Vous êtes sur la page 1sur 3

TP-1 1/3

Execrcice 1 :   Arrêt et redémarrage du système


L'arrêt du système est une opération qui est du ressort de l'administrateur. On ne peut donc le réaliser que sous le
compte root. Plusieurs commandes sont disponibles, les plus simples sont données ci-dessous :
halt, qui permet d'arrêter le système.
reboot, qui permet de le redémarrer.
REDÉMARRER LE PC
La commande -r now(reboot now) fait redémarrer tout de suite.
shutdown -r now
ÉTEINDRE LE PC
La commande -h now(halt now) arrête le système immédiatement.
shutdown -h now

PLANIFIER UNE EXTINCTION OU UN REDÉMARRAGE


Si vous voulez éteindre ou redémarrez votre machine dans 30 mn alors :
Pour éteindre :
shutdown -h +30
Pour rebooter :
shutdown -r +30

Si vous voulez l'éteindre ou le redémarrez à une heure fixe, (ici nous dirons 23:00) :
Pour l'éteindre :
shutdown -h 23:00
Pour redémarrer : :
shutdown -r 23:00
Annuler une extinction ou un redémarrage :
shutdown -c

Execrcice 2 : Pages de manuel


Chaque commande Unix a une page de manuel qui la décrit. Ces pages sont très souvent écrites en anglais, mais
elles sont très précises et fournissent toutes les informations dont on peut avoir besoin. Pour afficher la page de
manuel d'une commande, il suffit d'utiliser la commande suivante :
man page
où page est la page de manuel de la commande sur laquelle on cherche des informations. En général, le nom de la
page de manuel est le même que celui de la commande. Par exemple, pour afficher l'aide sur la commande cp, il
suffit de taper :
man cp
Les pages de man sont classées en groupes de pages thématiques, chaque groupe étant identifié généralement par
un numéro ou une lettre. Si la page de man affichée ne correspond pas à celle désirée, c'est qu'une page homonyme
d'un autre groupe a été utilisée. Dans ce cas, il faut préciser l'identificateur du groupe de pages de manuel avant le
nom de la page à afficher :
man groupe page
où groupe est l'identificateur du groupe auquel la page de manuel appartient. Les principaux groupes sont les
suivants :
Identificateur Type de pages de manuel
Groupes de pages de man

1 Commandes utilisateur
2 Appels systèmes (programmation en C)
3 Fonctions de la bibliothèque C
4 Description des fichiers spéciaux
5 Description des fichiers de configuration
6 Jeux et programmes divers
7 Programmes systèmes divers
8 Administration système
Si vous ne savez pas dans quel groupe se trouve une page de manuel, vous pouvez utiliser l'option -k, qui
permet d'afficher l'ensemble des pages disponibles portant ce nom :
man -k commande

Réalisé par : OUHAMMOU Mounir


TP-1 2/3
Linux utilise un grand nombre de commandes écrites sous la licence GNU, et qui utilisent un format d'aide
spécifique à GNU. L'aide pour ces commandes peut être obtenue par la commande suivante :
info commande
Il se peut également que vous recherchiez de l'aide sur un sujet donné, mais que vous ne connaissiez pas le nom
exact de la page de manuel qui en parle. Pour ce genre de recherche, vous pourrez utiliser le programme apropos,
qui recherchera toutes les pages de manuel qui contiennent un mot clé particulier. Ce programme s'utilise avec la
syntaxe suivante :
apropos mot
où mot est le mot clé à rechercher dans toutes les pages de manuel.

Execrcice 3 : Vous avez décidé de mettre de l’ordre dans votre compte. Vous prévoyez de créer plusieurs
sous-répertoires et de copier et déplacer vos fichiers selon votre organisation. Vous possédez également plusieurs
fichiers inutiles qui doivent être supprimés.
Vous devriez disposer sur votre machine d’un utilisateur « etudiant »
1. Connectez-vous sur tty1 en tant que l’utilisateur « etudiant » avec le mot de passe « etudiant ». Pour info
« tty1 » représente la 1ère console.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Une fois connectée vous devriez être dans votre répertoire personnel. Comment s’en rassurer.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

2. Vérifiez de 2 manières que vous possédez des fichiers sur votre répertoire personnel par le biais des
commandes ci-dessous.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

3. Regarder la taille des fichiers contenus dans votre répertoire personnel par le biais de la commande ci-
dessous.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

La taille des fichiers est représentée en unité « octet » sur le 5ème champ du résultat de la commande
précédente.
4. A ce point on va créer des fichiers et une arborescence pour organiser ces fichiers.
On va tout d’abord utiliser la commande « touch » pour la création de fichiers vides. graph_jan, graph_fev,
graph_mar, rapport_jan , rapport_fev et rapport_mar
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………
C’est une manière qui permet de créer 6 fichiers d’un seul coup.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Utilisez la commande « ls » pour examiner le résultat de la dernière commande.


……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

5. Pour organiser ces fichiers on va créer des nouveaux répertoires.


On utilisera « mkdir »
On désire disposer de l’arborescence « projets/graphs »
Citez deux manières pour le faire.
a-…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
b-…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

La méthode « b » permet de créer d’un seul coup toutes les branches d’une nouvelle arborescence.
Créer l’arborescence projets/rapports
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

6. Déplacer vous au sein du répertoire « rapports » puis créer le répertoire « projets/copies »


……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

7. Les « .. » permettent de remonter dans l’arborescence Linux


A partir de cette étape on commencera à faire le ménage dans notre répertoire personnel en déplaçant les
fichiers dans leur bon endroit.
Lister le contenu du répertoire « projets »
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

8. Déplacer en premier lieu le fichier « graph_jan » dans le sous-répertoire « graphs » puis par la suite
déplacer d’un seul coup les 2 autres fichiers « graphs » restant dans le même répertoire.
Réalisé par : OUHAMMOU Mounir
TP-1 3/3
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

La commande « mv » permet de déplacer plusieurs fichiers sur la même ligne de commande
Vérifiez le contenu du sous-répertoire « graphs »
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

9. Ensuite déplacez les deux fichiers « rapport_jan » et « rapport_fev » dans le répertoire « rapports » et
supprimer le fichier « rapport_mar ».
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

10. On va créer des copies des fichiers du mois de Janvier dans le répertoire « copies » en utilisant pour l’un le
chemin absolu et pour l’autre un chemin relatif.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Le point à la fin est la destination : le répertoire de travail courant.

Execrcice 4 :
1. Ouvrez un terminal, saisissez la commande suivante qui permet de déterminer votre répertoire courant.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

2. Examiner le contenu du 1er niveau de l’arborescence Linux


……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

3. Déplacez vous à la racine de votre système et réexaminer son contenu.


……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Ces 2 dernières manipulations illustrent le fait que l’arborescence Linux est exploitable de n’importe quel
point de la hiérarchie ; toutes les opérations peuvent se faire à distance, d’où la flexibilité de la console(ou
terminal)
4. La commande « ls » comme toute autre commande Linux dispose D’une panoplie d’options et de différentes façons
d’utilisation.
Pour avoir plus d’infos sur la commande utilisez le manuel en ligne et cherchez l’option qui permet de
visualisez les fichiers cachés d’un répertoire (pour info les fichiers cachés sous Linux/Linux débutent tous
par un point <.>)
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

En regardant le manuel et en essayant de l’explorer d’une façon la plus optimale possible(ne vous attardez
pas sur chaque ligne, ciblez votre requête), vous trouvez que l’option <-a> permet de lister les fichiers et
répertoires cachés.
5. Replacez-vous dans votre répertoire maison et créez un répertoire de nom exo_linux.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

6. Descendez dans ce répertoire et créez y un fichier test et deux sous-répertoire dir1 et dir2
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

7. Déplacer dans le répertoire dir2 le fichier test créé précédemment


……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

8. Supprimer le répertoire dir1


……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

9. De la même façon supprimer le répertoire dir2


……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Pourquoi le système refuse de détruire dir2


Réponse : rmdir est utilisé pour la suppression de répertoire vide
Pour supprimer un répertoire non vide il faudrait tout d’abord supprimer tout son contenu ou combiner la
commande rm avec les bonnes options pour supprimer d’un seul coup le répertoire et tout ce qu’il contient.
Citez 2 façons pour supprimer dir2
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Réalisé par : OUHAMMOU Mounir