cependant la production de
cette huile se fait très souvent de façon artisanale. La production de cette huile au Cameroun
reste un véritablement problème pour les producteurs. Une industrie plus durable pourrait
permettre de réduire la pauvreté et d’améliorer la qualité de vie d’une population en pleine
expansion. En Afrique en particulier au Cameroun en tenant compte de la culture croissante de
soja dont la transformation reste encore artisanale.

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 6


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

3. Généralités sur la production d’huile de soja


3.1. Généralités sur le soja
3.1.1. Origine du soja
Le soja (glycine max.), originaire de Chine et cultivé en Asie depuis des millénaires
pour la nourriture, est une légumineuse remarquable par sa grande richesse en protéines, en
matières grasses et en minéraux. On le cultive surtout pour ses graines. Les graines sèches sont
utilisées de diverses façons pour l'alimentation de l'homme et des animaux : telles quelles ;
réduites en farine, sous forme de préparations diverses ; sous forme de jus frais ou stérilisé, etc.
De très nombreuses variétés de soja sont cultivées aujourd’hui, adaptées aux climats les plus
divers, depuis le climat tropical (Louisiane, 30° de latitude nord) jusqu'au climat tempéré froid
(Nord Dakota, 49° de latitude nord). Il existe des sojas à graines vertes ou jaunes. C’est surtout
le soja à graines jaunes qui est cultivé en grande quantité comme produit commercial pour la
production d'huile et de tourteaux.

Figure 1-1 : graines de soja

3.1.2. Description du soja


Le Soja, Glycina max ou Glycina Soja appartient à la famille des Fabaceae appelée
communément légumineuses. C’est une plante herbée annuelle dont l’aspect rappelle celui des
haricots. La plante porte des ramifications plus ou moins nombreuses selon qu’il s’agit d’une
variété de type indéterminé ou déterminé. Sa taille varie entre 0.2 et 1m selon la variété (précoce
ou tardive). Les feuilles alternes sont trifoliolées et plus ou moins pubescentes (couvertes des
poils).
Les fleurs sont disposées en grappes à l’aisselle des feuilles ; elles sont très petites,
violettes ou blanches. Comme pour toutes les légumineuses, le fruit du soja est une gousse verte
avant maturité, devenant grise ou brune avec une pilosité généralement noire. Les gousses
déhiscentes (elles s’ouvrent à maturité), longues de 3 à 11 cm contiennent le plus fréquemment
2 à 3 graines de forme et de couleur fort variable.

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 7


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

Figure 1-2 : légumineuse de soja et graine de soja

3.1.3. Variétés de soja


Il existe environ 300 variétés de soja. Elles se différencient par leur port (rampante,
grimpante, sous forme nain), par la couleur des graines ou encore par la période de floraison,
également par sa teneur en protéine et en huile. Parmi ces variétés, on peut citer : G. clandestine
Wendl., G. curvata Tind., G. crytoloba Tind., G. falcata Benth., G.soja Sieb. Et Zucc., G.
tabacina (Labill.) Benth. [1]
3.1.4. Culture du soja
Le soja a besoin d'une très grande attention pour pousser. Il aime énormément la chaleur
mais a également besoin d'un arrosage assez constant. La fleur soja est généralement plantée au
mois de mai pour une récolte qui se fait aux mois de septembre et d'octobre. Cette plante
écologique présente de nombreux avantages puisqu'elle bonifie le sol, nettoie la terre et protège
la nappe phréatique. Le soja doit être planté dans un sol frais, dans un mélange d'argile et de
sable.
3.1.5. Composition et valeur nutritionnelle des graines soja
Les graines de soja constituent une excellente source de protéines de haute valeur
nutritive et d'acides aminés. De plus le soja contient presque 20 % en masse de lipides avec
l'huile de soja et les phospholipides comme composants les plus importants.
 Le soja est la meilleure protéine végétale : il contient 35 à 45% de protéines, alors
que les viandes et poissons n’en contiennent que 15 à 27%
 Le soja contient de bonnes graisses : les lipides du soja sont principalement des
acides gras insaturés et polyinsaturés, assez riche en oméga 3
 Le soja contient naturellement un taux élevé de lécithine (graisse sécrété par le
foie pour favoriser la solubilisation des corps gras dans le sang)
 Le soja contient des fibres pour transit intestinal
Tableau 1-1 : composition des graines et tourteaux de soja

Composition moyenne des graines entières et des tourteaux


Graines entières Graines Tourteaux 48%
sèches décortiquées déshuilés
Huile (% masse) 18 20 Max. 1
Protéines (% masse) 37 38 48
Cendres (% masse) 5 5 5
Phospholipides (%
2 2
masse)
Humidité (% masse) 11 9 10
Glucides (% masse) 27 26 36

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 8


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

Figure 1-3 : composition des graines de soja

3.1.6. Le soja au Cameroun [2]


Au Cameroun, le soja était surtout cultivé dans la zone des hauts plateaux de l’ouest où
un paquet de technologies (variétés, dates et densités de semis, système de culture, conservation
des semences) avait été mis au point à la station IRAD de Dschang et vulgarisé en milieu paysan
dans le cadre du démarrage du projet soja en 1980. Ce projet avait pris fin, mais les paysans
continuent à s’intéresser à la culture de cette plante dans les hauts plateaux de l’Ouest et dans
d’autres régions du Cameroun. Les travaux effectués à la station IITA de Yaoundé ont
également permis de sélectionner trois variétés de soja parmi lesquelles une particulièrement
résistante à la rouille. Ces dernières n’ont pas encore été vulgarisées. La production annuelle
nationale a été estimée en 2006 à 7 555 tonnes sur une superficie de 12 135 hectares soit un
rendement de 623 Kg/ha alors que la moyenne de production attendue est de 1 747 Kg/ha
(AGRISTAT, 2006). Depuis 2007-2008, l’IRAD en partenariat avec la SODECOTON a
entrepris un programme de diversification des cultures en rotation avec le cotonnier. A cet effet,
une introduction de la production intensive de soja a été effective en milieu paysan. Plusieurs
variétés ont été diffusées au Nord et à l’Extrême Nord (Goiânia, Houla 1, TGX 1910-14 F, TGX
14F). En 2012, la production de soja bénéficiant de l’accompagnement de la SODECOTON a
avoisiné 15 000 tonnes. Actuellement, la demande du marché intérieur et du marché sous
régional (Afrique Centrale) en huile de soja est supérieure à la production nationale. Il en est
de même des aliments de bétail dont le soja est le principal constituant. Bien plus, le lait et la
farine de soja rentrent progressivement dans les habitudes alimentaires contribuant de ce fait à
son renchérissement et à l’augmentation des d’importations. Les contraintes de production
suivantes ont été relevées lors du diagnostic participatif des acteurs et des exploitations
agricoles de 2006 : incidence des maladies foliaires dont la plus récente est la rouille, les
attaques des ravageurs, et l’inaccessibilité aux semences améliorées. Dans le cadre de la
stratégie de diversification de la production agricole au Cameroun et dans la zone CEMAC, le
soja, de par sa qualité nutritive, est une des plantes à considérer.
Le soja, constituant un élément important dans l’alimentation des camerounais, et
particulièrement des groupes nutritionnellement vulnérables est cultivé dans la région de
l’Extrême Nord, du Nord, de l’Ouest et du Centre. La figure ci-dessous donne la repartions des
légumineuses à graines au Cameroun.

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 9


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

Figure 1-4 : Les zones agro-écologiques majeures du Cameroun

Tableau 1-2 : La distribution des légumineuses à graines à travers les zones agro-écologiques du
Cameroun et les centres/stations de l’Irad

Structures zones agro- spéculation


écologiques
Irad Garoua I Arachide, niébé, soja et voandzou
Irad Maroua II Arachide, niébé, soja et voandzou
Irad Bambui III Haricot commun, soja, arachide
Irad Dschang IV Haricot commun, soja et voandzou
Irad Foumbot V Haricot commun, arachide, niébé, soja
Irad Ekona VI Haricot commun, arachide, niébé, soja, voandzou
Irad Nkolbisson VII Haricot commun, arachide, niébé, soja, voandzou

3.1.7. Produits dérivés du soja


Le soja est cultivé puis transformé en divers produits dérivé.
3.1.7.1. l’huile de soja
L’huile de soja également soya oïl est l’huile alimentaire la plus consommée à travers
le monde. Onctueuse, légère et de couleur jaunâtre, elle provient de l’extraction de la fève de
soja.

Figure 1-5 : huile de soja

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 10


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

CONSTITUANT DE L’HUILE DE SOJA


L’huile de soja contient de la lécithine, elle comporte également un fort taux d’acides
gras polyinsaturés, d’acide linoléique et alpha linoléique qui sont indispensables à l’organisme
humain. L’huile de soja est en revanche assez pauvre en vitamine A. Ce liquide ne présente
aucun taux de cholestérol, car c’est une huile végétale.

 Constituant mineur
Les constituants mineurs de l’huile de soja sont donnés dans le tableau suivant.
Tableau 1-3 : constituants mineurs de l’huile de soja (platon,1988)

nature composés
Phosphatides hydratables et non hydratables
lipidique Glycérides partiels
Acides gras libres
Glucidique Sucres libres et glycolipides
Ions métalliques fer(Fe), cuivre(Cu), Calcium, Magnésium
Pigments colorants Caroténoïdes, chlorophylle et autres pigments
Produits oxydés Aldéhydes, cétones, peroxyde
Composés odorants
Autres Matières insaponifiables
(hydrocarbones, alcools triterpéniques, stérols) ,Tocophérols

 Composition en acide gras


La composition moyenne en acides gras de l'huile de soja est donnée dans 1e tableau
suivant :
Tableau 1-4 : composition moyenne en acides gras de l'huile de soja (Platon, 1988)

Types d'acides gras Pourcentage %


Acide palmitique 11.5
Acide stéarique 4.0
Acide oléique 25.0
Acide linoléique 51.5
Acide linoléique 7.5
Acide arachidique 0.5

 Application de l’huile de soja


 Dans la cuisine, elle s’emploie à froid comme huile de table et pour
l’assaisonnement car elle ne supporte pas la chaleur (les-huiles.com)
 Dans la santé, l’huile de soja permet de contrôler le taux de cholestérol dans le
sang. Consommée régulièrement, elle est efficace dans le traitement de
l’eczéma. Elle répare et régénère les tissus de la peau (les-huiles.com)

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 11


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

 Dans les cosmétiques, l’huile de soja convient pour le visage et le corps : dans
les massages et soins corporels ; mélanges avec d’autres huiles végétales ou
huile essentielle (Aromathérapie) ; lors de l’élaboration d’un produit fait maison
pour des soins de beauté. En plus d’être adoucissante, l’huile de soja est
facilement absorbée par la peau, et elle nourrit bien la peau sans la rendre grâce.
Elle procure souplesse et fermeté. Elle contribue à atténuer l’apparence des
rides et des taches brunes. (les-huiles.com)
 Dans l’automobile, le Biodiesel de soja est une alternative au carburant. Il est
produit à partir d'huile de soja, de combustibles propre à base d’Esther oxygéné
fabriqués, de sources renouvelables, y compris l'huile de soja, d'autres huiles
végétales et des graisses animales, pour une utilisation dans les moteurs à
allumage par compression (diesel). Il peut être utilisé à la place du pétrole dans
les voitures, bateau etc., sans aucune modification du réservoir de gaz
conventionnel.


Figure 1-6 : biodiesel de soja

3.1.7.2. La farine de soja


La farine de soja est une excellente alternative aux farines avec gluten. Avec ses
nombreuses utilisations et son apport en protéines et nutriments divers, cette farine sans gluten
s’ajoute sans hésitation dans toutes vos recettes.

Figure 1-7 : farine de soja

3.1.7.3. Le tourteau de soja


le tourteau de soja est le plus abondamment produit de tous les tourteaux d'oléagineux.
L'attractivité du tourteau de soja comme ingrédient alimentaire est due à la qualité de protéines
de haute valeur nutritionnelle par rapport aux solutions de rechange.

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 12


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

Figure 1-8 : tourteau de soja

3.1.7.4. Le tofu
Le tofu est un produit ressemblant à du fromage Cottage, une protéine de pâte blanche
précipités par un sel de calcium ou de l'eau de mer concentrée. Le tofu est comparable à du
fromage ou de la viande, il est beaucoup plus faible en calories en raison de son rapport protéine
/ graisse élevé. Il est également sans cholestérol, sans lactose et faible en acide gras saturé.

Figure 1-9 : tofu de soja

3.2. Généralités sur l’extraction d’huile de soja


La production d’huile de soja peut se faire de façon artisanale ou de façon industrielle.
3.2.1. La production artisanale
La production artisanale d’huile de soja se fait dans le cas d’une consommation à petite
échelle (pour la consommation directe dans les ménages par exemple). Les équipements utilisés
ici sont peu efficaces et très souvent archaïques. Cette production se fait suivant les étapes
suivantes :

 Le décorticage des graines


Il permet d’obtenir la partie de la graine la plus riche en huile. Dans le cas d’une
production artisanale cette opération se fait manuellement ou par des petits systèmes conçus
pour cela.

 La réduction
Elle consiste à rendre les graines décortiquées en pate fine dans le but de faciliter le
chauffage et le pressage ultérieurs. Cette opération peut se faire par pilage traditionnel dans un
mortier, par écrasage sur des pierres ou dans un moulin à écraser.
 L’humidification et le chauffage

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 13


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

Elle a pour but de ramollir les parois des cellules végétales afin d’obtenir l’huile qui sera
facile à détacher du corps de la cellule. On procède par chauffage traditionnel de la pâte
humidifiée au feu.
Dans cette phase, la température et le temps de chauffage sont des facteurs essentiels. Il
faut noter que le contrôle est plus visuel et fonction de l’expérience de l’utilisateur.
 Le pressage
Il a pour but de séparer l’huile des tourteaux. On peut utiliser n’importe quel moyen de
pressage (des moyens traditionnels plus archaïques aux pressoirs modernes), à condition de
respecter les règles d’hygiène pendant l’opération, quitte à préserver la qualité de l’huile. On
obtient une huile de qualité brute qui contient des impuretés et qui est oxydables.
 La stérilisation-purification
Elle permet de séparer l’huile des impuretés et des eaux mélangées à l’huile pendant
chauffage. On procède par chauffage à une température très élevée pour faire évaporer l’eau,
puis, on décante et filtre l’huile ainsi stérilisée des impuretés. L’huile ainsi obtenue est prête à
la consommation, mais a une durée de vie très limitée (quelques mois).
3.2.2. La production industrielle
Elle se fait pour le cas de consommation à grande échelle (pour la satisfaction d’un
grand public) puisqu’il faut pouvoir assurer une grande productivité et optimiser les couts de
production, afin d’offrir l’huile à moindre coût. Elle se fait en plusieurs phases à savoir :
L’extraction des huiles végétales en général se fait de deux façons : mécanique (par
pression) et chimique (par solvant).
3.2.2.1. La préparation de la graine
La préparation est destinée à faciliter l’extraction de l’huile pour diminuer le coût
énergétique de l’opération et augmenter son rendement. De plus, une bonne préparation avant
la pression améliore l’extractibilité au solvant et la désolvantation du tourteau. La préparation
comprend les étapes suivantes :
 Réception et nettoyage de la graine
 Concassage
 Décorticage
 Chauffage
 Aplatissage (flaconnage)
 Pelletisation(Expansion)
 Refroidissement
L’étape de préparation ne fait pas intervenir de pressage, mais une étape de traitement
thermique et d’aplatissage de manière à produire une matière favorable à l’extraction au solvant.

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 14


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

 Réception et nettoyage de la graine


Lorsque les graines arrivent à l’usine, elles se mettent dans des fosses afin de subir un
nettoyage. Les fèves sont nettoyées pour éliminer la terre, les résidus végétaux et d’insectes
ainsi que d’autres contaminants. Des machines qui nettoient et séparent, comprenant une trémie
de réception, un ventilateur et un groupe de tamis vibrants, éliminent les contaminants.
(Laisney, 1992).

 Concassage
Les fèves sont concassées par le passage entre deux cylindres crénelés qui fragmentent
chaque graine en 2 puis en 4 morceaux et détachent la coque de l’endosperme afin de déchirer
les cellules qui contiennent l'huile à extraire. (Laisney, 1992).

 Décorticage
Le décorticage a pour but d’obtenir la partie de la graine la plus riche en huile.
La pellicule qui représente environ 8 % du poids de la fève se sépare des morceaux de la fève
et est emportée par un courant d’air lors d’une opération appelée aspiration. Après le
décorticage, c’est la « chair » de la fève qui reste. Le décorticage se fait lorsqu’on veut avoir un
tourteau de 48% de protéines mais cette étape est négligeable dans le cas d’un tourteau de 44%
de protéines. (Laisney, 1992).

 Chauffage
Les fragments d’endosperme sont tout d’abord soumis à une chaleur sèche de 65°C
environ afin de les assouplir et de pouvoir ensuite les transformer en flocons sans créer trop de
fines. (Laisney, 1992).

 Floconnage
Afin de faciliter l’extraction de l’huile, la chair passe à travers un groupe de cylindres
rotatifs en acier (appareil à cylindres) et fournit des flocons d’environ 0,3 mm d’épaisseur.
L’opération de floconnage produit suffisamment de pression pour que les cellules de la fève
soient brisées, ce qui permet au solvant de pénétrer dans tous les morceaux de fève et d’en
extraire ainsi l’huile. (Laisney, 1992).

 Pelletisation (Expansion)
Avant l’extraction au solvant, il est essentiel que le solvant puisse pénétrer dans les
flocons et en extraire l’huile. Certaines usines de transformation ont donc incorporé une
opération appelée expansion dans laquelle les fèves sont envoyées dans une machine
comportant une vis rotative semblable à celles qui se trouvent dans une extrudeuse. Un
obturateur situé à la sortie restreint le flux du produit, créant une pression élevée qui provoque
une rupture supplémentaire des cellules, ce qui accroît l’efficacité de l’extraction de l’huile. De
la vapeur produite à l’intérieur de la fève sous l’influence de la chaleur générée au cours de
l’opération fait gonfler la fève et y crée de petits espaces, la rendant plus poreuse. Cette
augmentation de la porosité accroît l’efficacité de l’extraction au solvant et de l’écoulement du
solvant hors du flocon. (Laisney, 1992).

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 15


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

 Refroidissement
L’étape suivante du processus comprend le refroidissement du tourteau qui doit
conserver environ 10 % d’humidité. Et qui a pour but d’éviter l’évaporation d’hexane au
moment de l’arrosage.
3.2.2.2. Extraction de l’huile
L'huile brute désigne l'huile non raffinée, elle peut être obtenue selon deux procédés :
 mécanique : Par l’application d’une pression
 Chimique : Par extraction au solvant.
3.2.2.2.1. Extraction par pression
L’extraction de l’huile par pression est le moyen mécanique le plus traditionnel. Le
principe consiste à trier les graines ou les fruits, puis les soumettre à la presse à chaud ou à
froid.

 Extraction à froid
L’extraction d’huile à froid permet d’obtenir du jus naturel renfermant tous les principes
nutritifs essentiels. La température d’extraction à froid ne doit pas dépasser 40°C à la sortie de
la presse. Il est à noter que ce procédé est très onéreux du point de vue financier et que le taux
de résidus d’huile dans les tourteaux reste élevé. L’huile obtenue par ce procédé est
généralement réservée pour les soins pharmaceutiques de haut niveau.

 Extraction à chaud
L’extraction d’huile à chaud se fait surtout pour les graines oléagineuses. Après le triage,
elles sont d’abord chauffées à une certaine température afin de faciliter l’extraction de l’huile,
puis broyées et soumises à la presse. L’huile recueillie à la presse doit être filtrée pour la
débarrasser de ses impuretés. Mais le produit obtenu pose un problème : il est de couleur foncée
et d’une odeur désagréable, et la chaleur lui a fait perdre certains éléments nutritifs. Alors il
faut procéder au raffinage pour que l’huile puisse être commercialisable. Le raffinage a
également pour but d’augmenter la durée de vie de l’huile.
Avant d’être envoyées à l’étape d’extraction proprement dite, les graines sont souvent
prétraitées afin de faciliter l’extraction de l’huile. Ces prétraitements sont facultatifs. Les
graines sont décortiquées (arachide, tournesol) ou dé pelliculées (soja, colza, arachide). Lorsque
les graines seront extraites par solvant (voir plus loin), elles sont concassées par le passage entre
deux cylindres crénelés afin de déchirer les cellules qui contiennent l’huile à extraire. Tant dans
le cas de l’extraction par pression que par solvant (voir plus loin), les graines peuvent être
chauffées afin de rendre l’huile plus fluide. Ceci augmente le rendement d’extraction. Les
graines sont prêtes à être extraites. C’est ici que les chemins se séparent entre les deux méthodes
d’extraction : Il reste, selon le type de graines extraites, 9 à 20% d’huile dans le tourteau
d’extraction.

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 16


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

3.2.2.2.2. Extraction par les solvants


 Principe
L'extraction par solvants des huiles et graisses est essentiellement réalisée
industriellement en mettant en contact la matière oléagineuse à traiter avec un solvant approprié.
On obtient ainsi une solution d'huile dans le solvant ou miscella dont la concentration varie
suivant la qualité du solvant et la richesse en huile de l'oléagineux traité (le soja).
Le solvant le plus utilisé est l'hexane, molécule apolaire. Cette extraction repose sur
le principe suivant : les composés apolaires comme les corps gras sont insolubles dans les
composés polaires comme l'eau, mais solubles dans les solvants apolaires tels que l'hexane.
Le point d'évaporation de l'hexane étant inférieur à celui des matières grasses à
extraire, il est donc très facile de séparer ces deux composés en chauffant leur mélange.
L’extraction au solvant est réalisée en continu dans un extracteur à contre-courant
jusqu’à épuisement presque complet de l’huile résiduelle des tourteaux. Ceux-ci sont ensuite
désolvantés dans le désolvanteur-toaster par chauffage et injection de vapeur, granulés puis
refroidis avant stockage. L’huile quant à elle, est débarrassée du solvant par distillation. Dans
toutes ces opérations, le solvant utilisé (hexane) est récupéré et recyclé dans l’installation.

Figure 1-10 : procédé d’extraction chimique d’huile de soja

 Les étapes de l’extraction de l’huile de soja


Les grandes étapes d’extraction de l’huile de soja sont illustrées dans le schéma suivant :
 Arrosage par l’hexane
L'extraction de l'huile des écailles de presse est réalisée dans un extracteur continu. Les
extracteurs les plus courants mettent en œuvre une circulation du solvant et de la matière traitée
(pellets) à contre-courant et sont essentiellement constitués par un tapis roulant se déplaçant à
l'intérieur d'une enveloppe horizontale étanche. Une série de pompes assure l'arrosage de la
matière sur des zones bien définies du tapis. On utilise des miscellas d'huile et de solvant de

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 17


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

moins en moins riches en huile au fur et à mesure que la matière avance sur le tapis et s'appauvrit
en matière grasse, pour finir par du solvant pur. On obtient ainsi : le miscella d’huile et de
solvant. Et le tourteau déshuilé.
Le schéma suivant indique le principe d’un extracteur à contre-courant :

Figure 1-11 : Schéma de principe d’un extracteur à contre-courant continu à bande

 Désolvantation/toastage du tourteau
Le tourteau sortant de l'extracteur contient autour de 30 % d'hexane (en poids) qu'il
faut récupérer et éliminer aussi parfaitement que possible pour qu'il ne présente pas de risques
d'inflammation et d'explosion et soit conforme aux spécifications admises en alimentation
animale. Il est, pour ce faire, acheminé dans un désolvantiseur/toasteur.
Le désolvantiseur est un appareil cylindrique verticale à 7 étages, les étages étant formés
de plateaux à double fonds chauffants installés les uns au-dessus des autres et séparés par des
viroles. L’appareil est schématiquement divisé en deux sections :
 Section de désolvantation, étage 1 à 3.
 Section de cuisson, étage 4 à 7.
Chaque étage est pourvu d’un ou plusieurs bras racleur pour agiter la farine. La farine
est chauffée par les fonds chauffants pour évaporer le solvant. La vapeur vive, injectée par le
double fond de l’étage 7, passe par les perforations des doubles fonds des étages 4 ,5 et 6 en
traversant la matière de par la farine.
Les vapeurs d’hexane et d’eau sont collectées à la partie supérieure de l’appareil via la
cheminée centrale et évacuées vers la section de distillation ou elles sont condensées et le
solvant récolté est réintroduit dans l’extracteur.
A la sortie du désolvantiseur, les farines sont reprises par le transporteur et envoyer vers
le refroidissement.

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 18


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

Figure 1-12 : schéma de troastre pour la désolvantation de tourteau de soja

 La distillation
A la sortie de l’extracteur, le miscella est envoyé par la pompe via un débitmètre vers
la distillation.
La distillation est caractérisée par l’emploi du vide sur toute la ligne et par l’injection
de vapeur vive dans les étapes finales pour éliminer les dernières traces de solvant.
La distillation est réalisée en trois étapes :
 La première étape consiste à employer et à récupérer la chaleur latente des vapeurs
venant du désolvantiseur pour chauffer le miscella. Cette étape est réalisée dans une
bâche appelé économiseur. A la sortie de l’économiseur, le miscella concentré
jusqu'à une teneur en huile d’environ 75% s’écoule par débordement vers
l’évaporateur. Le miscella passe vers l’économiseur à une température de 50°C, et
a la sortie atteigne une température de 58°C.
 Dans la deuxième étape la vapeur est employée pour chauffer le miscella. L’huile
obtenue est désolvantisée sans pour autant la sécher complètement, ceci pour
faciliter l’hydratation des gommes, cet évaporateur concentre le miscella jusqu'à une
teneur en huile de 95% environ s’écoule par débordement au finisseur. Dans ce
dernier l’injection de vapeur vive aide à la Désolvantisation afin d’éliminer le
maximum de solvant de l’huile. L’huile désolvantisée est transmise par la pompe
vers le malaxeur où elle est refroidie par de l’eau puis vers la centrifugeuse pour
séparer l’huile des gommes puis l’huile passe vers la troisième étape.
 La troisième étape consiste à sécher l’huile dégommée et à éliminer au maximum
les dernières traces de solvant qui pourraient encore être présentes. Après le séchage
l’huile brute refroidie pour être stocké dans les citernes.

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 19


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

4. Problématique et impact de la production d’huile de soja


4.1. Problématique
Au cours de ces dernières années, la culture du soja bénéficie d’une croissance rapide
soutenue par son importante utilisation dans les ménages, la diversité de ses propriétés qui
s’applique dans plusieurs domaines mais surtout de son huile de plus en plus privilégiée de par
le monde. Le Cameroun n’est pas en reste avec aujourd’hui une forte demande pour la
satisfaction du marché interne. Le prix du litre d’huile souvent élevé et les ruptures de stock
qu’on rencontre sur le marché camerounais nous impose un temps d’arrêt pour essayer de jeter
un regard objectif sur l’impact que pourrait avoir l’optimisation du process l’unité d’extraction
d’huile en générale
a conception d’une unité de production d’huile de soja végétale locale réalisée à partir
des ressources et technologies qui préserve l’environnement et un respect des normes de qualité.
4.2. Impact de la production d’huile de soja
4.3. Objectifs

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 20


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

Chapitre 2 : ETUDE DE
CONCEPTION DE L’UNITE
D’EXTRACTION

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 21


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

1. Analyse fonctionnelle externe


1.1. Analyse du besoin
1.1.1. Saisie du besoin
Avec une production mondiale de 300 millions de tonnes en 2018 et une production
d’environ 35 000 tonnes en 2018 au Cameroun, le soja domine et continuera à dominer le
marché mondial des huiles et des protéines végétales : il représente plus de 50% en masse de la
production mondiale d’oléagineux. En tant qu’oléoprotéagineux, le soja constitue une matière
première de choix pour une multitude d'industries utilisatrices de la graine entière de soja, de
sa composante protéique ou de l'huile. En Asie, le soja est utilisé dans la préparation de plusieurs
variétés de produits alimentaires ; aux États-Unis et en Europe, il est utilisé principalement pour
l'huile et le tourteau ; alors qu’au Cameroun, il est utilisé dans la préparation des plusieurs
produits alimentaires : l’huile de soja, la sauce soja, le lait/yaourt (fabriqué par Soproïcam,
Camlait), la farine de soja qui est sans gluten …, il est utilisé également pour la préparation du
tourteau de soja qui est le principal constituant de l’aliments des bétails. Bien que l’utilisation
de cette légumineuse est très diversifiée et répandue au Cameroun, la production locale du soja
reste néanmoins insuffisante (« le Cameroun dépense, chaque année 14 milliards de FCFA dans
l’importation du soja », Investir au Cameroun, 09/09/209) pour satisfaire tous les
consommateurs/transformateurs soja en général et les producteurs d’huile de soja en particulier.
En plus de la production de soja insuffisante, l’extraction de cette huile est toujours faite de
façon traditionnelle/artisanale de nos jours par certain producteurs malgré l’avancée
technologique ; et les usines de transformation d’huile de soja qui le font de façon industrielle
utilisent des process d’extraction complexe, car l’huile de soja pure n’étant pas stable, de sa
préparation à son entreposage elle requiert une attention/surveillance particulière afin d’éviter
tout risque d’incendie ou de fuites. Au vue de la complexité de l’extraction d’huile de soja et
les risques auxquels sont exposés les producteurs, il serait nécessaire d’optimiser/améliorer le
process d’obtention de l’huile de soja.
1.1.2. Enoncé du besoin : graphe de bête à corne
Trois questions aident à trouver l’énoncé du besoin. L’énoncé du besoin est le but du
produit, sa raison d’être, son usage, ce pourquoi il a été conçu. Trouver l’énoncé consiste à
répondre à ces trois (03) questions fondamentales :

 A qui le produit rend-il service ?


Rep : utilisateurs/producteurs d’huile végétale

 Sur quoi le produit agit-il ?


Rep : graines de soja

 Dans quel but le produit existe-t-il ?


Rep : extraire l’huile de soja
L’énoncé du besoin est donc : unité de machine qui rend service aux utilisateurs/
producteurs d’huile végétale agissant sur le soja dans le but d’extraire l’huile de soja.
Le besoin peut être représenté schématiquement à l’aide d’un outil graphique appelé bête à
corne. Il est représenté comme suit :

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 22


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

Figure 2-1 : graphe de bête à corne

1.1.3. Validation du besoin


Après avoir énoncé le besoin, que doit satisfaire notre produit, il faut vérifier sa stabilité
en se posant trois (03) autres questions à savoir :

 Pourquoi l’unité existe-t-elle ?


Rep : l’unité existe dans le but de permettre l’extraction de l’huile de soja, minimiser
les risques dans le processus d’extraction de l’huile, augmenter la consommation de cette huile.

 Qu’est-ce qui pourrait faire disparaitre ou évoluer le produit ?


Rep : ce pourrait le faire disparaitre est l’existence d’une huile végétale avec de
meilleures vertus alimentaires, la baisse/arrêt de production des graines de soja. Ce qui pourrait
le faire évolué est le développement de plusieurs usines de transformation de soja, l’utilisation
de l’huile de soja dans plusieurs domaines et sa production abondante/grandissante.

 Quel est le risque de le voir disparaitre ?


Rep : au vue la consommation actuelle de l’huile de soja, des diverses applications de
l’huile soja et de sa production grandissante, le risque est faible
Conclusion : le besoin est validé
1.2. Etude de faisabilité
Pour déterminer la faisabilité de l’unité d’extraction d’huile de soja, nous allons ici
étudier l’unité en situation d’utilisation dans le milieu extérieur. Ceci afin de déterminer les
fonctions de services attendues de la machine ainsi que leurs caractérisations, et ses éléments
du milieu extérieur.

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 23


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

1.2.1. Identifications des fonctions de service


1.2.1.1. Eléments du milieu extérieur
On a :
 Graines de soja
 Huile de soja
 Tourteau de soja
 Environnement
 Sécurité
 Milieu ambiant
 Normes qualité
 Maintenabilité
 Source d’énergie
 Ergonomie
 Normes conception machine
 Coût
 Esthétique

1.2.1.2. Méthode APTE : graphe d’interaction ou diagramme pieuvre


Nous allons ici identifier chaque élément du milieu extérieur avec les fonctions de
service :

Figure 2-2 : diagramme pieuvre

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 24


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

1.2.1.3. Formulation des fonctions de service


Ici nous présentons les fonctions que la machine à labourer doit assurer.
Tableau 2-1 : tableau des fonctions de services

Fonctions de services Expressions des fonctions de service


Fonctions principales
FP Extraire l’huile de soja
Fonctions secondaires
FS1 Extraire le tourteau de soja
Fonctions contraintes
FC 1 Etre approvisionné en graines de soja
FC 2 Préserver l’environnement
FC 3 Assurer la sécurité
FC 4 Résister au milieu ambiant
FC 5 Respecter les normes de qualité
FC 6 Permettre une maintenance aisée
FC 7 Utiliser une source d’énergie disponible
FC 8 Etre piloté par des opérateurs
FC 9 Etre ergonomique
Respecter les normes de conception
FC 10
machines et législations en vigueur
FC 11 Avoir un prix abordable
FC 12 Etre esthétique

1.2.2. Validation des fonctions de service


Pour valider les fonctions trouvées, nous allons répondre pour chacune des fonctions
aux deux questions suivantes :
- Dans quel but la fonction existe – t – elle ?
- Pour quelle raison existe – t – elle ?
Tableau 2-2 : tableau de validation des fonctions de service

Fonctions Dans quel but ? Pour quelle raison ?


FP Obtenir de l’huile végétale Satisfaire la demande en huile
FS1 Recycler les coques de soja Produire les aliments pour animaux
Alimenter l’unité en matière
FC 1 Produire l’huile de soja
première
FC 2 Réduire la pollution Préserver l’écosystème
FC 3 Protéger l’utilisateur Eviter les accidents
Résister aux agressions de Empêcher l’usure rapide des éléments de
FC 4
l’environnement l’unité
Etre en accord avec les normes qualité
FC 5 Satisfaire les exigences qualité
internationale

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 25


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

Maintenir ou rétablir aisément


FC 6 Diminuer le taux de réparation
l’unité
FC 7 Alimenter l’unité en énergie Assurer le fonctionnement de l’unité
FC 8 Contrôler la production de l’huile S’assurer du fonctionnement de l’unité
Assurer une bonne interaction
FC 9 Faciliter le travail de l’opérateur
homme-machine
FC 10 Breveter le produit Commercialiser à l’international
FC 11 Assurer la compétitivité du produit Rendre Accessible à tous
FC 12 Plaire à l’utilisateur Faciliter la vente

1.2.3. Caractérisation des fonctions de service


Pour caractériser une fonction, il faut :
 Enoncer les critères d’appréciation de la fonction : ce sont les caractères retenus pour
apprécier la manière dont la fonction est remplie
 Définir les niveaux des critères : il s’agit ici de se donner une grandeur pour
caractériser une fonction en tenant compte des objectifs de conception
 Assortir chaque niveau de flexibilité : elle se fait selon le tableau suivant :
Tableau 2-3 : niveau de flexibilité

F0 Niveau impératif (flexibilité nulle)

F1 Niveau peu négociable


F2 Niveau négociable
F3 Niveau très négociable

Le résumé fonction – critères – niveau – flexibilité de notre produit est donné dans le
tableau suivant :
Tableau 2-4 : caractérisation des fonctions

Fonctions Critères Niveau Flexibilité


cadence de production 2tonnes/jour F1
qualité du nettoyage F2
nettoyage et préparation
granulométrie≥0,3mm F2
FP : extraire l'huile de soja
mécanique F2
moyen d'extraction
au solvant F1
qualité de l'huile excellente F1
FS1 : extraire le tourteau de cadence de production 4tonnes/jour F1
soja granulométrie ≥100µm F2
quantité de matière ≥10tonnes/jour F1

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 26


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

FC1 : être approvisionné en distance F2


≤ 400km
graines de soja d'approvisionnement
Emission du CO2 ≤1% F0
FC2 : Respecter
types de déchet 30305 F0
l’environnement
bruit ≤80dB F0
FC3 : assurer la sécurité normes de sécurité ISO 45001 F0
FC4 : résister au milieu matériaux inoxydable F1
ambiant résistance au choc IK 10 F1
FC5 : respecter les normes F0
normes de qualité ISO 9000
qualités
010534180 ; F2
revêtement
FC6 : Permettre une TP 13 ; BT 46
maintenance aisée assemblage démontable F2
nature des lubrifiants graisse et huile F2
220V-380V F0
FC7 : utiliser une source tension électrique
ENEO,
d'énergie disponible F0
source d'énergie Solaire, Biogaz
nombre d'opérateur ≥50 F1
FC8 : être piloté par des
compétence des F1
opérateurs qualifié
opérateurs
Aires de circulation ≥1,2 m F1
FC9 : Etre ergonomique
confort des travailleurs 1,11-1,21 F1
FC10 : Respecter les normes Normes de sécurité et F1
Eurocodes - NV65
de conception machines et codes de
CODAP - CODRES
législations en vigueur dimensionnement
FC11 : Avoir un prix cout de production ≤2000000FCFA F2
abordable prix de vente ≤2500000FCFA F2
aspect F3
FC12 : Etre esthétique
couleur fonction de l'utilisateur F3

1.2.4. Hiérarchisation des fonctions de service


Nous allons ici comparer les fonctions de services une à une es se servant de la matrice
de Tri-Croisé. Cette matrice permet d’attribuer une note en supériorité de 0 à 3 et de classer les
fonctions par ordre de priorité.
0 : niveau égal
1 : légèrement supérieur
2 : moyennement supérieur
3 : nettement supérieur
 Matrice de Tri-Croisé :
Tableau 2-5 : matrice des tri-croisé

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 27


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

FP FS1 FC1 FC2 FC3 FC4 FC5 FC6 FC7 FC8 FC9 FC10 FC11 FC12 Poids %
FP FP/1 FP/1 FP/1 FP/1 FP/1 FP/1 FP/2 FP/1 FP/2 FP/2 FP/1 FP/2 FP/3 19 16,52
S1 FS1/1 FS1/1 FS1/0 FS1/1 FS1/0 FS1/2 FS1/1 FS1/2 FS1/2 FS1/0 FS1/1 FS1/3 14 12,17
FC1 FC2/1 FC3/1 FC1/1 FC5/0 FC1/1 FC1/1 FC1/1 FC1/2 FC10/0 FC1/1 FC1/3 10 8,69
FC2 FC2/0 FC2/1 FC2/0 FC2/1 FC2/2 FC2/2 FC2/1 FC2/0 FC2/1 FC2/3 12 10,43
FC3 FC3/1 FC3/0 FC3/1 FC3/2 FC3/2 FC3/1 FC3/0 FC3/1 FC3/3 12 10,43
FC4 FC5/1 FC6/1 FC4/1 FC8/1 FC9/1 FC10/1 FC11/1 FC4/3 4 3,47
FC5 FC5/1 FC5/1 FC5/1 FC5/1 FC5/0 FC5/1 FC5/2 8 6,95
FC6 FC7/1 FC8/1 FC6/1 FC10/1 FC11/1 FC6/3 5 4,34
FC7 FC7/1 FC9/1 FC10/1 FC11/2 FC7/3 5 4,34
FC8 FC9/1 FC10/1 FC11/1 FC8/2 4 3,47
FC9 FC10/1 FC9/1 FC9/2 6 5,21
FC10 FC10/1 FC10/3 9 7,82
FC11 FC11/2 7 6,08
FC12 0 0
TOTAL 115 100

 Fonctions classé par ordre décroissant de poids et calcul des cumuls


Tableau 2-6 : fonctions de service classé par ordre décroissant de poids

Fonctions Poids % Cumul


FP 19 16,52 16,5217391
FC11 14 12,17 28,6956522
FC7 10 8,69 37,3913043
FC1 12 10,43 47,826087
FC4 12 10,43 58,2608696
FC8 4 3,47 61,7391304
FC9 8 6,95 68,6956522
FC5 5 4,34 73,0434783
FC2 5 4,34 77,3913043
FC10 4 3,47 80,8695652
FC3 6 5,21 86,0869565
FC6 9 7,82 93,9130435
FC12 7 6,08 100
FC13 0 0 100
TOTAL 115 100

 Histogramme et diagramme circulaire de Tri-Croisé

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 28


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

DIAGRAMME DE TRI-CROISE
19

14
POURCENTAGES

12 12
10
9
8
7
6
5 5
4 4

FONCTIONS DE SERVICE

Figure 2-3 : histogramme/diagramme de Tri-Croisé

DIAGRAMME CIRCULAIRE DE TRI-


CROISE
6% 0%
8% 17%
5%
4% 12%
4%

4%
7% 9%
4%
10%
10%

FP FS1 FC1 FC2 FC3 FC4 FC5


FC6 FC7 FC8 FC9 FC10 FC11 FC12

Figure 2-4 : diagramme circulaire de Tri-Croisé

 Interprétation :
De l’histogramme et du diagramme de Tri-Croisé, on constate que les vaches à lait
(fonctions les plus importantes) de l’unité d’extraction sont FP, FS1, FC2, FC3, FC10, FC5,
FC11 et FC9; les fonctions FC9, FC6, FC17, FC4 demande aussi une grande attention pour
améliorer les performances de l’unité ; FC8 et FC12 représentent les fonctions que l’unité n’est
pas obligé de respecter pour son fonctionnement.
Pour valider cette interprétation, nous allons utiliser une autre méthode d’analyse
nommée méthode ABC.
 Diagramme de PARETO : Analyse ABC

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 29


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

METHODE ABC
120

100

80

60

40

20

0
FP FS1 FC2 FC3 FC1 FC10 FC5 FC11 FC9 FC6 FC7 FC4 FC8 FC12
Série1 16,5228,6939,1349,5658,2566,0873,0379,1284,3488,6993,0496,52 100 100

Figure 2-5 : diagramme de PARETO

Interprétation : cette analyse nous permet de ressortir trois classes de fonctions :


- Classe A : les fonctions FP, FS1, FC2, FC3, FC10, FC5 et FC11 représente environ
80% du coût de mise en œuvre du projet. Elles devront être suivies avec un maximum
d’attention.
- Classe B : les fonctions FC9, FC6, FC17, FC4 représente environ 15% du coût de mise
en œuvre du projet. Ces fonctions devront être suivies avec une certaine préoccupation,
il faut les clarifier avant d’adopter la meilleure solution.
- Classe C : les fonctions FC8 et FC12 représente 5% du coût de mise en œuvre du
projet. Elles sont donc relativement négligeables et ne nécessite pas une attention très
importante.
Conclusion : l’analyse par cette technique nous permet de retenir les fonctions FP, FC11, FC7,
FC1, FC4, FC8, FC9, FC5, FC2, FC10, FC3 comme les fonctions qui feront obligatoirement
parti de l’analyse fonctionnelle interne car elle demande un maximum d’attention.

2. Analyse fonctionnelle interne


L’analyse fonctionnelle interne a pour but observer une solution existante ou imaginée
pour : analyser son organisation, distinguer ce qui participe directement à la réalisation des
services. Elle peut se faire avec plusieurs outils tels que le FAST (Function Analysis System
Technic), le SADT (Structured Analysis and Design Technic), ou la méthode TRIZ. Pour notre
machine, nous allons effectuer une analyse FAST.
Le diagramme FAST permet de traduire chacune des fonctions de service en fonction
technique, puis matériellement en solution constructive. Dans la suite, nous nous intéresserons
principalement aux fonctions réalisant les vaches à lait de notre machine (voir méthode ABC).

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 30


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE DE SOJA

FP : extraire de l’huile

Disposer des graines de Réservoirs de


Stocker les graines de soja
Décortiquer les graines de soja stockage
soja Séparer la coque de la
Décortiqueuse de
graine de la partie riche en
soja
huile

Acheminer les graines Convoyeur à bande


décortiquées à l unité de
Réduire les graines concassage Convoyeur à vis
décortiquées en pâte fine d'Archimède

Broyer les graines Rendre pâteux les graines Machette, râteaux,


décortiquées décortiquées croc à défricher

Affaiblir les parois de la


Torréfacteur
cellule végétale
Humidifier et chauffer la
Extraire l huile de soja Mouiller légèrement la pâte Cuve d eau
pâte de soja
de soja pendant le
chauffage Tuyauterie

Séparer l huile du corps de Presser/extraire l huile de


Presse
la graine de soja la pâte chauffé

Chauffer l huile extrait de


Silos de cuisson
la pâte de soja
Séparer l huile de soja pure Stériliser et purifier l huile
des impuretés et de l eau de soja extrait
Décanter l huile pure Cuve de
chauffée décantation

Stocker l huile de soja pure Conserver l huile obtenue Réservoir de


raffinée après décantation stockage

Figure 2-6 : diagramme FAST de FP

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS 31


OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE DE SOJA

FS1 : extraire le tourteau de soja

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS 32


OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE DE SOJA

FC1 : être approvisionné en graines de soja

Collecter les graines de


Agriculteurs
soja

Transporter les graines de


Camions
soja
Être approvisionné en
graines de soja
Trier les graines de soja Trieuses

Réservoir de
Stocker les graines de soja
stockage

Figure 2-7 : diagramme FAST de FC1

FC2 : préserver l’environnement

Acier (inox, S235,


Utiliser un matériau )
recyclable
Protéger l environnement Bois
Préserver l environnement
et sa population
Éviter l émission de gaz Filtre de fumées/
toxiques (CO, CO2, ) air

Figure 2-8 : diagramme FAST de FC2

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS 33


OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE DE SOJA

FC9 : être ergonomique

Guidon de hauteur
S adapter à la hauteur de Déplacer facilement la réglable
l utilisateur machine Siège élévateur/
Être ergonomique table élévatrice
Notice
Manipuler aisément la d installation
machine Manuel de
formation
Figure 2-9 : diagramme FAST de FC9

FC5 : respecter les normes qualités

Disposer des normes Norme ISO (ISO


qualités, processus établit 9000, )
Respecter les normes
qualités
Appliquer les normes,
Opérateur
processus

Figure 2-10 : diagramme FAST de FC5

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS 34


OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE DE SOJA

FC3 : assurer la sécurité

Chaussures de
sécurité

Gants
Porter les équipements de
protection individuel (EPI) Vêtement de
travail et de
signalisation
Casque antibruit,
bouchons
d oreilles

Pédale, levier
Protéger l opérateur
Prévoir l arrêt d urgence
d éventuels accidents
Bouton poussoir

Pictogramme
Informer l utilisateur
Mode d emploi

Voyant d alerte,
Assurer la sécurité capteurs
Alerter l utilisateur
Tableau de bord

Entrepôts

Assurer un périmètre de
Définir la zone de travail Usine
sécurité

Figure 2-11 : diagramme FAST de FC3

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS 35


OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE DE SOJA

FC4 : résister au milieu ambiant

Membrane
Éviter la pénétration d eau,
de poussière et autres Être étanche Enduits
déchets
Joints d étanchéité

Matériau de haute
résistance (acier)
Résister au milieu ambiant Disposer d une haute
Matériau
Résister au climat résistance à l usure et aux
inoxydable
phénomènes naturels
Peinture
(anticorrosion)/
antirouille
Résister aux températures Disposer d un matériau de Acier, bois,
variables résistance thermique élevée aluminium

Figure 2-12 : diagramme FAST de FC4

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS 36


OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE DE SOJA

FC6 : permettre une maintenance aisée

Avoir une procédure de Disposer des documents Manuel de


maintenance techniques de l unité maintenance

Pièces de rechange
Avoir le matériel de Disposer des éléments de
maintenance démontage/montage Caisse à outils
mécanique (clés
Permettre une maintenance plates, clés à laine,
aisée )

Disposer d une gamme de


Notice de montage
démontage/montage

Couvercle
Accéder aisément aux
pièces des machines
Démonter facilement Carter

Vis, écrou, goujon

Utiliser des liaisons


Boulon, goupille
démontables

Clavette, cannelure

Figure 2-13 : diagramme FAST de FC6

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS 37


OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE DE SOJA

FC7 : utiliser une source d’énergie disponible

Carburant/
réservoir
Prise de secteur
220 V, group
Alimenter l unité en électrogène
énergie
Air comprimé

Soleil, plaque
photovoltaïque

Utiliser une source Moteur électrique


d énergie disponible Convertir l énergie de la
source en énergie Moteur thermique
mécanique
Vérins

Stocker l énergie Batterie

Figure 2-14 : diagramme FAST de FC7

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS 38


OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE DE SOJA

FC10 : respecter les normes de conception machines et législations en vigueur

Définir des bonnes Faire une bonne pré Dessin technique,


hypothèses modélisation RDM

Normes ISO,
Respecter les normes de Connaître et respecter les Eurocodes
Disposer des normes et
conceptions machines et démarches de
documents de calcul Catalogues
législations en vigueur dimensionnement
normalisés

Normes ISO,
Vérifier les résultats Utiliser les normes
Eurocodes

Figure 2-15 : diagramme FAST de FC10

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS 39


OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE DE SOJA

FC11 : avoir un prix abordable

Acier, profilés

Utiliser les matériaux


Aluminium
locaux et de faible coûts

Bois

Normes
Éviter le internationales
surdimensionnement Méthodes de calcul
RDM

Tournage/fraisage

Utiliser les méthodes de Soudage/rivetage


Avoir un prix abordable
production locaux
Percage

Filetage/taraudage

Roulement
Utiliser les pièces et
transmission locaux et de Poulies/pignon
bonne qualité
Chaîne/courroie

Manuel de
Faciliter la maintenance de maintenance
l opérateur Indications sur la
machine (repère)

Figure 2-16 : diagramme FAST de FC11

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS 40


OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

3. Procédé d’extraction d’huile de soja

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 41


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

Chapitre 3 : ELABORATION
DU FLOW PROCESS

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 42


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 43


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

CONCLUSION

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 44


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

ANNEXES

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 45


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 46


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS
OPTIMISATION D’UNE UNITE SEMI AUTOMATIQUE DE PRODUCTION D’HUILE
DE SOJA

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUE ET WEBOGRAPHIQUE

 BIBLIOGRAPHIE

 WEBOGRAPHIE

TECHNOLOGIE DES INSTALLATIONS DES 47


EQUIPEMENTS INDUSTRIELS