Vous êtes sur la page 1sur 5

Cours : Vecteurs dans une base orthonormée

I. Coordonnées d’un point, d’un vecteur dans un repère orthonormé

1. Base et repères orthonormés

Définitions :
Un repère orthonormé d’origine 𝑂 est un triplet (𝑶, 𝑰, 𝑱)
tel que (𝑶𝑰) ⊥ (𝑶𝑱) et tel que 𝑶𝑰 = 𝑶𝑱 = 𝟏 unité

On peut également noter ce repère (𝑂, ⃗𝑖, 𝑗)


où ⃗⃗⃗⃗⃗
𝑶𝑰 = 𝒊 et ⃗⃗⃗⃗⃗
𝑶𝑱 = 𝒋
On dit que (𝒊, 𝒋) est une base orthonormée.

2. Coordonnées d’un point, d’un vecteur

Propriétés et définitions
Pour tout point 𝑴(𝒙, 𝒚) dans le repère (𝑂, ⃗𝑖, 𝑗), on a ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑶𝑴 = 𝒙𝒊 + 𝒚𝒋
Pour tout vecteur 𝑢 ⃗ = 𝒙𝒊 + 𝒚𝒋
⃗ dans la base (𝑖, 𝑗), il existe un unique couple (𝑥, 𝑦) tel que 𝒖
⃗ a pour coordonnées (𝒙𝒚) dans la base (𝒊, 𝒋).
On dit que 𝒖

Exemple pour comprendre

Rappels : Soit 𝑀(𝑥 ; 𝑦)


La première coordonnée 𝑥 est appelée abscisse de 𝑀.
La deuxième coordonnée 𝑦 est appelée ordonnée de 𝑀 .

Propriété
Le plan est muni d’un repère (𝑂, ⃗𝑖, 𝑗).
Deux vecteurs sont égaux si et seulement si ils ont les mêmes coordonnées.

Année 2019 - 2020 Sophie Boutillier 2nde Générale : Vecteurs dans une base orthonormée
Propriété
Le plan est muni d’un repère (𝑂, ⃗𝑖, 𝑗).
⃗⃗⃗⃗⃗⃗ (𝒙𝑩 −𝒙𝑨 )
Si 𝑨(𝒙𝑨 ; 𝒚𝑨 ) et 𝑩(𝒙𝑩 ; 𝒚𝑩 ) alors : 𝑨𝑩 𝒚𝑩 −𝒚𝑨

Exemples types
1. Déterminer graphiquement les coordonnées des vecteurs 𝑢
⃗ , 𝑣 et 𝑤
⃗⃗ .
Tracer un vecteur 𝑎 de coordonnées (−2 ; 3).

On appelle 𝐴 l’origine du vecteur 𝑣 et 𝐵 sont extrémité.


Déterminer graphiquement les coordonnées de 𝐴 et 𝐵 puis vérifier la
formule donnant les coordonnées de 𝐴𝐵 ⃗⃗⃗⃗⃗ à partir des coordonnées des
extrémités.

2. 𝑅(−2 ; 3), 𝑆(−5 ; −7) et 𝑇(4 ; 3)


Déterminer les coordonnées du point 𝑈 tel que 𝑅𝑆𝑇𝑈 soit un
parallélogramme.

𝑅𝑆𝑇𝑈 parallélogramme ⟺ 𝑅𝑆 ⃗⃗⃗⃗⃗ = 𝑈𝑇 ⃗⃗⃗⃗⃗


−5 + 2 −3 4 − 𝑥𝑈
⃗⃗⃗⃗⃗ (
𝑅𝑆 ) 𝑅𝑆 ⃗⃗⃗⃗⃗ ( ⃗⃗⃗⃗⃗ (
) 𝑈𝑇 )
−7 − 3 −10 3 − 𝑦𝑈
⃗⃗⃗⃗⃗ −3 = 4 − 𝒙𝑼
𝑅𝑆 = ⃗⃗⃗⃗⃗
𝑈𝑇 ⟺ {
On reconnaît une équation à −10 = 3 − 𝒚𝑼
résoudre.
𝑥𝑈 = 4 + 3 = 7
𝑦𝑈 = 3 + 10 = 13
Les coordonnées de 𝑈 sont ( 7 ; 13).

⃗⃗ + 𝒗
3. Coordonnées de 𝒖 ⃗ et 𝒌𝒖
⃗⃗

Propriété
Le plan est muni d’un repère (𝑂, ⃗𝑖, 𝑗).
Si 𝒖 ⃗ (𝒙𝒚) et 𝒗⃗ (𝒙′
𝒚′
) alors 𝒖 ⃗ +𝒗 ⃗ (𝒙+𝒙′
𝒚+𝒚′
)
Soit 𝒌 un réel quelconque, si ⃗ (𝒙𝒚)
𝒖 alors ⃗ (𝒌𝒙
𝒌𝒖 𝒌𝒚
)

Année 2019 - 2020 Sophie Boutillier 2nde Générale : Vecteurs dans une base orthonormée
Exemple type
1. Déterminer graphiquement les coordonnées des
vecteurs 𝑢 ⃗ , 𝑣 et 𝑤
⃗⃗ .
2. Écrire le vecteur 𝑤 ⃗⃗ en fonction du vecteur 𝑢
⃗.
3. Tracer un représentant du vecteur 𝑢 ⃗ + 𝑣.
4. Déterminer graphiquement les coordonnées
du représentant de 𝑢 ⃗ + 𝑣.
5. Vérifier les formules de la propriété précédente.

4. Coordonnées du milieu d’un segment

Propriété
Le plan est muni d’un repère (𝑂, ⃗𝑖, 𝑗).
𝒙 +𝒙 𝒚𝑨 +𝒚𝑩
Si 𝑨(𝒙𝑨 ; 𝒚𝑨 ) et 𝑩(𝒙𝑩 ; 𝒚𝑩 ) alors M le milieu de [𝑨𝑩] a pour coordonnées : 𝑴 ( 𝑨 𝟐 𝑩 ; )
𝟐

Démonstration
Si 𝑀 est le milieu de [𝐴𝐵] alors 𝐴𝑀 ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ = 𝑀𝐵
⃗⃗⃗⃗⃗⃗
6. On appelle 𝐴 l’origine du
⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ( 𝑀 𝐴 ) et 𝑀𝐵
𝐴𝑀 𝑥 −𝑥 vecteur 𝑥 𝑣
−𝑥
⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ( 𝐵 𝑀 ) et 𝐵 sont
𝑦𝑀 −𝑦𝐴 𝑦𝐵 −𝑦𝑀
extrémité.
Déterminer graphiquement les coordonnées de 𝑥𝑀𝐴−et𝑥𝐴𝐵= 𝑥𝐵 − 𝑥𝑀
⃗⃗⃗⃗⃗⃗ =les 2𝑥 = 𝑥 + 𝑥
puis vérifier la formule
Démonstration 𝐴𝑀
donnant ⃗⃗⃗⃗⃗⃗coordonnées
𝑀𝐵 ⟺ { 𝑦𝑀 −de𝑦 = 𝑦 − 𝑦 ⟺ {2𝑦𝑀 = 𝑦𝐴 + 𝑦𝐵
𝐴 𝐵 𝑀 𝑀 𝐴 𝐵
⃗⃗⃗⃗⃗ à partir
𝐴𝐵 SiD’oùdes: coordonnées des extrémités.
𝑥𝐴 + 𝑥𝐵 𝑦𝐴 + 𝑦𝐵
𝑥𝑀 = 𝑦𝑀 =
2 2

Exemples types
Quand on reconnaît que l’on va
1. 𝐴(−2 ; 3) et 𝐵(7 ; 5). Calculer les coordonnées de 𝐶 milieu de [𝐴𝐵] .
𝑥𝐴 + 𝑥𝐵 𝑦𝐴 + 𝑦𝐵
utiliser la formule qui donne les 𝑥𝐶 = 𝑦𝐶 =
coordonnées du milieu, la 2 2
−2 + 7 5 3+5 8
première étape est d’écrire la 𝑥𝐶 = = 𝑦𝐶 = = =4
formule et ensuite de remplacer 2 2 2 2
5
avec les données de l’énoncé. 𝐶 a donc pour coordonnées (2 ; 4)
C’est ce que l’on fait quand on
applique la propriété de 2. 𝑆(1 ; 3) et 𝑀(−4 ; 5). Déterminer les coordonnées de 𝑇 telles que 𝑀
Pythagore par exemple.
soit le milieu de [𝑆𝑇]

𝑥𝑆 + 𝑥 𝑇 𝑦𝑆 + 𝑦 𝑇
𝑥𝑀 = 𝑦𝑀 =
2 2
1 + 𝒙𝑻 3 + 𝒚𝑻
On reconnaît une équation à −4 = 5=
2 2
résoudre. −4 × 2 = 1 + 𝑥 𝑇 5 × 2 = 3 + 𝑦𝑇
−8 − 1 = 𝑥 𝑇 10 − 3 = 𝑦 𝑇
𝑥 𝑇 = −9 𝑦𝑇 = 7

𝑇 a donc pour coordonnées (−9; 7)

Année 2019 - 2020 Sophie Boutillier 2nde Générale : Vecteurs dans une base orthonormée
II. Norme, distance dans un repère orthonormé

Propriété
Le plan est muni d’un repère orthonormé (𝑂, ⃗𝑖, 𝑗).
Soit 𝒖 ⃗ (𝒙𝒚). La norme du vecteur 𝒖
⃗ (sa longueur) est : ‖𝒖
⃗ ‖ = √𝒙𝟐 + 𝒚𝟐 .

Pour trouver la norme de 𝑢⃗ il


suffit d’utiliser la propriété de
Pythagore dans le triangle
rectangle dessiné.

Propriété (conséquence)
Le plan est muni d’un repère orthonormé (𝑂, ⃗𝑖, 𝑗).
Si 𝑨(𝒙𝑨 ; 𝒚𝑨 ) et 𝑩(𝒙𝑩 ; 𝒚𝑩 ) alors 𝑨𝑩 = √(𝒙𝑩 − 𝒙𝑨 )𝟐 + (𝒚𝑩 − 𝒚𝑨 )𝟐.

Démonstration
⃗⃗⃗⃗⃗ ‖ et 𝐴𝐵
𝐴𝐵 = ‖𝐴𝐵 ⃗⃗⃗⃗⃗ ( 𝑥𝐵 −𝑥𝐴 )
𝑦 −𝑦 𝐵 𝐴

Exemple type
Dans un repère orthonormé, on donne les points :
𝐴(−3 ; 1), 𝐵(2 ; 3) et 𝐶(0 ; −2)
1. Faire une figure.
2. Montrer que le triangle ABC est isocèle.

La figure laisse supposer (conjecturer) que si le triangle


est isocèle alors il est isocèle en 𝐵.

𝐴𝐵 = √(2 + 3)2 + (3 − 1)2 = √52 + 22 = √25 + 4 = √29


𝐵𝐶 = √(0 − 2)2 + (−2 − 3)2 = √22 + 52 = √4 + 25 = √29
𝐴𝐵 = 𝐵𝐶 donc le triangle 𝐴𝐵𝐶 est isocèle en 𝐵.

Année 2019 - 2020 Sophie Boutillier 2nde Générale : Vecteurs dans une base orthonormée
Figures à distribuer aux élèves
Figure 1 Figure 2

Année 2019 - 2020 Sophie Boutillier 2nde Générale : Vecteurs dans une base orthonormée