Vous êtes sur la page 1sur 49

JTf

! cr

'S:

X-

itionnt

M251Ö- 18 20,00 F

fnvier 1990
146 FB/7,80 FS
3792 51 002"00Ö1 ÖÖÏ 80 mensuel
LE LEADER DE L'ELECTRONIQUE PAR CORRESPONDANCE
»: 6 i e c t r o n i
TEL 20.52.98.52 - 86, rue de Cambrai BP 513 - 59022 Lille Cedex Nos kits ne comprennent que du matêrielprotessionnelpour un tonctionnement
sür. Des supports de circuits intégrés sont fournis si nécessaires. Par contre, Ie
circuit imprimé esta prévoir en sus, ainsique ie coffret éventuel (Consulter notre
catalogue gènèral).
Vous propose en kit les réalisations décrites dans ELEX!

REFERENCE DU KIT —
CIRCUIT
IMPRIMÉ A REFERENCE DU KIT
PRIX

PLATINE
ELEXA
TOUT LE RESTE
5^ü VOUS ATTEND
ELEX n° 1 ELEX n° 13
Testeur de continuité (avec H.P.) 101.8580 58,00 F © Barrière lumineuse 101.9124 70,00 F DANS LE NOUVEAU
Sirene de vélo (avec H,P.) 101.8581 70,00 F © LESLIE électronique 101.9125 65,00 F
Testeur de transistors 101.8582 50,50 F ® Coq électronique CATALOGUE
Alimentation stabilisée 0 a 15 V (avec 2 galvas) 101.8583 345,00 F ® (avec coffret HEILAND et photophile
Balance pour auto-radio
Commande de plafonnier
ELEX n" 2
101.8584
101.8585
51.0CTF
41,00 F ©
SOLEMS)
PHOTOPHONE (avec LED I.R. et pile 9 V)
Anti-moustiques (avec coffret HEILAND)
101.9127
101.9128
101.9129
135,00 F
130,00 F
65,00 F
S 616 c t r o n i c
Gradateur pour lampe de poche
Minuteur de bronzage (avec buzzer)
101.8586
101.8587
20,00 F
85,00 F
ALARME anti-vol complete
Testeur d'ampoules et lusibles (avec pile)
101.9130
101.9131
122,00 F
54,00 F
1990
Ressac électronique 101.8588 22,00 F ELEX N° 14
Ohmmètre lineaire (avec galva)
Gyrophare de modèle reduit
Etage d'entrée pour multimétre
101,8589
101.8590
101.8591
143,00 F
32,00 F
32,00 F
OHMMÈTRE amélioré
Mélangeur stéréo (avec coffret et pile)
TACHYMÈTRE pour vélo (avec galva)
101.9132
101.9133
101.9134
85,00 F
224,00 F
220,00 F
S eïec t r on i c
Chargeur d'accus universel 101.8592 174,00 F Milli-voltmètre audio (avec galva) 101.9135 180,00 F
Platine d'expérimentation DIGILEX 101.8593 186,00 F ELEX n" 15
ELEX n " 3 Injecteur de Signal (avec pile) 101.9171 56,50 F
Minuterie électronique (avec H.P.) 101.8594 54,00 F ATLANTIS (Avec pile - sans casque) 101.9172 153,00 F
Testeur de polarité 101.8595 22,00 F Détecteur de métaux (Avec galva spécial -
Arrosage automatique 101.8596 53,00 F Pile et fil 3/10) 101.9173 285,00 F
Decade de résistance 101.8597 165,00 F GÉNÉRATEUR SINUS (Avec alim. secteur et face 101.9174 310,00 F
Thermomètre 101.8598 126,00 F avant autocollante)
Decade de condensateurs 101.8599 142,00 F ELEX n° 16
ELEX n° 4 ALIMENTATION SYMÈTRIQUE (avec circuit 101.9176 220,00 F
Compte tours (avec galva) 101.8611 123,50 F CD mpnmé spécial)
Mini amplificateur TDA 2003 101.8612 38,50 F © "ESPRIT FRAPPEUR" (avec pile) 101.9177 79,00 F
Régulateur de vitesse pour mini-perpeuse 101.8613 216,00 F © Qétecteut de lumière (avec pile) 101.9178 89,00 F
ELEX n° 5 Interrupteur crépusculaire 101.9179 82,00 F
Amplificateur de poche "CANAFil" 101.8610 36,50 F Indicateur de dépassement de température 101.9184 72,00 F
Variateur de vitesse pour caméra 101.8614 65,00 F Thermostat d'aquarium 101.9185 83,00 F
Alimentation universelle 101.8615 184,00 F ELEX n°17 Expédition FRANCO
Traceur de courbes pour transistors 101.8616 25,00 F MÉGAPHONE (Avec micro et HP) 101.9237 35,00 F contre 22 F en timbres-poste
Relais temporisé 101.8617 68,00 F Silencieux BF 101.9238 45,00 F
Touche a effleurement 101.8618 52,50 F "PILE ou FACE" (avec coffret HEILAND) 101,9239 54,00 F
Testeur de diodes Zener 101,8619 59,00 F MINI-ORGUE (avec HP et EPS) 101,9240 250,00 F
CONDITIONS GENERALES DE VENTE
ELEX n° 6
Corne de brume pour modélisme 101.8620 32,00 F PRIX PAR QUANTITE: NOUS CONSULTER Reglement a la commande: Commande infé¬
Photomètre électronique 101.8621 53,00 F CIRCUITS IMPRIMÉS ELEX REI. SELECTRONIC PRIX rieure a 700 F: ajouter 28 Fforfaitaire pourfraisde
Feux de stationnement 101.8622 62,00 F CD Platine n° 1 40x100 mm 101.8485 23,00 F port et d'emoallage.
Mini-alarme 101.8623 29,00 F ® Platine n° 2 80x100 mm 101.8486 38,00 F Commande supoéneure a 700 F port et embal¬
Bal/sage automat/que 101.8624 29,00 F ® F 1 a t i n e n ° 3 160x100 mm 60,00 F lage gratuite.
Bruiteur "DIESEL" pour modélisme 101.8625 26,00 F © Platine DIGILEX 88,00 F - Reglement en contre-remboursement: joindre
ELEX n° 7 © Platine EPS 886087 101.8489 47,60 F environ 20 % d'acompte a la commande.
Indicateur de gel 101.8626 28,00 F Frais en sus selon taxes en vigueur.
Sirene (avec H.P.) 101.8627 75,00 F
- Colis hors normes PTT: expédition en port dü
Lampe de poche pour labo photo
(avec boftier HEILAND) 101.8608 58,00 F Coffrets L 1111 pour montages ELEX par messagenes.
Les prix indiqués sont TTC.
ELEX n" 8 Entiêrement en aluminim anodisé, c e s coffrets c o m p o r t e n t
Ampli pour micrc 101.8651 30,00 F
d e s ouïes d'aération a l'arrière. Le chassis c o m p l e t pouvant
Régulation tram électrique
(avec coffret pupitre ESM) 101.8652 248,00 F ® servir de refroidissement, selon la taille.
Ampli "POUCHE-POULE" (avec H.P.) 101.8654 35,00 F © A d a p t é s aux cartes " E u r o p e " , c h a q u e modèle est é q u i p é
Métronome (avec H.P.) 101.8655 43,00 F © de fixations (inserts) pour le circuit imprimé et livré avec vis-
ELEX n° 9
Alim. 12V / 3A (avec radiateur) 101.8656 275,00 F © serie.
nter a claques 101.8657 70,00 F ©
l
Circuit de pontages pour train (avec alim.)
ELEX n"10
101.8658 210.00F

138.00F
® Modèle Dimensions
LxHxP
Réf
a commander
PRIX
ó e 16 c t r o n i c
Jeu d'adresse (avec alim.) 101,8659 i
Ampliticateur d'antenne FM (avec alim.) 101,8660 152,00 F ï
EN 4010 110 x 40 x 60 101.2147 54,60 F
Adresse Postale:
Mesureur de champ 101.8661 79,00 F ©
Récepteur G.0.
Adaptateur Fréquencemètre
101.8662
101,8663
66,00 F
67,00 F
X
© EN 5010 110x45x100 101.2148 66,50 F BP 513 - 59022 LILLE Cedex
Gong a 3 notes 101.8664 85,00 F CD
ELEX n J 11 EN 8010 172x55x120 101.2149 91,40 F Au magasin:
Chenillard (avec 7 ampoules) 101.8744 187.00F ©
Mémoire de sonnette
Servo-flash
101.8745
101.8746
26,00 F
53,00 F
©
S
86, rue de Cambrai - LILLE
Eclairage de modéle reduit 101.8747 119.00F ©
Allumagede phares 101.8749 30,00 F ©
Extinction de phares
ELEXPOSE
ELEX n° 12
101.8754
101.8764
27,00 F
87,00 F
I
©
Ces coffrets sont
particulièrement adaptés
aux montages
Tél: 20.52.98.52
Roulette électronique 101.8755 59,00 F
"ELEX" (Tarif au 1.09.89)
Rossignol électronique 101.8756 45,00 F
Aflicheur 7 segments 101.8757 25,00 F
Dé électronique 101.8758 33,00 F N.B. la face n'est pas
Minuterie d'escalier 101.8759 95,00 F sérigraphiée.
"Mets ta cemture" 101.8762 45,00 F
Testeur de continuité 101,8763 55,00 F x

PROMOTION OUTILLAGE
Pour bien démarrer dans votre nouvelle passion, SELECTRONIC vous donne /'occasion d'acquérir, a des conditions exceptionnelles, l'outillage de base indispen
s'agit de matêriel professionnel offrant toute garantie de qualité et de solidité. Un investissement rentable puisqu'il vous durera des années!
OFFRE N° 1 : Lot de base comprenant: —^ OFFRE N° 2: Lot de luxe comprenant:
- 1 fer a souder JBC 30 Watts f jHP mt Weidmulier 3£ . | e lot n° 1 ci-dessus
- 1 "TIP-KLEEN" MULTICOLORE mSfrt plus: - 1 lot de 4 tournevis SAFICO
- 1 bobine 50 g soudure 60% W I (^JHÈ5 - 1 P i n c e coupante WEIDMULLER TR 20 SM
- 1 pompe a dessouder » 1 A I - 1 pince plate WEIDMULLER PN 2002
- 1 pince a dénuder automatique l f\ f\ ™ | Sr Le lot de base n° 1 Réf. 102,8101 34frF 249.50F
- 1 brucelle SAFICO N° 108 (voir notre catalogue général) Le lot de luxe n° 2 Réf. 102.8102 465T 399.50 F
r \

3 sommaire • elex n°18 • janvier 1990


V. «A i ?

...PflS ?RêS Voü&ütfi. l Tu


CPOc LA tiE$isrfi*ice
SRiuAhtT, I PAS pftREilxe SELON
<?ȣ ie CouKANT
&c]uAn~re flLTERf/ATiF a<s CONTINU

ET LA CAPACiTÉ -PU H-P 1'&/ Pi PAs! lei, OU&Uêf( LA


E e/J courih/u
. ie HP
TAK

i AVec toos ces 06" ó'AiS, JE SAfSi-


iu \/A HOÏNS, VITt
7V PB/#AÏS Reüe<-\/l„ru confiiBNPRffM L€ COféPO' T6NPANT
LA P V&RiQOe ^^Jl L£S C0NJÏMSATEU2S SofJT vu coutifihir, )L se
,^ue -\ -— v LES RêsïsTAtJtes J>£ cejiëóA IL se
AurlcHoc ) \ >^V_^ PECH AR(*e -

£ M4JS i /} RisïSTf\Nte Ei r FORTE


EST ÊLEVÊE, PLUS lL c'iRCuLE. Y r,. 1~_Yt-u-
5'" L6 fou/Z f) NT EST
J>€ COURfiNT- J>ONC FLUS L'A L7 EgfVAT'tF Jf L-
• VL £/V, £ 'es T PLEÏN!

8<L

er Si LE HoTEUR SEHtT J?E PLUS L T>e Pivs\


A Toi/Rh/ER PAUS UAuiRZ L'SFFST S>5 L'iÜL>i/t-TAM££ £$T FÖKT- i-'i.
Sghli.SA fbfi-cE s'oPfosE A
ceuit s>e i?ihis>oa(WCE PE L£
LA 303iA/ei

SA J>E F UTRE R LES furRBBs 00 pAs, A/ec Tes


Les •FRtQueNCt.s iuj>ésïRABiES l-RÉQÜt-KlLE_f ÊL&tféESy LA
00 LES TRülreR • COHH
LEo EHCEÏhtVES I-OI'~>$AIJCE A J>>5S/Pe£ £A/

/S FlAHBê Hes SE cftFe'


ooe Pe tui
fLPK&BG. LE

s hVS5.AO(
éditorial
•Hl
Encore une année de passée ! Nous nous sentons un peu plus vieux,
mais vous, vous sentez-vous plus un peu plus experts ? Nous 1' es-
pérons car voici qu'après la logique sans hic 1, la logique sans C'est avec intérêt et beaucoup de Vous n'êtes pas le premier, ni
hic 2, c'est analogique anti-choc qui disparaït du sommaire. Le re¬ plaisir que je lis ELEX depuis sa probablement le dernier, a
lais est pris au volt par Yabécédézaopé. Ces rubriques générales ne naissance. Fólicitations,...con- nous faire ce reproche. Après
disparaissent que du sommaire. Nous y faisons référence a chaque tinuez ! quelques dèmêlés avec la so-
ciété Audax, qui était alors en
occasion lors des descriptions de montages. J'ai toutefois eu une petite dé- pleine perestróika —lisez
ception lorsque j'ai voulu cons- restructuration- nous avons pu-
Le but que nous nous sommes fixé -Pexploration de truire les mini-enceintes du n°4. blié dans cette même rubrique
du n°lO d'avril 89 les référen-
P électronique - ne saurait être atteint sans une mise en pratique Etant donné qu'elles sont con- ces, communiquées avec un
des considérations théoriques des rubriques générales. C'est pour- gues uniquement pour les haut- peu de retard mais beaucoup
quoi nous continuons de présenter des montages relativement sim¬ parleurs AUDAX que vous men- d'amabilité par la société Au¬
ples mais cherchons surtout a en décortiquer le fonctionnement tionnez, j'ai demandé è un ami dax, des modèles êquivalents
Frahpais d'essayer de les trouver. disponibles actuellement.
dans tous ses détails. Le thème de ce mois - l a mesure— s'y prête II s'est renseigné è Paris et me Avant de pousser le volume a
particulièrement bien puisqu'il nous faut expliquer a la fois le fonc¬ communiqué qu'il s'agit de vieux fond, regardez ce qui arriye ö
tionnement de 1' appareil de mesure et le phénomène dont la mesu¬ modèles qui ne sont plus livrables Transi dans la BD de ce mois-ci.
re doit rendre compte. La technique elle-même devient son propre chez les revendeurs AUDAX.
D'oü mon désarroi. [...] Pouvez- Le calcul des enceintes et des
objet. Un exercice de style, en quelque sorte. vous m'aider ? filtres est une affaire qui sort du
Je suis resté un peu sur ma faim cadre de cette revue, ne serait-
Encore un mot sur le sommaire de ce premier numero de 1' année. puisque vous ne communiquez ce que pour des raisons de
Elex ne pouvait pas faire moins en ces temps troublés oü 1' est passé aucun renseignement utile sur place. D'autre part l'expéri-
ces haut-parleurs (genre bande mentation dans le domaine
a 1' ouest, oü babord devient tribord et oü toutes les vestes se révè- passante, fréquence de résonan- acoustique demande une
lent réversibles... ne pouvait pas faire moins que de vous proposer, ce, impédance). De même, je se- «chambre sourde», c'est-a-dire
a la page 39, un inverseur de serbo-commande. Le principe est tres rais tres heureux de connaitre les un local sans réflexion acousti¬
simple : pour aller^a gauche, poussez le manche è droite et inverse- calculs è faire pour dimensionner que ; sans parier des appareils
les satellites et le caisson (et le de mesure, qui ne sont pas a la
ment. Voila de quoi satisfaire a la fois les politiciens, le Nonce filtre, pourquoi pas ?). Peut-être portee de l'amateur. Inutile
apostolique du Panama et les modélistes. róservez-vous cela è ELEKTOR donc d'encombrer nos pages
dont je suis également un fidele de calculs que vous ne pourrez
lecteur.[...] pas vêrifier pratiquement. Merci
Nous ne céderbns pas a la facilité qui eüt consisté en ce début d'an- de votre fidêlitê stêrèo-
née a rédiger 1' éditorial comme une carte de voeux tous azimuts, Gaston SIMON phonique.
en souhaitant longue vie è la revue, beaucoup de plaisir et de belles B 4655 CHAINEUX
réalisations a ses lecteurs, beaucoup de bonnes affaires a ses an-
nonceurs, beaucoup de bonnes idees aux techniciens du labo, pas
d'inversion de paragraphes a Nico le maquettiste, pas de reflets pa¬
rasites a Ivan le photographe, pas de mélange de couleurs a 1' im-
primeur, pas de retard au service de routage... la figure de style
s'appelle nneprétérkion ouprétermission ; je ne vous ferai pas 1'in-
jure de vous expliquer qu'elle consisté a faire une chose précisément Suite è votre revue Elex n°15 ces de précision peuvent être
en disant qu'on ne la fera pas. d'octobre 1989, un montage me mises a profil dans toutes sortes
paraissait passionnant è faire : de montages, comme les ali-
la botte è musique moulinette mentations ou les appareils de
Enfin il est d'usage, en début d'année, de prendre de bonnes résolu- électronique mesure Bles évltent souvent
tions; les nötres sont prises : nous continuerons comme par le pas¬ d'installer un potentiomètre
un gros problème se pose pour pour compenser les tolérances
sé a essayer de faire une revue qui satisfasse le plus grand nombre I' approvisionnement de la liste des composants a 5%. Dans les
possible de lecteurs. Au sujet des traits d'humour aussi, notre réso- de matériel (exemple : cas des ré- montages BF oü la précision de
lution est prise : nous continuerons, en vers et contrepet. sistances è 1%). Oü puis-je la valeur n'est pas primordiale,
m'adresser pour faire le montage vous bénéficiez d'un bruit intrin-
moi-même et ultérieurement avec séque (soufflé) nettement plus
Monsieur Alphonse A., du Havre, recidive et nous propose une mes élöves ? Dans I'attente [...] faible II serait dommage que
nouvelle aquarelle : ce soit a vous d'expliquer a un
Mme Vaternelle revendeur toutes ces bonnes
77400 LAGNY raisons de tenir en stock les
composants modernes... Dans
Les revendeurs ne peuvent pas le cas oü vous ne trouveriez rien
exposer en vitrine ni faire figurer sur place, pensez que nous
sur leurs publicités les centaines sommes dans un pays de libre
de références qu'ils ont en concurrence et portez votre
stock. Bien que les résistances apratique ailleurs•.télêphonez ou
1% soient devenues des com-écrivez de notre part a nos an-
posants courants et a peine nonceurs. lis s'efforcent d'appro¬
plus chers que les résistances visionner, quand ils ne les ont
ordinaires, il se peut que le re- pas déja en stock, tous les com¬
vendeur du coin attende la de¬ posants de nos montages et
mande pour les approvisionner. pourront peut-être vous propo¬
A vous de formuler cette de¬ ser des conditions spéciales
mande, il n'hésitera pas a faire «école» en fonction des
son métier, surtout si vous envi-quantités
sagez d'approvisionner aussi A /'occasion, envoyez nous vos
vos éléves. De plus, les résistan¬ « partitions ».
Stupeur des jeunes recrues découvrant pour la première fois ton
azur 6 Méditerrannée
6 elexprime • elex n°i8 • janvier 1990
Venant a peine de refermer ma la formule du calcul de la fré- Puis-je vous suggérer de présen¬ demandes d'abonnement au
lettre, je me vois dans l'obliga- quence (page 53) et la valeur ter un comparatif et une présen- service ad hoc et transmet la
tion de la rouvrir pour y glisser un minimale de la résistance du tation la plus complete possible correspondance a la rédac-
petit mot. pont, vous constatez que la fré- des différents outils de l'électro- tion. Je ne sais donc pas a qui
Je me suis apercu d'une bévue. A quence maximale de la pre¬ nicien et leurs critères de choix. je réponds. Tant pis i
propos du générateur BF sinusoï- mière gamme est de JO6, IO Hz. (Fer a souder, pinces...oscillo)
dal page 52 elex n°15 : cadran Inutile donc de rajouter un con- Également une présentation des Nous avons déja parlé des fers
gradué de 0 a 10, commutateur densateur pour aller a 7 MHZ. A différentes solutions pour la réali- a souder et de la facon (l'art)
de fréquences a 5 positions de l'autre extreme, vous pouvez sation des plaques de circuit è la de s'en servir dans Ie numero 1,
10° a 10 4 (donc de 1 a 10000) or encore abalsser la fréquence, portee de I'amateur ? page 7. Nous parlerons encore
10 4 x 10 = 100000 Hz. Pour- mais n'utilisez pas de conden- En vous remerciant par des outils et des oscilloscopes,
quoi est-il annonce en sous-titre : sateur chimlque. lis sont trop ins- avance!...] nous commencons a parier de
de 10 Hz a 1 MHz ? tables et présentent trop de circuit imprimé dans ce numéra
Pourrais-je rajouter un condensa- pertes. // est bon de mentionner votre Vous-même avez sans doute
teur pour une 6 e position de fré- nom et votre adresse sur votre une expérience et des préfé-
quence (soit < a 10 Hz ou A titre de service personnel, lettre elle-même. ie secrétariat rences, pourquoi ne pas nous
>1MHz ?) puisque vous appréciezla qua¬ ouvre les enveloppes, remet les en faire part 7
Hormis cela, je vous dis bravo lité et êtes disposé a la payer,
pour votre revue que je trouve ex¬pouvez-vous envoyer un petit
cellente (quoiqu'un peu chère mot a la Direction pour dire que Je voudrais pouvoir faire fonc- un condensateur qui ne peut
mais tout se paie de notre temps nous ne sommes pas payés en tionner un moteur 380/220 V tri-déphaser que de 9O°. Ensuite,
et surtout la qualité et la sim- fonction de la qualité et de la phasé de 2,5 CV en 220 V pour cette puissance de plus
quantité du travail que nous monophasé. de 2 kW, il vous faudrait une
fournissons, et ce avec des Je pense remplacer la troisième batterie de condensateurs ca-
// est exact que Ie cadran aurait moyens insuffisants et dans des phase par un condensateur. Cela pable de passer une dizaine
du être gradué de 1O a 1OO et conditions déplorables ? Merci d'ampères. Hélas il ne faut pas
est-il possible et comment calcu-
non de 1 a 1O. Si vous reprenez d'avance ler la capacité de ce conden¬ espérer de miracle, et la seule
sateur ? solution est de vous procurer un
moteur monophasé et de pren-
Jean-Bernard Maréchal dre une bonne assurance con-
65100 LOURDES tre l'incendie, parce que cette
puissance, surtout au demarra¬
ge, risque de mettre a mal une
Remplacer la troisième phase installation domestique Les an¬
par un condensateur I ciennes dénominations de
Contentez-vous d'y penser. Tout« courant force » pour Ie 38O V
d'abord Ie déphasage doit être et «courant lumière» pour Ie
de I2O ° d'une phase a l'autre, 22O V étaient assez parlantes.
vous ne l'obtiendrez pas avec Bonne chance, écrivez-nous.

Lors de la lecture de I' article du Nous retenons votre idee d'une


détecteur de métaux, j'ai été sur- étude détaillée des différents
pris par Ie type de condensateur types. Pour l'heure, voici les
pour C1, C2, C3 et C6 de grandes lignes: les différences
I uF MKH. Que veulent dire ces de fabrication dépendent de la
trois lettre MKH ? Et pourquoi un capacité, de la précision que
tel type de condensateur ? I 'on souhaite obtenir et du volu¬
me disponible. Les fortes capa-
II me semble que pour les con¬ citês (quelques dizaines a
densateurs nous manquons d'in- plusieurs milliers de microfa-
formations, car il existe une rads) dans un volume raisonna-
grande diversité de ce composant ble ne sont obtenues qu'avec
tres utilisé en électronique (MKH, les condensateurs chimiques.
céramique, tantale, etc) Leur fonctionnement est proche
Comme vous l'avez fait pour Ie de celui des accumulateurs et
potentiomètre Ie mois dernier ils sont polarisés comme eux. lis
[lettre datée de novembre], ont une tolérance enorme-.
voudriez-vous combler cette la¬ -2O% a +4O%. Leur inductance
cune. J'en profite pour féliciter (les armatures sont bobinées
l'équipe d'elex pour la qualité de les rend relativement lents.
la revue qui n'a cessé de s'amélio-
rer depuis sa parution. Bravo pour Les condensateurs au tantale
les explications claires et bien dé- sont également des compo¬
taillées des circuits qui sont va- sants électro-chimiques, donc
riés et interessants. polarisés, mais de faible volume
et assez stables.
Bonne continuation dans ce sens.
Les sigles MKT et MKH dèsignent
Amicalement des condensateurs constitués
de polyester (un film plastique)
Chabert métallisé. Ce sont des compo¬
BRACQUEGNIES sants rapides, a tolérance fai¬
II est bien possible que I 'associ- vons une petite lettre bien ble, et surtout stables. C'est
ation mérite d'ètre encouragée, tournee etpolie exposant Ie but Les condensateurs sont effecti- cette dernière caractéristique
mais quant aux coups de sava- de l'association, indlquant les vement des composants tres qui nous les o fait préférer pour
te... Monsieur Mournet mérite, activitês, la périodicité des réu- utilisés dans tous les montages. Ie détecteur de métaux.
lui, qu'on l'encourage a soigner nions et toute cette sorte de
son écriture car Ie nom de la choses, nous en faisons un petit
rue est illisible. Comme Ie minitel encadré et nous lui trouvons un
non plus (voyez sij'ai fait des ef- coin de page Ne vous décou-
forts) ne connaït pas I'URQ je li- ragez pas; ne vous mettez pas
vre «ca» telquel. en «situation d'échec», com¬
Monsieur Mournet mérite aussi me on dit a la MAFPEN (Mission
qu'on l'encourage a se docu- Académique pour la Formation
menter sur les convenances et du Personnel Enseignant); es-
les bonnes maniêres. Surtout sur sayez encore une fois.
la maniere de solliciter un servi¬ Merci pour Ie coup de
ce gratuit. Lorsque nous rece- chapeau.

elexprime • elex n°18 • janvier 1990 7


Dans un circuit logique qui la familie TTL peuvent être est bon marché, d'accord, de ces circuits au repos.
fonctionne bien, il ne devrait du type TTL, ou LS-TTL ou mais on n'en a pas tou¬
encore ALS-TTL. Les au- Quand la fréquence de
y avoir aucun autre signal jours a satiété.
tres, ceux de la familie commutation s'accélère et
que des " 1 " et des "0",
CMOS, sont du type qu'éventuellement la ten¬
c'est-a-dire des niveaux de Oui, la consommation est
CMOS Standard, HC-MOS sion d'alimentation est for-
tension considérés comme justement un autre point
ou HCT-MOS. De quoi y te, on revient a des valeurs
haut ou comme bas. Les ni¬ important pour distinguer
perdre son latin et sa lapi- moins négligeables, mais
veaux intermédiaires ne de- nos deux families. On I' ex-
ne avec! encore de loin inférieures a
vraient pas exister, sauf prime Ie plus souvent en
celles des circuits TTL.
exception. L'utilité d'une donnant la dissipation par
sonde logique est de repérer operateur logique intégré.
Le troisième et dernier cri-
et d'indiquer, avec un mini¬ Ne pas mélanger torchons tère que nous évoquerons
mum de moyens et d'en- Or un circuit peut en
combrement, Ie niveau
et serviettes compter pas mal. On con-
ici pour distinguer nos cir¬
cuits est leur temps de
logique d'un point quelcon- Nous n'allons pas entrer ici sidère 10 mW comme une propagation, c'est-a-dire le
que d'un circuit, aussi diffi- dans les histoires de famil¬ valeur normale pour un temps que leur sortie met
cile d'accès soit-il. Ceci ies et leurs affaires inter¬ operateur intégré dans un a réagir aux sollicitations
permet de suivre aisément nes, pour ne nous circuit TTL. C'est beau- de I'entree et adopte un
Ie fonctionnement d'une lo¬ intéresser qu'a ce qui les coup. C'est même telle- état stable en réponse a la
gique et d'y repérer d'éven- distingue. La distinction ment que ces circuits ont configuration d'entrée.
tuelles anomalies. fondamentale, c'est la ten¬ quasiment disparu au- Pour un circuit TTL stan-
sion d'alimentation qui jourd'hui. Sur un exem- dard, ce temps est de
Comme toujours quand il l'impose. La familie TTL est plaire de la familie LS-TTL, 10 ns. Les circuits ALS des¬
s'agit de mesurer, I'impor¬ tenue la bride haute, avec on tombe heureusement a cendent a 4 ns. Les circuits
tant est de savoir interpre- ses 5 V ±5%, alors qu'aux 2 mW, et a 1 mW pour un CMOS sont beaucoup
ter. Même dans les circuits circuits CMOS on laisse la operateur ALS-TTL, ce qui plus lents, puisqu'une va-
logiques et numériques, bride sur Ie cou avec leur est encore beaucoup leur normale pour un ope¬
qui en principe ne con- tension d'alimentation quand on sait qu'il n'est rateur standard est par
naissent que les niveaux comprise entre 3 et 18 V. pas Ie seul cheval dans exemple 40 ns. Même si
haut et bas, ceci est de pre¬ i'écurie. Un circuit un tant ce ne sont que des milliar-
mière importance ; il faut En pratique on ne descend soit peu compliqué peut dièmes de seconde, c'est
distinguer notamment les qu'exceptionnellement compter des dizaines long. Cette lenteur a dispa¬
circuits des families TTL et sous 5 V et I' on ne dépas- d'operateurs. ru sur les circuits récents
CMOS. Rappelons que Ie se guère les 15 V. En-dega du type HC et HCT, les-
premier sigle vient de l'ap- de la limite pratique infé¬ Avec les circuits CMOS, on quels associent la faible
pellation transistor¬ rieure on ralentit considé- passé des milliwatts aux "consommation des cir¬
transistor logic et I'autre rablement Ie circuit, tandis dizaines de nanowatts par cuits CMOS a la rapidité
de I'appellation comple- qu'a I'autre bout de operateur, soit des milliar- des circuits TTL. Leur ten¬
mentary metal oxide semi- l'échelle on augmente la dièmes de watt. C'est du sion d'alimentation est a
conductor. Les circuits de consommation. L'avoine moins la consommation nouveau clouée a 5 V plus
ou moins presque rien.
(Ca sent le bourrin, vous
TTL CMOS trouvez pas ?)
série 74...
74 LS... 74 ALS... 4...Z45... 74 HC... 74 HCT...
Standard
Le tableau donne une vue
tension d'alimentation 5V 5V 5V 2. .,18 V 2. . .6V 5V d'ensemble de cette situ-
dissipation par operateur 10 mW 2 mW 1 mW 2,5 mW 2,5 nW 2,5 nW ation. On en déduit aisé¬
retarci (par opér.) 9,5 ns 40 ns 9 ns 9 ns ment quelles sont les
10 ns 4 ns
applications dans lesquel-
8 sonde logique TTL CMOS • elex n°18 • janvier 1990
U a = 3...18V
5V

2V

0,8V

TTL
CMOS
87663X1

Figure 1 - La plage des niveaux « illogiques » de la familie CMOS est nettement plus étendue que celle de la familie TTL. Comme les deux
plages de tension sont plus éloignées I 'une de I 'autre, I 'immunité aux parasites est améliorée.

les certains circuits con- soudre sont étroitement ne jamais laisser flotter
viennent mieux que lies a tout ce dont nous une entree dans eet état, Deux poids, deux mesures
d'autres. Le prix de ces avons parlé jusqu'ici. Mal- car I'operateur abandon-
composants est aussi un gré les apparences, ce né a son sort devient sen- En logique, comme ail-
critère de choix (qui n'a ce- n'est donc pas du dé- sible aux parasites et leurs d'ailleurs, rien ne sert
pendant pas été retenu ici). layage. produit des niveaux logi- de courir, il faut partir a
ques de sortie imprévi- point.
Quand un circuit est ali- On sait qu'un circuit logi¬ sibles. Comme il s'agit de mesu-
menté par des piles ou que ne reconnaït, par défi- rer des tensions, un volt-
une batterie, la consorm- nition, que deux niveaux Sur les circuits CMOS les mètre convient en principe
mation est sans doute le que l'on convient d'appe- choses sont (encore un mieux que tout autre in¬
critère essentiel, avec la ler haut et bas, ou 1 et 0. peu) moins simples. Si strument. En pratique, la
tension d'alimentation. II Autant les niveaux de ten¬ nous considerans les présence de deux sondes
est difficile d'obtenir sans sion réels importent peu seuls circuits CMOS stan- et les contorsions physi-
complication les 5 V préci- pour le fonctionnement du dard, nous savons que ques et mentales néces¬
sément requis par certains circuit, autant il importe leur tension d'alimentation saires pour lire les valeurs
circuits, alors que des va- pour le concepteur du cir¬ peut être comprise entre affichées et les interpréter
leurs comme 4,5 V et 9 V cuit de s'arranger pour 3V et 18 V. II n'est donc sans confusion rendent
sont courantes. Bien sur, que ces niveaux réels plus possible de spécifier l'usage du voltmètre plutöt
on peut ne pas considérer soient forcément, quand des valeurs absolues pour incommode. Ce qu'il nous
la mise en oeuvre d'un ré¬ ils doivent être hauts, au- les seuils Uo et U,. Nous faut, c'est un appareil de
gulateur de tension de dessus de la limite inférieu¬ retiendrons que Uo est a toute petite taille qui soit a
type 7805 comme une re, mais en-dessous de la 1/5e de la tension d'ali¬ la fois sonde et indicateur,
complication, mais c'est limite supérieure quand ils mentation et U1 a 4/5e. Si facile a manipuler, pour at-
faire bien peu de cas de doivent être bas. Ne vous y nous prenons par exem¬ teindre notamment les re-
l'inévitable dissipation trompez pas, cette tache ple un circuit alimenté coins les moins
d'énergie qui accompa- apparemment simple sous 12 V, le seuil Uo se si- accessibles. Et puisque
gne la fonction de régu- comporte des pièges aus¬ tuera a 2,4 V et le seuil U1 nous avons fait tout ce flan
lation. si cruels qu'inattendus. a 9,6 V. sur la distinction des famil¬
ies, il nous faut aussi un
Un circuit a base de com¬ Nous nous contenterons appareil utilisable aussi
Vous nous demandez sou¬ bien en CMOS qu'en TTL.
posants CMOS congu ici d'énoncer les régies de vent dans vos lettres d'indi-
pour fonctionner avec une base sans entrer dans les Comble de l'elextase,
détails. quer comment nous nous vous proposons cet¬
tension de 9 V marche gé- calculons la valeur des ré- te réalisation avec un des¬
néralement tres bien sistances utilisées dans sin de vrai circuit imprimé !
même quand la pile est Ce qui frappe d'abord, les différents schémas pu¬ Ouahou...
presqu'entièrement dé- c'est la différence entre les bliés. II est impossible d'in-
chargée et qu'il ne règne seuils de commutation diquer cela dans le détail
plus que quelques miséra- des families TTL et CMOS. pour chaque schema, La figure 2 (oü est-elle ? ah,
bles 6 V entre ses bornes. La figure 1 montre on ne mais a la lumière d'expli- la voile...) donne le sche¬
Dans un circuit qui doit al¬ peut plus clairement que cations comme celles qui ma de la sonde logique. II
ler vite, pour calculer par quand un circuit TTL adop- precedent, vous pouvez n'y a la aucun composant
exemple, on ne trouvera te le niveau d'entrée com¬ petit a petit retrouver vous- logique, mais deux amplifi-
pas de circuits CMOS... en- me niveau haut, un circuit même les régies qui ont cateurs opérationnels,
core que, ces derniers CMOS reste encore dans présidé au calcul des ré- deux transistors et trois
temps les choses ont bien l'indétermination par rap¬ sistances dans un circuit LED, avec un peu de quin-
changé; les murs qui cloi- port a ce même niveau. logique. caillerie. Pas tres impres-
sonnaient le vaste monde sionnant, mais ne vous y
des circuits intégrés se Pour un circuit TTL, toute trompez pas, les perfor¬
sont effondrés... (et ga lestension comprise entre 2 V Et pour ce qui est de véri- mances sont bonnes. La
fait rire !) et 5 V est considérée com¬ fier le fonctionnement des sonde est alimentée par le
me " 1 " , et toute tension circuits logiques, nous sa¬ circuit sur lequel on l'utili-
comprise entre 0 V et 0,8 V vons maintenant que les se; elle ne consomme
Ne vous impatientez pas. est considérée comme différences fondamentales guère qu'une dizaine de
Si nous n'en venons que "0". Les seuils Uo et U1 dé- entre families et types de milliampères, ce qui ne re¬
petit a petit a notre sonde limitent une zone « illogi- circuits intégrés nous im- présente pas une charge
logique, c'est que le pro- que» dans laquelle le posent une analyse préa- gênante. L'avantage de
blème des niveaux logi- circuit intégré ne sait pas lable afin de déterminer cette fagon d'alimenter la
ques d'entrée et de sortie trop a quel niveau se quelles sont les valeurs no- sonde ne réside pas seule-
que cette sonde aura a ré- vouer. II est primordial de minales (ou idéales). ment dans la simplification
sonde logique TTL CMOS • elex n°18 • janvier 1990 9
qu'elle implique, mais aus¬
si dans Ie fait que la ten-
sion d'alimentation et par
+)5-15V
conséquent les tensions
de seuil des deux circuits 1N4148
(Ie testeur et Ie testé) sont LED rouge
les mêmes. L'importance LED verte
de ce détail ne vous LED jaune
échappera pas puisque
vous savez maintenant
que les seuils Uo et U1 sont
définis par rapport a la ten-
sion d'alimentation.
A gauche du schema se
trouvent deux diviseurs de
A1,A2 = IC1 =CA3240
tension presqu'identiques, T1,T2 = BC547
d'une part R1, R2 et R3, et
d'autre part R4, R5 et R6. II
y a entre eux la même dif¬
férence qu'entre les seuils
de commutation des famil¬
ies CMOS et TTL; Ie
doublé inverseur S1 per¬
met de mettre en service
l'un ou l'autre selon la fa¬
milie sur laquelle on tra-
vaille.
R1, R2 et R3 fournissent les
deux seuils de la familie 87663X-2
TTL. La tension d'alimenta¬
tion étant de 5 V dans ce
cas, nous aurons au point
commun entre R1 et R2 un Figure 2 • Le schema de la sonde logique se décompose en deux comparateurs qui commandent un
potentiel de 1,9 V et au afficheur a 3 LED, allumées en même temps en présence d'oscillations ou de niveaux « illogiques ».
point commun entre R2 et comparateurs. On sait qu'il s'inverse, la tension de sor¬ CMOS que les circuits
R3 un potentiel de 0,8 V (la s'agit de circuits qui indi- tie devient nulle (ou pres- TTL.
valeur exacte est de quent sur leur sortie si la que). L'amplificateur
0,77 V). De la même ma¬ tension de l'une des en¬ cherche a compenser la Pourquoi ces deux résis-
niere on relève sur Ie point trees est supérieure ou in¬ différence de tension entre tances ont-elles des va¬
commun de R4 et R5 un férieure a la tension de les deux entrees en l'am- leurs aussi fortes que 1 MS
potentiel d'environ 81% de l'autre. Les amplificateurs plifiant. Le gain de l'ampli- et 3,3 MQ ?
ia tension d'alimentation et utilisés ici ne sont pas mu- ficateur opérationnel sans C'est une bonne question
sur Ie point commun de nis d'un réseau de réac- contre-réaction est si élevé et je vous remercie de me
R5 et R6 un potentiel de tion et ils n'auront donc (50000) que quelques mil- la poser... On reduit ainsi a
19% de la tension d'ali¬ pas d'hystérésis. livolts de différence entre presque rien l'influence
mentation. La précision de les deux entrees suffisent de la sonde sur la ligne tes-
ces valeurs est suffisante pour « plaquer » la tension tée, et plus particulière-
pour les travaux courants. Quand la tension de I'en¬
tree non inverseuse (+) est de sortie contre la tension ment la charge que
Selon la position de S1, supérieure a la tension de d'alimentation ou le zero. représente R8.
I' entree - de A1 et I'entree inverseuse (-), la La tension qui détermine le Voyons maintenant com-
I' entree + de A2 sont re- tension de sortie de l'am- seuil haut U1 est appliquée ment fonctionne l'indica-
liées a l'un des ponts divi¬ plificateur opérationnel est sur la broche 6 de IC1, et teur a trois LED. Nous
seurs. Sans être un haute, c'est-a-dire proche celle qui détermine le seuil avons choisi une LED rou¬
specialiste des sondages, de la tension d'alimenta¬ bas Uo est donnée sur sa ge pour les niveaux hauts,
on devine que ces amplifi- tion. Quand le rapport en¬ broche 3. La tension d'en- une LED jaune pour les ni¬
cateurs sont montés en tre les deux tensions trée a sonder est appli¬ veaux indéterminés et une
quée sur les broches 2 et LED verte pour les niveaux
5. Si elle est supérieure a bas. Quand la sonde dé-
U,, la sortie de A1 sera tecte un niveau haut, la
haute et celle de A2 sera sortie de A1 est elle-même
basse. Si elle est au con¬ haute, ce qui permet a T1
traire inférieure a Uo, c'est de conduirej la LED D2
la sortie de A2 qui sera s'allume. A I'inverse,
haute et celle de A1 qui quand le niveau d'entrée
sera basse. Et si elle est , est bas, c'est la sortie d A2
comprise entre Uo et U-,, qui est haute et T2 qui con-
les deux sorties resteront duit: la LED D4 s'allume.
basses.
Quand les deux sorties
La fonction de R7 et R8 est sont basses, c'est-a-dire
de polariser I'entree de la quand I' entree est a un ni¬
sonde en l'absence de si- veau «illogique », c'est...
gnal d'entrée. Le diviseur Bizarre, bizarre ! Est-ce D3
qu'elles torment porte l'en- qui s'allume alors ?
trée a un potentiel d'envi¬ Oui, et pourquoi ne reste-t-
ron VA de la tension elle pas allumée en per-
d'alimentation, c'est-a-dire manence ? Abracadabra
la plage d'indétermination tagada tagada. Avez-vous
aussi bien pour les circuits la moindre idee de ce que
10 sonde logique TTL CMOS • elex n°18 • janvier 1990
pourrait être l'explication inverseur a levier sur les 6 mentation positive et néga¬
de ce phénomène elex- broches duquel vous au¬ tive du circuit a tester, de
traordinaire ? rez au préalable soudé de mettre S1 dans la position
Pour qu'une LED s'allume petits morceaux (2 cm en¬ correspondant a la familie
(et conduise), il faut qu'il rè- viron) de fil de cablage rigi¬ logique et enfin d'appli-
gne entre son anode et sa de que vous engagerez quer la pointe de la sonde
cathode une certaine ten- dans les 6 trous prévus a sur les points a tester. Pour
sion dont la valeur exacte eet effet derriére ICI. les circuits HCT-MOS, met¬
est liée a sa couleur. S'il tez l'inverseur en position
suffit de 1,6 V aux LED rou- Choisissez du fil de cabla¬ TTL.
ges, il en faut 2,6 V aux ge d'une grande souples¬
LED vertes. En rajoutant se pour les deux fils II reste a interpréter correc-
une diode en série avec d'alimentation au bout du¬ tement les indications. Si la
une LED, nous augmen- quel vous monterez deux LED jaune est allumée,
tons sa tension directe de mini-pinces crocodile pour c'est soit que Ie point son¬
0,6 ou 0,7 V. C'est ce que Ie + et Ie 0. Pour repérer la de est « en I' air », soit que
nous avons fait ici, de telle polarité de ces fils, respec- Ie niveau de tension est« il-
sorte que quand T1 ou T2 tez Ie code de couleurs logique » (dans ce cas, vé¬
conduit, il restetrop peu de dont vous avez I' habitu- rifiez la position de SI...). Si
tension entre la cathode de d e ; Ie plus logique est la LED rouge ou verte est
D1 et I' anode de D3 pour d'addpter Ie rouge pour Ie allumée, c'est que Ie ni¬
que la LED jaune s'allume. + et Ie noir pour Ie 0. veau est haut ou bas. Si el-
les sont allumées en
Nous vous proposons un Avant de procéder a I'as¬ même temps et que la
dessin de circuit imprimé semblage définitif, vérifiez LED jaune s'allume aussi,
d'une forme étudiée spé- Ie bon fonctionnement du mais éventuellement un
cialement pour cette appli- circuit, avec par exemple peu plus faiblement, cela
cation. La figure 3 donne Ie une pile de 9 V. La LED jau¬ indique que Ie circuit
tracé des pistes et Ie plan ne s'allumera (l'entrée est change de niveau tres ra-
d'implantation. Mettez Ie en l'air et les compara- pidement (oscillation). Ce
perchlo a chauffer... teurs sont polarisés par R7 faisant, la tension passé
Quand vous I' aurez gravé, et R8). Touchez la borne dans la zone d'indétermi-
percé et vérifié, il restera a positive de la pile avec la nation, ce qui explique que
en tailler la pointe. Ce sera pointe de la sonde : la LED la LED jaune s'allume
vite fait a l'aide d'une scie jaune doit s'éteindre et la aussi.
a métaux et de quelques LED rouge doit s'allumer.
coups de lime plate. Pro- Mettez ensuite la pointe de II n'est pas exelu non plus
longez éventuellement la. la sonde en contact avec la que la LED jaune s'allume
pointe a l'aide d'un picot borne négative : la LED en même temps que l'une
ou même a l'aide d'un verte s'allume. des deux autres. Cela indi¬
bout d'aiguille soudé sur la Conclusion : votre sonde que que vous êtes en pré-
surface de cuivre et isolé est en état de marche, sence d'un signal
sur toute sa longueur. vous pouvez passer a la équivoque pour un circuit
Montez Ie circuit intégré mise en boïte définitive. intégré logique. II peut
sur un bon support. Avant Une idee interessante con- s'agir notamment d'une
de monter l'inverseur et les siste a enrober l'ensemble instabilité de la tension qui
LED, réfléchissez a la ma¬ de la sonde dans un mor- varie autour du seuil Uo ou Figure 3 - Tracé des pistes d'un
niere dont vous « emballe- ceau de gaine thermoré- circuit imprimé ergonomique,
rez» votre sonde. tractile que l'on fait concu pour être logé dans un
Plusieurs possibilités s'of- chauffer avant de décou- 87663 co f fret allongé, éventuellement
frent a vous : Ie circuit tient per une fenêtre pour l'in- cylindrique, ou enrobé de gaine
dans une gaine en PVC terrupteur ainsi que trois thermorétractlle.
pour installation électrique orifices pour les LED.
(diamètre intérieur environ
18 mm). Si vous ne trouvez Pour utiliser la sonde logi¬
pas d'inverseur a glissière que, il suffit de l'alimenter LISTE DES COMPOSANTS
convenable, vous pouvez en reliant les deux pinces de la sonde logique
aussi utiliser un mini- crocodile aux lignes d'ali¬
R1.R5 = 33 kQ
R2 = 12 kQ
R3 = 8,2 kQ
R4.R6 = 10 kQ
R7 = 3,3 MQ
R8 = 1 MQ
R9.R10 = 22 kQ
R11 =• 1 kQ
C1 = 100 nF
D1 = 1N4148
D2 = LED rouge
D3 = LED jaune
D4 = LED verte
T1.T2 = BC547
IC1 = GA3240

S1 = inverseur bipolaire
miniature (è glissière)
2 mini-pirtces crocodiie
isolées

sonde logique TTL CMOS • elex n°18 • janvier 1990 11


testeur de
composants

Le circuit que nous vous


proposons ici montre tout le
parti que l'on peut tirer de
quelques composants (un
transistor, deux diodes et
cinq résistances) pour se
faire une idee assez précise
de I' état d'un composant ré-
cupéré. II ne s'agit pas de
dresser un tableau de carac-
téristiques chiffrées ni
d'établir un bilan de santé
détaillé, mais seulement de
vérifier que le composant a
réemployer n'est pas mort.

Un regard jeté sur la figu-


re 1 suffira a dissiper les
angoisses de ceux qui
trouvent que les montages
présentés dans ELEX sont
déja en train de devenir bi-
grement compliqués. De
numero en numero, cer-
tains lecteurs sentent le dé- une espèce de testeur de
phasage s'accentuer entre
leur rythme de progres-
sion et celui de la moyen¬ continuité pour vérifier
ne des schémas
proposés.
rapidement l'état de tous les
Cette angoisse est partiel-
lement justifiée puisqu'il
nous faut penser aussi a composants courants
satisfaire ceux qui progres- résistance R4, en dérivant
sent rapidement. Nous une partie de ce courant,
veillerons néanmoins a reduit la sensibilité du tes¬
présenter sans disconti- teur. La fonction de D2 en¬
nuer des montages faciles, fin : elle protégé le circuit
même archi faciles com¬ contre I' inversion de la po-
me celui-ci. larité de la tension
d'entrée.
Voyons comment fonction-
Un circuit archi-simple ne le circuit: imaginez par
exemple que vous testez
La source de tension est une diode dont I'anode
une pile de 9 V que l'on est reliée au point 2 et dont
met en service avec S1. la cathode est reliée au
point 3. Elle est donc pola-
L'indicateur est formé de risée en direct, le transistor
T1 et D1. Les résistances voit circuler un courant de
R1 et R2 permettent de do- base qui traverse D2 et
ser, pour le courant injecté permet a D1 de s'allumer. 84785X-1
dans le composant a tes¬
ter, trois intensités différen- Si vous tournez la diode,
tes. La résistance R3 limite elle sera polarisée en sens
l'intensité du courant de inverse et ne conduira Figure 1 • Le circuit du testeur de composants ne comporte qu'un
base de T1 a la valeur plus. Le transistor se blo- seul transistor. Pour I 'utiliser, il suffit de se référer au mode d'em-
maximale admissible. La que et D1 reste éteinte. ploi qu'en donne le tableau 1.
12 testeur universel de composants • elex n°18 • janvier 1990
On voit que Ie testeur peut
fonctionner comme une
espèce de testeur de conti-
nuité pour diodes, conden-
sateurs (chimiques
polarisés), bobines et ré-
sistances, et, pourquoi
pas, pour les conducteurs
eux-mêmes, mais aussi
comme testeur de semi-
conducteurs, notamment
pour les transistors, les
triacs ou les thyristors.
Pour que les indications
données par la LED soient
compréhensibles, il est in-
dispensable de connaïtre
Ie brochage du compo¬
sant a tester avant de Ie
connecter au testeur.

Mode d'emploi indis-


pensable
composant connexions indication II suffit d'un tout petit mor-
établies ceau de platine d'expéri-
mentation pour monter la
la LED est petite dizaine de compo-
1,3
allumée sants du testeur. La figure 2
donne un plan d'implanta-
la LED est tion. Comme il est vrai-
1,3 allumée jusqu'a semblable que ce testeur
330 kfi vous servira longtemps et
la LED s'allume
souvent, montez-le dans
(2au+) un petit coffret que vous
(3 au - ) tres
munirez de quatre cor-
brièvement dons de fil souple de quali- Figure 2 - Plan dïmplantation
té au bout desquels vous des composants du testeur de
(2 au +) la LED s'allume composants sur un morceau de
souderez quatre pinces
-Oh (3 au - ) brièvement crocodiles isolées qui cor¬ platine d'expérimentation de
petit format. La partie inutilisée
respondent aux points de
la LED est connexion 1 a 4 de la de la platine pourra éventuelle-
1,3 figure 1. ment servir de support a la pile.
allumée

Au lieu de traverser Ie cou-


la LED est
vercle du coffret avec les
1,3 allumée cordons comme sur Ie
prototype photographié,
2aA -*• (a LED est allumée vous pouvez aussi faire
3aK usage d'une embase DIN LISTE DES COMPOSANTS
3aA
-*• la LED est éteinte a 5 broches dans laquelle R1 = 56 Q
2aK
NPN vient s'enficher la prise R2 = 560 Q
la LED est allumée male a laquelle sont sou- R3 = 150 Q
2aC si Ie doigt est pose dés les quatre cordons. Ce
entre B et C (au be -
R4 = 47 kQ
3aE montage se prête égale-
soin, mouillez Ie ment a la mise en boTte R5 = 180 S
doigt) dans un mini coffret D1 = LED rouge
PNP Heiland. D2 = 1N4148
T1 = BC547B
2aE A vous de chercher ce qui S1 = interrupteur
3aC comme NPN vous paraTt préférable. pile de 9 V avec coupleur
è pression
Le tableau donne Ie mode 4 cordons de mesure
d'emploi du testeur pour avec pinces crocodiles
onze composants. Indis- isoSées
la LED s'éteint pensable! N'oubliez pas
1 et 3 a A platine d'expérimentation
si G est reliée de tester les composants de format 1
4aK
a2ouA avant de les monter et de éventuellement:
les souder, c'est logique... embase DIN 5 broches
avec fiche male
la LED s'éteint Les indications données coffret
1et3aA1 si G est reliée dans la colonne de droite
brièvement a correspondent a des com¬
4aA2 posants en bon état.
2ouA1
84785

testeur universel de composants • elex n°18 • janvier 1990 13


la queue de 1'ane
une anerie électronique
|A I'anode de chaque LED sieurs fois pour le
se trouve une résistance désorienter. Une extension
de limitation de courant. II sonore serait sans doute
ne faut en aucun cas appli- tres interessante aussi.
quer la totalité de la ten- L'auteur de ces lignes
sion de 4,5 V aux LED qui anodines et anecdotiques
ne le supporteraient pas. n'a pas l'habitude de pro-
Ce qui est possible en re¬ mener son anesse dans la
vanche, puisqu'il n'y aura rue. Sa pauvre béte a at-
jamais qu'une seule LED teint l'age de l'arthrite. De
allumée a la fois, c'est de peur que vous jetassiez
remplacer les six résistan- l'anathème sur son nom, il
ces par une résistance préféré I' anonymat plutöt
unique, commune aux six que de figurer dans les an-
LED. Le pöle négatif de la nales. Craignant le rece-
pile est relié a un fil assez veur des postes irrité par le
long pour laisser au joueur flot de vos lettres, il renon¬
une grande liberté de ce a la postérité. Tout le
Les aneries ne sont pas ra- les boeufs, les chevaux et mouvement. Comme monde ne peut pas avoir
res du tout, surtout les ane¬ les anes, mais il est bien vous I' avez déja deviné en du cran jusqu'au bout!
ries électroniques, car on probable que ce n'est pas regardant la figure 1, le 84687
trouve I'électronique mise dans ce but un peu frivole joueur aux yeux bandés
a toutes les sauces. Ce qui que la queue, organe en doit placer la queue de
est rare en revanche, c'est somme tres volumineux, a I' ane a I' aveuglette.
de trouver une anerie qui été créée. » (Henri Coupin,
avoue ce qu'elle est, en Les Animaux excen- Quand le joueur pique la
toute simplicité, comme triques) queue dans l'aluminium,
c'est Ie cas ici. Vous êtes Quelle est donc finalement l'ane brait, un contact
donc prévenu. Tant pis sa vraie fonction dans s'établit et la LED cor-
pour vous si vous conti- I'anatomie? La question respondante s'allume. La
nuez de lire... reste posée. rigolade est garantie
quand la queue va se plan¬
Des aneries, il y en a beau- La figure 1 est incontesta- ter par exemple entre les
coup dans Ie Dictionnaire blement une anerie élec¬ oreilles ou dans les na-
de la Bêtise*, ce qui n'a tronique. Mais c'est aussi seaux de l'animal. Pour
d'ailleurs rien d'anormal. une idee pour un jeu de confectionner la queue 4O
Notamment a l'article société inédit que vous amovible on peut prendre
« ane » qui donne une per¬ pourrez réaliser aussi faci- par exemple le tube d'un
tinente analyse organolo- iement que rapidement stylo a bille au bout duquel , . Ó
gique (l'organologie est la pour animer vos soirees on colle une grosse aiguil- 3O OH Ft3 K> j-OO-i
science des instruments en familie. Le plus dur, le a repriser ou quelque
de musique) de l'inoublia- c'est de trouver un ane... et objet analogue. Pour que •3
ble Alphonse Toussenel : de lui dessiner une cible a l'objet ait vraiment l'air
«Si 1'ane contribue peu a l'endroit adéquat. Si vous d'une queue d'ane, enfilez
l'harmonie pendant sa vie, n'en trouvez pas, ou si ce¬ quelques brins de laine ao • o-GHÖo
il la sert généreusement lui que vous avez sous la dans le fut du stylo, et
après sa mort, lui fournis- main ne se laisse pas faire, laissez-les dépasser libre-
sant les meilleurs peaux dessinez-le sur une gran¬ ment a une extrémité. 1o o4'piH 'k>
qui existent pour faire les de feuille de papier que
grosses caisses et les vous collerez ensuite sur Si vous avez le coeur sen-
meilleurs tibias pour fabri- morceau de carton rigide sible, anesthésiez l'animal
quer des clarinettes. » ou sur une plaque de avant de commencer a
polystyrène. Découpez la jouer en lui faisant boire
|A l'article «queue» du silhouette et peignez-la. quelques verres. N'impor-
même dictionnaire, un cer- Pour confectionner la cible, te quelle boisson anisée
tain Henri Coupin, qui il suffit de coller des an- conviendra. 'Dictionnaire de la bêtise et
n'était certainement pas neaux de feuille d'alu- des erreurs de jugement,
Guy Bechtel et Jean-
analphabête non plus, af- minium concentriques, a Si un joueur pique la Claude Carrière, éditions
firme qu'«a moins qu'elle intervalles réguliers. Le queue entre deux an- Robert Laffont
n'ait de vertus cachées nombre exact de ces an- neaux conducteurs de la
que nous ne lui connais- neaux importe peu. Ce cible, aucune LED ne s'al¬
sons pas, on ne voit jamais qu'il faut éviter, c'est qu'ils lume. Sa tentative est an- LISTE DES COMPOSANTS
pour ainsi dire la queue entrent en contact direct nulée, mais le joueur ne
rendre des services impor- les uns avec les autres. rejoue pas. Chacun son R1 è R6 = 390 Ö
tants a la béte. Dans un as- Fixez a chacun de ces an- tour, sinon c'est I'anar¬ D1 è D6 = LED rouge
sez grand nombre de cas, neaux (a I' aide d'une agra¬ chie ! Pour pimenter le jeu
toutefois, elle est tres mobi¬ fe par exemple) l'extrémité et augmenter la difficulté, il Divers :
le et sert de plumeau pour dénudée d'un fil dont l'au- faut agrandir la cible, et, pile plate de 4,5 V
chasser les mouches [...] : tre extrémité sera reliée a avant de le laisser viser, fai¬ piatine d'expérimentation
Ie fait est bien connu chez l'une des diodes D1 a D6. re pivoter le joueur plu- de format 1

14 la queue de l'ane • elex n°18 • janvier 1990


module

capacimètre
pour multimètre

Le module capacimètre Si la capacité du conden¬


d'ELEX, associé a un galva- sateur a tester est egale a
nomètre ou a un multimètre la valeur maximale de ce
en fonction ampèremètre, calibre, nous aurons une
permet de vérifier la capaci- impulsion de
té des condensateurs les
plus courants. II s'agit a la T1 =1,1 -820 kQ-10nF=9ms
fois d'une application inte¬
ressante du 555, d'un pré- Le même résultat sera ob-
texte pour apprendre le tenu dans les deux autres
principe de la mesure de ca- calibres. Si la capacité de
pacité, et d'un outil efficace. C x est plus faible que la
valeur maximale admise
Grace a des modules dans ce calibre, I'impul¬
comme celui que nous sion sera plus courte.
vous présentons ici, les
multimètres mériteront
plus que jamais leur nom
d'appareils pour mesures
muitiples. On trouve main-
tenant a des prix sédui-
sants des multimètres de
fabrication industrielle mu-
nis d'un tel module. Inutile
de préciser que l'adjonc-
tion sur un tel appareil de
notre module ferait doublé
emploi...
Pour mémoire, nous avons
dressé un tableau récapi-
tulatif de tous les modules s'agit du temporisateur in- viendrons donc pas ici sur
déja publiés dans ELEX tégré archi-connu sous la ces détails et prions nos Des impulsions dont la
pour « enrichir » votre mul¬ référence 555, utilisé d'une lecteurs de bien vouloir se fréquence est invariante
timètre. Ceci ne signifie part comme générateur référer aux articles cités mais dont la durée change
nullement que la liste soit de signaux carrés (ou mul- pour ce qui concerne le
complete. Au fil des mois tivibrateur astable) et d'au- principe du fonctionne¬ selon la capacité du
de cette nouvelle année, tre part comme ment du 555 dans l'un et condensateur de valeur
nous en présenterons eer- multivibrateur (ou bascule) l'autre modes. inconnue
tainement d'autres. monostable. Quand l'en-
trée de déclenchement
(broche 2) est reliée a la Que faire a présent d'une
sortie broche 6, le 555 est telle impulsion ? A quoi
Deux multivibrateurs utilisé en astable ; quand Monostable bon cette durée maximale
Le circuit qui va nous per- I'entree de déclenche¬ de 9 ms ? Comment utili-
mettre de mesurer la ca- ment est commandée de ser le rapport entre le si-
pacité de condensateurs I'extérieur, le circuit est gnal de sortie de IC1
de 1 nF a 1 |jF n'est pas monté en monostable. Le condensateur de capa¬ (durée variable des impul¬
bien compliqué. En fait, un cité inconnue est pris dans sions) et la capacité de Cx
simple galvanomètre Le fonctionnement du 555 le réseau RC de IC1, lequel pour en afficher la valeur ?
muni d'un échelle a gra- en multivibrateur astable a est monté en multivibra¬
duation decimale suffit été décrit, il y a bien long- teur monostable. On ne peut pas faire grand
pour lire la valeur de la ca¬ temps déja, dans le circuit Quand S1 est en po- chose en effet d'une im¬
pacité du condensateur in- du métronome (elex n°8 sition 3, nous aurons sur la pulsion de 9 ms qui n'ap-
connu, comme le montre page 32). Le fonctionne¬ broche 3 d'IC1 une impul¬ paraTt qu'une seule fois,
le schema de la figure 1. ment ën monostable a lui sion dont la durée T-, est lors de la mise sous ten-
aussi été I' objet de des- définie comme suit: sion. Cette impulsion, il
Les deux circuits intégrés criptions détaillées (elex faudrait qu'elle se répète
utilisés sont familiers: il n°15 page 17). Nous ne re- T1 = 1,1 • R1 • C x sans cesse.
module capacimètre pour multimètre • elex n°18 • janvier 1990 15
9V

R6l

81-1: 1 MF
2: 100 nF
3: 10nF

C7 C6 C5

1OOn
100 M
16 V 16V
!Cx

M
100 M "T"
16 V L 100 MA

84727X-1

Figure 1 • Le module capacimètre est fait de deux multivibrateurs; l'un est astable et prodult environ 100 impulsions de déclenchement
par seconde, I 'autre est monostable et produit cent fois par seconde des impulsions de durée variable en fonction de la capacité de Cx.

gne une tension telle que sions contribue a charger leur amplitude, I'ampli¬
Astable le courant a travers le gal- le condensateur C3. Plus tude de la tension a laquel-
vanomètre atteint son in- une impulsion est longue, le le condensateur se
tensité maximale (100 ^A) plus elle charge le conden¬ charge est une indication
Ajoutons donc un disposi- quand les impulsions ont sateur. Et inversement. On de la durée des impul¬
tif de répétition automati- atteint leur longueur maxi¬ dit que le réseau RC intè- sions. Le galvanomètre dé¬
que de I'impulsion, que male (P1 sert a regier cette gre les impulsions selon charge le condensateur
l'on obtient a l'aide du tension). une constante de temps avec un courant dont l'in-
deuxième temporisateur de 2,2 a 4,7 s (selon la pos- tensité est une indication
(IC2). Celui-ci est un multi- Résumons. Les impul¬ ition du curseur de P1). Le de la tension aux bornes
vibrateur astable qui oscil- sions produites par IC1 condensateur transforme du condensateur. On peut
le a une fréquence de toutes les 10 ms ont une en tension les impulsions donc considérer la pos-
100 Hz, c'est-a-dire qu'il durée qui ne dépend que de courant qu'il regoit, un ition de l'aiguille du galva¬
fournit toutes les 10 ms un de la capacité du conden¬ peu comme une roue nomètre comme une
flanc descendant qui dé- sateur Cx. Elles durent tout transforme en un mouve¬ indication de la capacité
clenche le multivibrateur au plus 9 ms quand le ment uniforme les allées et du condensateur Cx.
monostable IC1. condensateur a la capaci¬ venues de la bielle qui
té maximale dans un cali- l'actionne.
On peut vérifier sur le dia- bre donné. Compte-tenu du fait que la
gramme de la figure 2 que fréquence des impulsions
chaque cycle de mesure Chacune de ces impul¬ ne change pas plus que
«tient» dans la fenêtre
« ouverte » pendant 10 ms
par chaque nouvelle im¬
pulsion issue de la bro¬
che 3 d'IC2. C'est avec le
flanc descendant sur cette
broche que la sortie bro¬
che 3 d'IC1 passé du ni¬
veau bas au niveau haut.
IC1/03
Le temps que va durer ce Cx-82nF
niveau haut dépend de la
capacité du condensateur.
Pour C x = 82 nF I'impul¬
sion est 10 fois plus longue
que pour C x = 8,2 nF.
C'est logique.
IC1/83
Cx = 8,2nF ,

T1 - 0,74 ms
JLJLJL JL_JL 84727X-2

Ces impulsions de fré¬


quence immuable (100 Hz)
mais de durée variable Figure 2 • Chronogramme des impulsions de déclenchement du monostable (ligne supérieure) et des
sont appliquées au réseau impulsions de longueur variable en fonction de la capacité de Cx. La durée de la fenêtre de mesure
que torment R5 et P1 avec (10 ms) est toujours supérieure a la durée de I 'impulsion obtenue avec la capacité la plus forte dans
C3. Aux bornes de C3 rè- un calibre donné (9 ms).
16 module capacimètre pour multimètre • elex n°18 • janvier 1990
LES MODULES DE MESURE PUBLIÉS DANS ELEX
M A n° P titre fonction calibre
VI 88 12 34 étage d'entrée impédance d'entrée élevée . 1V a 2V
pour multimètre (1 MQ a 10 MS)
calibres3V, 12 V, 20 V '
tensions continues
II 89 1 45 testeur de diodes Z 3 courants de mesure 20 V = =
commutables
IV 89 10 30 fréquencemètre calibres : 3V ==
200 Hz, 2 kHz et 20 kHz
IV 89 10 14 mesureur de champ pour radio-amateur, CB et 50 uA
modélisme
III 89 9 23 mesure de puissance en association avec VA
générateur de sinus
IX 89 14 34 millivoltmètre mesure de tensions 100 ^A = =
audio alternatives de tres faible (50 MA = = )
amplitude (max. 50 Veff)
IX 89 14 13 ohmmètre mesure de résistances fortes 1Va3V =
ou faibles
calibres :
10Q, 100 Q, 1 MQ, 10 MS
XI 89 16 22 testeur de piles 4 résistances de charge 100 ^A
commutables
1 90 18 15 capacimètre calibres : 10 nF, 100 nF, 1 yF 100,JA

La réalisation
Avant de voir bouger l'ai- Si la sensibilité du galvano¬
guille du galvanomètre ou mètre dont vous disposez
du multimètre, il va falloir ne correspond pas a ce LISTE DES COMPOSANTS
implanter les composants qui est demandé iel, cela R1 = 8,2 kQ
sur la plaquette d'expéri- ne signifie pas forcément R2.R6 = 82 kQ
mentation, sans faire d'er- que vous ne pouvez pas R3 = 820 kQ
reur, sans oublier de pont I' utiliser. Nous vous propo- R4 = 10 kQ
de cablage (il y en a 10 sur sons ci-dessous une for¬ R5 = 22 kQ
Ie plan d'implantation de la mule a l'aide de laquelle R7 = 33 kQ
figure 3), sans inverser la vous pourrez redéfinir la P1 = 25 kQ var.
polarité de la diode ni celle valeur de R5 et de P1 en C1,C2,C4 = 10 nF
des condensateurs... Pas fonction de la sensibilité du C3.C7 = 100nF/16 V
de court-circuit, pas de galvanomètre que vous C5 = 100 nF
soudure froide, pas de voulez utiliser: C6 = 10 n?ï\ 6 V
soudure oubliée, pas de D1 = 1N4148
broche de circuit intégré (R5 = 33V IC1.IC2 = 555
mal insérée dans son sup¬ ka IC3 = 7805
port... Tout a-t-il vraiment
été vérifié comme il faut ? Les valeurs a donner a R5 Divers :
Parfait, Ie circuit est pret a et P1 ne peuvent pas être S1 = eommutateur 1 cir¬
servir, soit avec un galva¬ choisies arbitrairement. II cuit/3 positions
nomètre, soit avec un mul¬ faut veiller a ce que la M = galvanomètre 100
timètre en fonction constante de temps défi- MA
ampèremètre. Le branche- nie par le produit (R5+P1) pile de 9 V avec coupleur
ment de l'appareil de me¬ C3 soit comprise entre 2 et è pression
sure, quel qu'il soit, doit se 5 secondes. interrupteur marche-arrêt
faire en respectant la pola¬ Vous chercherez avec un plattne d'expérimentation
rité. De même que pour condensateur de faible va- de format 1
les condensateurs électro- leur connue (par exemple
chimiques dont vous sou- 10 nF) la position du cur-
haitez mesurer la capacité. seur de P1 dans laquelle
l'aiguille du galvanomètre
s'arrête au-dessus du 100
de la fin de l'échelle (cali¬
bre 10 nF sur le capa¬
cimètre).
La tension de service indiquée sur
Et maintenant, a nous les un condensateur chlmique sera Figure 3 - Plan d'implantation
condensateurs ! egale ou supérieure a la valeur des composants du module ca¬
spéclflée pour ce condensateur
dans la liste des composants. pacimètre sur une platine d'ex¬
84727 périmentation de petit format.

module capacimètre pour multimètre • elex n°18 • janvier 1990 17


transforma teurs
de courant
la mesure de courants alternatifs
Dans un numero d'ELEX
comme celui-ci, comportant Mesure vitale
plusieurs articles de notre
categorie mesure & labo, il y Faisons un petit détour par
a de la place pour un article la partie supérieure de la transformateur
consacré a la mesure de figure 1 oü nous avons une de tension
courants alternatifs. Si vous configuration archi classi-
prenez votre multimètre et que. Les transformateurs
que vous y cherchez un de tension font partie de
mode ampèremètre pour notre quotidien, orr les
courant alternatif vous serez trouve dans la plupart des
sans doute surpris de ne pas alimentations, et même
en trouver. Et pourtant, vous comme transducteurs de
vous êtes sans doute déja signaux aussi bien en hau-
demandé comment faire tes qu'en basses fré- N2
pour mesurer un courant al¬ quences.
ternatif... Le sujet mérite
qu'on s'y arrête un peu. Voici un transformateur de 220W
tension tel qu'il est mis en
II existe deux possibilités oeuvre pour la mesure,
de mesurer un courant al¬ c'est-a-dire le primaire pris
ternatif. La première con- entre la phase et le neutre.
siste a utiliser une pince Au secondaire la tension transformateur
de courant
ampèremétrique. Unetelle alternative transformée et
pince comporte une bobi- abaissée est mesurée a
ne que l'on place sur la l'aide d'un voltmètre pour il J.2
-*•
conduite dans laquelle cir- tensions alternatives.
cule le courant a mesurer. L'avantage de cette ma¬
Celle-ci devient le primaire niere de procéder est évi¬
d'un transformateur virtuel dent : le circuit de mesure
dont le secondaire est la est séparé galvaniquement
bobine de la pince. Dans du réseau 220 V. Cette me¬
l'appareil de mesure, on sure de précaution est
Ml
relève, on mesure et on af¬ vitale.
fiche un courant de mesu¬
re ou une tension de Le transformateur de cou¬ 220VN/
mesure, plus faibles. rant offre la même garantie 84792X-1
S'il n'y a pas, avec eet d'isolement: le primaire
article, de réalisation prati- du transformateur est insé-
que, même expérimenta- ré dans le conducteur de
le, c'est parce que nous phase de la conduite dont
pensions qu'il était peut- on veut mesurer le cou¬ Figure 1 • Principe de la séparation du circuit de mesure : le trans¬
être exagéré de vous de- rant. L'ampèremètre, avec formateur de tension est monté entre les deux conducteurs. En
mander de construire une sa faible résistance inter¬ haut, il n'y a pas de continuité galvanique entre le primaire et le se¬
pince en forme de transfor¬ ne, fait l'effet d'un court- condaire du transformateur. En bas, la séparation galvanique n'est
mateur. Laissons cette circuit du secondaire au- pas compromise avec le transformateur de courant: son primaire
partie-la du sujet pour une quel il est relié. Le courant est pris dans le conducteur de phase du circuit dont on veut mesu¬
autre fois, et passons im- transformé et abaissé est rer le courant alternatif.
médiatement a I' autre ma¬ affiche par l'ampèremètre.
niere de mesurer les
courants alternatifs. Quelques calculs vont
vous permettre de décou-

êfi* "T
La schématisation du prin¬ vrir a quel point un tel
cipe comme elle apparaTt transformateur est efficace
dans la moitié inférieure de par rapport a une mesure
la figure 1 devrait éclairer directe. Supposons que le
votre lanteme. lei il est fait courant a mesurer soit de
appel a la possibilité de 50 A, une intensité qui pa- Rsh
mesurer un courant alter¬ raït astronomique a l'élec- SA M "*--?• R.
natif en le faisant circuler tronicien, mais qui n'a hen
dans un des deux enroule- d'exceptionnel en électrici- Figure 2 • Lors d'une mesure directe sans transformateur de cou¬
ments d'un transformateur té. Si la sensibilité de I'in¬ rant, la résistance de shunt doit dissiper toute la puissance que
de courant. strument de mesure dont I 'ampèremètre lui même ne supporterait pas.
18 transformateur de courant • elex n°18 • janvier 1990
nous disposons est de II importe de connecter la
5 A, il faudrait «détour- résistance de 47 Q avant
ner », pour une mesure di¬ d'insérer Ie primaire du
recte comme Ie montre la transformateur de courant
figure 2, rien moins que dans Ie conducteur de
45 A par Ie shunt Rsh (voir il 12 phase.
a ce sujet I' article publié
dans elex n°9 page 15). Nous nous sommes aussi
Si I' on part de 0,13 Q de ré- livrés a d'autres essais, en
sistance interne (R,) de 8V/6A »|C22O vlfl Q f ^ faisant notamment passer
l'ampèremètre, il faudra Ie conducteur entre les en-
une résistance en parallèle roulements et Ie noyau
de 14 milliohms pour gril- magnétique d'un transfor¬
ler la bagatelle de 29 W. 84792X-3 mateur, mais Ie résultat a
été décevant en raison de
Avec Ie transformateur de l'inconstance du facteur
courant, les choses se pré¬ de conversion.
sentent bien mieux. lei on Si vous avez vous-même
n'a a prendre en compte, Figure 3 - Exemple de mesure de courant alternatif avec un transfor¬envie de procéder a des
en theorie du moins, que mateur d'alimentation 220 V/8 V de 48 VA. expérimentations de ce
la puissance dans I' ampè- genre, soyez prudent,
remètre, soit 3,25 W dans de banal comporte un pri¬ primaire. Les résultats de même avec un transfor¬
Ie cas qui nous occupe. A maire pour 220 V et un se¬ ces mesures présentent mateur. II n'est pas exelu
quoi il faut tout de même condaire pour 8 V. l'inconvénient de ne pas que vous entriez en con¬
ajouter les pertes occa- L'intensité maximale du fournir directement I' inten- tact par inadvertance avec
sionnées par l'imperfec- courant que ce transfor¬ sité du courant; il reste a Ie primaire du transforma¬
tion du transformateur de mateur peut fournir au se¬ multiplier par Ie facteur teur. Elex vous préféré plu-
courant. condaire est de 6 A. Les l-,/U2 ia tension relevée sur tot vif que mort, quitte a ce
résultats de nos mesures la résistance... ce qui n'est que vous n'ayez pas vrai-
sont donnés avec la pas bien compliqué. ment compris cette histoi-
figure 3. re de transformateur de
Des essais en labo courant.
11 U2 MU2
Nous avons essayé de fai¬ Nous avons chargé Ie pri¬ (A) (V)
re une telle mesure de maire du transformateur 84792
courant avec un transfor¬ avec une résistance de 0,51 0,908 0,56
mateur d'alimentation de 47 Q pour y mesurer la ten¬ 0,91 1,63 0,56
48 VA. Ce transformateur sion, tandis que Ie courant 1,241 2,226 0,56
de tension tout ce qu'il y a a mesurer passait dans Ie 1,720 3,1 0,56

CALCELEC Arborescence des menus


Le menu général permet de
sbrienter sur une des deux par-
ties principales du produit :
- calcul de résistances
Un logiciel qui apporte a l'élec- - divers
tronicien une aide rapide et com¬ Le tableau ci-dessous indique
plete pour quelques calculs toutes les fonctions possibles
courants en électronique. Il peut Calcul de résistance Sous-menu pour chaque branchement du
faire office d'assistant lors de tS- menu général :
ches fastidieuses comme Ie tri de Protection LED
résistances ou la recherche de Pont diviseur de tension Calcul pont diviseur
brochages... Guide de calcul CALCELEC est livré avec une
Constante de temps RC commande spéciale de sauve-
Puissance dissipée garde. Seule cette commande
Code des couleurs Détermination couleurs permet de sauvegarder le pro¬
Présentation des menus Interprétation couleur duit. La syntaxe est :
Divers Sous-menu CALCDUP <UNIté source>
<unité destination>
Principe de fonctionnement Memo
CALCELEC fonctionne par me¬ Portes logiques Porte AND Au demarrage de CALCELEC,
nus arborescents. Chaque menu " OR
la diskette CALCELEC doit se
comporte des options. Chaque OR exclusif
trouver dans l'unité A pour con¬
option comporte un ou plusieurs * NAND
" NOR trole de la version.
menus. Lorsque vous êtes dans
un menu, vous pouvez : NOR exlusif
Calcul composants Les personnes intéressées rece-
• revenir au menu supérieur Conception aiimentations vront une documentation contre
- descendre dans l'option Présentation et schema
locjiquc une enveloppe timbrée a leur
régulateurs de tension nom en s'adressant a :
La fonction FIN permet de re- Brochage composants
transistors
monter au menu de niveau supé¬ Cl Itnéatres Monsieur Bouzin
rieur, jusquau menu général oü Cl logiques BP 17
l'option FIN permet la sortie dé- Afficheurs 7 segments 31240 L 'UNION
finitive de CALCELEC. 906506

transformateur de courant • elex n°18 • janvier 1990 19


Fagades
Esthétiques et économiques
Les faces avant de vos avec des moyens d'ama¬ autour des boutons, etc. Le
montages ont des röles teur : il est tellement mou moyen industriel est Yano-
multiples: elles doivent qu'il se déforme sous la ci¬ disation ou oxydation ano-
d'abord fermer Ie coffret, saille au point de donner dique. II s'agit de recouvrir
puis supporter les boutons du papier chocolat sans se l'aluminium, mou par na¬
de commande et les douil- couper, les copeaux bour- ture, d'une couche d'alu-
les de raccordement, enfin rent dans le foret, il graisse mine ou hydroxyde
renseigner l'utilisateur sur les limes. . . Même avec d'aluminium. L'alumine
la fonction de chaque or- un matériau « propre », il est extrêmement dure (on
gane. Vous avez Ie choix convient de percer a vites- s'en sert pour la fabrication
entre différentes methodes se lente, avec un foret a an- de meules et de papiers
gle de coupe faible, abrasifs) et elle assure une Figure 1 - Si toutes les opéra-
pour les fabriquer. Les in- tlons mécaniques sont exécu-
dustriels disposent de mouillé a l'alcool ou au protection efficace a l'alu¬
pétrole. minium. L'ennui est que tées d'abord, vous ne risquerez
moyens lourds comme pas de rayer la surface.
l'impression en offset ou pour l'obtenir, il faut dispo-
par sérigraphie, dont la ser de cuves d'électrolyse,
mise en oeuvre n'est justi- des redresseurs adéquats,
fiée que par les grandes et surtout d'acide sulfuri-
séries produites. En effet, La surface que ou vitriol. Espérons
les coüts de fabrication de que c'est assez pour vous
Le plus bel aspect que l'on décourager.
l'outillage atteignent des puisse obtenir est le fini
sommets inaccessibles « brosse ». Le fini brosse Non, ne partez pas. Heu-
pour l'amateur. Un peu de s'obtient. . ,a la brosse, reusement il existe une
soin et un outillage mini¬ comme vous le supposiez protection plus abordable
mal vous permettront ce- tres justement. Vous utili- et moins dangereuse a
pendant d'équiper vos serez une brosse métalli- mettre en oeuvre : le ver¬
appareils de fagades soli- que, sans alcool ni pétrole nis. Toutes les bonnes mai-
des, claires et agréables a cette fois-ci. C'est avec sons de produits
utiliser. beaucoup d'huile de cou- chimiques proposent chez
les revendeurs des vernis Figure 2 - Le brossage ne sera
de que vous obtiendrez termlné que quand la surface
une aspect uniformément en bombe aérosol, et vous
mettent en garde contre sera uniformément mate.
mat. Les mouvements de
la brosse doivent se faire les risques que vous cou-
Le matériau toujours dans la même di- rez a respirer les vapeurs
Les fagades que nous rection, sans croisement. des solvants et les gaz pro-
vous proposons de fabri¬ pulseurs. L'application
quer rempliront toutes les doit se faire par couches
fonctions énumérées plus minces successives, ce
qui garantit une épaisseur
haut. Commengons donc
par la partie mécanique. Les inscriptions uniforme sur toute la surfa¬
ce. Le résultat sera encore
La matière première sera Les moyens utilisables meilleur si vous revêtez la
de l'aluminium de 10/10 a pour le report des inscrip¬ plaque d'une première
20/10 mm d'épaisseur. tions sont l'encre, le feutre couche mince avant d'ap-
Pour qu'il reste rigide, sur- indélébile, les lettres- poser les inscriptions.
tout s'il doit recevoir des Figure 3 - La surface, une fois
transfert, ou le plus sou¬ La protection de votre face matée, accepte sans rechigner
douilles banane, vous le vent une combinaison. Par avant peut être assurée toutes les encres, peintures ou
choisirez d'autant plus exemple, vous tracerez au aussi par un film adhésif décalques.
épais que les dimensions feutre les filets décoratifs, transparent destiné nor-
de la fagade seront gran¬ les symboles entree et sor- malement a recouvrir
des. La scie a métaux (a tie. . ., et vous marquerez après le traitement les pla¬
défaut d'une cisaille ou les graduations avec une ques d'aluminium photo-
d'un massicot) et les forets planche de lettres- sensible. II coüte relative-
ordinaires conviennent transfert. Inutile de vous ment cher, le poser sans
pour la mise aux cotes et prévenir que le temps de bulle demande un certain
ie pergage. II y a lieu d'éba- séchage de l'encre et du coup de main, mais il est
vurer soigneusement les feutre est plus long sur agréable d'aspect (mat ou
arêtes et les trous avant de l'aluminium que sur le pa¬ brillant au choix) et incom-
continuer. pier buvard! Donc pa- parablement solide.
Si vous avez le choix, lors- tience.
que vous achèterez des
feuilles d'aluminium, ou Si vous avez tout raté, pas
que vous récupérerez des La protection. de panique. Reprenez la
chutes chez un installateur brosse métallique, cent
de magasins, préférez a Votre travail artistique ter- fois sur le métier remettez
l'aluminium pur les maté- miné, il faut le protéger votre ouvrage, polissez-le
riaux AIMg3 ou AIMg5. contre les agressions mé- sans cesse et le repolissez Figure 4 - Faute de pouvoir ano-
C'est une vraie punition caniques, comme le choc (enfin, faut pas exagérer, diser la surface, il faut la proté¬
que de devoir travailler d'un outil, le frottement quand même). ger contre l'abrasion par
l'aluminium pur, surtout des doigts ou des ongles plusieurs couches de vernis.
20 fagades • elex n°18 • janvier 1990
testeur de B

la mesure du facteur d'amplifi-


cation en courant des transistors
« Affaire a saisir: Lots de tre laboratoire d'électroni- tement lisible, ou encore
transistors a des prix ex- que prendra une dimen- pour vérifier un compo- Un testeur dynamique
ceptionnels!» sion nouvelle. sant douteux ou pour en
apparier plusieurs d'origi- Cela donne un circuit un
Que faut-il penser de telles nes différentes. peu plus compliqué que
annonces publicitaires? pour des mesures stati-
Faut-il se métier de ces De I 'utilité d'un testeur ques, mais il se laisse dé-
Généralement ce genre de composer aisément en
composants de fin de sé¬ II faut savoir qu'ELEX préci- circuit (comme notre tes¬
rie, ou de fin de « ligne » trois parties, c o m m e le
se dans ses schémas et teur de transistors du n°1 montre la figure 1 : le géné-
comme on dit dans I'in¬ ses listes de composants d'ELEX, page 32) est cons-
dustrie oü l'on condition- rateur de tensions alterna¬
la classe de gain A, B ou C truit autour d'une source tives, le circuit de test
ne les transistors par d'un transistor; il convient de courant constant qui ali-
milliers voire dizaines de proprement dit et enfin le
de respecter cette indi- mente la base du compo- dispositif de mesure.
milliers ? cation et de ne jamais rem- sant a tester dont on Le bloc 1 produit un signal
placer un transistor de mesure le courant de col- carré d'une fréquence de
Comment ne pas résister classe B par exemple par lecteur. C'est le rapport en¬ 1000 Hz environ de faible
a la tentation d'utiliser des un équivalent de classe A. tre l'intensité du courant amplitude. C'est au bloc 2
transistors que l'on a pu L'inverse est possible, de collecteur et celle du qu'il appartient de I'armpli-
obtenir pour deux fois rien, avec néanmoins des ré¬ courant de base qui donne fier a I 'aide du TAT, le tran¬
mais qui ne portent pas ou serves. le gain en courant continu sistor a tester. Le courant
plus la moindre inscription du transistor. Nous pen¬ de base amplifié circule
concernant la classe de La lettre A correspond a la sons qu'il est interessant dans le TAT du collecteur a
gain ? classe de gain jusqu'a de procéder a une mesure l'émetteur. Son intensité
250. La lettre B désigne un plus systématique et sur- est déterminée par la for¬
Pour ne pas avoir a résister transistor dont Ie gain peut tout plus réaliste : soumet- mule suivante :
a cette tentation et pour ré- aller jusqu'a 450 et la let¬ tre le transistor a des
pondre a toutes ces ques- tre C enfin pour un gain tensions alternatives. Le ré-
tions, ELEX vous suggère jusqu'a 800 environ. Com¬ sultat de telles mesures Ir. = B • IR
de monter un testeur de me vous Ie voyez, tout cela donne le fameux B (pro-
classe de gain. Mieux en¬ est relativement vague. Le noncer bèta = le b minus¬ On voit qu'il suffit de mesu¬
core : eet appareil vous in- testeur de gain sera donc cule de l'alphabet grec) rer le courant de collecteur
diquera Ie facteur utile aussi pour mesurer que I' on trouve aussi dans pour déterminer le gain.
d'amplification en courant exactement le facteur les fiches de caractéristi- C'est ce dont se charge le
sur une échelle graduée d'amplification en courant ques désigné par hfe dans bloc 3, avec le galvanomè-
de 0 a 1000. Une fois équi- de transistors dont l'ins- la rubrique caractéristi- tre 1 associé a un transis¬
pé d'un tel accessoire, vo- cription est encore parfai- ques dynamiques. tor monté en émetteur
testeur de gain de transistor • elex n°18 • janvier 1990 21
suiveur pour supprimer laisse passer que la com-
les artefacts de mesure. posante altemative et blo-
que la tension continue du
Le moment est venu de TAT
diviseur de tension que
nous plonger dans le forment R5 et R6. Pour que
schema complet de la fi¬ le transistor TAT amplifie de
gure 2. Nous retrouvons fagon symétrique les alter-
les trois bloes dans le 1000 Hz nances négatives et les al-
même ordre, avec a gau- temances positives du
che le tres reconnaissable 84713X-1
signal, il faut porter sa
multivibrateur astable, a base a un potentiel continu
droite l'alimentation, et en¬ qui soit a mi-chemin de la
tre eux, l'amplificateur et le Figure 1 - Le testeur de classe de gain pour transistors se dé- tension d'alimentation.
circuit de mesure. compose en trois bloes : un générateur de signaux carrés, un Cette polarisation continue
Commengons par le multi¬ amplificateur construit avec le transistor a tester (TAT) et enfin le est assurée par R7, avec
vibrateur construit a l'aide circuit de mesure du courant. les diodes zener D2 et D3,
de deux transistors (T1 et ainsi que les résistances
T2), deux condensateurs cule a travers R1 dans C3 sions au point oü se rejoi- R8 et R9.
(C3 et C4) et quelques ré- et la jonction base- gnent R5, R6 et C5 n'est
sistances. Ce circuit fait de émetteur de T2. Celui-ci que de 20 mV. Ce n'est pas Et savez-vous a quoi sert
la tension d'alimentation entre tres rapidement en grand chose, mais cela R12?
de 5 V une séquence d'im- saturation. Entre-temps, T1 suffrt pour attaquer un éta¬ Si vous avez lu avec un
pulsions d'environ s'est bloqué, car la tension ge dont la fonction est pré- peu d'attention le numero
1000 Hz. Pour en suivre le de collecteur de T2 s'étant cisément d'amplifier. Ce d'ELEX du mois dernier,
fonctionnement, imagi- effondrée, le potentiel de circuit en émetteur com- vous devriez avoir retenu
nons que lors de la mise base de T1 en fait autant. mun est construit autour qu'il s'agit la d'une résis-
sous tension, c'est le tran¬ Maintenant C4 recom- du TAT, avec R7 a R12, C5 a tance de contre-réaction
sistor T1 qui est conduc¬ mence a se charger a tra¬ C8, ainsi que D2, D3 et S2. qui rend I'étage amplifica¬
teur tandis que T2 est vers R3 et la jonction Commencons par ce der¬ teur insensible aux vari-
bloqué. Le courant circule collecteur-émetteur de T2. nier; il s'agit d'un doublé ations de la température
a travers R2, C3 et la jonc- Aussitöt que la tension en¬ inverseur qui nous permet ambiante et a l'échauffe-
tion collecteur-émetteur de tre les bornes de ce con- d'inverser la polarité de la ment du transistor lui-
T1. En fait, C3 se charge, densateur aura atteint le tension d'alimentation de même. Pour ce qui est du
alors que pendant ce seuil de 0,7 V de polarisa- I'étage TAT. Avez-vous de- signal alternatif, cette résis-
temps, C4 s'est chargé a tion de la base de T1, ce viné a quoi cela pouvait tance n'existe pas ; grace
toute vitesse a travers R4 transistor se mettra a con¬ bien servir ? a C6 et C7 qui laissent pas¬
(dont la valeur est 10 fois duire et le processus entier ser les tensions alterna-
moins élevée que celle de se reproduit. C'est ainsi 'Mais oui, il sera possible tives, c'est comme si
R3 et R2) et la jonction que les deux transistors ainsi de tester aussi bien I'émetteur du TAT était re-
base-émetteur de T1. conduisent tour a tour, se des transistors NPN que lié directement a la masse.
bloquant mutuellement. des transistors PNP. En II s'agit donc bien d'un cir¬
Une fois que la tension aux position A, comme il est re¬ cuit en émetteur commun.
bornes de C3 a atteint le présenté ici, le circuit teste- Veuillez vous reporter a la
seuil de 0,7 V, le transistor L'amplificateur ra les transistors NPN. page 50 du n°17 d'ELEX
T2 se met a conduire. pour en savoir plus sur ce
Maintenant le courant cir- L'amplitude des impul- Le condensateur C5 ne sujet.

S2 A = NPN
B =PNP

Figure 2 - On reconnait aisément dans le schema complet du testeur les trois bloes de la figure 1, avec en plus, a l'extrême droite, le
circuit d'alimentation avec S1, l'interrupteur a contact fugitif sur lequel II faut appuyer pour que le circuit soit mis sous tension. Grace
a S2, le testeur peut analyser aussi bien des transistors NPN que PNP. La commutation d'un mode a I 'autre avec S2 sera effectuée
avant la mise sous tension (S1).
22 testeur de gain de transistor • elex n°18 • janvier 1990
Le courant du signal alter-
natif dans le circuit de base LISTE DES COMPOSANTS
du TAT est amplifié par le
transistor selon un facteur R1,R4,R6,R8,R15,R17 =
B qui lui est propre. II en ré- 10 kS
sulte un courant de collec- R2.R3 = 100 kQ
teur qui donne naissance R5 = 39 Q
a une chute de tension R7 = 1 kS
plus ou moins forte a tra¬ R9 = 15 kQ
vers R11. Plus le facteur R10 = 27 kQ
d'amplification du courant R11 = 3,9 kQ
est élevé, plus l'intensité R12 = 1,8 kQ
du courant de collecteur et R13 = 12 kQ
par conséquent la chute R14 = 4,7 kQ
de tension dans R11 seront R16 = 5,6 kQ
fortes. P1 = 5 kQ
P2 = 10 kQ
Voici quelques exemples 01 = 10 nFh 6 V
pour une tension de
20 mV du signal de base; 02 = 10 nF/10 V
d'un cöté (è gauche) le fac¬ C3.C4 = 4,7 nF
teur d'amplification du C5 « 680 nF
transistor, de l'autre (a C6,C7,C9 = 220
droite) la chute de tension 08 = 220 nF
(en volts) sur R11 : D1.D4.D5 = 1N4148
D2.D3 «• zener
3V3/400 mW
T1.T2 = BC547B
IC1 = 78L05

Divers :
51 = poussoir (contact
travail)
Figure 3 - Plan d'implantation des composants du testeur de 52 = inverseur bipolaire
classe de gain sur une platine d'expérimentation de forma12. Le M •> galvanomètre è bo¬
circuit ne comporte qu'un seul pont de cablage, mais de nom- bine mobile 100 JJA
breux composants polarisés dont il faut respecter scrupuleuse- piatine d'expérimentation
ment I' ' orientation. de format 2
environ 15 picots 0 1,2
Ces valeurs ont été déter- L'alimentation est assurée mm
minées par le calcul et La mesure par une pile compacte de 1 support pour transistor
1 coupieur è pression
peuvent différer assez for- 9 V. II est recommande
tement des valeurs rele- Pourquoi le galvanomètre d'intercaler un bouton pour pile de 9 V
vées en pratique sur un n'est-il pas relié directe- poussoir ou un interrup- 1 pile de 9 V
transistor, ce qui s'explique ment au transistor a tes¬ teur a contact fugitif afin coffret
ter ? Pourquoi faut-il que le circuit ne soit mis fil de cabiage
intercaler eet étage T3 ? sous tension qu'au mo¬
Plus d'un lecteur soupgon- ment précis oü il sert. Seul
neux froncera les sourcils I'étage d'amplification
en se disant: « ils sont en- avec le TAT est alimenté La tension de service indiquée sur
core en train de pousser a un condensateur chimique sera
sous 9 V. Le multivibrateur egale ou supérieure a la valeur
la consommation en rajou- astable et I'étage de me¬ spéciflêe pour ce condensateur
tant des composants inuti- dans la liste des composants.
sure fonctionnent sous 5 V.
les ; c'est pour faire faire
des affaires aux mar-
chands de com¬
posants... ».
Eh bien, qu'ils branchent S2a
donc le galvanomètre di¬
recte ment !

V La résistance interne de la
bobine du galvanomètre
est de 2 kQ environ. Si on
le branche directement a
I' amplificateur, l'amplitude
du signal de sortie s'effon- S2b
C2 C1 dre. C'est pourquoi nous
3 intercalons T3 qui forme
10w un étage tampon a gain
10V 16 V 9V
unitaire. La résistance
d'entree de eet étage est
84713X-4
egale au produit du gain
84713X-Z de T3 et de la valeur de
R15. L'amplitude du signal Figure 4 - Cablage du doublé inverseur S2. Comme sa fonction
par I' influence des toléran- amplifié par le TAT n'est est d'inverser la polarité de la tension d'alimentation de l'amplifi-
ces des composants et pas affectée, quelle que cateur, il est relié au circuit par quatre f ils : deux pour les lignes
celle, dans une moindre soit la charge attaquée par d'alimentation de I 'amplificateur (S2a et S2b) et deux autres
mesure, de la température. T3. pour les lignes + et -.
testeur de gain de transistor • elex n°18 • janvier 1990 23
commerce différents gal-
vanomètres convenables,
de taille différente selon le
modèle, le prix, la qualité... gain B angle ° 1
Vous n'en trouverez aucun
300 400 500 50 8,63°
200
6oo70o800 qui sera muni d'origine
100 16,03°
^ \ ^ \ \ \ \ \ \ \ W WWlllll wem '//////// 0
d'une échelle convenant a
notre application. C'est
150 23,42°
• • M •Ma 200 29,59°
pourquoi nous vous en 250 35,75°
/ proposons une a reprodui- 300 41,30°
re sur la figure 5 et a mon¬ 350 46,23°
h ter sur un galvanomètre 400 51,16°
450 55,48°
ordinaire. Si la taille du gal¬ 500 59,79°
KL 2.0
vanomètre dont vous dis- 550 63,49°
0 X posez ne convient pas, 600 67,19°
vous avez le choix entre 650 70,89°
3-1 A
m 84713X-5
modifier la taille de I' échel¬ 700
750
73,97°
77,05°
le sur une photocopieuse
800 79,52°
capable d'agrandir ou de 850 82,60°
réduire et redessiner vous- 900 85^07°
Figure 5 - Échelle graduée de O è 1000 pour remplacer l'échelle même une échelle de di- 950 87,53°
graduée en pA du galvanomètre. Si I 'instrument que vous utili- mensions convenables, 1000 90,00°
sez n'a pas la même taille, vous pouvez agrandir ou réduire en tenant compte des indi-
I 'échelle sur une photocopieuse, ou la redessiner a partir des in- cations du tableau 1 qui
dications du tableau 1. donne pour 20 valeurs de
B l'angle (en degrés centi-
Cette tension est stabilisée toutes les soudures, du ca¬ pour le réglage. Le mo¬
grades) formé par l'aiguil-
par IC1 qui se charge de blage et de l'implantation ment est venu :
le du galvanomètre par
réduire a 5 V la tension des composants. Ne con- rapport a sa position initia¬
• supprimez R11
d'entrée de 9 V. nectez pas encore de gal¬ le (pour un B de 0).• supprimez C5
vanomètre ni de TAT et • remplacez R5 (39 Q) par
contrölez les points sui- NE SUBSTITUEZ LA NOU¬ une résistance de 2,2 kQ
vants a l'aide d'un voltmè- VELLE ÉCHELLE A • reliez le noeud R5-R6 au
La réalisation tre dont la borne COM sera L'ÉCHELLE ORIGINALE point C du TAT
Avec Ie plan d'implantation reliée a la masse, après QU'APRÈS AVOIR PROCÉDÉ • réglez P2 de telle sorte
de la figure 3, la mise en avoir mis S2 en position AU RÉGLAGE DU que le galvanomètre indi-
place des composants sur « A»: TESTEUR ! que 64 ^A
une platine d'expérimenta- • borne positive de C2 = • supprimez les modifica¬
tion de format 2 ne devrait 5V Commencez par tarer le tions qui viennent d'être ef-
pas poser de problème, a • collecteur de T1 = 1,8 V montage a l'aide de P1 : fectuées et remettez le
condition de procéder • collecteur de T2 = 2,5 V en I'absence de transistor circuit dans son état initial
avec Ie plus grand soin, et • cathode de D2 (du cöté TAT, l'aiguille doit être en • remplacez l'ancienne
en respectant la polarité de R8/R7) = 4 V face du zero. échelle graduée en piA par
des composants. N'ou- • noeud R8, R9, R10 et C5 Nous avions signalé qu'il l'échelle graduée de 0 a
bliez pas non plus Ie pont = 2,4 V faudrait intervenir sur la 1000.
de cablage a cöté du gal¬ face soudée de la platine
vanomètre ! Si vous n'avez Mettez S2 en position « B » pour y procéder a quel- Le circuit est pret.
pas l'habitude de réaliser maintenant et continuez la ques modifications provi-
des montages de ce type, vérification : soires indispensables 84713
(re)lisez d'abord les con- • cathode de D2 = 5 V
seils des rubriques elixireX • noeud R8, R9, R10 et C5
composants parues no- = 6,6 V
tamment dans les numé- • noeud P1, R13 = 2,2 V
ros 9, 10, 14 et 15 d'ELEX. • noeud curseur de P1,
anode de D4 = 1,5 V a
Vous remarquerez qu'il 2,2 V (selon la position du
faut un peu préparer la curseur)
broche de la base de 71. • émetteur de T3 = 0,4 V a
Pour les trois connexions 1 V (selon la position du
du TAT, mettez des picots curseur de P1)
auxquels vous relierez
plus tard Ie support du
transistor a tester monté La mise au point
en facade du coffret dans
lequel vous incorporerez Ie 51 votre circuit donne des
testeur. relevés un peu différents,
Avant de mettre un TAT ce n'est pas grave. Vous
dans Ie support, il faut met¬ pouvez passer maintenant
tre S2 dans la position qui a la mise en coffret, tout en
correspond a la polarité du ménageant provisoire-
transistor a tester. Le cabla¬ ment I' acces a la face sou-
ge de ce doublé inverseur dée du circuit imprimé, de
sera effectué en conformi- même qu'il faut qu'en fa-
té avec le croquis de la fi¬ gade vous puissiez accé-
gure 4. Cette image vaut der au galvanomètre M, au
bien 20 lignes de texte... poussoirSI et al'inverseur
52 ainsi qu'au support
Avant de passer aux pre¬ pour le TAT.
miers essais, refaites une
vérification a la loupe de Vous trouverez dans le
24 testeur de gain de transistor • elex n°18 • janvier 1990
mini-alarme

pour proteger portes


et fenêtres ou, de fagon
générale, tout objet amovible

Le mini-circuit d'alarme pro- voleurs, aigrefins, monte- de refermer la porte ou la contacts, celle dont la sor-
posé ici détecte le mouve¬ en-l'air et filous en tous fenêtre pour faire taire la si¬ tie ne passé a l'état haut
ment d'un objet quelconque genres n'ont plus aucune rene, le circuit d'alarme ne que si la bonne entree est
en émettant un signal sono¬ chance s'ils ne se dépla- vaut pas grand chose. II activée, et ne revient a
re et lumineux intermittent, cent pas avec leur fer a faudrait qu'une fois activé, I' état bas que si a son tour
et il continue d'émettre ce souder et leur oscilloscope soit il ne puisse être remis l'autre entree, non moins
signal même si l'objet est re¬ sous le bras. L'électroni- en état de veille que par bonne, en recoit l'ordre.
mis en place aussitöt. Selon que triomphe partout et une personne informée de
le mode de fonctionnement sous les formes les plus I' existence d'un bouton de Nous avons vu qu'au re¬
choisi, le signal sera émis sophistiquées. RAZ caché, soit il s'arrête pos S1 est ferme. Quand la
pendant un laps de temps li- de lui-même au bout d'un porte ou la fenêtre s'ouvre,
mité automatiquement, ou il Cependant compte-tenu certain temps. I' aimant s'éloigne de I' ILS
retentira jusqu'a ce que le du fait que même le plus et le contact de l'interrup-
circuit soit remis a zero a la habile des voleurs ne peut Ici le capteur est un inter- teur a lame souple s'ouvre.
main. entrer dans une pièce que rupteur a lame souple (ILS) L'entree S (set) broche 8
par... la porte, ou éventuel- place sur le dormant a de N1 est forcée aussitöt
lement par la fenêtre, nous proximité du battant de au niveau logique bas, ce
sommes d'avis qu'il doit porte ou de fenêtre a sur- qui a pour effet de faire
être possible de réaliser un veiller, lequel porte un petit passer la sortie de N1 au
montage d'alarme électro- aimant permanent. Au re¬ niveau logique haut, tandis
nique inspiré tout simple- pos, c'est-a-dire quand la que la sortie complémen¬
ment du principe du seau porte est fermée, I'aimant taire, celle de N2, passé au
d'eau en équilibre sur la est a proximité de I'ILS et niveau bas.
porte, popularisé par la le contact est ferme.
Dans certains films vieillots bande dessinée et ie des¬
on voit encore parfois le sin animé. On trouve a I' entree du cir¬ Clignotement acoustique
héros ramper pour passer cuit de la figure 1 I'étage
sous le faisceau d'une cel- Rien de plus simple que d'interfacage par excellen¬ Si l'interrupteur de remise
luie photo-électrique ; de commander un inter- ce de la mécanique et de a zero est ferme, la sortie
mais nul n'ignore plus rupteur a I' aide d'une por¬ l'électronique : il s'agit bien de N3 restera au niveau lo¬
qu'aujourd'hui, avec les te ou d'une fenêtre, pour entendu de la bascule bis- gique haut jusqu'a ce que
ultra-sons, l'infra-rouge et faire par exemple hurler table RS, celle qui suppri- quelqu'un vienne couper
le rayon laser réunis, les une sirene. Mais s'il suffit me les rebonds des I' alarme a I' aide de S2. En
mini-alarme a tout faire • elex n°18 • janvier 1990 25
R3I-H R4

2 x BC 557B

r
C4 N1 . . . N4= IC1 =4093
l470n

Flgure 1 - Ce n'est pas parce que Ie circuit ci-dessus parait simple qu'il n'est pas performant. Le signal d'alarme continue de retentir si
I 'on referme précipitamment la porte par /'ouverture de laquelle le circuit a été activé.
Si vous désirez savoir a quoi servent C2, et C3, il va falloir vous donner la peine de lire I 'article (oü ce n'est d'ailleurs pas tres bien expliqué
- on f era mieux la prochaine fois).

effet, quand on appuie sur se compose de deux tran¬


S2, on active I' entree R (re- sistors, c'est afin de fournir
sef) de la bascule dont la au ronfleur tout le courant
sortie est par conséquent qu'il lui faut pour émettre
remise a zero. un signal puissant.
Tant que la sortie de N3 est Quand S3 est ouvert, le
a 1, l'oscillateur tres condensateur C3 associé
basse-fréquence construit a N3 forme un monostable
autour de N4 produit un si¬ qui se charge d'interrom-
gnal de commande pour pre automatiquement le si¬
la mise sous tension inter- gnal d'alarme au bout
mittente du ronfleur Bz; d'un certain temps dont la
l'expérience montre qu'un durée n'est toutefois pas
signal intermittent frappe déterminée par I'ouvertu¬
plus qu'un signal continu. re ou la fermeture de S1,
Une lumière clignotante at- mais par la valeur de R4 et
tire l'attention avec beau- la capacité de C3.
coup plus d'efficacité
qu'une lumière allumée Une fois le signal d'alarme
normalement. interrompu automatique¬
ment de cette maniere, il
Ne vous y trompez pas : reste souhaitable que le
Bz n'est pas un de ces ré- circuit garde la mémoire
sonateurs piézo- de ce qui s'est passé. C'est
électriques auxquels on la fonction du condensa¬
applique un signal alterna- teur C2 associé a la résis-
tif pour émettre un bip so¬ tance R3. Quand on
nore. II s'agit d'un appuie sur S2 pour remet-
composant que l'on met tre l'alarme a zero après
sous tension (ici, la mise qu'elle a été interrompue
sous tension est intermit- par I'automatisme R4/C3
tente) et qui produit lui- (S3 est donc ouvert), un
même le signal BF a I' aide bref signal retentira pour
d'un oscillateur incorporé. indiquer que l'alarme
avait été activée.
En parallèle sur le ronfleur,
nous avons monté une Cette dernière option per¬
ampoule de lampe de po- met d'utiliser le mini-circuit
che de 6 V, laquelle fournit d'alarme dans d'autres ap-
un signal lumineux. On plications oü une mémoire
peut bien entendu com- est nécessaire lors de la re¬
mander un relais a l'aide mise a zero du circuit. Figure 2 - Exemple de montage du capteur S1 en haut du dormant
de T1 et T2, et a travers lui, d'une porte sur I 'arête supérieure de laquelle se trouve un petit al-
une sirene plus puissante. La consommation du cir¬ mant permanent, celui-ci ferme le contact quand la porte est elle-
Si I' étage de commutation cuit n'est pas négligeable, même fermée.
26 mini-alarme è tout faire • elex n°18 • janvier 1990
STEL COMPOSANTS SERVICE
155, bd de la Madeleine
06000 NICE
LISTE DES COMPOSANTS
Tél 93.44.41.44
R1.R2 = 10 kQ Fax 93.97.12.50
R3.R5 m 47 kQ
R4 = 220 kQ COMPOSANTS ELECTRONIQUES - MESURE
R6 = 22 kQ OUTILLAGE - LIVRES TECHNIQUES -
R7 - 10 Q ACCESSOIRES
P1 = 1 MS var.
G1,C2,C3 = 10 JUF/16 V CATALOGUE COLLEGE SUR DEMANDE
C4 = 470 nF ENVOI DANS TOUTE LA FRANCE
T1.T2 = BC557B
IC1 = 4093
51 = !LS avec aimant (ou
contact sirnilaire)
52 • poussoir (contact
travail)
53 = interrupteur
/ SERVICE
Bz = ronfleur actif (5 V) / PLATINES
La1 = lampe 6 V/50 mA
platine d'expérimentation / PUBLITRONIC /

de petst format

I Ë& Les platines d'expérimentation ELEX sont gravées,


percées, étamées et sérigraphiées.

Format 1: 40 mm x 100 mm 23.00

Tl
Tl
Format 2: 80 mm x 100 mm 38.00

Tl Tl
Tl Tl
Format 3: 160 mm x 100 mm 60.00
Figure 3 - Pas même une platine
La tension de service indiquée sur un La platine DIGILEX est gravée, percée, étamée avec
entière ! Voile un circuit d'alar- condensateur chimique sera egale ou
me bien compact... si compact supérieure è la valeur spécifiée pour ce masque de soudure, sérigraphiée en deux couleurs.
condensateur dans la liste des com-
même qu'il faut se métier des posants.
courts-circuits accidentels. EPS 83601 DIGILEX 88.00 FF

surtout en cas d'alarmes ver la disposition qui con-


viendra le mieux a ELEX IM° 5 Nov 88
répétées et longues, puis-
47.60

Tl
Tl
l'application que vous en- EPS 886087 Traceur de courbes pour transistors
qu'on doit compter au
EPS 34207 Testeur de thyristors et de triacs 28.50

Tl
Tl
moins 100 mA pour une visagez. Le circuit pourra
alimentation par le secteur. être utilisé pour surveiller
Si I' on désire augmenter la d'autres pièces mobiles, ELEX N°7 Jan 89
tension d'alimentation comme par exemple un ti- EPS 50389 Interphone a 2, 3 ou 4 postes 16,00 FF
pour une raison quelcon- roir ou un couvercle de
que, il faudra songer a coffre. ELEX N°17 Déc 89
adapter la valeur de R7 en L'implantation des com- EPS 86799 Testeur d'amplis op 30.45 Tl
-n
proportion et munir la lam¬ posants sur une petite pla¬ EPS 886077 Mini-clavier 120.60
-n
Tl

pe d'une résistance chutri- quette est assez serrée si


ce montée en série. vous suivez les indications Disponibles auprès de certains revendeurs ou directement chez
Le réglage de P1 détermi- de la figure 3 : cela rend le PUBLITRONIC (frais de port en sus).
ne la cadence de clignote- circuit discret, mais vous Utilisez le bon en encart.
ment de la lampe et impose de redoubler d'at-
d'interruption du signal so¬ tention pour la netteté des
nore. Ce réglage n'a pas soudures, surtout au voisi-
d'autre caractère tech- nage du circuit intégré. II y ELEX Le Seau BP 53 • 59 270 BAILLEUL 2' année n^lS janvier 1990
nique que l'augmentation a quelques ponts de ca- tél: 20 48 68 04 télécopie: 20 48 69 64
telex: 132 167 MINITEL: 3615 code ELEX ABONNEMENT!»: voir encart avant-dernière page
de courant qui va de pair blage, n'en oubliez aucun, 8h30 a 12h30 et de 13h15 a 16M5
PUBUCITÈ : Brigitte Henneron et Nathalie Defrance
ADMINISTRATP) : Jeanine Debuvser et Marie-Noëlle Grare
avec une augmentation de et mettez les condensa- Banque : Crédit Lyonnais -
Armentières n° 6631-61840Z
DIRECTEUR DELEGUE DE LA PUBLICATION : Robert Safie
la fréquence d'oscillation : teurs ainsi que les transis¬ CCP PARIS 190200V ont participé a la réalisation de ce numero:
plus leronfleuret l'ampou- tors et le circuit intégré libellé a "ELEX" Jean-Paul Brodier Yvon Doffagne
Denls Meyer Guy Raedersdorf - NN
ie sont en service souvent, dans le bon sens. Société éditrice: Editions Casteilla
SA au capital de 50 000 000 F
plus ils consomment. siège social: 25, rue Monge 7! 5 PARIS
Pour ce qui est de S1, il RCTARIS B : 5rJ2 115 493 SIRI : 00057 APE : 5112
n'est pas indispensable du Principal associé: S té KLUWER
Directeur général
La réalisation tout que ce soit un ILS ; et directeur de la publication: Marinus Visser
vous pouvez tout aussi Toute reproduction ou représentatipn integrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages
Le croquis de la figure 2 bien utiliser d'autres cap- publiées dans la présente publication faite sans l'autorisation de l'éditeur est illicite et constitue une
contrefagon. Seules sopt autprisées, d'une part, les reproductions strictement réservées a l'usage privé
rnontre comment on peut teurs, interrupteurs, détec- du cppiste et non destinées a une utilisation collective, et d'autre part, les analyses et courtes citations
justifiees par le caractère scientifique ou d'information de l'oeuvre dans laquelle elles sont incorporées
monter l'interrupteur a teurs en tous genres. Ce (Loi du 11 mars 1957 - art. 40 et 41 et Code pénal art. 245).
lame souple sur le dor- qui importe, c'est qu'il soit
Dépöt légal: janvier 1990 Maquette, composition et photogravure par GBS • BEEK (NL)
mant d'une porte, a proxi- ferme au repos. M° ISSN : 0990-736X imprimé aux Pays-Bas par NDB • Leiden
mité de l'aimant solidaire N° : CPPAP : 70184
© ELEKTOR/CASTEILLA 1990 Tous droits réserves pour tous pays
du battant. A vous de trou- 85792

mini-alarme a tout faire • elex n°18 • janvier 1990 27


rrangeme
16271343

Pas facile, n'est-ce pas, Ie


puzzle du mois dernier
(voir elex n°17 page 58).
Vous n'êtes pas tres nom-
breux a nous avoir signalé
que Ie montage a identifier
X
était celui d'un multivibra-
teur astable a deux transis¬
tors. Moins nombreux en •II-
tous cas que Ie nombre de
configurations possibles
avec les 9 carrés du puzz¬
le. Les problèmes de distri-
bution que connaït la
presse ces temps-ci y
sont-ils pour quelque cho-
se, ou est-ce parce qu'il n'y
a pas beaucoup de lec-
ï
teurs d'ELEX amateurs de
casse-tête ?
II y avait d'autres disposi-
tions possibles que celle

que nous donnons ici,
mais Ie circuit électronique
obtenu reste Ie même : un
multivibrateur a deux tran¬
sistors qui commandent
chacun une LED dans son
circuit de collecteur. Ceux
qui ont bien \u I' article sur
Ie testeur d'amplificateurs
opérationnels également
publié dans Ie numero 17
auront été mis sur la piste
par l'ignominieuse trahi-
son de l'un de nos rédac¬
teurs dans la légende de la
figure 2 (page 11) du dit
article.
'~-n
Si vous n'avez pas eu la pa-
tience de résoudre Ie puzz¬
le, peut-être avez-vous Ier combien d'arrange- AB, AC, AD, II découle de ces deux
cherché combien il y avait ments de 9 carrés nous exemples simples que
de possibilités différentes BA, BC, BD,
pouvons réaliser a partir CA, CB, CD, pour calculer Ie nombre m
de disposer les 9 carrés ? des 36 disponibles. Leur de mots de n lettres choi-
disposition en trois ran- DA, DB, DC, sies parmi un nombre d de
gées de trois n'a aucune c'est-a-dire4x3 = 12 mots. lettres disponibles, il faut
KILUKRU incidence sur Ie calcul du Et combien de mots de multiplier n termes suc-
nombre d'arrangements. trois lettres a partir des mê- cessifs dans l'ordre dé-
Plusieurs approches diffé¬ mes quatre lettres A, B, C croissant a partir du
rentes sont possibles. Voici Prenons un exemple nombre d: d x (d-1) x
celle qui nous paraït la plus simple : combien de mots et D ? Les voici :
(d-2) x (d-3) etc jusqu'a
facile. D'abord, puisque de deux lettres puis-je for- ABC, ABD, ACB, ACD, ADB, (dl-ri).
chacun de nos carrés mer a partir des quatre let¬ ADC On vient en effet de multi¬
pourra être disposé de tres A, B, C et D ? BAC, BAD, BCA, BCD, BDA, plier trois termes succes-
quatre manières différen¬ Épuisons rapidement en¬ BDC sifs pour les mots de trois
tes, nous considérerons semble les quelques ar- CAB, CAD, CBA, CBD, lettres : 4x(4-1)x(4-2), et il y
qu'ils sont en fait 9x4 = rangements possibles. Ce en a eu deux pour les
36 carrés. II reste a calcu- sont : CDA, CDB
mots de deux lettres:
DAB, DAC, DBA, DBC, DCA,
28 la solution du puzzle • elex n°18 • janvier 1990 DCB
c'est-a-dire 4x3x2 = 24
4x(4-1). ou Étonnant, non ?
Dans Ie cas de nos La formule des n! est la factorielle du nom¬
36 carrés, il faut multiplier bre d'objets disponibles Si vous aimez ce genre de
n (= 9) termes successifs arrangements casse-tête et si vous avez
(ici 1x2x3x4x5x6x7x8
dans l'ordre décroissant a Pour ceux qui veulent ré- ...X33x34x35x36) envie de nous en proposer
partir du nombre d (= 36) : soudre Ie problème par et de votre crü, ne vous gê-
36x35x34x33x32x31 x3 I'analyse combinatoire p est Ie nombre d'objets re- nez surtout pas...
0x29x28. parce qu'ils ne sont pas ef- tenu pour chaque ar¬
Et Ie nombre exact de frayés par des mots com¬ rangement
combinaisons ? Voyez- me « factorielle », il suffit de
donc Ie sous-titre en tête recourir a la formule sui-
d'article ! vante qui donne Ie même
résultat (aux erreurs d'ar-
rondi pres) :

A? =
n!
(n-p)i (36-9)!

Ingelor
19, route nationale - 54280 LANEUVELOTTE
Téléphone : 83 29 03 43 - Telex : 850 024F

Fabricant de plaques photosensibles


et de machines de mise en oeuvre

Nos prix, notre qualité— Le technicien fait la différence...!


Ia solution du puzzle • elex n°18 • janvier 1990 29
détecteur

tensions
alter na tives
Attention a la tension !
Comme son nom l'indique, capteur du conducteur fagon générale que le gain
ce circuit permet de déter- pour le détecter. II naTt sur est déterminé par le rap¬ Seules les tensions
miner la présence d'une ten¬ ia plaque métallique une port entre d'une part R2 et altematives sont amplifiées
sion sur un conducteur tension, par effet capacitif. d'autre part R3 et P1.
isolé. Qui dit électronique La plaque du capteur est Dans l'application qui
dit tension, et qui dit ten¬ en quelque sorte une des Pour les tensions conti- nous occupe, les seules
sion, dit danger. L'électro- armatures d'un condensa- nues, le gain est faible en tensions intéressantes
nicien amateur évolue dans teur virtuel dans la condui¬ revanche, il est tout juste sont altematives, il est
un environnement truffé de te serait l'autre armature. unitaire (gain de 1). Ceci donc préférable que le cir¬
conduites électriques, pri- est du a la présence de C1. cuit intégré n'ait pas a
ses, railonges et autres ac¬ Cette tension est micros- Ce condensateur, dans amplifier de tension
cessoires pas toujours aussi copique, mais perceptible l'idéal, empêche le cou¬ continue.
inoffensifs qu'il Ie faudrait. par IC1 du fait de la tres for¬ rant continu de la contre-
Voici donc un moyen de véri- te valeur de R1. Le gain de réaction qui passé par P1, Le tres faible signal d'en-
fier une conduite sans rien y l'amplificateur opération- R3 et R2 de circuler par la tree beneficie d'une tres
brancher. Le principe du cir¬ nel est tres élevé. Pour les masse ; ceci a pour effet forte amplification, a tel
cuit est interessant en soi. tensions altematives, il de porter les entrees et la point qu'il devient utilisable
peut aller jusqu'a 40 000, sortie de l'amplificateur pour commander la base
selon la position du cur- opérationnel au même po- de Tl. Celui-ci conduit et la
seur de P1. On peut dire de tentiel continu. LED s'allume, indiquant
Couplage capacitif
II y a en effet sur la figure 1
S1
un composant assez inha-
bituel, introuvable chez les
marcnands de compo-
sants d'électronique, mais
que vous n'aurez néan-
moins aucune difficulté a
trouver dans une caisse a
outils un tant soit peu four-
nie : il s'agit tout bêtement
d'une plaque métallique
qui sert ici de capteur.
Nous savons qu'un
champ magnétique s'éla-
bore autour de tout con¬
ducteur quand y courant y
circule. La puissance de
ce champ est plus ou
moins forte selon ia nature 84811X
du conducteur, l'intensité
du courant... et bien sur
l'éloignement du capteur. Figure 1 - C'est la plaque métallique reliée è I 'entree de IC1 qui est le capteur capacitif du détecteur
Plus le champ est faible, de tensions.
plus il faut approcher le Selon la position du curseur de PI, le gain de I 'amplificateur opérationnel peut aller jusqu'a 40000.

30 détecteur de champ électrique • elex n°18 • janvier 1990


par la la présence d'une et une pile compacte de
tension sur Ie capteur. 9 V. Comme le plan d'im-
Si la LED ne s'allume pas plantation des compo-
franchement, il faut es- sants du capteur n'occupe
sayer de rapprocher Ie guère que la moitié de la
capteur du conducteur platine d'expérimentation,
pour confirmer ou infirmer il est recommandé de rac- LISTE DES COMPOSANTS
i'indication. courcir le coffret: il suffit
pour cela de raccourcir
Le réglage de PI sera fait chacune des deux coques R1 = 10 M£5
en I' absence de champ al- en sciant l'excédent de R2 = 12 Q
tematif a proximité du cap¬ longueur du cöté dépour- R3,R4 = 10 kQ
teur : cherchez la position vu de paroi laterale. La pla¬ R5 = 220 Q
du curseur de P1 pour la- tine raccourcie sera alors
quelle la LED s'allume puis montée dans le sens de la P1 = 500 kQ var.
revenez un peu en arrière, largeur. Rien ne vous em- C1 = 1 0 0 / J F / 1 6 V
tout juste ce qu'il faut pour pêche cependant de lais¬ D1 = LED rouge
qu'elle s'éteigne. Appro- ser le coffret entier et T1 = BC547B
chez le capteur d'un con¬ même d'y monter la plati¬ IC1 = CA3140
ducteur sous tension : la ne sans la raccourcir.
LED doit s'allumer. Le cir¬ La réalisation ne pose pas Divers;
cuit n'est pas assez sen- de problème particulier; S1 = irrterrupteur
sible pour détecter la nous vous recomman- piie de 9 V avec coupleur
présence de conduites en- dons vivement d'utiliser un è pression
castrées (tubes sous sai- support pour IC1. C'est Ie plaquette de töie de 4 x
gnées) ou camouflés genre de circuit intégré 2 cm environ
derriére une cloison que I' on réutilise par la sui¬ coffret (par exemple mo-
épaisse. te dans d'autres monta¬ dèie HE 222 de Heiland)
ges. platine d'expérimentation
Pour le capteur de notre de format 1
La réalisation prototype, nous avons
monté une plaque métalli-
Pour la mise en botte de ce que de récupération qui
détecteur, nous avons opté mesurait a peu pres 2 cm
une fois encore pour un sur 4 cm et nous I'avons
coffret translucide HE222. collée sur une des parois
Nul n'ignore plus qu'il latérales du coffret, après y
s'agit de coffrets formés avoir percé un petit trou
par deux coques symétri- pour le passage du fil et un La tension de service indiquée sur un Figure 2 - Plan d'implantation
condensateur chimique sera egale ou
ques qui glissent l'une trou de plus grand diamè- supérieure a la valeur spécifiée pour ce des composants sur un mor-
dans I' autre, et peuvent tre pour S1, l'interrupteur condensateur dans la liste des com-
posants. ceau de platine d'expérimenta¬
abriter une platine d'expé- marche-arrêt. tion de petit format.
rimentation de petit format 84811

Table
tragante
CIVAL Caractéristiques générales:
• format papier A3, A4 et
La table CIVAL n°8 est a la fois
un traceur six couleurs A3 et continu
A4, et un module de fraisage, de • barillet 6 couleurs, pointe
pergage et de gravure. Ainsi un bille
dessin exécuté par un logiciel • 17 polices de caractêres
graphique HPGL (HPGL est un • maintien du papier par
sigle qui désigne un des formats pincement
de codage des (coor-) données • compatible HPGL
envoyées a une table tragante • surface de tragage
pour commander les mouve- ISO A3 : 263 x 400
ments de sa tête) pourra être ISO A4 : 190 x 263
dessiné, gravé, fraisé ou percé. • vitesse max. :120 mm/s
C'est ainsi que la table CIVAL • résolution Standard
n°8 devient un véritable outil de 0,14 mm
fabrication de circuits imprimés max.: 0,07 rnm
depuis le dessin des pistes jus- • préciston ± 0,2 %
qu'au pergage des trous. Son • interface série ou parallèle
prix la rend accessible aux éta-
blissements d'enseignement. Elle Pour tous renseignements
est livrée sous forme de kit a as¬
complémentaires, n'hésitez
sembier (durée de l' assembla¬
pas a vous adresser a :
ge : environ 2h30) et Eddy Stargess, Internationale
accompagnée de ses trois ma¬ 58 avenue de Wagram
nuels : utilisation, mode usinage, 75017 PARIS
assemblage et maintenance). tél: (Ij 43 40 81 62
détecteur de champ électrique • elex n°18 • janvier 1990 31
l'hydrogène : un gaz explosif

Quand on entend Ie mot asthmatique. C'est le bruit


« chimie », on se dit géné- que fait I' hydrogène en se
ralement: « ga pue ». Si consumant. L'expérience
vous avez suivi/subi des reste inoffensive tant que
cours de travaux pratiques vous la faites avec des vo¬
au college ou au lycée, lumes d'hydrogène raison-
vous avez aussi compris nables. Si vous essayez de
que la chimie, parfois ga la reproduire dans une bai-
pète. Ce sont la autant gnoire...
d'impressions largement
confirmées par la réalité Ne vous amusez surtout
de notre monde industriel pas non plus a faire la
qui « pue et parfois pète ». même chose avec la ten¬
sion de 220 V du réseau
Pourquoi l'électronique ne domestique. On raconte
pourrait-elle pas devenir l'histoire d'un rigolo agé
un tantinet scato elle aussi, d'une dizaine d'années
pour changer ? Nous vous qui a plongé l'extrémité
proposons ici une petite in- d'une rallonge branchée a
cursion hors du domaine une prise murale düment
strict de l'électronique, alimentée sous 220 V,
avec une expérience de dans une bassine d'eau
chimie élémentaire sous Ie salée « pour regarder les
haut patronage de Sainte bulles sortir de la prise de
Hydrogène et Sainte Oxy- courant». Quelques an-
gène. Du changement, de nées plus tard, le rigolo en
l'action, salut Eugène ! question est devenu ré¬
dacteur chez e/ex. Claude
II ne s'agit pas d'une recet¬ Frangois a eu moins de
te de cocktail Molotov, chance que lui.
rassurez-vous. La petite ex¬ Sur cette photographie nous avons amélioré le dispositif décrit
périence que nous vous dans I 'article, en rajoutant une deuxième éprouvette pour prélever D'oü vient I'energie qui se
proposons, bien qu'elle Ie gaz produit sur I 'anode. Le sel a été remplacé par de la soude, libère au moment oü
produise une explosion, et c'est ainsi que I 'on obtient sur I 'électrode positive, c'est-a-direl'hydrogène explose? De
est totalement inoffensive. I 'anode, de I 'oxygène (è I'état gazeux), pendant que sur la cathode I' hydrogène, car plus il y a
Remplissez une cuvette en se dégage I 'hydrogène. Si I 'on désire monter un dispositif durable, de gaz dans l'éprouvette,
plastique d'eau salée a rai- on prendra pour électrodes non plus du cuivre, mais les tiges de plus I'explosion est forte.
son d'une petite cuiller de charbon que I 'on trouve dans les piles plates. Du fait de leur neutra- En remontant le cours des
sel pour 1 litre d'eau. Pre- lité chimique, elles ne subissent aucune corrosion, ce qui n'est pas événements, on découvre
nez une éprouvette et le cas des électrodes métalliques. que I'energie vient de la
immergez-la complète- source de tension qui
ment pour en chasser I' air. nous a permis de décom-
a mesure que le niveau de poser ('eau en gaz. La
En guise d'éprouvette
Électrolyse l'eau baisse. Patientez un quantité d'energie libérée
vous pouvez prendre par instant, puis extrayez dépend du temps que
Si le débit de courant est I'électrode sans sortir
exemple un de ces tubes assez élevé et I' eau assez dure I' électrolyse (c'est
en verre dans lesquels on I'éprouvette de l'eau et ainsi que I' on appelle cette
salée, vous verrez apparaT- sans la retourner. Puis ob-
vend les batons de vanille tre rapidement des bulles réaction chimique) mais
ou de cannelle (au rayon turez I' éprouvette avec vo- aussi de la puissance de la
sur I'électrode négative, tre pouce, toujours sous
patisserie des grands ma- c'est-a-dire la cathode. Ce source. Si vous montez
gasins). Introduisez dans l'eau afin d'empêcher le "plusieurs piles en série, les
gaz est de I' hydrogène. Le reste d'eau d'en sortir et
I'éprouvette une languette courant électrique, en cir- bulles de gaz se formeront
de cuivre, d'époxy cuivré l'air d'y entrer. sensiblement plus vite. La
culant dans I' eau (il ne cir-
ou une tresse de fil de cui¬ cule pas si l'eau n'est pas quantité d'énergie dépend
vre dénudé. II faut une salée) la décompose en Sortez I' éprouvette de donc de la puissance et du
deuxième électrode que deux volumes d'hydrogè- l'eau et approchez-en temps. Nous quantifions
l'on immerge dans la ne pour un volume d'oxy- I'ouverture (toujours obtu- d'ailleurs I'energie de no¬
cuve. Reliez I'électrode de gène (H2O). rée par votre pouce) de la tre réseau électrique en
I' éprouvette au pöle néga- flamme d'une bougie que kilowatts-heure (kWh), qui
tif d'une source de tension Si vous tenez I'éprouvette vous aurez eu soin d'allu- sont le produit de la puis¬
(une pile plate par exem¬ avec son ouverture tour¬ mer au préalable. Enlevez sance (kW) par le temps
ple, ou une des alimenta- nee vers le bas, vous pou¬ votre pouce et écoutez... (en heures, h). Le comp-
tions qu'e/ex vous a vez y recueillir I' hydrogène Vous n'entendrez guère teur électrique monté a
proposé de réaliser). qui s'y accumule au fur et qu'un plop plus ou moins l'entrée du circuit domesti-
36 gaz explosif • elex n°18 • janvier 1990
que est un multiplicateur forme avec l'air des mé¬
qui fait Ie produit de la ten-
sion, du courant et du
temps. Et comme ni la
puissance ni Ie temps ne
langes explosifs (lorsque
son volume représente 4 a
4,2% du mélange), tout
comme I'essence d'ail-
C0MP0SAN1S
peuvent se perdre (c'est
du moins ce qu'on en dit
en physique), I'energie ne
leurs qui forme avec l'air
un mélange explosif a par-
tir de 2% au lieu de 4%
DIFFUSION
se perd pas non plus, elle pour l'hydrogène. J E A M C O
se transforme.
Le prix de revient de COMPOSANTS ÉLECTRONIQUES
l'hydrogène comme sour- CONNECTIQUE INFORMATIQUE — KITS — SONO
Demain l'hydrogène ce d'énergie, aujourd'hui MESURE — OUTILLAGE — MAINTENANCE
trop lourd, passera un jour
dans la marge de rentabili- LIBRAIRIE TECHNIQUE
L'hydrogène est un por-
teur d'énergie plein d'ave- té. Comme il ne pollue pas
nir. D'abord parce qu'il a en se consommant, il a 12 rue Tonduti de L'Escarène 06000 NICE
un pouvoir calorifique éle- quelques longueurs Téi: 93.85.83.78 Fax: 93.85.83.89
vé (2,6 fois celui de l'essen- d'avance sur bon nombre
ce), ensuite parce que Ie d'autres sources d'énergie
produit de sa combustion qui finiront par s'étouffer talyseurs solaires géants II existe néanmoins a tra¬
est... de l'eau, que l'on elles-mêmes. Des ingé¬ seraient mis en oeuvre vers le monde divers véhi-
peut retransformer illico en nieurs futuristes ont imagi- pour obtenir l'hydrogène a cules a moteur a
hydrogène par électrolyse. né que l'on pourrait partir de l'eau (la contra- hydrogène. Et les recher¬
II est malheureusement implanter des centrales de diction eau-désert confère ches continuent.
difficile et dangereux a production d'hydrogène un caractère franchement
stocker: il explose car il dans les déserts. Des ca- utopique a ce projet). 84619

Ciao Caractêristiques générales:


• formats A3 ou A4, portrait
Un logiciel de dessin de circuits ou paysage
imprimés assisté par ordinateur • compatible HPGL {pour les
(PC XT ou AT, Hercule ou EGA documents de fabrication) et
- ne fonctionne pas en mode standard EPSON (pour les
CGA) qui permet la sortie sur documents de travail)
imprimante standard EPSON en • commande au choix le port
simple ou doublé intensité et sur de sortie parallèle ou série
table tragante série ou parallèle • fonctions de tracé de pastil¬
compatible HPGL, pour le tracé les et de pistes
du plan d'implantation et le tracé • grille au pas de 2,54 mm par
du typon simple et doublé face. pas entiers ou demi-pas
La qualité et la présentation des • échelle 1
documents permettent non seu- • pour chaque fonction, les op-
lement la fabrication des circuits tions disponibles sont affi-
imprimés, mais aussi leur inser- cbées è droite de 1'écran et
tion directe dans le dossier de peuvent être activées a 1'aide
fabrication (cadre et cartouche, des touches de fonction
format A4 et A3, portrait ou • affichage au bas de 1'écran
paysage). des coordonnées X et Y du
Le programme dessine 6 types curseur
de pastilles différentes (circuit in- • cartouche pour la sortie de
tégré horizontal ou vertical) et documents
connait deux largeurs de pistes • option de duplication du des¬
prédéfinies. D'autres largeurs sin de dessin de circuit
peuvent être obtenues par juxta- imprimé
position de pistes. La grille est
au pas de 2,54 mm avec dépla-
cement en X et en Y par pas ou Pour tous renseignements
par demi-pas. La surface maxi¬ complémentaires, n'hésitez
male de tragage est de 140 mm pas a vous adresser a :
x, 180 mm. La prise en main est
aisée. Aucune bibliothèque de CIF
composants n'est nécessaire, Circuit imprimé francais
chaque composant est dessiné 11, rue Charles Michels
par 1'utilisateur au moment de 92220 BAGNEUX
1'exécution du dessin a 1'écran. tél: (1) 45 47 48 00
906507

gaz explosif • elex n°18 • janvier 1990 37


ANIMATEURS DE CLUB
D'ÉLECTRONIQUE
FAITES CONNAITRE
VOTRE ACTIVITÉ AUX
LECTEURS D'ELEX

Envoyez-nous vos coordonnées qui


paraïtront dans un prochain numero
d'ELEX...
eest gratuit!

Utilisez la grille VENDS oscillo GROTECH 3031, état VENDS log Fr IBMPC, calculez vos
ci-dessous impeccable, simple tracé 20MHz
avec sonde, notice technique :
transfos atténuateur-ampli-T
original. Prix : 40F. CAILLAUD 2,bis
1450F. Tél Ie soir : 43.76.57.82. Cité Debergue 75012 PARIS.

VENDS livre PRATIQUE DE


L'ELECTRONIQUE 16 volumes, 15 VENDS alim labo prof 0-30V ETO-
coffrets, matériel neuf, jamais servi, 10A en 3 plages 2 galvas UETI +
Prix : 11500 F - Vendu : 6500 F. Tél doe complete impec. : 1000F. Tél :
: 31.91.64.69. 49.55.34.75 demandez Jean .

Petites Annonces Gratuites ELEX


Les petites annonces sont gratuites pour les particuliers. Les annonces a caractère com¬ VENDS au plus offrant WOBU VENDS comp. AT286 12MHz RAM
mercial sont payantes d'avance au prix de 41,51 FF par ligne (35 FF/HT). METRIX 232B magnétoscope 1 Mo HD30MO FD1,2Mo + 1,4Mo 2
- Les textes, lisiblement rédigés, ne seront acceptés que sur la grille ci-dessous (ou sa PHILIPS UCR N1700, panne têtes + seres 1. DOS IBM 3,3 mono donne
photocopie). N'oubliez pas d'inclure dans votre texte vos coordonnées ou n° de télé- 5 cassettes. Tél : 63.72.57.73. carte EGA 11500 F. Tél :
phone complet (avec préfixe ""\" pour zone Paris). 81.32.07.71.
- L'offre est limitée è une annonce par mois et par lecteur: joindre obligatoirement te
co/'n justificatif valable jusqu'è la fin du mois indiqué. VENDS è bidouilleur confirmé :
- Indiquer aussien dehors du texte votre nom et votre adresse complete : les envois anony- émetteur/récepteur 144 MHz FM a
mes seront refusés. terminer et regier avec doe. : 750 F RECHERCHE fiche technique TDA
- ELEX se réserve Ie droit de refuser a sa discrétion les textes regus, notamment en + port. Tél : 81.97.60.63 ap 20H. 2107 TDA 2108 + adresse
raison des limites de l'espace disponible ou d'un texte ne concernant pas l'électro- revendeur. RAVAUX P 12, rue Lulli
nique. En principe, les textes regus avant Ie 15 du mois paraïtront Ie mois suivant. 25200 MONTBELLIARD.
— ELEX n'acceptera aucune responsabilité concernant les offres pubttées ou les VENDS APPLE 2E + duo disk +
transactions qui en résulteraient. chat mauve (doublé haute
- L'envoi d'une demande d'insertion implique l'acceptation de ce reglement. résolution) + nombreux livres : ACHETE ELEX N°1 è 15 (5 F pièce).
2200 F. Nabil CHOUK Tél : MEYER Vincent 68740
ELEX - p.a.g.e. - B.P. 53 59270 Bailleul 64.80.04.61. BLODELSHEIM. Tél : 89.48.61.15.

CHERCHE assembleur-déass.
moniteur sur cancn X07. Tél : VENDS oscillo TEKTRONIX type
Texte de l'annonce (inclure vos coordonnées} : 38.53.41.82 ap 18H, demandez 535A + ampl différentiel + doe -
Mathieu. 1300 F. Fréq mètre + db mètre -
1000 F.Luxmètre. Tél : 20.33.41.89.
I I I I I II VENDS MSX 64K + moniteur +
magnéto informatique + livres + VENDS récepteur REALISTIC AM
I I I I I II jeux : 2600 F. Tél : 77.93.10.60 ST USB CW 10K A 30MHz, type
ETIENNE. DX302. TBE prix ; 2000 F. VINO M.
07700 ST MARCEL D'ARDECHE.
I I I I I Tél : 75.98.84.84.
VENDS T07/70 + lecteur K7 +
QDP + 200 programmes +
I I I I I l lI imprimante -f livres + manettes +
VENDS transfos, relais potentios,
cartouches - Bas prix. Tél :
90.35.16.89. multitours, Microschwitch. Liste
LI I I I c.e.t.s.a. COCU Roger 35, Av De La
République 18110 ST MARTIN
I I I I I I VENDS ZX81 (clavier neuf) + 64 Ko
+ 120 programmes sur cassettes +
D'AUXIGNY. Tél : 48.64.68.48.

Completer obligatoirement (hors annonce). listings + livres : 550F. Gauthier L.


Avignon 39200 SAINT-CLAUDE. RECHERCHE Ie livre "PRATIQUE DE
LA T V " Eurotechnique - 10
volumes. MICHEL P 5, rue des
A VENDRE IBM 640 Ko 2 lect 360 Postes 44150 ST HERBLON.
Nom Ko + écran mono CGA + TURBO C
+ TURBO PASCAL : 6000F. Tél : (1)
Adresse 46.60.64.99 Ie soir - demandez
Patrick. DONNE (oui ! donne) è club ou as-
sociation une carte programmateur
de 2716/32/64 pour Apple // + ou
VENDS logiciel simulateur de vol e. Vpp 21 V facile a modifier
"AIRBUS" pour T07/70. Prix a (TL497). Prendre contact avec la
débattre. Tél 62.68.75.13 sauf Ie rédaction d'ELEX pour Ie reglement
dimanche. des frais de port.
inverseur de
servocommande

l'art de manipuler des impulsions


Tout modéliste se trouve Sur les systèmes plus an¬ dure 2 ms, elle part en bu¬ La fonction de notre circuit
confronté un jour ou l'au- ciens, cette possibilité d'in¬ tée dans le sens opposé (a est d'inverser, si l'on peut
tre au problème que lui version n'est pas prévue gauche dans ce cas). Se- dire, la durée des impul¬
pose une servocomman¬ d'origine. Sur bien des mo- lon que les impulsions sions. II s'agit d'obtenir
de qui certes fonctionne, dèles, I'inversion mécani¬ sont plus longues ou plus qu'une commande com¬
mais répond « a l'envers ». que n'est pas possible non courtes, l'angle sera plus me par exemple "mi-
On déplace Ie manche plus. D'oü l'intérêt d'un in¬ ou moins grand. Ainsi une course a droite" soit rem-
vers I' avant, Ie bateau fait verseur de polarité des im¬ impulsion de 1,5 ms placée par la commande
marche arrière. On tire sur pulsions de commande mettra-t-elle la servocom¬ "mi-course è gauche". Le
Ie manche, et l'avion des- qu'il nous a paru interes¬ mande a mi-course (c'est- tableau 1 illustre le rapport
eend au lieu de monter... sant d'étudier ici, ne serait- a-dire tout droit). entre les commandes
En réalité, les choses ne se ce d'ailleurs que pour vous d'origine regues par I'in¬
passent pas ainsi, puisque montrer comment ga verseur et celles qu'il ren-
l'on s'apergoit de l'inver- marche. voie, exprimées en
sion bien avant d'en arriver millisecondes, par pas de
a de telles situations ex-
Ceux d'entre nos lecteurs
Comment inverser ? 0,1 ms. En pratique toute
trêmes.
que les modèles réduits Le circuit électronique de valeur intermediaire est
n'intéressent pas verront la servocommande com- possible, ainsi une impul¬
comment on crée des impul¬ pare la longueur de l'im- sion de 1,237 ms par
Pourquoi inverser ? sions complémentaires pulsion a la position exemple sera remplacée
quant a leur durée. Ca faisait actuelle. Si elle est par par une impulsion de
Dans certains cas, la confi- longtemps qu'on ne s'était exemple en butée a gau¬ 1,763 ms.
guration mécanique du pas amuses dans ELEX a che et qu'elle regoit!' ordre
modèle reduit permet d'in- manipuler les millisecondes de ce mettre a mi-course On considère que le signal
verser la position du bloc è coups d'opérateurs logi- vers la gauche, il s'agit de transmis par I'inverseur
asservi de telle maniere ques. Chic alors ! ramener la servocomman¬ pourra être retardé sans
que Ie sens de fonctionne- de en arrière et non pas de dommage de 2 ms ou
ment normal soit rétabli. Une servocommande con- chercher a lui faire faire le moins. Ce délai est néces¬
Le problème de I' inversion tient un petit moteur a cou¬ tour complet par la saire pour traiter le signal,
est alors résolu. Par ail- rant continu avec un circuit gauche... mais il n'affecte nullement
leurs, sur les télécomman- électronique qui regoit de La position du manche de le fonctionnement de la té-
des modernes, on trouve l'émetteur des impulsions commande est analysée lécommande. Le modélis¬
a'ssez systématiquement de 1 a 2 ms. Quand I'im¬ fréquemment, de telle sor- te lui-même, s'il est
un bouton d'inversion sur pulsion dure 1 ms, la servo te que la succession de normalement constitué,
l'émetteur lui-même. La part en butée dans un déplacements donne nais- ne pergoit évidemment
I'inverseur ne présente sens (a droite par exem- sance a un mouvement pas un retard de quelques
pas d'intérêt non plus. ple), quand I' impulsion continu et sans cahots. millisecondes.
inverseur de servo • elex n°18 • janvier 1990 39
P1 et R2. Latension monte
sur les broches 12 et 13 de
N2, jusqu'a atteindre le
seuil de basculement de
4,8 V eet operateur. La partie
stable de I' impulsion est
NI . . . N4 = IC1 =4001 terminée, la sortie de N2
repasse a zero.

Le niveau haut a l'entrée


broche 8 de N1 a disparu
(Uj depuis longtemps déja, la
IC1
sortie broche 10 de eet
operateur repasse au ni¬
veau logique de repos
(haut).

Sortie =
*
référence - entree
Intéressons-nous de plus
pres a la durée de la char¬
ge de C l Selon la position
du curseur de P1, le débit
de courant sera plus ou
moins intense et la charge
du condensateur plus ou
moins longue. Nous re-
viendrons sur ce réglage.
Figure 1 - Deux operateurs logiques NON-OU torment la bascule monostable qui produit I 'impulsion de En tous cas, une fois ré-
référence a laquelle on soustrait I 'impulsion d'entrée a I 'aide du doublé operateur NON-OU formé par glée, la durée de cette im¬
N3 et N4. Ce dédoublement permet au circuit de fournir plus de courant que si la sortie se faisait sur pulsion ne change plus.
un seul operateur. Nous tenons notre référen¬
ce, et nous allons l'appli-
Si vous avez bien examiné d'ELEX n'ignore plus ce mais leur différence n'est quer a l'une des entrees
Ie tableau 1, vous avez re- qu'est une bascule mo¬ en tous cas pas assez forte de N3, un operateur NON-
marqué que la somme nostable ; un tel circuit pro¬ pour donner naissance a OU dont l'autre entree re-
des deux impulsions don- duit une impulsion de sortie deux niveaux logiques dif- goit l'impulsion de com-
ne toujours 3. Ces 3 ms de longueur fixe a partir férents. mande originale. Faites
servent de référence a l'in- d'une impulsion d'entrée de abstraction de N4 pour l'in-
verseur. On soustrait I'im¬ longueur quelconque. lei, la Voici I'impulsion de com- stant. Quant a R1, sa fonc¬
pulsion d'entrée aux 3 ms, durée de I'impulsion de mande. Elle arrive sur la tion est de forcer l'entrée
ce qui reste est I' impulsion sortie est de 3 ms, et il broche 8 de N1 (point A) de N3 au niveau bas en
inversée, Prenons un s'agit d'une impulsion né- qui devient haute. La bro¬ I'absence de signal de
exemple : gative, c'est-a-dire qu'au che 10 (point D) passé a 0, commande.
3 ms - 1,4 ms = 1,6 ms repos, avant et après I' im¬ et comme le condensateur
ou pulsion, la sortie de la bas¬ n'est pas chargé, la broche rappel de la table de véri-
3 ms - 1,75 ms = 1,25 ms. cule est au niveau logique 12 et la broche 13 de N2 té d'un operateur
haut. L'impulsion elle- (point B) sont elles aussi au
même est donc un niveau niveau bas, du moins pen¬ NON-OU
bas qui dure 3 ms. Cette dant un bref instant. La sor¬ A B sortie
Une sotistraction logique dernière condition nous tie de N2 passé donc au
est imposée par la fonction 0 0 1
Interessant, n'est-ce pas ? logique NON-OU comme niveau haut auquel elle for- 0 1 0
Voyons Ie circuit a présent. nous allons le voir. ce l'entrée broche 9 de N1. 1 0 0
Le schema de la figure 1 se Le condensateur C1 se 1 1 I o
subdivise en deux. II y a charge a présent a travers
une bascule monostable Le chronogramme de la
qui produit I'impulsion de figure 2 va nous aider a I!
3 ms, et un operateur comprendre comment il
NON-OU formé par N3, N4 fonctionne ce circuit. Au
et R1. Le monostable est début, I'entree du circuit 1ms
"""!' 2ms
formé par N1, N2, P1, R2 et (broche 8 de N1) est basse. - H
C1. Aucun lecteur fidele Les entrees de N2 sont for- ^ ^
cées au niveau haut par il 1
R2 et P1. La sortie de eet I
Tableau 1 operateur est donc au ni¬
impulsion impulsion i , .ii .
veau bas, ainsi que I'en¬ 3ms «11 3ms
d'entrée de sortie tree broche 9 de N1. Le

nr
<ms) (ms) niveau de sortie de eet (§>•
1,0 2,0 operateur est haut par con¬
1,1 1,9 séquent. Si l'on vous de-
1,2
1,3
1,4
r
1 <
1,8
1,7
"1 R
1,5
mande si C1 est chargé
dans ces conditions, vous
répondrez que non, puis-
qu'il règne la même ten-
2ms 1 1ms

84602X2
i!e 1,4 sion sur ses deux
1,7 13 armatures. Figure 2 - Le chronogramme des impulsions du circuit de la figure 1
1,8 1,2
permet d'en comprendre le fonctionnement. La forme réelle de la
1,9 1,1
2,0 1,0
Les deux tensions ne sont courbe de charge de C1 (B) diffère sensiblement de la schématisa-
pas forcément identiques, tion qui en est faite ici.
40 inverseur de servo • elex n°18 • janvier 1990
Compte-tenu de la table de courant des entrees aux- précision de la durée de service définitive du mon¬
vérité d'un operateur quelles ils sont reliés et l'impulsion de référence. tage, car il dépend directe-
NON-OU, la sortie (point E) auxquelles ils ont a fournir Mettez le curseur de P1 a ment de sa valeur.
ne sera au niveau haut que du courant. L'union fait la mi-course, puis mettez le 84602
lorsque I' entree de I' inver- force. circuit sous tension. Le
seur d'impulsion (point A) manche de commande ou
et la sortie de la bascule le volant de la télécom-
(point D) seront elles- Réalisation et mise au mande devra être lui aussi
mêmes au niveau bas. Au- point en position au repos, c'est-
trement dit, I' impulsion de a-dire a mi-course. Si les
sortie est ie complement La figure 3 donne un plan roues, les gouvernes et
de I'impulsion d'entrée, d'implantation des compo- toute autre pièce action-
dans Ie cadre défini par sants de l'inverseur d'im¬ née par la servocomman¬
l'impulsion de référence. pulsion sur un morceau de de ne sont pas en position
L'impulsion de sortie est platine d'expérimentation médiane, il faut chercher a
egale a l'impulsion de ré¬ de petit format. Avec un corriger leur position a
férence moins l'impulsion peu d'habileté il est pos- I' aide de P1. Si en tournant
d'entrée. sible de monter Ie même P1 dans un sens vous
Si vous n'avez pas encore circuit sur une surface en- constatez que Terreur
saisi, examinez Ie chrono¬ viron trois fois moins éten- s'aggrave, il faut bien en-
gramme de la figure 2 et due que celle-ci, surtout si tendu le faire tourner en
observez que l'impulsion l'on implante les résistan- sens opposé.
de référence (point C) ces et Ie condensateur de La tension d'alimentation
commence en même I' autre cöté de la platine. Si de ce circuit pourra être
temps que I'impulsion vous n'avez pas d'expé- comprise entre 3 V et 9 V.
d'entrée, et que I'impul¬ rience avec ce genre de Les 4,8 V indiqués sont
sion de sortie commence montage microscopique, une valeur... indicative. Le
quand celle-ci s'arrête, attendez-vous a de mau- réglage de P1 devra être
pour durer jusqu'a la fin de vaises surprises, du moins effectué avec la tension de
l'impulsion de référence. au début.
La fonction de N4 est de Le circuit devra être inter-
seconder N3 pour la four- calé dans la liaison entre la LISTE DES COMPOSANTS
niture du courant de sortie. servocommande et le ré- R1 = 100 kQ
Son róle est donc pure- cepteur. N'oubliez pas R2 = 47 kQ
ment« analogique » et non d'établir et de rétablir la liai¬ P1 = 100 kS var,
« logique » ; on dit d'un tel son de masse en amont et
montage qu'il augmente la en aval ! C1 = 47 nF
sortance des circuits logi- Pour le réglage, il ne faut IC1 = 4001 Figure 3 - Plan d'implantation
ques, c'est-a-dire leur apti- pas d'outil spécial, contrai- platin© d'expérimentation des composants sur un petit
tude a tenir un niveau rement a ce que l'on pour- de format 1 bout de platine d'expérimen¬
logique face aux appels de rait craindre en raison de la tation.

Un nouveau moyen de forma-


Rappel tion a la disposition des entre¬
prises : la presse spécialisée.

iLes entreprises peuvent dé-


sormais déduire de leurs obli-
gations en matière de
formation permanente le
montant des abonnements
souscrits a des publications
spécialisées.
La loi du 16 juillet 1971 sur la
formation permanente a as-
sujetti les entreprises de plus
de 10 salariés a une obliga¬
ten de contribuer a cette for¬
mation pour un montant
aujourd'hui fixé a 1,2 % de la
masse salariale. Les entrepri¬
ses peuvent se libérer de cet¬
te obligation soit en payant
une taxe au Trésor, soit -objectif de la loi - en justi-
fiant des dépenses de formation au bénéfice de Pour PC XT, AT et compatibles équipés de
leurs salariés. Les dépenses ainsi éligibles sont dé- cartes video HERCULES ou EGA. Sortie
finies par la législation, et sont précisées par les sur imprimante et table tragante.
textes réglementaires. La circulaire mentionne les
dépenses relatives aux abonnements a des Prise en mairi instantanée. Mylar et plan
« publications scientifiques, techniques, financiè- d'implantation.
res et économiques relevant de la presse spéciali¬ F/TTC
sée. » Le terme technique est pris ici dans son
acception la plus large, et vise donc aussi bien, par
783 (812 F/franc<A
exemple, les techniques juridiques, comptables,
médicales etc, que les technologies comme celle 11, rue Charles-Michels
de l'électronique abordée dans ELEX. 92220 BAGNEUX
Telex : 631 446 F
Fax: 16(1)45 47 16 14
Qu'on se le dise ! Tél. : 16(1)45 47 48 00

inverseur de servo • elex n°18 • janvier 1990 41


ABC des AOP
Troisième partie du petit abécédaire des
amplificateurs opérationnels
Le montage comparateur
Le montage comparateur ques électrons de plus a
est en fait un comparateur une entree qu'a I' autre, ne
de tensions. Rien de plus serait-ce que du fait des
normal que d'utiliser I' am- dissymétries de la « puce »
plificateur opérationnel elle-même. La sortie a ten¬
pour faire des comparai- sion nulle n'est pas un état
sons de tensions puisque stable.
nous avons vu qu'il réagit
a des différences de ten- Si nous voulons obtenir en
sion entre ses entrees. Le sortie un signal positif pour
montage élémentaire de une tension d'entrée infé¬
comparateur est représen¬ rieure a la tension de réfé¬
té par la figure 1. Le poten- rence, il suffit d'inverser les
tiomètre signifie la röles des deux entrees :
possibilité de modifier la appliquer la tension de ré¬
tension de référence appli- férence a l'entrée non in¬
quée a I'entree inverseu- verseuse et la tension
se. Le fonctionnement est inconnue a l'entrée in¬
extrêmement simple : si la verseuse.
tension de I'entree non-
inverseuse (+) est supé¬ Figure 1 • L 'amplificateur opérationnel dans sa fonction la plus
La valeur de la tension de
rieure a celle de I'entree « naturelle » : la comparaison d'une tension d'entrée Ue éventuelle-
référence est sans impor-'
inverseuse (-), la sortie ment variable a une tension de référence fixe (Urèl).
tance, tant qu'elle reste
prend sa valeur la plus po- dans la plage admise par
sitive (egale a la tension l'amplificateur opération¬
d'alimentation positive di- nel. Elle est habituellement
minuée de la tension de bornée par la tension des
déchet) ; si la tension de alimentations, diminuée
l'entrée non-inverseuse de 1 V ou 1,5 V. Dans le cas
(+) est inférieure a celle de du 741, elle s'étend de
l'entrée inverseuse (-), la +13 V a -13 V pour une
sortie prend sa valeur la alimentation de ±15 V.
plus négative (egale a celle Reportons-nous a la figu¬
de l'alimentation négati¬ re 2, schema interne de
ve...)- La polarité de la ten¬ l'étage d'entrée du 741.
sion de sortie indique L'explication saute aux
donc si la tension d'entrée yeux : les résistances R1 et
est supérieure ou inférieu¬ R3 et les jonctions base-
re a la tension de ré¬ émetteur de Q1, Q3 et Q5
férence. ne peuvent travailler
qu'avec une tension a
La valeur absolue de la leurs bornes.
tension de sortie ne dé¬
pend que des caractéristi- Comme cette limitation est
ques de l'amplificateur gênante dans de nom-
opérationnel et des ten¬ breuses applications, no-
sions d'alimentation. Le „tamment celles oü
gain de l'amplificateur l'alimentation ne peut pas
n'est pas limité par une être symétrique, les fabri-
boude de contre-réaction, cants ont mis au point
on dit qu'il travaille en bou¬ d'autres types d'amplifica-
de ouverte . Une différen- teurs opérationnels. Nous
ce de tension infime entre prendrons comme exem-
les entrees provoque une ple le type 358, dont le
excursion maximale de la schema interne est repré¬
tension de sortie. senté par la figure 3. II pré¬
sente la particularité de
En theorie, le résultat de la travailler jusqu'a zero volt
comparaison pourrait être Figures 2 et 3- Rappe/ de la structure interne de l'amplificateur opé¬ aussi bien en entree qu'en
aussi « égalité ». En prati- rationnel (LM) 741 (figure 2). Les entrees sont a transistors NPN. sortie. Les entrees sont
que, il y a toujours quel- Schema du LM 358 (figure 3) avec ses entrees a transistors PNP. connectées a des bases
42 abécédézaopé • elex n°18 • janvier 1990
de transistors PNP au lieu provoquer le basculement sitive présente sur Re. Le C'est eet écart entre le
des NPN du 741. Elles peu- de la sortie, la tension d'en¬ même raisonnement s'ap- seuil de basculement haut
vent donc réagir a des ten- trée Ue devra d'abord de- plique, symétriquement, et le seuil de basculement
sions nulles ou tres venir assez négative pour lorsque la tension de la bas qu'on appelle hystéré¬
proches de zero. De compenser la tension po¬ sortie est négative. sis. La figure 5 montre que
même la sortie se fait di- les changements d'état de
rectement par un émetteur la sortie sont en retard sur
de transistor PNP, sans ré- les changements de ten¬
sistance en série, ce qui sion entre les entrees. La
permet a son potentiel de zone «morte», dans la-
descendre jusqu'a celui quelle la tension d'entrée
de la masse, a condition peut évoluer sans provo¬
que Ie courant absorbé quer de changement
reste de faible intensité. La d'état de la sortie, permet
tension d'entrée est limitée d'éviter au relais de notre
dans Ie sens positif par la thermostat de vibrer en
tension des deux jonctions permanence. Sa largeur
base-émetteur et celle de est déterminée par le rap¬
la source de courant con¬ Figure 4 - Sur le circuit en trigger de Schmitt, les « mouvements » port du diviseur de tension
stant, soit a environ 1,5 V. de la sortie de I 'amplificateur opérationnel sont« bridés » par la ré- Re/Rc.
Le principe du 358, doublé sistance de réaction.
amplificateur opérationnel, Utilisations pratiques
est utilisé aussi dans le Le comparateur avec trig¬
324, modèle quadruple. ger de Schmitt est utilisé
pour remettre en forme
Stabilité des signaux perturbés par
Une différence de tension des parasites, ou pour
infime provoque immédia- transformer un signat sinu-
tement le basculement de soïdal en un signal carré.
la sortie du comparateur, Sur Ie diagramme de la fi¬
ce qui peut être gênant gure 6, les traits pointillés
quand elle commande par horizontaux représentent
exemple un relais dans un les seuils de basculement
thermostat. Le relais risque réels, compte-tenu de
de battre sans arrêt lors- I'hystérésis.
que la température est pro-
che de la consigne, Alimentation simple
c'est-a-dire lorsque la ten¬ II peut arriver qu'on ne dis¬
sion mesurée est tres pro- pose pas d'une alimenta¬
che de la tension de Figure 5 - Les seuils de basculement de la sortie d'un trigger de tion symétrique, comme
référence. La solution est Schmitt ne sont pas les mêmes selon que la tension d'entrée c'est souvent le cas dans
apportée par le montage monte ou descend. les montages alimentés
du comparateur en trigger par des piles. On peut mal-
de Schmitt. C'est le monta¬ gré cela utiliser des ampli-
ge de la figure 4. ficateurs opérationnels
L'amplificateur opération¬ pour le traitement de ten¬
nel ne travaille plus en bou¬ sions alternatives, pourvu
de ouverte comme qu'on ait créé une masse
précédemment, mais la artificielle. La figure 7 don-
boude est une boude de ne un exemple de monta¬
réaction positive, contraire- ge de ce genre. La tension
ment a la boude de de référence qui simule le
contre-réaction des monta¬ U,(0> 1 > zero volt est fixée par le di¬
ges inverseur et non- viseur de tension R1/R2 et
inverseur. Cette réaction appliquée a I'entree non-
positive introduit une inverseuse. La tension
hystérésis dans le fonc- alternative est appliquée a
tionnement du compara¬ I' entree inverseuse par
Figure 6 - Le transformation d'une onde sinusoïdale en onde car- l'intermédiaire du conden-
teur. La tension entre la
rée par un trigger de Schmitt. sateur de couplage CCE, la
sortie et I'entree non-
inverseuse est divisée par tension alternative de sor¬
les résistances RC/RE- La tie est délivrée par le con-
fraction de cette tension densateur C cs . Les
disponible aux bornes de condensateurs arrêtent la
RE est ajoutée (algébrique- composante continue,
ment, c'est-a-dire avec son mais laissent passer l'al-
signe) a la tension de I' en¬ tematif, cependant que
tree non-inverseuse. Si la I'amplificateur opération¬
tension de la sortie est po¬ nel travaille dans des pla-
sitive, c'est une faible ten¬ ges de tension qui lui sont
sion positive qui s'ajoute a adaptées.
celle de I' entree du monta¬
ge, augmentant la différen¬ Notre prochaine causerie
ce de tension entre les portera sur les montages
deux entrees et abaissant additionneurs ou somma-
ainsi le seuil que devra teurs, les montages diffé-
franchir la tension d'entrée rentiels, et les montages
pour provoquer le bascule¬ Figure 7 - Pour tra/ter des tensions alternatives en I 'absence de soustracteurs, entre les-
ment du comparateur en tension d'alimentation symétrique, on crée un potentiel de réfé¬ quels il faut faire la dif¬
sens opposé. Avant de rence (une masse artificielle) a I 'aide d'un diviseur de tension. férence. 84766
a b é c é d é z a o p é • elex n°18 • j a n v i e r 1 9 9 0 43
un ohmmètre d'arbitrage pour
faire voter instantanément et
dans Ie secret un jury de
plusieurs dizaines voire
centaines de personnes
Ou vont-ils donc chercher mutuellement. Et puis, bornes d'un ohmmètre ce totale sera plus ou
des trucs pareils, un ohm¬ pour recueillir 100 ou 150 numérique. Chaque po- moins forte selon la no-
mètre d'arbitrage? Cette votes, il faudrait un temps tentiomètre est monté tation de chaque membre
question, vous vous la po- fou... dans une petite botte et du jury. Et, comme tous les
sez sans doute assez sou¬ muni d'une échelle gra- potentiomètres sont mon-
vent en parcourant elex. C'est alors qu'un grarrd pe- duée de 1 a 10. Pour noter tés en série, la valeur
Que voulez-vous, quand tit malin s'est proposé de une photo, chaque mem- moyenne donnée a une
on explore, on trouve des monter une chaïne de po- bre du jury place le cur¬ photo sera egale a la va¬
choses étonnantes... tentiomètres assemblés seur du potentiomètre sur leur de la résistance totale
pour former une série de la position correspondant divisée par le nombre de
L'idée d'un dispositif d'ar¬ résistances variables (le a la note qu'il souhaite potentiomètres. Un calcul
bitrage électronique est curseur est relié a l'une donner. Plus la note est éle- facile a faire.
née dans un club photo des extrémités de la piste) vée, plus la résistance sera
qui organise régulière- qu'il a connectée entre les forte. La valeur de résistan- La valeur a adopter pour
ment des expositions de les potentiomètres dépend
photographes amateurs de leur nombre. S'ils sont
avec concours, notam- 100, on adoptera une va¬
ment de diapositives. Le leur de 100 Q, ce qui don-
problème pose aux orga- ohmmètre
ne une résistance totale de
nisateurs n'est pas facile a numérique 10 k£2.
résoudre efficacement -ft
avec des moyens bon Vous n'appartenez pas a
marché. II s'agit de faire vo¬ un club photo organisant
ter en même temps un des concours pour photo¬
nombre de personnes as¬ graphes amateurs? Qu'a
sez important (entre 100 et cela ne tienne, vous trou-
200) au fur et a mesure verez bien d'autres appli-
que défilent les photogra-
phies. Or pour une projec¬
t cations. Le principe
fonctionne tout aussi bien
tion de diapos, il faut 5 6 avec trois ou quatre poten¬
l'obscurité totale. Donc pas N 7 tiomètres seulement. Épa-
question de faire appel a 3-| -e tant, eet ohmmètre
des petits cartons ou des 2^
d'arbitrage ; ga valait bien
9
dispositifs de ce genre, 10 une demi-page dans ce
d'autant plus que I' on sou- numero !.
haite éviter que les mem¬
bres du jury s'influencent

Circuits Intégrés, Analogiques, Régulateurs Intégrés, Interfaces, Micro-Processeurs,


Mémoires RAM Dynamiques Statiques, Eprom et Eeprom, Quartz, Bobinage,
Semi-ConducteursTransforiques, Filtres, Ligne a retard, Leds, Supports de Cl, Ponts,
Opto-Electronique, etc.
Et de nombreux KITS.

Bon a découper pour recevoir le catalogue général


Nom .. __ . 11, Place de la Nation, 75011 Paris 4 3 7 9 3 9 8 8
Adresse Telex 216 328 F - Ouvert de 9 h 30 a 12 h et de 14 h a 19 h
Envoi • Franco 35 F - Vendu egalement au magasm Ferme le Lundi.

44 au shunt, l'arbitre ! • elex n°18 • janvier 1990


ANALOGIQUE
ANTI-CHOC
13e episode et fin

Thomson toujours deux fois


Pour en finir avec les filtres LC, il nous reste a examiner d'un quart de periode sur la tension a ses bornes. Le
une autre disposition des composants : Ie réseau oscil- courant qui traverse la bobine est en retard d'un quart de
lant parallèle. periode sur la tension. La tension est la même aux bor¬
nes du condensateur et aux bornes de la bobine. Si un
petit dessin peut vous aider, voici :

Tension

A
Courant dans ^ ^ |
le condensateur |
V
\ /i
V|
\ /
Courai

Les tensions alternatives de fréquence basse sont court-


circuitées par la bobine, celles de fréquence plus élevée
la b<it dans
r\
Temps
sont court-circuitées par Ie condensateur. En effet nous
avons vu que I' impédance de la bobine diminue quand 85806X-2
la fréquence diminue, alors que I'impédance du con¬
densateur diminue quand la fréquence augmente. II
existe une fréquence pour laquelle la bobine et Ie con¬
densateur présentent la même impédance. Cette fré¬ Les deux intensités, déphasées d'un quart de periode
quence, la fréquence de résonance du circuit oscillant par rapport a la tension, l'une en avance, I'autre en re¬
parallèle se calcule a l'aide de la formule de Thomson, tard, se trouvent déphasées exactement d'une demi-
que nous commencons è bien connaTtre : période l'une par rapport a I'autre. Autrement dit, lors-
que le courant entre dans la bobine, il sort du condensa¬
teur, et inversement. Dans un système parfait, il n'y aurait
1 aucun courant qui entre dans le circuit, ni n'en sorte, le
2 • n • yi_ • C condensateur et la bobine se renvoyant les électrons
comme au ping-pong.
La fréquence de résonance d'un circuit parallèle consti-
tué d'une inductance de 1 mH (millihenry) et d'un con¬ Voila donc un circuit aux bornes duquel règne une ten¬
densateur de 1 nF (nanofarad, 10~9) est de 159 kHz. A sion et par lequel ne circule aucun courant. La loi d'Ohm
titre de vérification, calculons I'impédance de chaque s'applique :
branche a la fréquence de 159 kHz.

1
2- n • f • C L'impédance du réseau oscillant parallèle est donc infi-
nie a la fréquence de résonance. A toute autre fréquen¬
ZL = f • L ce, I'impédance du condensateur et celle de la bobine
différent, les courants conduits par chacun différent, et la
Dans les deux cas, I' impédance est de 1 kQ. On pourrait différence est fournie par le circuit extérieur au réseau
imaginer que l'association en parallèle de ces deux im- oscillant.
pédances donne une impédance de 500 Q. II n'en est
rien, I'impédance resultante est beaucoup plus élevée, L'impédance infinie est toute théorique : elle suppose
du fait des déphasages introduits par chaque compo- une résistance nulle du fil de la bobine et un condensa¬
sant entre la tension a ses bornes et Ie courant qui Ie teur sans pertes. Dans la réalité, le condensateur présen¬
traverse. te des pertes et, pour infime qu'elle soit, la résistance de
la bobine n'est pas nulle. Le circuit oscillant réel est
Le courant oui traverse Ie nnndensateur ent en avance s\/mhnlic!P> n a r lp

analogique anti-choc. fin • elex n°18 • janvier 1990 45


Dans cette formule Rp désigne la résistance parasite ré-
sultant des imperfections de la bobine et du condensa-
teur, Z désigne l'impédance du filtre a sa fréquence de
résonance.
Le facteur de qualité se calcule aussi par le rapport entre
la fréquence de résonance et la largeur de bande :

Q=

La bande passante (b) est la bande de fréquence pour la-


quelle l'atténuation du filtre est egale ou inférieure a 3 dB
(decibels), ou a 30% ^

Quand Ie circuit est attaque a sa fréquence de résonan-


ce, la seule résistance apparente est la résistance fictive
Rp et l'impédance de L' et C' est infinie. Le circuit oscil-
lant parallèle est inséré dans un montage qui influe sur
son impédance : si c'est un étage ampltficateur, l'impé-
dance d'entrée est connectée en parallèle sur le circuit
oscillant.

1
1
T 1
1 f
\£^/
L m
1 . il
m Sc i z$ Le comportement du filtre oscillant série est a I' opposé :
i ~^ il ne laisse passer de courant qu'a sa fréquence de réso¬

nance. Le condensateur s'oppose au passage des cou-
i f
I 0 85806X-4
rants a fréquence plus basse.alors que l'inductance
arrête les courants de fréquence plus élevée. L'impé¬
dance est nulle (théoriquement) a la fréquence de ré¬
sonance.
Ces deux impédances parasites augmentent les pertes
Courant
et altèrent le fonctionnement du circuit oscillant.
Les réseaux LC parallèles sont utilisés comme filtres a
bande (relativement) étroite, puisqu'ils court-circuitent
Tension aux bornes
(ou presque) toutes les fréquences différentes de leur fré¬ du condensateur
quence de résonance. II s'agit encore d'un idéal, car les
fréquences voisines de la fréquence de résonance sont
bien atténuées, mais pas complètement éliminées.
Tension aux bornes
de la bobine
Pertes réduites dans 85806X7
le circuit oscillant

Pertes importantes dans


le circuit oscillant
Le diagramme ci-dessus montre qu'a chaque instant la
tension du condensateur est opposée a celle de I' induc-
tance. La tension totale est donc nulle ; un circuit qui se
laisse traverser par un courant sans tension a ses bornes
a une impédance nulle. Les pertes inévitables sont
symbolisées par la résistance série Rs.
Fréquence de résonance Fréquence
85806X-5

Plus les pertes sont réduites, plus les fréquences voisi¬


nes sont atténuées, donc meilleur est le filtre : les flancs
de la courbe sont abrupts. II est donc important, pour ob-
tenir un filtre a bande étroite, de ne pas le surcharger. Au
contraire, il faut lui appliquer une charge pour obtenir un
filtre a bande large.
Chaque filtre est caractérisé par son facteur de qualité :

46 analogique anti-choc. fin • elex n°18 • janvier 1990


Cette résistance apparente doit être aussi faible que
possible. Le facteur de qualité du circuit oscillant série
obéit a la formule :
Étage de
Haut-parleur

Préampli.
Q = micro.
Préampli¬
ficateur

Étage de
+ 15 dB +32 dB Haut-parleur
Le rapport entre le facteur de qualité et la bande passan¬ puissance

te est le même que pour le circuit oscillant parallèle, mais


la courbe de la bande passante est inversée.

Reportons-nous au tableau 1 pour constater que ce dou-


blement de la puissance ne représente que...3 dB. Les
dix premiers watts seraient notés 60 dB, et les dix sui-
vants 3 dB seulement ? Eh bien oui, le gain total est de
63 dB, ou un rapport de 2 000 000. Si nous ajoutons un
amplificateur de 20 W ou deux de 10 W, le gain passera
a 66 dB.
Tableau 1

dB
rapport rapport
de puissances de tensions
Fréquence 0 1,000
0,5 1,059
8S806X-10 1,0 1,122
2,0 1,259
2,5 1,334
3,0 1,413
Pour conclure cette série, revenons a une question d'in-
3,5
térêt plus général : la notation des amplifications et affai-
4,0
blissements en decibels. Elle est utilisée tres 4,5
couramment et nous avons eu déja a en dire quelques 5,0
mots, par exemple au sujet de la pente des filtres, de 6 6,0
ou 12 dB par octave. De quoi s'agit-il ? 7,0
8,0
Le decibel n'est pas une unité de mesure, mais la no¬
9,0
tation d'un rapport. II exprime le rapport, ou quotiënt, en¬
10
tre deux grandeurs. Soit un amplificateur qui délivre 11
10 W a partir des 10 ^W (microwatts, 10- 6 W) d'un 12
microphone. Le rapport entre les deux puissances est 13
de : 14
15
16
J0_W_ = 1 000 000 17
10 MW 18
19
Le même rapport peut être noté 60 dB. Le chiffre est 20
moins impressionnant, mais ce n'est pas le seul avanta- 30
ge. Détaillons la chaïne d'amplification qui produit ce 40
gain en puissance de 1 000 000. Elle est composée d'un 50
amplificateur de microphone dont le gain est de 31,2, 60
d'un préamplificateur- qui multiplie par 1585, suivi d'un 70
amplificateur de puissance qui multiplie par 19,95. 80
90
100
Microphone
Préampli. Préampli¬ Étage de r-ri
^ "
micro. ficateur puissance La notation en decibels paraït irréaliste au vu de ces
+15 dB +32 dB +13 dB
exemples. Elle est tres réaliste au contraire, car notre per-
85814X-1 ception des sons obéit a la même loi logarithmique que
les decibels. Nous percevons le passage de 20 W a
40 W comme nous avions pergu le passage de 10 W a
20 W. Pour donner la même sensation d'augmentation il
Le produit de ces trois gains donne bien 1 000 000, mais faudrait 3 dB supplémentaires, soit un passage de 40 W
les nombres sont loin d'être faciles a manipuler. Ce qui a 80 W (peu importe que la puissance soit répartie entre
distingue l'homme de l'animal, c'est la paresse. C'est la huit amplificateurs ou délivrée par un seul de 80 W). Pas¬
paresse qui incite l'homme a s'inventer des outils pour ser de 80 a 90 W, soit augmenter la puissance de 12,5%,
économiser sa peine. Ainsi a-t-on inventé le decibel, qui ou la multiplier par 1,125, ne représente que 0,5 dB. C'est
permet de remplacer les multiplications successives par tres peu en chiffres et c'est aussi tres peu pour I 'oreille.
une simple addition. Les 60 dB correspondant au gain
de 1 000 000 sont le résultat de I'addition des gains de Jusqu'a présent, nous n'avons considéré que des ampli¬
15 dB, 32 dB et 13 dB. fications. Or les affaiblissements sont au moins aussi fré-
quents en électronique que les amplifications. Notre
Continuons les calculs : nous ajoutons un étage amplifi¬ amplificateur de 10 W ne délivre pas toute sa puissance
cateur de puissance avec les haut-parleurs ad hoc. La en permanence, il est doté d'un potentiomètre qui per¬
puissance de sortie passé de 10 a 20 W. met de réaler le volume.
analogique anti-choc. fin • elex n°18 • janvier 1990 47
cas pour les niveaux de pression acoustique, tels qu'ils
sont indiqués par exemple sur les haut-parleurs. La va-
Préampli. Préampli- Étage de
leur de référence est de 20 ^N/m2 (micronewton par mè-
(icateur puissance —H | Haut-parleur tre carré). Un haut-parleur caractérisé par une pression

{
micro.
acoustique de 90 dB (ou dB(A) pour acoustique) produit
+32 dB +13 dB
+ 15 dB
85814X-3
31 620 fois la pression de référence. Les conditions de
mesure sont fixées ainsi par définition : distance egale a
1 m et puissance électrique de 1 W appliquée au haut-
-10 dB
parleur.
Supposons la commande de volume réglée pour que
I' amplificateur donne 1 W en sortie. Le potentiomètre in¬ Le decibel est utilisé aussi pour exprimer la dynamique
troduit un affaiblissement de rapport 10, ou multiplie la des magnétophones a cassettes. La dynamique est le
puissance par 0,1. Or le tableau ne contient pas de va- rapport entre le niveau sonore le plus élevé que l'appa-
leurs inférieures a 1. Ce n'est pas un oubli : les affaiblisse- reil peut reproduire sans saturation et le plus faible que
ments sont notés par un nombre négatif de decibels. Le l'on peut encore distinguer du bruit ou soufflé. Un ma-
gain du potentiomètre (on continue a parier de gain) est gnétophone convenable doit avoir une dynamique de
de - 10 dB. 60 dB au minimum. Si la tension de sortie maximale est
Le gain de I' installation est maintenant de : de 1 V, la tension minimale doit être de 1 mV (voir le ta¬
bleau). Encore faut-il tenir compte du fait que l'oreille ne
amplificateur de microphone pergoit pas toutes les fréquences avec la même intensi-
15 dB
potentiomètre té. Les mesures de dynamique sont donc pondérées se-
10 dB
préamplificateur Ion une courbe dite physiologique. Les valeurs obtenues
32 dB
amplificateur de puissance ainsi sont plus flatteuses pour le matériel et en même
13 dB
temps plus réalistes.
gain total 50 dB
2
<3B I W/rr Ptione
Les rapports entre les tensions s'expriment aussi en de¬ Po

to1
cibels. Un doublement de tension correspond a un gain 130
/ )
de 6 dB. Pourquoi 6 au lieu de 3 pour les puissances ? /
120 1 * 12° t.
Supposons que la tension soit appliquée a une résistan-
ce. Le doublement de la tension provoque un double¬ 110
110\
/
/ / 10
/
ment de l'intensité. Comme la puissance est egale au 100 10" 2
•**

— ---
100
*
F
produit de la résistance (inchangée) par le carré de l'in¬ / 1

\\ \
\ s 90
90
tensité, cette puissance est bien multipliée par 4, soit un eo / \
80 10'4 \
rapport de 6 dB. Notez bien que ceci n'est valable que si \ 1
W— / IO~
\
la résistance est identique. Prenons le cas d'un transistor 70

s \\N\\
60
en collecteur commun : il n'apporte aucune amplifi- 60 10 6 \

cation de tension, son gain en tension est de 0 dB. Est-ce \ 50


V
/
\J w!
50
a dire qu'il n'y a aucun gain de puissance? Que non ! \,
s, \ ^

\
40 ' \
•, 40 10'8
L'impédance d'entrée est plusieurs dizaines (voire plu-
sieurs centaines) de fois supérieure a celle de sortie (en 30
\ 30 \ y z \J KT*
/+""
fonction du gain en courant du transistor), le courant de 20 W->0 20 / --^/
sortie est donc, pour la même tension, plusieurs dizaines 10 10 ~s / / 10-"

_ OtRI
ou plusieurs centaines de fois plus intense que le cou¬ 0 W~12 z
rant d'entrée. Un transistor de gain 400 aurait un gain en y 10'5
-10
puissance de 26 dB. Le rapport 400 ne figure pas dans
ie tableau et il faut donc faire un peu de calcul mental ; 20 50 100 500 Ik 5k Wk 20k
des additions, rassurez-vous. II faut multiplier 100 par 4 Les volumes sonores représentés par chaque — *• F
"z
pour obtenir 400. Les valeurs en decibels pour 100 et 4 courbe sont percus comme identiques 85814X-5
sont 20 et 6, donc un gain de 400 est noté
20 + 6 = 26 dB. Le résultat serait le même en calculant
400 = 20 x 20, pour un gain de 13 db + 13 dB = 26 dB. Les signes qui suivent le "dB" sont tres importants, car
ils indiquent quelle est la valeur de référence de la
mesure :
Le decibel, que nous venons de définir comme I' expres¬
sion d'un rapport entre deux grandeurs, est utilisé aussi - le dB^ (décibel-microvolt) est utilisé pour caractériser les
comme unité de mesure. Lorsqu'il s'agissait de caracté- antennes par rapport a une tension de 1 fA/ appliquée a
riser un filtre, nous disions qu'il avait une pente de 6 dB une charge de 75 Q. II faut ajouter environ 1 dB pour des
par octave. Cela signifiait que pour un doublement de la installations d'impédance caractéristique 52 Q ou 60 Q ;
fréquence, la tension était doublée ou divisée par deux. une même tension appliquée a une résistance inférieure
produit plus de puissance puisque le courant est plus in¬
tense.
Puissance de sortie
Puissance d'entrée
• le dBm (décibel-milliwatt), utilisé en téléphonie, sert a
mesurer la puissance par rapport a une puissance de ré¬

l- férence de 1 mW sur une charge de 600 P_.

Nous finirons
matheux :
par deux petites gateries pour les

I- La formule de calcul du rapport en decibels de deux


tensions

20 log iu f
1 kHz 2 kHz 4 kHz 8 kHz Fréquence o
85814X4 et celle du calcul du rapport de deux puissances

La grandeur de référence, le dénominateur du rapport, 10 log -ü


était variable, il s'agissait de la tension d'entrée. Si la
grandeur de référence est fixe, le rapport peut devenir
une mesure, et le decibel une unité de mesure. C'est le Rompez. 85806/85814

48 analogique anti-choc. fin • elex n°18 • janvier 1990


Le dessin et la
reproduction des
circuits imprimés
Du schema au cuivre
La transposition d'un vous intéresse est publié petit bonheur et è les relier
schema électronique sur dans ces pages et qu'il par des rubans ou des
le cuivre d'un circuit impri- vous suffit de le copier, a la traits d'encre de Chine
mé n'est pas immédiate. main ou par une methode n'est pas la bonne. Vous
La première étape consis- photographique. Comme commencerez donc par
te a dessiner les pastilles ce n'est pas toujours le dessiner votre projet au
qui- recevront les broches cas, si vous voulez produi- crayon sur un papier qua¬
des composants et les pis¬ re plusieurs exemplaires drille, au pas de 5 mm ou
tes qui relieront les pastil¬ d'un montage ou que vous mieux de 2,54 (1/10 de pou-
les. II s'agit de la ne vouliez pas le réaliser ce). Comme vous aurez
conception du circuit. Le sur une platine d'expéri- immanquablement a dé-
dessin terminé et vérifié, il mentation, il va falloir re- placer ou les composants,
reste a transformer I' encre trousser vos manches. ou les pistes, ou les deux,
en cuivre, a graver le cir¬ Rassurez-vous, ce n'est dessinez les composants
cuit. La matière première pas hors de votre portee ; sur une feuille et les pistes
est un isolant (bakélite ou la preuve en est que nous sur une autre, en calque
verre époxy) recouvert sur y arrivons. Ne soyez pas sans quadrillage, fixée a la
toute sa surface d'une Figure 1 - Le dessin du circuit
non plustrop ambitieux : il premiere par une chamiè-
feuille de cuivre de 35 mi¬ pour la gravure directe. Atten-
vaut mieux commencer re en ruban adhésif. Vous
crons (millièmes de milli- tion, les composants sont vus
par un circuit simple que
mètre) d'épaisseur. par-dessous et les erreurs sont pourrez ainsi modifier un
fréquentes.
par un micro-ordinateur. tracé de piste sans effacer
Attaquez-vous donc pour le dessin des composants,
L'opération de gravure a vos débuts a un circuit a ou déplacer un compo-
pour but de débarrasser la dant, de ne conserver que un seul transistor, conti- sant sans effacer toutes les
plaque d'isolant du cuivre 10 a 15% de la résine et de nuez par un circuit è deux pistes.
inutile : celui qui n'est utili- dissoudre le reste dans le ou plusieurs transistors, Pour commencer, dispo-
sé ni pour les pastilles ni révélateur. C'est pourquoi avant d'implanter des sez les composants com¬
pour les pistes. Elle peut se on a mis au point des me¬ schémas è circuits in- me sur le schema, en
faire mécaniquement, a la thodes d'impression, dans tégrés. donnant aux résistances
fraise ou au couteau, mais lesquelles la réserve est un entraxe constant (par
la methode la plus couran¬ apportée seulement aux Le projet exemple 4 pas de
te est la gravure chimique. endroits oü elle est utile. II La methode qui consiste a 2,54 mm. Déplacez ensui-
Le cuivre est attaque par s'agit véritablement d'une déposer des pastilles au te les composants qui
un acide et dissous sous la impression, en offset ou en vous obligent a prévoir des
forme d'un sel. Les zones sérigraphie, oü le papier ponts de fil. Vous constate-
qui ont été protégées de est remplacé par Pisolant rez avec l'expérience que
I'acide restent et consti¬ cuivre et oü I' encre résiste ce sont les composants
tuent le circuit. aux acides. eux-mêmes qui font les
meilleurs ponts. Resserrez
Les fabricants industriels Pour nos fabrications è la ensuite ce que vous pou-
de circuits imprimés dis¬ pièce ou en petite quantité, vez, afin de faire « rentrer»
posent de methodes diffé- nous n'aurons pas recours votre projet dans le format
rentes, selon les quantités è la sérigraphie, mais aux prévu. Lorsque tout est
envisagées, pour déposer procédés photographi- dessiné et vérifié, pas
sur le cuivre la réserve qui ques, voire a la gravure avant, vous pouvez passer
empêche I'agent de gra¬ directe. au tracé définitif du circuit.
vure de l'atteindre. Pour La vérification doit se faire
des quantités faibles ou Reprenons par le début: la è l'envers : prenez un point
moyennes, on utilise du conception du tracé. de votre projet au hasard,
cuivre présensibilisé ; il est suivez la connexion et
recouvert d'une couche repassez-la au crayon de
de résine sensible a la lu- Figure 2 - Le résultat a tout de couleur, repassez en
mière ultra-violette, qui per¬ I 'oeuvre d'art, et il est unique. même temps le trait du
met le report la conception En effet, il est quasiment impos- schema qui symbolise cet-
photographique du tracé. II Notre problème est résolu sible de refaire exactement le te connexion. Vous trouve-
n'est pas rationnel, cepen- si le tracé du circuit qui même circuit en gravure directe. rez ainsi facilement les
circuits imprimés • elex n°18 • janvier 1990 49
F/gure 3 - Un travail de bénédictin que la réalisation d'un circuit un peu grand en gravure directe. Mals quelle joie quand c'est fini !

connexions établies deux voulez un deuxième ou si quoi qu'on vous en dise feuille de papier.
fois ou les connexions vous devez Ie modifier. par ailleurs. Un bon sup¬ Une deuxième feuille de
manquantes, ou les court- Bon courage! port a dessin est en polyes¬ film polyester, fixée com¬
circuits, ou les inversions ter ; il s'agit d'une matière me précédemment par
entre collecteur et émet- Le tracé définitif plastique indéchirable, une charnière de ruban
teur...toutes les petites er- II vous faut tout d'abord dont l'épaisseur est cons¬ adhésif, recevra le dessin
reurs qui agrémentent les une grille au pas de tante, qui n'a pas de grain- des pistes, et rien d'autre,
premiers dessins de 2,54 mm. Cette dimension contrairement au papier conformément è votre
circuit. correspond au dixième de calque- etdontlesdimen- deuxième feuille de cal¬
pouce, c'est le pas stan- sions restent stables indé- que. Vous constatez que
Passer directement du pro- dard des circuits intégrés, pendamment de vous pouvez couper les ru-
jet au circuit des transistors, des affi- I' humidité. On trouve dans bans qui constituent les
La methode la plus directe cheurs, etc. Prenez garde les papeteries des films de pistes sans blesser les
pour passer de votre projet aux transformateurs pour polyester mat (dépoli) des- pastilles auxquelles elles
au circuit imprimé est pré- circuit imprimé, dont les pi- tinés aux tables tragantes aboutissent. Vous serez
cisément...la gravure direc¬ cots sont implantés au pas ou aux bureaux de dessin aussi fort satisfaits de la
te. Nous allons glisser de 2,5 ou 5 mm. En regie de bêtiment ou de mécani- methode quand vous au-
rapidement sur Ie sujet. générale, il vaut mieux que; on trouve des films rez è déplacer une résis-
Cette methode consiste è avoir les composants sous en polyester clair (lisse) tance ou un condensateur
tracer plus ou moins préci- la main avant de passer au sous le nom de support de d'un demi-pas pour pou-
sément a la pointe sèche tracé. Cette grille peut ser- montage dans les impri- voir passer une «ficelle »
un quadrillage sur Ie cui- vir de support et recevoir le meries ; il n'y a guère que de plus. Vous pourrez le
vre, è y décalquer des pas- tracé proprement dit, au- dans les écoles qu'on des- faire sans rien casser
tilles selon Ie projet quel cas vous devrez la sine des circuits imprimés d'autre.
pré-établi, puis è dessiner remplacer pour chaque sur du calque végétal. Fer-
les pistes avec un feutre nouveau projet; ou bien mons la parenthèse. Cette Le matériel
spécial dont l'encre résis- elle servira simplement de première feuille recevra les Le petit matériel nécessai¬
te è I'agent de gravure. guide et sera réutilisée au- pastilles et rien d'autre. Les re se limite è des bandes
Inutile de dire qu'il faut un tant de fois que vous le pastilles seront collées tres de pastilles a transférer, de
bon coup de pinceau pour voudrez. C'est cette facon exactement au pas de la différents diamètres selon
obtenir un tracé net et que de faire qui est la plus re- grille. Si vous avez è les dé- les composants a raccor-
les corrections éventuelles commandée, elle nécessi- placer, plutöt que de grat- der; des rubans de diffé-
ne sont pas faciles. II faut te une table lumineuse, ter au « cutter», utilisez un rentes largeurs, de 0,8 è
que Ie cuivre soit bien dé- même rudimentaire. Fixez morceau de ruban adhésif 3 mm selon lafonction des
graissé è la poudre a récu- la grille sur la table lumi¬ qui emportera la pastille pistes -alimentation ou
rer ou a la gomme neuse, superposez-lui un sans détériorer le support signal- et le courant qu'el-
abrasive, ce qui risque de support a dessin trans- et vous permettra même les doivent véhiculer; un
provoquer de nombreuses parent et fixez-le par quel- de la réutiliser. Vous allez couteau spécial comme
micro-coupures. De plus, ques bandes de ruban donc reporter une a une en fournissent les fabri-
Ie circuit obtenu est adhésif. Un béte calque vé- toutes les pastilles cor- cants de pastilles et ru¬
unique, et vous devez tout gétal n'est pas un support respondant aux compo¬ bans. Comme les lames
recommencer si vous en è dessin digne de ce nom, sants de votre première s'émoussent vite, qu'il faut
50 circuits imprimés • elex n°18 • janvier 1990
Figure 4 - Schema d'une alimentation séparée, convenant au circuit de sonnerie « lumineuse » pour téléphone, en lieu et place d'une pile
qui ne tiendrait pas Ie coup bien longtemps. Pour simpiifier les choses, on peut egale ment faire appel è un bloc d'alimentation tout fait.

les changer souvent, et nombreux exemplaires de débarrasser votre film des feuille de cuivre est recou-
qu'elles coütent cher, es- votre circuit, il est plus pru¬ restes de colle vous pou- verte d'une couche de ré-
sayez d'utiliser les frag- dent de copier votre typon vez utiliser une gomme sine sensible aux rayons
ments (neufs) des lames sur un support photogra- plastique ordinaire ou du ultra-violets. Le fonctionne-
de cutter sécables; voila phique comme du film ar- ruban adhésif. ment photographique de
des économies qui ne gentique (film au trait de la couche est dit « auto-
compromettent pas la photogravure) ou du film Le matériau positif» : les zones qui ont
qualité du travail! (Bon, ne diazo (exposition aux ultra- Nous utiliserons du circuit recu la lumière disparais-
parlons plus du calque.) violets). imprimé présensibilisé. La sent lors du développe-
II est évident que la qualité
La reproduction du typon détermine la
qualité de votre circuit im-
Nous voici en possession primé ; elle détermine aus-
d'un typon C'est Ie terme si la difficulté du travail. Si
générique qui désigne tout votre film présente un fond
original destiné a être re¬ maculé de taches de colle
(celle que laissent les ru- BP 513 59022 LILLE - Tél: 20.52.98.52
produit par voie photogra-
phique. Notre typon est bans quand on les dépla-
composé de deux feuilles
de film, l'une portant les
pastilles, I' autre les pistes.
ce), vous risquez des
courts-circuits, spéciale-
ment aux endroits oü les ALIM DE LABO
NIL .n MINI LABO INTEGRE
ECONOMIOUE
+ 5 ALIMS FIXES
EXCLUSIVITÉ Ce pelit appareil rendra les
Si vous devez faire de pistes sont proches. Pour pfus grands services de par
+ GÉNÉ BF SELECTRONIC sa polyvalence a tous les
amateurs, dépanneurs.étu-
diants, etc. il intègre:-une
+ VOLTMÈTRE NUM. alimentaiion régulée varia-
ble de 0 a 30 V/1,5 A. -
5 sources detenssonirxe: +
5V/3A, fJ2W1,5A,+I5W
1,5 A, -12V/1,5 A. -I5V/1,5 A.
-Igénérateur de signaux
carrés a11 fréquertcesfixes
-Sortie: Niveau TTLajusta-
bte programmable. Le tout
présenté dans un cottret
ESM £C 24/08 avec face
avant percée et sérigra-
phiée. U kil complet:
101.9003. . . .950,00 F
seulement

FREQUENCEMETRE MIMIATURE DE TABLEAU 20 MHZ BAROMETRE


A CHANGEMENT DE GAMME AUTOMATIOUE ANALOGIQUE

Une exciusivité SELECTRONIC (Décrit dans EP n°121}


Mini-fréquencemètre en kit, de hautes performances prévupours'intégrerfacilementdans unap- Cekitestynmoduieélectroni-
pareit existant ou dans un boïtier de petites dimensions, quedeprècisionquidonnela
-Entree : signaux logiques - 5 gammes 2RHZ, 20kHZ, 2MHz, 20MHz pression atmosphërique sur
- changement de gammes automatique - base de temps pilotée par quartz tin gaivanometre. Fourni avec
-3 1/2 digits hauteur 13mm- indication ; kHZ et MHz-encombrement: 97 x 36 x 40-alimentation a échelle illustrée. Alimenta¬
prévoir :5V/170mA tion : Pile 9 V
te kit complei avec enjoliveur pour face avant, circuits imprimés a trous mêtallises, etc... te kit complet: ... .. _
Figure 5 - Les symboles a transférer et les rubans de largeur fixe et
connue sont indispensables pour obtenir un résultat impeccable.
i (sanstóierie) 101.8230 450,00 F 101.9260 399,00 F

circuits imprimés • elex n°18 • janvier 1990 51


sage est constant et le
produit pur ou presque.
La couche sensible, a pei-
ne colorée è I'origine,
prend une teinte verte ou
bleu-violet prononcée au
fur et è mesure que le dé¬
veloppement s'opère. Si-
multanément, les zones
insolées sont dissoutes
dans le révélateur et dispa-
raissent. La bain doit être
agité constamment par
des mouvements de la cu¬
vette. En règle générale, le
développement est termi-
né au bout d'une minute.
Au-dela de ce temps, les
zones non-insolées com-
mencent a être attaquées
et la résistance des pistes
è la morsure diminue.
Le rincage qui suit le déve¬
loppement a pour but de
débarrasser la couche de
toute tracé de révélateur.
S'il en subsistait, il risque-
rait de continuer d'attaquer
le tracé et il polluerait le
ment, celles qui ne l'ont séquences d'une a développer toujours le bain de gravure. Après le
pas regue restent et repro- surexposition sont graves : même temps, pour que rincage, le cuivre doit ap-
duisent Ie tracé. Le noir est la diffusion de la lumière les comparaisons soient paraïtre parfaitement bril-
rendu par un noir et le entre les surfaces est plus significatives. lant. Si ce n'est pas le cas,
transparent par rien. importante avec un simple c'est qu'il reste un voile de
II est possible aussi d'en- coussin qu'avec le chassis résine photosensible, qui
duire des plaques soi- a dépression, qui permet Le développement va retarder et rendre irre¬
même. Utilisez- pour cela d'obtenir un contact parfait Le temps de développe¬ guliere I'attaque par l'aci-
des aérosols disponibles ou presque des surfaces ment est indiqué par le fa- de. Rien n'est perdu : vous
chez les revendeurs de entre elles. bricant de la couche et du pouvez replonger la pla¬
composants. Les résultats révélateur; il dépend de la que dans le révélateur
seront évidemment moins Les plaques une fois inso- température de travail et pour finir le développe¬
bons que dans le cas de lees, il suffit d'une cuvette vous devrez la maintenir ment. Si le développement
circuits présensibilisés; pour les développer, et aussi constante que possi¬ était terminé, vous devez
l'épaisseur de la couche d'eau courante pour les ble. Les résultats peuvent conclure a une sous-
-et donc sa sensibilité- rincer. être bons aussi dans d'au- exposition et faire un nou-
sera variable. Les ennuis tres produits que le révéla¬ vel essai, en multipliant le
naftront du manque d'uni- L'insolation teur present par le temps d'insolation par 1,5
formité. Votre typon correctement fabricant, mais ils sont diffi- ou 2.
plaque contre la surface cilement reproductibles. 86633
Le matériel sensible, il reste a détermi- La potasse ou la soude
L'idéal est un chassis a ner le temps d'exposition caustiques conviennent La gravure
II est temps de ranger nos outils car la nuit tombe
dépression équipé de tu¬ optimal. Vous procèderez comme dépannage, mais vite en cette saison. Rendez-vous donc au mois
bes spéciaux. La couche par essais successifs avec vous n'obtiendrez de résul¬ prochain pour la gravure, qui est un gros mor-
ceau aussi.
de résine est sensible prin- ie même typon, en veillant tats constants que si le do-
cipalement dans le proche
ultra-violet. Les tubes spé¬
ciaux émettent leur maxi¬
mum de rayonnement
dans cette bande de lon-
gueur d'onde. A défaut de
tube spécial, une lampe a
bronzer peut convenir,
mais avec de gros incon-
vénients. Le principal de
ces inconvénients est
l'obligation de prolonger
les temps d'exposition.
Les temps d'exposition
trop longs provoquent une
diffusion de la lumière
dans l'épaisseur de la
couche sensible et une
perte de netteté des bords,
voire un rétrécissement
des pistes.
A défaut de chassis a dé¬
pression, une pression par
coussin de mousse con-
vient. La encore, les con-
52 circuits imprimés • elex n°18 • janvier 1990
PUBLICITE - PUBLICITE

e le c t r on i
ABONNEMENT: L'année compte 11 parutions (chaque
mois sauf aoüt).

Le paiement de votre abonnement recu avant Ie 10,


BP 513 59022 LILLE Tél.: 20.52.98.52 vous permettra d'être servi le même mois.

Les abonnements sont payables a la commande. Pour


OSCILLOSCOPE Cl 94.TORG les administrations et établissements scolaires, veuillez
nous adresser un bon de commande administratif.
COMPLEMENT
INDISPENSABLE France étranger Suisse par avion Belgique
(métropolitaine) (et 0.M.) en FB
190 FF 270 FF 85 FS 370 FF 1460 FB

• Pour la Suisse, veuillez adresser a URS-MEYER - CH2052 FONTAINEMELON

ANCIENS NUMÉROS: Les envois d'anciens numéros


Un véritable oscilloscope 10 MHz a un
tout petit prix! sont groupés une fois par mois (en milieu de mois).
Caractéristiques t^chniques: Tarif: 25 FF pour le premier ou seul exemplaire puis
-10 MHz/1 voie 20 FF pour chacun des numéros suivants. Attention! le
— Base de temps déclenchée ou relaxée numero 4 * est épuisé, vous recevrez un tiré a part -
— Ampli vertical: 9 calibres 10 mV/div. a noir et blanc de la partie rédactionelle: 20 F
5V/div.
— Base de temps: 18 calibres 0,1 us/div. Indiquez les n°s voulus
a 50ms/div.
— Ecran : 40 x 60 mm (8x10 divisions) Si vous souhaitez plus d'un exemplaire par numero
— Dimensions: 19 x 10 x 30 cm indiquez-le ici _
-Poids:3,4kg
-Livré avec 1 sonde 1/1 et 1/10 " Si vous avez obtenu des photocopies d'articles du n° 4 par l'intermédiaire de
— Garantie: 1 an notre COPIE-SERVICE, nous vous proposons un exemplaire du tiré è part contre
3,70 F en timbres-poste.
L'oscilloscope CI-94 101.8760 1350 F Veuillez nous indiquer la date de votre commande précédente de
COPIE-SERVICE ici
POUR BIEN UTILISER VOTRE OSCILLOSCOPE:
2 ouvrages leur sont consacrés : CASSETTE DE RANGEMENT: 46 F + 25 F forfait
-PRATIQUE DES OSCILLOSCOPE: 368 pages port/emballage (surface)
d'explications, de manipulations etd'applications
par REGHINOT et BECKER (Ed. RADIO). — Complétez au verso — SVP —
Pratique des oscilloscopes 101.8094 175,00 F
-LES OSCILLOSCOPES: structure, fonctionne-
ment et utilisation pratique par R. RATEAU (ETSF) COMMANDEZ AUSSI PAR MINITEL
Les oscilloscopes 101.8080 160,00 F
— Pour commander, utilisez notre bon de com-
3615 + ELEX
mande au dos — Conditions générales de vente :
voir notre publicitê en annexe.