Vous êtes sur la page 1sur 25

Rapport de stage d’observation :

Initiation professionnelle dans le domaine de l’aviation civile

Ingénieur électronicien de la sécurité de la circulation


aérienne : première promotion

Préparé par : Encadré par :

✓ Marouane EL HACHTOUKI ✓ Mr.Ahmed LAMDAOUAR


✓ Zakaria BENYAHIA
2 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017
3 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017

Remerciements

Nous tenons à exprimer notre profonde gratitude et nos


sincères remerciements à nos tuteurs de stage à l'ONDA de
Rabat Salé M. LAMDAOUAR Ahmed responsable du service
radar et radionavigation et Mme. NACIRI Mouna
électronicienne de la sécurité aérienne et Mme BENSALEH
Sanae pour tout le temps qu’ils nous ont consacrés, leurs
directives précieuses, et pour la qualité de leur suivi durant
toute la période de notre stage.

Nous tenons aussi à remercier vivement le directeur de


l'ONDA de rabat-Salé M. KINANY My Abdelaziz qui a accepté
de nous accueillir en stage au sein de son organisme.

Nous remercions chaleureusement tout le personnel de


l'ONDA pour leur gentillesse, leur disponibilité et leur aide
pour l’accomplissement de ce modeste travail.
4 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017
5 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017

Résumé

Après une longue année d’étude et de travail dur, il est


nécessaire de faire un stage d’observation dans un milieu
professionnel dont lequel nous pouvons améliorer nos compétences
et nos requis.

Dans le cadre du projet d’observation, dans le domaine de


l’électronique de la sécurité aérienne (ESA), nous avons effectué
notre stage au sein de l’office national des aéroports (ONDA)

La période de notre stage était entre le 12 juillet 2017 - 02 Aout


2017

Notre mission durant cette période est d’avoir une idée sur les
instruments de la radionavigation ainsi que les salles techniques
dans la tour de contrôle
6 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017

Tables des matières

➢ Remerciements

➢ Résumé

➢ Liste des figures

➢ Liste des tableaux

➢ Glossaire des Acronymes

➢ Histoire

➢ Introduction

➢ Première partie : Présentation de l'organisme d'accueil

o 1-1 Présentation de l'ONDA

o 1-2 Présentation de l'aéroport Rabat-Salé

▪ 1-2-1 Fiche technique de l'aéroport

▪ 1-2-2 Organigramme de l'aéroport

o 1-3 Présentation de la division Technique Navigation

▪ 1-3-1 Service radar et radionavigation

➢ Deuxième partie :Instruments de la radionavigation et radiocommunication

➢ Introduction des éuipements radionavigation et radicommunication

➢ 2-1 Equipements de la radionavigation

➢ 2-2 Equipements de la radiocommunication

➢ 2-3 L’intervention des ESAs


7 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017

Liste des figures :

Figure 1 : Distribution des aéroports au Maroc

Figure 2 : L'évolution du trafic domestique des aéroports du Royaume.


Figure 3 : L'évolution du trafic commercial des aéroports du Royaume

Figure 4: L'aéroport international Rabat – Salé


Figure 5 : Fiche technique de l'aéroport

Figure 6 : l’organigramme de l’aéroport de Rabat/Salé


Figure 7 : La division Technique de l'aéroport Rabat-Salé

Figure 8 : la distribution des équipes ESAs

Figure 9 : Le planning des interventions des ESAs


8 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017

Liste des tableaux :

Tableau 1 : Tableau résume la mission de chaque élément Dans le service radar


et radionavigation

Tableau 2 : Liste des équipements de radionavigation du service Radar &


Radionavigation

Tableau 3 : Liste des équipements de radiocommunication du service Radar &


Radionavigation

Tableau 4 : types d’interventions selon un planning et un instrument précis


9 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017

Glossaire des Acronymes

ONDA : office national des aéroports

OACI :organisation de l’aviation civile internationale

SMI :Système de Management Intégré

SMS :Système de Management de Sécurité

ESA : électronicien de la sécurité aérienne

DME:distance measuring equipment

ILS: instrument landing system

NDB: non directionnel Beacon

VOR:VHF omnidirectional range

VHF: very high frequency

AMHS :Aeronautical Message Handling System


10 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017

Histoire
L'histoire de l'aviation peut se diviser en six périodes :

- l'époque des précurseurs : jusqu'au début du XVIIe siècle les hommes imaginent – de
manière plus ou moins réaliste – ce que pourrait être une machine volante. Puis à partir de la fin
du XVIIIe siècle, cette période voit le début de la conquête de l'air avec le développement de
l'aérostation et de nombreuses tentatives de vol plané.

- les pionniers du plus lourd que l'air : c'est la période des premiers vols d'engins à
moteur capables de décoller par leurs propres moyens. Presque chaque vol est une première ou
une tentative de record : un peu plus vite, un peu plus loin, un peu plus haut . Les aviateurs
sont, le plus souvent, des concepteurs ou des aventuriers.

- la Première Guerre mondiale : quelques années seulement après le premier vol, cette
période voit l'apparition d'une nouvelle arme sur le champ de bataille. On passe brutalement à
une production en grande série, certains modèles d'avions étant même construits à plus d'un
millier d'exemplaires ; les pilotes deviennent des « professionnels », même si le parfum
d'aventure n'a pas totalement disparu.

- l'entre-deux-guerres : la fin de la Première Guerre mondiale met sur le marché un


surplus de pilotes et d'appareils qui permettent le lancement du transport aérien commercial
et, en premier lieu, celui du courrier. L'aviation se développe et l'on assiste à la création
d'une armée de l'air dans nombre de pays. L'aviation militaire pousse les constructeurs à battre
de nouveaux records. Les progrès de l'aviation civile sont une retombée des études militaires.

- la Seconde Guerre mondiale : l'aviation est largement utilisée sur le champ de bataille.
On peut considérer cette période comme l'apogée des avions utilisant un moteur à piston et
une hélice comme moyen de propulsion. La fin de la guerre voit la naissance du moteur à
réaction et du radar.

- la seconde moitié du XXe siècle : une fois encore, la fin de la guerre met sur le marché un
surplus d'appareils et de pilotes. C'est le début du transport aérien commercial régulier « tout
temps » capable de s'affranchir des conditions météorologiques et de pratiquer le vol sans
visibilité. L'aéronautique militaire pousse au développement du réacteur, c'est ce qu'on appelle
l'ère du jet, puis part ensuite à la conquête du vol supersonique. Les retombées civiles
permettent le développement des premiers avions de ligne quadriréacteurs et le transport
aérien s'ouvre à tous, au moins dans les pays développés.
11 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017

Introduction

Ce rapport présente d’une manière générale le contexte de travail et


les objectifs de ce dernier.
Dans cette partie on présente l'organisme d'accueil, et plus
particulièrement le service radar et radionavigation au sein duquel on a
effectué notre stage.
12 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017

Première partie : Présentation de l'organisme


d'accueil :
1.1 - Présentation de l'ONDA
L'Office National des Aéroports est créé en janvier 1990 par transformation de l’Office
des Aéroports de Casablanca, premier établissement autonome de gestion aéroportuaire au
Maroc.

-Secteur d’activité : transport aérien

-Statut : un établissement public à caractère industriel et commercial

-Implémentation géographique : L'entreprise a autorité sur 25 plates-formes aériennes


ouvertes à l'aviation civile dont 14 de niveau international, et 28 pistes de décollage.

Figure 1 : Distribution des aéroports au Maroc

Figure 1 : Distribution des aéroports au Maroc


13 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017

-Evolution de son trafic commercial :


Les aéroports du Royaume ont connu, en août 2016, un record de fréquentation en
enregistrant un volume de trafic commercial de 1 958 418 passagers, soit une hausse de +2,25%
par rapport à la même période de l’année 2015.

Trafic domestique
NATIONAL Total Commercial

1 915 303 1 958 418

177 077 187 076

Aout 2015 Aout 2016

Figure 2 : L'évolution du trafic domestique des aéroports du Royaume.

Trafic aérien commercial international


INTERNATIONAL Total Commercial
1 915 303 1 958 418
1 738 226 1 771 342

Aout 2015
Aout 2016

Figure 3 : L'évolution du trafic commercial des aéroports du Royaume


14 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017

1.2 - Présentation de l'aéroport Rabat-Salé [1]

Figure 4 : L'aéroport international Rabat - Salé


L’aéroport de Rabat-Salé est un aéroport international marocain situé dans la région
Rabat-Salé à 8 km au nord-est de Rabat, sa piste est d'une longueur de 3,5Km et d'une largeur
de 45 m.

C'est un aéroport de classe B (c’est un classement établi en fonction du nombre des


passagers et nombre de mouvements) qui vient en cinquième position après l'aéroport de
Mohammed V Casablanca, l'aéroport Marrakech Manara, l'aéroport Agadir Al Massira et
l'aéroport Fès Saïss.

La gestion de l’aéroport de Rabat/Salé est assurée depuis 1991 par l’ONDA qui veille à
adapter constamment les infrastructures aux besoins de trafic (sans cesse croissant) et aux
exigences de la sûreté et de la sécurité conformément aux normes et procédures de l'OACI
(Organisation de l'aviation civile internationale).

L’Aéroport se compose de cinq parties essentielles :

La plateforme : qui comporte la piste à laquelle sont associés les aides à la


radionavigation, les voies de circulation, les parkings d’avions.

Le Terminal : qui comporte les zones d’enregistrement de bagages, d’embarquement et


débarquement des passagers.
15 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017

Administration : rassemble les services du personnel, et de gestion administrative de


l’aéroport.

Parkings et moyens généraux : le premier est réservé aux passagers et visiteurs de


l’aéroport, le second est mis à la disposition du transport du personnel et des voitures de
service de l’aéroport ainsi qu’aux locaux d’entretien des bâtiments de l’aéroport.

Zones spécifiques : comporte des locaux à usage officiel politique (salon royal, salon VIP) ;
ou à usage économique (Fret).

1.2.1 - Fiche technique de l'aéroport

Autorité aéroportuaire : ONDA


Directeur Délégué : Monsieur Abdelaziz Kinani
Code OACI : GMME
Code IATA : RBA
Orientation de la piste d'envol : 03/21
Longueur de piste : 3500 m
Largeur de piste : 45 m
Avion critique : B747
Landing category : ILS CAT : I
Radio aids : DME - DVOR

Figure 5 : Fiche technique de l'aéroport


16 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017

1.2.2 - Organigramme de l'aéroport

L'aéroport Rabat-Salé est dirigé par le Directeur Délégué : M. KINANY My Abdelaziz.


L’administration est composée de quatre divisions principales : Exploitation Aéroportuaire,
Ressources et Activités Concédées, Navigation et Techniques Navigation dans laquelle se trouve
le service Radar et Radionavigation où j'ai passé mon stage.

Direction délégué :
M .Kinany

Secrétariat et BO : Service SMQ & ENV :


Mme Essahbi Mme Bensouda

Service de Service sureté : Mme


permanence Bensaid

Division Exploitation Division Ressources et


Division Navigation : Division Technique
Aéroportuaire : Activités Concédées :
M.Benhadouch Navigation : A.Laaroussi
T.Meziane S.Midaoui

Service aux Service Activités Service


Service de la
passagers : Concédées : Radionavigation &
sécurité : N.Jaidi
A.Laamarti S.Harakat Radar: A.Lamdaouar

Service Service contrôle


Service opérations ressources : Service équipements
aérien : aérogare : S.Tabeg
terminal : S. Lahmidi N.Saidi C.Berrechid

Service informatique
et télécoms :
I.Benyoussef

Service infrastructure
et bâtiments :
D.Attaq

Figure 6 : l’organigramme de l’aéroport de Rabat/Salé


17 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017

1.3 - Présentation de la division Technique Navigation [2]

Division
Technique
Navigation

Service Service Service Service


Radionavigation Informatique & Equipements Infrastructures &
& Radar Télécom Aérogare Bâtiments

Figure 7 : La division Technique de l'aéroport Rabat-Salé

Cette division est la plus dynamique des divisions de l'office, elle a pour rôle principale d'assurer
la maintenance et le bon fonctionnement de tous les équipements de radionavigation et
radiocommunication, les équipements aérogares et le balisage lumineux de l'aéroport, les aides
radioélectriques de navigation, et l'infrastructure et bâtiments, ainsi que la contribution à
l'amélioration de SMI(Système de Management Intégré) et SMS (Système de Management de
Sécurité) et l'application de la politique et objectifs environnements dans son activité, et cela
conformément aux normes et recommandations de l’OACI(Organisation de l'Aviation Civile
International).
18 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017

1.3.1 - Service radar et radionavigation

C'est le service où nous avons effectué notre stage, ce service est assuré par un chef de service
et 4 équipes dont le but de réaliser la maintenance des équipements CNS (communiquer
Naviguer Surveiller).

Figure 8 : la distribution des équipes ESAs


19 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017

POSTE MISSIONS
• Veiller au bon fonctionnement de
la division technique navigation
Chef de division technique et navigation
• Se conformer aux normes SMI
SMS
• Assurer la maintenance et le bon
fonctionnement de tous les
équipements de radionavigation
• Assurer l’application de la
Chef de service radionavigation
politique et des objectifs
environnements dans son activité
• Contribuer à l’amélioration du
SMI SMS
• Gestion de l’équipe de service
• Gestion des équipements
Radionavigation
• Gestion des équipements de la
tour de contrôle
Electronicien coordinateur
• Assurer l’intérim du chef de
section
• Participe à la sensibilisation sur
l’environnement et la sécurité
(SMI SMS)
• Gestion de l’équipe de service
• Contribuer à la mise en œuvre du
ESA/chef d’équipe
programme SMI SMS dans son
secteur
• Gérer les équipements de
radionavigation et de
radiocommunication
ESA
• Contribuer à la mise en œuvre du
programme SMI SMS dans son
secteur

Tableau 1 : Tableau résume la mission de chaque élément

Dans le service radar et radionavigation


20 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017

Deuxième partie : instruments radionavigation


Introduction

Les instruments de radionavigation sont des aides


radioélectriques qui utilisent des stations au sol ou des satellites
pour fournir des indications fiables sur la position de l'avion dans
l'espace. La première aide fut le radiocompas (Non Directional
Beacon) de Fisher en 1920, entre les années 1935-1940 le radar
fit son apparition, le VOR fut homologué en 1947 puis l'ILS. Ce
n'est que dans les années 2000 que le GPS arrive (actuellement
non homologué comme seul moyen pour la navigation). Pendant
ce temps d'autres aides de radionavigation ont pratiquement ou
totalement disparus comme le Consol, le Loran, le Decca ou
l'Oméga.
21 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017

2-1Les équipements de la Radionavigation :

Equipements Rôles
Un composant de l'ILS, il est constitué de 14 antennes. Il permet de guider l'avion vers l'axe de la piste en
générant des ondes électromagnétiques modulées selon 2 type de modulation (CSB : Carrier Side Band SBO :
Localizer
Side Band Only).
Marque : SELEX2100

Un composant de l'ILS, il rayonne en mode bi fréquence type M (multidirectionnel) à 3 Antennes (chaque


antenne est constituée de trois dipôles). Son but est d’aider l'avion à détecter l'axe de l'atterrissage.
Glide Path Le système monitoring utilise pour le contrôle des paramètres pour l’ensemble en service. Le réseau intégral
(signaux provenant des probes d’antennes) et le NEARFIELD (détecteur de champs proche).
Marque : SELEX2100

Un système de radionavigation normalisé par l'OACI.


En 1960, il fournit au pilote d'une façon permanente, la distance oblique entre l'avion et la station DME au
sol.
Cet équipement comprend un interrogateur situé à bord de l'avion, et un transpondeur au sol.
Le DME est le complément naturel du VOR, en associant les deux systèmes, l'avion aura sa position en
DME
coordonnées polaires (R, q). C'est aussi le complément du système d'atterrissage ILS, permettent lorsqu'il est
installé avec la GLIDE de donner au pilote une indication continue sur la distance au point de contact avec la
piste.
Marque (DME ATT):SELEX1119A
Marque (DME ROUTE) : THOMSON
Un système de positionnement assurant une navigation à courte et moyenne distance à partir d'une balise
radioélectrique. Il fournit la direction sur laquelle se trouve l'avion. Cette direction s'appelle l'azimut. Elle est
mesurée, de 0 à 360 degrés, dans le sens rétrograde (rotation des aiguilles d'une montre) à partir de la
DVOR
direction du Nord magnétique. Le VOR utilise des fréquences VHF (Very High Frequency), d'où son nom : VHF
Omnidirectionnel Range (alignement omnidirectionnel VHF). Sa fréquence est de 116.5 Mhz.
Marque : S4000
Un moyen de radionavigation implanté le plus souvent en campagne, aux points clés des régions de contrôle.
Son indicatif comporte généralement trois lettres. Sa portée de 200NM est plus grande que celle du locator.
NDB (Non
Locator : Moyen radio d'aide à l'atterrissage de portée réduite (10 à 25 NM). Il est implanté à proximité de
Directional
certain aérodromes, dans l'axe de piste.
Beacon)
NDB et Locator fonctionnent dans la plage moyenne fréquence MF, de 200 à 1750 KHz.
Marque : SA50

Tableau 2 : Liste des équipements de radionavigation

du service Radar & Radionavigation


22 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017

2-2Les équipements de la Radiocommunication :


Une radiocommunication est une télécommunication effectuée dans l'espace au moyen
d'ondes électromagnétiques. Ces ondes constituent une propagation d'énergie se manifestant sous
la forme d'un champ électrique couplé à un champ magnétique.
L'information est transportée grâce à une modulation constante des propriétés de l'onde, soit
son amplitude, sa fréquence, sa phase ou, entre autres, par la largeur d'une impulsion.

Equipements Rôles
Un système de contrôle et de gestion des communications de voix et de données,
fabriqué sur la technologie IP, qui permet et facilite des communications orales
Chaîne radio CD40
entre les aéronefs et les Centres et/ou Tours de Contrôle.
Marque : NUCLEO
Un émetteur/ récepteur de marque JOTRON série TA 7650/ RA 7203, il est destiné
Emetteur/Récepteur 118.3 à répondre aux besoins des radiocommunications aéronautiques de type large
Mhz, 118.9 Mhz, 119.7 Mhz bande, il fonctionne dans la gamme de fréquence 118-137 MHZ.
Marque : JOTRON TA7560
L’AMHS est un système moderne de messagerie électronique servant au transfert
AMHS (Aeronautical Message
et à la remise de données sol-sol – tels les plans de vol, les NOTAM et l’information
Handling System)
météorologique – entre acteurs du contrôle de la circulation aérienne mondial.
Un enregistreur vocal de communication, redondant, permettant l'enregistrement
et la relecture rapide, les messages sont stockés sur un disque dur et archivés sur
Enregistreur un support externe. Il permet : l'enregistrement, la recherche et la relecture de
messages.
Marque : EVENTIDE
Le système ACAMS D- ATIS fournit à l'utilisateur la possibilité de générer
automatiquement des messages de données météo. Le système est équipé avec
D-ATIS
une interface utilisateur conviviale permettant de composé le message avec moins
d'entrée opérateur.
Tableau 3 : Liste des équipements de radiocommunication

du service Radar & Radionavigation


23 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017

Au sein de l’aéroport RABAT-SALE, la maintenance des équipements se fait d’une manière


quotidienne, hebdomadaire et mensuelle par des interventions des ESAs selon le planning
suivant :

2-3 L’intervention des ESAs

Figure 9 : Le planning des interventions des ESAs


24 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017

Quotidien Hebdomadaire Mensuel

ILS • Vérifier l’état • Vérifier les feux • Contrôle l’état


de d’obstacles sur des antennes et
l’équipement les antennes et du coffret de la
• Contrôler le sur l’abri distrubition et
bon • Contrôle l’état de la
fonctionneme de propreté de recombinaision
nt des la station • Faire
climatiseurs • Basculer les fonctionner les
• Noter les ensembles différentes
noms des • Contrôle et stations sur
ESAs, date et sauvegarder batterie pendant
heure et les données une heure
émagement des moniteurs • Prendre et
sur le registre sauvegarder un
de passage à relevé de
la station mesure de l’axe
et du faisceau
au seuil de piste
• Contrôler et
sauvegarder les
données
émetteurs
(exécutif field,
standby)

VOR • Vérifier l’état • Vérifier les feux • Effecter une


de d’obstacles sur courbe d’erreur
l’équipement les antennes et • Rédiger si
• Contrôler le sur l’abri nécessaire un
bon • Contrôle l’état rapport adressé
fonctionneme de propreté de au chef de
nt des la station service en cas
climatiseurs • Contrôle et d’anomalie
• Noter les sauvegarder concernant les
noms des les données contrôles
ESAs, date et des moniteurs précédents
heure et • Vérifier le
émagement désherbage
sur le registre
de passage à
la station
DME • Vérifier l’état • Vérifier les feux • Effectuer un
de d’obstacles sur test sur
l’équipement les antennes et l’émetteur
• Contrôler le sur l’abri • Effectuer un
bon • Contrôle l’état test sur le
fonctionneme de propreté de récepteur
nt des la station • Rédiger si
climatiseurs • Contrôle et nécessaire un
• Noter les sauvegarder rapport adressé
25 Rapport de stage d’observation Année universitaire 2016/2017

noms des les données au chef de


ESAs, date et des moniteurs service en cas
heure et et l’alimentation d’anomalie
émagement concernant les
sur le registre contrôles
de passage à précédents
la station

NDB • Vérifier • Relevé des


l’identification messures
de la station à (tension
travers le Ampèrage
récepteur Puissance
NDB à la directe et
salle réflechie )
technique • Rédiger si
• Noter les nécessaire un
noms des rapport adressé
ESAs, date et au chef de
heure et service en cas
émagement d’anomalie
sur le registre concernant les
de passage à contrôles
la station précédents

Tableau 4 : types d’interventions selon un planning et un instrument précis